La réglementation des baignades Obligations des MNS / BEESAN / BNSSA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réglementation des baignades Obligations des MNS / BEESAN / BNSSA"

Transcription

1 La réglementation des baignades Obligations des MNS / BEESAN / BNSSA Licence Professionnelle AGO des APS mention «Activités Aquatiques» CAEPMNS 16, 17, 86 BEESAN modulaires BAFA Qualification SB Formations / Recyclages BSB Formations / Recyclages BNSSA Formation BF ERFAN Poitou Charentes Mathieu LACROIX Professeur de Sports DRJSCS de Poitou-Charentes Instructeur National de Secourisme Instructeur National SST EPN FFSS Maj : 5/04/2012 M.L - DRJSCS de Poitou-Charentes - PFCE

2 Sommaire REGLEMENTATION GENERALE RGPP : Informations générales Informations générales sur le droit Le code du sport Les établissements d APS Enseignement contre rémunération Educateurs sportifs : Obligation de déclaration Déclaration accident grave DIVERS : POSS LES TITRES DE NAVIGATION REGLEMENTATION DES BAIGNADES Les baignades d accès gratuit Les baignades d accès payant Baignade dans le cadre associatif Piscine dans une structure commerciale Piscine dans un hôtel, un camping, une copropriété Cas des pataugeoires Baignade dans des ACM La natation scolaire Les responsabilités Les juridictions Contravention / Délit / Crime

3 REGLEMENTATION DES BAIGNADES - Accès gratuits - Accès payants Maj : 5/04/2012 M.L - DRJSCS de Poitou-Charentes - PFCE

4 Classification des baignades Les différents types de baignades : " Baignades publiques / Baignades privées " Baignades organisées / Baignades non organisées " Baignades d accès gratuit / Baignades d accès payant " Baignades surveillées / Baignades non surveillées " Baignades autorisées / baignades interdites En rouge, les baignades qui peuvent l objet d une surveillance

5 Principes génraux " Dans les domaines publics, la baignade est libre " Accessibilité de la bande de 3 mètres sur l'ensemble des propriétés situées sur le bord de mer

6 Les baignades organisées " Les piscines " Les baignades aménagées " Les baignades aménagées et réglementairement autorisées (D CSP) " Les baignades libres

7 Définitions " «Une piscine est un établissement ou une partie d établissement qui comporte un ou plusieurs bassins artificiels utilisés pour des activités de bain ou de natation» CPS D " «Une baignade aménagée comprend une portion de terrain contiguë à une eau de baignade sur laquelle des aménagements ont été réalisés afin de favoriser la pratique de la baignade.» CPS - D La définitions des piscines et des baignades est donnée dans le CSP.

8 Surveillance des baignades

9 baignade d'accès payant ouverte au public (Ex : piscine municipale à gestion publique ou déléguée). " Article L322-7 «Toute baignade et piscine d'accès payant doit, pendant les heures d'ouverture au public, être surveillée d'une façon constante par du personnel qualifié titulaire d'un diplôme délivré par l'etat et défini par voie réglementaire.» " Article L322-8 Les infractions aux dispositions de l'article L sont punies de l'amende prévue pour les contraventions de 5e classe. Le tribunal peut, en outre, prononcer la fermeture de la piscine ou de la baignade. La récidive est punie d'une peine d'un mois d'emprisonnement et d'une amende de euros. L'usurpation du titre prévu à l'article L sera punie des peines prévues à l'article du code pénal.

10 baignade d'accès payant ouverte au public (Ex : piscine municipale à gestion publique ou déléguée). " Article D du code du Sport (Ancien texte : Décret n du 20 octobre 1977 relatif à la surveillance et à l'enseignement des activités de natation) Les établissements de baignade d'accès payant sont les établissements d'activités physiques et sportives mentionnés à l'article L dans lesquels sont pratiquées des activités aquatiques, de baignade ou de natation ou dans lesquels ces activités font partie de prestations de services offertes en contrepartie du paiement d'un droit d'accès, qu'il soit ou non spécifique. " Article D " La surveillance des établissements mentionnés à l'article D est garantie, pendant les heures d'ouverture au public, par des personnels titulaires d'un des diplômes dont les modalités de délivrance sont définies par arrêté du ministre chargé des sports. Ces personnels portent le titre de maître nageur sauveteur. " Ces personnels peuvent être assistés de personnes titulaires d'un des diplômes figurant sur une liste arrêtée par les ministres chargés de la sécurité civile et des sports. " Toute personne désirant assurer la surveillance d'un tel établissement doit en faire la déclaration au préfet de son domicile. Le contenu de cette déclaration est fixé par arrêté conjoint des ministres chargés de la sécurité civile et des sports.

11 Précisions sur les titres permettant la surveillance des baignades Article A322-8 Créé par Arrêté du 28 février art. (V) Les diplômes prévus à l'article D et qui permettent la surveillance des baignades ouvertes gratuitement au public, aménagées et réglementairement autorisées sont : les diplômes conférant le titre de maître nageur sauveteur ; le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique. Article A Créé par Arrêté du 28 février art. (V) Lors de l'accroissement saisonnier des risques, le préfet peut autoriser par arrêté du personnel titulaire du diplôme mentionné à l'article A à surveiller un établissement de baignade d'accès payant, lorsque l'exploitant de l'établissement concerné a préalablement démontré qu'il n'a pu recruter du personnel portant le titre de maître nageur sauveteur. L'autorisation est délivrée pour une durée qui ne peut être inférieure à un mois ni supérieure à quatre mois. Elle peut être retirée à tout moment en cas d'urgence ou d'atteinte à la sécurité des personnes.

12 Baignade d'accès gratuit Ex : Baignade en mer (plage) Rivière Plan d eau " Article D du code du sport. (Anciennement décret n du 20 octobre 1977) La surveillance des baignades ouvertes gratuitement au public, aménagées et autorisées doit être assurée par du personnel titulaire d'un diplôme dont les modalités de délivrance sont définies par arrêté conjoint du ministre de l'intérieur et du ministre chargé des sports. " Commentaire : " C est l article qui réglemente la surveillance de ces lieux. Les Maîtres Nageurs Sauveteurs (MNS ou BEESAN) ainsi que les Sauveteurs Aquatiques (BNSSA) peuvent assurer la surveillance. " Il est utile de noter qu'ici le titulaire du BNSSA n'est plus un assistant du MNS, il est autonome.

13 Surveillance des baignades dans le cadre associatif (Ex : club de natation, triathlon, plongée, de sauvetage ) " Ici, l article L322-7 ne s'applique pas. " Par conséquent, la surveillance par du personnel diplômé d'etat n'est pas imposée. " Obligation de moyens qui se traduit le plus souvent par l'engagement de sa responsabilité civile (responsabilité contractuelle) ou pénale en cas d'incident ou d'accident. Conseils : " Organiser la pratique dans un environnement sécurisé et pour cela de faire appel pour l'encadrement à une personne titulaire du BEESAN ou de prévoir pour le moins la présence sur le bassin d'un titulaire du diplôme de MNS ou du BNSSA.

14 Enseignement de la natation " Article L212-1 En savoir plus sur cet article... " I.-Seuls peuvent, contre rémunération, enseigner, animer ou encadrer une activité physique ou sportive ou entraîner ses pratiquants, à titre d'occupation principale ou secondaire, de façon habituelle, saisonnière ou occasionnelle, sous réserve des dispositions du quatrième alinéa du présent article et de l'article L du présent code, les titulaires d'un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification : " 1 Garantissant la compétence de son titulaire en matière de sécurité des pratiquants et des tiers dans l'activité considérée ; " 2 Et enregistré au répertoire national des certifications professionnelles dans les conditions prévues au II de l'article L du code de l'éducation. " Peuvent également exercer contre rémunération les fonctions mentionnées au premier alinéa ci-dessus les personnes en cours de formation pour la préparation à un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification conforme aux prescriptions des 1 et 2 ci-dessus, dans les conditions prévues par le règlement de ce diplôme, titre ou certificat. " II.-Le diplôme mentionné au I peut être un diplôme étranger admis en équivalence. " III.-Les dispositions du I s'appliquent à compter de l'inscription des diplômes, titres à finalité professionnelle ou certificats de qualification sur la liste des diplômes, titres à finalité professionnelle ou certificats de qualification répondant aux conditions prévues aux paragraphes I et II, au fur et à mesure de cette inscription. " IV.-Les personnes qui auront acquis, dans la période précédant l'inscription mentionnée au III et conformément aux dispositions législatives en vigueur, le droit d'exercer contre rémunération une des fonctions mentionnées au I conservent ce droit. " V.-Un décret en Conseil d'etat détermine les conditions d'application du présent article. Il fixe notamment les modalités selon lesquelles est établie la liste mentionnée au III.

15 Enseignement de la natation " Article D du code du sport " La possession d'un diplôme satisfaisant aux conditions de l'article L est exigée pour enseigner et entraîner à la natation contre rémunération. " Les éducateurs sportifs titulaires de ce diplôme portent le titre de maître nageur sauveteur.

16 Cas d'une piscine se situant dans une salle commerciale " Cet établissement est considéré comme une baignade d'accès payant et doit donc, comme le précise l article D du code du Sport être surveillé d'une façon constante par du personnel qualifié titulaire du diplôme de MNS ou du BEESAN.

17 Cas des piscines d'hôtels, de campings ou de village de vacances. " Situation un peu particulière. " Suite à un questionnement des ministres de l'intérieur et de la jeunesse et des sports concernant l'application de la loi du 24 mai 1951 (reprise dans le code du sport) pour ces baignades, le conseil d'etat a rendu un avis le 26 janvier Il ressort de cet avis que les piscines ou baignades situées dans des hôtels, campings ou villages de vacances qui en réservent l'accès à leur clientèle propre ne doivent pas être considérées comme des piscines ouvertes au public au sens de la loi n du 24 mai " Néanmoins subsiste pour l'établissement l'obligation de moyen qui se traduit par l'engagement de sa responsabilité civile (responsabilité contractuelle) ou pénale en cas d'incident ou d'accident. Enfin, si ces établissements accueillent des personnes autres que leur clientèle propre c'est la loi du 24 mai 1951 qui s'applique. Par conséquent, il y a nécéssité d'organiser une surveillance constante par du personnel diplômé d'etat.

18 Cas des pataugeoires (en piscines publiques et en ACM) " La seule définition réglementaire actuelle du terme pataugeoire est celle de l article A et 26 du code du sport. " L article A stipule : "une pataugeoire est un bassin destiné aux enfants dont la profondeur d'eau n'excède pas 0,40 mètre. Cette profondeur d'eau maximale est ramenée à 0,20 mètre à la périphérie du bassin." La pataugeoire est donc un bassin, à faible profondeur, mais un bassin tout de même ce qui implique que : Pour une pataugeoire se situant dans une piscine ouverte au public, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur (plein air), l'article D du CDS s'applique. C'est à dire que la surveillance par du personnel diplômé d'etat doit y être constante. " Pour une pataugeoire se situant dans un ACM, la surveillance doit être au minimum assuré par une personne titulaire d un diplôme cité par l arrêté du 20 juin 2003 modifié Annexe III (Cette qualification n est pas exigée dans les centres de vacances et en centres de loisirs accueillant exclusivement des mineurs âgés de plus de 14 ans).

19 Cas des pataugeoires (en piscines publiques et en centres de vacances et de loisirs)

20 baignades organisées dans un accueil collectif de mineurs (ACM) " Cette baignade est uniquement réservée aux enfants du centre, ce n'est pas une baignade ouverte au public au sens de la loi du 24 mai 1951.Par conséquent, c'est l'arrêté du 20 juin 2003 modifié qui s'applique. Il précise que la surveillance doit être assurée par une personne titulaire de l'un des diplômes suivants : - Surveillant de Baignade (SB) - Brevet de surveillance aquatique en Polynésie française - Brevet National de Sécurité et Sauvetage Aquatique (BNSSA) - Brevet Etat d'educateur Sportif des Activités de la Natation(BEESAN) - Diplôme d'etat de Maître Nageur Sauveteur (MNS) - Brevet de surveillance aquatique en Polynésie française. " Pour les camps d'adolescents de plus de 14 ans, "les baignades doivent avoir lieu dans des conditions satisfaisantes de sécurité, à l'exclusion des zones interdites ou considérées comme dangereuses par l'autorité compétente". Les organisateurs n'ont pas l'obligation de s'attacher les services d'un surveillant de baignade. Note : L arrêté du 20 juin 2003 modifié devrait être modifié pour intégrer les nouveaux diplômes qui confèrent le titre de MNS + le Bafa qualification SB

21 Annexe III de l arrêté du 20 juin 2003 modifié - BAIGNADE Définition : " Les activités de baignade sont exclusives de toute activité aquatique faisant appel à des techniques ou matériels spécifiques (nage avec palmes, plongée subaquatique, etc.). Elles se déroulent soit dans des piscines ou baignades aménagées et surveillées, soit en tout autre lieu ne présentant aucun risque identifiable.

22 Baignade dans les ACM dans des piscines ou baignades aménagées et surveillées A - Conditions d organisation et de pratique " Le responsable du groupe doit : - signaler la présence de son groupe au responsable de la sécurité de la piscine ou de la baignade ; - se conformer aux prescriptions de ce responsable et aux consignes et signaux de sécurité ; - prévenir le responsable de la sécurité ou de l organisation des sauvetages et des secours en cas d accident. B - Encadrement " Outre l encadrement de la piscine ou de la baignade, un animateur du centre au moins doit être présent dans l eau pour cinq enfants de moins de six ans ou un animateur au moins pour huit mineurs de 6 ans et plus.

23 Baignade dans les ACM en dehors des piscines ou baignades aménagées et surveillées A - Conditions d organisation et de pratique Ces activités sont placées sous l autorité du responsable du centre et doivent répondre aux conditions suivantes : - pour les mineurs âgés de moins de douze ans, la zone de bain doit être matérialisée par des bouées reliées par un filin ; - pour les mineurs âgés de douze ans et plus, la zone de bain doit être balisée. B - Encadrement Le nombre de mineurs âgés de moins de 6 ans présents dans l eau est fonction des spécificités de la baignade sans pouvoir excéder 20. Un animateur pour cinq mineurs doit être présent dans l eau. Le nombre de mineurs âgés de 6 ans et plus présents dans l eau est fonction des spécificités de la baignade sans pouvoir excéder 40. Un animateur pour huit mineurs doit être présent dans l eau. En outre, une surveillance de l activité est assurée par une personne titulaire de l un des titres suivants : - surveillant de baignade, - brevet national de sécurité de sauvetage aquatique (BNSSA) ; - brevet d État d éducateur sportif des activités de la natation (BEESAN) ; - brevet d État d éducateur sportif de natation (BEES) ; - diplôme d État de maître nageur sauveteur (MNS). - brevet de surveillance aquatique en Polynésie française (titre ajouté par l'arrêté du 3 octobre 2005) Cette qualification n est pas exigée dans les centres de vacances et en centres de loisirs accueillant exclusivement des mineurs âgés de plus de 14 ans.

24 Test préalable à la pratique des activités aquatiques et nautiques en ACM En centre de vacances ou en centre de loisirs, la pratique des activités de canoë-kayak et disciplines associées, de descente de canyon, de ski nautique et de voile est subordonnée à la production d une attestation délivrée par : - soit une personne titulaire du titre de maître nageur sauveteur ou du brevet national de sécurité aquatique (BNSSA). - soit une personne titulaire du brevet d Etat d éducateur sportif (BEES) dans l activité nautique ou aquatique considérée ; - soit les autorités de l éducation nationale dans le cadre scolaire. " Ce document doit attester de la capacité du pratiquant à se déplacer dans l eau sans présenter de signe de panique sur un parcours de 20 mètres, avec passage sous une ligne d eau, posée et non tendue. " Le parcours est réalisé dans la partie d un bassin ou d un plan d eau d une profondeur au moins égale à 1m80. Le départ est effectué par une chute arrière volontaire, en piscine à partir d un tapis disposé sur l eau et en milieu naturel à partir d un support flottant Le parcours peut être effectué avec une brassière de sécurité sauf pour la descente en canyon.

25 La natation scolaire " Textes de référence : la circulaire n du 13 juillet 2004 modifiée est abrogée. La circulaire n du est abrogée. " La circulaire n du 7/07/2011 est applicable depuis la rentrée scolaire 2011

26 La natation scolaire " Cf diaporama spécifique

27 LE POSS Plan d organisation de la surveillance et des secours

28 Plan d organisation de la surveillance et des secours

29 Cadre réglementaire

30 Code du sport Article D La déclaration mentionnée à l'article R comporte un plan d'organisation de la surveillance et des secours qui fixe, en fonction de la configuration de l'établissement mentionné à l'article D : 1 Le nombre des personnes chargées de garantir la surveillance et le nombre des personnes chargées de les assister ; 2 Le nombre des pratiquants pouvant être admis simultanément dans l'établissement de baignade d'accès payant pour y pratiquer les activités considérées. Ce nombre est déterminé en fonction du nombre des personnes mentionnées au 1. Les ministres chargés de la sécurité civile et des sports fixent par arrêté le contenu du plan d'organisation de la surveillance et des secours.

31 Code du sport Article D Tout établissement mentionné à l'article D doit comporter, en un lieu visible de tous, une mention des diplômes et titres des personnes assurant la surveillance ainsi qu'un extrait du plan d'organisation de la surveillance et des secours. Rappel du D : Les établissements de baignade d'accès payant sont les établissements d'activités physiques et sportives mentionnés à l'article L dans lesquels sont pratiquées des activités aquatiques, de baignade ou de natation ou dans lesquels ces activités font partie de prestations de services offertes en contrepartie du paiement d'un droit d'accès, qu'il soit ou non spécifique.

32 Code du sport Paragraphe 3 : Plan d'organisation de la surveillance et des secours Article A Le plan d'organisation de la surveillance et des secours mentionné à l'article D est établi par l'exploitant de l'établissement de baignade d'accès payant. Il prend place dans l'organisation générale de la sécurité dans l'établissement. Il regroupe pour un même établissement l'ensemble des mesures de prévention des accidents liés aux activités aquatiques, de baignades et de natation et de planification des secours et a pour objectif : # de prévenir les accidents liés aux dites activités par une surveillance adaptée aux caractéristiques de l'établissement ; # de préciser les procédures d'alarme à l'intérieur de l'établissement et les procédures d'alerte des services de secours extérieurs ; # de préciser les mesures d'urgence définies par l'exploitant en cas de sinistre ou d'accident..

33 Code du sport Article A Le plan d'organisation de la surveillance et des secours, dont un exemple de présentation est proposé à l'annexe III-10, comprend l'ensemble des éléments suivants : 1 Un descriptif accompagné d'un plan d'ensemble des installations situant notamment : # les bassins, toboggans et équipements particuliers ; # les zones de surveillance ; # les postes de surveillance ; # l'emplacement des matériels de recherche, de sauvetage et de secours ; # les lieux de stockage des produits chimiques ; # les commandes d'arrêt des pompes et les organes de coupure des fluides ; # les moyens de communication intérieure et les moyens d'appel des secours extérieurs ; # les voies d'accès des secours extérieurs ; 2 Les caractéristiques des bassins et des zones d'évolution du public ; 3 L'identification du matériel de secours disponible pendant les heures d'ouverture au public ; 4 L'identification des moyens de communication dont dispose l'établissement. Il comprend également un descriptif du fonctionnement général de l'établissement, à savoir notamment : # les horaires d'ouverture au public ; # les types de fréquentation et les moments de forte fréquentation prévisibles.

34 P.O.S.S

35 Code du sport Article A En fonction des éléments mentionnés à l'article A , et pour chaque plage horaire identifiée correspondant à un même type d'organisation défini, le plan d'organisation de la surveillance et des secours détermine les modalités d'organisation de la surveillance. Il fixe ainsi le nombre et la qualification de la ou des personnes affectées à la surveillance des zones définies. Il fixe le nombre de pratiquants pouvant être admis simultanément dans l'établissement de baignade pour y pratiquer les activités considérées. Article A Le plan d'organisation de la surveillance et des secours peut prévoir l'organisation par l'exploitant d'exercices périodiques de simulation de la phase d'alarme, permettant l'entraînement des personnels aux opérations de recherche et de sauvetage.

36 Code du sport Article A Le plan d'organisation de la surveillance et des secours, partie intégrante de la déclaration mentionnée à l'article R , doit être obligatoirement connu de tous les personnels permanents ou occasionnels de l'établissement. L'exploitant doit s'assurer que ces personnels sont en mesure de mettre en application ledit plan. Article A Un extrait de ce plan est affiché dans un lieu visible de tous, notamment en bordure des bains. Les usagers doivent pouvoir, en particulier, prendre connaissance des dispositions relatives aux procédures d'alarme. A cet effet, les consignes doivent être facilement lisibles.

37 P.O.S.S

38 Les indicateurs du POSS

39 P.O.S.S

40 Concevoir le POSS

41 Obligations administratives

42 CONCLUSION

43 POSS et sécurité de l établissement

CODE DU SPORT. Activités Aquatiques. (Arrêté du 28 février 2008) Textes de loi qui régissent les activités aquatiques

CODE DU SPORT. Activités Aquatiques. (Arrêté du 28 février 2008) Textes de loi qui régissent les activités aquatiques CODE DU SPORT Activités Aquatiques (Arrêté du 28 février 2008) Textes de loi qui régissent les activités aquatiques Obligation de déclarer l'exploitant d'un établissement d'aps: Art. L322-1. Et Art L322-2.

Plus en détail

GARANTIES HYGIENES ET SECURITE

GARANTIES HYGIENES ET SECURITE GARANTIES HYGIENES ET SECURITE Établissements de natation et d activités aquatiques Sous-Section 1 Dispositions communes Paragraphe 1 Obligation de déclaration (article 1 de l'arrêté du 7 avril 1981 relatif

Plus en détail

DECLARATION DES PERSONNES DESIRANT SURVEILLER CONTRE REMUNERATION LES ACTIVITES AQUATIQUES, DE BAIGNADE OU DE NATATION

DECLARATION DES PERSONNES DESIRANT SURVEILLER CONTRE REMUNERATION LES ACTIVITES AQUATIQUES, DE BAIGNADE OU DE NATATION PREFECTURE DE LA REGION ALSACE, PREFECTURE DU BAS-RHIN B.N.S.S.A. DECLARATION DES PERSONNES DESIRANT SURVEILLER CONTRE REMUNERATION LES ACTIVITES AQUATIQUES, DE BAIGNADE OU DE NATATION Application de la

Plus en détail

La réforme des activités physiques et sportives : quel encadrement et quelles pratiques dans les accueils collectifs de mineurs (ACM)

La réforme des activités physiques et sportives : quel encadrement et quelles pratiques dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) Le 10/07/2012 La réforme des activités physiques et sportives : quel encadrement et quelles pratiques dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) Quelques explications de la JPA. - Rappel : - Les APS

Plus en détail

ASPECTS RÉGLEMENTAIRES DE LA MISE EN OEUVRE D ACTIVITÉS PHYSIQUES et SPORTIVES DANS LE CADRE DES SORTIES SCOLAIRES

ASPECTS RÉGLEMENTAIRES DE LA MISE EN OEUVRE D ACTIVITÉS PHYSIQUES et SPORTIVES DANS LE CADRE DES SORTIES SCOLAIRES ASPECTS RÉGLEMENTAIRES DE LA MISE EN OEUVRE D ACTIVITÉS PHYSIQUES et SPORTIVES DANS LE CADRE DES SORTIES SCOLAIRES DOCUMENT RÉALISÉ PAR LÉQUIPE EPS DE LA CHARENTE MARITIME 17 2004 LES SORTIES SCOLAIRES

Plus en détail

LA POLICE DES BAIGNADES

LA POLICE DES BAIGNADES Votre responsabilité et celle de la commune sont susceptibles d être engagées si vous n avez pas pris les mesures suffisantes en matière de prévention et d organisation du sauvetage pour assurer la sécurité

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DANS LES PISCINES MUNICIPALES

LA SÉCURITÉ DANS LES PISCINES MUNICIPALES Chaque année en France, les noyades sont à l origine de plus de 500 décès, 3,9 % d entre elles ont lieu dans une piscine publique (Institut de Veille Sanitaire enquête Noyades 2012). Pour faire face à

Plus en détail

L'ENSEIGNEMENT DES APS LE CADRE REGLEMENTAIRE DE L'ENSEIGNEMENT DES APS

L'ENSEIGNEMENT DES APS LE CADRE REGLEMENTAIRE DE L'ENSEIGNEMENT DES APS LE CADRE REGLEMENTAIRE DE L'ENSEIGNEMENT DES APS Le cadre général de l'enseignement contre rémunération La situation antérieure était régie par l'article 43 de la loi du 16/07/84 modifiée. Ce dernier fixait

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION SPORT ET LES DIPLÔMES

LA RÉGLEMENTATION SPORT ET LES DIPLÔMES LA RÉGLEMENTATION SPORT ET LES DIPLÔMES 1 Le sport en France Ministère des sports: code du sport, sport de haut niveau, dopage, JO, sport pour tous Direction régionale Direction départementale Mouvement

Plus en détail

Encadrement de l activité escalade

Encadrement de l activité escalade Encadrement de l activité escalade Juillet 2012 Il est difficile aujourd hui de s y retrouver dans les multiples brevets et diplômes qui permettent d encadrer l activité escalade. Ce document dresse la

Plus en détail

Code de l'action sociale et des familles

Code de l'action sociale et des familles Code de l'action sociale et des familles Partie réglementaire, livre II, titre II, chapitre VII : mineurs accueillis hors du domicile parental codifié par le décret n 2004-1136 du 21 octobre 2004 Section

Plus en détail

A Beaurainville, Madame, Monsieur,

A Beaurainville, Madame, Monsieur, Le président Sébastien VANDEVILLE Impasse de la passerelle 62990 BEAURAINVILLE 03.21.86.01.62 canoekayakbeaurainville@orange.fr A Beaurainville, Madame, Monsieur, structure. Vous avez effectué une demande

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie EXPLOITATION DE VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie EXPLOITATION DE VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 17/02/2010 N : 17.10 EXPLOITATION DE VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR La loi n 2009-888 du 22 juillet 2009 de développement et de

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE DES PISCINES ET DES BAIGNADES. réglementation, sécurité, surveillance et hygiène

GUIDE JURIDIQUE DES PISCINES ET DES BAIGNADES. réglementation, sécurité, surveillance et hygiène GUIDE JURIDIQUE DES PISCINES ET DES BAIGNADES réglementation, sécurité, surveillance et hygiène Réalisé par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Bas-Rhin édition 2013 SOMMAIRE 4 Chapitre

Plus en détail

Colloque du CDOS 21 février 2013

Colloque du CDOS 21 février 2013 Protection des mineurs Colloque du CDOS 21 février 2013 Quelques principes fondamentaux Un mineur ne peut souscrire aucun contrat en son nom Il est représenté dans tout acte de la vie civile par son responsable

Plus en détail

Mardi 22 avril 18 h à la maison des sports

Mardi 22 avril 18 h à la maison des sports La réglementation applicable aux clubs de plage (code du sport DDCS) Mardi 22 avril 18 h à la maison des sports Le club de plage est un établissement d activités physiques et sportives (APS): Qu est ce

Plus en détail

Bre vet Nat ional de Sécurité et Sauvetage Aquatique

Bre vet Nat ional de Sécurité et Sauvetage Aquatique Bre vet Nat ional de Sécurité et Sauvetage Aquatique PREFACE Le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique a été créé en 1977, pour que son titulaire puisse assurer la surveillance des baignades

Plus en détail

ARRETE. objet : REGLEMENT INTERIEUR DE LA PISCINE MUNICIPALE DE FEYZIN

ARRETE. objet : REGLEMENT INTERIEUR DE LA PISCINE MUNICIPALE DE FEYZIN VU le Code Général des Collectivités Locales, et notamment les articles L 2211-1 et 2212-1 et suivants, et art. L. 2121-29 CGCT si approuvé par décision VU le Code de la Santé Publique, vu le Code du sport,

Plus en détail

EXTRAIT DU CODE DU SPORT : REGLEMENTATION DES BAIGNADES ET PISCINES OUVERTES AU PUBLIC

EXTRAIT DU CODE DU SPORT : REGLEMENTATION DES BAIGNADES ET PISCINES OUVERTES AU PUBLIC EXTRAIT DU CODE DU SPORT : REGLEMENTATION DES BAIGNADES ET PISCINES OUVERTES AU PUBLIC Partie Législative : Dispositions relatives aux baignades et piscines ouvertes au public Article L. 322-7 Toute baignade

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE DANS L ORGANISATION DE BAIGNADES

GUIDE JURIDIQUE DANS L ORGANISATION DE BAIGNADES PRÉFET DE TARN-ET-GARONNE GUIDE JURIDIQUE DANS L ORGANISATION DE BAIGNADES Les baignades, organisées par des collectivités locales ou par des personnes privées, quelles soient surveillées ou non, présentent

Plus en détail

G1204 - Éducation en activités sportives

G1204 - Éducation en activités sportives Appellations Animateur sportif / Animatrice sportive Assistant éducateur / Assistante éducatrice d'activités sportives Cadre technique sportif / sportive Chef de bassin Coach sportif Conseiller sportif

Plus en détail

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS

LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS LES RESPONSABILITES DES DIRIGEANTS ASSOCIATIONS IVES LOI DE 1901 & CODE DU Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association Version consolidée au 24 mars 2012 ARTICLE 1 L ' A S S O C I AT I O

Plus en détail

Les stages sportifs. L'organisateur d'un tel stage devra procéder à certaines formalités :

Les stages sportifs. L'organisateur d'un tel stage devra procéder à certaines formalités : Les stages sportifs Stages sportifs avec hébergement Les stages sportifs accueillant des mineurs hors du domicile parental relèvent de la réglementation des centres de vacances, dès l'instant où ils sont

Plus en détail

Ces différents titres excluent toute activité d entraînement ou d approfondissement d une discipline sportive. DEUG STAPS

Ces différents titres excluent toute activité d entraînement ou d approfondissement d une discipline sportive. DEUG STAPS 0. Vie associative Equivalences et autorisations accordées aux diplômés "STAPS" Les diplômes ouvrant droit à l encadrement des A.P.S, dans la mesure où son détenteur a procédé à la déclaration obligatoire

Plus en détail

Réglementation sportive à destination des collectivités organisant des Activités Physiques et Sportives (APS). DDCS des Côtes d Armor.

Réglementation sportive à destination des collectivités organisant des Activités Physiques et Sportives (APS). DDCS des Côtes d Armor. Réglementation sportive à destination des collectivités organisant des Activités Physiques et Sportives (APS). DDCS des Côtes d Armor. Juin 2014 Votre collectivité est-elle un établissement d Activités

Plus en détail

Tableau synoptique des prérogatives et des conditions d'encadrement en canoë-kayak

Tableau synoptique des prérogatives et des conditions d'encadrement en canoë-kayak Qualifications actives délivrées par le Ministère chargé des Sports ouvrant droit à l'encadrement du canoë-kayak contre rémunération NIVEAU I BEES 3 Brevet d'etat d'educateur Sportif 3ème degré option

Plus en détail

1 - Autorisation parentale pour la participation à l'événement Art'n Sports.

1 - Autorisation parentale pour la participation à l'événement Art'n Sports. A compléter par le représentant légal et à transmettre au Collège 1 - Autorisation parentale pour la participation à l'événement Art'n Sports. Je soussigné(e) Nom Prénom Père Mère autre, (à préciser) Adresse

Plus en détail

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

DECLARATION DES PERSONNES DESIRANT EXPLOITER UN ETABLISSEMENT MENTIONNÉ A L'ARTICLE L. 322-2 DU CODE DU SPORT

DECLARATION DES PERSONNES DESIRANT EXPLOITER UN ETABLISSEMENT MENTIONNÉ A L'ARTICLE L. 322-2 DU CODE DU SPORT n 12698*01 DECLARATION DES PERSONNES DESIRANT EXPLOITER UN ETABLISSEMENT MENTIONNÉ A L'ARTICLE L. 322-2 DU CODE DU SPORT Application de l article L. 322-3 du code du sport, du décret n 93-1101 du 3 septembre

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. Les piscines. Sommaire. Objectifs. Avant-propos

Les Fiches Pratiques. Les piscines. Sommaire. Objectifs. Avant-propos Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Bourgogne Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Côte d Or Sommaire Avant-propos p.1 Définition d une piscine p.2

Plus en détail

BREVET NATIONAL DE SÉCURITE ET DE SAUVETAGE AQUATIQUE (BNSSA)

BREVET NATIONAL DE SÉCURITE ET DE SAUVETAGE AQUATIQUE (BNSSA) PRÉFET DE LA NIÈVRE SIDPC Service interministériel de défense et de protection civiles DDCSPP Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations BREVET NATIONAL DE SÉCURITE

Plus en détail

Les établissements d Activités Physiques et Sportives

Les établissements d Activités Physiques et Sportives Les établissements d Activités Physiques et Sportives Version oct.2009 1 Définition Établissement pratiquant une ou plusieurs activités physiques et sportives Concerne structures commerciales ou associatives

Plus en détail

Le Titre de Psychologue Textes officiels :

Le Titre de Psychologue Textes officiels : Le Titre de Psychologue Textes officiels : Loi 85-772 25 Juillet 1985. Loi portant diverses dispositions d ordre social. Article 44 En vigueur Modifié par Ordonnance 2005-1040 2005-08-26 art. 7 1 JORF

Plus en détail

Directive concernant les mesures de sécurité pour les activités aquatiques dans le cadre scolaire

Directive concernant les mesures de sécurité pour les activités aquatiques dans le cadre scolaire DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE SERVICE DE L'ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Directive concernant les mesures de sécurité pour les activités aquatiques dans le cadre scolaire Scolarité obligatoire

Plus en détail

Paris le 8 JUILLET 2003

Paris le 8 JUILLET 2003 Paris le 8 JUILLET 2003 Direction de la Jeunesse, de l Education Populaire et de la Vie Associative Sous-direction des Politiques de Jeunesse Bureau des Centres de Vacances et de Loisirs Affaire suivie

Plus en détail

EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25

EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25 EXTRAIT DU CODE DU SPORT ARTICLES R. 331-6 à R. 331-17-2, A. 331-1 à A.331-4, A331-24 et A.331-25 Article R331-6 Les manifestations sportives qui constituent des épreuves, courses ou compétitions comportant

Plus en détail

DOSSIER BNSSA 2014/2015 Brevet National de Sécurité et

DOSSIER BNSSA 2014/2015 Brevet National de Sécurité et FORMATIONS SECOURISME PSC 1 Prévention Secours Civiques Niveau 1 PSE 1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE 2 Premiers Secours en Equipe Niveau 2 SST Sauveteur Secouriste du Travail MNPS Monitorat National

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique Décret n [xxx] du [xxx] modifiant le décret n 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l'hygiène et à la

Plus en détail

Dossier inscription au BNSSA

Dossier inscription au BNSSA Hendaye Sauvetage Côtier Centre Nautique Baie Txingudi 64 700 Hendaye hendaye.sauvetage.cotier@orange.fr contact : Bixente 06.76.24.15.29. Dossier inscription au BNSSA 1/Les épreuves 2/ Fiche de Renseignements

Plus en détail

LOI 311.11 d'application du Code pénal suisse (LVCP)

LOI 311.11 d'application du Code pénal suisse (LVCP) Adopté le 26.11.1973, entrée en vigueur le 01.01.1974 - Etat au 01.01.2007 (abrogé) LOI 311.11 d'application du Code pénal suisse (LVCP) du 26 novembre 1973 LE GRAND CONSEIL DU CANTON DE VAUD vu le projet

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE SCOLAIRE A L ETRANGER 1 ER DEGRE

DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE SCOLAIRE A L ETRANGER 1 ER DEGRE DIVISION DE LA VIE DE L ELEVE Centre Administratif Départemental 67/77 avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie 90 Nanterre Cedex 0 40 97 5 7 Fax : 0 40 97 5 DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE SCOLAIRE A L

Plus en détail

ADOPTE TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. CHAPITRE I - Champ d'application

ADOPTE TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. CHAPITRE I - Champ d'application DÉLIBÉRATION N 99-71 APF du 11 mai 1999 portant réglementation et contrôle des centres de vacances ou de placement de vacances avec hébergement modifiée par la délibération n 2001-30 APF du 15 février

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité

Plus en détail

Sélection : du 16 au 20 juin 2014 Formation : du 1 er septembre 2014 au 30 juin 2015. 24 heures Du 15 au 17 janvier 2014

Sélection : du 16 au 20 juin 2014 Formation : du 1 er septembre 2014 au 30 juin 2015. 24 heures Du 15 au 17 janvier 2014 FORMATIONS PROGRAMMEES EN 2014 PAR L INSTITUT DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE LA POLYNESIE FRANÇAISE INSCRIPTIONS PROGRAMMATION CONDITIONS D ACCES OBSERVATIONS FORMATIONS PROFESSIONNELLES - CENTRE DE FORMATION

Plus en détail

Renseignements : CREPS du Centre 02 48 48 06 07-02 48 48 06 19

Renseignements : CREPS du Centre 02 48 48 06 07-02 48 48 06 19 Date limite d'incription... : 24 sept. 2010 Exigences préalables à l'entrée en formation... : 18 oct. 2010 Sélections... : du 19 au 21 oct. 2010 Positionnement... : du 15 au 19 nov. 2010 Début de formation...

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

LES FORMATIONS DANS L ANIMATION ET LE SPORT DANS L AIN

LES FORMATIONS DANS L ANIMATION ET LE SPORT DANS L AIN BUREAU INFORMATION JEUNESSE 4 Bis Boulevard De Brou 01000 BOURG EN BRESSE Tel 04 74 24 69 49 Mail bij@mife01.org Site Internet http://bijbourg.free.fr 2009-2010 LES FORMATIONS DANS L ANIMATION ET LE SPORT

Plus en détail

Déclarer un Accueil Collectif de Mineurs (ACM)

Déclarer un Accueil Collectif de Mineurs (ACM) Préfet des Hautes-Alpes Déclarer un Accueil Collectif de Mineurs (ACM) Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Juillet 2014 Définition d un ACM Le champ d'application

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. Les piscines. Sommaire. Objectifs. Avant-propos. Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d Or

Les Fiches Pratiques. Les piscines. Sommaire. Objectifs. Avant-propos. Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d Or Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d Or www.cote-dor.gouv.fr Sommaire Avant-propos p.1 Définition d une piscine p.2 Les pouvoirs de police du maire p.2 Les déclarations p 3 Les

Plus en détail

Le point sur... les sorties scolaires.

Le point sur... les sorties scolaires. Inspection de l Éducation Nationale Circonscription d Avion CPC EPS Alain Bogart Le point sur... les sorties scolaires. 1- Quatre catégories de sorties: Les sorties de proximité occasionnelles ou régulières:

Plus en détail

DDJS des Ardennes N 04 Avril 2007

DDJS des Ardennes N 04 Avril 2007 DDJS des Ardennes N 04 Avril 2007 Emmanuelle OUDOT Avant propos.p.1 Obligations liées à l exploitation d un EAPS....p.2 Nomenclature des embarcations..p.3 Documents obligatoires....p.3 Affichage supplémentaire....p.3

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES.

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. LE PREMIER MINISTRE, Sur Rapport du Ministre du Commerce, de L'Artisanat et du Tourisme VU La constitution du 20 Juillet

Plus en détail

LE TEMPS PERISCOLAIRE ORGANISATION ET REGLEMENTATION

LE TEMPS PERISCOLAIRE ORGANISATION ET REGLEMENTATION LE TEMPS PERISCOLAIRE ORGANISATION ET REGLEMENTATION QU'EST-CE QUE LE TEMPS PÉRISCOLAIRE? Le temps périscolaire est constitué des heures qui précèdent et suivent la classe durant lesquelles un encadrement

Plus en détail

ETUDES et DIPLOMES PREROGATIVES PROFESSIONNELLES

ETUDES et DIPLOMES PREROGATIVES PROFESSIONNELLES Possibilités offertes aux étudiants STAPS au regard de la réglementation des examens du BEES, des fonctions d animation de l'enseignement rémunéré des APS Textes de référence : Code du sport notamment

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Brevet Professionnel Jeunesse Education Populaire et Sports Activités nautiques, Canoë-kayak Tests de Vérification des Exigences Préalables à l entrée en formation: 3 au 7 octobre

Plus en détail

Code de l'action sociale et des familles

Code de l'action sociale et des familles Code de l'action sociale et des familles Partie réglementaire, livre II, titre II, chapitre VII : mineurs accueillis hors du domicile parental codifié par le décret n 2004-1136 du 21 octobre 20 04 modifié

Plus en détail

La règlementation des activités physiques et sportives organisées dans le cadre des accueils de loisirs, des séjours de vacances et des accueils de

La règlementation des activités physiques et sportives organisées dans le cadre des accueils de loisirs, des séjours de vacances et des accueils de La règlementation des activités physiques et sportives organisées dans le cadre des accueils de loisirs, des séjours de vacances et des accueils de scoutisme. 1 LA REGLEMENTATION DES ACTIVITES PHYSIQUES

Plus en détail

FORMATIONS AUX METIERS DU SPORT 2014/2015

FORMATIONS AUX METIERS DU SPORT 2014/2015 Cohésion Sociale FORMATIONS AUX METIERS DU SPORT 2014/2015 LE SERVICE PUBLIC DE FORMATION JEUNESSE ET SPORTS EN LIMOUSIN Structure Associée de Formation (SAF 87) Pôle Formation, Diplôme, Emploi e-mail

Plus en détail

fiche apser natation 2011.doc LES ACTIVITES AQUATIQUES LA NATATION

fiche apser natation 2011.doc LES ACTIVITES AQUATIQUES LA NATATION LES ACTIVITES AQUATIQUES LA NATATION Une activité physique et sportive à encadrement renforcé Date de publication : novembre 2011 Textes de référence : - Circulaire du 21-09 99 : BOEN n 7 Hors Série du

Plus en détail

LA POLICE DES BAIGNADES

LA POLICE DES BAIGNADES La police des baignades exercée par le maire résulte, d une part, de son pouvoir de police administrative et, d autre part, de la police spéciale des baignades et des activités nautiques. A ce titre, il

Plus en détail

Réglementation, Sécurité, Surveillance, Hygiène - Baignades accès payant / Accès gratuit - page 1

Réglementation, Sécurité, Surveillance, Hygiène - Baignades accès payant / Accès gratuit - page 1 Réglementation, Sécurité, Surveillance, Hygiène - Baignades accès payant / Accès gratuit - page 1 SOMMAIRE Chapitre I. LES DIFFERENTES NOTIONS DE BAIGNADES... p.4 A. Les endroits où la baignade est interdite....p.4

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CHAMBRE FUNÉRAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CHAMBRE FUNÉRAIRE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CHAMBRE FUNÉRAIRE ARTICLE 1 : La chambre funéraire Zone artisanale de l'ayguette a été autorisée par arrêté du Préfet du Vaucluse en date du 20 mai 2003. La vérification de conformité,

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE NATATION LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

FEDERATION FRANCAISE DE NATATION LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE La validation des acquis de l expérience 1 - LE CADRE REGLEMENTAIRE C est la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 qui institue et définit la notion de la validation des acquis de l expérience

Plus en détail

Présentation des formations BNSSA et SB 2015/2016 Lundi 12 septembre 2015 Page 1

Présentation des formations BNSSA et SB 2015/2016 Lundi 12 septembre 2015 Page 1 Formations BNSSA et BSB 2015/2016 Page 1 Le BNSSA 100h dont 35h pour le PSE1 5h pour la réglementation ± 60h pour l entraînement Le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique permet de surveiller

Plus en détail

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012)

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX (Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Missions Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d'emplois

Plus en détail

Guide du Brevet de Surveillant de Baignade

Guide du Brevet de Surveillant de Baignade Guide du Brevet de Surveillant de Baignade Document à l attention des acteurs de la formation fédérale Surveillant de Baignade 1 EDITO A l aube de cette nouvelle saison 2010-2011, le GUIDE du SURVEILLANT

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. La Voile. Sommaire. Objectifs. Direction Régionale Jeunesse et Sports de BOURGOGNE. Avant-Propos

Les Fiches Pratiques. La Voile. Sommaire. Objectifs. Direction Régionale Jeunesse et Sports de BOURGOGNE. Avant-Propos Sommaire Direction Régionale Jeunesse et Sports de BOURGOGNE http://www.bourgogne.jeunesse-sports.gouv.fr Les Fiches Pratiques Avant-propos p.1 Nomenclature des embarcations p.2 Documents obligatoires

Plus en détail

SEJOURS SPECIFIQUES SPORTIFS. Nouvelles dispositions réglementaires

SEJOURS SPECIFIQUES SPORTIFS. Nouvelles dispositions réglementaires Les Accueils avec Hébergement et Sans Hébergement SEJOURS SPECIFIQUES SPORTIFS Nouvelles dispositions réglementaires Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports de Meurthe et Moselle

Plus en détail

Les prérogatives professionnelles des diplômes du DEUG et de la Licence Entrainement Sportif délivrés par l UFR STAPS de l Université Montpellier 1

Les prérogatives professionnelles des diplômes du DEUG et de la Licence Entrainement Sportif délivrés par l UFR STAPS de l Université Montpellier 1 Les prérogatives professionnelles des diplômes du DEUG et de la Licence Entrainement Sportif délivrés par l UFR STAPS de l Université Montpellier 1 Introduction Ce document doit vous accompagner dans vos

Plus en détail

REGIME JURIDIQUE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE

REGIME JURIDIQUE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE REGIME JURIDIQUE DE S SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE S SPORTIVES QUI NE SONT SOUMISES NI A AUTORISATION, NI A DECLARATION : Il résulte des dispositions de l'article R 331-6 du code du sport que ne rentrent

Plus en détail

Le 28 MAI 2011 à LA CHAPELLE-SUR-ERDRE

Le 28 MAI 2011 à LA CHAPELLE-SUR-ERDRE REGLEMENT INTERIEUR DE LA JOURNEE SPORTS & HANDICAP «HANDI CHAP» Le 28 MAI 2011 à LA CHAPELLE-SUR-ERDRE 2 pôles d activités : Complexe sportif de la COUTANCIERE et Base nautique de la GRIMAUDIERE 1 NOM

Plus en détail

CATALOGUE GENERAL DES FORMATIONS

CATALOGUE GENERAL DES FORMATIONS SOCIETE NATIONALE DE SAUVETAGE EN MER Centre de Formation et d Intervention de LYON Bateau «Le PACHA» Situé Face au 10, Avenue Leclerc 69 007 LYON contact@snsmlyon.fr Tél : 04 72 72 96 60 CATALOGUE GENERAL

Plus en détail

REGLEMENTATION ET ARTS MARTIAUX REGLEMENTATION ET ARTS MARTIAUX. Point sur la situation administrative des fédérations. Situation au 12 avril 2007

REGLEMENTATION ET ARTS MARTIAUX REGLEMENTATION ET ARTS MARTIAUX. Point sur la situation administrative des fédérations. Situation au 12 avril 2007 DIRECTION REGIONALE ET DEPARTEMENTALE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE PROVENCE - ALPES - COTE D AZUR REGLEMENTATION ET ARTS MARTIAUX Situation au 12 avril 2007 Point sur la situation administrative des

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

N 117 SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ BAR LE SÉNAT. modifiant certaines dispositions cm Code- dé la santé

N 117 SENAT PROJET DE LOI MODIFIÉ BAR LE SÉNAT. modifiant certaines dispositions cm Code- dé la santé PROJET DE LOI adopté le 29 juin 1980 N 117 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1979-1980 PROJET DE LOI MODIFIÉ BAR LE SÉNAT modifiant certaines dispositions cm Code- dé la santé publique relatives à l'exercice

Plus en détail

Avril 2004. Education à l Environnement et Réglementation. Pour une démarche incitative

Avril 2004. Education à l Environnement et Réglementation. Pour une démarche incitative Avril 2004 Education à l Environnement en CENTRE de VACANCES et de LOISIRS (CVL) et Réglementation Pour une démarche incitative Développer l éducation à l environnement dans le respect de la réglementation

Plus en détail

- 25 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER.

- 25 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER. - 25 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage Proposition de loi tendant à promouvoir l autopartage CHAPITRE 1 ER TITRE I ER DÉFINITION DE L AUTOPARTAGE DÉFINITION DE

Plus en détail

Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation

Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation 0 Réglementation en matière d encadrement, d enseignement et d animation La Fédération Française de Course d Orientation organise régulièrement la formation de ses cadres pour donner à chacun les compétences

Plus en détail

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives Section 3 Etablissements qui organisent

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 DÉCEMBRE 2003 2003/3336 - ACTUALISATION DES TARIFS D'ENTRÉE DANS LES PISCINES MUNICIPALES DE LA VILLE DE LYON À COMPTER DU 1ER JANVIER 2004 (DIRECTION DES SPORTS) Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ;

Vu la Constitution, notamment ses articles 119, 120, 122 et 126 ; Loi n 04-16 du 27 Ramadhan 1425 correspondant au 10 novembre 2004 modifiant et complétant la loi n 01-14 du 29 Joumada El Oula 1422 correspondant au 19 août 2001 relative à l'organisation, la sécurité

Plus en détail

SESSION BNSSA Février Avril 2013 DOSSIER D INSCRIPTION:

SESSION BNSSA Février Avril 2013 DOSSIER D INSCRIPTION: SESSION BNSSA Février Avril 2013 DOSSIER D INSCRIPTION: Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique Photo Je désire m inscrire au BNSSA (prix 550 ) J ai besoin de passer le PSC1 (ex AFPS) (fiche

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE TRANSPORT DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR LES CHAUFFEURS DE VTC POINTS PRINCIPAUX

LES ENTREPRISES DE TRANSPORT DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR LES CHAUFFEURS DE VTC POINTS PRINCIPAUX LES ENTREPRISES DE TRANSPORT DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR LES CHAUFFEURS DE VTC POINTS PRINCIPAUX DEFINITION Les entreprises de transport de tourisme avec chauffeur mettent à la disposition des personnes,

Plus en détail

REGLEMENTATION SCOLAIRE

REGLEMENTATION SCOLAIRE REGLEMENTATION SCOLAIRE A DOCUMENT DE REFERENCE : LA CIRCULAIRE N 2004-139 DU 13 JUILLET 2004. B REGLES GENERALES DE SECURITE ET D ORGANISATION SPECIFIQUES A LA PISCINE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES - Encadrement

Plus en détail

Extraits du code du sport Partie réglementaire - Arrêtés. Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives

Extraits du code du sport Partie réglementaire - Arrêtés. Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives Extraits du code du sport Partie réglementaire - Arrêtés Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives Capitre II Garanties d hygiène et de sécurité Section 3 Etablissements

Plus en détail

Ce règlement vaut pour tous, afin que chacun puisse trouver ce qu'il recherche : détente, loisirs ou sport dans les meilleures conditions.

Ce règlement vaut pour tous, afin que chacun puisse trouver ce qu'il recherche : détente, loisirs ou sport dans les meilleures conditions. Espace aquatique Avant propos Le centre aquatique AQUALONNE ainsi que ses installations ont été conçus afin d assurer confort et sécurité à ses usagers. Le comportement des usagers est essentiel pour la

Plus en détail

REGLEMENTATION DES BAIGNADES

REGLEMENTATION DES BAIGNADES REGLEMENTATION DES BAIGNADES Guide commun aux 4 départements de la Champagne-Ardenne Ardennes/ Aube/ Haute-Marne/Marne 2013 1 Mise à jour le 27 Mai 2013 INTRODUCTION Ce guide a été rédigé sous l'égide

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS 23/07/2012 Le transport routier public de voyageurs est réglementé par le décret n 85-891 du 16 août 1985 modifié par décret du 28 décembre 2011 et relatif aux transports

Plus en détail

Bienvenue à la Réunion d information des Accueils Collectifs de Mineurs du Puy de Dôme. Vendredi 7 juin 2013. DDCS du Puy de Dôme, 07/06/13

Bienvenue à la Réunion d information des Accueils Collectifs de Mineurs du Puy de Dôme. Vendredi 7 juin 2013. DDCS du Puy de Dôme, 07/06/13 Bienvenue à la Réunion d information des Accueils Collectifs de Mineurs du Puy de Dôme Vendredi 7 juin 2013 Aménagement des rythmes éducatifs Intervention de Madame Véronique SERVE, responsable des aides

Plus en détail

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS FICHE THEMATIQUE n 1 LE COORDONNATEUR 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR 1.1. Dans quels cas le recours à un coordonnateur est il obligatoire? 1.1.1. Les dispenses de coordonnateur

Plus en détail

Impact de la réglementation incendie 2009 dans les ERP sportifs

Impact de la réglementation incendie 2009 dans les ERP sportifs Narbonne 26 septembre 2013 Impact de la réglementation incendie 2009 dans les ERP sportifs Debusschère Vincent Chef du service des sports - Bordeaux Andiiss National Impact de la nouvelle réglementation

Plus en détail

Règlement d administration intérieure de la Piscine communale de Herstal.

Règlement d administration intérieure de la Piscine communale de Herstal. Chapitre 1 - Introduction Article 1. Pour l application du présent règlement, on entend par : 1. Piscine communale : Piscine de la Ville de Herstal située rue Large Voie 74 à 4040 Herstal. Hormis la cafétéria,

Plus en détail

Commission de suivi de site STORENGY

Commission de suivi de site STORENGY Commission de suivi de site STORENGY Réunion du 8 octobre 2014 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Rhône-Alpes www.developpement-durable.gouv.fr Plan 1- Rappel des objectifs

Plus en détail

1 Etre âgé de seize ans minimum, ou de quinze ans dans le cadre de l'apprentissage dit anticipé de la conduite mentionné à l'article R.

1 Etre âgé de seize ans minimum, ou de quinze ans dans le cadre de l'apprentissage dit anticipé de la conduite mentionné à l'article R. Modification du code de la route suite au décret n 2015 1537 du 25 novembre 2015 portant diverses dispositions relatives à la formation à la conduite et à la sécurité routière Entrée en vigueur : le texte

Plus en détail

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Pour faciliter lecture, les textes nouveaux ou ajouts à des textes existants figurent en bleu, les suppressions en rouge. Les textes en noir ne

Plus en détail

Règlementation sportive

Règlementation sportive Règlementation sportive Le code du sport crée en 2006 regroupe des textes législatifs (lois) et règlementaires (décrets et arrêtés) qui encadrent la pratique sportive. Etablissement d activités physiques

Plus en détail

DISPOSITIONS DU CODE DU SPORT RELATIVES AUX AGENTS SPORTIFS

DISPOSITIONS DU CODE DU SPORT RELATIVES AUX AGENTS SPORTIFS DISPOSITIONS DU CODE DU SPORT RELATIVES AUX AGENTS SPORTIFS CODE DU SPORT (Partie Législative) Chapitre II : Sport Professionnel [ ] Article L222-5 L'article L. 7124-9 du code du travail s'applique aux

Plus en détail

INSTRUCTION DE SECURITE SAFETY INSTRUCTION. Issued by: TIS/DI Date de publication: 1998 Original: français VISITES DES INSTALLATIONS DU CERN

INSTRUCTION DE SECURITE SAFETY INSTRUCTION. Issued by: TIS/DI Date de publication: 1998 Original: français VISITES DES INSTALLATIONS DU CERN CERN INSTRUCTION DE SECURITE SAFETY INSTRUCTION Edms 335810 TIS IS 44 Issued by: TIS/DI Date de publication: 1998 Original: français VISITES DES INSTALLATIONS DU CERN 1 BASE JURIDIQUE La présente Instruction

Plus en détail