Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au"

Transcription

1 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale 26 novembre 2012

2 Références Convention collective des enseignantes et enseignants CPNCF (article 8-9). Comité d intervention (Art. 93,13) C) 1 Le comité d intervention est composé des personnes suivantes : un représentant de la direction de l école; l enseignant ou les enseignants concernés; les parents de l élève et l élève lui-même, le cas échéant; autres ressources. 2 L absence des parents ne peut en aucun cas retarder ou empêcher le travail du comité d intervention; 3 L élève lui-même participe aux travaux du comité à moins qu il en soit incapable; 4 En tout temps, le comité peut s adjoindre d autres ressources s il le juge nécessaire. Loi sur l instruction publique (Art. 96,14) Le directeur de l école, avec l aide des parents d un élève handicapé ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage, du personnel qui dispense des services à cet élève et de l élève lui-même, à moins qu il en soit incapable, établit un plan d intervention adapté aux besoins de l élève. Ce plan doit respecter la politique de la commission scolaire sur l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage et tenir compte de l évaluation des capacités et des besoins de l élève faite par la commission scolaire avant son classement et son inscription dans l école. Le directeur voit à la réalisation et à l évaluation périodique du plan d intervention et en informe régulièrement les parents. Page 2

3 Régime pédagogique de l éducation préscolaire, de l enseignement primaire et de l enseignement secondaire. (Art. 29,2) Au moins une fois par mois, des renseignements sont fournis aux parents d un élève mineur dans les cas suivants : 1º ses performances laissent craindre qu il n atteindra pas le seuil de réussite fixé pour les programmes d études ou, en ce qui concerne un élève de l éducation préscolaire, lorsque ses acquis laissent craindre qu il ne sera pas prêt à passer en première année du primaire au début de l année scolaire suivante; 2º ses comportements ne sont pas conformes aux règles de conduite de l école; 3º ces renseignements étaient prévus dans le plan d intervention de l élève. Ces renseignements ont pour but de favoriser la collaboration des parents et de l école dans la correction des difficultés d apprentissage et de comportement, dès leur apparition et, selon le cas, dans l application du plan d intervention. Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. pour l établissement des plans d intervention, MELS p. 13. Les parents sont les premiers responsables de leur enfant et de son développement et ils doivent être reconnus comme de réels partenaires. Politique Organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation du d apprentissage de la Commission scolaire des Draveurs. 3.6 Les parents participent aux travaux du comité d intervention sur invitation de la direction d école, dans le cadre de l étude de cas, de l élaboration, de la réalisation et de l évaluation du plan d intervention de leur enfant conformément aux modalités établies. Page 3

4 POURQUOI établir un plan d intervention? Le plan d intervention a pour objectif d aider l élève qui, parce qu il est handicapé ou qu il rencontre des difficultés, a besoin d interventions adaptées pour progresser de façon optimale dans le développement des compétences menant à sa réussite. QUAND devrait-il y avoir élaboration d un plan d intervention? Lorsque l une ou l ensemble des situations suivantes se présentent : La situation complexe d un élève nécessite la mobilisation accrue et concertée de l élève et de l ensemble des intervenants. La situation d un élève nécessite la mise en place de ressources spécialisées ou encore d adaptations diverses pour favoriser sa réussite. La situation d un élève nécessite des prises de décisions qui auront des incidences sur son parcours scolaire. Phase 1 Collecte et analyse de l information A) Prendre connaissance du dossier d aide particulière et scolaire Mettre à contribution les enseignants. et analyser les travaux récents de l élève. B) Analyser l efficacité des interventions mises en place, notamment quant à la différenciation pédagogique. C) Mettre à contribution l élève, les parents, le personnel de l école et les autres personnes concernées, s il y a lieu. D) Faire des évaluations lorsque cela est nécessaire. E) Analyser les recommandations de professionnels externes en tenant compte des conditions de la réalité du milieu scolaire. Analyser les moyens mis en place en classe. S interroger sur la différenciation effectuée. Rencontrer l élève, communiquer avec les parents par téléphone, par courriel ou par lettre. Recueillir des données auprès des intervenants internes et externes. Cibler les besoins de l élève. Assurer la préparation optimale de tous les intervenants, notamment l élève et ses parents en précisant l importance de tenir compte de la réalité du milieu scolaire. A) Mettre en commun l information relative à la situation de l élève (forces, difficultés, etc.). Phase 2 Planification des interventions Lors de la rédaction initiale du plan d intervention, inviter formellement les parents ou les partenaires externes aux rencontres. Planifier une rencontre de coordination à l interne pour la mise en commun des informations. B) Faire consensus sur les besoins prioritaires de l élève. S assurer d une compréhension commune de la notion de besoin, définie comme la différence ou l écart entre une situation souhaitable ou attendue et la situation existante. Se baser sur les forces de l élève comme levier pour le succès de la démarche du PI. Page 4

5 Phase 2 Planification des interventions (suite) C) Définir les objectifs Retenir des objectifs qui : sont établis en fonction de l élève; sont liés aux motifs qui justifient le PI; répondent à ses besoins prioritaires; sont reliés aux compétences du PFEQ; permettent la régulation en fonction des progrès de l élève; sont formulés clairement pour être compris par l élève et ses parents. D) Déterminer les moyens qui tiennent compte de la réalité du milieu scolaire: stratégies, ressources, calendrier et déterminer les rôles et les responsabilités. A) Informer l ensemble des personnes concernées, mettre en œuvre et assurer le suivi des moyens retenus. S assurer de la disponibilité des ressources pour la mise en place des moyens. S assurer de la souplesse de l organisation des services à l élève. E) Consigner l information Avoir des procédures claires et connues à ce sujet, notamment au regard : de la rédaction du PI; de la continuité des services à mettre en place; de la transmission de l information pour les intervenants concernés par l accompagnement de l élève. Phase 3 Réalisation des interventions Planifier la diffusion des PI (Qui? Comment? Quand?) Planifier des rencontres de suivi ponctuelles. B) Évaluer les progrès de l élève de façon continue. Appliquer le principe de l évaluation au service de l apprentissage et de l aide à l apprentissage. C) Ajuster les interventions en fonction de l évolution de l élève et de la situation. Réguler la démarche de manière souple et fréquente afin d assurer la mise à jour du PI. D) Maintenir la communication avec les parents. Planifier la mise en place de mécanismes d information mensuellement pour les parents. (téléphone, courriel, lettre, mémo) Phase 4 Révision récurrente du plan d intervention A) Révision du plan d intervention Mettre à contribution en consultant ou en informant le parent et l élève. Planifier des rencontres formelles de bilan. S interroger sur les objectifs actuels. Prévoir des mécanismes efficaces de circulation de l information. Reconduire le plan d intervention lorsque l une ou l ensemble des situations conditionnelles à l élaboration sont toujours présentes sinon : Fermer le plan d intervention : informer le parent Page 5

6 Voici des exemples de lettres qui peuvent être envoyés aux parents. INSÉRER LE LOGO DE L ÉCOLE NOM DE L ÉCOLE Adresse complète de l école Tél : (XXX) XXX-XXXX, Télécopieur : (XXX) XXX-XXXX Courriel de l école Chers parents, Vous trouverez ci-joint le projet de plan d intervention révisé de votre enfant par l équipe d intervention. Si ce dernier répond à vos préoccupations, nous vous demandons de le signer et de nous le retourner à l école par l entremise de votre enfant. S.V.P. veuillez signer le plan original et conserver la copie pour vos dossiers. Si vous avez des questions ou si vous souhaitez rencontrer l équipe d intervention pour obtenir des éclaircissements ou apporter des modifications, vous pouvez communiquer avec l enseignant(e) de votre enfant au 819-XXX-XXXX. Il nous fera plaisir de tenter de répondre à vos attentes. Merci de votre entière collaboration, Directrice adjointe ou directeur adjoint Page 6

7 INSÉRER LE LOGO DE L ÉCOLE NOM DE L ÉCOLE Adresse complète de l école Tél : (XXX) XXX-XXXX, Télécopieur : (XXX) XXX-XXXX Courriel de l école Le, Madame, Monsieur, OBJET : BILAN DES INTERVENTIONS VIA LE P.I.A. DE Nous vous transmettons aujourd hui le bilan des interventions qui ont été réalisées par nos intervenants via le plan d intervention (P.I.A.) de votre enfant. Pour chacun des besoins prioritaires ciblés, nous avons dressé un bilan. Nous vous invitons à en prendre connaissance. Si le document vous convient, je vous demande de le signer et de le retourner au plus tard le. Nous vous en ferons parvenir une copie par la suite. Si par contre, vous désirez apporter des modifications ou échanger sur certains aspects y figurant, je vous invite à me contacter (819-XXX-XXXX) avant le. Je me ferai un plaisir de planifier une rencontre avec vous et les divers intervenants impliqués. Merci à l avance de l attention que vous porterez à ce document. Espérant le tout conforme à vos attentes, veuillez accepter, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures., Directeur ou directrice Page 7

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006 Le plan d intervention au service de la réussite de l élève 16 février 2006 Services éducatifs 1 La nature du plan d intervention Le plan d intervention a pour objectif d aider l élève qui, parce qu il

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires.

Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires. Guide de soutien pour l élaboration des normes et modalités d évaluation des écoles primaires. Mise à jour actualisée en fonction des modifications au Régime pédagogique entrant en vigueur le 1 er juillet

Plus en détail

Le plan d intervention: une démarche concertée. Document réalisé par Valérie Doyon, vice-présidente Lilianne Touchette, secrétaire

Le plan d intervention: une démarche concertée. Document réalisé par Valérie Doyon, vice-présidente Lilianne Touchette, secrétaire Le plan d intervention: une démarche concertée Document réalisé par Valérie Doyon, vice-présidente Lilianne Touchette, secrétaire Qu est-ce que le plan d intervention? Le PI est la démarche que toutes

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

(document de soutien)

(document de soutien) Considérations pour établir les mesures d adaptation à mettre en place en situation d évaluation (document de soutien) Mai 2011 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Direction de l adaptation

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Le début de l année scolaire est une période de l année très intense pour les enseignants. Dans le but de soutenir les enseignants en insertion professionnelle,

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES 209 GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES TABLE DES MATIÈRES Pages OBJECTIFS... 1 SECTION I - CLAUSES INTERPRÉTATIVES... 1 SECTION II - DISPOSITIONS GÉNÉRALES...

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC)

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) Par : Joanne Dumont Commission scolaire de Laval Jacinthe Parent et Claire Soucy Direction des Services pédagogiques

Plus en détail

Une appropriation renouvelée du plan d'intervention

Une appropriation renouvelée du plan d'intervention Une appropriation renouvelée du plan d'intervention COMITÉ CSEHDAA 28 octobre 2013 Plan de la présentation 1. Mot de bienvenue 2. Mythe ou réalité? 3. Les 4 phases du plan d intervention 4. Qui? Quand?

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

2014-2015. Programme régional de formation

2014-2015. Programme régional de formation 2014-2015 Programme régional de formation L E C A D R E, U N G E S T I O N N A I R E D E P E R S O N N E S D A N S U N C O N T E X T E D E R É S E A U X D E S E R V I C E S À L A P O P U L A T I O N À

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : 819 822-5540 Télécopieur : 819 822-5286 Le concept de besoin Dans

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES

NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES Communication Qualité de la langue École L Odyssée secteur primaire 2015-2016 1 P a g e TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Objet du document 3 Buts du document

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

Rencontre de travail sur les normes et modalités

Rencontre de travail sur les normes et modalités Rencontre de travail sur les normes et modalités Modification des normes et modalités des écoles en fonction des nouvelles orientations en évaluation 2012 VERSION DU SECRÉTAIRE Intention de la rencontre

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES ÉDUCATIFS AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE

POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES ÉDUCATIFS AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES ÉDUCATIFS AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE Version officielle adoptée à la séance ordinaire du Conseil

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01).

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01). RECUEIL DE GESTION SECTEUR DIRECTION GÉNÉRALE IDENTIFICATION CODE : 5211-03-03 TITRE : PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES DOSSIERS DES ÉLÈVES DU PRÉSCOLAIRE, DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE Adoption : Le

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Méthodologie 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Outil et méthodologie 2 Table des matières 3 Table des matières (suite) 4 Aperçu de l outil Évaluation des capacités de la GI 5 Contexte

Plus en détail

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre.

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre. ECOLE FORMULAIRES LETTRE TYPE DE PROSPECTION POUR LES ECOLES Objet mentionné sur la lettre : Proposition d organisation de journée découverte Cette lettre peut être adressée de manière circulaire à toutes

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles + SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles Formation générale des jeunes (FGJ) Formation générale des adultes (FGA) Formation professionnelle (FP) Édition

Plus en détail

Perception des créances

Perception des créances Code : 1517-04-14-01 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE x Perception des créances Date d approbation : 15 avril 2014 Service dispensateur : Ressources financières Date d entrée en vigueur : 16 avril

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion et d évaluation des programmes

Politique institutionnelle de gestion et d évaluation des programmes Politique institutionnelle de gestion et d évaluation des programmes Politique adoptée au conseil d administration le 12 juin 2000 Politique révisée le 11 juin 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1.

Plus en détail

Service national du RÉCIT en adaptation scolaire Offre de services pour l année 2015-2016

Service national du RÉCIT en adaptation scolaire Offre de services pour l année 2015-2016 Service national du RÉCIT en adaptation scolaire Offre de services pour l année 2015-2016 Le Service national du RÉCIT en adaptation scolaire présente son offre de services pour l année scolaire 2015-2016.

Plus en détail

Une fois signé, nous le faire parvenir par télécopieur au 514 380-8894 ou par courriel à taxe@csdgs.qc.ca.

Une fois signé, nous le faire parvenir par télécopieur au 514 380-8894 ou par courriel à taxe@csdgs.qc.ca. Section Notaires Inscription au site Internet de consultation Vous pouvez vous inscrire au site Internet de consultation en remplissant et en signant le formulaire de convention d utilisation de renseignements

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

Processus commercial Expertise Nat

Processus commercial Expertise Nat commercial Expertise Nat Vérifié par : Arnaud Dequeker Fonction : Responsable Qualité Approuvé par : Patrick Atlan Fonction : Directeur Général Visa : Visa : Référence Edition Date commercial Expertise

Plus en détail

Le comité de programme

Le comité de programme Le comité de programme U n des concepts fondamentaux qui a servi au Renouveau de l enseignement collégial est ce qu il est convenu d appeler l approche programme. Le renouvellement de la convention collective

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE À LA SCOLARISATION À LA MAISON À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA MOYENNE-CÔTE-NORD

PROCÉDURE RELATIVE À LA SCOLARISATION À LA MAISON À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA MOYENNE-CÔTE-NORD PROCÉDURE RELATIVE À LA SCOLARISATION À LA MAISON À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA MOYENNE-CÔTE-NORD Objectif: Préciser les responsabilités de chacun des intervenants en matière de scolarisation à la maison.

Plus en détail

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016 Division du Bureau de l éducation française Édifice Robert-Fletcher 1181, avenue Portage, salle 509, Winnipeg (Manitoba) Canada R3G 0T3 Téléphone : 204 945-6916 télécopie : 204 945-1625 évaluation télécopie

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE. 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage

AIDE-MÉMOIRE. 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage Version du 2 octobre 2015 COMPOSITION ET NOMINATION AIDE-MÉMOIRE 8-9.05 Comité au niveau de l école pour les élèves à risque et les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage A)

Plus en détail

DOCUMENT À CONSERVER, CAR IL CONTIENT PLUSIEURS INFORMATIONS IMPORTANTES QUI VOUS SERONT UTILES TOUT AU LONG DE L ANNÉE SCOLAIRE.

DOCUMENT À CONSERVER, CAR IL CONTIENT PLUSIEURS INFORMATIONS IMPORTANTES QUI VOUS SERONT UTILES TOUT AU LONG DE L ANNÉE SCOLAIRE. DOCUMENT À CONSERVER, CAR IL CONTIENT PLUSIEURS INFORMATIONS IMPORTANTES QUI VOUS SERONT UTILES TOUT AU LONG DE L ANNÉE SCOLAIRE. I.G.A. Coop de Loretteville # de membre de l école du Joli-Bois : 100850

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Le Pont Passeur : D une rive à l autre

Le Pont Passeur : D une rive à l autre Le Pont Passeur : D une rive à l autre «Pour une transition efficace entre le service de garde et le monde scolaire» Portrait de l enfant Nom de l enfant: Vous trouverez ci-joint un portrait global de

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention Nom de l école principale où sera réalisé le projet : Titre du projet : CARACTÉRISTIQUES DE LA DEMANDE DE SUBVENTION Pour quel type de projet faites-vous une demande de subvention? Projet TIC Projet de

Plus en détail

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Service des ressources éducatives Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Pour une école adaptée à tous

Plus en détail

CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON

CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON CHOISIR LES BONS MOTS CLES POUR SON REFERENCEMENT Blog: http://collegedesbruyeres.site50.net/ 1 PRESENTATION DU POSITIONNEMENT A) Promesse ou valeur utilisateur Le site du collège des Bruyères se distinguera

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

LETTRES DE NOTIFICATION PARENTALE PREAVIS ECRIT PAR LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL. (Nom de l élève) Au(x) parents(s)/tuteur(s) de :

LETTRES DE NOTIFICATION PARENTALE PREAVIS ECRIT PAR LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL. (Nom de l élève) Au(x) parents(s)/tuteur(s) de : LETTRES DE NOTIFICATION PARENTALE PREAVIS ECRIT PAR LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL Date : Nom du contact : Ecole : Numéro de téléphone : A : (Nom de l élève) Au(x) parents(s)/tuteur(s) de : Les parents d un

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES

L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Questions Éléments de réponse 1) L

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s il y a lieu)

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA. Note explicative (s il y a lieu) COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s il y a lieu) Code : P 53 SE Rés. : CC-0929 : Le 16 mai 2005 Page : 1 de 8 POLITIQUE SUR LES SERVICES TEMPORAIRES D ENSEIGNEMENT À DOMICILE OU EN

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire

Normes de promotion et de classement pour le passage du primaire au secondaire 2013-2014 ÉCOLE JEAN-DU-NORD INFORMATION CONCERNANT L INSCRIPTION ET LES CHOIX DE COURS PASSAGE PRIMAIRE SECONDAIRE PREMIER CYCLE DU SECONDAIRE ET CHEMINEMENT PARTICULIER Ce document informe les parents

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage 4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage (Résolution : C.C.2010-015) Table des matières Chapitre

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

FEEP NUMÉRO QUATRE. 6 janvier 2003. Objets : Bonne et heureuse année 2003!

FEEP NUMÉRO QUATRE. 6 janvier 2003. Objets : Bonne et heureuse année 2003! SERVICES À L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE FEEP NUMÉRO QUATRE 6 janvier 2003 Objets : 4.1 Journées de validation sur les aspects généraux du Programme de formation 4.2 Session des personnes-ressources des 26

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

La généralisation de l entretien professionnel

La généralisation de l entretien professionnel La généralisation de l entretien professionnel Réunions d information Septembre décembre 2015 Intervenantes du CDG 38 Sylvie FUGIER Responsable de la direction Gestion des personnels Sophie LESREL Responsable

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) Cégep de Saint-Jérôme. Recommandée par la Commission des études le 18 mai 2011

Politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) Cégep de Saint-Jérôme. Recommandée par la Commission des études le 18 mai 2011 Politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) Cégep de Saint-Jérôme Recommandée par la Commission des études le 18 mai 2011 Adoptée à la réunion du Conseil d administration le 21 juin 2011

Plus en détail

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Direction de la sanction des études Info/Sanction FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES NUMÉRO : 10-11-013 OBJET : OMISSION D UN PARAGRAPHE À LA SECTION 5.2.1 DU GUIDE DE GESTION

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Planification stratégique 2016-2021 : sondage auprès des membres

Planification stratégique 2016-2021 : sondage auprès des membres Planification stratégique 2016-2021 : sondage auprès des membres Cher membre, Nous vous demandons de prendre le temps de répondre à notre sondage anonyme et confidentiel. Votre participation au sondage

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport Direktion für Erziehung, Kultur und Sport CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG DESCRIPTION DE FONCTION Enseignant ou enseignante de classe

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier

Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier Code : 2521-02-12-02 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique sur les services temporaires d'enseignement à domicile ou en milieu hospitalier d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur

Plus en détail

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA)

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Prise de contact La prise de contact ne fait pas concrètement partie de la situation d enseignement- apprentissage.

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail