Note réalisée dans le cadre des actions de service public du BRGM 99-D-016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note réalisée dans le cadre des actions de service public du BRGM 99-D-016"

Transcription

1 Réseau patrimonial de surveillance piézométrique du Bassin Artois-Picardie Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du 2"""" semestre 2001 Note réalisée dans le cadre des actions de service public du BRGM 99-D-016 Décembre 2001 BRGM RP FR a BRGM L-."-m""".u

2 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézom6triques du ZBme semestre 2001 Réseau patrimonial de surveillance piézométrique du Bassin Artois-Picardie Analyse et synthèse des données pluviomdtriques et piézométriques du 2ième semestre 2001 Note réalisée dans le cadre des actions de service public du BRGM 99-D-016 Rédigé sous la responsabilité de S.Pinson avec la collaboration de J. Nicolas Décembre 2001 BRGM RP FR

3 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Pme semestre 2001 Mots clés : réseau patrimonial de surveillance piézométrique, Bassin Artois-Picardie En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : BRGM (2001)- Réseau patrimonial de surveillance piézométrique du Bassin Artois- Picardie - Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du 2ième semestre Rapp. BRGM RP FR, 43 p. 0 BRGM, 2001, ce document ne peut étre reproduit en totalité ou en panie sans I'autonsation expresse du BRGM. Rapport BRGM RP FR

4 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézometriques du Zame semestre 2001 Sommaire Sommaire... 3 Introduction Situation climatique Bilan des pluies efficaces a fin Octobre Historique des pluies efficaces sur les 5 dernières années. Situation à fin Octobre Situation piézométrique des nappes Système 001 (Haut Artois, bassin minier et région lilloise) Systèmes et 006 (Hainaut / Bord du Hainaut/ Valenciennois) Systèmes 003 et 004 (Authie / Ponthieu) Système 005 (Arrageois. Vermandois) Systèmes 007 et 008 (Santerre. Vimeu) Système 502 (Boulonnais) Système 505 (Avesnois) Conclusions Commentaires sur les prévisions d'étiage piézométrique Conclusion Rapport BRGM RP FR

5 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Prne semestre 2001 Introduction Dans le cadre de la convention n027834, l'agence de l'eau a confié au BRGM le suivi des points de mesures du réseau d'observation de la piézométrie dans le Bassin Artois-Picardie pour les années 1999, 2000 et L'année 2001 est la cinquième année de fonctionnement du réseau patrimonial. La présente note est un recueil de l'ensemble des données climatiques et piézométriques enregistrées au cours du 2ième semestre de l'année Elle présente I'évolution générale des nappes observée sur l'ensemble du Bassin jusqu'en octobre Rapport BRGM RP FR

6 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Pme semestre Situation climatique 1.1 BILAN DES PLUIES EFFICACES A FIN OCTOBRE 2001 La carte des pluies efficaces sera présentée lors du prochain rapport, qui dressera le bilan de l'année Nous pourrons de cette manière intégrer les pluies efficaces du mois de novembre et décembre 2001 et avoir un aperçu plus précis de leur importance au niveau du Bassin. Néanmoins, on constate l'apparition de pluies efficaces en septembre et octobre dans les secteurs suivants : - la région lilloise, - l'ouest du Bassin Artois - Picardie avec les zones du Haut Artois et du Vilmeu, - et l'est du Bassin Artois - Picardie au niveau du Hainaut. 1.2 HISTORIQUE DES PLUIES EFFICACES SUR LES CINQ DERNIERES ANNEES Cet historique a été réalisé aux stations Météo-France de Lille-Lesquin, Maubeuge et Fiefs dans le Nordpas-de-Calais, d'abbeville dans la Somme et de Saint-Quentin dans l'aisne. Quatre types de documents sont présentés pour chacune des stations : - les tableaux des pluies efficaces mensuelles et annuelles sur la même période (Septembre Avril 2001) (pages 7 à 1 l), - les diagrammes des écarts à la moyenne et des écarts cumulés à la moyenne des pluies efficaces (pages 12 à 16), - les chroniques de variations mensuelles des pluies efficaces sur les six dernières années ( ), comparées aux variations de leurs moyennes calculées sur la période Septembre Août 2001 (pages 17 à 21), - des graphiques représentant pour un mois donné, sur une période de 25 ans environ, les pluies efficaces moyennes, maximum et minimum enregistrées pour le reste de l'année. A cela, sont superposées les pluies efficaces observées jusqu'en Octobre 2001 (pages 22 à 26). Rapport BRGM RP FR

7 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du 2'Bme semestre 2001 Les diagrammes des écarts à la moyenne sont identiques à ceux présentés dans la note du mois d'avril 2001 pour l'ensemble des cinq stations, compte tenu du fait qu'aucune pluie efficace a été observée sur la période Mai -Août Seules les stations de St Quentin et d'abbeville ne présente pas de pluies efficaces pour le mois de septembre et le mois d'octobre. Par contre les autres stations comme Fiefs, Lesquin et Maubeuge ont des valeurs supérieures à la moyenne calculée entre 1967 et 2001, excepté pour le mois de septembre 2001 à Fiefs comme le montre le tableau ci-dessous. Source : BRGM Si on examine les données statistiques mensuelles, on constate que sur trois stations sur cinq, les valeurs de pluies efficaces pour les mois de septembre et octobre se situent déjà dans la zone de pluies efficaces maximum. Elles restent néanmoins largement inférieures aux valeurs de l'année En résumé, la recharge des nappes.comme l'année 2000, s'effectue assez tôt dans la saison. Ce phénomène s'explique en partie par des précipitations élevées au mois de septembre 2001 avec des records de pluviosité atteints notamment sur la station de Lesquin. Rapport BRGM RP FR

8 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Pme semestre 2001 PREClPlTATlONS EFFICACES A LILLE- LESQUIN (59), en mm Rapport BRGM RP FR

9 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du 2'eme semestre 2001 PREClPlTATlONS EFFICACES A MAUBEUGE (59), en mm Années l~ept loct l~ov IDéc ljan IFév IMar lavr IMai l~ui ljuil IAoû ]TOTAL I I I I I I l I I I I Rapport BRGM RP FR

10 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Pme semestre 2001 Rapport BRGM RP FR

11 Analyse et synthèse des données pluviornétriques et piézornétriques du 2'""' semestre 2001 PREClPlTATlONS EFFICACES A ABBEVILLE (80), en mm I I I I I l I I l I l l I Années l~ept (Oct lnov I~éc l~an I~év /Mar lavr [Mai ljui l~uil IAOÜ TOTAL 1 l I I Total I I I l I l I I I I I I I I Moyenne O O O O 241 ( ) Remarque : les valeurs en grisé sont inférieures à la moyenne 1 l Source : BRGM Rapport BRGM RP FR

12 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du 2'eme semestre 2001 Source : BRGM Rapport BRGM RP FR

13 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du P'"" semestre 2001 Diagramme des écarts cumulés à la moyenne des pluies efficaces à LILLE-LESQUIN (septembre août 2001) i - -Ecart à la m ovenne E c a r t cumulé à la rn ovenne 1 Rapport BRGM RP FR

14 Analyse et synthèse des données pluviométn<lues et piézométtiques du Pm' semestre 2001 Diagramme des ecarts cumules à la moyenne des pluies efficaces à MAUBEUGE (septembre 1967-août 2001) -.-m.- Ecartà la moyenne -Ecartcumulé à la moyenne - Rapport BRGM RP FR

15 Analyse et synthése des données pluviornétnques et piézornétriques du pme semestre 2001 Diagramme des écarts cumulés. à la moyenne des pluies efficaces à FIEFS (septembre août 2001) Ecart à la moyenne E c a r t cumulé à la moyenne ,,,,,,,,,,,,,,,,.,,,,,,,,,,,, Rapport BRGM RP FR

16 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du yme semestre 2001 Diagramme des écarts cumulés à la moyenne des pluies efficaces à ABBEVILLE (septembre août 2001) - - i - -Ecari à la moyenne -Ecart cumulé à la moyenne 1 Rapport BRGM RP FR

17 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du pme semestre 2001 Diagramme des écarts cumulés à la moyenne des pluies efficaces à ST.QUENTIN (septembre 1967-août 2001) Ecart à la moyenne - Ecart cumule à la moyenne - Rapport BRGM RP FR

18 Analyse et synthése des données pluviométnques et piézométriques du pme semestre 2001 Comparaison entre les pluies efficaces mensuelles (Sept 95 - Oct 2001) et leur moyenne (Sept 67- Août 01) à Lesquin sept-95 sept-96 sept-97 sept-98 sept-99 sept-00 sept-o1 -Pluies efficaces +Moyenne des p. eff. (Sept 67-Août 01) 1 Rapport BRGM RP FR

19 Analyse et synthèse des données pluviométnques et piézométriques du pme semestre 2001 Comparaison entre les pluies efficaces mensuelles (Sept 95 - Octobre 2001) et leur moyenne (Sept 67- Août 01) à Maubeuge -Pluies efficaces +Moyenne des p. eff. (Sept 67-Août 01) 1 Rapport BRGM RP FR

20 Analyse et synthèse des données pluviométriques et pièzométriques du pme semestre 2001 Comparaison entre les pluies efficaces mensuelles (Sept 95 - Oct 2001) et leur moyenne (Sept 67- Août 01) à Fiefs 1-pluies efficaces +Movenne des D. eff. (Seot 67-Août 01) 1 Rapport BRGM RP FR

21 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du yme semestre 2001 Comparaison entre les pluies efficaces mensuelles (Sept 95 - Oct 2001) et leur moyenne (Sept 67- Août 01) à Abbeville Rappod BRGM RP FR 1-pluies efficaces +Movenne des D. eff. 1Se~t 67-Août 011 1

22 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du $"' semestre 2001 Comparaison entre les pluies efficaces mensuelles (Sept 95 - Oct 2001) et leur moyenne (Sept 67- Août 01) à Saint-Quentin sept-95 sept-96 sept-97 sept-98 sept-99 -Pluies efficaces +Moyenne des p. eff. (Sept 67-Août 01) Rapport BRGM RP FR

23 Analyse et synthèse des données pluviométnques et piézométriques du Pme semestre 2001 Données statistiques mensuelles Pluies efficaces à LESQUIN Période de référence : O Sept Oct Nov DBc Jan Fév Mar Avr Mai Jui Juil Aoü Pluies efficaces mm.mum Pluies efficaces rnoywines -Pluies efficaces minimum -Pluies efftcaces obsméas Sept AcGi 2W1 -Pluies efficaces obsméas Sept-Oct 2001 Rapport BRGM RP FR 22

24 Analyse et synthèse des données pluviométnques et piézométnques du Pme semestre 2001 Données statistiques mensuelles Pluies efficaces à MAUBEUGE PAriode de référence : Sep, Mai Jui Juil A00 Pluies efficaces mmum Pluies efficaces moyennes Pluies efficaces minimum -Pluies efficaces o b s SeptOOAcüt ~ 2001 Pluies efficaces obswvées Sept - Oct 2001 Rappod BRGM RP FR

25 Analyse et synthése des données pluviornétriques et piézométriques du pme semestre 2007 Données statistiques mensuelles Pluies efficaces à FIEFS Période de rbférence : Sept Oc1 Mv ME Jan FBv Mar Avr Mai Jui Juil ha Pluies efficaces maximum Pluies efficaces moyennes W?Z%lPluies efficaces minimum -Pluies efficaces O~S~N&S Sept-Oct 2001 Pluies efficaces observées SeptOO-Adt 2001 Rapport BRGM RP FR

26 Analyse et synthèse des données pluviornétriques et piézornétriques du Yeme semestre 2001 Données statistiques mensuelles Pluies efficaces à ABBEVILLE Période de référence : Nov MC Jan FBv Mar Avr Mai Jui Juil bii P l u i e s efficaces maximum Pluies efficaces moyennes Pluies efficaces minimum -Pluieçefficaces observées Sept Août 2001 P l u i e s efficaces observées Sept - Oct 2001 Rappofi BRGM RP FR

27 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Tme semestre 2001 Données statistiques mensuelles Pluies efficaces à SAINT-QUENTIN Période de référence : Sept Oct Nov DBc Jan Feu Mar Avr Mai Jui Juil Aoü P l u i e s efficaces marjmum Pluies efficaces moyennes -Pluies efficaces minimum -Pluies efficaces obsm6es Sept AoDt 2001 P luies efficaces observées Sept - Oct 2001 Rapport BRGM RP FR 26

28 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Zeme semestre Situation piézométrique des nappes La carte de situation des principales nappes d'eau souterraine du Bassin Artois-Picardie, située page suivante, a été réalisée à fin octobre Cette année encore, les chroniques piézométriques de Tincques, Barastre, Omiécourt, Huppy et Rombies-et-Marchipont ont été superposées aux pluies efficaces annuelles calculées au niveau de quatre stations météorologiques utilisées précédemment (Fiefs, Saint-Quentin, Abbeville et Maubeuge). Les piézomètres situés dans les secteurs ayant bénéficié de pluies efficaces largement supérieures à celles de l'an demier montrent logiquement des niveaux de basses eaux élevés par rapport à ceux de l'an demier et même dans certains cas supérieurs à la recharge du mois d'avril. L'ensemble des piézomètres a bénéficié de ces pluies efficaces de manière tardive. Les niveaux atteints en 2001 ont été exceptionnelles comme le montre les chroniques piézométriques de Rombies et Marchipont, Huppy et Barastre (pages 30 à 34). 2.1 SYSTEME 001 (HAUT ARTOIS, BASSIN MINIER ET REGION LILLOISE) On peux observer que L'ensemble du système présente un taux de charge résiduelle élevé par rapport à la normale surtout en ce qui concerne l'artois et la région lilloise où on enregistre des taux compris entre 21 % et 90 % de charge Les quatre piézomètres de la région Lilloise (sous-aquifère 001k) ont déjà des taux de recharge avoisinant les 90 %. Comme en octobre 2000, on obtient des taux quasiment identiques à ceux de mars - avril 2001 (Hautes Eaux). Si on compare à octobre 2000, les taux sont tous supérieurs en octobre 2001, avec un minimum au niveau des piézomètres de Valhuon (20.2 %) et Grenay (28.8 %). Rappod BRGM RP FR

29 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du pme semestre 2001 r Taux de recharge 1 Points du résaau Rapport BRGM RP FR

30 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du pme semestre 2001 Piézométrie à TINCQUES et pluviométrie efficace à FIEFS (62) / P l u i e s efficaces annuelles - niveaux de nappe 1 Rapport BRGM RP FR

31 Analyse et synthèse des données pluviométriques et pibzométriques du Pme semestre 2001 Piézométrie à ROMBIES ET MARCHlPONTet pluviométrie efficace à MAUBEUGE (59) 1-pluies efficaces annuelles - niveaux de na~~e 1 Rapport BRGM RP FR

32 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du.fme semestre 2001 Piézométrie à HUPPY et pluviométrie efficace à ABBEVILLE (80) Rapport BRGM RP FR I P l u i e s efficaces annuelles - niveaux de nappe 1

33 Analyse et synthèse des donnees pluviomètnques et pi6zométrique.s du 2'8ms semestre 2001 Piézométrie à BARASTRE et pluviométrie efficace à ST QUENTIN (02) Rapport BRGM RP FR

34 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométnques du Pme semestre 2001 Piézométrie à OMIECOURT et pluviométrie efficace à ST QUENTIN (02) 1-Pluies efficaces annuelles - niveaux de na~~e 1 Rapport BRGM RP FR

35 Analyse et synthèse des données pluviornétriques et piézornétriques du Pme semestre SYSTEMES 002 ET 006 (VALENCIENNOIS 1 HAINAUT) Ces deux systèmes ont des taux de charge résiduelle largement supérieurs à l'an dernier puisqu'ils sont dans l'ensemble compris entre 75 et 100 % (50-75 % en octobre 2000), à l'exception de Joncourt (62.4 %) et Lieu St Amand. On peut remarquer que le taux de recharge le plus élevé pour le secteur de l'hainaut est celui du piézomètre de Villers-Cauchy avec % (68.7 % en octobre 2000 et 20 % en octobre 1999). Malgré son inertie, il évolue lentement et bénéficie d'autant plus des indices cumulés des dernières années. 2.3 SYSTEMES 003 ET 004 (AUTHIE 1 PONTHIEU) Authie (système 003) La situation s'esencore améliorée par rapport à l'année 2000, avec une recharge hivernale proche de 100 %. Les précipitations de septembre 2001 ont permis de limiter les effets de l'étiage avec des taux de charge résiduelle supérieurs à 50 % (Haravesnes 56.4 %). La valeur la plus basse est atteinte au niveau du piézomètre de Beaufort- Blavincourt avec un taux de 38.4 %. Ponthieu - Marquenterre (systèmes 004a, b) Les valeurs de charge résiduelle sont élevées pour un mois d'octobre, notamment pour le piézomètre de Gapennes avec 70.9 % (avril %). Les effets de l'étioge ont donc été limités. Cette situation confirme l'amélioration des niveaux piézométriques amorcée dès Nord-Amiénois (systèmes 004c, d) Dans ce secteur, la nappe de la craie a aussi bénéficié d'une bonne réalimentation depuis 1999, compensant les déficits des années antérieures. Le taux de charge résiduelle dépasse 90 % au Nord avec Barastre et est supérieur à 35 % au Sud (Cardonnette %). 2.4 SYSTEME 005 (ARRAGEOIS, VERMANDOIS) L'ensemble du secteur montre un taux de charge résiduelle très satisfaisant, avec des taux compris entre 75 et 100 %. Le secteur du Cambrésis-Sud semble plus contrastée avec des taux proches de 100 % comme Ytres et aussi des taux inférieurs à 50 % (Nurlu 44.1 % et Hesbécourt 47.3 %). Les niveaux piézométriques ont donc dans ces secteurs peu baissé au cours de la période estivale. On a constaté des remontées jusqu'en juillet Rapport BRGM RP FR

36 Analyse et synthèse des données pluviométriques et pièzométriques du Pme semestre SYSTEMES 007 ET 008 (SANTERRE, VIMEU) Bassin de 1'Avre - Santerre (système 007) Sur l'ensemble du secteur, les taux de charges résiduelle sont très satisfaisants puisqu'ils se situent en majorité entre 100 et 150 %. Pour le piézomètre d'omiécourt, on constate un niveau de charge de % à l'étiage alors qu'au mois d'avril 2001, le taux de recharge était de 92 %. Vimeu - Sud-Amiénois (système 008) La situation de ce système à fin octobre 2001 est identique au Bassin de 1'Avre et du Santerre, avec des niveaux à l'étiage très élevés, compris entre 100 et 150 %. Le piézomètre d'huppy se situe à 146 % de recharge (1 18 % en avril 2001). La situation des niveaux piézométriques dans le Sud de la Picardie est exceptionnelle. Ce phénomène s'explique par une recharge très importante qui a débuté pour certains piézomètres en fin d'année 2000, avec un prolongement jusqu'en juillet 2001, limitant de ce fait l'étiage. Les niveaux ont donc très peu baisé et ils ont commencé a remonter en octobre suite aux précipitations élevées du mois de septembre SYSTEME 502 (BOULONNAIS) Le Boulonnais suit la même tendance que les autres systèmes avec néanmoins une baisse toute relative entre la recharge d'avril 2001 et celle du mois d'octobre Ainsi le piézomètre de Wierre-Effroy a un taux de 85.3 % en octobre contre 91 % au mois d'avril SYSTEME 505 (AVESNOIS) Malgré une bonne recharge en 2001, le secteur de 1'Avesnois reste le secteur où le taux de charge résiduelle sont les plus faibles avec 12.4 % à Ferrière-La-Petite. 2.8 CONCLUSIONS La situation contrastée observée ces dernières années (recharge très importante au Nord du Bassin, et faible au Sud) a cédé la place à une situation beaucoup plus homogène sur l'ensemble du Bassin, avec des taux de charge résiduelle élevés, atteignant même dans certains systèmes des valeurs comprises entre 75 et 100 %. Contrairement aux années précédentes, les effets de la vidange estivale sur l'ensemble du Bassin Artois-Picardie ont été très limités. Ce phénomène s'explique par un cumul important de pluies efficaces depuis la fin 2000 conjugué à une tendance à l'augmentation des niveaux au cours des quatre dernières années. Rapport BRGM RP FR

37 Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du Pme semestre Prévisions d'étiage piézométrique Cinq prévisions ont été réalisées à l'aide du modèle Gardenia en fonction des données piézométriques et météorologiques disponibles : - sur le piézomètre de Tincques avec les données météorologiques de Fiefs et les - données de I'ETP calculées sur Lesquin, sur le piézomètre de Barastre avec les données pluviométriques de Crèvecoeur- SIEscaut et les données d'etp calculées sur Saint-Quentin, - sur le piézomètre de Huppy avec les données pluviométriques - d'oisemont/abbeville et les données d'etp calculées sur Abbeville, sur le piézomètre d'orniécourt avec les données pluviométriques d'harbonnières et - les données d'etp calculées sur Harbonnières et Saint-Quentin, sur le piézomètre de Senlis-le-Sec les données pluviométriques de Saint-Gratien et les données d'etp calculées sur Abbeville. Les courbes piézométriques simulées nous indiquaient alors que l'étiage de la fin d'année 2001 sera moins sévère que celui de 2000 pour l'ensemble des piézomètres et avec des niveaux encore très élevés en décembre Ces prévisions sont reprises sur cinq graphiques (pages 38 à 42). Ces graphiques représentent pour un mois donné, sur une période de 25 ans environ, les niveaux moyen, maximum et minimum enregistrés pour le reste de l'année. A cela, sont superposés les niveaux observés jusqu'en octobre 2001 ainsi que les prévisions établies par Gardenia. Ce type de représentation schématique a l'avantage de nous montrer rapidement l'état dans la zone de la nappe au niveau des cinq piézomètres concernés. Rapport BRGM RP FR

38 Analyse et synthése des données pluviométriques et piézométriques du Pme semestre 2001 Données statistiaues mensuelles TINCQUES x0003 Pdriode de rdfdrence : Niveaux maxi. Niveaux moyens Niveaux mini. I 1- Niveaux obsenr6s Janv-Oct 2M)l Niveaux pr6visionnels

39 Analyse et synthèse des donnèes pluviométriques et piézométriques du pme semestre 2001 Données statistiques mensuelles BARASTRE x0003 Période de référence : N i v e a u x maxi. N i v e a u x moyens Niveaux mini. - Niveaux observés Jan-Oct Niveaux prévisionnels Rappori BRGM RP FR

40 Analyse et synthèse des données pluviomét~ues et piézométnques du Pm semestre 2001 Données statistiques mensuelles HUPPY x0008 Période de référence : N i v e a u x observés Janv-Oct Niveaux prévisionnels - Rappoit BRGM RP FR 40

41 Analyse et synthèse des donnees pluviom6ttiques et pi6zom6triques du pme semestre 2001 Donnees statistiques mensuelles OMIECOURT x0039 Période de référence : N i v e a u x maxi. N i v e a u x moyens Niveaux mini. - Niveaux 0b~e~éS Janv-Oct Niveaux prévisionnels.. Rapport BRGM RP FR

42 Analyse et synthése des données pluviométriques et piézométfiques du pme semestre 2001 Données statistiques mensuelles SENLIS-LE-SEC X0010 Période de référence : N i v e a u x observés Janv-Oct Niveaux pr6visionnels N i v e a u x maxi. N i v e a u x moyens -Niveaux mini. Rapport BRGM RP FR

43 Analyse et synfhése des donnees pluviom6triques et pi6zom6triques du ihme semestre 2001 Conclusion Sur l'ensemble du Bassin Artois - Picardie, la vidange estivale a été très limitée et pratiquement inexistante sur certaines zones, avec des taux de recharge résiduelle élevés à fin octobre Depuis la période des Hautes Eaux», les niveaux piézométriques ont baissé faiblement et de manière tardive dans certains secteurs, entraînant des niveaux encore élevés à fin octobre Cette situation extrêmement favorable est lié à une conjugaison de phénomènes : - un cumul de pluies efficaces important depuis septembre 2000 (records depuis 1967), - une vidange estivale inexistante avec des remontées de niveaux constatées encore en juillet 2001, - une irrigation quasi nulle, - des précipitations élevées au mois de septembre 2001, - et une amélioration progressive du remplissage des nappes depuis Pour les mois à venir, la situation est assez préoccupante car les taux de charge résiduelle, en période d'étiage, sur certains sous-aquifères sont égaux ou même supérieurs à ceux d'avril 2001 (fin de période de recharge) notamment en Picardie. Rapport BRGM RP FR

44 BRGM SERVICE GEOLOGIQUE REGIONAL Nord 1 Pas-de-Calais 6 Ter, rue Pierre et Marie Curie LEZENNES - France - Tel. : (33)

R 40640. Note réalisée dans le cadre des actions de service public du BRGM 99-D-O16. Juin 1999

R 40640. Note réalisée dans le cadre des actions de service public du BRGM 99-D-O16. Juin 1999 Réseau patrimonial de surveiliance piézométrique du Bassin Artois-Picardie Analyse et synthèse des données pluviométrîques et piézométriques du 1" semestre 1999 Note réalisée dans le cadre des actions

Plus en détail

Fontaine les Boulans (62)

Fontaine les Boulans (62) Fontaine les Boulans (62) Réseau patrimonial de surveillance piézométrique du bassin Artois-Picardie Analyse et synthèse des données pluviométriques et piézométriques du deuxième semestre 2002 Rapport

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

L eau souterraine. point au 18 mai 2006. Jacques VARET Direction de la Prospective

L eau souterraine. point au 18 mai 2006. Jacques VARET Direction de la Prospective L eau souterraine point au 18 mai 2006 Jacques VARET Direction de la Prospective Les ressources en eau et la demande de l humanité > Planète terre : 97% d eau salée 3 % d eau douce dont : 77,2 % : glaciers

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION Ce bulletin vise à permettre de suivre régulièrement l évolution générale des conditions agrométéorologiques prévalant dans les différentes régions du pays décade après décade, au

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

COMITÉS LOCAUX ANIMATION ET DÉVELOPPEMENT EN 2013

COMITÉS LOCAUX ANIMATION ET DÉVELOPPEMENT EN 2013 COMITÉS LOCAUX ANIMATION ET DÉVELOPPEMENT EN 23 Vierzon Bourges - Nevers Bourges St Amand Montrond SNCF DIRECTION DÉLÉGUÉE TER CENTRE 3 PÔLE décembre CONVENTION 23 SOMMAIRE CHAPITRE Les acteurs ferroviaires

Plus en détail

Station météorologique en forêt domaniale de la Croix-Scaille (Ardennes) EPC 08

Station météorologique en forêt domaniale de la Croix-Scaille (Ardennes) EPC 08 Station météorologique en forêt domaniale de la Croix-Scaille (Ardennes) EPC 08 Synthèse des paramètres climatiques observés sur la période 1995-2004 moyenne Tmoy moyennetmin moyenne Tmax Tmax absolue

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

SYSTEME D INFORMATION DE LA GESTION DES BARRAGES. Asmaa AIT BAHASSOU

SYSTEME D INFORMATION DE LA GESTION DES BARRAGES. Asmaa AIT BAHASSOU SYSTEME D INFORMATION DE LA GESTION DES BARRAGES Asmaa AIT BAHASSOU Sommaire I II III L activité degestion des barrages au département de l eau Système de gestion des barrages Modules du système I. LA

Plus en détail

ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX

ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX Sous bassin versant du Haut Drac Rapport de phase 3 septembre 2012 2010-2015 ÉTUDES D ESTIMATION DES VOLUMES PRÉLEVABLES GLOBAUX SDAGE Rhône-Méditerranée TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 RECONSTITUTION DE L

Plus en détail

BULLETIN HYDROLOGIQUE de la région LORRAINE et du bassin de la MEUSE

BULLETIN HYDROLOGIQUE de la région LORRAINE et du bassin de la MEUSE BULLETIN YDROLOGIQUE de la région LORRAINE et du bassin de la MEUSE Situation du mois de Septembre 26 COOZ 8 Charleville-Mézières CARIGNAN Longwy Stations piézométriques Verdun ST MIIEL 2 BERTRANGE MADINE

Plus en détail

Bassin Loire-Bretagne

Bassin Loire-Bretagne Sommaire Pluviométrie Débits Retenues Nappes Restrictions Milieux aquatiques (bulletin ONEMA) Bassin Loire-Bretagne Situation hydrologique début septembre 2014 Pluviométrie : les précipitations cumulées

Plus en détail

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2012

AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2012 AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) Rapport sur l évolution des taux de change des monnaies de la CEDEAO à fin novembre 2012 Freetown, décembre 2012 Sommaire I. Introduction... 2 II. Evolution

Plus en détail

S Y V E L. S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e. (juin 2007) Bulletin n 5 du 25 septembre 2013

S Y V E L. S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L o i r e. (juin 2007) Bulletin n 5 du 25 septembre 2013 Température : écart à la normale ( C) Hydraulicité (-) Débit (m 3 /s) Débit (m 3 /s) 21 211 Printemps 211 212 213 Printemps 213 S Y V E L S Y s t è m e de V e i l l e d a n s l E s t u a i r e de la L

Plus en détail

1. Aperçu climatologique pour les années culturales

1. Aperçu climatologique pour les années culturales 1. Aperçu climatologique pour les années culturales 26-27 (récolte 27) et 27-28 (en cours) V. Planchon et R. Oger 1 Bilan de la saison...2 1. Les températures... 2 2. L insolation... 6 3. Les précipitations...

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

ESCOTA et la Prévention des incendies de forêt

ESCOTA et la Prévention des incendies de forêt Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, Journée technique interrégionale sous l'égide de la CoTITA du 23 novembre 2010 ESCOTA et la Prévention des incendies de forêt

Plus en détail

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Arnaud Foulquier, Florian Malard, Janine Gibert UMR CNRS 5023, Écologie des Hydrosystèmes Fluviaux Université Lyon 1, Bât. Forel

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

COMITÉ DE LIGNE ÉTOILE CREIL LE 2 AVRIL 2015

COMITÉ DE LIGNE ÉTOILE CREIL LE 2 AVRIL 2015 COMITÉ DE LIGNE ÉTOILE CREIL LE 2 AVRIL 2015 LIGNES INTERCITÉS PARIS AMIENS BOULOGNE ET PARIS ST QUENTIN CAMBRAI / MAUBEUGE DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 16 JUILLET 2015 FICHE D IDENTITÉ DES LIGNES PARIS AMIENS

Plus en détail

Station d'épuration de Béziers (Hérault) Observatoire des Odeurs Année 2010 I HISTORIQUE

Station d'épuration de Béziers (Hérault) Observatoire des Odeurs Année 2010 I HISTORIQUE Station d'épuration de Béziers (Hérault) Observatoire des Odeurs Année 2010 I HISTORIQUE Depuis 2002, des groupes de riverains envoient régulièrement des courriers ou des pétitions à la Ville de Béziers

Plus en détail

Le moral des patrons de PME

Le moral des patrons de PME Enquête auprès de 300 PME au téléphone et par internet Avril 2012 Nobody s Unpredictable Introduction Ce baromètre, créé en Septembre 1992, suit l évolution du moral des patrons des PME françaises L échantillon,

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo-

Programme RExHySS. -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates. -ooo- Programme RExHySS -ooo- Volet 5 : Agriculture, Irrigation et pollution diffuse par les nitrates -ooo- Influence de la prise en compte de la rétroaction des prélèvements par irrigation sur le bilan hydrique

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau Mars 2014 Captage de Nampty (80) Crédit photo : D. Devallez -AEAP Des ressources ABONDANTES inégalement réparties Le bassin

Plus en détail

N. NEVERRE * J.D. RINAUDO * M. MONTGINOUL ** * BRGM Service Eau 1039 rue de Pinville 34000 MONTPELLIER ** CEMAGREF 351 rue JF Breton 34000 MONTPELLIER

N. NEVERRE * J.D. RINAUDO * M. MONTGINOUL ** * BRGM Service Eau 1039 rue de Pinville 34000 MONTPELLIER ** CEMAGREF 351 rue JF Breton 34000 MONTPELLIER N. NEVERRE * J.D. RINAUDO * M. MONTGINOUL ** * BRGM Service Eau 1039 rue de Pinville 34000 MONTPELLIER ** CEMAGREF 351 rue JF Breton 34000 MONTPELLIER LA TARIFICATION INCITATIVE : QUEL IMPACT SUR LA DEMANDE

Plus en détail

Réunion Analystes 17 avril 2008. Résultat Annuel 2007

Réunion Analystes 17 avril 2008. Résultat Annuel 2007 Réunion Analystes 17 avril 2008 Résultat Annuel 2007 1 Sommaire Faits marquants Activité commerciale Résultat annuel 2007 Evolution du cours de bourse Perspectives 2008 Annexes 2 Faits Marquants Résultat

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

Conjoints collaborateurs et cotisants

Conjoints collaborateurs et cotisants Page supplémentaire : 1 Série des cotisants sur 2006 et 2007, mais pb a. pour les artisans vieillesse (rupture SCR en mai), b. pas de série mensuelle pour la maladie N 15 février 2008 Éléments démographiques

Plus en détail

CETE Méditerranée. Île de LA REUNION ÉTUDE STATISTIQUE DE L ALEA L DE PIERRES SUR LA RN1. aléa a et optimisation des protections de falaise

CETE Méditerranée. Île de LA REUNION ÉTUDE STATISTIQUE DE L ALEA L DE PIERRES SUR LA RN1. aléa a et optimisation des protections de falaise CETE Île de LA REUNION ÉTUDE STATISTIQUE DE L ALEA L CHUTE DE PIERRES SUR LA RN1 Gestion de l all aléa a et optimisation des protections de falaise Dominique Batista, Journée technique risque rocheux,

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE LA FACTURE Taux au 1 er novembre 2015 - Zone Sud

ÉLÉMENTS DE LA FACTURE Taux au 1 er novembre 2015 - Zone Sud ÉLÉMENTS DE LA FACTURE - Zone Sud Tarif D 3 (Service à débit stable) - Volume mensuel de 53 700 m³ Services de fourniture du gaz naturel, de gaz de compression et de transport de Gaz Métro GAZ NATUREL

Plus en détail

La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole.

La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole. La Veille environnementale au Centre de suivi écologique (CSE) Utilisation des images d estimation des pluies dans le suivi de la campagne agricole. Par Papa Boubacar Soumaré 12 et Massimo Martini 13 Résumé

Plus en détail

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Etude prévisionnelle de l'influence d'un captage sur la nappe du Cénomanien par simulation mathématique Etude réalisée dans le

Plus en détail

Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015

Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015 Direction de la Bassée et de l Hydrologie Email : hydrologie@seinegrandslacs.fr Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015 Au 1er mars, les quatre lacs totalisaient un volume de 586.2

Plus en détail

GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012

GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 GRAND TOURMALET TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 COMETE - 14/12/2012 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email : infos@comete-conseils.fr Bilan

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL SECHERESSE DEPARTEMENT DE VAUCLUSE. Réunion du 16 JUIN 2011

COMITE DEPARTEMENTAL SECHERESSE DEPARTEMENT DE VAUCLUSE. Réunion du 16 JUIN 2011 COMITE DEPARTEMENTAL SECHERESSE DEPARTEMENT DE VAUCLUSE Réunion du 16 JUIN 2011 SITUATION CLIMATIQUE EN EUROPE Source : Météo France SITUATION CLIMATIQUE EN FRANCE Source : Météo France COMPARAISON AUX

Plus en détail

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement.

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX Retour d expérience Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. PLAN 1. Introduction. 2. Instrumentation d un point de mesure. 3. Conversion

Plus en détail

Étendue, moyenne, médiane

Étendue, moyenne, médiane Étendue, moyenne, médiane 1 Climat Ce tableau compare les températures mensuelles moyennes (en C) au cours d'une année dans deux villes Alpha (A) et Gamma (G). A 6 9 1 10 11 19 24 28 21 10 4 3 G 5 7 9

Plus en détail

Etude de l évolution du climat à Lyon/Bron depuis 1925

Etude de l évolution du climat à Lyon/Bron depuis 1925 Etude de l évolution du climat à Lyon/Bron depuis 1925 Romain WEBER Novembre 2016 NORMALES CLIMATIQUES POUR LYON/BRON (PÉRIODE 1981-20) Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc Année Température

Plus en détail

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

AEROCLUB DE BORDEAUX FORMATION A LA LICENCE PPL ETUDE STATISTIQUE

AEROCLUB DE BORDEAUX FORMATION A LA LICENCE PPL ETUDE STATISTIQUE AEROCLUB DE BORDEAUX FORMATION A LA LICENCE PPL ETUDE STATISTIQUE Jean-Pierre Duvivier octobre 23 1. INTRODUCTION 2 Cette petite étude présente les résultats d'une enquête effectuée auprès des membres

Plus en détail

Réunion publique/téléconférence

Réunion publique/téléconférence Réunion publique/téléconférence Dorval Cornwall Kingston Watertown Oswego Burlington Rochester Kingston/Oswego Téléconférence: 1-877-413-4814 486 9841 (français) 447 9980 (anglais) Appeler entre 18h45-18h55

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace. PM 10 et PM 2,5

Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace. PM 10 et PM 2,5 Année 2008 Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace Cf. Normes de qualité de l'air Particules en suspension PM 10 et PM 2,5 13 années d'évolution statistique. Particules en suspension - Type

Plus en détail

Nouvelle estimation de l emploi touristique

Nouvelle estimation de l emploi touristique Nouvelle estimation de l emploi touristique Piver «emploi présentiel» Betty Becuwe- Chargée d études à l Insee Qu est ce que l emploi touristique? On cherche à mesurer l emploi généré par le tourisme local,

Plus en détail

Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000

Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000 1 NORD - PAS-DE-CALAIS Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000 Étude réalisée dans le cadre des actions de Service public du

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

OPTIMISATION DES SYSTÈMES CLIENTÈLES (OSC)

OPTIMISATION DES SYSTÈMES CLIENTÈLES (OSC) OPTIMISATION DES SYSTÈMES CLIENTÈLES (OSC) Page 1 de 6 1 2 Conformément à la décision D-2011-058 1 rendue le 3 mai 2011, le Distributeur dépose le suivi 2012 du projet Optimisation des systèmes clientèles

Plus en détail

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Référence : Version : 29/01/2015 Auteur : Fabrice Caïni 2

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur la ville de Niort Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue Fresnel

Plus en détail

Gestion des Ressources en Eau dans la région Afrique Centrale

Gestion des Ressources en Eau dans la région Afrique Centrale Gestion des Ressources en Eau dans la région Afrique Centrale Bulletin Mensuel d Avril 2016 Suivi du cycle hydrologique dans les principaux sous bassins de la Région. Sommaire 1. Situation pluviométrique

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

année 2015 Bulletin climatologique année 2015 MétéoSuisse Un début d année extrêmement doux Hivernal à partir de la mi-janvier 13 janvier 2016

année 2015 Bulletin climatologique année 2015 MétéoSuisse Un début d année extrêmement doux Hivernal à partir de la mi-janvier 13 janvier 2016 année 2015 MétéoSuisse Bulletin climatologique année 2015 13 janvier 2016 Record de 2014 déjà battu : la température de l année 2015 a connu un écart à la norme 1981-2010 de 1.29 degré, ce qui constitue

Plus en détail

Figure 1 Carte de répartition de la pluviométrie au Bénin (Thèse de Lambrecht, 2007)

Figure 1 Carte de répartition de la pluviométrie au Bénin (Thèse de Lambrecht, 2007) PLUVIOMETRIE DANS LE MONO-COUFFO 01/avril10 Hervé Ce rapport a été effectué dans le cadre du stage d Armel DONKPEGAN, qui portait de manière général sur les Aménagements Hydro-Agricoles et l Environnement

Plus en détail

Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes

Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes n o 28 03 / 2015 études, recherches et statistiques de la Cnav étude Julie Vanriet- Margueron, Cnav Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes Lorsqu un

Plus en détail

Cours Statistiques descriptives

Cours Statistiques descriptives C. Terrier 1/5 29/9/24 Cours Statistiques descriptives Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A PROJET D'OUVERTURE D'UNE CARRIERE DE CRAIE A COULOMMES-ET-MARQUENY (ARDENNES) AVIS HYDROGEOLOGIQUE JP. DROESCH AVRIL 1991 BRGM

Plus en détail

BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE 2009

BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE 2009 BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE A) Une production de l ensemble des prêts conventionnés en hausse... 2 B) Trois quarts des PC sont des PAS... 4 C) La moitié des opérations sont dans

Plus en détail

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6 Table des matières Livrable A - V0.1 / Résultats du modèle Partie 1: Préambule...4 Partie 2: Inventaire des données...6 1 Données contextuelles...7 2 Données hydrologiques...9 3 Données hydrauliques...12

Plus en détail

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION 1/ RESUME DE L ANALYSE Cette étude a pour objectif de modéliser l écart entre deux indices d inflation afin d appréhender le risque à très long terme qui

Plus en détail

Le climat et les problèmes d eau

Le climat et les problèmes d eau CHAPITRE 3 Le climat et les problèmes d eau 3.1 INTRODUCTION Au cours des millénaires, l homme a surtout observé de l eau les phénomènes de précipitation etd écoulementdanslescoursd eau,parcequelapluieluitombaitsurlatêteetquel

Plus en détail

brgm Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR U- A.CARN-DHEILLY Vérificateur :

brgm Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR U- A.CARN-DHEILLY Vérificateur : Avis sur les apports en eau extérieurs au réseau d'assainissement de Ploubalay-Lancieux (22) BRGM/RP-56239-FR ua o Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du B R G M 8EAUG6 U- A.CARN-DHEILLY

Plus en détail

Les bénéficiaires de la surcote dans la Fonction Publique d Etat avant et après la réforme de 2009

Les bénéficiaires de la surcote dans la Fonction Publique d Etat avant et après la réforme de 2009 Etude Juin2012 Les bénéficiaires de la surcote dans la Fonction Publique d Etat avant et après la réforme de 2009 En 2010, la part des nouveaux retraités de la Fonction Publique d Etat bénéficiant d une

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

LE BUDGET. Certaines dépenses sont incompressibles, comme le loyer, les impôts, les assurances.

LE BUDGET. Certaines dépenses sont incompressibles, comme le loyer, les impôts, les assurances. MDI LE BUDGET LA CONSTITUTION D UN BUDGET 1. Vocabulaire Dépenses incompressibles : dépenses que l'on ne peut pas réduire, contrairement aux dépenses compressibles, pouvant être réduites, comme l'habillement,

Plus en détail

La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées?

La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées? La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées? Face à la brutale dégradation de la conjoncture, l assurance chômage va jouer un rôle crucial

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Etude des rendements en viticulture Biologique Re gion Aquitaine

Etude des rendements en viticulture Biologique Re gion Aquitaine Etude des rendements en viticulture Biologique Re gion Aquitaine Campagne 2013 Sommaire I. Présentation de l étude et de ses données 2 II. Rendements globaux 4 1. Rendement AOC et IGP/VDF 4 2. Rendements

Plus en détail

LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ

LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ ZOOM sur les métiers de LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 SYNTHÈSE 3 DONNÉES CLÉS 3 LA DEMANDE D EMPLOI 3 PRINCIPALES ÉVOLUTIONS 4 PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI 5 PRINCIPAUX MÉTIERS

Plus en détail

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Station des productions animales et végétales Rapport d'essai 2007 Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Grangeneuve, juillet 2007 Sandra Dougoud Institut agricole de Grangeneuve

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR Mars 2005 Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation GARE TGV de HAUTE - PICARDIE À l'échelon régional Avec ses trois départements, la Somme, l Aisne et l Oise, la Picardie a une population de 1 856 000 habitants. La

Plus en détail

521321 - Informatique 2. Tableur. Emploi usuel d un tableur 29.02.2008

521321 - Informatique 2. Tableur. Emploi usuel d un tableur 29.02.2008 521321 - Informatique 2 29.02.2008 Peter DAEHNE Emploi usuel d un tableur Autres emplois Simulation Peter DAEHNE -2- Emploi usuel d un tableur Créer des tableaux comprenant: des cellules contenant des

Plus en détail

!"# $ ( ' ) * + * + +, " #

!# $ ( ' ) * + * + +,  # Laurent NOWIK / Joseph LARMARANGE! : les taux sont toujours annuels et se calculent à partir de la population moyenne. " #!"# $ On utilise la formule suivante : Population (1/1/ t+1) Population (1/1/t)

Plus en détail

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne 1 ZOOM sur les métiers de L INDUSTRIE Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 2 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 10 10 10 10 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Les prix quotidiens du café ont atteint au mois d août leur plus bas niveau depuis 19 mois, alors que les marchés des

Plus en détail

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012 SERVICE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 23 Coutances Étude d'accidentologie 28-22 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche . DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5

RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 RESUME DES OBLIGATIONS... 2 SANCTIONS... 3 CONTEXTE REGLEMENTAIRE... 3 PRECISION... 5 Document réalisé en avril 2010 mise à jour février 2013 Sources : sites http://www.legifrance.gouv.fr/ http://carrefourlocal.senat.fr

Plus en détail

Réunion d Information Campagne d Irrigation 2015. 15 avril 2015

Réunion d Information Campagne d Irrigation 2015. 15 avril 2015 Réunion d Information Campagne d Irrigation 2015 15 avril 2015 SOMMAIRE 1- Bilan du protocole de gestion campagne 2014 2- Bilan des indicateurs 2014 Bilan début d année 2015 3- Présentation de l arrêté

Plus en détail

Tableau de bord de l'environnement

Tableau de bord de l'environnement Tableau de bord de l'environnement Réseaux de surveillance des eaux naturelles: aspects quantitatif et qualitatif Cahier Janvier 2007 www.somme.fr Préambule Le présent document, élaboré en étroite collaboration

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3.1 Caractéristiques météorologiques Les données de Météo France indiquent qu en 2003, la période de survenue des fortes chaleurs s'étend principalement

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE CLIMATOLOGIE N 07 07 août 2014 MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG Pluies localement abondantes,

Plus en détail

Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN

Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN Version du 26 juin 2015 Ce cahier des spécifications techniques a pour objet de prendre en compte les nouveaux états de comptabilité budgétaire

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général Le contexte économique général Les signaux positifs relevés au cours du 2 nd semestre 2013 se sont confirmés mais la reprise s avère timide. En France, au 1 er semestre 2014, le contexte économique est

Plus en détail

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006

Séminaire modélisation des hydrosystèmes 22 et 23 avril 2010 - MINES ParisTech APR VMC 2006 Séminaire modélisation des hydrosystèmes APR VMC 2006 Schéma méthodologique simplifié Scénarios climatiques 2020 I 2040 Modélisation des hydrosystèmes Impact sur la ressource Impact en sur eau la ressource

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail