Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine"

Transcription

1 Pari Sin Normandi : tourim, cultur, payag t patrimoin L tourim contitu un d ba d l économi d Sin Normandi t l un d ctur d activité l plu créatur d rich. L région Îl-d-Franc t l nmbl normand comptabilint, n 2008, 72 million d éjour t ont rpctivmnt aux 1r t 8 rang d dtination touritiqu n Franc mploi alarié ont dirctmnt lié au tourim dan l nmbl normand, l ituant aini au 7 rang d région françai, l Îl-d-Franc, avc mploi, étant la prmièr. L économi touritiqu d l pac Sin Normandi appui ur la prénc d it d rnommé mondial t national : l plag du débarqumnt, la Côt Fluri, Honflur, Étrtat, Roun, Givrny t l imprionnit, t au-dlà, Vraill t Pari (prmièr dtination touritiqu mondial). Forgé par la rncontr ntr l activité humain t la natur, c trritoir propo nombr d payag ingulir t d trroir caractérié par un cultur original, auxqul l population local ont trè attaché, t d natur à générr un réll attractivité touritiqu. L tourim contribu aui à façonnr un idntité t un liibilité fort d trritoir vr l xtériur. L grand événmnt culturl t touritiqu autour d la Sin (l Armada à Roun, l ftival Normandi Imprionnit) ont populair t rnforcnt l rayonnmnt. L au t la lumièr apparaint comm d élémnt ntil d l idntité naturll t culturll d trritoir d Sin Normandi. La mr t l fluv (particulièrmnt la Sin) racontnt un grand parti d l hitoir économiqu, ocial t culturll d no trritoir, d it indutril qui y ont lié t d métir qu il ont fait naîtr (comm cux d la batllri, d la pêch, d l indutri, ou d l activité portuair). En dépit d l importanc d la fréquntation t d la notoriété d crtain it, l dynamim touritiqu n mbl pa toujour profitr à l nmbl d l pac Sin Normandi. La qualité d payag, la rich d l hitoir, l art t la cultur contitunt pourtant un ocl fédératur. Troi idé pour fédérr : Un mi n réau fficac d c atout, couplé à > Un «mi n Sin d payag» prmttant un la ynrgi d initiativ, pourrait ouvrir d nouvll valoriation du patrimoin naturl, culturl t indutril du trritoir ; prpctiv d dévloppmnt. Ctt démarch > «D la Sin à la mr» : l au comm lin fédératur prmttrait n outr d forgr un idntité partagé t upport d multipl projt t activité touritiqu ; t d promouvoir un tourim «durabl» baé ur d > «Sin d pctacl», un événmnt d nvrgur nouvll mobilité t ur un attntion plu grand ur Sin Normandi, ramblur, ftif, ourc d notoriété t d attractivité. porté aux dimnion nvironnmntal. 24

2 La notoriété d it a été défini à partir du croimnt d chiffr d fréquntation (CRT Îl-d-Franc t Normandi 2008 : l 30 principaux it touritiqu du Bain pariin n IAU) t d la hiérarchi d it référncé dan l guid touritiqu nationaux t intrnationaux (Rough Guid to Franc 2003, Lonly Plant 2009, Guid Vrt Michlin 2008). 25 Tourim, cultur, payag t patrimoin Sourc cart : IGN BD Topo Corin Land Covr Crédit photo : AUCAME / AUDAS / AURH / Offic d tourim d Dauvill, Honflur, t du Mont Saint-Michl. Sin Normandi : un rnommé mondial

3 L d Un «mi o n n é n n Sin» d payag L patrimoin naturl t culturl : un vitrin à valorir La vallé d la Sin, d Pari à la bai d Sin, form l un d plu grand continuité payagèr, naturll t écologiqu d Franc, faiant l objt à c titr d nombrux périmètr d protction nvironnmntal. L xitnc d parc naturl régionaux (Vxin françai, Boucl d la Sin Normand) témoign égalmnt d la rconnaianc du caractèr xcptionnl t d l intérêt patrimonial qu rpréntnt l pac naturl habité. L côt, l falai, l vallé t vallu, l boucl, l marai, l vrgr, l îl, l port ou ncor l plag détrminnt d équnc payagèr d grand qualité t rpréntnt autant d opportunité d mi n valur dan l cadr d circuit touritiqu. La qualité d production agricol, ouvnt labllié (AOC), donn un valur particulièr aux trroir d l pac Sin Normandi. C produit, réputé mondialmnt, ont parti intégrant d l idntité du trritoir, à travr notammnt a gatronomi. L payag indutril d l pac Sin Normandi, point d appui pour un tourim cintifiqu t tchniqu Vr un «mi n Sin» d payag La mi n cèn d différnt payag urbain, naturl, patrimoniaux t d grand infratructur viibl dpui l fluv pourrait avoir pour finalité d n fair un dtination touritiqu. Cla pourrait traduir par l élaboration d un chart qui idntifirait l pac tructurant pour un projt touritiqu commun à grand échll. Il agirait aini d définir d orintation partagé t d modalité commun d mi n valur du patrimoin xitant, tant l long du fluv qu au bord d la mr. Parmi l payag d Sin Normandi, on put notammnt citr : > L payag d la côt (Bin, Nacr, Fluri, Albâtr), > L payag agricol t naturl (plataux d Caux, du Vxin, du Mantoi, Pay d Aug), > L payag d vallé (l tuair d la Sin t d l Orn, l boucl d la Sin Normand t d Îl-dFranc, l marai d la Div ou d la Touqu), > L payag d port (L Havr, Can-Ouitrham, Roun ). > L payag uniqu d brg d Sin à Pari, claé au patrimoin mondial d l UNESCO. D grand indutri automobil, pétrochimiqu, portuair, agro-alimntair, rjoint plu récmmnt par cll d l aéronautiqu, d l éco-contruction ou d tchnologi d l information, ont forgé t contruint l hitoir économiqu d Sin Normandi t d payag. L trritoir prént n conéqunc un fort potntil d dévloppmnt du «tourim indutril, cintifiqu t tchniqu». C tourim va bin au-dlà d la impl viit d ntrpri t appui autant ur l patrimoin indutril (n activité ou non), qu ur la mi n avant d l innovation. Quant aux payag «indutril», il puvnt êtr l occaion d un nouvll xpérinc «thétiqu» par lur valoriation artitiqu t/ou culturll, prmttant aini d n modifir un imag ouvnt négativ. 26 t i l l

4 Patrimoin naturl payagr Patrimoin naturl : Nivau d protction fort invntair Intrmédiair chart parc naturl Patrimoin urbain t payagr : Nivau d protction ZPPAUP t/ou ctur auvgardé fort intrmédiair Fond d plan : plain alluvial zon urbain zon d plataux hydrographi LE HAVRE Louvir Val-d-Ruil Mant-la-Joli Sin Aval IDF PARIS 0 20Km 27 DREAL - BD ESRI AURH (LA - 03/2011) CAEN Tourim, cultur, payag t patrimoin ROUEN

5 L d o n n é n t i l l D la Sin à la mr, l au un lin ntr l trritoir L conflunc ntr la Sin t principaux afflunt contitunt autant d point tratégiqu pour l activité humain qui doivnt êtr rpcté dan lur compoant naturll. En c n, l adaptation d l activité humain à l omniprénc d l au t caractéritiqu d l idntité patial d Sin Normandi. D la Sin «patrimonial» aux pratiqu actull L abbay, l cathédral, l châtaux, l parc t jardin, t l cœur urbain médiévaux ont mblématiqu d la rich hitoriqu du trritoir. D maniftation (Armada d Roun) ou d équipmnt culturl (Mué maritim, fluvial t portuair d Roun, Mué d la batllri à Conflan-Saint-Honorin, Conrvatoir maritim du Havr, Mué d la marin d Sin à Caudbc n Caux ) puint lur inpiration dan l patrimoin fluvial t maritim d l pac Sin Normandi. Éclu, barrag, pont ponctunt l cour d la Sin t d l Orn. L pont, n particulir, ont d ouvrag qui marqunt fortmnt l payag (L Pont Nuf, la parll d Art, l pont Alxandr III, Flaubrt, d Brotonn, d Tancarvill, d Normandi, Pgau Bridg...). Réécrir l dialogu vill-fluv, vill-port Longtmp conidéré comm upport d infratructur tchniqu, l riv d fluv contitunt aujourd hui un nju d rconquêt urbain. Crtain commun ont aii l opportunité d rtrouvr un lin à l au n réappropriant lur abord. Lur aménagmnt - pit cyclabl, chmin d randonné, promnad - t la création d quartir urbain ur l brg (Mant-la-Joli/Ronyur-Sin, Riv d l Orn à Can ou éco-quartir Flaubrt à Roun, par xmpl) vint à réécrir l dialogu ntr la vill t l fluv. Ctt volonté trouv aui a traduction dan l chéma d aménagmnt d brg d fluv porté par pluiur collctivité trritorial (x : Grand Sin 2015 n Sin-Maritim t Eur, aménagmnt d brg d Sin à Pari t à Roun). Enfin, l rdéploimnt d it portuair important amèn à réurbanir l frich t à rpnr la rlation ntr la vill t l port, à l intar d Quartir Sud du Havr. L fluvio-maritim : un rél lvir touritiqu Au-dlà d a fonction d tranport d frt t d équipmnt fluviaux lié à ctt activité, la Sin dipo d un potntil largmnt inxploité n matièr d tourim fluvio-maritim. En dhor du uccè d la découvrt d Pari dpui on fluv, l uag touritiqu d la Sin t pu dévloppé. Il xit crt ponctullmnt d poibilité d promnad n vdtt, notammnt dpui Roun où troi bataux ffctunt d croiièr régulièr avc un clintèl ntillmnt françai, allmand ou américain. Pourtant, la majorité d it touritiqu majur d Sin Normandi ont itué l long d la Sin ou ur la côt. L ouvrtur du Canal Sin-Nord Europ pourrait contitur l opportunité d intnifir ctt activité, n offrant la poibilité aux nombrux bataux d croiièr qui illonnnt l fluv t canaux d l Europ du nord, d attindr la Sin. Il convint d or t déjà d réfléchir à la création d circuit fluvio-maritim incluant la vallé t la bai d Sin. Enfin, il rait opportun d étudir plu n détail l potntil économiqu qu pourraint rpréntr l activité nautiqu (plaianc) t d loiir tout au long du fluv, t n lin avc la mr. 28

6 Tourim, cultur, payag t patrimoin Pgau Bridg - Bénouvill (Crédit photo : aucam) / Pôl nautiqu - L Muraux (Crédit photo : AUDAS) / Batau Croiièr - Pari (Crédit photo : CroiiEurop) / Projt d éco-quartir Flaubrt - Roun (Crédit photo : Atlir Jacqulin Oty t Aocié) / Cathédral d Roun (Crédit photo : B. Duclo) / Pont d Normandi (Crédit photo : AURH) / Cntral EDF - Porchvill (Crédit photo : AUDAS) / L boucl d la Sin - Véthuil (Crédit photo : AUDAS) / Projt d éco-quartir fluvial Mant-la-Joli/Rony-urSin (Crédit photo : EPAMSA) / Paqubot d croiièr - L Havr (Crédit photo : AURH) / Plag - Ouitrham (Crédit photo : aucam) / Châtau Gaillard - L Andly (Crédit photo : istock) / Batau croiièr - Roun (Crédit photo : AURBSE) / Embouchur d la Sin - Port L Havr (Crédit photo : AURH). 29

7 L d o n n é n t i l l D grand défi pour l tourim n vallé d Sin La qualité d payag, l hitoir, l art t la cultur contitunt d potntil pour promouvoir Sin Normandi ur l cèn national t intrnational. Dan ctt prpctiv, troi défi préntnt : D arbitrag dan l uag d pac En lin avc l «Grand Pari», l pac Sin Normandi t applé à connaîtr un dévloppmnt économiqu t urbain. Dan ctt prpctiv, d arbitrag équilibré ntr dévloppmnt, prérvation t mi n valur d pac dvront êtr défini. Il t n fft indipnabl d incrir l dévloppmnt d l ax Sin dan c cadr nvironnmntal, payagr t culturl d xcption. En particulir, la valoriation d crtain pac naturl fondatur d l attractivité touritiqu doit êtr un d compoant fort du projt. D nouvaux produit touritiqu «durabl» Qu il agi d croiièr fluvio-maritim, d activité dédié à l nvironnmnt (éco-tourim) ou participant au dévloppmnt économiqu t ocial local (tourim agro-nvironnmntal, tourim indutril), l tourim dan l pac Sin Normandi dvra incrir dan un démarch d dévloppmnt durabl, dénominatur commun à l nmbl d projt. Cux-ci dvront aini favorir l mobilité décarboné, prérvr l rourc qu rpréntnt l au t la biodivrité, mai aui mttr n valur la cultur traditionnll t l avoir-fair d habitant. Dmain, un grand maniftation pour l pac Sin Normandi Au-dlà d aménité touritiqu, fair xitr un métropol multipolair du XXI iècl comm Sin Normandi, conit aui à diffur un créativité artitiqu, à véhiculr un imag, d valur t d ambition ingulièr. Notr potntil fluvial t maritim, no payag, notr rich patrimonial, culturll t hitoriqu, la cohabitation intérant d it indutril t patrimoniaux, rpréntnt autant d atout pour y parvnir. D thèm commun t innovant puvnt nou ramblr t contitur l ba d un idntité partagé. D initiativ récnt ont montré qu il était poibl d dévloppr d événmnt d grand nvrgur (l commémoration ou l pctacl vivant) n appuyant ur d thèm commun : l débarqumnt, l Imprionnim, l nautim... L Armada d Roun Crédit photo : AURBSE Expoition Claud Mont au Grand Palai - Pari Sourc : Galri national Grand Palai 30

8 Sin d pctacl En analyant l xpérinc d autr trritoir, il apparaît qu la tratégi «grand événmntil» a été portu d uccè, pour pu qu ll trouv un vrai ancrag trritorial. C t c qu ont réui l Ftival d la Ruhr 2010 par la valoriation culturll t payagèr d on patrimoin indutril, la binnal d «l Etuair» d Nant à Saint-Nazair avc la découvrt original d it fluviaux aocié à un parcour artitiqu contmporain, Lill 2004 avc un trè fort implication d habitant dan l maniftation culturll, la Fêt d Lumièr à Lyon, avc un mi n lumièr d monumnt d la vill aocié à d animation d ru. Par l implication fort d habitant, un échll trritorial larg, la promotion t la communication, c maniftation ont diffué un imag attractiv t bâti un notoriété nouvll pour lur trritoir. Rêvon d un événmnt Sin Normandi, ur l thèm d l au, d pont, d riv t du littoral, d l indutri trancndé ou ncor d nombrux joyaux du patrimoin! Tourim, cultur, payag t patrimoin 31

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

TOUT UN PATRIMOINE À PARTAGER

TOUT UN PATRIMOINE À PARTAGER S N E S U D Z E N N DO! S E R I A L O C S À VOS SÉJOURS n d il v é d ir o it Un trr t l pac gn du Jura cption, ta on M d r oi x, l trrit culturl d t d découvrt colair. Patrimoin naturl t t Villag Vacanc

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage Formation propoé ur l pôl univritair d Port du Jura à Montbéliard Licnc Profionnll BAC+3 Accibl n formation claiqu, n formation continu ou n apprntiag Univrité d Franch-Comté IUT d Blfort-Montbéliard www.lpadio.nt

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable t n t ê Rv n boi xtérihurdurabl Un déarc i orand bénéfic La région Ba-N t t fortir rich d un pupln d t la bonn vi varié. L ntrtin par la valoriation no forêt pa t. u ll produin q vr u œ d oi b u d tchniqu,

Plus en détail

Avec la GOURMANDIE. La GOURMANDIE valorise tout autant des produits traditionnels, de terroir, que des produits élaborés et innovants.

Avec la GOURMANDIE. La GOURMANDIE valorise tout autant des produits traditionnels, de terroir, que des produits élaborés et innovants. vc la GOURN Communiqué d pr : La GOURN fêt 10 an! L logo d la «GOURN» affich aujourd hui ur plu d 300 produit, fabriqué par 100 ntrpri régional. La Gourmandi n chiffr 100 ntrpri 316 produit 64% d notoriété

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France Introducti ur l'état d'avancmnt d la Santé n Franc «Santé : Un diéminati n march n Langudoc Rouill» Un i organié n partnariat avc Sommair La -anté Gouvrn Tchniqu anc Pilotag Rourc Humain Ecomi L njux d

Plus en détail

Etude des emplois et des compétences des entreprises de la filière aéronautique en Poitou- Charentes

Etude des emplois et des compétences des entreprises de la filière aéronautique en Poitou- Charentes Etud d mploi t d compétnc d ntrpri d la filièr aéronautiqu n Poitou- Charnt Pacal Chvrir Stéphan Loizau 30/04/2014 1 1. Introduction... 3 2. La méthodologi utilié... 4 Contitution du panl.... 4 Déroulmnt

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Bilan intrmédiair outin financir cantonal pour la réaliation d action xmplair SOMMAIRE Avant-propo... 3 Critèr pour l octroi outin financir...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Performances d une machine frigorifique à éjecto-compression utilisant l énergie solaire à basse ou moyenne température

Performances d une machine frigorifique à éjecto-compression utilisant l énergie solaire à basse ou moyenne température Prformanc d un machin frigorifiqu à éjcto-comprion utiliant l énrgi olair à ba ou moynn tmpératur Latra BOUMARAF 1, André LALLEMAND 1 LR3MI, Départmnt d Mécaniqu, Univrité d Annaba, BP 1, 3 Annaba, Algéri

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Guide des parkings VINCI Park de la Communauté d agglomération de Cergy-Pontoise

Guide des parkings VINCI Park de la Communauté d agglomération de Cergy-Pontoise Guid d parking VINCI Park d la Communauté d agglomération d Crgy-Pontoi Sptmbr 2010 a Communauté d agglomération d Crgy-Pontoi t VINCI Park œuvrnt n favur d la mobilité t du tationnmnt. Nouvaux parking,

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Ingénieur environnement sécurité et prévention des risques

Ingénieur environnement sécurité et prévention des risques Vivr nbl L Burau d élèv t un équip activ t ipliqué qui dynai votr quotidin. Il dop la convivialité d l nbl d proo du capu. Un réau d univrité partnair à l étrangr L Burau D port vou propo d activité t

Plus en détail

Si Versailles m était contée

Si Versailles m était contée L Boulvard d la Rin L Châtau d Vraill Si Vraill m était conté MARLY-LE-ROI A13 VERSAILLES LE CHESNAY A14 BOULOGNE- BILLANCOURT VILLE- D AVRAY JOUY-EN-JOSAS EN VOITURE A14 NANTERRE COLOMBES MEUDON PARIS

Plus en détail

DOSSIER. Quels conseils donner à un enseignant qui veut partir? S.C. : Ne pas hésiter à se lancer! Les élèves

DOSSIER. Quels conseils donner à un enseignant qui veut partir? S.C. : Ne pas hésiter à se lancer! Les élèves Il y a 60 an, la mièr cla déuvrt voyait l jour. L fant rtait ofitr joi la nig pdant un moi Qu t-il 2013? C doir donn la rol à cux qui organit r voyag t orti avc lur élèv. DOSSIER Voyag lair t cla tranplanté

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

17 mai 20. Ouverture. de deux nouve formations. en septembre

17 mai 20. Ouverture. de deux nouve formations. en septembre R P D R I DO Ouverture 13 17 mai 20 lles de deux nouve formations hors a C à s e r u ie r é sup 2013 en septembre L CHMA D NIGNMNT, UN OUTIL TRATGIQU POUR L DVLOPPMNT D L NIGNMNT UPRIUR T LA RCHRCH UR

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Exercices d application

Exercices d application Siriu T rm S - Livr du profur Chapitr 26. Tranmttr t tockr d l information Exrcic d application 5 minut chrono! 1. Mot manquant a. émttur ; récptur b. pixl ; octt ; octt c. un infinité ; un nombr fini

Plus en détail

S a i n t - M a l o G R O U P E

S a i n t - M a l o G R O U P E S a i n t - a l o G R O U E onnaissz-vous l antiqu cité d Alt? lac fort stratégiqu, tour à tour puplé d lts t d Gallo-Romains, ll fut l brcau d Saint-alo, dont ll constitu un promontoir naturl, ntr mr

Plus en détail

Au fil de l Erdre. Menu Terre & Mer. Déjeuner ou Dî. Tian de Cabillau. Croustillant de Co. Camembert rôti. Caramel d Epices,

Au fil de l Erdre. Menu Terre & Mer. Déjeuner ou Dî. Tian de Cabillau. Croustillant de Co. Camembert rôti. Caramel d Epices, Crédit photo : Antoin Photograph, Bataux Nantai, Nant Métropol, L. Bouzloc, Rvu d la Cloch, L Studio d l Erdr, Li-Mari Gauch, OTNM V. Sarazin, SEVE Mairi d Nant, Comité d Florali d Nant, Damin Guillonnau,

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

c/) u_r u_i LE CENTRE DE CONGRÈS PROUVÉ S OUVRE À VOUS Grand1ancy u{sj www.grand-nancy. org s r, UN ÉQUIPEMENT COMMUNAUTÉ URBAINE & HUMAINE

c/) u_r u_i LE CENTRE DE CONGRÈS PROUVÉ S OUVRE À VOUS Grand1ancy u{sj www.grand-nancy. org s r, UN ÉQUIPEMENT COMMUNAUTÉ URBAINE & HUMAINE a N1 c/) u_r u_i cn www.grand-nancy. org Grand1ancy COMMUNAUTÉ URBANE & HUMANE UN ÉQUPEMENT S OUVRE À VOUS CONGRÈS PROUVÉ LE CENTRE DE u{j t 4. n j r, n r J, u) uj :uuz Claud Prouvé. S OUVRE À VOUS CONGRÈS

Plus en détail

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception Forêt domanial d m s ri u s o g sa lité y Pa tura Na toir His Un Forêt d xcption Ds Forêts mblématiqus, un Démarch Partagé, Un Vitrin National, un Labl d xcllnc. sm uri gs o a ys alité a P tur Na toir

Plus en détail

Les pieux de fondations géothermiques

Les pieux de fondations géothermiques L piux d fondation géothriqu Edité l 21/09/201 Jan-Baptit BOUVENOT Carolin DE SA Clént DESODT Hélèn HORSIN MOLINARO Ctt rourc prént l utiliation d piux d fondation, nécair à la tabilité d crtain contruction,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin ................................................... Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ 07-01 1. Bilan fnctinnl par grand ma Bilan fnctinnl d la ciété Batin Empli tabl 3 900 Rurc prpr 3 870 Actif

Plus en détail

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous Pag 1 Binvnu chz vous Invstissz n confianc dans un bin fiabl t durabl au cœur d l agglomération chambérinn, promss d un art d vivr dont vous bénéficirz saison après saison. BUREAUX & COMMERCES Vivz n éco-harmoni

Plus en détail

Emplois stables 9 000 Ressources stables 10 950 Capitaux propres 4 750 Amortissements et dépréciations 3 000 de l actif Provisions 800

Emplois stables 9 000 Ressources stables 10 950 Capitaux propres 4 750 Amortissements et dépréciations 3 000 de l actif Provisions 800 ........................................... Chapitr 5. L analy d la tructur financièr CORRIGÉ 05-01 1. Bilan fnctinnl par grand ma Empli tabl 9 000 Rurc tabl 10 950 Capitau prpr 4 750 Amrtimnt t dépréciatin

Plus en détail

l économie territoriale

l économie territoriale W W W. E N R X. F R l économi trritorial 2 ÉDITORIAL Quand un Parc rassmbl autour d un mêm tabl ds acturs économiqus d horizons différnts pour partagr compétncs, savoirfair t projts, il mt n plac un dynamiqu

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

AP24 : NUMERISATION DE L INFORMATION.

AP24 : NUMERISATION DE L INFORMATION. 24 : NUMERISTION DE L INFORMTION. Donné : octt = 8 bit ; Ko = 24 octt ; Mo = 24 Ko L atténuation d un tranmiion t :.log avc t n watt (W), n décibl (db) L cofficint d atténuation d un câbl t : L avc L n

Plus en détail

M O N T P E L L I E R

M O N T P E L L I E R MONTPELLIER MONTPELLIER Rayonnant capital du Langudoc-Rouillon Vill à la foi modrn t authntiqu, Montpllir bénéfici d facilité d un grand vill t d la doucur d vivr méditrranénn. Idéalmnt itué, à mi-chmin

Plus en détail

CHAPITRE 3 : AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

CHAPITRE 3 : AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL Unirité d Saoi DEUG Scinc t Tchnologi r mtr Elctroniqu t ntrumntation CHPTE 3 : MPLFCTEU OPETONNEL PEMBULE 24 2 DESCPTON 24 2 PESENTTON 24 22 LMENTTON 24 3 MODELE DE L O DEL 25 3 DEFNTON 25 32 EGMES DE

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit La Maion d Parnt n Bourgogn agrandit 20 chambr upplémntair n 2015 Un xtnion nécair pour adaptr t continur à répondr aux boin ociaux LA MAISON Un accuil t un hébrgmnt pour l famill t l patint Un ouvrtur

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

> LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION > INNOVATION PEDAGOGIQUE > OUVERTURE À L'INTERNATIONAL

> LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION > INNOVATION PEDAGOGIQUE > OUVERTURE À L'INTERNATIONAL > Etudiant > Apprnti Formation Initial > LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION Dpui a création n 1956, l IAE Can a affirmé on prit d innovation. C fut l un d tou prmir intitut, rattaché

Plus en détail

Les pierres angulaires d un avenir meilleur

Les pierres angulaires d un avenir meilleur Ls pirrs angulairs d un avnir millur XELLA propos plusiurs solutions d murs innovants qui s inscrivnt parfaitmnt dans la tndanc d constructions pu énrgivors t qui sont prêts pour 2020. Photo couvrtur:

Plus en détail

(1) ProSim, Rue Ampère, Stratège, Bât A, BP2738, F-31312 Labège Cedex e-mail : philippe.baudet@prosim.net ; France

(1) ProSim, Rue Ampère, Stratège, Bât A, BP2738, F-31312 Labège Cedex e-mail : philippe.baudet@prosim.net ; France SIMO 2006 ytèm d'information, modéliation, optimiation t command n Géni d Procédé L virtul dan la réalité quotidinn. 11-12 octobr 2006 - Toulou (Franc) UTILISER LA MODELISATION POUR REPONDRE AUX DEFIS

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. Résidence. Bénerville-sur-Mer. À 5 min de Deauville SAINT-LAURENT

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. Résidence. Bénerville-sur-Mer. À 5 min de Deauville SAINT-LAURENT Epargn immobilièr Nu-propriété immobilir nuf Bénrvill-sur-Mr Résidnc SAINT-LAURENT À 5 min d Dauvill «Ls Planchs» d Dauvill Dans l prolongmnt ds planchs d Dauvill À 5 min du Casino d Dauvill Célèbr station

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc.

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc. Animatur d la Rncontr : Mathiu Gillt, Dirctur Rsponsabl du volt municipal la programmation préliminair Judi 3 avril 201 Placs limités pour ls capsuls, visit tchniqu t tabl rond. N manquz pas d vous inscrir

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

LIGNES A RETARD. avec ϕ = - ωτ = - 2.π.f.τ

LIGNES A RETARD. avec ϕ = - ωτ = - 2.π.f.τ LIGNES A RETARD. DEFINITION L ignal d orti (t d'un lign à rtard parfait t lié au ignal d'ntré par la rlation : (t (t - τ. τ : rtard apporté par la lign.. ETUDE EN REGIME HARMONIQUE Si v (t V M.in(ωt v

Plus en détail

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte.

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte. Voici mon portfolio Mari-Ev Matt Dignr graphiqu T. 450 708-0925 C. info@mmatt.com www.mmatt.com pour vo projt d graphim Idntité - pag 2 Rdign - avant Rdign - aprè Mari-Ev Matt Dignr graphiqu pour vo projt

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Une rencontre de la communauté Ressources humaines et management de Grenoble Ecobiz en partenariat avec l ANDRH

Une rencontre de la communauté Ressources humaines et management de Grenoble Ecobiz en partenariat avec l ANDRH Un rncontr d la communauté Rssourcs humains t managmnt d Grnobl Ecobiz n partnariat avc l ANDRH L agilité, nouvll postur managérial Confrontés aux turbulncs d un mond n mutation, ls ntrpriss chrchnt d

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

l ENVIRONNEMENT et le dével

l ENVIRONNEMENT et le dével U n s 6 g r a n s é c o l s l I n s t i t u t P o ly t c h n i q u B o r a u x un nouvll écol ingéspnéciialisuérsans i g s n w ww fr l ENVIRONNEMENT ls géorssourcs l b a r u Pmnt p o t l évl Daguin 1 allé

Plus en détail

Influence de la construction de cours en ligne sur les cours en présentiel

Influence de la construction de cours en ligne sur les cours en présentiel Influnc d la contruction d cour n lign ur l cour n préntil Sylvian BACHY ylvian.bachy@uclouvain.b Michl LIÉGEOIS michl.ligoi@uclouvain.b Rchrch cintifiqu avc donné mpiriqu Réumé L travail pédagogiqu réalié

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

CONSEIL D ECOLE. Mercredi 4 décembre 2013. 14h15-16h15. Tableau récapitulatif des projets et sorties

CONSEIL D ECOLE. Mercredi 4 décembre 2013. 14h15-16h15. Tableau récapitulatif des projets et sorties CONSEIL D ECOLE Mrcrdi 4 décmbr 2013 14h15-16h15 Tablau récapitulatif ds projts t sortis Class Sorti Class Projts d class Projts d zon Projts d écol s décvrt PS A Projt bilingu : ls 5 sns PS B Projt bilingu

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Guide BBP Les Fiches Techniques p.2/6

Guide BBP Les Fiches Techniques p.2/6 p.1/6 Concption t précautions générals Pictogramms dscriptifs Ls bassins d rétntion sont dstinés à récupérr ls aux d plui t d ruissllmnt ds zons imprméabilisés. Trois principaux élémnts l composnt : Situation

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail