Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity"

Transcription

1 Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity 31 mai 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen de la part de l auditeur indépendant de la Catégorie. L auditeur indépendant effectuera un audit des états financiers annuels de la Catégorie conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada.

2 Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Inventaire du portefeuille au 31 mai 2015 (non audité) Pourcentage de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables (actif net) Fonds sous-jacents 100,0 % Parts (en milliers) Coût (en milliers) Valeur de marché (en milliers) Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux série O $ $ TOTAL PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS 100,0 % $ AUTRES ÉLÉMENTS DE L ACTIF (DU PASSIF), MONTANT NET 0,0 % ACTIF NET 100 % $ Autres renseignements Les données d entrée utilisées au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre 2013 concernant la comptabilisation à la juste valeur des actifs et des passifs de la Catégorie se résument comme suit. Les données d entrée ou les méthodes d évaluation retenues pour l évaluation des titres pourraient ne pas être représentatives du risque associé au placement dans les titres concernés. Pour de plus amples renseignements sur les données d entrée et sur la répartition par niveaux présentée ci-dessous, voir la section Évaluation des placements des notes annexes. Données d entrée au 31 mai 2015 : Description Total Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 (Montants en milliers) Titres : Fonds sous-jacents $ $ $ $ Données d entrée au 30 novembre 2014 : Description Total Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 (Montants en milliers) Titres : Fonds sous-jacents $ $ $ $ Données d entrée au 1 er décembre 2013 : Description Total Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 (Montants en milliers) Titres : Fonds sous-jacents $ $ $ $ Voir les notes annexes, qui font partie intégrante des présents états financiers. 2

3 États financiers (non audité) États de la situation financière Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers Au Actif (note 3) 31 mai novembre 2014 (note 8) 1 er décembre 2013 (note 8) Actif courant Placements à la juste valeur par le biais du résultat net (note 9) $ $ $ Trésorerie Montants à recevoir pour la vente de placements Montants à recevoir pour la vente d actions Passif (note 3) Passif courant Montants à payer pour l achat de placements Montants à verser pour le rachat d actions Frais de gestion à payer (note 4) Autres montants dus à des sociétés affiliées (note 4) Autres montants et charges à payer (note 4) Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables (notes 3 et 6) $ $ $ Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables, par série et par action (note 6) Série A : (respectivement $ / 73 actions, $ / 68 actions et $ / 78 actions) ,9158 $ 22,1566 $ 19,2022 $ Série B : (respectivement $ / 127 actions, $ / 113 actions et $ / 115 actions)... 25,4691 $ 22,6256 $ 19,5664 $ Série F : (respectivement 896 $ / 31 actions, 401 $ / 15 actions et 305 $ / 14 actions) ,3176 $ 25,8862 $ 22,1371 $ Voir les notes annexes, qui font partie intégrante des présents états financiers. 3

4 États financiers (non audité) (suite) États du résultat global Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action Pour les semestres clos les 31 mai Revenus de placement (note 3) (note 8) Gain (perte) net sur les placements Gain (perte) net réalisé sur les placements $ 81 $ Variation de la plus-value (moins-value) nette latente des placements Total des revenus (pertes) de placement Charges d exploitation (note 4) Frais de gestion Frais d administration Frais du comité d examen indépendant Commissions et autres coûts liés au portefeuille Taxe de vente Total des charges d exploitation Charges abandonnées (note 4) (2) Charges d exploitation nettes Augmentation (diminution) nette de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités $ 277 $ Autres renseignements : Augmentation (diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités, par série (note 3) Série A $ 97 $ Série B $ 158 $ Série F $ 22 $ Augmentation (diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités, par série et par action (note 3) Série A ,7366 $ 1,2912 $ Série B ,6765 $ 1,3187 $ Série F ,4358 $ 1,6187 $ Voir les notes annexes, qui font partie intégrante des présents états financiers. 4

5 États de l évolution de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables Montants en milliers de dollars canadiens Pour le semestre clos le 31 mai 2015 Catégorie Série A Série B Série F Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables à l ouverture de la période $ $ $ 401 $ Opérations sur actions rachetables (note 6) Produit de la vente d actions rachetables Montants versés au rachat d actions rachetables (347) (52) (282) (13) Augmentation (diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités Augmentation (diminution) nette de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables à la clôture de la période $ $ $ 896 $ Pour le semestre clos le 31 mai 2014 (note 8) Catégorie Série A Série B Série F Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables à l ouverture de la période $ $ $ 305 $ Opérations sur actions rachetables (note 6) Produit de la vente d actions rachetables Montants versés au rachat d actions rachetables (396) (128) (240) (28) 71 (39) 138 (28) Augmentation (diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités Augmentation (diminution) nette de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables (6) Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables à la clôture de la période $ $ $ 299 $ Voir les notes annexes, qui font partie intégrante des présents états financiers. 5

6 États financiers (non audité) (suite) Tableaux des flux de trésorerie Montants en milliers de dollars canadiens Pour les semestres clos les 31 mai Trésorerie à l ouverture de la période $ 3 $ Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation : Achat de placements (1 153) (334) Produit de la vente et produit à l échéance des placements Trésorerie versée au titre des charges d exploitation (59) (52) Entrées (sorties) de trésorerie nettes liées aux activités d exploitation (890) (76) Flux de trésorerie liés aux activités de financement : Produit de la vente d actions Montants versés au rachat d actions (342) (394) Entrées (sorties) de trésorerie nettes liées aux activités de financement Variation nette de la trésorerie Trésorerie à la clôture de la période $ 9 $ Voir les notes annexes, qui font partie intégrante des présents états financiers. 6

7 Notes annexes Pour la période close le 31 mai 2015 (non audité) (Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers) 1. Création de la Société Société de Structure de Capitaux Fidelity (la «Société») est une société de placement à capital variable constituée en vertu des lois de l Alberta le 30 août Le capital autorisé de la Société est composé d un nombre illimité d actions de catégorie A avec droit de vote et de 100 catégories d actions spéciales rachetables de fonds communs de placement. À l heure actuelle, 75 catégories d actions spéciales rachetables de fonds communs de placement offrent des actions de série A, de série B, de série F, de série F5, de série F8, de série I, de série I5, de série I8, de série S5, de série S8, de série T5 et de série T8. Chacune de ces 75 catégories est une entité publiante distincte. Le siège social de la Société est situé au nd Street S.W., Suite 800, Calgary (Alberta) T2P 2Y3. La Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux (la «Catégorie») de la Société de Structure de Capitaux Fidelity est une catégorie de la Société. Elle investit la quasi-totalité de son actif dans des parts de série O du Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux (le «fonds sous-jacent»). La Catégorie offre des actions de série A, de série B et de série F. Les actions de série A sont offertes à tous les investisseurs moyennant des frais de souscription différés. Les actions de série B sont offertes à tous les investisseurs moyennant des frais de souscription initiaux et les frais y relatifs sont moins élevés que ceux relatifs aux actions de série A. Les actions de série A acquises avec frais de souscription différés seront converties en actions de série B aux frais de gestion moins élevés, un an après l expiration des délais prévus dans le barème des frais de rachat. Les actions de série F ont des frais moins élevés que ceux des actions de série A et de série B. Ces actions ne sont généralement offertes qu aux investisseurs ayant des comptes sur honoraires auprès de courtiers ayant conclu une entente d admissibilité avec Fidelity Investments Canada s.r.i. («Fidelity»). Conformément aux dispositions de l option avec frais de souscription initiaux, Fidelity verse une commission aux courtiers prélevée directement sur les montants investis par les porteurs d actions. Les frais de souscription peuvent varier entre 0 % et 5 % pour les actions de série B. Conformément aux dispositions de l option avec frais de souscription différés, Fidelity verse une commission aux courtiers correspondant à 4,9 % du montant investi. Lorsque le rachat d actions de série A est effectué moins de six ans après la date d achat, Fidelity impute des frais de souscription différés au porteur d actions. Les frais de souscription différés sont calculés selon un barème dégressif allant de 6 % à 1,5 % du coût initial des actions. Conformément aux dispositions de l option avec frais de souscription différés réduits, Fidelity verse une commission aux courtiers correspondant à 1 % du montant investi. Lorsque le rachat d actions de série A est effectué moins de deux ans après la date d achat, Fidelity impute des frais de souscription différés au porteur d actions. Les frais de souscription différés réduits correspondent à 2 % du coût initial des actions. Conformément aux dispositions de l option avec frais de souscription différés réduits 2, Fidelity verse une commission aux courtiers correspondant à 2,5 % du montant investi. Lorsque le rachat d actions de série A est effectué moins de trois ans après la date d achat, Fidelity impute des frais de souscription différés au porteur d actions. Les frais de souscription différés réduits 2 sont calculés selon un barème dégressif allant de 3 % à 2 % du coût initial des actions. Aucuns frais de souscription initiaux ne sont versés à l achat d actions de série A ou de série F de la Catégorie. Aucuns frais de souscription différés ne sont versés au rachat d actions de série B ou de série F de la Catégorie. La Catégorie répond à la définition d entité d investissement. Elle a pour objet de fournir des services de gestion de placements aux porteurs d actions. À ce titre, elle investit son actif net de sorte à obtenir une croissance du capital ou des revenus de placement et elle évalue la performance de ses placements sur la base de la juste valeur. L objectif de placement de la Catégorie est présenté à la note sur le risque lié aux instruments financiers (voir ci-après). Fidelity est le gestionnaire de portefeuille de la Catégorie. Pyramis Global Advisors, LLC («Pyramis»), société affiliée à Fidelity, est le conseiller en valeurs du fonds sous-jacent. 2. Mode de présentation Déclaration de conformité Les présents états financiers ont été préparés conformément aux Normes internationales d information financière (les «IFRS») publiées par l International Accounting Standards Board (l «IASB») et applicables à la préparation d états financiers intermédiaires, notamment les normes IAS 34 Information financière intermédiaire et IFRS 1 Première application des Normes internationales d information financière. Ce référentiel comptable a été adopté par la Catégorie en 2015 pour une prise d effet le 1 er décembre 2013 (la «date de transition»), comme l exigent les lois canadiennes sur les valeurs mobilières et le Conseil des normes comptables du Canada. Auparavant, la Catégorie préparait ses états financiers conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada (les «PCGR du Canada») définis dans la partie V du Manuel de CPA Canada. Se reporter au paragraphe sur la transition aux IFRS ci-après pour de plus amples renseignements sur les répercussions de l adoption des IFRS. Sauf indication contraire, les méthodes comptables présentées ci-après ont été appliquées uniformément lors de la préparation de l état de la situation financière d ouverture en IFRS et pour toutes les périodes présentées, comme si elles avaient toujours été en vigueur. Les méthodes comptables appliquées lors de la préparation des présents états financiers intermédiaires sont fondées sur les IFRS publiées et en vigueur le 9 juillet 2015, date à laquelle la publication des présents états financiers intermédiaires a été autorisée par le conseil d administration de la Société. Toute modification ultérieure apportée aux IFRS et applicable aux états financiers annuels de la Catégorie pour la période close le 30 novembre 2015 pourrait donner lieu à un retraitement des présents états financiers intermédiaires, notamment des ajustements liés à la transition aux IFRS. Monnaie fonctionnelle et monnaie de présentation Les présents états financiers sont présentés en dollars canadiens, la monnaie fonctionnelle de la Catégorie. 7

8 Notes annexes (non audité) (suite) (Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers) 3. Résumé des principales méthodes comptables Base d évaluation Les présents états financiers ont été préparés selon la convention du coût historique, sauf pour les placements qui figurent à la juste valeur dans les états de la situation financière. Utilisation d estimations et de jugements En appliquant les IFRS, la direction doit faire certaines hypothèses et certains jugements à la date des états financiers. Les principaux éléments des états financiers pouvant donner lieu à des estimations et des jugements importants sont les suivants : Classement et évaluation des instruments financiers La Catégorie a formulé des jugements importants afin de classer et d évaluer ses instruments financiers conformément à IAS 39 Instruments financiers : Comptabilisation et évaluation («IAS 39»). En particulier, il est nécessaire de déterminer si certains placements sont détenus à des fins de transaction et si l option de l évaluation de la juste valeur peut être retenue pour les placements qui ne sont pas détenus à de telles fins, en raison de facteurs incluant l évaluation du rendement et la gestion de la Catégorie sur la base de la juste valeur. Présentation des instruments financiers Les actions de la Catégorie constituent une catégorie de la société. Les catégories ne donnent pas droit à une quote-part de l actif net résiduel de la Société en cas de liquidation et ne présentent pas des caractéristiques identiques. Par conséquent, les actions rachetables en circulation sont classées dans les passifs financiers, conformément aux exigences d IAS 32 Instruments financiers : Présentation («IAS 32»). Nature de la relation avec les fonds sous-jacents La Catégorie a formulé des jugements importants afin d établir la nature de sa relation avec les fonds sous-jacents, conformément à IFRS 10 États financiers consolidés («IFRS 10») et à IAS 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises («IAS 28»). Ces jugements portent essentiellement sur le fait de déterminer si la Catégorie a la capacité d exercer un contrôle ou une influence notable sur les fonds sous-jacents. Pour ce faire, la Catégorie se fonde sur certains critères propres aux fonds sous-jacents examinés, tels les droits de vote, la participation au choix des politiques et les flux de trésorerie significatifs comme le produit des souscriptions et des rachats. La Catégorie a déterminé qu elle n a pas la capacité d exercer une influence significative sur les fonds sous-jacents ou de les contrôler du fait de l incapacité de la Catégorie à exercer ses droits de vote et à orienter les décisions financières et opérationnelles des fonds sous-jacents ou à y participer. Évaluation des placements Les placements sont désignés comme étant à leur juste valeur par le biais du résultat net, conformément à IAS 39, et comptabilisés à la juste valeur. La Catégorie classe les données entrant dans l évaluation de la juste valeur de ses placements selon une hiérarchie à trois niveaux, qui sont les suivants : Niveau 1 prix cotés sur des marchés actifs pour des placements identiques Niveau 2 autres données d entrée observables importantes (y compris les prix cotés pour des placements semblables, les taux d intérêt, la fréquence des remboursements anticipés, etc.) Niveau 3 données d entrée non observables (y compris les propres hypothèses de la Catégorie, fondées sur la meilleure information disponible) Les changements apportés aux méthodes d évaluation peuvent donner lieu au transfert d un placement d un niveau à un autre. Il n y a eu aucun transfert important entre le niveau 1 et le niveau 2 au cours des périodes. La valeur totale des placements par niveau au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre 2013, ainsi que le reclassement des placements au niveau 3, le cas échéant, figurent au bas de l inventaire du portefeuille de la Catégorie. Les méthodes utilisées pour l évaluation des placements de la Catégorie selon les principales catégories sont les suivantes : Les placements dans les fonds sous-jacents sont évalués à la valeur liquidative par part observée à la clôture de chaque jour ouvrable. Ils sont classés au niveau 1. Trésorerie La trésorerie est constituée de dépôts bancaires et éventuellement des équivalents de trésorerie, qui sont des instruments de créance à court terme dont la durée jusqu à l échéance est inférieure à 90 jours à la date d acquisition et qui sont détenus afin d honorer les engagements à court terme. Les devises se composent des montants en trésorerie libellés dans des monnaies autres que le dollar canadien et déposés auprès du dépositaire afin de faciliter le règlement des opérations libellées en devises. La trésorerie est comptabilisée au coût amorti, lequel avoisine la juste valeur. La Catégorie ne détenait aucun équivalent de trésorerie au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre Dépréciation d actifs financiers Chaque date de présentation des états financiers, la Catégorie évalue s il existe une indication objective de dépréciation de ses actifs financiers au coût amorti. Si une telle indication existe, la Catégorie comptabilise une perte de valeur dans les états du résultat global, qui correspond à la différence entre le coût amorti de l actif financier et la valeur actualisée des flux de trésorerie futurs estimés, déterminée à l aide du taux d intérêt effectif initial de l instrument. Les pertes de valeur ainsi comptabilisées sont reprises par le biais des états du résultat global dans une période ultérieure si la raison pour laquelle la perte a été comptabilisée en premier lieu s amoindrit ou qu elle cesse d exister. 8

9 3. Résumé des principales méthodes comptables (suite) Autres actifs et passifs Les autres actifs et passifs peuvent comprendre les montants à payer au dépositaire, aux sociétés affiliées et aux autres contreparties, ou à recevoir de ceux-ci, au titre des revenus à recevoir, des opérations sur titres, des opérations sur actions, des charges à payer et des autres opérations en attente de règlement à la clôture de la période. Ces montants sont classés en tant que prêts et créances ou passifs financiers et sont comptabilisés au coût amorti, qui avoisine la juste valeur, ces actifs et passifs étant, par nature, à court terme. Classement des actions rachetables émises par la Catégorie Les actions rachetables de la Catégorie sont de même rang, mais elles ont des caractéristiques qui diffèrent, comme il est indiqué dans les notes ci-dessous. Elles ne donnent pas droit à une quote-part de l actif net résiduel de la Société en cas de liquidation. Par conséquent, les actions rachetables de la Catégorie ne satisfont pas aux critères d IAS 32 permettant le classement dans les capitaux propres, et elles ont été classées dans les passifs financiers dans les états de la situation financière. L obligation de la Catégorie à l égard de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables est comptabilisée au montant du rachat. Au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre 2013, la valeur liquidative par série et par action de la Catégorie peut différer de moins de 0,01 $ de son actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables par série et par action, calculé conformément aux IFRS, résultant des procédures normales de fin de période pour clôturer les comptes. Opérations sur titres, comptabilisation du revenu et coûts de transactions Les achats ou ventes ordinaires d actifs financiers sont comptabilisés à la date de transaction. Le coût des placements est établi au coût moyen, déduction faite des commissions et des autres coûts de transactions. Les revenus de placement sont comptabilisés selon la méthode de la comptabilité d exercice. Les distributions provenant de tout fonds sous-jacent, le cas échéant, sont comptabilisées à la date ex-dividende par la Catégorie au même titre que lorsqu elles ont été distribuées. Les gains et les pertes nets réalisés à la vente de placements et la variation de la plus-value (moins-value) nette latente des placements sont calculés en fonction du coût moyen des placements concernés, qui ne comprend pas les coûts de transactions mais peut inclure des sommes provenant d un litige. Les coûts de transactions, tels que les commissions de courtage, qui sont engagés lors de l achat et de la vente de titres par la Catégorie, sont inscrits au poste «Commissions et autres coûts liés au portefeuille» des états du résultat global. Frais d opérations à court terme Les actions rachetées ou transférées dans les 30 jours suivant leur première souscription ou leur transfert dans la Catégorie sont assujetties à des frais d opérations à court terme correspondant à 1,00 % de la valeur de ces actions. Les actions rachetées ou transférées dans les 30 jours suivant la souscription la plus récente ou leur transfert dans la Catégorie peuvent être assujetties à des frais d opérations excessives correspondant à 1,00 % de la valeur de ces actions, ou donner lieu à un accès restreint au compte du porteur d actions ou à sa fermeture. L intégralité des frais d opérations à court terme sont conservés par la Catégorie, inclus au surplus d apport et inscrits au poste «Produit net de la vente d actions» des états de l évolution de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables. Conversion des devises Les titres et les autres actifs et passifs libellés en devises sont convertis en dollars canadiens au taux de change en vigueur à la clôture de la période. Les achats et les ventes de titres, les revenus et les charges libellés en devises sont convertis en dollars canadiens au taux de change en vigueur à la date des opérations respectives. L effet des fluctuations des taux de change sur les placements est inscrit à titre de gain (perte) net réalisé et de variation de la plus-value (moins-value) nette latente des placements et leur effet sur les autres opérations de change est inscrit au poste «Gain (perte) net réalisé sur les opérations de change» et au poste «Variation de la plus-value (moins-value) nette latente sur les autres actifs nets libellés en devises» des états du résultat global. Évaluation des séries L actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables est calculé pour chacune des séries d actions de la Catégorie. L actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables d une série correspond à la quote-part de cette série de l actif et du passif de la Catégorie communs à toutes les séries, à laquelle s ajoutent l actif et le passif de la Catégorie attribuables uniquement à cette série. Les charges attribuables directement à une série sont imputées à cette série. La quote-part des revenus de placement et des charges d exploitation attribuable à une série est fonction de la quote-part de cette série de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables, exception faite des éléments pouvant être attribués expressément à une ou à plusieurs séries. Opérations par action L augmentation (la diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités par action figurant dans les états du résultat global correspond à l augmentation (la diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités pour chacune des séries de la Catégorie, divisée par le nombre moyen pondéré d actions en circulation de chaque série de la Catégorie au cours de la période, comme indiqué ci-après : 9

10 Notes annexes (non audité) (suite) (Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers) 3. Résumé des principales méthodes comptables (suite) Opérations par action (suite) Nombre moyen pondéré Période close le 31 mai 2015 Actions Série A Série B Série F Période close le 31 mai 2014 Série A Série B Série F Tableaux des flux de trésorerie La Catégorie établit le montant net des opérations sur ses placements à court terme et inscrit uniquement leur incidence nette sur les flux de trésorerie au poste «Achat de placements» ou au poste «Produit de la vente et produit à l échéance des placements», selon le cas, des tableaux des flux de trésorerie. En outre, conformément aux IFRS, les tableaux des flux de trésorerie de la Catégorie excluent les opérations non monétaires découlant de ses activités d exploitation ou de financement. Prises de position comptables récentes La version définitive d IFRS 9 Instruments financiers publiée par l IASB en juillet 2014 remplacera IAS 39 Instruments financiers : Comptabilisation et évaluation. IFRS 9 introduit une méthode de classement et d évaluation, une méthode prospective unique de dépréciation liée à la perte prévue et une approche remaniée de la comptabilité de couverture. La nouvelle méthode de classement des actifs financiers, fondée sur des principes, dépend des caractéristiques des flux de trésorerie et du modèle économique dans lequel s inscrit la détention de ces actifs. Cette méthode se traduit par l application à tous les instruments financiers d un modèle unique de dépréciation qui exigera une comptabilisation plus rapide des pertes sur créances prévues. Elle comprend aussi des changements relatifs au risque de crédit propre à l entité lorsque les passifs financiers sont comptabilisés à la juste valeur, de façon que les gains découlant de la détérioration du risque de crédit propre à l entité à l égard de ces passifs ne soient plus comptabilisés en résultat net. IFRS 9 est applicable aux exercices ouverts à compter du 1 er janvier 2018, avec possibilité d adoption anticipée. En outre, l entité peut appliquer par anticipation les changements relatifs à son risque de crédit propre, de façon distincte, sans pour autant modifier la comptabilisation de ses instruments financiers. La Catégorie évalue actuellement l incidence de l application d IFRS 9 et n a pas encore déterminé la date de son adoption. 4. Frais et autres opérations entre apparentés Frais de gestion Fidelity agit à titre de gestionnaire de la Catégorie. En contrepartie de ces services et du détachement de personnel de direction clé, la Catégorie verse à Fidelity des frais de gestion mensuels qui sont fonction de la valeur liquidative de chaque série et qui sont calculés quotidiennement et versés mensuellement. Pour éviter une double facturation des frais, les parts de série O des fonds sous-jacents sont exemptes de frais de gestion. Les taux des frais de gestion annuels applicables à chaque série sont les suivants : Taux des frais de gestion annuels (%) Série A ,00 Série B ,85 Série F ,85 Frais d administration Fidelity facture à la Catégorie des frais d administration à taux fixe relativement à certaines charges variables et au détachement, auprès de la Catégorie, de personnel de direction clé. En contrepartie, Fidelity s acquitte de toutes les charges d exploitation de la Catégorie, à l exception de certains coûts spécifiques, notamment les honoraires et les charges liés au Comité d examen indépendant (le «CEI»), les taxes, les commissions de courtage et les frais d intérêts. Les frais d administration s ajoutent aux frais de gestion. Pour éviter une double facturation des frais, les parts de série O des fonds sous-jacents sont exemptes de frais d administration. Le taux annuel des frais d administration sera établi selon la valeur liquidative de la Catégorie, comme suit : moins de 100 M$ (palier 1), de 100 M$ à 1 G$ (palier 2) et plus de 1 G$ (palier 3). Les frais d administration sont comptabilisés quotidiennement et versés mensuellement. Ils sont calculés selon un pourcentage annuel fixe de la valeur liquidative de chaque série, comme suit : Palier 1 (%) Palier 2 (%) Palier 3 (%) Série A ,375 0,365 0,355 Série B ,325 0,315 0,305 Série F ,320 0,310 0,300 10

11 4. Frais et autres opérations entre apparentés (suite) Frais d administration (suite) Jusqu au 27 mars 2015, les frais d administration étaient calculés selon un pourcentage annuel fixe de la valeur liquidative de chaque série, comme suit : Palier 1 (%) Palier 2 (%) Palier 3 (%) Série A ,430 0,420 0,410 Série B ,380 0,370 0,360 Série F ,425 0,425 0,425 Frais du comité d examen indépendant Conformément au Règlement , le CEI examine toutes les questions de conflit d intérêts qui lui sont soumises par le gestionnaire et formule des recommandations ou approuve les mesures qui sont prises, selon le cas, de sorte à servir le meilleur intérêt des fonds. Le CEI se compose à l heure actuelle de quatre membres, tous indépendants de Fidelity et de ses sociétés affiliées. La rémunération des membres du CEI se compose d une provision d honoraires annuelle et de jetons de présence. En outre, ils sont remboursés des frais qu ils engagent dans l exercice de leurs fonctions auprès du CEI. Ces coûts sont répartis entre les catégories, selon leur quote-part de l actif. Taxe de vente Certaines provinces ont harmonisé leur taxe de vente provinciale (TVP) avec la taxe fédérale sur les produits et services (TPS). La taxe de vente harmonisée (TVH) correspond au taux de 5 % de la TPS combiné à celui de la TVP des provinces concernées. La TVH à verser ou à recevoir est calculée selon le lieu de résidence des porteurs d actions et la valeur de leur participation dans la Catégorie à une date donnée, et non en fonction du territoire dont relève la Catégorie. Le taux effectif de TPS/TVH applicable à chaque série de la Catégorie est fonction de la répartition des placements des porteurs d actions entre les provinces. Il est calculé selon le taux de TVH ou, si la province concernée n applique pas la TVH, selon le taux de TPS. Tous les montants à ce titre sont inscrits au poste «Taxe de vente» des états du résultat global. Charges abandonnées Fidelity peut, à son gré, absorber ou abandonner certaines charges. Fidelity peut mettre fin, en tout temps, à ces absorptions ou à ces abandons de charges. Le 1 er novembre 2014, le gestionnaire de la Catégorie a abandonné une partie de ses frais d administration. Les montants absorbés ou abandonnés au cours des périodes sont présentés, le cas échéant, au poste «Charges abandonnées» des états du résultat global. 5. Imposition et dividendes La Société répond à la définition de société de placement à capital variable en vertu de la Loi de l impôt sur le revenu (Canada). Aux fins de l impôt, la Société est considérée comme une seule entité juridique, et ses catégories ne sont pas assujetties à l impôt individuellement. L année d imposition de la Société prend fin le 30 novembre et, le cas échéant, les dividendes canadiens gagnés pendant l année d imposition seront versés à cette date ou autour de cette date. En outre, la Société versera au besoin des dividendes sur les gains en capital dans les 60 jours suivant la clôture de l année d imposition, de sorte à s assurer qu elle ne sera pas assujettie à l impôt sur le résultat sur ses gains en capital nets réalisés et sur ses autres revenus de l année. La Catégorie ne comptabilise donc aucun impôt sur le résultat en vertu d IAS 12 Impôts sur le résultat («IAS 12»). En conséquence, elle ne comptabilise pas non plus de produit d impôt différé lié aux reports en avant de pertes fiscales ou aux autres différences temporaires imposables. Les dividendes de chacune des séries sont déclarés séparément. Aucune distribution de revenu net de placement ou de gains en capital nets réalisés n a été déclarée par la Catégorie au cours des périodes. Les pertes en capital de la Société peuvent servir à réduire les gains en capital attribuables à la Société dans son ensemble, indépendamment de la catégorie d où proviennent ces gains ou pertes en capital. Les pertes autres qu en capital attribuables à une série donnée d une catégorie peuvent servir à réduire le revenu ou le revenu imposable de n importe quelle série d une catégorie. À la clôture de la dernière année d imposition, la Société ne disposait pas de pertes en capital et disposait de pertes autres qu en capital pouvant être reportées, à des fins fiscales, sur une durée maximale de 20 années d imposition, comme suit : Échéance des pertes autres qu en capital ($) Total des pertes autres qu en capital Gestion du risque lié aux capitaux propres Les actions émises et en circulation constituent les capitaux propres de la Catégorie. Les capitaux propres de chaque série de la Catégorie sont divisés en un nombre illimité d actions de valeur égale, sans valeur nominale. Toutes les actions d une série ont égalité de rang pour ce qui est des distributions. Chaque porteur d actions d une catégorie a un droit de vote par tranche de un dollar détenue dans des actions de cette catégorie. Les fractions d actions donnent des droits de vote au prorata de leur valeur. La Catégorie n est généralement assujettie à aucune restriction ou exigence particulière en matière de capitaux propres pour ce qui est des souscriptions et des rachats d actions, exception faite des exigences de souscription 11

12 Notes annexes (non audité) (suite) (Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers) 6. Gestion du risque lié aux capitaux propres (suite) minimales. Toutefois, Fidelity peut à l occasion suspendre temporairement le droit des porteurs de demander le rachat de leurs actions, reportant ainsi le versement du produit de la vente. Les variations attribuables aux porteurs d actions sont présentées dans les états de l évolution de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables. Conformément aux objectifs et aux politiques de gestion du risque énoncés dans les notes portant sur les risques liés aux instruments financiers, la Catégorie vise à investir les sommes reçues à la souscription dans des titres appropriés, tout en maintenant une liquidité adéquate lui permettant de répondre aux demandes de rachat. Pour ce faire, la Catégorie investit la majeure partie de son actif dans des titres pouvant être cédés facilement; elle peut également emprunter jusqu à concurrence de 5 % de sa valeur liquidative. Opérations sur actions Les opérations sur actions de chaque série sont les suivantes : Actions en circulation à l ouverture de la période Émises Réinvesties Rachetées Actions en circulation à la clôture de la période Période close le 31 mai 2015 Série A (2) 73 Série B (11) 127 Série F Période close le 31 mai 2014 Série A (7) 76 Série B (12) 122 Série F (1) Risque lié aux instruments financiers Les activités de la Catégorie et des fonds sous-jacents les exposent à différents risques liés aux instruments financiers : le risque de crédit, le risque de liquidité, l autre risque de prix, le risque de taux d intérêt et le risque de change. Pyramis vise à réduire l incidence défavorable que ces risques pourraient avoir sur la performance des fonds sous-jacents en ayant recours à des conseillers en valeurs professionnels et expérimentés, en surveillant quotidiennement les positions des fonds sous-jacents et les événements de marché, et en diversifiant le portefeuille de placement tout en respectant le mandat de placement. La Catégorie et les fonds sous-jacents peuvent avoir recours à des instruments financiers dérivés pour réduire certains risques. Pour Pyramis, le risque s entend de la non-concordance, entre le portefeuille et son indice de référence, de certains facteurs de risque, comme la capitalisation boursière et le bêta, et de facteurs communs comme la taille, le ratio cours/bénéfice, le ratio cours/valeur comptable et l exposition sectorielle. Cette non-concordance peut entraîner des écarts entre le rendement de la Catégorie et celui de l indice de référence. Le bêta est une mesure de la volatilité, ou du risque systématique, d un titre ou d un portefeuille par rapport à l ensemble du marché. Un bêta de 1 signifie que la variation du cours d un titre suivra celle du marché. Un bêta inférieur à 1 signifie que le titre est moins volatil que le marché. Un bêta supérieur à 1 signifie que le titre est plus volatil que le marché. À titre d illustration, un titre dont le bêta est de 1,2 devrait, en théorie, être 20 % plus volatil que le marché. L objectif de Pyramis est d obtenir, durablement, un rendement supérieur à celui de l indice de référence du fonds sous-jacent. Le risque non systématique est réduit principalement en investissant dans un portefeuille diversifié de titres de différents secteurs d activité, styles de gestion et régions du monde. Pyramis sélectionne les titres qu elle achète en fonction de leur qualité fondamentale. Pour ce faire, elle s appuie sur de nombreux analystes. En outre, elle ne s appuie pas sur un seul processus d évaluation ou sur un seul modèle quantitatif qui présume que les rendements passés élevés de certains secteurs d activité ou styles de gestion sont représentatifs des rendements futurs. Les analystes de Pyramis sélectionnent les titres à l aide de leurs propres processus d évaluation. La Catégorie a pour objectif de réaliser une croissance du capital à long terme et un rendement semblable à celui du fonds sous-jacent, le Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux, en investissant la quasi-totalité de son actif dans des parts du fonds sous-jacent. L indice de référence de la Catégorie et du fonds sous-jacent est l indice MSCI Monde (tous pays) Industries de consommation. Le fonds sous-jacent a pour objectif de réaliser une croissance du capital à long terme en investissant essentiellement, à l échelle mondiale, dans des actions de sociétés qui fabriquent et vendent des produits de consommation. Pour l achat et la vente de titres destiné au fonds sous-jacent, Pyramis évalue le potentiel de succès de chaque société, compte tenu de sa situation financière, de sa position dans son secteur, de la conjoncture économique et des conditions du marché. Pyramis examine des facteurs tels que le potentiel de croissance de la société, les résultats anticipés et la qualité de l équipe de direction. Le risque associé au portefeuille est surveillé quotidiennement par le groupe responsable de la conformité des placements et revu mensuellement. De plus, chaque fonds fait l objet d une revue trimestrielle formelle. Le groupe responsable de la conformité des placements, les gestionnaires de portefeuille et les analystes principaux participent à une revue trimestrielle du portefeuille. Dans chaque stratégie, les portefeuilles sont comparés les uns aux autres, d une part, et à leur indice de référence respectif, d autre part. Les pondérations sectorielles et la répartition des titres sont également analysées. Risque de crédit Le risque de crédit s entend du risque qu une partie à un instrument financier manque à l une de ses obligations ou à l un de ses engagements envers la Catégorie. Le risque de crédit propre à la Catégorie, lorsqu il est question d un passif financier, et le risque de crédit propre à une contrepartie, lorsqu il est question d un actif financier, sont pris en compte, le cas échéant, pour établir la juste valeur des actifs et passifs financiers. En outre, dans le cadre 12

13 7. Risque lié aux instruments financiers (suite) Risque de crédit (suite) de la gestion de ses liquidités, la Catégorie limite son exposition directe au risque de perte sur créances en déposant sa trésorerie auprès d institutions financières jouissant d une notation élevée. La valeur comptable des placements et des autres actifs représente l exposition maximale au risque de crédit au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre À l exception des risques présentés ci-dessus, il n existait aucune concentration significative du risque de crédit associé aux contreparties au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre Risque de concentration Pyramis analyse le risque de concentration en tenant compte du secteur d activité ou de l emplacement géographique de la contrepartie concernée par les actifs financiers que le fonds sous-jacent détient. Les tableaux suivants présentent le risque de concentration pertinent à la Catégorie par rapport à son objectif de placement, risque auquel est exposée la Catégorie par ses placements dans les fonds sous-jacents. Répartition sectorielle % de l actif net de la Catégorie au 31 mai 2015 % de l actif net de la Catégorie au 30 novembre 2014 % de l actif net de la Catégorie au 1 er décembre 2013 Textiles, vêtements et articles de luxe ,4 6,7 9,9 Sociétés médiatiques ,6 10,9 12,1 Commerce de détail spécialisé ,6 9,6 5,4 Produits alimentaires ,4 10,3 10,7 Produits ménagers ,7 6,2 7,4 Produits d hygiène et de beauté ,6 5,1 2,3 Boissons ,9 8,3 11,7 Vente au détail de produits alimentaires et de base ,5 8,3 6,8 Hôtellerie, restauration et loisirs ,8 6,9 4,4 Vente au détail électronique et par catalogue ,6 4,1 3,4 Composants d automobiles ,1 1,7 2,0 Logiciels et services Internet ,0 2,6 1,1 Produits du tabac ,9 5,8 6,9 Automobiles ,2 6,1 5,0 Prestataires et services de soins de santé ,7 1,5 0,0 Services professionnels ,5 1,6 1,6 Autres (représentant moins de 1 % chacun) ,0 3,1 4,6 Trésorerie et placements à court terme ,0 0,0 4,1 Autres éléments de l actif (du passif), montant net ,5 1,2 0,6 Répartition géographique % de l actif net de la Catégorie au 31 mai 2015 % de l actif net de la Catégorie au 30 novembre 2014 États-Unis ,5 48,9 44,7 France ,9 7,6 3,2 Royaume-Uni ,6 9,6 10,3 Japon ,6 2,8 6,5 Allemagne ,2 5,3 8,0 Suisse ,7 6,0 8,3 Pays-Bas ,1 3,8 1,6 Espagne ,1 2,9 2,2 Inde ,8 3,3 1,0 % de l actif net de la Catégorie au 1 er décembre

14 Notes annexes (non audité) (suite) (Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers) 7. Risque lié aux instruments financiers (suite) Risque de concentration (suite) Répartition géographique (Suite) % de l actif net de la Catégorie au 31 mai 2015 % de l actif net de la Catégorie au 30 novembre 2014 Bailliage de Jersey ,1 0,0 0,0 Îles Caïmans ,0 1,1 0,0 Brésil ,2 1,4 0,0 Autres (représentant moins de 1 % chacun) ,7 6,1 9,5 Trésorerie et placements à court terme ,0 0,0 4,1 Autres éléments de l actif (du passif), montant net ,5 1,2 0,6 % de l actif net de la Catégorie au 1 er décembre 2013 Pyramis surveille régulièrement la pondération relative de chaque titre, secteur et pays, ainsi que la capitalisation boursière et la liquidité de chaque titre présent dans le portefeuille des fonds sous-jacents. Risque de liquidité Le risque de liquidité s entend du risque que la Catégorie ne soit pas en mesure de faire face à ses engagements à temps ou à un prix raisonnable. La Catégorie est exposée à des rachats en trésorerie quotidiens d actions rachetables. Les actions rachetables sont rachetées à la demande du porteur d actions au montant de la valeur liquidative par action de la Catégorie au moment du rachat. La Catégorie et les fonds sous-jacents maintiennent une liquidité adéquate en investissant la majeure partie de leur actif dans des titres négociés sur un marché actif et qui peuvent être cédés facilement. Dans la mesure où les titres cotés que détient le fonds sous-jacent sont négociés à la TSX ou sur un marché actif ou une bourse similaires, ils sont jugés pouvoir être revendus facilement. Conformément aux règlements sur les valeurs mobilières, les fonds de placement doivent maintenir au moins 90 % de leur actif dans des placements liquides, qui sont négociés sur un marché actif et qui peuvent être cédés facilement. En outre, la Catégorie vise à maintenir une position en trésorerie et en équivalents de trésorerie suffisante pour maintenir une liquidité adéquate, et a la possibilité d emprunter au dépositaire jusqu à concurrence de 5 % de sa valeur liquidative aux fins du financement des rachats. La Catégorie et les fonds sous-jacents peuvent à l occasion investir dans des titres qui ne sont pas négociés sur un marché actif ou qui ne sont pas liquides. Les placements privés et les titres de négociation restreinte détenus à la clôture de la période sont, le cas échéant, présentés dans l inventaire du portefeuille du fonds sous-jacent. La liquidité de la Catégorie et des fonds sous-jacents est surveillée quotidiennement. Au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre 2013, la Catégorie n avait aucun passif financier dont l échéance était supérieure à 3 mois. Autre risque de prix L autre risque de prix s entend du risque que la valeur d un instrument financier fluctue en fonction des variations des cours du marché (autres que celles causées par le risque de taux d intérêt ou le risque de change lié aux instruments monétaires), que ces variations soient causées par des facteurs propres à un titre en particulier ou à son émetteur ou par d autres facteurs touchant tous les instruments négociés sur un marché ou un segment de marché. Tous les titres comportent un risque de perte de capital. Ce risque est réduit par la Catégorie et les fonds sous-jacents au moyen d une sélection minutieuse des titres et des autres instruments financiers qui respecte la stratégie de placement. Le risque maximum associé aux instruments financiers correspond à la juste valeur de ceux-ci. Les placements de la Catégorie et des fonds sous-jacents sont assujettis à l autre risque de prix découlant des incertitudes entourant le prix futur de ces instruments. Si l indice de référence avait augmenté ou diminué de 5 % au 31 mai 2015, au 30 novembre 2014 et au 1 er décembre 2013, toutes les autres variables étant restées constantes par ailleurs, l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables de la Catégorie aurait augmenté ou diminué d environ 297 $ (209 $ au 30 novembre 2014 et 193 $ au 1 er décembre 2013). Cette variation est estimée au moyen du bêta de la Catégorie, qui est calculé en fonction de la corrélation historique entre le rendement de la Catégorie et le rendement de l indice de référence. Dans les faits, les résultats réels des opérations peuvent différer de cette analyse de sensibilité, et l écart peut être important. Risque de taux d intérêt Le risque de taux d intérêt est lié aux instruments financiers portant intérêt qui sont détenus dans le portefeuille de placements, par exemple, les obligations. La Catégorie et les fonds sous-jacents ont une exposition au risque que la juste valeur des instruments financiers portant intérêt ou leurs flux de trésorerie futurs fluctuent en raison de variations des taux d intérêt du marché. La trésorerie et les équivalents de trésorerie excédentaires sont investis dans des instruments à court terme portant intérêt au taux d intérêt du marché. La majorité des actifs et des passifs financiers de la Catégorie et des fonds sous-jacents ne portent pas intérêt. En conséquence, les fluctuations des taux d intérêt du marché n exposent pas la Catégorie à un risque important. 14

15 7. Risque lié aux instruments financiers (suite) Risque de change Le risque de change découle des instruments financiers libellés en monnaies autres que le dollar canadien, qui est la monnaie fonctionnelle de la Catégorie et des fonds sous-jacents. 8. Transition aux IFRS Les présents états financiers sont les premiers états financiers semestriels de la Catégorie établis selon les IFRS. Précédemment, la Catégorie préparait ses états financiers selon les PCGR du Canada. Conformément à IFRS 1 Première application des Normes internationales d information financière, certaines informations relatives à cette transition figurent dans la présente note. IFRS 1 prévoit que les états financiers en IFRS doivent être dressés comme si l entité avait toujours appliqué ce référentiel comptable (application rétrospective). IFRS 1 prévoit toutefois certaines exceptions obligatoires et exemptions facultatives qui imposent ou permettent aux entités qui établissent leurs premiers états financiers en IFRS de se soustraire à l application rétrospective. Exemptions et exceptions d IFRS 1 retenues IFRS 1 permet aux entités établissant leurs états financiers pour la première fois en IFRS certaines exemptions concernant l application rétrospective des IFRS. La Catégorie a choisi d appliquer les exemptions facultatives suivantes. IAS 39 Classement des instruments financiers comptabilisés précédemment IFRS 1 permet de classer, à la date de transition aux IFRS, un actif ou un passif financier à la juste valeur par le biais du résultat net. Tous les actifs financiers classés à la juste valeur par le biais du résultat net à la date de transition étaient précédemment comptabilisés à la juste valeur selon les PCGR du Canada, comme requis par la NOC 18 Sociétés de placement. IAS 32 Instruments financiers : Présentation Les actions de la Catégorie constituent une catégorie de la société. Les catégories ne donnent pas droit à une quote-part de l actif net résiduel de la Société en cas de liquidation et ne présentent pas des caractéristiques identiques. Par conséquent, les actions rachetables en circulation sont classées dans les passifs financiers, conformément aux exigences d IAS 32 Instruments financiers : Présentation («IAS 32»). IAS 7 Tableaux des flux de trésorerie IAS 7 Tableaux des flux de trésorerie requiert que la Catégorie présente un tableau des flux de trésorerie comportant des informations comparatives. Rapprochement des ajustements liés à la transition aux IFRS et des valeurs présentées auparavant selon les PCGR du Canada En conséquence de l application rétrospective d IAS 32, l incidence sur la situation financière, sur le résultat global et sur l évolution de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables de la Catégorie est la suivante : Au 30 novembre 2014 ($) Au 31 mai 2014 ($) Au 1 er décembre 2013 ($) États de la situation financière Actif net, représentant les capitaux propres Réévaluation des placements Actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables Pour la période close le 30 novembre 2014 ($) Pour la période close le 31 mai 2014 ($) États du résultat global Augmentation (diminution) de l actif net liée aux activités Variation de la plus-value (moins-value) nette latente des placements liée à la réévaluation des placements Augmentation (diminution) de l actif net attribuable aux porteurs d actions rachetables liée aux activités Placements dans les fonds sous-jacents Les placements de la Catégorie dans tout fonds sous-jacent représentent une participation dans une entité structurée. Une entité structurée est une entité conçue de sorte que le contrôle de l entité ne dépend pas de l attribution des droits de vote ou d autres droits similaires. En effet, les droits de vote se rapportent uniquement aux tâches administratives, et les activités pertinentes sont exécutées par voie d ententes contractuelles conclues entre la Catégorie et le gestionnaire et le conseiller en valeurs. Un fonds sous-jacent est constitué selon les lois de l Ontario en vertu d une déclaration de fiducie et il est financé par l émission de parts de fiducie rachetables. En outre, tout fonds sous-jacent a pour objet d offrir des services de gestion de placements à ses porteurs de parts en investissant son actif net en vue d obtenir une plus-value du capital, un revenu de placement, ou les deux. 15

16 Notes annexes (non audité) (suite) (Montants en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action; nombre d actions en milliers) 9. Placements dans les fonds sous-jacents (suite) La Catégorie a évalué sa capacité à exercer un contrôle ou une influence notable sur les fonds sous-jacents, conformément à IFRS 10 et à IAS 28. La Catégorie a déterminé qu elle n a pas la capacité d exercer une influence significative sur le fonds sous-jacent ou de le contrôler du fait de l incapacité de la Catégorie à exercer ses droits de vote et à orienter les décisions financières et opérationnelles du fonds sous-jacent ou à y participer. Le risque de perte maximum lié à un placement dans un fonds sous-jacent correspond à la juste valeur et à la valeur comptable du placement, lesquelles figurent dans les tableaux ci-dessous et sont inscrites au poste «Placements» des états de la situation financière. Il n existe pas de différence entre le risque de perte maximum et la valeur comptable des actifs et passifs d un fonds sous-jacent associé à la Catégorie. D autres risques sont associés à un placement dans le fonds sous-jacent. Se reporter à la note sur le risque lié aux instruments financiers pour de plus amples informations. Dans le cours normal des activités destinées à atteindre son objectif de placement, la Catégorie pourra souscrire, de temps à autre, des parts supplémentaires d un fonds sous-jacent ou remettre pour rachat tout ou partie d un placement dans un fonds sous-jacent. En outre, la Catégorie pourra recevoir des distributions de revenu provenant de fonds sous-jacents, comme indiqué à la note portant sur les opérations sur titres, sur la comptabilisation du revenu et sur les coûts de transactions. La Catégorie n a ni l obligation ni l intention d apporter son soutien financier à l un ou l autre des fonds sous-jacents. Les tableaux ci-dessous présentent des informations supplémentaires sur les placements de la Catégorie dans des entités structurées : 31 mai 2015 Structure juridique Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux série O Actif net total ($) Juste valeur des placements ($) Pourcentage de participation (%) fiducie de fonds commun de placement ,9 30 novembre 2014 Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux série O er décembre 2013 Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux série O fiducie de fonds commun de placement ,2 fiducie de fonds commun de placement ,9 16

17 17

18 18

19 19

20 Société de Structure de Capitaux Fidelity 407 2nd Street S.W., Suite 800 Calgary (Alberta) T2P 2Y3 Gestionnaire et agent chargé des registres Fidelity Investments Canada s.r.i. 483 Bay Street, Suite 300 Toronto (Ontario) M5G 2N7 Dépositaire State Street Trust Company of Canada Toronto (Ontario) Auditeur PricewaterhouseCoopers s.r.l./s.e.n.c.r.l. Toronto (Ontario) Vous pouvez visiter notre site Web à l adresse ou appeler notre service à la clientèle au Les fonds communs de placement de Fidelity sont vendus par des professionnels en placement enregistrés. Chaque Fonds fait l objet d un prospectus simplifié qui comporte les renseignements importants sur le Fonds, y compris son objectif de placement, les options de souscription et les frais applicables. Le lecteur est avisé que, avant d effectuer un investissement, il doit obtenir un exemplaire de ce prospectus, le lire attentivement et prendre conseil auprès d un professionnel en placement. Investir dans des fonds communs de placement comporte des risques, au même titre que tout autre placement. Il est impossible de garantir que le Fonds réalisera son objectif de placement. Par ailleurs, sa valeur liquidative, son rendement et le rendement de ses placements pourraient être assujettis à des variations en fonction des conditions du marché. Les investisseurs peuvent enregistrer un gain ou une perte à la vente de leurs parts d un Fonds Fidelity. Les Fonds Fidelity Global sont davantage susceptibles de fluctuer, car ils concentrent leurs placements dans un secteur donné et ciblent un moins grand nombre d émetteurs; aucun Fonds n est censé constituer un programme de placement diversifié et complet. Le rendement passé n est pas représentatif du rendement futur. Il est impossible de garantir que le Fonds Fidelity Marché monétaire Canada ou le Fonds Fidelity Marché monétaire É.-U. seront capables de maintenir une valeur liquidative constante. La répartition des placements du Fonds est présentée à des fins d illustration de la manière dont un Fonds peut investir. Elle n est pas nécessairement représentative de la façon dont le Fonds investit ou investira. Un Fonds peut modifier ses placements à tout moment. MD Fidelity Investments est une marque de FMR LLC FICL-FCI-CS-SANN F

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel 31 mai 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet

Plus en détail

Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de la Société de Structure de Capitaux Fidelity 31 mai 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen

Plus en détail

Fonds Fidelity Dividendes américains Devises neutres

Fonds Fidelity Dividendes américains Devises neutres Fonds Fidelity Dividendes américains Devises neutres Rapport annuel 30 juin 2015 Fonds Fidelity Dividendes américains Devises neutres Inventaire du portefeuille au 30 juin 2015 Pourcentage de l actif net

Plus en détail

Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel 30 novembre 2014 Catégorie Fidelity Produits de consommation mondiaux de Société de Structure

Plus en détail

Catégorie Fidelity Immobilier mondial de Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Immobilier mondial de Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Immobilier mondial de Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel 30 novembre 2014 Catégorie Fidelity Immobilier mondial de Société de Structure de Capitaux Fidelity État

Plus en détail

Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport annuel 30 novembre 2014 Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de Société de Structure de Capitaux

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE

RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE Les états financiers ci-joints ont été préparés par RBC Gestion mondiale d actifs Inc. («RBC GMA»), gestionnaire des fonds catégorie

Plus en détail

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens)

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens) Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets États financiers 31 décembre 2014 Le 5 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au fiduciaire de Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux

Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux Fonds Fidelity Produits de consommation mondiaux 30 septembre 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen de la part de l auditeur indépendant du

Plus en détail

Rapport semestriel (non vérifié) pour le semestre clos le 30 juin 2015

Rapport semestriel (non vérifié) pour le semestre clos le 30 juin 2015 Rapport semestriel (non vérifié) pour le semestre clos le 30 juin 2015 Fonds indiciel de contrats à terme parts de catégorie D, parts de catégorie E, parts de catégorie F, parts de catégorie I, parts de

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Portefeuille géré et indiciel TD revenu et croissance modérée

Portefeuille géré et indiciel TD revenu et croissance modérée Portefeuille géré et indiciel TD revenu et croissance modérée 591001 (08/15) Programme de gestion d actifs TD Période close le 30 juin 2015 nresponsabilité de la direction en matière d information financière

Plus en détail

PORTEFEUILLE ÉQUILIBRÉ DE REVENU MENSUEL MACKENZIE

PORTEFEUILLE ÉQUILIBRÉ DE REVENU MENSUEL MACKENZIE RAPPORT DE LA DIRECTION Responsabilité de la direction en matière d information financière Les états financiers ci-joints ont été préparés par Corporation Financière Mackenzie, le gestionnaire du Portefeuille

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Catégorie Mackenzie Lingot d or

Catégorie Mackenzie Lingot d or Rapport de la direction Responsabilité de la direction en matière d information financière Les états financiers ci-joints ont été préparés par Corporation Financière Mackenzie, le gestionnaire de la Catégorie

Plus en détail

Première application des IFRS par les fonds d investissement

Première application des IFRS par les fonds d investissement Première application des IFRS par les fonds d investissement Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 2 décembre 2013 Le projet de l IASB sur les entités d investissement

Plus en détail

Portefeuille Fidelity Croissance

Portefeuille Fidelity Croissance Portefeuille Fidelity Croissance Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 juin 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de ce rapport, y compris, mais sans

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Fidelity Revenu à court terme Canada de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés

Plus en détail

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés de PRIMARIS RETAIL REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États consolidés intermédiaires résumés de la situation financière Actifs 30 septembre 31 décembre 2012

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

Famille de fonds MD ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES 2015

Famille de fonds MD ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES 2015 Famille de fonds MD ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES 2015 Message au sujet de vos états financiers Cher investisseur de la famille de fonds MD, Dans le cadre de notre engagement à vous tenir informé de

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Fonds indiciel équilibré TD

Fonds indiciel équilibré TD Fonds indiciel équilibré TD 532191 (08/15) Fonds Mutuels TD Période close le 30 juin 2015 nresponsabilité de la direction en matière d information financière Le rapport financier intermédiaire non audité

Plus en détail

Compte du régime de pension des Forces canadiennes

Compte du régime de pension des Forces canadiennes 30 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons vérifié le bilan et l état du portefeuille

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés. Comptes consolidés de résultat

États financiers consolidés intermédiaires résumés. Comptes consolidés de résultat États financiers consolidés intermédiaires résumés Comptes consolidés de résultat (non audité) trimestres clos les 30 juin semestres clos les 30 juin (en milliers de dollars canadiens, sauf les nombres

Plus en détail

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD ÉTATS FINANCIERS ANNUELS PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - 31 décembre 2000 * PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - ÉTAT DU PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS AU 31 DÉCEMBRE 2000

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants :

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants : MODIFICATION N O 2 DATÉE DU 27 NOVEMBRE 2014 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 3 OCTOBRE 2014 à l égard des fonds suivants : canadiennes

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements

Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales. Les Placements 1 Les Placements Les placements sont des actifs détenus par une entreprise dans l objectif d en tirer des bénéfices sous forme d intérêts de dividendes ou de revenus assimilés, des gains en capital ou

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés.

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés. Comptes consolidés condensés du résultat et du résultat global pour les trois mois arrêtés le 31 Mars 2011 Non vérifiés (en milliers de dollars canadiens, sauf données par action) Notes 31 mars, 2011 31

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

Catégorie gestion de l encaisse (Auparavant Catégorie Société gestion de l encaisse Quadrus) états financiers Annuels audités 31 mars 2014

Catégorie gestion de l encaisse (Auparavant Catégorie Société gestion de l encaisse Quadrus) états financiers Annuels audités 31 mars 2014 Rapport de la direction Responsabilité de la direction en matière d information financière Les états financiers ci-joints ont été préparés par Corporation Financière Mackenzie, le gérant de la Catégorie

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL 31 mars 2015 et 2014 Table des matières Les états financiers consolidés intermédiaires résumés du FPI pour la période

Plus en détail

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurances multirisques) Catégorie : Comptabilité N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice

Plus en détail

Fonds Fidelity Chine. Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds

Fonds Fidelity Chine. Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds Fonds Fidelity Chine Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 30 septembre 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de ce rapport, y compris, mais sans

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG Actions canadiennes IG/GWL

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG Actions canadiennes IG/GWL États financiers annuels de LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG Actions canadiennes IG/GWL 31 décembre 2014 FPG Actions canadiennes IG/GWL ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ÉTATS DE LA SITUATION FINANCIÈRE,

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers du premier exercice de neuf mois Accompagnés du rapport des vérificateurs

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ AVANTAGES SOCIAUX FUTURS Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 La comptabilisation des avantages sociaux futurs peut être complexe, mais

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL Non audité, 30 septembre et 2014 Table des matières État consolidé intermédiaire résumé de la situation financière...1

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F RBC Marchés des Juin 2014 TITRES LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT I SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée

Plus en détail

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens)

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens) États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre (en dollars canadiens) États intermédiaires de la situation financière (Non audités) (en dollars canadiens) Note

Plus en détail

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie.

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie. PricewaterhouseCoopers s.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 5C2 Téléphone +1 (418) 522 7001 Télécopieur +1 (418) 522

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG canadien équilibré IG/GWL

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG canadien équilibré IG/GWL États financiers annuels de LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG canadien équilibré IG/GWL 31 décembre 2014 FPG canadien équilibré IG/GWL ÉTATS FINANCIERS ANNUELS ÉTATS DE LA SITUATION FINANCIÈRE,

Plus en détail

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG Valeur grande capitalisation É.-U. IG/GWL

États financiers annuels de. LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG Valeur grande capitalisation É.-U. IG/GWL États financiers annuels de LA GREAT-WEST, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE FPG Valeur grande capitalisation É.-U. IG/GWL 31 décembre 2014 FPG Valeur grande capitalisation É.-U. IG/GWL ÉTATS FINANCIERS ANNUELS

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de neuf mois (en milliers de dollars

Plus en détail

2015 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS

2015 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS 30 JUIN 2015 2015 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds contient les faits saillants financiers, mais

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Fonds Fidelity Obligations canadiennes à court terme

Fonds Fidelity Obligations canadiennes à court terme Fonds Fidelity Obligations canadiennes à court terme Rapport semestriel 31 décembre 2014 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen de la part de l

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 DÉCEMBRE 2013 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 Introduction La plupart des organismes sans but lucratif (OSBL)

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST États financiers consolidés intermédiaires résumés ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST Trimestres clos les 31 mars 2015 et 2014 (non audité) (en dollars canadiens) Bilans consolidés intermédiaires résumés

Plus en détail

Catégorie de société à court terme en dollars US CI

Catégorie de société à court terme en dollars US CI Le présent rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds contient les faits saillants financiers, mais ne comprend pas les états financiers semestriels ou annuels complets du fonds de placement.

Plus en détail

rapport des vérificateurs

rapport des vérificateurs rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons

Plus en détail

Rapport annuel 2013. Renseignements financiers au 31 décembre 2013 FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF

Rapport annuel 2013. Renseignements financiers au 31 décembre 2013 FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF FONDS DE PLACEMENT GARANTI DSF Rapport annuel 2013 Renseignements financiers Les Fonds de placement garanti DSF sont établis par Desjardins Sécurité financière, compagnie d assurance vie. Desjardins Assurances

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Contrôle de l'information et des marchés financiers Annexe II : modèle d addendum belge au prospectus Addendum belge au prospectus d émission Date Dénomination de l OPCVM Forme juridique de l OPCVM (société

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

États financiers condensés consolidés. du premier trimestre 2015. Aux 31 mars 2015 et 2014

États financiers condensés consolidés. du premier trimestre 2015. Aux 31 mars 2015 et 2014 Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. États financiers condensés consolidés du premier trimestre 2015 Aux 31 mars 2015 et 2014 SRM158-1(15-03) PDF Ces états financiers consolidés

Plus en détail

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society 31 août 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4

Plus en détail

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014

États financiers de La Fondation du Grand Montréal. 31 décembre 2014 États financiers de La Fondation du Grand Montréal Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière... 4 État des flux

Plus en détail

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Fonds Clic objectif 2025 IA Clarington. États financiers intermédiaires 30 septembre 2015

Fonds Clic objectif 2025 IA Clarington. États financiers intermédiaires 30 septembre 2015 Fonds Clic objectif 2025 IA Clarington États financiers intermédiaires L auditeur des Fonds n a pas révisé les présents états financiers intermédiaires. Table des matières Message aux détenteurs de parts

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Norme comptable internationale 27 États financiers individuels. Objectif. Champ d application. Définitions IAS 27

Norme comptable internationale 27 États financiers individuels. Objectif. Champ d application. Définitions IAS 27 Norme comptable internationale 27 États financiers individuels Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable et les obligations d information concernant les participations

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail