Réformes fiscales 2011 et 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réformes fiscales 2011 et 2012"

Transcription

1 Réformes fiscales 2011 et 2012 Impacts patrimoniaux et optimisations 1 Les réformes r fiscales : IR, Donations, ISF Loi de finances rectificative pour 2011 (publiée au JO du 30/07/2011) Et loi de finance rectificative (votée le 19/09/2011) La loi de finance rectificative pour 2011 a été publiée le 30/07/2011 à la suite d un processus entamé en conseil des ministres le 11/05/2011. La loi réforme l ISF et supprime le bouclier fiscal. Elle prévoit notamment, afin de financer cette réforme, un durcissement des droits de mutation et la mise en place d une exit tax. La deuxième loi de finance rectificative a été votée le19/09/2001. Elle prévoit la mise en place de mesures pour réduire le déficit. 2

2 Sommaire Fiscalité des revenus et des plus values Droits de mutation ISF et droits de mutation ISF Autres mesures 3 Fiscalité des revenus et des plus values 4

3 De à % xxxx De à % Impôt sur le revenu Depuis le 1 er janvier 2011 le taux de la tranche supérieure passe de 40% à 41%. Fraction du revenu imposable (une part) Taux IR N excédant pas % De 5963 à ,5% Supérieure à % Taxes de 3% à 4% sur les hauts revenus Projet de loi de finance 2012 prévoit: Taxe de 4% pour les revenus supérieur à (célibataires ) 1 M couples Taxe de 3% pour les revenus entre et Notion de revenus réguliers Taxation sera stoppée dès que le déficit sera sous le seuil de 3% du PIB. Exemple: Pour une personne seule ayant des revenus de 1 million d'euros, le chèque s'élèverait à ( x 3%) + ( x 4%) = euros. 5 Revenus mobiliers (Dividendes, produits de placement à revenus fixes) Impôt sur revenu Depuis le 1 er janvier 2011, le prélèvement libératoire est passé de 18 à 19,00%. Depuis le 1 er octobre 2011, les prélèvements sociaux passent de 12,3% à 13,50% Dividendes : Persistance malgré tout de l abattement de 40% et d un abattement fixe de / en fonction de la situation familiale. Plus-values mobilières Depuis le 1 er janvier 2011, le prélèvement libératoire est passé de 18% à 19,00%. Depuis le 1 er octobre 2011, les prélèvements sociaux passent de 12,3% à 13,50% Depuis le 1 er janvier 2011 suppression du seuil de taxation ( ) = Imposition au 1 er euro. NB : La CSG est taxée à 13,5% à compter du 01/01/2011 pour les revenus du patrimoine (revenus fonciers ) 6

4 Impôt sur revenu Réduction des niches fiscales Réduction générale de 10% des taux de réduction et crédit d impôt Sont exclus de cette réduction : Crédit d impôt 50% (Dépenses plafonnées a plus par enfant à charge) pour l emploi d un salarié à domicile. Crédit d impôt de 50% au titre des frais de garde des jeunes enfants (dans la limite de de frais). Réduction d impôt pour les investissements locatifs logement social outre-mer. Plafonnement des réductions, crédit d impôt et charges déductibles A partir de 2012 (revenus 2011), le plafond est de % du revenu imposable Exemple : Pour un contribuable qui a déclaré un revenu net global imposable de , le plafond global s'élève à ( x 6%) = Il ne pourra donc pas réduire ses impôts de + de Quelques éléments de réponse Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Donation en pleine-propriété Réaliser des déficits fonciers si revenus fonciers (travaux ) Investissement PME (réduction de 22% de l IR) Opter pour le prélèvement libératoire quand c'est possible plutôt que sur l'ir si TMI élevée (exemple Assurance-vie) Investissement Scellier avant le 31/12/2011 Girardin industriel (opération one shot) Donation temporaire d'usufruit 8

5 Quelques éléments de réponse Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Investissement PME (réduction de 22% de l IR) Investissement dans une PME non cotée: Investissement max de ( si couple) Réduction de 22% soit (8 800 si couple) Investissement «FIP» ou «FCPI»: Investissement max de ( si couple) Réduction de 22% soit (5 280 si couple) N.B: plus-values exonérées d impôt au terme Nécessité de détenir les titres 5 ans plus l année en cours 9 Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Exemple : Quelques éléments de réponse Rachats sur contrat d assurance-vie Hypothèse : Contrat d'assurance-vie ouvert depuis + de 8 ans Au moment du rachat la plus-value dégagée sera imposée soit à 7,5% (PLF), soit au taux moyen d imposition. Si TMI est supérieur au PLF, il sera judicieux d opter pour le PLF. M. et Mme sont âgés de 65 ans. Ils souhaitent procéder à un rachat total sur leur contrat d assurance vie (+ de 8 ans). Contrat de dont de plus value Si taxation IR : Si prélèvement libératoire : Gain : Le choix du PLF se fait sur option. Il est donc nécessaire d effectuer un calcul avant chaque rachat 10

6 Quelques éléments de réponse Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Investissement Scellier BBC avant le 31/12/2011 Réduction d impôt de 22% à compter de l année de livraison du bien (Sauf SCPI réduction sur revenus 2011). Scellier non BBC réduction de 13% avant 31/12/2011 Taux de réduction probable 2012 : 14% Considérer prioritairement l investissement comme un investissement patrimonial et non comme un simple moyen de réduire ses impôt. Privilégier le centre des grandes villes (Toulouse, Bordeaux ). Vérifier que le prix d achat correspond au prix du marché. Vérifier la demande locative (risque de remise en cause de l avantage fiscal). Attention au plafonnement des niches fiscales % des revenus nets. 11 Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Investissement Scellier BBC avant le 31/12/2011 Exemple : Quelques éléments de réponse Mr et Mme ont des revenus de annuels. Ils souhaitent investir dans l immobilier. Achat d un T3 de par le biais d un emprunt sur 15 ans à 3,80%. Synthèse au terme des 15 ans : Capital acquis : Remboursement prêt: Coût lissé mensuel : 443 /mois Loyers perçus : Réduction IR (9ans) : Revenus complémentaires : TRI : 13,9% Protection conjoint survivant en cas de décès d un des époux (assurance décès) 12

7 Quelques éléments de réponse Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Investissement Girardin industriel Réduction d impôt immédiate de 20% à 30% (opération one-shot). Financement activité industrielle dans les DOM TOM Gain immédiat : opération "one shot". En investissant l'année N, l'année suivante vous récupérez 125% de cet investissement en réduction d'impôt. Exemple : Investissement de dans l opération en Vous obtenez une réduction d impôt de en 2012 sur les revenus Le bien doit être loué pendant 5 ans. Attention au plafonnement des niches fiscales. Dans 5 ans l investissement s arrête aucun aspect patrimonial. 13 Quelques éléments de réponse Que dois-je faire pour limiter mon impôt sur le revenu? Donation temporaire d'usufruit d un bien de rapport Exemple : M. et Mme. souhaitent aider leur fils étudiant jusqu à ce qu il commence à gagner convenablement sa vie. Parfois plutôt que de verser une pension alimentaire, mieux vaut privilégier la donation temporaire d usufruit (IR + ISF). 14

8 Quelques éléments de réponse Des revenus moins d impôts d : Conséquences patrimoniales : Des revenus pour l enfant, moins d impôts pour les parents Donation au fils Usufruit Biens de rapport Le dessaisissement des parents n est pas définitif. Conservée par les parents Nuepropriété A l expiration de la durée prévue (entre 5 et 10 le plus souvent) les parents récupèrent la pleine propriété automatiquement Les parents se privent aujourd hui d une source de revenu dont ils n ont pas forcément besoin et la retrouveront le moment de la retraite venu. L évaluation de l usufruit l : 23% de la pleine-propriété par tranche de 10 ans sans excéder la valeur de l usufruit viager. Attention : Déclaration revenu séparée pour profiter en outre d un avantage fiscal (TMI basse pour l enfant) + ISF. 15 Quelques éléments de réponse Conséquences fiscales : Si les parents sont soumis à l ISF Avantage fiscal Mise en garde : Abus de droit : il faut que l opération ne soit ni fictive, ni exclusivement justifiée par l intérêt fiscal (éducation & entretien des enfants). Il faut des biens de rapport. Il faut l accord des enfants pour la vente de bien avant l expiration de l usufruit temporaire. 16

9 Quelques éléments de réponse Exemple : Mr et Mme ont un fils étudiant à paris à qui ils versent / an. Patrimoine taxable à l ISF : 1,7 millions dont un bien estimé à leur procurant des revenus de / an. Tranche fiscale : 41% Comparaison entre la pension alimentaire et la donation (10 ans) Pension alimentaire : Revenus fonciers net : Réduction IR : Effort annuel parents : ISF : Evaluation de la donation : (23% de la valeur) Cout de la donation : 0 (abattement de ) Revenus net : net perçus par le fils (après IR et CSG) Effort annuel parent : 0 ISF : 0 Gain annuel de l opération pour : les parents = l enfant = Plus-values immobilières Nouveau calcul pour l abattement applicable à la plus-value immobilière taxable (amendement) au 1 er février % pour chaque année de détention au-delà de la 5 ème Exonération de 24% au bout de 17 ans 4 % pour chaque année de détention au-delà de la 17 ème Exonération de 52% au bout de 24 ans 8 % pour chaque année de détention au-delà de la 24 ème Exonération de 100% au bout de 30 ans Aucun abattement n est donc pratiqué au titre des 5 premières années de détention. Suppression de l abattement fixe de La revalorisation du prix d acquisition est abandonnée (premier projet de réforme) 18

10 Plus-values immobilières La réforme s applique aux cessions faisant l objet d un acte authentique, à compter du 1 er février 2012 La nouvelle mesure tient compte de l'acte de vente, compte tenu du délai d'environ 3 mois entre la promesse de vente et la signature chez le notaire, il est possible de bénéficier de la fiscalité actuelle en signant un compromis avant le 1er novembre 2011, voire le 15 novembre si le dossier peut être traité rapidement (pas de prêt à rechercher du côté de l'acheteur par exemple). La réforme prévoit que l application des nouvelles dispositions soit au 25 août 2011 pour les apports d immeubles ou de droits sociaux à des SCI familiales. A compter du 25 aout 2011, il n est donc pas envisageable de faire un apport (l apport étant considéré comme une cession) d un bien à une SCI dans le but de purger la plus-value. 19 Plus-values immobilières CONSEIL Ces amendements offrent un sursis permettant de réaliser des opérations avant le 1 er février 2012 avec pas ou peu de fiscalité. Il est à noter que le texte de la clause visant à limiter l'optimisation fiscale par la réalisation d'opérations avant le 1 er février 2012 vise des apports et non des ventes. Simulation simplifiée : Logement détenu depuis 15 ans et dont le prix a doublé. Intérêt à vendre SANS ATTENDRE pour bénéficier d'un abattement de 100% aujourd'hui (mais de 20% après le 1er février 2012). Le vendeur restera gagnant s'il baisse son prix de moins de 12,50% : (19% + 12,30 %) x (1-0,2) / 2 car dans cet exemple, plus values = 50% du prix de vente du bien 20

11 Droits de mutation À titre gratuit : donations, successions Délai de rappel fiscal Taux de taxation Réduction des droits selon l âge du donateur 21 Droits de mutation Délais de rappel fiscal Porté de 6 à 10 ans : A compter du 31/07/2011, il faut donc attendre 4 ans supplémentaires pour faire une nouvelle donation bénéficiant à plein des abattements et des tranches les plus basses du barème (idem en cas de succession). La règle du rappel fiscal permet de reconstituer l abattement personnel ( /enfant et /parent) après un délai, et donc de transmettre à hauteur de cet abattement en exonération de droits de mutation. Le rapport fiscal des donations de moins de 10 ans est opéré en appliquant un abattement sur la valeur des biens ayant fait l objet de la donation, à hauteur de : - 10 %... si donation passée entre 6 et 7 ans ; - 20 %... si donation passée entre 7 et 8 ans ; - 30 %... si donation passée entre 8 et 9 ans ; - 40 %... si donation passée entre 9 et 10 ans ou depuis 10 ans. Cette modification s applique aux donations et successions ouvertes à compter du 31/07/2011 Droit de partage Augmentation du taux du droit de partage de 1,1% à 2,5%. Mesure applicable aux partages intervenant à compter du 1 er janvier

12 Droits de mutation Dons familiaux de sommes d argent Entrée en vigueur dès le 31/07/2011 Les dons familiaux en espèces, exonérés à hauteur de , sont désormais soumis au rappel fiscal des donations antérieures dont la durée est fixée à 10 ans. Jusqu'à présent, l'exonération était applicable 1seule fois. Le montant d exonération est donc renouvelable tous les 10 ans. Alignement de la limite d âge sur celle déjà applicable pour les grands-parents, grands-oncles et grands tantes : l âge limite pour effectuer un don en espèces exonéré est relevé de 65 à 80 ans pour : - les parents - et les oncles et tantes (sans descendance) 23 Abattements 2011 Droits de mutation *Abattement supplémentaire de pour les donations d argent en pleine propriété aux descendants majeurs, à défaut aux neveux et nièces. Art 790 G. * Conditions cumulatives pour l exonération frère, sœur: 1/ Etre célibataire, veuf, divorcé, séparé de corps. 2/ Plus de 50 ans ou infirmité l empêchant de subvenir par son travail aux nécessités de l'existence. 3/ Constamment domicilié avec le défunt pendant les 5 dernières années. Art ter. 24

13 Droits de mutation Taux de taxation A compter de l entrée en vigueur de la loi au 31/07/2011 Augmentation des tranches supérieures CGI, art. 777 Augmentation de 5 points (de 35 à 40% et de 40 à 45%) du tarif des 2 dernières tranches du barème d imposition applicable : - Aux successions et aux donations consenties en ligne directe ; - Aux donations entre époux ou entre partenaires liés par PACS. 25 Droits de mutation Tarifs. CGI, art 777. Loi de finances rectificative

14 Suppression de la réduction des droits de donation pour âge du donateur Droits de mutation La suppression des réductions de droits de donation liées à l âge du donateur est applicable à compter du 31/07/2011. Supprimée Remarque: la réduction de droits de 50% est maintenue en faveur des donations Dutreil (787 B et C du CGI) en pleine propriété de parts ou actions de sociétés ou d une entreprise individuelle, par un donateur de moins de 70 ans. 27 Droits de mutation : comparaison Soit un 1 donateur 62 ans et 1 donataire Taux d usufruit = 40 % Droits de mutation 28

15 Quelques éléments de réponse Que faire pour réduire mes droits de succession et anticiper le paiement? Donation en pleine-propriété Souscription d une assurance décès correspondant aux montant des droits à payer. Souscription de contrats d'assurance-vie Donation partage avec réserve d'usufruit Achat de groupements fonciers, de bois et forêts (abattement 75%) Pacte Dutreil (abattement de 75%) 29 Quelques éléments de réponse Que faire pour réduire mes droits de succession? Exemple : M. vit seul et est père de 2 enfants. Il est propriétaire de sa résidence principale estimée à Il dispose de qu il souhaite placer Souscription d un contrat d assurance-vie Versement de Dans l hypothèse d un décès du père : Chaque enfant percevra les capitaux placés sur le contrat d assurance vie sans droit: Optimisation de l abattement de par bénéficiaire Les enfants deviendront héritiers de la résidence principale sans droits (abattement de ) L ouverture et le versement des capitaux sur un contrat d assurance vie permet un gain en cas de décès :

16 Quelques éléments de réponse Que faire pour réduire mes droits de succession? Procéder à des donations partage en nue-propriété le plus tôt possible. Exemple : La valeur de la nue-propriété dépend de l âge du donateur. à 52 ans la valeur de la nue-propriété d un bien est de 50% de sa valeur globale. à 61 ans la valeur de la nue-propriété d un bien est de 60% de sa valeur globale. Age de l'usufruitier Valeur Fiscale de l'usufruit en fonction de l'âge de l'usufruitier Valeur de l'usufruit par rapport à la valeur de la Pleine Propriété Valeur de la NUE PROPRIETE par rapport à la valeur de la Pleine Propriété Jusqu'à 20 ans 9/10 1/10 De 21 à 30 ans 8/10 2/10 De 31 à 40 ans 7/10 3/10 De 41 à 50 ans 6/10 4/10 De 51 à 60 ans 5/10 5/10 De 61 à 70 ans 4/10 6/10 De 71 à 80 ans 3/10 7/10 De 81 à 90 ans 2/10 8/10 Plus de 91 ans 1/10 9/10 Clause de réversion d usufruit au conjoint survivant Donation partage afin de figer la valeur 31 Quelques éléments de réponse Que faire pour réduire mes droits de succession? Procéder à des donations partage en nue-propriété le plus tôt possible. Exemple : M a 52 ans et a 2 fils. Il est à la tête d un patrimoine de 1 million d euros. Composé de : - Résidence principale : Un appartement à Paris : Un appartement à Toulouse : Hypothèse 1 : Décès à 82 ans sans avoir procédé à des donations : Droits de succession à payer : Hypothèse 2 : Décès à 82 ans en ayant fait à l âge de 52 ans une donation à chacun de ses enfants de la nue propriété des 2 appartements : Droits de donation payés : 0 Droits de succession à payer : 0 Gain :

17 ISF et droits de mutation : Assouplissement du Pacte Dutreil 33 ISF et Droits de mutation Pacte DUTREIL ISF et droits de mutation : assouplissement RAPPEL : les transmissions par succession ou donation de parts ou actions de sociétés ayant fait l'objet d'un engagement collectif de conservation (pacte Dutreil) sont exonérées de droits de mutation à titre gratuit à concurrence de 75% de leur valeur (CGI art. 787 B). Une exonération similaire est prévue en matière d'isf (CGI art. 885 I bis). L'application de ce dispositif repose sur les conditions suivantes : un engagement collectif de conservation d'une durée minimale de 2 ans pris par le signataire pour lui et ses ayants cause à titre gratuit ; un seuil minimal de participation : l'engagement collectif doit porter sur au moins 20% (sociétés cotées) ou 34% (sociétés non cotées) des titres de la société faisant l'objet de l'engagement ; l'exercice d'une fonction de direction parmi les associés signataires. 34

18 ISF et Droits de mutation Pacte DUTREIL ISF et droits de mutation : assouplissement Entrée d un associé L engagement collectif initial est ouvert à un nouvel associé sans que la signature d un nouveau pacte soit nécessaire, à condition que cet engagement soit reconduit pour une durée minimale de 2 ans. Sortie d un associé Si cession de titres par un signataire de l engagement collectif, l exonération de 75% n est pas remise en cause pour les autres, si le seuil de détention de 34% (ou 20% pour les entreprises cotées) est respecté. La participation du cessionnaire est comptée s il souscrit à l engagement collectif, qui doit être reconduit pour au moins 2 ans. 35 Pacte DUTREIL transmission ISF et Droits de mutation Réduction des droits de donation : la réforme récente maintient la réduction de droits de 50% en faveur des donations Dutreil (787 B et C du CGI) en pleine propriété par un donateur de moins de 70 ans. Exemple : - Monsieur et Madame, 65 ans, 3 enfants (taux usufruit = 40%) - Valeur entreprise : Donation de la totalité en Pleine Propriété aux enfants avec Dutreil Exonération de 75 % soit taxables aux droits de donation Droits de donation avant réduction : Réduction de 50% des droits : Droits de donation = (= 1,24% valeur de l entreprise) (+ frais de notaire) Donation de la totalité en Pleine Propriété aux enfants sans Dutreil Taxation de la totalité : Droits de donation = (= 24,18% valeur de l entreprise) 36

19 Pacte DUTREIL transmission ISF et Droits de mutation Exemple : - Monsieur et Madame, 65 ans, 3 enfants (taux usufruit = 40%) - Valeur entreprise : Donation de la totalité en Nue-Propriété aux enfants avec Dutreil Valeur Nue-propriété = Exonération de 75% soit taxables aux droits de donation Droits de donation avant réduction : Pas de réduction des droits Droits de donation = (= 0,24% valeur de l entreprise) (+ frais de notaire) Donation de la totalité en Nue-propriété aux enfants sans Dutreil Taxation de la totalité de la nue-propriété : Droits de donation = (= 10,15% valeur de l entreprise) 37 Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) 38

20 Impôt de Solidarité sur la Fortune Barème de l ISF : allègement CGI, art. 885 U Barème actuel Patrimoine taxable 2011 : le seuil de taxation à l'isf est porté de à de patrimoine net taxable. TAUX N excédant pas % Compris entre ,55 % Compris entre ,75% Compris entre % Compris entre ,30 % Compris entre ,65 % Supérieur à ,80 % Remarque : au titre de 2011, les redevables dont le patrimoine est égal ou supérieur à demeurent imposables selon l'ancien barème progressif par tranche tel qu'il a été réévalué au 1 er janvier 2011, y compris sur la tranche comprise entre et Impôt de Solidarité sur la Fortune Barème de l ISF : allègement CGI, art. 885 U Le barème progressif par tranche est supprimé et remplacé à compter de 2012: Patrimoine taxable sur la totalité N excédant pas % TAUX Compris entre et ,25 % dès le 1 er euro Supérieur à ,50% dès le 1 er euro 40

21 Exemples Impôt de Solidarité sur la Fortune PATRIMOINE TAXABLE AVANT APRES ECONOMIE Impôt de Solidarité sur la Fortune Application de la décote Pour atténuer l effet de seuil, une décote s applique aux patrimoines : - entre et , - entre et Si valeur nette taxable du patrimoine = Montant de l impôt limité à avant réduction Si valeur nette taxable du patrimoine = Montant de l impôt diminué de moitié à avant réduction Dans les autres cas, le montant de l impôt brut serait diminué de : Valeur nette taxable du patrimoine à et < à à et < à Réduction du montant de l impôt (7 x 0,25% P) (7,5 x 0,50% P) Ce nouveau mécanisme (avec la décote) allège l imposition à l ISF et la révision des taux amplifie ce phénomène à mesure que le patrimoine tend vers le seuil de

22 Quelques éléments de réponse Que faire pour limiter mon ISF? Donation temporaire d'usufruit (Voir partie IR) Donation en pleine-propriété Achat de groupements fonciers, de bois et forêts (abattement 75%) Investissement PME (invest. Max : réduction 50%) Investissement FIP/FCPI (invest. max : réduction 50%) Achat Nue-propriété Souscription de bons de capitalisation Idée de montage Quelques éléments de réponse A tous les contribuables assujettis à l ISF - patrimoine net taxable légèrement supérieur à et un montage simple à mettre en place : l acquisition temporaire de nue-propriété d un bien immobilier à crédit. Ce montage permet de : Réduire la base taxable et donc le montant de l ISF. Etre propriétaire du bien au terme de l usufruit. Percevoir un complément de revenu lors de la retraite. 44

23 Quelques éléments de réponse Exemple : M. Dupont a un patrimoine net taxable à l ISF de ISF à acquitter avec nouveau système de taxation = SOLUTION D OPTIMISATION Acquisition temporaire (12 ans) de la nue-propriété d un bien pour à crédit. Actif Passif Actif Passif détenu en NP non imposable à déduire sur la base taxable ISF CONCLUSION à déduire de la base taxable ISF : = < à = Exonération d ISF Gain ISF la chaque année = Dans 12 ans, extinction de l usufruit = perception de revenus complémentaires 45 Quelques éléments de réponse Que faire pour limiter mon ISF? Exemple : M. et Mme. ont un important patrimoine taxable à l ISF. Ils souhaitent limiter l augmentation de cet impôt. Souscription de bons de capitalisation Le bon de capitalisation est imposable pour sa valeur nominale. Exemple : Versement en 2000 de Aujourd hui le contrat est valorisé à Valeur déclarable à l ISF : Il peut être désavantageux en cas de moins-value. Exemple : Versement en 2000 de Aujourd hui le contrat est valorisé à Valeur déclarable à l ISF:

24 Impôt de Solidarité sur la Fortune Suppression du plafonnement ISF Le mécanisme du plafonnement de l ISF supprimé à compter de l'année 2012 (IR + ISF + contributions sociales < 85 % des revenus) Suppression du bouclier fiscal bouclier fiscal = plafonnement des impôts directs à 50% des revenus IR + ISF + prélèvements sociaux + impôts locaux < 50 % x [revenus nets de frais professionnels déficits catégoriels] Ce dispositif est supprimé à compter de 2013 (A compter des impôts payés au titre des revenus 2011) Bouclier fiscal 2011 (revenus 2009) et 2012 (revenus 2010) sont toujours possibles mais les modalités de restitution sont modifiées (autoliquidation). Réduction ISF pour enfant à charge L'article 1 er relève de 150 à 300 le montant de la réduction d'impôt pour personne à charge. Réduction étendue aux enfants majeurs poursuivant des études et aux autres personnes prises en charge par le contribuable. 47 Impôt de Solidarité sur la Fortune Entreprises : assouplissement des conditions pour le régime des biens professionnels 1 - Rappel des conditions actuelles Fonction de direction Détenir 25% des droits de vote et financiers Rémunération normale et doit représenter + de 50% des revenus professionnels Pluralité d entreprise était possible si activités similaires connexes et complémentaires 2 - Assouplissement des conditions Seuil de détention : 25% ou 12,5% si augmentation du capital Pluralité d entreprises : cumul possible Le caractère majoritaire de la rémunération est appréciée sur l ensemble des sociétés 48

25 Impôt de Solidarité sur la Fortune Entreprises : assouplissement des conditions pour le régime des biens professionnels Lorsque la participation du dirigeant est diluée après une augmentation de capital le seuil de détention de 25% n est pas exigée si A bénéficié du régime des biens professionnels au cours des 5 années ayant précédé l augmentation de capital. Il détient après l opération au moins 12,5% des droits de vote (en tenant compte des participations de son conjoint, de leurs ascendants ou descendants ou de leurs frères et sœurs). Fait partie d un pacte d actionnaires représentant au total 25% au moins des droits de vote et exerçant un pouvoir d orientation dans la société. Remarque : le seuil de détention de 25% (ou le cas échéant 12,5%) est désormais apprécié non plus au regard des droits financiers et des droits de vote, mais uniquement au regard des droits de vote détenus par l associé : Les titres détenus par des actionnaires qui n auraient que des droits financiers (droits aux dividendes) ne pourront être qualifiés de bien professionnels et seront taxable a l ISF. 49 Impôt de Solidarité sur la Fortune Redevables exerçant plusieurs activités professionnelles Activités ni similaires, ni connexes et complémentaires Pour les parts ou actions détenues dans une ou plusieurs sociétés soumises à l IS le lien de similitude ou de connexité et de complémentarité entre ces sociétés est supprimé Rémunération est appréciée en totalisant celles perçues au titre des fonctions de direction exercées dans les différentes sociétés soumises à l IS (chaque fonction devant être rémunérée) NB: nécessité d exercer un poste de direction dans chaque société : directeur général délégué par exemple 50

26 Autres mesures: Assurance-vie Transfert de domicile hors de France : exit tax sur les plus-values latentes sur titres Non-résidents : taxe sur les résidences secondaires 51 Assurance-vie Assurance-vie : prélèvement sur les capitaux décès Modification du régime du prélèvement sur 3 points : Il porte de 20% à 25% le taux du prélèvement pour la fraction de chaque part nette bénéficiaire supérieure à ; Il soumet au prélèvement les sommes versées au titre de contrats souscrits par un non-résident lorsque l'assuré ou, sous conditions, le bénéficiaire sont résidents fiscaux au moment du décès de l'assuré ; Il précise les modalités d'application du prélèvement en cas de démembrement de la clause bénéficiaire. Les nouvelles règles s'appliquent donc aux contrats en cours dénoués par le décès de l'assuré à compter de cette date, ainsi qu'à tous les contrats souscrits à compter de cette même date. 52

27 Majoration du taux de prélèvement Assurance-vie Il est porté de 20% à 25% pour la fraction de chaque part nette bénéficiaire supérieure à La fraction nette taxable inférieure ou égale à reste soumise au prélèvement de 20%. 53 Assurance-vie Démembrement de la clause bénéficiaire En cas de démembrement de la clause bénéficiaire, usufruitiers et nus-propriétaires seront taxés en fonction de l âge de l usufruitier et se partageront l abattement de Ainsi, en cas de démembrement de la clause bénéficiaire, non seulement les nus-propriétaires n échapperaient plus à la taxation, mais ils ne bénéficieraient que d une quote-part de l abattement de Exemple : Contrat de Clause bénéficiaire démembrée. Usufruit pour le conjoint (77 ans) et nue propriété pour la fille. Valeur usufruit : 30% de la pleine propriété soit Valeur de la nue propriété : 70% soit Droit à payer par conjoint (N.P) : 0 Abattement applicable pour Usufruitier : *70%= Capitaux soumis a taxation: (abattement) = Droits à payer : *20% =

28 Autres mesures Transfert de domicile hors de France : exit tax sur les plus-values latentes sur titres Champ d application : l'imposition immédiate de certaines plus-values latentes vise les contribuables dont les membres du foyer fiscal détiennent, lors du transfert hors de France de leur domicile fiscal, une participation directe ou indirecte d'au moins 1% dans les bénéfices sociaux d'une société, à l'exception des Sicav, ou dont la valeur excède 1,3 million d'euros. Immédiatement imposables: Les plus-values latentes constatées sur ces participations, si domicile fiscal français pendant les 6 années précédant le transfert de leur domicile à l étranger, Les plus-values réalisées sur de tels titres qui ont été placées en report d imposition. Sursis de paiement de l impôt et des prélèvements sociaux accordé lorsque le contribuable transfère son domicile dans un Etat de l Union européenne, ou dans un pays ayant conclu avec la France une convention de lutte contre la fraude et l'évasion fiscales. Expiration du sursis de paiement : en cas de cession, rachat, remboursement, annulation des titres. De même en cas de donation (sauf s il est démontré que l objectif n est pas d éluder l impôt). 55 Dégrèvements d office (ou restitution) Si les titres sont toujours en la possession du contribuable : A l expiration d un délai de 8 ans suivant le transfert du domicile fiscal hors de France. Ou si le contribuable transfère à nouveau son domicile en France pendant cette période. Autres mesures Transfert de domicile hors de France : exit tax sur les plus-values latentes sur titres De même en cas de décès ou de donation (si le but n est pas d éluder l impôt) Entrée en vigueur : le dispositif ainsi mis en place s'applique aux transferts du domicile fiscal hors de France intervenus à compter du 3 mars

29 Merci de votre attention Financière du Capitole 12 avenue Charles de Gaulle BALMA MBE 36 bis avenue Victor Hugo BP MOISSAC 57

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012 Panorama de l actualité fiscale Séminaire APL 30 Octobre 2012 Plan I. Introduction Chronologie des évènements II. Projet de loi de finance 2013 Impôt sur le Revenu Fiscalité des revenus du capital Fiscalité

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 La loi de finance rectificative pour 2011, dite «réforme de la fiscalité du patrimoine», a été adoptée par le Parlement le 6 juillet

Plus en détail

Loi sur la fiscalité du patrimoine (Loi de finances rectificative pour 2011)

Loi sur la fiscalité du patrimoine (Loi de finances rectificative pour 2011) CENTRE ALTHEMIS DE DOCUMENTATION OPERATIONNEL Loi sur la fiscalité du patrimoine (Loi de finances rectificative pour 2011) Principales mesures ENTRÉE EN VIGUEUR 3 mars 2011 Exit tax Un jour franc après

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

Nouvelles dispositions en matière

Nouvelles dispositions en matière Nouvelles dispositions en matière de fiscalité du patrimoine Mise à jour Août 2011 Gérard DORIER, Inspecteur principal des impôts Gwenael SAINTILAN, Avocat 1 SOMMAIRE 2 I. Impôt sur le revenu 1. Souscription

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de finances rectificative pour 2012 n 201-958 du 16 août 2012 Intervention au Medef Lyon-Rhône 6 septembre 2012 Nathalie

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 DROITS D ENREGISTREMENT (donation, succession et ISF) 1. PRINCIPAUX ABATTEMENTS 2. TARIFS SUCCESSIONS ET DONATIONS EVALUATION DES BIENS

Plus en détail

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96)

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) G ISF SONT EXONERES Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) L'article 6 de la loi de finances pour 1996 (n 95-1346 du 30 décembre 1995 - JO du 31 décembre 1995, p. 19030 et 19031): - précise le champ

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

principales mesures du «paquet fiscal»

principales mesures du «paquet fiscal» principales mesures du «paquet fiscal» Loi en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat, publiée au Journal officiel le 22 août 2007. Les principales mesures en matière patrimoniale sont les

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

Janvier 2012. Les fiches fiscalité

Janvier 2012. Les fiches fiscalité Janvier 2012 Les fiches fiscalité SOMMAIRE Fiscalité de l assurance vie et du contrat de capitalisation en cas de rachat...p. 1 Fiscalité de l assurance vie en cas de décès...p. 2 Fiscalité du patrimoine...p.

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF...

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF... version6.2.1.0 Dernières évolutions 1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2 1.1.1. Réforme de l ISF... 2 1.1.2. Donations et

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2011 La loi de finances rectificative pour 2011 a été définitivement adoptée le 6 juillet dernier et devrait, sauf recours constitutionnel, être prochainement publiée

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

MEDEF Loi de finances pour 2013

MEDEF Loi de finances pour 2013 MEDEF Loi de finances pour 2013 Commission fiscalité 1 octobre 2012 Loi de finances pour 2013 Fiscalité des personnes physiques Commission fiscalité 1 octobre 2012 Fiscalité du Patrimoine : ISF (1) Aujourd

Plus en détail

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance. Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.com I. Impôts, crédits d impôt et taxes II. Immobilier

Plus en détail

Quelles sont les principales mesures contenues dans la loi de finances pour 2010 ayant un impact sur la gestion patrimoniale?

Quelles sont les principales mesures contenues dans la loi de finances pour 2010 ayant un impact sur la gestion patrimoniale? Quelles sont les principales mesures contenues dans la loi de finances pour 2010 ayant un impact sur la gestion patrimoniale? (Ce commentaire réalisé à chaud, ne présente pas un caractère exhaustif) I.

Plus en détail

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 La pluralité des lois de finances rectificatives en 2011 nécessite de s attarder sur certains points «sensibles»

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

Transmission d entreprise et optimisation

Transmission d entreprise et optimisation Transmission d entreprise et optimisation Intervenants: Damien Dreux Expert Comptable, Anne Lichtenstern Avocat, Alexandre Thurel Notaire, Myriam Constant Allianz. Sommaire Le Marché et les intervenants

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

Le barème reste inchangé, le seuil d imposition pour l ISF reste donc fixé à 790 000.

Le barème reste inchangé, le seuil d imposition pour l ISF reste donc fixé à 790 000. Lettre Tecnic patrimoine n 15 (Janvier 2010) Loi de Finances 2010 La loi n 2009-1673 de finances pour 2010 a été publiée au Journal officiel du 31 décembre 2009 et est entrée en vigueur le 1er janvier

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL

VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL GESTION PRIVÉE VOUS ACCOMPAGNER AVEC L AIDE MÉMOIRE FISCAL 2013 - Particuliers - Mise à jour octobre 2013 I - IMPÔT SUR LE REVENU Barème 2013 de l impôt sur les revenus (IR) 2012 Revenu imposable (R/N)

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres mesures L IMPÔT SUR LE REVENU Nouveau barème applicable :

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Octobre 2012 Sommaire 1. CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE SUR LA FORTUNE...2 2. DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION...2 2.1 Réduction de l abattement

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE (Art L 136-7-II du code de la sécurité sociale ; Art 125-0 A, 757 B et 990 I du code général des impôts; Instructions Bulletin Officiel des Impôts n 16 du 23

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Chapitre 3 Le compte titres ordinaire GÉNÉRALITÉS Le compte titres ordinaire

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

Versions 7.1.0.2 7.2.1

Versions 7.1.0.2 7.2.1 Versions 7.1.0.2 7.2.1 Septembre 2012 Dernières évolutions 1. Loi de Finances rectificative 2012 Impacts edixit... 2 1.1. Transmission Droits de mutation à titre gratuit... 2 1.2. Contribution exceptionnelle

Plus en détail

Optimisation de la cession d une entreprise et incidences sur le patrimoine privé du chef d entreprise

Optimisation de la cession d une entreprise et incidences sur le patrimoine privé du chef d entreprise 1 Optimisation de la cession d une entreprise et incidences sur le patrimoine privé du chef d entreprise 2 Intervenants : Jean-Philippe Robin, Directeur Commercial Tamara Boucharé, Consultant Formateur

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

Projet de Loi de Finances 2014. Les principales réformes

Projet de Loi de Finances 2014. Les principales réformes Projet de Loi de Finances 2014 Les principales réformes La fiscalité sur les plus-values immobilières C est inédit dans l histoire, la réforme sur les plus-values immobilières a été inscrite au BOFIP (donc

Plus en détail

Aide mémoire. ISF exonération des titres reçus en contrepartie d une souscription au capital de PME (CGI art. 885 I ter-i.1)

Aide mémoire. ISF exonération des titres reçus en contrepartie d une souscription au capital de PME (CGI art. 885 I ter-i.1) Aide mémoire Contenu des attestations à fournir par les sociétés non cotées à leurs associés qui bénéficient d allègements d ISF et/ou qui ont signé un pacte fiscal ISF exonération des titres reçus en

Plus en détail

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu Contenu 1. Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale........................................ 1 1.1.1. Le nouveau barème.................................... 1 1.1.2. Quelques remarques....................................

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

Morvilliers Sentenac Avocats

Morvilliers Sentenac Avocats Newsletter n 13... Février 2013 Morvilliers Sentenac Avocats Actualités fiscales Les lois de finance votées en fin d année modifient sensiblement le paysage fiscal en accroissant les charges fiscales pesant

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011

La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 L A LETTRE DROIT FISCAL La réforme de la fiscalité du patrimoine : la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011 Cette année, la date limite de dépôt des déclarations d impôt de solidarité sur la

Plus en détail

Jacques GUÉNOT Avocat Associé Spécialiste en Droit Fiscal et en Droit des Sociétés Maître de conférence à la Faculté de Droit Nancy 2

Jacques GUÉNOT Avocat Associé Spécialiste en Droit Fiscal et en Droit des Sociétés Maître de conférence à la Faculté de Droit Nancy 2 Jacques GUÉNOT Avocat Associé Spécialiste en Droit Fiscal et en Droit des Sociétés Maître de conférence à la Faculté de Droit Nancy 2 1 LOI DE FINANCES POUR 2012 & LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES 2- L ASSURANCE VIE / LE PLACEMENT PATRIMONIAL ROI

1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES 2- L ASSURANCE VIE / LE PLACEMENT PATRIMONIAL ROI «TAUX-INDICES-CHIFFRESCHIFFRES» 1- LES PRINCIPAUX LIVRETS BANCAIRES Les livrets sans impôts TAUX Livret A, Livret Bleu 2,25 % Livret de développement durable 2,25 % Livret Jeunes (pour les 12 à 25 ans)

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus

Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus Newsletter Fiscalité Janvier 2013 Sommaire Fiscalité des personnes physiques Page 3 Impôt sur le revenu Gel du barème et création d une tranche à 45% Suppression de la contribution exceptionnelle sur les

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION?

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? La fiscalité de la cession varie fortement selon qu il s agisse d une entreprise individuelle ou d une société, qu elle s effectue à titre onéreux ou à titre

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail

Présenté par Damien Corbin Responsable Régional Gestion Privée

Présenté par Damien Corbin Responsable Régional Gestion Privée Pacte Dutreil et transmission d entreprise Aspect donation/succession ISF Novembre 2014 Présenté par Damien Corbin Responsable Régional Gestion Privée Pacte Dutreil Aspect transmission Relativement récent

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

L intérêt de l assurance vie dans la fiscalité de la transmission du patrimoine.

L intérêt de l assurance vie dans la fiscalité de la transmission du patrimoine. L intérêt de l assurance vie dans la fiscalité de la transmission du patrimoine. 1 2 Principe : Les héritiers appelés héritiers réservataires, ne peuvent pas être exclus de votre succession : il s agit

Plus en détail

Une liste des fiches stratégiques figure pages 25 et 26 Une liste des fiches pratiques, illustrations et exemples figure pages 27 à 30

Une liste des fiches stratégiques figure pages 25 et 26 Une liste des fiches pratiques, illustrations et exemples figure pages 27 à 30 Sommaire Une liste des fiches stratégiques figure pages 25 et 26 Une liste des fiches pratiques, illustrations et exemples figure pages 27 à 30 INTRODUCTION PARTIE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L IMPÔT ET GESTION

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques

Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques Intervention de Pascal LABET Comité Directeur Confédéral 14 septembre 2011 Un effort de consolidation budgétaire qui passe par

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION

LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION LA FISCALITÉ FRANÇAISE EN MATIÈRE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DROITS DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession

Plus en détail

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance 24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance La gestion de patrimoine du chef d entreprise. Les options d investissements dans chaque pays. Les informations essentielles à connaitre Le 23 Octobre 2015

Plus en détail

Immobilier professionnel

Immobilier professionnel Immobilier professionnel Les atouts de la SCI QUILVEST FAMILY OFFICE Introduction La détermination du mode de détention des locaux professionnels constitue un choix important, auquel sont confrontés les

Plus en détail

LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 CONSEIL La loi 2012-958 du 16 août 2012 consistant en la deuxième loi de finances rectificative pour 2012 a été publiée au JO du 17 août 2012. C est la première

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2015 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2015 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.8 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.9 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 Timing de la réunion 1. Tour de table 2. Présentation 3. Questions 4. Une clôture conviviale 2 Sommaire 1. Quels avantages

Plus en détail

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Les donations La donation est un acte de transfert gratuit de tout ou partie de la propriété d un bien.

Plus en détail

FISCAL ET DOUANIER. Actualité fiscale post-électorale. Commission ouverte. Jeudi 25 octobre 2012

FISCAL ET DOUANIER. Actualité fiscale post-électorale. Commission ouverte. Jeudi 25 octobre 2012 Commission ouverte FISCAL ET DOUANIER Co-responsables : Louis-marie bourgeois et alain theimer Jeudi 25 octobre 2012 Actualité fiscale post-électorale 1 LA FISCALITÉ DU PATRIMOINE - ISF ISF 2012 CE ISF

Plus en détail

Les évolutions fiscales de l assurance-vie. Forum de l'investissement - 15 octobre 2011

Les évolutions fiscales de l assurance-vie. Forum de l'investissement - 15 octobre 2011 Les évolutions fiscales de l assurance-vie Suppression de l avantage fiscal sur les versements Fiscalité en cours de vie du contrat Fiscalité en cas de décès Les contrats des non-résidents Sommaire Suppression

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012

Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012 Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012 La loi de finances pour 2013 et la loi de finances rectificative pour 2012 ont été définitivement

Plus en détail

FLASH SPECIAL. Décembre 2012

FLASH SPECIAL. Décembre 2012 FLASH SPECIAL Décembre 2012 LOIS DE FINANCES DE FIN D ANNEE 2012 La fin d année 2012 aura été riche en actualité fiscale: Une loi de finances pour 2013 dont les vifs débats avaient commencé dès l été 2012

Plus en détail

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014)

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières 2 SOMMAIRE PAGES INTRODUCTION 3 I) Schéma illustratif

Plus en détail

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Même en tant que résident belge, vous êtes concernés par cette réforme si vous possédez des biens immobiliers

Plus en détail

Actualités Patrimoniales

Actualités Patrimoniales SGA FINANCES Actualités Patrimoniales Gestion Privée 21/02/2008 Les avantages du contrat d assurance-vie au regard des nouvelles dispositions résultant de la loi Tepa 1 SOMMAIRE Chap.1- Rappel des principales

Plus en détail

Réforme fiscale : Le grand soir fiscal? ANGERS le 3 juillet 2012

Réforme fiscale : Le grand soir fiscal? ANGERS le 3 juillet 2012 Réforme fiscale : Le grand soir fiscal? ANGERS le 3 juillet 2012 REFORME FISCALE CALENDRIER Réforme présentée en Conseil des Ministres le 4 juillet 2012 (audit de la Cour des comptes réalisé) Date à laquelle

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013

NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013 NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013 La présente note doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds d Investissement de Proximité («FIP») dénommé «FIP ARKEON Pré-cotation

Plus en détail

Financement des études supérieures

Financement des études supérieures Page 1 sur 10 Financement des études supérieures Cas d étude : couple de quarantenaires avec 3 enfants de 9, 6 et 4 ans. Début des études pour le 1 er enfant = 2022 Début des études pour le 2 e enfant

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail