SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES"

Transcription

1 SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire. Il en existe deux catégories: les signaux analogiques, qui varient de façon continue dans le temps (intensité sonore, intensité lumineuse, pression, tension), c est-à-dire qu ils peuvent prendre une infinité de valeurs différentes. les signaux numériques qui transportent une information sous la forme de nombres. Un fichier numérique (fichier musical MP3) est une succession de nombres binaires appelés bits. Chaque bit pouvant prendre la valeur 0 ou 1, N bits codent 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x... = 2 N entiers de 0 à 2 N-1. Ainsi, N = 8 bits constituent un octet qui permet de coder 256 entiers de 0 à 255. En conséquence, le signal numérique ne peut prendre que des valeurs bien définies, en nombre limité. Exemple: le codage du nombre 13 sur 8 bits est car 13 = 0 x x x x x x x x 2 0. Le nombre de bits constituant un fichier numérique est généralement compté en multiples de l otet: kilooctets, mégaoctets, gigaoctets ou encore teraoctets. La question qui se pose. Quel signal choisir? Pour un signal numérique, l information est associée à un nombre fini de valeurs déterminées. Le signal numérique contient donc une information moins riche que celle du signal analogique dont il peut être issu. Par contre, si un signal analogique est très sensible aux perturbations (parasites par exemple), un signal numérique est peu sensible au bruit et peut transmettre l information qu il contient de manière beaucoup plus fidèle. De plus, les signaux numériques ont pour avantages de pouvoir se régénérerà l identique, d autoriser une transmission facile de plusieurs types de données avec un même signal (voix, images, données..) et de permettre une détection et une correction efficaces des erreurs de transmission. Ainsi la plupart des signaux de télécommunication sont aujourd hui des signaux numériques. Remarque. L information numérique peut être contenue dans la variation de différentes grandeurs physiques. Classiquement, la tension du signal. Mais on peut aussi numériser la fréquence de la tension d un signal. Ainsi sur l exemple ci-dessous, la tension peut avoir une amplitude constante mais sa fréquence ne peut prendre que deux valeurs. L information numérique transmise est ici associée aux valeurs de la fréquence et correspond à un nombre binaire 1010, suivi de 1001 (codage sur 4 bits soit 2 4 valeurs possibles).

2 2. CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE Le signal analogique à convertir est une tension électrique variable issue d un capteur (microphone par exemple) ou d un circuit électrique. La conversion de ce signal analogique, en un signal numérique se fait en plusieurs étapes, à l aide d un convertisseur analogique-numérique ou CAN L ECHANTILLONAGE Un premier étage, appelé échantillonneur-bloqueur, bloque la valeur de la tension à intervalles de temps réguliers, les plus courts possibles afin de bien rendre compte des variations du signal. l échantillonnage est la prise de mesures d une tension à intervalles de temps donnés. La fréquence d échantillonnage doit être suffisamment grande pour pouvoir reconstituer convenablement les variations du signal analogique d origine. On peut alors faire référence au théorème de Shannon qui indique que si le signal analogique est périodique de fréquence f, la fréquence d échantillonnage doit alors être supérieure au double de cette fréquence. le blocage permet de garder constante la tension échantillonnée pendant l intervalle séparant deux échantillons. Il est évident que l échantillonnage s accompagne d une perte d information sur les variations temporelles du signal: celui-ci est bloqué à des valeurs constantes pendant une durée Te appelée période d échantillonnage LA QUANTIFICATION ET LA NUMERISATION Un second étage, assure la quantification et la numérisation de l échantillonnage, afin de permettre par la suite à un microprocesseur de comprendre le signal. Verticalement les valeurs de la tension ne sont plus continues, mais quantifiées par pas ou quantum. La valeur quantifiée du signal est ensuite associée à une valeur numérique. A chaque valeur numérisée de la tension correspond un numéro d événement formant l échelle numérique du temps. La quantification s accompagne alors d une perte d information sur la tension. Comme l écart entre deux niveaux quantiques est s = s max - s min 2 N -1 plus N est grand, meilleure est la quantification. Par contre si N est fixé, par construction du CAN par exemple, c est s max - s min qui doit être le plus faible possible LES CARACTERISTIQUES DU CAN Un CAN est donc caractérisé par : sa plage d entrée en tension (valeurs extrêmes de tensions convertibles); sa résolution (nombre de valeurs discrètes qu il peut produire); son temps de conversion (durée nécessaire pour convertir un échantillon de tension), qui doit être inférieur à la période d échantillonnage de l échantillonneur-bloqueur; son pas (plus petite valeur de tension convertible: les mesures sont alors codées sur un nombre plus important de valeurs bonaires); la fréquence d échantillonnage (plus elle est grande, plus la période d échantillonnage est alors plus faible). Reste que ces deux derniers choix sont limités car ils impliquent une augmentation du nombre de données à traiter. s m a x s s mi n

3 3. IMAGES NUMERIQUES Pour fabriquer une image numérique, il y a trois étapes: la création d un fichier image; le codage du fichier image; la création d une image à partir d un fichier CREATION D UN FICHIER IMAGE A PARTIR D UNE IMAGE: LA PIXELLISATION Dans un appareil photo (ou un scanner, ou une caméra numérique), les capteurs utilisés sont de petites cellules photoélectriques placées en quadrillage. Cette méthode de capture de l image implique son échantillonnage spatial et son codage en petits morceaux appelés pixels (de l anglais picture element). L appareil découpe l image en un quadrillage ou trame. Chaque case est un pixel. Le pixel est une portion de surface élémentaire permettant d échantillonner spatialement une image. A chaque pixel est affecté un nombre binaire correspondant à la couleur de la case. On distingue La définition de l image est le nombre de pixels qu elle contient. C est le nombre de pixels contenus dans la dalle de capteurs d un appareil numérique; La résolution de l image est le nombre de pixels par unité de longueur. Elle s exprime en ppp (pixel par pouce) ou dpi (dot per inch). Le pouce (inch en anglais) vaut 2,54 cm. Pour finir, un fichier image est produit: il permet d avoir un accès au nombre binaire associé à chaque pixel PRINCIPE DU CODAGE D UNE IMAGE. Le codage en niveaux de gris Chaque cellule du capteur mesure l intensité lumineuse moyenne correspondant au pixel. L intensité lumineuse, grandeur analogique, est convertie par la cellule en un signal analogique sous forme de tension électrique. Elle est ensuite quantifiée, puis numérisée. A chaque valeur d intensité lumineuse correspond un niveau de gris codé numériquement. 4 bbits permettent de coder 2 4 = 16 niveaux de gris. Un octet (8 bits) permet, lui, de coder pour chaque pixel 2 8 = 256 niveaux de gris. La valeur numérique codant l intensité lumineuse et la position du pixel sont stockées dans la mémoire. L image est reconstruite par l ordinateur à partir des données collectées et numérisées. Le codage RVB La synthèse additive des couelurs utilise les trois couleurs primaires: rouve, vert et bleu. La superposition de ces trois couleurs émises par des sources lumineuses d intensités variables permet de recréer toutes les autres couleurs. Pour coder les couleurs d un pixel dans le système RVB, le fichier image associe à chaque pixel 3 nombres de N bits, un pour chaque couleur primaire. Au total, 3N bits sont donc utilisés pour le codage de la couleur d un pixel. Chaque échelle est, le plus souvent, codée sur huit bits, soit 256 valeurs par couleur primaire. Le nombre total de couleurs possibles, est donc 256 x 256 x 256 = 16,8 millions de couleurs Le gris s obtient, avec les trois valeurs identiques pour les trois couleurs primaires CREATION D UNE IMAGE A PARTIR D UN FICHIER IMAGE. La reproduction d une image sur un écran est effectuée par l allumage indépendant de chaque pixel. En fait, chaque pixel d un écran est divisé en trois sous-pixels (rouge, vert et bleu).

4 4. STOCKAGE OPTIQUE DE L INFORMATION. Le stockage optique de l information est le principe des cds, dvds et blue rays STRUCTURE D UN DISQUE PRESSE Sur un CD, l information numérisée est stockée par une succession de creux et de plats disposés sur une piste lue à partir du centre du disque.! Les creux sont obtenus par pressage du disque et correspondent à des bosses sur l autre face, du côté lu par le laser PRINCIPE DE LA LECTURE INTERFERENTIELLE. Le faisceau laser est réfléchi sur le CD et détecté par le capteur. A la lecture, le disque tourne devant un système comprenant notamment une diode laser et une photodiode servant de capteur.! A intervalles de temps égaux, correspondant à un déplacement du faisceau laser de 0,278 m sur le DVD, le système de lecture mesure l intensité lumineuse réfléchie par le disque et restitue le codage binaire associé. C est donc la réflexion de la lumière sur les creux et les plats qui permet de transcrire les données binaires. Le principe de la lecture repose sur des interférences entre les différentes parties du faisceau réfléchi qui convergent sur le capteur. Il faut que le spot du laser soit plus large que la largeur de la cuvette. lorsque le faisceau laser frappe un plat en A ET donc également un plat en B (qui représente la surface du disque), le capteur détecte un maximum d intensité lumineuse. lorsque le faisceau laser frappe un creux (une bosse) en A ET un plat en B (qui représente la surface du disque), une partie de la lumière est réfléchie par le creux, l autre par le plat. Les deux ondes réfléchies vont alors interférer entre elles: La profondeur du creux est exactement égale au quart de la longueur d onde de la lumière émise par le laser dans le milieu, soit un creux d une épaisseur / 4. L onde réfléchie sur le plat y fait un aller-retour, donc parcourt une distance de / 2 en plus de l onde réfléchie sur le creux. La différence de marche entre les deux faisceaux réfléchis est donc / 2 : l interférence est donc destructive, le capteur reçoit une lumière d intensité plus faible, que si toute la réflexion se faisait sur un plat et la surace du disque. A intervalles de temps égaux, correspondant à un déplacement du faisceau laser de 0,278 m sur le DVD, le système de lecture mesure l intensité lumineuse réfléchie par le disque: Si le système ne détecte pas de variation d intensité lumineuse (que ce soit un maximum de lumière ou un minimum) alors la tension est stable et on code un «0». Si le système détecte une variation d intensité lumineuse (que ce soit le passage d un maximum de lumière à un minimum ou inversement) alors la tension est stable et on code un «1». C est donc la variation d intensité lumineuse en cours de la lecture à intervalle de temps régulier, qui permet de repérer les creux et les plats et de décoder l information numérique.

5 4.3. CAPACITE D UN DISQUE ET DIFFRACTION. La capacité de stockage d un disque est donc liée au nombre et donc à la taille de ses alvéoles. Il apparaît évident, pour augmenter la capacité d un support optique, ils suffisent de diminuer les dimensions. Mais elles ne peuvent l être indéfiniment. En effet, quelle que soit la vergence de la lentille focalisant le faisceau laser; la diffraction engendré par les bords de la lentille impose une limite inférieure au faisceau qui rencontre le disque. Ainsi, la taille des alvéoles est limitée car le principe de lecture contraint les alvéoles à avoir une taille proche de celle du spot du laser. Afin d augmenter la capacité des disques, il faut donc disposer d un plus grand nombre d alvéoles en diminuant leur taille. Il faut donc diminuer la taille du spot, en réduisant l écart angulaire dû au phénomène de diffraction. Deux solutions sont mises en oeuvre: Le choix d une diode laser de longueur d onde plus petite, ainsi que l évolution de la qualité de l optique (des systèmes plus convergents) ont permis d augmenter les capacités des disques optiques ECRITURE DES DONNEES. Les supports pressés ne sont pas conçus pour l écriture. L écriture est possible sur des supports spéciaux à l aide de graveurs. Les supports enregistrables contiennent une couche de cyanine qui s opacifie lorsqu elle est suffisamment chauffée. Le graveur fait fonctionner le laser à deux puissances: faible pour la lecture et grande pour l écriture. Les supports réinscriptibles contiennent une couche de cristal qui change de propriétés optiques selon la température. Le graveur fait fonctionner le laser à trois puissances différentes pour la lecture, l écriture et l effacement. La lecture de disques gravés n utilise pas d interférences: le faisceau incident est simplement absorbé par les parties noircies.

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Source Canal Récepteur

Source Canal Récepteur Cours n 18 : Traitement, transmission et stockage de l information Introduction Suivre en direct à la télévision une compétition sportive qui se déroule à l autre bout du monde, envoyer un mail à un ami,

Plus en détail

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE

IMAGE NUMÉRIQUE IMAGE NUMÉRIQUE 1. Signal analogique et signal numérique 2. Image matricielle - notion de pixel 2.1 La définition 2.2 La résolution 3. Image numérique 3.1 Image en niveaux de gris 3.2 Image en couleurs 4. Formats d image

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Puis le convertisseur bloque en mémoire cette valeur pendant une période d échantillonnage.

Puis le convertisseur bloque en mémoire cette valeur pendant une période d échantillonnage. PATIE 7 CHAPITE (PHYSIQUE) NUMÉISATION, STOCKAGE ET TANSMISSION DE L INFOMATION TS I. LE SIGNAL NUMÉIQUE. Signal analogique ou numérique? Un signal est la représentation physique d une information qui

Plus en détail

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le constat Le CD Audio, Compact Disc à lecture optique, s est imposé comme le support idéal pour le stockage de

Plus en détail

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Guénael Launay Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Convertisseur analogique numérique analogique. 3 Convertisseur analogique numérique 3 Convertisseur numérique analogique 3 Théorie

Plus en détail

Traitement de l information

Traitement de l information I. Chaîne de transmission de l information La chaîne de transmission d informations est l ensemble des éléments permettant de transférer de l information d un lieu à un autre. Chaîne : - un encodeur ;

Plus en détail

CORRECTION Chapitre 18 : Numérisation, transmission et stockage de l'information

CORRECTION Chapitre 18 : Numérisation, transmission et stockage de l'information CORRECTION Chapitre 18 : Numérisation, transmission et stockage de l'information Rendre la transmission d'informations rapide, simple et efficace est un enjeu crucial du XXI ème siècle. La physique joue

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

Chapitre 20 : NUMERISATION DE L INFORMATION

Chapitre 20 : NUMERISATION DE L INFORMATION Thème 3: AGIR Défis du XX ème siècle. Transmettre et stocker l information p : 1 Ch.20. Numérisation de l information Chapitre 20 : NUMERISATION DE L INFORMATION Notions et contenus Chaîne de transmission

Plus en détail

Alain ROBERT. Vous avez dit «Numérique»?

Alain ROBERT. Vous avez dit «Numérique»? Alain ROBERT Vous avez dit «Numérique»? Attention : Ce document est déposé. Son usage est libre dans tous les établissements d'enseignement. Si vous souhaitez le dupliquer sur un site internet ou l incorporer

Plus en détail

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 1 Traitement du signal la numérisation Numériser un signal analogique (donc continu), c est le discrétiser sur deux dimensions : le temps et l'amplitude. 2

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Le poids et la taille des fichiers

Le poids et la taille des fichiers Le poids et la taille des fichiers Au tout départ des 0 et des 1 En français et en anglais on appelle cela un bit 8 bit donne un octet (ou byte en anglais) Exemple d octet : 11111111 10111010 00001000

Plus en détail

La résolution (appelée aussi définition) des photos numériques

La résolution (appelée aussi définition) des photos numériques LES IMAGES NUMERIQUES Généralités Il existe 2 sortes d'images numériques : les images matricielles et les images vectorielles. Dans une image vectorielle les données sont représentées par des formes géométriques

Plus en détail

NUMÉRİSATİON, TRANSMİSSİON ET STOCKAGE DE L İNFORMATİON

NUMÉRİSATİON, TRANSMİSSİON ET STOCKAGE DE L İNFORMATİON TaleS / P14 NUMÉRİSATİON, TRANSMİSSİON ET STOCKAGE DE L İNFORMATİON Activité 14.1 Une chaîne de transmission d informations est un ensemble d éléments permettant de transférer de l information (son, image,

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information 1. Chaîne de transmission d informations Définition : Un signal est la.. Il existe deux types de signaux : Les signaux, qui varient de façon continue dans le temps, (exemple : température, pression ) Les

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080

largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Capteurs Cours #1 : Capteurs 2D CCD Par : Bernard Besserer Terminologie Dimensions / Taille de l image largeur x hauteur en pixels, par exemple 640 x 480 ou 1920 x 1080 Résolution points par pouce (dpi

Plus en détail

TS 34 Le poids des images

TS 34 Le poids des images FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 34 Le poids des images Type d'activité Activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme de Terminale S Images numériques

Plus en détail

Partie Agir : Défis de XXIème siècle. CHAP 20-ACT EXP Caractéristiques des Images Numériques CORRIGE

Partie Agir : Défis de XXIème siècle. CHAP 20-ACT EXP Caractéristiques des Images Numériques CORRIGE Partie Agir : Défis de XXIème siècle. CHAP 20-ACT EXP Caractéristiques des Images Numériques CORRIGE 1/8 1. La pixellisation de l image Lancer le logiciel de traitement d Image GIMP et Ouvrir l image «colibri640.jpg»

Plus en détail

Dossier 03 Périphériques d acquisition

Dossier 03 Périphériques d acquisition Dossier 03 Périphériques d acquisition I. PERIPHERIQUES D ACQUISITION... 1 II. CARACTERISTIQUES GENERALES... 2 A. CLAVIER... 2 B. SOURIS... 3 C. LECTEUR DE CODES A BARRES (OU CODE-BARRES)... 3 D. SCANNER...

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

TP Codage Traitement d images numériques ISN TS1

TP Codage Traitement d images numériques ISN TS1 TP Codage Traitement d images numériques ISN TS1 I. Notion d image numérique 1. Définition Une image numérique est un ensemble discret de points appelés pixels ( contraction de picture elements ). Un pixel

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie

Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal Hiver 2007

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

Images numériques. Notions et contenus. évaluée

Images numériques. Notions et contenus. évaluée Images numériques Thème Notions et contenus Compétence travaillée ou évaluée Résumé Mots clefs Académie Référence Auteur Transmettre et stocker de l information Caractéristiques d une image numérique :

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique

.,~. V RVB RVB. Données: ~ 1 ev = 1,60 X 10-19 J ; ~ constante de Planck h = 6,63 x 10-34 J.s ; ~ 1 octet = 8 bits. 1. Du capteur à l'image numérique EXERCICE - LE SMARTPHONE, L'OUTIL MULTIMÉDIA (6 points) De nos jours, le smartphone est devenu un outil multimédia de plus en plus apprécié. À lui seul, il combine toutes les fonctionnalités «high-tech)}

Plus en détail

Périphériques de stockage

Périphériques de stockage 1. Ordinateur : 1-1 Définition : L ordinateur est un équipement électronique de traitement automatique de l information, comprenant les organes nécessaires à son fonctionnement autonome. 2. Schéma fonctionnel

Plus en détail

À PROPOS D IMAGES : Fiche professeur

À PROPOS D IMAGES : Fiche professeur À PROPOS D IMAGES : Fiche professeur Damier Assiette Danseuse Eventail Danseuse 1 FICHE ÉLÈVE (1) Que devient une image lorsqu on la grossit? Ouvrir (par exemple avec l application «Aperçu»), les deux

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

L'image numérique - synthèse. par Cyril Vauclare (2010)

L'image numérique - synthèse. par Cyril Vauclare (2010) L'image numérique - synthèse par Cyril Vauclare (2010) Sommaire 1. Les pixels... 3 2. Les couleurs... 3 3. Définition d'une image... 4 4. Résolution d'une image... 5 5. Formats d'images numériques... 6

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-COURS Numérisation et stockage de l information

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-COURS Numérisation et stockage de l information Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-COURS Numérisation et stockage de l information 1/8 Objectifs : Comment numériser et stocker une information? Reconnaître des signaux de nature analogique

Plus en détail

TRANSMETTRE ET STOCKER DE L INFORMATION

TRANSMETTRE ET STOCKER DE L INFORMATION Chapitre 26 TRANSMETTRE ET STOCKER DE L INFORMATION A) CHAINE DE TRANSMISSION D INFORMATION Sur la figure 1 sont représentées des liaisons de téléphone mobile à téléphone filaire. La chaîne de transmission

Plus en détail

3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris

3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris 3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

Introduction au codage de l information:

Introduction au codage de l information: Introduction au codage de l information: Quelques éléments d architecture de l ordinateur Comparaison de la carte perforée au DVD Pourquoi est-il nécessaire de coder l information? Numérisation Formats

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Physique Numérisation de l information Chap.21

Physique Numérisation de l information Chap.21 TS Thème : Agir Activités Physique Numérisation de l information Chap.21 Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique. Mettre en œuvre un protocole expérimental

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets.

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Conclusion La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Les nombres réels représentables en machine sont en nombre fini,

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail

Vision industrielle Dispositif optique

Vision industrielle Dispositif optique Vision industrielle Dispositif optique Plan du cours L objectif La focale L ouverture La mise au point Qualité d image Choix de l objectif Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 Constitution

Plus en détail

nom : Collège Ste Clotilde

nom : Collège Ste Clotilde UNE CONFIGURATION INFORMATIQUE Objectif : Identifier les éléments principaux d une configuration L ordinateur enregistre des données qu il traite pour produire un résultat Sifflements 20 Notice 12 attache

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

les capteurs dans un système d'acquisition

les capteurs dans un système d'acquisition Les capteurs les capteurs dans un système d'acquisition Fonction d'un capteur Caractérisation des capteurs Catégories de capteurs Les Capteurs de position Les différents types de détection Jauge de contrainte

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Compétence(s) spécifique(s) : Reconnaître des signaux de nature

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

3.1.1 Image numérique et image analogique.

3.1.1 Image numérique et image analogique. PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1 Image numérique et image analogique. Image numérique se dit digital

Plus en détail

DPI / Pixels / Compression

DPI / Pixels / Compression DPI / Pixels / Compression Sources : -http://fr.wikipedia.org -RUE RD Image numérique RUE Rouen Droite SD Le pixel Le pixel ou point est l'unité de base d'une image numérique. Son nom provient de l'expression

Plus en détail

LE BINAIRE ET LE CODAGE DES INFORMATIONS

LE BINAIRE ET LE CODAGE DES INFORMATIONS LE BINAIRE ET LE CODAGE DES INFORMATIONS Objectifs : Connaître le système binaire, le bit et l'octet. Comprendre le codage des informations en informatique I LE SYSTEME BINAIRE ) Le binaire L informatique

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Codage des images matricielles

Codage des images matricielles La représentation d'une image On distingue 2 grandes catégories de codage d images : - le codage vectoriel : l image est codée par un ensemble de formules mathématiques (cercles, droites,...); - le codage

Plus en détail

Cours 6 : Les périphériques de Sorties de l'ordinateur.

Cours 6 : Les périphériques de Sorties de l'ordinateur. Cours 6 : Les périphériques de Sorties de l'ordinateur. Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université A. Mehri - Constantine 2 Plan du

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT

PC / TV. Technologie des. Écrans LCD-TFT PC / TV Technologie des Écrans LCD-TFT Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Présentation générale Cristaux liquides, principes physiques Lumière polarisée, transmission Rétro-éclairage

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Thème : Lois et modèles Partie : Energie, matière et environnement. Cours 32 : Analogique-Numérique I. Transmission d une information. 1. La chaine de transmission. Information Information codée Information

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Manipulation d'images à usage scientifique. Fabrice Duprat février 2001 1

Manipulation d'images à usage scientifique. Fabrice Duprat février 2001 1 Manipulation d'images à usage scientifique Fabrice Duprat février 2001 1 Images en mode point ou bitmap = un ensemble de points (pixels) Exemple: image de 20 pixels x 10 pixels Fabrice Duprat février 2001

Plus en détail

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants :

STRUCTURE D UN ORDINATEUR. II. Contenu L unité centrale d un ordinateur actuel contient les éléments suivants : STRUCTURE D UN ORDINATEUR I. Présentation Un ordinateur est composé d une unité centrale, en boîtier «tour» ou «desktop», qui contient tous les éléments qui permettent à l ordinateur de fonctionner. Boîtier

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE LES AUTOMATISMES LE TRAITEMENT ANALOGIQUE GJC Lycée L.RASCOL 10,Rue de la République BP 218. 81012 ALBI CEDEX SOMMAIRE BUT LES CAPTEURS LES ACTIONNEURS Commande proportionnelle Commande continue LA CONVERSION

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Chapitre 1 : Capteurs

Chapitre 1 : Capteurs 1. Définition Un capteur est un transducteur qui permet de convertir une grandeur physique à mesurer ou mesurande (température, vitesse, humidité, pression, niveau, débit,...) en une autre grandeur physique

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information 1. Chaîne de transmission d informations Définition : Un signal est la.. Il existe deux types de signaux : Les signaux, qui varient de façon continue dans le temps, (exemple : température, pression ) Les

Plus en détail

LES IMAGES NUMÉRIQUES

LES IMAGES NUMÉRIQUES LES IMAGES NUMÉRIQUES On désigne sous le terme d'image numérique toute image (dessin, icône, photographie ) acquise, créée, traitée ou stockée sous forme binaire (ensemble de 0 et de 1). On distingue deux

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. plaisir en prenant de belles photos! Faites-vous. Février 2011 Bruno TARDY / Animateur 1

PHOTO PLAISIRS. plaisir en prenant de belles photos! Faites-vous. Février 2011 Bruno TARDY / Animateur 1 PHOTO PLAISIRS Faites-vous plaisir en prenant de belles photos! Février 2011 Bruno TARDY / Animateur 1 de la carte mémoire à la photothèque Février 2011 Bruno TARDY / Animateur 2 Plusieurs types de carte

Plus en détail

Convertisseur Dactablette

Convertisseur Dactablette Convertisseur Dactablette La plupart des systèmes d amplification de très haute qualité ne traitent les signaux provenant de leurs sources qu en analogique, les systèmes «tout numérique» étant plus généralement

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

On définit sous le terme d image numérique toute image (dessin, icône, photographie )

On définit sous le terme d image numérique toute image (dessin, icône, photographie ) On définit sous le terme d image numérique toute image (dessin, icône, photographie ) Acquise, créée, traitée ou stockée sous forme binaire (suite de 0 et de 1) Lorsqu'on agrandit une image numérique,

Plus en détail