Grande consommation et distribution 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grande consommation et distribution 2014"

Transcription

1 Grande consommation et distribution 2014 Retailers et industriels: décryptez les nouvelles tendances de consommation et expériences de vente Jeudi 20 mars Capital 8, PARIS LISTE DES DOCUMENTS CONNAÎTRE SON CLIENT POUR MIEUX VENDRE, INNOVER ET CONQUÉRIR DE NOUVEAUX MARCHÉS Jean-Pascal ANCELIN A L'HEURE OÙ L'EXPÉRIENCE DES PRODUITS ET SERVICES EN MAGASIN FAIT LA DIFFÉRENCE: BEST PRACTICES Bernard DEMEURE LA CONSOMMATION COLLABORATIVE: UNE TENDANCE DURABLE? Olivier GREMILLON DANS UN CONTEXTE QUI POUSSE À LA RECHERCHE DU PRIX BAS, COMMENT TROUVER UNE JUSTE RÉMUNÉRATION POUR LE PRODUCTEUR, LE TRANSFORMATEUR ET LE DISTRIBUTEUR?[FACE À FACE] Richard PANQUIAULT

2 CONNAÎTRE SON CLIENT POUR MIEUX VENDRE, INNOVER ET CONQUÉRIR DE NOUVEAUX MARCHÉS Jean-Pascal ANCELIN Directeur général France MICROSTRATEGY

3 MicroStrategy en chiffres Une présence mondiale. Un innovateur reconnu. Un leader en solutions analytiques d'entreprise depuis 25 ans. Editeur Independent fondé en 1989 Présence globale dans 44 villes et 26 pays Plus de clients de tous secteurs millions de dollars US de CA en millions de dollars US consacrés par an à la R&D #1 sur la BI Mobile et en Cloud. 1

4 L innovation technologique inscrite dans notre ADN Analytique : Analyser toutes les données de l entreprise quelque soit leur volume, leur source. Distribuer l information partout sur tout les terminaux, au siège comme sur le terrain. Mobile : Créer sans la moindre ligne de code un large éventail d'applications internes ou externes à l entreprises intégrant décisionnel, transactionnel et multimedia. Identité : Remplacer les formes physiques d'identification par une identité sécurisée par biométrie sur smartphone pour réduire la fraude et renforcer la cybersécurité. Fidélité : Déployer en quelques semaines une application mobile à destination client pour le marketing ciblé, le m-commerce et renforcer engagement des clients. 2

5 Forte présence dans le Retail et Grande Conso Des références Mondiales Une reconnaissance du marché Classé n 1 des éditeurs de logiciels spécialistes du Retail par la Revue RIS Lowe s mobiledart app RIS News Mobile App of the Year Winner The Container Store s The Score app Retail Touchpoints Mobile Store Ops GUCCI s Store Manager & Store Associate apps RETA 2014 Award for Best In-Store Solution 3

6 Le digital enrichit l expérience client en magasin et rend la donnée omniprésente

7 Une approche plateforme pour «mobiliser» toutes vos applications d entreprise

8 Incluant BI, Multimédia et Transactionnel Business Intelligence Multimédia Transactionnel Tableaux, Graphiques Rapports, Dashboards Scorecards Vidéos Cartes PDF Contenu Web Flux RSS Agir sur les données : Construction de forecasts Simulations budgétaires Création de scénarios Commentaires

9 De nombreux clients utilisent les apps

10 MicroStrategy Analytics Platform Comprehensive analytics suite for business MicroStrategy Analytics Platform Self-Service Analytics Rapid-fire data discovery Enterprise-Grade Business Intelligence Produce and publish trusted analytics to elevate performance Big Data Analytics The power to transform your Big Data into insight Intuitive data exploration Fast dashboard development Self-service with no IT needed Comprehensive delivery options with massive user scale Trusted system-of-record reliability Easy, cost-effective administration Access and combine data from all sources Advanced and predictive analytics Blazing speed and performance Web or Mobile On-Premises or on MicroStrategy Cloud 1

11 MicroStrategy Is the Leader in Big Data Analytics The dominant BI solution for large data volume applications Everyday Big Data Median Customer Data Volumes According to BARC s BI Survey 12, MicroStrategy s median customer data volume is 10x higher than the average of the next ten vendors.* MicroStrategy Competitor Average GBs Cutting-Edge Big Data 200 petabytes powered by Hadoop + MicroStrategy in-memory technology Guy Bayes Head of Enterprise BI, Facebook We have this thing that s running. It s one of the most amazing things I ve seen. It s running against the entire Facebook user base, 1.1 billion users. * BI SURVEY 12, BARC,

12 No Data Left Behind Optimized access to your entire Big Data ecosystem as if it were a single database MapReduce Databases & NoSQL Elastic Map Reduce BigInsights Distribution Columnar Databases Redshift Bring All Relevant Data to Decision Makers Data Warehouse Appliances Relational Databases Multidimensional Databases Exadata Parallel Data Warehouse Analysis Services HANA SaaS-Based App Data User / Departmental Data 3

13 MicroStrategy is a Leader in Mobile Enterprise Software Product Recognition Analysts agree. Thought Leadership The Mobile Wave by MicroStrategy CEO and Author, Michael J. Saylor New York Times Best Seller A truly disruptive technology appears and causes major changes to business, society, or economies. It yields non-linear effects, on so many levels, and at such a grand scale that it s very hard to grasp the scope until the dust settles. 3

14 Usher Mobile Identity Platform Identity issuers Usher Mobile ID Platform Mobile ID interactions Produce a wide range of ID forms: Employee ID Healthcare Card Driver s License University Diploma Club Membership Public Transit Card Bank Cards Loyalty Card Passport Tickets / Passes National ID Card Library Card People Systems Identity Credentials Diplomas Licenses Membership Healthcare Card System Payroll System Order Entry System Communal Website Web Store Digital Payments Physical access Office Doors Home Doors Car Key Hotel Room Key Briefcase Latch Safe Deposit Box Usher Wallet with mobile IDs and credentials 6 The Information Contained In This Presentation Is Confidential And Proprietary To MicroStrategy. The Recipient Of This Document Agrees That They Will Not Disclose Its Contents To Any Third Party Or Otherwise Use This Presentation For Any Purpose Other Than An Evaluation Of Strategy's Business Or Its Offerings. Reproduction or Distribution Is Prohibited.

15 A L'HEURE OÙ L'EXPÉRIENCE DES PRODUITS ET SERVICES EN MAGASIN FAIT LA DIFFÉRENCE: BEST PRACTICES Bernard DEMEURE Partner OLIVER WYMAN

16 CONFÉRENCE LES ÉCHOS GRANDE CONSOMMATION ET DISTRIBUTION MARS 2014 Bernard Demeure Oliver Wyman

17 Levier-clé de succès #1 : le trafic, la récurrence et le panier France Un consommateur mécontent du rayon Frais Un consommateur satisfait du rayon Frais se rend 1,1 fois par semaine dans son enseigne dépense 37 par visite (Frais et non-frais) dépense 41 au total par semaine x = se rend 1,4 fois par semaine dans son enseigne x dépense 60 par visite (Frais et non-frais) = dépense 85 au total par semaine X 2 Source: Oliver Wyman Fresh Survey France Oliver Wyman 1

18 Levier-clé de succès #2 : donner aux personnes en magasins les moyens des décisions 1 Amélioration des commandes et de Adaptation locale des gammes l approvisionnement 2 3 Amélioration des opérations, des processus et des mesures Oliver Wyman 2

19 Rembourser les clients insatisfaits Un exemple Oliver Wyman 3

20 Le rôle joué par le personnel Un exemple Etes-vous satisfait de la facilité de circulation dans le magasin? Etes-vous satisfait de la disponibilité du personnel? 0,49 0,50 Etes-vous satisfait de la qualité et de l'amabilité du personnel? 1,05 Etes-vous satisfait du temps d'attente en caisse? 0,55 Etes-vous satisfait des jours et des horaires d'ouverture? 0,68 Source : Baromètre CPM Oliver Wyman Espagne Oliver Wyman 4

21 Oliver Wyman 5

22 LA CONSOMMATION COLLABORATIVE: UNE TENDANCE DURABLE? Olivier GREMILLON Directeur Europe AIRBNB

23 Airbnb: L impact économique à Paris et dans ses quartiers

24 Table des matières i. Introduction ii. Synthèse 1. Soutien financier aux ménages 2. Croissance et diversification du tourisme 3. Stimulation de l activité économique des quartiers Sources Le rapport suivant se base sur des données complètes relatives aux hôtes et voyageurs Airbnb à Paris. Enquête : Enquête menée par auprès de voyageurs ayant utilisé les services d Airbnb lors de leur séjour à Paris et de 638 hôtes ayant hébergé des voyageurs à Paris au cours de la dernière année. Réservations : Données portant sur une période d un an, de mai 2012 à avril Analyse par Asterès : L économiste Nicolas Bouzou a étudié l ensemble des données et calculs et a réalisé l analyse d impact global. Autres sources de données : INSEE, MKG Hospitality, Enquête de satisfaction hôtelière (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2010) et Le Tourisme à Paris (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2012).

25 Airbnb Airbnb est une plate-forme en ligne de location d hébergements entre particuliers dans plus de villes du monde entier, et notamment à Paris.

26 L économie collaborative Airbnb et sa communauté parisienne sont à la pointe d une nouvelle tendance économique mondiale : l économie collaborative. «[Airbnb] illustre remarquablement le boom de cette nouvelle «économie collaborative», qui permet de louer entre particuliers une chambre, une voiture ou encore un bateau, en coordonnant tout le processus sur Internet... La technologie réduit le coût des transactions, rendant le partage plus abordable et plus simple que jamais potentiellement à bien plus grande échelle.» The Economist, 9 mars 2013

27 Au cours de l année écoulée, la communauté Airbnb de Paris a impliqué : et l impact économique global induit par Airbnb s est élevé à : M Hôtes locaux Voyageurs en provenance de Paris Voyageurs à destination de Paris emplois induits à Paris Remarque : Chiffres incluant les hôtes ayant hébergé des voyageurs à Paris et les voyageurs en provenance et à destination de Paris entre mai 2012 et avril Remarque : L impact économique global d Airbnb a été calculé sur la base de l analyse menée par Asterès. Il s élève à 145 millions d euros en dépenses directes et 40 millions d euros en dépenses indirectes et secondaires. Le nombre d emplois induits a été calculé à l aide des données INSEE-ESANE. L enquête porte sur la période comprise entre mai 2012 et avril 2013.

28 SYNTHÈSE L enquête réalisée par Airbnb afin de mesurer son impact à Paris a permis de constater que ce type de tourisme collaboratif induit trois effets majeurs. Soutien financier aux ménages 46 % des hôtes utilisent le revenu Airbnb pour arrondir leurs fins de mois. Airbnb améliore le pouvoir d achat des ménages parisiens, et un très grand nombre d hôtes utilisent leur revenu Airbnb pour subvenir aux dépenses courantes, comme le loyer ou le remboursement d un prêt immobilier. Croissance et diversification du tourisme 93 % des voyageurs Airbnb veulent «vivre comme les locaux». Airbnb attire une nouvelle catégorie de voyageurs, à la recherche d authenticité et de l expérience d une vie locale différente. Stimulation de l activité économique des quartiers 70 % des logements Airbnb se situent en dehors des principaux quartiers hôteliers. Airbnb offre la possibilité aux voyageurs de séjourner dans des quartiers traditionnellement moins touristiques et de soutenir les commerces de proximité qui s y trouvent. Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013 et sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013 ; données des logements Airbnb en mai 2013.

29 Soutien financier aux ménages L un des impacts les plus directs d Airbnb réside dans l amélioration du pouvoir d achat des ménages locaux, conséquence du complément de revenu perçu. Les hôtes Airbnb à Paris forment un groupe d une grande diversité, tant par leur âge, que par leur profession, la composition de leur foyer, leurs revenus et leur quartier. La très grande majorité (83 %) louent leur résidence principale, logement dans lequel ils vivent. L hôte type perçoit, par le biais d Airbnb, un revenu d appoint modeste mais non négligeable : en moyenne, 297 par mois. Les hôtes interrogés dans le cadre de l enquête ont affirmé que ce revenu avait un réel impact : 43 % des hôtes sont des familles, beaucoup d entre elles utilisant Airbnb pour arrondir leurs fins de mois. Les hôtes dépensent 47 % de leur revenu Airbnb pour subvenir aux dépenses courantes, comme le loyer ou le remboursement d un prêt immobilier. Airbnb apporte également aux hôtes une plus grande souplesse dans l organisation de leur travail : 20 % déclarent que l hébergement de voyageurs leur a permis de travailler en freelance, mener à bien des projets personnels ou créer une nouvelle activité. Les hôtes Airbnb dépensent également leur revenu auprès des commerces de proximité : 44% d entre eux l utilisent comme de l argent de poche. «Mon revenu Airbnb m aide à arrondir mes fins de mois et à faire face aux coups durs. Il m a également permis d économiser de l argent pour mes vacances.» «Airbnb me permet de financer l école de mes enfants.» «Airbnb me permet de rester dans mon appartement.» «Nous utilisons cet argent pour nos voyages et l entretien de notre appartement.» «J utilise ce revenu pour rénover mon appartement et payer mes impôts.» «Avec mon revenu Airbnb, je paie mon loyer.» Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013 ; données des réservations Airbnb pour les hôtes parisiens entre mai 2012 et avril Pour un résultat plus précis, le revenu est une moyenne pondérée basée sur le nombre de jours de publication du logement sur Airbnb au cours de l année passée. A noter que les moyennes portent sur les hôtes ne mettant en location qu un seul logement, soit la majorité des hôtes Airbnb, et que la moyenne mensuelle ne signifie pas que les hôtes louent leur logement chaque mois. Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013.

30 L hôte Airbnb type loue le logement dans lequel il vit. Les hôtes Airbnb appartiennent à des tranches d âge diverses et beaucoup se caractérisent par des revenus intermédiaires. Ma résidence principale 83 % 37 Moyenne d âge des hôtes % 65+ < 25 3 % 5 % 13 % AGE 26 % % COMMENT DÉCRIRIEZ-VOUS LE LOGEMENT QUE VOUS LOUEZ SUR AIRBNB? 17 % Une résidence secondaire ou autre > % 23 % REVENU MENSUEL DU MENAGE* 27 % 33 % < % des hôtes gagnent moins que le revenu médian des ménages parisiens (2 749 par mois). Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril Source : Revenu des hôtes issu de l enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013 ; revenu médian des ménages fourni par l étude INSEE-DGFiP «Revenus fiscaux localisés des ménages (2010)».

31 Les hôtes perçoivent un revenu d appoint modeste mais non négligeable. Les hôtes consacrent ce revenu à plusieurs postes de dépenses importants. Principale source de revenu 1 % Autre 9 % Dépenses courantes (par exemple, loyer, prêt bancaire, factures, nourriture, etc.) % COMMENT DÉCRIRIEZ- VOUS LE REVENU GÉNÉRÉ PAR LE BIAIS D AIRBNB? 46% Revenu supplémentaire que j utilise pour arrondir mes fins de mois Vacances Argent de poche Revenu Airbnb mensuel moyen d un hôte type Epargne longue durée 18 Argent de poche Autre 21 Revenu Airbnb mensuel 297 moyen d un hôte type Nombre moyen de nuits 3,8 réservées par mois Remarque : Pour un résultat plus précis, le revenu est une moyenne pondérée basée sur le nombre de jours de publication du logement sur Airbnb au cours de l année passée. Les moyennes portent sur les hôtes ne mettant en location qu un seul logement, soit la majorité des hôtes Airbnb. La moyenne mensuelle est calculée sur la base de la moyenne annuelle et ne signifie pas que les hôtes louent leur logement chaque mois. Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013 ; données des réservations Airbnb. Remarque : Le revenu Airbnb représenté est exprimé hors taxes et ne tient pas compte de l impôt sur le revenu ou d autres taxes applicables à ce revenu. Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013 ; données des réservations Airbnb.

32 De nombreux hôtes indiquent qu Airbnb les aide à supporter le coût de leur logement. 39 % déclarent que l hébergement de voyageurs les aide à conserver leur logement 52 % des hôtes font partie d un ménage avec un seul revenu 46 % des hôtes utilisent leur revenu Airbnb pour arrondir les fins de mois Le revenu supplémentaire est l occasion pour beaucoup d hôtes de réaliser leurs rêves. 20 % déclarent que l hébergement de voyageurs leur a permis de mener à bien des projets personnels ou de créer une nouvelle activité Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril Source : Enquête portant sur 638 hôtes Airbnb parisiens ayant hébergé des voyageurs entre mai 2012 et avril 2013.

33 Croissance et diversification du tourisme Airbnb a donné une impulsion significative à l activité économique parisienne l année dernière, en élargissant le marché du tourisme. Croissance du tourisme : En passant par Airbnb, les voyageurs sont motivés à dépenser plus pendant leur séjour : 70 % des voyageurs Airbnb dépensent pendant leur séjour l argent économisé sur les frais d hébergement. Non seulement ils dépensent plus dans la journée, mais leur durée de séjour est également plus longue : 5,2 nuits en moyenne, contre 2,3 nuits pour les voyageurs qui séjournent à l hôtel. Entre la dépense journalière plus élevée et la durée de séjour plus longue, chaque voyageur Airbnb dépense plus lors de son séjour : 865, contre 439 pour le voyageur en hôtel. Diversification du tourisme : Les voyageurs Airbnb se différencient des voyageurs qui séjournent à l hôtel ; sans Airbnb, un certain nombre d entre eux ne seraient pas venus à Paris ou auraient écourté leur séjour. Les voyageurs sont à la recherche d authenticité : 93 % désirent «vivre comme les locaux». Beaucoup sont à la recherche d un plus grand confort : 54 % voyagent en famille et recherchent plus d équipements que dans une chambre d hôtel. Airbnb est complémentaire à l offre existante du secteur du tourisme à Paris. Parallèlement à l essor d Airbnb, les taux d occupation et les prix moyens par nuit des hôtels ont atteint des niveaux record. Remarque : La dépense moyenne a été calculée en additionnant le prix moyen par nuit par personne et la dépense journalière moyenne par personne, et en multipliant le résultat obtenu par la durée moyenne du séjour. Source : Données des réservations Airbnb entre mai 2012 et avril 2013 ; enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013 ; Le Tourisme à Paris (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2012).

34 Airbnb attire des voyageurs aux profils très variés. Les voyageurs Airbnb ont un haut niveau d étude. France SECTEUR D ACTIVITE Asie / Océanie Afrique Amérique du Sud 13 % 1 % 6 % 9 % PROVENANCE 35 % Reste de l Europe Education et santé 22 % Art, design et création 21 % Amérique du Nord 36 % > % REVENU DU MÉNAGE* 17 % 28 % 22 % < Services professionnels et aux entreprises Technologies de l information 10 % Administration publique 6 % 13 % <1 % < Lycée 9 % Lycée % 16 % AGE % 11 % <25 22 % Moyenne d âge des voyageurs Finance 5 % Industrie manufacturière 3 % Commerce, transport et services publics 2 % Loisirs et tourisme 2 % 47 % 2e et 3e cycle universitaire ETUDES 43 % Enseignement supérieur 31 % Autre 16 % *Revenu fiscal net mensuel par ménage. 23 % des personnes interrogées n ont pas souhaité communiquer leurs revenus. Source : Enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril Source : Enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013.

35 Airbnb favorise une diversification du tourisme à Paris en attirant des voyageurs à la recherche d une expérience de voyage différente. Airbnb améliore la fréquentation touristique à Paris en attirant de nouveaux visiteurs qui sont plus susceptibles de revenir. EXPERIENCE D UNE VIE LOCALE AUTHENTIQUE 93 % des voyageurs veulent «vivre comme les locaux» 34 % des voyageurs visitaient Paris pour la première fois 70 % des logements où vivent les hôtes se situent en dehors des principaux quartiers hôteliers 27 % indiquent qu ils ne seraient pas venus ou auraient écourté leur séjour sans Airbnb TOURISME FAMILIAL des voyageurs viennent 54 % en famille 90 % des voyageurs recherchent plus d équipements que dans une chambre d hôtel (avec par exemple, une cuisine, plusieurs chambres) 74 % (en déclarent qu Airbnb les incite à revenir à Paris moyenne, ils sont venus à Paris 5 fois au cours des 5 dernières années) Source : Enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril Source : Enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013.

36 Les voyageurs Airbnb séjournent plus longtemps et dépensent plus. Airbnb 865 Dépenses totales par visiteur Parallèlement à l essor d Airbnb, les taux d occupation et les prix moyens par nuit des hôtels à Paris ont atteint des niveaux record. EVOLUTION DES PRIX MOYENS ET TAUX D OCCUPATION DES HÔTELS 73,5 % 77,2 % 79,5 % 79,6 % Taux d occupation x 41 5,2 nuits Dépense journalière moyenne par visiteur et par jour Frais d hébergement moyen par visiteur et par jour Durée moyenne du séjour 70 % déclarent dépenser pendant la journée l argent économisé sur les frais d hébergement Hôtels 439 Dépenses totales par visiteur + x ,3 nuits Dépense journalière moyenne par visiteur et par jour Frais d hébergement moyen par visiteur et par jour Durée moyenne du séjour Le taux d occupation moyen actuel, proche de 80 %, signifie que les hôtels sont complets en haute saison. CROISSANCE D AIRBNB Prix moyen par nuit Remarque : Les dépenses sont calculées par voyageur et par voyage. La dépense journalière correspond à toutes les dépenses effectuées au cours du voyage, hors hébergement, notamment les transports, les repas, les sorties et le shopping. Le calcul du nombre moyen de voyageurs par chambre d hôtel provient des données publiées par l Office du Tourisme de Paris. Remarque : Le taux d occupation de 80 % représente une moyenne annuelle. Par conséquent, ce taux est bien plus élevé en haute saison ; en 2012, il a atteint 90 % en juin et en septembre. Source : MKG Hospitality; Le Tourisme à Paris (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2012).

37 Stimulation de l activité économique des quartiers Airbnb a un impact économique dans des quartiers qui ne bénéficient traditionnellement pas des retombées du tourisme : 70 % des propriétés Airbnb se situent en dehors des principaux quartiers hôteliers et 80 % des voyageurs utilisent Airbnb pour explorer des quartiers spécifiques. Les voyageurs Airbnb dépensent des sommes importantes dans ces quartiers : 38 % de leur dépense journalière s effectuent dans le quartier où ils logent. Source : Enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013 ; données des logements Airbnb en mai Photos: Marc Olivier le Blanc airbnb.com

38 Les voyageurs Airbnb privilégient la découverte d un Paris authentique, à travers la vie de ses quartiers et ses richesses culturelles. 80 % souhaitent explorer un quartier spécifique 83 % déclarent que leur logement Airbnb était mieux situé qu un hôtel 91 % recommanderaient leur logement Airbnb à un ami (contre 79 % pour les hôtels) ACTIVITÉS PRÉFÉRÉES DES VOYAGEURS AIRBNB À PARIS* Découverte de la ville à pied Gastronomie, découverte de la cuisine locale Visite de parcs et de jardins Ensemble des visiteurs 80 % ETUDE DE CAS : LE 20E ARRONDISSEMENT hôtes voyageurs hébergés l an passé 90 % 36 % 1,2 M 88 % 40 % 88 % 92 % Visite de musées et de monuments Shopping 99 % Airbnb Ces activités se pratiquent principalement dans des quartiers où se concentrent peu d hôtels et où les Parisiens ne bénéficient traditionnellement pas des retombées du tourisme. 50 % 60 % * Les questions de l enquête menée par Airbnb étaient calquées sur les réponses de l enquête hôtelière pour permettre une comparaison directe, à la fois pour les questions sur les activités et celles sur la satisfaction globale. Remarque : Le total des réponses ne correspond pas à 100 %, car les personnes interrogées pouvaient sélectionner plusieurs réponses. Source : Enquête de satisfaction de l OTCP (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2010) ; Le Tourisme à Paris (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2012) ; enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril versés aux ménages locaux + 2,3 M versés aux commerces locaux 3,5 M Dépenses totales des voyageurs dans le 20e arrondissement Les dépenses des voyageurs incluent l ensemble des frais d hébergements plus les dépenses journalières effectuées dans le quartier où ils ont séjourné, comme indiqué dans l enquête portant sur 1156 voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013.

39 70 % des logements Airbnb se situent en dehors des 6 principaux quartiers hôteliers.* 38 % Logements Airbnb en rose et hôtels en bleu des dépenses des visiteurs s effectuent dans le quartier où ils logent Le visiteur moyen dépense 247 auprès des commerces de proximité du quartier où il est logé * Les arrondissements offrant la plus grande concentration d hôtels ont été sélectionnés : 6e, 8e, 9e, 10e, 15e et 17e. Ces arrondissements regroupent plus de 50 % des hôtels parisiens. Source : Données des logements Airbnb en mai 2013 ; Le Tourisme à Paris (Office du Tourisme et des Congrès de Paris, 2012). Airbnb diffuse ces retombées économiques à travers l ensemble des arrondissements parisiens. Source : Données des logements Airbnb en mai 2013 ; données de l API Hotelsbase.org en mai 2013 ; enquête portant sur voyageurs Airbnb ayant séjourné à Paris entre mai 2012 et avril 2013.

40 La communauté Airbnb de Paris participe à une nouvelle économie. Cette nouvelle forme de tourisme, authentique et durable, soutient financièrement les ménages, dynamise et diversifie le tourisme, et stimule l activité des quartiers.

41 Etude: la communauté Airbnb contribue à l économie parisienne à hauteur de 185 millions d euros Source de soutien financier aux ménages parisiens, Airbnb contribue à diversifier le tourisme à Paris tout en stimulant l activité économique des quartiers traditionnellement moins touristiques. Paris, le 13 juin 2013 Airbnb, première plate- forme de réservation d hébergements entre particuliers à travers le monde, publie aujourd hui une nouvelle étude présentant l impact positif de son service sur l économie locale à Paris. Après une première étude fin 2012 révélant l impact d Airbnb dans sa ville d origine, San Francisco, cette nouvelle analyse révèle que la communauté Airbnb a contribué à l activité économique de Paris à hauteur de 185 millions d euros en un an. Réalisée en collaboration avec Asterès, cabinet d analyse économique, l étude montre que les personnes qui louent leur logement sur Airbnb utilisent les revenus gagnés pour arrondir leurs fins de mois en cette période de crise. Par ailleurs, l étude révèle que les voyageurs qui utilisent Airbnb effectuent des séjours plus longs et dépensent plus d argent à Paris et notamment dans des quartiers qui ne sont habituellement pas fréquentés par les touristes. «Airbnb apporte aux voyageurs une nouvelle façon de voir le monde et aux familles parisiennes des compléments de revenus», explique Olivier Grémillon, Directeur Europe de l Ouest et Afrique d Airbnb. «Cette nouvelle étude révèle qu il ne s agit pas d un phénomène isolé propre à San Francisco, mais bien d un vrai impact mondial, basé sur une nouvelle forme de voyage, plus locale et authentique.» Les principaux résultats de l étude sont les suivants : De mai 2012 à avril 2013, la communauté Airbnb a contribué à l activité économique de Paris à hauteur de 185 millions d euros en un an, soit 1100 emplois induits. La très grande majorité des hôtes parisiens (83 %) louent leur résidence principale, logement dans lequel ils vivent, et près de la moitié d entre eux utilisent leurs revenus Airbnb pour subvenir aux dépenses courantes, comme le remboursement d'un prêt immobilier ou leur loyer. 39% déclarent même qu Airbnb les aide à conserver leur logement parisien. Les voyageurs Airbnb séjournent en moyenne 5,2 nuits à Paris et dépensent 865 pendant leur séjour alors que les voyageurs à l'hôtel restent 2,3 nuits et dépensent % des voyageurs déclarent que, sans Airbnb, ils ne seraient pas venus ou auraient écourté leur séjour. Ils recherchent des expériences de voyage authentiques : 93% veulent vivre «comme les locaux» et 80% utilisent Airbnb pour explorer un quartier spécifique, car ils préfèrent des séjours en dehors des sentiers battus. Airbnb est complémentaire à l industrie touristique existante à Paris. 70% des logements disponibles sur le site se situent en dehors des principaux quartiers hôteliers. Les taux d occupation des hôtels ainsi que leurs tarifs journaliers moyens n ont eu de cesse de grimper alors même qu Airbnb se développait considérablement.

42 Pour Nicolas Bouzou, Economiste et Directeur fondateur d Asterès, Airbnb s inscrit dans une tendance plus large. Nous sommes aujourd hui au début d un nouveau cycle économique. La croissance des prochaines décennies sera portée par de nouveaux comportements d accès aux biens et aux services. Après une «consommation de désir» débridée, nous nous dirigeons peu à peu vers une consommation plus réfléchie et respectueuse de valeurs, comme le partage. Airbnb participe de cette économie collaborative montante. Nous avons en effet calculé que l impact économique du service sur Paris était de 185M sur les douze derniers mois. Résultats complets sur demande. ### A propos d Airbnb: Créé en Août 2008, Airbnb met en relation des personnes du monde entier qui ont un logement ou une chambre à louer et des voyageurs qui sont à la recherche d'une expérience de voyage plus authentique et locale. Que ce soit un château pour une nuit, une villa pour une semaine ou un appartement pour un mois, Airbnb offre l accès à des hébergements à tous les prix, dans plus de villes et 192 pays. Sa plateforme complète offre simplicité et sécurité aux hébergeurs comme aux voyageurs et repose sur une communauté d utilisateurs unis par des valeurs communes de curiosité et de respect. Airbnb dispose de 13 bureaux dans le monde entier, dont Paris, et son service client est accessible 24h/24. Contacts Presse: Agence ELAN pour Airbnb Philippine Nouveau Aurore Foursy elan.com / PR Manager France Airbnb Sarah Roy

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

Les Français et le découvert bancaire

Les Français et le découvert bancaire Les Français et le découvert bancaire Octobre 2014 Contacts Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@lanouvelle-agence.com Sommaire Méthodologie de l étude Sondage complémentaire de l étude

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES Introduction Qu est ce qu une Commission Interbancaire de Paiement (CIP)? Lorsqu une transaction est réglée par carte bancaire de paiement, la banque du consommateur

Plus en détail

Imaginez vous faire apporter simplement, en quelques heures et où vous le désirez ce que vous souhaitez.

Imaginez vous faire apporter simplement, en quelques heures et où vous le désirez ce que vous souhaitez. Imaginez vous faire apporter simplement, en quelques heures et où vous le désirez ce que vous souhaitez. Notre entreprise SPIDKADI est en capacité de rendre le rêve possible en s appuyant sur les NTIC

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Constituez je connais mon banquier je connais votre mon banquier épargne Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Vous disposez d un capital à placer? Vous avez régulièrement

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux

Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux Groupon www.groupon.fr Groupon.fr Site Internet lancé en février 2010 Principe :

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Connaître vos flux de trésorerie. Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Connaître vos flux de trésorerie. Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : connaître leurs besoins et leurs désirs, les comprendre et les distinguer; établir un budget.

Plus en détail

LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT

LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT LE MASTER IN HOSPITALITY MANAGEMENT 1 semestre à Avignon : Validation des crédits ECTS Fin de la formation à l University Collège de Birmingham Délivrance du Master par l Université de Birmingham (Angleterre)

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Sommaire Introduction 3 Qu achètent les consommateurs en ligne américains? 4 Méthodes de paiement préférées 4 Commerce transfrontalier 5 L importance des

Plus en détail

À vos côtés pour préparer au mieux votre retraite

À vos côtés pour préparer au mieux votre retraite PROFESSIONNELS La Retraite À vos côtés pour préparer au mieux votre retraite PER Entreprise Système de retraite français : un état des lieux fragile L allongement de l espérance de vie est une bonne nouvelle

Plus en détail

STATISTIQUES 2014 APPLICATION MOBILE

STATISTIQUES 2014 APPLICATION MOBILE STATISTIQUES 2014 APPLICATION MOBILE NESTOR TOURISME AU QUÉBEC Application mobile MÉTHODOLOGIE Les statistiques d utilisation de l application mobile Nestor Tourisme au Québec reposent sur la technologie

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle?

Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle? Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle? Transformez votre commerce grâce à la solution des caisses libre-service Un livre blanc NCR 2009 Experience a new world of interaction

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts

CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts CENTER PARCS Les retombées de l implantation du Domaine des Trois- Forêts AVRIL 2011 Service Infoeco-Fichier-Tic 10/12 avenue Foch - BP 70330-57016 METZ CEDEX Tél. : 03 87 52 31 00 - Fax : 03 87 52 31

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente.

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente. DOSSIER DE PRESSE Georges BILLAND Lieu dit Bouharée 35 230 ORGERES Tél : 02 99 83 46 77 Rennes, le 25 Mars 2011 Port : 06 29 23 08 32 Email : georges.billand@hotmail.fr En résumé : Les Ateliers de l Epargne,

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère BIEN PREPARER VOTRE ETUDE DE FINANCEMENT AVEC UN CONSEILLER JURISTE DE L ADIL I - VOS RESSOURCES Veuillez impérativement vous munir des documents suivants :

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

UN PORTAIL DE STYLE DE VIE DÉDIÉ AUX VOYAGES À TRAVERS LE MONDE

UN PORTAIL DE STYLE DE VIE DÉDIÉ AUX VOYAGES À TRAVERS LE MONDE UN PORTAIL DE STYLE DE VIE DÉDIÉ AUX VOYAGES À TRAVERS LE MONDE COPYRIGHT 2008-2014 PRIMOCO INVESTMENTS LIMITED VERSION 2014.1 Tous droits réservés. Russian Traveller est une marque déposée. QU EST-CE

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Dossier de presse. Skandia Investment Advice

Dossier de presse. Skandia Investment Advice Dossier de presse Skandia Investment Advice 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia innove avec un service complet de sélection de fonds et d analyse financière : Skandia Investment Advice... 5 A

Plus en détail

La rencontre du Big Data et du Cloud

La rencontre du Big Data et du Cloud La rencontre du Big Data et du Cloud Libérez le potentiel de toutes vos données Visualisez et exploitez plus rapidement les données de tous types, quelle que soit leur taille et indépendamment de leur

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

RYANAIR. Ryanair pilote plus efficacement la performance de son site et améliore sa rentabilité grâce aux Web Analytics. Online Intelligence Solutions

RYANAIR. Ryanair pilote plus efficacement la performance de son site et améliore sa rentabilité grâce aux Web Analytics. Online Intelligence Solutions Online Intelligence Solutions RYANAIR Ryanair pilote plus efficacement la performance de son site et améliore sa rentabilité grâce aux Web Analytics CASE STUDY CASE STUDY LE CONTEXTE Client Ryanair Industrie

Plus en détail

Devenez agent international accrédité

Devenez agent international accrédité Devenez agent international accrédité Du réseau CIOA L import Export collaboratif Introduction Le réseau de co-développeurs CIOA Le co-developpement constitue à la fois une voie alternative pour le développement

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data

QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data Qui sommes-nous? Société de stratégie et de consulting IT spécialisée en ebusiness, Cloud Computing, Business

Plus en détail

Solution pour le style de vie à la retraite RussellMC

Solution pour le style de vie à la retraite RussellMC INVESTIR À LA RETRAITE Solution pour le style de vie à la retraite RussellMC INVESTIR. ENSEMBLE. INVESTISSEMENTS RUSSELL / INVESTIR À LA RETRAITE Êtes-vous prêt à planifier votre style de vie à la retraite?

Plus en détail

meinestadt.de meinestadt met en place un nouveau process de reporting complet et développe la culture de la donnée de l entreprise.

meinestadt.de meinestadt met en place un nouveau process de reporting complet et développe la culture de la donnée de l entreprise. Online Intelligence Solutions meinestadt.de meinestadt met en place un nouveau process de reporting complet et développe la culture de la donnée de l entreprise. Case study Case study Client meinestadt.de

Plus en détail

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES ET DES ACHATS 2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 Mesdames, Messieurs, PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Vous êtes soumis à l Impôt sur la Fortune : quelles sont les règles qui s appliquent?...p3

Plus en détail

Les attentes et besoins des travailleurs

Les attentes et besoins des travailleurs Les attentes et besoins des travailleurs Comité sectoriel de main-d œuvre en aménagement forestier Actif depuis 1997 Organisme privé sans but lucratif Paritaire (représentants patronaux et syndicaux) Reconnu

Plus en détail

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014

Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» Roland Fischer 14.01.2014 Effets de l initiative populaire «Remplacer la TVA par une taxe sur l énergie» sur diverses catégories de ménages dont le comportement écologique varie Parti vert libéral suisse Direction de projet «Remplacer

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1 1 1 Sommaire A PROPOS p. 3 INTRODUCTION p. 4 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS p. 5-6 MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE p. 7 RÉSULTATS ET ANALYSES p. 8-20 2 A propos Nom de l étude : Baromètre des pratiques de veille 2012

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2013? Une étude du Crédit Foncier Septembre 2013 Synthèse A la veille du Salon Patrimonia (26 et 27 septembre

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Monétisation des données : comment identifier de nouvelles sources de revenus au sein des Big data?

Monétisation des données : comment identifier de nouvelles sources de revenus au sein des Big data? Monétisation des données : comment identifier de nouvelles sources de revenus au sein des Big data? Dr Wolfgang Martin Analyste et adhérant du Boulder BI Brain Trust Les Big data Démystifier les Big data.

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Observatoire Orange Terrafemina vague 17 E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

Présentation du logiciel Amapy

Présentation du logiciel Amapy La gestion ZEN de vos paniers BIO! Présentation du logiciel Amapy Dynamisé par : LA NAISSANCE DU PROJET AMAPY De plus en plus de Français souhaitent aujourd hui mettre du «sens» dans leurs assiettes, acheter

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ

DOSSIER DE PRESSE CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ CLIQUEZ, TROUVEZ, L IMMOBILIER EN TOUTE SIMPLICITÉ DOSSIER DE PRESSE SOAZIG GUILLOUX contact@ouhabiter.com soazig.ouhabiter www.facebook.com/ouhabiter twitter.com/ouhabiter 02 31 06 24 76 www.ouhabiter.com

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE Baromètre du 24 eme ème trimestre 2013 Au cours du, 2,3 millions de touristes ont visité le Maroc, dont 1,3 millions de touristes étrangers. 36% de ces derniers ont visité

Plus en détail

Présentation de l association Les ados Suisses romands et les petits jobs. Sondage Ados Job

Présentation de l association Les ados Suisses romands et les petits jobs. Sondage Ados Job Dossier Version de presse 1.0 Sondage Ados Job L enquête Quelles sont les habitudes des jeunes Suisses en matière de petits jobs. Sondage en ligne sur le site www.adosjob.ch Du 1 er au 30 septembre 2012

Plus en détail

Un nouveau cycle pour Avanquest

Un nouveau cycle pour Avanquest Un nouveau cycle pour Avanquest Paris, Le 16 décembre 2013 www.avanquest-group.com CONFIDENTIEL - NE PAS DIFFUSER Un nouveau cycle pour Avanquest 16 Decembre 2013 1 30 ans d expertise, 3 mutations réussies

Plus en détail

SG Pierre Entreprise

SG Pierre Entreprise SG Pierre Entreprise Fonds de Placement Immobilier De l immobilier d entreprise souple pour diversifier votre patrimoine Durée de placement recommandée : 10 ans minimum SG Pierre Entreprise Préambule Avertissement

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

GRAIN 9. La croissance garantie de votre épargne. Assurance vie en euros. tout en disposant de votre argent à tout moment

GRAIN 9. La croissance garantie de votre épargne. Assurance vie en euros. tout en disposant de votre argent à tout moment GRAIN 9 Assurance vie en euros La croissance garantie de votre épargne tout en disposant de votre argent à tout moment 27 bld Berthier 75858 Tél.: 01 44 15 20 00 e-mail : infos@ampli. M U T U E L L E Professions

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

PROGRAMME. Dès 13h45 : retrouvez l Espace Démo. Analyse des bonnes pratiques sur les réseaux sociaux

PROGRAMME. Dès 13h45 : retrouvez l Espace Démo. Analyse des bonnes pratiques sur les réseaux sociaux Partager un taxi, un appartement, ou du matériel devient banal. Depuis quelques années, des startup, toujours plus innovantes, surfent sur le succès de l économie digitale et bousculent les acteurs économiques

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Le 7 avril 2005 LES MESURES DE LA PERFORMANCE ORGANISATIONNELLE : NOUVELLES TENDANCES ET IMPACT. Lili de Grandpré

Le 7 avril 2005 LES MESURES DE LA PERFORMANCE ORGANISATIONNELLE : NOUVELLES TENDANCES ET IMPACT. Lili de Grandpré Le 7 avril 2005 LES MESURES DE LA PERFORMANCE ORGANISATIONNELLE : NOUVELLES TENDANCES ET IMPACT Lili de Grandpré Le contexte Seulement 11% des directeurs financiers perçoivent les RH comme partenaires

Plus en détail