Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction"

Transcription

1 Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Le monde fait face à deux menaces liées à l énergie : celui de ne pas avoir suffisamment de ressources sécurisées à des coûts abordables d une part et celui de dommages à l environnement causés pour une consommation trop importante d autre part. La sauvegarde de l approvisionnement en énergie est une fois de plus une priorité politique au niveau internationale. De plus le schéma d évolution des fournitures d énergie sur les bases actuelles porte le risque de dommages irréversibles à l environnement dont les risques de changement de climat. La nécessité de ralentir la croissance des besoins d énergie d origine fossile, d accroître la diversité de leur origine géographique et de traiter les émissions de gaz à effet de serre est plus urgente que jamais. Le «World Energy Outlook 2006» de l Agence Internationale de l Energie confirme qu en l absence d action des gouvernements, les tendances actuelles d évolution jusqu en 2030 ne sont pas tenables. C est l objet du scénario de référence. Dans un scénario alternatif basé sur un ensemble de politique et de mesures qu envisagent les différents pays du monde, l évolution de la demande énergétique et les émissions correspondantes seraient réduites de façon significative. Il est à noter que les bénéfices visant à produire l énergie de façon plus efficiente, dépasserait largement les coûts liés à la mise en œuvre de ce scénario alternatif. 1) Scénario de référence : Demande globale d énergie jusqu en 2030 La demande globale d énergie primaire dans le scénario de référence devrait croître de 1,6% par an, c est-à-dire être multipliée par 1,5 entre maintenant et Cette demande croîtrait de 25% d ici Les émissions de CO 2 correspondantes croîtraient de 55% entre 2004 et 2030 soit 1,7% par an. Ceci représente 40 milliards de tonnes de rejet atmosphérique, soit 14 milliards de tonnes supplémentaire par rapport au niveau de /7

2 Demande d énergie primaire par type de carburant dans le scénario de référence Les carburants d origine fossile resteront la source principale d énergie en Dans le scénario de référence ils représentent 83% de l accroissement total de la demande énergétique entre 2004 et La part du pétrole diminue tout en restant le carburant majeur dans le mix énergétique. La demande de pétrole atteindra 99 millions de barils par jour (mb/j) en 2015 et 116 mb/j en 2030 contre 84 mb/j en Le charbon aura la plus forte croissance en valeur absolue à cause principalement de la génération d électricité. Les trois quarts de cette croissance sont dus à la Chine et à l Inde. Le charbon reste néanmoins la deuxième source d énergie. La part du gaz naturel croît légèrement, tout comme celle d origine hydroélectrique. En revanche la part de nucléaire décroît. Celle de l énergie produite à partir de la biomasse croît légèrement pour atteindre 10% du total en 2030, sous l influence des pays en voie de développement qui vont substituer l utilisation de la biomasse à usage alimentaire en biomasse à usage énergétique. Les autres sources d énergie renouvelable comme l éolien, l énergie solaire, les vagues croissent le plus rapidement mais leur part dans la consommation totale d énergie n atteint que 1,7% en 2030 contre 0,5% à ce jour. Accroissement de la demande scénario de référence d énergie primaire par type de carburant dans le 2/7

3 Evolutions par région du monde Plus de 70% de la croissance de la demande jusqu en 2030 vient des pays en voie de développement. La part des pays de l OCDE décroît d un peu moins de 50% en 2004 à 40% en 2030 tandis que l inverse se produit pour les pays en voie de développement. Cette croissance provient de leur croissance démographique et économique rapide. L industrialisation et l urbanisation accélèrent la demande pour des carburants de type nouveau. Les pays en voie de développement utiliseraient 23 millions de barils par jour (mb/j) soit 71% des 33 mb/j d accroissement en pétrole entre 2005 et 2030 avec un développement plus rapide en Asie. La demande en pétrole croît moins rapidement des l OCDE et dans les pays en voie de transition. L énergie gaz croît principalement au moyen orient. La demande en charbon croît principalement en Asie due aux ressources abondantes et à bas prix de revient. Le chardon est la principale ressource en Chine et en Inde. En 2030 ces deux pays représenteront 57% de la demande en charbon contre 43% en Dans ce scénario de référence, la puissance nucléaire installée décroît en Europe et croît dans toutes les autres régions. La puissance nucléaire installée passe au niveau mondial de 6% en 2004 à 5% en L énergie hydroélectrique continue à se développer principalement dans les pays en voie de développement. En revanche la majeure partie de la croissance des énergies renouvelables vient des pays de l OCDE. La production de pétrole dans les pays de l OPEP, spécifiquement au Moyen Orient, devrait croître plus rapidement que dans les autres régions parce que les réserves y sont beaucoup plus importantes et les coûts de production généralement inférieurs. L Arabie Saoudite reste de très loin le plus important producteur de pétrole brut et de gaz naturel liquéfié. Le reste de la croissance des pays de l OPEP vient essentiellement de l Irak, de l Iran, du Koweit, des Emirats Arabes Unis, de la Lybie et du Vénézuela. En de hors de l OPEP, la production conventionnelle de pétrole brut devrait plafonner au milieu de la prochaine décennie et décroître ensuite. En 2030 les pays de l OCDE devraient importés les 2/3 de leur besoin contre 56% actuellement. Les importations supplémentaires viendraient du Moyen Orient en utilisant des routes maritimes vulnérables. La concentration de la production de pétrole brut 3/7

4 dans un nombre restreint de pays, notamment les pays de l OPEP du Moyen Orient et la Russie, va accroître leur domination sur le marché et la possibilité d augmentation des prix. Production du Pétrole Brut par origine Les trois quarts des augmentations des émissions de CO 2 vont venir des pays en voie de développement entre 2004 et Pour la Chine seule, ces émissions de CO 2 vont plus que doubler entre 2004 et 2030 à cause du développement économique et de l utilisation intensive du charbon comme source d énergie. La Chine dépassera les USA en termes d émission de CO 2 avant Les évolutions de consommation d énergie selon ce scénario n offrent pas de sécurité suffisante et ne sont pas tenables du point de vue économique, environnemental et social. L augmentation inexorable de la consommation d énergie fossile et les émissions résultantes de gaz à effet de serre menacent notre sécurité énergétique et risque de modifier le climat de façon irréversible. Les tendances décrites ci-dessus ne sont cependant pas gravées dans le marbre. En effet les gouvernements peuvent par des actions fortes infléchir ce scénario de référence. 2) Scénario alternatif pour satisfaire nos besoins énergétiques Le «World Energy Outlook 2006» (Perspective Energie Mondiale 2006) décrit un scénario alternatif dans lequel les mesures prises par les gouvernements visant à renforcer la sécurité énergétique et à contrôler les émissions de CO 2 sont effectivement mises en place. Dans ce scénario la demande en énergie fossile (pétrole et gaz) croît beaucoup plus lentement ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. Ces directives gouvernementales visent à améliorer les rendements de production d énergie, d accroître la part des énergies renouvelables comme les biocarburants et l énergie nucléaire. Dans ce scénario alternatif, la demande d énergie primaire est inférieure de 10% en 2030 à celle du scénario de référence ce qui correspond à la totalité de la consommation actuelle d énergie de la Chine. La demande totale croîtrait de 37% entre 2004 et 2030 soit à un rythme plus lent de 1,2% par an. La plus grande économie d énergie en valeur absolue et en 4/7

5 pourcentage viendrait du charbon. Les politiques en cours d élaboration prévoient un pourcentage de 27% d énergie renouvelables en 2030 comparé à 22% dans le scénario de référence. La principale différence avec le scénario de référence dans les pays de l OCDE se situe au niveau des importations de pétrole qui culminent en 2015 pour décliner ensuite. Malgré cela, les trois régions de l OCDE et l Asie dépendront encore plus des importations de pétrole à la fin de la période projetée. La demande de pétrole atteindra 103 millions de baril par jour en 2030 dans ce scénario alternatif comparé à 116 mb/j dans le scénario de base. Les mesures qui seraient prises dans le secteur du transport contribueraient pour 60% environ des gains de consommation de pétrole du scénario alternatif. Les deux tiers viendraient de véhicules nouveaux plus efficients. L accroissement de la production et de la consommation des biocarburants, principalement au Brésil, en Europe et aux USA contribuerait à cette réduction des besoins de pétrole. Les besoins en énergie gaz suivraient la même tendance. Accroissement des importations de pétrole brut pour les pays de l OCDE, la Chine et l Inde dans le scénario alternatif L adoption et la mise en place d un ensemble de mesures analysées dans le scénario alternatif seraient une étape importante en vue d avoir un système énergétique global tenable. Ces mesures permettraient au monde d avoir un système énergétique différent qui serait au-delà de 2030 pérenne et où la fourniture d énergie serait garantie et les changements climatiques stoppés. Pour y parvenir ces politiques doivent être mises en place immédiatement. Même dans le scénario alternatif les énergies d origine fossile continueront à être prédominantes sans rupture technologique importante. En effet des technologies existent qui pourraient permettre des évolutions plus radicales sur la période étudiée mais de nombreuses barrières à leur mise en œuvre sont aussi une réalité. La durée de vie des centrales en opération limite les opportunités de construction d usines nouvelles surtout dans les pays de l OCDE. De plus de nouvelles technologies très efficientes connues à ce jour demandent à être adoptées. Cependant, les coûts de ces nouvelles technologies, dans quelques cas, risquent d être largement supérieurs aux technologies existantes. 5/7

6 3) L apport des biocarburants Les biocarburants devraient contribuer de façon significative à la satisfaction des besoins énergétiques globaux pour le transport routier surtout dans le scénario alternatif à hauteur de 7% en 2030 contre 1% aujourd hui. Ces 7% seraient 4% dans le scénario de référence. La production de biocarburants croîtrait de 15,5 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtoe) à 92 Mtoe in 2030 dans le scénario de base et 147 Mtoe dans le scénario alternatif. Dans les deux scénarios, les USA, l Europe et le Brésil apporteraient l essentiel de la croissance en la production mais aussi en consommation de biocarburants. L éthanol devrait constituée l essentiel de la croissance des biocarburants au niveau mondial car les coûts de production devraient décroître plus rapidement que ceux du biodiesel. La part des biocarburants pour le transport reste et de très loin la plus importante au Brésil qui est le producteur d éthanol au plus bas coût. Part des biocarburants dans les transports routiers L intérêt croissant pour les biocarburants provident du fait que les coûts de production devraient largement baissés suite à des innovations technologiques. Dans la plus grande partie du monde excepté le Brésil, les coûts de production des biocarburants sont plus élevés que ceux de l essence et du diesel conventionnel même si le prix du pétrole brut dépasse 70$ le baril. Ceci constitue une barrière au développement commercial des biocarburants. Cependant les coûts de production ont déclinés ces dernières années au fur et à mesure que les technologies s amélioraient et que les économies d échelle apparaissaient. En outre de nouvelles réduction de coût peuvent être atteintes même avec les technologies existantes. Il est aussi possible de produire des biocarburants de meilleure qualité ayant de meilleures performances. Ceci permettrait d incorporer plus de biocarburants soit à l essence soit au diesel sans avoir à modifier les moteurs. Le développement technologiques actuels et particulièrement l éthanol produit à partir de ligno-cellulose devrait permettre au biocarburant de jouer un rôle plus important dans les deux scénarios développés ci-dessus. Cependant des défis technologiques demandent à être surmonter pour ces biocarburants de deuxième génération pour une commercialisation viable. 6/7

7 La demande croissante des besoins alimentaires qui rivalise avec biocarburants pour l utilisation des terres arables et des pâturages limitera la production des biocarburants dans le cadre des technologies existantes. A ce jour 14 millions d hectares sont utilisés pour la production de biocarburants soit l équivalent de 1% des terres arables disponibles. Cette part s élève à 2% dans le scénario de référence et à 3,5% dans le scénario alternatif. Les besoins en terre arable en 2030 représentent plus que les surfaces disponibles en France et en Espagne réunies dans le scénario de référence et toutes celles des pays de l OCDE dans le Pacifique y compris l Australie dans le scénario alternatif. 4) Conséquences au niveau politique Un nombre croissant de gouvernements supporte le développement des biocarburants pour ses conséquences au niveau de l environnement, de la plus grande sécurité des approvisionnements en réduisant les importations de pétrole brut et en diversifiant les sources d énergie. Bien que les situations soient différentes pour les pays qui ont décidé de développer l industrie des biocarburants de façon significative, un support important de leurs gouvernements est nécessaire pour démarrer cette industrie et réduire l écart entre coût de production et prix de vente final pour ce type de carburant. Le commerce actuel des biocarburants est faible mais il croît rapidement. Cependant, les barrières commerciales et toutes les formes de subventions sont un frein au développement d un marché international des biocarburants. Il n est pas interdit de poser la question dans quelle mesure les principaux centres de consommation de biocarburants permettront des importations de biocarburants dans le future. Les politiques commerciales et les subventions seront des facteurs critiques pour déterminer où et avec quelles ressources et quelles technologies les biocarburants seront produits dans les décades avenir. Ces mêmes politiques devront prendre en compte d une part l impact des subventions sur la fiscalité et d autre part le coût acceptable des biocarburants pour réduire les gaz à effet de serre et développer la diversité des ressources énergétiques. 7/7

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Plan de la présentation La notion de développement durable L économie

Plus en détail

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE

II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE II LA CONSOMMATION QUÉBÉCOISE D ÉNERGIE EN PERSPECTIVE LA COMPARAISON DES BILANS ÉNERGÉTIQUES DU QUÉBEC ET DU RESTE DU CANADA Le est la deuxième province consommatrice d énergie après l et devant l. En

Plus en détail

Cartes de répartition des réserves, production et consommation (énergies primaires, charbon, pétrole, gaz, CO2)

Cartes de répartition des réserves, production et consommation (énergies primaires, charbon, pétrole, gaz, CO2) Cartes de répartition des réserves, production et consommation (énergies primaires, charbon, pétrole, gaz, CO2) Accès aux cartes et graphiques Version Juillet 2015 1 ENERGIES PRIMAIRES CHARBON PETROLE

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans l approvisionnement énergétique mondial à moyen et long terme Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne

1. Les énergies renouvelables dans l approvisionnement énergétique 2. La politique européenne L économie des énergies renouvelables en France et en Europe Frédéric Lantz Professeur Chaire de modélisation économique appliquée à l environnement et aux énergies Agenda 1. Les énergies renouvelables

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

World Energy Outlo ok. RÉsumé

World Energy Outlo ok. RÉsumé World Energy Outlo ok 2010 RÉsumé World Energy Outlook 2010 Le monde semble sortir de la pire crise économique qu il ait connu depuis des décennies. De nombreux pays se sont engagés, dans le cadre de l

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

2. L offre et la demande d énergie: tendances et perspectives

2. L offre et la demande d énergie: tendances et perspectives 5 2. L offre et la demande d énergie: tendances et perspectives La demande d énergie devrait s accroître considérablement dans les années à venir à cause de l augmentation de la population et du développement

Plus en détail

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27

Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Vision énergétique soutenable pour l Union Européenne des 27 Auteur: International Network for Sustainable Energy Europe (INFORSE-Europe), Juin 2010. Dans le cadre du développement d un «Vision Globale»

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable Estelle Iacona Professeur École Centrale Paris Énergie NASA Les 7 enjeux du Développement Durable Économie Pascal da Costa (École Centrale Paris) Démographie Gilles Pison (INED) Énergie

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril

Le prix du pétrole dans 10 ans : 380 dollars/baril avril N - Le prix du pétrole dans ans : dollars/baril Les observateurs et les institutions internationales font des hypothèses très conservatrices en ce qui concerne le prix du pétrole dans les dix prochaines

Plus en détail

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est Mai 2013 Note de synthèse Bénéfices environnementaux d une mise en œuvre solide de la Directive sur la Qualité des Carburants Résumé de l étude Impacts environnementaux et économiques de la mise en œuvre

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

La consommation d énergie dans le secteur du transport

La consommation d énergie dans le secteur du transport La consommation d énergie dans le secteur du transport le point sur La demande du secteur du transport a connu une réelle explosion au cours du XX e siècle notamment dans les pays de l OCDE. Cette croissance

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques

Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Direction des Etudes Economiques Le septembre Un choc pétrolier très différent dans ses origines et ses conséquences économiques Le choc n est plus du côté de l offre Malgré quelques pauses, la tendance

Plus en détail

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider

Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Conseil économique pour le développement durable Le risque nucléaire : comptabiliser pour décider Dominique Bureau Conseil économique pour le développement durable www.developpement-durable.gouv.fr Leçons

Plus en détail

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30?

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 2 Quel contexte pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 Page précédente 16 @ 2 - Quel contexte pour l électricité en 2020-30? L Agence Internationale de l Energie prévoit une

Plus en détail

World Energy Outlook. Résumé

World Energy Outlook. Résumé World Energy Outlook Résumé 2 0 0 9 World Energy Outlook 2009 Depuis la publication du WEO-2008, la récession économique a fait chuter la consommation d énergie, les émissions de CO2 et l investissement

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles

Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles Histoire de l énergie dans la vie quotidienne au cours des deux derniers siècles J. Lamesch CSDD SER Buchstellentag Novembre 2010 USA: Consommation d énergie sur 4 siècles (exprimée en millions de tonnes

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques. Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières

Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques. Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières Stratégie d adaptation face aux enjeux énergétiques Comme s engage Renault? Philippe SCHULZ Expert Leader Environnement, Energie & Matières Premières 01 VEHICULES ET ENERGIES.DES ENJEUX MULTIPLES ET EVOLUTIFS

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES»

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES» MINISTERE DE L ENERGIE AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION ET LA RATIONALISATION DE L UTILISATION DE L ENERGIE Séminaire sur l'efficacité énergétique dans le transport «Promotion des Carburants Propres»

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles?

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Journée Biocarburants 22 Janvier 2008 Benoit Engelen 3 objectifs majeurs Renforcer l indépendance énergétique du pays Réduire les gaz

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié.

1. La politique nucléaire au Japon avant Fukushima. NB : Compte tenu de la sismicité du pays, le combustible usagé est vitrifié. COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE «LE JAPON APRES FUKUSHIMA : QUELLES OPTIONS ENERGETIQUES?» MARDI 26 MARS 2013 Monsieur Armand Laferrère, Président d Areva Japon et Monsieur Hubert de Mestier, ancien délégué

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

le Brésil et les biocarburants

le Brésil et les biocarburants le Brésil et les biocarburants Le Brésil est le 1 er exportateur au monde de biocarburants et le 2 e producteur. Si l'éthanol brésilien a un bon bilan écologique par rapport à un carburant fossile, il

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

L'industrie de l'énergie, G. Chauveteau, Commission Energie Attac Toulouse

L'industrie de l'énergie, G. Chauveteau, Commission Energie Attac Toulouse L'industrie de l'énergie, G. Chauveteau, Commission Energie Attac Toulouse 1 I La richesse grâce aux énergies fossiles! II Pic du pétrole et économie de marché III Les ressources non-conventionnelles IV

Plus en détail

Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire

Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire Dr. Fatma Ashour Professeur de Raffinage du Pétrole Faculté de Polytechnique Université du Caire Introduction du Contexte Enérgitique Une forte demande de pétrole se traduit par une augmentation de sa

Plus en détail

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité

Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité 1 Mission de RTE et enjeux du réseau de transport d électricité RTE est le responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient équivalentes à 250 années de production actuelle La moitié provenant des gaz non conventionnels

Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient équivalentes à 250 années de production actuelle La moitié provenant des gaz non conventionnels Séminaire Gaz de roches mères Ressources mondiales en gaz et impact des gaz de schiste sur les marchés mondiaux Anne-Sophie Corbeau Senior gas expert Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient

Plus en détail

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Pierre Olivier Pineau, HEC Montréal Mardi 24 septembre 2013 Sommet sur l énergie Les grandes conférences Les Affaires Hôtel Hyatt Regency,

Plus en détail

Groupe de travail énergie et matières premières

Groupe de travail énergie et matières premières Groupe de travail énergie et matières premières Audition de Pierre SIGONNEY Chief Economist, groupe Total Jeudi 7 avril 2011 Etaient présents : Edouard Alby - Eric Fromant - Dominique de Guerre Dominique

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27 Résumé en Français Project sponsored by Greens/EFA Group in the European Parliament Berlin, January 2011 Berlin, January 2011 Dr. Felix

Plus en détail

DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS

DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS DÉVELOPPER LE GAZ NATUREL DANS LES TRANSPORTS Les enjeux pour la transition énergétique Didier Lebout, Strategy and Development Director Gazprom Marketing and Trading France Deauville, 28 juin 2013 Dans

Plus en détail

LE PETROLE : UNE ÉNERGIE INCONTOURNABLE

LE PETROLE : UNE ÉNERGIE INCONTOURNABLE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.3 LE PETROLE : UNE ÉNERGIE INCONTOURNABLE Sommaire 1 - Le transport routier : un secteur captif pour l'industrie pétrolière 2 - Un poids prépondérant de l'opep d'ici 2030

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

CLUB DE NICE Energie et Géopolitique

CLUB DE NICE Energie et Géopolitique Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Le gaz naturel en Europe: un atout fragilisé par le charbon et les tensions politiques Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur Emérite à l

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Émissions de gaz à effet de serre (GES)

Émissions de gaz à effet de serre (GES) Les émissions de gaz à effet de serre (GES) d origine humaine perturbent l équilibre énergétique radiatif du système formé par la Terre et l atmosphère. Elles amplifient l effet de serre naturel, avec

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 ALI AL-NAIMI (MINISTRE SAOUDIEN DU PÉTROLE) EN 2015 : «NO ONE CAN SET THE PRICE OF OIL IT S UP TO ALLAH» 100 90 80 70 60 50 40 30 20 novembre

Plus en détail

L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS?

L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS? L ENERGIE DANS L ENTREPRISE : COMMENT OPTIMISER SON POSTE ENERGIE? QUELLE VISION A 5 ANS? Christel Pradillon, ECG - consultante en énergies Contexte énergétique, évolution des coûts de l énergie 26.02.2015

Plus en détail

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale 2012 Environmental Performance Report 1 rapport 2012 sur la performance environnementale Rapport 2012 sur la performance environnementale 1 Le ciment et le béton joueront un rôle important pour relever

Plus en détail

UNE REFLEXION PREALBLE

UNE REFLEXION PREALBLE UNE REFLEXION PREALBLE NOUS N AVONS JAMAIS ETE AUSSI RICHES IL N Y A JAMAIS EU AUTANT DE PAUVRES QUI GERE LA REPARTITION? 1 ÉNERGIE ET TRANSITION Comprendre la situation est facile Ce qu il faut faire

Plus en détail

Evolution de la fiscalité des carburants

Evolution de la fiscalité des carburants Evolution de la fiscalité des carburants Comité pour la fiscalité écologique 16 mai 2013 Scénarios étudiés Scénario 1 : alignement complet de la TICPE gazole sur le super (18 c /l) sur 9 ans (2 c /l/an),

Plus en détail

L énergie en Jordanie

L énergie en Jordanie L énergie en Jordanie Présentation des enjeux du secteur Octobre 2013 Poste de Beyrouth 1 INTRODUCTION La plus dure réalité à laquelle est confrontée l'économie jordanienne aujourd'hui est l énergie qui

Plus en détail

Initiative canadienne du gaz naturel. Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral.

Initiative canadienne du gaz naturel. Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral. Gaz naturel canadien Initiative canadienne du gaz naturel Mémoire présenté dans le cadre des Consultations pré-budgétaires sur le budget fédéral Août 2011 Présenté à : Guyanne L. Desforges, commis Comité

Plus en détail

Produits Pétroliers Perspec)ves 2013-2035

Produits Pétroliers Perspec)ves 2013-2035 Page 1 Produits Pétroliers Perspec)ves 2013-2035 Présenta)on à : 38 e Congrès de l Associa)on des Économistes Québecois Carol Montreuil Vice- président Est du Canada 23 mai 2013 Page 2 Contribu)on des

Plus en détail

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique

L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique FORUM NUCLEAIRE BELGE POSITION PAPER 24 JUIN 2015 L énergie nucléaire fait partie de la solution pour lutter contre le changement climatique La demande en électricité ne cesse d augmenter. Entre 1965 et

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique?

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21 Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? #COP21 1 INTRODUCTION Après l UE, le Mexique, le Gabon ou encore

Plus en détail

d énergie dans le monde

d énergie dans le monde L énergie, la vie Sur la Terre, le soleil est la source fondamentale d énergie : toutes les autres sources d énergie en découlent, directement ou indirectement. L énergie est indispensable à la plupart

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ

WORLD ENERGY OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ WORLD ENERGY 2 0 11 OUTLOOK RÉSUMÉ French translation AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE L Agence internationale de l énergie (AIE) est un organe autonome institué en

Plus en détail

Développement Durable et ventes de gaz naturel

Développement Durable et ventes de gaz naturel Développement Durable et ventes de gaz naturel Hervé CASTERMAN 24 juin 1958 Maison de la Chimie ( 75e Congrès du Gaz) -2- Prévision de l évolution des consommations primaires en France -3- Le contexte

Plus en détail

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau.

D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau. e l e c tree D une production centralisée à une production décentralisée, rendons les énergies renouvelables plus flexibles sur le réseau le projet : Donnons à l Europe connectée les outils pour réussir

Plus en détail

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Date Juin 2004 Document Economie de l hydraulique Auteur Jean-Marie Martin-Amouroux ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Comment produire l électricité dont nous avons besoin? Vaut-il mieux faire appel aux centrales

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail