Société. Festival de la BD du 19 au 21 avril. La Perche du Nil, un poisson nommé destruction Les conséquences d une guerre chimique...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société. Festival de la BD du 19 au 21 avril. La Perche du Nil, un poisson nommé destruction Les conséquences d une guerre chimique..."

Transcription

1 Société Festival de la BD du 19 au 21 avril Environnement La Perche du Nil, un poisson nommé destruction Les conséquences d une guerre chimique... Retour sur De l Alto à l Amazonie : visite du musée iticole Culturel Philippe Charlot, Chroniques, Voyages, Sorties

2 L Association «LesPEP64» vous propose pour vos enfants, un formidable été avec des séjours variés et dynamiques Séjours MER La Maison du Littoral Basque Voile : 9-14 ans Surf : 9-14 ans Plongée : 9-14 ans PEP S Nautique : ans BISCARROSSE Les p tits aventuriers : 6-8 ans Séjours MONTAGNE SIERRA DE GUARA Séjour Canyoning : ans CHALET DE PEYRANÈRE Pêcheurs de montagne : 8-12 ans Que parlam oc a noste : 8-11 ans et ans Sports nature : 8-11 ans et ans Percussions & Capoiera : ans et ans Guitare de cimes : ans et ans NOUS CONSULTER POUR CONNAÎTRE LES DATES SÉJOUR À PARTIR DE 434 JEZEAU Aventuriers nature : ans Les petits montagnards : 6-10 ans

3 Société La BD vue par un spécialiste Le Festival de BD à Billère Environnement Perche du Nil : un poisson nommé destruction Les conséquences d une guerre chimique sur l environnement et l Homme Histoire...d hier avec Luis Attck...d aujourd hui Social L accessibilité pour tous avant 2015 Zoom sur L Appui et le Beau Temps Droits et démarches Le portage salarial Rencontre Interview ou ou avec Nicole Juyoux B-rêves Au pays de l incroyable Brèves A la moulinette Retour sur De l Alto à l Amazonie Entre vous et news Mathieu Peudupin Chroniques Pause musicale, Pause lecture Cinéma P tites actus Agendate Freemag Directrice de publication et conception : Carine Pétriat Régie publicitaire : Pauline Trenque - Carine Pétriat Rédaction : Martine Gabarra - Carine Pétriat - Jérémy Larcade - Luis Léra - Patrice Rolle - Matthieu Lamarque - Michel Rebelle Imprimeur : Indugraf Offset SA - Tél Freemag est une publication de l association Presse Purée 2 rue des Dames de Saint Maur PAU / ISSN Édito Hello, FreeImageurs et Images pas si sages, Ouaf, ouaf, l entrée en matière. Pour illustrer un événement, la Fête à la BD, qui n est pas celle à Neuneu, bien au contraire, à Billère. Des comic strips, des bandes dessinées, des mangas, en veux-tu en voilà! Et avec ça, des bulles, qui font des wip, clip, crap, bang, vlop, zip, shebam, pow, blop, wizz, vlam, spatch, chtuck, bomp, humpf, pff, kling, boing, chrack, crash, tchlack, crack, smack, répertoriés par Mr Gainsbarre et souvent aussi du TEXTE. Farpètement, c est pas un gros mot! Et 40 auteurs, des dédicaces, mais aussi, mesdames et messieurs, des lectures et des concerts dessinés, un spectacle de lutte graphique, des expos, bref, j vais pas vous faire un dessin, allez-y! Amis du porte-monnaie qui rit, c est gratuit! Rendez également visite au sympatoche Vincent de la librairie Bachi-Bouzouk, grand bédéphile qui n a, heureusement, pas utilisé que des onomatopées dans ses réponses érudites à la Karina, notre reporter especiál. Quant à la rencontre de Michel, c est celle d un jazzman, Philippe Charlot, qui est, de plus, scénariste de -devinez?-... BD. Autres rencontres, pas vraiment délicieuses celles-ci, d abord avec la Perche du Nil et tous les dégâts qu elle engendre, mis en scène par Jérémy dans une histoire d aujourd hui, bien réelle, montrant qu environnement et humain sont indissociables ; puis avec l «agent orange» de sinistre réputation et ses répercussions, encore de nos jours, au Vietnam. Plus toutes nos chroniques sociales, sociétales, épicovoyageuses, littéraires, musicales, j en passe. En ce début Avril où le poisson - pas toujours pour les bonnes raisons - frétille, imitez-le en plongeant dans nos pages. Ce mois-ci encore, justement, Missmart, alias Martinindia, s en va nager dans d autres eaux et faire d autres bulles ailleurs. De champagne peut-être... Et, tiens, pour son départ, un p tit cadeau de la Miss, une phrase de rien du tout mais de Chamfort (pas Alain! ) : «La plus perdue de toutes les journées est celle où l on n a pas ri.» That s all folks! Bisous... Missmart et la rédac. Imprimé sur papier recyclé avec encres végétales 10 PLACES A GAGNER EN APPELENT LE

4 SOCIÉTÉ La Bande Dessinée vue par un spécialiste : Vincent Poedomenge, librairie Bachi Bouzouk Quand est-ce que la bande dessinée est apparue? Techniquement et telle qu on la connaît actuellement, en Rodolphe Töpffer est le créateur et le premier théoricien de cet art. Il a commencé, en 1827, par dessiner des séquences d images auxquelles il associait des textes dans les parties inférieures. Ensuite, en 1896, Richard Felton Outcault créa un personnage qu il développa au sein du journal le New York, journal qu il nommera plus tard «Yellow Kid». Il écrit les textes de ses séquences sur les habits de ses personnages. Pour les américains, Yellow Kid est la date de naissance de la bande dessinée, car on y voit apparaître le premier phylactère. Et enfin, Winsor Mc Cay est, lui aussi, un grand auteur de bande dessinée et un réalisateur de films d animation américain. Il a notamment créé pour un hebdomadaire, en 1905, «Little Nemo in Slumberland» dans laquelle il abandonne la mise en page classique des strips, en créant des cases de dimensions variables, selon les besoins du récit. Servait-elle pour de la distraction ou pour faire passer un message? Du temps de Lascaux, les dessins sur les grottes représentaient des scènes de la vie quotidienne (chasse, pêche, cérémonies ). Elle était utilisée comme une forme d écriture mais, maintenant, on s en sert pour faire passer des messages satiriques, politiques Le dessin est peut-être une façon moins agressive de faire passer un message. Comment se construit une bande dessinée? Dans un premier temps, on écrit le scénario ou le synopsis. On va le découper pour visualiser la meilleure façon de la segmenter pour mettre en place les scènes. Ensuite, on crée un story-board, on crayonne les dessins, on les passe à l encrage à l aide d une plume puis, pour finir, on fait la mise en couleur. Il faut compter environ 9 mois pour créer une bande dessinée mais, il arrive que parfois ça aille plus vite comme beaucoup plus longtemps. Certains font le scénario et l illustration eux-mêmes, et d autres travaillent en collaboration. Généralement, ils prennent contact sur des salons ou par le biais d intermédiaires. Mais, Internet fonctionne bien pour cela, surtout avec les murs facebook, les sites et les forums. Quels styles de BD existe-t-il et quelles sont leurs différences? Il existe tous les styles : historique, polar, humour, jeunesse, intimiste C est justement là la richesse de la bande dessinée. Il existe de tout et pour tous les goûts. Je dirais que la BD s étale surtout avec des dessins hauts en couleurs alors que le manga est plus dans la psychologie des personnages et moins dans le décor. Les auteurs travaillent beaucoup plus sur les pensées des personnages. 4 Comment a-t-elle évolué durant ce siècle? Aujourd hui la BD est utilisée pour illustrer tous les sujets tels que la guerre, la religion, la sexualité La BD s est beaucoup féminisée ces dernières années, c est d ailleurs le manga qui en est l origine. Cette féminisation est un grand plus car il existe une BD pour tous les thèmes du quotidien. On parle de roman graphique. Quels sont les pays les plus producteurs de BD? Si on se positionne côté manga, c est le Japon qui détient la palme d or. Par contre, si on parle vraiment BD, je pense que les Etats-Unis est le pays le plus producteur même si la France n est pas loin derrière. Quels sont les héros cultes? Franco-Belges: Gaston Lagaffe, Tintin, Astérix, Lucky Luke. Américains : X Men, Batman, Superman, Spiderman. Japonais : Dragon-Ball, Akira, Naruto, One peace. Que pensez-vous de l adaptation des BD en film? J en pense que du bien, ça fait parler de la BD. Les scénaristes ont peu d imagination donc ils puisent souvent leur histoire dans la BD. Et puis, en plus, c est un gain de temps pour eux. Mais franchement ça a rarement un impact sur les ventes de bande dessinée. Tout ne s adapte pas et ne peut pas s adapter à tous les âges. Quels sont les grands créateurs? Alors sans aucune hésitation, je dirais : Georges Rémi avec Tintin, Franquin avec Le Marsupilami, Gaston, Boule et Bill, Gossini avec Le petit Nicolas, Lucky Luke, Hugo Pratt avec Corto Maltese, Jacques Tardi avec La guerre des tranchées, l adaptation de Nestor Burma et Gotlib avec son magazine, Fluide Glacial. Mais si on parle des scénaristes plus récents, il y a Zep (Ph. Chappuis) avec Titeuf, Arleston avec Lanfeust de Troy, et Jean Van Hamme pour Thorgal, XIII, Largo Winch (adapté en film). Est-ce que la BD se vend bien? Le marché de la BD s est un peu tassé ces dernières années mais ça reste un des rares secteurs de l édition qui est dans le positif. La BD se vend bien, d ailleurs si l on veut faire un rapprochement avec le Festival de La bande dessinée de Billère, il faut que vous découvriez le film «Sous les bulles» de Maya Bidegain, mais le problème c est qu il y a de plus en plus de choix et que les acheteurs, eux, n ont pas la possibilité de tout découvrir car leur portefeuille leur fait défaut. La situation des auteurs est de plus en plus difficile, tout comme celle des librairies sauf si elles font un groupement, car c est bien, oui, «l union [qui] fait la force». Aujourd hui, le tirage moyen d une bande dessinée est de 3 à 4000 alors qu il y a 15 ans,le tirage minimum était de 6000 exemplaires.

5 Festival de la Bande Dessinée à Billère Cette année 2013 voit l édition du festival BD Pyrénées récidiver pour la 4e fois avec comme président d honneur Guillaume Bianco, auteur d Ernest & Rebecca, Zizi Chauve souris, Billy Brouillard, etc. L objectif de cette édition est de créer des passerelles entre la BD et d autres formes d arts grâce a une programmation très riche. Plus qu un salon de la bande dessinée, c est une manifestation visuelle et particulièrement vivante, fête de l image et du dessin. 40 auteurs seront présents avec une diversité de thèmes qui va de la BD Franco Belge au Manga en passant par les comics ou encore de la BD jeunesse, plein de choses à découvrir en clair! L occasion aussi de vous faire dédicacer les ouvrages qui vous ont conquis. Le festival a pour idée de faire découvrir le monde de la BD, de développer cette culture en tordant le cou aux idées reçues. L association souhaite ainsi dépoussiérer l image traditionnelle de ce média en proposant un large éventail d auteurs, de thématiques, de styles graphiques, etc. Il y aura aussi la diffusion de «Sous les bulles, l autre visage du monde de la BD». Une enquête de 60 minutes sur les arcanes économiques dans le monde de la BD réalisé par Maiana Bidegain. Il s agit d une enquête inédite dans l univers de la Bande Dessinée franco-belge pour en découvrir la réalité économique contrastée, à travers ses différents acteurs. Rendez-vous à la Médiathèque du Château d Este, à la Maison des Associations, à la Maison de l Enfance, dans la salle des expositions de la mairie, la salle Louis Lacaze et les 900 m2 de chapiteaux installés sur la place François Mitterrand à Billère. Toutes les expositions, spectacles, rencontres et concerts sont gratuits! Programmation à consulter sur le site du festival. Le programme de cette année propose des lectures dessinées, mélange de conte et d illustrations rétro projetées sur scène ; ou dans le même exercice des concerts dessinés avec des musiciens qui font leur set audio et des dessinateurs qui croquent en direct. Vous assisterez aussi à un spectacle de lutte graphique : deux équipes de dessinateurs s affrontent sur un ring autour de thèmes imposés, le tout sous le regard du public qui élira les gagnants à l applaudimètre. Bien entendu, le combat est visible grâce à un rétroprojecteur. Des expositions (Comics US et Bestiaires Imaginaires de L.Richerand et G.Bianco à la Médiathèque d Este, Les Godillots de Marko à la Maison des Associations, La famille Passiflore de L.Jouannigot à la Mairie, et une exposition itinérante avec jeu-concours) sont proposées en accès libre sur les différents lieux du festival. Bachi-Bouzouk! 11 rue Latapie - Pau TEl. : Bachi-Bouzouk Manga! 7 rue Latapie - Pau TEl. : Le Train des Orphelins Philippe Charlot & Xavier Fourquemin Editions Bamboo Exposition de planches originales à la librairie Bachi-Bouzouk! jusqu au 28 avril 2013 Le train des orphelins est un système d adoption mis en place pour endiguer le nombre massif, sur la côte Est américaine, d enfants sans famille issus de l émigration européenne. Jim et son petit frère vont découvrir l amitié, la confiance, l entraide, mais feront aussi les frais de la trahison de ceux qui feraient tout, faute d être bien nés, pour être bien adoptés... City Hall de Rémi Guérin & Guillaume Lapeyre Edition Ankama Tome 3 à paraître le 18/04 Bienvenue à City Hall! Tout ce que vous écrivez va prendre vie! Mais un psychopathe va vouloir se servir de ce pouvoir pour servir ces intérêts. Heureusement, la police a dépêché ses plus brillants écrivains, Arthur Conan Doyle et Jules Verne pour contrecarrer les noirs desseins du monstre

6 ENVIRONNEMENT SOCIAL La Perche du Nil Un poisson nommé destruction En ce mois d avril, quoi de plus normal que de parler de «poisson» dans cette rubrique environnement! Et l heureux gagnant est la Perche du Nil! En effet, nous avons décidé de braquer notre lorgnette sur le documentaire «Le cauchemar de Darwin», réalisé par Hubert Sauper. Le réalisateur y présente le Lac Victoria, immense étendue d eau et plus grand lac d Afrique, bordé par la Tanzanie, l Ouganda et le Kenya. Ce lac, vieux de ans, est considéré comme le berceau du monde, et s enorgueillissait, il y a plusieurs décennies, d une biodiversité très importante. Hélas, dans les années 50, l homme y a fourré son nez et introduit la célèbre Perche du Nil, sans doute importée du lac Albert à titre d expérience scientifique. Ce poisson, du fait de sa voracité, de sa croissance rapide et de sa grande taille (son poids moyen est de 50kg, mais elle peut en atteindre environ 100kg), a entraîné l extinction de nombreuses espèces indigènes. En effet, la perche du Nil est un féroce prédateur qui a pratiquement épuisé la faune aquatique locale (qui comptait plus de 200 espèces de poissons). Mais, outre les effets sur les équilibres écologiques du lac, l introduction de la Perche du Nil a modifié radicalement l économie locale. Dans les années 1980, l irruption d une demande étrangère a provoqué une hausse importante des prix du poisson et un boom économique local. La population a afflué sur les rives du lac. Les communautés de pêcheurs, privées des espèces qu elles consommaient traditionnellement, se sont tournées vers la Perche du Nil. Mais, alors que les poissons de petite taille étaient traditionnellement séchés à l air libre, la chair de perche est conservée par fumage, ce qui accentue la demande de bois et le défrichement. Ce commerce, devenu florissant, alimente depuis près de vingt ans les tables et les restaurants des pays du Nord, avec des exportations qui peuvent dépasser 500 tonnes de filets de poissons par jour. La perche est préparée sur place dans des usines financées aussi par des organismes internationaux et 40% de la production sert à nourrir la population locale, en lieu et place des petits poissons locaux plus faciles à conserver. On s aperçoit aussi que les personnes liées aux activités du lac, sont victimes de la bilharziose, maladie tropicale qui touche plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde et se contracte au contact de l eau souillée. Cette contamination est due aux industries sises autour du lac qui déversent quantité de produits polluants dans l eau. Elle se traduit par des réactions cutanées : rougeurs, prurit, puis, trois semaines plus tard, apparaissent fièvre et éruption cutanée. La présence du para- 6 site peut entraîner des complications intestinales, pulmonaires et neurologiques. On observe aussi une diminution du niveau de l eau du lac. Baisse de niveau imputable aux méthodes agricoles médiocres et à la déforestation pratiquée par les habitants pour le bois de chauffe ; ainsi, une grande quantité de sédiments sont déversés dans le lac, provoquant un phénomène qui accroît l eutrophisation, c est-à-dire l appauvrissement en oxygène. De plus, en introduisant une seule espèce qui ne devait jamais arriver de manière naturelle c est non seulement tout un écosystème que l on a bouleversé mais aussi la société humaine qui entoure ce lac. Les habitants des lieux qui vivaient de pêche dans un milieu préservé, se retrouvent avec la plupart des maux que peut engendrer le système libéral. Et, à priori, une urbanisation intensive et brutale (usines de traitements) qui a engendré prostitution, sida, violences diverses ainsi que détruit nombre d emplois (un emploi en usine détruirait huit emplois traditionnels) et accentué la malnutrition (carence en protéines, les prix trop élevés interdisant aux plus démunis l achat de poisson). Le lac Victoria est, à petite échelle géographique, l exemple de ce qui peut se passer à l échelle mondiale : multiples pollutions par les industries, impact de l homme sur les diverses espèces existantes de la planète quand, par exemple, on décide de déboiser des régions pour y installer des activités, ayant pour seul but rentabilité et bénéfice, sans se soucier de l écosystème existant. Le pire concernant le lac Victoria, est également dénoncé dans «Le cauchemar de Darwin». Derrière les faits graves que représentent la forte réduction de la biodiversité et ses désastreuses conséquences économiques et sociales, se cache un trafic d armes, utilisant pour monnaie d échange la Perche du Nil. Ainsi, le but ultime de la destruction de cet écosystème et des sociétés environnantes serait de favoriser un tel trafic dans ces pays et d engendrer un autre genre d anéantissement, la guerre!» - Jérémy -

7 Les conséquences d une guerre chimique sur l environnement et l Homme Dans la page précédente, nous vous avons parlé de la pollution de l eau et de son impact sur les poissons, la pêche et les personnes qui vivent de cette activité. Pollution importante mais qui peut sembler dérisoire, comparée aux répercussions de la plus grande guerre chimique de l Histoire de l humanité qui, aujourd hui encore, pollue et tue. Il s agit de la guerre du Viêtnam et, plus particulièrement, de la période entre 1954 et En effet, celle-ci a, à nouveau, fait l actualité de reportages télévisés et radiophoniques ; en même temps que l «agent orange», les grosses firmes comme Dow Chemical et Monsanto qui ont fabriqué ces défoliants et falsifiés les résultats des recherches, y sont mises en cause. Pour éviter un procès, en 1984, ces multinationales ont versé 180 millions de dollars à un fond destiné à dédommager les vétérans US. Une récente étude vietnamienne estime que 16 millions de personnes ont été au contact de l Agent Orange depuis le début des épandages et que jusqu à 4,8 millions de personnes y ont été directement exposées et contaminées à des degrés divers. Des chiffres qui, bien sûr, ne tiennent pas compte des innombrables victimes ayant développé des pathologies incurables et/ou des malformations. Qu est-ce que l Agent Orange? C est le nom donné à l herbicide ou défoliant le plus employé par l armée des États-Unis pendant la guerre du Viêtnam, en particulier entre 1961 et Au moment des faits, cette action a eu les effets escomptés mais qu en est-il aujourd hui? Très clairement, un désastre environnemental immense et une catastrophe humaine multiforme qui touche la quatrième génération de Vietnamiens, sur les plans sanitaire, économique et socioculturel. L Agent Orange est responsable de plusieurs maladies chez les personnes exposées ou de malformations des nouveaux nés. Une conspiration du silence entre gouvernement étatsunien, laboratoires et armées a caché pendant des années la toxicité des défoliants employés. Pourquoi avoir utilisé l Agent Orange? Les Américains visaient trois objectifs : détruire la végétation le long des routes et des pistes, aux abords des cours d eau et sur les bords de mer, pour faciliter la surveillance ; éclaircir des forêts de l intérieur pour visualiser les camps des Nord-Vietnamiens ; anéantir les cultures des mêmes Viêt-Cong, pour qu ils meurent de famine. Bien entendu, la population est elle aussi visée directement par cet agent. Le but est de tout anéantir. Ces sinistres buts ont été atteints et les Vietnamiens continuent à en payer et en paieront encore longtemps les nombreuses conséquences. Les conséquences sur l homme Il existe encore au Vietnam des «points chauds» toujours fortement contaminés par la dioxine. Cet herbicide est soupçonné de provoquer deux sortes de conséquences dramatiques sur la population : des maladies graves comme les cancers et des anomalies de la reproduction, dont des malformations à la naissance : deux têtes, pas d yeux, un surnombre de membres ou bien aucun Combien de générations vont-elles être touchées par ce poison? Une question à laquelle, malheureusement, personne ne peut répondre car la nature en est encore trop imprégnée. Les conséquences sur la nature La nature a été fortement bouleversée. Cette guerre chimique a causé le plus grand écocide du XXe siècle. Les scientifiques estiment qu il faudra quatre-vingt ou cent ans pour que la végétation commence à reprendre sa place et exerce son rôle vis-à-vis de l homme. En attendant, les personnes qui cultivent la terre, se nourrissent de chasse, de pêche et/ou de cueillette, continuent de se contaminer. Il est difficile de connaître le taux d intoxication des sols car l eau circule partout, dans les rivières, les mangroves, les deltas la pollution ne stagne pas mais circule bel et bien au travers des nappes phréatiques. Les prélèvements effectués régulièrement montrent qu encore aujourd hui les seuils de dioxine sont un million de fois supérieurs à ceux qui sont admis dans les États occidentaux. Pourquoi reparlons-nous de ce poison? En perpétrant ce génocide, le gouvernement américain avait -sans doute- omis de tenir compte du fait que ses propres troupes étaient au sol et que, elles aussi, seraient touchées par cet herbicide, et qu elles en subiraient un jour les répercussions. Le comble étant que la personne qui a déposé plainte contre l armée et le gouvernement américain est celle-là même qui a donné l ordre de pulvériser ce défoliant. Mr Elmo Zumwalt était, en effet, commandant en chef de la Marine américaine durant la guerre du Vietnam. Ce monsieur n a pas de séquelles directes mais son fils, qui était à l époque dans les troupes au sol et avait pour habitude de nager dans les rivières et de manger sur les marchés le long des cours d eau, a succombé à deux formes de cancers rares. De plus, son petits-fils est, lui, né avec un lourd retard mental. Depuis les années 1980, les étatsuniens s occupent des problèmes de leurs ressortissants mais que font-ils pour les Vietnamiens qui vivent au quotidien sur ces terres empoisonnées? En 2011, un début de décontamination de l aéroport de Da Nang, proche du grand port en eau profonde du Vietnam, a été initié. Selon le programme, 300 millions de dollars seront nécessaires. Cette petite partie que représente l aéroport est un «confetti» au regard des millions d hectares qui ont subi les épandages d Agent Orange. Les Vietnamiens verront-ils un jour une fin à cet empoisonnement? - Krine - 7

8 HISTOIRE...D hier avec Luis Attack Suite du récit de Carmen En un éclair, la mémoire me revint. J avais dans ma poche mon arrêt de mort. Un officier, un «feld quelque chose», s approcha et me demanda mes papiers. Par un heureux hasard, ils étaient dans le panier qui pendait sur le guidon de mon vélo et non dans la poche. Il me demanda mon nom, ma date de naissance ; avec mon accent catalan, j essayais d imiter celui des Pyrénées- Orientales. D ailleurs, les faux noms qui figuraient sur ma carte d identité française s apparentaient à mon vrai nom, Marie au lieu de Maria del Carmen, Ribes au lieu de Ribas, j avais gardé ma date de naissance à Cerbère Cerbère, je n avais garde de l oublier car c est là que j avais passé la frontière en Il me rendit enfin ma carte d identité, me dévisagea d un air soupçonneux. Je retins un mouvement de recul ( ) Il pointa un doigt vers ma tête : je dûs défaire mon chignon. J enlevai une à une les épingles que je gardais dans les mains Pas dans la poche! Puis, il me désigna les sandales, je me déchaussai et je restai là, les cheveux défaits, pieds nus sur la chaussée, les socquettes à la main et les épingles à cheveux dans le panier ( ) Un autre soldat démonta, sans se démonter, ma bicyclette, selle, guidon, cadre, roues, pneus, L officier, quant à lui, semblait attendre, persuadé que je finirais par manifester, à un moment ou un autre, un mouvement de panique. Toute ma volonté était tendue pour ne pas regarder vers la droite, vers ce mur au pied duquel gisaient les dépouilles de mes frères de combat. - Où allez vous? me demanda-t-il enfin. - À Buzy, chercher du ravitaillement, dis-je, en montrant mon panier. - Allez! me dit-il, d un geste bref. blessé puisque je n avais entendu aucun coup de feu depuis notre arrivée. J avais du mal à garder mon équilibre, avec mon guidon mal serré et mes roues qui frottaient sur les garde-boues. Je roulais lentement craignant de voir le vélo me trahir, m obligeant à mettre pied à terre. Tout le long de la route, je croisais des camions, encore des camions militaires, des soldats, encore des soldats allemands. Et moi, je conservais dans la poche une grenade pratiquement dégoupillée et dont je ne pouvais pas me débarrasser. Et s il y avait un autre barrage à l entrée de Buzy? Justement, j aperçus encore des soldats, la peur s empara de moi à nouveau, mes mains se crispèrent. Pourtant, je passai sans encombre, quel soulagement! L ami Barrachina m ouvrit enfin sa porte, pensant d ailleurs à une nouvelle perquisition des troupes allemandes. Je réclamai une allumette et, sans explication, je brûlai les papiers compromettants. Ils me regardaient tous avec stupeur. «Tu es passée avec ça dans la poche?» «Oui», répondis-je, mesurant enfin mon inconscience. Avec le recul, il est difficile d expliquer un tel manque de précautions. Nous vivions sur le qui-vive depuis si longtemps, et nous sentions que la fin de la guerre était si proche que nos préoccupations se relâchaient insensiblement. Tous, nous avions tendance à oublier les indispensables règles de prudence. Je dûs me chausser, refaire mon chignon et remonter mon vélo, mes mains tremblaient et il me semblait que je n y arriverais jamais ( ) À Oloron aussi, il y avait des troupes d occupation mais c étaient des hommes âgés, un peu débraillés, avec des uniformes trop grands ; dans les bistrots, ils baragouinaient un français approximatif. ( ) Des hommes comme les autres en quelque sorte. Au contraire, ceux de Buziet me donnaient froid dans le dos : grands, blonds, uniformes impeccables, bottes cirées, silencieux. Ils se déplaçaient à grandes enjambées Des machines de mort en action. Je remis, tant bien que mal, ma bicyclette sur les roues Tiendrait-elle jusqu à Buzy, chez l ami Barrachina? Je longeai la grange, des soldats étaient en faction devant la porte. Pourquoi? Et Cecilio? Je ne le voyais nulle part. 8 Je me rassurais en pensant qu il n était ni mort, ni - Luis Léra -

9 ...D aujourd hui «Les cinq cubains» - Une affaire cousue de fil blanc Tous les mois, un correspondant du Mouvement de la Paix envoie un courrier à Mr Obama, Président des Etats- Unis, pour essayer de conjurer le sort des cinq cubains arrêtés et emprisonnés depuis 1998 pour avoir pris le parti de protéger leur pays, leurs familles et l ensemble des Cubains. En effet, M.Luis Posada Carriles, agent de la Central Intelligence Agency (CIA), est l organisateur de la campagne contre des objectifs touristiques en 1997 à Cuba. Du 12 avril au 4 septembre, une série de bombes vont frapper les hôtels de la Havane, provocant d importants dégâts, la mort d un touriste italien et de nombreux blessés. Pour répondre à ces attaques, ceux qui bientôt deviendront «les cinq», ont infiltré les organisations armées de l exil anti-castriste, tout comme leur vaisseau-amiral, la très respectable Fondation Nationale Cubano-Américaine (FNCA), crée par Ronald Reagan en Ils ont informé la Havane des tentatives d infiltration des procubains dans l île et des attentats en préparation. 12 septembre 1998, Miami, arrestation des cinq (MM Gerardo Hernandez, Ramon Labanino, René Gonzalez, Fernando Gonzalez et Antonio (Tony) Guerrero) Cent policiers pour une opération digne d une fiction cinématographique qui présenterait un scénario, copyright d une réalité américaine déconcertante. Suivent deux jours d interrogatoires ininterrompus, au long desquels il est impossible aux cinq de se laver et de se raser. Le 14 septembre, ils apparaissent, les yeux ravagés, les cheveux en bataille et on les propulse devant une nuée de photographes. Le lendemain, ce sont des «tronches» de truands qui apparaîtront dans les journaux. Ce même 14 septembre, en conférence de presse, le chef local du bureau fédéral of Investigation (Hector Pesquera) annonce : «Cette arrestation est un coup significatif porté au gouvernement cubain. Ses efforts pour espionner les Etats-Unis ont été déjoués». M. Pesquera ment. Il s en moque, il peut se permettre n importe quoi. Il se trouve dans la république bananière de Miami. Le 6 décembre 2000 : le procès commence, il y aura 103 séances et il durera 7 mois. Le FBI les accuse de conspiration et d être des agents étrangers qui ont infiltré des réseaux criminels présents en Floride et agissant contre l île. Le 17 juin 2001, lors de la dernière séance devant le tribunal, les Cinq adressent au peuple des États-Unis un message expliquant leur lutte contre le terrorisme visant Cuba. En représailles, ils sont de nouveau isolés en cellules disciplinaires et ont pris des peines dépassant l entendement. Les années qui suivent, les cinq et leurs familles ont déposé des appels successifs auprès de la Cour d Atlanta qui, enfin, le 9 août 2005, annule le verdict prononcé par le tribunal de Miami et accorde un nouveau procès aux Cinq. Mais la requête d un nouveau jugement est rejetée en Août 2006 et un nouveau jugement sera ouvert le 27 août Jamais la vérité n a été aussi nue. Mais que de temps perdu, douze années que les cinq pourrissent toujours dans des établissements pénitenciers américains pour avoir voulu défendre leur pays. Il faut savoir que, depuis 1959, les actions armées de l exil ont fait plus de 3400 morts à Cuba. Les peines hors normes de ces Cubains dépassent toute compréhension rationnelle. Un d entre eux a été condamné deux fois à la prison à vie + dix ans, deux à la perpétuité + quinze ans et un autre, à la perpétuité + dix-huit ans. La race quézaco? Il n y a aucun fondement à l existence des races mais plutôt une surenchère opportuniste ayant pour souci principal la différenciation des humains par le présupposé aberrant d une différence génétique. Pour aboutir, enfin, dans un dépotoir de la pensée : celui d une classification raciale érigée en principe absolu. Et, tout cela, pour alimenter un front de haine qui est aussi un fond de commerce politique. Sur le modèle de la propagande nazie et fasciste et de quelques autres imbécillités. Comment avons-nous fait pour évoluer, si, d un côté, nous tempérons nos violences au nom de la civilisation et que, au nom de cette même civilisation, nous étendons, dès que c est possible, notre aire d influence? Les colonies sont l exemple parfait des abus ignominieux encore entretenus. Oui, nous appartenons tous à la même famille humaine d une seule et même espèce. Comment expliquer alors ce paradoxe : que notre espèce «évoluée» se place en haut de la pyramide de l évolution et que nous soyons nous, les humains, les plus grands prédateurs identifiés? La civilisation ne joue pas son rôle de garde-fou; et elle est malade, surtout quand elle crée les conditions qui font qu il existe des riches de plus en plus riches et des pauvres toujours plus pauvres, pour motiver une séparation entre deux classes antagonistes. En fait, l homme a inventé les sous-espèces et l esclavage moderne, pour pallier la disparition des races et de l esclavage ancien. 9

10 SOCIAL L accessibilité pour tous avant 2015 Commerces, hôtels et restaurants devront être accessibles aux personnes en situation de handicap et/ou à mobilité réduite (personnes âgées ou parents avec poussette) à compter du 1er janvier La Chambre de commerce et d industrie Pau-Béarn, dirigée par Mr destampa, s est déjà mise en action en intervenant depuis quelques mois auprès des commerces de Pau, mais aussi de l agglomération et surtout des villes rurales car ce sont elles qui risquent d avoir le plus besoin d aides. Certains commerçants, hôteliers et autres ont conscience de cette difficulté d accessibilité et commencent déjà à prendre leurs dispositions pour arriver à étaler les frais dans le temps. D autres, quant à eux, sont encore en phase d information et de réflexion. Il est important de prendre en compte que l accessibilité ne se résume pas à de simples rampes pour fauteuils mais est, avant tout, une histoire de «mieux-être ensemble», dans un environnement accueillant et adapté. Qui est concerné par cette loi? Tous les commerçants, établissements scolaires, musées, salles des fêtes ou gymnases, tous les établissements ouverts au public sont concernés. L accessibilité généralisée des bâtiments, logements ou Etablissements Recevant du Public (ERP), quel que soit le type de handicap, est une obligation imposée par la loi du 11 février De quels types d accessibilités parle-t-on? Il s agit là de rampe, d aire de manœuvre pour les fauteuils roulants, de portes d entrée de magasins... mais aussi de la prise en compte de la déficience visuelle qui exige des repères, un guidage ; de la déficience motrice qui demande soit un escalier aménagé, soit un ascenseur, de la déficience auditive qui nécessite un repérage visuel soit avec des panneaux soit avec de la visiophonie ; et pour finir, de a déficience intellectuelle qui requiert une signalisation très adaptée, tant sur sa visibilité que sur sa lisibilité et sa compréhension. A qui incombe la charge de la mise aux normes? D après l article du Code Civil, c est au bailleur que revient ce privilège. En effet, il a pour obligation de mettre à disposition de son locataire un immeuble en état de répondre à l usage auquel il est destiné. Aucunes subventions ou aides publiques quelconques ne sont prévues pour les soulager des travaux à effectuer. Par contre, les commerçants qui rencontreront des problèmes avec le propriétaire du magasin pourront faire appel aux services de la CCI qui jouera un rôle de médiation pour trouver un terrain d entente. Il existe tout de même deux exceptions à cet article : la première est de savoir si la location a été faite pour un usage spécifique et la seconde, si le bail commercial comporte une clause expresse contraire, car, à ce moment là, c est au locataire de prendre à sa charge tous les travaux. Que se passera-t-il si les commerces ne sont pas aux normes? En cas de non respect du délai de mise en accessibilité, 10 les sanctions prévoient la fermeture de l ERP existant, des amendes de euros, l interdiction d exercer, et, en cas de récidive, la peine est portée à six mois d emprisonnement et euros d amende. Il existe toutefois des dérogations pour des raisons techniques ou financières pour les commerces déjà existants. Seule, la Commission Départementale Consultative pourra l accorder si les travaux d accessibilité peuvent avoir une ou des conséquence(s) excessive(s) sur l activité, s il est impossible d effectuer les travaux car il y a une clause de conservation du patrimoine architectural ou s il existe réellement une impossibilité technique. Cette accessibilité pour tous peut-elle avoir une incidence sur les loyers des commerçants? En effet, cela peut avoir un impact sur le loyer, au moment du renouvellement du bail. Par ailleurs, du fait d avoir effectué des travaux dans les locaux, le bailleur peut demander le déplafonnement du loyer à partir du moment où il peut justifier que cela a eu un impact positif sur l activité du commerce, notamment, en accueillant des personnes handicapées ou à mobilité réduite qui ne pouvaient pas entrer auparavant. Si vous êtes concernées par cette accessibilité mais ne savez pas encore comment vous y prendre, vous pouvez contacter la CCI de Pau au «Il n est jamais trop tard pour bien faire» - Krine -

11 ZOOM SUR L Appui et le beau temps avec Valérie Cruc het Après la validation d un diplôme Universitaire Technique en Développement Touristique et une licence d Anglais, j ai passé 15 ans chez un Chirurgien-Dentiste comme assistante dentaire qualifiée en odonto-stomatologie. Dynamique, généreuse et particulièrement à l écoute, ma nouvelle expérience professionnelle me satisfait pleinement! L idée Quand ma grand-mère est venue sur Pau en foyer logement pour les dernières années de sa vie, elle a su s entourer de quelques amies fidèles. Au fil des années, je l ai soutenue dans son quotidien afin de lui rendre une vie agréable, sans soucis matériels. Ses amies, toutes dynamiques et serviables malgré leurs soucis de santé ou leur âge avancé, venaient me solliciter pour différents services (courses de proximité, déplacements pour des rendez-vous médicaux ou démarches administratives). Quand elle est partie, j ai ressenti un grand vide et me suis très vite rendue compte que tous ces échanges m étaient chers. Aussi, après un deuxième enfant, j ai voulu donner un nouveau sens à ma vie et faire de cette expérience mon quotidien. Les services proposés Je propose un service sur-mesure, adapté aux besoins de chacun et suis votre unique interlocutrice! Je vous propose une présence active à vos côtés aussi souvent que souhaitée comme : - dame de compagnie pour toute promenade, visite, sortie, tout moment ludique ou d échanges ; - un accompagnement «au bras» pour vos déplacements à un rendez-vous médical ou pour faire une course de proximité (pharmacie, poste, alimentaire, coiffeur...) ; - une assistance administrative pour vos démarches personnelles, votre correspondance ou tout conseil particulier. Pour qui? Je propose mon soutien, mon dynamisme et ma compétence professionnelle à tous ceux qui ont besoin d une aide personnalisée et humaine à un moment donné de leur vie, qu elle soit ponctuelle ou hebdomadaire (personne en manque de lien social, en sortie d hospitalisation, victime de problèmes de santé, à mobilité réduite, en convalescence sur place ou loin de son domicile...). Le secteur Je me déplace sur Pau et son agglomération. Je possède un véhicule climatisé et le déplacement est inclus dans le tarif proposé (devis gratuit sur simple demande). Ma différence Contrairement à certains prestataires du secteur exposés à un turn-over régulier dans leurs effectifs d accompagnants, je propose une relation professionnelle exclusive basée sur l établissement d une relation de confiance avec le client et ses proches. Ainsi, tout au long de notre collaboration, ils apprécieront à la fois mon professionnalisme et mon approche «sensible» de leurs problématiques ponctuelles ou durables. L Appui et le beau temps Valérie Cruchet

12 DROITS & DEMARCHES Le portage salarial À la suite de l article du mois dernier consacré aux TPE dont les chefs d entreprise sont loin d avoir les mêmes droits qu un salarié, ce mois-ci, nous nous intéressons au portage salarial. Celui-ci peut permettre aux entrepreneurs d avoir certains droits qu ils n auraient avec un statut classique et de se concentrer sur leur métier. Qu est-ce que le portage salarial? Il s agit d un mode différent de fonctionnement des petites entreprises. La plupart des activités sont possibles : consultants, formateurs, prestataires de services, activités de commerce, métiers du bien-être, auteurs Il permet à l entrepreneur de développer son activité indépendante comme s il était salarié d une entreprise. L entreprise de portage salarial assure, selon les cas, la gestion, l administratif, la facturation, l assistance commerciale et garantissant ainsi le maintient de l autonomie des professionnels qui la rejoignent. D après l article L du code du travail, «le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles, organisé entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes, comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle». Apparu en France dans les années 80, le portage salarial est resté longtemps confidentiel avant de connaître une croissance importante dans les années Il apparaît notamment dans l environnement de deux associations : les anciens d HEC et d AVARAP. Les entreprises de portage salarial Les prestataires de service du portage salarial peuvent être des entreprises ou des associations. Celles-ci ont pour mission de mettre en œuvre des moyens et un accompagnement permettant de contribuer au 12 développement de l activité de leurs salariés portés. Ces moyens et accompagnements sont très différents selon les entreprises de portage. Ils vont d un simple suivi administratif à une animation, mise en réseau, construction d offre en commun, assistance aux appels d offres. Ces structures sont rémunérées sur le chiffre d affaires réalisé par le salarié porté. La rémunération est, en général, calculée par un pourcentage dégressif par tranche de chiffre d affaires allant de 7% à 17% environ en fonction de la politique commerciale des entreprises. Quels sont les avantages pour un entrepreneur de se faire porter? Le portage salarial permet à l entrepreneur de se concentrer sur son cœur de métier ainsi que sur son développement commercial et d accéder à un accompagnement adapté, tout en s affranchissant de la gestion administrative. Mais aussi, d avoir un vrai statut de salarié avec la garantie accident de travail, les indemnités maladie-maternité, les prestations de Pôle Emploi et de bénéficier d une bonne couverture en responsabilité civile professionnelle. Très important aussi, cela permet de trouver un réseau de consultants indépendants pour multiplier son potentiel de missions. Comment trouver une société de portage? Afin d avoir plus de renseignements, il faut se mettre en relation avec : - le SNEPS (Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial) : - la FENPS (Fédération National du Portage Salarial) : - l UNEPS (Union Nationale des Entreprises de Portage Spécialisées) : Et site d information : La société de portage permet d alléger le travail au quotidien et de se concentrer davantage sur son activité, par conséquent d être plus disponible pour mieux travailler. En disposant des mêmes droits qu un salarié cela permet de démarrer plus sereinement son activité. De plus, elle favorise la formation d un encadrement, pour aider l entrepreneur quant il rencontre des difficultés ou encore sur la stratégie mettre en oeuvre. - Jérémy - 9

13

14 RENCONTRE Interview Ou Ou avec Philippe Charlot Voilà un homme éclectique. Scénariste de bande dessinée : sa série «Le train des Orphelins» remporte un franc succès, mais aussi «Bourbon Street», «Karma Salsa» ou «Harmonijka». Musicien professionnel : il fut pendant 16 ans l un des membres du Tonton Georges Trio (qu il a d ailleurs créé) puis, il se lance dans la Fabrique à Swing (jazz manouche). Il était en tournée au Mozambique (puis en Alsace!) et partagera la scène du Show Case le 6 avril avec son ami texan Phil Lancaster à l occasion de la sortie de leur nouvel album «Trans- Atlantique». Il a également composé quelques chansons pour «Les poupées gonflées». Et il est palois d adoption! Du jazz à la BD, sa vie est parsemée de bulles de jazz Freemag : Paroles ou Musiques? Philippe CHARLOT : Les deux. Je ne peux pas faire de choix. Une de mes premières passions fut la chanson. Au départ, j écrivais les paroles et composais les musiques. J aime bien l idée de BRASSENS qui veut que la chanson soit un tout. Freemag : BD (Bande Dessinée) ou BO (Bande Originale)? Philippe CHARLOT : BD. Je ne suis pas un fan hystérique de BD. J aime tout autant les histoires que l on peut voir dans les films ou lire dans des livres. Ma vraie passion, ce sont les histoires. En fait, une chanson, c est une petite histoire de Freemag : Histoires avérées ou Histoires à rêver? Philippe CHARLOT : La réalité dépasse souvent la fiction. Il y a des faits divers qu un scénariste, même très imaginatif, n oserait pas écrire. On trouve parfois des délires hallucinants, comme l histoire d un type avec des prothèses qui flingue sa femme au travers d une porte de salle de bains par peur d un voleur! Comme dans le magazine «Détective» dans le temps. Je n ai pas vraiment de sources d inspiration. Je ne recherche pas le sensationnel. Je suis plus proche du quotidien. Je m inspire de ce que j ai vécu ou de ce que mes proches ont vécu, des choses qui font le sel de la vie. Freemag : L album «Le train des Orphelins» : BD ou Film? Philippe CHARLOT : C est le premier album où j ai essayé de ne penser qu en images fixes et pas au mouvement, même s il y a beaucoup de passerelles entre la BD et le cinéma. Il y a eu très peu de choses de faites sur le phénomène des «Orphan Train Riders», ça en fait un sujet un or. Vous savez, dans le milieu de la 14 BD, les Comités d Entreprise ne sont pas très développés (rires)! L un des seuls avantages c est que, pendant le festival d Angoulême, on peut se faire inviter à dîner facilement par ses éditeurs... alors! C est au cours d un de ces dîners que j ai vendu cette idée d une série sur le Train des Orphelins. C est allé très vite! Il est rare de trouver un sujet qui n a jamais été travaillé. Freemag : L album «Bourbon Street» : Bulles de jazz ou Blues d Angel? Philippe CHARLOT : En fait, je commence à connaître des musiciens qui arrivent à l âge de la retraite. Mais c est quoi au juste la retraite pour un musicien? L idée me paraissait bizarre. Que font-ils des rêves qu ils n ont pas pu réaliser? Lors de séances de studio avec un chanteur qui a eu ses heures de gloire, il y a quelques années, celui-ci me disait que la mode était aux vieux (Cesaria Evora, Buena Vista Social Club, ). Cela m a donné des idées. Au départ, l histoire tournait autour du tango, suite à une tournée en Argentine. Le narrateur en était Carlos GARDEL. Mais, mon éditeur d alors était frileux concernant l Amérique du Sud! Alors, j ai resitué l histoire à la Nouvelle-Orléans, je connaissais mieux cette ville et le milieu du jazz que le monde du tango. Le narrateur est devenu Louis ARMSTRONG, ou plutôt son fantôme. ARMSTRONG est plus connu et puis, j aimais bien sa bonhommie qui cachait en fait de nombreuses fractures dans sa vie. Freemag : Votre amour des USA, c est pour Los Angeles ou pour Los Angel Eyes? Philippe CHARLOT : Les USA sont un pays étrange. Son image dans les années 70 n était pas aussi dégradée que maintenant. Les choses ont bien changé. Ce que j aime surtout aux USA, ce sont les gens que l on peut rencontrer au détour de la route. Il y a une petite ville fantôme à la

15 frontière mexicaine qui s appelle Terlingua et que j adore. On y rencontre des gens absolument incroyables. Et puis, j ai une véritable admiration pour le cinéma américain de la grande époque et pour la musique folk. Freemag : Vos séries Bourbon Street et Le train des Orphelins, c est Perdu de vue ou bien N oubliez pas les paroles? Philippe CHARLOT : Je ne connais pas les ressorts profonds des motivations qui poussent à écrire une histoire. Il faut prendre du recul : est-ce toujours la même histoire que je réécris? Est-ce que c est mon histoire? Est-ce que je n y mets pas trop de moi? L important pour moi, c est que les mots aient un sens. Les mots dits ont un poids énorme selon qu ils sont adressés à l un ou à l autre. Le poids des mots... Freemag : Les flash backs dans tous vos albums : Effet LELOUCH ou Effet louche? Philippe CHARLOT : Il va falloir que je m en défasse! C est grave docteur? Pour Bourbon Street, mon premier album, j avais peur de ne pas y arriver, peur que les gens ne me suivent pas jusqu au bout de l histoire! Le flash back installe une séquencialité qui m a sécurisé. Je règle les problèmes à travers ces petits retours en arrière. Dans «Le train des Orphelins», l histoire en elle-même obligeait à cette forme narrative. Je vais m en débarrasser dans mon prochain projet promis! Freemag : L harmonica, pour vous, c est Greg ZLAP, Jean-Jacques MILTEAU ou bien Bob DYLAN? Philippe CHARLOT : Greg ZLAP, bien sûr. Freemag : Les cigarettes, vous les préférez Brunes ou Blondes? Philippe CHARLOT : Blondes. Quand j avais ans, je fumais même des Boyard maïs! Freemag : Bourbon ou Whisky? Philippe CHARLOT : Je ne suis pas alcool fort. Je suis plutôt vin. Freemag : Après les cigarettes, whisky, pour les p tites pépées, vous préférez les Poupées gonflables ou les Poupées gonflées? Philippe CHARLOT : Gonflées! Freemag : Votre ville préférée : Angoulême, Juan-les- Pins ou Cannes? Philippe CHARLOT : Angoulême. Je n ai pas de fascination pour le cinéma comme c est le cas pour certains scénaristes de BD. Je ne suis scénariste de BD que depuis peu, ça viendra peut-être Il y a une éternité, j ai joué sous la pinède de Juan-les-Pins avec un groupe de country! Et Cannes je suis né tout près! Freemag : Votre César préféré : Meilleure musique, Meilleur scénario ou Meilleur décor? Philippe CHARLOT : Meilleur scénario. Freemag : Votre film préféré : Chico and Rita (Fernando TRUEBA), Le chanteur de jazz (Alan CROSSLAND) Pourquoi se rendre aux portes ouvertes? ou Charlot musicien (Charlie CHAPLIN)? Philippe CHARLOT : Chico and Rita. Freemag : Votre chanson préférée : Le train du soir (Gérard MANSET), L homme à l harmonica (Ennio MORRICONE) ou Comic strip (Serge GAINSBOURG)? Philippe CHARLOT : Comic strip. Freemag : Dans la famille ARMSTRONG, vous préférez : Neil, Lance ou Louis? Philippe CHARLOT : Louis. En fait, il faudrait écrire Louie. ARMSTRONG préférait cette orthographe car, d après lui, cela avait plus de classe, cela sonnait plus français quand on habite à la Nouvelle-Orléans! On peut encore trouver des affiches ou des disques avec Le «e» à la fin! Freemag : La République ou L Eclair? Philippe CHARLOT : Je lisais beaucoup les journaux locaux quand je devais aller fumer des cigarettes dehors, il fallait bien se donner une contenance (rires). Maintenant que je ne fume plus Freemag : Foot ou Rugby? Philippe CHARLOT : Aucun des deux. Je n aime pas particulièrement les sports et les jeux. Je ne comprends pas trop les gens qui jouent, j aurai l impression de perdre mon temps. Peut-être pour la santé ou la camaraderie Freemag : Stones ou Beatles? Philippe CHARLOT : Beatles, pour leurs très belles mélodies. Mais les Stones dégagent une énergie géniale. Je préfèrerais être Mick Jagger que Paul Mc Cartney (super musicien mais il a l air plan plan, non?). Freemag : Lennon ou Mc Cartney? Philippe CHARLOT : Je préfère tout de même avoir 70 ans comme Mc Cartney que 40 ans comme Lennon et être mort! Des deux, je choisis Mc Cartney. J ai du mal avec les personnes qui ont un fort engagement bourré de certitudes. J ai du mal à m impliquer dans des luttes même si je vais parfois dans les manifs, j y aime bien l ambiance. J ai un côté Brassens qui disait que dès que l on était 3 ou 4, on était vite une bande de cons. Freemag : Brel, Brassens ou Ferré? Philippe CHARLOT : Brassens. Il a chanté ce qu il a vécu et a vécu ce qu il a chanté. Quand j étais ado, j ai été attiré par les choses culottées qu il chantait, les gros mots, ses messages simples portés par une simple guitare. Ferré prônait la révolution mais, descendait dans des palaces! J aime bien Brel pour son côté je plaque tout, je quitte la musique et je pars m installer aux Marquises! Freemag : Liberté, Egalité ou Fraternité? Philippe CHARLOT : Je garde le même ordre. C est bien comme çà. Je ne sais pas qui l a écrit mais, il a dû y réfléchir à cet ordre-là (rires)! Liberté en premier (on est en droit de l exiger), Egalité en second (c est la moindre des choses) et puis Fraternité en dernier (tu la ressens ou pas mais, tu ne peux l exiger de personne). - Michel Rebelle - 15

16 B-RÊVES Au pays de l incroyable Suite, fin et... Bénarès. Par trains et omnibus sur routes défoncées et voies ferrées où les engins se traînent, tuk-tuks à moteurs ou cyclos tractés à la force des jambes noueuses d un homme à peine couvert d un dhoti entortillé sur ses hanches maigres, à travers campagnes, villes et villages et les inévitables maladies du voyage, ma route me ramène irrésistiblement à Bénarès la Sainte. Sur les bords du fleuve sacré où l on voit s envoler les âmes des morts dans les flammes des bûchers... Mon chemin m entraîne dans la riante vallée Araku de l Andhra Pradesh, entourée de montagnes qui dominent de leurs silhouettes bleues les rizières étagées, les plantations de café, et l inextricable fouillis des arbres recouverts de lianes. Vallée habitée par différentes tribus et la légende dit que, si les femmes n y portent que des tuniques courtes attachées sur l épaule, et non des saris, c est à cause d une malédiction. Shiva, passant par là, avait voulu s arrêter dans une maison ; il y fut traité comme un étranger puis chassé... Je suis une femme jusqu à son minuscule hameau, à quelques kilomètres du village. Les toits de chaume des maisons rondes ou triangulaires tombent presque jusqu au sol, les vaches se baladent près d abris où est entreposé le foin. Je grimpe les marches d une terrasse, des enfants agglutinés à mes baskets. À l intérieur de la maison, batteries de casseroles et faitouts en cuivre et en fer rutilent sur le bois brut des étagères. Comme brillent les trois anneaux de nez et les deux pendentifs d oreilles chargés de signification que les femmes portent avec fierté, notamment lors des fêtes où, à petits pas légers, se tenant par l épaule, elles serpentent en danses lentes. À Konark, près de Puri, dans l Orissa, voici un fou, travesti, qui traverse à tous moments les rues du village, hurle, crie et vous poursuit ; puis, la merveille inégalée du Temple du Soleil et des banians sacrés qui l entourent ; le lodge de Bhima aux quelques chambres rudimentaires et la cuisine de Binu ; les jeunes qui me dépassent en moto pour me toucher les seins au risque de me faire tomber de vélo ; les cafés au lait ou les chaïs avec mon logeur, sur les bancs de bois dans la rue, à l abri des paillotes ; des dizaines de perdrix décollant au milieu des bambous ; et toujours les chiens qu on appelle en faisant un «haha-ha-ha-ha» guttural et qu on ne caresse jamais. Les découvertes à vélo des villages alentours, aux maisons polychromes ; devant chez elles, les vieilles, seins dénudés, jouent aux cartes. Un festival ébouriffant se tient dans un décor-reproduction du Temple, éclairé de lumières fantasmagoriques ; s y produisent la plus 16 grande interprète de chant classique de l Inde accompagnée de musiciens prestigieux, une fabuleuse et inventive danseuse de bharatanatyam, des ballets chatoyants et magiques, de jeunes acrobates-danseurs, les travaux des saisons illustrés par des chorégraphies rituelles et bondissantes... Départ gare de Puri où, pendant plus d une heure, des «hare krishna» russes et ukrainiens dansent et chantent jusqu à la transe, entraînant une foule de joyeux badauds. Bengale Occidental, Kolkata. Chaï, lassi (yoghourt battu aromatisé) et curd (yoghourt) sont servis dans des bols et tasses en terre cuite rouge fabriqués dans les villages alentours. On les casse ensuite pour que les artisans continuent à avoir du travail. Momuta fait des tatouages au henné dans les 4m2 de la maison de sa mère ; avec elles deux, vivent le frère de la jeune femme, son mari handicapé et leur petite fille, Laki, ravissante, intelligente et studieuse. Pas de toit, une bâche couvre à peine une partie de ce lieu minuscule. En face, un homme réduit des briques de terre en petits morceaux pour combler les trous de la rue Immense façade blanche et framboise de la gare de Howra, trouée d arcades et flanquée de tours. Calcutta encore, à l architecture coloniale somptueuse dont les murs, souvent atteints de lèpre, n en sont que plus émouvants. Le vert pomme des volets y côtoie le jaune et l orange vif, et le bleu dur se mêle au rouge. Entrelacs des ruelles et des rues, quartier des ébénistes, son odeur de bois frais ; comptoirs odorants des thés d Assam et Darjeeling, écrivains publics, munis de leurs machines à écrire, verstes et verstes d opticiens et de bi-

17 joutiers, de marchands de tuyaux, cornières et zinguerie diverse, de selliers... Les popotes sur les trottoirs vendent des mye (pâtes) au soja, oignons et piment, de petites boules sucrées, des riz au poulet, agneau, légumes sautés, archi épicés. Entassés en spirales éclairées au néon, à l abri des bâches sombres, des cubes de papaye confits font naître de superbes tours fluorescentes. Le soir, néanmoins, je reste fidèle à ma cantine de rue, tenue par un jeune cuisinier beau et malin auquel une Italienne cosmopolite a enseigné comment faire la ratatouille et les tortillas, en plus des classiques du cru. 5h20 du matin, Bihar, État le plus pauvre de l Inde, la gare est des plus glauques ; les gens y dorment, enveloppés de couvertures mitées, installés dans tous les sens, à même le sol ou adossés aux murs. Échoppes indigentes et rues effroyablement poussiéreuses, pas de sourires, hostile Gayâ. Dix dans l autorickshaw, plus les bagages, vers Bodhgayâ aux mille temples ; c est là que Siddharta Gautama aurait connu l Éveil, assis sous l arbre de la Bodhi, devenant ainsi Bouddha. Lorsque j y arrive, le «karmapa», bras droit du Dalaï Lama, y séjourne, donnant enseignements et conférences. L endroit est assiégé par des religieux bouddhistes du monde entier, dont la plupart portent un masque anti-miasmes et poussière. En effet, la munificence des temples et des monastères ne saurait occulter la misère des ruelles puantes où les enfants jouent dans des rigoles sales lorsque la pluie daigne tomber sur les sols rouges et craquelés. L atmosphère de ferveur au temple de la Mahabodhi et devant le grand Bouddha de 25 mètres de haut est toutefois réelle. Et la foire aussi qui tonitrue alentour ; sous mon regard éberlué, des kyrielles de marchands vendent là, à tour de bras, toutes sortes de denrées aux moines, nonnes et moinillons qui, je le pensais, avaient fait vœu de pauvreté! Varanasi, enfin! Les 80 larges escaliers des «ghats» descendent vers le fleuve sacré. Tous les sadus de l Inde s y donnent rendez-vous. D énormes vaches - ou taureaux! - obstruent les ruelles de leurs masses imposantes et déambulent sur les marches ; des chiens, plus galeux les uns que les autres, tentent de trouver repos et ombre, peut être nourriture, à l écart d enfants cruels. Ceux-ci, occupés à traîner des cerfs-volants, les font monter au vent des rives. Sur des écheveaux de fils et de prises électriques funambulent les singes. Les mêmes réseaux embrouillés, retenus par des tableaux qui se décrochent des façades rongées, servent aussi à suspendre le linge. Et sur les escaliers sèchent, soigneusement étendus, des dhotis de toutes les couleurs. Les ghâts sont aussi terrain de cricket et scène pour les rituels de l «arti» nocturne où des prêtres balancent des encensoirs, font danser torches et lanternes sous des dais illuminés. La cérémonie glorifie la création en rassemblant les quatre éléments : des fleurs symbolisent la terre, un coquillage figure l eau, l encens évoque l air, et la flamme, le feu... Cependant, cendres et cadavres mal incinérés des crémations, ablutions, savons des lessives, tonnes de produits chimiques des tanneries voisines, encens, fleurs et offrandes des prières se mêlent au fleuve en une liqueur mortelle. Au crépuscule, tandis que Bénarès allonge la splendeur colorée de ses édifices et les tours tarabiscotées des temples brique ou ocre, de coupoles en coupoles, une vapeur monte du fleuve et les fumées s étirent ; les reflets de la ville sacrée se perdent dans cette brume-là et sur les eaux profondes qui ondulent et brillent. Et le Gange ignore qu il va mourir peut-être, qu il va mourir demain, lui la source de vie, et son peuple aussi, si l homme ne fait rien... -Martinindia-

18 BRÈVES A la Moulinette... de Missmart Et en Espagne encore : Les jeunes Espagnols se barrent : parmi eux, 85,6% de chômeurs. L Union Européenne a pourtant demandé que des mesures urgentes soient prises. Le Parti Populaire, en place depuis 15 mois, a présenté un «plan pour l emploi des jeunes» sur Twitter, racontant que - comme chez nous! - la crise allait être surmontée... Le sentiment de nos voisins Ibères est, toutefois, que leur situation est de plus en plus précaire. Donc, en 2012, ils étaient jeunes, recensés auprès des ambassades, à avoir émigré pour raison économique. Et plus encore, non listés. La campagne du mouvement «Juventudes sin Futuro» (Jeunesses sans avenir) a pour slogan «No nos vamos, nos echan» (Nous ne partons pas, ils nous jettent). Marina del Corral, secrétaire de l immigration et de l émigration, explique ces départs, en raison de «l esprit aventureux des jeunes»... En lisant les récits de leurs expériences sur le blog au nom du slogan et sur le site gritopolitico.es, on s aperçoit qu à l étranger, pour beaucoup, l herbe n est, hélas, pas plus verte. (fr.globalvoicesonline.org l europe en crise 19/03/13) Se passer du nucléaire : Ce samedi, à Paris, on commémorait un bien triste anniversaire. Celui de Fukushima. Corinne Lepage s était jointe à la chaîne humaine des anti-nucléaires. L avocate estime que la France est «en train de rater son redémarrage économique» car les pouvoirs publics, «obnubilés» par le nucléaire, font un choix «qui va se révéler abominablement coûteux». Mme Lepage préconise un programme de fermeture de nos centrales, à commencer par Fessenheim, la plus ancienne et la plus dangereuse. La France, apparemment, ne veut pas d un contrôle européen et les règles de sûreté sont chez nous «beaucoup moins draconiennes que les règles allemandes, par exemple». D autre part, en Suède, en octobre 2012, Greenpeace a fait une démonstration éclatante quant à la sécurité en pénétrant dans les centrales de Forsmark et Ringhals, 59 militants en ont été délogés mais, deux ont réussi à se cacher dans l une d elles pendant 38 heures... Quant à la députée européenne, elle déplore aussi le fait que ce mauvais choix français est la cause d un retard considérable pris en matière d énergies renouvelables. (lepoint.fr, France Inter le 8-9/03/13, 20minutes.fr, lemonde.fr 09/10/12, maxisciences. com 11/10/12) S émerveiller devant les arbres : Datés au carbone 14 et toujours vivants, les plus vieux du monde, âgés de 8000 ans et plus, ont été découverts dans les montagnes de l Ouest de la Suède. Ces épicéas futés s étaient cachés sur un versant de montagne, à l abri de l abattage. Avant eux, c est «Mathusalem», un pin bristlecone des White Mountains californiennes qui détenait le record avec un âge évalué entre 4500 et 5000 ans. La découverte date déjà d un an mais, elle est tellement admirable qu il fallait que je vous en parle. Dans l espoir que la beauté des arbres nous survivra si bêtise, cynisme et cupidité nous amène à disparaître... (rhedae-magazine.com, ecolonews.blog.fr 03/03/12) 18 Fukushima, mon amour? : En 1945, le PCF, après les bombardements de Hiroshima et Nagazaki, avait encensé la «sensationnelle découverte scientifique». Depuis, le Parti n a cessé de soutenir le nucléaire français prétendument civil. Le PCF, par cette propagande, est fortement compromis dans les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima. Et voici qu aujourd hui, sa direction se sert de la commémoration de la catastrophe nippone pour réclamer encore plus d investissements dans le nucléaire. Il serait intéressant de savoir si cet acharnement pro nucléaire a quoi que ce soit à voir avec la Caisse Centrale d Activités Sociales d EDF, dirigée par la CGT qui bénéficie apparemment de 1% du chiffre d affaires d EDF. (Observatoire du Nucléaire, pcf.fr/ /03/13)

19 ...Et les forêts : Les forêts tropicales sont, on le sait, victimes de déforestations massives. En revanche, elles seraient beaucoup plus résistantes qu on ne le pensait au réchauffement climatique. Le monde végétal subit, à l évidence, les conséquences de ce dernier. L augmentation des températures modifie le régime des précipitations et la physiologie des végétaux, leur respiration, la photosynthèse etc. Et, selon des scientifiques du monde entier, d ici 2100, l Amazonie pourrait subir de terribles sécheresses entraînant le dépérissement de millions d arbres. Cependant, une étude menée par des Britanniques démontrerait que les forêts d Afrique, d Asie et d Amérique seraient aptes à garder le CO2 qu elles capturent, plus longtemps qu on ne le croyait et même jusqu à la fin du siècle. À l inverse, si ce gaz à effet de serre était relâché dans l air, le réchauffement climatique s en trouverait amplifié d autant... (mediapart.fr 12/03/13, futura-sciences.com 13/03/13) Et aussi que : Toujours en Inde, un homme de 77 ans, Aabid Surti, peintre et écrivain reconnu, se transforme tous les dimanches, depuis 7 ans, en plombier. Il visite les immeubles d un faubourg de Mumbai en proposant aux personnes qui logent dans les appartements, de réparer gratuitement leurs robinets qui fuient afin de réaliser des économies d eau. Au bout d un an, son auteur avait ainsi sensibilisé à la question de l eau 1533 foyers. Et l information a circulé! La petite ONG composée de lui-même, du plombier Riyaaz et de la bénévole Tejal, ne gagne pas une roupie, quelquefois un repas. Son nom? «Drop Dead! : un jeu de mots (drop dead = tomber raide mort et «drop» = goutte + «dead» = morte = fin des gouttes!) où l on remarque que, outre sa générosité, le monsieur ne manque pas d humour! (globalvoicesonline.org 23/03/13) Cultiver son jardin : Thibaut Mathieu, le président du Rotaract Club de Versailles, a eu l idée, sur le modèle des «Incroyables comestibles» anglais, de lancer un mouvement de partage et de liens entre les habitants dans le but de pourvoir à une nourriture saine, même lorsque l on en n a pas les moyens. Le Club utilise des bacs en bois à base de chutes données par des entreprises locales ; les graines, elles, sont gracieusement fournies par des pépinières et des agriculteurs. La municipalité arrose les bacs. Les habitants surveillent... Ainsi, pousse une variété de légumes et d herbes incroyable. Chômeurs ou précaires, personnes âgées, enfants, tous participent et ont accès gratuitement à cette provende. Comme quoi, le Rotary n est pas qu un club élitiste (rotaractfrance.org et France Inter Carnets de campagne 11/03/13) Occuper les logements vides : Daniel Mermet et son équipe ont consacré trois émissions aux familles espagnoles d Andalousie jetées à la rue, qui, il y a 5 ans, ont décidé d occuper un lotissement vide. À grand renfort de guitares et de flamenco et, comme ils disent, «Sin luz, sin agua, sin miedo», «Sans lumière, sans eau, sans peur». La corruption et le cynisme des banques et de la classe politique ont poussé les Espagnols à bout mais, ils restent debout. Un exemple à suivre. Dans toute l Europe... Après l indignation, la révolte. (France Inter, Là-bas si j y suis, 11, 12 et13/03/13 à podcaster) Faire savoir que : En Inde, récemment mise à la une pour cause de viols, se pratique aussi le «trafic des mariées». Le trafic humain dans ce pays concerne personnes répertoriées, par an. 10% de ce trafic est international et les 90% restants se pratiquent entre États. Par jour, ce sont 200 filles qui commencent à se prostituer, dont 80% contre leur gré. Le dit trafic débute par un faux mariage. Ensuite, la «mariée» est revendue, en moyenne entre 4 et 10 fois. Le prix varie entre 7000 et roupies (de 99 à 566 Euros) selon leur beauté, leur âge et leur expérience sexuelle. Et 69% d entre elles ne figurent sur aucune liste de recensement... (globalvoicesonline.org 23/03/13) Le mot du mois «Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l argent ne se mange pas» Prophétie d un Amérindien Cree. 15

20 RETOUR SUR De l Alto à l Amazonie Trinidad Le musée a pour objectif de préserver et définir les différentes espèces de poissons des fonds sous-marin de l Amazonie Bolivienne. Huit techniciens locaux et une Japonaise, spécialiste de la pêche, veillent sur ce petit monde. Sur 447 espèces représentées, la plus rare reste le Pez Pulmanodo que l on trouve uniquement en Amazonie et qui malgré son allure n a rien d une anguille. Le Paiche, de la famille des Ostéoglossidue reste le plus grand poisson d eau douce. Il mesure trois mètres pour cent cinquante kilos. Ensuite, toujours bien installé dans le formol, le Requin Piraiba trône à côté du Dauphin qui sont tous deux d eau douce. De son vrai nom Iniaboliviersis, appelé aussi plus communément Bufeo. Il apparaît uniquement en Bolivie. La Paz, 6 heures du mat un taxi me prend devant «l hostal» pour me conduire à l aéroport militaire de l Alto. Cette nouvelle ville n a que 25 ans et abrite une population beaucoup plus populaire qu à La Paz. Un noyau fort contrôle les décisions politiques de La Paz et si les lois changent, les habitants de l Alto descendent dans les rues de la capitale et le gouvernement révise sa copie. L Alto et son aéroport 4x4, comme on l appelle ici, pour ses 4000m d altitude et ses 4kms de pistes. A cause du manque d oxygène les avions nécessitent plus de vitesse et plus de distance pour atterrir et décoller. Décollage de 4000m Une trentaine de personnes embarque à bord du MA60 de la Tam, avion affrété par des militaires. Assis à l avant de l avion, j arrive a persuader l hôtesse de me laisser entrer dans le poste de pilotage. Le commandant de bord me questionne sur mes intentions dans cette région. Je lui confie alors mon souhait de louer une barque et de partir explorer les rivières avec quelques provisions et munitions. Le vieux monsieur, fort de son expérience en Amazonie, me déconseille de partir seul, même armé. Ensuite, il se prend au jeu de m expliquer succinctement le maniement des instruments. C est donc à mètres d altitude que j apprends par le copilote la présence d un musée Iticol à Trinidad, le plus important d Amérique du Sud par sa diversité. A l arrivée à l Aéroport de Trinidad, une moto taxi me conduit directement à l Université Autonome de Beni Jose Bolivian où se trouve le musée. Je rencontre le Docteur Luis Torresvelasco vétérinaire biologiste et son plus jeune confrère, le Dr Reinaldo Cholina, tous deux se prêtent très chaleureusement au jeu d une visite fort intéressante. 20 Dauphin rose d Amazonie Les légendes disent qu il se transforme en humain quand il veut se promener le soir sur la plage vêtu de beaux habits blancs. Son but est de séduire les jeunes indiennes et de les amener à jamais dans son royaume enchanté sous les eaux noires. Requin Piraiba Parmi les grands carnassiers d Amazonie, il y a les «catfishs» où l on dénombre la plus grande variété de la planète. Le plus grand d entre tous ressemble à un requin, le «Piraiba», qui peut atteindre 3m de long. Sept espèces différentes de Piranas trônent aussi, impassibles à l alcool. Le Docteur m explique qu une seule espèce s avère réellement dangereuse si elle s avoue menacée; comme une mère protégeant ses œufs ou bien comme le requin qui, à la vue du sang, se conditionne à l attaque. L anguille électrique 1m30 et 520v a déchargé pour se défendre. A ma question non des moins scientifiques mais tout autant intéressante, il me conseille le Pocu, un énorme poisson de la taille d un torse humain mais délicieux à manger. Ensuite, dans la liste des saveurs culinaires, le Tambaqu, le Chuncuina et le Suburi. Enfin le vieux Dr, curieux de mon intérêt sur le sujet s intéresse à mes projets. Il m incite alors très objectivement à prendre un guide et me conseille la partie la plus intéressante à explorer. Lors de la visite, nous passons dans un autre bâtiment où les espèces vivantes sont entreposées. Mais comme me

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

De la bande dessinée au roman photo. Circonscription de Matoury 2 Maroni Karine Gasselin CPC TICE

De la bande dessinée au roman photo. Circonscription de Matoury 2 Maroni Karine Gasselin CPC TICE De la bande dessinée au roman photo Circonscription de Matoury 2 Maroni Karine Gasselin CPC TICE A la découverte de la bande dessinée Un peu d'histoire 3 Rodolphe Töpffer, premier auteur de bande dessinée

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Biographie Spectacle théâtral et musical Concert Presse et Fans Contact BIOGRAPHIE Naître et frôler la mort ce premier jour de vie de Halloween 1978, voilà qui pose les bases d

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire.

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE L'HISTOIRE D'UNE IMAGE Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. Matériel : photocopie d un page d album ou d'un livre (ne pas mettre de texte avec

Plus en détail

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise

HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang. SI28 - Projet intéractif. Initiation à la langue chinoise HERVIEU Valentin ODDON Agathe LU Jigang SI28 - Projet intéractif Initiation à la langue chinoise 1 Introduction En tant que groupe franco-chinois et étudiants en génie informatique, nous avons décidé d

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

RETOUR SUR L ACTIVITÉ 1 LA JUSTIFICATION. Texte 1

RETOUR SUR L ACTIVITÉ 1 LA JUSTIFICATION. Texte 1 RETOUR SUR L ACTIVITÉ 1 LA JUSTIFICATION Texte 1 Réalisez-vous que nous sommes en train de détruire nos forêts? L arbre est une ressource essentielle qu il faut préserver. Fort heureusement pour nous,

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Méthodologie Histoire des arts Bande dessinée!!!

Méthodologie Histoire des arts Bande dessinée!!! Méthodologie Histoire des arts Bande dessinée!!! L exposé 1. - L auteur / biographie sélective : on ne veut pas toute sa vie (comme Wikipédia) mais les éléments essentiels. A-t-il toujours été auteur de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris. 1.-2. Paris est la destination touristique au.

CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris. 1.-2. Paris est la destination touristique au. CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris NOM 1.-2. Paris est la destination touristique au. 3.-4. Les sont les premiers touristes à visiter la capitale. 5. Quel pourcentage des touristes

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

U ne fois prise la décision de se marier, c est en effet la

U ne fois prise la décision de se marier, c est en effet la 1 B Un lieu magique U ne fois prise la décision de se marier, c est en effet la première étape dans le long processus de l organisation du mariage. Il arrive de plus en plus souvent que le lieu détermine

Plus en détail

Gare à tes sous Avec un simple coup de fil, vider son porte-monnaie peut être facile

Gare à tes sous Avec un simple coup de fil, vider son porte-monnaie peut être facile Gare à tes sous Avec un simple coup de fil, vider son porte-monnaie peut être facile L objectif général de cette animation est d avertir que tout n est pas gratuit sur Internet et que la navigation sur

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Savoir ou Connaître Exercices et corrigé

Savoir ou Connaître Exercices et corrigé Savoir ou Connaître Exercices et corrigé 1. Complétez les phrases en utilisant le verbe savoir. 1. Ne me dis rien! Je ce que j ai à faire. 2. Nous ne pas dire ce mot en français. 3. Cet homme parler aux

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

La Presse des Tranchées.

La Presse des Tranchées. La Presse des Tranchées. Importance du phénomène Il dut y avoir au moins 500 journaux des tranchées et très certainement plus, car les journaux de «14» étaient de si mauvaise qualité et de si faible tirage

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune du Taillan Médoc - Hôtel de Ville Place Michel Réglade 33320 Le Taillan-Médoc Tél: 05 56 35 50 60 ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade.

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade. J adore le français! 1 Piste 01 1. six mois à londres A. Une radio consacre une émission aux Français à l étranger. Écoutez le témoignage d Élodie et remettez dans l ordre les différentes étapes de son

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup. Perle Chesné Rapport de fin de séjour Explo ra Sup Perle Chesné Etant étudiante en première année du Programme Grandes Ecoles à l ESC Saint- Etienne, il m a été demandé de réaliser un stage de 10 à 12 semaines dans

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod

guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod Bienvenue sur mybod! En vous enregistrant, vous venez d ouvrir toutes les portes de l auto-édition moderne pour vos ebooks et livres imprimés.

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

ACCESSIBILITE DANS LES ERP

ACCESSIBILITE DANS LES ERP ACCESSIBILITE DANS LES ERP SOMMAIRE 1 La législation SOMMAIRE 2 Règles générales applicables aux ERP existants 3 Les possibilités de dérogation 1ère partie La législation Accessibilité: le principe La

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE. Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous.

EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE. Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous. EXERCICE 1 : LE DOMAINE DE LA PROMOTION TOURISTIQUE Ecoutez attentivement l extrait qui suit puis répondez aux questions ci-dessous. 1) En quoi consiste la promotion touristique? 2) Tous les professionnels

Plus en détail

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30)

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30) DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004 ÉPREUVE ORALE (0h30) EXERCICE 1 - IDENTIFICATION D ÉLÉMENTS SIGNIFICATIFS LIÉS À LA PRONONCIATION, À L INTONATION OU À L USAGE DES REGISTRES DE

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

L Amour, des fois, quand ça s y met

L Amour, des fois, quand ça s y met Rossana Campo L Amour, des fois, quand ça s y met Roman traduit de l italien par Nicolas Sels P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 Introduction à ma chienne de vie : j en profite pour présenter

Plus en détail

Roues Libres Castel Durocher

Roues Libres Castel Durocher Roues libres Castel Durocher Durée : 5 min 33 s Fiche apprenant / Niveau débutant La vidéo est disponible sur francolab.tv5.ca ACTIVITÉ 1 Pour commencer Vocabulaire 1. Avant de voir le reportage, complétez

Plus en détail

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement Dossier de presse Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement 7 janvier 2015 Communiqué de presse Campagne de communication «Pas de relations sexuelles sans consentement» «Pas

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Rapport de stage ANEMF

Rapport de stage ANEMF Rapport de stage ANEMF Introduction A l issue de ma 6ème année de médecine, j ai décidé de voir comment se passait la médecine ailleurs. Restait à choisir quelle destination, bien sur il était plus facile

Plus en détail

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΔΙΕΥΘΥΝΣΗ ΜΕΣΗΣ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΡΑΤΙΚΑ ΙΝΣΤΙΤΟΥΤΑ ΕΠΙΜΟΡΦΩΣΗΣ ΤΕΛΙΚΕΣ ΕΝΙΑΙΕΣ ΓΡΑΠΤΕΣ ΕΞΕΤΑΣΕΙΣ ΣΧΟΛΙΚΗ ΧΡΟΝΙΑ 2015-2016 Μάθημα : Γαλλικά Επίπεδο : E1 Διάρκεια : 2 ώρες Υπογραφή

Plus en détail

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES vous propose : Association de loi 1901 DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES Edito Sourds et entendants un seul

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

Les Activités Les Futures Forêts

Les Activités Les Futures Forêts Les Activités Les Futures Forêts MODULE A POURQUOI LES FORÊTS ET LES ARBRES SONT IMPORTANTS Ce module aidera vos jeunes à apprendre pourquoi les arbres et les forêts sont importants pour eux. Il contient

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante

Rapport de Stage. Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Koell-Keith Johan- Charles Rapport de Stage I-Description de l organisation Nom de l entreprise : Noticias SIN Statut juridique de l entreprise : Entreprise Conforme Légal Indépendante Situation géographique

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux.

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux. Témoignage 1 Voici le témoignage de Kevin : J ai passé une semaine d observation au restaurant d entreprise d une grosse société qui travaille pour l espace et fabrique des satellites. Tous les midis,

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin.

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin. 1,2,3, consignes Instit90 (copyright) Objectifs! Mettre en œuvre des stratégies visant la compréhension de consignes ;! Gérer son activité : Anticiper et contrôler son ; Valider, invalider une proposition!

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

RAPPORT DE RESIDENCE

RAPPORT DE RESIDENCE AFRIQUE ET CARAÏBES EN CREATION PROGRAMME «VISA POUR LA CREATION» Résidence de création de Bande Dessinée LIEU : Centre Intermondes - La Rochelle (France) DATE : 2 juin au 10 août 2014 LAUREAT: Kanyi Adrien

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

Association Bibliothèque Braille Enfantine

Association Bibliothèque Braille Enfantine Association Bibliothèque Rendre accessible un monde de personnages, d histoires et de connaissances aux enfants déficients visuels - août 2014 - Carte d identité de l association Public : Nom de l association

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé

POSITIONNEMENT DE SORTIE Page 1. Corrigé Page 1 Corrigé Vous travaillez actuellement dans un grand magasin comme vendeur au rayon électroménager. On vient d ouvrir une nouvelle partie dans le magasin. Elle est consacrée à la vente de produits

Plus en détail