Implanter du maïs sans labourer

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Implanter du maïs sans labourer"

Transcription

1 Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional

2 Le maïs, une culture moyennement exigeante en termes de levée Une graine de grosse taille avec des réserves Force d'émergence de quelques cultures 160 Mais une graine à positionner à une profondeur régulière au contact de terre réchauffée, assez fine, aérée et rappuyée Maïs Blé Luzerne Betterave Rechercher une levée homogène et rapide

3 Préparation du lit de semence Pas de difficulté particulière, savoir attendre un bon ressuyage NON LABOUR + capillarité, battance réduite, meilleure infiltration, moins de flaques après un orage - gestion des résidus, désherbage, ressuyage plus lent LABOUR + absence de résidus, nettoyant - risque de dessèchement en printemps sec (affinement et levée), battance

4 Maïs : les précautions à prendre en matière de structure du sol Un système racinaire peu performant qui demande une structure de qualité homogène, rappuyée mais pas trop creuse, sans fortes discontinuités sans tassements < 25cm, sans blocs compacts Préparations/semis en conditions ressuyées sur toute la profondeur Ne pas créer de semelles de travail Eviter les tassements Agir aussi sur : nombre de passages, pneumatiques basse pression, jumelages, outils couplés

5 Profils culturaux Landrecies 2004 labour superficiel dent Michel Agrisem + rotasemis

6 Profils culturaux Landrecies 2005 labour superficiel dent Michel Agrisem + rotasemis

7 Labour + HR Pression en kg/cm² Landrecies maïs 05/07/ Profondeur en cm Le labour, efficace et sécurisant avec certaines limites L1 L2 L3 L4 L5 L6 Moyenne 28% d humidité au semis sur 30 cm! Le labour permet une restructuration homogène sur la profondeur travaillée Eviter qu il ne reste des blocs compacts (ex : anciennes traces de roues), limiter les lissages en fond de raie, obtenir un profil rassis sans zones creuses Préparer et semer en conditions ressuyées

8 Qualité des décompactages Travail de la dent Michel : en théorie idem / labour -10% en 2005 Rechercher un profil fissuré, homogène mais rappuyé Zones compactes peu voire pas explorées Zones creuses : foisonnement inutile de racines

9 Décompacter et préparer les terres en conditions ressuyées Décompactage dent Michel + HR Landrecies maïs 05/07/06 Pression en kg/cm² Profondeur en cm DM 1 DM 2 DM 3 DM 4 DM 5 DM 6 M oyenne 28% d humidité au semis sur 30 cm! une restructuration très hétérogène par la dent Michel des tassements sous les roues à la préparation

10 Les itinéraires sans labour superficiels sont possibles mais risqués! 2004 : conditions correctes, impact : -5% 2005 : conditions humides, impact : -27% Nécessité d une «expertise» préalable de l état des sols Savoir attendre le bon ressuyage des terres

11 Observer son sol pour raisonner ses interventions motte compacte, sans porosité, gley enracinement typique dans une fissure Simplifier les itinéraires ne s improvise pas! Utilité du coup de bêche pour juger du ressuyage, de la structure, de la profondeur de travail d un outil, etc

12 Décompacter et semer en 1 passage? Décompactage (agrisem) + rotasemis Landrecies maïs 05/07/ Pression en kg/cm² Profondeur en cm % d humidité au semis sur 30 cm! NLa1 NLa3 NLa5 M oyenne NLa2 NLa4 NLa6 des lissages au contact de la fraise pas de restructuration sous les roues des lissages tous les 50 cm sous les socs Une technique à réserver aux sols légers très bien drainés!

13 Le semis direct, une technique possible en maïs dans notre région? Labour 11.4 Superficiel 13.6 Semis Direct 10.9 Travail limité au disque sur la ligne de semis! Partir d une bonne structure, «préparer» le sol par un passage par des TCS + classiques Savoir attendre : ressuyage plus lent, démarrage plus lent de la végétation, attention au désherbage Très difficile à maintenir sur le long terme (conditions de récolte, charrois etc)

14 RESULTATS MAIS ENSILAGE Landrecies 2004/2006 ESSAIS CA59 Landrecies : rendement des maïs ensilage sans labour en % du labour 110% Décompactage Superficiel Agrisem + rotasemis labour = 100% 100% 90% 80% 70% Moyenne Le labour sécurise le rendement Sans labour, les itinéraires superficiels sont risqués («expertise» préalable de la structure), sauf en 2006 (meilleure portance) Sans labour, le décompactage sécurise le rendement quand il est fait en bonnes conditions (restructuration homogène mais sol pas trop creux)

15 RESULTATS MAIS ENSILAGE Radinghem /2006 Résultats maïs ensilage sans labour Rotation maïs/blé - Essai CA62 Radinghem Labour Superficiel Rendement ensilage T MS/ha Moyenne SD 2006 : 10.9 t MS

16 Synthèse des essais Nord, Pas-de-Calais et Belgique Décompactage : -4% soit -40 /ha Superficiel : -8% soit -80 /ha Rendement relatif (labour = 100 %) n=8 n=10 Décompactage n=9 Céréales Betteraves Maïs n=9 n=11 n=17 Superficiel Le maïs, une plante particulièrement sensible à la structure du sol!

17 Des éléments pour raisonner ses itinéraires culturaux Sols légers (limons, limons sableux, ) Le décompactage offre une certaine sécurité, mais pas d économie à réaliser impérativement en bonnes conditions intégrer dans la réflexion les chantiers d épandage fixer la structure par un engrais vert en sols fragiles couplage avec préparation et semis : en sols légers bien drainés Itinéraires superficiels plus risqués à réserver aux situations favorables, reprise sur cm Sols lourds (argile > 25%) : privilégier les interventions d automne Décompactages moins justifiés : à vérifier sur place Si bonne structure : travail grossier au cultivateur sur 15cm, ou préparations d automne (décompacteur + rotative)

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr.

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr. Bien travailler son sol Anne Weill, agr. Pourquoi travailler le sol? Le cycle compaction-décompaction Effet du travail du sol Choix en fonction de la situation Le travail du sol profond Le travail du sol

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

Réussir votre gazon JARDIN 02

Réussir votre gazon JARDIN 02 Réussir votre gazon JARDIN 02 1 Choisir un gazon a) Vérifier que le type de gazon souhaité correspond : à l'utilisation sport et jeux gazon anglais gazon rustique (usage intensif) résistance esthétique

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête coordonnée par : Contact : c.turillon@agro-transfert-rt.com Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête réalisée en partenariat

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain.

2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain. 2. Comparaison de 3 techniques de travail superficiel du sol par rapport au labour en maïs fourrage et maïs grain. 2.1. Site de BUZET Extrait de la convention n 2659/3 Maïs et environnement Lieu : Responsable

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

LE SOUS-SOLAGE, LE TRAVAIL DU SOL ET LE CHAULAGE

LE SOUS-SOLAGE, LE TRAVAIL DU SOL ET LE CHAULAGE LE SOUS-SOLAGE, LE TRAVAIL DU SOL ET LE CHAULAGE Georges Lamarre ing.-agr. MAPAQ, Montérégie Secteur Ouest 177, St-Joseph, Ste-Martine, J0S 1V0 (450) 427-2000 La compaction La compaction des sols est un

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain

Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques. Guide de terrain Diagnostic de ruissellement et d érosion des produits phytopharmaceutiques Guide de terrain Introduction La réalisation d un diagnostic approfondi est indispensable pour proposer des solutions spécifiques

Plus en détail

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN Témoignage de Jean-Paul SAMSON 1 Jean Paul SAMSON Lorry-Mardigny (57) 1.3 UTH Types de sol principaux : 75% argilo-calcaire 20% argilo-limoneux SAU 137 ha orge hiver

Plus en détail

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale.

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale. La portance 195 La portance : quelques notions générales La portance peut être définie comme la capacité d un sol à supporter la pression qu exercent sur ce dernier des pneus, des chenilles, les pieds

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

SeMoIR UnIveRSeL ULTIMA

SeMoIR UnIveRSeL ULTIMA Semoir universel ULTIMA Semoir universel ULTIMA Localisation précise Rendements assurés Réglage hydraulique de la profondeur de semis Eparpillement des pailles et nivellement Roue de tassement et de jauge

Plus en détail

Focus TD. Ameublissement précis, fertilisation localisée et semis ciblé

Focus TD. Ameublissement précis, fertilisation localisée et semis ciblé Focus TD Ameublissement précis, fertilisation localisée et semis ciblé Michael HORSCH : «Les thèmes comme la sécurisation des rendements et la réduction des charges deviennent de plus en plus importants.

Plus en détail

CONSEQUENCES DU COMPACTAGE

CONSEQUENCES DU COMPACTAGE Page : 1 / 6 L évolution des pratiques viticoles a conduit, dans les dernières décennies, à une indéniable modification de la structure des horizons superficiels des sols. Le passage répété d engins lourds

Plus en détail

De nouvelles dimensions : une combinaison d outils de semis professionnelle. Largeur de travail de 3 m rendement de 4 m!

De nouvelles dimensions : une combinaison d outils de semis professionnelle. Largeur de travail de 3 m rendement de 4 m! AD-P Super De nouvelles dimensions : une combinaison d outils de semis professionnelle Largeur de travail de 3 m rendement de 4 m! Performance accrue meilleure rentabilité Préparer le lit de semis rappuyer

Plus en détail

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES UTILISATION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES Avant-propos: Le sol est un milieu vivant et fragile en constante évolution. On pourra l améliorer ou le détruire en fonction des actions que l on effectuera sur

Plus en détail

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti Cirrus Activ 1 Le bon semoir de toutes les situations Le semis est une étape importante pour la réussite d une culture avec des rendements stables et élevés. L efficacité et la rentabilité d un matériel

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Semis direct: de l essai à la pratique

Semis direct: de l essai à la pratique Travail du sol - Semis direct 2.4.3 Semis direct: de l essai à la pratique Expériences acquises dans un système de semis direct en continu A. Chervet 1, L. Gubler 1, P. Hofer 1, C. Maurer-Troxler 1, M.

Plus en détail

La compaction des sols : Les causes et les solutions

La compaction des sols : Les causes et les solutions -1- La compaction des sols : Les causes et les solutions No : 05-C01 Novembre 05 Par: Georges Erick Tsague, CCA GGAEO, Alfred, ON Remerciements: Sylvie Denis, Agr etsague@cropadvisers.com, etsague@yahoo.fr

Plus en détail

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol LES ENGRAIS VERTS Un outil pour le bon fonctionnement du sol Un engrais vert est un couvert végétal constitué d une ou plusieurs espèces, de croissance généralement rapide, cultivé pour être incorporé

Plus en détail

Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols

Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols Sondes capacitives : l efficience de l irrigation passe avant tout par une optimisation de l état structural des sols Éric FAURE / Sébastien CLAVÉ Chambre d Agriculture de Vendée Le réseau de sondes implanté

Plus en détail

Travail du sol animé. Fraises plein-champ et fraises-butteuses pour l usage sur sols mi-lourds à lourds

Travail du sol animé. Fraises plein-champ et fraises-butteuses pour l usage sur sols mi-lourds à lourds TECHNIQUE DE POMMES DE TERRE TECHNIQUE BETTERAVIÈRE TECHNIQUE DE LÉGUMES Travail du sol animé Fraises plein-champ et fraises-butteuses pour l usage sur sols mi-lourds à lourds Fraise pleinchamp GR Aperçu

Plus en détail

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS -Etat des connaissances -Approche comparée d indicateurs par rapport au labour Gilles ESPAGNOL Arvalis-Institut du Végétal Station de Montardon 64 1-Les techniques

Plus en détail

RoTeC + Faire plus avec moins!

RoTeC + Faire plus avec moins! RoTeC + Faire plus avec moins! Semis après labour et semis mulch Il produit PLUS... Précision et puissance Disque ouvreur Soc semeur Disque de limitation de profondeur et disque de nettoyage Nouveau :

Plus en détail

Le SCARIFICATEUR RÉVERSIBLE

Le SCARIFICATEUR RÉVERSIBLE Création et renouvellement des forêts OUTILS DE GESTION DE LA VEGETATION CONCURRENTE ET DE PREPARATION DU SOL Le SCARIFICATEUR RÉVERSIBLE Désherbage, travail du sol Réussir une régénération : C est garantir

Plus en détail

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre es techniques culturales sans labour () en pomme de terre De par son mode de culture en buttes, la culture de pomme de terre est particulièrement sensible aux problèmes de ruissellement et d érosion sur

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

FOX. PÖTTINGER Combinés compacts 97+393.FR.0915

FOX. PÖTTINGER Combinés compacts 97+393.FR.0915 FOX PÖTTINGER Combinés compacts 97+393.FR.0915 Préparation de lit de semence ingénieuse FOX 300 / FOX 300 D FOX 300 D Nos nouveaux combinés compacts FOX et FOX D permettent une préparation de lit de semence

Plus en détail

Outils portés avant. Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol. pour des tracteurs de 90 à 400 CV

Outils portés avant. Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol. pour des tracteurs de 90 à 400 CV w w w. g r e g o i r e - b e s s o n. c o m Outils portés avant Planipack Planidisk Disksol Planispire Planibridge Planisol pour des tracteurs de 90 à 400 CV Outils portés avant Simplicité et efficacité

Plus en détail

Réhabilitation des espaces terrestres dégradés par l intervention pour le nettoyage du littoral

Réhabilitation des espaces terrestres dégradés par l intervention pour le nettoyage du littoral Réhabilitation des espaces terrestres dégradés par l intervention pour le nettoyage du littoral contexte - espaces terrestres souvent dégradés (accès, installation de chantier, stockage de déchets) Faut-il

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

2. Implantation des cultures

2. Implantation des cultures 2. Implantation des cultures B.Bodson 1, C.Roisin 2, F.Vancutsem 3, B.Monfort 4, A.Falisse 1 1 Aperçu de l année écoulée... 2 2 Expérimentations, résultats, perspectives... 2 3 Recommandations pratiques...

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

RUISSELLEMENT/ÉROSION. Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. par ruissellement et érosion

RUISSELLEMENT/ÉROSION. Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. par ruissellement et érosion RUISSELLEMENT/ÉROSION Bonnes pratiques agricoles pour réduire la pollution des eaux par les produits phytosanitaires par ruissellement et érosion GARDONS NOTRE EAU PROPRE TOPPS prowadis vise à réduire

Plus en détail

AGRI-STRUCTURES. Fabrication et commercialisation de matériel agricole. www.agristructures.fr

AGRI-STRUCTURES. Fabrication et commercialisation de matériel agricole. www.agristructures.fr AGRI-STRUCTURES Fabrication et commercialisation de matériel agricole FABRICATION FRANÇAISE SEMOIR SEMFLEX EVO SEMOIR SEMFLEX EVO Pour technique simplifiée ou traditionnelle Aptitudes à travailler en conditions

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

La Pomme de Terre de fécule

La Pomme de Terre de fécule La Pomme de Terre de fécule Enquête technique Récolte 2014 SOMMAIRE Retour sur les conditions climatiques 2014 03 Caractéristiques de la campagne 2014 04 Vous trouverez dans ce document les résultats

Plus en détail

cahier Les travaux du sol pour développer la mécanisation technique (après aménagement foncier) la canne N 9 novembre 2005

cahier Les travaux du sol pour développer la mécanisation technique (après aménagement foncier) la canne N 9 novembre 2005 QUEL EST L ITINÉRAIRE À SUIVRE POUR LES TRAVAUX DU SOL? QUELS OUTILS UTILISER? Le chisel Le broyeur de pierres La planteuse de cannes entières Le pic sillonneur Le pulvériseur lourd Page II Page III Page

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS

MANUEL D INSTRUCTIONS FRANQUET sur internet : www.franquet.com Eco-Till MANUEL D INSTRUCTIONS Route de Prouvais BP 9 02190 GUIGNICOURT FRANCE Cultivons ensemble vos rendements Tél. : 00 33 / 3 23 79 74 66 Fax : 00 33 / 3 23

Plus en détail

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon»

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Mémento de plantation Crédit photos et dessins : Dominique Mansion, Jean-Louis Corsin, Arbre et Paysage 32

Plus en détail

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures

Colza Culture 4.6.11. Généralités. Types de sol. Préparation du sol. Rotation des cultures Colza Culture 4.6.11 Généralités Plante oléagineuse (40 à 42% d huile dans la graine). Famille des crucifères. Culture adaptée aux zones plutôt fraîches (jusqu à 800 m d altitude environ). Bonne couverture

Plus en détail

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir le passage au Qu'est-ce que le? C'est travailler le sol sans retournement (sans labour) sur tout ou partie des parcelles de l'exploitation, avec pour objectif à priori l'abandon définitif de la charrue.

Plus en détail

Pelouse Sport Conseil

Pelouse Sport Conseil Pelouse Sport Conseil LES EXPERTS CONSEILLERS EN TERRAINS SPORTIFS ASSISTANCE TECHNIQUE EXPERTISE - AUDIT FORMATION - ENTRETIEN DIAGNOSTIC SUIVI TRAVAUX ESPACES VERTS Jean-Louis GOXES 0684746446 José PAREJA

Plus en détail

Exemple: Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie. Modèle numérique de terrain. Photo printemps 2010

Exemple: Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie. Modèle numérique de terrain. Photo printemps 2010 Exemple: Modèle numérique de terrain Photo printemps 2010 Photo : Véronique Gagnon, ing. junior. Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie Écoulement hypodermique provenant d un labour

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Propriétés physiques des sols

Propriétés physiques des sols Propriétés physiques des sols Propriétés physiques des sols Liées à 2 notions fondamentales : la texture et la structure Comportements de l air et de l eau du sol en dépendent 1) Texture 2 définitions

Plus en détail

Techniques Culturales Sans Labour

Techniques Culturales Sans Labour Techniques Culturales Sans Labour en Bretagne Guide pratique 2008 Recherche appliquée Edito Sol et vie : le travail du sol en question Les techniques culturales, avec ou sans labour, sont un sujet d actualité

Plus en détail

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4 60.01 DRAINER C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3 Les principes de drainage page 2&3 les réseaux de drainage page 4 la pose des drains page 4&5 page 1/6 - Fiche Conseil n 60.01

Plus en détail

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015 Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques Année 2015 Liens entre état du sol et développement de certains ravageurs et champignons pathogènes Les sols en Pays-Basque Battance des limons/argiles

Plus en détail

Colza. Synthèse variétale 2014

Colza. Synthèse variétale 2014 Colza Synthèse variétale 2014 La campagne 201-2014 en colza aura été marquée par des conditions humides de l implantation à la récolte. Sur certaines zones, la culture a nécessité moins de passage de protection

Plus en détail

Comprendre et réussir le sous-solage. Comprendre et réussir le sous-solage 2015

Comprendre et réussir le sous-solage. Comprendre et réussir le sous-solage 2015 Comprendre et réussir le sous-solage 2015 Gestion de projet et rédaction Anne Weill, agr., Ph.D., CETAB+ (anne.weill@cetab.org) Collaboration Joshua Bougon-Ronin, stagiaire, étudiant à l ISARA (France)

Plus en détail

Le climat et les problèmes d eau

Le climat et les problèmes d eau CHAPITRE 3 Le climat et les problèmes d eau 3.1 INTRODUCTION Au cours des millénaires, l homme a surtout observé de l eau les phénomènes de précipitation etd écoulementdanslescoursd eau,parcequelapluieluitombaitsurlatêteetquel

Plus en détail

Déchaumeur TCS - Vector. Hautes performances en non-stop. Le VECTOR répond à toutes les exigences en matière de technique culturale moderne.

Déchaumeur TCS - Vector. Hautes performances en non-stop. Le VECTOR répond à toutes les exigences en matière de technique culturale moderne. Vector Déchaumeur TCS - Vector Le VECTOR répond à toutes les exigences en matière de technique culturale moderne. Hautes performances en non-stop Le déchaumeur universel à 4 poutres. Idéal pour le déchaumage

Plus en détail

Essai d implantation de colza

Essai d implantation de colza Essai d implantation de colza Selon divers technique de semis Et en association CUMA des Deux Fonds BASE 72 (Bretagne Agriculture Sol et Environnement Sarthe) Cette fois-ci, nous avons fait un essai visant

Plus en détail

Combimat, Cultimat Pro, Cultimat, X-Sem. Préparateurs de lit de semence

Combimat, Cultimat Pro, Cultimat, X-Sem. Préparateurs de lit de semence Combimat, Cultimat Pro, Cultimat, X-Sem Préparateurs de lit de semence 2 Vibroculteurs VICON - RAU : Performants, rapides et économiques 3 4 VICON - RAU : Une gamme complète de préparateurs de lit de semence

Plus en détail

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN Couverts DN et SIE groupes cultures juillet 2015 la Zone Vulnérable campagne 2014-2015 ZAR ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN 1 la Zone Vulnérable Projet d extension : Bassin Seine

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Le document. Pour toute question, correction ou pour avoir le document original haute résolution, contactez-nous : info@ecomestible.

Le document. Pour toute question, correction ou pour avoir le document original haute résolution, contactez-nous : info@ecomestible. Le document Ce document constitue une présentation montée pour le cour «Aménagement paysager comestible» donné à l'hiver 2014 au Carrefour Accès Loisir par l'entreprise écomestible. Il s'agit du cours

Plus en détail

LA TONTE. compact et solide

LA TONTE. compact et solide LA TONTE Une tonte régulière est une condition sine qua non pour un gazon compact et solide Si coupes fréquentes (+) formation de nombreuses pousses périphériques et augmentation de la densité des feuilles

Plus en détail

Anne Weill agr. et Denis La France, dta

Anne Weill agr. et Denis La France, dta Anne Weill agr. et Denis La France, dta ! Financement: Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG)! Équipe du CETAB+ Eve Cayer, agr., Sam Chauvette agr., M.Sc., Aurélie Demers,

Plus en détail

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn COMPTE RENDU Journée semis direct dans le Béarn 26/07/12 1. L exploitation de Christophe Cassoulong Lieux: Lalonquette Elevage: 60 mères blondes d Aquitaine Cultures: 67ha : 2/3 Prairie 1/3 Cultures Maïs

Plus en détail

Presentation1 Les principes de travail des outils de travail du sol. Dick Godwin

Presentation1 Les principes de travail des outils de travail du sol. Dick Godwin Presentation1 Les principes de travail des outils de travail du sol Dick Godwin Plan de présentation Effet de la forme d outil Profondeur/Largeur Angle d attaque Vitesse Ailettes Dents peu profondes Espacement

Plus en détail

Ultima 800 - Le semoir universel

Ultima 800 - Le semoir universel Ultima 800 Ultima 800 - Le semoir universel super performant Le semoir à dents universel des Pros Principe de travail du semoir ULTIMA Le sol est tassé avant le passage de la dent. Le soc écarte les pailles,

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais

Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole. Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole Raymond Bernier ingénieur MAPAQ Outaouais Ce que vous devez savoir sur le drainage agricole 1. Le sol, l eau, l air et la plante 2. Le drainage : Définition

Plus en détail

Coût des fourrages du sol à l auge

Coût des fourrages du sol à l auge Coût des fourrages du sol à l auge Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion Introduction

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

Méthodes de plantation

Méthodes de plantation NORMES DE TRAVAUX FORESTIERS / Guide n 004 Méthodes de plantation L art du planteur tient au respect de deux grands principes : ne pas déformer l orientation naturelle du système racinaire et assurer un

Plus en détail

Déchaumeur compact Kristall

Déchaumeur compact Kristall Déchaumeur compact Kristall Le déchaumage aujourd hui Les objectifs du déchaumage ont considérablement évolué ces dernières années. Dans le passé, le déchaumage était destiné en priorité au désherbage

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2014

Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2014 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6 60.02 SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La création d une pelouse page 3 L entretien normal page 5 L entretien exceptionnel page 6 page 1/6 OUTILLAGE

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Kverneland Cultivateurs CLC et CLC pro. Des combinaisons pour un déchaumage efficace

Kverneland Cultivateurs CLC et CLC pro. Des combinaisons pour un déchaumage efficace Kverneland Cultivateurs CLC et CLC pro Des combinaisons pour un déchaumage efficace Chisel lourd Kverneland CLC - Pour un travail de 5 à 35 cm de profondeur et des coûts d utilisation réduits Le Kverneland

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas

L entretien des. gazon. Salon DEMO VERT 15 septembre 2010 - L'entretien des gazons sportifs - Paulo Seixas L entretien des terrains sportifs en gazon INTRODUCTION Les sports de gazon Gazon naturel < > Gazon synthétique L entretien est essentiel : - Esthétique -Sécurité -Qualité de jeux -Longévité LA TONTE

Plus en détail

Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop.

Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Synthèse de l étude des pistes en gazon des hippodromes de France Galop. Document élaboré à partir de l étude Labosport (Janvier 2005) et du rapport de R. Everett (Septembre 2005). Résumé et traduction

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

La Barre Porte-Outils. Polyvalence et simplicité

La Barre Porte-Outils. Polyvalence et simplicité La Barre Porte-Outils Polyvalence et simplicité Présentation de l outil Souleveuse à légumes, souleveuse à plastiques, herse étrille, éléments de binage et de buttage ou encore dents de lève-palette, ce

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Le semis direct : une technique à cultiver dans l Oise?

Le semis direct : une technique à cultiver dans l Oise? Le semis direct : une technique à cultiver dans l Oise? Intro De quoi parle-t-on? Le semis direct se définit par une absence totale de travail du sol (ni retournement, ni décompactage, ni préparation de

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Le semis direct des plantes fourragères POURQUOI? COMMENT? par Guy Forand, agronome chez Bélisle-Triolact

Le semis direct des plantes fourragères POURQUOI? COMMENT? par Guy Forand, agronome chez Bélisle-Triolact Le semis direct des plantes fourragères POURQUOI? COMMENT? par Guy Forand, agronome chez Bélisle-Triolact Ce que nous a appris 2013 Survie à l hiver 2012-13: dommages importants i) Insécurité fourragère

Plus en détail

Midi-Pyrénées POIS PROTEAGINEUX

Midi-Pyrénées POIS PROTEAGINEUX Bulletin technique Grandes Cultures Bio Midi-Pyrénées Janvier 2014 POIS PROTEAGINEUX Intérêt des protéagineux C est une culture adaptée aux rotations en sec et qui laisse un bon reliquat azoté pour la

Plus en détail