Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Relocalisation des services de proximité Rive gauche"

Transcription

1 Relocalisation des services de proximité Rive gauche

2 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur plusieurs sites : Elus, Mairie, Services de Proximité, Police Municipale. Le site retenu pour la construction de ce nouveau bâtiment est la parcelle n 648 sur le site de l ancienne caserne Friant. localisation du projet Le projet de pôle de services s inscrit dans le cadre de la requalification de l ancienne caserne militaire Friant pour laquelle la réhabilitation des constructions existantes et les aménagements de l espace public sont bien avancés. Ces premières interventions ont d ores et déjà ré-introduit l urbanité qui manquait à ce site et ont amorcé l ouverture sur l extérieur de cet ancien bastion militaire. Ainsi, le long de l avenue Foy, l implantation du supermarché, la réhabilitation réalisée et à venir des deux anciens pavillons d entrée et l aménagement des espaces extérieurs composent un signal fort et tissent un nouveau dialogue entre les deux rives de l avenue.

3 Le terrain d assiette du futur pôle de services borde la nouvelle rue principale qui traverse le site Friant depuis l avenue Foy jusqu au Boulevard de Strasbourg. Il forme l angle avec le boulevard de Strasbourg. Depuis cet axe, le percement de la rue a ouvert le site et permet aujourd hui d avoir une percée visuelle vers le cœur du nouveau quartier Friant. Le bâtiment du pôle de service devra créer un appel à entrer dans le site, afin de dynamiser le lien fonctionnel existant entre le quartier Friant et le boulevard de Strasbourg. Répartition programmatique sur le site La parcelle concernée par l implantation du futur équipement porte un double enjeu : composer la façade bâtie le long de la rue qui traverse le nouveau quartier, en contrepoint de la façade du supermarché et assurer l accroche contemporaine du quartier sur le boulevard de Strasbourg. Cette accroche devra être d autant plus intense que le linéaire de façade sur ce boulevard sera court.

4 Façade sur le boulevard de Strasbourg Le nouveau bâtiment s insèrera dans un épanelage de façades relativement irrégulier. Néanmoins, pour souligner la percée vers l intérieur du quartier et pour assurer le rôle de signal que doit avoir ce type d équipement, la hauteur de la façade sur le boulevard s harmonisera à celle de sa construction voisine (R+2). Vue depuis la nouvelle rue vers le boulevard de Strasbourg Le raccordement au boulevard de Strasbourg génère un dénivelé d environ 1 mètres. En arrière plan, le pignon de la construction mitoyenne suggère l échelle du nouveau bâtiment.

5 Le fond du terrain «butte» sur les arrières des maisons amiénoises du boulevard de Strasbourg. Vue depuis la nouvelle rue vers l avenue Foy En premier plan, la construction en brique positionnée sur le terrain voisin sera éventuellement démolie pour accueillir un nouveau bâtiment de services et/ou activités.

6 Situation du terrain du projet La surface du terrain d assiette du projet est de 626 m². La parcelle se présente comme un rectangle de 16 m de large par une quarantaine de mètres de long, l extrémité du terrain sur le boulevard formant une pointe. Le niveau du boulevard est environ un mètre plus haut que le niveau de référence du terrain. 2- Orientations programmatiques Le bâtiment projeté développera une surface totale de m² hors œuvre. Il accueillera l ensemble des services du Secteur Rive Gauche : - La Mairie de Secteur, - Le Chef de Projet (politique de la ville) - Les Services de Proximité - La Police Municipale

7 Le programme sera réparti sur trois niveaux : - Un rez-de-chaussée pouvant couvrir jusqu à 80 % de la parcelle. - Une premier niveau total ou partiel selon la répartition programmatique retenue - Un second niveau, partiel, sur l extrémité ouest du bâtiment le long du boulevard de Strasbourg. La répartition des locaux sera à établir avec le maître d ouvrage en fonction du parti architectural proposé par le concepteur. Néanmoins, quelques grandes orientations fonctionnelles sont immuables : - Le bâtiment sera divisé en deux entités autonomes : mairie de secteur et police municipale. - Au rez-de-chaussée, chaque entité disposera de son propre hall d accueil. L intégralité des locaux de l espace accueil de la mairie devront se situer à ce niveau. Pour la Police municipale, il y aura lieu de prévoir deux garages pour véhicules et un garage pour les deux roues. - Le reste des locaux seront répartis sur les deux niveaux supérieurs, en concertation avec les utilisateurs. Le tableau récapitulatif des surfaces utiles à créer dans le projet est joint à la fin du présent document. Pour le Maître d ouvrage et l utilisateur plusieurs aspects seront particulièrement sensibles : - Le respect de l enveloppe financière - Le respect des contraintes de fonctionnement - La pérennité du bâtiment - Les facilités d entretien 3- Recommandations urbaines et architectures En terme d insertion urbaine, les enjeux sont donc doubles : - Assurer la lisibilité de l équipement depuis le boulevard de Strasbourg comme depuis l intérieur du quartier Friant, - Constituer un signal fort depuis le boulevard pour créer un appel à entrer sur le site Friant Les 4 Chênes.

8 Aussi, le concepteur veillera à respecter les orientations suivantes : Le rez-de-chaussée du bâtiment constitue le niveau le plus important du bâtiment, en terme de surface comme en terme d usage. En effet, il s agit de la partie «publique» du bâtiment tandis que les étages d usage plus confidentiel seront réservés au personnel. La conception du bâtiment devra tirer partie de cette organisation, notamment pour donner toute l importance qui lui est due au niveau le plus bas. Ainsi, la hauteur sous plafond du rez-de-chaussée sera volontairement surélevée, 3m50 au minimum, de sorte de donner à cette partie du bâtiment l échelle propre à un équipement public. Le volume de ce premier niveau devra s inscrire en outre, en continuité des rez-de-chaussée des constructions voisines situées boulevard de Strasbourg. De même, les Halls d entrée des deux structures (Mairie et Police Municipale) devront être facilement perceptible à l approche du bâtiment, depuis le boulevard de Châteaudun comme depuis la rue qui traverse le quartier Friant depuis l avenue Foy. Au niveau de ces entrées, le bâtiment observera un retrait pour créer un parvis. La conception des deux autres niveaux pourra être en rupture avec celle du rez-dechaussée, la surface du premier étage étant inférieure à celle du rez-de-chaussée. Néanmoins, la perception de l ensemble de la construction devra rester une préoccupation majeure. Lorsque les étages seront en retrait par rapport à la façade du niveau inférieur, les surfaces horizontales extérieures devront faire l objet d un traitement particulièrement soigné. Selon la répartition programmatique retenue avec le maître d ouvrage, les premiers et deuxièmes étages présenteront des surfaces différentes.

9 Assurer la lisibilité des entrées Inscrire le bâtiment dans l échelle du boulevard de Strasbourg (R+2) Schéma illustratif Principe de volumétrie en façade

10 4- Démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) Le concepteur sera sensible aux problématiques de la Haute Qualité Environnementale. Il respectera notamment les cibles suivantes : Eco-construction - Relation harmonieuse des bâtiments dans leur environnement, Eco-gestion - Gestion de l énergie (chauffage, éclairage), - Entretien et maintenance : adopter des produits pérennes pour limiter les charges d entretien et de maintenance, Confort et santé - Confort hygrothermique et acoustique 5- Contexte réglementaire Le projet devra s intégrer dans l environnement existant et respecter le règlement du lotissement Friant Les Quatre Chênes. Les règles du Plan Local d Urbanisme devront être respectées. D une manière générale, l ensemble des textes réglementaires (lois, décrets, arrêtés, circulaires, recommandations) devront être respectés pour ce type d établissement : - Sécurité des personnes - Sécurité incendie - Hygiène et sécurité - Accessibilité des personnes à mobilité réduite

11 6- Tableau récapitulatif des surfaces utiles Espace accueil 189 m² Hall d accueil, sanitaires, bureau chef de pôle, bureau activités en retrait / adjoint chef de pôle, bureau pour activités sociales, locaux annexes Espace élus 98 m² Bureau Maire adjoint du secteur, bureau du secrétariat des élus, bureau des conseillers municipaux, salle de réunion, locaux annexes Espace politique de la ville 27 m² Bureau du chef de projet, bureau de l assistante, local archives Salle de réunion pour l ensemble des services 80 m² Espace direction et C.A.F. 137 m² Directeur de proximité, bureau de l assistante de direction, Bureau du responsable de C.A.F., bureau administration / secrétariat, bureau finances, bureau cellule personnel Espace animation 67 m² Bureau chef de pôle doté d une table de réunion, bureau adjoint au chef de pôle, bureau pour conseillers techniques, espaces pédagogique et de travail pour directeurs et animateurs de centres de loisirs, stockage Espace travaux 67 m² Bureau chef de pôle, bureau adjoints au chef de pôle, espace accueil entreprises, archives/stockage Espaces communs aux services de proximité 80 m² Sanitaires, locaux technique/archives/ménage, photocopieur, salle de repas, salle de réunions. Police Municipale 110 m² Bureau chef de poste, bureau adjoint au chef de poste, accueil avec banque, salle de travail, vestiaires, salle de repas Prévoir deux garages pour véhicules et un garage pour les 2 roues. Total surfaces utiles 855 m² Chaufferie et autres locaux techniques 30 m² Circulations 103 m² Garage 2 véhicules et garage 2 roues 50 m² Total SHON 1038 m²

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village

DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Commune de Limogne en Quercy Diagnostic bâtiment de la halle DIAGNOSTIC ET SCENARIOS POUR UN PROJET DE SALLE CULTURELLE en coeur de village Lot Habitat partie nord rdc 41 m 2 Lot habitat partie sud rdc

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute

Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute Analyse fonctionnelle du bâtiment réhabilité André Mangin 1 I - Historique 12 octobre 2011 2 1 ) Genèse du projet POS Zone réservée (emplacement N 2)

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT CHANTEPIE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT Révision Approuvée par DCM du 25 février 2013 2 FEV 2013 CHANTEPIE - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT AGENCE DBW SOMMAIRE Chapitre 1 Les entrées de

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation. Le projet Clause Bois-Badeau à Brétigny-sur-Orge (91)

Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation. Le projet Clause Bois-Badeau à Brétigny-sur-Orge (91) Séminaires Détours Prospectifs 2010 Ville renouvelée, de l intention à la réalisation Le 11 février 2010 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine Le projet Clause Bois-Badeau

Plus en détail

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC?

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC? Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010 C est quoi la HQE et le BBC? VILLE DE CHOLET Eco construction 1- Relation du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Cahier des charges pour une assistance au projet de déménagement des locaux de l Apur

Cahier des charges pour une assistance au projet de déménagement des locaux de l Apur Cahier des charges pour une assistance au projet de déménagement des locaux de l Apur 1 Présentation de l Apur... 2 1.1 Création, missions... 2 1.2 Statuts et membres... 2 1.3 Fonctionnement... 2 2 Locaux

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI RÈGLEMENT 708-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) DES NOUVELLES CONSTRUCTIONS SUR L AVENUE DE GASPÉ EST ET OUEST

Plus en détail

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs FORMATION DRJSCS BASSE-NORMANDIE 26 OCTOBRE 2012 L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs Objectif: acquérir des connaissances sur l accessibilité des équipements sportifs. Les principales

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

,c est... un environnement dynamique et créatif une histoire tournée vers l avenir un cadre sur mesure

,c est... un environnement dynamique et créatif une histoire tournée vers l avenir un cadre sur mesure Le Pan Piper Le, c est... un environnement dynamique et créatif Situé dans le XI e arrondissement de Paris, entre la place de la Nation et le Père Lachaise, le Pan Piper a ouvert ses portes dans un quartier

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques INTRODUCTION PROJETS DANS LE SUD OUEST - Propriétaire du 3500 St-Jacques Bureau Bureau Commercial - Expertise en développement de projets immobiliers et gestion de propriétés - Équipe formée d architectes,

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Jeanne-LeBer Autre(s) appellation(s) Saint-Jean 2. No. dossier 56 3. No. réf. Archives CSDM 300 / 300 4. ANNÉE de construction 1957 5. ARCHITECTE concepteur Louis

Plus en détail

REVISION DU PLU D ARCUEIL COMPTE RENDU DE L ATELIER PLU «ARCUEIL, UNE VILLE A TAILLE HUMAINE» DU 28 MAI 2015

REVISION DU PLU D ARCUEIL COMPTE RENDU DE L ATELIER PLU «ARCUEIL, UNE VILLE A TAILLE HUMAINE» DU 28 MAI 2015 REVISION DU PLU D ARCUEIL COMPTE RENDU DE L ATELIER PLU «ARCUEIL, UNE VILLE A TAILLE HUMAINE» DU 28 MAI 2015 Lieu : Hôtel de Ville Les intervenants : Max Staat Maire adjoint au Développement et renouvellement

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MERCURE. Rénovation complexe d envergure et certification HQE

DOSSIER DE PRESSE MERCURE. Rénovation complexe d envergure et certification HQE DOSSIER DE PRESSE MERCURE Rénovation complexe d envergure et certification HQE Contact presse Gecina Armelle Miclo Chargée de communication Tél : 01 40 40 51 98 armellemiclo@gecina.fr Mercure 31 quai de

Plus en détail

FICHE DE LOT M5B-2. SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006

FICHE DE LOT M5B-2. SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006 FICHE DE LOT M5B-2 SECTEUR MASSÉNA BRUNESEAU PÉRIMÈTRE A septembre 2006 SEMAPA PARIS RIVE GAUCHE 69-71, rue du Chevaleret 75 013 Paris tél. +33 (0)1 44 06 20 00 fax +33 (0)1 45 70 82 18 www.parisrivegauche.com

Plus en détail

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL Les terrasses sont une composante du décor urbain et elles favorisent l activité commerciale. L'objet de cette réglementation des terrasses

Plus en détail

Projet de transformation et d extension des locaux administratifs

Projet de transformation et d extension des locaux administratifs CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA MANCHE 50009 SAINT LO Projet de transformation et d extension des locaux administratifs CONSULTATION DE MAITRISE D OEUVRE PROGRAMME Juillet

Plus en détail

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ;

Vu le dahir du 7 kaada 1371 (30 Juillet 1952) relatif à l urbanisme et, notamment, son article 18 ; Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones. (B.O. n 2739 du 28-4-1965,

Plus en détail

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL SOMMAIRE 1 I SITUATION / BESOINS / ATTENTES 2 ENJEUX DU PROJET ET OBJECTIFS DE LA MAITRISE D OUVRAGE 3 PROJET D ETABLISSEMENT

Plus en détail

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation PA10 Département de LA MAYENNE Commune de LAVAL «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT Dossier 252L Dressé le 15/01/2010 Modifié le urbane Aménagement urbain - Conception Réalisation 72 Boulevard

Plus en détail

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options 1 Table des matières OPTIONS D AMENAGEMENT...3 I. Options relatives aux économies d énergie...3 I.1. Constructions...3 I.2 Energies renouvelables...3 II. Options relatives à l urbanisme & à l architecture...

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail

LYCEE LEO LAGRANGE RENOVATION / RESTRUCTURATION

LYCEE LEO LAGRANGE RENOVATION / RESTRUCTURATION Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LYCEE LEO LAGRANGE A BONDY (93) RENOVATION / RESTRUCTURATION

Plus en détail

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE,

(B.O. n 2739 du 28-4-1965, page 489) LE PREMIER MINISTRE, DECRET N 2-64-445 DU 21 CHAABANE 1384 (26 DECEMBRE 1964) DEFINISSANT LES ZONES D HABITAT ECONOMIQUE ET APPROUVANT LE REGLEMENT GENERAL DE CONSTRUCTION APPLIABLE A CES ZONES (B.O. n 2739 du 28-4-1965, page

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 9 Délibération au Conseil Municipal du lundi 29 avril 2013 Désaffectation et déconstruction d'un bâtiment municipal -Théatre du maillon à Hautepierre. Avis de la Ville de Strasbourg sur le déclassement

Plus en détail

curité publique pour les établissements recevant du public

curité publique pour les établissements recevant du public Les études de sûrets reté et de sécurits curité publique pour les établissements recevant du public 1 De quelle sûreté parle t on? Le terme «sûreté» concerne ici la prévention des actes de malveillance

Plus en détail

Séance de consultation publique

Séance de consultation publique Séance de consultation publique particulier Construction d un bâtiment résidentiel dérogatoire Rue Saint-Dominique 25 février 2014 Autoriser, sur le lot 2 003 130 du cadastre du Québec, la construction

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

L EXPERIENCE FAIT METHODE

L EXPERIENCE FAIT METHODE Restitution de l atelier du 25 mai 2010 Rapporteur : Guy Thomasset, maire de Limeuil L EXPERIENCE FAIT METHODE ENERGIES ET BATIMENTS PUBLICS DÉROULEMENT DE L ATELIER Apports techniques : BBC, Negawatt,

Plus en détail

L HORIZON. À LOUER Surfaces modulables de 215 m 2 à 3 024 m 2 IMMEUBLE DE BUREAUX 12 RUE LE CORBUSIER. EUROPARC Le parc d activités Créteil sud

L HORIZON. À LOUER Surfaces modulables de 215 m 2 à 3 024 m 2 IMMEUBLE DE BUREAUX 12 RUE LE CORBUSIER. EUROPARC Le parc d activités Créteil sud L HORIZON IMMEUBLE DE BUREAUX 12 RUE LE CORBUSIER À LOUER Surfaces modulables de 215 m 2 à 3 024 m 2 EUROPARC Le parc d activités Créteil sud 2 EUROPARC Balard Une situation exceptionnelle n Aux portes

Plus en détail

Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée

Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée Côté Saône : Le quartier Denuzière, un nouvel essor pour La Confluence Trois nouveaux programmes

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

1/4. N de l autorisation. Le cas échéant, n de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

La rénovation et l énergie - Guide pratique pour les architectes

La rénovation et l énergie - Guide pratique pour les architectes 76 EXEMPLES DE RÉNOVATION EXEMPLE 1 : RÉNOVATION D UNE MAISON D HABITATION SEMI-MITOYENNE PARTICULARITÉS TABLEAU RÉCAPITULATIF DE RÉNOVATION QUELQUES DÉTAILS EXEMPLE 2 : RÉNOVATION D UNE MAISON D HABITATION

Plus en détail

Délibération n 35 Conseil municipal du 14 avril 2014

Délibération n 35 Conseil municipal du 14 avril 2014 Direction Générale Finances et Gestion Direction de la Commande Publique Délibération n 35 Conseil municipal du 14 avril 2014 Dispositions relatives aux marchés publics : Fonctionnement et Travaux Convention

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

FORMATION ABF : INTERVENTION DU 01/12/2014. Gestion d une bibliothèque: construction et sécurité. par Martine BLANCHET.

FORMATION ABF : INTERVENTION DU 01/12/2014. Gestion d une bibliothèque: construction et sécurité. par Martine BLANCHET. FORMATION ABF : INTERVENTION DU 01/12/2014 Gestion d une bibliothèque: construction et sécurité. par Martine BLANCHET. Plan de l intervention La bibliothèque aujourd'hui,un espace à penser, ouvert et accueillant,

Plus en détail

Bâtiments Sports et Loisirs

Bâtiments Sports et Loisirs Bâtiments Sports et Loisirs Une construction d avenir pour le Sport et les Loisirs Depuis près de 50 ans, la société Losberger France (anciennement Walter), concepteur et fabricant français, est un acteur

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

L ABC... de la boîte aux lettres en habitat horizontal et lotissements

L ABC... de la boîte aux lettres en habitat horizontal et lotissements L ABC... de la boîte aux lettres en habitat horizontal et lotissements La facilité de l accès à la boîte aux lettres La facilité de l accès à la boîte aux lettres concerne au premier chef le facteur et

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS I Historique du projet La ZAC (Zone d Aménagement Concerté) du Plateau des Capucins à Brest est une opération d aménagement à vocation mixte, habitat,

Plus en détail

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES NATURE DES TRAVAUX: Démolition de la salle des fêtes Affaire N : 1129 Maître d'ouvrage : Mairie de Sainte-Marie-de-Ré 32, rue de la République 17740 Sainte-Marie-de-Ré SALLE D'ANTIOCHE DEMOLITION DE LA

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Témoignage REHABILITATION en bureaux

Témoignage REHABILITATION en bureaux Témoignage REHABILITATION en bureaux Image projet Communauté de communes Cœur du Var Novembre 2009 P r é s e n t a tio n : C h a n ta l LAR R O U TU RE Contexte Communauté de communes Cœur du Var Bureaux

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 3 : ELECTRICITE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 3 : ELECTRICITE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 3 : ELECTRICITE

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Edito. Lettre d information SEPTEMBRE 2014

Edito. Lettre d information SEPTEMBRE 2014 Lettre d information SEPTEMBRE 2014 Edito Les premières interventions avaient ciblé en priorité le logement avec la réhabilitation de la tour Bois-le-Prêtre et la construction de 10 nouveaux logements

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX

REPUBLIQUE FRANCAISE. Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX ED DEPARTEMENT NORD CANTON LANNOY COMMUNE LEERS REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté Egalité Fraternité ARRETE DU MAIRE N EXTRAIT DU REGISTRE AUX ARRETES MUNICIPAUX REGLEMENTATION DE L AFFICHAGE PUBLICITAIRE VILLE

Plus en détail

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de

Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de construire une salle polyvalente Le Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement de Loire-Atlantique propose une journée de visites et d échanges autour de 4 réalisations récentes à destination

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE. 16 septembre 2014. 19h. (crédits photo : Airimage)

RÉUNION PUBLIQUE. 16 septembre 2014. 19h. (crédits photo : Airimage) RÉUNION PUBLIQUE c 16 septembre 2014 19h (crédits photo : Airimage) 1 Réunion publique du 16 septembre 2014 1 2 3 4 Le GPRU Porte Pouchet Où en est-on? Les opérations à venir Le centre social : comment

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du projet de Bâtiment de Bureaux Avenue des Nations Unies à Roubaix. Jeudi 19 septembre 2013 à 11h

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du projet de Bâtiment de Bureaux Avenue des Nations Unies à Roubaix. Jeudi 19 septembre 2013 à 11h Présentation du projet de Bâtiment de Bureaux Avenue des Nations Unies à Roubaix DOSSIER DE PRESSE Jeudi 19 septembre 2013 à 11h CA Consumer Finance 34 rue Emile Moreau à Roubaix Pour tout contact presse

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

axel schoenert architectes

axel schoenert architectes HALL ADMINISTRATIF hôtel de ville de puteaux axel schoenert architectes l hôtel de ville de puteaux L agence Axel Schoenert architectes a livré la restructuration partielle de l hôtel de ville de Puteaux.

Plus en détail

L ABC... de la boîte aux lettres en habitat collectif

L ABC... de la boîte aux lettres en habitat collectif Êtes-vous sûr d être accessible? Oui, grâce aux 6 règles d or d une adresse précise! 1 Des informations ordonnées du nom à la commune du destinataire 2 6 lignes maximum 3 38 caractères maximum par ligne,

Plus en détail

AUBE (10) TROYES Vouldy, Jules Guesde, Trévois, Les Sénardes (ZRU) BOULEVARD JULES GUESDE

AUBE (10) TROYES Vouldy, Jules Guesde, Trévois, Les Sénardes (ZRU) BOULEVARD JULES GUESDE AUBE (10) TROYES (ZRU) Le dispositif commercial existant Nature et composition 9 commerces (dont 1 vacant) en rez-de-chaussée d immeubles sans locomotive alimentaire Une offre mixte de commerces de bouche

Plus en détail

La Grande Ouche - BOUGUENAIS. Toscania. Le calme aux portes de Nantes

La Grande Ouche - BOUGUENAIS. Toscania. Le calme aux portes de Nantes La Grande Ouche - BOUGUENAIS Le calme aux portes de Nantes >> Bord de Loire Bouguenais Le calme aux por tes de Nantes BOUGUENAIS, une commune accueillante située dans la première couronne nantaise au sud

Plus en détail

Les critères pour bénéf icier de ces subventions

Les critères pour bénéf icier de ces subventions Les critères pour bénéf icier de ces subventions Vous pouvez prétendre à ces subventions si vous êtes commerçants ou artisans. Votre éligibilité est cependant conditionnée par des critères d activité commerciale

Plus en détail

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

Date de dépôt en préfecture : Je souhaite que les courriers de l administration (autres que les décisions) lui soient adressés

Date de dépôt en préfecture : Je souhaite que les courriers de l administration (autres que les décisions) lui soient adressés MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un immeuble de grande hauteur (IGH) Articles L. 122-1 et L.111-8 du Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

IMMEUBLE DE BUREAUX UNIQUE 1, rue Georges Berger 75017 Paris

IMMEUBLE DE BUREAUX UNIQUE 1, rue Georges Berger 75017 Paris IMMEUBLE DE BUREAUX UNIQUE 1, rue Georges Berger 75017 Paris LE MOST Invesco Real Estate a confié à l agence Axel Schoenert architectes la restructuration complète, la mise en conformité et l accessibilité

Plus en détail

Plan d Aménagement. Le projet d aménagement de la Pointe Simon s effectue en deux phases : Phase 1 : «Presqu île»

Plan d Aménagement. Le projet d aménagement de la Pointe Simon s effectue en deux phases : Phase 1 : «Presqu île» Plan d Aménagement Le projet d aménagement de la Pointe Simon s effectue en deux phases : Phase 1 : «Presqu île» 1 er Projet : 2 ème Projet : 3 ème Projet : La Tour de bureaux La résidence «Condominium

Plus en détail

Projet des Entrées de ville Présentation de l Entrée Sud. séance du Conseil Municipal du 17 juin 2015

Projet des Entrées de ville Présentation de l Entrée Sud. séance du Conseil Municipal du 17 juin 2015 Projet des Entrées de ville Présentation de l Entrée Sud séance du Conseil Municipal du 17 juin 2015 Rappel du contexte entrées de ville Plan synoptique de mobilité avec tram et entrée ouest Le projet

Plus en détail

Pose de la première pierre DU NOUVEL HÔTEL DE VILLE

Pose de la première pierre DU NOUVEL HÔTEL DE VILLE La Teste de Buch (33260) Pose de la première pierre DU NOUVEL HÔTEL DE VILLE DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 5 OCTOBRE 2012 A 11H45 p 2/12 UN PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE, UN OUVRAGE Le 22 octobre 2011, la Ville

Plus en détail

Cahier des clauses Techniques Particulières. Lot : n 1 DESAMIANTAGE

Cahier des clauses Techniques Particulières. Lot : n 1 DESAMIANTAGE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lot : n 1 DESAMIANTAGE

Plus en détail

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture L énergie de vos projets Monographie Maison de M. Le Pen à Echirolles (Isère) Version finale Marché à procédure adaptée n 1000219 du 25/11/10 28 septembre 2011 DGALN/Plan Urbanisme Construction Architecture

Plus en détail

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi?

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi? Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? C est un plan détaillé produit lorsqu un secteur fait face ou prévoit faire face à des changements importants. Le PPU fixe des objectifs pour l

Plus en détail

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX 1 OBJET DU DOCUMENT ----------------- Accessibilité des personnes

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

L ABC... de la boîte aux lettres en habitat horizontal et lotissements

L ABC... de la boîte aux lettres en habitat horizontal et lotissements Êtes-vous sûr d être accessible? Oui, grâce aux 6 règles d or d une adresse précise! 1 Des informations ordonnées du nom à la commune du destinataire 2 6 lignes maximum 3 38 caractères maximum par ligne,

Plus en détail

Comité technique de l administration centrale L ILOT GARANCE (75020)

Comité technique de l administration centrale L ILOT GARANCE (75020) Document issu de données transmises par ICADEI Comité technique de l administration centrale L ILOT GARANCE (75020) UNE NOUVELLE IMPLANTATION POUR LES SERVICES DE L ADMINISTRATION CENTRALE DU MINISTERE

Plus en détail

Définitions DÉFINITIONS

Définitions DÉFINITIONS DÉFINITIONS Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain et la voie qui le dessert. La voie nouvelle est une emprise publique ou privée qui permet de desservir plusieurs

Plus en détail

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM)

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM) 2013 (MAM) Édito Le Conseil général et la Caisse d allocations familiales du Finistère favorisent le développement des modes d accueil de la petite enfance Le Conseil général du Finistère et la Caisse

Plus en détail

1/4 N 13824*03. N de l autorisation. Le cas échéant, n de la déclaration préalable 1 effectuée au titre du code de l urbanisme :

1/4 N 13824*03. N de l autorisation. Le cas échéant, n de la déclaration préalable 1 effectuée au titre du code de l urbanisme : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) Cette demande vaut également demande d approbation d un Agenda

Plus en détail

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges Regard sur le béton Maison «Mannaz» à Wasseiges La maison «Mannaz» s implante dans la campagne de la Hesbaye, ouverte sur son paysage et ancrée dans son patrimoine bâti. L architecte Yves Delincé traduit

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 4 Restructuration urbaine du secteur des Halles : validation des orientations issues de l'atelier de projet et des modalités de mise en oeuvre

Plus en détail

construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes

construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes Frugalité construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes à nantes -44 - Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit 71640 Paris : 10 bis, rue Bisson 75020

Plus en détail

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés

Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs handicapés Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Corse Pôle santé et sécurité au travail Les aides du FIPHFP en matière d accessibilité des locaux professionnels aux travailleurs

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES

LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES HOPITECH AMIENS 2012 LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES Avantages et inconvénients d une mise en commun des locaux de préparation, de production et de laverie Intervenant

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL

CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SUJET POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE D INGENIEUR TERRITORIAL SPÉCIALITÉ INFRASTRUCTURES ET RESEAUX OPTION : DEPLACEMENTS ET TRANSPORTS SESSION 2013 Durée : 8 heures

Plus en détail