Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 Étude des flux de voyageurs pour le RER A Encadrants : Ektoras Chandakas Fabien Leurent Zoi Christoforou Élèves : Hortense Daguet Mickaël Bergem Arthur Sebes Vincent Cohen Germain Hot Alicia Jacob Sébastien Malaussène Youness Guessous Thomas Ardiet Alexander Klein Romain Martin Antonin Chrétien Camille du Pont de Romémont Léa Vitrac Thibaud Allain Hadrien Charlanes Luc Montaudon Ugo Vollmer

2 Le RER A 25% du trafic RATP 1,4 millions de voyageurs par jour Introduction 1

3 Problématique Objectif théorique de 30 trains par heure aux heures de pointe Limite théorique pour le temps de stationnement : 50 secondes Cadence non respectée: Introduction 2

4 Notre travail 1. Travail en amont 2. Préparation de l étude 3. Analyse des données 4. Modélisation Introduction 3

5 Recherche bibliographique Ce qui a déjà été fait : Études en conditions réelles et en laboratoire Sur les bus : écart vertical, congestion quai, payement Sur le tramway léger : congestion quai, surface du quai Sur les trains légers : volumes faibles à moyens, congestion train quantitative, répartition des voyageurs sur le quai, notion de porte critique, largeur des portes et couloirs, écarts verticaux et horizontaux Ce que nous avons retenu pour l enquête : Collecte de données en conditions réelles Par enquête Niveaux qualitatifs de congestions Notion de couloirs de montée / descente Bibliographie 4

6 Les déterminants Objectif : Déterminer les facteurs susceptibles d influencer la qualité du service afin d élaborer un protocole pour une enquête préliminaire. Nous avons dissocié les interactions sur le terrain en 3 sous-systèmes : Voyageurs Quai Véhicule Déterminants 5

7 Définitions des principaux outils Le Dwell Time -> Durée de stationnement à quai La congestion à quai et dans le train Les couloirs de montée et descente Temps mesurés Les flux Déterminants 6

8 Enquête Travail préliminaire : 2 enquêtes pilotes avec 2 protocoles pour tester nos hypothèses RER A : 3 personnes sur 3 stations Ligne 1 et 14 : 3 personnes sur 3 stations Déroulement de l enquête finale : Le mardi matin : De Nation à la Défense direction la Défense. De 8h00 à 10h00 Le jeudi soir : De la Défense à Gare de Lyon direction Gare de Lyon. De 17h00 à 18h45 Enquête 7

9 Protocole final Enquêteur 1 : Compte le nombre de descentes et les temps de descente. Enquêteur 2 : Compte le nombre de montés ainsi que de chronométrer les temps de montée. Enquêteur 3 : Observe les paramètres généraux Couloir de montée/descente Congestion quai/train Heure d arrivée et mission du train Présence d agent, d événements inattendus Personnes n ayant pas pu monter Enquête 8

10 Congestion à quai Niveau 0 : Il n y a personne sur le quai (ou 1 personne) Niveau 1 : Le quai est presque vide. Il y a très peu de monde dessus. Niveau 2 : Le quai est occupé mais on peut circuler sans difficulté Niveau 3 : Le quai est plein Niveau 4 : Le quai est bondé. Les arrivants ne peuvent même pas accéder au quai Enquête 9

11 Congestion dans le train Description des niveaux de charge du train L estimation a été faite en fonction de la charge dans la zone d entrée du train. Niveau 0 : Seules 2 ou 3 personnes sont debout dans l entrée. Les voyageurs sont totalement libres de leurs mouvements et ne se gênent en rien. Niveau 1 : On peut lire son journal aisément. L espace est occupé. Les voyageurs sont répartis dans la zone d échange sans contact les uns avec les autres. Niveau 2 : Les épaules se touchent. Il devient difficile de se déplacer dans le wagon à cause de la densité de voyageurs. Les couloirs ne sont pas, ou que très peu occupés par des personnes debout. Niveau 3 : Le wagon est plein, mais on peut encore bouger pour prendre son sac à dos par exemple, bien que cela nécessite de gêner ses voisins. Il est impossible de tenir un journal ouvert. Les couloirs sont occupés par des personnes debout. Niveau 4 : Les gens sont écrasés contre la porte et les voyageurs ne peuvent pas bouger à l intérieur du wagon. Le wagon est surchargé et cela devient dangereux. Enquête 10

12 Vidéo Enquête 11

13 Les données Données 12

14 Répartition des volumes mesurés 5224 voyageurs comptés en montée Dont 502 voyageurs qui n'ont pas pu monter * 4814 voyageurs comptés en descente 94 missions «vues» 415 fois au total Sélectionner le domaine d'étude et affiner les recherches Identifier la répartition des volumes entre les gares Données 13

15 Temps de stationnement, HPM Temps entre deux trains, HPM Données 14

16 Analyse des données I ) Dwell Time : étude préliminaire II ) Influence de la congestion sur le flux III ) Étude du phénomène de couloir Analyses 15

17 Dwell Time : étude préliminaire Notion centrale de notre étude : le temps d échange 48 % du Dwell Time Écart type : 19% de la moyenne Analyses 16

18 Mise en évidence d une relation entre temps d échange et congestion Niveau de congestion à quai Niveau de congestion à quai Analyses 17

19 II ) Flux et congestions Analyses 18

20 Les différentes rames MS 61 MI 84 MI 2N MI 09 Analyses 19

21 Comparaison des performances des différents véhicules en montée Flux de montée en fonction du type de véhicule Flux de montée en fonction du type de véhicule pour une congestion train de 3 Faibles flux de montée pour le MI84 Raison probable : agencement du véhicule (espace réduit, strapontins devant les portes ) Analyses 20

22 Réaction en cas de congestion à quai Le flux augmente avec le volume -> effet psychologique sur les voyageurs qui descendent plus vite lorsqu il y a plus de monde Au-delà de 25 descentes : saturation du flux Le flux diminue lorsque la congestion augmente Analyses 21

23 III ) Étude du phénomène de couloir Analyses 22

24 Complexité du comportement des voyageurs Largeur du couloir de descente en fonction du niveau de congestion du quai Flux par file en fonction de la largeur du couloir de descente On remarque que la vitesse de descente d un passager dépend de la largeur du couloir de descente qui elle-même dépend de la congestion à quai. Analyses 23

25 Complexitédu comportement des voyageurs (2) La congestion, par l intermédiaire du couloir de descente influence donc le flux par file (la forme des distributions étant la même) Le comportement des passagers change selon l état du quai en congestion. Mais le flux total reste supérieur en congestion faible. Analyses 24

26 Modélisation Modélisation 25

27 Théorie On étudie la demande en temps et l offre en temps : Demande : Offre : g- et g+ décrivent une loi normale. Espérance µ, écart-type σ Modélisation 26

28 Théorie (2) Erreur ε : ε distribué normalement : moyenne e et écart-type S Conclusion : les K(i) sont i.i.d. et suivent une loi normale. -> estimateur de maximum de vraisemblance Modélisation 27

29 Optimisation sur Excel Utilisation de la fonction solveur pour maximiser la log-vraisemblance (par rapport à µ+, µ-, σ+, σ-, e et S ) Amélioration du résultat : Prise en compte des volumes >3 Réduction des couloirs de montée/descente à 3 maximum µ+ 1,90 µ- 2,03 σ+ 3,52 σ- 5,17 S 0, e 8,96 Modélisation 28

30 Distribution gamma? Modélisation 29

31 Conclusions La congestion à quai est plutôt influencée par le nombre des couloirs de descente Le MI84 semble moins performant en capacité d'échange Explorer d'autres formulations pour le modèlisation Conclusions 30

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 CODATU XI Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 MODELE DE SIMULATION DE FLUX DE VOYAGEURS POUR L ETUDE ET L EXPLOITATION DES STATIONS DE TRAMWAY ET DE BUS ET DE LEURS EQUIPEMENTS COMPORTEMENT DES

Plus en détail

Le trafic du RER A De l observation à la modélisation

Le trafic du RER A De l observation à la modélisation Ecole des Ponts ParisTech 2013 Projet long de Première Année Alexander Klein - Alicia Jacob - Antonin Chrétien - Arthur Sebes - Camille Du Pont De Romemont - Germain Hot - Hadrien Charlanes - Hortense

Plus en détail

LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER

LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER C est en 1995, avec le percement du tunnel du RER D entre Gare de Lyon et Châtelet Les Halles, que le tronçon Châtelet Les Halles - Gare

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Comité Régional de Bourgogne ------

Comité Régional de Bourgogne ------ in Plan Régional de Détection et d Evaluation des Pilotes PLAN REGIONAL DE DETECTION ET D EVALUATION DES PILOTES Comité Régional de la Fédération Française de Cyclisme de Bourgogne Comité Régional de Bourgogne

Plus en détail

irap Flux et stationnement à Roland-Garros

irap Flux et stationnement à Roland-Garros irap Flux et stationnement à Roland-Garros Conclusions du bureau d études IRAP 1 La fréquentation de Roland Garros 2011 En moyenne 28 600 spectateurs par jour Les 8 premiers jours : 34 000/J Les 7 derniers

Plus en détail

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers

Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Ergonomie, Confort et Sécurité des passagers Claude MARIN-LAMELLET Marie-Christine CHEVALIER PFI Innovations dans les transports guidés urbains et régionaux Séminaire du 17/10/2006 Ergonomie, Confort et

Plus en détail

MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES

MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES MODÉLISATION ET GESTION DES BUS: SOLUTIONS INTERMÉDIAIRES ENTRE DES VOIES PARTAGÉES ET RÉSERVÉES Journée «Voies réservées aux TC et au covoiturage» Jeudi 9 avril 2015 au CEREMA Centre-Est Etienne Hans

Plus en détail

Ektoras Chandakas, Fabien Leurent ( 1 ) et Alexis Poulhès Université Paris Est, Laboratoire Ville Mobilité Transport, Ecole des Ponts ParisTech

Ektoras Chandakas, Fabien Leurent ( 1 ) et Alexis Poulhès Université Paris Est, Laboratoire Ville Mobilité Transport, Ecole des Ponts ParisTech Les contraintes de capacité dans les trafics de voyageurs et de véhicules en transport collectif : un modèle de simulation et son application au Grand Paris Ektoras Chandakas, Fabien Leurent ( 1 ) et Alexis

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

Mesurer la performance des lignes de transport public urbain Projet APEROL (PREDIT) Bruno FAIVRE D ARCIER Laboratoire d Economie des Transports

Mesurer la performance des lignes de transport public urbain Projet APEROL (PREDIT) Bruno FAIVRE D ARCIER Laboratoire d Economie des Transports Mesurer la performance des lignes de transport public urbain Projet APEROL (PREDIT) Bruno FAIVRE D ARCIER Laboratoire d Economie des Transports PST Rhône-Alpes Février 2014 Les hypothèses de départ Optimisation

Plus en détail

La régularité sur les lignes exploitées par la RATP

La régularité sur les lignes exploitées par la RATP 2011 Janvier juin N 5 Septembre 2011 Les chiffres de la qualité de service Bulletin d information trimestriel sur la qualité de service des transports en Île-de-France Le quotidien de chaque voyageur dépend

Plus en détail

Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport

Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport Vers la transition énergétique Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport ATEC ITS France 2015 DOCUMENT PUBLIC Modélisation routière à Paris-Charles de Gaulle 1 Introduction Présentations

Plus en détail

Impact des messages "Pic de pollution" affichés sur PMV

Impact des messages Pic de pollution affichés sur PMV Impact des messages "Pic de pollution" affichés sur PMV Myriam Hugot - IFSTTAR Fabrice Reclus - CETE de Lyon 7 janvier 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

Évaluation et modélisation de la propagation vibratoire dans plusieurs immeubles d habitation

Évaluation et modélisation de la propagation vibratoire dans plusieurs immeubles d habitation Évaluation et modélisation de la propagation vibratoire dans plusieurs immeubles d habitation Rencontres Acoustique & Technique Vibrations dans les bâtiments Guillaume Coquel Régie Autonome des Transports

Plus en détail

Audition de Pierre Mongin devant le Conseil d Administration du STIF 06 novembre 2013

Audition de Pierre Mongin devant le Conseil d Administration du STIF 06 novembre 2013 Audition de Pierre Mongin devant le Conseil d Administration du STIF 06 novembre 2013 1 Sommaire 1. Investissements 2. Indicateurs du contrat : Production et qualité de service 2 2013: une nouvelle année

Plus en détail

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne

Un objectif prioritaire : désaturer la ligne Un objectif prioritaire : désaturer la ligne UNE LIGNE 13 AUJOURD HUI SURCHARGÉE La ligne 13 est aujourd hui une ligne surchargée qui accueille près de 610 000 voyageurs par jour. C est la 3 ème ligne

Plus en détail

Je prends le RER. Un outil pédagogique pour apprendre à utiliser le RER à destination des personnes en fauteuil roulant

Je prends le RER. Un outil pédagogique pour apprendre à utiliser le RER à destination des personnes en fauteuil roulant Je prends le RER Un outil pédagogique pour apprendre à utiliser le RER à destination des personnes en fauteuil roulant Depuis plusieurs années, la RATP s est engagée dans une politique d amélioration de

Plus en détail

Une interaction spatiale entre transport de voyageurs et transport de marchandises en milieu urbain : les couloirs de bus parisiens

Une interaction spatiale entre transport de voyageurs et transport de marchandises en milieu urbain : les couloirs de bus parisiens Virginie Augereau INRETS/SPLOTT virginie.augereau@inrets.fr L utilité de l utilitaire? - Atelier du CCFA Paris - 3 décembre 2009 Une interaction spatiale entre transport de voyageurs et transport de marchandises

Plus en détail

Simulation d un système d assurance automobile

Simulation d un système d assurance automobile Simulation d un système d assurance automobile DESSOUT / PLESEL / DACHI Plan 1 Introduction... 2 Méthodes et outils utilisés... 2.1 Chaines de Markov... 2.2 Méthode de Monte Carlo... 2.3 Méthode de rejet...

Plus en détail

EPREUVE DU KIDS. Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle

EPREUVE DU KIDS. Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle EPREUVE DU KIDS Kids Relais vitesse en «épingle» Course de relais en sprint en formule épingle Qualité de vitesse prolongée Maitrise de la manipulation d un témoin Descriptif : - Deux couloirs par équipe

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Temps fort départemental. Géographie CYCLE 3

Temps fort départemental. Géographie CYCLE 3 Temps fort départemental Géographie CYCLE 3 Déroulement: 14h-17h 1. Chaque groupe assiste à un même atelier «construction d une séquence» durant 1h30 2. Intervention de l IEN Pause émargement 3. Apports

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

CNAM 2002-2003 2léments de cours Bonus-malus et Crédibilité

CNAM 2002-2003 2léments de cours Bonus-malus et Crédibilité 1 CNAM 2002-2003 2léments de cours Bonus-malus et Crédibilité Une situation fréquente en pratique est de disposer non pas d un résultat mais de plusieurs. Le cas se présente en assurance, par exemple :

Plus en détail

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire

Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire Optimisation et simulation de l exploitation ferroviaire François Ramond SNCF Innovation & Recherche Journée industrielle GDR RO MACS SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation du système ferroviaire français,

Plus en détail

Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein

Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein Géovisualisation des espace-temps quotidiens Propositions d outils d aide à la réflexion Olivier Klein Chargé de Recherche CEPS/INSTEAD Pôle Géographie et Développement Esch-Belval, Luxembourg 2 Préambule

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

La Voiture. Le métro

La Voiture. Le métro Les transports parisiens Pour se déplacer à Paris, il existe plusieurs moyens de transports. Voici un petit aperçu pour s y retrouver. La Voiture Comme dans beaucoup d autres villes, le trop grand nombre

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Thomas CATTEROU Stage de M1 de l ENS Cachan réalisé à l IRSN Encadrant Georges

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

X. Analyse des Coûts et Planification Financière

X. Analyse des Coûts et Planification Financière X. Analyse des Coûts et Planification Financière Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains X-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception

Plus en détail

II. Terminologie et Relations Fondamentales

II. Terminologie et Relations Fondamentales II. Terminologie et Relations Fondamentales Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains II-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception Analyse

Plus en détail

NOUVELLE VERSION : TUNNEL LGV PACA SOUS MARSEILLE : Privilégier la construction d'un RER sous Marseille au lieu d un tunnel pour la LGV.

NOUVELLE VERSION : TUNNEL LGV PACA SOUS MARSEILLE : Privilégier la construction d'un RER sous Marseille au lieu d un tunnel pour la LGV. NOUVELLE VERSION : TUNNEL LGV PACA SOUS MARSEILLE : Privilégier la construction d'un RER sous Marseille au lieu d un tunnel pour la LGV. Si beaucoup d'élus vantent la LGV PACA comme infrastructure indispensable,

Plus en détail

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 INTRODUCTION Savoir tirer au Basket-Ball se traduit par la notion d adresse et la mise en place

Plus en détail

DIGITAL COVER GARE LA DEFENSE > Couverture de la gare de La Défense

DIGITAL COVER GARE LA DEFENSE > Couverture de la gare de La Défense DIGITAL COVER GARE LA DEFENSE > Couverture de la gare de La Défense Une communication locale sur une partie des mobiliers numériques de La Défense Les 9 mobiliers sélectionnés permettent de communiquer

Plus en détail

Prendre le bus. Un outil pédagogique pour utiliser le bus à destination des personnes âgées

Prendre le bus. Un outil pédagogique pour utiliser le bus à destination des personnes âgées Prendre le bus Un outil pédagogique pour utiliser le bus à destination des personnes âgées Les étapes de votre parcours 1 Vous préparez votre voyage 4 Vous montez dans le bus 2 Vous repèrez votre point

Plus en détail

Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération

Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération Colloque France Stratégie-CGEDD-CGI 22 octobre 2015 2 Le projet et ses horizons de mise en oeuvre Des fréquences élevées et une intermodalité forte

Plus en détail

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une

L espace Rhin-Rhône va connaître, dès décembre 2011, une observatoire Usages et usagers du transport ferriviaire : les principaux enseignements de «l enquête gare» Guillaume Carrouet, ThéMA, CNRS-UMR 49, Université de Bourgogne L espace Rhin-Rhône va connaître,

Plus en détail

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE

TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE SYNDICAT DES TRANSPORTS D ÎLE-DE-FRANCE TRANSPORT EN COMMUN EN SITE PROPRE DU VAL DE SEINE Projet inscrit pour les études au Contrat de Plan 2000-2006 entre l État et la Région Ile de France Schéma de

Plus en détail

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Direction de l Exploitation Offre Ferroviaire 10-01-2014 Thomas WEHRLE COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Présidé par M. Pierre SERNE, Vice-président du conseil régional

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé

Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé P.16 Les SSIAD de l échantillon représentent environ 1.8% des SSIAD et 2.4% des places installées. Les tarifs des soins

Plus en détail

Informations supplémentaires à obtenir du groupe CIMA+ concernant la circulation et le stationnement (22-23) 6 mars

Informations supplémentaires à obtenir du groupe CIMA+ concernant la circulation et le stationnement (22-23) 6 mars Informations supplémentaires à obtenir du groupe CIMA+ concernant la circulation et le stationnement (22-23) 6 mars Le Comité de travail sur l évaluation des études de circulation et de stationnement a

Plus en détail

Système d aide à la décision pour la gestion du trafic en temps réel, basé sur la simulation de trafic, l implémentation à San Diego.

Système d aide à la décision pour la gestion du trafic en temps réel, basé sur la simulation de trafic, l implémentation à San Diego. Système d aide à la décision pour la gestion du trafic en temps réel, basé sur la simulation de trafic, l implémentation à San Diego. Emmanuel Bert*, TSS-Traffic Simulation Systems Alexandre Torday, TSS-Traffic

Plus en détail

Dijon 11. Configuration du site. Principales localisations Vues du site. Parc stationnement. Gare routière. Parvis, mail, stationnement

Dijon 11. Configuration du site. Principales localisations Vues du site. Parc stationnement. Gare routière. Parvis, mail, stationnement 1 Le mail central 2 Accès ord du souterrain 3 Parc de stationnement sur deux niveaux Principales localisations Vues du site Gare routière Bâtiment voyageurs Gare SCF Accès souterrain 3 2 1 Parc stationnement

Plus en détail

Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage

Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage Conférence de presse du 3 juillet 2008 Présentation du conseiller d'etat François Marthaler, chef du Département des infrastructures Flash-back...

Plus en détail

Éco-conception du stationnement en milieu urbain

Éco-conception du stationnement en milieu urbain Chaire Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Éco-conception du stationnement en milieu urbain Houda BOUJNAH, houda.boujnah@enpc.fr Fabien Leurent, fabien.leurent@enpc.fr Laboratoire

Plus en détail

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE PLAN Architecture GVA et NGVA SDF dans Architecture GVA

Plus en détail

Dossier de Presse. Du vendredi 4 juin 2010. Les 24 Heures du Mans 2010

Dossier de Presse. Du vendredi 4 juin 2010. Les 24 Heures du Mans 2010 Dossier de Presse Du vendredi 4 juin 2010 Les 24 Heures du Mans 2010 Les points forts 2010 Durant toute la semaine des 24 Heures du Mans la SETRAM propose un dispositif adapté, pour permettre aux nombreux

Plus en détail

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs?

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? 2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? Le réseau ferroviaire et son incidence sur les flux air/fer. Alain Sauvant (Directeur de la Stratégie - RFF) «Les différents modes

Plus en détail

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE IPSOS AVRIL 2015 1 CONTEXTE DU QUESTIONNAIRE Les entreprises des salariés interrogés font partie de la

Plus en détail

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain La vidéo protection à la RATP Réalités d aujourd hui et perspectives de demain Evolution des systèmes vidéo Les systèmes vidéo un outil au service de la gestion du risque 1970 1995-96 1999 2002 2006 Surveillance

Plus en détail

Drives : des stratégies opératives qui nuisent à la santé

Drives : des stratégies opératives qui nuisent à la santé Drives : des stratégies opératives qui nuisent à la santé Dr Sophie Muller, médecin du travail Jean-Pierre Brion, ergonome Absence de conflits d intérêts déclarés par les intervenants Contexte Développement

Plus en détail

ANALYSE DE LA MOBILITE A L ECHELLE REGIONALE

ANALYSE DE LA MOBILITE A L ECHELLE REGIONALE ANALYSE DE LA MOBILITE A L ECHELLE REGIONALE Exploitation régionale des enquêtes ménages déplacements 2007-2009 ETUDE en Cours Présentation des premiers résultats Court Débat ORT 5 mai 2011 Logo région

Plus en détail

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose.

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. L. GUIGUES EDF/SEPTEN 12-14 avenue Dutriévoz 69628 Villeurbanne Cedex RESUME PANTHERE est un

Plus en détail

LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY

LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY Étude ORLY (ADP) LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY ETUDES PREALABLES FONCTIONNELLES ET TECHNIQUES Juillet 2010 INTRODUCTION Le 29 avril 2009, le Président de la République a annoncé dans son

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

V-Fond. 28 jours mercredi 27 150. Un réseau qui accompagne les utilisateurs du Métro-RER!

V-Fond. 28 jours mercredi 27 150. Un réseau qui accompagne les utilisateurs du Métro-RER! V-Fond Un réseau qui accompagne les utilisateurs du Métro-RER! Affichez vous à l intérieur des rames de métro et touchez ainsi une audience disponible et réceptive à vos messages. Un temps d exposition

Plus en détail

DESCRIPTIONS DES CODES DES MOUVEMENTS DE TRAINS EN GARE DE PARIS EST

DESCRIPTIONS DES CODES DES MOUVEMENTS DE TRAINS EN GARE DE PARIS EST DESCRIPTIONS DES CODES DES MOUVEMENTS DE TRAINS EN GARE DE PARIS EST Dans les tableaux des circulations, chaque mouvement est codé selon les règles décrites ci-dessous. Numéro mouvement à ; Dernier chiffre

Plus en détail

CHÂTEAU ROUGE. DOSSIER DE PRÉSENTATION Agrandissement et rénovation de la station DOSSIER DE PRÉSENTATION

CHÂTEAU ROUGE. DOSSIER DE PRÉSENTATION Agrandissement et rénovation de la station DOSSIER DE PRÉSENTATION Département de maîtrise d ouvrage des projets Maîtrise d ouvrage des infrastructures de transport et des espaces voyageurs DOSSIER DE PRÉSENTATION e CHÂTEAU ROUGE DOSSIER DE PRÉSENTATION Agrandissement

Plus en détail

THNS 2013 Développement potentiel du covoiturage

THNS 2013 Développement potentiel du covoiturage THNS 2013 Développement potentiel du covoiturage Présentation du CERTU Christophe SAROLI - CERTU Le CERTU est une agence qui dépend du MEDDE (Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie).

Plus en détail

Forum THNS 2012 Shanghai

Forum THNS 2012 Shanghai Forum THNS 2012 Shanghai Études sur les éléments et l aménagement d un hub de transports intégré Yang Lixin, Troisième Institut d inspection et de design du Groupe des chemins de fer Co., Ltd, Université

Plus en détail

Pascal Contremoulins. Pascal Contremoulins Colloque «Le transport interurbain et la sécurité routière» 22/06/2015

Pascal Contremoulins. Pascal Contremoulins Colloque «Le transport interurbain et la sécurité routière» 22/06/2015 22/06/2015 LE RESEAU CONCEDE Colloque «Le transport interurbain et la sécurité routière» 22/06/2015 2 LE TRAFIC Répartition du trafic VL et PL (y compris les bus) sur les autoroutes concédées en 2014:

Plus en détail

Système intelligent du BRT de Urumqi

Système intelligent du BRT de Urumqi Système intelligent du BRT de Urumqi SUN Lian, Centre de recherche des projets de trafic de la municipalité d Ürümqi Le système de BRT à Ürümqi Ürümqi est situé au nord de la région autonome Ouïgoure du

Plus en détail

Eurotunnel Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait)

Eurotunnel Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait) Strategy Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait) Décembre 2013 Synthèse (1/3) Contexte et objectif Le trafic ferroviaire voyageur dans le Tunnel Sous La Manche était de 9,91mpax en 2012, constitué

Plus en détail

Exemple de réhabilitation viaduc d Austerlitz. Septembre 2014. Par J-F Douroux RATP / Dépt.GDI

Exemple de réhabilitation viaduc d Austerlitz. Septembre 2014. Par J-F Douroux RATP / Dépt.GDI Exemple de réhabilitation viaduc d Austerlitz Septembre 2014 Par J-F Douroux RATP / Dépt.GDI VIADUC D AUSTERLITZ SOMMAIRE 1 - Description de la construction et des renforcements 2 - La pathologie, analyse

Plus en détail

UN TRAM POUR LUXEMBOURG

UN TRAM POUR LUXEMBOURG UN TRAM POUR LUXEMBOURG Pourquoi le tram? Une nécessité : Flux de travailleurs frontaliers 3 Une nécessité : Effet entonnoir 4 L impact sur l environnement Comparaison des modes de transport Faible consommation

Plus en détail

Simulation dynamique du trafic

Simulation dynamique du trafic Simulation dynamique du trafic Présentation au CETE Méditerranée le 15 JUIN 2007 Christine BUISSON LICIT Objectifs de la présentation Vous proposer une boite à outil minimale de questions à se poser pour

Plus en détail

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale.

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Introduction : L aéroport de Roissy est un hub mondial c est-à-dire une plateforme aéroportuaire qui permet la

Plus en détail

Les déplacements à Bron et dans l agglomération lyonnaise Tramway, vélo v, voiture : changements et permanences dans nos mobilités quotidiennes et

Les déplacements à Bron et dans l agglomération lyonnaise Tramway, vélo v, voiture : changements et permanences dans nos mobilités quotidiennes et Les déplacements à Bron et dans l agglomération lyonnaise Tramway, vélo v, voiture : changements et permanences dans nos mobilités quotidiennes et impacts sur nos émissions de CO2 Introduction: Qu est-ce

Plus en détail

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS Rencontres francophones Est-Ouest de socio-économie des transports Montréal

Plus en détail

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE Le but d une expérience de laboratoire est souvent de vérifier un résultat théorique à l aide d un montage. Puisqu il est impossible (sinon très rare)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE du 21 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE du 21 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE du 21 janvier 2015 Tramway : des terminus «partiels» pour transporter plus de passagers L ouverture des premières extensions de lignes de tramway s accompagne de la mise en service, échelonnée

Plus en détail

VII. Suivi de la qualité. données

VII. Suivi de la qualité. données VII. Suivi de la qualité de service et collecte des données Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains VII-1 Les briques pour la planification et l analyse

Plus en détail

DIGITAL Roissy Charles de Gaulle 2 TGV > Cibler une clientèle internationale

DIGITAL Roissy Charles de Gaulle 2 TGV > Cibler une clientèle internationale DIGITAL Roissy Charles de Gaulle 2 TGV > Cibler une clientèle internationale Communication locale sur l ensemble des mobiliers de la gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV. 12 mobiliers ciblant les voyageurs

Plus en détail

LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES. CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème )

LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES. CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème ) LES TRACES ECRITES ORGANISATION ET GESTION DE DONNEES CYCLE 3 ET CYCLE D'ADAPTATION (6 ème ) IA 58 - Groupe départemental science Traces écrites «Organisation et gestion de données» cycle 3 et cycle d

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Téléphonie mobile comme indicateur de localisation de population

Téléphonie mobile comme indicateur de localisation de population Observation dynamique de la densité de population à partir de la téléphonie mobile - Etude de cas sur le Territoire de Belfort Séminaire sur les recueils de données organisé par le CERTU : Paris, le 25

Plus en détail

IFSTTAR 9 décembre 2015. PRl DROSOFILES «Partenariat ONERA-SNCF: des systèmes de drones pour la surveillance du réseau"

IFSTTAR 9 décembre 2015. PRl DROSOFILES «Partenariat ONERA-SNCF: des systèmes de drones pour la surveillance du réseau IFSTTAR 9 décembre 2015 PRl DROSOFILES «Partenariat ONERA-SNCF: des systèmes de drones pour la surveillance du réseau" Florent Muller (ONERA) 1 PRI DROSOFILES: présentation générale DROSOFILES = DROnes:

Plus en détail

Module B File indienne

Module B File indienne TABLE DES MATIÈRES FILE INDIENNE RELAIS PAR LA GAUCHE RELAIS PAR LA DROITE ÉCHELON SIMPLE RELAIS PAR LA GAUCHE RELAIS PAR LA DROITE ÉCHELON SIMPLE AVEC FILE NON PROTÉGÉE RELAIS DE DESCENTE COMMENT NE PAS

Plus en détail

Segment : Amont Module : Poste de travail et gestion de la production Tannerie-Mégisserie TERMES DE RÉFÉRENCE

Segment : Amont Module : Poste de travail et gestion de la production Tannerie-Mégisserie TERMES DE RÉFÉRENCE Segment : Amont Module : Poste de travail et gestion de la production Tannerie-Mégisserie TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 POPULATION CONCERNEE... 2 PRE-REQUIS

Plus en détail

Des services innovants pour l'industrie automobile

Des services innovants pour l'industrie automobile AUTOMOBILE Des services innovants pour l'industrie automobile www.daher.com Concepteur et pilote de services Le secteur automobile est un atout industriel majeur de l Europe. En réduisant les cycles logistiques

Plus en détail

Gestion de tâches dans un centre d appels multicanal

Gestion de tâches dans un centre d appels multicanal Gestion de tâches dans un centre d appels multicanal Thèse de Benjamin Legros, Encadrée par Oualid Jouini, Directeur de thèse: Yves Dalery Etude en collaboration avec Ger Koole Participation de l entreprise

Plus en détail

Du coup de pied Au jeu au pied

Du coup de pied Au jeu au pied Du coup de pied Au jeu au pied 1 ère Assises du Rugby Catalan Millas - 8 JUIN 2013 Introduction EVOLUTION: Les coupes du Monde de 1999 à 2011. Arrivées de nouvelles techniques de frappe POUQUOI? Adaptation

Plus en détail

Nombre de séances prévues : 1. Cycle : 2 Niveau : CP/CE1. Champs disciplinaire : E.P.S. Date :

Nombre de séances prévues : 1. Cycle : 2 Niveau : CP/CE1. Champs disciplinaire : E.P.S. Date : Cycle : 2 Niveau : CP/CE1 Champs disciplinaire : E.P.S Titre de la séquence : La course de vitesse : évaluation diagnostique Compétence(s) disciplinaire(s) pour la séquence : Réaliser une action que l

Plus en détail

Le transport régional voyageurs Synthèse

Le transport régional voyageurs Synthèse Le transport régional voyageurs Synthèse SNCF Région de Marseille Direction du Transport Public Note de synthèse TER.doc Le transport régional voyageurs Note de synthèse 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS L'objectif

Plus en détail

VERSION DU 11 juin 2015

VERSION DU 11 juin 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE INFORMATION CO 2 DES PRESTATIONS DE TRANSPORT METHODOLOGIE GENERALE VERSION DU 11 juin 2015 1. METHODOLOGIE A. Comment est estimée l empreinte CO 2 de votre trajet? 1.

Plus en détail

Modèles transport-urbanisme Fiches synthétiques SIMBAD. Modèle de dynamique urbaine désagrégé

Modèles transport-urbanisme Fiches synthétiques SIMBAD. Modèle de dynamique urbaine désagrégé Modèles transport-urbanisme Fiches synthétiques SIMBAD Identité du modèle : Nature Voyageurs / Marchandises Sur quoi porte le modèle d'urbanisme? Modes de transports Modèle agrégé/désagrégé? Modèle d'occupation

Plus en détail

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer B. Pouponneau1, L.Thiebaud 2, C. Conseil3, P.Vigne4, J.Christin5, C. Périard1, S. Martinoni-Lapierre1 Météo-France, Toulouse, France

Plus en détail

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 Sommaire Introduction... 15 Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 1 Contrôle de gestion et nouveaux outils de pilotage... 20 1. La démarche du contrôle de gestion... 20

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

LE CONTRE LA MONTRE INDIVIDUEL

LE CONTRE LA MONTRE INDIVIDUEL LE CONTRE LA MONTRE INDIVIDUEL 1. Définition 2. Analyse de la discipline 3. Facteurs de la performance 4. Les derniers préparatifs 5. L échauffement 6. A long terme Epreuve de vérité Définition Coureur

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

D après une idée originale de: N. Krantz Oct. 2009 - mise en forme: Février 2012

D après une idée originale de: N. Krantz Oct. 2009 - mise en forme: Février 2012 D après une idée originale de: N. Krantz Oct. 2009 - mise en forme: Février 2012 Mon objectif est de rejoindre Paris en partant de Bordeaux N. Krantz Mise en forme achevée le 26/2/2012 2 1 er niveau de

Plus en détail

Tests expérimentaux d'un variateur industriel sur le Benchmark Commande sans capteur de la machine asynchrone

Tests expérimentaux d'un variateur industriel sur le Benchmark Commande sans capteur de la machine asynchrone Tests expérimentaux d'un variateur industriel sur le Benchmark Commande sans capteur de la machine asynchrone D. TRAORE 1, A. GLUMINEAU 1, L. LORON 2 1 Institut de Recherche en Communications et Cybernétique

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE PIECE 9 EVALUATION DE L INTERET SOCIO-ECONOMIQUE 1 Cadrage de l évaluation économique et sociale du projet... 269 2 Prévisions de trafic

Plus en détail