CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite"

Transcription

1 CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

2 FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 22 au 29 mai 2008 Méthodologie : enquête en ligne auprès d un échantillon représentatif (méthode des quotas) de 833 «jeunes actifs» (25 à 34 ans, exerçant actuellement une activité professionnelle) page 2

3 Les «jeunes actifs» de 25/34 ans... Ils sont environ 6 millions en France, soit 10% de la population française 77% des ans (= 7,8 millions) 24% des actifs (= 24,8 millions) 13% des «adultes» (= 47,4 millions) page 3

4 Le financement des retraites, une préoccupation plutôt montante pour l ensemble des Français... Quid des «jeunes actifs»? L'évolution des principales préoccupations depuis mars Total des réponses citées - Le chômage et l'emploi Le financement des retraites L'évolution du pouvoir d'achat mars mai juillet octobre décembre février avril juin septembre novembre janvier mars mai septembre novembre janvier mars mai septembre novembre janvier mars mai 2008 Source TNS Sofres / Groupe Casino / L'Hémicycle Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile page 4

5 -1 Des jeunes plus préoccupés par la retraite qu on ne pourrait le croire et conscients de la nécessité d agir tôt...

6 Face aux nombreux «projets de vie», priorité au «court terme» : «s installer» (logement, couple, famille), faire carrière... La préparation financière de la retraite arrive en dernière position Voici différents objectifs que peuvent avoir les jeunes de votre âge aujourd hui. Pour chacun d eux, veuillez donner une note de 1 à 10 en fonction de l importance qu il a pour vous actuellement. Note Ont déjà Moyenne réalisé cet d importance * objectif Acheter votre résidence principale Vous mettre en couple, vous marier Fonder une famille Faire carrière Commencer à vous constituer un capital Financer des loisirs 7,4 7,1 7,1 6,9 6,8 6,7 CSP++ : 7,4 CSP++ : 7,3 37% 50% 33% 8% 7% 8% Financer des investissements à venir hors immobilier Préparer votre retraite sur le plan financier 6,0 5, ans : 6,2 vs ans : 5,6 14% 4% *Notes moyennes calculées hors «objectif atteint» page 6

7 Relancés sur le sujet, les «jeunes actifs» expriment (avouent?) une véritable inquiétude face à la retraite : plus des 2/3 sont inquiets, plus des ¾ parmi les femmes Personnellement, comment vous sentez-vous à l'égard de la préparation financière de votre retraite? Vous sentez-vous... «Inquiet» 69% Très inquiet 15% Très confiant 2% Plutôt confiant 29% «Confiant» 31% Plus chez : Hommes : 39% CSP++ : 47% Plus chez : Femmes : 78% 54% Plutôt inquiet page 7

8 Pour le taux de remplacement, une moyenne en «trompe l œil»... Concrètement, les jeunes actifs anticipent qu ils disposeront en moyenne de 55% de leurs derniers revenus, à la retraite Les CSP++ sont encore plus «pessimistes»... A votre avis, lorsque vous serez à la retraite, quel pourcentage de vos derniers revenus pensez-vous percevoir des régimes généraux de la Sécurité Sociale (c est-à-dire votre pension retraite versée par l Etat)? Réponses spontanées Moins de 50% Moyenne = 55% 22% Plus chez : Fonction publique : 61% Moins chez : CSP++ : 47% 50 à 59% 24% 60% et plus 51% page 8

9 Dans ce contexte, ¾ des jeunes actifs déclarent qu il faut préparer sa retraite le plus tôt possible En moyenne, dès l âge de 30 ans S y préparer tout de suite ou attendre? A partir de quel âge doit on commencer à mettre de côté? Réponses spontanées J ai le temps de commencer à mettre de l argent de côté 26% Moins de 20 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 5% 12% 21% Moins de 30 ans 38% 30 à 34 ans 32% 74% 35 à 39 ans 40 ans et plus 11% 16% 30 à 39 ans 43% Plus chez : Femmes : 79% Il faut mettre de l argent de côté le plus tôt possible Pas nécessaire de mettre de l'argent de côté 3% Moyenne = 30 ans page 9

10 Une surestimation de l effort d épargne favorisant la mise à distance et le différé dans l action? 7 jeunes actifs sur 10 estiment qu il faut mettre de côté au moins 100 par mois... Seulement 10% citent moins de 50 euros Personnellement, quel montant minimum pensez-vous que vous devriez mettre de côté, chaque mois, afin de vous constituer un revenu complémentaire suffisant à l âge de la retraite? Réponses spontanées 10 à 49 euros 8% Moyenne = à 99 euros 20% 100 à 149 euros 28% 150 à 199 euros 200 à 299 euros 300 euros et plus 11% 15% 16% Au moins % Plus chez Cadres : 83% Hauts revenus : 85% page 10

11 Des jeunes plus réalistes et un peu plus actifs que leurs aînés? Dans les faits, 4 «jeunes salariés» sur 10 ont déjà commencé à préparer financièrement leur retraite, une proportion alignée sur la moyenne nationale Base : Salariés (797) N a pas l intention d épargner A commencé à se préparer : 40% Prévoit d épargner : 49% 11% Plus chez : CSP++ : 47% Près de 4 actifs sur 10 (39%) mettent régulièrement de l argent de côté pour préparer leur retraite financièrement Source : TNS Sofres Baromètre Epargne La Banque Postale Janvier 2008 page 11

12 Jeunesse rime-t-elle avec... désir d autonomie et de liberté individuelle? En matière de retraite, 6 «jeunes actifs» sur 10 préfèrent être accompagnés et conseillés Pour préparer financièrement votre retraite, vous préférez 42% Être totalement libre de votre choix quitte à être livré à vous-même 58% Être accompagné et conseillé pour investir dans des produits dédiés à la retraite Plus chez : Prof. intermédiaires 73% page 12

13 -2 Plans d épargne retraite collective Oui, ça existe mais où? Et pour moi?

14 1 «jeune actif» sur 2 sait que les entreprises peuvent proposer des plans épargne retraite collectifs Environ 4 sur 10 parmi ceux qui n en ont pas souscrit Savez-vous qu il existe des plans épargne retraite proposés par les entreprises à leurs salariés, par exemple le PERCO, régime à cotisations définies type article 83, etc.? Base : Salariés (797) Ne connaissent pas 50% 20% Connaissent et ont un plan épargne retraite «collectif» Connaissent les plans épargne retraite proposés par les entreprises 50% 30% Connaissent, mais n ont pas de plan «collectif» Moins chez : Fonction publique : 37% Plus chez : CSP++ : 65% Salariés hors indép. et fonctionnaires : 56% page 14

15 Si 1 «jeune actif» sur 2 sait que les entreprises peuvent proposer des plans épargne retraite collectifs près de 3 sur 10 ne savent pas s il en existe un dans leur entreprise, parmi les salariés du privé! Votre entreprise propose-t-elle un plan épargne retraite? Base : Ensemble hors indépendants et hors fonctionnaires (557) Ne sait pas 29% Oui 31% Non 40% page 15

16 Parmi ceux qui ont commencé à préparer leur retraite, 1 jeune salarié sur 2 a souscrit à un plan épargne retraite collectif et 1 sur 4 a uniquement un contrat collectif Personnellement, avez-vous commencé à préparer votre retraite en souscrivant à - des placements financiers ou des plans d épargne retraite à titre individuel type PERP? - un plan d épargne retraite proposé par votre employeur, type PERCO, régime à cotisations définies type article 83? Avez-vous prévu, dans les années à venir de mettre de l argent de côté pour préparer financièrement votre retraite? Base : Salariés (797) Épargne individuelle uniquement Individuelle et collective Épargne collective uniquement Prévoit d épargner N a pas l intention d épargner 20% 10% 10% 49% 11% Épargne collective = 20% page 16

17 -3 Plans d épargne retraite collective Une solution complémentaire et attractive Un levier de recrutement qui devrait se renforcer...

18 Face à l enjeu des retraites, l épargne retraite collective est une solution importante pour 9 sur 10, indispensable pour 4 sur 10 Quasiment au même titre que les solutions individuelles... En plus du système public de retraite, on peut aujourd hui épargner soi-même pour sa retraite, soit de façon individuelle (en faisant des placements par exemple), soit de façon collective... en souscrivant à un plan épargne retraite proposé par son employeur. Personnellement, diriez-vous qu il est indispensable, important mais pas indispensable, ou secondaire, de souscrire à un Secondaire Important, mais pas indispensable Indispensable Total Important Plan d'épargne retraite à titre individuel 11% 42% 47% 89% Plan épargne retraite proposé par l'employeur, lorsque le dispositif existe 13% 49% 38% 87% page 18

19 Solution collective ou individuelle? Diversification, pragmatisme! Face aux choix, des stratégies personnelles variables 70% placeraient au moins une partie dans des plans entreprise Pour préparer sa retraite, plusieurs stratégies sont possibles. Imaginez que vous mettiez de l argent de côté pour préparer votre retraite. Parmi les 5 stratégies suivantes, laquelle se rapproche le plus de ce que vous feriez / de ce que vous feriez à l avenir pour continuer à préparer votre retraite? Base : Épargnent déjà ou ont prévu d épargner (739) Intégreraient des solutions individuelles 95% Intégreraient des solutions collectives 70% 30% 24% 27% Argent Uniquement placé dans uniquement des produits dans d'épargne des produits individuelle d'épargne individuelle Majorité des dans placements des produits dans d'épargne des produits d'épargne individuelle individuelle et plus petite plus partie petite dans partie un plan dans épargne un plan retraite épargne proposé retraite par l'employeur proposé par l'employeur Moitié dans produits d'épargne individuelle et et moitié dans un un plan plan épargne retraite retraite 'employeur Majorité dans dans un un plan plan épargne retraite employeur et et plus petite partie dans produits produits d'épargne d'épargne individuelle individuelle 13% 5% placé Uniquement uniquement dans dans un plan un plan épargne épargne retraite retraite employeur employeur page 19

20 Parmi les salariés qui n ont pas d épargne retraite collective, 8 sur 10 souscriraient si l occasion leur en était donnée 1 sur 5 le feraient «certainement» Si votre entreprise disposait d un plan d épargne retraite collectif type PERCO à ses salariés, y souscririez-vous? Base : Salariés n'ayant pas souscrit à un plan épargne collectif (638) «Ne souscrirait pas» 19% Plus chez : Fonction publique : 27% Non, certainement pas Non, probablement 2% pas 17% Oui, certainement 18% «Souscrirait» 81% 63% Oui, probablement Plus chez : Salariés hors indép. et fonctionnaires : 85% page 20

21 Intérêt croissant pour l épargne collective dans la recherche d emploi vers une approche globale du «package» proposé? Pour le poste actuel, à peine 1 jeune actif sur 6 s en est préoccupé (3 fois moins que pour la santé) Pour le prochain poste, la proportion pourrait passer à 7 sur Base : Salariés (797) Infos recueillies pour le poste actuel Infos recueillies pour le prochain poste Primes Total «Dans le détail» + «Dans les grandes lignes» 52% 86% Mutuelle, complémentaire santé 50% 80% Avantage en nature 37% 73% Plan d'épargne retraite employeur 16% 71% page 21

22 A «offre d emploi équivalente», l existence d un dispositif d épargne retraite collective pèserait dans le choix de plus des ¾ Si vous aviez le choix entre 2 employeurs vous offrant plus ou moins le même poste et le même niveau de salaire, et que l un des deux vous propose un plan d épargne retraite collective, type PERCO, et l autre pas. Pour choisir celui que vous allez retenir, l existence d un plan d épargne retraite collectif serait-elle pour vous un critère déterminant, important mais pas déterminant ou secondaire? Base : Salariés (797) Secondaire Important, mais pas déterminant Déterminant 23% 63% 13% CSP++ : 36% «Important» : 76% page 22

23 -4 Une information qui aujourd hui répond mal aux besoins... Internet, un outil à fort potentiel

24 Même s ils connaissent l existence de l épargne retraite collective, plus de 2/3 se sentent mal informés sur le sujet Globalement, vous sentez-vous bien informé sur les solutions d épargne retraite collective? Base : Connaissent les plans épargne collectifs (421) «Mal informé» 66% Non, très mal informé 10% Oui, très bien informé 4% Oui, assez bien informé 30% «Bien informé» 34% Plus chez : Hommes : 43% Plus chez : Femmes : 78% Non, assez mal informé 56% page 24

25 Mal informés, les jeunes actifs sont d autant plus sévères sur une information jugée ni incitative, ni claire, ni pédagogique! Des femmes et des «plus hauts revenus» encore plus critiques... Et diriez-vous que l information dont vous disposez sur les solutions d épargne retraite collective est? Base : Connaissent les plans épargne collectifs (421) Non, pas vraiment Oui, plutôt Incitative 66% 34% Claire 69% 30% Plus chez : Hommes : 39% Femmes : 82% Hauts Revenus : 81% Pédagogique 76% 24% Femmes : 85% Hauts revenus : 89% page 25

26 De manière générale, (très) faible confiance dans le conseil disponible sur l épargne retraite Le conseiller financier obtient la meilleure note moyenne : 6,3 / Quant aux autres sources Pour vous CONSEILLER, vous aider à prendre des décisions en matière d épargne retraite, quelle confiance accordez-vous aux sources d information suivantes? Veuillez donner une note de 1 à 10 selon le degré de confiance que vous leur accordez. CONSEIL Conseiller financier, banquier 6,3 Entourage, proches 6,3 Votre employeur 5,5 Sociétés de gestion assurant la mise en place et la gestion des 5,5 plans épargne retraite collectifs Presse patrimoniale spécialisée dans l'épargne, les placements 5,2 Presse écofi 5,1 Sites Internet spécialisés dans la Bourse et placements 4,9 Etat 4,5 Médias généralistes 4,3 page 26

27 Internet : un outil d information et de conseil à fort potentiel pour l épargne retraite collective, y compris pour décider et arbitrer Toujours concernant l épargne retraite collective, Internet est-il, selon vous, un moyen efficace pour Base : Connaissent les plans épargne collectifs (421) NSP Non, pas du tout efficace Non, pas vraiment Oui, plutôt Oui, très NON OUI Faire des simulations 17% 4% 13% 60% 23% 83% S'informer sur les solutions disponibles 20% 5% 15% 60% 20% 80% Suivre la valeur de votre épargne retraite 21% 6% 15% 56% 23% 79% Faire des opérations (achats, ventes), arbitrages pour de nouvelles décisions 35% 6% 29% 48% 17% 65% Vous aider à choisir les solutions les plus adaptées pour vous 43% 1% 8% 35% 46% 10% 56% 42% des 15 ans et plus utilisent Internet pour gérer ses comptes bancaires, comptes-titres 52% d entre eux pour réaliser des opérations bancaires telles que des virements. Source : TNS Sofres Epargne et Stratégie Patrimoniale - mai 2007 page 27

28 Quelques idées et chiffres clés

29 Les «jeunes actifs» face à la retraite... Pessimisme et/ou lucidité? 69% inquiets face à l enjeu de la retraite 74% pour «se préparer le plus tôt possible» Surestimation de l effort... ou sous-estimation de l efficacité des solutions disponibles, pouvant favoriser la «mise à distance»? 70% 20% 40% estiment qu il faut au moins mettre de côté 100 par mois... ont commencé à préparer financièrement cette échéance page 29

30 Les «jeunes actifs» face à la retraite... Très fort intérêt pour l épargne collective Complémentarité évidente avec les solutions individuelles Pour les DRH, un levier de recrutement qui va monter en puissance Ouverture, pour ne pas dire attente de conseil, d accompagnement 58% préfèrent être accompagnés et conseillés... sur un sujet majeur... face à une information peu satisfaisante Internet plébiscité pour ses nombreuses potentialités : s informer, aider la prise de décision, arbitrer... page 30

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010

Les actifs et la retraite. 17 septembre 2010 Les actifs et la retraite 17 septembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A - Le niveau de préoccupation à l égard de la retraite 6 B - L évaluation des ressources et des

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS Amundi Epargne Salariale et Retraite Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013 Extraits de rapport Contenu 1 La méthodologie 04 2 En toile de fond : les jeunes et l épargne 06 3 Perception

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague Mars 005 Services Financiers de La Poste / Les Echos Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT

Plus en détail

L observatoire de. Étude d opinion auprès des 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans. Juillet 2013

L observatoire de. Étude d opinion auprès des 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans. Juillet 2013 L observatoire de la révolution de l âge Étude d opinion auprès des 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans Juillet 2013 La vieillesse : un nouveau monde? Ampleur des enjeux financiers

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires bailleurs. Novembre 2009

La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires bailleurs. Novembre 2009 La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires Novembre 2009 Sommaire 1. Louer un logement : une mission particulièrement difficile pour les Français 2. Des avis en revanche

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

Comment les Français imaginent leur retraite? Octobre 2011

Comment les Français imaginent leur retraite? Octobre 2011 Comment les Français imaginent leur retraite? Octobre 2011 Approche méthodologique!" Cible!"Individus âgés de 18 à 75 ans!"etre actifs ou en recherche d emploi (Ne pas être à la retraite)!" Echantillonnage

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

BAROMÈTRE 2015 BNP PARIBAS ÉPARGNE & RETRAITE ENTREPRISES. Reflet d une société en mutation. Conférence de Presse

BAROMÈTRE 2015 BNP PARIBAS ÉPARGNE & RETRAITE ENTREPRISES. Reflet d une société en mutation. Conférence de Presse BAROMÈTRE 2015 BNP PARIBAS ÉPARGNE & RETRAITE ENTREPRISES Reflet d une société en mutation Conférence de Presse 31 MARS 2015 Partie 1 ÉTAT DES LIEUX Partie 1 - état des lieux DES DISPOSITIFS D ENTREPRISES

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media

OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS. Partenaire media OBSERVATOIRE DES RETRAITES DE L ARTISANAT ET DE LEURS CONJOINTS Partenaire media 2 I. PRESENTATION DE L ETUDE Objectifs et méthodologie Objectifs Dans le cadre du partenariat noué entre la MNRA et la FENARA,

Plus en détail

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels?

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Novembre 2003 DEXIA Françoise LEFEBVRE / Marie-Anne DELOEIL Contacts TNS Sofres : Département Communication

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Résultats de l Enquête nationale sur les Pensions 2014

Résultats de l Enquête nationale sur les Pensions 2014 Delta Lloyd Life présente : Résultats de l Enquête nationale sur les Pensions 4 Delta Lloyd Life félicite les indépendants : ils sont mieux préparés à leur pension et sont prêts à travailler plus longtemps.

Plus en détail

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Sondage réalisé par pour 1 Méthodologie Recueil Echantillon de chefs d entreprises interrogé par téléphone du 15 au 25 juin 2015. Echantillon Echantillon

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

Les Français et la Retraite

Les Français et la Retraite Sondage -IFOP Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Enquête conduite par téléphone du 3 au 6 mars 2006 Le Cercle des Epargnants, partenaire du

Plus en détail

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement

ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement ÉTUDE SILVER ÉCONOMIE La préparation au vieillissement Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com 01 77 15 67 48 #RÉSULTATS #DISPOSITIF MÉTHODOLOGIQUE LA VISION DES INVESTISSEURS (GRAND

Plus en détail

9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Assemblée Nationale 9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 7 Novembre 2011 9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Assemblée Nationale 7 Novembre 2011 Assemblée Nationale 9 èmes Rencontres de l Épargne

Plus en détail

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

ENQUETE CLIENTS RIVALIS

ENQUETE CLIENTS RIVALIS ENQUETE CLIENTS RIVALIS (octobre-décembre 2013) Introduction Rivalis effectue fréquemment des enquêtes auprès de ses clients utilisateurs de la méthode (la précédente a été réalisée en 2008). Cette année,

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013

Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013 Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013 Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Multisupport. Préparer efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales

Multisupport. Préparer efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales PERP Multisupport Préparer efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales Pourquoi est-il indispensable de préparer dès aujourd hui votre retraite? Aujourd hui, 10

Plus en détail

DU CONTRAT ARÉAS ASSURANCES, EN QUELQUES MOTS RACHAT DU CAPITAL

DU CONTRAT ARÉAS ASSURANCES, EN QUELQUES MOTS RACHAT DU CAPITAL PERP Multisupport Pourquoi est-il indispensable de préparer dès aujourd hui votre retraite? AUJOURD HUI, 10 ACTIFS FINANCENT DÉJÀ PLUS DE 5 RETRAITES. EN 2036, ILS INTERVIENDRONT POUR CELLES DE 8 PERSONNES.

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques Better thinking. Together. Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques 2 ème étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Août 2015 Sommaire Fiche technique 3 Prise

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études 7 janvier 2010 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 Paris tél.

Plus en détail

Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants

Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Gestion de patrimoine Les conseillers indépendants Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Enquête réalisée entre le

Plus en détail

Se (re)lancer dans la vie

Se (re)lancer dans la vie Se (re)lancer dans la vie Sondage CSA pour le Conseil Supérieur du Notariat Septembre 2013 Sommaire Fiche technique du sondage Principaux enseignements 3 4 1 2 3 4 5 Les Français se (re)lancent dans la

Plus en détail

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali

Les FRANCAIS. l EPARGNE ENQUETE 2012. Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali ( Les FRANCAIS l EPARGNE & la RETRAITE ENQUETE Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Etudes et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre

Plus en détail

ARGUS DE L ASSURANCE ASSURANCE RETRAITE DEPENDANCE. 30 mars 2010

ARGUS DE L ASSURANCE ASSURANCE RETRAITE DEPENDANCE. 30 mars 2010 ARGUS DE L ASSURANCE ASSURANCE RETRAITE DEPENDANCE 30 mars 2010 Le poids de l histoire La France se distingue par l hégémonie de la répartition qui assure 85 % des revenus des retraités et par la faiblesse

Plus en détail

Les Français et le Grand Age

Les Français et le Grand Age Les Français et le Grand Age Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Mai 2013 En préambule Le vieillissement de la population et la prise en charge du grand âge : un enjeu crucial dans l agenda

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - Vague 15

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS. Baromètre Epargne - Vague 15 LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 15 10 janvier 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 15 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie 15 mai 2012 #dettes #retraite Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les Français et leur «chère voiture»

Les Français et leur «chère voiture» Les Français et leur «chère voiture» Novembre 2012 Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet*

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51%

Résultats détaillés. La personne est capable de donner un coût pour sa santé? Oui... 49%... 49% Non... 51%... 51% Résultats détaillés Pour l ensemble des questions traitées, on trouvera deux colonnes de pourcentages : - la première est sur la base des effectifs totaux (total inférieur à 100% pour les questions filtrées)

Plus en détail

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Le Cercle des Epargnants est partenaire du groupe Generali Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Dossier de Presse Novembre 2005 Contact Cercle des Epargnants Philippe Crevel 01 58 38 65 37

Plus en détail

Baromètre SMACL le moral des fonctionnaires

Baromètre SMACL le moral des fonctionnaires Baromètre SMACL le moral des fonctionnaires Vague 1 Avril 2007 Contacts TNS SOFRES Département Stratégies d'opinion Eric Chauvet / Sophie Champenois 01 40 92 45 49 / 01 40 92 28 39 ECT/SCS/MVN - 48KF92

Plus en détail

Mise en place de la mutuelle collective pour tous les salariés

Mise en place de la mutuelle collective pour tous les salariés Mise en place de la mutuelle collective pour tous les salariés Des salariés très partagés sur les apports du dispositif La connaissance du dispositif 1. Une mesure connue Près de 9 personnes interrogées

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com

Les Français et la santé Valorisation des marques solidaire par vente-privee.com Anne-Laure GALLAY Directrice d études Département Opinion Tél : 01 55 33 20 90 François Miquet-Marty Directeur des études politiques Maïder Chango Chef de projet LH2 Opinion anne-laure.gallay@lh2.fr Eléna

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans - Présentation du 26 juin 2007 - une étude Données techniques Etude réalisée

Plus en détail

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE À L'OCCASION DES RENCONTRES NOTARIALES DE MAILLOT Cette enquête est réalisée pour le Conseil Supérieur du Notariat Publiée dans le le samedi 29

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Baromètre Jeunesse Vague 3

Baromètre Jeunesse Vague 3 pour Baromètre Jeunesse Vague 3 Juin 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A Les jeunes, la confiance et leur avenir 6 B Les jeunes et l avenir professionnel 11 C Les jeunes

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 8 janvier 2013 TNS 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

Les particuliers fortunés en région : Quelles attentes à l égard de la Banque Privée?

Les particuliers fortunés en région : Quelles attentes à l égard de la Banque Privée? Les particuliers fortunés en région : Quelles attentes à l égard de la Banque Privée? Une étude exclusive réalisée par TNS Sofres Daniel Truchi, Directeur de SG Private Banking Frédéric Chassagne, Directeur

Plus en détail

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 10 - Vague n 3 réalisé par TNS Sofres / Logica Un sondage réalisé pour Échantillon Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME -Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises

Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises Conférence de Presse Tendances Epargne & Retraite Entreprises 20 septembre 2011 10 ANS Méthodologie! 10 ème édition du baromètre annuel Tendances Epargne et Retraite Entreprises (TE&RE), réalisé conjointement

Plus en détail

1 er Baromètre PERIAL sur l épargne immobilière

1 er Baromètre PERIAL sur l épargne immobilière 1 er Baromètre PERIAL sur l épargne immobilière Novembre 2015 Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : PERIAL Isabelle Bellin Opinionway - Philippe Le Magueresse, Pascal Novais Contexte et

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail