OPALE Observatoire de la privation de liberté et des sanctions et mesures appliquées dans la communauté

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OPALE Observatoire de la privation de liberté et des sanctions et mesures appliquées dans la communauté"

Transcription

1 CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Séminaire «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» OPALE Observatoire de la privation de liberté et des sanctions et mesures appliquées dans la communauté DÉCÈS SOUS ÉCROU en 2013 et évolutions Sur la base des données fournies par l administration pénitentiaire Pierre V. Tournier Directeur de recherches au CNRS - 11 mars Pierre V. Tournier, Centre d histoire sociale du XXe siècle, 43, rue Guy Môquet PARIS, Tél ,

2 2 Décès sous écrou en 2013 et évolution Pierre V. Tournier 1 En 2013, 242 décès sous écrou ont été recensés par l Administration pénitentiaire, toutes causes confondues, pour une population moyenne de personnes sous écrou ; ce qui donne un taux de mortalité sous écrou de 31 p S agit-il de décès naturels, de suicides, d homicides? C est la première question qui se pose. Ce n est pas la seule 2. Rappelons que la population sous écrou est constituée de personnes au 1 er janvier 2014, (France entière). Elle se compose de prévenus détenus (16 622), de condamnés détenus (50 453), de condamnés non détenus (10 808). Parmi ces derniers, on compte condamnés placés sous surveillance électronique en aménagement de peine, 570 condamnés placés sous surveillance électronique en fin de peine et 647 condamnés en placement à l extérieur, sans hébergement pénitentiaire. Ajoutons que, parmi les condamnés détenus, certains bénéficient d un régime de semiliberté (1 765) ou d un placement à l extérieur, avec hébergement pénitentiaire (375), sans parler des bénéficiaires de permissions de sortir. En 2013, sur les 242 décès sous écrou enregistrés par la direction de l administration pénitentiaire, on compte 130 décès naturels, 111 suicides - en détention ou hors détention - et 1 homicide - en détention -. Mesurant la fréquence de survenu d un événement dans une population donnée (assimilable à un risque), les taux de mortalité ou de suicide s obtiennent en rapportant le nombre d événements décès ou suicides de l année, à la population susceptible de courir ce risque. Comme estimation de la population sous écrou, nous avons pris la moyenne arithmétique des effectifs en début d année et en fin d année. La meilleure estimation du nombre moyen de personnes sous écrou l année n serait le nombre dit d «écroués-année» : on détermine le nombre total des journées passées sous écrou par l ensemble des personnes ayant passé au moins une journée sous écrou au cours de l année de référence ; le nombre d écroués-année s obtient alors en divisant ce nombre de journées passées sous écrou par 365 (366 les années bissextiles). Mais nous ne disposons pas de données pour ce faire. Depuis 2005, le taux de mortalité sous écrou fluctue entre 31 et 41 pour , le taux de suicide variant de 14 à 21 pour (Tableau 1). 1 Directeur de recherches au CNRS, Centre d histoire sociale du XXe siècle (Université Paris 1), 2 Actualisation de Tourneir P.V., «Décès sous écrou (France 2011)», in Rapport 2011 de l Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), Chapitre «Réponses pénales», Editions du CNRS, 2011,

3 3 Tableau 1. - Décès sous écrou depuis Total Suicides sous écrou Décès naturels sous écrou Homicides (en détention) Nb de personnes sous écrou au 1 er janvier Nb moyen de personnes sous écrou Taux de mortalité sous écrou p Taux de suicide sous écrou p Total Suicides sous écrou Décès naturels sous écrou Homicides (en détention) Nb de personnes sous écrou au 1 er janvier Nb moyen de personnes sous écrou Taux de mortalité sous écrou p Taux de suicide sous écrou p Sur la base des données fournies par l administration pénitentiaire

4 4 Tableau 2. - Suicides sous écrou depuis 1989 Remarque : Le taux de suicides sous écrou observé en 2013 (14 p ) correspond à un minimum depuis Suicides sous écrou Ecroués au 1 er janv Nb moyen d écroués Taux de suicide sous écrou pour Suicides sous écrou Ecroués au 1 er janv Nb moyen d écroués Taux de suicide sous écrou pour Suicides sous écrou Ecroués au 1 er janv Nb moyen d écroués Taux de suicide sous Ecrou pour Suicides sous écrou 111 Ecroués au 1 er janv Nb moyen d écroués Taux de suicide sous écrou pour Sur la base des données fournies par l administration pénitentiaire

5 5 Tableau 3. - Suicides sous écrou depuis 2009 : Lieu du passage à l acte, lieu du décès Remarque : En 2013, sur les 111 suicides sous écrou recensés, 97 correspondent à un passage à l acte en détention : dans 89 cas le décès a eu lieu en détention et dans 8 cas à l hôpital Ensemble des suicides sous écrou Passage à l acte en détention Passage à l acte et décès en détention Passage à l acte en détention et décès à l hôpital Passage à l acte hors détention Passage à l acte sous PSE (1) Passage à l acte en PS (1), chantier extérieur, tribunal ,5 Passage et décès à l hôpital , Ensemble des suicides sous écrou , ,0 Passage à l acte en détention Passage à l acte et décès en détention Passage à l acte en détention et décès à l hôpital Passage à l acte hors détention , Passage à l acte sous PSE (1) Passage à l acte en PS (1), chantier extérieur, tribunal. 4,1 3 3 Passage et décès à l hôpital 2 1, Ensemble des suicides sous écrou ,0 Passage à l acte en détention Passage à l acte et décès en détention Passage à l acte en détention et décès à l hôpital Passage à l acte hors détention Passage à l acte sous PSE (1) Passage à l acte en PS (1), chantier extérieur, tribunal 2 2 Passage et décès à l hôpital 7 6 (1) PSE : placement sous surveillance électronique ; PS : permission de sortir.

6 6 Tableau 4. - Suicides sous placement sous surveillance électronique (PSE) depuis 2006 Remarque : En 2013, 5 suicides ont concerné des condamnés placés sous surveillance électronique, ce qui correspond à un taux de suicide de 5 p , nettement plus faible que ceux de 2010 ou Nb de suicides n.d PSE au 1 er janvier PSE moyen Taux de suicide p ,6 10 2,5 12 n.d Nb de suicides 9 5 PSE au 1 er janvier PSE moyen Taux de suicide p ,0 n.d. non disponible Tableau 5. - Suicides sous écrou selon la catégorie pénale depuis 2009 Remarque : En 2013, le taux de suicides sous écrou est deux fois plus élevé chez les prévenus que chez les condamnés : 24 p contre 12 p Suicides sous écrou Suicides de Prévenu Suicide de condamnés Personnes sous écrou au 1 er janvier Prévenus sous écrou au 1 er janvier Condamnés sous écrou au 1 er janvier Nb moyen de personnes sous écrou Nb moyen de prévenus sous écrou Nb moyen de condamnés sous écrou Taux de suicide sous écrou p Taux de suicide des prévenus sous écrou p Taux de suicide des condamnés sous écrou p

7 7 Tableau 6. Suicides sous écrou selon le sexe depuis 2009 Remarque : Même s ils sont évidemment peu nombreux, en valeur absolu, les suicides de femmes placées sous écrou ont fortement augmenté ces trois dernières années. Ainsi en 2013, le taux de suicides pour les femmes est de 22 p contre 14 pour les hommes Suicides sous écrou Suicides des hommes Suicide des femmes Personnes sous écrou au 1 er janvier Hommes sous écrou au 1 er janvier Femmes sous écrou au 1 er janvier Nb moyen de personnes sous écrou Nb moyen d hommes sous écrou Nb moyen de femmes sous écrou Taux de suicide sous écrou p Taux de suicide des hommes sous écrou p Taux de suicide des femmes sous écrou p ,4 8,

8 8 Tableau 7. - Suicides sous écrou selon l âge depuis 2009 Remarque : Nous ne disposons pas encore de la répartition par âge de la population sous écrou au 1 er janvier 2014, nécessaire pour calculer les taux de suicides en 2013 selon l âge. On notera l absence de suicides chez les mineurs en 2012 comme en Suicides sous écrou Suicides des 18 ans et moins Suicide des plus de 18 ans à 20 ans Suicides des plus de 20 ans à 40 ans Suicide des plus de 40 ans Personnes sous écrou au 1 er janvier ans et moins sous écrou au 1 er janvier ? Plus de 18 ans à 20 ans sous écrou au 1 er janvier ? Plus de 20 ans à 40 ans sous écrou au 1 er janvier ? Plus de 40 ans sous écrou au 1 er janvier ? Nb moyen de personnes sous écrou Nb moyen de 18 ans et moins sous écrou ? Nb moyen de plus de 18 ans à 20 ans sous écrou ? Nb moyen de plus de 20 ans à 40 ans sous écrou ? Nb moyen de plus de 40 ans sous écrou ? Taux de de suicide sous écrou p Taux de suicide des 18 ans et moins sous écrou p ,7 0? Taux de suicide des plus de 18 ans à 20 sous écrou p ,1 7,4? Taux de suicide des plus de 20 ans à 40 sous écrou p ? Taux de suicide des plus de 40 ans sous écrou p ?

9 9 Tableau 8. - Suicides sous écrou / passage à l acte en détention : lieu du passage à l acte depuis 2009 Remarque : Sur les 97 suicides perpétrés en détention en 2013, 38 concernent des détenus qui étaient seuls en cellule, soit 40 % ; 17 étaient en quartier disciplinaire (18 %) et 14 dans une cellule doublée, le co-détenu étant absent (14 %) Ensemble En cellule Seul en cellule Cellule doublée, co-détenu absent Cellule doublée, co-détenu présent Autres Quartier arrivant Quartier disciplinaire Quartier d isolement SMPR Quartier mineur, quartier de semi-liberté Ensemble En cellule Seul en cellule Cellule doublée, co-détenu absent Cellule doublée, co-détenu présent Autres Quartier arrivant Quartier disciplinaire Quartier d isolement SMPR Quartier mineur, quartier de semi-liberté Ensemble En cellule Seul en cellule Cellule doublée, co-détenu absent Cellule doublée, co-détenu présent Autres Quartier arrivant Quartier disciplinaire Quartier d isolement SMPR Quartier mineur, quartier de semi-liberté Autres

10 10 Tableau 9. - Suicides sous écrou / passage à l acte en détention selon le type d établissement depuis 2009 Remarque : Le taux de suicides avec passage à l acte en détention est de 16 p en maison d arrêt ou quartier MA, de 12 p en centre de détention ou quartier CD, de 5,9 p en maison centrale ou quartier MC, de 0 dans les autres types d établissements pour peine * Suicides sous écrou, passage à l acte en détention) Suicides en maison d arrêt et quartier maison d arrêt... Suicides en maison d arrêt Suicides en quartier maison d arrêt Suicides en établissements et quartiers pour peine..... Suicides en centre de détention Suicides en quartier centre de détention... Suicides en maison centrale Suicides en quartier maison centrale Suicides en établissement pour mineurs (EPM).. Suicides en CPA ou quartier CPA Suicides en CSL ou quartier CSL Suicide en CNE ou quartier CNE Personnes détenues au 1 er janvier Détenus en maison d arrêt et quartier maison d arrêt au 1 er janvier Détenus en maison d arrêt au 1 er janvier... Détenus en quartier maison d arrêt au 1 er janvier. Détenus en établissements et quartiers pour peine au 1 er janvier Détenus en centre de détention au 1 er janvier.. Détenus en quartier centre de détention au 1 er janvier.... Détenus en maison centrale au 1 er janvier..... Détenus en quartier maison centrale au 1 er janvier... Détenus en établissement pour mineurs (EPM) au 1 er janvier Détenus en CPA ou quartier CPA au 1 er janvier Détenus en CSL ou quartier CSL au 1 er janvier Détenus en CNE et qcne

11 11 Tableau 9. - Suite * Nb moyen de personnes détenues Nb moyen de détenus en maison d arrêt et quartier maison d arrêt Nb moyen de détenus en maison d arrêt Nb moyen de détenus en quartier maison d arrêt... Nb moyen de détenus en établissements et quartiers pour peine Nb moyen de détenus en centre de détention Nb moyen de détenus en quartier centre de détention... Nb moyen de détenus en maison centrale.. Nb moyen de détenus en quartier maison centrale... Nb moyen de détenus en établissement pour mineurs (EPM) Nb moyen de détenus en CPA ou quartier CPA Nb moyen de détenus en CSL ou quartier CSL Nb moyen de Détenus en CNE et qcne Taux de suicide sous écrou, passage à l acte en détention p Taux de suicide en maison d arrêt et quartier maison d arrêt p Taux de suicide en maison d arrêt... Taux de suicide en quartier maison d arrêt p Taux de suicide en établissements et , quartiers pour peine p Taux de suicide en centre de détention p , Taux de suicide en quartier centre de détention p Taux de suicide en maison centrale p , ,9 Taux de suicide en quartier maison centrale p Taux de suicide en établissement pour mineurs (EPM) p Taux de suicide en CPA ou quartier CPA p Taux de suicide en CSL ou quartier CSL p Taux de suicide en CNE et quartier 0 0 CNE p * Suicides en détention, décès en détention

12 12 Tableau Suicides sous écrou / passage à l acte en détention et mode de perpétration depuis 2009 Remarque : En 2013, 92 % des suicides avec passage à l acte en détention ont été perpétrés par pendaison Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Pendaison Absorption de médicaments Coupures Autre * 2012* Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Pendaison Absorption de médicaments Coupures Autre Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Pendaison Absorption de médicaments Coupures. 2 2 Autre (étouffement et feu) * Suicides en détention, décès en détention

13 13 Tableau Suicides sous écrou / passage à l acte en détention et procédure depuis 2009 Remarque : En 2013, 55 % des suicides avec passage à l acte en détention concernent des détenus poursuivis ou sanctionnés pour un délit (procédure correctionnelle) Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Correctionnelle Criminelle Suicides sous écrou, passage à l acte en détention n.d. 100 n.d. 100 Correctionnelle n.d. n.d. Criminelle... n.d. n.d Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Correctionnelle Criminelle n.d. non disponible Tableau Suicides sous écrou / passage à l acte en détention et type d infraction depuis 2009 Remarque : En 2013, 22 % des suicides avec passage à l acte en détention concernent des détenus poursuivis ou sanctionnés pour une infraction à caractère sexuel (délit ou crime) Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Auteur d infraction à caractère sexuel Autre Suicides sous écrou, passage à l acte en détention n.d. 100 n.d. 100 Auteur d infraction à caractère sexuel n.d. n.d. Autre. n.d. n.d Suicides sous écrou, passage à l acte en détention Auteur d infraction à caractère sexuel Autre

14 14 Tableau Suicides sous écrou et nature de l infraction depuis 2012 Remarque : En 2013, 22 % des suicides avec passage à l acte en détention concernent des détenus poursuivis ou sanctionnés pour une infraction à caractère sexuel (délit ou crime) et 21% pour homicide Suicides sous écrou Homicide 23 18,7 Coups et blessures volontaires 23 18,7 Vol ,9 Infraction à caractère sexuel ,0 Conduite en état alcoolique ,1 Infraction à la législation sur les stupéfiants. 8 6,5 Divers , Suicides sous écrou Homicide Coups et blessures volontaires Vol Infraction à caractère sexuel Conduite en état alcoolique Infraction à la législation sur les stupéfiants. 9 9 Divers.. 8 8

15 15 Tableau Suicides sous écrou / passage à l acte en détention et temps déjà passé sous écrou, depuis 2009 Remarque : En 2013, 67 % des suicides avec passage à l acte en détention ont été perpétrés après plus de trois mois passés sous écrou. 11 % l ont été dans les 10 premiers jours passés sous écrou Eff. % % Eff % % Suicides sous écrou, passage à l acte en détention 10 jours et moins Plus de 10 jours à 30 jours Plus de 30 jours à 90 jours Plus de 90 jours Eff. % % Eff % % Suicides sous écrou, passage à l acte en détention 10 jours et moins Plus de 10 jours à 30 jours Plus de 30 jours à 90 jours Plus de 90 jours Eff. % % Eff % % Suicides sous écrou, passage à l acte en détention 10 jours et moins Plus de 10 jours à 30 jours Plus de 30 jours à 90 jours Plus de 90 jours

16 16 Tableau Suicides sous écrou / passage à l acte en détention et temps déjà passé sous écrou dans l établissement, depuis 2009 Remarque : En 2013, 56 % des suicides avec passage à l acte en détention ont été perpétrés après plus de trois mois passés sous écrou dans l établissement. 14 % l ont été dans les 10 premiers jours sous écrou, dans l établissement Eff. % % Eff % % Suicides sous écrou, passage à l acte en détention 10 jours et moins Plus de 10 jours à 30 jours Plus de 30 jours à 90 jours Plus de 90 jours Eff. % % Eff % % Suicides sous écrou, passage à l acte en détention.. 10 jours et moins Plus de 10 jours à 30 jours Plus de 30 jours à 90 jours Plus de 90 jours Eff. % % Eff % % Suicides sous écrou, passage à l acte en détention.. 10 jours et moins Plus de 10 jours à 30 jours Plus de 30 jours à 90 jours Plus de 90 jours

17 17 Tableau Suicides sous écrou / passage à l acte en détention et nationalité depuis Remarque : Nous ne disposons pas encore de la répartition par nationalité de la population détenue au 1 er janvier 2014, nécessaire pour calculer les taux de suicides en 2013 selon la nationalité. En général, les taux chez les français placés sous écrou et chez les étrangers sont assez proches Suicides sous écrou, passage à l acte en détention. Suicides de français Suicide d étrangers Personnes détenues au 1 er janvier Détenus français au 1 er janvier ? Détenus étrangers au 1 er janvier ? Nb moyen de personnes détenues Nb moyen de détenus français ? Nb moyen de détenus étrangers ? Taux de suicide sous écrou, passage à l acte en détention p Taux de suicide sous écrou, passage à l acte en détention des français p ? Taux de suicide sous écrou, passage à l acte en détention des étrangers p ?

18 18 Tableau Etablissements où l on a recensé au moins 3 suicides Remarque : Nous avons dressé la liste des établissements pénitentiaires où l on a recensé au moins 3 suicides en 2010, 2011,2012 ou Insistons sur la prudence dont on doit faire preuve à la lecture de taux calculés sur des petits effectifs. Cela permet tout de même de relativiser, au sens statistique du terme, les choses. Ainsi la maison d arrêt de Fleury-Mérogis avec 6 suicides en 2013 ou la maison d arrêt des Baumettes à Marseille, avec 3 suicides en 2013 ont un taux de mortalité par suicides de 16 p voisin de celui de la France entière (14 p ). La maison d arrêt de Lyon-Cobas continue de connaître un taux élevé : 2011 = 89 p , 2012 = 34 p , 2013 = 45 p Nb de suicides en 2010 Nb de détenus 1/1/2011 Taux de suicide p Fleury Mérogis, MA ,6 Ensemble (France entière) Fresnes MA Béziers (qma, qcd) Longuenesse (qma qcd) Strasbourg MA Paris La Santé MA Toulouse Seyses (qma, qcsl) Nancy-Maxeville (qma, qcd) Perpignan (qma, qcd), Mont-de-Marsan (MA, CD, CSL) Rouen MA Nb de suicides en 2011 Nb de détenus 1/1/2012 Taux de suicide p Fleury Mérogis, MA Fresnes MA Ensemble (France entière) Lyon Corbas MA Marseille Baumettes Toulouse Seyses (qma, qcsl) Val-de-Rueil Aix-Luynes Bourg-en-Bresse (CP)) Nancy-Maxeville Rennes-Vezin Toulon-la-Farlède Villeneuve-lès-Magelone Yvelines (Bois d Arcy)

19 Nb de suicides en 2012 Nb de détenus 1/1/2013 Taux de suicide p Mauzac CD Valencienne Longuenesse quartier CD Rennes-Vesin quartier MA Nancy-Maxeville Douai Lyon Corbas MA Fresnes MA Marseille Baumettes, quartier MA Ensemble (France entière) Fleury Mérogis, MA Nb de suicides en 2013 Nb de détenus 1/1/2014 Taux de suicide p Chalôns-en-Champagne MA Poitiers- Vivonne CP Nantes, quartier MA Joux-la-Ville CD Maubeuge CP Metz-Queleu CP Lyon- Corbas MA Lille-Séquedin CP Fresnes quartier MA Fleury-Mérogis MA Marseille-Baumettes MA Ensemble (France entière)

20 20 Tableau Mortalité carcérale dans l Union européenne en 2010 Remarque : La Statistique pénale annuelle du Conseil de l Europe (SPACE) que nous avons créée au début des années permet de comparer la mortalité carcérale et les taux de suicides dans les pays membres. Nous nous sommes limités ici aux Etats de l Union Européenne. Les chiffres les plus récents diffusés par le Conseil de l Europe portent sur l année Dans SPACE, les taux sont calculés en rapportant le nombre d événements (décès ou suicides) à la population au 1 er septembre de l année, prise comme estimation de la population moyenne de l année. On ne sait pas exactement à quoi correspond le nombre de 178 décès pour la France indiqué dans SPACE. Celui dont nous disposons est de 263 (sous écrou) soit un taux de 40 p Quant au nombre de 95 suicides, il correspond aux seuls suicides avec passage à l acte et décès en détention. Rappelons qu en 2010, on a recensé 121 suicides sous écrou (soit un taux de 18 p ) dont 109 correspondaient à un passage à l acte en détention. Nombre total de décès Nombre de suicides Taux de mortalité p Taux de suicides p Allemagne ,3 8,1 Autriche ,1 14,0 Belgique ,4 16,7 Bulgarie ,5 2,1 Chypre ,1 0,0 Danemark ,9 5,1 Espagne ,5 4,1 Estonie ,1 2,9 Finlande ,1 12,1 France ,1 15,5 Grèce 63 n.d. 52,8 n.d. Hongrie ,0 4,3 Irlande ,3 6,9 Italie ,8 8,0 Lettonie ,5 1,5 Lituanie ,1 9,0 Luxembourg ,5 29,0 Malte ,3 17,2 Pays-Bas ,9 17,0 Pologne ,7 4,2 Portugal ,1 6,9 Rép. Tchèque ,0 5,9 Roumanie ,3 2,5 Royaume-Uni Angleterre P. de G ,2 6,8 Irlande du Nord n.d. n.d. n.d. n.d. Ecosse ,3 12 Slovaquie ,9 12,7 Slovénie ,0 7,4 Suède 4 1 5,8 1,4 n.d. non disponible 3 Le système SPACE est aujourd hui géré par Marcelo F. Aebi et son équipe de l Université de Lausanne

21 21 * Etats qui n incluent pas dans ces chiffres, les décès qui ont lieu dans les services hospitaliers des prisons : Irlande. * Etats qui n incluent pas dans ces chiffres, les décès qui ont lieu à l hôpital : Danemark, Finlande, France, Létonie, Luxembourg. * Etats qui n incluent pas dans ces chiffres, les décès qui ont lieu dans le cadre d un aménagement de peine (hors de la détention) : Danemark, Estonie, Finlande, France, Irlande, Italie, Lettonie, Luxembourg, Malte, Norvège, Portugal, Roumanie, Slovénie, Angleterre et Pays de Galles, Ecosse. Données issues de la Statistique pénale annuelle du Conseil de l Europe (SPACE)

Déchiffrages[s] EU03 - Travail-Emploi

Déchiffrages[s] EU03 - Travail-Emploi EU03 - Travail- Page > Taux d'emploi Total 2 > Taux d'emploi Femmes 3 > Taux d'emploi Hommes 4 > Taux d'emploi 55-64 ans 5 > Taux d'emploi 15-24 ans 6 > Temps de travail annuel 7 > Taux de temps partiel

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute Offre à l attention de Monsieur Promu P2014 Vous Nom : Monsieur Promu P2014 Adresse :, Date de naissance : 01/06/1989 Age à la souscription :

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi RÈGLES applicables au détachement de travailleurs en FRANCE Ce document est purement informatif et, à ce titre, volontairement synthétique.

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZLESMEILLEURSCOIFFEURSD'EUROPE SANSPLUSTARDER 21décembre2012 ChèreMadame/CherMonsieur, Chaquepayseuropéenasonpropresystèmenationald'enseignementetdequalificationpourlesmétiers delacoiffure.ilyadéjàplusieursannées,lespartenairessociauxeuropéensdusecteurdelacoiffureont

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Questions - Réponses PARAFES

Questions - Réponses PARAFES 1. Que signifie? signifie Passage Automatisé Rapide Des Frontières Extérieures Schengen. 2. L inscription à est-elle gratuite? 3. Où et quand s inscrire au programme? Il est possible de s inscrire en se

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? 006 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Quelle garantie pour vos dépôts? L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S FBF - 18 rue

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

ANNEXE 8 (A) (B) (24) (C) (29) (D) OCTROI DES PRESTATIONS FAMILIALES

ANNEXE 8 (A) (B) (24) (C) (29) (D) OCTROI DES PRESTATIONS FAMILIALES ANNEXE 8 (A) (B) (24) (C) (29) (D) OCTROI DES PRESTATIONS FAMILIALES (Article 4, paragraphe 8, article 10 bis, point d) et article 122 du règlement d'application) L'article 10 bis point d) du règlement

Plus en détail

Séries statistiques des personnes placées sous main de justice

Séries statistiques des personnes placées sous main de justice Direction de l administration pénitentiaire Séries statistiques des personnes placées sous main de justice 1980-2014 Sous-direction des personnes placées sous main de justice Bureau des études et de la

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Axe «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» OPALE

CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Axe «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» OPALE CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Axe «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» OPALE Observatoire des Prisons et Autres Lieux d Enfermement ou de restriction

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Les Documents de séjour des Etrangers

Les Documents de séjour des Etrangers Les Documents de séjour des Etrangers Pas toujours facile de s'y retrouver! Par G GEERTS (CJD) En effet, la plupart des cartes électroniques pour étrangers ont une validité de 5 ans, mais le séjour est

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 8 janvier 2013 relative à la présentation des articles 13 et 14 de la loi 2012-409 du 27 mars 2012 de programmation relative à l exécution des peines et portant transposition de la décision-cadre

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

La hausse des prix du tabac. Institut de cancérologie Gustave Roussy

La hausse des prix du tabac. Institut de cancérologie Gustave Roussy La hausse des prix du tabac Catherine Hill Institut de cancérologie Gustave Roussy 1. Lien entre prix et ventes et autres considérations économiques 2. Consommation = ventes dans le réseau des buralistes

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Axe «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» O.P.A.L.

CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Axe «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» O.P.A.L. CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Axe «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» O.P.A.L.E Observatoire des Prisons et Autres Lieux d Enfermement ou de restriction

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE K A F REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger. Les trimestres pour enfants. Présentation

La lettre d Information des Français de l Étranger. Les trimestres pour enfants. Présentation La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations internationales et de la coordination de la Cnav I SEPTEMBRE/OCTOBRE 200 I Les trimestres pour enfants Auparavant

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 144 145 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi n 90-1259 du 31 décembre 1990 organisant la fusion des anciennes professions d avocat et de conseil juridique ainsi

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Table des matières

Table des matières Table des matières Australie 0 0 28.4 9.4 5.1 57.1 0 Autriche 0.4 0.2 27.5 29 1.7 6.9 34.3 Belgique 0 0.7 24.2 35.6 7.8 0 31.7 Canada 0 0 10.4 24.2 47.5 2.1 15.8 Chili

Plus en détail

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33 beurre / crème / fromages / cheptel / collecte / consommation vaches / brebis / chèvres / échanges produits laitiers / France/Europe/Monde Les cahiers de FranceAgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE.

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007

Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007 Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007 EXERCICE 1 12 points Dans la feuille de calcul en annexe I on a répertorié 39 pays européens en indiquant pour chacun d eux dans la

Plus en détail

Peines d emprisonnement ou peines alternatives : quelle récidive?

Peines d emprisonnement ou peines alternatives : quelle récidive? Article rédigé pour la revue «AJ-PENAL» (Les Editions Dalloz) Août 2005 Peines d emprisonnement ou peines alternatives : quelle récidive? Par Pierre V. Tournier 1 La recherche dont nous présentons ici

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

> Dossier 17 mars 2009

> Dossier 17 mars 2009 > Dossier 17 mars 2009 Le travail des étrangers en France Vous embauchez un étranger au sein de votre entreprise : ce que vous devez savoir. L embauche de personnels de nationalité étrangère est soumise

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

Accès aux soins des étrangers

Accès aux soins des étrangers Accès aux soins des étrangers Quels freins? Quelles perspectives? 24 mai 2007 P. LAFLANDRE CPAM BEAUVAIS Accès aux soins des étrangers ETRANGER COUVERT PAR SON PAYS ETRANGER EN SITUATION REGULIERE DEMANDEUR

Plus en détail

Mobilité internationale

Mobilité internationale Mobilité internationale études et stages : aides financières* Service des Affaires Internationales Université de Rennes 1 * Les aides financières présentées sont celles dont le SAI a connaissance àla date

Plus en détail

Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes

Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes Accords bilatéraux sur la libre circulation des personnes 25 octobre 2006 1 CAISSE DE PENSIONS DE LA REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA 1. Introduction/rappel système de retraite en Suisse (3 piliers) 2. Rappel

Plus en détail

LE TERRITOIRE NATIONAL ET SA POPULATION

LE TERRITOIRE NATIONAL ET SA POPULATION RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BREVET Géographie LE TERRITOIRE NATIONAL ET SA POPULATION Introduction Définir les atouts et les points faibles du territoire français et de sa population. Contrastes 1 - Un territoire

Plus en détail

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory.

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory. Vers l application de normes comptables européennes pour le secteur public («EPSAS») dans les États membres de l'ue Consultation publique sur les futurs principes et structures de gouvernance Fields marked

Plus en détail

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep)

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep) 25/2015-9 février 2015 Production et consommation d énergie en 2013 La consommation d énergie dans l UE est revenue à son niveau du début des années 1990 Dépendance énergétique de l UE à 53% En 2013, la

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne L 129. Législation. Actes législatifs. 57 e année. Édition de langue française. 30 avril 2014.

Journal officiel de l'union européenne L 129. Législation. Actes législatifs. 57 e année. Édition de langue française. 30 avril 2014. Journal officiel de l'union européenne L 129 Édition de langue française Législation 57 e année 30 avril 2014 Sommaire I Actes législatifs RÈGLEMENTS Règlement (UE) n o 421/2014 du Parlement européen et

Plus en détail

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES, CONSIDÉRANT que, afin d'organiser la transition entre les dispositions institutionnelles des traités applicables avant

Plus en détail

Direction de l administration pénitentiaire. mai 2011 - n o 36. Les risques de récidive des sortants de prison. Une nouvelle évaluation

Direction de l administration pénitentiaire. mai 2011 - n o 36. Les risques de récidive des sortants de prison. Une nouvelle évaluation Direction de l administration pénitentiaire Cahiers d études pénitentiaires et criminologiques mai 2011 - n o 36 Les risques de récidive des sortants de prison. Une nouvelle évaluation Annie Kensey, Abdelmalik

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

S installer en France en tant que travailleur indépendant

S installer en France en tant que travailleur indépendant Ressortissants étrangers S installer en France en tant que travailleur indépendant Édition 2015 S installer en France en tant que travailleur indépendant Vous avez l intention de vous installer en France

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013 159/2014-22 octobre 2014 Permis de résidence dans l'ue28 pour les citoyens extracommunautaires Plus de 2,3 millions nouveaux titres de séjour délivrés dans l UE28 en 2013 Principaux bénéficiaires originaires

Plus en détail

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale?

Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? L Europe des salariés. Compétitivité et mobilité des travailleurs Détachement des travailleurs : un environnement juridique propice à la mise en concurrence sociale? Marion DEL SOL (IODE UMR CNRS 6262/Université

Plus en détail

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe!

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! ERASMUS+ C EST AUSSI POUR VOUS! w Vous êtes jeune, en formation professionnelle initiale? Mettez toutes les chances de votre côté pour trouver

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Temps passé sous écrou, temps passé en détention (2001-2012)

Temps passé sous écrou, temps passé en détention (2001-2012) CENTRE D HISTOIRE SOCIALE DU XXe siècle, UMR CNRS 8058 Séminaire «Enfermements, Justice et Libertés dans les sociétés contemporaines» Temps passé sous écrou, temps passé en détention (2001-2012) - Estimations

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

La directive européenne en faveur de l égalité de traitement en matière d emploi et de travail Inclusion Europe

La directive européenne en faveur de l égalité de traitement en matière d emploi et de travail Inclusion Europe La directive européenne en faveur de l égalité de traitement en matière d emploi et de travail Inclusion Europe Rapport Inclusion Europe et ses 49 associations membres nationales, régionales et locales

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Référentiel Courrier-Colis des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux selon les opérations effectuées. Version finale 1/12

Référentiel Courrier-Colis des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux selon les opérations effectuées. Version finale 1/12 REFERENTIEL COURRIER - COLIS DES PIECES D IDENTITE ACCEPTEES DANS LES BUREX DE POSTE V6 Version finale 1/12 Remarque préalable à l attention des utilisateurs. Ce référentiel permet aux agents en bureaux

Plus en détail

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir -

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous allez être hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous êtes hospitalisé(e) suite à un accident ou une maladie? > Voici le récapitulatif de la marche à suivre, des frais et remboursements possibles

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Notice explicative. Qui souscrit cette déclaration?

Notice explicative. Qui souscrit cette déclaration? Notice explicative L option pour le prélèvement forfaitaire libératoire, prévue à l article 117 quater du code général des impôts (CGI), est applicable à certains revenus distribués (de source française

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Aperçu de la santé privée volontaire en Europe

Aperçu de la santé privée volontaire en Europe Aperçu de la santé privée volontaire en Europe Alors que la France tend à élargir la complémentaire santé à une partie d autant plus large de sa population, il est intéressant d'apprécier en quoi les autres

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

ANNEXE I AVANCES SUR PENSIONS ALIMENTAIRES, ALLOCATIONS SPÉCIALES DE NAISSANCE ET D ADOPTION. [Article 1 er, point z)]

ANNEXE I AVANCES SUR PENSIONS ALIMENTAIRES, ALLOCATIONS SPÉCIALES DE NAISSANCE ET D ADOPTION. [Article 1 er, point z)] ANNEXE I (1)(5)(A) AVANCES SUR PENSIONS ALIMENTAIRES, ALLOCATIONS SPÉCIALES DE NAISSANCE ET D ADOPTION [Article 1 er, point z)] I - Avances sur pensions alimentaires (1) BELGIQUE Avances sur pensions alimentaires

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011. A partir de 1000 exemplaires en distribution J+2 TARIF «LETTRE EN NOMBRE»

TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011. A partir de 1000 exemplaires en distribution J+2 TARIF «LETTRE EN NOMBRE» TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011 Pour vos envois URGENTS inférieurs à 400 exemplaires TARIF «LETTRE» TARIF «ECOPLI» Service Rapide Délai 24h Service Economique Délai 4 jours Poids

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

ANNEXE 9 (A) (B) (2) (12) (14) (17) (18) (24) (25) (C) (27) (29) (D) (31) (32) CALCUL DES COÛTS MOYENS ANNUELS DES PRESTATIONS EN NATURE

ANNEXE 9 (A) (B) (2) (12) (14) (17) (18) (24) (25) (C) (27) (29) (D) (31) (32) CALCUL DES COÛTS MOYENS ANNUELS DES PRESTATIONS EN NATURE ANNEXE 9 (A) (B) (2) (12) (14) (17) (18) (24) (25) (C) (27) (29) (D) (31) (32) CALCUL DES COÛTS MOYENS ANNUELS DES PRESTATIONS EN NATURE [Article 4, paragraphe 9, article 94, paragraphe 3, point a) et

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (1h05) Calculatrice autorisée Répondez par des phrases. Relisez-vous! Note attendue :

Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (1h05) Calculatrice autorisée Répondez par des phrases. Relisez-vous! Note attendue : Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (1h05) Calculatrice autorisée Répondez par des phrases. Relisez-vous! Note attendue : Bon courage! Exercice n 1 (.... / 4 points) : Maths et sécurité routière : Analyse

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse

Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DES POUVOIRS LOCAUX DE L ACTION SOCIALE ET DE LA SANTÉ Bureaux de délivrance et heures d ouverture

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04 Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 130 km/h 120 km/h 130 km/h obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire entre 01/11 et 01/03 obligatoire

Plus en détail

Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à

Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 120 km/h 130 km/h 130 km/h recommandé mais obligatoire pour des véhicules obligatoire obligatoire obligatoire professionnels

Plus en détail

Statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France

Statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France Statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France situation au 1er janvier 2013 Direction de l'administration Pénitentiaire Bureau des études, de la prospective et des méthodes http://www.justice.gouv.fr

Plus en détail

Statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France

Statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France Statistique mensuelle de la population écrouée et détenue en France situation au 1er juin 2013 Direction de l'administration Pénitentiaire Bureau des études, de la prospective et des méthodes http://www.justice.gouv.fr

Plus en détail

Le travail indépendant et l entrepreneuriat chez les seniors 1, 2

Le travail indépendant et l entrepreneuriat chez les seniors 1, 2 Pallier la pénurie d entrepreneurs 2014 OCDE/UNION EUROPÉENNE 2015 Chapitre 4 Le travail indépendant et l entrepreneuriat chez les seniors 1, 2 Ce chapitre traite des activités d indépendant et d entrepreneuriat

Plus en détail