Conseil national du 27 octobre 2010 de 10h à 17h00 Maison des réseaux artistiques et culturels, Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil national du 27 octobre 2010 de 10h à 17h00 Maison des réseaux artistiques et culturels, Paris"

Transcription

1 Conseil national du 27 octobre 2010 de 10h à 17h00 Maison des réseaux artistiques et culturels, Paris Présents : Olivier Galan Fédurok Jannick Tilly Penn ar Jazz Bernard Descotes APEJS Pascal Chevereau La Coopérative de Mai Stéphan Le Sagère Fneijma Sandrine Mandeville le CEM David Morel Jarring effects Olivier Dieterlen le Noumatrouff Invitée : Aurélie Hannedouche SMA ORDRE DU JOUR 10H00-11H45 : Actualité du syndicat 1. Organisation interne du SMA Validation du compte-rendu du CN du 23 juin 2010 pour diffusion aux adhérents - Aurélie Organisation du prochain CN du 12 janvier Aurélie Budget 2010 au 31 août 2010 : présentation Aurélie Mise en place d une liste de discussion interactive entre adhérents demande de plusieurs adhérents Aurélie Rédaction de «fiches techniques» thématiques sur les différents dossiers traités par le SMA, suite aux demandes des adhérents exprimées lors du congrès Aurélie Organisation du prochain Congrès du SMA Aurélie 2. Ufisc Compte-rendu des travaux sur la mutualisation menés par les organisations membres, suite au séminaire de restitution organisé par l Ufisc le 8 octobre Pascal et Aurélie 3. FESAC Nouvelle demande d entrée à la FESAC du SMA - Pascal 4. Conventions collectives Organisation d une réunion des mandataires sur le dossier des conventions collectives - Olivier Relance des démarches pour la négociation de clauses spécifiques pour nos entreprises dans la CC de l animation - Aurélie 1

2 5. Emploi et formation professionnelle Mise en place d une commission permanente sur ce dossier. Organisation de la 2 ème réunion le 9 novembre - Stéphan 6. CNV Réunion des mandataires au CNV le 28 octobre : réunion de bilan de leur mandat avant échéance en mars 2011, avant appel à candidatures aux adhérents pour les prochains mandats - Eric 11H45-11H50 : Election de l administrateur au SN, en remplacement de Michel Antonelli 11H50 13H00 : 1 er sujet de discussion : «Demande d adhésion des régies et EPCC (établissement public de coopération culturelle)» Présenté et animé par Pascal Chevreau, secrétaire national du SMA En juillet 2010, 7 régies personnalisées et EPCC ont adressé au SMA un courrier commun demandant à ce que soit étudiée leur demande d adhésion au syndicat. Le SN a une première fois abordé ce sujet lors d une de ses réunions. Il a convenu de porter cette demande en Congrès extraordinaire, puisqu elle nécessiterait une modification statutaire. Il revient au Conseil National d envisager les modalités de ce vote et l information des adhérents sur cette question. 13H00-14H00: pause déjeuner sur place 14H00-15H00 : 2 ème sujet de discussion : «Présence du SMA dans les rendez-vous professionnels» Présenté et animé par Pascal Chevereau, secrétaire national du SMA et Aurélie Hannedouche, coordinatrice du SMA Le SMA, depuis sa création, participe à plusieurs évènements professionnels qui jalonnent la saison, tels que les Transmusicales de Rennes, la Jimi journée des initiatives musicales indépendantes, le Printemps de Bourges, etc. ou ne participe pas à ces évènements : exemple du Mama. Après 5 années d existence, il apparait intéressant de réfléchir à une vraie politique de communication externe en matière de présences dans ces évènements. Où souhaitons-nous être présents? Sous quelle forme : stand, débat, simple présence? Les prochaines 32èmes Transmusicales de Rennes auront lieu en décembre ; il importe notamment de définir la présence du SMA à cette occasion. 15H00-16H00 : 3 ème sujet de discussion : «Objectif 200» 2

3 Présenté et animé par Pascal Chevereau, secrétaire national du SMA et Aurélie Hannedouche, coordinatrice du SMA Les adhérents, à l occasion du congrès de Tours, ont fait part de leur intention de tous s engager dans la recherche de nouveaux adhérents pour atteindre le nombre de 200 à l aune du prochain Congrès dans un an. Quelle méthode et quels outils leur mettons nous à disposition pour rendre cet objectif réaliste? La recherche de nouveaux adhérents doit elle se faire du national, du local? 16H00-17H00 : 4ème sujet de discussion : «Définition des missions et calendrier d embauche du 2ème salarié du SMA» Présenté et animé par Pascal Chevereau, Secrétaire national et Aurélie Hannedouche, salariée du SMA. Le CN réuni le 13 janvier 2010 avait voté le passage de Paola Villain, chargée d administration, mise à disposition par l Ufisc, à 2 jours par semaine au SMA. Or, en raison d une restructuration de l équipe de l Ufisc, Paola a pris de nouvelles responsabilités et son temps de travail au SMA ne pourra croître comme prévu. Le CN réuni le 23 juin a donc convenu d embaucher un deuxième salarié, à sa place, à mi-temps. Il convient à présent de définir sa fiche de poste et le calendrier inhérent à son recrutement. [10H00-11H45 : Actualité du syndicat] 1. Organisation interne du SMA Validation du compte-rendu du CN du 23 juin 2010 pour diffusion aux adhérents Aurélie Le compte-rendu du CN du 23 juin est validé à l unanimité des membres présents. Il est mis en ligne sur le site du SMA pour consultation par les adhérents. Organisation du prochain CN du 12 janvier 2011 Aurélie Aurélie questionne les administrateurs sur les prochains CN à venir. En effet, il a été décidé lors du dernier CN de tenir un CN par an avec titulaires ET suppléants, afin que chacun d eux puisse se saisir des thématiques du SMA et engager une réflexion collective. Les administrateurs retiennent le CN du 6 avril pour ce CN plénier. Aurélie indique par ailleurs que la date du 21 juin pour le dernier CN de la saison 2010/11 ne semble pas convenir à tous en raison de la fête de la musique qui a lieu la veille, bien que cette date ait été choisie collectivement ; il est convenu d adresser un doodle aux membres du CN pour décaler la date. Budget 2010 au 31 août 2010 : présentation Aurélie Aurélie présente le budget 2010 au 31 août 2010, il est relativement fidèle au prévisionnel, hormis les frais liés à la communication qui sont supérieurs au prévisionnel. En effet, le chantier de rénovation de la communication du SMA coutera aux alentours de 8000 (logo, charte graphique, site Internet, impressions des plaquettes et des autres supports de communication). Néanmoins cette dépense supérieure au prévisionnel s équilibre avec le cout de la mise à disposition du poste de Paola. En effet, il était prévu dans le prévisionnel une mise à disposition du poste de Paola à 3

4 raison de 2 jours par semaine ; or, elle n a finalement travaillé pour le SMA qu un jour par semaine en Le cout prévisionnel de cette mise à disposition a donc été réduit par 2. Ce qui vient compenser le cout de la communication. Le SMA ne devrait donc quasiment pas en 2010 avoir recours à sa trésorerie, le budget étant équilibré. Néanmoins, il convient de noter que 2010 est la dernière année de versement de la subvention de du Ministère de la culture et de la communication. Des 2011, le SMA devra faire sans, alors qu il est envisagé l embauche à mi-temps d un secrétaire administratif et de communication pour remplacer Paola, qui réintègre l Ufisc à plein temps. Il faudra donc compter sur de nouvelles recettes. Mise en place d une liste de discussion interactive entre adhérents demande de plusieurs adhérents Aurélie Plusieurs adhérents ont formulé la demande à Aurélie d avoir une liste de discussion interactive interne au SMA, c'est-à-dire sur laquelle les adhérents puissent répondre. Les administrateurs y sont favorables sous réserve qu une charte informant du fonctionnement de cette liste soit d abord adressée aux adhérents pour garantir le bon fonctionnement de cette liste. Aurélie propose donc au CN un projet de charte dans ce sens et fait ensuite en sorte de gérer les paramètres de la liste pour qu elle soit interactive. Rédaction de «fiches techniques» thématiques sur les différents dossiers traités par le SMA, suite aux demandes des adhérents exprimées lors du congrès Aurélie Lors du congrès de Tours, les adhérents et tout particulièrement les mandataires du SMA ont exprimé le souhait de rédiger des fiches techniques sur chaque dossier en charge du SMA ; cela, afin d aiguiller les mandataires dans leur représentation et prises de position, nationales ou régionales. Le CN doit alors définir les sujets qu il doit s approprier ; il est convenu qu il travaille et rédige une fiche sur : La diffusion et l emploi artistique, Les musiques enregistrées, La formation professionnelle et l emploi, Le portage salarial, Le droit des producteurs / les managers. Le CN de janvier s attachera à traiter la diffusion et l emploi artistique. Organisation du prochain Congrès du SMA Aurélie Le prochain Congrès est évoqué. Bien que statutairement le syndicat ait obligation de tenir un congrès qu une fois tous les 2 ans, il semble important aux membres, en cette phase de démarrage du SMA, de réunir les adhérents tous les ans. L automne est envisagé, néanmoins le mois de septembre (comme en 2010) ne convient pas à la Fneijma, car la fédération tient son AG ce mois-là. Le mois de novembre est donc envisagé, pour laisser passer la rentrée d octobre, avec une option les 15 et 16 novembre Pour le lieu, la métropole lilloise est avancée ; en effet, elle est facilement accessible par tous, à une heure de TGV de Paris. A suivre. 4

5 2. Ufisc Compte-rendu des travaux sur la mutualisation menés par les organisations membres, suite au séminaire de restitution organisé par l Ufisc le 8 octobre Pascal et Aurélie Laurent Fraisse, sociologue au CRIDA, en charge de la mission «mutualisation» portée par l Ufisc, est venu faire un compte-rendu des entretiens et des documents qui lui ont été transmis par les différentes organisations membres de l Ufisc, le 8 octobre au CA de l Ufisc. Il a proposé différents scenarii, reste aux organisations à se positionner sur ceux-ci. Il en ressort d ores et déjà le souhait pour plusieurs organisations, tout comme le SMA, de mutualiser un poste de conseiller social. 3. FESAC Nouvelle demande d entrée à la FESAC du SMA Pascal Il y a quelques années, le SMA avait demandé son adhésion à la FESAC (fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l audiovisuel et du cinéma). Cette demande est restée sans réponse. En septembre 2010, Philippe Berthelot, en qualité de président de l Ufisc, informait les 3 syndicats de l Ufisc : SMA, SCC, Synavi qu ils pourraient être acceptés au sein de groupes de travail de la FESAC pour négocier avec les membres de cette organisation les accords interbranches (négociés à ce jour par cette seule organisation sans association avec nos syndicats). Cela, sans qu ils soient pour autant adhérents de la FESAC. Le SN du SMA réuni fin septembre 2010, informé de cela, préférait demander à nouveau son adhésion à la FESAC, plutôt que de participer simplement à un groupe de travail. Néanmoins, pour l Ufisc, cette stratégie ne semble pas profitable. Aussi, le SMA a choisi d inviter le président et la coordinatrice de l Ufisc à ce CN pour qu ils argumentent cette stratégie. Philippe Berthelot et Patricia Coler expliquent ainsi au CN que le SMA, s il en faisait la demande à la FESAC, serait admis. Mais étant donné que l Ufisc tente de se positionner comme le pendant de la FESAC, cette stratégie ne semble pas pertinente. Les membres du CN du SMA, après avoir écouté ces explications et remercié les invités, votent de ne pas demander à nouveau l adhésion du syndicat à la FESAC et de travailler avec elle simplement pour la rédaction des accords de branche. Reste à définir si la réunion des 3 syndicats de l Ufisc doit prendre une forme plus officielle. A traiter en CA Ufisc notamment. 4. Conventions collectives Organisation d une réunion des mandataires sur le dossier des conventions collectives Olivier Relance des démarches pour la négociation de clauses spécifiques pour nos entreprises dans la CC de l animation - Aurélie Olivier Galan, en tant que référent sur les conventions collectives au SN, informe le CN qu une réunion des mandataires sur les conventions collectives (CCNEAC, CC privée et CC animation) est prévue le 17 décembre. Cela pour faire le point sur nos positionnements sur ces 3 CCN. Il informe que les négociations relatives à la CCNEAC se sont nettement ralenties depuis la signature de l accord du 20 février Quant à la convention collective privée, elle devrait être finalisée d ici le premier trimestre 2011, sur injonction de l Etat. Enfin des démarches sont en cours pour tenter de négocier certaines dispositions de la convention de l animation, certaines dispositions n étant pas adaptées aux entreprises représentées par le SMA. Un sondage a été adressé aux adhérents qui appliquent cette CC afin de savoir s ils rencontrent des difficultés dans son application. Il en ressort que ces entreprises, menant la plupart du temps une pluriactivité, ont 5

6 beaucoup de mal à appliquer la convention sur les points suivants : durée du travail, amplitude horaire et adéquation avec la nomenclature des métiers. Un rendez-vous avec le CNEA (conseil national des employeurs associatifs) est envisagé pour leur faire part de cette situation et envisager avec eux des solutions. Eliane Brunet, Bernard Descôtes et Olivier Galan suivent ce dossier. 5. Emploi et formation professionnelle Mise en place d une commission permanente sur ce dossier. Organisation de la 2 ème réunion le 9 novembre Stéphan Stéphan Le Sagère informe qu un colloque sur l ADEC aura lieu en avril ou mai En ce qui concerne la commission emploi et formation professionnelle interne au SMA, elle se réunira pour la deuxième fois le 9 novembre L objectif est de mettre à plat les mandats nationaux et régionaux sur ce dossier ; mais aussi d établir une priorité dans les chantiers. 6. CNV Réunion des mandataires au CNV le 28 octobre : réunion de bilan de leur mandat avant échéance en mars 2011, avant appel à candidatures aux adhérents pour les prochains mandats Eric Eric étant absent, Aurélie prend la parole sur ce sujet. Elle informe le CN que les mandataires du SMA au CNV seront réunis en interne prochainement en vue de faire un bilan de leur mandat et aussi d envisager les demandes à faire remonter au CNV quant au fonctionnement des commissions. Un appel à candidatures sera ensuite lancé aux adhérents pour pourvoir aux nouveaux mandats. Olivier aimerait que le SMA fasse valoir plus de postes, notamment en s appuyant sur les chiffres de la taxe publiés par le CNV. Ce premier point d actualité, ayant largement dépassé le temps initialement imparti, il est procédé au vote en fin de matinée, avant le déjeuner. Le premier, le deuxième et le quatrième sujets de discussion sont reportés à l après midi ; le troisième annulé. [12H50-13H00 : Election de l administrateur au SN, en remplacement de Michel Antonelli] Gilles Gautier (Djaz 51) et Jean-Pierre Vivante (le Triton) étaient candidats au SN. Gilles Gautier a choisi de retirer sa candidature, car l actualité de sa structure ne lui permet plus de dégager autant de temps au profit du SMA. Jean Pierre Vivante est donc désormais seul candidat : il est élu à l unanimité. 6

7 14H00-15H30 1er sujet de discussion " Demande d adhésion des régies et EPCC (établissement public de coopération culturelle) "] 7 salles de concert montées sous forme de régie personnalisée ou d EPCC (La Carène, le Moloco, la Cartonnerie, la Vapeur, le 106, l Autre Canal et l Echonova) et toutes membres de la Fédurok sauf la Carène ont demandé collectivement leur adhésion au SMA, dans un courrier en date du 5 juillet Le SN s est emparé de ce sujet lors de sa réunion de septembre, il a décidé que cette question devrait nécessairement être portée en Congrès extraordinaire, car l acceptation de ces structures entrainerait une modification statutaire. Il a aussi décidé que cette question devait passer par le CN qui devait statuer sur la méthode d information des adhérents afin que ceux-ci puissent voter, lors du prochain Congrès, de manière éclairée. Il ne s agit donc pas de statuer sur le fond, mais sur la forme. Un échange a néanmoins lieu sur le fond sur les effets de ces adhésions, après celui-ci il est convenu d inviter une délégation de ces structures au CN d avril. Cela fin qu elles puissent répondre aux questions des membres du CN et que leur fonctionnement soit plus clair pour ceux-là. [15H30/16H30 2ème sujet de discussion " Présence du SMA dans les rendez-vous professionnels "] Le SMA se rend régulièrement dans des rendez-vous professionnels ; le prochain prévu est les Trans, il convient donc de définir ce que le SMA compte y proposer comme rencontre. Pour mémoire, l an dernier, il avait été proposé une simple présentation du syndicat. Cette année, il pourrait être opportun de proposer un débat, d une part pour montrer la capacité du SMA à réagir et à se positionner sur l actualité ; d autre part justement pour élaborer une réflexion collective qui fasse avancer notre secteur. Aurélie a d ores et déjà réservé une salle à la maison des associations le vendredi 10 décembre de 16H à 18H, il convient désormais de définir notre proposition. Les administrateurs proposent de réfléchir sur la liberté d action des salles de diffusion de musiques actuelles subventionnées, en réaction à l actualité, notamment suite aux annulations des concerts de Sexion d Assaut par plusieurs structures. Le thème pourrait être : «quelle liberté d action pour les structures de diffusion subventionnées de musiques actuelles?». En proposant une approche juridique, une approche en termes de projet, une parole SMA et en invitant un producteur. Le débat pourrait être animé par Eric Boistard s il est disponible ou François Delaunay. Aurélie se charge de reformuler le thème du débat et de contacter les intervenants pressentis. 7

8 [16H30-17H00 : 3ème sujet de discussion " Définition des missions et calendrier d embauche du 2ème salarié du SMA "] Aurélie a fait passer une note au SN puis au CN avec différentes projections quant à l embauche du futur deuxième salarié du SMA. Avec différents intitulés de poste et rémunérations possibles, en fonction du groupe ad hoc de la CCNEAC. Il revient au CN de déterminer celui qui semble le plus adéquat. Au vu des missions qui seront confiées à cette personne, l intitulé de «secrétaire administratif et de communication» est retenu, correspondant ainsi sur la CCNEAC au groupe 7. Il conviendra de définir l échelon selon l expérience de la personne choisie. Les aides allouées dans le cadre du CUI semblant de plus en plus incertaines en cette fin d année, il convient de s assurer que le SMA pourra bien en bénéficier pour l embauche de cette personne ; sinon, l embauche devra être différée. Aurélie prend donc rendez-vous à Pôle emploi pour s en assurer et déposer l offre. Le recrutement sera confié à des membres du SN, ainsi qu à Aurélie. 8

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 4 OCTOBRE 2012 Le quatre octobre deux mille douze

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DU 6 JUIN 2007

PROTOCOLE D ACCORD DU 6 JUIN 2007 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel TRANSPORT FERROVIAIRE PROTOCOLE D ACCORD DU 6 JUIN 2007 RELATIF À LA NÉGOCIATION PARITAIRE

Plus en détail

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MUTUELLE D ENTREPRISE LEROY-SOMER CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE Article 1 : composition L Assemblée Générale est constituée : - de délégués titulaires de sections de vote

Plus en détail

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e.

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e. Le pôle démocratie locale : Eric TAVER Adjoint au Maire chargé des questions relatives à la démocratie locale et aux Conseils de quartier erictaver@parisfr Charlotte DEBOEUF Chargée de mission Sécurité,

Plus en détail

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE MEDICAL INTERENTREPRISES DE CHATEAUBRIANT ET SA REGION Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 8, rue des Tanneurs - 44110 CHATEAUBRIANT Règlement Intérieur

Plus en détail

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP).

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP). MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3361 Convention collective nationale IDCC : 2770. ÉDITION PHONOGRAPHIQUE ACCORD

Plus en détail

SIGNALE. Le ministre de l intérieur. Mesdames et messieurs les préfets Secrétariat général NOR/INT/A/02/00126/C

SIGNALE. Le ministre de l intérieur. Mesdames et messieurs les préfets Secrétariat général NOR/INT/A/02/00126/C DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION DIRECTION DES PERSONNELS, DE LA FORMATION ET DE L ACTION SOCIALE SOUS-DIRECTION DES PERSONNELS BUREAU DES PERSONNELS DE PREFECTURE SECTION C AFFAIRE SUIVIE PAR :

Plus en détail

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité.

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité. 2MODELE DE CONVENTION GENERALE ENTRE UNE COLLECTIVITE ET UNE ASSOCIATION (Convention obligatoire lorsque le montant de la subvention dépasse 23 000 ) (Suivant la nature du cosignataire de la convention,

Plus en détail

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales.

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. REGLEMENT INTERIEUR SUD CHIMIE Règlement INTERIEUR Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. Il a été adopté par le 5ème congrès

Plus en détail

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc.

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 11 mars 2005 Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 2004) Introduction Tous les produits de construction

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières, agents

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 16 MARS 2007 RELATIF

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE -------- Vendredi 30 Novembre 2012 Le vendredi 30 novembre de l an 2012 à 15h30, l Assemblée Générale Ordinaire de notre syndicat s est réunie à la Maison

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO

REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO REGLEMENT INTERIEUR ASSOCIATION DON BOSCO Ce règlement vient préciser les statuts de l Association tels qu ils ont été votés par l Assemblée Générale Extraordinaire en date du 9 janvier 2014 1. Modalités

Plus en détail

PLATONYX Un dispositif de soutien à la création des compagnies chorégraphiques des Pays de la Loire Saison 2015-2016

PLATONYX Un dispositif de soutien à la création des compagnies chorégraphiques des Pays de la Loire Saison 2015-2016 PLATONYX Un dispositif de soutien à la création des compagnies chorégraphiques des Pays de la Loire Saison 2015-2016 FORMULAIRE DE CANDIDATURE Nom de la compagnie : Nom du projet/spectacle : Nom du/de

Plus en détail

Être Responsable De Club

Être Responsable De Club Être Responsable De Club Prénom NOM Promo Date Objet Sylvain BOUCHERAND 2010 16/08/09 Création du document Charles- Adrien LOUIS 2010 29/08/09 Mise à jour parti Comptabilité Page 1 sur 8 Table des matières

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009

Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009 Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009 Emploi privé- âge- procédure de recrutement-rejet de la candidature sans entretien profil surdimensionné- diplôme- compétences managériales expérience professionnelle

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif national IDCC : 7501. CRÉDIT AGRICOLE

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif national IDCC : 7501. CRÉDIT AGRICOLE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national IDCC : 7501. CRÉDIT AGRICOLE ACCORD DU 9 JANVIER 2006 (1) MISE À LA RETRAITE DANS LES CAISSES RÉGIONALES DE CRÉDIT

Plus en détail

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ----------------------------------------

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- Convention collective de travail n 118 du 27 avril 2015 fixant, pour 2015-2016, le cadre interprofessionnel

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

RAPPORT DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF TENUE LE 27 MAI À 13 H AU LOCAL DU REMDUS (E1-115)

RAPPORT DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF TENUE LE 27 MAI À 13 H AU LOCAL DU REMDUS (E1-115) RAPPORT DE LA RÉUNION DU CONSEIL EXÉCUTIF TENUE LE 27 MAI À 13 H AU LOCAL DU REMDUS (E1-115) ÉTAIENT PRÉSENTS : Abdelkarim AMENGAY Ernest NJIEMOUN Benham GOLZAN Pascale ROY Victor BILODEAU Bernard BEAUSOLEIL

Plus en détail

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 COMITE TERRITORIAL RHÔNE GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 Présents : André CUERQ (par tel), Brigitte COMBAL, Julie ESPINAS, Mathilde SANCHEZ, Alain GODARD, Marie Jo PARRON, Fanny VERKARRE,

Plus en détail

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

ELECTIONS PROFESSIONNELLES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 1. Mise en œuvre des élections a. Date et affichage des élections professionnelles b. Négociation du protocole d accord préélectoral c. Les collèges électoraux 2. Electorat a.

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26! Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!site : www.sntpct.fr!

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26! Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!site : www.sntpct.fr! S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris! Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 1967, reconnue d utilité publique depuis 1981. Volontariat de Solidarité Internationale : INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION 1 SOMMAIRE LA GUILDE... 3 QU

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 3097. PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (19 janvier 2012)

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire

La participation au financement de la protection sociale complémentaire F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 La participation au financement de la protection sociale complémentaire L E S S E N T I E L Le décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 (JO du 10 novembre 2011) pris pour

Plus en détail

FICHE 5 L INSTANCE DE COORDINATION DES CHSCT

FICHE 5 L INSTANCE DE COORDINATION DES CHSCT FICHE 5 L INSTANCE DE COORDINATION DES CHSCT On attendait la création d un CHSCT central pérenne, sur le modèle des comités d établissements et du comité central d entreprise, finalement il faudra se contenter

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS Annexe 2 Entre : Le Département de la Vienne, dont le siège social est situé : place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers cedex, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Les Certificats de Qualification Professionnelle : Présentation de la démarche

Les Certificats de Qualification Professionnelle : Présentation de la démarche Les Certificats de Qualification Professionnelle : Présentation de la démarche Le 2 juin dernier les partenaires sociaux de l Interbranches des Etablissements d enseignement privés (EEP) ont signé l accord

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Aucune disposition du règlement intérieur ne peut être adoptée si elle n est pas en conformité avec les statuts du syndicat.

REGLEMENT INTERIEUR. Aucune disposition du règlement intérieur ne peut être adoptée si elle n est pas en conformité avec les statuts du syndicat. CHAMBRE DE L INGENIERIE ET DU CONSEIL DE FRANCE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I DISPOSITIONS PRELIMINAIRES Article 1 er OBJET Le présent règlement, établi en vertu des dispositions de l article 4 des statuts

Plus en détail

Le Congé individuel de formation CIF CNAM PARIS

Le Congé individuel de formation CIF CNAM PARIS Le Congé individuel de formation CIF CNAM PARIS «Le CIF permet de suivre une formation d un an à temps plein ou de 1200 heures à temps partiel.» Le CIF : étape par étape Qu est-ce que le CIF? Attention

Plus en détail

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment?

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment? REGLEMENT INTERIEUR de la Fédération Nationale des Organismes de Formation Professionnelle à l Éco construction ECOCONSTRUIRE Mise à jour le 02/07/2014 A GOUVERNANCE 1 Président et vice présidents a. Le

Plus en détail

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015 COMMISSION DU DROIT INTERNATIONAL Soixante-septième session Genève, 4 mai 5 juin et 6 juillet 7 août 2015 La version prononcée fait foi Application provisoire des traités Déclaration du Président du comité

Plus en détail

CONVENTION N 2015-C-DGAE-DAC-17 RELATIVE A L OPERATION D AIDE A L ACHAT D INSTRUMENTS DE MUSIQUE Année 2015

CONVENTION N 2015-C-DGAE-DAC-17 RELATIVE A L OPERATION D AIDE A L ACHAT D INSTRUMENTS DE MUSIQUE Année 2015 CONVENTION N 2015-C-DGAE-DAC-17 RELATIVE A L OPERATION D AIDE A L ACHAT D INSTRUMENTS DE MUSIQUE Année 2015 ENTRE le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, 86008 Poitiers représenté par Monsieur

Plus en détail

1- Dénomination. 2- Objet

1- Dénomination. 2- Objet Association déclarée en préfecture du Nord le 4 décembre 1987- Parue au JO du 30 décembre 1987. Statuts validés en assemblée générale extraordinaire le 19 mai 2015. La Maison Des Associations a été créée

Plus en détail

Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux

Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux RÉGLEMENT DES ÉTUDES Vu le décret n 2002-50 du 10 janvier 2002 relatif aux conditions d accès et aux régimes de formation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE En contrepartie de l ouverture de l Emplacement le dimanche, l Enseigne s engage à développer sur le long terme une politique d embauche qui

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE. Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE. Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU CHAPITRE 4 DISPOSITIONS DIVERSES PREAMBULE Article 1 Le présent règlement intérieur

Plus en détail

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité Mutuelle d Entreprises Schneider Electric (MESE) REGLEMENT INTERIEUR APPROUVE PAR L ASSEMBLEE GENERALE MESE du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013 Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1 Le délégué syndical Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement d au moins 50 salariés peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association.

Règlement intérieur OHCYCLO. Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Règlement intérieur OHCYCLO 1/ Préambule Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l association. Le présent règlement intérieur est transmis à l ensemble des membres ainsi qu à chaque

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014)

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014) TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic PREAMBULE A LA MISE AUX VOIX DE L ASSEMBLE GENERALE ATTRIBUTIONS Article 1 : Organisme de contrôle Article

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE)

STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) STATUT LA PARTICIPATION DES COLLECTIVITES A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE (SANTE ET PREVOYANCE) Circulaire 31 août 2012 Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO)

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO) L Ordre des métiers de l Ontario est une organisation gérée par l industrie, qui a pour mission de protéger l intérêt public en réglementant et en promouvant les métiers spécialisés. Premier organisme

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION ACCORD

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE Contexte L Agence Régionale de Santé de Champagne Ardenne finance 8 réseaux de santé dans la région, à savoir : Arduinn âge, Gérontis, Régéma, Récap, RéGéCA, Oncocha, Addica Carédiab et le réseau Périnatal.

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 27 SEPTEMBRE 2013 Le vingt-sept septembre deux

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise 2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise La loi a expressément prévu l utilisation de la subvention pour couvrir certaines dépenses. Le budget de fonctionnement doit permettre

Plus en détail

Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical?

Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical? Sommaire Synthèse Fiche détaillée Qui peut être désigné comme délégué syndical? Quelles sont les missions du délégué syndical? Quels sont les documents dont le délégué syndical est destinataire? Peut-il

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2013 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Présentation synoptique des changements proposés Légende: Colonne de gauche: version

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES AMIS DU SAKTHI CHILDREN S HOME

STATUTS DE L ASSOCIATION DES AMIS DU SAKTHI CHILDREN S HOME STATUTS DE L ASSOCIATION DES AMIS DU SAKTHI CHILDREN S HOME Article premier : L Association des Amis du Sakthi Children s Home est régie par les articles 60 et suivants du Code civil suisse, autant que

Plus en détail

Politique régissant les ressources humaines de l ADEESE-UQAM

Politique régissant les ressources humaines de l ADEESE-UQAM Politique régissant les ressources humaines de l ADEESE-UQAM Politique 4 Abrogeant et remplaçant la Politique régissant l embauche d employés, adoptée le 15 avril 2003 Adoptée au Conseil d administration

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

Règlement de l édition 2014 du jeu. «Les 36h Chrono de la Création d Entreprise»

Règlement de l édition 2014 du jeu. «Les 36h Chrono de la Création d Entreprise» Règlement de l édition 2014 du jeu «Les 36h Chrono de la Création d Entreprise» Article 1 Aix- Marseille Université, ci- après dénommée «l organisateur», organise une compétition intitulée «Les 36h chrono

Plus en détail

Congé Individuel de Formation

Congé Individuel de Formation Congé Individuel de Formation Congé Bilan de Compétences Congé Validation des Acquis de l'expérience www.fongecifcentre.com Le Congé Bilan de Compétences c est quoi? C est la possibilité pour vous, salarié,

Plus en détail

La négociation annuelle obligatoire

La négociation annuelle obligatoire La négociation annuelle obligatoire Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

Compte rendu de la réunion FCPE du samedi 13 mars 2010 au lycée Georges Brassens

Compte rendu de la réunion FCPE du samedi 13 mars 2010 au lycée Georges Brassens Compte rendu de la réunion FCPE du samedi 13 mars 2010 au lycée Georges Brassens 1/ Le e-groupe : Lors de la formation internet de la FCPE Paris à laquelle deux membres du bureau ont participé, la question

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3342 Convention collective IDCC : 2622. CRÉDIT MARITIME MUTUEL ACCORD DU 8 OCTOBRE

Plus en détail

Statuts de la Société Astronomique de Genève

Statuts de la Société Astronomique de Genève Statuts de la Société Astronomique de Genève Vendredi 17 avril 2015 Société Astronomique de Genève Rue des Terreaux du Temple 6 1201 Genève Téléphone: E-mail: Site web: +41 (0)22 738 3322 info@astro-ge.net

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N O

Plus en détail