GROUPE DE TRAVAIL "OUTIL GESTION DES TEMPS DE TRAVAIL" Alice Brembilla Lionel Paulet Journée régionale des EOH et présidents de CLIN 19 décembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROUPE DE TRAVAIL "OUTIL GESTION DES TEMPS DE TRAVAIL" Alice Brembilla Lionel Paulet Journée régionale des EOH et présidents de CLIN 19 décembre 2013"

Transcription

1 GROUPE DE TRAVAIL "OUTIL GESTION DES TEMPS DE TRAVAIL" Alice Brembilla Lionel Paulet Journée régionale des EOH et présidents de CLIN 19 décembre 2013

2 Composition du groupe de travail BERJAMY Fatima Praticien Hygiéniste RFCLIN BERZIN-BLANCHOT Catherine Infirmière hygiéniste CHU BREMBILLA Alice Interne de santé publique RFCLIN CHAGROT Josette Infirmière hygiéniste CHU DENIZOT Véronique Cadre de santé hygiéniste CHU DUBOIS Ingrid Infirmière hygiéniste CDS Tilleroyes FLORET Nathalie Praticien Hygiéniste RFCLIN JACQUET Valérie Cadre de santé hygiéniste CHI Haute Comté LANIER Sophie Secrétaire CHI Haute Saône MELINE Frédéric Cadre de santé hygiéniste AHFC PAULET Lionel Biostat / développeur web RFCLIN TISSOT Edith Infirmière hygiéniste RFCLIN

3 Contexte Audit ERNST&YOUNG T2A : activité des EOH peu ou pas lisibles Nécessité de quantifier et de valoriser le travail effectué

4 Objectifs Décrire l activité réelle des EOH afin de créer un outil qui permette de : Mesurer les activités réglementaires des EOH Suivre l évolution de l activité au sein de l EOH Tester la cotation de Corbeille-Essonnes Ce que cet outil ne sera pas : Un outil de comparaison des travaux réalisées par les EOH. Si l objectif est de standardiser la méthode de recueil, l accès aux données ne sera pas partagé entre établissements. Les informations appartiennent à chaque utilisateur au sein d une EOH. Aucune volonté de mise en concurrence des EOH.

5 Méthode (1) Définitions Gestion du temps de travail : Objectif = optimisation de son emploi du temps et de son planning Gestion des temps de travail (=gestion des temps passés) Objectif = outil de mesure des prestations effectuées

6 Méthode (2) Identifier les missions réglementaires des EOH : Circulaire DGS/DHOS/E2 N 645 du 29 décembre 2000, relative à l organisation de la lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé. INSTRUCTION N DGOS/PF2/2013/ 103 du 15 mars 2013 relative au bilan des activités de lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé pour l'année Conception d outils Formation / information / prévention Surveillance / Enquête et audit Signalement GDR / coordination de la gestion des risques associées aux soins Conseil et expertise Groupe de travail Recherche et veille documentaire Prélèvements d environnement Autres DÉFINIR LA NOMENCLATURE DE TOUS LES ACTES : développer l arborescence des tâches

7 Méthode (3) Les 10 rubriques définies par le groupe de travail : Stratégie Recherche et veille documentaire Prélèvements d environnement programmés Groupe de travail Réunion Formation Surveillance/enquêtes/audit Signalement, gestion des alertes Conseil et expertise Autres activités Qui structureront l outil de saisie.

8 Méthode (4) Les impératifs de l outil : Outil simple malgré la complexité du projet Ergonomique Adaptable et évolutif : ajout de catégorie (notamment pour intégrer des activités nouvelles) ajout de nouvelles fonctionnalités

9 Matériels (1) Versus Mise à jour en temps réel et sans intervention Adaptabilité individuelle Connexion internet pas nécessaire Application multi-poste Sauvegarde régulière des données Maitrise des techniques de développement Pas besoin de licence Excel Décision du groupe de travail : au final, compte tenu de ces différents éléments, le choix est de privilégier un outil sous format Web plutôt que sous format Excel.

10 Matériels (2) RFCLIN : développeur, administrateur et gestionnaire de l application Application disponible depuis le serveur sécurisé du RFCLIN avec un accès autorisé aux seules personnes ayant des identifiants (login/mdp) et des droits définis Données hébergées sur le serveur du CHU -> aucune donnée ne sera ni visualisée ni exploitée par le RFCLIN.

11 Résultats (1)

12 Résultats (2)

13 Résultats (3)

14 Résultats (4)

15 Résultats (5)

16 Résultats (6)

17 Résultats (7)

18 Résultats (8)

19 Résultats (9)

20 Résultats (10)

21 Résultats (11)

22 Résultats (12)

23 Résultats (13)

24 Calendrier / Perspectives septembre 2013 : 1ére réunion du GT (3 réunions au total) décembre mars 2014 : développement de l appli mars - avril 2014 : tests de l application -> appel aux volontaires Mail à L. Paulet si intéressé 1 er juin 2014 : mise à disponibilité

25 Vote du public Quel nom pour cette application? TUFÉKOI TUFOUKOI JEFÉKOI WHAT S UP Parce que «gestion des temps de travail», c est parfait, c est sérieux mais c est trop long pour le nom d un raccourci!

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012

ROLES ET MISSION LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DU CLIN HISTORIQUE DES DEFINITIONS. Me VILLEGAS Cadre formateur IBODE/2012 ROLES ET MISSION DU CLIN Infections nosocomiales Définition de l Infection Nosocomiale: vient du grec nosokomion et date de 1845 Définition du Conseil de l Europe : elle introduit le personnel hospitalier

Plus en détail

APPLICATION WEB OBSERVATOIRE DES DECES LIES AUX INFECTIONS NOSOCOMIALES EN FRANCHE COMTE GUIDE D UTILISATION VERSION 2 MARS 2012

APPLICATION WEB OBSERVATOIRE DES DECES LIES AUX INFECTIONS NOSOCOMIALES EN FRANCHE COMTE GUIDE D UTILISATION VERSION 2 MARS 2012 OBSERVATOIRE DES DECES LIES AUX INFECTIONS NOSOCOMIALES EN FRANCHE COMTE APPLICATION WEB GUIDE D UTILISATION VERSION 2 MARS 2012 1 SOMMAIRE -I- Droits d accès à l application 2 -II- Connexion 2 -III- Authentification

Plus en détail

La lutte contre les infections nosocomiales en France

La lutte contre les infections nosocomiales en France La lutte contre les infections nosocomiales en France Programmes de lutte contre les infections nosocomiales 2009/2013 Circulaire N DHOS/DGS/E 2/RI/2009/272 du 26 août 2009 1 Hôpitaux Hygiène des mains

Plus en détail

# RTE. Le Système d Information de gestion du patrimoine et de la maintenance à RTE. Gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité

# RTE. Le Système d Information de gestion du patrimoine et de la maintenance à RTE. Gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité Gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité Le Système d Information de gestion du patrimoine et de la maintenance à RTE Objet de la présentation : 2 La gestion du patrimoine et la maintenance :

Plus en détail

Présentation de l audit

Présentation de l audit Audit «Hygiène des mains» Partie II Qualité technique des gestes d hygiène des mains Présentation de l audit Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins

Plus en détail

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand

Rôle et Missions des Correspondants en Hygiène de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand Rôle et Missions des s en de L Hôpital Local de Crèvecoeur le Grand 1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE L hôpital local est un établissement public de santé de ressort communal, avec : 20 lits de SSR (Soins

Plus en détail

ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS

ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS ORGANISATION DE LA LUTTE CONTRE LES INFECTIONS LIEES AUX SOINS ROLE ET MISSION DES CORRESPONDANTS Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

Informations et actualités

Informations et actualités Informations et actualités CCLIN Sud-Ouest 11 mars 2015 Elisabeth GALY - Sophie VANDESTEENE - Hervé VERGNES Antenne Régionale Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest ÉTATS GÉNÉRAUX DES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET

Plus en détail

Association Française des Trésoriers d Entreprise

Association Française des Trésoriers d Entreprise Association Française des Trésoriers d Entreprise La société et l équipe «LORE Finance» est une structure dédiée, spécialisée dans la gestion de Trésorerie pour les PME, PMI et Grandes Entreprises. Gestion

Plus en détail

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale

Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale Prévention et gestion des risques hospitaliers et politique nationale La hiérarchisation des risques, une aide à la décision 2 ème congrès de l Afgris 16 et 17 octobre 2003 Direction de l Hospitalisation

Plus en détail

Proposition de cotation de l activité réglementaire des équipes opérationnelles d hygiène à l aide d une lettre clé «H»

Proposition de cotation de l activité réglementaire des équipes opérationnelles d hygiène à l aide d une lettre clé «H» Proposition de cotation de l activité réglementaire des équipes opérationnelles d hygiène à l aide d une lettre clé «H» Résultats de 4 années d expérience D. Lecointe, S. Bourgeois, R. Beauvais UFHHLIN,

Plus en détail

Réseau Alerte Investigation Surveillance des Infections Nosocomiales R.A.I.S.I.N.

Réseau Alerte Investigation Surveillance des Infections Nosocomiales R.A.I.S.I.N. Réseau Alerte Investigation Surveillance des Infections Nosocomiales R.A.I.S.I.N. C.T.I.N. B. Branger C.CLIN-Ouest 5 mars 2002 1 Organisation nationale! Création des CLIN " En 1988 (établissements publics)

Plus en détail

Application WEBISO. P ANGORA ; N GARREAU ; P JARNO et le groupe «Outils et indicateurs du CCLIN Ouest»

Application WEBISO. P ANGORA ; N GARREAU ; P JARNO et le groupe «Outils et indicateurs du CCLIN Ouest» Application WEBISO P ANGORA ; N GARREAU ; P JARNO et le groupe «Outils et indicateurs du CCLIN Ouest» Application WEBISO Technologie qui se généralise (essais cliniques ; information médicale ; qualité

Plus en détail

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience B. Gauthier SELAS BIO86 Laboratoire Gauthier Souchaud Polyclinique de Poitiers 86 000 POITIERS bgauthier@bio86.fr

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible!

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible! Être conforme à la norme PCI OUI, c est possible! Présentation Réseau Action TI 8 mai 2013 Johanne Darveau Directrice systèmes, portefeuille de projets et support applicatif Technologies de l information

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014

Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Signalement et gestion des infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastroentérites aiguës (GEA) 19 juin 2014 Nadège Caillere, Cire Océan Indien Dr Joao Simoes, Cellule de veille, d alerte et de gestion

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM

UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM Outil pour la gestion des dossiers médicaux des étudiants dans les services universitaires de médecine préventive Table des matières CALCIUM... 0 I. L INFORMATION GÉRÉE PAR

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Version 2.0. Guide d utilisation. révision 2. Ref: PX126366 Rév 2

Version 2.0. Guide d utilisation. révision 2. Ref: PX126366 Rév 2 Version 2.0 Guide d utilisation révision 2 Ref: PX126366 Rév 2 Reproduction et droits Copyright Prim'X Technologies 2003-2012 Toute reproduction, même partielle, du document est interdite sans autorisation

Plus en détail

Cahier des charges de réalisation d'un site Internet

Cahier des charges de réalisation d'un site Internet Cahier des charges de réalisation d'un site Internet Nom de l entreprise : Adresse : Tél. : E-mail : Personne à contacter dans l entreprise : 1 PRESENTATION DE L'ENTREPRISE Dans cette partie, présentez

Plus en détail

RESTRUCTURATION DU SITE ÉCONOMIE-GESTION

RESTRUCTURATION DU SITE ÉCONOMIE-GESTION RESTRUCTURATION DU SITE ÉCONOMIE-GESTION SOMMAIRE L équipe Planning global Détail des étapes Réponses aux questions M.CREMILLIEU - P.BRIMBEUF - E.COIGNARD-V.FREZER MULLER- M.KAROURI 2 L ÉQUIPE IA-IPR D

Plus en détail

D une alerte en établissement de santé à un outil de gestion des risques

D une alerte en établissement de santé à un outil de gestion des risques Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins D une alerte en établissement de santé à un outil de gestion des risques E. Laprugne-Garcia Garcia,,

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Le coordonnateur de la GDRAS en CHG

Le coordonnateur de la GDRAS en CHG Le coordonnateur de la GDRAS en CHG Bilan et perspectives Pourquoi développer la GDRAS? - Résultats 2011 de l enquête Eneis2-48 % des EIG recensés sont estimés évitables -un EIG tous les 5 jours dans un

Plus en détail

Le dossier médical en santé au travail (DMST)

Le dossier médical en santé au travail (DMST) Recommandations de bonne pratique Le dossier médical en santé au travail (DMST) Consensus formalisé Présidente du groupe de pilotage : Dr Catherine Cothereau Chef de projet HAS : Dr Valérie Lindecker-Cournil

Plus en détail

MMQE. Manuel Management Qualité Environnement

MMQE. Manuel Management Qualité Environnement MMQE Manuel Management Qualité Environnement Objet et domaine d application Ce document décrit Les dispositions générales d organisation prises par Qualit Archi Idf pour assurer et gérer la qualité des

Plus en détail

Gestion d une épidémie (ICD) Le(s) rôle(s) d une Arlin. Dr Nicolas Rouzic Arlin Bretagne CHRU de Brest

Gestion d une épidémie (ICD) Le(s) rôle(s) d une Arlin. Dr Nicolas Rouzic Arlin Bretagne CHRU de Brest Gestion d une épidémie (ICD) Le(s) rôle(s) d une Arlin Dr Nicolas Rouzic Arlin Bretagne CHRU de Brest L équipe Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Basée au CHRU de Brest (UF)

Plus en détail

PORTAIL COLLABORATIF

PORTAIL COLLABORATIF PORTAIL COLLABORATIF DÉCOUVREZ LES SERVICES EN LIGNE DE VOTRE CABINET D EXPERTISE COMPTABLE 1 SERVICE COMPTABILITÉ BOX DOCUMENTAIRE NOS SERVICES EN LIGNE SERVICE SOCIAL SERVICE TABLEAUX DE BORD SERVICE

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Profils et formations des hygiénistes en Europe

Profils et formations des hygiénistes en Europe XXIIIe Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Lille, 6-8 juin 2012 Profils et formations des hygiénistes en Europe Pierre Parneix www.sf2h.net http://www.infection-prevention.eu/

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

D O M A S A N T É, U N S E R V I C E I N N O VA N T. Innovation dans la prise en charge globale de la personne dépendante à domicile

D O M A S A N T É, U N S E R V I C E I N N O VA N T. Innovation dans la prise en charge globale de la personne dépendante à domicile D O M A S A N T É, U N S E R V I C E I N N O VA N T Innovation dans la prise en charge globale de la personne dépendante à domicile SPPASAD Offre de service Globale pour assurer le maintien à domicile

Plus en détail

Les Services Sage. Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative

Les Services Sage. Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative Les Services Sage Consulting Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative * Pour les Moyennes et Grandes Entreprises La maintenance

Plus en détail

Pour les courts couverts de Tennis Parc Maurice Leluc de la Ville de Saint-Cyr-L Ecole

Pour les courts couverts de Tennis Parc Maurice Leluc de la Ville de Saint-Cyr-L Ecole Pour les courts couverts de Tennis Parc Maurice Leluc de la Ville de Saint-Cyr-L Ecole 1 Table des Matières I Comment accéder à la réservation par Internet... 3 II Comment changer les identifiants de connexion...

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

Rapport D activité. Mini Jeu Friends Plus. https://apps.facebook.com/friendsplus. Daguès Alexis. Alexis Aurélie Fabrice Kaarthic 2011 2012

Rapport D activité. Mini Jeu Friends Plus. https://apps.facebook.com/friendsplus. Daguès Alexis. Alexis Aurélie Fabrice Kaarthic 2011 2012 WEB Agency Rapport D activité Mini Jeu Friends Plus https://apps.facebook.com/friendsplus Daguès Alexis Alexis Aurélie Fabrice Kaarthic 2011 2012 1 P age Tables des Matières : 1 ENTÊTE DU DOCUMENT... 3

Plus en détail

Réforme des agences et des vigilances sanitaires Pascal Mélihan-Cheinin Chef du projet de la réforme des agences et des vigilances

Réforme des agences et des vigilances sanitaires Pascal Mélihan-Cheinin Chef du projet de la réforme des agences et des vigilances Réforme des agences et des vigilances sanitaires Pascal Mélihan-Cheinin Chef du projet de la réforme des agences et des vigilances Direction générale de la santé, Ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

Guide utilisateur de l application WEB DIALIN Version 1.0

Guide utilisateur de l application WEB DIALIN Version 1.0 Guide utilisateur de l application WEB DIALIN Version 1.0 1 Table des matières I. Connexion... 3 II. Saisie de fiches... 6 1. Nouvelle fiche service... 7 2. Nouvelle fiche patient... 8 3. Recherche de

Plus en détail

Fiche produit. Septembre 2010. Kiwi Pro en quelques mots

Fiche produit. Septembre 2010. Kiwi Pro en quelques mots Septembre 2010 Fiche produit La solution Kiwi Pro a été spécialement conçue pour répondre aux besoins les plus exigeants en terme de fiabilité et de performance, avec une capacité de traitement optimale

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ministère du Travail de l Emploi et de la Sécurité Sociale I.N.P.R.P Institut National de la Prévention des Risques Professionnels Décret exécutif-

Plus en détail

Contrat de réactivité

Contrat de réactivité Contrat de réactivité Notre énergie à votre service Contrat de réactivité Ce contrat s adresse aux clients ayant une forte criticité vis-à-vis de l énergie électrique et des contraintes de continuité de

Plus en détail

Plate-forme comptable de DPA Conseil

Plate-forme comptable de DPA Conseil Plate-forme comptable de DPA Conseil Expertise comptable Conseil aux entreprises Version Février 2013 DPA Conseil et Internet au service de l entreprise Nous mettons à votre disposition un véritable outil

Plus en détail

Référent et management

Référent et management Référent et management Manager pour une efficacité de prévention Rôle, mission du référent et relais avec l encadrement Comment fédérer tous les acteurs de soins Référent et management Manager pour une

Plus en détail

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Objectifs du logiciel Fonctionnalités du logiciel Caractéristiques techniques du logiciel 1. Objectifs du logiciel Collecter, stocker

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Solution globale de gestion et reporting projet. patrice.coisnon@kwantys.fr 06 82 34 79 14

Solution globale de gestion et reporting projet. patrice.coisnon@kwantys.fr 06 82 34 79 14 Solution globale de gestion et reporting projet Contact : patrice.coisnon@kwantys.fr 06 82 34 79 14 Sommaire 1. Objectifs et concepts 2. Une solution souple et modulaire 3. L offre commerciale 4. Les références

Plus en détail

Project Server 2013 Implémenter, administrer et utiliser la solution Microsoft de gestion de projets

Project Server 2013 Implémenter, administrer et utiliser la solution Microsoft de gestion de projets Introduction à Project Server 1. La gestion de projets par Microsoft 11 1.1 Une histoire liée à l'évolution des organisations 11 1.2 Fonctionnalités de Project Server 2013 14 2. Concepts et terminologie

Plus en détail

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM Gestion de la Relation Client, outil indispensable de votre performance commerciale Points clés

Plus en détail

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD

EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD EVALUER LA MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Dr. Nathalie MAUBOURGUET Lundi 24 novembre 2008 Ministère de la Santé, Salle Laroque Séminaire National sur l Organisation de la Prévention des Infections

Plus en détail

SI de suivi des aides à la pierre

SI de suivi des aides à la pierre SI de suivi des aides à la pierre SPLS : suivi et programmation des logements sociaux Présentation générale de l outil Ministère de l égalité des territoires et du Logement l Qu est-ce que le portail SPLS,

Plus en détail

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg Recherche des causes d un grave défaut de transmission d information en présence d une situation à fort risque de contamination CClin Est Le 17 avril 2014 Strasbourg 1 Contexte Développement de la culture

Plus en détail

Pourquoi s engager dans une démarche de certification sur le management de la qualité?

Pourquoi s engager dans une démarche de certification sur le management de la qualité? Pourquoi s engager dans une démarche de certification sur le management de la qualité? La Cellule de Restructuration des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg C est l entité en charge de la maîtrise d

Plus en détail

FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION

FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION 1. LES AVANTAGES DE LA RESERVATION PAR INTERNET 2. NOS REFERENCES WWW. Tennisinfos.com 1 Adresse Internet de nos clients: www.tcvbruche.tennisinfos.com www.ctneuchatel.tennisinfos.com

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

FORMATION AU LOGICIEL PACKORGANIZER : GESTION DE CONTACTS ET D AGENDAS

FORMATION AU LOGICIEL PACKORGANIZER : GESTION DE CONTACTS ET D AGENDAS RubenSOFT SARL BeLogic 10 bis, ch. des écureuils 65690 Barbazan Debat FRANCE Tel : 05 62 33 96 22 Fax : 05 67 34 05 27 web : www.rubensoft.com FORMATION AU LOGICIEL PACKORGANIZER : GESTION DE CONTACTS

Plus en détail

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC

Les systèmes CDMS. et les logiciels EDC Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Khaled Mostaguir, Ph.D, khaled.mostaguir@hcuge.ch Centre de Recherche Clinique HUG http://crc.hug-ge.ch/ Les systèmes CDMS et les logiciels EDC Les systèmes CDMS

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc»

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» SYSTÈME D INFORMATIOND DE L ONEPL PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ONEP SIONEP PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

Ce document est le cahier des charges global de la mise en œuvre d un système d apprentissage par e-learning à l Institut Paoli Calmettes.

Ce document est le cahier des charges global de la mise en œuvre d un système d apprentissage par e-learning à l Institut Paoli Calmettes. Ce document est le cahier des charges global de la mise en œuvre d un système d apprentissage par e-learning à l Institut Paoli Calmettes. Différentes étapes y sont développées : 1 Le choix de l équipe

Plus en détail

Télésignalement des IN (e-sin) : Etat d avancement du projet et calendrier de déploiement.

Télésignalement des IN (e-sin) : Etat d avancement du projet et calendrier de déploiement. Télésignalement des IN (e-sin) : Etat d avancement du projet et calendrier de déploiement. JM THIOLET, pour l équipe projet e-sin Unité Infections Associées aux Soins et Résistance aux Antibiotiques Département

Plus en détail

Master "Informatique " Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009

Master Informatique  Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009 Spécialité Intitulé de Missions dans Contrat de travail Niveau de Ingénieur Etude et Développement Développements d' pour le CEA Cadarache. Développements et suivi d'exploitation d'un parc de 30 du revenus

Plus en détail

Guide utilisateur de l application WEB-REA

Guide utilisateur de l application WEB-REA Année 2015 Guide utilisateur de l application WEB-REA Version 1.0 1 Table des matières I. Connexion... 3 II. Saisie de fiches... 6 1. Nouvelle fiche service... 6 2. Modifier fiche service... 8 3. Nouvelle

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

SITE WEB. Définition. Ensemble de fichiers reliés entre eux et déposés sur un serveur internet. Ordinateur connecté au réseau

SITE WEB. Définition. Ensemble de fichiers reliés entre eux et déposés sur un serveur internet. Ordinateur connecté au réseau SITE WEB Définition Ensemble de fichiers reliés entre eux et déposés sur un serveur internet. Ordinateur connecté au réseau Comment mon site est sur internet Je crée mon site sur mon ordinateur, en local.

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET Nom de l entreprise : Adresse : Tel : Fax : Email : Personne à contacter dans l entreprise : 1 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ENTREPRISE...3 2 PRESENTATION

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS Colloque Geres/ESTHER/ISSA Lomé, Togo

Plus en détail

Diane KOUADIO-N ZI, Architecte Organique ( CNTIG) 19 novembre 2014

Diane KOUADIO-N ZI, Architecte Organique ( CNTIG) 19 novembre 2014 Diane KOUADIO-N ZI, Architecte Organique ( CNTIG) 19 novembre 2014 CNTIG Rue des Jasmins. lot N 10 bis, Cocody Danga BP V 324 Abidjan - COTE D'IVOIRE Tél.: (225) 22 48 30 30 Fax: (225) 22 44 20 84 www.cntig.net

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR. Le 28 janvier 2010 Version 1.01. openmairie.org

MANUEL UTILISATEUR. Le 28 janvier 2010 Version 1.01. openmairie.org Le 28 janvier 2010 Version 1.01 MANUEL UTILISATEUR openvieassociative est un logiciel qui permet de : gérer les associations adhérentes d'une maison de la vie associative par la saisie des caractéristiques

Plus en détail

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain?

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? 15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? Responsabilités et déontologie en télémédecine Dr Pierre Simon Président Société Française

Plus en détail

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1 UNIGEST MAINTENANCE 1 Installer UNIGEST...3 Généralités...4 A l ouverture d UNIGEST...5 Premiers pas...6 Pré requis...6 Module des équipements...7 Documents associés...9 Articles associés...10 Historique

Plus en détail

DOMAINES DE COMPÉTENCE

DOMAINES DE COMPÉTENCE ABBANA est une société jeune et dynamique. Intégrateurs en systèmes, réseaux et sécurité, nous fournissons à nos clients des prestations de haute qualité. Nous nous démarquons par notre réactivité, notre

Plus en détail

Développement d outils web

Développement d outils web 3D Ouest - Lannion Développement d outils web Seconde partie BERTHEUIL FABRICE Licence 3 Informatique, parcours MIAGE Université de Rennes 1 - IFISIC 1. Introduction Durant la deuxième partie de mon stage

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Compte lecteur : Mode d emploi. Sommaire

Compte lecteur : Mode d emploi. Sommaire Compte lecteur : Mode d emploi Votre compte lecteur est un espace personnel auquel vous accédez depuis notre catalogue en ligne après authentification. Attention à ne pas confondre votre compte lecteur

Plus en détail

Destination plan de formation

Destination plan de formation Destination plan de formation Nombre de pouvoirs locaux et provinciaux ont intégré la circulaire "plan de formation" du 2 avril 2009, pourtant, une récente étude réalisée par le CRF a permis de poser le

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie»

ES, EMS, SV. Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux 19/06/2014. CCLIN Paris-Nord Antenne Régionale «Picardie» Prévention des infections dans les Etablissement Médico Sociaux Dr Zoher KADI Coordonnateur ARLIN Picardie Définition et mise en œuvre de la politique de Prévention et Lutte contre les Infections Associées

Plus en détail

Mise en œuvre du projet de service Pôle Santé Travail Rôles et missions des AST Prestations et compétences harmonisées

Mise en œuvre du projet de service Pôle Santé Travail Rôles et missions des AST Prestations et compétences harmonisées Mise en œuvre du projet de service Pôle Santé Travail Rôles et missions des AST Prestations et compétences harmonisées N a d è g e M I L L E V I L L E R e s p o n s a b l e F o r m a t i o n R e c r u

Plus en détail

Offre de service OSIM Outil de Suivi de l Information Maintien. Année 2015

Offre de service OSIM Outil de Suivi de l Information Maintien. Année 2015 Offre de service OSIM Outil de Suivi de l Information Maintien Année 2015 Le cabinet NOS DOMAINES D EXPERTISE Handicap RPS Pénibilité Seniors Accessibilité Diversité Maintien dans l emploi Prévention des

Plus en détail

Lancement du projet TOP (Tracabilité et Optimisation des Process)

Lancement du projet TOP (Tracabilité et Optimisation des Process) Lancement du projet TOP (Tracabilité et Optimisation des Process) Stéphane POUX Colloque «Bilan de la DiVE» 3 juillet 2008 Objectifs et contexte du projet TOP Développer le système d information de la

Plus en détail

Solliciter et préparer une campagne océanographique. Sylvie Van Iseghem UMS Flotte Océanographique Française

Solliciter et préparer une campagne océanographique. Sylvie Van Iseghem UMS Flotte Océanographique Française Solliciter et préparer une campagne océanographique Sylvie Van Iseghem UMS Flotte Océanographique Française L UMS flotte Océanographique Française : Vers une gouvernance centralisée pour la flotte Mars

Plus en détail

Modules Plenion. ProCool - pour le specialiste en systèmes de climatisation

Modules Plenion. ProCool - pour le specialiste en systèmes de climatisation Plenion - ProCool Plenion - Dorp 35-9810 Nazareth - tel 09 384 89 00 - fax 09 384 89 50 - info@plenion.be - www.plenion.be La solution Plenion Logiciel au service des entreprises spécialisées en climatisation

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES 1/8 CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL AMBOISE ~ CHÂTEAU-RENAULT Rue des Ursulines B.P. 329 37403 AMBOISE Cedex COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES REGLEMENT INTERIEUR 2/8 TEXTES

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Monter un site Intranet

Monter un site Intranet Monter un site Intranet S il n est pas difficile de créer un site Web basique grâce à IIS, ceux d entre vous qui ne sont pas initiés aux langages de développement Web auront du mal à satisfaire les besoins

Plus en détail