Formation Bâtiment Durable :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Bâtiment Durable :"

Transcription

1 Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN STRUCTURE BOIS Paul Eykens ISOPROC / INNOVISO

2 But de la conférence Présentation des critères pour le bon choix des matériaux pour l isolation de toitures plates et en pente construites en bois. Nous envisageons: 1. un fonctionnement efficace de l isolant, aussi à long terme, 2. un climat intérieur confortable et sain, 3. éviter des dégâts de construction, 4. une bonne relation prix/qualité. Comment choisir l'isolation des toitures d'un point de vue hygrothermique (inertie thermique et hydrique)? Comprendre sur base des aspects techniques les répercussions du choix d'un isolant sur la pérennité du bâtiment. Isolation des toits en structure bois. 2

3 Critères 1. Le froid: coefficient de conductibilité de chaleur λ D 2. La chaleur: coefficient de conductibilité de température a 3. L isolation et l absorption acoustique 4. Valeur de résistance à la vapeur μ et épaisseur équivalente de couche d air μd ou sd 5. Hygroscopique/capillaire versus hydrophobe 6. Etanchéité à l air de l isolant 7. Résistance au moisissures 8. Résistance au rongeurs 9. Sécurité d incendie: réaction au feu et résistance au feu 10. Panneaux durs - panneaux ou rouleaux résilients en vrac 11. Résistance à la compression 12. Naturelle, minérale, synthétique 13. Info sur l environnement et la santé: NaturePlus, FSC, ACV, 14. Homologations concernant les qualités techniques: ATE, ATG, 15. Prix des matériaux et de la mise en œuvre Isolation des toits en structure bois. 3

4 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment les éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Que faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 4

5 Etanchéité à l air défectueuse (ou plutôt non existante) ±2002: rénovation d habitations sociales ; mauvaise étanchéité à l air de la toiture en pente ; n 50 entre 3,5/h et 9/h ±2004: agrandissement de bureaux d un bureau d étude ; mauvaise étanchéité à l air du toit plat ; n 50 = 4/h Etanchéité à l air très faible nombre de renouvellements d air élevé probablement humidité relative très basse

6 L air intérieur sec en hiver Une étanchéité à l air défectueuse mène à un climat intérieur très sec en hiver. teneur maximale en eau (g/m³) exemple : climat hivernal selon DIN 4108 température extérieure : -10 C teneur en eau maximale : 2,1 g/m³ humidité de l air relative : 80 % humidité de l air absolue : 1,7 g/m³ source : pro clima - Moll réchauffement température ( C) climat hivernal selon DIN 4108 température intérieure : +20 C teneur en eau maximale : 17,3 g/m³ humidité de l air absolue : 1,7 g/m³ humidité de l air relative : 9,9 %

7 Humidité suite à la diffusion et la convection 1m 1mm de construction isolée avec pare-vapeur µd = 30m 14cm d isolation ouvert à la diffusion fente de 1mm 1m 14 cm conditions ambiantes: intérieur +20 C, 50% HR extérieur -10 C, 80% HR diffusion en hiver : convection à travers la fente : 0,5g/[m 2.jour] 800 g/[m².jour] facteur 1600 Etanchéité à l air croissante => l HR augmente => condensation plus importante suite aux fuites. source: pro clima Moll; mesure: Institut für Bauphysik, Stuttgart, DBZ 12/89

8 Toiture avec lame d air ventilée entre sous-toiture et isolation lame d air ventilée Désavantages: isolation thermique moins performante: la couche de protection de l isolation manque épaisseur de l isolant moins importante chemin libre pour la convection. Isolation acoustique moins performante. Risque de condensation de l air extérieur dans le versant du toit. Mieux isoler => la temp. de la sous-toiture descend => la condensation augmente. source: pro clima - Moll photo: ISOPROC

9 Refroidissement pendant la nuit Pendant les nuits sans nuages, les surfaces qui refroidissent sont surtout celles: avec peu de capacité de stockage de chaleur (légères et valeur spécifique de chaleur basse) avec un taux d inclinaison limité Si en plus il y a très peu de mouvements d air (p.ex. toiture plate avec des acrotères élevés) la température de surface peut descendre jusqu à 15 C en-dessous de la température de l air. photo: Dialoog

10 Erreur de conception: pas de remplissage Erreur de conception. Risque de condensation de l air extérieur contre la sous-toiture, refroidi en-dessous de la température ambiante. De plus,l isolant n est pas absorbant. => Humidité élevée du bois possible, surtout au niveau des pannes et de la sablière. photo: Recticel Isolation des toits en structure bois. 10

11 Pour le séchage des constructions il faut de l énergie. Energie pour chauffer l eau: Energie pour évaporer l eau: J/(kg.K) J/kg Energie pour desserrer l eau des chaînes de cellulose: celluloseketens: jusqu à ± J/kg Mieux isoler => plus grande résistance à la chaleur => flux d énergie moins important => temps de séchage plus important. Isolation des toits en structure bois. 11

12 Attention aux dégâts de construction 1. Une étanchéité à l air croissante n est pas une garantie contre de petites fuites provoquant localement des concentrations d eau. 2. En cas de ventilation de la construction avec de l air extérieur, risque de condensation sur les surfaces froides. 3. En augmentant l isolation, le flux d énergie diminue (dans les deux sens) et le séchage devient moins évident. => Des compositions et des qualités d exécution qui avantavec des niveaux d isolation faibles et une mauvaise étanchéité à l air ne causaient que rarement des problèmes, peuvent devenir très dangereuses lors de l amélioration de l isolation et de l étanchéité à l air. Isolation des toits en structure bois. 12

13 Respecter les règles de base de la physique de la construction Extérieur: étanche au vent ouvert à la diffusion. Pas de couches d air intermédiaires. Intérieur: étanche à l air pas plus freinant à la vapeur que nécessaire: en hiver: «pare-vapeur» en été: «freine-vapeur» 1. Pas de condensation à cause de l air infiltré de l extérieur. 2. Réserve de séchage maximalisée. source: pro clima - Moll Isolation des toits en structure bois. 14

14 Bois de charpente non traité Conditions suivant la norme DIN Bois sans aubier, densité 500kg/m³ au minimum peu attractif pour les insectes 2. Sous-toiture fort ouverte à la diffusion lé de sous-toiture souple avec couche équivalente d air µd 0,10m ou panneau fibres bois épaisseur 25 mm peu de risque d augmentation de l humidité dans la construction 3. isolation remplissage complet sur la totalité de la hauteur des chevrons ouvert à la diffusion Les insectes ont des difficultés à se propager dans la construction. Pas de risque de condensation à cause d infiltration d air extérieur. L humidité peut migrer dans la construction. 4. Peau intérieure Étanche à l air Épaisseur équivalente d air µd 2 m en période estivale (freine-vapeur léger) La construction peut sécher vers l intérieur.

15 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment l éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Quoi faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 16

16 Remplissage complet Forme des matériaux 1. Panneaux durs 2. Panneaux ou rouleaux flexibles 3. Fibres en vrac 4. Granulats Stabilité dimensionnelle Résistant à la compression? P.ex. toit plat chaud. Sensible au rétrécissement? Résistant au tassement? P.ex. les isolants insufflés: dépend de la qualité du produit et du placeur (formé et agréé). Isolation des toits en structure bois. 17

17 Mauvaise exécution: remplissage non complet L isolation a été coupée trop large trop poussée vers le haut. A différents endroits il manque 4cm, sur d autres 10cm et plus. Risque de «rinçage par le vent»: l air extérieur (froid) est soufflé à travers l isolant (non étanche à l air) jusqu au côté chaud, est chauffé, Monte entre l isolation et l étanchéité à l air, Est aspiré de l autre côté par sous-pression à travers l isolant part et emporte la chaleur. Les pertes d énergie sont plus importantes que calculées. Isolation des toits en structure bois. 18

18 Compartiments de formes complexes et irrégulières L isolation insufflée est la plus adaptée pour un remplissage sans fentes de constructions irrégulières. photo: Boomer photos: Houtnieuws mars

19 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment les éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Quoi faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 21

20 Protection contre le froid Important pour l économie d énergie et le confort en hiver. Une valeur λ D basse permet de diminuer l épaisseur. Dans le cas des murs la règle est souvent «le plus mince possible», afin de gagner de l espace. En général moins important en toiture. Nouvelle construction: souvent pas de restriction en hauteur. En rénovation: souvent assez de place disponible dans la construction existante. P.ex.: chevrons (60mm) + pannes (175mm of 225mm). Les matériaux avec la meilleure valeur λ D (panneaux synthétiques durs) ne conviennent en général pas pour être enserrés dans la structure bois. Isolation des toits en structure bois. 22

21 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment les éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Quoi faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 23

22 Le coéfficient de conductibilité de température a a = λ/(ρ.c) ρ rho, densité du matériau [kg/m³] c chaleur spécifique du matériau [J/(kg.K)] Quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température de 1kg du matériau de 1 degré. ρ.c capacité de stockage de chaleur du matériau [J/(m³.K)] Quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température de 1m³ du matériau de 1 degré. Une capacité de stockage de chaleur importante est en général très positive: ça prend du temps avant que la composition soit chauffée => meilleure protection contre la chaleur estivale; Une fois chauffée la construction maintient mieux la température => maximisation des apports solaires. Isolation des toits en structure bois. 24

23 Caractéristiques des matériaux ρ c λ a = λ / (ρ.c) MDF ,09 2,57 sous toiture fibre bois ,048 3,34 bois ,14 4,87 liège expansé ,043 7,42 panneau Fermacell ,32 9,50 panneau flexible fibre bois ,039 11,31 vermiculite ,058 12,89 flocons de cellulose ,038 13,05 béton cellulaire ,2 13,20 brique ,55 14,75 verre cellulaire ,045 14,85 Matériaux avec une valeur λ basse conviennent pour l isolation en hiver. Ils maintiennent le froid à l extérieur et le chaud à l intérieur. Matériaux avec une valeur a basse, ici exprimé en [cm².h]) apportent du confort en été. Ils aident à maintenir la chaleur à l extérieur et le froid à l intérieur. poly-isocyanurate ,024 20,52 rouleau de lin ,038 24,26 béton ,3 25,35 PS expansé ,034 29,06 laine minérale ,035 50,06

24 Confort estival: diminution de l amplitude [-] et déphasage [h] panneau fibres bois Celit 4D sous toiture souple laine minérale 29,4 C sous toiture souple et laine minérale 25,4 C 22h 2h30 source: isofloc Heure du jour (décimal)

25 Confort estival La protection contre la chaleur estivale est exprimée en déphasage [h] en diminution d amplitude [-] et dépend de: 1. Les surfaces opaques (fenêtres, coupoles, ) Taille et orientation Caractérsitiques techniques Protection contre le soleil (écrans solaires, débordements, arbres, ) 2. La ventilation (intensité, comment et quand) et l infiltration (l étanchéité à l air) 3. Les gains de chaleurs internes 4. La capacité de stockage thermique du bâtimenteit van het gebouw 5. Composition des parois Présence d une couche de protection d isolation Résistance thermique (valeur λ et épaisseurs) Capacité de stockage thermique (densité et chaleur spécifique) séquence des couches. dessin: pro clima - Moll Isolation des toits en structure bois. 27

26 Confort estival : conclusions En général le confort estival ne dépend pas d abord du choix de l isolant. Néanmoins l importance du choix de l isolant augmente si l épaisseur de l isolant est limité. Exemple extrême : collier isolant autour d une fenêtre de toit. Si la température extérieure est très élevée: couverture avec une couleur foncée. P.ex. : toit plat; gouttières autour d une fenêtre de toit. Pas de ventilation en-dessous de la couverture. P.ex. ; toit plat; gouttières autour d une fenêtre de toit. Dans le cas d isolation supplémentaire, surtout du côté intérieur. P.ex.: 60mm de panneaux fibres bois avec enduit ajouté du côté intérieur d un toit déjà isolé avec 175mm de laine minérale entre les planches chevrons. Isolation des toits en structure bois. 28

27 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment les éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Quoi faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 29

28 Protection optimale contre l humidité Ne laissez pas déborder le tonneau! convection diffusion dessin: pro clima - Moll potentiel de séchage vers l intérieur Alternative: augmenter la taille du tonneau? potentiel de séchage vers l extérieur

29 humidité de la matière en % de la masse Isothermes de l ouate de cellulose et du bois source: ,7 7 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% humidité relative de l air à 20 C absorption cellulose désorption cellulose absorption bois désorption bois p.ex.: humidité relative 50% - cellulose 7,0% d humidité en masse - bois 8,7% d humidité en masse Isolation des toits en structure bois. 31

30 Augmentation de la capacité de stockage? Les isothermes d humidité du bois et de la cellulose (papier, fibres de bois, de chanvre, de lin, du coton, ) se ressemblent fortement. En équilibre, l humidité dans la cellulose est en général un peu en-dessous de celle du bois avec lequel elle est en contact. Les isolants végétaux augmentent énormément la capacité de stockage. Exemple: charpente en planches chevrons 35/225mm, tous les 50cm => 8kg/m² isolant végétal avec ρ = 40kg/m² => 8kg/m² => + 100% panneau de sous-toiture fibres bois 22mm, ρ = 270kg/m² => 6kg/m² => + 75% Mais: Même avec un stockage élevé: il faudra que la composition sèche. L humidité peut migrer dans la composition. Isolation des toits en structure bois. 32

31 Ouvert à la diffusion et hygroscopique Toit en matériaux hygroscopiques, sans étanchéité à l air, ni freine-vapeur Composition: tuiles en béton panneau sous-toiture isolant fibre bois 22mm Celit 4D 140mm de cellulose insufflée 12,5mm panneau Fermacell Climat extérieur: Holzkirchen (Munich) recherche: Fraunhofer Institut für Isolation Bauphysik, des toits 1993 en structure bois. 33

32 Ouvert à la diffusion et hygroscopique Suivant Glaser augmentation du panneau de sous-toiture avec plus de 1000g/m² d humidité. En réalité l humidité reste en-dessous des 20%. Recherche: Fraunhofer Institut für Bauphysik,

33 Ouvert à la diffusion et hygroscopique L humidité des chevrons reste en dessous de 20%, aussi bien dans le versant nord que sud et est ± équivalente à celle du panneau de sous-toiture. En profondeur l humidité du bois est un peu inférieure à celle du Celit. L humidité de la cellulose, insufflée avec une humidité de ± 13,5 %, augmente jusqu à ± 16,5 % en fin d hiver. Elle approche les 20% seulement dans la partie extérieure du versant nord Recherche: Fraunhofer Institut für Bauphysik,

34 Ouvert à la diffusion et hygroscopique Conclusion 1. Bien que la construction ne soit pas conforme à la norme DIN 4108, elle fonctionne sans problèmes pour la diffusion de vapeur. 2. Des constructions ouvertes à la diffusion possèdent suffisamment de potentiel de séchage pour évacuer l eau de «condensation» provoquée par la diffusion pour compenser les problèmes dus au défauts dans l étanchéité imparfaite à l air (convection). 3. Pouvoir de stockage des isolants utilisés: cellulose: 140mm d isofloc à 50kg/m³ => 7kg/m²; une augmentation de l humidité de 13% à 20% induit une capacité de stockage de > 0,5litre/m²; Panneau de sous-toiture: 22mm Celit à 270kg/m³ => 6kg/m²; une augmentation de 15% à 20% induit une capacité supplémentaire de 0,3litre/m². Recherche: Fraunhofer Institut für Bauphysik,

35 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment l éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Quoi faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 37

36 Isolation des constructions très étanches à la diffusion du côté extérieur Métal, roofing, caoutchouc, PVC, des matériaux qui rendent les parois très étanches à la diffusion du côté extérieur. => Compositions délicates: toits plats toitures inclinées avec couverture dans ces matériaux, toitures inclinées avec sous-toiture freinant fortement la vapeur; cas extrême: isolants reflétant multicouches lucarnes revêtues de ces matériaux gouttières. Ces constructions demandent une attention particulière lors de La conception et préparation le choix des matériaux Le planning et la coordination L exécution et le contrôle de l étanchéité à l air.

37 1. Toit plat chaud: composition Etanchéité Isolation Pare-vapeur Platelage Structure portante Finition Isolation: résistant à la compression résistant à la pourriture/putréfaction. Danger pour diffusion inversée en cas d eau stagnante => attention dans le cas d une toiture verte. Isolation des toits en structure bois. 39

38 Toit chaud: inonvénients Raccord de l étanchéité en toiture souvent difficile - impossible: Comment connecter le pare-vapeur sur le platelage avec le plafonnage des parois; le frein-vapeur dans les versants de la toiture inclinée? Le contrôle de l étanchéité à l air avec un test de pressurisation est presque impossible. La pose du pare-vapeur et de l isolant se font dans des conditions extérieures => risque d inclusion d humidité. foto: denboertwo.nl 42

39 Fonctionnement du toit plat compact Transport de chaleur et d humidité dans le toit plat compact. Isolation des toits en structure bois. 43

40 Isolation hygroscopique versus non-hygroscopique. Avantages de l isolation non-hygroscopique : en été il reste moins d humidité dans la partie inférieure de l isolation, humidité qui en hiver migrera de nouveau vers la partie supérieure de la toiture. Avantages de l isolation hygroscopique: des charges d humidité locales (p. ex. à cause de fuites dans le freine-vapeur) seront reparties ; dans les toitures ensoleillées, moins de risques d avoir des conditions favorables pour les moisissures au-dessus du freinvapeur. Isolation des toits en structure bois. 46

41 Toit plat compact : recommandations kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk k Matériaux absorbants (bois et dérivés, isolation): + dans la partie extérieure: la construction portante elle-même sera moins chargée d humidité - dans la partie intérieure: il reste plus d humidité dans la construction. Isolation des toits en structure bois. 47

42 Contenu 0. Les critères 1. Risque de dégâts de construction 1. Pour quelles raisons? 2. Comment l éviter? 2. Forme des matériaux en fonction d un remplissage complet 3. Protection contre le froid 4. Protection contre la chaleur estivale 5. Ouvert à la diffusion et hygroscopique versus étanche à la vapeur et hydrophobe 6. Quoi faire en cas d étanchéité à la vapeur côté extérieur? Cas étudié: le toit plat. 7. Protection contre le bruit 8. Protection contre le feu Isolation des toits en structure bois. 50

43 Protection contre le bruit Le confort acoustique devient plus important. Toujours plus de bruit >< plus de stress. Principes de l isolation acoustique: masse resort masse couverture étanche ou sous-toiture lourde charpente ou Metalstud finition intérieure pour absorption des basses fréquences entre les deux masses 25cm de distance remplissage avec un isolant absorbant + fibres sous forme de panneaux non rigides ou de rouleaux ou en vrac - panneaux durs, légers et avec des pores fermés éviter les trous et les fentes. dessin: CSTC photo: habitos.be 51

44 Protection contre le bruit Exemple d une mauvaise composition et exécution. La masse totale est assez limitée. Le ressort manque => construction très rigide. Pas assez d épaisseur pour diminuer suffisament les fréquences basses. Pas d isolant absorbant. Des fentes importantes entre les éléments de toitures préfabriqués et les fenêtres de toitures. photo bouwinfo.be 52

45 Protection au feu Réaction au feu Comment se comporte l isolant en cas d incendie? Pour comparer : bien vérifier à quelle norme on fait référence : européenne, allemande, belge, L isolation se trouve en général derrière la finition. Dans le passé testé sur le produit même, maintenant de plus en plus en combinaison avec un support etc. photo: isofloc 54

46 Protection au feu Résistance au feu En général réalisée en premier lieu avec le revêtement: panneaux de plâtre, panneaux fibres ciment, panneaux en dérivé de bois, L isolation aide à protéger le bois contre la carbonisation. Le feu est une forme extrême de chaleur. Des matériaux hygroscopiques avec un coefficient de transmission de température bas donnent souvent des très bons résultats. 55

47 A retenir Le choix des matériaux d isolation est basé sur toute une série de critères. Une valeur λ D très basse n est en général pas une exigence obligatoire. Les matériaux naturels augmentent l inertie thermique, mais dans ce cas l influence sur le confort estival est limitée. Les constructions en bois deviennent plus sensibles à des dégâts de construction. Les matériaux naturels augmentent la capacité de stockage hydrique, mais aussi importants demeurent : une bonne conception initiale une exécution suivant les règles de l art. 56

48 Contact Paul Eykens Boterstraat 23 A, 2811 Mechelen 015/ ISOPROC INNOVISO Isoler pour demain Centre d expertise neutre pour l isolation, l étanchéité à l air, au vent et à la pluie le contrôle.

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion les règles de base pour isoler d une façon durable et efficace, Bois et Habitat Namur Mars 2011 André BAIVIER isoproc le principe

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Etanchéité à l air Elément déterminant

Etanchéité à l air Elément déterminant Etanchéité à l air Elément déterminant Comment assurer la continuité lors de la pose de châssis Confédération Construction Bruxelles -Capitale 28 avril 2011 André BAIVIER ISOPROC le principe de l isolation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION PAR L INTERIEUR : LES TOITS Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage

Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage Cahier des charges Mise en œuvre du freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) & lattes de montage 1 Etanchéité a l air / freine-vapeur pro clima INTELLO (PLUS) Programme Le freine-vapeur pro clima INTELLO

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi

Plus en détail

Étude. Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois. - toits, murs, plafonds -

Étude. Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois. - toits, murs, plafonds - Étude Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois - toits, murs, plafonds - Freine-vapeurs pro clima DB+ et INTELLO à valeur µd variable

Plus en détail

Etanchéité à l air, fondamentale mais souvent négligé

Etanchéité à l air, fondamentale mais souvent négligé Isoler pour demain Une bonne isolation: plus qu une question d épaisseur! Historique 2001: Paul Eykens lance isoproc: 2004: Croissance annuelle avec doublement du chiffre d affaires Etanchéité à l air,

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail

Étude. Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois. - toits, murs, plafonds -

Étude. Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois. - toits, murs, plafonds - Étude Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois - toits, murs, plafonds - Freine-vapeurs pro clima DB+ et INTELLO à valeur µd variable

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Toiture Neuve Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie

La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie DB+ protège des dégâts au bâtiment et des moisissures DB+ frein-vapeur en carton Intelligent et écologique SYSTÈME DB+ Le système frein-vapeur et

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement Comment choisir l isolation des murs? Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat Objectifs de la présentation

Plus en détail

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement LES MATÉRIAUX UTILISÉS EN ISOLATION ACOUSTIQUE Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. L isolation permet d apporter un meilleur confort de vie et de faire des économies d énergies IL y a deux

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement ISOLATION DE L ENVELOPPE Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl Objectif(s) de la présentation Attirer l attention sur

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture 15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS Étude WUFI Plancher des combles et toiture Sommaire 1 HYPOTHÈSES...3 1.1 PAROI ÉTUDIÉE... 3 1.2 CONDITIONS INITIALES... 4 1.3 CLIMAT

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

Bauphysik. physique du bâtiment. Fondements de la. Hintergrundwissen

Bauphysik. physique du bâtiment. Fondements de la. Hintergrundwissen 3 2 1 Hintergrundwissen Bauphysik Fondements de la physique du bâtiment... für die sichere Dichtung der Gebäudehülle pour l étanchéité fiable de l enveloppe du bâtiment Fondements potentiel Grundlagen

Plus en détail

Duurzaamheid van ecologische isolatiematerialen. Praktijkervaring uit Duitsland en elders.

Duurzaamheid van ecologische isolatiematerialen. Praktijkervaring uit Duitsland en elders. Duurzaamheid van ecologische isolatiematerialen. Praktijkervaring uit Duitsland en elders. Tenue dans le temps des isolants écologiques. Retours d expérience d Allemagne et d ailleurs. Ecologische isolatiematerialen:

Plus en détail

PATRIMOINE BATI ET DEVELOPPEMENT DURABLE

PATRIMOINE BATI ET DEVELOPPEMENT DURABLE 1 PATRIMOINE BATI ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comportement et compatibilité des matériaux pour le bâti ancien Bruno JARNO 2 AJENA Énergie et Environnement Association loi 1901 sans but lucratif 30 années

Plus en détail

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ININTERROMPUE - IGNIFUGE - UNIVERSELLE - FIABLE BÉNÉFICES CUMULÉS Qu est-ce qui est important pour vous lorsque vous choisissez un matériau d isolation? De bonnes valeurs d

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE

LA OUATE DE CELLULOSE LA OUATE DE CELLULOSE Fabrication : C est sur une ligne de fabrication entièrement automatisée que le papier journal est broyé puis mélangé au sel de bore et à l acide borique afin d obtenir la qualité

Plus en détail

Quels arguments? Quels usages?

Quels arguments? Quels usages? Les éco-matériaux Quels critères? Quels arguments? Quels usages? Convention du personnel commercial des coopératives HLM Paris Le 25 novembre 2010 Nous utilisons des matériaux depuis la nuit des temps.

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons : - l isolation thermique : L'isolation thermique désigne l'ensemble des techniques mises

Plus en détail

Inconvénients : Dégradations mécaniques, et des performances thermiques en présence d humidité.

Inconvénients : Dégradations mécaniques, et des performances thermiques en présence d humidité. L isolation est très importante dans le bâtiment. C est elle qui permet de réduire les pertes de chaleur. Cette isolation peut se faire avec plusieurs matériaux d origine très diverses. - D origine minérale

Plus en détail

ÎSOTECHNIQUES Le fabricant de l ÎSOSAC

ÎSOTECHNIQUES Le fabricant de l ÎSOSAC ÎSOTECHNIQUES Le fabricant de l ÎSOSAC Les habitants de ces maisons ont chaud l été et froid l hiver dans leurs combles Comment isoler ces combles? ÎSOTECHNIQUES Le fabricant de Un constat le marché de

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

Bases de la physique du bâtiment

Bases de la physique du bâtiment Bases de la physique du bâtiment Pour l étanchéité fiable de l enveloppe du bâtiment Physique du bâtiment aperçu 2 Etude Physique sur du le bâtiment calcul du potentiel aperçu de prévention des dégâts

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau 1)L air avec le diagramme de Mollier. 2)Le point de rosée. 3)La valeur Sd. 4)Etude d une paroi verticale avec le diagramme de Glaser Juillet 2013 Le diagramme

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : A2M. Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement. Comment choisir l isolation des murs?

Formation Bâtiment Durable : A2M. Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement. Comment choisir l isolation des murs? Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement Comment choisir l isolation des murs? A2M Aline BRANDERS Architecte partner, A2M Objectifs de la présentation

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive 1 0,810 0,020 0,025 2 chappe 0,840 0,080 0,095 3 0,026 0,260 10,000 4 béton armé 1,700 0,200 0,118 Somme des résistances thermiques

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Etanchéité à l air et au vent en rénovation

Etanchéité à l air et au vent en rénovation Etanchéité à l air et au vent en rénovation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 20 novembre 2012 Gembloux Triangle inséparable Isolation Etanchéité à l air Ventilation 1 étanchéité à l air du côté intérieur

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Chauffage. Isolant par réflexion pare vapeur Winco. Sortie d'air et de vapeur d'eau

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Chauffage. Isolant par réflexion pare vapeur Winco. Sortie d'air et de vapeur d'eau Un isolant 2 en 1 Isolation par réflexion et très faible émissivité En hiver : SKYTECH Pro réfléchit la chaleur émise par le chauffage vers l'intérieur grâce à son fort pouvoir de réflexion. Sa très faible

Plus en détail

Le standard d'isolation pour votre toit...3 Voici ce qu'on attend d'un isolant moderne...4

Le standard d'isolation pour votre toit...3 Voici ce qu'on attend d'un isolant moderne...4 Sommaire Le standard d'isolation pour votre toit...3 Voici ce qu'on attend d'un isolant moderne...4 1. Rénovation énergétique du toit en pente...5 1.1. Rénovation du toit par l'extérieur...6 Informations

Plus en détail

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur Un isolant 2 en 1 Isolation par réflexion et très faible émissivité En hiver : SKYTECH Pro réfléchit la chaleur émise par le chauffage vers l'intérieur grâce à son fort pouvoir de réflexion. Sa très faible

Plus en détail

ESPACES INFO ÉNERGIE BIEN ISOLER SON LOGEMENT

ESPACES INFO ÉNERGIE BIEN ISOLER SON LOGEMENT ESPACES INFO ÉNERGIE BIEN ISOLER SON LOGEMENT POURQUOI FAUT-IL BIEN ISOLER SON LOGEMENT? Aujourd hui, les dépenses énergétiques représentent entre et 0% du budget annuel des ménages. Le chauffage arrive

Plus en détail

Sécurité maximale. INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé. testé par CSTB

Sécurité maximale. INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé. testé par CSTB Sécurité maximale pour petits et grands INTELLO protège des moisissures de manière intelligente et écologique! Système validé AVIS TECHNIQUE testé par CSTB hygrovariable Frein-vapeur et membrane d étanchéité

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

La sécurité pour toits et murs

La sécurité pour toits et murs La sécurité pour toits et murs pro clima SOLITEX perméable à la diffusion de vapeur, résistant à la déchirure, étanche à la pluie pro clima SOLITEX bande de sous-toiture sur chevrons / bande de sous-toiture

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Le présent descriptif concerne la mise en œuvre d une isolation thermique cellulosique par soufflage ouvert sur un plancher, ainsi

Plus en détail

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE

RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Lisez cette fiche d introduction attentivement avant de lire la fiche qui concerne vos travaux (Fiches 2 à 10). INTRODUCTION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE Pourquoi rendre votre

Plus en détail

Le système Powerroof pour toitures inclinées. La garantie ultime pour une isolation efficace.

Le système Powerroof pour toitures inclinées. La garantie ultime pour une isolation efficace. Le système Powerroof pour toitures inclinées. La garantie ultime pour une isolation efficace. Les prix de l énergie n ont plus de limite. Construire (ou rénover) en se souciant des économies d énergie

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

T H E R MO F L O C. : : L i s o l a t i o n t h e r m i q u e p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! 100% cellulose

T H E R MO F L O C. : : L i s o l a t i o n t h e r m i q u e p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! 100% cellulose T H E R MO F L O C Matériau isolant en fibre de cellulose : : L i s o l a t i o n t h e r m i q u e p o u r l é c o n o m i e d é n e r g i e! : : E n v i e d o p t e r p o u r u n e i s o l a t i o n

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail

La sécurité pour toits et murs

La sécurité pour toits et murs La sécurité pour toits et murs pro clima SOLITEX perméable à la diffusion de vapeur, résistant à la déchirure, étanche à la pluie pro clima SOLITEX bande de sous-toiture sur chevrons / bande de sous-toiture

Plus en détail

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS COEFFICIENTS THERMIQUES/MODULES MURS COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS Panneaux de murs extérieurs avec isolation thermique de 300mm et coefficient U=0,140 W/m²K 1. Crépis décoratif 2. L entoilage en fibre

Plus en détail

L EVOLUTION DE L ISOLATION

L EVOLUTION DE L ISOLATION L EVOLUTION DE L ISOLATION FABRIQUÉ AU CANADA DEPUIS 1986 ICYNENE.BE, ICYNENE.EU, ICYNENE.COM MOUSSE D ISOLATION PROJETEE C EST VRAI la mousse d isolation projetée Icynene est un peu plus onéreuse que

Plus en détail

more than plastics Starvap TM Système d étanchéité à la vapeur et à l air

more than plastics Starvap TM Système d étanchéité à la vapeur et à l air more than plastics Starvap TM Système d étanchéité à la vapeur et à l air Starvap TM D2 Le Starvap TM D2 est un pare-vapeur étanche à l air, autorisant une excellente ouverture à la diffusion et très robuste

Plus en détail

SOLUTION D ISOLATION DES TOITURES PAR L INTÉRIEUR

SOLUTION D ISOLATION DES TOITURES PAR L INTÉRIEUR SOLUTION D ISOLATION DES TOITURES PAR L INTÉRIEUR AMÉNAGEMENT DE COMBLES WWW.ISOCELL.COM LES TRAVAUX D ISOLATION DANS LA PRATIQUE Selon l épaisseur d isolant souhaitée, les chevrons doivent être renforcés

Plus en détail

Durabilité des solutions d'enveloppe. Transfert d humidité et composition d enveloppe : Les parois opaques L isolation de la toiture par l extérieur

Durabilité des solutions d'enveloppe. Transfert d humidité et composition d enveloppe : Les parois opaques L isolation de la toiture par l extérieur Durabilité des solutions d'enveloppe Transfert d humidité et composition d enveloppe : Les parois opaques L isolation de la toiture par l extérieur Trois questions... L'étanchéité à l'air, pointe de l'iceberg

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2 S1 - S2 NOM : Classe : Page 1/2 1. Problème à résoudre Comment isoler efficacement la maison bioclimatique. 2. Connaitre les matériaux d'isolation En se connectant au site Leroymerlin.fr rubrique : construction

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

L isolation de toiture Powerroof., inspirée par la nature.

L isolation de toiture Powerroof., inspirée par la nature. L isolation de toiture Powerroof, inspirée par la nature. Etape 1 : La source d inspiration... Etape 2 : La réflexion... Le résultat : Powerroof, l isolation pour toitures inclinées solide et indéformable

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

Transfert de vapeur d eau

Transfert de vapeur d eau S8-Transfert Hygrothermique 1. Problématique Humidité dans les logements L air contenu dans les logements contient toujours de la vapeur d eau. A l intérieur ceci est dû en partie par l activité humaine

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie PARTIE 1 D.Langendries Division Energie et Bâtiment CSTC Isolation thermique des toitures inclinées Les Isnes 18 mars

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LES CHOIX DE L AUTEUR DE PROJET ILLUSTRATION PAR UN EXEMPLE : AU STADE DE L ESQUISSE LE PARTI ARCHITECTURAL LES CHOIX DES SYSTÈMES DE TOITURE ILLUSTRATION

Plus en détail

climacell Isoler naturellement avec la Ouate de Cellulose Économie Écologie Confort climacell

climacell Isoler naturellement avec la Ouate de Cellulose Économie Écologie Confort climacell Isoler naturellement avec la Ouate de Cellulose Économie Écologie Confort L ISOLATION DES BÂTIMENTS une priorité pour l environnement. La Climacell Installée depuis 1994 en Allemagne à Angelbachtal, l

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail