Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement"

Transcription

1 Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012

2 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) 2 - Evolution du Marché Financier Régional (MFR) 3- Positionnement de la BRVM parmi les Bourses africaines 4 - Orientations et actions stratégiques de la BRVM

3 Présentation de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR)

4 1- Présentation de la BRVM et du DC/BR 1.1 Statuts, Répartition du capital et Missions STRUCTURES BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DEPOSITAIRE CENTRAL / BANQUE DE REGLEMENT Statuts Institutions Financières Spécialisées constituées sous forme de Sociétés Anonymes Répartition du capital SGI et divers privés Institutions Financières Régionales États de l UEMOA Missions Cotation des valeurs mobilières et détermination du prix selon l offre et la demande; Animation du marché boursier; Diffusion de l information Boursière; Promotion du marché. Conservation dématérialisée des titres; Circulation des titres; Dénouement des transactions par un système de compensation centralisé; Gestion du fonds de garantie du marché.

5 1- Présentation de la BRVM et du DC/BR 1.2 Architecture de la BRVM La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) comprend trois marchés : Marché des Actions; Marché des Obligations; Marché des droits. Le marché des actions de la BRVM est composé de deux compartiments : 1 er compartiment; 2 e compartiment.

6 1- Présentation de la BRVM et du DC/BR 1.3 Présentation des émetteurs de la BRVM EMETTEURS Données au 31/10/2012 NOMBRE TOTAL Secteur- Industrie 12 entreprises Secteur- Services Publics 4 entreprises Marché des Actions Secteur- Finances Secteur- Transport 8 entreprises 2 entreprises 37 sociétés cotées Secteur- Agriculture 4 entreprises Secteur- Distribution 6 entreprises Autres Secteurs 1 entreprise Marché des Obligations 28 lignes obligataires

7 1- Présentation de la BRVM et du DC/BR 1.4 Présentation des adhérents du DC/BR AFFILIES Données au 31/10/2012 NOMBRE TOTAL Emetteurs SGI Actions Cotées 37 Actions non Cotées 2 Obligations Cotées 28 Obligations non Cotées 14 Bénin 4 Burkina Faso 2 Côte d'ivoire 10 Mali 1 Niger 1 Sénégal 2 Togo BTCC 6 Total Affiliés 108

8 Evolution du Marché Financier Régional (MFR)

9 Millions 2- Evolution du MFR 2.1 Au titre du marché primaire (1/2) Plus de 240 opérations autorisées sur le marché primaire depuis 1998 Ventilation des ressources levées sur le marché primaire de 1998 au 31/10/ Emprunt des Etats: 1 351,7 milliards de FCFA (49,51%) Emprunt des entités publiques et privées: 824,1 milliards de FCFA (30,18%) Offres publiques sur actions: 546,6 milliards de FCFA (20,02%) Placements étrangers: 7,8 milliards de FCFA (0,29%) 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4, De 1998 au 31 octobre 2012, 2 730,28 milliards de FCFA ont été levés sur le marché primaire.

10 2- Evolution du MFR 2.1 Au titre du marché primaire (2/2) Plus de 100 opérations autorisées sur le marché primaire depuis 2007 Ventilation des ressources levées sur le marché primaire de 2007 au 31/10/2012 Offres publiques sur actions: 457,1 milliards de FCFA (26,70%) Placements étrangers: 3,38 milliards de FCFA (0,20%) Emprunt des entités publiques et privées: 316,2 milliards de FCFA (18,47%) Emprunt des Etats: 935,4 milliards de FCFA (54,64%) De 2007 au 31 octobre 2012, 1 712,15 milliards de FCFA ont été levés sur le marché primaire.

11 2- Evolution du MFR 2.2 Au titre du marché secondaire (1/6) Indices BRVM 10 et BRVM Composite (1/2) ,85 104,88 161,76 148,36 0 BRVM 10 BRVM Composite Les indices BRVM 10 et BRVM Composite affichaient 103,85 points et 104,88 points au démarrage des activités de la Bourse Régionale contre respectivement 161,76 points et 148,36 points au 31 octobre 2012, soient des progressions respectives de 55% et 41%.

12 2- Evolution du MFR 2.2 Au titre du marché secondaire (2/6) Indices BRVM 10 et BRVM Composite (2/2) ,85 Crise financière internationale 199,45 Crise politique ivoirienne 161,76 148, oct.-12 BRVM 10 BRVM Composite De 2007 à 2009: baisse des indices BRVM 10 (-36%) et BRVM Composite (-33%) due à l effondrement, en 2007, du marché américain des prêts hypothécaires à risque (subprimes); De 2010 à 2011: baisse des indices BRVM 10 (-13%) et BRVM Composite (-12%) due à la crise ivoirienne.

13 Milliards 2- Evolution du MFR 2.2 Au titre du marché secondaire (3/6) Capitalisation boursière : Marché des Actions milliards de FCFA milliards de FCFA Capitalisation boursière du marché des actions Crise financière internationale Crise politique ivoirienne 2 807, 7 milliards de FCFA , 9 milliards de FCFA La capitalisation boursière du marché des actions est passée de milliards de FCFA en 1998 à milliards de FCFA au 31 octobre 2012, soit une progression de plus de 220 % depuis le démarrage des activités de la Bourse.

14 Milliards 2- Evolution du MFR 2.2 Au titre du marché secondaire (4/6) Capitalisation boursière : Marché des Obligations ,3 milliards de FCFA Capitalisation boursière du marché des Obligations milliards de FCFA 0 La capitalisation boursière du marché des obligations est passée de 83 milliards de FCFA en 1999 à 852 milliards de FCFA au 31 octobre 2012, soit une progression de plus de 900 %. Au 31 octobre 2012, la capitalisation boursière totale de la BRVM affiche milliards de FCFA.

15 Milliards 2- Evolution du MFR 2.2 Au titre du marché secondaire (5/6) Valeurs des transactions ,49 milliards de FCFA ,6 milliards de FCFA 0 Valeurs des transactions (en FCFA) La valeur des transactions de la BRVM s affichait à 10,6 milliards de FCFA en 1998 contre 123,49 milliards de FCFA au 31 octobre 2012, soit une hausse de plus de %. En quatorze (14) années d activité, la BRVM a servi d interface à des transactions d une valeur totale de plus de milliards de FCFA.

16 2- Evolution du MFR 2.2 Au titre du marché secondaire (6/6) Volume et Valeurs des transactions Evolution du volume et de la valeur des transactions milliards de FCFA ,48 milliards de FCFA Crise financière internationale 111,28 milliards de FCFA Crise politique ivoirienne ,49 milliards de FCFA oct Volume échangé (en millions de titres) Valeur des échanges (en milliards de FCFA) De 2007 au 31 octobre 2012, la BRVM a permis d échanger 171,57 millions de titres, pour un montant de 745,78 milliards de FCFA.

17 2- Evolution du MFR 2.3 Au titre du DC/BR (1/2) Actifs sous conservation du DC/BR au 31/10/2012 Obligations cotées : 852 milliards de FCFA (19%) Obligations non cotées : 56 milliards de FCFA (1%) Actions non cotées : 550 millions de FCFA (0%) Actions cotées : milliards de FCFA (80%) Les actifs sous conservation du DC/BR s affichent à milliards de FCFA au 31 octobre 2012, contre milliards de FCFA au 31 décembre 2011, soit une progression de 13 %.

18 Milliards 2- Evolution du MFR 2.3 Au titre du DC/BR (2/2) Evènements Sur Valeurs (ESV) au 31/10/ Dividendes (77 milliards de FCFA) Remboursement d'obligations cotées (96 milliards de FCFA) Intérêts sur obligations cotées (38 milliards de FCFA) Intérêts sur obligations non cotées (3 milliards de FCFA) 31-oct.-12 Remboursement d'obligations non cotées (14 milliards de FCFA) Le DC/BR a exécuté, du 2 janvier au 31 octobre 2012, 78 ESV pour un montant total de 228,7 milliards de FCFA.

19 Milliards 2- Evolution du MFR 2.4 Capitalisation boursière en pourcentage du PIB de l UEMOA Capitalisation boursière totale de la BRVM en pourcentage du PIB de l UEMOA 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 0,000 5% Capitalisation boursière en % du PIB de l UEMOA % 11% 18% 16% 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% PIB de l'uemoa Capitalisation Boursière Totale Le poids boursier de la BRVM est en hausse depuis le démarrage de ses activités. A titre indicatif, sa capitalisation boursière totale en pourcentage du PIB de l UEMOA affichait 11 % en 2010 contre 5 % en 2000, soit une progression de 6 points; en passant par un sommet de 16 % en Au 31 décembre 2010, les capitalisations boursières en pourcentage du PIB du Ghana, de la Tunisie, de la France, de la Chine et des Etats Unis affichaient respectivement 11 %, 24,11 %, 75,6 %, 80,3 % et 118,6 % (source: Banque Mondiale).

20 Positionnement de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM)

21 3- Positionnement de la BRVM parmi les Bourses africaines 3.1 Au titre de la capitalisation boursière Capitalisation boursière (au 22 novembre 2012) Classement Bourse Montant (en USDm) 1er JSE Ltd e Casablanca SE e Nigerian SE e Egyptian Exchange e Nairobi SE e Bourse de Tunis e BRVM e SE of Mauritius e Botswana SE e Ghana SE e Zimbabwe SE e zambia e Dar Es Salaam SE e Namibian SE e Malawi SE e Uganda SE e Rwanda Stock Exchange 18e swaziland *En excluant le marché obligataire (Source: African Alliance Securities)

22 3- Positionnement de la BRVM parmi les Bourses africaines 3.2 Au titre de la liquidité Turnover en 2011* (ratio de roulement) Classement Bourse Valeur en % 1 er JSE Ltd. 46,25% 2e Egyptian Exchange 34,00% 3e Zimbabwe SE 12,95% 4e Bourse de Tunis 10,87% 5e Casablanca SE 9,94% 6e Nigerian SE 9,70% 7e Nairobi SE 8,87% 8e SE of Mauritius 7,28% 9e Botswana SE 3,30% 10e Malawi SE 3,15% 11e Ghana SE 2,49% 12e Rwanda Stock Exchange 2,20% 13e BRVM 1,86% 14e Lusaka SE 1,59% 15e Dar Es Salaam SE 0,47% 16e Uganda SE 0,41% 17e Namibian SE 0,33% 18e Douala Stock Exchange 0,23% 19e Mozambique Stock Exchange 0,02% 20ème Bolsa de Valores de Cabo Verde 0,01% *Valeur totale des échanges/capitalisation boursière (Source: African Securities Exchanges Association )

23 Orientations et Actions stratégiques de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM & DCBR)

24 4- Orientations et Actions stratégiques de la BRVM 4.1 Orientations stratégiques de la BRVM L ambition de la BRVM est d entrer dans le top 5 des bourses africaines à l horizon 2020.Pour ce faire, les orientations stratégiques ci-après ont été retenues par le Conseil d Administration: faciliter l accès à la cote de la BRVM aux entreprises; assurer une promotion régionale et internationale à la BRVM et au DC/BR; innover en permanence par l amélioration des règles d admission, de cotation et de négociation de la BRVM; offrir de nouveaux produits et services qui répondent aux attentes des utilisateurs; accélérer la diffusion de la culture boursière auprès des populations de l Union.

25 4- Orientations et Actions stratégiques de la BRVM organisation des campagnes communication et à travers le monde: Road shows; organisation de rencontres thématiques avec les média «BRVM Media Day»; lancement du projet «SMS BOURSE»; lancement du portail «Education des investisseurs»; 4.2 Actions stratégiques de la BRVM: Promotion, Développement et Communication adhésion et participation aux rencontres internationales: ASEA, FIBV, etc.

26 4- Orientations et Actions stratégiques de la BRVM 4.2 Actions stratégiques de la BRVM: Renforcement des relations avec les partenaires organisation de rencontres périodiques avec les acteurs du marché; visites d étude à la BRVM pour les comités de privatisation; organisation de rencontres avec les partenaires techniques et financiers : BAD, BM, AFD, ACDI, et.

27 4- Orientations et Actions stratégiques de la BRVM 4.2 Actions stratégiques de la BRVM: Amélioration du cadre d exécution des opérations du marché passage à la cotation en continu en 2013; automatisation de la saisie des ordres par les SGI (avec le Gateway du système de cotation); lancement de nouveaux indices (flottants, dividendes, obligataires);

28 4- Orientations et Actions stratégiques de la BRVM 4.3 Actions stratégiques du DC/BR: Promotion - Développement et relation avec les partenaires Signature de conventions avec d autres Dépositaires Centraux; Création de l Association des Banques Teneurs de Comptes pour la promotion du métier de Teneurs de comptes; Participation aux rencontres internationales.

29 4- Orientations et Actions stratégiques de la BRVM 4.3 Actions stratégiques du DC/BR: Développement des opérations du dépositaire mise en place d une revue trimestrielle du DC/BR; inscription en comptes niveau clients; conservation des titres non cotés; certification ISO;

30 MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION

Marché Financier Régional UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries. Jeddah, du 2 au 4 juin 2008

Marché Financier Régional UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries. Jeddah, du 2 au 4 juin 2008 UEMOA Enhancing Capital Markets Cooperation Among IDB Countries Jeddah, du 2 au 4 juin 2008 BR\/M - DC/BR Jean Paul GILLET Directeur Général Directeur Général ;: Jean-Paul Gillet Abidjan, janvier 2007

Plus en détail

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA Présenté par Mame Marie Sow SAKHO SEMINAIRE CONSUMAF 4,5 et 6 décembre 2006 1 SOMMAIRE CONTEXTE MARCHE DES TITRES PUBLICS : OBJECTIFS VISES LES DIFFERENTS TITRES

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style 38 ÈME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA FÉDÉRATION DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES DE DROIT NATIONAL AFRICAINES (FANAF) THÈME : «LES PLACEMENTS DES COMPAGNIES D ASSURANCE : OPPORTUNITÉS OFFERTES PAR LES MARCHÉS

Plus en détail

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010 BRVM - DC / BR Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Afrique de l Ouest Dépositaire Central Banque de Règlement Afrique de l Ouest Mise à jour du 1 er juillet 2010 Objet de la mise à jour La mise à jour

Plus en détail

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers Union Monétaire Ouest Africaine ----------------------- Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers SYNTHESE DES TRAVAUX DU SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

Plus en détail

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives

Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Marché Financier Régional de l UEMOA: Bilan et Perspectives Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) Douala, le 29 octobre 2009

Plus en détail

ATELIER REGIONAL SUR LES MARCHES OBLIGATAIRES ET LES TITRES PUBLICS

ATELIER REGIONAL SUR LES MARCHES OBLIGATAIRES ET LES TITRES PUBLICS ATELIER REGIONAL SUR LES MARCHES OBLIGATAIRES ET LES TITRES PUBLICS Le Marché Obligataire de l UEMOA : évolution et perspectives Edoh Kossi AMENOUNVE, Ph.D. Secrétaire Général Conseil Régional de l Epargne

Plus en détail

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 2013 I- Historique La CRRH-UEMOA est l un des fruits de la coopération engagée en 2005 par la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO),

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter N 041(25 au 29/07/2011) Dans ce numéro : Evolution graphique des indices 25 au 29 Juillet 2011 Evolution des indices au cours de la période BILAN DE LA SEMAINE AGENDA

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE 2014-2021 DU MARCHE FINANCIER REGIONAL DE L UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE

PLAN STRATEGIQUE 2014-2021 DU MARCHE FINANCIER REGIONAL DE L UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE Union Monétaire Ouest Africaine ------------------------------------- Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers PLAN STRATEGIQUE 2014-2021 DU MARCHE FINANCIER REGIONAL DE L UNION

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. 16 septembre 1998 16 septembre 2013. 15 ans au service des économies de l UEMOA COTATION EN CONTINU NOTE TECHNIQUE A L ATTENTION DES INVESTISSEURS ET DU GRAND PUBLIC Bourse Régionale des Valeurs Mobilières 16 septembre 1998 16 septembre 2013 15 ans au service des économies de l UEMOA

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

Edito N 22. International. Sommaire. Les Chiffres du Trimestre (milliards de Dh) 2 e Trimestre 2015 www.cdvm.gov.ma

Edito N 22. International. Sommaire. Les Chiffres du Trimestre (milliards de Dh) 2 e Trimestre 2015 www.cdvm.gov.ma N 22 Sommaire Indicateurs clés du 2 e trimestre 2015 @CDVM OICV : Les régulateurs à la recherche d une nouvelle approche : «la dissuasion crédible» Dossier Afrique : Cartographie des bourses des valeurs

Plus en détail

I. CONTEXTE. 1.1. Fondement de l homologation

I. CONTEXTE. 1.1. Fondement de l homologation Union Monétaire Ouest Africaine -------------------------------- Consultation de place Du 1 er au 31 juillet 2009 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION DU

Plus en détail

Site Web : www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 11 MARS 2011 COTATION ELECTRONIQUE

Site Web : www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 11 MARS 2011 COTATION ELECTRONIQUE BULLETIN OFFICIEL DE LA COTE Douala Stock Exchange Société Anonyme avec Conseil d'administration au capital social de 1 740 500 000 FCFA Immeuble de la Bourse, B.P. 442 Douala, Cameroun RC n 027 967 C.C.M110

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9

Qu est-ce que la Bourse? 3. Les marchés de cotation 5. La structure du marché 7. Les principaux intervenants du marché 9 Qu est-ce que la Bourse? 3 Les marchés de cotation 5 La structure du marché 7 Les principaux intervenants du marché 9 La protection des investisseurs 11 2 Qu est-ce que la Bourse? Marché organisé, où s

Plus en détail

BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l Ouest INVESTISSONS POUR L AVENIR

BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l Ouest INVESTISSONS POUR L AVENIR BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES Afrique de l Ouest INVESTISSONS POUR L AVENIR AUX LECTEURS La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est au cœur de l économie de l Union Economique et Monétaire

Plus en détail

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009

Marché financier du Maroc Bilan et perspectives. Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Marché financier du Maroc Bilan et perspectives Hicham Elalamy, CDVM, Maroc Douala, le 29 octobre 2009 Plan de la présentation 1. Historique 2. Aperçu du marché en chiffres 3. Bilan de la réforme 4. Principaux

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter:N 61 R Du Moi s d e Mai 2 01 5 N Agrément : SGI 021 / 2005 CREPMF MFAC-SB /005 / 2011 COSUMAF Dans ce numéro: MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DE L UEMOA ET DE LA BOURSE

Plus en détail

(Bangui, les 30 et 31 mars 2007) EMISSION OBLIGATAIRE EN ZONE UEMOA : EXPERIENCE DE LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT

(Bangui, les 30 et 31 mars 2007) EMISSION OBLIGATAIRE EN ZONE UEMOA : EXPERIENCE DE LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) Atelier régional - Zone CEMAC sur «l émission des titres publics par appel public à l épargne» (Bangui, les 30 et 31 mars 2007) EMISSION OBLIGATAIRE EN ZONE

Plus en détail

E-BORSA NEWS. La Bourse, une source de financement intéressante ÉDITO. Notre vocation : financer la croissance. p. 7

E-BORSA NEWS. La Bourse, une source de financement intéressante ÉDITO. Notre vocation : financer la croissance. p. 7 E-BORSA NEWS Avril 2015 - N 12 ÉDITO Notre vocation : financer la croissance. La Bourse, une source de financement intéressante Nous ne le dirons jamais assez! La Bourse de Casablanca est là pour financer

Plus en détail

Intégration du Marché des Capitaux pour le Marché d Investissement Commun de la CEDEAO Jonathan Aremu Ph.D Consultant, ECIM Introduction ti Il y a un certain nombre de raisons bien connues pour lesquelles

Plus en détail

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14

Site Web: www.douala-stock-exchange.com SEANCE DU 07 FEVRIER 2014 COTATION ELECTRONIQUE 17/01/14 20/01/14 22/01/14 24/01/14 C O U R S 27/01/14 BULLETIN OFFICIEL DE LA COTE Douala Stock Exchange Société Anonyme avec Conseil d'administration au capital social de 1 740 500 000 FCFA Immeuble de la Bourse, B.P. 442 Douala, Cameroun RC n 027 967 C.C.M110

Plus en détail

COMMUNIQUE RELATIF AU RACHAT DES OBLIGATIONS «PAA

COMMUNIQUE RELATIF AU RACHAT DES OBLIGATIONS «PAA Port Autonome d Abidjan Société Nationale de droit ivoirien au capital social de F CFA 16 000 000 000 Siège social sis à la Rue A22 des Piroguiers, Boulevard du Port BP V85 Abidjan COTE D IVOIRE Tel. :

Plus en détail

SOMMAIRE LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS... 3 ORGANISATION ET COMPOSITION DU CONSEIL REGIONAL... 7

SOMMAIRE LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS... 3 ORGANISATION ET COMPOSITION DU CONSEIL REGIONAL... 7 Rapport annuel 2012 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 LISTE DES SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 4 LISTE DES GRAPHIQUES... 5 LISTE DES ANNEXES... 5 FAITS MARQUANTS DE L ANNEE 2012... 6

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6

E-BORSA NEWS. 2014, une année riche en introductions à travers le monde ÉDITO. L heure des bilans SOMMAIRE. p. 6 ÉDITO E-BORSA NEWS Janvier 2015 - L heure des bilans Avec 2014 qui se termine, l heure est au bilan! En 2014, le marché boursier a continué à intéresser les émetteurs. Cet intérêt s est traduit par une

Plus en détail

STATISTIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UEMOA

STATISTIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission STATISTIQUE DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UEMOA PERIODE : 2002-2013 - 1 - Email : commission@uemoa.int Site Internet : www.uemoa.int et www.izf.net

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC

CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC PROJET D INSTRUCTION N 1 CONDITIONS D ADMISSION A LA BVMAC DEPARTEMENT OPERATIONS & DEVELOPPEMENT DU MARCHE Page 1 DEPARTEMENT DES OPERATIONS DU MARCHE Version Date Auteurs Description 1 Novembre Les services

Plus en détail

Bloomfield Investment Corporation

Bloomfield Investment Corporation Bloomfield Investment Corporation Le Département d Analyses Economiques et Boursières Président Directeur Général 1 Pourquoi un département dédié aux analyses économiques et boursières? Le Département

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

Récapitulatif: Du 30 Septembre 2015. Rapport 2014 de l ECSDA.

Récapitulatif: Du 30 Septembre 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Du 30 Septembre 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Evaluation, par rapport aux principes du CPMI-OICV, des CSD et systèmes de règlement de titres en France, Belgique et Pays Bas. Partenariat

Plus en détail

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014. trimestrielle de conjoncture dans l'uemoa 1

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014. trimestrielle de conjoncture dans l'uemoa 1 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014 trimestrielle de conjoncture dans l'uemoa 1 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA A FIN MARS 2014 (*) Avril 2014

Plus en détail

Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique

Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique Inégalité des Sexes, Pauvreté, et Santé en Afrique subsaharienne: Cadre Analytique Pistes pour améliorer les résultats en matière de santé Résultats Résultats de santé Ménages et communautés Comportements

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE. Abidjan le 26 novembre 2015

PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE. Abidjan le 26 novembre 2015 PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE Abidjan le 26 novembre 2015 RHF ABidjan le 26 novembre 2015 1 PLAN I. LA CRRH-UEMOA : OPÉRATIONNELLES TRENTE NEUF MOIS D ACTIVITÉS II.

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

Lorsqu ils sont efficaces, les marchés et les organismes financiers jouent un rôle

Lorsqu ils sont efficaces, les marchés et les organismes financiers jouent un rôle 7 Intégration financière en Afrique 7.1. Introduction Lorsqu ils sont efficaces, les marchés et les organismes financiers jouent un rôle important dans le développement économique, en ce qu ils améliorent

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE 00 PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE SOMMAIRE QU EST-CE QU UN FONDS COMMUN DE PLACEMENT?...04 QUELS SONT LES AVANTAGES LIES AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT?...04 Y-A-T IL DES RISQUES

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter: N 52 R D u Moi s d e S ep t em b r e 2 013 N Agrément : SGI 021 / 2005 CREPMF MFAC-SB /005 / 2011 COSUMAF Dans ce numéro: MEMBRE DE LA BOURSE REGIONALE DES VALEURS MOBILIERES DE L UEMOA ET

Plus en détail

LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL

LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL Département DEPOSITAIRE CENTRAL INSTRUCTION N 1 PROJET LES SERVICES DU DEPOSITAIRE CENTRAL Les prestations du Dépositaire Central sont définies par son Règlement Général. Elles s inscrivent dans le sens

Plus en détail

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1 LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013 Lomé le 07 septembre 2013 1 Plan I. La CRRH-UEMOA : activités opérationnelles II. Cadre institutionnel et organisation III. Règles d intervention : Critères d éligibilité

Plus en détail

SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES POUR L ANNE 2008

SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES POUR L ANNE 2008 SEMINAIRE CONTINENTAL DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES POUR L ANNE 2008 SUR LE THEME : «EVOLUTION VERS LES NORMES INTERNATIONALES EN MATIERE DE SYSTEMES DES PAIEMENTS : L EXPERIENCE AFRICAINE»

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ (version amendée à Kampala, en Ouganda, le 19 août 2003) 2 Les signataires des présents Statuts, Reconnaissant

Plus en détail

RAPPORT DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME INTERBANCAIRE DE COMPENSATION AUTOMATISE DANS L'UEMOA (SICA-UEMOA)

RAPPORT DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME INTERBANCAIRE DE COMPENSATION AUTOMATISE DANS L'UEMOA (SICA-UEMOA) Direction Générale des Opérations Direction des Systèmes et Moyens de Paiement RAPPORT DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME INTERBANCAIRE DE COMPENSATION AUTOMATISE DANS L'UEMOA (SICA-UEMOA) ANNEE 2012 Direction

Plus en détail

Directeur de Publication Sogué DIARISSO Directeur de la Recherche et de la Statistique Email : courriers.drs@bceao.int

Directeur de Publication Sogué DIARISSO Directeur de la Recherche et de la Statistique Email : courriers.drs@bceao.int BULLETIN MENSUEL DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE DANS L'UEMOA A FIN NOVEMBRE 2011 Siège - Avenue Abdoulaye FADIGA BP : 3108 - DAKAR (Sénégal) Tél. : +221 33 839 05 00 Télécopie : +221 33 823 93 35 Télex :

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES ---------------------------------------

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES --------------------------------------- Union Monétaire Ouest Africaine --------------------------------------------- Consultation de place Du 02 au 31 mai 2013 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

10 ans de télécoms en Afrique

10 ans de télécoms en Afrique Conférence African Business Club 10 ans de télécoms en Afrique J-Ch SAUNIERE Associé PwC 28 Janvier 2013 Introduction PwC 1 Section 1 Introduction Notre présence en Afrique (anglophone + francophone) C

Plus en détail

INVESTIA - le 23/05/2014 1

INVESTIA - le 23/05/2014 1 INVESTIA - le 23/05/2014 INVESTIA - le 23/05/2014 1 Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis Dépositaire central des titres Conseil du Marché Financier la Bourse cumulait plusieurs fonctions Gestion du marché

Plus en détail

EMISSION D'OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRESOR (OAT) 6% 2015-2020

EMISSION D'OBLIGATIONS ASSIMILABLES DU TRESOR (OAT) 6% 2015-2020 MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------- SECRETARIAT GENERAL -------------------------- DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE Burkina Faso ------ Unité ~ Progrès

Plus en détail

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain.

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain. Brochure D entreprise 2012 1 2 TOUR D HORIZON Nous sommes une institution panafricaine de développement dédiée au financement de l immobilier, en particulier à la promotion de l habitat à prix abordables,

Plus en détail

leadership Nous avons tous suivi avec beaucoup d intérêt Côte d Ivoire - Nigeria Le directeur général lève le voile Recomptage

leadership Nous avons tous suivi avec beaucoup d intérêt Côte d Ivoire - Nigeria Le directeur général lève le voile Recomptage Samedi 2 - Dimanche 3 mars 2013 / N 14 477 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 200 F Cedeao : 300 fcfa France: 1,10 Le PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D INFORMATIONS GÉNÉRALES Côte d Ivoire

Plus en détail

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF

FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF FORMATION DES JOURNALISTES THÈME 1 : ORGANISATION DU MARCHÉ FINANCIER PAR LA COSUMAF SOMMAIRE DU THEME 1 I LES ACTEURS DU MARCHE / ARCHITECTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE 1- L ORGANE DE REGULATION : LA

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers

Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers Règles Comptables Spécifiques Applicables aux Intervenants Agréés du Marché Financier Régional de l UEMOA Guide d application Février 2008

Plus en détail

SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde.

SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde. SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde Septembre 2015 SNTL Groupe Positionnement stratégique sur le marché Supply Chain

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE par appel public à l épargne

EMPRUNT OBLIGATAIRE par appel public à l épargne NOTE D INFORMATION FINANÇONS ENSEMBLE L ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ POUR TOUS EMPRUNT OBLIGATAIRE par appel public à l épargne DU 16 septembre 2013 AU 18 octobre 2013 CAISSE RÉGIONALE DE REFINANCEMENT HYPOTHÉCAIRE

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

ROLE DE LA BANQUE CENTRALE DANS L EMISSION DE TITRES PUBLICS : L EXEMPLE DE LA BCEAO

ROLE DE LA BANQUE CENTRALE DANS L EMISSION DE TITRES PUBLICS : L EXEMPLE DE LA BCEAO ROLE DE LA BANQUE CENTRALE DANS L EMISSION DE TITRES PUBLICS : L EXEMPLE DE LA BCEAO SOMMAIRE > INTRODUCTION > PROCEDURES D'EMISSION > REMBOURSEMENT A L ECHEANCE > CONCLUSION 2 INTRODUCTION A la suite

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2013/6 Distr. générale 27 mars 2013 Original: français Commission économique pour l Europe Comité du commerce Centre pour la facilitation du

Plus en détail

Le Rôle de la bourse

Le Rôle de la bourse Le Rôle de la bourse Les Bourses de valeurs ou marchés financiers sont des lieux où s'échangent différents produits financiers, parmi ceux-ci les plus connus sont les actions et les obligations, cependant

Plus en détail

Marché financier et Processus d introduction en Bourse

Marché financier et Processus d introduction en Bourse Marché financier et Processus d introduction en Bourse Centre des Jeunes Dirigeants d entreprises de Sfax 04 juin 2013 Fadhel ABDELKEFI Tunisie Valeurs Plan Présentation du marché financier tunisien Bourse

Plus en détail

MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN

MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN 1. PRINCIPES DE LA GARANTIE DE MARCHE 1.1 LES DIFFERENTS TYPES DE RISQUES ET LEURS OUTILS DE GESTION 1.1.1 Le Risque de Crédit Principe : Le système

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

I-1 Attestation du Responsable de la Note d Information... 7 I-2 Attestation des Commissaires aux Comptes... 8

I-1 Attestation du Responsable de la Note d Information... 7 I-2 Attestation des Commissaires aux Comptes... 8 1 NOTE D INFORMATION EMPRUNT OBLIGATAIRE PAR APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAISSE REGIONALE DE REFINANCEMENT HYPOTHECAIRE DE L UEMOA (CRRH-UEMOA) CRRH-UEMOA 6,10% 2012-2024 Montant global de l opération : 18

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER

PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER PRéSENTATION DE LA BOURSE D ALGER Que représente la Bourse? La Bourse est le lieu où s échangent des actifs financiers à moyen et long termes. C est aussi un moyen très efficace de : mobilisation de l

Plus en détail

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement.

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Du 04 au 15 Mai 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Report du lancement de la plateforme T2S. Agrément de 10 CCP

Plus en détail

Rapport d analyse boursière

Rapport d analyse boursière Rapport d analyse boursière Département d Analyses Economiques et Boursières Semaine 44 du 26 au 30 Octobre 2015 (Source BRVM) Bloomfield Investment Corporation est une agence de notation panafricaine

Plus en détail

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 (*)

BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 (*) BULLE TIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DECEMBRE 2014 (*) (*) : Ce bulletin, qui remplace celui dénommé «Bulletin

Plus en détail

UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE

UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE UNE ANNEE 2013 SOUS LE SIGNE DE L ACTION DOSSIER DE PRESSE Mercredi 23 janvier 2013 SOMMAIRE CONTEXTE DES MESURES TECHNIQUES POUR AUGMENTER LA LIQUIDITE DU MARCHE UNE STRATEGIE DE PROMOTION DU MARCHE AUPRES

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES

L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES ATELIER REGIONAL SUR LE DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER EN AFRIQUE CENTRALE L ETAT DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE FINANCIER DE L AFRIQUE L CENTRALE, OBSTACLES ET PERSPECTIVES Douala, 29 & 30 octobre 2009

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

AFRICA LINK CAPITAL TITRISATION PRESENTATION DE LA TITRISATION

AFRICA LINK CAPITAL TITRISATION PRESENTATION DE LA TITRISATION AFRICA LINK CAPITAL TITRISATION PRESENTATION DE LA TITRISATION SOMMAIRE I. DÉFINITION DE LA TITRISATION II. TYPES D ACTIFS ÉLIGIBLES III. INTÉRÊT DE LA TITRISATION IV. INTERVENANTS DANS LE PROCESSUS DE

Plus en détail

FORMULAIRE D'OUVERTURE DE COMPTE

FORMULAIRE D'OUVERTURE DE COMPTE FORMULAIRE D'OUVERTURE DE COMPTE Compte N I. IDENDIFICATION _Personne Physique _Personne Morale TITULAIRE CO- TITULAIRE M. Mme Mlle M. Mme Mlle Nom : Nom : Prénoms : Prénoms : Nom de jeune Fille : Nom

Plus en détail

Bulletin Newsflash des CSD N 29-2014

Bulletin Newsflash des CSD N 29-2014 Bulletin Newsflash des CSD N 29-2014 Du 06 au 17 Octobre 2014 Récapitulatif : Etude de l Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) sur la privatisation et la démutualisation des

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 1 CONTEXTE ECONOMIQUE ET FINANCIER...11

TABLE DES MATIERES 1 CONTEXTE ECONOMIQUE ET FINANCIER...11 01 B.P. 1878 Abidjan 01/Côte d Ivoire Téléphone : (225) 20 21 57 42 / 2 0 31 56 20 Avenue Joseph ANOMA Télécopie : (225) 20 33 23 04 Site Web : http://www.crepmf.org Email : sg@crepmf.org Rapport annuel

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES TITRES PUBLICS DANS L'UEMOA : BILAN, PERSPECTIVES ET REFORMES EN VUE

DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES TITRES PUBLICS DANS L'UEMOA : BILAN, PERSPECTIVES ET REFORMES EN VUE DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES TITRES PUBLICS DANS L'UEMOA : BILAN, PERSPECTIVES ET REFORMES EN VUE SOMMAIRE > INTRODUCTION > BILAN > CONCLUSION ET PERSPECTIVES > AGENCE UMOA-TITRES 2 INTRODUCTION Le marché

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

La Bourse finance votre développement!

La Bourse finance votre développement! La Bourse finance votre développement! Escale régionale des Managers - Rabat 16 avril 2014 Casablanca, Un marché régulé permettant de financer les entreprises notamment les PME 1 Plus de 80 ansd histoirede

Plus en détail

Marchés boursiers au Maghreb

Marchés boursiers au Maghreb Marchés boursiers au Maghreb Etat des lieux & Perspectives Par : Fadhel ABDELKEFI, Directeur Général Membre d 30 Mai 2010 1 Maghreb : Cadre macroéconomique 1 Maghreb : Cadre macroéconomique Petit Maghreb

Plus en détail

Programme Hub & Spokes II

Programme Hub & Spokes II Programme Hub & Spokes II Renforcer le développement des capacités commerciales des régions d Afrique, des Caraïbes et du Pacifique Africa, Caribbean and Pacific Group Secretariat Commonwealth Secretariat

Plus en détail

TRESOR PUBLIC DE CÔTE D IVOIRE

TRESOR PUBLIC DE CÔTE D IVOIRE TRESOR PUBLIC DE CÔTE D IVOIRE Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique Mise à la disposition du public à l occasion de l émission d un emprunt obligataire dénommé TPCI 6,50% 2011-2016

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

Conseil économique et social. Rapport du rapporteur du CEFACT-ONU pour l Afrique (2014-2015)

Conseil économique et social. Rapport du rapporteur du CEFACT-ONU pour l Afrique (2014-2015) Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2015/4 Distr. générale 9 décembre 2014 Original: français Commission économique pour l Europe Comité exécutif Centre pour la facilitation du

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Règlement N 06/2001/CM/UEMOA PORTANT SUR LES BONS ET OBLIGATIONS DU TRÉSOR EMIS PAR VOIE D'ADJUDICATION PAR LES ÉTATS MEMBRES DE L'UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) LE CONSEIL DES MINISTRES

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

5(680( Le FKDSLWUH justifie l étude et pose la problématique de la recherche. La création des marchés boursiers, ces dernières années et particulièrement en Afrique au sud du Sahara, a relancé le débat

Plus en détail

Partenaire Media. Lieu : Centre International de Conférences - Tour & Taxi Avenue du Port N 86, 1000 Bruxelles - Belgique

Partenaire Media. Lieu : Centre International de Conférences - Tour & Taxi Avenue du Port N 86, 1000 Bruxelles - Belgique Pour Améliorer le Financement du Secteur Privé et la Compétitivité des entreprises en Afrique, & Mieux lutter contre la Pauvreté Journées Economiques Internationales 2009 «BANQUE INVESTISSMENTS» & «PME

Plus en détail

Catherine Karyotis. Gualino éditeur

Catherine Karyotis. Gualino éditeur Catherine Karyotis Gualino éditeur Introduction 1 L'environnement réglementaire et les autorités de tutelle 1 - L'environnement législatif 11 La loi bancaire du 24 janvier 1984 11 Des lois de 1996 et 1998

Plus en détail

Date de publication : 1 er juin 2015 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DU MOIS D'AVRIL 2015 (*)

Date de publication : 1 er juin 2015 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DU MOIS D'AVRIL 2015 (*) BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA AVRIL 2015 BULLETIN MENSUEL DE STATISTIQUES ECONOMIQUES DE L'UEMOA DU MOIS D'AVRIL 2015 (*) Date de publication : 1 er juin 2015 (*) : Le «Bulletin

Plus en détail

DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 02/2010/CM/UEMOA PORTANT HARMONISATION DE LA FISCALITE APPLICABLE AUX VALEURS MOBILIERES DANS LES ETATS MEMBRES

Plus en détail

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels Fonds commun de placement UNION INDICIEL CHINE Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion L OPCVM a

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE Cabinet du Premier Ministre, Ministre de l'economie, des Finances Et du Budget ------------ -------- République de Côte d Ivoire Union-Discipline-Travail LANCEMENT DE L OPERATION D EMISSION SUKUK ETAT

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA

LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA LES INTERVENANTS DE LA BOURSE DES VALEURS DE CASABLANCA Plan INTRODUCTION 1 / LA SOCIÉTÉ DE BOURSE DE CASABLANCA 2 / L AUTORITE DE SURVEILLANCE (CDVM) 3 / LES SOCIETES DE BOURSE 4 / LES ORGANISMES DE PLACEMENT

Plus en détail