Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX."

Transcription

1 En-tête Résumé du protocole d étude Titre de la demande : Recommandation de traitement pour les patientes souffrant d un cancer du sein à récepteur hormonal positif : Influence du test Oncotype DX. No du protocole : SAKK 26/10 Demandeur : Autres collaborateur/trice(s) : Version de la demande / date : Version 1.X, Contexte de l étude : Les patientes souffrant d un cancer du sein reçoivent généralement, après l opération, un traitement médicamenteux complémentaire (appelé «traitement adjuvant»), afin de réduire le risque de récidive et de décès. Les oncologues recommandent une chimiothérapie adjuvante aux patientes souffrant d un carcinome sans récepteur aux œstrogènes (RE-nég.). Les patientes avec carcinome à récepteur aux œstrogènes (REpos.) reçoivent une hormonothérapie éventuellement associée à une chimiothérapie complémentaire. Dans ce dernier cas, l avantage de l hormonothérapie est indiscutable ; le bénéfice supplémentaire d une chimiothérapie éprouvante est par contre difficile à évaluer [1,4,5]. Les tests d expression génétique modernes tels que l Oncotype DX peuvent aider à évaluer avec plus de certitude l indication d une chimiothérapie adjuvante, en cas de cancer du sein RE-pos. [2,3,5,6]. Hypothèse: Objectif de l étude : L objectif de l étude est d analyser si, et dans quelle mesure, le test Oncotype DX modifie la recommandation thérapeutique. L avantage complémentaire de la chimiothérapie adjuvante est prouvé pour un «Recurrence Score» (taux de récurrence) élevé, alors que l'hormonothérapie seule est indiquée dans le cas d un taux de récurrence bas. Critère d évaluation primaire : Critères d évaluation secondaires : Déroulement de l étude : Étude de cohorte prospective avec recrutement multicentrique. Il ne s agit pas d une étude thérapeutique ou d une étude d intervention. Cette étude analyse uniquement si la recommandation de traitement est modifiée suite à l utilisation du test d expression génétique Oncotype DX. Le graphique ci-dessous résume les différentes étapes du processus de l étude pour une patiente.

2 Résumé du protocole 2/5 Le médecin d étude local est informé de l étude et a signé le consentement Toutes les patientes souffrant d un cancer du sein avec tumeur à récepteur aux œstrogènes positif, HER2-négatif, N0 ou N1-3+ sont enregistrées sur la liste «Patient screening and enrollment» Première recommandation du Tumor board Premier entretien avec la patiente sur les possibilités de traitement Première décision partagée La patiente est informée de l étude et a donné son consentement pour la collecte des données de base La patiente ne consent pas à la collecte des données de base. Non inclue dans l étude, pas de collecte de données Pré-enregistrement de la patiente auprès du Centre de Coordination du SAKK (SAKK CC), Anonymisation et attribution d un numéro d identification unique (Pat-ID) La patiente convient et a signé la déclaration de consentement à la participation à l étude La patiente ne convient pas ou ne donne pas son consentement à la participation Non incluse dans l étude, seules les données de base sont collectées Enregistrement de la patiente auprès du SAKK CC Le service local de pathologie envoie des coupes de tissu cancéreux à Genomic Health Inc. (GHI) aux USA, au Prof. Jaggi à Berne et au PD Dr Varga à Zürich Les résultats du test (Recurrence Score ou RS) sont envoyés de GHI au SAKK CC et aux centres Deuxième recommandation du Tumor board après réception des résultats RS Deuxième entretien avec la patiente sur les possibilités de traitement, tenant compte des résultats RS Deuxième décision partagée La thérapie systémique adjuvante est débutée Documentation du traitement adjuvant planifié et de son initiation (hormonothérapie avec ou sans chimiothérapie)

3 Résumé du protocole 3/5 Critères d inclusion et d'exclusion des personnes participant à l'essai : Il est à noter qu il faut différencier les critères de screening, des critères d inclusion pour la collecte des données, ainsi que des critères d'inclusion/exclusion pour la participation à l étude. Critères de screening 1. Patiente, 18 ans 2. Carcinome mammaire primaire résecté (résection R0) 3. Cancer du sein RE-pos. (défini comme au moins 10% de cellules malignes RE-pos.) 4. Négativité HER2 établie par immunohistochimie (0 ou 1+) ou par FISH (négatif si quotient 2,0) 5. pn0 ou pn1a (1-3 ganglions lymphatiques touchés) établi par la technique du ganglion lymphatique sentinelle ou par dissection axillaire Critères d inclusion pour la collecte des données 1. Déclaration de consentement écrite à la collecte des données de base (dites aussi «Baseline») 2. Taille de la tumeur (en mm) 3. Résultats (en %) des cellules tumorales avec récepteurs aux œstrogènes positifs et des cellules tumorales avec récepteurs à la progestérone positifs, dans le tissu invasif 4. Taux de prolifération (expression de Ki-67, en %) 5. Grade du tissu tumoral (grade de Bloom-Richardson-Elston modifié) Critères pour la participation à l étude Critères d'inclusion 1. Déclaration de consentement écrite pour la participation à l étude SAKK 26/10 2. Pas de contre-indication médicale à la réalisation d une chimiothérapie 3. Présence d une quantité suffisante de tissu cancéreux pour effectuer 39 coupes tissulaires (35 non colorées, 4 colorées avec hématoxyline et éosine (H&E)) 4. Statut de performance 0-1 (bon état général) Critères d'exclusion 1. Grossesse 2. Cancer du sein invasif bilatéral 3. Tumeur T4 ou pt4 4. Diagnostics psychiatrique ou médical actuels pouvant interférer avec la capacité de la patiente à participer à l étude 5. Métastatisation connue du cancer du sein (M1) Déroulement de l étude Après opération, le tissu tumoral est analysé : le rapport pathologique comprend des indications sur la taille de la tumeur, les ganglions lymphatiques distants de la tumeur mais touchés, le grade de la tumeur et le taux de prolifération, l invasion vasculaire, les récepteurs aux œstrogènes et à la progestérone, et l expression HER2 et/ou l amplification génétique HER2. Sur cette base, la première conférence du Tumor board émet une première recommandation concernant le traitement adjuvant (pour ou contre une chimiothérapie complémentaire). La patiente est informée de cette recommandation du Tumor board lors du premier entretien avec le médecin. Ce dernier demande alors à la patiente si elle consent à la collecte des données de base sur sa tumeur et sa personne. Si elle est d accord, sa participation à l étude et à la réalisation du test Oncotype DX est proposée. Le test Oncotype DX est mis gratuitement à disposition dans le cadre de cette étude. A cet effet, des coupes du tissu tumoral sont préparées, étiquetée de manière anonymisée et envoyées aux USA. Le test génétique y sera réalisé par la société Genomic Health Inc.. Après réception des résultats du test, le meilleur traitement adjuvant sera de nouveau discuté lors d un (deuxième) Tumor board (après deux semaines environ). Ce faisant, la première recommandation thérapeutique pourra être maintenue ou modifiée. La deuxième recommandation sera ensuite discutée de nouveau entre le médecin et la patiente. La décision d une chimiothérapie adjuvante sera prise en commun avec la patiente. La participation à l'étude se termine pour elle avec l initiation du traitement adjuvant.

4 Résumé du protocole 4/5 Un test de grossesse sera réalisé avant le début de l étude chez les patientes préménopausées pouvant tomber enceintes. Médicaments de l étude Aucun médicament n est étudié pendant cette étude, seul le tissu cancéreux est analysé à l aide du test d expression génétique Oncotype DX. Oncotype DX est un test diagnostique qui peut aider les médecins oncologues à recommander le meilleur traitement adjuvant possible. Ce test permet d obtenir d avantages d information sur les caractéristiques biologiques de la tumeur des patientes, souffrant de certaines formes de cancer du sein. En complément d autres informations, les résultats du test Oncotype DX peuvent aider les patientes et leurs médecins à décider si une chimiothérapie devrait ou non faire partie du plan de traitement. En effet, ce test peut permettre de mieux évaluer le risque de récidive du cancer chez la patiente. Le test Oncotype DX analyse l importance et l activité de 21 gènes du tissu tumoral d une patiente (16 gènes sont liés au développement du cancer, 5 sont des gènes de contrôle). Le résultat du test est appelé «Recurrence Score» (résultat du risque de récurrence) et est une valeur numérique corrélant avec le risque de récidive individuel. En guise d examen complémentaire, le test d expression génétique RISK_25 ainsi qu une analyse centrale du test de Ki-67 sont également réalisés sur le tissu cancéreux [7,8]. Le graphique qui suit résume le déroulement des différentes analyses effectuées sur le tissu cancéreux. Patiente enregistrée Le service local de pathologie prépare 39 coupes à partir du tissu cancéreux et les expédie pour la suite de l analyse à : (35 coupes non colorées, 4 colorées avec H&E) 15 coupes non colorées pour le test Oncotype DX Genomic Health Inc., USA 15 coupes non colorées (+2 colorées H&E) pour l analyse moléculaire Prof. Jaggi, Recherche clinique, Bern 5 coupes non colorées (+2 colorées H&E) pour l analyse centrale de Ki-67 PD Dr Varga, Pathologie, USZ Test Oncotype DX Recurrence Score Analyse moléculaire Scores RISK_25 et PRO_10 Détermination centrale de Ki-67 Résultats Oncotype DX Résultats RISK_25 et PRO_10 Résultats Ki-67 central SAKK CC, Centres SAKK CC SAKK CC

5 Résumé du protocole 5/5 Concept de l évaluation statistique : Justification du nombre de patients : Le nombre total des patientes à inclure (taille de l échantillon) est de 175. Risques / charges / désagréments: Il n y a aucun risque pour la patiente. Une certaine charge psychologique pourrait apparaitre dans la mesure où l étude confronte la patiente à l insécurité concernant le traitement adjuvant optimal («Faut-il procéder à la chimiothérapie complémentaire ou non?»). De plus, l entretien concernant le traitement adjuvant aura lieu deux fois : une première fois avant la réalisation du test Oncotype DX, et une deuxième fois après sa réalisation. Nous estimons que le deuxième entretien aura lieu deux à trois semaines après le premier. La patiente doit donc attendre ; cependant, elle reçoit ensuite des informations complémentaires pouvant l aider lors de sa prise de décision. Le temps d attente est sans importance pour le traitement, puisque le traitement adjuvant peut être débuté jusqu à 2 mois après l opération. Références : 1. Thurlimann, B., et al., Is chemotherapy necessary for premenopausal women with lowerrisk node-positive, endocrine responsive breast cancer? 10-year update of International Breast Cancer Study Group Trial Breast Cancer Res Treat, (1): p Paik, S., et al., Gene expression and benefit of chemotherapy in women with nodenegative, estrogen receptor-positive breast cancer. J Clin Oncol, (23): p Albain, K.S., et al., Prognostic and predictive value of the 21-gene recurrence score assay in postmenopausal women with node-positive, oestrogen-receptor-positive breast cancer on chemotherapy: a retrospective analysis of a randomised trial. Lancet Oncol, (1): p Goldhirsch, A., et al., Thresholds for therapies: highlights of the St Gallen International Expert Consensus on the primary therapy of early breast cancer Ann Oncol, (8): p Goldhirsch, A., et al., Strategies for subtypes--dealing with the diversity of breast cancer: highlights of the St. Gallen International Expert Consensus on the Primary Therapy of Early Breast Cancer Ann Oncol, (8): p Paik, S., et al., A multigene assay to predict recurrence of tamoxifen-treated, node-negative breast cancer. N Engl J Med, (27): p Antonov, J., et al., Molecular risk assessment of BIG 1-98 participants by expression profiling using RNA from archival tissue. BMC Cancer, (1): p Oberli, A., et al., Expression profiling with RNA from formalin-fixed, paraffin-embedded material. BMC Med Genomics, : p. 9.

Comité éthique et cancer 1

Comité éthique et cancer 1 Comité éthique et cancer, avis n 21 du 15 janvier 2013 «De l équité d accès et d information aux tests génomiques : le cas du test prédictif Oncotype DX dans les cancers du sein» Saisine discutée lors

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents?

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 1 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Prenez des décisions adaptées à votre situation, en toute connaissance de cause. Découvrez

Plus en détail

Définition biologique de l agressivité tumorale : les signatures biologiques peuvent-elles être utilisées en pratique clinique?

Définition biologique de l agressivité tumorale : les signatures biologiques peuvent-elles être utilisées en pratique clinique? Définition biologique de l agressivité tumorale : les signatures biologiques peuvent-elles être utilisées en pratique clinique? Biological definition of tumor aggressiveness: are molecular signatures ready

Plus en détail

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place?

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Thomas Bachelot Centre Léon Bérard, Lyon Génomique, criblage à haut débit Définition dans le cadre de cette présentation => Génomique:

Plus en détail

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Aucun Conflit d intérêts Référentiels Critères oncologiques de choix des traitements p significatif traitement / protocole établi

Plus en détail

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot

FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot FAUT IL ENCORE FAIRE DES CURAGES AXILLAIRES? Journée de formation 25 avril 2015 Dr Isabelle Jeanjot INTRODUCTION Nécessité de connaître l état des ganglions axillaires (staging, pronostic) 80% des T1 sont

Plus en détail

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN

A. GAMOUDI. H. BOUSSEN CLASSIFICATION MOLECULAIRE DU CANCER DU SEIN: ETUDE RETROSPECTIVE DE 1514 CAS A L INSTITUT SALAH AZAIEZ DE TUNIS ET REVUE DE LA LITTERATURE. A. GAMOUDI. H. BOUSSEN INTRODUCTION Cancer du sein: 1 ère pathologie

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN C Cuvier, Journées de sénologie interactive 2011 Nice-Saint-Paul; 4 ème édition Saint-Gallen; 12 ème conférence NCCN

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Coordonnateurs : William Jacot, Marian Gutowski, Gilles Romieu, André Mathieu Synthèse Calcul du risque de récidive

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012. Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012

Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012. Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012 Traitement adjuvant du cancer du sein en 2012 Christine Desbiens md, FRCSC Journée Mise à jour CMS Centre des Congrès, 26 octobre 2012 Conflits d intérêt Non présents pour cette présentation Objectifs:

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 Formation continue pour pharmaciens Bourguillon, le 09 juin 2015 Prof. David Stucki Spécialiste FMH en gynécologie/obstétrique Spéc. en gynécologie opératoire Spéc.

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012.

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012. Prédiction du risque de récidive avec le test Oncotype DX chez les patientes atteintes de cancer du sein hormono-dépendant avec atteinte ganglionnaire, traitées par chimiothérapie adjuvante: Résultats

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers Principe Construction Techniques réalisables sur TMA Analyse des résultats: lecture Interprétation - Intégration des résultats Intérêts

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Institut Cancérologie de l Ouest CHIRURGIE Dr. Isabelle Jaffré CAS CLINIQUE 1 36 ans 90B sans CI radiothérapie

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Quality-Dashboard Explications

Quality-Dashboard Explications Quality-Dashboard Explications pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Label de qualité de la Ligue suisse contre le cancer de sénologie Société

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Depuis le début des années 1980, nous disposons de méthodes de plus en plus

Depuis le début des années 1980, nous disposons de méthodes de plus en plus Évolution des traitements médicaux Traitements adjuvants : impact décisionnel des récepteurs hormonaux Role of hormone receptors status in the choice of adjuvant treatment for breast cancer Mots-clés :

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand

Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce qu HER2 et comment le détecter? Pr Frédérique Penault Llorca Pathologiste Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand Qu est-ce que HER2? HER2 est un récepteur. Il signifie human epidermal growth factor

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Utilisation du test Oncotype DX pour le cancer du sein

Utilisation du test Oncotype DX pour le cancer du sein DIRECTION QUÉBÉCOISE de cancérologie Utilisation du test Oncotype DX pour le cancer du sein Cadre de référence Novembre 2012 Le présent document a été préparé par la Direction québécoise de cancérologie

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

Cancers du sein infracentimétriques. XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier

Cancers du sein infracentimétriques. XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier Cancers du sein infracentimétriques Her2 + XIV Journées de Sénologie Interactive Sept 2011 C Cuvier Généralités cancers HER2+ Sur-expression Her2 = facteur de mauvais pronostic (Press 1997, Tovey 2009,

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ?

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? RCP SFSPM Rennes-2015 Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Institut Curie, Paris

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

Résumé du protocole d étude

Résumé du protocole d étude Résumé du protocole d étude Titre de la demande: No du protocole: Catégorisation: Demandeur: Autres collaborateur/trice(s): Version de la demande / date: Irradiation crânienne précoce et prophylactique

Plus en détail

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante Réduisant l Exposition PHARE : rationnel Quatre grands essais ont montré que 1 an d Herceptin réduit le risque de rechute ou de décès par deux HERA : HR = 0.54 NSABP

Plus en détail

De nouvelles données montrent qu'oncotype DX permet de. guider les décisions thérapeutiques préalables à la chirurgie du

De nouvelles données montrent qu'oncotype DX permet de. guider les décisions thérapeutiques préalables à la chirurgie du Contact Media Gina Dellios Genomic Health France +33 680597835 gina@gdcommunication.com De nouvelles données montrent qu'oncotype DX permet de guider les décisions thérapeutiques préalables à la chirurgie

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

Radiothérapie adjuvante des CCIS

Radiothérapie adjuvante des CCIS Radiothérapie adjuvante des CCIS standard, abstention, ou surimpression? Pr David AZRIA Pôle de Radiothérapie Oncologique INSERM U896 UM1 Montpellier Retour vers le futur. CCIS peut légitimement être traité

Plus en détail

Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements. PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne

Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements. PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne Cancer du sein: le rôle du praticien dans le diagnostic et les traitements PD Dr med. Gilles Berclaz, directeur clinique du centre du Sein de Berne Plan Dépistage Diagnostic Préparation à l opération Opération:

Plus en détail

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie

Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Les Biomarqueurs moléculaires en Oncologie Institut de Cancérologie de Lorraine Service de Biopathologie CNRS UMR7039 CRAN Université de Lorraine Pr Jean-Louis Merlin Définition Un biomarqueur est une

Plus en détail

Apport de l oncologue médical en sénologie

Apport de l oncologue médical en sénologie Apport de l oncologue médical en sénologie Journées du GRSSGO 2012 Montreux 17 novembre 2012 Dr. Christian Monnerat Service d Oncologie Hôpital du Jura Delémont Traitement du cancer du sein Un travail

Plus en détail

Pour quelles formes localement évoluées le bénéfice d un traitement médical néoadjuvant risque-t-il d être faible?

Pour quelles formes localement évoluées le bénéfice d un traitement médical néoadjuvant risque-t-il d être faible? Pour quelles formes localement évoluées le bénéfice d un traitement médical néoadjuvant risque-t-il d être faible? For which locally advanced breast cancer is the benefit of neoadjuvant chemotherapy low?

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, Juillet 31, 2015

Communiqué de presse. Bâle, Juillet 31, 2015 Communiqué de presse Bâle, Juillet 31, 2015 Un protocole à base de Perjeta, médicament de Roche, a été homologué en Europe pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein agressif de stade

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale

Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale Cancer de l Endomètre : Désescalade chirurgicale Pr Raffaèle FAUVET Service de Gynécologie Obstétrique CHU CAEN Cancer de l endomètre - Cancer gynécologique le plus fréquent (13,6/100.000 femmes) - 3 ème

Plus en détail

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats

Brèves de l AERIO. Introduction. Patients et méthodes. Résultats Oncologie (2016) 18:76-80 DOI 10.1007/s10269-016-2584-2 REVUE DE PRESSE DE L AERIO / AERIO PRESS REVIEW Brèves de l AERIO AERIO News in Brief Androgen receptor splice variant 7 et efficacité des taxanes

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques

Stratégies thérapeutiques Chapitre 2 Stratégies thérapeutiques Moyens thérapeutiques Les options sont à discuter en RCP en présence : - d un Anatomopathologiste - d un Chirurgien gynécologique +/- gynécologue médical - d un Radiothérapeute

Plus en détail

Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie

Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie Romuald LE SCODAN Oncologie-Radiothérapie Centre Hospitalier Privé St-Grégoire Actualités et controverses, 11 Mai 2012 Irradiation adjuvante des cancers

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 1 Octobre 2013

Communiqué de presse. Bâle, le 1 Octobre 2013 Communiqué de presse Bâle, le 1 Octobre 2013 La FDA accorde une homologation accélérée à Perjeta, médicament Roche, pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein HER2-positif de stade précoce

Plus en détail

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE Ganglion sentinelle et cancer du sein Dr Michy- HCE historique 1985: Ganglion sentinelle + mélanome 1994: giulano: application au cancer du sein 2002: validation du GAS par l ANAES Morton, arch Surg, 1992

Plus en détail

Centre Jean Perrin. Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Clermont-Ferrand - France - Projet PROGACIR

Centre Jean Perrin. Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Clermont-Ferrand - France - Projet PROGACIR Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Projet PROGACIR Positionnement Intérêt du séquençage de l ADN tumoral circulant du gène TP53 muté pour la prédiction

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers DU oncogériatrie 1er février 2010 Dr Delphine Loussouarn, Anatomie Pathologique, CHU Nantes Le rôle du pathologiste en cancérologie est de donner

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences Huguette Nguele Meke Introduction Le cancer du sein est une maladie gave et fréquente qui touche une femme sur 11 au cours de sa vie et qui est diagnostiqué

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Jean-Yves Pierga Département d Oncologie médicale Quelles

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Pas de chimiothérapie

Pas de chimiothérapie Pas de chimiothérapie pour quels cancers infiltrants? Descalade: cancers de risque faible, interméd. (élevé?) Moins de «facteurs pronostiques» et plus de biologie Pr Hervé Bonnefoi Institut Bergonié et

Plus en détail

Le cancer du sein demeure un problème de santé

Le cancer du sein demeure un problème de santé MISE AU POINT Les traitements du futur dans la prise en charge du cancer du sein : vers un traitement individualisé The future treatment in breast cancer patient: the personalized medicine M. Campone*

Plus en détail

Radiothérapie per-opératoire Système Intrabeam cancer du sein

Radiothérapie per-opératoire Système Intrabeam cancer du sein Radiothérapie per-opératoire Système Intrabeam cancer du sein La radiothérapie per-opératoire avec le système INTRABEAM dans la prise en charge des cancers du sein précoces Essai TARGIT Centre René Gauducheau

Plus en détail

Chirurgie palliative des cancers du sein

Chirurgie palliative des cancers du sein Chirurgie palliative des cancers du sein Dr MARTIN-FRANCOISE Sandrine Centre François Baclesse CAEN 1 / xx Cancers du sein métastatiques Cancer du sein d emblée métastatique : 1 à 2% Puis cancer devenant

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux : peut on se baser sur la biologie moléculaire pour proposer un traitement adjuvant en 2012?

Chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux : peut on se baser sur la biologie moléculaire pour proposer un traitement adjuvant en 2012? Toulouse le 5 avril 2013 Chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux : peut on se baser sur la biologie moléculaire pour proposer un traitement adjuvant en 2012? Thierry Lecomte Service d Hépatogastroentérologie

Plus en détail

Peut-on ne pas réaliser un curage axillaire après un ganglion sentinelle «positif»?

Peut-on ne pas réaliser un curage axillaire après un ganglion sentinelle «positif»? Peut-on ne pas réaliser un curage axillaire après un ganglion sentinelle «positif»? Vincent LAVOUE Fabrice Foucher, Claire-Marie Roger, Jérôme Blanchot, Jean Levêque Evaluation Ganglionnaire dans le Cancer

Plus en détail

TEST MMR POUR TUMEURS COLIQUES EN PRATIQUE COURANTE? Karen LEROY Hôpital Henri Mondor, Créteil

TEST MMR POUR TUMEURS COLIQUES EN PRATIQUE COURANTE? Karen LEROY Hôpital Henri Mondor, Créteil TEST MMR POUR TUMEURS COLIQUES EN PRATIQUE COURANTE? Karen LEROY Hôpital Henri Mondor, Créteil 47 Définition du phénotype MSI (MicroSatellite Instability) Environ 15% des cancers colo-rectaux présentent

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007

PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN. Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 PRINCIPES DU TRAITEMENT CONSERVATEUR DU CANCER DU SEIN Valeria de Franco, Nantes DESC - SCVO Poitiers, 8 juin 2007 DEFINITION Exérèse totale de la tumeur = tumorectomie Conservant le sein (mamelon et aréole)

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

SUIVI DES FEMMES AYANT EU UN CANCER DU SEIN Dr Jocelyne Chiquette 26 septembre 2008 1 SUIVI DES CANCERS POURQUOI????? 2 3 Suivi Cancers: infiltrants - 80% DCIS (CCIS) - 20% 4 CCIS et cancer infiltrant

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

Confiance dans le diagnostic Efficacité du laboratoire.

Confiance dans le diagnostic Efficacité du laboratoire. Confiance dans le diagnostic Efficacité du laboratoire. Kit Leica Bond Oracle HER2 IHC System pour le cancer du sein Confiance dans le diagnostic Les décisions thérapeutiques dépendent d'une lame marquée

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Contexte Tumeurs larges ou localement avancées Pas de bénéfice en survie par rapport au traitement adjuvant,

Plus en détail

Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier

Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier Échanges en radiothérapie du cancer du sein Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier Patiente de 62 ans Atcd néo sein gauche traité en 1995 par MCA gauche pour

Plus en détail

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Brigitte Poirier, md, FRCS (C) Chirurgienne-oncologue Centre des maladies du sein, HSS CHU de Québec 26 septembre 2014 Objectifs Discuter de l évaluation

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2009 publié le 9.12.2009 TRENTE-TROISIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 4 décembre 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé

Plus en détail

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013

La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 La recherche BRAF : intérêts et limites en 2013 Réunion GFPC Paris, décembre 2013 Pr D Damotte Pathologie Hôpitaux universitaires paris centre BRAF: voie MEK / ERK AMM mélanome en 2011 La recherche BRAF

Plus en détail

Quel traitement adjuvant pour les cancers de stade II?

Quel traitement adjuvant pour les cancers de stade II? Quel traitement adjuvant pour les cancers de stade II? Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, AP-HP, Bobigny thomas.aparicio@avc.aphp.fr Augmentation lente de l incidence Incidence

Plus en détail

CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES

CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES INFORMATION BASÉE SUR LES RECOMMANDATIONS DE L ESMO Ce guide pour les patientes a été préparé par Reliable Cancer Therapies (RCT) comme un service aux patientes,

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 26 juin 2015

Communiqué de presse. Bâle, le 26 juin 2015 Communiqué de presse Bâle, le 26 juin 2015 L UE recommande l approbation de Perjeta, médicament de Roche, pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein HER2-positif de stade précoce Le protocole

Plus en détail

Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée. Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014

Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée. Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014 Traitement conservateur du sein: Radiothérapie accélérée Pascale Romestaing Hôpital Jean Mermoz LYON 20 Octobre 2014 Désescalade thérapeutique du traitement loco-régional 1970: de l opération de Halsted

Plus en détail

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Dr Frédéric Eberlé, responsable médical Roche Diagnostics France Marseille, 27 mars 2015 Terminologie Biomarqueurs, Tests de diagnostic, Tests-compagnons

Plus en détail

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Un peu de considération historique On a commencé, et c est dommage, à

Plus en détail