Crédit Agricole Private Equity et le groupe Crédit Agricole : un partenariat gagnant-gagnant

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crédit Agricole Private Equity et le groupe Crédit Agricole : un partenariat gagnant-gagnant"

Transcription

1 ((( La Lettre))) Numéro 10 / Septembre 2008 d information de Crédit Agricole Private Equity 12 ///// Crédit Agricole Private Equity et le groupe Crédit Agricole : un partenariat gagnant-gagnant 06 ///// Signé Metex - L entrée en Bourse de la chimie verte 10 ///// Mots croisés Investir dans CACI 3 12 ///// Culture marché Quatre ans au service du Groupe 20 ///// Portrait Stéphanie Giraud, P-DG d Urbasolar

2 02 ((( ))) En cours L actualité des trois mois écoulés La chronique de Fabien Prévost Money! Sur fond de diling-diling, de tiroir-caisse s ouvrant et se refermant, ce blues d anthologie accusait évidemment l argent de tous les maux. Money, it s a crime. Money, so they say, is the root of all evil today. L argent est peut-être le diable, il n en est pas moins diablement indispensable. La crise de liquidité actuelle nous le rappelle. Nos métiers du Private Equity subissent cette contraction, mais de manière différente suivant les métiers. L impact est plus marqué dans nos activités de LBO et de PPP/ Infrastructures, dont les montages dépendent fortement de la position des banques prêteuses, qui ont radicalement modifié leur approche, et de manière soudaine. Nous ne constatons cependant pas de réduction du deal flow, qui reste le nerf de la guerre. A contrario, certaines de nos activités (Mezzanine, Situations Spéciales) profitent plutôt du contexte, tandis que les autres (Capital Risque et Énergies Renouvelables) sont soutenues très dynamiquement par d autres fondamentaux que le marché de la dette d acquisition. Voilà pour un point rapide sur l impact de la crise financière sur nos activités. Je m étais déjà exprimé sur ce thème, mais souhaitais y revenir en réponse aux questions qu il soulève. En termes d activité, 2008 sera ainsi probablement une bonne année en volume d investissements. Côté développement, ces neuf premiers mois ont été très chargés chez Crédit Agricole Private Equity. Nous avons poursuivi notre stratégie de croissance destinée à mieux couvrir certains segments du Private Equity. Notre activité de Co-Investissement (100 M sous gestion) a réalisé ses deux premiers investissements. Nous avons également conclu le rachat du portefeuille de Private Equity de Calyon (500 M d engagements), qui servira de base au développement de notre activité de Fonds de Fonds secondaire en partenariat avec CAAM CI. Partenariat de plus en plus étroit, puisque CAAM CI nous assistera également dans la sélection d équipes de gestion pour remplir nos compartiments fonds de fonds dans certains de nos véhicules (notamment notre futur fonds Global CleanTech ). Nous approcherons 3 Mds sous gestion à la fin de l année. Enfin, je vous recommande la lecture de notre section Culture Marché dans ce numéro, qui vous explique pourquoi 1 = 2,50 ; ou comment faire surgir l argent de la face cachée de la lune. Tour de magie rose typiquement floydien (qui leur a au passage diaboliquement rapporté). Money? It s a hit. Don t give me that do goody good bullshit. Ben voyons*. * Plus de 40 millions d albums, 2 e meilleure vente d albums de tous les temps. ////////////////////////////////////// Démarrage de l activité de Co-Investissement Créée à la fin du premier semestre 2008, l activité de Co-Investissement de Crédit Agricole Private Equity a signé ses deux premiers investissements. En juillet 2008, Crédit Agricole Private Equity a pris une participation de 23 % dans la société Balitrand, négociant multispécialiste de produits de second œuvre pour le bâtiment, lors du LBO mené par Weinberg Capital Partners. Crédit Agricole Private Equity a également investi aux côtés de Carlyle Group lors de son entrée au capital de Numericable au deuxième trimestre Numericable est l unique câblo-opérateur français (Internet haut et très haut débit, télévision câblée, services téléphoniques ). Initialement dotée de 100 M, l activité est dédiée à la prise de participations minoritaires en fonds propres aux côtés de fonds d investissement européens et nord-américains de renom. Il a vocation à investir des montants unitaires jusqu à 15 M dans des opérations de mid et large LBO et de capital développement, dans tout type de secteur. CO-INVESTISSEMENT Fonds : FCPR Crédit Agricole Private Equity Co-Invest 1, Predica 2007 Co-Investment Fund Frantz Paulus, Directeur d investissements

3 03 38% C est la croissance du marché photovoltaïque en France entre 2006 et ////////////////////////////////////// Un trimestre actif en mezzanine L équipe Mezzanine a co-arrangé la mezzanine de 17 M mise en place pour la reprise en LBO de Fondis Electronic par OFI Private Equity Capital associé au management du Groupe et à Initiative & Finance. L entreprise est un distributeur d équipements portatifs ou de laboratoire destinés à l analyse des matériaux pour les professionnels du diagnostic immobilier et du contrôle environnemental. Par ailleurs, l équipe a participé à la dette mezzanine de 23 M mise en place pour le financement du LBO sur le groupe InfoPro par Apax Partners. InfoPro est le 5 e acteur sur le marché français de l information professionnelle (presse industrielle et de service). Enfin, Mezzanis est intervenu comme mandated lead arranger dans la mezzanine de 35 M mise en place lors de la reprise en LBO du groupe Gérard Darel (enseigne de prêt-à-porter féminin) par Advent International. Avec ces trois opérations, Mezzanis investit 27 M. MEZZANIS Fonds : FCPR Mezzanis 2 Marc Benchimol, Responsable de l activité, Christopher Underwood, Directeur d investissements, Jean-Philippe Carvaillo, Chargé d affaires, Camille Delibes, Chargée d affaires, ////////////////////////////////////// Deux investissements en capital risque Crédit Agricole Private Equity est entré aux côtés de TechFund au capital de Miyowa, l un des leaders mondiaux des technologies de messagerie instantanée pour téléphone portable, dans le cadre d un second tour de financement de 8 M$. Cette nouvelle levée de fonds permettra à Miyowa d accélérer son déploiement international et de commercialiser fin 2008 une technologie innovante de messagerie enrichie : InTouch 5TM. Crédit Agricole Private Equity a également investi 2 M dans h2i technologies à l occasion d un tour de table de 2,5 M, les actionnaires historiques Emertec et Soridec souscrivant au solde. La société propose une nouvelle gamme d interfaces hommemachine virtuelles. Son but : réinventer l ergonomie des objets qui nous entourent sur des marchés à fort potentiel (médical, automobile, électroménager). CAPITAL RISQUE Fonds : FCPI LCLI 1, LCLI 2 et LCLI 2007 Renaud Poulard, Directeur associé, Michel de Lempdes, Directeur d investissements, François- Xavier Dedde, Chargé d affaires, ////////////////////////////////////// Urbasolar photovoltaïque Crédit Agricole Private Equity investit 4 M dans Urbasolar. Basée à Montpellier, la société réalise des centrales photovoltaïques clés en main pour les industriels et les collectivités. Urbasolar assure le montage du projet, le lancement et le suivi des procédures administratives. La société fournit également les matériels, coordonne l installation des centrales, assure l interface avec les pouvoirs publics et le distributeur d électricité et s occupe de la maintenance des centrales pour le compte des propriétaires. Créée en octobre 2006 par des experts des énergies renouvelables et du BTP, Urbasolar intervient pour l essentiel dans le sud de la France et dans les départements d outre-mer. Avec cette opération, le fonds Capenergie se renforce sur la filière photovoltaïque. ÉNERGIES RENOUVELABLES Fonds : FCPR Capenergie Serge Savasta, Responsable de l activité, Sylvia Raussin, Directeur de participations,

4 04 En cours «Crédit Agricole Private Equity a un rôle pédagogique à jouer auprès de l actionnariat.» ///////////////////////////////////// L esprit de la loi Tepa La loi Tepa du 21 août 2007 inclut, notamment, des mesures d incitation fiscale visant à redynamiser le financement de la création des PME. L une d entre elles permet un aménagement de l ISF pour les contribuables qui investissent dans des PME non cotées via des holdings ISF ou des FCP, avec une déduction fiscale plafonnée à 75 % de l investissement, dans la limite de dans le premier cas et une déduction plafonnée à 50 % du montant investi, jusqu à pour les FCPI, FIP ou FCPR. Le point de vue de Philippe Adnot Sénateur de l Aube, secrétaire de la commission des finances et principal inspirateur des abattements ISF sur le financement des PME. Quel bilan pouvezvous tirer de la première année d application de la loi Tepa? À l issue de la campagne ISF de 2008, 650 millions d euros auraient été investis dans les entreprises au titre de cette déduction fiscale. Ce résultat n est peutêtre pas à la hauteur de nos attentes, mais, compte tenu de la nouveauté de la mesure et de sa mise en œuvre extrêmement rapide, tous les professionnels n ont pas forcément eu le temps d optimiser leur collecte. Il s agit donc tout de même d un réel succès. L esprit de la loi a-t-il été bien reçu? Au-delà d une simple collecte de fonds destinés aux PME, nous étions soucieux de structurer l économie en orientant une part des investissements des contribuables vers la création d entreprise, stade habituellement peu couvert par le capital risque. Cet esprit n a pas toujours été bien respecté par certaines holdings, dont les montages poursuivent des visées purement fiscales et n ont pas pour but de soutenir la création et le développement de PME. Quels sont les axes d amélioration possibles? Il serait souhaitable d éviter les effets d aubaine en uniformisant les taux et les plafonds entre holdings et FCP. La déduction de 75 % offerte aux souscripteurs des holdings visait avant tout à rémunérer le risque. Mais, dans la réalité, certaines holdings ont réalisé des collectes énormes et fonctionnent de facto comme des fonds, sans être soumises aux mêmes obligations très strictes. Il est d autant moins justifié de pénaliser les FCP sur ce terrain que leurs collectes génèrent un effet de levier vertueux plus en phase avec l intérêt général poursuivi par la loi. Quel est votre regard sur Crédit Agricole Private Equity dans cette démarche? Crédit Agricole Private Equity a levé 59 millions d euros avec ce dispositif fiscal grâce à la force de frappe de son réseau et à son maillage territorial. L effet dynamique au sein du groupe est impressionnant. Il serait souhaitable que toutes les personnes qui bénéficient de cette mesure aient à l esprit l intérêt général et, dans ce domaine, les professionnels tels que Crédit Agricole Private Equity ont un rôle pédagogique à jouer auprès de l actionnariat français.

5 05 Les autres événements majeurs ///////////////////////////////////// Commercialisation des fonds ISF D après une étude menée par l AFIC et l AFG, 530 M ont été collectés dans le cadre de la commercialisation des fonds ISF via des FCPI, FIP et FCPR souscripteurs, soit 9 % des redevables à l ISF, ont souscrit à ce type de véhicule pour un montant moyen de euros. Les FIP ont collecté à eux seuls 359 M. Pour les FCPI, la collecte est de 167 M. Crédit Agricole Private Equity arrive en tête de cette catégorie de véhicules avec 59 M collectés auprès de investisseurs. ///////////////////////////////////// Crédit Agricole Private Equity en Israël Crédit Agricole Israël Venture Selection 1, fonds de droit luxembourgeois (SICAR) dédié à l investissement dans des fonds israéliens de capital risque, a obtenu l agrément de la CSSF (Commission de surveillance du secteur financier). Avec une taille cible de 40 M$, Crédit Agricole Israël Venture Selection 1 est surtout destiné à une clientèle de particuliers haut de gamme, qui peut ainsi avoir accès au marché israélien, l un des plus actifs au monde en capital risque. Trois investissements ont déjà été réalisés : Evergreen, Israel Cleantech Venture et Giza, pour un montant total de 13 M$. ///////////////////////////////////// Réélection d Antoine Colboc Antoine Colboc, Responsable de l activité Capital Risque, a été réélu au Comité directeur de CroissancePlus pour les deux prochaines années, fonction qu il occupait déjà depuis Au sein du Comité directeur, Antoine Colboc présidera la commission chargée d animer les réflexions sur le financement des jeunes entreprises. CroissancePlus est une association professionnelle d entrepreneurs qui fédère plus de 300 dirigeants d entreprises en forte croissance et leurs partenaires. Elle agit comme force de proposition et de lobbying pour soutenir la création d entreprises et d emplois auprès des pouvoirs publics et des médias. ///////////////////////////////////// 3 e réunion des investisseurs Crédit Agricole Private Equity a organisé la réunion annuelle des investisseurs de ses fonds CACI 2, Mezzanis 2 et Capenergie, les 1 er et 2 octobre, à la Fédération Nationale du Crédit Agricole (Paris 8 e ). Cette 3 e édition a permis aux équipes de faire le point sur les performances de ces FCPR, l évolution des portefeuilles, et d analyser le marché et les perspectives pour La réunion s est ouverte avec l intervention de Jean-Paul Betbèze, Chef économiste de Crédit Agricole S.A., sur la conjoncture économique mondiale. Les dirigeants de certaines de nos participations, Jean-Yves Grandidier (Valorem) et Roland Gomez (Proman) ont présenté leur activité et apporté leur témoignage sur les fruits de leur collaboration avec Crédit Agricole Private Equity.

6 06 ((( ))) Signé Zoom sur une opération Metex: l entrée en Bourse de la chimie verte Fondée en 1999, la société de biotechnologies METabolic EXplorer a évolué à un rythme soutenu, relevant un à un des défis d envergure. Retour sur l histoire de l introduction en Bourse de cette entreprise dont la vocation est de permettre aux industriels de continuer de produire, mais autrement. Développement des micro-organismes en laboratoire de recherche et développement. ////////////////////////////////////// Cinq composés phares de la société Historiquement, c est la L-Méthionine qui a été développée la première ; placé sur un marché potentiel de 2,4 milliards de dollars, cet acide aminé naturel est principalement utilisé par l industrie de l alimentation animale, en particulier les poulets et les porcelets. Ont ensuite suivi l acide glycolique, utile à la fabrication de bioplastiques (fils chirurgicaux résorbables, films d emballage alimentaire ), le monopropylène glycol, le PDO et le butanol, dont les applications vont des fibres aux solvants, en passant par les résines ou les cosmétiques. Lorsque j ai étudié ce dossier, en 2002, la société METabolic EXplorer (Euronext Metex), dont Benjamin Gonzalez était le fondateur, était franchement atypique, se souvient le Dr Philippe Guinot, Directeur associé senior Capital Risque chez Crédit Agricole Private Equity. Alors que la plupart des sociétés de biotechnologies se focalisaient sur le domaine pharmaceutique, l aventure dans laquelle s était lancé ce jeune chercheur se rapprochait de l origine des biotechnologies : fabriquer avec de petites cellules ce que l on obtient habituellement par extraction ou synthèse, avec pour objectif de réduire les coûts de façon significative et de ne pas être polluant. Cependant, Metex ne visait pas la pharmacie et des productions à forte valeur ajoutée à l échelle du milligramme, mais des produits de commodité vendus à la tonne sur un marché dépassant le milliard de dollars. Il y a quelques années, cette approche pouvait sembler incongrue aux investisseurs. Aujourd hui, le portefeuille de la société possède cinq composés obtenus par fermentation et qui entrent dans la composition d une multitude de produits de la vie courante, des cosmétiques aux revêtements, en passant par les compléments alimentaires pour animaux. Une alternative au tout pétrole Metex produit par voie biologique des substances traditionnellement obtenues par voie pétrochimique, précise Benjamin Gonzalez, CEO de METabolic EXplorer. Notre premier point fort est de fabriquer significativement moins cher, avec des coûts de plus de 30 % inférieurs à ceux de la pétrochimie. En résumé, le procédé consiste à extraire le meilleur de la bactérie pour lui faire produire le composé qui sera utile à la fabrication de tel ou tel des produits qui nous entourent au quotidien. Par ailleurs, notre mode de production offrira une grande flexibilité technologique

7 07 Définition des paramètres de fermentation en prépilote d industrialisation. et permettra à l industriel de produire n importe où dans le monde, et ceci, en améliorant les critères verts. Enfin, les industriels qui le souhaitent pourront bénéficier d une technologie qui les rendra plus compétitifs tout en leur offrant une alternative à la seule solution pétrole, et c est là tout l intérêt pour les futurs partenariats industriels sur lesquels nous travaillons. Si l innovation était très bien perçue par le Capital Risque lorsque Benjamin Gonzalez a eu l idée de créer sa société, juste après sa thèse, ce n était plus le cas en Et alors qu un premier tour de table en 2000 avait permis d augmenter l effectif de l entreprise de 5 à 15 personnes, la deuxième levée de fonds envisagée deux ans plus tard s est avérée particulièrement ardue. Pourtant, en 2002, l entreprise a progressé, validé ses modèles de recherche et ses technologies. Mais aucun investisseur ne semble y croire et encore moins vouloir tenter le pari. Investir dans l innovation C est la rencontre avec le Dr Philippe Guinot qui fera office de sésame. Docteur en médecine et en sciences de la vie, ayant eu des fonctions de direction générale dans l industrie pharmaceutique et dans plusieurs sociétés de biotechnologies, le Dr Philippe Guinot a créé l équipe Sciences de la vie au sein du métier Capital Risque. Il est séduit par le projet de Benjamin Gonzalez et mise sur le potentiel de création de valeur de cette toute jeune entreprise. J ai imposé des conditions financières très dures, car arriver en amont de la conception d un produit est toujours un très gros risque, souligne le Dr Philippe Guinot. Les actionnaires historiques avaient du mal à réaliser une nouvelle levée de fonds et j ai ainsi pris la direction d un tour de table de 6 millions d euros. Grâce à cet argent, Benjamin Gonzalez investira dans l innovation et l élaboration de produits propres à Metex, avec pour objectif premier de décrocher des contrats de licence avec l industrie. Le choix s est porté sur la L-Méthionine car le marché s avérait Il nous a choisis Benjamin Gonzalez CEO de METabolic EXplorer Confiance réciproque En 2002, la période était dure car la bulle boursière avait éclaté, et les investisseurs étaient d une grande frilosité ; les biotechnologies ne retenaient leur attention que dans le domaine de la santé. La première personne qui nous a fait confiance et a senti profondément l intérêt de nos recherches a été le Dr Philippe Guinot. Nous étions heureux de rencontrer un professionnel prêt à prendre le risque pour une société complètement atypique sur son marché. Il a su fédérer les autres investisseurs. Nous avons très vite instauré une relation de confiance réciproque. Nous étions à l époque assez éloignés des fondamentaux d une entreprise et la collaboration avec Philippe nous a été très bénéfique. En 2004, alors que nous avions des résultats scientifiques magnifiques mais que le business ne décollait pas, c est encore le travail de fond avec Philippe qui a fédéré les autres actionnaires. Et c est ensemble que nous avons remporté notre premier grand contrat industriel avec Roquette.

8 La Lettre du Crédit Agricole Private Equity 08 Signé 3 questions au Dr Philippe Guinot, Directeur associé senior Capital Risque chez Crédit Agricole Private Equity Quelles sont les clés de la réussite du dossier METabolic EXplorer? Il s agit d abord d une réussite technologique considérable : Metex a réussi ce que des sociétés bien plus grosses n ont pas pu réaliser en quinze ans de recherches. Par ailleurs, leur stratégie audacieuse, qui a consisté à mettre aux enchères leurs produits pour trouver un partenaire industriel de poids, s est avérée payante. En quoi cet investissement est-il important pour Crédit Agricole Private Equity? Le deal avec Metex est important à divers niveaux. Il l a été à titre personnel puisqu il s agissait de mon premier grand succès dans ce qui est mon quatrième métier! Puis, cette opération a offert une visibilité supplémentaire et une légitimité à l équipe Capital Risque. Elle représente par ailleurs la première réalisation significative en biotechnologie de l équipe. Quel a été l aspect le plus délicat de cette opération? C est probablement le facteur humain Je me retrouvais face à un jeune chercheur sans expérience de la gestion d entreprise alors que j ai dirigé des sociétés une partie de ma vie! Il me fallait donc jouer un rôle de guide et de conseil tout en résistant à la tentation d agir à la place du dirigeant. Aujourd hui, l une des très grandes forces morales de Benjamin, qui a acquis de façon impressionnante une dimension de vrai chef d entreprise, c est d être persuadé que son entreprise va rapidement se développer tout en sachant soigneusement peser ses décisions avec une très grande prudence. particulièrement intéressant et les plus grands leaders des acides aminés avaient déjà investi massivement pour développer des technologies alternatives, sans obtenir de résultats industriels. Nous avons investi 80 % de nos ressources humaines et financières pour atteindre notre objectif, indique Benjamin Gonzalez, mais une fois le produit en main, la difficulté consistait à conclure un premier deal avec l industrie. Notre situation était critique, nous avions seulement six mois de trésorerie devant nous et aucun des industriels contactés ne prenait la peine de nous écouter Nous avons donc innové sur le plan business en mettant en place un système de call option afin de mettre ensemble autour d une même table les cinq plus grands industriels du monde et de leur demander de payer une somme rondelette pour découvrir notre L-Méthionine et faire une offre de licence dans les trois mois. Ce pari innovant et audacieux s est avéré payant : Metex a reçu cinq offres sur les cinq industriels sollicités! Fruit d une longue réflexion, le choix de s engager auprès de l entreprise Roquette a été motivé par la stabilité de management de cette structure familiale, l un des leaders mondiaux de l industrie de l amidon. Entrée en Bourse en 2007 C est donc consolidée par la visibilité et la crédibilité apportées par le partenariat avec Roquette et forte de quatre produits supplémentaires que l équipe de METabolic EXplorer et le Dr Philippe Guinot ont décidé en 2007 d introduire la société en Bourse, après un nouveau tour financier privé conduit par Crédit Agricole Private Equity. Il s agissait de générer les ressources nécessaires à une évolution vers l industrie. L objectif était de ne plus être simplement un laboratoire de recherche, mais une société capable de produire 14 Mds$ C est aujourd hui le montant estimé du marché total du portefeuille de Metex. industriellement ses propres produits, précise Philippe Guinot. C était l opportunité pour Metex et Crédit Agricole Private Equity de capitaliser cette ouverture et de valoriser au maximum les innovations en étant au sommet de la chaîne. Une stratégie qui a su convaincre le marché boursier puisque cette introduction s est révélée comme l un des plus grands succès de la biotechnologie : une levée de 60 millions d euros, en étant six fois sursouscrite.

9 ((( À suivre))) Vie de nos participations La Lettre de Crédit Agricole Private Equity 09 VALOREM ///// PROMAN ///// CYTHERIS ///// Crédit Agricole Private Equity se renforce au capital de Valorem, acteur de premier plan de l éolien en France, du développement à l exploitation de parcs éoliens. Une première levée de fonds de 10,5 M a été arrangée en juillet 2007 par l équipe Énergies Renouvelables via son FCPR Capenergie (fonds dédié aux énergies renouvelables et à l efficacité énergétique) avec à ses côtés Grand Sud-Ouest Capital et Avenir Entreprises. Cet investissement a permis à Valorem d amorcer son passage à l activité d exploitant de parcs éoliens pour compte propre. En juillet 2008, la société a finalisé une deuxième levée de fonds de 16 M dont 10 M ont été apportés par Capenergie. Cette nouvelle opération va permettre de pérenniser l activité de production d électricité d origine éolienne avec la mise en service d une centaine de mégawatts d ici Créée en 1994, la société compte désormais 47 collaborateurs, possède quatre antennes régionales en France ainsi qu une filiale dédiée à la construction des parcs. Énergies Renouvelables Fonds : FCPR Capenergie Serge Savasta, Responsable de l activité Bérengère Corson, Chargée d affaires En juillet 2007, Crédit Agricole Private Equity, accompagné de Sofipaca, est entré au capital du groupe Proman, entreprise de travail temporaire, dans le cadre d une opération d OBO aux côtés de la famille Gomez. Après plusieurs croissances externes réalisées depuis un an sur ses activités historiques, le groupe élargit son activité avec l acquisition d AGC Portage Salarial. Resté longtemps confidentiel, le recours au portage salarial s est accéléré à partir des années Il permet à une entreprise d externaliser des prestations pour des missions ponctuelles. Fondé en 1990 par Roland et Évelyne Gomez à Manosque, dans les Alpes-de-Haute- Provence, Proman se classe parmi les dix premières entreprises françaises de travail temporaire. Son chiffre d affaires devrait dépasser les 340 M en LBO & Développement Fonds : FCPR CACI 2 Daniel Balland, Directeur associé Nicolas Trombert, Directeur de participations Cytheris, société biopharmaceutique spécialisée dans l immunomodulation, a reçu 1,5 M d OSEO (établissement public de l État pour le financement et l accompagnement des PME). Cet apport financera une partie du programme de développement clinique dans l hépatite C du produit phare de la société, l Interleukine-7 recombinante (IL-7), un facteur de croissance vital pour la récupération et l amélioration des taux de lymphocytes T. Des essais cliniques sur plus de 75 patients en France et aux États-Unis ont permis de démontrer le grand potentiel de l IL-7 pour augmenter et protéger les lymphocytes T CD4 et CD8. Les résultats de ces travaux ont été publiés dans plusieurs journaux scientifiques prestigieux. Cytheris poursuit actuellement plusieurs essais cliniques sur l IL-7 dans le traitement du VIH, de l hépatite C et de certains cancers. Crédit Agricole Private Equity accompagne la société depuis 2002 et lui a notamment permis de poursuivre les essais cliniques de phase 2 de son produit dans deux tours de table ayant levé au total près de 31 M. Capital Risque Fonds : FCPI CLI2, CLI5, CLI6, LCLI 1, FCPR CLV1 Dr Philippe Guinot, Directeur associé senior

10 10 ((( ))) Mots croisés Rencontre avec un partenaire Bertrand Le Boite, Directeur finances et risques de la Caisse régionale de Crédit Agricole Finistère CACI 3 va nous permettre de diversifier notre gestion de fonds propres en participant à des opérations auxquelles nous n aurions pas accès directement. Investir dans CACI 3 Lancé depuis six mois, CACI 3 possède des atouts très prometteurs : une équipe de gestion qui a fait ses preuves, des investissements dans des projets de croissance au risque maîtrisé, une prédominance d opérations de LBO en position de leader et de capital développement. Quelles sont les caractéristiques de CACI 3, le nouveau fonds de LBO & Développement? Éric Pencréac h : Avec CACI 3, nous souhaitons élever notre curseur d intervention par rapport au précédent fonds CACI 2. Notre objectif de levée de fonds est de 250 à 300 millions d euros, en restant sur un segment de marché faiblement concurrentiel. Ce fonds investira dans des sociétés à fort potentiel, d une valeur comprise entre 30 et 150 millions d euros. Si le ticket minimum est de 5 millions d euros et la prise de participation d au moins 15 % du capital, nous visons des investissements de l ordre de 15 millions d euros en moyenne, avec une priorité pour les opérations où nous aurons une position d actionnaire majoritaire. Pourquoi une Caisse régionale comme la vôtre investit-elle dans ce type de produit? Bertrand Le Boite : Nous avons déjà participé à CACI 2, notre première expérience de fonds commun de placement à risque avec Crédit Agricole Private Equity. Nous avons un excédent de fonds propres à gérer et nous voulons pour cela optimiser notre couple risque-rentabilité dans le respect de nos règles prudentielles. Au final, CACI 3 représentera moins de 5 % de notre encours mais il permettra de booster notre rentabilité finale en nous apportant des rendements supérieurs à 10 %. Quels sont les investisseurs de CACI 3? É. P. : Ce fonds est sponsorisé par le Groupe à hauteur de 160 millions d euros, Crédit Agricole S.A. ayant pris

11 11 ////////////////////////////////////// Le planning de la levée de fonds : Éric Pencréac h : En ce qui concerne la levée de fonds, nous continuons notre travail auprès des Caisses régionales. Nous démarrons l approche des tiers institutionnels, notre ambition étant de lever auprès d eux 50 millions d euros. Une levée de fonds qui va s échelonner jusqu à mi-2009, notamment pour les tiers. Du côté des opérations, nous avons déjà réalisé un premier investissement de 14 millions d euros. Un gage de confiance pour nos futurs investisseurs. Deux autres opérations sont en cours, dont une apportée par le Groupe, qui pourraient totaliser une trentaine de millions d euros. un engagement de 100 millions et Predica de 60 millions. Les Caisses régionales commencent à montrer un réel intérêt pour le fonds : six d entre elles ont déjà investi pour une quinzaine de millions d euros au total. Notre équipe de gestion, expérimentée, affiche des performances vraiment honorables pour intéresser les tiers institutionnels. Depuis le mois de septembre, nous approchons donc ces investisseurs, avec l aide de Global Private Equity, spécialiste de la levée de fonds. Le fait que CACI 3 fasse rentrer des investisseurs tiers est-il selon vous un gage de crédibilité supplémentaire pour les Caisses régionales? B. L. B. : C est incontestablement une marque de reconnaissance qui conforte le fonds et qui valorise le savoir-faire des équipes de Crédit Agricole Private Equity en dehors du Groupe. Nous sommes sur des métiers de niche où la compétence des hommes fait toute la différence. Quel est l intérêt d investir dans ce fonds? É. P. : Le rendement net prévu pour CACI 3 se situe entre 15 et 20 %. Les performances de notre précédent fonds CACI 2 sont déjà prometteuses. Autre atout pour nos investisseurs : Crédit Agricole Private Equity est adossé au groupe Crédit Agricole, ce qui lui donne un accès privilégié à son réseau bancaire, lui permettant de bénéficier d opportunités d affaires sans aucune intermédiation. N oublions pas que 38 % des opérations investies dans CACI 2 venaient du réseau. C est là l une de nos forces! B. L. B. : Nous pouvons avoir accès à des niveaux de performance financière supérieurs dans un environnement sécurisé en bénéficiant du sérieux et du professionnalisme des équipes de Crédit Agricole Private Equity. Les opérations concernées ciblent des PME proches de celles avec lesquelles nous travaillons habituellement sur notre marché, nous avons donc une bonne compréhension de la stratégie d investissement mise en œuvre. En outre, la façon de travailler des équipes de Crédit Agricole Private Equity, au plus près du terrain, en participant aux conseils d administration des sociétés dans lesquelles les fonds sont investis, nous plaît et nous met en confiance. Enfin, CACI 3 va nous permettre de diversifier notre gestion de fonds propres en participant à des opérations par exemple des LBO auxquelles nous, Caisse régionale, n aurions pas accès directement. Éric Pencréac h, Responsable de l équipe LBO & Développement, Crédit Agricole Private Equity Notre objectif de levée de fonds est de 250 à 300 millions d euros, en restant sur un segment de marché que nous connaissons bien.

12 12 ((( ))) Culture marché À l écoute des opportunités du marché Un partenariat gagnant-gagnant Depuis 2004, Crédit Agricole Private Equity est devenu une entité à part entière du Groupe et collabore étroitement avec toutes les filiales pour élargir son offre. Un rapprochement payant. L entité est jeune, et le métier spécifique, mais, en quatre ans d existence, Crédit Agricole Private Equity a su trouver sa place au sein du Groupe et faire corps avec les réseaux et les autres filiales. Une proximité avec le terrain indispensable à l activité du private equity, qui doit s appuyer sur un deal flow de qualité pour offrir les meilleurs rendements à ses souscripteurs. En contact direct avec les entreprises, les Caisses régionales du Crédit Agricole et LCL représentent pour nous un vivier d affaires essentiel. D ailleurs, ils sont à l origine d une opération sur trois, commente Fabien Prévost. Les Caisses régionales et LCL représentent un vivier d affaires essentiel. Fabien Prévost, Président du directoire de Crédit Agricole Private Equity.

13 Culture marché M *, c est le PNB généré par Crédit Agricole Private Equity au profit des entités du Groupe. Une offre globale Le private equity dans sa configuration actuelle est le fruit d une campagne de rapprochement menée, dès 2004, auprès des directions financières des Caisses régionales, de leur direction des marchés entreprises, des responsables corporate finance de LCL, ainsi que des SCR (sociétés de capital risque) régionales et des autres filiales du Groupe ; mais aussi d un processus d innovation autour de notre approche et de notre offre de produits. Nous avons renforcé nos visites sur le terrain. Objectif : présenter l offre de Crédit Agricole Private Equity et l intégrer au catalogue de produits des commerciaux, alors en mesure de proposer à leur clientèle et aux prospects une gamme complète de solutions. Pour adapter notre offre à la clientèle des Caisses régionales et LCL, nous avons fortement élargi notre segmentation. Nous couvrons désormais toutes les maturités et tous les cycles de vie de l entreprise, de l amorçage jusqu au retournement, en passant par le capital risque, le développement et la transmission, précise Fabien Prévost. En termes d innovation, la gamme des fonds a, elle aussi, été étendue pour répondre à la demande du Groupe. «Outre un fonds dédié aux situations spéciales, Crédit Agricole Private Equity a lancé Rencontre avec Claude Picard, Président du groupe ECT. Il raconte sa collaboration avec le groupe Crédit Agricole. Quelle est l activité du groupe ECT? ECT est le premier groupe français de gestion et de stockage de déchets inertes (terres, bétons, gravats, déchets de démolition, etc.), dits déchets de classe 3. Nous sommes basés à Villeneuvesous-Dammartin (Seine-et-Marne) et disposons d une douzaine de sites de stockage, majoritairement en Île-de-France. Nous proposons aux acteurs du BTP le stockage et le transport de leurs déchets ou encore le traitement des terres polluées. Le groupe valorise les sites exploités en aménageant des espaces verts, des parcs, des golfs ou encore des buttes antibruit. Créée en 1995, ECT devrait réaliser plus de 50 millions d euros de chiffre d affaires pour l exercice , avec une très bonne rentabilité. Quelle est votre relation avec le groupe Crédit Agricole? Nous sommes clients de la Caisse régionale de Crédit Agricole d Îlede-France (CADIF) depuis les débuts de la société. Fin 2006, nous avons décidé de trouver un partenaire pour restructurer notre capital et nous accompagner dans notre croissance. Le CADIF nous a alors présenté Crédit Agricole Private Equity. Nous avions mis plusieurs investisseurs en concurrence. Ce qui a fait la différence : l équipe qui a pris en charge le dossier, nos bonnes relations avec le Crédit Agricole et l image de la banque, impliquée dans l environnement et le développement durable. Tout s est passé très vite : début 2007, l opération d OBO (Owner Buy Out) menée par Crédit Agricole Private Equity était bouclée. Le CADIF a assuré la dette ; Crédit Agricole Private Equity, accompagné de Socadif, est entré à nos côtés au capital ; j ai également confié à ce moment-là une partie de mon patrimoine à la gestion privée du Groupe. Que vous apporte le groupe Crédit Agricole? Aujourd hui, Crédit Agricole Private Equity nous apporte périodiquement des dossiers de croissance externe. Par ailleurs, nous échangeons régulièrement sur tous nos nouveaux projets de développement. L avantage primordial : avoir un banquier qui comprend notre métier pour nous aider à gérer toutes les problématiques liées à notre activité. L opération en bref Initiée par la Caisse régionale d Île-de-France, cette opération a mobilisé différentes entités du Groupe. Crédit Agricole Private Equity et Socadif (société de capital risque régionale) sont actionnaires de la société à hauteur de 40 %. La Caisse régionale a arrangé la dette senior, et la BGPI a réalisé le conseil patrimonial et a collecté la quasi-totalité des flux.

14 14 Culture marché Une culture nouvelle du produit 40 M *, c est le montant apporté à la gestion privée suite à des opérations de transmission d entreprise. plusieurs fonds thématiques dans les énergies renouvelables, les infrastructures en partenariat public-privé, ou encore un fonds de fonds de capital risque en Israël en collaboration avec CA Suisse. Autre initiative prometteuse : le lancement de LCL Régions Développement, dédié aux opérations apportées par LCL qui ne rentrent pas dans la politique d investissement de nos fonds LBO (les CACI ). Côté gestion privée, notre offre FCPI s est étendue avec une gamme FCPI ISF qui s est placée en tête du marché. Nous travaillons activement à la création de produits qui pourront donner à la clientèle privée un accès à nos performances de gestion sur cette classe d actifs Private Equity traditionnellement plutôt réservée aux institutionnels», ajoute Fabien Prévost. Autant de véhicules d investissement qui ont permis à Crédit Agricole Private Equity et au réseau de construire ensemble une offre globale, dans Deal flow apporté à Crédit Agricole Private Equity par les réseaux du Groupe EnR 38 % LBO & Développement 34 % Exitis 17 % Capital Risque 15 % le respect des démarches d investissement de chaque Caisse régionale et de LCL. Cette démarche va être étendue à l Italie avec le lancement prochain de notre fonds de LBO italien, en partenariat avec Cariparma et FriulAdria, et d un fonds Cleantech en collaboration avec CAAM CI. Quatre sources de revenus complémentaires Les résultats de cette collaboration renforcée sont à la hauteur des efforts déployés par chacun des partenaires. Sur le plan financier, d abord, les fonds ont fait la preuve de leur performance : Crédit Agricole Private Equity a fait fructifier les 150 millions d euros d actifs que les Caisses régionales et LCL lui ont confiés entre 2005 et 2007 avec un rendement moyen d une fois et demie la mise. L activité de Crédit Agricole Private Equity a également bénéficié aux Caisses régionales et à LCL en apportant quatre sources de revenus complémentaires. Ainsi, la politique 425 M *, c est la dette mise en place par des entités du Groupe dans des opérations de LBO auxquelles Crédit Agricole Private Equity a participé.

15 Culture marché 15 interview Un bon outil en région Alain Diéval, Directeur général de la Caisse régionale du Crédit Agricole Nord de France Quelle est votre stratégie sur le marché des entreprises? Nous menons une stratégie offensive sur un marché riche de entreprises dont le chiffre d affaires est supérieur à 4 millions d euros. Un tiers de ces entreprises sont nos clients. Cette activité représente 30 % de l encours de crédits et 5 % de la collecte de la Caisse. Notre part de marché financier se situe entre 10 et 15 %. Quel est votre dispositif en matière de fonds propres? Les chefs d entreprise sont demandeurs de services à forte valeur ajoutée, en particulier sur le haut de bilan. Ils ont besoin de trouver des partenaires qui les aident pour renforcer leurs fonds propres. Nous disposons pour cela de trois outils majeurs. Vauban, une société de capital risque créée il y a vingt ans par une dizaine de Caisses régionales et dont nous détenons aujourd hui 35 % du capital. Vauban a créé des FCPR pour relayer le capital initial et associer des investisseurs privés. Nous détenons par ailleurs plus de 90 % de Participex, une société de capital développement créée initialement par des industriels du Crédit Agricole Private Equity nous permet de mieux valoriser nos fonds propres. Nord-Pas-de-Calais. Dotée de 45 millions d euros, elle a généré récemment un FCPR de 35 millions d euros et un fonds d intervention de proximité (FIP). Enfin, nous participons à hauteur de 16 % au capital de Finorpa, un outil de reconversion régionale créé par les Charbonnages de France il y a trente ans et racheté par la région. Au total, le pilotage coordonné des structures de Vauban et de Participex permet à la Caisse régionale d offrir aux entreprises qui ont des préoccupations de développement ou de transmission des interventions pouvant aller jusqu à 10 millions d euros si nécessaire. Que vous apporte Crédit Agricole Private Equity? L offre de Crédit Agricole Private Equity nous permet, d une part, de compléter l offre de haut de bilan et ainsi de renforcer encore notre mission d acteur du développement économique régional et, d autre part, nous aide à mieux valoriser nos excédents de fonds propres grâce à sa capacité d investissement importante dans le non-coté et ceci avec un retour financier rapide. Nous avons à ce jour 13 millions d euros de fonds propres ainsi investis sur le fonds CACI 2 et le fonds Mezzanis 2 de Crédit Agricole Private Equity. de commissionnement instaurée pour chaque dossier apporté a généré au total 3 millions d euros de commissions en leur faveur. Par ailleurs, dans le cadre de LBO, les réseaux ont pu exercer pleinement leur métier de banquier en participant à la dette sur des opérations pour un montant total de 425 millions d euros. Les opérations d OBO (Owner Buy Out) ont permis à la gestion privée du Groupe de gagner en gestion le cash out dégagé par l entrepreneur, soit un total estimé à 40 millions d euros. Enfin, les SCR régionales ont eu l occasion de participer aux opérations menées par Crédit Agricole Private Equity en devenant actionnaires à ses côtés. Une collaboration efficace En retour, les filiales du Groupe ont pleinement joué le jeu. Les Caisses régionales et LCL ont joué la réciprocité en faisant systématiquement remonter les dossiers auprès de Crédit Agricole Private Equity chaque fois que les chargés d affaires identifiaient dans l offre de la société de gestion une solution aux besoins de leurs clients. Ce réflexe montre que les commerciaux des réseaux appréhendent de mieux en mieux notre métier, intègrent notre offre dans leur démarche commerciale et nous font confiance, relève Fabien Prévost. Une coopération fructueuse vouée à se développer encore dans

16 16 Culture marché Une culture nouvelle du produit l avenir. Nous comptons renforcer notre présence sur le terrain et notre proximité avec les réseaux, notamment à l occasion du lancement de nouveaux fonds, par exemple dans le Cleantech, ajoute Fabien Prévost. Avec un deal flow désintermédié de qualité sur des opérations saines, équilibrées et rentables, et un PNB généré par les réseaux en forte croissance, Crédit Agricole Private Equity démontre sa capacité à conjuguer avec succès autonomie de gestion et appartenance à un grand groupe bancaire. Un facteur différenciant sur le marché du private equity, note Fabien Prévost. 11 M *, montant syndiqué aux SCR dans des opérations de LBO menées par Crédit Agricole Private Equity. Grâce à Crédit Agricole Private Equity, nous nous positionnons comme un véritable banquier d affaires. interview Diversité et profit Thierry Guichet, Directeur général de la Caisse régionale du Crédit Agricole Côtes-d Armor Quelle est votre stratégie sur le marché des entreprises? Notre part de marché est très importante, avec environ six entreprises régionales sur dix clientes de notre offre commerciale, 40 à 50 % d entre elles pour des opérations de financement et de trésorerie, et auprès de certaines pour des investissements en capital. Des entreprises qui, de par leur taille, n ont bien souvent pas accès à des marchés de capitaux nationaux ou internationaux. D où la nécessité pour elles de trouver des partenaires capables de mobiliser des capacités financières afin d accompagner leur développement économique. Les interventions en fonds propres sont à ce titre un élément essentiel de notre stratégie qui nous permet d avoir une bonne connaissance de ces entreprises, une meilleure implication auprès de leurs dirigeants, à l heure où la dématérialisation des flux, au contraire, nous en éloigne. Quel est votre dispositif en matière de fonds propres? Nous sommes partenaire de Crédit Agricole Private Equity pour des prises de participation supérieures à 5 millions d euros. Entre euros et 5 millions d euros, nous avons recours à une structure régionale, l UEO Uni Expansion Ouest, dotée d un capital de 100 millions d euros. Pour les groupes coopératifs, nous sollicitons Crédit Agricole Private Equity et Sofipar. Nous sommes par ailleurs partenaire d une structure commune à quatre Caisses de Bretagne qui investit dans des fonds spécifiques comme Ouest Venture, centré sur les nouvelles technologies. Enfin, nous participons également à la Banque des Jeunes Entreprises (BJE), qui associe des banquiers régionaux et des fonds publics pour des interventions en capital inférieures à euros. Que vous apporte Crédit Agricole Private Equity? En souscrivant à des fonds de Crédit Agricole Private Equity, nous sommes dans une logique à la fois de diversification de nos allocations de fonds propres par exemple, avec des fonds spécialisés comme le fonds énergies renouvelables, qui nous permet aussi de répondre à nos attentes en matière de développement durable et de profitabilité de nos investissements, avec un TRI intéressant. Nous renforçons également notre image en nous positionnant auprès des entreprises comme un véritable banquier d affaires capable de répondre à toutes leurs problématiques de haut de bilan avec une gamme complète d outils.

17 Culture marché 17 interview Une expertise recherchée Bernard Lolliot, Directeur général de la Caisse régionale du Crédit Agricole Centre-France Quelle est votre stratégie sur le marché des entreprises? Nous sommes leaders avec une part de marché déjà très importante : environ trois entreprises sur cinq sont nos clientes, aussi bien en banque commerciale qu en banque d affaires. Nous avons d ailleurs une dizaine de millions d euros de fonds propres engagés dans le capital de diverses entreprises régionales, dans des secteurs d activité très différents. Nous sommes également actifs dans tous les grands métiers de la banque d affaires, qu il s agisse de fusions-acquisitions, de financements d acquisition (structurés ou LBO), de capital développement, ou de structuration patrimoniale. Ce marché des entreprises, entendu comme couvrant les entreprises d au moins dix salariés avec plus de 1,5 million d euros de chiffre d affaires, représente la deuxième activité de la Caisse et pèse 12 % de notre PNB. Quel est votre dispositif en matière de fonds propres? Nous avons plusieurs instruments à notre disposition. D abord, un FCPR propre à la Caisse, centré sur le capital développement, avec une douzaine de participations pour des tickets unitaires d environ euros. Nous sommes par ailleurs le principal actionnaire de Sofimac, la société de capital risque régionale, dont nous détenons 30 % du capital. Cette société gère plusieurs fonds qui nous permettent de monter en gamme dans nos investissements. Nous avons aussi accès à un fonds géré par Vauban Finances en commun avec d autres Caisses régionales. Enfin, nous disposons de participations réalisées en partenariat avec Crédit Agricole Private Equity et pour lesquelles nous investissons en moyenne 20 à 25 % des montants globaux. Nous avons ainsi à ce jour quelque 10 millions d euros de fonds propres engagés dans des entreprises. Que vous apporte Crédit Agricole Private Equity? Nous avons à la Caisse un pôle banque d affaires structuré avec Crédit Agricole Private Equity nous permet d aller sur des secteurs économiques que l on connaît moins. deux chargés d affaires seniors spécialisés dans le haut de bilan, des conseillers en gestion patrimoniale, des fiscalistes, des juristes. Nous faisons entre dix et quinze opérations de création, de reprise, de LBO, de restructuration de dettes par an. Mais l offre de Crédit Agricole Private Equity nous permet d aller sur des secteurs économiques que l on connaît moins, de nous positionner sur des dossiers plus importants, où nous ne pourrions pas aller seuls. Enfin, nous bénéficions de l expertise des équipes de Crédit Agricole Private Equity non seulement pour partager les risques mais aussi pour renforcer notre compétence opérationnelle sur nos marchés.

18 18 Culture marché Des multiples de 2 et 3, sur les cessions des sociétés Office Log et Béryl. interview Christian Duvillet, Directeur général de LCL Quelle est la valeur ajoutée apportée par Crédit Agricole Private Equity? Nous avons de fortes ambitions sur le marché des entreprises, en particulier les small caps et les mid caps. Sur ce segment, Crédit Agricole Private Equity nous fournit une offre complète interview Une synergie forte Yvon Malard, Directeur général de la Caisse régionale du Crédit Agricole de Toulouse et du Midi-Toulousain Quelle est votre stratégie sur le marché des entreprises? Le modèle distributif sur le marché des entreprises a changé car les besoins de nos clients ont changé. Les autres réseaux bancaires ont fait émerger des spécialistes dans les domaines de la banque d affaires. La Caisse régionale de Toulouse, une caisse historiquement implantée sur le marché des entreprises, a recherché les leviers pour répondre aux besoins de nos clients en matière de développement, par croissance externe ou transmission autrement que par le simple levier d endettement, et pour contrer la concurrence bancaire de place. Quel est votre dispositif en matière de fonds propres? La présence d une Caisse régionale en matière de private equity est aujourd hui indispensable pour être reconnu auprès de la clientèle comme un acteur de référence du marché des entreprises. Dès lors, compte tenu de notre part de marché commerciale (plus de 30 % sur les entreprises d un chiffre d affaires de plus de 3 millions d euros), nous nous devions de réagir et d être présents. Que vous apporte Crédit Agricole Private Equity? Nous avons organisé une réunion haut de bilan en avril dernier, à laquelle Crédit Agricole Private Equity a participé et au cours de laquelle il est intervenu auprès de nos clients. En outre, il était naturel pour nous de faire appel aux solutions proposées par le Groupe pour les valorisations Le collectif joue à plein. Nous voulons développer notre activité de Capital Investissement. et les montants d intervention supérieurs aux capacités de notre SCR régionale (Grand Sud-Ouest Capital). De plus, la synergie s opère à plein, puisque Crédit Agricole Private Equity associe systématiquement dans le tour de table Grand Sud-Ouest Capital, à laquelle la Caisse régionale est affiliée, et tout le monde y gagne. Nous avons initié un courant d affaires assez fort depuis septembre dernier, une dizaine de dossiers ayant été présentés à Crédit Agricole Private Equity, qui, de surcroît, sait se rendre disponible rapidement pour rencontrer nos clients. Notre première opération Caisse régionale/grand Sud-Ouest Capital/Crédit Agricole Private Equity a été signée le 31 juillet dernier. Le collectif a donc joué à plein dans notre Groupe sur ce premier dossier qui, de manière évidente, est loin d être le dernier.

19 Culture marché 19 qui couvre tous les stades de développement d une entreprise, de sa création à sa transmission. Nous sommes ainsi capables de nous inscrire au cœur des problématiques managériales et financières du dirigeant, un rôle qui vient utilement compléter notre offre de crédit s intégrant en particulier dans nos montages structurés. De cette manière, un lien très fort peut s établir avec notre client en partageant sa stratégie et sa prise de risque. Comment travaillez-vous avec Crédit Agricole Private Equity? Notre réseau distribue l ensemble de la gamme des solutions proposées par Crédit Agricole Private Equity destinées aussi bien à notre clientèle entreprises qu à notre réseau de particuliers. Citons, par exemple, le nouveau FCPI pour nos clients soumis à l ISF, qui a connu un large succès. Nous avons par ailleurs créé avec Crédit Agricole Private Equity un fonds dédié à LCL, LCL Régions Développement, destiné à des PME pour leurs projets de développement ou de transmission. L an passé, nous avons finalisé sept dossiers avec ce fonds, et cette année, nous avons d ores et déjà dépassé nos objectifs en montants investis. Faites-vous appel à d autres expertises de Crédit Agricole Private Equity? Oui, nous travaillons notamment avec Exitis, filiale de Crédit Agricole Private Equity, qui nous aide à gérer des participations minoritaires non stratégiques. Sur le segment particulièrement porteur des EnR, nous sommes par ailleurs en relation étroite avec l équipe spécialisée de Crédit Agricole Private Equity pour des projets de développement destinés à nos clients et prospects. Nous avons la volonté de développer notre activité de Capital Investissement, qui représente pour nous une source de diversification de notre PNB à forte valeur ajoutée. Principales opérations réalisées par Crédit Agricole Private Equity apportées par le Groupe* Société Activité Type d opération ALTRAD Production, vente et location de bétonnières et d échafaudages Développement CYCLOPHARMA Production d isotopes pour l imagerie médicale (services de médecine nucléaire des hôpitaux et cliniques) Développement DEVIANE Réseau de magasins de prêt-à-porter masculin et féminin MBO ECT Stockage et gestion de déchets de classe 3 OBO LUXAT Fabrication et distribution de chaussures de confort LBO MULTITEC Systèmes électriques et climatiques Développement OCEAN Solution de géolocalisation clés en main pour les entreprises LBO POLYGONE Gestion événementielle (prestations de services et gestion d espaces et d événements). Développement PROMAN Entreprise de travail temporaire OBO SAINT AMAND Fabrication d eau minérale en bouteille OBO SAVERGLASS Fabrication de bouteilles haut de gamme en verre creux LBO SEVE / Cie du VENT Parcs éoliens Infrastructure UNITE Développement et exploitation de centrales de production électrique (hydraulique, éolien, photovoltaïque) Développement URBASOLAR Développement de centrales photovoltaïques clés en main Développement VALOREM Développement et exploitation de parcs éoliens Développement STTS Peinture et étanchéité aéronautiques Développement * Période

20 20 ((( ))) Portrait Histoires d entrepreneurs Stéphanie Giraud, P-DG d Urbasolar 1993 : entrée chez France Télécom après une école de commerce : entrée au cabinet Ernst & Young : DG d Apex - devenue Apex BP Solar, filiale de BP spécialisée dans le photovoltaïque : création d Urbasolar : premières références en étanchéité photovoltaïque pour les industriels : démarrage d une activité pour les particuliers et entrée de Crédit Agricole Private Equity au capital d Urbasolar. ///////////////////////////////////////////////////////// De l énergie à revendre L énergie du futur, c est maintenant! Le monde du bâtiment doit adapter ses pratiques pour relever le défi du photovoltaïque. Stéphanie Giraud, l une des rares Françaises à avoir défriché le secteur, il y a une dizaine d années, a créé Urbasolar en 2006, à Montpellier. Son credo : valoriser les toitures des bâtiments. Urbasolar réalise la livraison clés en main de centrales solaires intégrées en toiture, de la conception à l exploitation de la centrale solaire, en passant par la fourniture et l installation des matériels. Leader français de la technologie solaire utilisant du silicium amorphe en membrane d étanchéité, Urbasolar conçoit des toitures qui assurent, certes, l étanchéité mais qui produisent, en outre, de l électricité, grâce au soleil. Celle-ci est injectée dans le réseau EDF, qui a l obligation d acheter la totalité de la production pendant vingt ans à prix garanti. Précurseurs dans cette approche, nous avons pu réaliser les premières références du secteur auprès de clients prestigieux comme Carrefour, Casino, Bricorama, But, Bouygues, souligne Stéphanie Giraud. C est en tant que consultante spécialisée dans les entreprises à forte croissance, chez Ernst & Young, que j ai découvert le photovoltaïque, avant de m y consacrer plus directement, d abord au sein du groupe BP, puis en créant mon entreprise. Développer ces technologies innovantes dans le monde du bâtiment, souvent peu friand d innovations, demande une énergie incroyable, poursuit-elle. Et elle n en manque pas. Urbasolar s adresse aussi aux particuliers à travers ses filiales, précise-t-elle. En moins de deux ans, Urbasolar a développé un réseau pour installer des générateurs photovoltaïques résidentiels en métropole et dans les DOM. Urbasolar pèse près de 20 millions d euros de chiffre d affaires, avec un doublement prévu en Pour contribuer à ce développement, Crédit Agricole Private Equity a pris une participation en juillet. Une affaire à suivre UN PARTENARIAT À DÉVELOPPER Pour Stéphanie Giraud, devenir un partenaire privilégié du Crédit Agricole en photovoltaïque ouvre de nombreuses possibilités de collaboration. Urbasolar est à même d offrir des solutions aux clients de la banque qui souhaitent s équiper en photovoltaïque. Et le Crédit Agricole peut participer au financement des projets en apportant la dette aux clients d Urbasolar. La Lettre de Crédit Agricole Private Equity - 100, boulevard du Montparnasse Paris Cedex 14. Directeur de la publication : Fabien Prévost. Rédactrice en chef : Martine Sessin-Caracci. Rédaction : Gaëlle de Montoussé, Christian de Saint-Vincent, Freddy Debize, Isabelle Doiseau, Laurence Faivre d Arcier, Philippe Flamand, Michèle Foin, Séverine Vatant. Merci à tous ceux qui ont apporté leur contribution à cette lettre. Crédits photos : Luc Benevello, Vincent Bourdon, Charles Crié, Gil Lefauconnier, David Richard, Frédéric Stucin. Illustration : Bertrand de Toustain. Conception-réalisation : (réf. : LETT010).

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier FCPI Diadème Innovation Pour concilier innovation et immobilier Diadème Innovation II, défiscalisation, innovation et immobilier Diadème Innovation II, Fonds Commun de Placement dans l Innovation, a pour

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 15 JUILLET 2013 UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes UFF, acteur majeur de la commercialisation de FCPI, lance son

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART

PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART PRÉSENTATION DU GROUPE LUXEMPART Page : 1 Version : 05/2015 Agenda I. Présentation du Groupe Luxempart II. Luxempart en chiffres III. Nos transactions récentes Page : 2 Version : 05/2015 I. Présentation

Plus en détail

CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE INDEPENDANT. En toute indépendance, Des prestations adaptées à vos objectifs

CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE INDEPENDANT. En toute indépendance, Des prestations adaptées à vos objectifs CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE INDEPENDANT En toute indépendance, Des prestations adaptées à vos objectifs Au service de l organisation de votre patrimoine Au service de la performance de votre patrimoine

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

La reprise d entreprise

La reprise d entreprise Les nouveaux outils de financement de la reprise La reprise d entreprise Se faire accompagner d un investisseur financier Pourquoi, avec Qui et Comment ouvrir son capital? 1. Pourquoi? Le capital investissement

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

Présentation CD2E 26 MAI 2010. Présentation CD2E

Présentation CD2E 26 MAI 2010. Présentation CD2E Présentation CD2E 26 MAI 2010 1 1 Le Groupe Finorpa q Le groupe FINORPA, aujourd hui q Nos spécificités q Les objectifs de nos outils financiers q Les chiffres clés 2 2 Finorpa, aujourd hui Présentation

Plus en détail

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture».

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture». Qui sommes-nous? Financière Magellan a pour activité la conception et l ingénierie de solutions de placement et d optimisation fiscale, tous secteurs de l investissement confondus. Elle se singularise

Plus en détail

Viveris Management. Société de gestion spécialisée dans l investissement en fonds propres dans les PME

Viveris Management. Société de gestion spécialisée dans l investissement en fonds propres dans les PME Viveris Management Société de gestion spécialisée dans l investissement en fonds propres dans les PME 1 Viveris Management, une société de gestion de fonds de capital investissement pour compte de tiers,

Plus en détail

Présentation de BTP Banque

Présentation de BTP Banque Sommaire Présentation de BTP Banque Gouvernance de BTP Banque BTP Banque en quelques chiffres L offre aux entreprises du BTP Un partenariat fort avec les acteurs de la Profession Conclusion Présentation

Plus en détail

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30 Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse 11h00 à 12h30 Intervenants Robert de VOGÜE ARKEON Finance (P.D.G.) Emmanuel STORIONE - ARKEON Finance Antoine LEGOUX - Expert comptable

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants?

Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants? Créateurs d entreprises Chercheurs Jeunes entreprises Et si vous rencontriez un activateur de projets innovants? Original en France, le Comité Innovergne mobilise les ressources financières et d accompagnement

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

A l écoute de nos clients

A l écoute de nos clients A l écoute de nos clients Créé en 1988, VIP Conseils est l un des principaux courtiers français spécialisés dans les produits financiers auprès des particuliers, des professions libérales et des chefs

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET Cabinet de conseil sur les opérations de cession, acquisition et levée de fonds 14, rue Marignan 75008 Paris - Tel: +33 1 42 96 58 41 - Fax: +33 1 46 22 51 27 - E-mail: info@2acapital.com

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 1 GENERALITES SUR LE CAPITAL INVESTISSEMENT LE CAPITAL DEVELOPPEMENT ET LE CAPITAL TRANSMISSION 17-18 FEVRIER 2007 2 2 DEFINITIONS

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Fleur Brossel (35 ans) Secrétaire Général > Magistère de Gestion. OTC Asset Management en 2001. disposant d un fort potentiel de croissance.

Fleur Brossel (35 ans) Secrétaire Général > Magistère de Gestion. OTC Asset Management en 2001. disposant d un fort potentiel de croissance. FIP OTC DUO 1 Paul-Henry Schmelck (60 ans) > Docteur en médecine Michel Gomart (50 ans) > HEC & Droit Xavier Faure (38 ans) > Polytechnique X Patrick de Roquemaurel (52 ans) > ESLSCA Emmanuelle Deponge

Plus en détail

Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales

Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales On ne conseille jamais si bien que lorsque l on a une connaissance fine de son interlocuteur. Une relation de proximité est indispensable pour allier

Plus en détail

PREPROGRAMME THEMATIQUE

PREPROGRAMME THEMATIQUE PREPROGRAMME THEMATIQUE Procédure de réservation Pour réserver une conférence, téléchargez le dossier d inscription en cliquant ici. Parmi les thématiques proposées, choisissez celles que vous souhaitez

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE Qui sommes nous? La franchise AKERYS : AKERYS Immobilier SOMMAIRE Le Marché de l immobilier en France Devenez «courtier en immobilier» Toute une vie à construire

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ACG 2014

MANDAT DE GESTION ACG 2014 MANDAT DE GESTION ACG 2014 Pour investir directement au capital des PME et réduire votre ISF Géré par DOCUMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE Conseillée en investissement par www.mandat-isf-acg.com MANDAT DE

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Introduction au private equity

Introduction au private equity BANQUE FINANCE SOCIAL GESTION DROIT MARKETING Introduction au private equity Les bases du capital-investissement Cyril Demaria 4 e édition SOMMAIRE Préface... 11 Introduction : Qu est-ce que le private

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

Business Angels. Haut de bilan

Business Angels. Haut de bilan Business Angels Acteurs du Financement Haut de bilan CASABLANCA Le 30 septembre 2010 Intervenant : Guy Gensollen, Vice Président Provence Business Angels Sommaire 1 - Business Angels 2 - Provence Business

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées «Inventaire et mode d emploi» Transaxiall - Atelier RM 5 5 2014 Le marché de la reprise en France - 500 000 entreprises à reprendre? - 350 000 n ont pas de valeur

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur

COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur COMPTE ÉPARGNE TEMPS Parce que le temps est une vraie valeur Nous confier votre Compte Épargne Temps, c est gagner bien plus que du temps. Le Compte Épargne Temps est pour l entreprise une véritable opportunité.

Plus en détail

OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action

OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action COMMUNIQUE DE PRESSE OFI Private Equity Capital publie un ANR économique en hausse au 30 juin 2008 à 18,72 par action Un premier semestre riche de trois nouveaux investissements conclu le 31 juillet par

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT

OTC ASSET MANAGEMENT OTC ASSET MANAGEMENT Notre FCPI: OTC ENTREPRISES 4 4 e FCPI de sa génération, OTC ENTREPRISES 4 sera géré selon les principes de gestion historiques d OTC Asset Management : une stratégie diversifiée et

Plus en détail

Dossier Presse LES PATRIMONIALES 2008

Dossier Presse LES PATRIMONIALES 2008 LES PATRIMONIALES 2008 Le Crédit Agricole Nord de France organise le mardi 23 septembre 2008 de 8h30 à 18h30 à la Chambre de Commerce et d Industrie de Lille, la 3 e édition du salon Les Patrimoniales

Plus en détail

L ingénierie financière au service des PME

L ingénierie financière au service des PME L ingénierie financière au service des PME L OFFRE COMPLÈTE D ATOUT CAPITAL L INGÉNIERIE FINANCIÈRE Atout Capital conseille les actionnaires et dirigeants de PME dans la conduite de leurs opérations de

Plus en détail

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 Saint Max Francis VENNER AVENIR CONSEIL PATRIMOINE 6 clos de la tuilerie - 54460 LIVERDUN tél :

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS FIP hexagone patrimoine 1 Avantage fiscal à l entrée d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d impôt

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Capital Investissement. Investir dans votre croissance Préserver votre indépendance

Capital Investissement. Investir dans votre croissance Préserver votre indépendance Capital Investissement Investir dans votre croissance Préserver votre indépendance Nouvelle phase de développement Recomposition d actionnariat Optimisation de la structure financière Transmission d entreprise

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine n 6

FCPI Idinvest Patrimoine n 6 FCPI Idinvest Patrimoine n 6 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Réduction d ISF au titre de l année 2016, en contrepartie d un risque de perte en capital et d un blocage des

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France 1

Plus en détail

ENTREPRENEURS & RÉGIONS

ENTREPRENEURS & RÉGIONS FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 9 FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 9 ILE-DE-FRANCE - BOURGOGNE - RHÔNE-ALPES PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Société de gestion agréée AIFM et AMF par l Autorité des Marchés Financiers

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail