SOMMAIRE. Résumé. I-Données Quantitatives : Chemin parcouru & Ambitions. II-Indicateurs Technologiques : Résultats & Perspectives

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Résumé. I-Données Quantitatives : Chemin parcouru & Ambitions. II-Indicateurs Technologiques : Résultats & Perspectives"

Transcription

1

2 SOMMAIRE Résumé I-Données Quantitatives : Chemin parcouru & Ambitions II-Indicateurs Technologiques : Résultats & Perspectives III-Stratégie Industrielle : Les 10 Axes Prioritaires IV-Synthèse de l Etude sur l état des lieux de l innovation V-Success Stories 64

3

4 «L'un des attributs de l édification de l'économie nouvelle est qu'elle soit à haut contenu technologique, innovante, économe en énergie et amie de l'environnement. Nous voulons que, dans ce domaine, nos entreprises économiques soient aptes à l'innovation, ouvertes à la créativité, adoptant des modes de production propre qui contribuent à la préservation de l écosystème, respectent les normes écologiques, soient économes en énergie et utilisent les énergies nouvelles et renouvelables. C est pourquoi nous œuvrerons à nous rapprocher du taux de 1/3 des crédits de la recherche scientifique alloués aux domaines de l innovation et du développement technologiques. Au cours de la période à venir, nous inciterons nos grandes entreprises à consacrer 1% de leur chiffre d affaires, au financement de la recherche et du développement, et à déployer un surcroît d efforts pour que nous ayons, au minimum, 700 entreprises supplémentaires, titulaires de certificats de conformité aux normes internationales, à l horizon de l année 2014.» Zine El Abidine BEN ALI Président de la République Tunisienne Rades, 11 octobre 2009 Extrait du discours de Son Excellence, le Président de la République à l occasion du démarrage de la campagne électorale pour les élections présidentielle et législatives de 2009

5 RÉSUMÉ Au cours des deux dernières décennies, l Industrie Tunisienne a réalisé un développement remarquable qui s est matérialisé par une amélioration substantielle de la compétitivité de l entreprise et une nette progression de tous les indicateurs du secteur industriel. Forte de ses acquis, la Tunisie ambitionne, conformément aux objectifs tracés dans le cadre du Programme présidentiel «Ensemble, relevons les défis», d entamer une nouvelle phase de son processus de développement industriel, caractérisée par l instauration des bases d une structure de production à haut contenu technologique et à forte capacité d innovation. I-DONNEES QUANTITATIVES: Chemin Parcouru & Ambitions I-1/ Exportations industrielles Valeur des exportations (MD) I-2/ Investissements industriels Valeur des investissements (MD) Dont IDE (MD) I-3/ Emplois industriels Nombre d emplois I-4/ Partenariat International Nombre d entreprises en partenariat international I-5/ Tissu industriel Nombre d entreprises (10 emplois et plus) I-6/ Développement régional Nombre d entreprises dans les ZDR II-INDICATEURS TECHNOLOGIQUES: Résulats & Perspectives II-1/ Part des activités technologiques dans les exportations Part des exportations à contenu technologique (en%) II-2/4.000 entreprises équipées de X-AO à l horizon 2016 Entreprises équipées de X-AO < II-3/ entreprises certifiées à l horizon 2016 Nombre d entreprises certifiées II-4/ Taux d encadrement Taux d encadrement % 19% 22% 24% II-5/ Brevets, Dessins & Modèles enregistrés Brevets, dessins et modèles enregistrés/an II-6/ Projets R&D réalisés (PNRI & PIRD) Projets R&D réalisés (PNRI & PIRD) III-STRATEGIE INDUSTRIELLE : 10 Axes Prioritaires Pour la concrétisation de ces objectifs ambitieux, la Tunisie a tracé une stratégie industrielle articulée sur dix axes prioritaires et complémentaires : III-1/ Une Politique Affirmée de Créneaux Porteurs Encouragement de l investissement dans les 21 technologies clés et créneaux porteurs pour la Tunisie, identifiés par l étude stratégique industrie 2016 : Activité Technologies clés et créneaux porteurs 1-La mécanique de précision Mécanique 2-L usinage des pièces destinées à l aéronautique 3-Moules, outillage et traitement de surface Composants automobiles Electronique Textile- Habillement Matériaux 4-la mécatronique pour l automobile 5-Multiplexage en substitution aux faisceaux de câbles 6-Composants en plastique technique surmoulés 7-Bureau d ingénierie de conception/ développement 8-Circuits imprimés, circuits intégrés sur mesure 9-Production des composants électriques actifs 10-Fabrication de cellules photovoltaïques 11-Finissage 12-Textiles techniques 13-Création/design 14-Circuits de distribution internationaux 15-Matériaux céramiques avancés 16-Matériaux composites et plastiques techniques 17-Lyophilisation, congélation et autres techniques de conservation Agro-alimentaire 18-Alicaments 19-Développement de logiciels pour l industrie TIC 20-Calculs hautes performances, grands réseaux 21-Téléenseignement, télémédecine, thérapies géniques 4

6 III-2/-Création de 10 pôles technologiques structurants & de CRT Objectifs 2016 Zones à aménager (Ha) Emplois créés Entreprises créées 1000 Nombre de partenaires Centres de Ressources Technologiques Coût (MD) Pôle de compétitivité Monastir-El fejja 4.5 Pôle de compétitivité de Bizete 1.8 Pôle de Compétitivité de Sousse 3 III-3/-Consolidation des capacités des centres techniques Assistance technique (h/j) Formation :sessions/an Nombre projets R&D/an 5 40 Entreprises bénéficiaires/an Compétences technologiques* *Ingénieurs et techniciens supérieurs III-4/-Consolidation des capacités du laboratoires Nombre de laboratoires sous tutelle du Ministère de l Industrie Nombre d analyses et essais couverts Nombres de laboratoires accrédités et sous tutelle du Ministère de l Industrie Nombres de laboratoires accrédités sur le plan national destinés à l industrie Nombre de produits couverts par l ACAA* réseau des * :Agreement on Conformity Assessment and Acceptance of industrial products III-5/Renforcement des Pépinières et Centres d Affaires Nombre de promoteurs assistés Expertise fournie (h/j) Projets réalisés III-6/-Mécanismes de financement de l Innovation Outre le renforcement de l appui du PMN et la consolidation de l intervention du FOPRODI, de nouveaux mécanismes ont été mis en œuvre en 2010 et ce dans le cadre de la stratégie visant à faciliter davantage le financement des projets technologiques, à savoir : Le Fonds Commun de Placement à Risques «IN TECH» ; Le Fonds Commun de Placement à Risques «Taahil Invest» ; Aussi, il a été procédé à la révision des textes régissant les deux mécanismes suivants, devenus du ressort du Ministère de l Industrie et de la Technologie: La Prime d investissement en R&D (PIRD) ; Le Programme National de Recherche & d Innovation (PNRI). Ainsi que la révision des modalités et du champ d intervention du Régime d Incitation à l Innovation dans le domaine de la Technologie de l Information (RIITI). III-7/-Des ressources humaines qualifiées (4% de la population : taux Nombre d étudiants OCDE) Nombre d étudiants en science & (37% du total des étudiants) technologie Nombre d ingénieurs formés/an 4.500* Nombre de chercheurs articles** représentant 45% de la Publication scientifiques production scientifique du Maghreb 49ème place en 2008 parmi 217 pays * Ce nombre sera porté à en 2014 et une Commission Nationale des Etudes Technologiques a été mise en place entre le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Ministère de l Industrie et de la Technologie. ** Publications indexées dans les bases de données Scopus de Elsevier et Web of Science de Thomas Reuters. III-8/-Une infrastructure TIC moderne & des compétences certifiées 2009 Bande Internationale Passante 15 Gégabits/s 55 zones équipées et connectées Fibres optiques un programme pour 300 autres zones (en cours) Compétences certifiées personnes Etudiants en TIC III-9/ 1% du CA des Grandes Entreprises dédié à la R&D % du CA des grandes entreprises réservé à la R&D % 1% III-10/-Promotion de la Tunisie Industrielle et Technologique Outre la création du Portail de la Tunisie industrielle et technologique, un programme ambitieux de promotion sera mis en œuvre dans le cadre de la campagne «Think Tunisia» : Campagne «Think Tunisia». Nombre de séminaires organisés Nombre d entreprises touchées 15/an 1000/an 5

7 I-Données Quantitatives : Chemin parcouru & Ambitions Exportations industrielles Investissements industriels Emplois industriels Partenariat international Tissu industriel Développement régional

8 I-Données Quantitatives : Chemin parcouru & Ambitions : L industrie tunisienne a franchi une étape décisive dans son processus de développement, qui a été marquée par un saut quantitatif et qualitatif comme l attestent plusieurs indicateurs. Ces performances ont fait de la Tunisie le 1er pays Sud Meda exportateur industriel vers l Union Européenne. EXPORTATIONS VERS L UE 27* (2008 EN MILLIARDS D EUROS) Algérie 0,6 Libye 0,6 Forte de ces acquis, et eu égard aux défis imposés à l économie nationale, la Tunisie ambitionne, au cours de la prochaine étape, de renforcer la participation du secteur industriel dans l œuvre de développement, notamment en matière d exportation, de création d emploi, d investissement, de partenariat international et de développement régional. Malte Egypte Maroc Tunisie 1,5 3,3 5,3 7,1 En tenant compte de cette nouvelle orientation, l Etude Stratégies Industrielles à horizon 2016 a défini un ensemble d objectifs quantitatifs: I-1/ Exportations industrielles Valeur des exportations (MD) Les exportations industrielles ont quadruplé entre 1995 et 2009 et ce en passant de 4.5 à 17 milliards de dinars. Cette croissance s est accompagnée par la diversification des produits exportés qui englobent de plus en plus des produits à haut contenu technologique à l instar des composants automobiles et aéronautiques. En effet, les exportations du secteur des industries mécaniques, électriques et électroniques sont en plein essor depuis 1995 et ont connu une croissance à un rythme de plus de 20% par an au cours des dernières années. Elles sont passées de 0.7MD en 1995 à 6.2MD en Partant de ces acquis, le premier objectif quantitatif retenu dans l étude 2016 porte sur le doublement des exportations industrielles nationales en vue d atteindre 30 Milliards de dinars en 2016 contre 17 Milliards de dinars en Exportations (MD) I-2/ Investissements industriels Valeur des investissements (MD) Grâce à une politique volontariste d incitation à l investissement, d encouragement de l initiative privée et de facilitation de l acte de création de l entreprise, les investissements industriels sont passés de 0.58 milliards de dinars en 1995 à 1.4 milliards de dinars en Eu égard à ces performances, le deuxième objectif quantitatif assigné à l industrie tunisienne à l horizon 2016 concerne le triplement du volume des investissements industriels qui devraient passer de 1.4 Milliard de dinars en 2009 à 3 Milliards de dinars en Les investissements directs étrangers devraient jouer un rôle important dans la concrétisation de cet objectif et ce en passant de 0.65 milliard de dinars en 2009 à 1.7 milliard de dinars à l horizon Investissements Industriels (MD) Investissement total(md) Dont IDE (MD) 7

9 I-3/ Emplois industriels La densification du tissu industriel s est accompagnée au cours de ces dernières années par un accroissement notable des emplois dans ce secteur, passant de en 1995 à en à l horizon Nombre d'entreprises en partenariat international La participation du secteur industriel en matière de création d emplois sera consolidée au cours de la prochaine étape, en portant le nombre total d emplois du secteur à à l horizon Emplois dans l'industrie En 2009, 2/3 des emplois dans le secteur industriel ont été créés par les entreprises totalement exportatrices qui ont joué un rôle très important en la matière. I-5/Tissu industriel Le nombre d entreprises industrielles employant 10 personnes et plus a triplé durant la période , en passant de 2094 à 5747 entreprises. Ce nombre sera porté à 8000 à l horizon 2016 tout en accélérant le rythme de création dans les créneaux porteurs et à haute valeur ajoutée Nombre d'entreprises (10 emplois et plus) 8000 Répartition de l'emploi industriel en TE I-4/ Partenariat International NTE L ouverture économique dans laquelle la Tunisie s est engagée et qui a été matérialisée particulièrement par la création de la zone de libre échange avec l UE, devenue effective à partir du 1er janvier 2008, ainsi que la mise en place d un cadre favorable et incitatif pour l investissement, ont favorisé le développement du partenariat industriel : le nombre d entreprises industrielles en partenariat international est passé de en 1995 à en 2009 dont entreprises à participation européenne. Cette dynamique de partenariat sera accélérée au cours de la prochaine étape en vue de faire porter le nombre d entreprises industrielles en partenariat international à I-6/Développement régional Grâce à la consolidation des structures d appui et de soutien des promoteurs, l intensification des journées de partenariat, la mise en place d un cadre incitatif et la modernisation de l infrastructure de base dans les régions intérieures, le tissu industriel dans les zones de développement régional s est fortement consolidé. En effet, le nombre d entreprises industrielles employant 10 personnes et plus, implantées dans ces zones, est passé de 241 en 1995 à en L appui au développement industriel des régions intérieures sera maintenu et consolidé au cours de la prochaine étape. L objectif étant de porter le nombre d entreprises implantées dans les zones de développement régional (employant 10 personnes et plus) à à l horizon

10 Entreprise implantées dans les zones de développement régional Dans ce cadre, il importe de signaler que plusieurs grands projets (employant 1000 personnes et plus) se sont installés dernièrement dans les zones de développement régional. SUMITOMO (Japon) 200 Jendouba Béja COFICAB COFAT (Tunisie) 900 SCHUBERT & KROMBERG (Allemagne) 2800 COROPLAST (Allemagne) 130 Kéf Siliana SATS (Allemagne) 2600 Kairouan BENETON (28 unités) (Italie) 2480 Kasserine Gafsa YAZAKI (Japon) 1666 BENETON (13 unités) (Italie) 790 REIKER TUNISIE (Allemagne) 950 SOTACIB (Espagne) 100 Emplois créés Carte des grands projets industriels implantés dans les zones intérieures 9

11 II-Indicateurs Technologiques : Résultats & Perspectives Exportations à contenu technologique Entreprises équipées de X-AO Entreprises certifiées Taux d encadrement Brevets, Dessins & Modèles enregistrés Projets R&D réalisés (PNRI & PIRD)

12 II-Indicateurs Technologiques : Résultats & Perspectives Consciente de l apparition de nouveaux facteurs de compétitivité basés sur l accès à la connaissance, les talents, l innovation, et qui ne cessent de remplacer graduellement les avantages traditionnels que représentaient les ressources naturelles ou la situation géographique et les coûts de production, la Tunisie ambitionne au cours de la prochaine étape, conformément aux orientations tracées dans le cadre du programme présidentiel ( ), d entamer une nouvelle phase de son processus de développement industriel, caractérisée par l instauration des bases d une structure de production à haut contenu technologique et à forte capacité d innovation. En tenant compte de cette nouvelle orientation, l Etude de la stratégie industrielle nationale à horizon 2016 a défini un ensemble d objectifs technologiques : II-1/ Part des activités technologiques dans les exportations industrielles Part des exportations à haut contenu technologique PART DES EXPORTATIONS 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Secteurs Traditionnels Textiles Agro Dérivés des Phosphates Electrique Matériaux de construction % 30% 50% A contenu technologique Electronique Plastiques techniques Automobile & Aéronautique TIC / BPO Sciences du vivant Mécatronique Biotechs Environnement Pour la concrétisation de ces objectifs, cela implique de : Faire monter en gamme les secteurs industriels historiques : Textile & Habillement, Cuir & Chaussures, Agroalimentaire, Industries Mécaniques et Electriques, Industries des Matériaux de Construction et les Industries des dérivés des phosphates. Diversifier le tissu industriel tunisien et faire émerger des secteurs nouveaux, à l instar des industries électroniques, composants automobiles & aéronautiques, plastiques techniques, de l industrie pharmaceutique & du paramédical, etc. II-2/ entreprises équipées de X-AO à l horizon 2016 Entreprises équipées en CAO/DAO/GMAO < Au cours des dernières années, l usage des TIC par les entreprises industrielles a connu un développement remarquable. En effet, le nombre d entreprises équipées de technologies industrielles modernes (DAO, CAO,GMAO) est passé de moins de 10 en 1995 à en Eu égard au rôle que ne cessent de jouer les TIC dans l innovation et le développement technologique, l effort sera maintenu en vue de porter le nombre d entreprises équipées de X-AO respectivement à et en 2014 et II-3/ Entreprises Certifiées à l horizon 2016 Nombre d entreprises certifiées Entreprises équipées de X-AO Grâce aux différents programmes mis en œuvre par l Etat en vue d encourager les entreprises industrielles à installer des systèmes de management de la qualité dont particulièrement le Programme de Mise à Niveau et les programmes qualité, le nombre d entreprises certifiées a 11

13 connu une augmentation exponentielle, passant de 6 en 1995 à en Ce nombre devrait être porté à en 2014, conformément aux objectifs tracés dans le cadre du programme présidentiel « » et à en Entreprises équipées de X-AO II-4/ Renforcement du taux d encadrement II-5/ Brevets, Dessins et Modèles enregistrés Brevets, dessins et modèles enregistrés Le nombre de brevets, dessins et modèles enregistrés est l un des indicateurs les plus utilisés pour mesurer la dynamique d innovation. La Tunisie a procédé à la modernisation du cadre réglementaire régissant la propriété industrielle, des services de l Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) et mis en place plusieurs mécanismes et programmes de soutien en la matière. Ainsi, le nombre de brevets, dessins et modèles enregistrés est passé d une cinquantaine par an en 1995 à 312 en Cette dynamique sera maintenue au cours de la prochaine étape en vue de porter le nombre de brevets, dessins et modèles enregistrés à 600 et 800 respectivement en 2014 et L effort de développement technologique engagé par le secteur industriel et matérialisé par la modernisation des équipements et procédés de fabrication, l introduction des technologies d information de communication, la mise en place de systèmes qualité, le développement de l activité R&D, s est accompagné par une évolution notable du taux d encadrement qui est passé de 9% en 1995 à 19% en Ce taux sera porté à 24% à l horizon 2016 et ce grâce au développement de nouvelles activités intensives en main d œuvre hautement qualifiée et à la migration progressive des activités des secteurs traditionnels de la sous-traitance au produit fini brevets, dessins & modèles enregistrés Taux d'encadrement II-6/ Projets R&D (PNRI & PIRD) % Projets R&D réalisés (PNRI & PIRD) % 19% 22% Le renforcement de l activité R&D des entreprises industrielles et le développement d un partenariat solide avec les structures de recherche (centres techniques, laboratoires de recherches ) est l un des plus importants défis qui devraient être relevés par le secteur industriel au cours de la prochaine étape. Dans le droit fil de cette logique, il sera procédé au cours de la prochaine étape au renforcement de l activité des centres techniques en matière de R&D et l incitation 12

14 des entreprises industrielles à la création de cellules spécialisées en la matière. 300 Projets R&D 300 Dans ce cadre, les objectifs assignés à l horizon 2016 portent sur la réalisation de 300 projets de R&D dans le cadre du Programme National de Recherche et d Innovation (PNRI) et de la Prime d Investissement en Recherche et Développement (PIRD)

15 III-Stratégie Industrielle : Les 10 Principaux Axes Politique affirmée de Créneaux Porteurs Pôles Technologiques Réseau des Centres Techniques Réseau des Laboratoires Réseau des Pépinières et Centres d Affaires Mécanismes de Financement de l Innovation Ressources Humaines Infrastructure TIC Grandes Entreprises Promotion de la Tunisie Industrielle & Technologique

16 III-Stratégie Industrielle : Les 10 Principaux Axes Pour la concrétisation des objectifs aussi bien quantitatifs que qualitatifs tracés pour le secteur industriel à l horizon 2016, la Tunisie a mis en place une politique de développement technologique volontariste articulée sur 10 axes prioritaires et complémentaires: 1-Exploitation des opportunités d investissement offertes au niveau des créneaux porteurs, identifiés par l étude «stratégies industrielles à l horizon 2016». 2-La Modernisation de l infrastructure technologique à travers : La création de 10 pôles technologiques structurants ; L aménagement de nouvelles zones industrielles répondant aux normes internationales en matière d équipement et d aménagement, et ce en plus de la réhabilitation des zones existantes. 8- La modernisation davantage de l infrastructure TIC, en continuant l effort de raccordement des zones industrielles en fibres optiques, de développement d une offre foncière adaptée et de formation de compétences certifiées. 9- Le renforcement du rôle des grandes entreprises en tant que locomotive de R&D, en réservant 1% de leur chiffre d affaires à cette activité. 10- La poursuite de la promotion de la Tunisie en tant que destination industrielle et technologique qui respecte les standards internationaux en matière d environnement, et ce dans le cadre de la campagne «Think-Tunisia» ainsi que la création du Portail de la Tunisie Industrielle et Technologique. 3-La consolidation des capacités du réseau des huit centres techniques et la modernisation de leur gestion en partenariat avec la profession tout en donnant une nouvelle impulsion à leur rôle en matière d appui à l innovation et au développement technologique. 4- Le renforcement des capacités du réseau des laboratoires en matière d analyses, essais et contrôle de conformité en vue d aboutir à la conclusion d accords de reconnaissance mutuelle avec l UE (ACAA), facilitant ainsi davantage l écoulement des produits nationaux sur les marchés extérieurs. 5-La consolidation des mécanismes d accompagnement des promoteurs dans les pépinières et les centres d affaires. 6-La facilitation de l accès des entreprises et particulièrement des nouveaux promoteurs au financement de l innovation et du développement technologique par la consolidation des mécanismes existants et la mise en place de nouveaux outils simples et adaptés. 7-La valorisation des ressources humaines dont dispose la Tunisie en consolidant davantage les liens entre le secteur industriel et le système d enseignement supérieur et de recherche scientifique tout en continuant l effort d adaptation de la formation aux besoins du secteur (augmentation du nombre d ingénieurs formés/ an, augmentation du taux d étudiants orientés vers les branches scientifiques et technologiques ). 15

17 III-1/ Une Politique Affirmée de Créneaux Porteurs: Liste des Technologies Clés & Créneaux Porteurs Politique Industrielle des Créneaux Porteurs III-1/Une Politique Affirmée de Créneaux Porteurs: L étude «stratégies industrielles 2016» a fixé comme objectif la transformation de la Tunisie en une plate-forme technologique et d innovation (Tunisia, The Euromed Valley). Dans ce cadre, elle a mis en évidence les maillons technologies à combler dans le tissu industriel tunisien tels qu identifiés par les 40 études sectorielles. A partir de cette analyse, l étude a permis de ressortir les technologies clés à maîtriser, ainsi que les créneaux porteurs à promouvoir. III-1.1/ Liste des Technologies Clés & Créneaux Porteurs Activité Technologies clés et créneaux porteurs 1-La mécanique de précision Mécanique 2-L usinage des pièces destinées à l aéronautique 3-Moules, outillage et traitement de surface 4-la mécatronique pour l automobile 5-Multiplexage en substitution aux faisceaux de câbles Composants automobiles 6-Composants en plastique technique surmoulés 7-Bureau d ingénierie de conception/ développement 8-Circuits imprimés, circuits intégrés sur mesure Electronique 9-Production des composants électriques actifs 10-Fabrication de cellules photovoltaïques 11-Finissage Textile-Habillement 12-Textiles techniques 13-Création/design 14-Circuits de distribution internationaux Matériaux Agro-alimentaire 15-Matériaux céramiques avancés 16-Matériaux composites et plastiques techniques 17-Lyophilisation, congélation et autres techniques de conservation 18-Alicaments 19-Développement de logiciels pour l industrie TIC 20-Calculs hautes performances, grands réseaux 21-Téléenseignement, télémédecine, thérapies géniques III-1.2/ Politique Industrielle de Créneaux Porteurs Identification de projets dans les créneaux porteurs Afin d exploiter les opportunités offertes au niveau de ces créneaux porteurs, une liste de 30 projets technologiques prioritaires et 80 partenaires potentiels a été établie. 16

18 Cette liste sera enrichie avec l appui d experts nationaux et internationaux, et une campagne de promotion à l international des projets identifiés dans les créneaux porteurs sera engagée en partenariat avec les pôles de compétitivité. En outre, des incitations spécifiques seront accordées à ces projets. Politiques spécifiques pour chaque secteur Des politiques spécifiques pour chaque secteur ont été tracées sur la base des résultats des 40 études sectorielles : 1-Textile & Habillement Le textile tunisien est déjà axé sur les créneaux porteurs de la confection haut de gamme, du textile technique, de la bonneterie, du finissage et ennoblissement du tissu et du stylisme et modélisme. La politique industrielle spécifique pour ce secteur porte notamment sur : -Le développement des activités de tissage et finissage notamment de textiles de plus en plus techniques : les textiles anti-feu, anti-sceptique, antibactérien, biodégradable, climatique, composite,. L objectif en la matière consiste à passer de 40 millions de mètres de tissus à 140 millions de mètres en Développer des services logistiques plus réactifs pour continuer à saisir les marchés des petites et moyennes séries et de sur mesure. -Continuer à réussir le processus de passage de la soustraitance au produit fini. -Adaptation et renforcement du dispositif de formation en vue d assurer une meilleure qualification des ressources humaines dans les activités à forte valeur ajoutée, notamment le stylisme, le modélisme, et les textiles hautement techniques. -La création du Pôle de Compétitivité Monastir-El Fejja, constitué du technopôle de Monastir, du parc d activités industrielles El Fejja et d un réseau de partenaires IN tex, qui est appelé assurer le rôle de locomotive du secteur ITH et à porter l innovation au cœur des stratégies des entreprises industrielles. -La promotion et le marketing de ce secteur auprès des donneurs d ordre européens et internationaux. -Le renforcement du mouvement vers les plateformes de développement régional en y renforçant l infrastructure et la formation. 2-Secteur Agro-alimentaire La stratégie mise en place en faveur de ce secteur porte notamment sur : -La création du Pôle de Compétitivité de Bizerte -Le renforcement de la position du secteur sur les marchés de la santé nutrition : produits enrichis en fibres, produits bio, produits de nutrition pour enfants, produits sans sucre, produits riches en vitamines Oméga3 -L amélioration de l intégration de la filière (circuits de collecte, agrégation, transport, entreposage frigorifique, etc ). -L encouragement de la création de consortiums d exportation. -Le développement des labellisations qualité. 3-Secteur IME La stratégie mise en place en faveur de ce secteur porte notamment sur : -La création du pôle de compétitivité de Sousse ; -L encouragement de la création de cellules R&D par les entreprises du secteur. -Le développement du secteur des composants aéronautiques en créant notamment une zone spécialisée. -L adaptation de la formation aux besoins des branches émergentes. -L encouragement de l intégration de la chaîne de valeur par une meilleure couverture en local de l industrie des composants. -La clusterisation de activités du secteur. 17

19 III-2/Développement des Pôles Technologiques: Le Programme National des Pôles Technologiques Gouvernance & Conception Les Réseaux d Innovation Partenariat International Les Centres de Ressources Technologiques (CRT) III-2.1/Introduction En vue d améliorer la compétitivité de son économie par l innovation et favoriser la création d une nouvelle génération d entreprises à haute valeur ajoutée, la Tunisie a fait du développement des pôles de compétitivité et des technopôles un axe stratégique de sa politique économique et a élaboré à cet effet un programme très ambitieux. Dans ce cadre, les orientations stratégiques suivantes ont été retenues lors de la conception du dit programme : Couverture de l ensemble du territoire. Choix des domaines d activités des pôles technologiques en cohérence avec la spécificité économique de chaque région du pays et en tenant compte des priorités nationales et ce à travers : Le renforcement des secteurs industriels stratégiques (textile, agroalimentaire, mécanique et électronique), Le développement des secteurs de services (TIC), Le soutien au développement durable (énergie, eau, environnement), La promotion des activités liées à l agriculture et à la santé. Chaque technopôle sert de levier au développement de sa région et de l économie nationale, en favorisant la création et la promotion d activités économiques innovantes à travers des synergies avec la recherche et la formation. Une place très importante est accordée à la coopération internationale et particulièrement aux investissements étrangers. L initiative privée est fortement encouragée par toute sorte de mesures incitatives. III-2.2/ Le Programme National des Pôles Technologiques Création de 10 Pôles structurants Outre l expérience réussie du pôle technologique ElGazala, spécialisé dans les technologies de communication, des efforts ont été déployés pour la mise en place de neuf autres pôles technologiques, dont six ont été lancés au cours du Xème plan de développement ( ). Il s agit des technopôles de Borj-Cédria, de Sfax, de Sousse, de Sidi-Thabet, de Monastir et de Bizerte. Les trois autres pôles technologiques à savoir le pôle de Gafsa, le pôle de Béja et le pôle de Gabès ont été programmés dans le cadre du XIème plan de développement ( ). 18

20 Les 10 pôles technologiques 1.Pôle Elgazala Pôle Technologique 2.Ecopark de Borj-Cédria BSTP 3.Technopôle de Sidi Thabet 4.Pôle de compétitivité de Sousse 5.Technopôle de Sfax 6.Pôle de compétitivité Monastir- El Fejja 7.Pôle de compétitivité de Bizerte Spécialités Technologies de la communication : T.I.C Energies renouvelables, eau, environnement et biotechnologie végétale. Biotechnologie et industrie pharmaceutique Mécanique, Electronique et Informatique. Informatique, multimédia et télécommunication Textile & Habillement, Cuir & Chaussures Industries agro-alimentaires 8.Pôle de compétitivité de Gafsa Multisectoriel 9.Pôle de compétitivité de Béja Multisectoriel 10.Pôle de compétitivité de Gabès Multisectoriel Technopôle de Sidi Thabet 19

21 Création de plus de postes d emploi Les prévisions à l horizon 2016 portent sur la création de plus de postes d emploi dans les pôles technologiques, dont environ au profit des diplômés de l enseignement supérieur. Création de plus de entreprises technologiques Quant à l impact des pôles technologiques sur le tissu industriel à l horizon 2016, les prévisions tablent sur la création de plus de entreprises technologiques dans les secteurs prioritaires pour la Tunisie. Technopôle Textile-Habillement de Monastir : 20

22 Aménagement d environ Ha de zones industrielles Les pôles technologiques veilleront à l aménagement de zones industrielles répondant aux normes internationales en matière d aménagement et d équipement, offrant ainsi le cadre idoine pour l implantation des projets technologiques. Les objectifs tracés dans ce cadre tablent sur l aménagement d environ Ha à l horizon Technopôle textile-habillement de Monastir 21

23 III-2.3/Gouvernance & conception des pôles technologiques Un Partenariat Public-Privé Eu égard à l importance qu il accorde à la promotion des activités de recherches et d innovation, dans le cadre des technopôles, Son Excellence Monsieur le Président de la République a ordonné, le 08 Août 2007, «d en faire évoluer la structure, à travers la création de sociétés de gestion et d exploitation, avec la participation des banques et des institutions apparentées. Ces sociétés se chargeront de l aménagement des espaces consacrés à la production, de la promotion des pôles auprès des promoteurs à l intérieur et à l extérieur de la Tunisie. Elles joueraient aussi le rôle de guichet unique pour offrir les prestations à ceux qui désirent s installer dans ces espaces» Au niveau conceptuel, les technopôles sont des espaces regroupant des Institutions de formation, des Institutions de Recherche, une Pépinière d entreprises pour la création des projets innovants, un Centre de Ressources Technologiques, ainsi qu un espace de production (du type ateliers relais ou parc industriel) dédié aux entreprises pour leurs activités de R&D, d innovation ou de production dans le domaine de spécialisation du Technopôle. Les pôles de compétitivité sont dédiés à un secteur d activités industrielles en particulier. Ils sont constitués d une composante Technopole et d une composante Zone industrielle classique réservée pour accueillir aussi bien les entreprises du secteur d activités du pôle que des entreprises d autres secteurs. Conformément à cette orientation, 5 Institutions financières sont actuellement chefs de file des pôles technologiques : Pôle technologique Pôle de Monastir / El Fejja Pôle de Bizerte Pôle de Sousse Pôle de Béjà Pôle de Sidi Thabet Institutions financières BIAT BT Tuninvest BTK Amen Banque Le Technopôle Pôle de Compétitivité Parc d activités Une Conception moderne Ateliers relais Espace production Réseau de partenaires Centre de Ressources Technologiques Etablissements D enseignement supérieur Formation Production Innovation & Valorisation Espaces Communs Recherche & Développement Interaction avec l environnement national et international Réseaux de partenariat en innovation Pépinière d entreprises Centre R&D Des objectifs stratégiques Les objectifs spécifiques recherchés à travers la création des pôles technologiques se présentent comme suit : Mise en réseau des acteurs internes (entreprises, instituts de formation, unités de recherche, centre de ressources technologiques) et partenaires externes pour le développement des synergies de proximité et des échanges d informations et de connaissances; Incitation et soutien à l innovation et à la R&D, au sein des entreprises, à travers le partenariat entre les acteurs et la mise en œuvre des moyens nécessaires pour y parvenir ; Développement de l emploi qualifié et des compétences ; Accompagnement et soutien à la création de projets innovants ; 22

24 Rôle des pôles technologiques Veille stratégique Formation Recherche et transfert de technologie -Accroissement de la compétitivité de l entreprise -Aménagement et location des locaux -Mise en réseau des acteurs internes et externes -Incitation et soutien à l innovation et à la R&D, au sein des entreprises - Accompagnement et soutien à la création de projets innovants - Développement de l emploi qualifié - Attraction des IDE Création de projets innovants à forte valeur ajoutée Création de nouveaux emplois Promotion des exportations Préservation des parts du marché local Développement de nouveaux modes de Partenariat Public-Privé au sein des Pôles ; Développement des partenariats techniques et économiques et attraction des IDE étrangers. III-2.4/ Des Réseaux de partenaires en marche: En vue de concrétiser les objectifs qui leur ont été assignés, les pôles de compétitivité ont initié la création de réseaux de partenaires constitués par des organismes de formation (enseignement supérieur et formation professionnelle), de recherche et développement et d entreprises industrielles sur le plan national et international dans le secteur de spécialisation. Le réseau de partenaires a pour principales missions de : Favoriser une synergie et une fertilisation croisée entre les différents partenaires en réalisant des actions collectives répondant aux besoins des entreprises du secteur en terme de compétitivité. Proposer des prestations adaptées aux besoins de chaque partenaire, Stimuler la création et l émergence de projets innovants et d actions fédérées. D ores et déjà, l effort engagé par les pôles de compétitivité en la matière, a permis la création de trois réseaux, qui ne cessent de se consolider par de nouveaux acteurs: a) Réseau «In Tex»: Un lieu de fertilisation croisée In Tex associe actuellement autour du secteur Textile et Habillement 67 partenaires nationaux et internationaux : Entreprises industrielles Centres de Recherche Centres de formation Universités & écoles d ingénieurs Centres techniques Laboratoires d analyses et essais Organismes d appui Animateur : Pôle de compétitivité textile habillement «mfcpôle» Gestionnaire : Comité stratégique composé de membres représentant l ensemble des partenaires ayant pour rôle la proposition d actions et projets pour améliorer la compétitivité des entreprises du secteur par rapport aux thématiques retenues. 23

25 4 Thématiques prioritaires : Textile technique. Mode et design Ennoblissement, Environnement, Energie & Eau Tic / Marché b) Réseau Agro Tech Agro Tech associe actuellement autour du secteur agroalimentaire 30 partenaires nationaux et internationaux dont la répartition est comme suit : Partenaires Institutions du secteur et Organismes d appui Technique Établissements de Recherche et de Formation Pôles de Compétitivités et Technopôles Nombre Partenaires étrangers Total 30 9 Filières prioritaires : Actions engagées par le réseau Montage de 3 projets internationaux : 1 projet dans le 7ème PCRD sur les textiles techniques Projet TEXTECHMED financé par Invest In MED. 1 Projet IEVP : Clusterisation textile Engagement de deux projets de R&D dans le textile technique Engagement de deux projets de développement de produits entre 4 entreprises opérant dans le secteur textile-habillement. Organisation de stage à l international pour les lauréats de l IS3M Organisation de 4 Ateliers thématiques Accompagnement d un projet Spin off de la R&D jusqu à l implantation industrielle dans le technopole. Montage de partenariat technologique à l international pour le compte d un projet innovant Actions en cours de montage par le réseau Plateforme collaborative de veille et d intelligence économique. Portail de mutualisation de compétences et de ressources. Des Journées Marché/Technologies Des manifestations pour développer le partenariat international. Des rencontres d interfaçage R&D / Industrie : Partenariat technologique, montage de projets collaboratifs. 1-Huile d olive 2-Conserves de poissons et produits de la mer 3-Fromages 4-Dérivés des céréales 5-Pommes de terre et dérivés 6-Vins et vinification 7-Plats cuisinés & fruits et légumes 8-Industrie de la tomate 9-conservation des produits agroalimentaires Le réseau Agro Tech mène régulièrement des actions partenariales ciblées axées sur le développement technologique des filières retenues. Projets développés : 1-Conception et industrialisation de produits nouveaux à base de blé dur décortiqué et précuit: (produits secs à cuisson rapide et produits frais prêt à cuire). Les partenaires de ce projet sont: Industriel : Société COTUPRAL (Industrie de pâtes fraîches et dérivées) Instituts publics de recherche: Institut National de Recherche Agronomique de Tunis. Laboratoire de technologie céréalière. Laboratoire d économie rurale. Institut National de Recherche Agronomique (INRA Montpellier France) Technopôle Agroalimentaire de Bizerte 2-Appui à la valorisation des résultats de 3 projets de recherche dans la filière produits de la mer initiés par le l Institut National des 24 24

26 Sciences et Technologies de la Mer : Valorisation des produits aquatiques par optimisation des techniques de fumage et conditionnement dans un emballage innovant; Valorisation des sous-produits des industries de transformation des produits de la mer par extraction des composants à forte valeur ajoutée; Valorisation des coproduits des organismes aquatiques par extraction, caractérisation et purification des acides gras polyinsaturés. 3-Participation au projet Tech fel initié par la Chambre de Commerce Italienne pour la France à Marseille. Ce projet vise à créer des synergies entre les Pôles de compétitivités de la rive Nord et Sud de la méditerranée et à faciliter les rencontres entre les PMI PME, les laboratoires de recherches, les universités et les parcs technologiques de la filière fruits et légumes. 4-Participation avec l Office des céréales au projet Euro- Med Grain dans le cadre de la coopération Transfrontalière en Méditerranée. 5-Projet de coopération avec le Pôle e Compétitivité Goût Nutrition Santé «VITAGORA» à Dijon. Agro Tech rassemble autour de ce projet portant essentiellement sur les filières Pomme de terre et Figue de barbarie, différents acteurs entre autres des centres de recherche et d enseignement comme l INRAT, le Centre de Biotechnologie de Sfax et l Ecole Nationale des Ingénieurs de Sfax «ENIS», ainsi que des structures françaises homologues à l instar du Centre Européen de Recherche et d Analyses «SPIRAL», AGROSUP Dijon qui regroupe deux écoles d ingénieurs, l université de Bourgogne et le Centre INRA de Dijon. Actions en cours de préparation par Agro Tech : 1ère journée technique sur la vinification et le vin (septembre 2010); 1ère journée technique sur les filières pomme de terre et figue de barbarie (octobre 2010), Séminaire international sur la Diète Méditerranéenne et l innovation alimentaire (décembre 2010) Industriels c) LE CLUSTER MECATRONIQUE DE TUNISIE Objectif: Fertilisation croisée entre secteurs et territoires Des Territoires Tunis Sousse Bizerte Sfax Des secteurs industriels Mécanique Électronique Le câblage Des Marchés L automobile La construction Mécanique DAS L automobile L électronique La mécanique Grappes Tout le territoire Bizerte Tunis Enseignement Supérieur Pôle de Compétitivité de Sousse Structures d appui Sousse Tunis/ Sousse Des typologie d entreprises Texportatrice ou non Taille Process/ Positon dans la chaîne de valeur Sfax Le câblage Sousse Tunis /4bis 5 6 Les axes stratégiques du Cluster : Recherche & Innovation Trois axes prioritaires ont été retenus pour l action du cluster mécatronique au cours des trois prochaines années : Emplois des compétences : Adéquation entre compétences et investissement industriel, Accès aux marchés, veille et partenariat : Optimisation en terme de part de marché des avantages concurrentiels actuels Performance industrielle : Préserver les positions, accroître la compétitivité globale, développer de nouvelles ressources sur le territoire. A cet effet, des actions seront mises en œuvre dans le cadre de projets collaboratifs impliquant l ensemble des parties concernées. 25

27 III-2.5/Partenariat international: Des conventions de coopération ont été signées entre les pôles technologiques tunisiens et leurs homologues étrangers. Aussi, des conventions de financement et d assistance technique au programme national des pôles technologiques ont été signées entre la Tunisie et plusieurs bailleurs de fonds dont la BEI, l AFD, la JICA, l UE, la BAD. III-2.6/ Les Centres de Ressources Technologiques (CRT): En vue de développer un partenariat efficient et créer des synergies entre les différents acteurs des pôles, un Centre de Ressources Technologiques (CRT) sera mis en place au niveau de chaque pôle de compétitivité qui aura une position de vecteur de technologie dans des domaines d intérêt du pôle. Dans ce cadre, une priorité a été accordée à la mise en place des CRT suivants : a)pôle IME (Sousse) : Le CETIME mettra en place au sein du pôle de Sousse un CRT d un coût estimé à 4,5 MD qui sera composé d une unité de prototypage PCB & housing (services sur mesures), d un laboratoire d analyses et d essais (services sur catalogue) et d une plateforme technologique destinée à l assistance technique et à la formation en matière de transfert technologique dans le domaine de l électronique. b)pôle textile (Monastir-El Fejja) : Le CETTEX mettra en place au sein du pôle textile (Monastir-El Fejja) un CRT d un coût estimé à 3 MD qui se concentrera, en réponse aux besoins des entreprises, sur le développement des activités suivantes: stimulation des activités R & D et d innovation, appui et support technique, analyse et essais, ainsi que la formation. c)pôle IAA (Bizerte) : Le CTAA mettra au sein du pôle de Bizerte un CRT, d un coût estimé à 1.8 MD, qui sera appelé à développer des activités permettant de promouvoir la valorisation des productions locales de l industrie agricole et de la pêche. Il prendra la forme d une halle technologique ayant les finalités suivantes : La formation, les prestations de transfert de technologie et le soutien au démarrage des de projets technologiques. 26

28 27

29 III- 3/Le Réseau des Centres Techniques : Couvernance des CTS Chiffre d Affaires & Autonomie financière Appui à l innovation & au développement technologique Entreprises bénéficiaires Partenariat International III-3/ Le Réseau des Centres Techniques La Tunisie a mis en place un réseau de huit centres techniques couvrant tous les secteurs industriels: Centre technique CETIME CETTEX CTAA CNCC CTMCCV CTC Secteur d activité Mécanique/électrique Textile/habillement Agro-alimentaire Cuir et Chaussure Matériaux de Construction, de la Céramique et du Verre Chimie CETIBA PACKTEC Industrie du bois et de l ameublement Emballage et Conditionnement III-3.1/Une Gouvernance basée sur le partenariat publicprivé : La gouvernance des centres techniques est assurée par un conseil d administration de 12 membres, dont trois sont nommés par l Etat et neuf par la fédération (ou les fédérations concernée(s)) de l UTICA dont un représentant 28

30 préside le Conseil d Administration du centre. Le Directeur général, nommé par l Etat, assure le fonctionnement du centre. Ce faisant, les professionnels, bénéficiaires de ses prestations, orientent ses activités selon les besoins du secteur. III-3.2/ Chiffre d Affaires & autonomie financière Un C.A en nette progression: Les prestations des centres techniques sont classées en trois catégories, comme suit : Prestations de type A : ces prestations sont destinées principalement aux entreprises et à l administration de façon individuelle et sont facturées aux prix courants. Elles comprennent : Les études de projet, les études de mise à niveau L assistance technique, conseil et expertise technologique L assistance technique organisationnelle La formation Les analyses et les essais La R&D : Projets PNRI Prestations de type B : ces prestations à caractère sectoriel sont destinées à une activité, un secteur ou un groupe d entreprises et réalisées à la demande des organisations professionnelles. Elles concernent essentiellement : La réalisation d études au profit de la profession La promotion du Secteur L organisation de foires et salons Prestations de type C : ces prestations sont réalisées à la demande exclusive de l Etat et sont facturées à titre forfaitaire. Elles comprennent : Le suivi du PMN Le suivi des actions ITP La normalisation Le suivi des plans de développement et autres actions La coopération Les prestations de type A ont plus que quintuplé entre 1995 et ,5 CA (catégorie A) en MD 4, ,7 Une autonomie financière qui ne cesse de se consolider: L amélioration continue du chiffre d affaires des centres techniques en provenance des prestations de type A a permis de consolider l autonomie des centres techniques vis à vis du budget de l Etat. En effet, le taux moyen d autonomie financière des centres techniques est passé de 28% en 1995 à 65% en 2009, ce qui dénote de l effort considérable engagé par les différents centres techniques en vue de développer davantage les services rendus directement à l entreprise. 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Evolution de l autonomie financière des CTS 28% 53% 51% III-3.3/Appui à l innovation & au développement technologique Assistance technique (h/j) Formation :sessions/an Nombre projets R&D/an 5 40 Entreprises bénéficiaires/an Compétences technologiques* *ingénieurs et techniciens supérieurs. 65% Les centres techniques interviennent sur plusieurs axes et jouent un rôle crucial en matière d innovation et de développement technologique. A cet effet, ils s appuient sur un réseau de compétences constitué de 250 ingénieurs et techniciens supérieurs hautement qualifiés, sur un effectif total de 520 personnes, soit un taux de technicité d environ 50% : Conseils et assistances techniques Diagnostic et plan de mise à niveau Assistance technologique (produits, procédés) Assistance organisationnelle (production, maintenance, qualité, environnement, sécurité) Analyses et essais Analyse et essais de produits et composants Analyse et caractérisation de matières premières 29

Stratégie et mécanismes de création et de développement d entreprises innovantes en Tunisie

Stratégie et mécanismes de création et de développement d entreprises innovantes en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE Stratégie et mécanismes de création et de développement d entreprises innovantes en Tunisie Mr Sadok Bejja Directeur Général de la Promotion des PME Préambule

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

Le pôle de compétitivité Monastir - El Fejja

Le pôle de compétitivité Monastir - El Fejja Le pôle de compétitivité Monastir - El Fejja mfcpole : qui sommes nous? mfcpole : le Pôle Textile mfcpole : les parcs multi-secteurs mfcpole : espace virtuel d accueil à l Entreprise mfcpole: au service

Plus en détail

Intervention de M. Sami Zaoui Associé Ernst & Young. Chambre de Commerce & d Industrie de Paris Paris, le 08 Octobre 2009

Intervention de M. Sami Zaoui Associé Ernst & Young. Chambre de Commerce & d Industrie de Paris Paris, le 08 Octobre 2009 Intervention de M. Sami Zaoui Associé Ernst & Young Chambre de Commerce & d Industrie de Paris Paris, le 08 Octobre 2009 1 Projets d entreprises pour faire face à la crise Quels projets d entreprise pour

Plus en détail

Programme d appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché «PcAM» PCAM

Programme d appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché «PcAM» PCAM 1 EDITORIAL Depuis l engagement de la Tunisie dans la politique de libéralisation économique, et la signature de l accord d association avec l Union européenne, le Ministère de l Industrie s est lancé

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

LE PMI, LEVIER DE DEVELOPPEMENT DES PÔLES DE COMPETITIVITE

LE PMI, LEVIER DE DEVELOPPEMENT DES PÔLES DE COMPETITIVITE PROGRAMME DE MODERNISATION INDUSTRIELLE LE PMI, LEVIER DE DEVELOPPEMENT DES PÔLES DE COMPETITIVITE TERRITOIRES MÉTROPOLITAINS INNOVANTS : Technopoles et pôles de compétitivité Tunis 19 et 20 juin 2007

Plus en détail

Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne. Agence de Promotion de l Investissement Extérieur

Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne. Agence de Promotion de l Investissement Extérieur Avec l appui du Programme de Modernisation Industrielle, programme financé par l Union européenne Agence de Promotion de l Industrie Agence de Promotion de l Investissement Extérieur Centre de Promotion

Plus en détail

Mise en place des projets collaboratifs. public-privé dans les TIC à l entreprise. Cynapsys

Mise en place des projets collaboratifs. public-privé dans les TIC à l entreprise. Cynapsys Mise en place des projets collaboratifs public-privé dans les TIC à l entreprise Cynapsys 22 Septembre, Pôle Elghazala, Ariana Imed AMMAR Manager AGENDA Présentation de CYNAPSYS Vision et Stratégie de

Plus en détail

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Ministère de l Industrie, de l Énergie et des Petites et Moyennes Entreprises LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Mélika KARRIT Bureau de Mise à Niveau de l Industrie

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE

POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la PME et de la Promotion de l Investissement POLITIQUE DE PROMOTION DE LA PME EN ALGERIE SAID BENDRIMIA DIRECTEUR D ETUDES/

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

L AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION AU SERVICE DU NOUVEAU CREATEUR ET L ENTREPRISE NOUREDDINE TAKTAK DGA API- TUNISIE

L AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION AU SERVICE DU NOUVEAU CREATEUR ET L ENTREPRISE NOUREDDINE TAKTAK DGA API- TUNISIE L AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION AU SERVICE DU NOUVEAU CREATEUR ET L ENTREPRISE Par : NOUREDDINE TAKTAK DGA API- TUNISIE Bondy le, 07 / 03 / 2012 AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE

Plus en détail

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014 Ministère de l Industrie, de l Energie et des mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation CARREFOUR D AFFAIRES ET DE TECHNOLOGIES PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT. Atelier n 1

MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT. Atelier n 1 MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Atelier n 1 Les Petites et Moyennes Entreprises comme élément de développement de l économie locale et

Plus en détail

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1)

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée Le CMI, le Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

COMPOSANTES DU TISSU INDUSTRIEL TUNISIEN DANS LES INDUSTRIES MECANIQUES, ELECTRIQUES & ELECTRONIQUES (IMEE)

COMPOSANTES DU TISSU INDUSTRIEL TUNISIEN DANS LES INDUSTRIES MECANIQUES, ELECTRIQUES & ELECTRONIQUES (IMEE) FORUM DE CARTHAGE SUR L INVESTISSEMENT THE CARTAHGE INVESTMENT FORUM COMPOSANTES DU TISSU INDUSTRIEL TUNISIEN DANS LES INDUSTRIES MECANIQUES, ELECTRIQUES & ELECTRONIQUES (IMEE) Noury CHAOUCH 22 Juin 2007

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

Présentation Des Opportunités d Affaires Tunisie

Présentation Des Opportunités d Affaires Tunisie Présentation Des Opportunités d Affaires Tunisie Casablanca Juin 2014 INTERNATIONAL RETAIL BANKING CORPORATE BANKING 3 ans après la révolution (14/01/2011), la Tunisie dispose: - d un Gouvernement d indépendants

Plus en détail

Contacts PASRI MEDIA HORIZON : 71 802 557

Contacts PASRI MEDIA HORIZON : 71 802 557 Contacts PASRI Unité d Appui au Projet d Appui au Système de Recherche et Innovation (UAPASRI) Adresse : 50 Av. Mohamed V-B.P N 177-1002 Tunis Belvédère Tunisie Tél/Fax : +216 71 834 855 Email : contact@pasri.tn

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Le financement des PME en Tunisie

Le financement des PME en Tunisie République Tunisienne Ministère de l industrie, de l énergie et des PME Le financement des PME en Tunisie Mohamed AGREBI Directeur Général de la Promotion des PME 1 Introduction 1. Objectifs qualitatifs

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Les mécanismes de financement de l innovation

Les mécanismes de financement de l innovation REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE L ENERGIE ET DES MINES Les mécanismes de financement de l innovation Amira Ben Mohamed Direction Générale de l Innovation et du Développement Technologique

Plus en détail

Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie

Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie Colloque Euro-méditerranéen de l Innovation 14 Octobre 2010 1 Plan de l exposé

Plus en détail

PCAM Programme d Appui au Renforcement de L Entreprise Industrielle Animée par Slim Ben Gamra Expert Permanent PCAM

PCAM Programme d Appui au Renforcement de L Entreprise Industrielle Animée par Slim Ben Gamra Expert Permanent PCAM PCAM Programme d Appui au Renforcement de L Entreprise Industrielle Animée par Slim Ben Gamra Expert Permanent PCAM Programme d Appui à la Compétitivité des Entreprises et à la facilitation de l Accès

Plus en détail

Pôle Elgazala des Technologies de la Communication

Pôle Elgazala des Technologies de la Communication Pôle Elgazala des Technologies de la Communication 1 LA CITE TECHNOLOGIQUE Démarrage du projet : août 1997 1ères entreprises : mai 1999 Superficie : 65 Hectares Secteur d activité : TIC Forme juridique

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise?

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? 1 Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? Réfaat Chaabouni Salon de la création d entreprises Tunis 17-18 Octobre 2008 2 L innovation est synonyme de changement C est au sens large du

Plus en détail

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q )

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) Programme d Appui et de Soutien aux Accords de Partenariat Economique (PASAPE) 1- RAPPELS La suppression

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE :

L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE : L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE : DES INITIATIVES EFFICACES ET EFFICIENTES POUR LEVER LES CONTRAINTES AUXQUELLES FONT FACE LES ENTREPRISES Le cluster permet à un conglomérat d entreprises

Plus en détail

Pour la Promotion et le Développement de l Entreprise et de l Innovation

Pour la Promotion et le Développement de l Entreprise et de l Innovation Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation - API Pour la Promotion et le Développement de l Entreprise et de l Innovation Monastir, 11 mars 2015 Mohamed BELHAJ MOHAMED API/CIDT l Agence de Promotion

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn

DOSSIER DE PRESSE. Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn DOSSIER DE PRESSE Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn 1 SOMMAIRE I. PREAMBULE....P.3 II. APERCU SUR L INFRASTRUCTURE TECHNOLOGIQUE EN TUNISIE.P.4 III. PRESENTATION DU SALON...P.5 IV. OFFRE DU SALON......P.7

Plus en détail

Le Programme National de Promotion de la Qualité

Le Programme National de Promotion de la Qualité Le Programme National de Promotion de la Qualité Par : Maher EL EUCH Unité de Gestion du Programme National de Promotion de la Qualité Ministère de l Industrie et de la Technologie 11 novembre 2011 Sommaire

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

La recherche au Maroc

La recherche au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières La recherche au Maroc Octobre 1997 Document de travail n 23 La recherche au Maroc Octobre 1997 2 1- Etat des lieux Les dépenses en matière

Plus en détail

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle

Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El Hassane BENMOUSSA, Secrétaire Général du Ministère de la Formation Professionnelle Séminaire organisé par la Banque Européenne d Investissement les 18 et 19 Novembre 2008 sur le thème: Adaptation des compétences aux besoins du marché Expérience du Royaume du Maroc Présentée par M. El

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

TUNISIE : Monastir - El Fejja la Manouba

TUNISIE : Monastir - El Fejja la Manouba Une plateforme intégrée au service de la stratégie nationale pour l industrie textile Société de gestion de pôle de compétitivité Créée en 2006 / Société anonyme Territoire d intervention : Monastir et

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

Opportunité de création de technopôles dans les pays du Maghreb

Opportunité de création de technopôles dans les pays du Maghreb «Territoires métropolitains innovants : technopoles et pôles de compétitivité» Tunis, 19 et 20 juin 2007 Opportunité de création de technopôles dans les pays du Maghreb Enseignements à partir de l exemple

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION

INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION Les Rencontres PACEIM INSTRUMENTS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION Marseille, 14 avril 2014 Abdelkrim Zemmita Chef du Service Coordination des Programmes de Financement de l Innovation DTAIRD - MICIEN Stratégie

Plus en détail

Le présent document a été établi sous ma propre responsabilité et sans préjudice de la position du Ministère du Commerce Extérieur du Maroc.

Le présent document a été établi sous ma propre responsabilité et sans préjudice de la position du Ministère du Commerce Extérieur du Maroc. NOTE SYNTHETIQUE SUR LA PARTICIPATION DU MAROC AUX SECTEURS NOUVEAUX ET DYNAMIQUES DU COMMERCE MONDIAL : DIMENSION SUD-SUD. Le présent document a été établi sous ma propre responsabilité et sans préjudice

Plus en détail

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014

Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Politiques en faveur des PME Afrique du Nord et Moyen-Orient 2014 Évaluation sur la base du Small Business Act pour l Europe Tunis, 10 Septembre 2014 Ordre du jour 1. Introduction et objectifs 2. Méthodologie

Plus en détail

Les mécanismes et structures de soutien à l Innovation en Tunisie. Neila Gongi PDG de mfcpole Salon de la création et de l innovation 14 octobre 2010

Les mécanismes et structures de soutien à l Innovation en Tunisie. Neila Gongi PDG de mfcpole Salon de la création et de l innovation 14 octobre 2010 Les mécanismes et structures de soutien à l Innovation en Tunisie Neila Gongi PDG de mfcpole Salon de la création et de l innovation 14 octobre 2010 1 Plan Introduction I- les structures de support à l

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Panel 2 : La phase de création - entreprendre

Panel 2 : La phase de création - entreprendre Groupe de travail sur les politiques en faveur des PME, de l entreprenariat et du Capital Humain Panel 2 : La phase de création - entreprendre Mr Khalil AMMAR Président Directeur Général BFPME 30 Mars

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Titre du projet «Appui à la mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc

Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Mission commerciale au MAROC portée par la CGPME en collaboration avec Erai Maroc Caractéristiques du marché Cinquième puissance économique d Afrique, le Maroc est un pays émergent dynamique. Au cours

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES Contexte Au 1 er janvier 2016, la nouvelle Région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes formera une seule et même entité

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM)

PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM) PROGRAMME D AIDE A LA CREATION D ENTREPRISES INNOVANTES EN MEDITERRANEE (PACEIM) Appel à propositions 2011 Date de clôture : 4 novembre 2011 Adresse de publication de l appel à propositions : www.ird.fr/paceim

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le Qatar Friendship Fund fait le bilan de ce qui a été réalisé une année après son lancement et renforce son réseau de partenaires avec la signature de trois nouveaux accords de coopération

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Le nouveau programme 2014-2020. Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe. www.erasmusplus.fr

Le nouveau programme 2014-2020. Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe. www.erasmusplus.fr Le nouveau programme 2014-2020 Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe www.erasmusplus.fr 2014-2020 Un programme plus efficace pour l emploi des jeunes Un programme plus simple

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

L expérience tunisienne en matière de financement des petites et moyennes entreprises

L expérience tunisienne en matière de financement des petites et moyennes entreprises L expérience tunisienne en matière de financement des petites et moyennes entreprises Monsieur Salah Essayel Président du Conseil du Marché Financier (Tunisie) Introduction Il n existe pas de définition

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING

LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING Mr EL HADJ GLEY, Ministre des Technologies de la Communication 25 juin 2009 1 I TIC

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CHAMBRE TUNISO-FRANCAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CCI de Paris 8 Octobre2009 SOMMAIRE Secteurs porteurs & grands projets Approche du marché tunisien

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers MEDIASTIAM Campus Arts et Métiers d Aix-en-Provence Février 2015 1 C O N C E V O I R D E M A I N SOMMAIRE Description du projet

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DU COMMERCE. Le Programme d appui à la Compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché (PCAM)

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DU COMMERCE. Le Programme d appui à la Compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché (PCAM) MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DU COMMERCE Le Programme d appui à la Compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché (PCAM) Présenté par : Magtouf DALLAGI Expert PCAM Coaching non

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail