Spécificités des eaux de ruissellement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Spécificités des eaux de ruissellement"

Transcription

1 Spécificités des eaux de ruissellement Mardi 9 Avril 2013 CCI du Doubs àbesançon Stéphanie LARDET Chargée de mission Environnement ASCOMADE

2 Contenu 1. Comment définir les eaux de ruissellement? 2. Urbanisation et hydrologie a) cycle de l eau et milieu urbain b) notion de gestion durable c) quels avantages pour les municipalités? 3. Origine et composition des eaux de ruissellement 4. Les risques environnementaux et sanitaires 5. Quelles mesures de contrôle envisageables? 2

3 1. Comment définir les eaux de ruissellement? Ruissellement = écoulement instantané et temporaire, diffus ou concentré, des eaux de pluie dès lors que celles ci entre en contact avec une surface naturelle ou construite susceptible de l intercepter. Sur son passage, le ruissellement peut recueillir les polluants atmosphériques ou terrestres et les transporter jusqu aux eaux réceptrices : Nappes phréatiques Milieux humides Cours d eau Étendues d eau (étang, lac, ) 3

4 1. Comment définir les eaux de ruissellement? On distingue deux types de ruissellement : par dépassement de la capacité d infiltration du sol (lié à l intensité de la pluie) sur surface saturée (porosité nulle peu importe l intensité de la pluie) Cela va conditionner le processus de circulation des eaux de ruissellement. Difficile àestimer! d un point de vue composition et volume débit très variable d une saison àl autre, d une année àl autre pour un même bassin versant d un bassin versant àl autre selon les conditions géologiques, pédologiques, climatiques ou d occupation du sol Remarque vocabulaire Eau de pluie = eau météorite Eau récupérée par ruissellement = eau pluviale 4

5 2. Urbanisation et hydrologie a) cycle de l eau et milieu urbain Milieu naturel Cheminement varié de l eau de pluie 5

6 2. Urbanisation et hydrologie a) cycle de l eau et milieu urbain Milieux urbanisés Surfaces pavées Rues Espaces de stationnement Bâtiments Imperméabilisation du sol + Réduction du couvert végétal = Réduction de l évapotranspiration et de l infiltration + Augmentation ruissellement WSSTP 6

7 2. Urbanisation et hydrologie a) cycle de l eau et milieu urbain Anthropisation 7

8 2. Urbanisation et hydrologie a) cycle de l eau et milieu urbain La diminution de la quantité d eau de pluie infiltrée et l augmentation du ruissellement ont des répercussions sur le milieu urbain + sur les écosystèmes. Il est admis qu à partir de 10 % de surface imperméabilisée sur le territoire d un bassin versant, la dégradation des écosystèmes s amorce. Dans le contexte d un développement plus durable, il y a donc lieu de revoir nos façons de développer le territoire de manière àcréer des milieux urbains àla fois denses, moins imperméables et plus verts 8

9 2. Urbanisation et hydrologie a) cycle de l eau et milieu urbain Ressource naturelle Canada 9

10 2. Urbanisation et hydrologie b) gestion durable C est une approche de planification qui vise àstimuler l hydrographie naturelle du site avant son développement, àl aide de différentes techniques d aménagement qui incluent la mise en œuvre de mesures de gestion des eaux pluviales et l application de stratégies d aménagement contribuant à diminuer l imperméabilisation. Cette approche permet de mettre en valeur le territoire tout en limitant les impacts environnementaux, d optimiser les investissements publics et de contribuer au bien être des collectivités. OBJECTIFS Augmenter l infiltration des eaux de ruissellement à proximité des sites où elles sont produites Préserver la qualité de l eau des milieux récepteurs (réduire l érosion et favoriser la filtration naturelle) Rationaliser les investissements en infrastructures par une allocation des ressources qui valorise la multifonctionnalité des espaces 10

11 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Vieillissement, surdimensionnement : pas de remplacement de conduites, moins de surfaces pavées, moins de travaux de nivellement des sols Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau 11

12 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Incidence positive sur la valeur des propriétés localisées à proximité des infrastructures (si conception bien réalisée et entretien assuré). Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau 12

13 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Esthétisme, contribution paysagère des espaces, impact sur la santé, bien être des collectivités, intérêts pédagogiques (enjeux environnementaux liés). Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau 13

14 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Récupération d eau de pluie pour l arrosage des jardins (réduction des volumes dans le réseau pluvial). Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau 14

15 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réchauffement climatique, imperméabilisation par le développement de l immobilier = augmentation de la fréquence des épisodes de refoulement et d inondations en secteur urbanisé et détérioration de la qualité des eaux des milieux récepteurs Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau 15

16 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Présence de surface minérale = augmentation de la T C (de 5 à10 C / milieu rural) Hausse de la consommation d énergie (climatisation), formation de polluants et risques de maladies respiratoires et cardiovasculaires. Solution : diminution des surfaces pavées au profit de la végétalisation Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau Lawrence Berkeley National Laboratory,

17 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Construction de bâtiments municipaux durable, plan de conservation de milieux humides, réalisation de projets durables Amélioration de la qualité de l eau 17

18 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? Diminution des coûts de gestion et de construction des infrastructures Augmentation des revenus fonciers Augmentation de la qualité du cadre de vie Réduction de la consommation d eau potable Gestion des risques d inondations et de refoulements Réduction de l effet d îlot de chaleur urbain Image de marque «verte»pour une municipalité Amélioration de la qualité de l eau Les eaux de pluie ruissellent et transportent des polluants. De plus, le ruissellement accru, dirigé vers les cours d eau et les lacs, entraîne l érosion et l élargissement du lit ainsi que la dégradation des écosystèmes riverains. Les nappes d eau souterraine sont également touchées et sous alimentées àcause d une diminution de l infiltration de l eau dans le sol. 18

19 2. Urbanisation et hydrologie c) quels avantages pour les municipalités? CONTRIBUTIONS Esthétique Pédagogique Environnementale A la biodiversité Économique Récréative 19

20 3. Origine et composition des eaux de ruissellement 20

21 3. Origine et composition des eaux de ruissellement Différents types de polluants et diverses sources Des matières en suspension ORIGINE Sablage des chaussées, chantiers de construction, berges érodées par le ruissellement De l azote et du phosphore ORIGINE Nutriments présents dans les engrais, les détergents, les débris végétaux et les sédiments 21

22 3. Origine et composition des eaux de ruissellement Des bactéries ORIGINE Elles proviennent du lessivage des fertilisants organiques, des débris végétaux, des déjections d origine animale et des installations septiques déficientes Des métaux et des hydrocarbures ORIGINE Usure des voitures, des gaz d échappement, des fuites de fluides des véhicules 22

23 3. Origine et composition des eaux de ruissellement Des herbicides et des insecticides ORIGINE Entre autres des quartiers résidentiels, des espaces verts et des terres agricoles Du sel ORIGINE Lors du déglaçage déneigement des routes 23

24 4. Les risques environnementaux et sanitaires Les polluants qui sont transportés par les eaux de ruissellement affectent la qualité des eaux des milieux récepteurs. Ils occasionnent différents problèmes pour les écosystèmes, les espèces animales et les espèces végétales, en plus de limiter les activités humaines. 24

25 4. Les risques environnementaux et sanitaires Tendance à favoriser la bioaccumulation de polluants dans les espèces aquatiques (hydrocarbures, herbicides, ) Augmentation de la toxicité des eaux de ruissellement donc toxicité des sédiments et de l eau plus importante dans les milieux récepteurs. Disparition d espèces sensibles (organismes faunistiques, floristiques, fongiques et microbiens) Tendance à favoriser la prolifération d algues notamment des cyanobactéries, ce qui entraîne une diminution de lumière et d oxygène dissous dans les milieux récepteurs espèces aquatiques touchées (azote et phosphore) Dégradation de la qualité de l habitat écosystémique (MES) Menaces pour la santé publique (bactéries) 25

26 5. Quelles mesures de contrôle envisageables? Problématiques : Les eaux pluviales se chargent en substances polluées accumulées sur les surfaces qu'elles lessivent (ex. accumulation d'hydrocarbures sur la voirie) Les eaux pluviales rendent plus difficile le traitement des eaux usées en diluant la pollution et en saturant les réseaux unitaires ; il est alors souvent nécessaire de procéder à des rejets directs particulièrement dommageables pour les milieux récepteurs ; par ailleurs, les traitements effectués en station d'épuration ne sont pas nécessairement adaptés aux substances polluantes entraînées par les eaux pluviales Enfin, les eaux pluviales contribuent à accroître la dynamique de l'écoulement des crues dans les zones fortement artificialisées dépourvues de systèmes de collecte et accentuent les problèmes de sécurité publique. 26

27 5. Quelles mesures de contrôle envisageables? Localisation des mesures de gestion : Contrôle àla source là où sont captées les eaux de ruissellement Contrôle en réseau au niveau de la voirie Contrôle en aval du quartier réception des eaux de ruissellement que les mesures de contrôle àla source et en réseau ne sont pas parvenues àtraiter et à filtrer MAMROT, Québec,

28 5. Quelles mesures de contrôle envisageables? MAMROT, Québec,

29 Pour conclure Prendre en compte la typologie des pluies et les enjeux Pluies fréquentes et de faible quantité Représentent annuellement une part importante de la pluviométrie + Impact le plus significatif sur la qualité des cours d eau et des lacs, sur la recharge de la nappe phréatique et sur l érosion des berges MAMROT, Québec,

30 Journée d information et d échanges La pollution des eaux de ruissellement Merci de votre attention Stéphanie LARDET Chargée e de missions Environnement ASCOMADE 17 avenue Siffert BESANCON Tél ascomade.org 30

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : aménager le territoire autrement

Gestion des eaux pluviales : aménager le territoire autrement Gestion des eaux pluviales : aménager le territoire autrement Présenté par Michel Rousseau, architecte paysagiste Associé principal Vice-président de la Société québécoise de phytotechnologie Plan de présentation

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Juliette Patterson Architecte et architecte-paysagiste Catalyse Urbaine Architecture et Paysages FORUM ENVIRONNEMENT Fédération interdiscipinaire

Plus en détail

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales?

Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? Qu est ce que la gestion intégrée des eaux pluviales? En 2014, le Certu devient la Direction technique Territoires et Ville du Cerema Plan de l intervention 1. D une approche technique sectorielle à une

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques de

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET 3.8 L AGRICULTURE Occupant à peine 1 % du territoire, l activité agricole est peu développée à l échelle du bassin versant de la rivière du Diable. Les exploitations agricoles y sont peu nombreuses, de

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

4.4 La ressource hydrique

4.4 La ressource hydrique 4.4 La ressource hydrique 4.4.1 Contexte L eau est une ressource naturelle renouvelable mais très fragile. En plus d être un élément essentiel à la vie, elle joue un rôle indispensable à la pratique de

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA)

DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) DEPARTEMENT DE LA SAVOIE SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE LA REGION D ALBERTVILLE (SIARA) ---ooooooooo--- SCHEMA DIRECTEUR D ASSAINISSEMENT Ville d ALBERTVILLE Document d Enquête Publique Note

Plus en détail

Des gestes pour protéger notre eau

Des gestes pour protéger notre eau Des gestes pour protéger notre eau Quotidiennement, nous utilisons de l eau pour notre hygiène (pour nous doucher, tirer la chasse d eau ), l entretien de notre habitat (pour faire la vaisselle ) : ces

Plus en détail

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets RETOURS D EXPÉRIENCES ET PROBLÈMES RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Ir. Anne CLERIN Chef de Projets -AIVE - LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LE CONTEXTE DE L ASSAINISSEMENT DES EAUX

Plus en détail

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser.

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. Réponses ENQUÊTE SUR L EAU Connaissez-vous les secrets de? Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. La Lizaine

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Aménagements et gestion des eaux pluviales: concepts, réglementation et applications. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

Aménagements et gestion des eaux pluviales: concepts, réglementation et applications. Gilles Rivard, ing. M. Sc. Aménagements et gestion des eaux pluviales: concepts, réglementation et applications Gilles Rivard, ing. M. Sc. FIHOQ Saint-Hyacinthe Novembre 2009 Gestion des eaux pluviales Si nous voulons que les choses

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

2. Pour chaque échantillon : comptabiliser le nombre d organismes observés («Effectif des échantillons»).

2. Pour chaque échantillon : comptabiliser le nombre d organismes observés («Effectif des échantillons»). Appréciation de la qualité biologique des systèmes lotiques Calcul d Indice Biologique Global Normalisé (IBGN) : analyse des données, comparaison, interprétation Écologie 1 Objectifs À partir d un exemple

Plus en détail

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Arnaud Foulquier, Florian Malard, Janine Gibert UMR CNRS 5023, Écologie des Hydrosystèmes Fluviaux Université Lyon 1, Bât. Forel

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

A 2. Milieux aquatiques et assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES

A 2. Milieux aquatiques et assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES A 2 PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES Milieux aquatiques et assainissement Si le plateau de Vélizy-Villacoublay ne présente aucun cours d eau, ni aucune réserve d eau naturelle, ses

Plus en détail

Eaux pluviales urbaines. Une gestion à la source contre les inondations et les pollutions

Eaux pluviales urbaines. Une gestion à la source contre les inondations et les pollutions Eaux pluviales urbaines Une gestion à la source contre les inondations et les pollutions Sommaire PRINCIPES ET OPPORTUNITES DE GESTION DES EAUX PLUVIALES A LA SOURCE Intervenir «à la source» pour une gestion

Plus en détail

Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau )

Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau ) Une opération ambitieuse : le retour au bon état écologique de la rivière et des milieux aquatiques associés (zones humides, plans d eau ) LES CHIFFRES CLÉS surface de 42 600 ha dont 70 % à vocation agricole

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Que deviennent les eaux usées? Pourquoi traiter l eau avant de la rejeter dans le milieu naturel?

Que deviennent les eaux usées? Pourquoi traiter l eau avant de la rejeter dans le milieu naturel? Que deviennent les eaux usées? Pourquoi traiter l eau avant de la rejeter dans le milieu naturel? Après avoir été utilisées pour la lessive, la toilette, la chasse d eau, le ménage, la cuisine les eaux

Plus en détail

Des îlots de verdure. sur les TOITURES

Des îlots de verdure. sur les TOITURES Des îlots de verdure sur les TOITURES L augmentation des surfaces imperméables, comme les routes, les parkings, les bâtiments et la raréfaction des espaces verts en ville est un constat indéniable. Les

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Choix du site La limite d une carrière de sable ou de gravier ne doit pas être située à l intérieur des marges de retrait indiquées ci-après.

Choix du site La limite d une carrière de sable ou de gravier ne doit pas être située à l intérieur des marges de retrait indiquées ci-après. Ministère de l Environnement et des Gouvernements locaux Directive pour les carrières de sable et de gravier OBJECTIF L objectif du présent document est de fournir de l information et des directives aux

Plus en détail

Etude de cas: Mise à niveau environnementale du bâtiment du Département de l Eau au SEEE à Rabat

Etude de cas: Mise à niveau environnementale du bâtiment du Département de l Eau au SEEE à Rabat Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Etude de cas: Mise à niveau environnementale du

Plus en détail

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris Exploitation et valorisation des données pédologiques pour l aménagement à l échelle régionale Christian THIBAULT, directeur de l environnement urbain et rural à l IAURIF Conférence d orientation du Gis

Plus en détail

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France

SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014. Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France SESSION DE FORMATION «IDF EAU» DU 22 NOVEMBRE 2014 Gestion des eaux pluviales et assainissement en Ile de France Introduction Cette matinée de formation est la 1 ère d une série de quatre thématiques liées

Plus en détail

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16- L EAU Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16.1 LE RESEAU HYDROGRAPHIQUE La commune est située en bordure de Seine dans sa limite nord. Le risque d inondation existe sur

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

À propos des services d eau et d assainissement

À propos des services d eau et d assainissement À propos des services d eau et d assainissement D où provient l eau que l on boit? Comment est-elle rendue potable? Comment sont traitées les eaux usées? Du prélèvement de l eau à son retour dans la rivière

Plus en détail

Forum sur les cyanobactéries CREM 2008

Forum sur les cyanobactéries CREM 2008 La caractérisation risation des installations septiques comme outil de conservation Forum sur les cyanobactéries CREM 2008 Présentation Règlement Q-2 r.8 Importance de l installation septique Éléments

Plus en détail

Zonage d assainissement Eaux Pluviales. Commune de SABLONS. Notice explicative 12CLE040 NOVEMBRE 2012

Zonage d assainissement Eaux Pluviales. Commune de SABLONS. Notice explicative 12CLE040 NOVEMBRE 2012 12CLE040 NOVEMBRE 2012 Zonage d assainissement Eaux Pluviales SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence de Lyon : 26 rue de la Gare 69009 LYON TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction...1

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

préserver l eau, préserver la vie En un mot, comment mieux gérer l eau dans la perspective du développement durable?

préserver l eau, préserver la vie En un mot, comment mieux gérer l eau dans la perspective du développement durable? préserver l eau, préserver Comment éviter que 5,5 milliards d êtres humains ne souffrent de pénurie d eau en 2025? Comment empêcher les 3 millions de décès annuels causés par des maladies dues à des eaux

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

La technologie écologique rend la vie plus harmonieuse

La technologie écologique rend la vie plus harmonieuse La technologie écologique rend la vie plus harmonieuse SAS RECYCL EAU au capital de 30 294,88 contact@recycleau.fr 150 avenue des Ferrailles N SIRET : 515 330 009 00017 www.recycleau.fr 84800 Isle sur

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC)

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Département Eau Les grandes lignes de la présentation - Particularités de la RBC face au cycle naturel de

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Dossier de presse 19 mai 2011. Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre

Dossier de presse 19 mai 2011. Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre Dossier de presse 19 mai 2011 Opération inédite en Ile-de-France! 216 Millions d euros dédiés à la renaissance de la Bièvre Sommaire Zoom sur l événement page 3 Les chiffres clés page 4 Une rivière libérée

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

droit de l'environnement l'environnement avait ses droits

droit de l'environnement l'environnement avait ses droits Centre québécois du droit de l'environnement Si l'environnement avait ses droits 1 Dans le cadre du forum sur l environnement l de la MRC de Papineau Le Centre québécois du droit de l'environnement et

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD Gestion des terres et des ressources en eau 1. Les présentes lignes directrices 1 ne constituent pas un manuel de gestion des ressources naturelles mais exposent certains problèmes décisifs et les concepts

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine

Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine DHI Eau Environnement Santé Conférence francophone ESRI 30 septembre 2009 Outil d aide à la décision pour la gestion hydraulique intégrée des barrages de Haute-Vilaine Samia Mejdi DHI Eau Environnement

Plus en détail

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo---

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo--- CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection ---ooo0ooo--- ATTENDU QUE, en vertu du paragraphe e du premier alinéa de l article 31 de la Loi sur la qualité de l environnement

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS)

ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL (OMVS) PROJET DE GESTION DES RESSOURCES EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL (GEF/BFS) ATELIER DE CONCERTATION SUR LA GESTION DES

Plus en détail

Schéma général d assainissement du Grand Lyon

Schéma général d assainissement du Grand Lyon Schéma général d assainissement du Grand Lyon 2015-2027 ORIENTATIONS ET ENJEUX Introduction générale Le Code général des collectivités territoriales oblige les collectivités de plus de 2 000 habitants

Plus en détail

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Juin 2011 Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Evolution depuis 1994 et évaluation pour 2010 Direction régionale et interdépartementale de l environnement et de l énergie d île-de-france

Plus en détail

Quelques éléments de méthode

Quelques éléments de méthode Quelques éléments de méthode 11 Avant propos Cette partie comprend deux chapitres dont l objectif est de rappeler la nécessité et les éléments majeurs d une réflexion préalable à tous travaux en zone humide.

Plus en détail

Note sur les enjeux dans le domaine de l eau

Note sur les enjeux dans le domaine de l eau Soutenabilité du Grand Paris juin 2012 Note sur les enjeux dans le domaine de l eau - 3 - Introduction Le projet Grand Paris vise à faire du cœur de l Île de France une métropole de taille mondiale durablement

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

RUBRIQUE 2.1.5.0 : REJETS D EAUX PLUVIALES

RUBRIQUE 2.1.5.0 : REJETS D EAUX PLUVIALES PROCÉDURES D AUTORISATION ET DE DÉCLARATION DES PROJETS D AMÉNAGEMENT URBAIN AU TITRE DU CODE DE L ENVIRONNEMENT RUBRIQUE 2.1.5.0 : REJETS D EAUX PLUVIALES Police de l'eau et des milieux aquatiques GUIDE

Plus en détail

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales Jean-Claude Chazelon Les eaux pluviales Ce cahier technique a été réalisé avec le concours de : l'agence de l'eau Adour-Garonne l'agence de l'eau Loire-Bretagne Et avec le soutien de Limoges Métropole

Plus en détail

RECUEIL DES INTERVENTIONS

RECUEIL DES INTERVENTIONS RECUEIL DES INTERVENTIONS Les techniques innovantes de gestion des eaux pluviales Cédric ANSART, Chargé d études espaces publics, paysage et aménagement urbain au CEREMA Jérôme CHAMPRES, Chef de projets

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE Préface p. 3 1. Le cadre réglementaire p. 4 2. Le champ d application p. 5 3. Les avantages p. 5 4. Le principe de conception p. 6 5. Le dimensionnement

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

LE CONTRAT DE GESTION GLOBALE DE L'EAU

LE CONTRAT DE GESTION GLOBALE DE L'EAU D O S S IE R S P É C IA L LE CONTRAT GESTION GLOBALE L'EAU Le Syndicat Intercommunal du Bassin Versant de la Varenne est porteur d'un double contrat : le Contrat Global de Référence et le Contrat d'objectifs

Plus en détail

Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats

Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats Le rôle des municipalités en matière de protection de l environnement Guide de référence pour les élections municipales à l intention des candidates et candidats Guide de référence Élections municipales

Plus en détail

Votre installation septique l essentiel à savoir!

Votre installation septique l essentiel à savoir! Votre installation septique l essentiel à savoir! Saviez-vous que... les eaux usées des résidences non raccordées à un réseau d égout doivent être évacuées et traitées par une instal lation septique aussi

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

Le trajet et la qualité de l eau.

Le trajet et la qualité de l eau. SCIENCES La matière Cm Le trajet et la qualité de l eau. Séances : Objectif(s) : Compétence(s) : 1 Recueillir les conceptions et connaissances initiales des élèves. Participer à un travail de groupe. Comprendre

Plus en détail

Appel à projet : gestion innovante des eaux de ruissellement. Jeudi 12 février 2013 réunion DAEEL

Appel à projet : gestion innovante des eaux de ruissellement. Jeudi 12 février 2013 réunion DAEEL Appel à projet : gestion innovante des eaux de ruissellement Jeudi 1 février 013 réunion DAEEL 1 1. Contexte, objectifs, planning & critères de sélection. Présentation globale des réponses 3. Présentation

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

PRATIQUES CULTURALES ET AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE L EAU DE LA RIVIÈRE DU CAP ROUGE EN MILIEU AGRICOLE

PRATIQUES CULTURALES ET AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE L EAU DE LA RIVIÈRE DU CAP ROUGE EN MILIEU AGRICOLE PRATIQUES CULTURALES ET AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE L EAU DE LA RIVIÈRE DU CAP ROUGE EN MILIEU AGRICOLE MARS 2013 Le projet Le présent feuillet présente les principaux résultats obtenus lors des campagnes

Plus en détail

Les Crédits Eau Verte

Les Crédits Eau Verte Les Crédits Eau Verte ISRIC World Soil Information Policy Brief Les Crédits Eau Verte sont un mécanisme de rémunération des services environnementaux rendus par les agriculteurs en matière de gestion de

Plus en détail

droit de l'environnement l'environnement avait ses droits

droit de l'environnement l'environnement avait ses droits Centre québécois du droit de l'environnement Si l'environnement avait ses droits 1 Dans le cadre du Colloque Droit, Affaires et Développement D durable Le Centre québécois du droit de l'environnement et

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ASSAINISSEMENT POUR LES PARTICULIERS

GUIDE PRATIQUE DE L ASSAINISSEMENT POUR LES PARTICULIERS GUIDE PRATIQUE DE L ASSAINISSEMENT POUR LES PARTICULIERS La collecte des eaux usées et des eaux pluviales PRÉFACE Depuis sa création, le 1er janvier 2010, la Communauté d agglomération Est Ensemble exerce

Plus en détail

16- Grand lac Shaw Portrait 2006

16- Grand lac Shaw Portrait 2006 Grand lac Shaw 16- Grand lac Shaw Portrait 2006 16.1 Localisation et description physique du Grand lac Shaw : Municipalité St-Narcisse-de- Rimouski Bassin versant (sous-bassin) Tenure Altitude (m) Latitude

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

GUIDE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES

GUIDE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES GUIDE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Stratégies d aménagement, principes de conception et pratiques de gestion optimales pour les réseaux de drainage en milieu urbain Remerciements Le Guide de gestion des

Plus en détail