MINES DE RIEN Mines.indd :01

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MINES DE RIEN Mines.indd :01"

Transcription

1

2

3

4

5 MINES DE RIEN

6

7 Isabelle Boisclair, Lucie Joubert et Lori Saint-Martin MINES DE RIEN Chroniques insolentes

8 Couverture : Remue-ménage Infographie : Folio infographie Illustration de couverture : Cath Laporte, 2015 ISBN : ISBN (pdf) : ISBN (epub) : Les Éditions du remue-ménage Dépôt légal : deuxième trimestre 2015 Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec Les Éditions du remue-ménage 110, rue Sainte-Thérèse, bureau 303 Montréal (Québec) H2Y 1E6 Tél. : editions-rm.ca Distribution en librairie (Québec et Canada) : Diffusion Dimedia Europe : La Librairie du Québec à Paris/DNM Ailleurs à l étranger : Exportlivre Les Éditions du remue-ménage bénéficient du soutien de la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour leur programme d édition et du soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec. Nous remercions le Conseil des Arts du Canada de l aide accordée à notre programme de publication. Nous reconnaissons l aide financière du gouvernement du Canada par l entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d édition.

9 AVANT-PROPOS C est fatal : dès qu on adopte un regard féministe, plus moyen de voir le monde autrement qu à travers ces lunettes, qui révèlent comme en surimpression la dissymétrie des rapports entre les hommes et les femmes déterminant leur statut dans l ordre social, leur valeur dans l ordre symbolique Qui révèlent, aussi, les injustices et les inégalités, lesquelles restent la plupart du temps invisibles, parce qu elles font partie de la culture ambiante, celle-là même qui nous façonne, tous et toutes. C est cette culture littéralement bancale que nous voulons mettre en lumière, pour faire voir ce que nous voyons non : ce qui nous saute aux yeux, en pleine face, tous les jours. «Tu ne vois pas bien? Tiens, prends mes lunettes». I.B. Il paraît qu à un certain moment dans la vie, on commence à faire la part des choses, on arrive à l heure des bilans, on tire des leçons de ses expériences. On a acquis une «sagesse», paraît-il toujours, qui nous incite à mesurer nos paroles, nos actes, voire nos emportements. Il faut croire que nous n en sommes pas encore à ce tournant critique de l existence parce que nous nous refusons à prendre le parti de la pondération. Nos textes sont sciemment orientés, obliques. Pour trois raisons très simples : la part des choses se fait encore trop souvent aux dépens des femmes ; les bilans penchent la plupart du temps du même bord, devinez lequel ; les leçons, c est encore systématiquement aux femmes qu on les sert. 7

10 Nous avons vu neiger, nous avons dû souvent départager les vertes des pas mûres, mais il reste encore, à notre sens, quelques dossiers encore ouverts. L.J. «Vivre indigné», écrivait Émile Zola. Hélas, pas besoin de se forcer : il suffit d ouvrir le journal du matin, de passer cinq minutes sur Internet, de sortir dans la rue ou de surprendre certaines conversations. Indignées, nous vivons. Indignées, nous écrivons. Nous avons voulu toucher la texture du quotidien, les petits riens et les grandes révélations, nommer, analyser, chercher à comprendre. La manchette du matin, le débat de l heure nous intéressent pour ce qu ils disent de notre société, de nos vies, des inégalités tenaces et des résistances encore à surmonter. Chacune de nos chroniques traduit une sensibilité propre, fait entendre une voix singulière. Le ton monte, descend, ludique, lyrique, rageur, persifleur. Féminisme, liberté de pensée et de parole : inséparables. L.S.-M.

11 PERSISTANTE DIFFÉRENCE, AGAÇANTE DIFFÉRENCE

12

13 C EST QUI, LE SEXISTE, DÉJÀ? L.S.-M. Sous le slogan «Le raciste, c est l autre! Milieu de travail, zone libre de racisme», l affiche de la Semaine d actions contre le racisme représentait, en 2007, seize personnages d origines ethniques diverses, chacun dans son petit carré, chacun désignant un autre du doigt : arc-en-ciel de teintes de peau, multiplicité de tenues connotant diverses appartenances ethniques et religieuses. Sous le charme de cette affiche colorée et efficace, intelligente et non dénuée d humour, on pouvait mettre du temps à remarquer une absence pourtant criante : les seize personnages, sans exception, étaient des hommes. Les problèmes sociaux se représentent au masculin, semblet-il : on ne peut imaginer pareille affiche ne montrant que des femmes. D autres personnes seraient-elles sensibles à ce qui m avait d abord échappé (comme cette affiche est jolie!), ensuite intriguée (il y a un problème, lequel?) et enfin indignée (encore un lieu d où les femmes sont exclues!)? J ai demandé à plusieurs proches s ils «remarquaient quelque chose d étrange» dans cette affiche. Toutes sauf une (une féministe à l esprit aussi mal tourné que le mien) ont répondu dans le style «Non, je ne vois pas». Justement, je suis fascinée par ce qu on ne voit pas, une chose pourtant dont la présence (ou l absence) crève les yeux. Les hommes incarnent-ils donc à eux seuls, dans l esprit 11

14 des gens, l espèce entière? Sont-ils encore à ce point la norme? Ou le seul mot «racisme» fait-il oublier tous les autres problèmes sociaux, même connexes, comme le sexisme? Lorsque je signalais ce que je considérais comme un défaut de l affiche, il s en est trouvé pour me répondre : «Mais ce n est pas une campagne contre le sexisme, pourquoi y représenter des femmes?» Cette deuxième réaction me semble encore plus pernicieuse : les femmes n auraient donc que des problèmes «de femmes», et pas des problèmes «humains», comme le racisme? Elles demeurent particulières, pendant que les hommes sont universels? Voyons donc! Nicole-Claude Mathieu a montré qu en sociologie, chaque fois qu on «pense» un sous-groupe social particulier (les riches, les chômeurs, les entrepreneurs, les jeunes ), on a tendance à l imaginer purement au masculin, en écartant la dimension du genre et la présence réelle des femmes. Alors que le groupe des hommes se décline dans son infinie variété, les femmes ne forment pas des sujets sociaux de plein droit : elles sont des femmes, réunies en un troupeau indistinct. (C est exactement pour cette raison qu elles ont constitué des groupes féministes non mixtes : pour penser leur oppression commune et les stratégies de résistance.) Revenons à notre affiche, qui illustre un cas particulier de cette curieuse cécité. Tout se passe comme si les femmes n étaient ni racistes, ni victimes de racisme, puisqu on ne les voit nulle part sur l échiquier (anti)raciste. Imaginons le remplacement, sur la même affiche, de quelques petits personnages masculins par des figures féminines. Penserait-on alors plutôt au sexisme? Mais les femmes racisées ne subissent-elles pas les deux oppressions, elles dont la situation est complètement et commodément absente de l affiche? «Trop compliqué», représenter la mixité du racisme et de l antiracisme? Pourquoi? Et si on voit très bien qui y perd les femmes qui vivent justement la double oppression de race et de genre, il faut se demander aussi qui y gagne. Les mêmes qui gagnent chaque fois qu on universalise le masculin en effaçant les femmes : moins elles sont présentes quelque part, moins elles songent à y être. Bref, la prétendue indifférenciation (le masculin englobe le féminin, les hommes incarnent l humanité) est en fait une indif- 12

15 férence aux femmes, un refus de les penser comme pleinement intégrées à la société. Dans cette vision de l antiracisme les affiches des autres années, heureusement, sont bien plus inclusives ou encore neutres quant au sexe, la diversité est raciale, mais non sexuelle ; les femmes n existent pas, un point, c est tout. «Le raciste, c est l autre», on a bien compris l ironie. Et c est qui, le sexiste, déjà?

16 COMMENT FABRIQUER LA DIFFÉRENCE SEXUELLE EN 10 ÉTAPES FACILES I.B. 1. Vous décidez que l appareil génital divisera votre société en deux groupes. Vous auriez pu retenir la couleur des cheveux ou des yeux, mais vous considérez qu il y a une trop grande variété en la matière, et puis la coupure entre les différentes couleurs ne se montre pas très nettement : entre le roux et le blond, le bleu et le brun, bien des teintes sont possibles ; il y a davantage un continuum que des catégories tranchées, alors c est trop compliqué. Ça aurait pu être le groupe sanguin, mais à l époque, on ne connaissait pas. Vous retenez donc l appareil génital comme Marqueur de Différence, même si vous ne comprenez pas encore très bien à quoi elle sert, cette Différence. Ou plutôt : parce que vous ne savez pas encore à quoi elle sert, vous y voyez le Signe d une Différence Fondamentale. Vous trouvez ça bon comme hypothèse. Vous construisez là-dessus. 2. Dès l arrivée sur Terre des petits humains, à la vue de leurs organes génitaux, vous les incluez dans un groupe ou l autre. Si la détermination du sexe est ambiguë, ce n est pas très grave : dans quelques milliers d années, vous procèderez à des corrections chirurgicales. En atten- 14

17 dant, ils se débrouilleront. Un jour, des personnes intersexuelles vous demanderont d annuler cette catégorisation. Vous n écouterez pas. 3. Vous élaborez un Programme de Différenciation, que vous perfectionnez sur quelques millénaires. Vous l adaptez à chaque âge de la vie, pour qu il paraisse vraiment cohérent. 4. Vous élaborez une grammaire en fonction de cette Différence. Tout le langage en sera saturé. Ça donne plus de force à votre système. Vous trouvez ça bon. Vous êtes content. 5. Vous attribuez des Significations Fondamentales à chacun des deux principes mâle et femelle. Quelque chose de simple : mâle = fort, raisonné, stable ; femelle = faible, irraisonné, instable. 6. Pour étayer le n 5 et consolider le système de Différenciation, vous inventez la psychologie. 7. Vous atténuez toute différence intragroupe qui viendrait brouiller l idée de Différence Nette. (Par exemple : le velu étant associé à la virilité, vous décrétez que les humains du groupe femelle, surtout celles qui ont beaucoup de poil, devront l éradiquer. Au bout de quelques siècles de ce traitement, cette différence semblera vraiment attribuable à la Nature, au point où la simple évocation d une femme ayant du poil sur les jambes provoquera diverses commotions.) 8. Vous consolidez votre Programme en différenciant le plus grand nombre d activités humaines (la pêche et la chasse pour les hommes, la cuisine et la déco pour les femmes). Lorsque des personnes résistent à la Différence et affichent une certaine neutralité, vous utilisez des moyens détournés pour qu elles n aient pas le choix de se situer clairement (le marketing du 21 e siècle vous donnera un bon coup de main). 9. Vous déployez plusieurs moyens pour stigmatiser les humains qui se conforment mal ou peu à leur groupe. Vous inventez d abord le péché. La religion perdant de sa force, vous invoquez des maladies. 15

18 Quand ça ne fonctionne plus, vous y allez plus simplement en décrétant la personne anormale, étrange : queer. 10. Devant les nombreux trous dans votre Théorie (dont le nombre grandissant d individus qui ne correspondent pas au Programme que vous aviez élaboré), vous perdez de la crédibilité. Mais heureusement, certains humains, attachés aux traditions, s occupent de rappeler les vieux préceptes et de les actualiser. Ils font des manifestations contre le mariage entre personnes de même sexe, par exemple. Malheureusement pour vous, ils sont vraiment ridicules.

19 WHO CARES? LES FEMMES, COMME PAR HASARD L.J. Nous vivons dans une ère d individualisme rampant. Ne construisez pas un parc à côté de chez moi ; des plans pour qu ON vienne éparpiller des seringues dans mon parterre. N ouvrez pas une maison de transition au coin de la rue ; ON pourrait venir me voler ma voiture. Veuillez, s il vous plaît, enlever les bancs publics devant mon building ; ça attire les robineux et ça ne fait pas propre quand ON reçoit de la visite. Déjà qu ON paie assez de taxes. ON est toutefois placé devant une situation inextricable. Si ON ne veut plus d itinérants qui déparent le paysage, d immigrants à qui il faut enseigner notre langue, de parents malades qui ralentissent notre train de vie, de jeunes en difficulté qui ne savent pas ce qu ils veulent, de vieux dont ON doit changer les couches, ON va devoir faire quelque chose. ON a cherché ; ON a trouvé ; ON a inventé le care : un nouveau concept mais sous un terme déjà connu, c est moins fatigant bien percutant, comme la langue anglaise en a le secret, et qui désigne une nouvelle posture en principe humaniste ; en principe, dis-je, parce qu elle est censée regrouper dans le projet autant les hommes que les femmes. Toutefois, si l on se fie à Wikipedia, souvent la première source consultée, on constate que la définition du mot care réactualise une posture beaucoup plus 17

20 associée au féminin : «L éthique du care (c est moi qui souligne, enthousiaste ; on est en territoire philosophique, c est donc sérieux) est une norme morale récente, issue dans les pays anglophones de recherches féministes dans ce domaine. Care désigne ici un riche ensemble de sens alliant attention, soin, responsabilité, prévenance, entraide et plus Cette éthique s oppose à des valeurs réelles de la civilisation occidentale telles que l égoïsme, l égocentrisme et l ambition, ou encore le pouvoir et l exploitation. Pour simplifier, le care valorise l idée et le fait de vivre les uns avec les autres, plutôt que les uns contre les autres.» En français, on parlera plutôt, à l instar de Yolande Cohen, de «féminisme de compassion», d une «éthique du soin des autres». Tout ça semble bien exaltant, de prime abord. Repenser la société pour tendre vers l inclusion et la tolérance : qui ne voudrait pas évoluer (dans le sens progressif du terme) dans un tel monde? C est de toute beauté sur papier ; mais Tout ce souci de l autre, sentiment honorable et souhaitable s il en est, a l heur de faire surgir dans mon esprit le visage d une dame auxiliaire, les sourcils en accents circonflexes, le «voulez-vous un beigne et un café?» sur le bord des commissures. Non pas que je méprise ces femmes : au contraire. Elles ont jadis nourri plusieurs de mes attentes en salle d urgence, bénévolement, pendant que leurs maris rapportaient l argent à la maison. Mais dans mon livre à moi, comme disait ma grand-mère, je traduis le care par le mot traquenard, puisque, par le plus heureux des hasards, la description de cette nouvelle éthique correspond en tout point aux stéréotypes féminins. Car si je m arrête quelques minutes à ces fameuses valeurs à retrouver : attention, soin, responsabilité, prévenance, entraide, j entends illico les gros sabots de la femme-maternelle-par-définition qui retourne au galop vers les années 1950 sous les applaudissements d une foule soulagée de voir les choses reprendre leur cours. «L ange du foyer», dont Virginia Woolf préconisait l élimination, c est-à-dire la femme qui s assoit dans les courants d air pour protéger sa couvée contre les microbes, reprendrait-il du service, dans toute la forme atavique de l expression? Pas plus réjouissant lorsqu on voit les qualités à proscrire : égoïsme, ambition et pouvoir. Égoïsme : le vilain mot. Surtout, surtout, ne pas 18

21

22

Intégrer les questions d orientation sexuelle et d identité de genre dans les cours philosophiques de morale non confessionnelle

Intégrer les questions d orientation sexuelle et d identité de genre dans les cours philosophiques de morale non confessionnelle Intégrer les questions d orientation sexuelle et d identité de genre dans les cours philosophiques de morale non confessionnelle MORALE NON CONFESSIONNELLE Degré d observation Première année Vivre ensemble

Plus en détail

Xavier le rusé Nancy Montour. Marion Arbona

Xavier le rusé Nancy Montour. Marion Arbona 2 Xavier le rusé Nancy Montour Marion Arbona B o r é a l M a b o u l Je suis épouvantable Les Éditions du Boréal reconnaissent l aide financière du gouvernement du Canada par l entremise du Fonds du livre

Plus en détail

Excerpt of the full publication

Excerpt of the full publication Excerpt of the full publication BILBO JEUNESSE Excerpt of the full publication Mon prof est une sorcière De la même auteure chez Québec Amérique Jeunesse SÉRIE FLAVIE Une histoire tirée par la queue, coll.

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Texte de Noëmie Forget Illustrations de Tommy Doyle Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Forget, Noémie Ma gardienne est sourde--

Plus en détail

La Publicité: définition

La Publicité: définition La Publicité: définition La publicité est un moyen de communication d information et de persuasion Elle cherche à retenir l attention et emporter l adhésion du consommateur Elle s exprime à travers différents

Plus en détail

Nom de l Élève. Groupe. Page reproductible

Nom de l Élève. Groupe. Page reproductible CAHIER DE L ÉLÈVE Nom de l Élève Groupe Histoire de Nour El Kouri Je me souviens lorsqu on est arrivé au Québec, on ne connaissait personne et pour mes parents, le plus difficile a été de trouver du travail!

Plus en détail

NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE MME JULIE MIVILLE-DECHÊNE PRÉSIDENTE DU CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME

NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE MME JULIE MIVILLE-DECHÊNE PRÉSIDENTE DU CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE MME JULIE MIVILLE-DECHÊNE PRÉSIDENTE DU CONSEIL DU STATUT DE LA FEMME À L OCCASION DU COLLOQUE «LA VOIX DES FEMMES AU MOYEN-ORIENT» ORGANISÉ À MONTRÉAL PAR L OBSERVATOIRE SUR

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication L é t r a n g e v o i s i n d e d o m i n i q u e dans la même collection Le Secret de Dominique L ami de Dominique n aime pas l école Les Mensonges de Dominique Les Deux Maisons de Dominique Le Nouveau

Plus en détail

Les femmes n aiment pas annoncer leur grossesse par pudeur ou parce que cela porte malheur

Les femmes n aiment pas annoncer leur grossesse par pudeur ou parce que cela porte malheur 18 Les femmes n aiment pas annoncer leur grossesse par pudeur ou parce que cela porte malheur Fatoumata Ouattara Pour comprendre les conduites des populations relevant de la maladie et de la santé, le

Plus en détail

Nnon, ce n est pas ça. En fait, c est assez difficile à expliquer, parce que cette pensée-là...

Nnon, ce n est pas ça. En fait, c est assez difficile à expliquer, parce que cette pensée-là... Après avoir éteint la lumière, Rosângela repensa à cette histoire d être, d une certaine manière... Nnon, ce n est pas ça. En fait, c est assez difficile à expliquer, parce que cette pensée-là... Du moins,

Plus en détail

À Timo, qui aime les animaux, les flocons et les autos. M.-H. J.

À Timo, qui aime les animaux, les flocons et les autos. M.-H. J. À Timo, qui aime les animaux, les flocons et les autos. M.-H. J. Ce matin, la dame de la radio a dit : «On prévoit des chutes de neige abondantes, au moins vingt centimètres. Possibilité de vents violents.»

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication Les Éditions du Boréal 4447, rue Saint-Denis Montréal (Québec) H2J 2L2 www.editionsboreal.qc.ca Pas de poisson pour le réveillon suivi de pour les yeux d agate Extrait de la publication

Plus en détail

Isis, ma belle Isis Bernadette renaud

Isis, ma belle Isis Bernadette renaud BILBO Isis, ma belle Isis Bernadette renaud BILBO J e u n e S S E Collection dirigée par Anne-Marie Villeneuve Isis, ma belle Isis Isis, ma belle Isis Bernadette renaud Catalogage avant publication

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication Extrait de la publication Le bon sommeil du roi Extrait de la publication Les éditions de la courte échelle inc. 160, rue Saint-Viateur Est, bureau 404 Montréal (Québec) H2T 1A8

Plus en détail

LA NOUVELLE LITTÉRAIRE THÉORIE

LA NOUVELLE LITTÉRAIRE THÉORIE LA NOUVELLE LITTÉRAIRE THÉORIE La nouvelle littéraire est un genre fascinant. Au contraire du roman, elle ne met en scène que très peu de personnages et met l accent sur l évolution psychologique de ceux-ci.

Plus en détail

5. Identité sexuée - Rôles et stéréotypes - Orientation sexuelle

5. Identité sexuée - Rôles et stéréotypes - Orientation sexuelle 5. Identité sexuée - Rôles et stéréotypes - Orientation sexuelle Activité / animation Module 1 les bonnes définitions (cycle 4 - lycée) - Aider les élèves à trouver le sens exact des termes utilisés Les

Plus en détail

MEDIA : ESPACES MASCULINS, PRESENCES FEMININES

MEDIA : ESPACES MASCULINS, PRESENCES FEMININES MEDIA : ESPACES MASCULINS, PRESENCES FEMININES MARIE PASCALINE MENONO Coordinatrice du projet genre et élection VIVIANE BIKUBA Assistante au programme Genre et Communication dans les Techniques de Production

Plus en détail

Exemple de progression pour l Enseignement Moral et Civique au collège

Exemple de progression pour l Enseignement Moral et Civique au collège Exemple de progression pour l au collège Cette progression est le fruit d'une lecture et réflexion sur les programmes d'enseignement moral et civique. Il s'agit un exemple de progression possible et non

Plus en détail

éducation à l égalité synthèse et si on apprenait l égalité? étude des représentations sexuées et sexistes dans les manuels de lecture du CP

éducation à l égalité synthèse et si on apprenait l égalité? étude des représentations sexuées et sexistes dans les manuels de lecture du CP 2015 et si on apprenait l égalité? éducation à l égalité ee é t u d e étude des représentations sexuées et sexistes dans les manuels de lecture du CP 1 Cf Centre Hubertine Auclert, Faire des manuels scolaires

Plus en détail

AGISSONS POUR L ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE /Journée internationale pour l élimination de la discrimination raciale

AGISSONS POUR L ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE /Journée internationale pour l élimination de la discrimination raciale AGISSONS POUR L ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION RACIALE /Journée internationale pour l élimination de la discrimination raciale Intention pédagogique : L activité a pour but de faire connaître la Journée

Plus en détail

To rd u s t o u t c o u rt Christiane Duchesne. Marc Mongeau

To rd u s t o u t c o u rt Christiane Duchesne. Marc Mongeau 2 To rd u s t o u t c o u rt Christiane Duchesne Marc Mongeau B o r é a l M a b o u l Mordus de télé Les Éditions du Boréal reconnaissent l aide financière du gouvernement du Canada par l entremise du

Plus en détail

RAPPORT SUR Bien-être et sécurité des écoles Présenter aux membres, pour information, la présentation sur les identités de genre.

RAPPORT SUR Bien-être et sécurité des écoles Présenter aux membres, pour information, la présentation sur les identités de genre. RAPPORT SUR16-45 Bien-être et sécurité des écoles 2016-10-25 TITRE : BUT : Présentation sur les identités de genre Présenter aux membres, pour information, la présentation sur les identités de genre. RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Etes-vous plutôt raciste ou sexiste? Analyse Octobre Auteur : Anne-Claire Orban. -

Etes-vous plutôt raciste ou sexiste? Analyse Octobre Auteur : Anne-Claire Orban. - Ed resp : Nicolas Bossut, Rue Maurice Liétart, 31/1 B-1150 Bruxelles Tél : 02/738 08 04 IBAN : BE28 7995 5017 6120 info@bepax.org - www.bepax.org Auteur : Anne-Claire Orban Analyse Octobre 2017 Etes-vous

Plus en détail

Exploitation pédagogique

Exploitation pédagogique Objectifs Deux objectifs d ampleur différente : 1. Relativement au contexte scolaire : permettre aux élèves de s interroger sur la nature et le sens de l apprentissage à l école. 2. Plus largement : permettre

Plus en détail

de Angèle Delaunois illustré par François Thisdale

de Angèle Delaunois illustré par François Thisdale de Angèle Delaunois illustré par François Thisdale de Angèle Delaunois illustré par François Thisdale Déjà parus dans la collection Ombilic: GRAND MÉCHANT RHUME ENVIE DE PIPI OUILLE MES OREILLES ROTS,

Plus en détail

Emmanuel Lauzon. Illustrations de Nicolas Lamy. Opération Sauve qui pou!

Emmanuel Lauzon. Illustrations de Nicolas Lamy. Opération Sauve qui pou! Emmanuel Lauzon Illustrations de Nicolas Lamy Opération Sauve qui pou! Pou-Ah! Tome 2 Opération Sauve qui pou! Texte d'emmanuel Lauzon Illustrations de Nicolas Lamy 5, rue Sainte-Ursule Québec (Québec)

Plus en détail

Les. potins. Charlotte Cantin

Les. potins. Charlotte Cantin Les potins de Charlotte Cantin Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Bourgault, Catherine, 1981-, auteur Les potins de Charlotte

Plus en détail

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives.

La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. 1 COMMENT FAIRE POUR BIEN FAIRE? - 2 rencontre - La morale peut-elle nous aider à vivre en société? Vivre les différences, responsabilités individuelles et collectives. Axe de réflexion: dans la vie sociale,

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 1 er semestre 2015

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 1 er semestre 2015 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 1 er semestre ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le chômage L emploi et le chômage selon le

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

Les Jouets. https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/societe/delf-b2-session-1-les-jouets/1

Les Jouets. https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/societe/delf-b2-session-1-les-jouets/1 Je m appelle Aujourd hui c est Les Jouets https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/societe/delf-b2-session-1-les-jouets/1 DIRECTIONS : 1. Traduisez les mots de vocabulaire en anglais. 2. Regardez

Plus en détail

Histogramme:Exposer à droite : pourquoi, comment?

Histogramme:Exposer à droite : pourquoi, comment? Histogramme:Exposer à droite : pourquoi, comment? Vous avez peut-être déjà entendu ou lu ce terme ici ou là, y compris sur ce blog, mais ce n est pas forcément une notion si évidente que ça à comprendre.

Plus en détail

Excerpt of the full publication

Excerpt of the full publication Excerpt of the full publication Excerpt of the full publication Collection dirigée par Stéphanie Durand De la même auteure chez Québec Amérique Ma vie ne sait pas nager, coll. Titan+, 2006. Première position

Plus en détail

Vivre ensemble. Recueil de textes

Vivre ensemble. Recueil de textes Vivre ensemble Recueil de textes Dans son livre «le Racisme expliqué à ma fille», le romancier Tahar Ben Jelloun présente au lecteur, sous la forme d un dialogue, les explications qu il a données à sa

Plus en détail

LE VRAI SENS D AIMER

LE VRAI SENS D AIMER LE VRAI SENS D AIMER La définition de l amour On va maintenant passer à un autre chapitre qui est la définition de l amour. Pourquoi c est important de définir l amour? Parce qu on parle d amour, on cherche

Plus en détail

COLLECTION MISE AU POINT

COLLECTION MISE AU POINT COLLECTION MISE AU POINT Yvon Dallaire Psychologue-Sexologue La violence faite aux hommes UNE RÉALITÉ TABOUE ET COMPLEXE ÉDITIONS COLLECTION MISE AU POINT Yvon Dallaire Psychologue-Sexologue La violence

Plus en détail

DOMINIQUE ET COMPAGNIE. roman rouge. David et. François Gravel. Léa

DOMINIQUE ET COMPAGNIE. roman rouge. David et. François Gravel. Léa roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE David et Léa François Gravel roman rouge Sous la direction de Agnès Huguet François Gravel David et Léa Illustrations Pierre Pratt Fiches pédagogiques des romans rouges

Plus en détail

L évolution. De la femme dans la publicité

L évolution. De la femme dans la publicité L évolution De la femme dans la publicité SOMMAIRE 1. La bonne à tout faire 1950 2. La bonne à tout faire 1950 3. La mère éducatrice au foyer 1960 4. L'esclavage c'est terminé! 1960 5. Prends soin de toi!

Plus en détail

Sociologie de la Communication

Sociologie de la Communication Sociologie de la Communication Souad MOULINE Année 2012 Socialisation Fait de développement des relations sociales Fondements du processus de Socialisation Théorie dispositionnelle de l action = Faits

Plus en détail

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015

Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 110 e anniversaire de la loi de 1905 Outils pédagogiques pour le 9 décembre 2015 I Collège I Enjeux des séances et des outils proposés : Au collège, en plus de la laïcité présentée comme un des fondements

Plus en détail

A partir du TITRE DU FILM : Emettre des hypothèses de récit. Ces hypothèses seront à valider ou non après la projection.

A partir du TITRE DU FILM : Emettre des hypothèses de récit. Ces hypothèses seront à valider ou non après la projection. 1. Sensibilisation : - Projection du film «Azur et Asmar». - Découverte du film avant projection : Motivation par rapport au film que l on va voir sans pour autant dévoiler le contenu. Plusieurs entrées

Plus en détail

ATTEINDRE L ÉGALITÉ DES SEXES ET L AUTONOMIE DES FEMMES DANS LE MONDE

ATTEINDRE L ÉGALITÉ DES SEXES ET L AUTONOMIE DES FEMMES DANS LE MONDE by Du global au local : 2015-2030 - 2050 5 ATTEINDRE L ÉGALITÉ DES SEXES ET L AUTONOMIE DES FEMMES DANS LE MONDE Promouvoir l égalité des sexes et l autonomisation des femmes était le 3 e Objectif du Millénaire

Plus en détail

Les Enquêtes de Joséphine la Fouine12. Paule Brière Jean Morin

Les Enquêtes de Joséphine la Fouine12. Paule Brière Jean Morin Les Enquêtes de Joséphine la Fouine12 Paule Brière Jean Morin B o r é a l M a b o u l La poule aux œufs dort Les Éditions du Boréal reconnaissent l aide financière du gouvernement du Canada par l entremise

Plus en détail

Les Enquêtes de Joséphine la Fouine11. Paule Brière Jean Morin

Les Enquêtes de Joséphine la Fouine11. Paule Brière Jean Morin Les Enquêtes de Joséphine la Fouine11 Paule Brière Jean Morin B o r é a l M a b o u l Les Vrais Cochons Les Éditions du Boréal reconnaissent l aide financière du gouvernement du Canada par l entremise

Plus en détail

PRISE DE PAROLE 8 MARS 2017 JOURNEE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES

PRISE DE PAROLE 8 MARS 2017 JOURNEE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES 1 La CGT, la FSU, l UNEF PRISE DE PAROLE 8 MARS 2017 JOURNEE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES Elles étaient plus de 300 000 à manifester en Pologne contre l interdiction de l IVG le 3 octobre dernier.

Plus en détail

Un cours de grammaire en classe de sixième : la leçon sur la voix passive.

Un cours de grammaire en classe de sixième : la leçon sur la voix passive. Un cours de grammaire en classe de sixième : la leçon sur la voix passive. Cécile Revéret Les élèves maîtrisent déjà assez bien la notion de transitivité. Ils ont compris ce qu est un complément d objet.

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Victor et la dent perdue Un texte d Alain M. Bergeron Illustré par Fil et Julie Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Bergeron,

Plus en détail

Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame. Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir?

Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame. Duchemol, que renferme-t-il, faut-il prendre le risque de l ouvrir? Le sac Pièce courte enfants/ados De 5 jusqu à 50 personnages - femmes ou hommes Durée approximative : 7 minutes Un sac a été oublié sur une table et semble appartenir à une certaine madame Duchemol, que

Plus en détail

1ERE PARTIE: DES ETRES HUMAINS UNE SEULE HUMANITE

1ERE PARTIE: DES ETRES HUMAINS UNE SEULE HUMANITE 1ERE PARTIE: DES ETRES HUMAINS UNE SEULE HUMANITE SEQUENCE 1- DIFFERENTS MAIS EGAUX EN DROITS Pourquoi des êtres humains, tous différents, sont-ils égaux? SEANCE1- ENTREE PAR LES ARTS En quoi cette chanson

Plus en détail

Philosophie. Explication d'un texte philosophique (SH)

Philosophie. Explication d'un texte philosophique (SH) Philosophie Explication d'un texte philosophique (SH) - p. 55-56, depuis «C est donc seulement de la considération de l histoire mondiale» jusqu à «parmi lesquels ils ne sont pas inhabituels chez nous.»

Plus en détail

Les Nuits et les Jours de Julia. Christiane Duchesne Marie-Louise Gay

Les Nuits et les Jours de Julia. Christiane Duchesne Marie-Louise Gay Les Nuits et les Jours de Julia 3 Christiane Duchesne Marie-Louise Gay B o r é a l M a b o u l Julia et le voleur de nuit Les Éditions du Boréal reconnaissent l aide financière du gouvernement du Canada

Plus en détail

DOMINIQUE ET COMPAGNIE. Lune de miel

DOMINIQUE ET COMPAGNIE. Lune de miel roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE Lune de miel Camille Extrait de la Bouchard publication Extrait de la publication roman rouge Extrait de la publication Sous la direction de Yvon Brochu Extrait de la

Plus en détail

APRES LE VERDICT DE CRETEIL, NOUS EXIGEONS UNE REPONSE POLITIQUE!

APRES LE VERDICT DE CRETEIL, NOUS EXIGEONS UNE REPONSE POLITIQUE! APRES LE VERDICT DE CRETEIL, NOUS EXIGEONS UNE REPONSE POLITIQUE! Lettre ouverte à François Hollande, Président de la République Monsieur le Président de la République, Le verdict du procès du Tribunal

Plus en détail

Un homme comme tant d autres

Un homme comme tant d autres Bernadette Renaud Un homme comme tant d autres Tome 2 Monsieur Manseau QUÉBEC AMÉRIQUE Extrait de la publication Extrait de la publication Collection QA compact Extrait de la publication De la même auteure

Plus en détail

La part de l ange (Lc 2,1-17 et Hb 13,1-3) Claire Clivaz, Morges, Noël 2014

La part de l ange (Lc 2,1-17 et Hb 13,1-3) Claire Clivaz, Morges, Noël 2014 La part de l ange (Lc 2,1-17 et Hb 13,1-3) Claire Clivaz, Morges, Noël 2014 Ma fois, on en a parlé des crèches dans les médias ce mois de décembre! Plusieurs villes françaises ont connu des débats homériques

Plus en détail

Vous avez dit "privilège"?

Vous avez dit privilège? Vous avez dit "privilège"? On peut parcourir énormément de blogs, de textes, d articles se proposant de «parler», «d analyser», «d étudier» le privilège blanc, on ne dispose jamais sur la moindre définition

Plus en détail

États généraux de l action et de l analyse féministes. Guide pratique des tables de travail

États généraux de l action et de l analyse féministes. Guide pratique des tables de travail États généraux de l action et de l analyse féministes Guide pratique des tables de travail Principes de fonctionnement Rappel - Texte fondateur des États généraux de l action et de l analyse féministes

Plus en détail

DOMINIQUE ET COMPAGNIE. Les orages d Amélie-tout-court

DOMINIQUE ET COMPAGNIE. Les orages d Amélie-tout-court roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE Les orages d Amélie-tout-court Martine Extrait de la Latulippe publication Extrait de la publication roman rouge Extrait de la publication Sous la direction de Yvon Brochu

Plus en détail

Média Animation asbl. Plan du module

Média Animation asbl. Plan du module Média Animation asbl Plan du module Développé dans le cadre du projet BRICKS - Building Respect on the Internet by Combating hate Speech Bruxelles, Février 2016 Co-financé par le Programme Droits fondamentaux

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Le corps du Petit Bonhomme Texte de Gilles Tibo Illustrations de Marie-Claude Favreau QUÉBEC AMÉRIQUE Jeunesse 329, rue de la Commune Ouest, 3 e étage, Montréal (Québec) H2Y 2E1 Téléphone : (514) 499-3000

Plus en détail

Réécoute les réponses à la première question. Qui a dit quoi? Associe les opinions suivantes à chaque jeune.

Réécoute les réponses à la première question. Qui a dit quoi? Associe les opinions suivantes à chaque jeune. Fiche vidéo La téléréalité Regarde le premier extrait avec le son et note la question posée par l enquêtrice puis écoute les réponses des adolescents. Coche si l opinion est plutôt positive, plutôt négative

Plus en détail

Certains chiens ont besoin d espace

Certains chiens ont besoin d espace Certains chiens ont besoin d espace Si vous voyez un chien avec un ruban jaune sur la laisse, il s agit d un chien qui a besoin d un peu d espace. S il vous plaît, ne vous approchez pas de ce chien ou

Plus en détail

Exploitation langagière de l album Roule Galette

Exploitation langagière de l album Roule Galette Exploitation langagière de l album Roule Galette Première de couverture Consigne est donnée à ceux qui connaissent déjà de ne rien raconter. Que voyez-vous? D après vous de quoi cela va t-il parler? une

Plus en détail

Insurrection poétique

Insurrection poétique Wikipédia Insurrection poétique Une insurrection est un soulèvement armé ou une révolte contre le pouvoir en place. Les personnes agissant au nom d'une insurrection sont des insurgés. La Déclaration des

Plus en détail

Le phénomène est complexe et profondément intériorisé par chacun-ne d entre nous.

Le phénomène est complexe et profondément intériorisé par chacun-ne d entre nous. Est-ce que le jouet que vous venez d acheter ou que vous avez élu pour le futur cadeau de Noël de votre enfant est sexiste? Pour répondre à cela, posons-nous la question : l aurais-je également acheté

Plus en détail

Égaux sans ego Fiche d activités. Paroles d ordi d ados

Égaux sans ego Fiche d activités. Paroles d ordi d ados Égaux sans ego Fiche d activités Paroles d ordi d ados Niveau Cycle 3, EMC : le droit et la règle : des principes pour vivre avec les autres («respecter tous les autres et notamment appliquer les principes

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication Extrait de la publication C o l l e c t i o n d i r i g é e p a r A n n e - M a r i e V i l l e n e u v e Extrait de la publication Extrait de la publication Comment devenir un

Plus en détail

Chap. 1 : Des êtres humains, mais une seule humanité

Chap. 1 : Des êtres humains, mais une seule humanité Chap. 1 : Des êtres humains, mais une seule humanité Pourquoi les êtres humains, tous différents, sont-ils égaux? I. Différents mais égaux A. Des hommes, une seule humanité AU COLLEGE, DIFFERENTS MAIS

Plus en détail

LA NUMÉROLOGIE Le message caché de votre date de naissance

LA NUMÉROLOGIE Le message caché de votre date de naissance Claire Savard réussit à transmettre des notions de numérologie pour permettre à tous et chacun, débutants ou initiés, de découvrir le message de sa date de naissance et mieux comprendre et orienter sa

Plus en détail

Leslie Kaplan. Le Silence du diable. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Leslie Kaplan. Le Silence du diable. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Leslie Kaplan Le Silence du diable P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Le matin il se réveille et il dit à voix haute, Lou. Il a une image dans la tête. Une affiche, comme dans un western, avec

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : DES ETRES HUMAINS, UNE SEULE HUMANITE

PREMIERE PARTIE : DES ETRES HUMAINS, UNE SEULE HUMANITE Education civique, programme de 5 e : la diversité et l égalité PREMIERE PARTIE : DES ETRES HUMAINS, UNE SEULE HUMANITE Chapitre I Différents, mais égaux, égalité de droit et discriminations Problématique.

Plus en détail

L aventure dans. la ville en folie

L aventure dans. la ville en folie et L aventure dans Hide & seek la ville en folie WWW.alphaventure.ca Marie-Michèle B.-Roussin AnneMarie Bourgeois Marie-Eve Forcier 1 IDÉATRICE ET CONCEPTRICE Marie-Michèle B.-Roussin AUTEURES Marie-Eve

Plus en détail

Jean Gervais. Dominique COLLECTION. Boréal. Jeunesse. Extrait de la publication

Jean Gervais. Dominique COLLECTION. Boréal. Jeunesse. Extrait de la publication Dominique COLLECTION Jean Gervais Boréal Jeunesse l e n o u v e au d e l a c l a s s e dans la même collection Le Secret de Dominique L Étrange Voisin de Dominique L ami de Dominique n aime pas l école

Plus en détail

2.3.9 Ensemble des mots à travailler au 1 er cycle

2.3.9 Ensemble des mots à travailler au 1 er cycle 2.3.9 Ensemble des mots à travailler au à à côté de aile aimer j'aime tu aimes il / elle aime nous aimons vous aimez ils / elles aiment v. air aller je vais tu vas il / elle va nous allons vous allez ils

Plus en détail

le soleil le vent ensoleillé venteux un parasol venter solaire un éventail un tournesol un ventilateur l ensoleillement un paravent la colle une école

le soleil le vent ensoleillé venteux un parasol venter solaire un éventail un tournesol un ventilateur l ensoleillement un paravent la colle une école Famille : vent (6 mots) 6 points le vent venteux venter un éventail un ventilateur un paravent Famille : soleil (6 mots) 6 points le soleil ensoleillé un parasol solaire un tournesol l ensoleillement Famille

Plus en détail

DES THEMES PHILO (voir détails ou suivi pour certains thèmes sur internet)

DES THEMES PHILO (voir détails ou suivi pour certains thèmes sur internet) DES THEMES PHILO (voir détails ou suivi pour certains thèmes sur internet) Jacques LEVINE Il semble que des formules d introduction du thème comme : «Aujourd hui on va réfléchir au bonheur», ou «Que pensez-vous

Plus en détail

Claudine Paquet Les bouffonneries de mon grand-père

Claudine Paquet Les bouffonneries de mon grand-père Claudine Paquet Les bouffonneries de mon grand-père aventure collection G I R O U E T T E La collection «Girouette» est dirigée par Michel Lavoie Les bouffonneries de mon grand-père L auteure Claudine

Plus en détail

JEAN-PAuL DAOuST. 5 e édition. Prix du Gouverneur général LES CENDRES BLEuES

JEAN-PAuL DAOuST. 5 e édition. Prix du Gouverneur général LES CENDRES BLEuES JEAN-PAuL DAOuST LES CENDRES BLEuES Prix du Gouverneur général 1990 5 e édition LES CENDRES BLEUES Les Écrits des Forges, fondés par Gatien Lapointe en 1971, bénéficient de l appui financier du Conseil

Plus en détail

Mon nom est Geneviève, je fais partie du programme Interagir. 30 ans

Mon nom est Geneviève, je fais partie du programme Interagir. 30 ans Mon nom est Geneviève, je fais partie du programme Interagir. 30 ans Mon projet est de travailler dans une bibliothèque scolaire du niveau primaire. Les Commissions scolaires n ont pas de budgets pour

Plus en détail

1. DESCRIPTION SEXISME PRÉSENTATION MATÉRIEL

1. DESCRIPTION SEXISME PRÉSENTATION MATÉRIEL SEXISME ET MEDIAS Outil pédagogique créé dans le cadre du Printemps de la Jupe et du Respect Axé sur la problématique du sexisme dans les médias HELMo ESAS BAC2 AS (2015-2016) Création : Virginia Bolores,

Plus en détail

Une disparition poilue

Une disparition poilue Anne bernard-lenoir 3 Une disparition poilue Québec Amérique Illustrations Extrait de la Marie publication Émilie Rowe Extrait de la publication Collection dirigée par Stéphanie Durand De la même auteure

Plus en détail

et l omme aux Ballons

et l omme aux Ballons et l omme aux Ballons et l omme aux Ballons Linda wilscam Illustrations de gabrielle grimard Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Plus en détail

D APRÈS LA SÉRIE TÉLÉ. Drôles d histoires 2. Dominique et compagnie

D APRÈS LA SÉRIE TÉLÉ. Drôles d histoires 2. Dominique et compagnie D APRÈS LA SÉRIE TÉLÉ Drôles d histoires 2 Drôles d histoires 2 Dominique et compagnie Les livres inspirés de la série télé Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Plus en détail

CYCLE 2 E.M.C. PROGRESSION CYCLE 2 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - Programmes 2015

CYCLE 2 E.M.C. PROGRESSION CYCLE 2 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE - Programmes 2015 CYCLE 2 E.M.C 1. L éducation morale n est pas du seul fait ni de la seule responsabilité de l école ; elle commence dans la famille. L enseignement moral et civique porte quant à lui sur les principes

Plus en détail

Boël Souleymane. La Muraille des poncifs. Le Givre de la peur

Boël Souleymane. La Muraille des poncifs. Le Givre de la peur Boël Souleymane La Muraille des poncifs Le Givre de la peur 2 2 Citations et préface de l auteur sur le racisme, les stéréotypes ethniques et la trahison provenant d un amour vénal «La sincérité d un cœur

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier «les stéréotypes de genre dans la littérature enfantine» Intervention stage «égalité filles-garçons»

Compte-rendu de l atelier «les stéréotypes de genre dans la littérature enfantine» Intervention stage «égalité filles-garçons» Compte-rendu de l atelier «les stéréotypes de genre dans la littérature enfantine» Intervention stage «égalité filles-garçons» 13 octobre - de 13h45 à 16h - Environ 30 participants Objectif Faire repérer

Plus en détail

ENQUÊTE. Les jeunes et l égalité femmes-hommes

ENQUÊTE. Les jeunes et l égalité femmes-hommes ENQUÊTE Les jeunes et l égalité femmes-hommes octobre 2014 CONTEXTE, ENJEUX, MÉTHODOLOGIE En octobre 2014, à l initiative de la région Rhône-Alpes, les équipes d égalitées ont débattu de l égalité femmes-hommes

Plus en détail

MIXITE ET EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS EN ACM : COMPREHENSION DES MECANISMES DES STEREOTYPES DE GENRE

MIXITE ET EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS EN ACM : COMPREHENSION DES MECANISMES DES STEREOTYPES DE GENRE MIXITE ET EGALITE ENTRE LES FILLES ET LES GARCONS EN ACM : COMPREHENSION DES MECANISMES DES STEREOTYPES DE GENRE Réseau des acteurs de jeunesse ornais Janvier 2015 Egalité: assurer un traitement juste

Plus en détail

Fiche pédagogique français langue maternelle

Fiche pédagogique français langue maternelle DOMAINES 1 Maîtrise de la langue française 2 Compétences sociales et civiques 3 Autonomie et initiative COMPÉTENCES 1 Maîtrise de la langue française S exprimer à l oral comme à l écrit dans un vocabulaire

Plus en détail

Alors que sommes-nous censés faire pendant l éloignement du maître? Les deux paraboles comportent des accents différents.

Alors que sommes-nous censés faire pendant l éloignement du maître? Les deux paraboles comportent des accents différents. Lc 12.35 Restez en tenue de travail et gardez vos lampes allumées. Et soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, afin de lui ouvrir dès qu il arrivera et frappera. Heureux ces

Plus en détail

Recueil d activités ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE. 2 e ANNÉE DU 2 e CYCLE DU SECONDAIRE. Collection Éclairages. Tiré?à?part MARIE FRANCE ÉDITIONS

Recueil d activités ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE. 2 e ANNÉE DU 2 e CYCLE DU SECONDAIRE. Collection Éclairages. Tiré?à?part MARIE FRANCE ÉDITIONS 67850_Recueil4_TAP.qxp 4/3/09 10:16 AM Page 1 Recueil d activités 2 e ANNÉE DU 2 e CYCLE DU SECONDAIRE ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE Tiré?à?part Collection Éclairages ÉDITIONS MARIE FRANCE Yves Roy, directeur

Plus en détail

François Gravel. David et. le Fantôme. Extrait de la publication

François Gravel. David et. le Fantôme. Extrait de la publication roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE David et le Fantôme François Gravel roman rouge Sous la direction de Yvon Brochu François Gravel David et le Fantôme Illustrations Pierre Pratt Données de catalogage

Plus en détail

DOMINIQUE ET COMPAGNIE

DOMINIQUE ET COMPAGNIE roman rouge DOMINIQUE ET COMPAGNIE Le soleil frileux Camille Extrait de la Bouchard publication Extrait de la publication roman rouge Extrait de la publication Sous la direction de Agnès Huguet Extrait

Plus en détail

Jean Gervais. Dominique COLLECTION. Boréal. Jeunesse. Extrait de la publication

Jean Gervais. Dominique COLLECTION. Boréal. Jeunesse. Extrait de la publication Dominique COLLECTION Jean Gervais Boréal Jeunesse 42 l e s m e n s o n g e s d e d o m i n i q u e dans la même collection Le Secret de Dominique L Étrange Voisin de Dominique L ami de Dominique n aime

Plus en détail

L analyse d une photographie : Maillots 77, l été sera beau

L analyse d une photographie : Maillots 77, l été sera beau Le sujet : Je vous propose dans le cadre de notre analyse mensuelle l étude d une photographie réalisée à l occasion du tournage du film Métropolitain 77. Cette analyse va, nous le verrons, plus porter

Plus en détail

D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant :

D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant : 1 STI2D D.S. N 1 : COMMENTAIRE (vendredi 19 octobre 2012) Durée : 3 heures Vous commenterez l'extrait d'antigone de Jean Anouilh à partir du parcours de lecture suivant : a) Expliquez en quoi le dialogue

Plus en détail

UN EXEMPLE DE CORRECTION (COMMENTÉ)

UN EXEMPLE DE CORRECTION (COMMENTÉ) UN EXEMPLE DE CORRECTION (COMMENTÉ) Les réponses proposées aux questions ouvertes dans les différents corrigés qui suivent n ont pas la prétention d être les uniques réponses admises. Il s agit plutôt

Plus en détail

La fête du pardon. Paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours Dimanche 22 février h ou 19 h

La fête du pardon. Paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours Dimanche 22 février h ou 19 h Pendant le sacrement Tout un chemin pour te chercher Toute ma vie pour te chanter Chaque matin s émerveiller De se savoir aimé! Paroisse Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours Dimanche 22 février 2009 14 h ou

Plus en détail

DÉCOUPAGE, MONTAGE, DISPOSITIF SÉQUENTIEL

DÉCOUPAGE, MONTAGE, DISPOSITIF SÉQUENTIEL DÉCOUPAGE, MONTAGE, DISPOSITIF SÉQUENTIEL Compétences travaillées «La représentation Images, réalité et fiction La ressemblance : Le rapport au réel et la valeur expressive de l écart. La narration visuelle

Plus en détail

Les hommes. préfèrent les rondes

Les hommes. préfèrent les rondes Les hommes préfèrent les rondes Je ne sais pas maigrir, J ai lu 7246 Du même auteur aux Éditions J ai lu DR PIERRE DUKAN Les hommes préfèrent les rondes le cherche midi, 2003 À Christine qui, sans le savoir,

Plus en détail