Tous les hommes sont frères Gandhi Mars 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tous les hommes sont frères Gandhi Mars 2009"

Transcription

1 Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Fiche de lecture Tous les hommes sont frères Gandhi Mars 2009 Maëlle Gasc Avril 2010 Majeure Alternative Management HEC Paris : «Tous les hommes sont frères» Mars

2 Tous les hommes sont frères - Vie et pensées du Mahatma Gandhi d après ses oeuvres Cette fiche de lecture a été réalisée dans le cadre du cours «Histoire de la critique» donné par Eve Chiapello et Ludovic François au sein de la Majeure Alternative Management, spécialité de troisième année du programme Grande Ecole d HEC Paris. Folio Essais, Saint-Armand (Cher), Date de première publication : Résumé : Si le nom de Gandhi est bien connu en occident, peu sont les initiés qui comprennent les fondements de sa pensée et ses applications, pourtant nombreuses. Publié à l initiative de l UNESCO, ce recueil de textes et de discours de Gandhi, organisé par thèmes, permet à chacun de découvrir le personnage, sa vie, ses convictions et ses doutes, afin de bénéficier de son éclairage intemporel sur des questions politiques et sociétales plus que jamais d actualité. Mots-clés : Gandhi, Inde, Non-violence, Religion, Paix, Indépendance. All Men Are Brothers - Life and Thoughts of Mahatma Gandhi As Told in His Own Words This review was presented in the Histoire de la critique course of Eve Chiapello and Ludovic François. This course is part of the Alternative Management specialization of the third-year HEC Paris business school program. Folio Essais, Saint-Armand, Date of first publication : 1969 Abstract: Westerners may certainly have heard about Gandhi s name. Whether they understand the origin of his believes and their numerous concrete applications is not as obvious. This book, published by the UNESCO, is a compilation of Gandhi s writings and speeches, organized in themes. The reader can learn more about the man he was, his life, his believes and fears, so as to profit from his timeless and enlightening viewpoint about burning political and social issues. Key words: Gandhi, India, Non-violence, Religion, Peace, Independence. Charte Ethique de l'observatoire du Management Alternatif Les documents de l'observatoire du Management Alternatif sont publiés sous licence Creative Commons pour promouvoir l'égalité de partage des ressources intellectuelles et le libre accès aux connaissances. L'exactitude, la fiabilité et la validité des renseignements ou opinions diffusées par l'observatoire du Management Alternatif relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs. : «Tous les hommes sont frères» Mars

3 Table des matières 1. L auteur, son oeuvre Brève biographie Place de l ouvrage dans la vie de l auteur Résumé de l ouvrage Plan de l ouvrage Principales étapes du raisonnement et principales conclusions Commentaires critiques Avis d autres auteurs sur l ouvrage et son auteur Avis de l auteur de la fiche Bibliographie de l auteur Références...16 : «Tous les hommes sont frères» Mars

4 1. L auteur, son œuvre 1.1 Brève biographie Une éducation internationale Né d une famille aisée de religion hindoue appartenant à la caste des vaishyas (marchands) dans l état occidental du Gujarat en 1869, Mohandas Karamchand Gandhi, élève studieux et timide, est marié à l âge de treize ans à Kasturba Makhanji (également appelée «Ba»), avec laquelle il aura quatre fils. Ces personnages ont un impact considérable sur Gandhi et sont évoqués à maintes reprises au cours de l ouvrage étudié. En 1888, Gandhi quitte l Inde pour étudier à l University College de Londres où il devient avocat. Il exerce d abord à Bombay, puis s embarque pour l Afrique du Sud en 1893, attiré par les perspectives d une expérience nouvelle. Il y est témoin et victime de préjugés et actes racistes qui l incitent à devenir le défenseur des Indiens contre la politique d apartheid. En 1899, lors de la deuxième guerre des Boers, il s engage en tant qu ambulancier avec des centaines d Indiens aux côtés des Britanniques, afin de porter secours aux combattants noirs Sud-africains. Au cours des dix premières années du vingtième siècle, Gandhi s emploie à montrer son attachement à la vérité et proteste contre la situation des Indiens en Afrique du Sud en développant une méthode de désobéissance civile utilisant la non-violence. Maintes fois emprisonné et violenté, son sort ainsi que celui de ses compagnons émeut l opinion publique et conduit le gouvernement à accepter un compromis (légalisation des mariages non chrétiens et abolition de la taxe imposée aux coolies). : «Tous les hommes sont frères» Mars

5 Un long combat pour l Indépendance de l Inde À son retour en Inde en 1915, Gandhi bénéficie déjà d une réputation de héros qui lui vaut le surnom de Mahatma (grande âme), qu il refusera toute sa vie. Découvrant qu il connaît peu son pays, il décide de sillonner l Inde de village en village. Il mène alors une vigoureuse campagne de défense des Indiens opprimés et devient Président du Parti du Congrès en Face aux massacres dont il est témoin, il devient un fervent défenseur de l indépendance de son pays, menant une vigoureuse campagne contre l Angleterre en prêchant le boycott des produits importés. Ce mouvement de désobéissance civile prend fin en 1922 avec l arrestation de Gandhi, qui marque également la fin de la coopération entre Hindous et Musulmans, pourtant forte durant la campagne de non-violence. Durant les années 1920, Gandhi s emploie à lutter contre la discrimination des Intouchables, l alcoolisme, l ignorance et la pauvreté. En 1930, il revient sur le devant de la scène politique en organisant la célèbre marche du sel entre Ahmedabad et Dandi : longue de quatre cent kilomètres, elle rassemble des milliers d Indiens réclamant le statut de protectorat et engendre une forte répression britannique mais également l ébauche de négociations avec le «fakir à moitié nu» (surnom donné par Churchill à Gandhi), qui échouent. Gandhi continue alors à réclamer l Indépendance de l Inde. En 1942, au cours de la guerre, il rédige avec le Congrès une ébauche de résolution, Quit India, dont les objectifs seront remplis à la fin de la guerre. Emprisonné de 1942 à 1944, Gandhi participe en 1947 aux négociations pour l indépendance de l Inde, donnant son accord pour la partition de l Inde afin d éviter une guerre civile. Inquiet des tensions entre l Inde et le nouveau Pakistan, il entame son dernier jeûne en 1948, l année de son assassinat par un hindou nationaliste, Nathuram Godse. : «Tous les hommes sont frères» Mars

6 1.2 Place de l ouvrage dans la vie de l auteur Un recueil historique Tous les hommes sont frères est un recueil de textes extraits de dix œuvres publiées entre 1942 et 1956 (œuvres de Gandhi ou recueils de discours), dont la liste est présentée cidessous : - Gandhi, M. K. (1948). An autobiography or the story of my experiments with Truth. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. - Pyarelal (1956). Mahatma Gandhi, the last phase. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. - Tendulkar, D. G. (Volumes I à VIII publiés entre 1951 et 1954). Mahatma, life of Mohandas Karaamchand Gandhi. Bombay, Vithalbai K. Jhaveri & D. G. Tendulkar. - Gandhi, M. K. (1949). Bapu s letters to Mira. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. - Gandhi, M. K. (1958). The collected works of Mahatma Gandhi. New Delhi, The Publications Division, Ministry of Information and Broadcasting, Government of India. - Dessai, M. H. (1953). The diary of Mahadev Desai. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. - Gandhi, M. K. (1938). Hind Swaraj or Indian Home Rule. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. - Gandhi, M. K. (1942). Women and social injustice. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. - Prabhu, R. K. and U. R. Rao (1945). The mind of Mahatma Gandhi. London, Oxfords University Press. - Bose N. K. (1948). Selections from Gandhi. Ahmedabad, Navajivan Publishing House. Cet ouvrage naît en 1956 lors de la neuvième session de l Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture (UNESCO) qui se tient à New Delhi, sur une proposition de la délégation uruguayenne. L objectif est de rendre hommage à Gandhi et à son : «Tous les hommes sont frères» Mars

7 œuvre en publiant un recueil de textes accessibles à un large public reflétant les différents aspects de sa pensée 1. Les textes, classées par thème, sont précédés d une introduction du philosophe Sarvepalli Radhakrishnan, alors vice-président de l Inde, qui allait en devenir Président, mais également ancien représentant de la République à l UNESCO ( ), puis Président du conseil exécutif de l UNESCO (1949). Fidèle aux traditions philosophiques et religieuses de l Hindouisme, il soutient néanmoins les valeurs occidentales d innovations qu il souhaite voir adoptées par son pays. La sélection des textes est réalisée par Krishna Kripalani, Secretary of Sahitya Akademi, institution oeuvrant pour le développement et le rayonnement de la culture indienne dans le domaine des Lettres 2. Lors de la décision prise par l UNESCO de publier ce recueil de textes, il est également convenu d éditer des traductions française et espagnole. Il faut attendre 1969, soit l année du centenaire de la naissance de Gandhi, pour que soit publiée l édition française. Elle est préfacée par Olivier Lacombe, alors Directeur de l Institut de Civilisation indienne à l Université de Paris, qui souligne la volonté française de contribuer à la célébration du centenaire de Gandhi via l édition de cet ouvrage. Un recueil à vocation pédagogique Les trois cent treize pages de cet ouvrage (dans l édition de poche utilisée pour cette fiche) sont composées de douze chapitres classés par thème. Le premier, intitulé «En guise d autobiographie», est le plus long. Il rassemble les écrits et discours de Gandhi relatant sa jeunesse, extraits pour la plupart de son autobiographie 3. Les onze autres chapitres reflètent la diversité des domaines sur lesquels Gandhi s est penché tout au long de sa vie. L ouvrage aborde dans un premier temps des thèmes touchant à la religion, à des considérations philosophiques et métaphysiques, comme «Religion et Vérité» ou «La fin et les moyens», puis présente progressivement les divers champs d application pragmatique de la pensée de Gandhi, comme «L éducation» et «La mission de la femme». Les extraits présentés varient en longueur : quelques lignes pour certains, plusieurs pages pour d autres. Après chaque extrait, la source est indiquée par une abréviation entre parenthèses, ce qui permet au lecteur de le situer dans son contexte d origine ou de se référer 1 Source : première édition (1958), publiée à l initiative de l Unesco. Extrait sur le site : 2 Voir le site de l Académie Nationale des Lettres en Inde : 3 Gandhi M. K. (1948). An autobiography or the story of my experiments with Truth, Ahmedabad, Navajivan Publishing House. : «Tous les hommes sont frères» Mars

8 au texte complet s il le désire. L auteur de ce recueil de texte n a indiqué aucune modification dans les extraits présentés : pas de coupure de texte ou de reformulation. Il s agit de discours et écrits de Gandhi dans leur version originale. Ainsi organisé, ce recueil de textes permet au lecteur le moins initié de mieux connaître Gandhi, en présentant à la fois sa vie, ses convictions religieuses et leur immense champ de résonance philosophique et politique. Par son aspect parfois répétitif les extraits choisis sur les mêmes thèmes sont parfois autant de reformulation de la même idée, cet ouvrage permet néanmoins au lecteur de s imprégner en profondeur de la pensée de Gandhi et d en comprendre beaucoup de subtilité, pour peu qu il s y attarde un instant. : «Tous les hommes sont frères» Mars

9 2. Résumé de l ouvrage 2.1 Plan de l ouvrage Préface (8 pages) Introduction (6 pages) Sources (2 pages) I. En guise d autobiographie (74 pages) II. Religion et Vérité (36 pages) III. La fin et les moyens (8 pages) IV. Ahimsa ou la voie de la non-violence (36 pages) V. La maîtrise de soi (14 pages) VI. La paix internationale (10 pages) VII. L homme et la machine (8 pages) VIII. La pauvreté au cœur de l abondance (14 pages) IX. Le peuple et la démocratie (20 pages) X. L éducation (14 pages) XI. La mission de la femme (12 pages) XII. Sur des sujets divers (20 pages) Glossaire (4 pages) Notes bibliographiques (8 pages) : «Tous les hommes sont frères» Mars

10 2.2 Principales étapes du raisonnement et principales conclusions Une vision rétrospective et analytique de ses expériences par Gandhi Tout au long de cet ouvrage, mais particulièrement au cours du premier chapitre, Gandhi présente ses expériences, qui sont la plupart du temps personnelles et non liées à son action publique. Qu il s agisse des relations avec sa femme, de choix effectués lors de sa jeunesse ou de scènes dont il a été témoin, ces épisodes sont relatés avec minutie et recul, afin de permettre au lecteur de comprendre l évolution de sa pensée. D un jeune homme timide et tiraillé par des passions violentes, il explique les changements qui l ont amené à se libérer de ses craintes et de ses pulsions, jusqu à prononcer le vœu de brahmacharya (vie d ascèse et de continence consacrée à la poursuite des buts les plus élevés 4 ), ainsi que celui de pauvreté. Loin de se présenter comme un être supérieur détaché de toute faim terrestre, Gandhi évoque à de nombreuses reprises les difficultés rencontrées et les tiraillements auxquels il est soumis, mais décrit également l état de bien-être que ses choix de vie lui procurent. Ainsi, son discours transparent et humble, dénué de tout jugement, devient pourtant force d exemple et de persuasion, permettant à Gandhi d atteindre son objectif : convaincre les hommes de suivre son exemple pour se rallier à la cause de la non-violence. Non-violence (ahimsa) et vérité La non-violence et la désobéissance civile sont les méthodes d action et de résistance immédiatement associées à Gandhi. L ouvrage ici étudié présente les fondements religieux de ce mouvement. À l origine de toute l action de Gandhi se trouve la recherche constante de la Vérité absolue et l amour inconditionnel de la vérité, qui est foncièrement bienveillante. Pour Gandhi, cette Vérité est Dieu, et seule la foi peut permettre d y accéder toujours partiellement puisqu elle transcende la réalité sensible. Ainsi, Gandhi considère toutes les religions comme autant de branches d un seul arbre, dont le tronc serait la Vérité. Il admet les différences entre religions et les respecte, tout en insistant sur leur essence commune. Il se fait ainsi l apôtre d un message de tolérance universelle : 4 Les définitions des termes hindous en italique sont tirées du glossaire de l ouvrage (pages 301 à 304) : «Tous les hommes sont frères» Mars

11 Gandhi : «A quoi bon vouloir distinguer supérieurs et inférieurs lorsqu une unité fondamentale est sous-jacente à la diversité des êtres et les embrasse tous? ( ) Le but ultime de toute religion est de nous faire réaliser cette unité essentielle.» La non-violence s est imposée à lui au cours de sa quête pour la vérité, comme le moyen d atteindre cette fin. Impossible pour Gandhi d accepter l emploi de la violence, aussi efficace soit-elle et aussi juste et noble soit le but visé. Une fin pure ne peut être atteinte que par des moyens purs, ce qui n est pas aisément admis par le reste du monde, que Gandhi apostrophe à plusieurs reprises, englobant tous ses lecteurs d un «vous» accusateur. Afin de parvenir à employer des moyens purs, Gandhi démontre la nécessité de la purification de soi-même, dont il se fait l exemple vivant. Un chapitre du recueil étudié est consacré aux écrits de Gandhi sur le thème de la maîtrise de soi. Il y explique la méthode qu il emploie lui-même et ses bienfaits (jeûne et brahmacharya). Cette purification passe en outre nécessairement par l abandon de toute peur. Pour être non-violent, il faut être prêt à mourir. Alors, en acceptant la violence de l autre sans chercher à fuir ou à riposter, le non-violent vaincra son adversaire par amour, c est-à-dire en faisant appel à sa compassion. Gandhi : «Pour obtenir un résultat décisif, il ne suffit pas de convaincre la raison ; il faut également toucher le cœur, et par conséquent faire appel au pouvoir de la souffrance» Une phrase extraite du livre Selections from Gandhi par N. K. Bose permet au lecteur de comprendre immédiatement la puissance de la non-violence selon Gandhi : «Le cœur le plus dur et l ignorance la plus grossière ne peuvent rien contre la souffrance désintéressée et volontairement acceptée.» La mort ne doit pas être crainte. Ce n est pas une défaite, bien au contraire, puisqu elle peut engendrer une prise de conscience collective de la cause défendue. Quant à la fuite, considérée comme une option non-violente par certains, elle est fortement rejetée par Gandhi, qui lui préfère même la violence. Si la fuite n est que peur, la violence montre au moins un premier pas vers le dépassement de sa peur, et ainsi vers la non-violence. Enfin, le dernier principe-clé nécessaire à la compréhension de ses actions est la haine du péché et du mal, mais jamais des pécheurs. C est ce dépassement qui lui permet d accéder à la non-violence, qui est une opposition non pas à l adversaire en lui-même, mais à son âme et à ses méfaits. : «Tous les hommes sont frères» Mars

12 Applications politiques de la non-violence Les chapitres VI à XII abordent des thèmes qui sont aujourd hui toujours d actualité, sur lesquels Gandhi n hésite pas à s exprimer. Il apporte un éclairage nouveau, parfois visionnaire, voire idéaliste (appliquer le principe de non-violence à l échelle des Etats, et donc de l humanité dans son ensemble) ; parfois très traditionnel et presque rétrograde. Ainsi, les innovations technologiques regroupées sous l appellation de «machine» sont-elles vivement critiquées puisqu elles sont la cause de l augmentation phénoménale du nombre de chômeurs et engendrent une grande injustice sociale. Gandhi prône le retour au village comme entité indépendante et autosuffisante, pour plus d égalité. Concernant la démocratie, le point de vue de Gandhi est double : laisser la majorité décider pour les décisions de second ordre, mais ne pas se plier à son poids pour les sujets les plus importants. La voix du plus grand nombre ne suffit pas, seule la doctrine du plus grand bien de tous est acceptable. Pour y accéder, chacun se doit d écouter sa propre «petite voix sereine», c est-à-dire sa conscience, et l opposition doit prendre la forme d une désobéissance civile non-violente. Le chapitre abordant l éducation prône l abandon de la langue anglaise et de la littérature dans le système éducatif, ainsi que l apprentissage d un métier manuel dès le plus jeune âge, afin que chaque enfant contribue à financer sa propre éducation. Gandhi met également l accent sur la nécessité pour l Inde de chercher avant tout à connaître et à développer sa propre culture avant de regarder les autres. Le livre se clôt par des écrits sur le rôle de la femme, qui est d emblée mise sur un pied d égalité avec l homme par Gandhi, bien que leur mission diffère totalement. Incarnations du sacrifice et de l abnégation nécessaires à la non-violence, les femmes ont pour Gandhi un très grand pouvoir. Il est enfin pertinent de noter les allusions répétées à Tolstoï, qui fait figure d apôtre de la non-violence selon Gandhi. : «Tous les hommes sont frères» Mars

13 3. Commentaires critiques 3.1 Avis d autres auteurs sur l ouvrage et son auteur A la fois symbole et emblème international de la non-violence, reconnu en son temps non seulement par ses compatriotes, mais également par les Britanniques, Gandhi apparaît au premier abord peu critiquable. Néanmoins, certaines de ses actions sont sujettes à controverse. Il s agit particulièrement de son accord pour la partition de l Inde et du Pakistan, mais aussi des tournures parfois tragiques prises par certaines manifestations, au départ non-violentes, dont il était à l origine. Ainsi, malgré de multiples nominations, Gandhi n a jamais obtenu le Prix Nobel de la Paix. : «Tous les hommes sont frères» Mars

14 3.2 Avis de l auteur de la fiche Ayant pour projet de me rendre en Inde durant plusieurs mois, il me paraissait intéressant de me pencher sur un courant de pensée alternatif né et développé dans ce pays par l une des plus grandes figures du vingtième siècle Gandhi. C est avec un œil curieux et ignorant presque tout de ce personnage que je commence ainsi la lecture de Tous les hommes sont frères, dont le titre semble assez représentatif de l idée que je me fais du pieux Mahatma. Dès les premières lignes, j apprends pourtant qu il rejette ce surnom 5. Adulé, moteur de foules, Gandhi refuse toute admiration ; il ne croit qu aux actes. Curieux personnage, dont la vie passionnante exposée au long du premier chapitre est ponctuée de prises de conscience et de renoncements - aux plaisirs du goût, de la chair, puis à toute forme de possession. Reste seulement le corps, ultime bien dont la dépossession viendra signer l apogée de la purification de son âme. Cet homme est donc extraordinairement différent de tous les autres. Au-delà de l exemple de privation et de contrôle de soi qu il offre, Gandhi représente le symbole de la non-violence, méthode de résistance passive souvent méconnue, dont cet ouvrage présente une description complète. Ainsi, il devient possible pour le lecteur de dépasser les clichés souvent associés au personnage et de réellement comprendre la force et le courage nécessaires à l application des méthodes de Gandhi. Malgré tous les apprentissages que j ai tirés de ma lecture, quelques regrets émergent. Si le premier chapitre est organisé de telle sorte que les extraits s enchaînent pour former un récit passionnant de la vie de Gandhi, les autres chapitres manquent parfois d organisation et contiennent une juxtaposition souvent répétitive de discours et de textes. Percutants s ils sont pris individuellement, ils deviennent ennuyeux et fastidieux à lire lorsqu ils s enchaînent sur une vingtaine de pages sur un seul thème. Je ne suis néanmoins pas découragée et m apprête à lire son autobiographie. 5 Mahatma signifie «grande âme» : «Tous les hommes sont frères» Mars

15 4. Bibliographie de l auteur Principales oeuvres A guide to health, Madras, S. Ganesan All men are brothers, Unesco Basic education, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Bapu s letters to Mira ( ), Ahmedabad, Navajivan Publishing House Christian missions, Ahmedabad, Navajivan Press Communal unity, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Delhi diary, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Diet and diet reform, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Economics of Khadi, Ahmedabad, Navajivan Press Ethical religion, Madras, S. Ganesan For pacifists, Ahmedabad, Navajivan Publishing House From Yeravda Mandir, Ahmedabad, Navajivan Press , 1942, Harijan, Ahmedabad, Navajivan Press Hind Swaraj, Ahmedabad, Navajivan Press Jail experiences, Madras, Tagore & Co My early life, Bombay, Oxford University Press My soul s agony, Ahmedabad, Navajivan Press. 1945, 1949 Non-violence in peace and war, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Rebuiding our villages, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Sarvodaya, Ahmedabad, Navajivan Publishing House. Trad. Une meilleure vie pour tous Satyagraha, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Satyagraha in South Africa, Madras, S. Ganesan Self-restraint v. Seilf-indulgence, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Songs from prison (adapted by John S. Hoyland), Londond, Allen & Unwin Speeches and writings, Madras, G. A. Natesan & Co Swadeshi, true and false, Poona. 6 Cette bibliographie est tirée de l ouvrage étudié, Tous les hommes sont frères. Elle provient de la Sahitya Akademi. : «Tous les hommes sont frères» Mars

16 1940 The story of my experiments with truth, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Towards new education, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Towars non-violent socialism, Ahmedabad, Navajivan Publishing House To a Gandhian capitalist, Bombay, Hind Kitabs To the students, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Unto this lats, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Women and social injustice, Ahmedabad, Navajivan Publishing House Young India, Ahmedabad, Navajivan Publishing House , , Young India, Madras, S. Ganesan, Vol. 1, 2, 3. : «Tous les hommes sont frères» Mars

17 5. Références Extrait de l édition originale du livre : Site de l Académie Nationale des Lettres en Inde : Site Internet du prix Nobel de la paix : Site Wikipedia : : «Tous les hommes sont frères» Mars

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

Waste concern. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Initiative

Waste concern. Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory. Initiative Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Initiative Waste concern Laura Loffler Novembre 2012 Majeure Alternative Management HEC Paris 2012-2013 Loffler Laura Fiche Initiative

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

Traduction. Madame la Haut-Commissaire, Monsieur le Président, Excellences, Mesdames, Messieurs,

Traduction. Madame la Haut-Commissaire, Monsieur le Président, Excellences, Mesdames, Messieurs, Traduction Discours de Monsieur Joachim Gauck, président de la République fédérale d Allemagne, au Conseil des droits de l homme des Nations Unies le 25 février 2013 à Genève Madame la Haut-Commissaire,

Plus en détail

La promotion de la pluralité linguistique dans l usage des nouvelles technologies de l information et de la communication

La promotion de la pluralité linguistique dans l usage des nouvelles technologies de l information et de la communication Intervention de M. Khamsing Sayakone, Président de la section Lao de l APF à la 32 ème session de l APF (30juin-3 juillet 2006, Rabat, Maroc) (31 La promotion de la pluralité linguistique dans l usage

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Identité et violence Amartya Sen 2007

Identité et violence Amartya Sen 2007 Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory Fiche de lecture Identité et violence Amartya Sen 2007 Margaux Vinez Novembre 2010 Majeure Alternative Management HEC Paris 2009-2010

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international.

Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition. Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international. Rencontre en mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition Dag Hammarskjöld et l éthique d un fonctionnaire international Réflexions Hans Corell Ancien Secrétaire général adjoint aux affaires

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

NATIONS UNIES. Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques

NATIONS UNIES. Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques NATIONS UNIES Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques www2.ohchr.org/english/issues/minorities Droits des minorités Introduction

Plus en détail

LES DROITS CULTURELS. Déclaration de Fribourg

LES DROITS CULTURELS. Déclaration de Fribourg LES DROITS CULTURELS Déclaration de Fribourg Les droits culturels, Déclaration de Fribourg, page 2 considérants 1 principes fondamentaux 2 définitions justifications principes et définitions 3 identité

Plus en détail

Pays Emergents : Les enseignements de l exemple Indien sur le plan humain

Pays Emergents : Les enseignements de l exemple Indien sur le plan humain Pays Emergents : Les enseignements de l exemple Indien sur le plan humain Charles-Henri Besseyre des Horts HEC Paris Inde : Un Pays Continent 3 287 590 km 2 28 Etats reconnus + 2 Etats contestés au nord

Plus en détail

Pour un Leadership humaniste Stéphane Haefliger / www.stephanehaefliger.com

Pour un Leadership humaniste Stéphane Haefliger / www.stephanehaefliger.com Pour un Leadership humaniste Stéphane Haefliger / www.stephanehaefliger.com Février 2012 Le Leadership: un phénomène de mode Google annonce 489 769 764 références et sites dédiés au Leadership en date

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

Perspective Historique: La Déclaration sur la Liberté d'expression Intellectuelle dans les Bibliothèques Japonaises

Perspective Historique: La Déclaration sur la Liberté d'expression Intellectuelle dans les Bibliothèques Japonaises Submitted on: August 18, 2013 Perspective Historique: La Déclaration sur la Liberté d'expression Intellectuelle dans les Bibliothèques Japonaises Traduction du texte original en Anglais: Historical Perspective;

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface PRÉFACE Avaient-ils le don d ubiquité? Aux origines de ce livre, il y a une constatation qui a suscité la curiosité du chercheur : parmi les représentants de l Angleterre à l étranger, certains appartiennent

Plus en détail

13 NOVEMBRE 2007. Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la

13 NOVEMBRE 2007. Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la 13 NOVEMBRE 2007 Synthèse des contributions des militants MOUVEMENT DEMOCRATE sur proposition de la C H A R T E E T H I Q U E présentée par François Bayrou au Forum des Démocrates Seignosse 13-16 septembre

Plus en détail

Les 7 Principes fondamentaux

Les 7 Principes fondamentaux Les 7 Principes fondamentaux Les 7 Principes fondamentaux de la Croix-Rouge Humanité Impartialité Neutralité Indépendance Volontariat Unité Universalité La Croix-Rouge trouve son origine dans la solidarité

Plus en détail

CLIPSAS. COLLOQUE et ASSEMBLEE GENERALE 2015. Hasbrouk Heights (New Jersey) 28-31 mai 2015

CLIPSAS. COLLOQUE et ASSEMBLEE GENERALE 2015. Hasbrouk Heights (New Jersey) 28-31 mai 2015 CLIPSAS COLLOQUE et ASSEMBLEE GENERALE 2015 Hasbrouk Heights (New Jersey) 28-31 mai 2015 Henri SYLVESTRE Grand Secrétaire aux Affaires Extérieures Adjoint 00 33 6 86 36 66 18 hd.sylvestre@wanadoo.fr Association

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève Nom : Groupe : 1 Qu est-ce que Cliquez pour moi? Cliquez pour moi! est un concours sous forme d'élections virtuelles où tu es amené, en tant que candidat, à faire

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

ANALYSE 2006 Qu est-ce que la NON-violence?

ANALYSE 2006 Qu est-ce que la NON-violence? ANALYSE 2006 Qu est-ce que la NON-violence? Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Comment, dans un monde où la violence est omniprésente, peut-on construire

Plus en détail

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11 Doctrine et Alliances Sections 57-62 Cours de Religion 324 Leçon 11 Contexte historique JUIL.-AOÛT 1831 : Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon se rendent au Missouri et consacrent l endroit comme

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

RADIOS et RELIGIONS en AFRIQUE SUBSAHARIENNE

RADIOS et RELIGIONS en AFRIQUE SUBSAHARIENNE EN LIBRAIRIE COURANT AVRIL 2014 RADIOS et RELIGIONS en AFRIQUE SUBSAHARIENNE Dynamisme, concurrence, action sociale Étienne Damome Cet ouvrage analyse l environnement des radios confessionnelles et leurs

Plus en détail

Relations de la France avec Ses Anciennes Colonies Africaines Après leur Indépendance

Relations de la France avec Ses Anciennes Colonies Africaines Après leur Indépendance Relations de la France avec Ses Anciennes Colonies Africaines Après leur Indépendance (French Relations with its Former African Colonies after their Independence) Ema Woodward (Written for a course in

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

ICA Congress, Brisbane 2012 Thème général : Les temps qui changent. La confiance et les archives*

ICA Congress, Brisbane 2012 Thème général : Les temps qui changent. La confiance et les archives* ICA Congress, Brisbane 2012 Thème général : Les temps qui changent. La confiance et les archives* Titre : Un résumé de la pratique archivistique internationale adaptée au niveau local : manuel pratique

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones Note d information La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones a été adoptée par l Assemblée Générales

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Seul le prononcé fait foi Mes cher(e)s collègues, Dimanche, les Parisiens m ont fait confiance pour être la première femme maire de Paris. Ce choix m'honore et m'oblige.

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

La voiture partagée, véhicule d'avenir?

La voiture partagée, véhicule d'avenir? Observatoire du Management Alternatif Alternative Management Observatory INITIATIVE La voiture partagée, véhicule d'avenir? [Image à insérer] Rudy Guénaire Novembre 2010 Majeure Alternative Management

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Nature et formes du don : résumé

Nature et formes du don : résumé Nature et formes du don : résumé Par Gildas RICHARD La réflexion méthodique sur la notion de don a été, jusqu à présent, l apanage presque exclusif de deux grands types de discours : D une part, le discours

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Relation entre la mission et les valeurs:

Relation entre la mission et les valeurs: Le respect de la dignité des personnes et la recherche de relations justes et humaines L'esprit d'intégration et la synergie Le souci de l'intégrité de la Maison Vivre Relation entre la mission et les

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE 2 HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE UMR 8138 Identités, Relations internationales et civilisation de l Europe T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne.

L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne. L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne. Erasmus + : enjeux et opportunités pour l Enseignement supérieur en Bretagne Brest, Rennes, 27 novembre 2013 Jean-Marie Filloque Vice-président

Plus en détail

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel.

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel. page: pror3 1. dont, où, lequel 2. ce dont, ce + preposition + quoi A relative pronoun introduces a clause that explains or describes a previously mentioned noun. In instances where the relative pronoun

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

PHOTO ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE. Données personnelles / personal data

PHOTO ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE. Données personnelles / personal data 1 ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE Service Public Fédéral Affaires Etrangères, Commerce et Coopération au développement Federal Public Service Foreign Affairs, External Trade and

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ESSEC BUSINESS SCHOOL. Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011

ESSEC BUSINESS SCHOOL. Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011 ESSEC BUSINESS SCHOOL Labex Patrima / Journée Formation 18 novembre 2011 L ESSEC, c est 2 3 4 L ESSEC, c est Une culture de l innovation Un dispositif complet de soutien à l entreprenariat L apprentissage

Plus en détail

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école?

Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? L ART AU MOYEN AGE LE FAIT RELIGIEUX BRIGITTE MORAND IUFM DE MONTPELLIER Pourquoi enseigner le fait religieux à l école? Il était une fois la mosquée de Cordoue, le codex de l apocalypse, la Sainte Chapelle,

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Centre d etudes strategiques de l Afrique E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Séminaire pour hauts responsables - Lisbonne, Portugal Le premier événement

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps Introduction Y A-T-IL COUPLE? Au fil des siècles et au fil des années, la société se transforme et avec elle, la valeur accordée à la réussite sociale, à la famille mais surtout à l amour. Dans le monde

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Programme de formation documentaire en théologie et sciences religieuses. Yvan Bourquin, Lausanne

Programme de formation documentaire en théologie et sciences religieuses. Yvan Bourquin, Lausanne Programme de formation documentaire en théologie et sciences religieuses Yvan Bourquin, Lausanne 1 INTRODUCTION A Lausanne, en théologie et sciences des religions, la formation documentaire se donne dans

Plus en détail

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree French Programme of Studies (for courses commencing October 2009 and later) YEAR ONE (2009/10) Year (These units start in and continue in.) FRE1001 Linguistique théorique 1 4 credits Non Compensatable

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif

Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif Petite enfance : investir très tôt dans l apprentissage non cognitif La recherche du lauréat du prix Nobel de Sciences économiques James Heckman et sa pertinence pour les communautés francophones en milieu

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Paroles et musique : Alain Souchon et Laurent Voulzy Virgin / Emi Thèmes La religion, La guerre, Le fanatisme religieux. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer

Plus en détail

Les Cahiers de la Franc-maçonnerie

Les Cahiers de la Franc-maçonnerie Les Cahiers de la Franc-maçonnerie N O 25 : QU EST-CE QU UNE «PLANCHE», À QUOI SERT-ELLE, QU EXIGE-T-ELLE DE CELUI QUI LA PRÉSENTE? Par le «Collectif des cahiers» «La planche» : l angoisse! Un ami, brillant

Plus en détail

Archives de sciences sociales des religions

Archives de sciences sociales des religions Archives de sciences sociales des religions Numéro 148 (octobre-décembre 2009) Varia André Padoux et Michel Angot Michel ANGOT, (éd., trad., présent.), Le Yoga-Sūtra de Patañjali. Le Yoga- Bhāṣya de Vyāsa.

Plus en détail

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU

Jaurès. et la réforme fiscale. Benoît Kermoal* UN LONG DÉBAT : L IMPÔT SUR LE REVENU NOTE n 7 - Fondation Jean- / 2014 année - 28 février 2014 - page 1 Benoît Kermoal* * Doctorant à l EHESS, enseignant en histoire au lycée Saint-Exupéry, Mantes-la-Jolie Dans l Humanité du 7 mars 1914,

Plus en détail

La participation des jeunes aux structures démocratiques en Angleterre 1

La participation des jeunes aux structures démocratiques en Angleterre 1 La participation des jeunes aux structures démocratiques en Angleterre 1 Dr Tom Cockburn Conférencier principal en sciences sociales appliquées Faculté des sciences sociales et des humanités Université

Plus en détail

Qu est qu un Swami? Par Swami Sai Shivananda

Qu est qu un Swami? Par Swami Sai Shivananda Qu est qu un Swami? Par Swami Sai Shivananda Le mot Swami ( sanskrit ) désigne un maître spirituel. Le terme littéralement signifie celui qui sait celui qui est maître de lui-même. Nous avons donc un cheminement

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Tiken Jah Fakoly : Je dis non!

Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Paroles et musique : Tiken Jah Fakoly / Tiken Jah Fakoly Barclay / Universal Music Thèmes L Afrique et ses problèmes. Objectifs Objectifs communicatifs : Repérer les rimes

Plus en détail

INSCRIPTION MASTER / MASTER S APPLICATION

INSCRIPTION MASTER / MASTER S APPLICATION Section : Section Française English Section INSCRIPTION MASTER / MASTER S APPLICATION Choix du programme de Master à l Université La SAGESSE / Choice of Master s program at SAGESSE UNIVERSITY Programme

Plus en détail

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire?

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Mariage entre catholiques et musulmans 1ère partie pour une pastorale du discernement aide pastorale 2 Groupe de travail «Islam» de la CES 2

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail