Recueil des consentements éclairés au sein du CRB

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recueil des consentements éclairés au sein du CRB"

Transcription

1 Hôpital Cimiez 4, avenue Reine Victoria - BP Nice cedex 1 Laboratoire Pôle\Labo LPCE Page 1 sur 7 LABO-LPC-PR-053 VERSION 003 Christelle BONNETAUD (Laboratoire Ingénieur - Veronique HOFMAN (Laboratoire Biologistes - Mots clés Consentements Rédaction Kevin WASHETINE (Laboratoire Ingénieur - Vérification Paul HOFMAN (Laboratoire Biologistes - Approbation Diffusion Emetteur : Destinataires du document : Veronique HOFMAN LPCE Techniciens et Ingénieurs Pathologie Moléculaire, LPCE Techniciens pathologie clinique Laboratoire Techniciens - Laboratoire\Labo LPCE, Laboratoire Biologistes - Laboratoire\Labo LPCE, Laboratoire Secrétariat - Laboratoire\Labo LPCE, Laboratoire Ingénieur - Laboratoire\Labo LPCE Date d application : Page 1 sur 7

2 Date d application Date limite de validité 16/02/2017 SOMMAIRE 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION p. 3 2 REFERENCES p. 3 3 LOGIGRAMME DES MODALITES DE RECUEIL DES CONSENTEMENTS DES PATIENTS p.4 4 ETAPES DU RECUEIL DES CONSENTEMENTS ECLAIRES p. 5 Date d application : Page 2 sur 7

3 1 OBJET ET DOMAINE D APPLICATION La présente procédure définit les règles de fonctionnement à respecter concernant le recueil des consentements éclairés au sein de la tumorothèque et du CRB INSERM du CHU de Nice. 2 REFERENCE(S) Norme CRB NF S relative à la Qualité des centres de ressources biologiques (CRB) - Système de management d'un CRB et qualité des ressources biologiques d'origine humaine et microbienne. 3 LOGIGRAMME DES MODALITES DE RECUEIL DES CONSENTEMENTS DES PATIENTS Date d application : Page 3 sur 7

4 MODALITES DE RECUEIL DES CONSENTEMENTS DES PATIENTS AU SEIN DU CRB TUMOROTHEQUE DU CHU DE NICE PATIENTS AYANT EXPRIME LEUR CONSENTEMENT PATIENTS AYANT EXPRIME LEUR REFUS PATIENTS N AYANT EXPRIME NI REFUS NI CONSENTEMENT décédés vivants décédés vivants Patient re-sollicité pour obtention de son accord (Courrier type + enveloppe T) Consentement obtenu Pas de réponse Perdu de vue (Retour courrier) Refus exprimé CESSION (SAUF dernier échantillon pour patient vivant) DESTRUCTION des échantillons SAUF les blocs paraffine (requalifiés UF 2711) DESTRUCTION (SAUF échantillons centrant dans une base sanitaire et blocs paraffine (requalifiés pour le soin UF2711)) AVIS DU CONSEIL SCIENTIFIQUE (destruction ou conservation) CESSION (SAUF dernier échantillon pour patient vivant) AVIS DU CONSEIL SCIENTIFIQUE (destruction ou conservation) DESTRUCTION (SAUF les échantillons entrant dans une base sanitaire et blocs paraffine (requalifiés pour le soin UF2711)) Date d application : Page 4 sur 7

5 LABO-LPC-PR-053 VERSION ETAPES DU RECUEIL DES CONSENTEMENTS ECLAIRES 1 Au sein des services cliniques : Ainsi, lors de la consultation chirurgicale, le chirurgien (ou le médecin) après avoir expliqué au patient l intérêt d avoir du matériel biologique congelé, lui donne une note d information concernant les procédures et l intérêt, fait signer le patient et signe conjointement le consentement éclairé. Le patient garde un double du consentement et la note d information. 2 Les consentements sont transmis à la tumorothèque et archivés sous clés dans une armoire. Un double est photocopié et collé dans le dossier patient par le service clinique. Les consentements sont également scannés. 3 Au sein du laboratoire de pathologie : actuellement seuls, les prélèvements arrivant par pneumatique ou par des coursiers hospitaliers sont congelés et stockés dans la tumorothèque, puis lorsque cela est possible fixés et inclus en paraffine et stockés dans la blocothèque, tout cela après examen macroscopique de la pièce opératoire par le pathologiste. Les prélèvements provenant de ces pièces opératoires sont congelés d une façon systématique (base sanitaire et base recherche). 4 Mise en adéquation entre les consentements et les prélèvements conservés dans le CRB- Tumorothèque - Une vérification des consentements obtenus est réalisée toutes les semaines par l ingénieur de la tumorothèque (avec relance auprès des cliniciens). L obtention de ce consentement est colligée sur une fiche d identification archivée sur le serveur de la tumorothèque et mis en réseau pour être visible uniquement par le personnel de la tumorothèque. - Les oppositions des patients à une conservation dans le CRB-Tumorothèque (refus) sont immédiatement transmises au responsable tumorothèque et deux situations peuvent se présenter : o Soit il s agit d une pathologie entrant dans le cadre des bases sanitaires tels Date d application : Page 5 sur 7

6 LABO-LPC-PR-053 VERSION 003 qu elles ont été définies par l INCa (adénocarcinome pulmonaire, tumeurs hématopoïétiques, adénocarcinome colique chez le patient de moins de 45 ans, tumeurs pédiatriques, sarcomes, tumeurs cérébrales), l échantillon n est pas détruit et ne sera pas utilisé ou cédé à des fins de recherche. Il est gardé pour une éventuelle utilisation à des fins sanitaires décidée par le clinicien conjointement avec le pathologiste. Les annotations sont transférées dans une base de données spécifique aux échantillons sanitaires («refus sanitaire»). Les tubes dédiés à la recherche sont requalifiés en tubes diagnostiques. o Soit il ne s agit pas d une pathologie entrant dans le cadre des bases sanitaires définies par l INCa et les prélèvements congelés et sanguins sont immédiatement détruits (et répertoriés dans la fiche de destruction). Les blocs de paraffine ne sont pas détruits mais requalifiés pour le soin au sein de l UF2711. Les données associées sont également effacées des différents fichiers informatiques. Le refus de consentement est archivé dans le dossier «Refus de consentement» dans une armoire fermée, située dans la bibliothèque du Niveau (0) du CRB-Tumorothèque. - Lorsque les prélèvements congelés n ont pas pu être associés à des consentements («oubli préopératoire»), une enveloppe prétimbrée sera adressée au patient avec une note d information et le consentement présigné par le médecin. o Soit le consentement est obtenu et les prélèvements sont conservés. o Soit il y a une opposition au consentement et la procédure est alors identique celle précédemment décrite. o Soit il n y a pas de retour de courrier et les prélèvements sont gardés et archivés mais ne peuvent pas être utilisés à des fins de recherche. Leur utilisation potentielle en cas de décès du patient est discutée au sein du conseil scientifique de la tumorothèque. Dans le cas de tout refus de consentement, une FICHE DE DESTRUCTION DES ECHANTILLON LABO-LPC-FI-060 doit être renseignée et conservée dans le dossier «Refus de consentement». L ensemble des enregistrements à modifier et des tubes à détruire sont précisés sur la fiche. Date d application : Page 6 sur 7

7 LABO-LPC-PR-053 VERSION Cession des échantillons dans le cadre d un protocole de recherche ou de partenariat Pour tout projet de cession d échantillons, l ensemble des échantillons déstockés est contrôlé : toutes les fiches comportant le consentement des patients sont vérifiées. Aucun échantillon ne sera cédé sans la présence associée du consentement du patient. Les consentements des patients ne sont pas envoyés avec les échantillons, mais le responsable de la tumorothèque s engage à montrer ces consentements en cas de nécessité. Si un seul échantillon congelé a été obtenu, celui-ci ne sera pas cédé mais conservé au sein de la tumorothèque, sauf s il s agit d un examen demandé dans le cadre de l offre de soin et de la prise en charge du patient. (cf. PROCEDURE: CESSION DES ECHANTILLONS BIOLOGIQUES ET SUIVI DES PROJETS AU SEIN DU CRB-TUMOROTHEQUE LABO-LPC-pr-052). Date d application : Page 7 sur 7

Les Tumorothèques, aspects gestion de données et mutualisation

Les Tumorothèques, aspects gestion de données et mutualisation Les Tumorothèques, aspects gestion de données et mutualisation Tumorothèque Caen Basse-Normandie Nathalie Rousseau, Ingénieur Tumorothèque Rencontres annuelles des Data Managers Académiques 12 et 13 Juin

Plus en détail

Prise en charge des demandes d examens signalées comme urgentes

Prise en charge des demandes d examens signalées comme urgentes Prise en charge des demandes d examens signalées comme urgentes Mots clés : examen urgent CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE POINTE A PITRE ABYMES Réf. Interne : PCD/PBIO/0070/01/2012 Réf.HAS :5.c ; 21.b

Plus en détail

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration)

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration) Page 1 sur 5 I OBJET : Cette procédure décrit les principes de transmission d échantillons. Elle s applique aux examens transmis dans le cadre soit d une sous-traitance à des laboratoires spécialisés,

Plus en détail

Centre de Ressources Biologiques

Centre de Ressources Biologiques Centre de Ressources Biologiques Règlement Intérieur ARTICLE 1 Création Il est créé au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Rennes, un Centre de Ressources Biologiques (CRB) labellisé par les Ministères

Plus en détail

Charte du Réseau des Tumorothèques du Centre

Charte du Réseau des Tumorothèques du Centre Charte du Réseau des Tumorothèques du Centre Les tumorothèques sont des structures d Etablissements de Santé ayant pour missions la collecte et la conservation d échantillons provenant de tissus tumoraux

Plus en détail

Le CRB des Hospices Civils de Lyon. Dr Marie-Claire Mazé Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation

Le CRB des Hospices Civils de Lyon. Dr Marie-Claire Mazé Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation Le CRB des Hospices Civils de Lyon Dr Marie-Claire Mazé Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation Le CRB des HCL Création du CRB HCL en 2005 CRB HCL 29/06/2015 Fédération de plusieurs biothèques

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION OBJET : AVIS DE VACANCE D'UN POSTE DE SECRETAIRE MEDICALE AU POLE LABORATOIRE BIOLOGIE PATHOLOGIE

NOTE D'INFORMATION OBJET : AVIS DE VACANCE D'UN POSTE DE SECRETAIRE MEDICALE AU POLE LABORATOIRE BIOLOGIE PATHOLOGIE jg^u^ccotrc- JB II «jhospjtsîîer de Nice: INFORMATION COMMUNICATION DIRECTION DES RELATIONS HUMAINES NOTE D'INFORMATION Elaboration : Mme ROCCA Poste 34603 CIMIEZ Page 1 sur3 MJV/COURRIER/2010 - N A& Affaire

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE Page 1 sur 6 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence /V01 /V02 /V03 /V04 /V05 /V06 /V07 /V08 /V09 07/PR/001/01/V10 Titre et objet de la révision PROCEDURE DE MAITRISE DU MANUEL QUALITE - Réactualisation

Plus en détail

Charte Germethèque. GERMETHEQUE Hôtel Dieu St Jacques 2 rue Viguerie 31059 TOULOUSE Cedex 9. Ref : DE-S1-027-02 GERMETHÈQUE

Charte Germethèque. GERMETHEQUE Hôtel Dieu St Jacques 2 rue Viguerie 31059 TOULOUSE Cedex 9. Ref : DE-S1-027-02 GERMETHÈQUE I - DEFINITION ET OBJECTIF GENERAL Germethèque est un Centre de Ressources Biologiques (CRB) multi-sites, fondé en 2007 par cinq CECOS et laboratoires de Biologie de la Reproduction des CHU de Clermont-Ferrand,

Plus en détail

Manuel Qualité. Selon la norme NF S 96-900

Manuel Qualité. Selon la norme NF S 96-900 HMN-PLATEFORME RESSOURCES BIOLOGIQUES 51 Av du Gal de Lattre de Tassigny 94 010 CRETEIL Manuel Qualité Ref : HM-RB-PRB-MQ-PIS-001-v03 Version : 03 Applicable le : 30-10-2015 Manuel Qualité de la Plateforme

Plus en détail

Autorisation de Transfert de Matériel Biologique. Material Transfert Agreement/MTA. Protocole N : Investigateur coordonnateur :

Autorisation de Transfert de Matériel Biologique. Material Transfert Agreement/MTA. Protocole N : Investigateur coordonnateur : Autorisation de Transfert de Matériel Biologique Material Transfert Agreement/MTA Protocole N : Investigateur coordonnateur : 1 TISSUTHEQUE COMMUNE CHU-CAL-UNSA Responsable : Pr Paul Hofman hofman.p@chu-nice.fr

Plus en détail

"Banque de données UMD-DMD France"

Banque de données UMD-DMD France Formulaire de recueil de Consentement - Exemplaire Dossier Médical "Banque de données UMD-DMD France" Le Docteur m a proposé de participer (ou mon enfant) à la banque de données UMD-DMD France. Le développement

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

CRB cancérologie CHU Grenoble

CRB cancérologie CHU Grenoble CRB cancérologie CHU Grenoble mise en place en 2001 dans le cadre d un appel à projet de l'inserm et du Ministère de la Recherche puis validé par la DHOS Thématique «cancer» Autorisation du Ministère de

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Cristal. L application internet au service du prélèvement et de la greffe d organes

Cristal. L application internet au service du prélèvement et de la greffe d organes Cristal L application internet au service du prélèvement et de la greffe d organes 1 2 Cristal est un outil de travail informatique développé par l Agence de la biomédecine et mis à la disposition de tous

Plus en détail

Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé

Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé N ONATAL Le dépistage néonatal et votre bébé : Un départ en santé pour une vie en meilleure santé Un dépistage PréCoCe favorise Un TraiTemenT rapide En tant que nouveau ou futur parent, vous avez à cœur

Plus en détail

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE: Maîtrise des risques dans un laboratoire privé 1. Présentation du laboratoire 2. Introduction

Plus en détail

CENTRE LEON BERARD CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES INSTITUTIONNEL. Gilles Clapisson Marina Rousseau-Tsangaris. Lyonbiopôle le 23 juin 2015

CENTRE LEON BERARD CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES INSTITUTIONNEL. Gilles Clapisson Marina Rousseau-Tsangaris. Lyonbiopôle le 23 juin 2015 CENTRE LEON BERARD CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES INSTITUTIONNEL Gilles Clapisson Marina Rousseau-Tsangaris Lyonbiopôle le 23 juin 2015 1 2009 2014 : Un projet d établissement exceptionnel dans l histoire

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE Université McGill et hôpitaux affiliés Hôpital Royal Victoria Hospital Hôpital général de Montreal General Hospital Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis The Sir Mortimer B. Davis - Jewish General

Plus en détail

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Cette procédure vise à décrire les différentes étapes concernant la réalisation des prélèvements biologiques y compris les règles d identification du patient

Plus en détail

Renseignements pratiques sur les formalités préalables à la création d un fichier de recherche médicale

Renseignements pratiques sur les formalités préalables à la création d un fichier de recherche médicale Renseignements pratiques sur les formalités préalables à la création d un fichier de recherche médicale CHAPITRE IX Edition : Août 2007 Les procédures de déclaration des traitements de données à caractère

Plus en détail

Gestion des relations et collaborations dans le secteur équin

Gestion des relations et collaborations dans le secteur équin Gestion des relations et collaborations dans le secteur équin Introduction Cette charte de partenariat s inscrit dans le cadre plus large de la démarche initiée depuis 2002 et déjà formalisée pour la gestion

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer PO 3.2.2 version n 1 page1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Procédure de recueil de consentements du donneur Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer Date d application : 1/12/2007

Plus en détail

Organisation et gestion des prescriptions en oncogénétique

Organisation et gestion des prescriptions en oncogénétique PR-0408.02 Page 1 / 5 OBJET : Ce document a pour objectif de définir tous les éléments concernant la partie préanalytique et post analytique nécessaires pour : - réaliser un criblage dans les gènes BRCA1

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE

LA BIOLOGIE DELOCALISEE LA BIOLOGIE DELOCALISEE ASPECTS REGLEMENTAIRES, ORGANISATIONNELS ET FINANCIERS Dominique Lasne, Necker Cadre règlementaire Analyse de biologie médicale Art L-6211-1 à L. 6222-5 et R 6211-1 à R. 6221-10

Plus en détail

Processus commercial Expertise Nat

Processus commercial Expertise Nat commercial Expertise Nat Vérifié par : Arnaud Dequeker Fonction : Responsable Qualité Approuvé par : Patrick Atlan Fonction : Directeur Général Visa : Visa : Référence Edition Date commercial Expertise

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION OBJET : AVIS DE VACANCE D'UN POSTE DE SECRETAIRE MEDICALE AU POLE BIOLOGIE PATHOLOGIE

NOTE D'INFORMATION OBJET : AVIS DE VACANCE D'UN POSTE DE SECRETAIRE MEDICALE AU POLE BIOLOGIE PATHOLOGIE INFORMATION COMMUNICATION DIRECTION DES RELATIONS HUMAINES ' NOTE D'INFORMATION Elaboration : Mme ROCCA Poste 34603 20/06/201 1. 2(H)6'201 i CTMIEZ.Page 1 sur 2 SS/JR/poste -j-ij-x. 20/06/201 i 21/06/201,1.

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS;

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS; Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Coordination de l étude: Pr. Serge BRIANCON Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine de Nancy Service d Epidémiologie et d Evaluation

Plus en détail

Tumorothèques Organisation en Région PACA Réunion Régionale de Cancérologie ONCOPACA 3C

Tumorothèques Organisation en Région PACA Réunion Régionale de Cancérologie ONCOPACA 3C Tumorothèques Organisation en Région PACA Réunion Régionale de Cancérologie ONCOPACA 3C Pr. Christian Chabannon Directeur Cancéropôle PACA Lundi 19 septembre 2011 Place croissante de la biologie dans la

Plus en détail

Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux

Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Planification, performance et qualité Guide d élaboration des cadres de gestion des banques de données et de matériel biologique constituées à des fins de recherche Unité de l Éthique Octobre 2012 Rédaction

Plus en détail

Charte éthique du CRB-LRB et obligations réglementaires

Charte éthique du CRB-LRB et obligations réglementaires Type de Document : Secteur concerné : Classement : Document Site : Lariboisière - Secteur : CRB - Domaine : Général Chapitre 5- Responsabilité de la direction Sous chapitre : 5.1 Engagement de la direction

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

Ce guide couvre toutes les phases d une opération AOM depuis la planification jusqu à la distribution des vins aux adhérents.

Ce guide couvre toutes les phases d une opération AOM depuis la planification jusqu à la distribution des vins aux adhérents. 1. OBJET Ce guide couvre toutes les phases d une opération AOM depuis la planification jusqu à la distribution des vins aux adhérents. 2. PHASE DE PLANIFICATION La planification est effectuée en réunion

Plus en détail

Note d organisation «Réorganisation du service intérieur»

Note d organisation «Réorganisation du service intérieur» ETABLISSEMENT DE PARIS Direction des ressources humaines et des moyens logistiques logistique CTP du 30/01/2009 Note d organisation «Réorganisation du service» Rappel du contexte Au sein du service logistique,

Plus en détail

Les Recherches Non Interventionnelles: des questions spécifiques

Les Recherches Non Interventionnelles: des questions spécifiques 4eme Journée Interrégionale du GIRCI Grand Ouest Les Recherches Non Interventionnelles: des questions spécifiques Sabrina Le Bouter Coordinatrice Cellule RNI Direction de la Recherche CENTRE HOSPITALIER

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

PROJETS QUALITÉ DIRECTION USAGERS RISQUES QUALITE

PROJETS QUALITÉ DIRECTION USAGERS RISQUES QUALITE PROJETS QUALITÉ DIRECTION USAGERS RISQUES QUALITE A7- INS-QUA-004 Manuel Qualité Version 02 Mise à jour janvier 2015 Présentation du manuel qualité Sommaire Abréviations Présentation du CRB Politique qualité

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE Université McGill et hôpitaux affiliés Centre universitaire de santé McGill (CUSM) Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis The Sir Mortimer B. Davis - Jewish General Hospital ADRESSOGRAPHE Département

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction du Patrimoine Immobilier - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 1179

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie

La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie SEBASTIEN BIGOT Infirmier Dispositif d Annonce CHBA Un mode de fonctionnement : le «OK chimio» la veille Consultation médicale Programmation

Plus en détail

Recommandations de Recueil

Recommandations de Recueil Recommandations de Recueil Murielle Mary-Krause INSERM U943 SFLS Juin 2013 Document Ministériel Règles de base Homogénéisation du recueil Envoyé aux ARS et aux différents hôpitaux Recueil de données :

Plus en détail

Centre de Ressources Biologiques Santé de Brest MANUEL QUALITE. Version : 1 Date d application : 14/11/2014

Centre de Ressources Biologiques Santé de Brest MANUEL QUALITE. Version : 1 Date d application : 14/11/2014 MANUEL QUALITE Visa Rédacteur : Nathalie Jezequel Visa Approbateur : Valérie Ugo Version : 1 Date d application : 14/11/2014 La version en vigueur est celle disponible sur le serveur du CRB Santé-Brest

Plus en détail

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 Commission Médicale d Établissement Méthodologie 1- Choix d un thème basé sur un cas clinique 2-

Plus en détail

Plan. une banque de cerveaux... Pourquoi? Comment? Qui? Donner son cerveau pour la recherche :

Plan. une banque de cerveaux... Pourquoi? Comment? Qui? Donner son cerveau pour la recherche : Le GIE Neuro-CEB : Plan une banque de cerveaux... Pourquoi? Comment? Qui? Donner son cerveau pour la recherche : Comment cela fonctionne? Aspects pratiques et légaux Qui peut donner? Bilan des activités

Plus en détail

Don d organes et mort cérébrale. Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper

Don d organes et mort cérébrale. Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper Don d organes et mort cérébrale Drs JL Frances & F Hervé Praticiens hospitaliers en réanimation polyvalente Hôpital Laennec, Quimper La mort cérébrale Cessation irréversible de toute fonction cérébrale

Plus en détail

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE Laboratoire de Biologie médicale multisite Ref : SEL-PPI7I-333-v03 PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE A. Généralités : Le préleveur à domicile est le représentant du laboratoire auprès du patient. -

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015 A retourner à l adresse suivante : CARSAT Nord-Picardie - CERFEP 11 Allée Vauban 59662 VILLENEUVE D ASCQ Cedex 2 photos d identité obligatoires

Plus en détail

CHARTE DU CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES DE L ICM

CHARTE DU CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES DE L ICM CHARTE DU CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES DE L ICM Page : 1/14 SOMMAIRE... 1 1. PREAMBULE... 2 1.1 Enjeux du CRB-ICM... 2 1.2 Objectifs généraux du CRB-ICM... 2 1.3 Objectifs de la charte... 2 2. MISSIONS

Plus en détail

Laboratoires cliniques et services connexes. Zoom sur. Le nouveau site Glen simplifie et accélère nos activités aux

Laboratoires cliniques et services connexes. Zoom sur. Le nouveau site Glen simplifie et accélère nos activités aux s cliniques et services connexes no re Zoom sur site GLEN Le nouveau site Glen simplifie et accélère nos activités aux laboratoires cliniques, aux centres de prélèvements ainsi qu en pathologie grâce à

Plus en détail

GESTION DOCUMENTAIRE

GESTION DOCUMENTAIRE 1/7 La structure du système documentaire Le système documentaire est constitué de documents de nature différente hiérarchisés selon une pyramide à trois niveaux : Procé dures Instructions de travail (modes

Plus en détail

CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE

CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE CONVENTION FHP-MCO Du 23 et 24 juin 2015 UNE PROFESSION DEBOUT ET EN MARCHE LES ENJEUX DE L AVENIR DES PLATEFORMES DE GENOMIQUE DR OLIVIER VIRE MÉDECIN ANATOMOPATHOLOGISTE LIBÉRAL SYNDICAT DES MÉDECINS

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Demande de contribution/hébergement.

Demande de contribution/hébergement. Ref : DES102010 DEMANDE D HEBERGEMENT DES ECHANTILLONS BIOLOGIQUES ET DONNEES ASSOCIEES AUPRES DU CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES GERMETHEQUE DEMANDE FAITE PAR LE DEPOSANT IDENTIFIE CIDESSOUS : Déposant/contributeur

Plus en détail

Interopérabilité du domaine Anatomie et Cytologie Pathologiques (ACP)

Interopérabilité du domaine Anatomie et Cytologie Pathologiques (ACP) Interopérabilité du domaine Anatomie et Cytologie Pathologiques (ACP) Christel Daniel : cochair IHE anatomic pathology, INSERM, ADICAP,, AP-HP, ASIP Santé/PRAS François Macary : contributeur IHE anatomic

Plus en détail

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles Savoir protéger vos données personnelles dans le monde d aujourd hui est primordial. Sachez que la loi vous offre des droits spécifiques que

Plus en détail

Fiche descriptive. Objectifs :

Fiche descriptive. Objectifs : Formation de Technicien Supérieur de Laboratoire Bachelor de Biologie Médicale Appliquée Du 28 septembre 2015 au 27 mai 2016 Au Laboratoire National de Santé Publique Haïti Fiche descriptive Objectifs

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction du Patrimoine Immobilier Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 1179 06

Plus en détail

Contrat de service interne

Contrat de service interne Contrat de service interne Service Biomédical AFFICHAGE ET DIFFUSION OBLIGATOIRE Version 9 du 01/09/2009, annule et remplace la version 8 du 01/01/2008 Les modifications apparaissent en marron. Il n existe

Plus en détail

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation Présentation Le contexte Quels donneurs, quels organes? Le don Pour quels malades? Les étapes d une greffe d organes Faites connaître votre choix! 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Projet régional BIOMOL. Accès aux tests de biologie moléculaire pour les patients atteints de cancer

Projet régional BIOMOL. Accès aux tests de biologie moléculaire pour les patients atteints de cancer Projet régional BIOMOL Accès aux tests de biologie moléculaire pour les patients atteints de cancer Réseau Régional de Cancérologie Mise en application des Plans Cancer Agences Régionales de Santé 3C ONCOPACA-Corse

Plus en détail

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Cadre législatif au Maroc Loi 16/98 relative au don, au prélèvement

Plus en détail

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique

Data Management. Daniel BOICHUT 11 janvier 2010. Umanis Département Santé/CRO. Plan du cours. Les différentes étapes de l essai clinique Data Management Daniel BOICHUT 11 janvier 2010 DIU FARC TEC 2010 1 Plan du cours Les différentes étapes de l essai clinique Le Data Management dans les essais cliniques Le métier de Data Manager 2 Les

Plus en détail

Pasteur 2. Construit pour la vie, paré pour l avenir. Guide d orientation

Pasteur 2. Construit pour la vie, paré pour l avenir. Guide d orientation Pasteur 2 Construit pour la vie, paré pour l avenir Guide d orientation Faciliter votre orientation dans l hôpital Pasteur 2 Bienvenue dans le nouvel hôpital Pasteur 2. Le CHU de Nice a conçu ce guide

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES 209 GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES TABLE DES MATIÈRES Pages OBJECTIFS... 1 SECTION I - CLAUSES INTERPRÉTATIVES... 1 SECTION II - DISPOSITIONS GÉNÉRALES...

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

Retour sur investissement d un PACS: l expérience de l Institut Curie Journées Françaises de Radiologie Octobre 2008

Retour sur investissement d un PACS: l expérience de l Institut Curie Journées Françaises de Radiologie Octobre 2008 Retour sur investissement d un PACS: l expérience de l Institut Curie Journées Françaises de Radiologie Octobre 2008 1- - Introduction (1) Institut Curie Centre de Lutte Contre le Cancer 177 lits d hospitalisation

Plus en détail

Biomarqueurs et cancer du poumon En pratique

Biomarqueurs et cancer du poumon En pratique Biomarqueurs et cancer du poumon En pratique Plateforme de génétique moléculaire des cancers Responsable plateforme E Delabesse Trois sites Rangueil/Purpan/ICR Poumon (EGFR+BIOMARQUEURS) Responsable Dr

Plus en détail

Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein

Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein Julie Guertin, Inf., BACC Scs. Inf., Infirmière clinicienne en don vivant rénale, Hôpital Notre-Dame, CHUM Collaboration de Isabelle

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS 2008. SFETD / Fondation CNP Assurances. Dotation : 12 000 euros

BOURSE DE RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS 2008. SFETD / Fondation CNP Assurances. Dotation : 12 000 euros BOURSE DE RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS 2008 SFETD / Fondation CNP Assurances Dotation : 12 000 euros OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Cette bourse a pour objectif de soutenir la mise en place d une Recherche

Plus en détail

Circuit d'assistance à la DSI

Circuit d'assistance à la DSI Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Circuit d'assistance à la DSI Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/exploitation-utilisation/technique/proc-circuitAU

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction du Patrimoine Immobilier - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 1179

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ATTESTATION SUR MOBILE

CAHIER DES CHARGES ATTESTATION SUR MOBILE Emetteur : CETIP Rédacteur : CETIP Référence : Version : 1.0 Etat : Validé Date : 25 juillet 2014 Page: 2/9 SOMMAIRE 1 Objet du document... 4 2 Périmètre... 5 3 Principe général de la solution... 5 4 Chargement

Plus en détail

Division Environnement et Sous-Sol. Déclaration des rejets. Procédure DIFFUSION. DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité

Division Environnement et Sous-Sol. Déclaration des rejets. Procédure DIFFUSION. DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité Page : 1/5 DIFFUSION DESS : inspecteurs et secrétariat Directeur Responsable Qualité Date Indice Modifications 15/03/04 1 10/03/04 0 Rédaction JL.CHAUPIN - modifications mineures - validation - Création

Plus en détail

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU DES MATERIAUX DESTINES AU BATIMENT TUBES ET RACCORDS PVC FILMS PVC SUPPORTS TEXTILES REVETUS PLAFONDS PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 Traçabilité des modifications Date Version Objet 13/04/2007 A Création du document. 18/05/2007 B Prise en compte des propositions d améliorations

Plus en détail

PROCEDURE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET/OU DE CONTROLE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8

PROCEDURE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ET/OU DE CONTROLE DES EQUIPEMENTS BIOMEDICAUX DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8 DE/EQUI/PT/004/C/1 Version 1 Page : 1/8 Direction des Equipements Date d'application ELABORATION DES DOCUMENTS Rédaction Validation Approbation Prénom/Nom Hanane CHTIHA Benyounes BELHANINI Mme CARPENTIER

Plus en détail

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Description des tâches, rôles et responsabilités. 1.1.102 Version F1.0

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Description des tâches, rôles et responsabilités. 1.1.102 Version F1.0 Numéro de PNF: Remplace: Objet: Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Description des tâches, rôles et responsabilités 1.1.102 Version F1.0 Description des tâches, rôles et responsabilités Date

Plus en détail

Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010

Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010 Pourquoi et comment participer à la collecte d échantillons en cancérologie? Conférence-débat Dijon le 8 octobre 2010 Dr Laurent ARNOULD Département de Biologie et de Pathologie des Tumeurs Centre G-F

Plus en détail

Du donneur aux receveurs ou Rôle du Coordinateur de Transplantation

Du donneur aux receveurs ou Rôle du Coordinateur de Transplantation Du donneur aux receveurs ou Rôle du Coordinateur de Transplantation Dominique VAN DEYNSE Coordinateur Principal Centre de Transplantation UCL Préambule Chaque hôpital est un hôpital donneur 7 Centres de

Plus en détail

Gestion et enregistrement du courrier

Gestion et enregistrement du courrier Gestion et enregistrement du courrier La forme des messages varie selon le correspondant et les habitudes mises en place avec l entreprise. Les courriers qui arrivent dans l entreprise doivent être répertoriés,

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA 1 Sommaire Contexte... p. 3 Une technologie de pointe pour une meilleure prise en charge du

Plus en détail

Surveillance à distance des patients porteurs de stimulateur ou de défibrillateur cardiaque implantable. Corinne HEBRARD Guy REBUFFAT

Surveillance à distance des patients porteurs de stimulateur ou de défibrillateur cardiaque implantable. Corinne HEBRARD Guy REBUFFAT Surveillance à distance des patients porteurs de stimulateur ou de défibrillateur cardiaque implantable Corinne HEBRARD Guy REBUFFAT Principes de fonctionnement Patient équipé au moyen: - d un stimulateur

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience B. Gauthier SELAS BIO86 Laboratoire Gauthier Souchaud Polyclinique de Poitiers 86 000 POITIERS bgauthier@bio86.fr

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE

ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE CHIRURGIE PLASTIQUE RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE Instructions Merci : de répondre complètement à toutes les questions, d écrire lisiblement, de signer et dater

Plus en détail

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006 DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE 20 janvier 2006 Approuvé par le Conseil de l Université de Montréal le 30 janvier 2006 Table des matières

Plus en détail

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Estelle Marcault 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Définition du Monitoring Surveillance de l avancement d un essai clinique Garantie que la conduite de l essai, les enregistrements et les rapports sont réalisés

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail