SYNTHESE PLATEFORME D ECHANGES ET D INFORMATION Drogues et Dépendances (P.E.I.D.D.) Janvier à Décembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNTHESE PLATEFORME D ECHANGES ET D INFORMATION Drogues et Dépendances (P.E.I.D.D.) Janvier à Décembre 2014"

Transcription

1 1 SYNTHESE PLATEFORME D ECHANGES ET D INFORMATION Drogues et Dépendances (P.E.I.D.D.) Janvier à Décembre 2014 Les financeurs Cette action est financée par la MILDECA (via la Préfecture de La Réunion) et l Acsé/ASP euros euros valeur estimée du bénévolat Contexte En 2010, la candidature de l association REUNISAF devenue SAOME (Santé Addictions Outre-Mer) en 2014 se voyait retenue pour mettre en œuvre et animer un dispositif d appui Drogues et dépendances sur le département de La Réunion. En 2013, à la demande de la MILDECA (ex MILDT), le dispositif étendait sa portée aux départements des Antilles. Les objectifs, déterminés en concertation avec les Chefs de projets préfectoraux successifs, ont été atteints pour les années 2010 à Cependant, 2013 est également l année où les conclusions de l enquête de l IGAS commanditée par la MILDECA sur les 18 Dispositifs d Appui français amenaient la MILDECA à faire le choix de ne pas en poursuivre le financement. En 2014 toutefois, la Présidente de la MILDECA, en référence au Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives 1 confirmait son souhait de créer une dynamique ultra-marine et de rendre accessible l information pour et entre les Départements d Outre-mer ; à ce titre, Mme JOURDAIN-MENNINGER sollicitait La Réunion pour le développement de sa Plateforme d Echanges et d Information (alors baptisée P.E.I.D.D. Outre-Mer). Objectifs 2014 Axes de la plateforme en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives dans les départements d Outre-mer, Ä Un recueil des éléments de diagnostic local disponibles La plateforme internet (peidd.fr) collige les données épidémiologiques et éléments descriptifs des différents territoires pour les besoins des décideurs et des acteurs ; Ä Un relais d information contribuant au développement des connaissances et à l amélioration des pratiques La plateforme rassemble et met à disposition des informations et ressources fiables et actualisées grâce à une veille active : politiques publiques, publications, outils, agenda, annuaires, appels à projets Elle valorise, en les faisant connaître, les initiatives locales AGIR SPECIFIQUEMENT DANS LES OUTRE-MER Améliorer la connaissance des consommations dans les Outremer en étendant la plateforme d information et d échanges internet de La Réunion à l ensemble des départements d Outre-mer.» Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives (MILDECA 2013 / 2017)

2 L équipe en 2014 L équipe représente : 1,25 ETP salariés et 0,25 ETP bénévoles (440 heures) 2 Ä Programme de formations visant à l amélioration des compétences : 282 h / stagiaires Ä Contacts avec des représentants de la MILDECA : Au national : 50 échanges + 1 contact direct avec la Présidente de la MILDECA à Nantes Dans les DOM (Préfectures) : 145 échanges + 6 rencontres en Préfecture Ä Expression de la satisfaction de représentants de la MILDECA : Voeux du Chef de projet de La Réunion diffusés dans l infolettre de janvier 2014 Résultats de l action 2014 Axe 1 Un recueil des éléments de diagnostic local disponibles L objectif du Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives de la MILDECA (2013 / 2017) entend «améliorer la connaissance des consommations dans les Outre-mer en étendant la plateforme d information et d échanges internet de La Réunion à l ensemble des départements d Outre-mer.» Il s agit là de porter à la connaissance de tous les bénéficiaires 2 de la plateforme les données épidémiologiques et éléments descriptifs disponibles de chaque territoire en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Les données sont regroupées par thématiques dans la rubrique «Etats des lieux» avec des liens actifs vers des fiches bibliographiques. Certaines fiches reprennent les données d enquêtes consécutives (Tableaux de bord des addictions, Bilans de la sécurité routière par ex) et sont donc réactualisées chaque année. Ä Les articles de diagnostic local sont au nombre de 94 (dont 27 nouveaux en 2014) Ä 10 articles nationaux dans lesquels apparaissent des données sur les DOM Ex : - VIH/Sida ; journée internationale contre l abus et le trafic de drogues - Journée mondiale sans tabac - Jeunes et addictions 296 ressources bibliographiques sur l Outre-mer (dont 54 téléchargeables) 2 Les bénéficiaires directs de la plateforme : Décideurs et acteurs : professionnels de la santé et du social, secteur éducatif, intervenants en prévention, personnels des collectivités, des Institutions et services de l État (douanes, police, gendarmerie...) des départements d Outre-mer.

3 3 Axe 2 : Un relais d information contribuant au développement des connaissances et à l amélioration des pratiques L enquête sur le recensement des besoins d information menée auprès des acteurs de prévention de La Réunion par le Dispositif d Appui Drogues et Dépendances en 2011 révélait que : Ä plus d un tiers des structures enquêtées n avait pas accès aux informations sur les addictions, Ä à l unanimité, les acteurs de prévention déclaraient avoir des besoins d informations locales sur la thématique des addictions, Ä les principales propositions pour la diffusion et le partage des informations : infolettre et site internet. Les acteurs qui interviennent dans le champ de la lutte contre les drogues et les conduites addictives sont de nature particulièrement hétérogène (associations, établissements scolaires, professionnels de santé et psychosociaux, services de l Etat ) et leurs besoins en termes de ressources diffèrent. C est ainsi qu en 2011 est née la plateforme internet, depuis baptisée «P.E.I.D.D», dont le 2 e objectif est de rassembler et mettre à disposition des informations et ressources fiables et actualisées contribuant au développement des connaissances et à l amélioration des pratiques. Les critères sur lesquels la P.E.I.D.D. a porté son attention sont : 1. Fiabilité des sources d informations et outils proposés 2. Actualisation des données grâce à une veille active 3. Volume, densité et richesse du site (base de données) 4. Variété des types de données et complémentarité des approches (rubriques site et infolettre) mises à disposition (articles, bases de données) 5. Accessibilité des données adaptée aux besoins des bénéficiaires : site (mises en avant, moteurs de recherche, navigation, focus/dossiers du mois ), infolettre, espace contact 6. Valorisation des initiatives locales 17 rubriques du site : Accueil Qu est-ce que la PEIDD? visites en 2014 (+ 13% vs 2013 / + 23% pour les DOM) dont émanent des DOM Agendas (avec une sous-rubrique par territoire Initiatives en régions Politiques publiques Appel à projets /d offres Etat des lieux Conseils méthodologiques Dossiers thématiques Annuaire des acteurs Formations Bibliographie Liens utiles Boite à outils FAQ Lettre d information Nous contacter

4 Petit lexique de la P.E.I.D.D. Annuaire : 154 acteurs référencés soin prévention (tous DOM confondus) Bibliographie : 1735 documents consultables et/ou téléchargeables dont 296 concernant les DOM Communication : 1 déplacement en Martinique (Colloque du CMPAA pour les 40 ans de l addictologie), 1 déplacement à Mayotte (colloque de Fikira sur l adolescence), 41 occasions de présenter la plateforme notamment lors de manifestations à La Réunion ou sur l hexagone. Contacts : La plateforme a reçu 33 messages en 2014 (72 depuis sa création en 2011) Infolettre : Mensuelle, elle contient 8 rubriques afin que chaque internaute puisse se saisir des informations utiles à sa pratique ; elle compte (au 31/12/14) abonnés, soit 716 nouveaux en Liens utiles : 175 URL Outils : 517 outils recensés, empruntables dans les DOM (dont 65 téléchargeables) 4 Développement 2014 : Nouveaux espaces dédiés à Mayotte et à la Guyane Veille quotidienne : à 167 sites de référence à Abonnement à 152 infolettres et revues de presse 17 rubriques d information 60 sous- rubriques articles en ligne * dont 267 nouveaux articles et réactualisations Valorisation des initiatives locales en 2014 Elle vise à mettre en avant les initiatives se déroulant dans les DOM : annonces d événements de terrain (formations, colloques, séminaires, conférences...), comptes rendus d actions Ä Sur le site : 114 articles en «agenda» + 35 articles dans la rubrique Initiatives en régions Ä Dans l infolettre : 64 articles du «MAIS AUSSI» articles dans «Initiatives en régions» Nbre de contacts avec des acteurs ultramarins : 1888 Répartition des visites dans le monde Nbre d abonnés pour les DOM (hors Réunion) : Guadeloupe : 240 Martinique : 427 Guyane : 184 Mayotte : 391 L importance des visites des Etats Unis est imputable aux robots des moteurs de recherches (Google et Microsoft) - Les visiteurs se trouvent essentiellement en Europe (Outre-mer compris)

5 Plan départemental 5 Sous la double autorité du chef de projet départemental MILDECA et le Directeur de cabinet du Préfet, une mission d appui a été confiée à l association SAOME en vue de la production du Plan départemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives ; celle-ci consistait à : Ä recenser les correspondances entre les 16 plans nationaux en lien avec la lutte contre les drogues et conduites addictives et leurs déclinaisons au niveau départemental ; Ä soumettre une architecture du plan au Comité de pilotage ; Ä étudier la littérature sur les données de contexte ; Ä rassembler un recueil des données de prévalence et épidémiologiques disponibles ; Ä étudier les 10 plans locaux et en extraire les priorités locales en lien avec la lutte contre les drogues et conduites addictives ; Ä compléter par les remontées des acteurs de terrain (2 consultations) ; Ä recueillir le choix définitif des priorités locales (et indicateurs d évaluation) défini par le Comité de pilotage ; Ä soumettre au Comité de pilotage un projet de plan. L état des lieux a été mené de manière participative par l analyse des remontées de plus de 40 structures / services et près de 140 publications ont été étudiées pour donner à ce document le relief et les apports qualitatifs que les enquêtes en population seules ne permettent pas. 3 versions du projet ont été livrées (après consultation du Comité de pilotage de la MILDECA Réunion et travail avec le service du Sous-Préfet Darroux) ; la dernière comprend : I. Le corps du plan (35 pages) : II. III. La version complète (145 pages) colligeant, en un même document, les différentes forces actives, opportunités, initiatives et orientations locales disponibles (toutes institutions) Les annexes Ce travail a été partagé entre 3 personnes pour près de 300 heures de travail Financement : 7000 euros Perspectives 2015 Ä Le développement du réseau : l expérience a montré que les coopérations se déploient et se fluidifient bien plus rapidement après un contact direct avec les acteurs. La participation à des rencontres où se rendent les professionnels ultramarins est à poursuivre et un déplacement serait à envisager, particulièrement sur les nouveaux territoires, à savoir Mayotte et la Guyane. Ä L entretien du réseau : rien n est jamais acquis ; recueillir de l information, des publications, des bases de données demande à maintenir le contact avec les acteurs, même convaincus de l utilité, tout au long de l année. Le réflexe de partage de l information n est pas naturel pour les acteurs. Ä La navigation sur la plateforme : la structuration du site internet devra être revue pour rendre la navigation de l utilisateur plus intuitive. Ä L infolettre est à sa 40 e édition (octobre 2011 / décembre 2014) : l heure est venue d interroger les destinataires par une évaluation visant à s assurer que l outil est bien adapté aux attentes. Ä Faciliter la tenue d un événement réunissant, sur l hexagone, des professionnels des DOM permettrait des échanges de pratiques et encouragerait les mutualisations ; cette suggestion du Dr David Mété a été soumise à la MILDECA qui a manifesté son intérêt pour le projet.

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Recrutement d un/e Consultant/e National/e pour la réalisation d une analyse des barrières à l accès au dispositif national de conseil et de dépistage anonyme et gratuit du VIH existant

Plus en détail

Comment mobiliser les pharmaciens d officine sur les addictions?

Comment mobiliser les pharmaciens d officine sur les addictions? Comment mobiliser les pharmaciens d officine sur les addictions? Quelques pistes de réflexions à partir de l expérience du Respadd David Michels, chargé de projets, Respadd Introduction L engagement de

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Le websig FFRandonnée :

Le websig FFRandonnée : Le websig FFRandonnée : un outil de référence dédié à la gestion des itinéraires de randonnée De nouvelles compétences à acquérir pour les bénévoles Outils ESRI utilisés : ArcGIS Desktop Standard ArcGIS

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Sports.gouv.fr. Dossier de presse. Juin 2013

Sports.gouv.fr. Dossier de presse. Juin 2013 Dossier de presse Juin 2013 Sports.gouv.fr Le ministère en charge des Sports lance son nouveau site d informations et de services en ligne pour le grand public et les acteurs du sport Sommaire 1/ Un nouveau

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014

PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 PLAN D ACTION REGIONAL SERVICES A LA PERSONNE 4 Axes Stratégiques 10 Objectifs Opérationnels NORD-PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 5 Instances Techniques et de Pilotage : Comité annuel régional élargi des partenaires

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Alba Conseil et Formation

Alba Conseil et Formation Nous intervenons sur l ensemble du territoire national grâce à un réseau de partenaires référencés et liés par une charte de qualité, selon la nature des interventions. Conception graphique et réalisation

Plus en détail

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1

PRESENTATION DE LA CIPCA. MILDECA- colloque INSERM 1 PRESENTATION DE LA CIPCA MILDECA- colloque INSERM 1 LA CIPCA A ÉTÉ MISE EN PLACE DANS LE CADRE DU PLAN GOUVERNEMENTAL 2013-2017 Pour que la prévention devienne une priorité des politiques de lutte contre

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du nouveau site Internet et de la page Facebook. des services de l Etat dans l Yonne

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du nouveau site Internet et de la page Facebook. des services de l Etat dans l Yonne DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site Internet et de la page Facebook des services de l Etat dans l Yonne Pourquoi un nouveau site? Le site Internet de la préfecture de l Yonne avait été développé

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr

POUR PLUS D INFORMATIONS www.pole-education-sante-lr.fr POUR PLUS D INFORMATIONS CONTACT Siège : ARS LR Parc Club du Millénaire 1025 rue Henri Becquerel 34067 MONTPELLIER CEDEX 2 Tel : 07 82 01 26 58 Courriel : coordination@pole-education-sante-lr.fr ACCUEIL

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

PREFET DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE PREFET DE LA LOIRE ATLANTIQUE

PREFET DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE PREFET DE LA LOIRE ATLANTIQUE PREMIER MINISTRE PREFET DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE PREFET DE LA LOIRE ATLANTIQUE Paris, 2 septembre 2015 Communiqué de presse DÉPLACEMENT DANS LA LOIRE ATLANTIQUE DE DANIÈLE JOURDAIN-MENNINGER, PRÉSIDENTE

Plus en détail

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics?

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Julie BURSON-Pôle Prévention et Action Sociale LA MNT 1ère mutuelle de la fonction publique territoriale

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Projet ARCS (Appui au renforcement des capacités statistiques du Burkina Faso) Projet financé par le Fonds européen de développement

Projet ARCS (Appui au renforcement des capacités statistiques du Burkina Faso) Projet financé par le Fonds européen de développement Projet ARCS (Appui au renforcement des capacités statistiques du Burkina Faso) Projet financé par le Fonds européen de développement Mission EDUC2 (Bilan démarche qualité) RAPPORT FINAL 2 Juillet 2008

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre

H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)- statut cadre Appel à candidature édité le 09/06/15 COORDINATEUR de la plateforme d éducation thérapeutique des territoires de santé n 1 et n 2 du FINISTERE («ETP29») H/F CDI à temps partiel (0.8 équivalent temps plein)-

Plus en détail

L offre de service du pôle

L offre de service du pôle Pour quoi? Le pôle régional de compétences constitue une plateforme opérationnelle de ressources et de services en éducation et promotion de la santé. Il a pour missions d améliorer la qualité des programmes

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

ATOUTS PREVENTION RHONE ALPES

ATOUTS PREVENTION RHONE ALPES POINT 5.1 VERSION 1-04/03/2014 CAHIER DES CHARGES Création du site Internet du Groupement Atouts Prévention Rhône-Alpes Première partie : présentation du projet A- Les éléments de contexte B- Les objectifs

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION

Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION Programme opérationnel plurirégional 2014-2020 FEDER Massif central STRATEGIE DE COMMUNICATION 1. Contexte réglementaire La base juridique concernant les obligations en matière d information et de communication

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Volet " Informer pour mieux faire connaître les métiers de l Enseignement agricole " Action : étude d opportunité (2010) et mise en œuvre du développement selon les conclusions de l étude (2011/2012) pour

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel. Avril 2009

Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel. Avril 2009 Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel Avril 2009 SOMMAIRE I. LE PROJET : «LE BAROMÈTRE SOCIAL INSTITUTIONNEL» P. 3 II. LA MISE EN PLACE P. 4 III. LES THÈMES ABORDÉS P. 5 IV. LA CONCRÉTISATION

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

Cahier des charges du REF

Cahier des charges du REF Cahier des charges du REF > Charte graphique > Site internet MIS À JOUR LE 23 JANVIER 2015 1 Table des matières I. QU EST- CE QUE LE RESEAU EUROMED FRANCE? 3 II. NOS ATTENTES 4 A. Ce que nous apportons

Plus en détail

Institut national. Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS. Risques et Crises

Institut national. Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS. Risques et Crises Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS Le «Risques et crises» inscrit son action dans les objectifs du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale. Il contribue à la formation et à la préparation

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Partenariat LMDE CNAMTS Pour la gestion du Régime Obligatoire des étudiants. INC MALADIE 17 septembre 2015

Partenariat LMDE CNAMTS Pour la gestion du Régime Obligatoire des étudiants. INC MALADIE 17 septembre 2015 Partenariat LMDE CNAMTS Pour la gestion du Régime Obligatoire des étudiants INC MALADIE 17 septembre 2015 1 Ordre du jour 1. Eléments de cadrage du projet 2. La répartition des activités RO entre L Assurance

Plus en détail

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès

FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès FICHE ACTIONS Angers Expo Congrès ACTIONS GLOBALES Implication dans une démarche de DD et de RSE Doctorante responsable de projet RSE Démarche de Certification ISO 26000 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI ENTREPRISE : Structure associative membre du Service Publique de l Emploi, la Mission Locale de l Agglomération Havraise

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE

POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE VILLE AU CARRE POUR UNE VEILLE SOCIALE ACTIVE DE L OBSERVATOIRE DU SAN DE SENART VILLE AU CARRE 29 juin 2010 Présentation d une démarche d observation LA VEILLE SOCIALE ET L OBSERVATOIRE 2 Une contribution demandée aux

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Un outil de connaissance et de suivi du réseau EE de Midi Pyrénées Contexte / Enjeux : Le contexte actuel, dans lequel, l environnement prend une place de

Plus en détail

Les projets individuels de formation. COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr

Les projets individuels de formation. COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr Les projets individuels de formation COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr Bourse de formation: Pour qui? Formation continue destinée au personnel participant à l enseignement scolaire

Plus en détail

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES Site Pitié-Salpêtrière FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES OBSTACLES RENCONTRES PAR LA DÉMARCHE D OBJECTIVATION SUR LE TERRAIN L expérience du pôle MSN Bourmaleau. J Lefebvre. S LES MOTIVATIONS - L institution:

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Guide de la structure de stage

Guide de la structure de stage DEUST AGAPSC parcours ADECS Agent de Développement de Club Sportif Guide de la structure de stage Qu est-ce que le DEUST Agent de développement de club sportif? Les contenus de formations La place et le

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

LANCEMENT DU CENTRE DE RESSOURCES

LANCEMENT DU CENTRE DE RESSOURCES DOSSIER DE PRESSE DECEMBRE 2014 LANCEMENT DU CENTRE DE RESSOURCES LE NOUVEL OUTIL DE VEILLE ET D EXPERTISE POUR LE COMMERCE ET L ARTISANAT DES ACTEURS LOCAUX 1/6 COMMUNIQUE DE PRESSE Décembre 2014 Epareca

Plus en détail

Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux

Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux Entre Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale dénommé ci-dessous CNFPT

Plus en détail

Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers

Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers séminaire de l observatoire urbaine jeudi 13 novembre 2008 14/11/2008 Présentation et réalisation - Ville de Nantes - COMPAS-TIS 1 Contexte de

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRATIQUES

ÉVOLUTION DES PRATIQUES ÉVOLUTION DES PRATIQUES EN PRÉVENTION DES RPS AU SEIN DE LA CARSAT NORD-PICARDIE Ornella LEPOUTRE, Responsable du Pôle Santé au Travail Carsat Nord-Picardie Page 1 Matinée Marcel MARCHAND 22 novembre 2014

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Créé en 1998, le site Internet de l INRS est aujourd hui le site de référence dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail