UNE MEILLEURE EFFICACITE DU TRAVAIL CONTRE LES FUMEES DE SOUDAGE FAVORISER DES POSTURES MOINS CONTRAIGNANTES POUR UNE LIMITATION DES EFFETS DU STRESS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE MEILLEURE EFFICACITE DU TRAVAIL CONTRE LES FUMEES DE SOUDAGE FAVORISER DES POSTURES MOINS CONTRAIGNANTES POUR UNE LIMITATION DES EFFETS DU STRESS"

Transcription

1 PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS POSTE SOUDAGE CONTRE LE BRUIT (voir étude spécifique) POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DU TRAVAIL CONTRE LES FUMEES DE SOUDAGE FAVORISER DES POSTURES MOINS CONTRAIGNANTES POUR UNE LIMITATION DES EFFETS DU STRESS QUELLES PRIORITES POUR BALSA?

2 POUR UNE MEILLEURE EFFICACITE DU TRAVAIL CHANGEMENT DE PROCEDE DE SOUDAGE ACTUELLEMENT, LE MEULAGE REPRESENTE ¼ DU TEMPS DE FABRICE. Procédé MIG : -1ère matière seulement chauffée -Niveau de chaleur très important d où nécessiter d araser -émission de fumées incommodes,insalubres et irritantes, Vers une période d essai TIG? ( location de l outil) LES VENTAUX CONTINUERONT D ETRE SOUDES Procédé TIG : -Les 2 matériaux fondus d réduction des opérations de meulage -Moins de projections de soudure en TIG qu en MIG -émissions de fumées nettement plus faibles que les autres procédés(réserve concernant une formation d ozone non négligeable) Aspiration intégrée à la torche possible

3 LUTTER CONTRE LES FUMEES DE SOUDAGE ASPIRATION MURALE GESTION DES POUSSIERES REJETTEES TABLIER DE SEPARATION DES COUPS D ARC S T O C K A G E PRINCIPES : -PRIVILÉGIER L ASPIRATION À LA SOURCE -FAVORISER UNE ASPIRATION SECTORISEE -PROTEGER LES PERSONNES PASSANT A PROXIMITE ESCALIER NF X : Qualité de l air et mesurage de la pollution particulaire

4 LUTTER CONTRE LES FUMEES DE SOUDAGE ASPIRATION PAR CAPTEUR ORIENTABLE PROCHE (Type menuiserie) GESTION DES POUSSIERES REJETTEES TABLIER DE SEPARATION DES COUPS D ARC S T O C K A G E PRINCIPES : -PRIVILÉGIER L ASPIRATION À LA SOURCE -FAVORISER UNE ASPIRATION SECTORISEE -PROTEGER LES PERSONNES PASSANT A PROXIMITE ESCALIER

5 NOUVEL ESPACE DE SOUDAGE BOX FERME Plan de travail S T O C K A G E Stockage Supplémentaire 1er étage ESCALIER Stockage nécessaire et utile Normes Aménagement des postes de travail : NFX , NFX , NFX , NFX

6 POSTE SOUDAGE VENTAUX GABARIT DE SOUDAGE DES VENTAUX NOUVEAU GABARIT POUR SOUDER? Pouvoir régler à 3 niveaux la hauteur du gabarit Changement des billes sur le gabarit maintenant les ventaux Déterminer avec l opérateur une inclinaison possible Tapis anti-fatigue autour du gabarit

7 SUPPRIMER L INHALATION DES POUSSIERES DE MEULAGE ACTIVITE DE MEULAGE Si procédé TIG: opération de meulage supprimée ou limitée! Aspiration intégrée à la meule? -pour éviter l inhalation de poussières Outil en suspension? -limiter efforts de préhension La suppression de l activité de Meulage divise pratiquement de moitié le nombre d efforts de serrage exercés

8 FAVORISER DES POSTURES PLUS CONFORTABLES 1. Pour le travail debout -DES REGLAGES EN HAUTEUR POSSIBLES IMMEDIATEMENT -UNE HAUTEUR ADAPTEE AU SAV DES BLOCS COLLECTIFS Plan de travail recouvert d une structure souple pour amortir les chocs bruyants,et éviter avant peinture d avoir à poncer des griffures 2-.Favoriser l alternance debout/assis Siège assis-debout avec appui fessier réglable (à tester) Le code du travail fait obligation de disposer d un siège : article R233-4

9 LIMITER LES CONDITIONS DE STRESS Amélioration de la précision des pièces travaillées en amont Gestion informatique des pièces produites avec stockage d avance pour anticiper les commandes urgentes Éviter les adaptations de pièces non planifiées initialement

10 QUELLES PRIORITES? LA CRAM PEUT AIDER A UN DIAGNOSTIC PLUS FIN (AIDE AU DIAGNOSTIC DES CONDITIONS D EXPOSITION AUX POUSSIERES ET/OU FINANCIERE) 2. LUTTER CONTRE LA DIFFUSION DES FUMEES DE SOUDAGE ET DES POUSSIERES -CAPTEURS D ASPIRATION A LA SOURCE -ASPIRATION MURALE -SECTORISATION DE L ATELIER -ADAPTATION DES EPI -VENTILATION GENERALE DE L ETAGE

11 QUELLES PRIORITES - 2 -? (SUITE ET FIN) 3. LUTTER CONTRE LES TMS -OUTILS ET PROCEDES EFFICACES -TORCHE À SOUDAGE ET MEULE EN SUSPENSION ASSISTEE -AMELIORATION PRODUCTION PIECES EN AMONT -MODIFICATION GABARIT SUPPORT DE PIECE 4. LA QUESTION DE L E.P.I. MASQUE dont l efficacité est à tester,envisager un autre type,plus efficient (ref chaleur été). Information des salaries sur l importance de porter les EPI a 100% du temps

12 REMARQUES EPI -Travaux de courte durée dans air ambiant à 17% de volume d O2 =demi-masque filtrant jetable antiaérosols au minimum de type FFP2 -Si plus d une heure =appareil à ventilation assistée (pièce faciale,moteur,ventilateur et filtres) de type TH2 P. + écran et casque approprié et vêtement de travail en tissu difficilement inflammable,

13 Fournisseurs d EPC et d EPI Fournisseurs d EPC et d EPI pour les opérations de soudage -AIRMIG : // GENAS OBERLIKON :Bureau Nord Acticentre Batiment M,rue des Famards Lesquin ELECTROSTA Vaux en Velin

14 MERCI AUX OPERATEURS POUR LEUR AIDE PRECIEUSE

15 FIN AMENAGEMENTS POSTE SOUDAGE

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT

BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Fiche : Hygiène et sécurité BVPG: BRUIT, VIBRATIONS, POUSSIÈRES* ET GAZ D ÉCHAPPEMENT Liste des préconisations relatives à l exposition aux facteurs de risque bruit, vibrations, poussières* réputées sans

Plus en détail

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE Améliorer l environnement des soudeurs est, depuis toujours, un axe prioritaire qui doit être développé. La prise en compte de l environnement est indissociable

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Procédés ciblés par le programme

Procédés ciblés par le programme Programme CMR 2014-2017 Fumées de soudage en chaudronnerie AIDE MEMOIRE TECHNIQUE Procédés ciblés par le programme Soudage TIG Soudage électrode enrobée Soudage semi-auto MIG/MAG 2/11 Dans un atelier qui

Plus en détail

Procédés ciblés par le programme

Procédés ciblés par le programme Programme CMR 2014-2017 Fumées de soudage en chaudronnerie AIDE MEMOIRE TECHNIQUE Procédés ciblés par le programme Soudage TIG Soudage électrode enrobée Soudage semi-auto MIG/MAG Dans un atelier qui présente

Plus en détail

Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR

Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR Une définition légale de la pénibilité La pénibilité est caractérisée par deux conditions cumulatives (Art. L.4121-3-1 du Code du

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué

Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué Silice cristalline dans une entreprise de transport : un risque sous-évalué Laurent MERCATORIS * Dr Pascale GEHIN * * ACST Strasbourg XXIII èmes Journées Franco-Suisses de Santé au Travail Chambéry, les

Plus en détail

Boulanger. Du risque... à la prévention

Boulanger. Du risque... à la prévention Boulanger Du risque...... à la prévention Poussières de farine Une réalité professionnelle pour 130 000 boulangers! La farine est la première cause d allergie respiratoire professionnelle en France Vous

Plus en détail

Comptoir Lyonnais de Soudage. Présentation CLS 2013

Comptoir Lyonnais de Soudage. Présentation CLS 2013 Comptoir Lyonnais de Soudage Présentation CLS 2013 Société CLS La société COMPTOIR LYONNAIS DE SOUDAGE (C.L.S.) immatriculée au RCS de Lyon est une Société Anonyme au capital de 1 000 000 à conseil d administration.

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

Les équipements de protection collective et individuelle

Les équipements de protection collective et individuelle Les équipements de protection collective et individuelle Prévenir les contaminations Identifier les tâches exposantes Former les opérateurs L'organisation dans l'aménagement des installations : la base

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire

vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire 1 L isolation thermique par l extérieur 2 3 Les enjeux d une bonne enveloppe! Economiques (réduction des consommations, valorisation architecturale

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Comment l urbanisme durable prend en compte le cadre et les modes de vie?

Plus en détail

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques ANNEXE 1 Supports pour l évaluation des risques GRILLE D EVALUATION DES RISQUES Unité de travail : Date : Nombre de salariés : Rédacteurs : Risques Situations dangereuses G F RB Moyens de prévention P

Plus en détail

Démarche de prévention du risque chimique

Démarche de prévention du risque chimique Démarche de prévention du risque chimique Ville de Montrouge La démarche de prévention Le projet La méthode utilisée Service par service Conseils Démarrer «doucement» Privilégier la simplicité et la flexibilité

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage Identification de l équipement : Date: Meuleuses fixes et meuleuses portatives Poste de meulage Éléments du poste de meulage 1 Arbre 2 Flasques Meule 2 4 Tampons 5 Écrou 6 Porte-outil 1 7 Rodoir Équipements

Plus en détail

La santé de vos soudeurs vous concerne. Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010

La santé de vos soudeurs vous concerne. Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010 1 La santé de vos soudeurs vous concerne Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010 2 Sommaire - Accueil au centre de formation - Principe de la sécurité du soudage - Différents risques et dangers du soudage

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

Expositions aux fumées de soudage. Avantages et inconvénients des méthodes d analyses. Anne NICOLAS 12 juin 2009 Congrès BTP BLOIS

Expositions aux fumées de soudage. Avantages et inconvénients des méthodes d analyses. Anne NICOLAS 12 juin 2009 Congrès BTP BLOIS Expositions aux fumées de soudage Avantages et inconvénients des méthodes d analyses métrologiques et biométrologiques Anne NICOLAS 12 juin 2009 Congrès BTP BLOIS Difficultés relatives aux mesurages Variations

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vs guider Guide d aide à l évaluation des risques pr la santé et la sécurité des personnes n ATELIER Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jr :... Unité de travail :...

Plus en détail

ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES. Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR

ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES. Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES SUR LA SANTE Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR Capacité de Médecine et Santé au Travail

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE FICHE DE DONNEES DE SECURITE SS N WM-004-E08, éd.5, 23/09/13 Conforme aux directives Européennes 93/112/EC et ISO 11014-1 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Fils plein

Plus en détail

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST)

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

Zone de traitement thermique Analyse des risques

Zone de traitement thermique Analyse des risques Zone de traitement thermique Analyse des risques Objectif Améliorer les conditions de travail tout en optimisant la productivité. Implantation zone de travail au sein de l'entreprise Zone Traitement thermique

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE CONSIGNES DE SECURITE BITUME CHAUD RISQUES PRECAUTIONS BRULURES GRAVES au 3ème degré Les bitumes sont stockés et manipulés à des températures élevées ordinairement supérieures à 130 C. PORTER des VETEMENTS

Plus en détail

Action CMR 2014-2017. 15 Octobre 2014

Action CMR 2014-2017. 15 Octobre 2014 Action CMR 2014-2017 15 Octobre 2014 Enjeux Chiffres annuels Français 2012 355 000 diagnostics de cancer Chiffre doublé en 30 ans 148 000 décès dont 80 000 décès évitables par prévention individuelle ou

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Exploitants de pressing Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire ou cutanée, se faire mal au dos en manipulant des charges importantes

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS MÉMO SANTÉ SERRURIERS METALLIERS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Fiche de prévention - Réglementation

Fiche de prévention - Réglementation etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril Fiche de prévention - Réglementation N 2 LES PRODUITS CHIMIQUES : la fiche de donnée de sécurité & l étiquetage Mise à jour : Janvier 2011

Plus en détail

ZIPFAST, le découpeur plasma à compresseur intégré

ZIPFAST, le découpeur plasma à compresseur intégré ZIPFAST, le découpeur plasma à compresseur intégré Découpeur plasma à compresseur intégré Pour faire quoi? Découpez, percez, détourez tous les métaux conducteurs en toute facilité et sans bavures. Pour

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

LOGICIEL. dans le. à effectuer. réparations. et planifiées. sien.

LOGICIEL. dans le. à effectuer. réparations. et planifiées. sien. Les nouvelles fonctions à connaître La gestion d atelier Cette nouvelle fonction permet au réparateur de disposer d une visibilité globale sur la charge de travail de l atelier et de visualiser rapidement

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - M.

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

Extraits du Code du Travail

Extraits du Code du Travail Extraits du Code du Travail Bruit au travail - Santé auditive QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE IV : PRÉVENTION DE CERTAINS RISQUES D EXPOSITION TITRE III : PRÉVENTION DES RISQUES D

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme Programme CMR CMR 2014-2017 Cécile OILLIC-TISSIER Ingénieur conseil Priorité d actions Perchloroéthylène

Plus en détail

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES 1. Pièce mobile en mouvement (courroie, convoyeur, ventilateur, etc.) 1. 1. Cisaillement 1. 2. Entraînement 1. 3. Coincement 1. 4. Frappé par 1. 5. Frapper contre 1. 6. Écrasement 2. Courant électrique

Plus en détail

Systèmes d aspiration pour plan de travail

Systèmes d aspiration pour plan de travail Systèmes d aspiration pour plan de travail Les systèmes d aspiration Nederman pour plan de travail peuvent être utilisés dans tout type d environnement en partant des postes d assemblage où des fumées

Plus en détail

Maximisez votre productivité

Maximisez votre productivité Quelle que soit votre opération de soudage, Air Products innove dans une nouvelle gamme de gaz de protection qui vous apportera les meilleurs résultats. Elaborée pour augmenter la productivité à travers

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics. Conférence AFTES du 20 juin 2014 à Bron

L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics. Conférence AFTES du 20 juin 2014 à Bron L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics Conférence AFTES du 20 juin 2014 à Bron L OPPBTP Depuis 60 ans, l OPPBTP est le conseil de la branche du BTP en matière de prévention,

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées Centre Départemental de Gestion du Cher ZA Le Porche 18340 PLAIMPIED-GIVAUDINS Tél. : 02.48.50.82.50 Fax : 02.48.50.37.59 www.cdg18.fr Adresse postale B.P. 2001 18026 BOURGES Cedex Le Président du Centre

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

Série BNC Systèmes de production à servocommande

Série BNC Systèmes de production à servocommande Série BNC Systèmes de production à servocommande Optimisez votre production Transférez votre production de pièces en fil et en feuillard sur les nouveaux systèmes de production à servocommande BNC. Ces

Plus en détail

Fiche Technique. Désinsectisation par voie aérienne des locaux vides Usage Professionnel

Fiche Technique. Désinsectisation par voie aérienne des locaux vides Usage Professionnel USAGE : Usage Biocide (type produit 18) : Désinsectisation des locaux vides dans les industries alimentation animale & élevages. INDICATION : Traitement insecticide et acaricide des locaux vides. Industrie

Plus en détail

EFFETSSURLASANTÉ. 1 er décembre 2015 1

EFFETSSURLASANTÉ. 1 er décembre 2015 1 EFFETSSURLASANTÉ 1 er décembre 2015 1 Risques liés aux activités de soudage Risque oculaire Rayonnement Champ électromagnétique Incendie Chaleur Explosion Projections Choc électrique Fumées T.M.S. Bruit

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Protection individuelle des yeux et du visage. Compléments d informations sur la règlementation, les normes pour bien choisir ses EPI

Protection individuelle des yeux et du visage. Compléments d informations sur la règlementation, les normes pour bien choisir ses EPI Protection individuelle des yeux et du visage Compléments d informations sur la règlementation, les normes pour bien choisir ses EPI Analyse d une situation de travail liée à l électricité Risque ou Situation

Plus en détail

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment 17.qxd 04/01/00 11:55 Page 46 SERVICES R 376 modifiée RECOMMANDATION Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment Recommandation R 376 modifiée, adoptée au comité technique national du bâtiment

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

Il peut être nécessaire que le secouriste porte des gants appropriés.

Il peut être nécessaire que le secouriste porte des gants appropriés. Que faire en cas d'intoxication? Communiquer avec le Centre antipoison du Québec : 1 800 463-5060 Il est important d'avoir au préalable consulté l'étiquette du contenant ou la fiche signalétique du produit

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers. Acquisition d installations de captage des gaz d échappement

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers. Acquisition d installations de captage des gaz d échappement CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique véhicules légers Acquisition d installations de captage des gaz d échappement Ce document technique a été élaboré par un groupe de travail coordonné par

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique poids lourds

CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique poids lourds CAHIER DES CHARGES Centres de contrôle technique poids lourds Acquisition d installations de captage des gaz d échappement et cabines de conduite des contrôles en air propre Ce document technique a été

Plus en détail

Kavent BA. Aération de façade décentralisée. Systèmes d aération de façade décentralisé Kavent BA discret mais efficace

Kavent BA. Aération de façade décentralisée. Systèmes d aération de façade décentralisé Kavent BA discret mais efficace Aération de façade décentralisée Objet de référence Immeuble de bureaux Obsidian, Zurich Systèmes d aération de façade décentralisé Kavent BA discret mais efficace Il suffit de regarder les façades d immeubles

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte)

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte) Analyse Ergonomique Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles (modèle moyen, 1 porte) Plan de l exposé Observations Conséquences Aménagements et pistes d amélioration 1ère Partie : OBSERVATIONS

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Centre de gestion Le risque chimique Pôle Organisation et Sécurité au Travail Service Prévention, Conseils 1/ Réglementation Décret n 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique.

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières Points essentiels en matière de sélection et d utilisation 1 Quand faut-il utiliser des demi-masques de protection respiratoire? Le présent

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

quand il s agit de ventilation...

quand il s agit de ventilation... quand il s agit de ventilation... Made in Belgium by Sanutal Echangeur de chaleur à haut rendement Système D Ventilation intelligente grâce à la récupération d énergie air Tallinn capitale de l Estonie,

Plus en détail

ODYSSÉE 2 CRÉDIT D IMPÔT * 26%

ODYSSÉE 2 CRÉDIT D IMPÔT * 26% ODYSSÉE 2 Chauffe-eau thermodynamique sur air non chauffé Naturellement plus performant Grand confort eau chaude Haut rendement Économies d énergie et respect de l environnement Souplesse d installation

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS MÉMO SANTÉ PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS RISQUES CHIMIQUES Poussières, produits chimiques,... Le travail sur chantier vous expose à des risques qu il ne faut pas négliger. Pour protéger votre santé, adoptez

Plus en détail

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

testo 310 : L analyseur de combustion dédié aux installateurs.

testo 310 : L analyseur de combustion dédié aux installateurs. Rapport qualité/prix exceptionnel. testo 310 : L analyseur de combustion dédié aux installateurs. testo 310 Rien de plus simple. Soyez conforme à la réglementation. Le testo 310 est l analyseur d entrée

Plus en détail

Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE

Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE thématique R01 Généralités SOMMAIRE Principaux procédés de contrôle par ressuage thématique R02 Produits mis en œuvre pour les contrôles manuels Accessoires

Plus en détail

Système d aspiration de fumées pour l industrie électronique. Groupe aspirant et filtrant... 101

Système d aspiration de fumées pour l industrie électronique. Groupe aspirant et filtrant... 101 Système d aspiration de fumées pour l industrie électronique Groupe aspirant et filtrant.... 101 Groupe aspirant et filtrant pour machines de brasage... 103 Accessoires et pièces de rechange....... 104

Plus en détail

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 page 2 Organisation de la démarche : Schéma de l'évaluation du risque chimique Reconnaître Les agents chimiques Identifier

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Les enjeux de la prévention des fumées de soudage. Le constat du SMIA en matière de prévention, les résultats d analyses

Les enjeux de la prévention des fumées de soudage. Le constat du SMIA en matière de prévention, les résultats d analyses Jeudi 5 avril 2012 Les enjeux de la prévention des fumées de soudage Les effets sur la santé Le constat du SMIA en matière de prévention, les résultats d analyses Les différents moyens de prévention collective

Plus en détail

Prévention des risques chimiques en entreprise

Prévention des risques chimiques en entreprise Prévention des risques chimiques en entreprise P. BARBILLON Ingénieur-Conseil Pascale Barbillon - Ingénieur conseil 1 Démarche 1 2 Préparation de l évaluation Identification des risques 3 Hiérarchisation

Plus en détail

Soudage arc. 3 Après l utilisation :

Soudage arc. 3 Après l utilisation : Soudage arc Les procédés de soudage utilisés génèrent des fumées, gaz et poussières ainsi que des rayonnements dangereux. Utilisez les protections pour votre sécurité et celle de votre entourage. Effets

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Symposium SOHF 2009: "Prévenir les risques à la place de travail dans les établissements de santé" Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Lausanne, 3 septembre 2009 Intervenants: Aurélia

Plus en détail

Guide d achat des Protecteurs Individuels Contre le Bruit. pour les marins-pêcheurs professionnels

Guide d achat des Protecteurs Individuels Contre le Bruit. pour les marins-pêcheurs professionnels Guide d achat des Protecteurs Individuels Contre le Bruit pour les marins-pêcheurs professionnels Organisme à but non lucratif, constitué autour de l Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM),

Plus en détail

Maintenance des Equipements Industriels

Maintenance des Equipements Industriels SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail