Accréditation des laboratoires de ais

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accréditation des laboratoires de ais"

Transcription

1 Accréditation des laboratoires de biologie médicale m français ais Hélène MEHAY Directrice de la section Santé Humaine Cofrac 52 rue Jacques Hillairet Paris Journée FHF Centre 30 juin

2 L accréditation Reconnaissance de compétence et de l impartialité Opère dans les domaines volontaire et réglementaire en couvrant les étalonnages, les essais et analyses, l inspection et la certification (de produits et services, de personnes, de systèmes de management) S appuie sur les normes internationales (ISO/CEI) Permet l établissement de la confiance Journée FHF Centre 30 juin

3 Les instances nationales d accrd accréditation Le cadre de l accréditation est défini par le Règlement CE 765/2008 du 9 juillet 2008 fixant les prescriptions relatives à l'accréditation et à la surveillance du marché pour la commercialisation des produits accréditation assimilée à une activité de service publique organisation sans but lucratif participation effective et équilibrée de toutes les parties intéressées application de la norme ISO/CEI Les instances nationales d accréditation ayant fait l objet avec succès de l évaluation par les pairs (mis en place par EA) sont réputées conformes Journée FHF Centre 30 juin

4 Situation en Europe au 31/03/14 Journée FHF Centre 30 juin

5 L accréditation en Europe Dynamique engagée à l étranger : déjà 22 autres pays européens ayant mis en place une démarche d accréditation des LBM (données de mars 2014) => accréditation réglementaire pour 8 d entre eux : 6 pour certains examens (Allemagne, République Tchèque, Belgique, Grèce, Irlande et Serbie) et 2 pour l ensemble de l activité (Lettonie en 2015 et Hongrie en 2018) Dynamique engagée en biologie médicale (développement des EBMD), en anatomie et cytologie pathologiques mais également, pour certains, en imagerie médicale. Journée FHF Centre 30 juin

6 Le Cofrac 150 collaborateurs ~1400 évaluateurs Services Evaluateurs, RH, SI, Finances, Moyens internes, Communication Conseil d Administration Directeur Général Commission d audit interne Directeur qualité et affaires internationales Section Laboratoires Section Inspection Section Santé humaine Section Certifications Évaluateurs qualiticiens, Évaluateurs techniques Journée FHF Centre 30 juin

7 Les instances le comité de section (CS) contribue à élaborer la stratégie de l accréditation ainsi que les documents utiles à l évaluation et à l accréditation ; la commission technique d accréditation (CTA) étudie les rapports d évaluation et examine les candidatures d évaluateurs / experts techniques ; le CS et la CTA comprennent des représentants de la DGS, des ARS, de l HAS, des professionnels biologistes et ACP et des clients (patients ou prescripteurs) des LBM et structures d ACP. Journée FHF Centre 30 juin

8 Documents utiles à l accréditation Documents contractuels (opposables) : GEN REF XX, SH REF XX, Outils d aide à l accréditation (non opposables) : SH GTA XX, documents des sociétés savantes (SFBC, ) Formulaires (FORM) et des documents d information (INF) Documents du Cofrac disponibles sur de documentation Journée FHF Centre 30 juin

9 GTA est le fruit d une réflexion collégiale ; présente un état des lieux des bonnes pratiques et établit des recommandations, reconnues par le Cofrac comme étant appropriées pour répondre aux exigences ; ne se substitue pas aux exigences et/ou normes applicables au sein du LBM ; est un outil d harmonisation des évaluateurs et des LBM Exemples : SH GTA 01 (BM), 02 (informatique), 03 (ACP), 04 (vérification/validation), 06 (CIQ/EEQ), 14 (incertitudes) Journée FHF Centre 30 juin

10 Les ressources au 31/05/15 Structure permanente 32 membres, dont 1 biologiste médical 2 biologistes médicaux «temps plein» Evaluateurs 90 Evaluateurs Qualiticiens (69 externes) 217 Evaluateurs Techniques (42 issus d établissements hospitaliers) 8 issus de la région Centre, dont 3 hospitaliers 65 candidatures d ET en cours d examen (dont 22 issues de biologistes médicaux hospitaliers) 2 issues de la région Centre, dont 1 issue d un hospitalier L accréditation repose sur des évaluations par les pairs. Journée FHF Centre 30 juin

11 Devenir évaluateur / Biologiste médical, devenez évaluateur pour le Cofrac Pourquoi? pour améliorer les pratiques professionnelles par l échange pour optimiser les évaluations (spécificités d organisation, expertise) pour partager le retour d expérience et améliorer les pratiques d accréditation Qui? Biologistes médicaux disposant d une bonne connaissance du référentiel d accréditation (mise en place SMQ, DU qualité, formation) Dans quelles conditions? Missions d intérêt général (convention spécifique) Activités accessoires (statut auto-entrepreneur, société de portage salarial, ) Formation gratuite, 1ère évaluation «juniorat» Journée FHF Centre 30 juin

12 Avancement de la démarche d des LBM Accréditations effectives au 01/06/15 Processus d accréditation en cours (évaluation initiale réalisée) au 31/05/15 Demandes initiales d accréditation reçues au 31/05/15 Total Nb de LBM (nb de sites) (1967) // LBM «hospitaliers» (CH, CHU, GCS, HIA, CLCC) (28%) LBM «privés» et «autres publics» LBM (dont 5 LBM «hospitaliers») accrédités pour des EBMD Répartition régionale sur > actualités > Santé Humaine Journée FHF Centre 30 juin

13 Avancement de la démarche d des LBM ~ 900 demandes initiales et d extension reçues pour le 30 avril % des LBM ont fait une demande d extension en vue de satisfaire aux obligations législatives au 1 er novembre 2016 Réalisation des évaluations de surveillance et des réévaluations Traitement des demandes initiales et d extension par ordre d arrivée Journée FHF Centre 30 juin

14 Focus sur la région r Centre 16 LBM accrédités (4 hospitaliers) 3 LBM dans le processus d accréditation (évaluation initiale réalisée) (2 hospitaliers) -> 17 demandes d extension «au 30 avril» (5 hospitaliers) -> 2 demandes d extension en cours d évaluation (1 hospitalier) 17 LBM ayant déposé une demande d accréditation (5 hospitaliers) -> 4 demandes d extension (3 hospitaliers) Journée FHF Centre 30 juin

15 Focus sur la région r Centre Accréditations effectives au 31/05/15 - LBM du Centre hospitalier de Chartres - LBM du GCS Loire et Sologne* - LBM du Centre hospitalier Victor Jousselin (Dreux) - LBM du Centre hospitalier régional universitaire de Tours Demandes d accréditation (évaluation initiale réalisée) - LBM du Centre hospitalier régional d Orléans - LBM du Centre hospitalier Pierre Dezarnaulds (Gien) Demandes d accréditation déposées au 31/05/15 - LBM du Centre hospitalier de Châteaudun - LBM du Centre hospitalier de Vierzon - LBM du Centre hospitalier de Pithiviers - LBM du Centre hospitalier Jacques Cœur (Bourges) - LBM du Centre hospitalier de l Agglomération Montargoise Journée FHF Centre 30 juin

16 Rappels Appréciation générale en vue de conclure sur la confiance dans la qualité des examens (Points forts / Axes d amélioration) Eventuels écarts (critiques/non critiques) Présentation de l intégralité des conclusions et des écarts relevés lors de la réunion de clôture Le LBM peut accepter / refuser l écart signalé par l évaluateur Les dossiers d évaluation sont examinés de façon collégiale par la Commission Technique d Accréditation ; La décision d accréditation est prise par le DG du Cofrac ; Les décisions peuvent être contestées via une procédure d appel. Journée FHF Centre 30 juin

17 Traitement des écarts A l issue de l évaluation et pour chaque écart, il est demandé au LBM de fournir un plan d actions. Pour chaque écart critique, le LBM est invité à fournir des preuves de maîtrise. 15 jours à l issue de l évaluation Un avis favorable «sans réserve» ne peut être proposé que si la preuve de la maîtrise des écarts critiques relevés a pu être apportée (preuves de la mise en œuvre du plan d actions). 15 jours après l échéance du plan d actions en cas de vérification documentaire 6 mois max pour une évaluation initiale ou d extension 3 mois max pour une évaluation de surveillance ou une réévaluation En cas de doute, contacter le responsable du dossier au Cofrac! Journée FHF Centre 30 juin

18 Ecarts : exigences relatives au management Journée FHF Centre 30 juin

19 Ecarts : exigences relatives au management Majorité d écarts constatés sur : - La gestion de la documentation, notamment gestion de la documentation externe - Les audits internes, notamment Audits incomplets (critères, champ, portée) Défaut de Planification et/ou de suivi des audits Approche pondérée concernant la gestion des risques Journée FHF Centre 30 juin

20 Ecarts : exigences techniques v2007 Journée FHF Centre 30 juin

21 Ecarts : exigences techniques v2012 Journée FHF Centre 30 juin

22 Ecarts : exigences techniques Majorité d écarts constatés sur : - Le personnel (programme de formation continue des biologistes médicaux, critères d évaluation des compétences des personnels) - Le matériel (métrologie : définition des besoins insuffisante, réalisation partielle des raccordements, alarmes négligées; informatique : validation logiciels et connexions, vérification sauvegarde) - Les processus pré-analytiques (transport des échantillons, traçabilité des échantillons) -La garantie de qualité des résultats (stratégie de CIQ, suites de CIQ ou d EEQ non conformes) -Les comptes-rendus et la diffusion des résultats (situations exceptionnelles, vérification des logiciels d aide à la validation) Journée FHF Centre 30 juin

BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER

BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER BIOLOGISTE MÉDICAL HOSPITALIER DEVENEZ ÉVALUATEUR POUR LE COFRAC Pourquoi devenir biologiste médical évaluateur? L accréditation est fondée sur une évaluation des pratiques des LBM par les pairs, c est-à-dire

Plus en détail

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement :

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement : 1 Documents présents dans le dossier de missionnement : Fiche d organisation de l évaluation sur site - SH FORM 35. Récapitulatif de la mission avec mise en évidence de certains points qui requièrent une

Plus en détail

La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses. Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne

La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses. Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne La démarche qualité appliquée aux CNR pathologies infectieuses Nathalie Fonsale CHRU de Saint-Etienne Atout majeur : Votre expertise L évaluateur n évalue pas votre expertise Dossier de validation de méthode

Plus en détail

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Mme S. El Bakri Centre Marie Curie / CH Montélimar Dr B. Fleury Centre Marie Curie / CH Montélimar Réunion

Plus en détail

Portées et limites des systèmes d accréditation actuels pour les certifications agro-alimentaires. alimentaires

Portées et limites des systèmes d accréditation actuels pour les certifications agro-alimentaires. alimentaires Portées et limites des systèmes d accréditation actuels pour les certifications agro-alimentaires alimentaires le Responsable d accrd accréditation pour les certifications environnementales et agro-alimentaires

Plus en détail

Professeur H. PORTUGAL

Professeur H. PORTUGAL A propos des référentiels r rentiels qualité en BIOLOGIE MEDICALE: G.B.E.A. Référentiel HAS V2010 - norme NF EN ISO 15189- Ordonnance du 13 janvier 2010 Professeur H. PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL SUD &

Plus en détail

Accréditation des laboratoires

Accréditation des laboratoires 5 Séminaire des CNR Accréditation des laboratoires J.-C. Piffaretti Interlifescience &900 Massagno, Suisse Paris, 28 mai 2009 Accréditation??? -mais qu'est-ce qu'ils ont encore inventé pour nous embêter!

Plus en détail

Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189. Alain Cœur Conseil - alain.coeur@wanadoo.fr - 06.85.75.12.64

Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189. Alain Cœur Conseil - alain.coeur@wanadoo.fr - 06.85.75.12.64 Accréditation des laboratoires COFRAC ISO15189 SOMMAIRE Biologie et qualité : rapide historique Accréditation COFRAC Norme ISO 15189 Ecarts entre l ISO 15 189 et le GBEA Présentation d une méthodologie

Plus en détail

Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025

Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025 Préparation à l accréditation ISO/CEI 17 025 Projet de Fin d Études 2007 PICARD Laetitia Tuteur: Serge TURLAN Plan a) Présentation Générale Le Contexte Le projet b) Étude de la norme Prescriptions relatives

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier

Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier 27 ème Colloque CORATA IBS MARSEILLE le 16 Septembre 2010 Du G.B.E.A. à l Accréditation en milieu Hospitalier Professeur Henri PORTUGAL LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie Hôpital Sainte Marguerite

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM)

Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Assurance qualité dans les laboratoires de Biologie Médicale (Accréditation selon les normes 15189/22870 des LBM) Année 2015/2016 Responsables universitaires : Pr. R. SALVAYRE/Pr. J. IZOPET Responsables

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

La législation de la biologie médicale

La législation de la biologie médicale La législation de la biologie médicale PARIS ANTAB 22 octobre 2010 A-M GALLOT et M BALLEREAU La législation laisse une entière liberté d organisation... elle est toutefois construite pour inciter (très)

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale

Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale Pôle de Biologie Médicale et Pathologie du groupe hospitalier «Hôpitaux Universitaires Est Parisien» Nelly DA SILVA Sophie

Plus en détail

ASSURANCE DE LA QUALITÉ EN RADIOTHÉRAPIE. Informations pour la mise en œuvre des obligations d assurance de la qualité

ASSURANCE DE LA QUALITÉ EN RADIOTHÉRAPIE. Informations pour la mise en œuvre des obligations d assurance de la qualité ASSURANCE DE LA QUALITÉ EN RADIOTHÉRAPIE Informations pour la mise en œuvre des obligations d assurance de la qualité L ASN a pour mission de contribuer, dans le domaine de la radiothérapie, à l amélioration

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Sommaire Description du modèle de surveillance Définitions Objectifs de la surveillance des PSDC Présentation

Plus en détail

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Sommaire 1 Domaine d application... 1 1.1 Généralités... 1 1.2 Périmètre d application... 1 2 Management de la Qualité et responsabilité

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES RÉALISANT LA CERTIFICATION DE SYSTÈMES DE QUALITÉ POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE

LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES RÉALISANT LA CERTIFICATION DE SYSTÈMES DE QUALITÉ POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE PROGRAMME MONDIAL ANTIDOPAGE LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISATIONS ANTIDOPAGE DÉVELOPPANT DES BONNES PRATIQUES POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLEMENT INTERIEUR Document GEN REF 02 Révision 04- juin 2012 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET... 3 ARTICLE 2 MEMBRES DE L ASSOCIATION... 3 ARTICLE 3 - ASSEMBLEE GENERALE... 3 ARTICLE 4 - ADMINISTRATEURS...

Plus en détail

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité GUIDE 62 Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité Première édition 1996 GUIDE ISO/CEI 62:1996(F) Sommaire Page Section 1:

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms MÉTROLOGIE ET RÉPARATION Appareils de mesure Réseaux & Télécoms ASSISTANCE VÉRIFICATION MAINTENANCE ÉTALONNAGE Développons aujourd hui les réseaux de demain EXPERTISE RÉSEAUX & TÉLÉCOMS A travers une veille

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016 CATALOGUE des FORMATIONS 2015/2016 1 QuaRES, pour la Qualité en Recherche et Créée en 2006, l association QuaRES «Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur» fédère un réseau regroupant des qualiticiens,

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Organisation administrative des services de santé au travail

Organisation administrative des services de santé au travail Plan Organisation administrative des services de santé au JDV Nancy juillet 2006 Complément de cours Contexte réglementaire évolutif Les différents types de services de santé au conditionnés par leurs

Plus en détail

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17

CERTIBAT 30 rue Gabriel Péri 92707 COLOMBES Cedex Téléphone : 01 41 32 21 42 Télécopie : 01 47 85 99 17 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 CERTIBAT est un organisme de certification dans le domaine de la construction. Il a la fiabilité et la compétence nécessaires qui lui permettent de certifier les systèmes de management.

Plus en détail

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France

L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France L accréditation des laboratoires de biologie médicale en France Présent senté par Hélène H MEHAY, Responsable de la Section Santé Humaine Réforme de la biologie médicale 29 juin 2010 Page 1 Introduction

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Journée du 14 mai 2013 1

Journée du 14 mai 2013 1 Journée du 14 mai 2013 1 10 ans de «Nouvelle approche» Avant de mettre sur le marché un équipement sous pression relevant des catégories I à IV, les fabricants d'équipements doivent soumettre chaque équipement

Plus en détail

Evaluation COFRAC : accréditation Homocystéine 15 et 16 janvier 2013. Le 19 novembre 2013

Evaluation COFRAC : accréditation Homocystéine 15 et 16 janvier 2013. Le 19 novembre 2013 Evaluation COFRAC : accréditation Homocystéine 15 et 16 janvier 2013 Le 19 novembre 2013 Differentes étapes : 1ere etape : mars 2012 -Fiche SH FORM 05 : demande d accréditation selon la norme NF EN

Plus en détail

Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert.

Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert. Organisme de certification de personnes et d entreprises Certification en technologies de l information et monétique www.it-cert.eu Eric LILLO Directeur Général d IT CERT Fort de plus de vingt ans d expérience

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION AQAP 2110, AQAP 2120 ou AQAP 2130 CERT CEPE REF 14 Révision 00 Décembre 2010 Section «Certifications» SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT 3 2. DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

APECA Siège social et régions

APECA Siège social et régions Vérification de l Instrument de délégation et de responsabilisation en matière de nomination (IDRN) APECA Siège social et régions Direction de la vérification interne Rapport final Juillet 2007 TABLE DES

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

La démarche qualité dans les centres de radiothérapie de la région Haute- Normandie

La démarche qualité dans les centres de radiothérapie de la région Haute- Normandie La démarche qualité dans les centres de radiothérapie de la région Haute- Normandie Aurore STRAC Qualiticienne Régionale pour la Radiothérapie CENTRE GUILLAUME LE LE CONQUÉRANT RADIOTHÉRAPIE EXTERNE CURIETHÉRAPIE

Plus en détail

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE 1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE Cette méthode, fruit de retours d expériences, permet de maîtriser un projet QSE et d atteindre l objectif de certification. C est une véritable «feuille

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

Conditions Particulières de Certification

Conditions Particulières de Certification Conditions Particulières de Certification RENOVATION ENERGETIQUE Page 1 sur 4 1. Objet et domaine d application du document Le présent document a pour objectif de définir les exigences spécifiques du processus

Plus en détail

Qualité dans un laboratoire

Qualité dans un laboratoire Qualité dans un laboratoire Journée sur «Qualité et Sécurité dans l acte de bâtir» Agadir, le 29/02/2012 Mme HALIMA JABBAR Responsable de la Division d Accréditation DQSM/MCINT AVANTAGE DE L ACCREDITATION

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Au sein

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE DES AUDITS DES STRUCTURES D ACCUEIL DES URGENCES. Commission d évaluation Société Française de Médecine d Urgence

GUIDE METHODOLOGIQUE DES AUDITS DES STRUCTURES D ACCUEIL DES URGENCES. Commission d évaluation Société Française de Médecine d Urgence GUIDE METHODOLOGIQUE DES AUDITS DES STRUCTURES D ACCUEIL DES URGENCES Commission d évaluation Société Française de Médecine d Urgence Catherine Cerfontaine Jeanne Caudron Jean Rottner 1 PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Quelques rappels Pourquoi une démarche de certification ISO 9001? Pourquoi une démarche d accréditation COFRAC? Les apports d une démarche

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE Page 1 sur 6 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence /V01 /V02 /V03 /V04 /V05 /V06 /V07 /V08 /V09 07/PR/001/01/V10 Titre et objet de la révision PROCEDURE DE MAITRISE DU MANUEL QUALITE - Réactualisation

Plus en détail

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10

PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 PR02 Maîtrise des Dysfonctionnements Version G 160315 Page 1/10 Traçabilité des modifications Date Version Objet 13/04/2007 A Création du document. 18/05/2007 B Prise en compte des propositions d améliorations

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

ECOPASS passeport pour votre reconnaissance passport for your recognition

ECOPASS passeport pour votre reconnaissance passport for your recognition ECOPASS passeport pour votre reconnaissance passport for your recognition RAPPORT D'AUDIT ISO 14001 EMAS OHSAS 18001 ISO 9001 PEFC GES VHU ISO 22000 DIAGNOSTIC DE PRE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

Audit COFRAC sur site : un examen détaillé pour la réussite de votre accréditation!

Audit COFRAC sur site : un examen détaillé pour la réussite de votre accréditation! Accréditation COFRAC ISO 15189 Audit COFRAC sur site : un examen détaillé pour la réussite de votre accréditation! Audit Accréditation COFRAC ISO 15189 L Audit sur site, un soutien précieux! Engagé dans

Plus en détail

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Le plan 1. La réforme de la formation 1.1 La philosophie de la réforme 1.2 Quelques dates 2. Les principales innovations 2.1 Changements

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES LE DECRET SUR LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA POSTE QUESTIONS / REPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi un décret sur la santé et la sécurité au travail à La Poste? L objet du décret est de faire évoluer

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD)

Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) du Projet du 2 février 2007 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11, al. 2, de la loi fédérale du 19 juin 1992 sur la protection des données

Plus en détail

REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS

REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS pour les spécialisations en soins d anesthésie EPD ES

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

Direction de l établissement C.H.U. de Limoges - Hôpital Dupuytren 2 Avenue Martin Luther-King 87042 LIMOGES Cedex

Direction de l établissement C.H.U. de Limoges - Hôpital Dupuytren 2 Avenue Martin Luther-King 87042 LIMOGES Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2015-027241 Orléans, le 9 juillet 2015 Direction de l établissement C.H.U. de Limoges - Hôpital Dupuytren 2 Avenue Martin Luther-King 87042 LIMOGES Cedex

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d accompagnement à la certification EN 9100 V 2003 TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d accompagnement à la certification EN 9100 V 2003 TERMES DE RÉFÉRENCE Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d accompagnement à la certification EN 9100 V 2003 TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIFS... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 PRE-REQUIS... 2 ACTIVITES ET

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 11/10/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie,

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie, Arrêté du 14 octobre 2005 relatif aux organismes habilités à mettre en œuvre les procédures de vérification «CE» des sous-systèmes et d évaluation de la conformité ou de l aptitude à l emploi des constituants

Plus en détail

Laetitia Messner. Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH. RIR ASIP 19 juin 2012

Laetitia Messner. Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH. RIR ASIP 19 juin 2012 Programme hôpital numérique une feuille de route à cinq ans pour les SIH RIR ASIP 19 juin Laetitia Messner DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l Offre de Soins

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

LA NORME ISO 9001:2008

LA NORME ISO 9001:2008 LA NORME ISO 9001:2008 Culture d entreprise (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg LA NORME ISO 9001:2008 Page 1 sur 11 Comprendre la norme ISO 9001 ne peut se faire

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0265 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs

Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs Jacques Béranger, Pierre Fleischmann et Alain Jeneveau Références pour l évaluation et l habilitation des formations d ingénieurs

Plus en détail

Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour d expérience

Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour d expérience Rencontre des métiers de la santé: management de la qualité et gestion des risques 28 et 29 mai 2009 - Strasbourg Audits de certification qualité dans différentes structures de santé: principes et retour

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION PHYTO DES ENTEPRISES DISTRIBUANT, CONSEILLANT, APPLIQUANT DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES

CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION PHYTO DES ENTEPRISES DISTRIBUANT, CONSEILLANT, APPLIQUANT DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES Page 1/5 CONDITIONS GENERALES DE DES ENTEPRISES DISTRIBUANT, CONSEILLANT, APPLIQUANT DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES Siège Social : Domaine d activité : AGROCERT 6 rue Georges Bizet, 47200 MARMANDE Tél.

Plus en détail

Développement de la prestation de conseil au laboratoire

Développement de la prestation de conseil au laboratoire Développement de la prestation de conseil au laboratoire Mercredi 24 juin 2015 1 Jean-Pierre BOUILLOUX LBM LxBIO RODEZ jp.bouilloux@lxbio.com 2 Evaluation COFRAC juillet 2010 3 Modèle de fiche d écart

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLES GENERALES POUR LA GESTION DES EVALUATEURS ET EXPERTS GEN EVAL REF 01 Révision 03 SOMMAIRE 1 OBJET DU DOCUMENT... 3 2 REFERENCES ET DEFINITIONS... 3 3 DOMAINE D APPLICATION... 5 4 MODALITES D APPLICATION...

Plus en détail

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition

Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Interprétations Validées des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème Édition, ont été publiées en 2008. Les Interprétations Validées suivantes

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18 Le 26 septembre 2011 JORF n 0103 du 4 mai 2010 Texte n 18 ARRETE Arrêté du 29 avril 2010 fixant les conditions de certification des installateurs de systèmes de vidéosurveillance NOR: IOCD0928681A Le ministre

Plus en détail

Utilisation du Logo Cofrac. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Utilisation du Logo Cofrac. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 5 du Club de Laboratoires Accrédités CT M Utilisation du Logo Cofrac Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI RECUEIL DES EXIGENCES SPECIFIQUES POUR L'ACCREDITATION DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE SELON LA NORME NF EN ISO 15189 : 2007 SH REF 02 Révision 03 Section Santé humaine SOMMAIRE A. OBJET DU RECUEIL

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014)

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014) TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic PREAMBULE A LA MISE AUX VOIX DE L ASSEMBLE GENERALE ATTRIBUTIONS Article 1 : Organisme de contrôle Article

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données

235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données 235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) du 28 septembre 2007 (Etat le 1 er avril 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail