préface Pascal Chauvin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "préface Pascal Chauvin"

Transcription

1 préface Il n a jamais été aussi facile ces dernières années d obtenir un crédit renouvelable. En moyenne, plus d une publicité sur 4 dans nos magazines de télévision concerne une proposition de ce type de prêt. Rien de plus normal, puisqu à un taux d intérêt de 15 %, voire jusqu à 25 % dès lors qu on y inclut les assurances proposées, ce type de prêt est du coup très rentable pour les organismes de crédit. Si d aventure, à un moment donné, on a du mal à payer ses prêts principaux, immobilier ou voiture, et que les premiers impayés se présentent, il est alors tentant de succomber à l appel des sirènes et de souscrire facilement à ces crédits revolving. Et pour rembourser ce nouveau crédit revolving, on en fait un autre, puis un troisième, etc. La plupart des personnes endettées ont au minimum 3 à 4 crédits revolving. Heureusement, le regroupement de crédits est alors possible, car si l on a remboursé tous ses crédits, son découvert bancaire et que l on a réglé ses problèmes de trésorerie, il n y a plus lieu de souscrire de nouveaux crédits. Le rachat de ses crédits n est pas une opération qui encourage le surendettement. Au contraire, après que ses finances soient réorganisées, le taux d endettement redevient normal, en ne dépassant pas généralement un tiers de ses revenus. Encore faut-il savoir à qui confier le montage de son opération. Éric Chauvin nous fait part de ses 20 années d expérience dans le montage d opérations de rachat de crédits. Grâce à son expertise, il nous explique avec des termes simples toutes les subtilités pour bien regrouper ses crédits. 3 Pascal Chauvin

2 Comment réussir son rachat de crédits Quelques bonnes adresses de sites Internet : pour obtenir un rachat de crédits : pour obtenir un rachat de crédits en étant fiché FICP : pour obtenir une assurance de prêt : pour modifier ses assurances de prêts revolvings : Les témoignages qui figurent au début de chaque chapitre sont certifiés réels par un Officier Ministériel. 4

3 chapitre 1 L histoire du rachat de crédits et son développement récent en france «Notre endettement ne nous permettait plus de réaliser nos projets d adoption ; je vous ai contacté et mon dossier a été traité rapidement, efficacement et surtout avec beaucoup de disponibilité et d écoute. Grâce à votre intervention, nous avons repris nos démarches d adoption. Nous sommes sortis du surendettement et les 2 orphelins Romain et Jeanne vont bientôt pouvoir retrouver une famille» 9

4 Comment réussir son rachat de crédits 1. Les origines du crédit à la consommation Le crédit à la consommation a fait ses premières apparitions après la Première Guerre mondiale, en liaison avec le début de la commercialisation des premières automobiles. Apparaissent alors à cette époque les premières sociétés financières spécialisées à cet effet. Citroën crée dès 1919 la société pour la vente à crédit d automobiles (SOVAC), suivi par Renault en 1924 qui crée la société de diffusion industrielle automobile par le crédit (DIAC). Ainsi, dès 1939, le quart des achats de véhicules est financé à crédit. Rapidement, les activités sont élargies aux secteurs de l électroménager et du commerce. Dès 1945 sont fondées plusieurs sociétés de crédit. Parmi elles, la Compagnie pour le Financement de l industrie, du commerce et de l agriculture (COFICA), la Société financière industrielle et commerciale (SOFINCO) créée autour de la Fédération de l ameublement, ainsi que le crédit à l électroménager (CETELEM). 2. L apparition du crédit revolving Dans les années 1960, dans un contexte de prospérité économique appelé «les Trente glorieuses» illustré par la quasiabsence de chômage, le crédit revolving fait son apparition. La demande de biens de consommation explose, entraînant de nombreuses demandes de crédits, notamment pour les foyers à moyens ou faibles revenus. Le crédit revolving, appelé aussi crédit renouvelable ou crédit permanent puisqu il se reconstitue au fur et à mesure des remboursements, se développe alors dans les grands magasins, puis auprès de sociétés de vente par correspondance. Ensuite, quelques établissements de crédits spécialisés se mettent à le commercialiser directement aux particuliers. Dans les années 1980, les banques généralistes deviennent concurrentes avec les établissements de crédits spécialisés puis, une dizaine d années plus tard, ces mêmes établisse- 10

5 L histoire du rachat de crédits et son développement récent en France ments deviennent les filiales de ces banques. Le revolving (avec ou sans carte bancaire associée) est un produit à forte rentabilité pour les organismes qui le commercialisent, en raison de son taux d intérêt élevé et des assurances de prêt proposées à des prix astronomiques 1. Son utilisation par les ménages demande un niveau avancé d éducation financière, ce qui ne leur est pas à ce jour proposé. 3. La multiplication des crédits En 2010, 1 foyer français sur 2 a au moins un crédit et presque 1 foyer sur 3 a contracté un crédit immobilier. Selon l Observatoire des crédits aux ménages, en 2009, 50,8 % des ménages français avaient un crédit, soit près de 14 millions de ménages (52,6 % en 2008). Le taux de détention des crédits immobiliers s étant maintenu à 30,8 % contre 31,3 % en Avec 79 % de Français qui souhaitent devenir propriétaires et seulement 53 % qui le sont réellement, le marché du crédit immobilier voit donc son potentiel d avenir intact. 46 % des Français envisagent l acquisition d un bien immobilier à plus ou moins long terme. Outre les crédits immobiliers, l analyse du modèle de développement du crédit à la consommation a permis à ce marché de se développer au cours des dernières années : en s appuyant d abord sur les crédits proposés sur les lieux de vente (crédits automobiles, en magasin ). À noter qu un crédit à la consommation sur deux est un crédit automobile ; sur les prêts personnels ; et enfin sur le crédit revolving. Avec l apparition de la technologie de la carte bancaire, permettant de lui adjoindre une carte de crédit, toutes les banques de réseau préconisent avec insistance le crédit revolving appelée avec beaucoup de pudeur «la réserve en cas de coup dur» directement lié au compte bancaire ou à la carte bancaire associée. 1. Voir «Les bons conseils» en annexe. 11

6 Comment réussir son rachat de crédits La place du crédit renouvelable dans neuf pays européens (chiffres à fin 2007) 4. L apparition du rachat de crédits Le produit de rachat de crédits n apparaît qu en fin de cycle de vie, au moment où le marché est mature et où les prêteurs «se battent» pour des parts de marché. Dès les années , ce sont essentiellement des prêteurs allemands qui sont les premiers à proposer aux Français le regroupement de leurs prêts en un seul. Ainsi, la Credit Commerzbank et la Hamburghyp Hypothekenbank interviennent, uniquement pour les foyers propriétaires ou en accession à la propriété, sous forme de prêts hypothécaires. En France, ce sont la banque RSGB (Royal Saint George Bank) et le CFCAL (Crédit Foncier Communal d Alsace Lorraine) qui sont les pionniers financiers sur le marché du rachat de crédits. Leurs produits sont alors commercialisés uniquement par les intermédiaires en opérations bancaires. Les banques de réseau, à cette époque, se désintéressent de ce marché. Il n en faut pas plus, pour que dès le début des années 2000, la presse se mette à vilipender les vendeurs de rachat de crédits, jusqu au jour où toutes les banques se mettent sur ce marché. Ce jour-là, le rachat de crédits est devenu un produit honorable, alors qu il l était déjà tout autant, auparavant. En 2010, contrairement au ressenti des consommateurs, la consommation de crédits revolving est en perte de vitesse, au bénéfice des prêts personnels et des rachats de crédits, qui sont des produits affichant un TEG plus faible avec des encours plus importants. 12

7 chapitre 2 Les caractéristiques du rachat de crédits «Je ne pensais pas que je pourrai sortir un jour du cercle infernal que sont les crédits à la consommation. J avais fait des demandes de rachat de mes prêts, qui ont toutes été refusées. Au départ, je me suis dit que ça ne marcherait pas, que vous baisseriez les bras comme les autres organismes. Mais vous m avez soutenu, aidé, rassuré, encouragé, vous m avez fait confiance. Plus de fins de mois difficiles en étant obligé de piocher dans les crédits revolving, plus de peur d entendre sonner le téléphone pour entendre que les mensualités n ont pas été payées, plus d angoisse à ouvrir le courrier, plus de compte à découvert. Place aux fins de mois tranquilles, à la joie de répondre au téléphone et d aller chercher le courrier, au sourire de mes filles quand je leur ai annoncé que nous partions en vacances, plus de honte d aller voir son banquier. Cela fait des années que j essayais de m en sortir et vous êtes les seuls à m avoir écouté et à m avoir fait confiance» 13

8 Comment réussir son rachat de crédits 1. Des définitions pour un même produit Le regroupement de ses prêts, la restructuration de ses prêts, le rachat de ses crédits : plusieurs termes pour une même opération qui consiste à contractualiser une nouvelle offre de prêt. Un nouveau prêt avec un nouveau plan d amortissement. L argent obtenu par ce nouveau prêt permet le remboursement de tous les crédits existants, afin d obtenir une seule mensualité, unique, plus légère. Ceci est possible avec la conjonction de deux éléments : un taux d intérêt plus faible au global que la majorité des taux des crédits détenus ; une durée plus longue. Le coût global n est pas systématiquement plus faible. Il peut l être, mais ce n est pas forcément toujours le cas. L objectif essentiel recherché par l emprunteur est de récupérer du pouvoir d achat, d être moins étranglé à la fin du mois par le remboursement de ses crédits. 2. Dans quel but? Environ 2 millions de Français utilisent chaque mois plus des deux tiers de leurs revenus pour le remboursement de leurs crédits. On est donc très loin de la fameuse règle du taux maximal de 33 % à ne pas dépasser. Cette situation est d autant plus grave que trois quarts des personnes surendettées le sont du fait d un événement inattendu, qui peut nous arriver à tous, comme la perte de son emploi, le divorce ou le décès de son conjoint Le rachat de crédits est la solution la plus rapide et la plus efficace pour les personnes surendettées ou simplement mal endettées, permettant de se sortir de cette situation difficile. En fonction de vos capacités financières, une nouvelle mensualité va vous permettre de retrouver un taux d endettement adapté à vos moyens, ne dépassant pas généralement le tiers de vos revenus. 14

9 Les caractéristiques du rachat de crédits 3. Quels prêts peuvent être rachetés? Tous les prêts, par définition, peuvent faire l objet d un regroupement de crédits. Cependant, il y a lieu d agir avec discernement : les prêts professionnels d une profession libérale, d un commerçant ou d un artisan ne sont généralement pas repris car ils font l objet d autres montages financiers. En revanche, certains «anciens» prêts professionnels peuvent l être. Prenons l exemple d une personne qui a arrêté son activité libérale ou similaire et qui est maintenant salariée ou retraitée. Les anciennes dettes professionnelles n ont pas été remboursées et il n y a pas eu de liquidation judiciaire ; la fermeture de l activité professionnelle s est faite «en douceur». Ces prêts sont à racheter. Le prêteur s assurera dans ce cas de faire le tour de l ancienne situation professionnelle et de l existence éventuelle de dettes envers les caisses de retraite et de cotisations obligatoires ; les prêts personnels, les prêts à la consommation et les crédits revolving peuvent être repris. Tout comme le montant de votre découvert bancaire ; les crédits immobiliers peuvent, eux aussi, être rachetés. On inclura alors les pénalités de remboursement anticipé qui sont de l ordre d un semestre d intérêt limité à 3 % du montant du capital restant dû ; les dettes personnelles aussi. On différenciera : les dettes personnelles qui sont relatives au retard de paiement de mutuelle, d une facture de fioul ou de garagiste, les dettes familiales pour lesquelles seront demandés un document écrit de la personne qui a prêté ainsi que la copie de sa carte d identité. La vérification des signatures entre la pièce d identité et l attestation fournie, justifiera ainsi l origine de son auteur. Le prêt entre particuliers est défini par l article 1326 du Code civil qui fait obligation de constater par écrit le montant du prêt en identifiant les 2 parties. De plus, la loi exige un écrit pour tout prêt d un montant supérieur à euros. En effet, beaucoup d emprunteurs de mauvaise foi ont refusé de 15

10 Comment réussir son rachat de crédits rembourser le prêt ou ont indiqué qu il s agissait d un don. Les tribunaux présument toujours qu il s agit d une donation en l absence d écrit ; beaucoup l ont appris à leurs dépens. Le fisc, de surcroît, demande à ce que l opération lui soit signifiée via l imprimé numéro 2062, dès lors que le montant est supérieur à 760 euros, le retard d impôt. Une simple majoration sur l avis d imposition fera l objet d une demande du prêteur à fournir un BSF (Bordereau de Situation Fiscale). Ce document, délivré immédiatement et gratuitement par votre Trésorerie, reprendra le cas échéant tous les paiements effectués eu égard à vos obligations (impôt sur le revenu, taxe d habitation, taxe foncière ) et indiquera le solde que vous devez. Si un redressement fiscal a eu lieu et que vous ne l avez pas encore réglé, celui-ci sera aussi indiqué et repris avec l opération de rachat de crédits, les montants dus au titre de caution. Il n existe pas encore en France de registre reprenant pour un individu donné le listing de tous ses engagements de caution. Aussi, même si vous vous êtes porté caution pour une dizaine d amis ou de membres de votre famille, personne ne le saura le temps que vous ne le direz pas. Si vous vous êtes porté caution pour un ami et que les tribunaux vous demandent de vous acquitter d une certaine somme, celle-ci peut en effet être incluse dans l opération de rachat de crédits. 4. Faut-il racheter tous ses prêts? Quand on envisage de réaliser le regroupement de ses prêts, cela signifie bien souvent que les finances du ménage souffrent de l accumulation des crédits et que le spectre du surendettement plane. Faut-il pour autant racheter tous ses crédits d une façon systématique? La réponse est non! Si l objectif avoué d une telle opération est bien la reprise des crédits afin de réduire au mieux l endettement du foyer, il ne faut pas pour autant faire n importe quoi. Pour les propriétaires, par exemple, la première question à se poser est de savoir s il faut oui ou non inclure son crédit immobilier en cours s il en existe un. Si les calculs d endettement le permettent et que le crédit habitat en question est à un très 16

11 Les caractéristiques du rachat de crédits bon taux, il paraît à peu près évident qu il faut à tout prix éviter de le reprendre surtout s il est en fin de vie et que la phase d amortissement est plus qu amorcée. Dans le cadre d une restructuration globale incluant les prêts immobiliers, on peut se demander si le rachat d un prêt à taux zéro est, ou non, une bonne opération alors qu un tel crédit ne génère pas d intérêt? La question peut paraître saugrenue, mais elle se pose bien souvent aux consommateurs désireux de réaliser un rachat de crédit global, en raison des garanties prises par les banques en contrepartie de l octroi du prêt à taux zéro. A priori, les personnes désireuses de faire racheter tous leurs crédits en cours, immobilier et consommation confondus, n ont pas forcément intérêt à faire racheter leur prêt à taux zéro s ils en ont un. C est une évidence sur un plan financier : on n applique pas un taux d intérêt sur une créance qui n en fait aujourd hui pas l objet. Si le problème était aussi simple, ce serait bien! Malheureusement, il y a souvent un problème quelque part et, en l occurrence, il repose dans la prise de garantie d un PTZ 1. En effet, en contrepartie de leur octroi, de nombreuses banques demandent une hypothèque conventionnelle sur le bien, même si le montant du PTZ est faible. Résultat : pour avoir le premier rang hypothécaire, elles demandent le rachat du prêt à taux zéro. Il arrive cependant que certains prêteurs considèrent à la fois qu un tel rachat est juridiquement et financièrement malvenu, de sorte qu ils tentent de laisser le PTZ en place. Deux conditions sont généralement requises pour cela : que le PTZ ait encore une durée de vie au moins supérieure à 9 ans ; qu il n y ait pas un différé d amortissement faisant exploser l endettement avant la fin du nouveau prêt. 1. PTZ : Prêt à Taux Zéro. 17

12 Comment réussir son rachat de crédits 5. Est-il possible de racheter des crédits qui l ont déjà été? Le rachat de crédits est tout à fait envisageable, même si vous venez déjà d en faire un récemment. Cependant, il y a lieu de s interroger sur cette demande. Si le précédent regroupement a eu lieu avec un organisme spécialisé, l ensemble de votre situation aura été détaillé, vos besoins futurs évalués et les éventuelles dettes remboursées. Pourquoi, dans ce cas, refaire une nouvelle demande? A. Pour renégocier le taux de son prêt De nombreux foyers qui accèdent à la propriété ont profité de la baisse des taux d intérêt pour renégocier leur emprunt auprès de l organisme qui leur a octroyé un prêt ou auprès d une banque concurrente. Rien de surprenant à ce que des personnes ayant réalisé leur rachat de crédits, hypothécaire ou sans garantie, se demandent si elles peuvent en faire autant. Renégocier le taux de son prêt n est jamais très bien vu, notamment de la part des banques, qui y voient d importants problèmes de refinancement interbancaire et donc de marge. Que ce soit pour un prêt immobilier classique ou tout autre crédit, une banque n aime pas renégocier en interne. La règle prévaut aussi en rachat de crédit et peut-être même plus qu ailleurs, en raison de la volonté du prêteur de conserver sa marge bénéficiaire. En effet, le risque des prêteurs pour ce type de produits est jugé supérieur au risque des autres prêts, notamment par l absence d éducation financière qu ont les emprunteurs qui souscrivent plusieurs crédits coup sur coup. Même le taux d intérêt du premier rachat de crédits n est pas négociable. B. Parce qu il y a eu récidive Ne dit-on pas : «Qui a bu boira, qui a joué jouera, qui a aimé aimera?» Si on doit y ajouter «Qui a su emprunter, empruntera», cela serait donner peu de foi à l âme humaine. 18

13 Les caractéristiques du rachat de crédits C est pour cela que l on distinguera les deux cas de figures ci-dessous : un tiers des personnes endettées le sont parce qu elles sont des acheteurs compulsifs, des boulimiques du crédit. C est le cas de la personne qui, après avoir renégocié tous ses emprunts en un seul, décaisse à nouveau tout son crédit revolving et dépense sans compter. Pour ce toxico de l emprunt, un nouveau rachat de crédits sera mission impossible. Contre son addiction, seule une vraie thérapie peut être utile, à commencer par prendre des cours de gestion. Des logiciels de gestion familiale existent ; pour la plupart, ils sont gratuits (Grisbi Maxicompte Bakperfect Vision budget Home bank Vcompte, etc.). Un bémol cependant : la lecture des forums sur Internet montre que la plupart des personnes sont cependant méfiantes à l égard de ces logiciels car elles ont peur de se faire voler des informations confidentielles à leur insu. Renseignezvous bien avant d arrêter votre choix ; deux tiers des personnes endettées le sont à cause d un accident de la vie. C est le cas d une personne qui a souscrit au regroupement de ses prêts il y a plusieurs années et qui a dû faire face à des aléas de vie qui ont, de nouveau, mis en péril ses finances. Chômage, divorce, études des enfants sont des éléments qui contribuent au surendettement passif des ménages. Dans ce cas, une bonne lettre explicative reprenant l historique de la situation pourra convaincre le prêteur d intervenir à nouveau, sous réserve d avoir retrouvé une situation financière stable et pérenne. 6. Comment et par qui sont remboursés les crédits? Lorsque la demande de rachat de crédits est acceptée, une offre de prêt soumise aux délais légaux de rétractation est émise. Après acceptation de celle-ci par l emprunteur, le prêteur procède au décaissement des fonds. S il s agit d un prêt hypothécaire, les fonds sont alors versés chez le notaire, afin que l officier ministériel procède aux remboursements auprès de chaque organisme de crédit 19

14 Comment réussir son rachat de crédits concerné. S il s agit d un prêt sans garantie, le plus souvent c est le prêteur qui effectue le remboursement des créanciers par virement ou par chèque. Quoi qu il en soit, il faut toujours fuir le prêteur qui vous laisse rembourser vous-même les créanciers. Ceci est souvent le fait d organismes non spécialisés dans le rachat de crédits et constitue un manque de sérieux évident. 20

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES QUESTIONS / REPONSES Peut-on tout acheter avec un crédit personnel? Oui, dans la mesure où le montant du crédit correspond à votre besoin. Jusqu à 75000 maximum, votre prêt personnel peut répondre à tous

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT. 969 Avenue de la République 59700 MARCQ EN BAROEUL

DEMANDE DE PRÊT. 969 Avenue de la République 59700 MARCQ EN BAROEUL 969 Avenue de la République 59700 MARCQ EN BAROEUL DEMANDE DE PRÊT N de dossier : Nom du client : Montant du prêt envisagé : Durée souhaitée (en mois) : Date de dernière modification : 1 Paraphes : Votre

Plus en détail

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER

Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI. encadré par : MME LIDDER Préparé par : Wafaa ELBARAKA Siham MOUATABIR Mariam ZAHIRI encadré par : MME LIDDER 1-INTRODUCTION a- Définition du crédit b- Les fournisseurs de crédits aux particuliers c- L importance de l activité

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir

Découvrir le regroupement de crédit Des pistes pour comprendre et agir Découvrir le regroupement de crédit 1/10 AVERTISSEMENTS A LIRE ATTENTIVEMENT Les informations figurant dans le présent document sont fournies à titre gracieux et sans garantie de leur caractère complet,

Plus en détail

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731. PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.338 2 SOMMAIRE 1. Qu est-ce qu un crédit hypothécaire? 2. Qui peut

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE PRÊT «AMELIORATION DU CADRE DE VIE» Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage Information Encouragement à la propriété du logement com Plan La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) vous permet d utiliser votre argent de la Caisse

Plus en détail

Le TEG dans tous ses états

Le TEG dans tous ses états Le TEG dans tous ses états L un des ingrédients essentiels pour choisir son prêt immobilier est son taux. Mais si le taux d intérêt mis en avant par le prêteur est important, le Taux Effectif Global (ou

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

LES CREDITS IMMOBILIERS

LES CREDITS IMMOBILIERS LES CREDITS IMMOBILIERS Actualisée le : 21/05/ 2011 TYPOLOGIE DES PRETS Les prêts réglementés Prêt à taux Zéro (PTZ) Prêt à l accession sociale (PAS) Prêt conventionné (PC) Prêt Epargne Logement (PEL)

Plus en détail

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation

ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT. Les différents crédits à la consommation ACTUALITE MAI 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT Les différents crédits à la consommation Aujourd hui, un tiers des ménages - soit 9 millions - ont un crédit à la consommation. Ce

Plus en détail

Le Prêt conventionné et le prêt à l Accession Sociale. Janvier 2015

Le Prêt conventionné et le prêt à l Accession Sociale. Janvier 2015 Le Prêt conventionné et le prêt à l Accession Sociale Janvier 2015 Sommaire > Thème» Le Prêt Conventionné et le Prêt à l Accession Sociale > Objectif» Connaître et respecter les exigences en matière de

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT. 969 avenue de la République. Résidence les Pétunias. 59700 Marcq en Baroeul

DEMANDE DE PRÊT. 969 avenue de la République. Résidence les Pétunias. 59700 Marcq en Baroeul 969 avenue de la République Résidence les Pétunias 59700 Marcq en Baroeul SIRET : 447 661 885 00080 DEMANDE DE PRÊT N de dossier : Nom du client : Montant du prêt envisagé : Durée souhaitée (en mois) :

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement

Maîtriser son taux d endettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Les Mini-guides Bancaires: La banque dans le creux de la main topdeluxe FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Repère n 8 Maîtriser son taux d endettement

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS AU TITRE DE LA PEAEC

CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS AU TITRE DE LA PEAEC CONDITIONS HABITUELLES D EMPLOI DES FONDS VERSÉS AU TITRE DE LA PEAEC (Participation des Employeurs Agricoles à l Effort de Construction) Action Logement - Août 2015 - Crédit photos Shutterstock LOUER

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire)

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Votre Partenaire Financier RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Etat Civil : Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à : Le : Co-Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à :

Plus en détail

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation)

Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Guide du crédit à la consommation (Crédits soumis aux articles L.311-1 et suivants du Code de la consommation) Lexique : Agrément Le prêteur émet une offre de contrat de crédit tout en prévoyant que ce

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET

DOSSIER DE FINANCEMENT. Monsieur et Madame :... PROJET DOSSIER DE FINANCEMENT Monsieur et Madame :... PROJET Acquisition d une résidence principale Acquisition d une résidence secondaire Acquisition d une résidence locative Acquisition «Loi ROBIEN» Acquisition

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

Petit guide pratique du taux d endettement

Petit guide pratique du taux d endettement Petit guide pratique du taux d endettement Sommaire 1. Le taux d endettement, c est quoi? 2. Comment calculer votre taux d endettement? 3. Pourquoi évaluer votre taux d endettement? 4. L intérêt du calcul

Plus en détail

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Le Comité Consultatif du Secteur Financier L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Lucien Bernadine Secrétariat général du Comité consultatif du secteur financier Vendredi 21 mars

Plus en détail

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS

OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS PATRIMOINE L ASSURANCE DECES EN GARANTIE D EMPRUNTS PROFESSIONNELS OU L ASSURANCE DE LA RUINE DU CHEF D ENTREPRISE EMPRUNTEUSE ET DE SES HERITIERS Il faut constater aujourd hui, qu il est pratiquement

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 010 du 16 janvier 2008 du Conseil supérieur du logement sur le concept du crédit logement inversé. Préambule Le crédit logement inversé («reverse mortgage») est une

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE

PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre patrimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez votre conseiller

Plus en détail

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION suscitée par la loi n 2010-737 du 1 er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation Réforme du crédit à la consommation et lutte contre le

Plus en détail

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS ASSURANCE DÉCÈS Février 2006 Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel Sachez anticiper pour préserver votre outil de

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS document contractuel 1. Objet de la convention Cette convention d assurance collective a été souscrite

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel ASSURANCE DÉCÈS PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre parimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez

Plus en détail

FONDS MUTUEL DE GARANTIE DES MILITAIRES (FMGM)

FONDS MUTUEL DE GARANTIE DES MILITAIRES (FMGM) Le soussigné (organisme prêteur) Agence Code banque Nom du gestionnaire du dossier Fonction Code guichet Téléphone fixe mobile fax e-mail : sollicite la garantie du Fonds Mutuel de Garantie des Militaires

Plus en détail

MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER. Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier

MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER. Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier MODE D EMPLOI ACHAT IMMOBILIER Conseils aux acquéreurs : Faciliter l acquisition de votre bien immobilier Quels sont mes interlocuteurs? L agent immobilier La profession est réglementée. Elle nécessite

Plus en détail

CMP-Banque, une banque municipale et sociale

CMP-Banque, une banque municipale et sociale CMP-Banque, une banque municipale et sociale Un acteur de la politique sociale CMP-Banque, la banque du Crédit Municipal de Paris, est une institution bancaire ancienne et singulière où la responsabilité

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Financer Vous avez une dépense inattendue? Un achat important? Un projet qui vous tient à cœur? Vous voudriez

Plus en détail

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE Je suis le demandeur / requérant / défendeur de cette demande pour l obtention ou

Plus en détail

L assurance emprunteur en crédit immobilier

L assurance emprunteur en crédit immobilier Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Assurer mon crédit immobilier

Assurer mon crédit immobilier SEPTEMBRE 2015 N 32 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Assurer mon crédit immobilier Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Imprimé www.lesclesdelabanque.com avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE)

DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) DÉCLARATION DES INTÉRÊTS PERSONNELS DU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF FORMULAIRE III (ENFANT À CHARGE) CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE (chapitre C-23.1, articles 51, 52

Plus en détail

Evry Crédits vous informe : la réglementation bancaire

Evry Crédits vous informe : la réglementation bancaire Interdit bancaire & chèque sans provision : Il y a chèque sans provision lorsqu'il y a défaut de provision sur votre compte le jour ou le chèque est présenté au paiement ou lorsque l'établissement bancaire

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les fi lières agréées. La certifi cation

Plus en détail

DEMANDE DE PRET. NOM :... Prénom :... Collectivité :... Code Collectivité :.

DEMANDE DE PRET. NOM :... Prénom :... Collectivité :... Code Collectivité :. DEMANDE DE PRET NOM :... Prénom :... Code tiers :... Collectivité :... Code Collectivité :. - Montant : de 400 à 6000 - Durée : de 12 à 48 Mois - Taux : entre 0% et 2,50% (en fonction de la catégorie de

Plus en détail

Compléter une demande de crédit Desjardins. Solutions de paiement et de financement. Services de cartes Desjardins

Compléter une demande de crédit Desjardins. Solutions de paiement et de financement. Services de cartes Desjardins Compléter une demande de crédit Desjardins Solutions de paiement et de financement Services de cartes Desjardins MODULE Compléter une demande de crédit Desjardins Afin de faciliter le traitement de vos

Plus en détail

MAA DEMANDE D AIDE AU LOGEMENT REMBOURSABLE (ALR) Tél :

MAA DEMANDE D AIDE AU LOGEMENT REMBOURSABLE (ALR) Tél : MAA DEMANDE D AIDE AU LOGEMENT REMBOURSABLE (ALR) Mutuelle de l Armée de l Air - Pôle Social - 48, rue Barbès - 92544 Montrouge Cedex Tél. : 0 970 809 721 (appel non surtaxé). Site internet : www.mutaa.fr

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE Attention : cette liste de contrôle des documents fait partie des éléments à remettre, au même titre que le formulaire original, et la copie des pièces justificatives. S il manque des documents mentionnés

Plus en détail

2 ème Observatoire du regroupement de crédits. Portrait des emprunteurs français

2 ème Observatoire du regroupement de crédits. Portrait des emprunteurs français 2 ème Observatoire du regroupement de crédits Portrait des emprunteurs français Sommaire Une représentation classique du ménage français... 3 Des propriétaires avec de bons revenus... 4 De fortes disparités

Plus en détail

Demande dʼintervention sociale

Demande dʼintervention sociale Demande dʼintervention sociale DOCUMENT CONFIDENTIEL DEMANDEUR Nom :... Prénoms :... Nom de jeune fille :... Date de naissance : Adresse :... Code postal : Ville :... Tél. domicile : Portable : Courriel

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Crédit Consommation Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Sommaire Les points clés de la réforme Les changements Notre philosophie de la réforme Les changements Notre philosophie Le crédit : - est

Plus en détail

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client Fiche n Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Pour un client qui se porte acquéreur d un bien immobilier A (notamment résidence principale / résidence secondaire)

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-172 du 29 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Crédit Foncier et Communal d Alsace et de Lorraine Banque par la société Crédit Mutuel

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS

NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS NOTICE D INFORMATION DE LA CONVENTION D ASSURANCES COLLECTIVES DE CAUTIONNEMENT DE PRÊTS IMMOBILIERS document contractuel 1. Objet de la convention Cette convention d assurance collective a été souscrite

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE «PRÊT SOCIAL» Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public rémunérés

Plus en détail

Philippe BOUCHAIN Responsable du service. Pour tous renseignements sur les prêts au logement : Téléphone : 01 40 02 87 65 Télécopie : 01 40 02 69 45

Philippe BOUCHAIN Responsable du service. Pour tous renseignements sur les prêts au logement : Téléphone : 01 40 02 87 65 Télécopie : 01 40 02 69 45 association de retraite des cadres du groupe mornay europe institution de retraite complémentaire régie par le code de la sécurité sociale membre de la fédération agirc Tour Mornay 5 à 9 rue Van Gogh 75591

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 21 Libellé de la

Plus en détail

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home

FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home FLEXIBEL PENSION SAVING avec clause Home avril 2010 Epargner pour votre avenir vous procure des avantages! A qui est destiné le Flexibel Pension Saving avec clause Home? Au travers de ce produit (*), Fidea

Plus en détail

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver?

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver? Assurances Quittances et primes 2 ans Quittances, avis d'échéance, preuve du règlement, courrier de résiliation, accusé de réception Contrats d'assurance habitation et automobile Durée du contrat + 2 ans

Plus en détail

Le Prêt Découverte. Pour une installation pratique & moderne. Prêt bonifié par GrDF

Le Prêt Découverte. Pour une installation pratique & moderne. Prêt bonifié par GrDF Le Prêt Découverte Pour une installation pratique & moderne Prêt bonifié par GrDF Le Prêt Découverte Le Prêt Découverte est réservé aux particuliers, pour financer une première installation de chauffage

Plus en détail

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT 1 - OBJET Le prêt pour le logement d un enfant étudiant est alloué aux agents ayant un enfant fiscalement à charge, âgé de 16 à 26 ans durant l année scolaire,

Plus en détail

Se porter caution LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 19

Se porter caution LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 19 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 19 Se porter caution Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 19. Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 19. Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 19 Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE octobre 2005 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle des textes de

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

MAA. DEMANDE D AIDE REMBOURSABLE «1ère INSTALLATION» (ARI) Tél :

MAA. DEMANDE D AIDE REMBOURSABLE «1ère INSTALLATION» (ARI) Tél : MAA DEMANDE D AIDE REMBOURSABLE «1ère INSTALLATION» (ARI) Mutuelle de l Armée de l Air - Pôle Social - 48, rue Barbès - 92544 Montrouge Cedex Tél. : 0 970 809 721 (appel non surtaxé). Site internet : www.mutaa.fr

Plus en détail

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt INTRODUCTION Le cas présenté ci-après permet de comprendre le fonctionnement général d une banque mais reste un cas d école purement théorique. Imaginons

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE REMBOURSABLE «1 ER INSTALLATION» (ASR) ADHÉRENT CONJOINT (OU P.V.M.) SITUATION PROFESSIONNELLE.

DEMANDE D AIDE SOCIALE REMBOURSABLE «1 ER INSTALLATION» (ASR) ADHÉRENT CONJOINT (OU P.V.M.) SITUATION PROFESSIONNELLE. MAA DEMANDE D AIDE SOCIALE REMBOURSABLE «1 ER INSTALLATION» (ASR) Mutuelle de l Armée de l Air - Pôle Social - 48, rue Barbès - 92544 Montrouge Cedex Tél. : 0 970 809 721 (appel non surtaxé). Site internet

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail