Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40"

Transcription

1 Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC septembre 2012 Présentation Entreprises & médias Occurrence est certifiée ISO 9001 depuis 2004

2 A retenir [1/2] Dispositif : > Des dispositifs éditoriaux toujours aussi variés et diversifiés (brouillant parfois la compréhension de la cohérence des dispositifs et posant in fine la question : qu'est-ce qu'un rapport annuel?) > Plus de 3 rapports en moyenne par société : stabilité des supports print et progression des déclinaisons numériques Au final, des dispositifs qui s étoffent : - de plus en plus de rapports développement durable à part, - des sites dédiés qui s'installent dans le paysage, de même que les applis i-pad en forte progression une multiplication des documents qui relativise l'apparente baisse du nombre de pages des supports print. 2

3 A retenir [2/2] Thématiques et représentation visuelle : > Un recentrage sur les fondamentaux : activités, métiers, collaborateurs, dirigeants, au détriment de la stratégie et des perspectives. "Back to basics" / un besoin de souder l'entreprise en période de crise? > La prospective et la réflexion ne sont pas pour autant absentes des rapports, mais plus volontiers à travers des publics externes (parties prenantes, experts) qui livrent leur regard ou tentent de décrypter le contexte économique et financier actuel. Un décryptage des marchés et de leurs évolutions, à défaut de présenter les perspectives des entreprises. 3

4 Le dispositif éditorial Chiffres-clés 1

5 Des dispositifs éditoriaux toujours aussi variés [1/3] > Nombre de documents édités par les sociétés du CAC 40, en plus de document de référence : ,5% 5,0% 2,5% 12,5% au plus sophistiqué : 27,5% 50,0% Du dispositif le plus basique : le document de référence visé par l AMF + un rapport corporate Nombre moyen de documents édités par les sociétés du CAC 40 en 2012 (document de référence inclus) : 3,2 (3,1 en 2009) le document de référence visé par l AMF + un rapport corporate + un rapport DD / RSE + un "abrégé" S ajoutent à ces rapports print des déclinaisons online. + un livret de l actionnaire 5

6 Des dispositifs éditoriaux toujours aussi variés [2/3] > Les dispositifs a minima (27,5%) 1 rapport corporate : > Les "duos" (50%) le plus souvent, 1 rapport corporate + 1 rapport DD / RSE : 6

7 Des dispositifs éditoriaux toujours aussi variés [3/3] > Les "trios" (12,5%) par exemple, 1 rapport corporate + 1 rapport DD / RSE + 1 guide de l actionnaire : > Les dispositifs complets (au moins 4 documents, 10%) 7

8 Un cas particulier : Lafarge > 6 à 7 publications (si l on inclut le magazine Crescendo), dont aucune ne répond à proprement parler à l exercice "classique" du rapport corporate. Document de référence Rapport Annuel 2011 (270 p.) Construire autrement, Profil 2011 (30 p.) Lafarge en bref 2011 (8 p.) Le guide de l actionnaire 2012 (48 p.) Développement durable, 11 ème rapport 2011 (80 p.) Développement durable, nos ambitions pour 2020 (24 p.) Crescendo (32 p.) 8

9 Le traitement du rapport corporate > Un rapport encore majoritairement traité à part. > La part prise par les rapports intégrant Activité et Développement Durable (et ou RSE) est stable depuis 2 ans (25%) : RA intégrant le doc. de réf. 7,5% Doc. de réf. seul 5,0% RA + RDD/RSE 25,0% RA à part 62,5% 9

10 Le nom des rapports corporate > Une multiplicité de dénominations : Rapport d'activité et développement durable Rapport annuel Rapport d'activité Stratégie et développement durable L'exposition annuelle Panorama Rapport d'activité et de responsabilité d'entreprise Rapport annuel et de développement durable Rapport économique et social > Des dénominations non figées, parfois sources de confusion : plusieurs entreprises nous ont seulement envoyé leur Document de référence après qu on leur ait demandé de nous envoyer leur rapport annuel. > Des sociétés qui ont un Rapport d'activité et développement durable peuvent également avoir un Rapport développement durable : 10

11 Le traitement du rapport DD / RSE > Stabilité, voire progression, de la place accordée au développement durable dans le dispositif : Pas de traitement spécifique des thèmes DD/RSE* 30,0% * En dehors de la partie DD / RSE du rapport corporate RDD/RSE à part 40,0% DD/RSE intégré dans le doc. de réf. 5% RA + RDD/RSE 25,0% = 11

12 Le traitement interactif [1/3] > Un quart à un tiers des entreprises dédient un site à leur rapport annuel : Site dédié 27,5% Espace web sur le site du groupe 72,5% 12

13 Le traitement interactif [2/3] > Danone : la page d accueil de danone.com est dédiée au rapport annuel : Page d accueil du groupe Danone 13

14 Le traitement interactif [3/3] > Le boom des applis Ipad, qui s installent sans doute durablement dans le paysage. Rapport téléchargeable en pdf 95,0% 5,0% 2 rapports sont exclusivement numériques (pas de possibilité de fichier pdf ni d'impression) : Alcatel et Legrand Flip Book 62,5% 37,5% Application Ipad 30,0% 70,0% (8% l an dernier) Oui Non 14

15 Les autres documents produits > Les autres publications : Essentiel / Abrégé / Chiffres clés 27,5% Guide / Livret de l'actionnaire 22,5% Focus DD / RSE 15,0% Autre 7,5% "Esprit 2011, Cahier de tendances" chez PSA ; "La mission d une banque dans l environnement d aujourd hui" chez BNP Paribas 15

16 88 88 Volume des documents corporate > 82 pages en moyenne par rapport (88 l an dernier)* : De 30 (Lafarge, document "Construire autrement, Profil 2011" pris en compte dans l analyse thématique) à 226 (abécédaire d Orange) Evolution du nombre de pages depuis 4 ans + 21 points Les "sommes" (plus de 100 pages) 19% - 12 points Les "synthèses" (moins de 70 pages) 49% Les "classiques" (de 70 à moins de 100 pages) 32% - 9 points * Pages dédiées à la partie corporate, hors pages de reporting purement financier. 16

17 Les thèmes traités Evolutions et tendances des publications

18 Thématiques abordées dans le rapport corporate Importance des thématiques : (sur la base de 3018 pages et 37 rapports analysés*) Activité, métier DD/RSE Chiffres clés, indicateurs 7% 14% 36% Message des dirigeants 6% Gouvernement d'entreprise 5% RH Stratégie et perspectives R&D, innovation Situation financière Faits marquants Actionnariat, bourse Profil 5% 4% 4% 3% 3% 2% 2% * Les rapports d Alcatel et Legrand, exclusivement online, n ont pas été pris en compte dans l analyse ; STMicroelectronics n édite qu un document de référence. > Plus d un tiers du rapport corporate consacré à l activité de l entreprise. 18

19 Évolution des thématiques principales Activité, métier 40% 36% 28% 32% DD/RSE Gouvernement d'entreprise Chiffres clés, indicateurs 17% 18% 7% 9% 8% 6% 6% 4% 24% 18% 16% 14% 8% 7% 7% 7% 5% 5% 4% 3% 4% Stratégie et perspectives > La thématique activité / métier continue sa remontée, tandis que la place accordée au développement durable et à la RSE continue à se "tasser". > Un rebond des chiffres clés et indicateurs, qui gagnent 4 points. 19

20 Activité et métier 40% 36% 32% 28% 24% > 29 pages en moyenne par rapport. > Une thématique qui reprend progressivement la place qu elle avait il y a 4 ans et qui représente plus du tiers du contenu des rapports. Deux façons de présenter les métiers de l entreprise : par branches d activité ou par zones géographiques. Un tour du monde pour Air Liquide, et une présentation par pays pour Unibail Rodamco : Une présentation sectorisée chez LVMH : 20

21 Activité et métier Focus AXA > Une valorisation des métiers de l entreprise par le biais des collaborateurs et de publics externes. Illustration de chaque branche d activité par un reportage sur un collaborateur. Un format livret de quelques pages inséré dans le rapport. Des interventions de publics externes pour une vision prospective des enjeux et des évolutions des différents métiers. 21

22 17% 18% 18% 16% 14% DD & RSE [1/2] > 11 pages en moyenne par rapport. > Une thématique a priori en déclin, mais : - de plus en plus présente en filigrane tout au long des rapports, - davantage traitée dans un rapport dédié. Une thématique abordée à travers la présentation de l activité et des réalisations de l entreprise. EDF Alstom 22

23 DD & RSE [2/2] 17% 18% 18% 16% 14% > Des focus spécifiques et des chapitres dédiés à ce sujet pour certaines entreprises. Toute une partie du rapport consacrée à cette thématique pour Technip : Une présentation des actions de sponsoring et mécénat pour Safran. 23

24 DD / RSE Focus Schneider Electric > Un rapport corporate complètement articulé autour de la dimension DD et RSE. 14 indicateurs de performance pour le baromètre Planète & Société : Une volonté de créer de la valeur partagée pour l ensemble des parties prenantes de l entreprise : 24

25 9% Stratégie et perspectives 6% 7% 7% 4% > 3 pages en moyenne par rapport. > Une thématique en déclin, malgré un contexte économique qui requiert une projection dans l avenir ou par volonté de se recentrer sur ses "fondamentaux" en période de crise? Une stratégie déclinée pour chaque domaine de l entreprise chez Unibail Rodamco : Une page de perspectives Et demain? pour chaque zone géographique où Air Liquide est implanté. 25

26 Stratégie et perspectives Focus Danone > Un rapport corporate construit autour des six enjeux principaux pour Danone. Les réalisations de l année sont présentées en fonction des enjeux stratégiques auxquelles elles répondent. 26

27 Gouvernement d entreprise 8% 7% 6% 5% 5% > 4 pages en moyenne par rapport. > Plus de la moitié des présidents s expriment à travers une interview (55% vs 45% d édito/discours). > Un renouvellement de l exercice pour Total et la Société Générale : Regards croisés sur la crise et la mondialisation entre Angel Gurria, le secrétaire général de l OCDE et le président de la Société Générale. Total : rencontre entre le PDG et Philippe Manière, un chroniqueur de l Express. Pas de message des dirigeants pour Carrefour et Arcelormittal. 27

28 Gouvernement d entreprise Focus Michelin > Une modernisation de l exercice pour Michelin, qui intègre les évolutions digitales à son rapport. QR codes insérés dans le rapport permettant de visionner les vidéos des interviews des dirigeants. Présentation de l interview en quelques questions clés. 28

29 8% 7% Chiffres clés et indicateurs 4% 4% 3% > 6 pages en moyenne par rapport > Une forte remontée de cette thématique, due à la présence de plus en plus importante des indicateurs RSE et DD. Des indicateurs RSE et DD chiffrés et objectivés : Une mise en scène des chiffres clés pour EDF : Planet 21 pour Accor Bouygues Une représentation graphique de l activité pour le Crédit Agricole : 29

30 5% R&D et innovation 2% 2% 3% 4% > 3 pages en moyenne par rapport. > Une thématique en hausse, mais qui reste faible au vue de sa valeur ajoutée pour l entreprise. Des innovations produits pour L Oréal : Présentation de la démarche R&D chez Vallourec. 30

31 Prise de parole de l externe [1/2] > Une tendance récurrente dans les rapports à faire appel à des publics externes : parties prenantes de l entreprise, mais également experts de certains domaines. > Une volonté de mise en perspective et de pédagogie sur l activité des entreprises, et sur le contexte économique et financier actuel. Une intervention de représentants d institutions financières apportent un éclairage sur le contexte financier actuel pour le Crédit Agricole : Une introduction aux différents métiers de GDF Suez par le point de vue d un analyste financier sur le paysage énergétique mondial en Interview d experts économique et de clients pour Capgemini : 14 pages de prospective sur les défis de la transformation numérique de la société 31

32 Prise de parole de l externe [2/2] > Une caution des démarches et des réalisations des entreprises en matière de DD et RSE. Plusieurs pages de focus sur les partenariats locaux pour Essilor, renforcées par la prise de parole de clients. Discours de représentants des Nations Unies illustrant l engagement sociétal de Vivendi. Des démarches DD et RSE confirmées par des interviews d ONG et d associations chez Technip. Une politique d accompagnement et de soutien mise en valeur par les clients à la Société Générale. 32

33 La mise en scène graphique et visuelle Evolutions et tendances des publications

34 Thématiques des couvertures Collaborateurs 22% Clients 19% Total 41% Conceptuel/artistique 19% Produits (pub, campagne ) 14% Logo Identitaire hors logo (site, siège social ) 3% 8% Total 11% Autre 15% Mosaïques, Typographie > Des couvertures centrées sur l humain : mise en scène des collaborateurs et des clients 34

35 Couverture «collaborateurs» > 22 % de couvertures «collaborateurs» > Une tendance qui s affirme en % 22% 17% 15% 13% Arcelor Mittal LVMH Axa EDF > Des représentations variées, de la mise en situation professionnelle à une présentation plus institutionnelle, en passant par des mises en scènes ludiques : à chacun son style 35

36 Couvertures «clients» 18% 20% 15% 19% 13% > 19% de couvertures «clients» > Une thématique qui revient au goût du jour BNP Paribas Saint-Gobain Danone Michelin > Des scènes de vie plutôt qu une représentation commerciale > Les enfants, prescripteurs et clients de demain, sont représentés sur plus de la moitié des couvertures «clients» 36

37 Couvertures «clients» Zoom sur Carrefour > La couverture est centrée sur la relation client : collaborateur et client sont représentés à part égale 37

38 Couvertures «conceptuelles» 30% 32% 23% 20% 19% > 19% de couvertures «conceptuelles / artistiques» > Un parti pris en baisse depuis trois ans Capgemini Pernod Ricard Orange Alstom > Entre art, design et modernité, la couverture laisse place au sens artistique de certains groupes. > Capgemini et Alstom renouvellent leur ligne graphique 38

39 Mise en avant typographique : un concept créatif à part entière Total Veolia > Valeurs, expression du cœur de métier ou titre du rapport au cœur du design de ces couvertures 39

40 27% Couvertures «produits» > 14% de couvertures «produits» > Une représentation de moins en moins populaire 18% 18% 15% 14% Renault PSA EADS Vivendi L Oréal > Un choix particulièrement adopté par les industries pour lesquelles la technologie est au cœur de leur métier : automobile, aéronautique, numérique > Dans une optique esthétique, le produit peut être simplement suggéré 40

41 Couvertures «identitaires» 18% 13% > 11% de couvertures «identitaires» > Une évolution en dents de scie 8% 6% 11% Publicis Accor PPR Bouygues > Deux représentations identitaires : mise en avant du logo ou des sites de l entreprise 41

42 Les «tout en un» > Mosaïques ou bandes : le choix de la diversité visuelle > Présentations générales intégrant collaborateurs, clients, produits ou métiers Essilor Vinci Safran 42

43 Ils ont abandonné la couverture «produits» ou «clients» Rapport 2010 Rapport 2011 > Pour des visuels plus sobres, axés sur l identité ou le cœur de métier du groupe 43

44 Les visuels au sein des rapports Produits (pub, campagne ) 24% Collaborateurs / salariés Direction / management 16% 17% Total 33% Graphiques, cartographie, schémas Clients Activité / métier Parties prenantes (journalistes, ONG, Analystes financiers) 5% 7% 10% 15% > Contrairement aux visuels des couvertures, les produits sont les visuels majoritaires des rapports > Un tiers des visuels consacrés aux managers et aux collaborateurs : représentation globale des acteurs de l entreprise Actionnaires 1% = > Graphiques, schémas, cartographies : une tendance montante? 44

45 Quelle place aux individus? > 49% de visuels mettent en scène des individus (prise en compte des visuels «collaborateurs», «dirigeants», «clients», «parties prenantes» et «actionnaires» ) % % 12% 45

46 Evolution des trois représentations «individus» les plus fréquentes 20% 22% 15% 19% 15% 17% 16% 14% 13% 8% 13% 10% Dirigeants Collaborateurs Clients 6% 6% 6% > La représentation des individus est en hausse pour les trois thématiques. > Dirigeants et collaborateurs sont davantage mis en scène que les clients. 46

47 Quelle place aux femmes et à la diversité? > Une représentation réaliste des acteurs de l entreprise Mixte 7% Issus de la diversité 20% Mixte 1% Femmes 27% Non issus de la diversité Hommes 67% 79% > Les deux tiers des visuels représentent des hommes - Des équipes dirigeantes principalement masculines - Les secteurs industriels emploient une majorité d hommes > La diversité encore moins représentée - Des visuels accompagnant les discours sur la RSE - Une représentation d un public externe : clients et parties prenantes (public associatif, population des pays "du sud", etc.) 47

48 Zoom sur la représentation de la diversité > Trois cas de figures de la représentation de la diversité directement liée à l entreprise Vallourec Alstom Air Liquide Safran > Illustration de l implantation de l entreprise à l international > Illustration de la stratégie RH (pourtant pas toujours visible dans les autres visuels de collaborateurs, malgré quelques exceptions) 48

49 Une représentation surtout liée au discours RSE, incluant la dimension sociale et sociétale > Représentation d un engagement solidaire (partenariats, associations ou mécénat) ou d une prise en compte des populations dans les pays d implantation > L utilisation de l image de l enfant devient presque clichée Alstom 49

50 Mise en scène des produits > 24% de visuels «produits» (produits de grande consommation, service, enseigne, publicité, égéries, etc.) > Une utilisation multi-secteurs, valorisation de la raison d être de l entreprise Renault LVMH EADS Accor Danone 50

51 Mise en scène des collaborateurs > 17% de visuels «collaborateurs» > Du portrait à la mise en situation, les collaborateurs sont au cœur des rapports annuels, tous secteurs confondus Michelin Saint-Gobain Vallourec Alstom 51

52 Quand les collaborateurs prennent la pose: cas d EDF et Pernod Ricard > Un moyen d impliquer les collaborateurs et de les mettre en valeur Pernod Ricard Une mise en scène artistique EDF Une mise en scène ludique 52

53 Mise en scène des dirigeants > 16% de visuels «direction/management» > Des séries de portraits majoritairement institutionnels et «traditionnels», mais quelques recherches autour de la mise en page Vinci Schneider Electric Technip PPR 53

54 Comment les dirigeants sont-ils représentés? > Des présentations institutionnelles > L interview, la mise en mouvement des dirigeants Société Générale Vivendi Essilor Saint-Gobain Renault Veolia Accor Unibail Rodamco 54 Axa

55 Zoom sur la mise en scène des dirigeants d Orange > Une mise en scène graphique originale pour une présentation de la direction du Groupe atypique (NB : il ne s agit d interviews) 55

56 Mise en scène des clients > 10% de visuels «clients» > TENDANCE : la photographie de la "vraie" vie Orange Crédit Agricole Carrefour (une mise en scène de la "vraie" vie qui prend son sens grâce au rédactionnel) 56

57 Mise en scène des indicateurs et chiffres clés > 15% de graphiques, cartographies, schémas dans les rapports étudiés > Des schémas classiques très utilisés pour communiquer les chiffres et indicateurs clés GDF Suez Air Liquide L Oréal 57

58 Tendance montante : la data visualisation > Une valorisation des données clés (quantitatives et qualitatives) par le design : la visualisation au service de la compréhension Véolia Crédit agricole PPR Danone 58

59 Zoom sur Total, Schneider Electric et BNP > Une teinte photographique spécifique > Mise en page et graphisme Schneider : une ligne graphique type «fait main» BNP Parisbas : intégration dans la vie des équipes grâce à un style photographique propre Total: ligne graphique colorée, et des annotations manuscrites qui participent à l aspect visuel du rapport 59

60 Zoom sur Orange, un rapport innovant tant sur le fond que sur la forme > L abécédaire, un format novateur pour un rapport corporate, permettant ludisme, pédagogie et information corporate > L illustration : une pièce maîtresse du rapport 60

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin Gabriel Croissance Titre de créance présentant un risque de perte en capital Le prospectus d émission des titres de créances complexes proposés a été approuvé par la BaFin, régulateur Allemand, en date

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

La communication financière sur la norme IAS 36

La communication financière sur la norme IAS 36 La communication financière sur la norme IAS 36 (dépréciations d actifs)* Étude de l impact de la crise sur les états financiers 2008 des sociétés du CAC 40 Édito Le département Evaluation & Stratégie

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Contacts : Ziryeb MAROUF Directeur de l Observatoire ziryeb.marouf@orange.com 05 Juin 2012 Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Accès aux médias sociaux publics à partir des postes

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

L évaluation financière des marques

L évaluation financière des marques L évaluation financière des marques Guy Jacquot Expert Judiciaire pré la Cour d Appel de Paris, Associé Sorgem Evaluation SFEV 13 mars 2014 Sorgem Evaluation 11, rue Leroux 75116 PARIS www.sorgemeval.com

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable

Observatoire de la communication responsable Observatoire de la communication responsable En partenariat avec : Avec le soutien de 8 septembre 2010 Méthodologie Etude online du 23 août au 3 septembre sur la base de fichiers fournis par les partenaires

Plus en détail

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2012 Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile Paris, le 27 septembre 2012 WEDIA, éditeur de solutions logicielles dédiées

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 23 JUIN 2015 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 23 juin 2015 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis.

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis. Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 EcoVadis 2015 Groupe Rocher

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable

Observatoire de la communication responsable Observatoire de la communication responsable En partenariat avec : Avec le soutien de 7 septembre 2010 Méthodologie Eude online du 23 aout au 3 septembre sur la base de fichiers fournis par les partenaires

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012!

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! 7EME BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM DES ATTENTES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS DU CAC 40 A L APPROCHE DES ASSEMBLEES GENERALES 2012 LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! La perception croissante

Plus en détail

Les annonceurs face à l enjeu du rapport annuel

Les annonceurs face à l enjeu du rapport annuel Baromètre Annonceurs-Agences 2010 Les annonceurs face à l enjeu du rapport annuel Que souhaitent-ils? Qu attendent-ils des agences? page 1 Méthodologie page 2 Un quali suivi d un quanti 12 entretiens individuels

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 24 JUIN 2014 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 24 juin 2014 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

MÉDIAS SOCIAUX ET DIRECTIONS DE LA COMMUNICATION : OÙ EN EST-ON EN 2015?

MÉDIAS SOCIAUX ET DIRECTIONS DE LA COMMUNICATION : OÙ EN EST-ON EN 2015? Communiqué de presse 29 avril 2015 MÉDIAS SOCIAUX ET DIRECTIONS DE LA COMMUNICATION : OÙ EN EST-ON EN 2015? Le cabinet d études et conseil Occurrence et l agence de conseil sur les médias sociaux Angie+1

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 23 juin 29 23 JUIN 29 1 Avertissement/préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés du

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel EXERCICE 2013 DU 1 ER JANVIER AU 30 JUIN Date : 23/09/2013 Version : 1.0 SOMMAIRE 1. Commentaires généraux sur l activité... 3 2. Comptes semestriels consolidés... 5 2.1. Faits

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 PSA Peugeot Citroën et

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

NOUVEAU SITE INTERNET INSTITUTIONNEL. www.lvmh.com. Avril 2015

NOUVEAU SITE INTERNET INSTITUTIONNEL. www.lvmh.com. Avril 2015 NOUVEAU SITE INTERNET INSTITUTIONNEL www.lvmh.com 1 Avril 2015 LVMH.COM OBJECTIFS INCARNER LA MARQUE LVMH Véhiculer sa mission, ses valeurs, promouvoir ses spécificités (créativité, innovation, savoir-faire,

Plus en détail

évaluer et suivre ses performances ESG? Avec quels outils? Ethicity-Groupe Greenflex pour AGRION Le 7 décembre 2012

évaluer et suivre ses performances ESG? Avec quels outils? Ethicity-Groupe Greenflex pour AGRION Le 7 décembre 2012 Reporting extrafinancier : comment évaluer et suivre ses performances ESG? Avec quels outils? Ethicity-Groupe Greenflex pour AGRION Le 7 décembre 2012 Ethicity - Groupe Greenflex - Document Confidentiel

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail

Ch6 / Activité 3 D où viennent les inégalités face à l emploi entre femmes et hommes?

Ch6 / Activité 3 D où viennent les inégalités face à l emploi entre femmes et hommes? Ch6 / Activité 3 D où viennent les inégalités face à l emploi entre femmes et hommes? Document 1 «Y a une fille qui habite chez moi» de Benabar (2001) A écouter en ligne sur le site de Benabar (3 52) :

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Septembre 2014 Executive Summary L indice CAC 40, considéré comme une référence pour la gestion de nombreux portefeuilles boursiers, est constitué de sociétés

Plus en détail

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le 30/12/2011 1 / Prisma Corporate Media Qui sommes-nous? 2 Prisma Corporate Media, filiale de Prisma Presse pour

Plus en détail

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009)

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Introduction : Une obligation légale de négocier sur l égalité

Plus en détail

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès!

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Mélina Neuhaus, Elitia Communication Daniel Herrera, YJOO Communication Carrefour des Créateurs 19 septembre 2014 Daniel Herrera @DanRRA Managing

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Octobre 2013 Executive Summary L indice CAC 40, considéré comme une référence pour la gestion de nombreux portefeuilles boursiers, est constitué de sociétés

Plus en détail

La politique de responsabilité sociétale de Vivendi Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE)

La politique de responsabilité sociétale de Vivendi Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) 4 avril 203 Formation IDSE 2012 10 mai 2012 La politique de responsabilité sociétale de Vivendi Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) 12 mars 2015 1 Vivendi est

Plus en détail

Perspectives Com &Events

Perspectives Com &Events Perspectives Com &Events Visibilité Internet Nouveaux médias & Évènementiel Perspectives Communication & Évènements intervient en direct auprès des entrepreneurs, entreprises, artisans, créateurs... dans

Plus en détail

Agitateur de communautés professionnelles

Agitateur de communautés professionnelles Agitateur de communautés professionnelles Qui sommes-nous? Agitateur de communautés professionnelles, Éditialis est un groupe d information professionnelle et de communication, Editeur de médias et services

Plus en détail

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le 07/02/2011 1 / Prisma Corporate Media Qui sommes-nous? 2 Prisma Corporate Media, filiale de Prisma Presse pour

Plus en détail

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Paris, le 17 juillet 2009

Paris, le 17 juillet 2009 Paris, le 17 juillet 2009 Etude sur les honoraires versés aux commissaires aux comptes et à leur réseau au titre de la période 2008 par les groupes du CAC 40 et de l EUROSTOXX 50 Une étude relative aux

Plus en détail

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40 F. Bournois J. Rojot J.-L. Scaringella RH Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40, 2003 ISBN : 2-7081-2874-4 Table des matières Table des matières... Remerciements... Préface... Introduction...

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016 Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action Janvier 2016 Contexte Pour la 2ème année, ROOMn - Rencontre d'affaires de la mobilité et du digital - fait le point auprès de son écosystème sur l'intégration

Plus en détail

LA NOUVELLE MARQUE DES FUTURS DECISION MAKERS

LA NOUVELLE MARQUE DES FUTURS DECISION MAKERS LA NOUVELLE MARQUE DES FUTURS DECISION MAKERS 1 UNE NOUVELLE GENERATION 77% 34% LES TOP MANAGERS LES CADRES EN ENTREPRISE LA MARQUE DES DECISION MAKERS SE DOIT DE DEVENIR AUSSI LA MARQUE DES FUTURS DECISION

Plus en détail

M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN

M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN Jack White Angie+1 et Occurrence ont interrogé 140 décideurs de la communication pour avoir une vision claire de la diversité

Plus en détail

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à échéance Un objectif de rendement de 8 % par an Une durée d investissement conseillée de 8 ans

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

INNOVATION et PRISE DE RISQUE. Offre de partenariat. 9 janvier 2013 Institut du Monde Arabe Pariss

INNOVATION et PRISE DE RISQUE. Offre de partenariat. 9 janvier 2013 Institut du Monde Arabe Pariss INNOVATION et PRISE DE RISQUE Offre de partenariat 9 janvier 2013 Institut du Monde Arabe Pariss Culture Business CB13 Culture Business est une conférence dédiée aux professionnels du management des musées

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

APPEL D OFFRES POUR LA CRÉATION D UN VISUEL GÉNÉRIQUE ET D UN SLOGAN

APPEL D OFFRES POUR LA CRÉATION D UN VISUEL GÉNÉRIQUE ET D UN SLOGAN Agence de valorisation de l économie de la culture en Limousin 19, boulevard de la Corderie 87000 Limoges 05 87 21 30 50 contact@avec-limousin.fr www.avec-limousin.fr APPEL D OFFRES POUR LA CRÉATION D

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

ACCOMPAGNER, COMMUNIQUER, FORMER A n i m a t i o n d e s é m i n a i r e s C o m i t é d e D i r e c t i o n

ACCOMPAGNER, COMMUNIQUER, FORMER A n i m a t i o n d e s é m i n a i r e s C o m i t é d e D i r e c t i o n ACCOMPAGNER, COMMUNIQUER, FORMER A n i m a t i o n d e s é m i n a i r e s C o m i t é d e D i r e c t i o n Le contexte Filiale française d un important groupe alimentaire mondial Perte d un gros client

Plus en détail

Le monde change. Vos publics aussi. Alors nous avons créé brand addict, une agence créative à taille humaine, le conseil en plus.

Le monde change. Vos publics aussi. Alors nous avons créé brand addict, une agence créative à taille humaine, le conseil en plus. 2 3 Le monde change. Vos publics aussi. Alors nous avons créé brand addict, une agence créative à taille humaine, le conseil en plus. 4 Créée en janvier 2008, l'agence est issue de 3 univers complémentaires

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

Après 15 ans d existence, le Prix Intranet devient

Après 15 ans d existence, le Prix Intranet devient DOSSIER DE PARTICIPATION Après 15 ans d existence, le Prix Intranet devient le PRIX DE L ENTREPRISE COLLABORATIVE INTRANETS RH, portails, réseaux sociaux Il y a quinze ans, le Groupe Cegos et le magazine

Plus en détail

LES ATTENTES ET LES COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET JEUNES DIPLÔMÉS

LES ATTENTES ET LES COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET JEUNES DIPLÔMÉS LES ATTENTES ET LES COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET JEUNES DIPLÔMÉS DES GRANDES ÉCOLES ET UNIVERSITÉS POURQUOI POSTULER DANS UNE ENTREPRISE PLUTÔT QUE DANS UNE AUTRE? MÉTHODOLOGIE Étude on line menée en

Plus en détail

Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F

Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F Au sein de BNP Paribas, Ressources Humaines Groupe, vous contribuez à la réalisation des ambitions du Groupe dans la politique de gestion

Plus en détail

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012

4 avril. Formation IDSE 2012 10 mai 2012 4 avril 203 Formation IDSE 2012 10 mai 2012 La politique de responsabilité sociétale de Vivendi, enjeux et gouvernance Pascale Thumerelle Directrice de la responsabilité sociétale d entreprise (RSE) Webinaire

Plus en détail

Responsable de la communication externe

Responsable de la communication externe Responsable de la communication externe Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Relations presse Relations publics En entreprise / organisation Autres appelations : Responsable

Plus en détail

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile-de-France Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel L IFccac

Plus en détail

L accessibilité numérique au sein du Groupe La Poste

L accessibilité numérique au sein du Groupe La Poste L accessibilité numérique au sein du Groupe La Poste Michel Delattre Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF Le Groupe La Poste, c est : une grande entreprise publique

Plus en détail

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS FORMATION DES JOURNALISTES Séminaire de Formation de la COSUMAF THÈME 4 : LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS Par les Services de la COSUMAF 1 SOMMAIRE DU THÈME 4 03 Cote Boursière

Plus en détail

KIT MEDIA ET PUBLICITE (2014)

KIT MEDIA ET PUBLICITE (2014) KIT MEDIA ET PUBLICITE (2014) Nous auscultons le luxe au quotidien depuis 2001, avec pour seule ambition d informer, d analyser pour mieux accompagner nos clients. Nous avons vécu l avènement du digital

Plus en détail

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net

Novembre 2011. DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau site internet www.ldmobile.net Sommaire Contexte.3 Une nouvelle stratégie, un nouveau site web..4 Les objectifs...5 Un architecture entièrement revue.

Plus en détail

NEXITY. Nexity développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY

NEXITY. Nexity développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY Online Intelligence Solutions NEXITY développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY CASE STUDY INTRODUCTION Client Industrie Immobilier

Plus en détail

Les experts du changement comportemental

Les experts du changement comportemental Les experts du changement comportemental Nos consultants Vos interlocuteurs La triple compétence des consultants IFAS : Des professionnels de haut niveau soumis à un système de supervision rigoureux. 1.

Plus en détail

Etude CAC 40 Benchmark des engagements sociaux des sociétés du CAC 40

Etude CAC 40 Benchmark des engagements sociaux des sociétés du CAC 40 www.pwc.fr Etude CAC 40 Benchmark des engagements sociaux des sociétés du CAC 40 Septembre 2015 2 Etude CAC 40 Introduction Nous avons porté une attention particulière à un poste sensible dans le bilan

Plus en détail

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Partenariat / Mécénat Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Parties prenantes : kezako? Pouvoirs Publics Conformité, fiscalité réglementation Actionnaires Rentabilité, maîtrise

Plus en détail

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir faire de la presse, la réactivité d une agence, la puissance d un grand groupe Prisma Creative Media Qui

Plus en détail

Depuis sa création, cette association se veut fédératrice et a pour objectifs :

Depuis sa création, cette association se veut fédératrice et a pour objectifs : BY BY DESIGN LUXEMBOURG Depuis sa création, cette association se veut fédératrice et a pour objectifs : De faire connaître les métiers du design au Grand-Duché de Luxembourg. De valoriser les compétences

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! RÉSULTATS 2015 GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE Des Enjeux et des Hommes

Plus en détail

PROGRAMME ACHATS DURABLES DE LAFARGE. Évaluation des Performances des fournisseurs en matière de développement durable

PROGRAMME ACHATS DURABLES DE LAFARGE. Évaluation des Performances des fournisseurs en matière de développement durable PROGRAMME ACHATS DURABLES DE LAFARGE Évaluation des Performances des fournisseurs en matière de développement durable Développement durable : une cause commune à Lafarge et ses fournisseurs Lafarge s'engage

Plus en détail

LES CONFERENCES BTOB ETRE PARTENAIRE

LES CONFERENCES BTOB ETRE PARTENAIRE LES CONFERENCES BTOB ETRE PARTENAIRE LES ECHOS CONFERENCES Leader sur le marché des conférences L expertise des Echos Conférences 4 Conférences b to b 4 Evénements sur-mesure 4 Think tanks 4 Matinales

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE Communauté de communes de la haute vallée du Thoré Rue de la mairie 81240 Saint-Amans-Valtoret 05 63 97 98 08 CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE 2015 SOMMAIRE

Plus en détail