Ce n est pas parce que vous avez une déficience visuelle que vous ne pouvez pas être autonome!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce n est pas parce que vous avez une déficience visuelle que vous ne pouvez pas être autonome!"

Transcription

1 Ce n est pas parce que vous avez une déficience visuelle que vous ne pouvez pas être autonome! Voici quelques astuces pour se faciliter la vie de tous les jours et sécuriser son quotidien lorsqu on est aveugle ou malvoyant(e).

2 Sommaire 1Sécurisez votre intérieur, faites les bons choix d aménagement Travaillez votre éclairage p 3 Travaillez les contrastes p 5 Privilégiez certains équipements p 5 Quelques astuces p 5 2 Ayez 3 Vous 4 Quelques les bons réflexes sécurité au quotidien dans la maison Organisez-vous p 7 Classez, repérez et rangez vos produits p 10 Deux zones particulièrement sensibles, la salle de bains et la cuisine p 10 sortez quelques astuces sécurité en dehors de la maison Vous allez vous promener p 14 Vous vous déplacez en milieu urbain p 15 Vous prenez les transports en commun p 15 Vous allez faire des courses p 16 Vous partez en vacances, vous voulez pratiquer certaines activités sportives p 16 objets pour faciliter la vie de tous les jours et limiter les risques Le détecteur de couleurs et de lumière parlant p 18 Les butées adhésives en relief p 18 Les détecteur autonome avertisseur de fumées p 18 Le détecteur sonore de niveau de liquide p 19 L antidérapant transparent p 19 Les papillotes en silicone p 19 Les numéros d urgence p 20

3 I n t ro d u c t i o n Vivre en toute autonomie, c est possible en compensant votre handicap visuel par vos autres facultés. Pour pouvoir pleinement profiter des conseils qui suivent, et qui ont pour but de faciliter et de sécuriser votre quotidien, il est indispensable : - de stimuler votre mémoire, par des exercices et activités appropriés (par exemple retenir des listes de numéros de téléphone, des dates ou des événements d actualité), - d exercer votre attention et votre capacité de concentration, - d acquérir le sens de l ordre si vous ne l avez déjà. Surveillez également votre audition, vous vous appuyez sur elle en permanence. Au besoin, faites la suivre médicalement. 1 Sécurisez votre intérieur, faites les bons choix d aménagement Travaillez votre éclairage Évitez les zones d ombre et les points lumineux trop éblouissants en installant des éclairages uniformes. Éclairez soigneusement et plus fortement certaines zones importantes comme les escaliers, les paliers, l entrée, les placards, et tous les endroits comme les plans de travail, où vous effectuez des activités de précision. Éclairez l intérieur de vos placards et contrastez la tranche de vos étagères. 3

4 Choisissez des couleurs contrastées pour délimiter les contours des pièces (plinthes) et des installations permanentes, comme les escaliers (nez de marches), les sanitaires (contours du lavabos, de la douche, de la baignoire ), le plan de travail de la cuisine ou les prises électriques et interrupteurs. 4

5 Travaillez les contrastes Choisissez des couleurs contrastées pour délimiter les contours des pièces (plinthes) et des installations permanentes, comme les escaliers (nez de marches), les sanitaires (contours du lavabos, de la douche, de la baignoire ), le plan de travail de la cuisine ou les prises électriques et interrupteurs. Privilégiez certains équipements Préférez les fenêtres coulissantes, qui évitent notamment les chocs avec des arêtes saillantes. Équipez les balcons et fenêtres de gardes corps et les escaliers de rampes pour éviter les chutes accidentelles. Optez pour des robinets thermostatiques dans la salle de bains, ils évitent les brûlures. Installez au besoin des barres d appui dans la salle de bain ou dans tout autre passage difficile. Préférez un four à tiroir, qui évite d avoir à introduire les mains dans une zone très chaude et exiguë. Quelques astuces Pour vos branchements, veillez à ne pas laisser de câbles électriques dans le passage. Utilisez au besoin des gouttières pour que les fils les plus longs ne soient pas dans votre chemin. Veillez à respecter et à sensibiliser votre entourage sur la position des interrupteurs : - lorsqu il est appuyé en haut : la lumière est éteinte ; - lorsqu il est appuyé vers le bas : la lumière est allumée ; - dans le cas d un va et vient, lorsque les deux boutons sont dans la même position, la lumière est éteinte. N hésitez pas à contacter un électricien ou un proche pour réaliser cette petite mise au point. Fixez soigneusement tapis et moquettes, pour éviter les chutes. Ne supprimez pas forcément les tapis, car contrairement aux idées reçues, ils peuvent constituer de bons repères dans vos parcours à l intérieur de la maison. Sachez cependant qu ils peuvent étouffer les repères 5

6 Pour vos branchements, veillez à ne pas laisser de câbles électriques dans le passage. Utilisez au besoin des gouttières pour que les fils les plus longs ne soient pas dans votre chemin. 6

7 auditifs, par exemple le bruit d un objet qui tombe ou des pas d un enfant. Évitez d accrocher des objets en hauteur, qui pourraient provoquer des chocs au visage. Dans les chambres, évitez les couvre-lits trop longs qui traînent au sol. 2 Ayez les bons réflexes sécurité au quotidien dans la maison Le maître mot : Pas de précipitation, prenez le temps de ne faire qu une chose à la fois! N hésitez pas à rappeler à votre entourage que vous avez besoin de temps pour faire les choses en toute sécurité. Organisez-vous Adoptez un mode de rangement méthodique, ne surchargez pas vos placards et étagères, prenez le temps de remettre les choses à leur place. Passez le message à votre entourage pour que votre mode de rangement soit respecté et partagé par tous. Ne laissez jamais les portes, les fenêtres ou portes-fenêtres entrouvertes, pour limiter les risques de chocs sur les arêtes saillantes. Sensibilisez votre entourage à la nécessité de fermer les fenêtres et les portes (des pièces, des placards, du lave-vaisselle), et de ne laisser aucun objet dans les endroits de passage. Identifiez l emplacement des compteurs à gaz, à eau, du compteur électrique et des extincteurs afin de pouvoir réagir aussi efficacement que possible en cas de problème. 7

8 Ne laissez jamais les portes, les fenêtres ou portes-fenêtres entrouvertes, pour limiter les risques de chocs sur les arêtes saillantes. 8

9 Adoptez un mode de rangement méthodique, ne surchargez pas vos placards et étagères, prenez le temps de remettre les choses à leur place. 9

10 Classez, repérez et rangez vos produits Regroupez vos produits d entretien loin des produits alimentaires et choisissez un code de repérage pour qu ils ne puissent être confondus avec des produits ingérables ou des produits de toilette (code couleur, code de forme, repère tactile, étiquettes braille ou gros caractère ). Regroupez vos médicaments. Ne stockez pas trop de denrées alimentaires, pour limiter les risques d avoir chez vous des produits périmés. Profitez de la présence d une personne pour vous aider au besoin à étiqueter vos produits et à vérifier les dates de péremption des denrées alimentaires et des médicaments. Deux zones particulièrement sensibles, la salle de bains et la cuisine La salle de bains et la cuisine sont des pièces où les risques sont nombreux et donc des endroits où il est nécessaire de prendre davantage de précautions encore. Dans la salle de bain Installez des tapis anti-dérapant de couleur contrastée dans la douche ou dans la baignoire. Vérifiez que le sol n est pas mouillé et glissant. Mettez tous les produits de toilette nécessaires à votre portée, pour éviter d avoir à multiplier vos déplacements une fois dans cette pièce. Dans la cuisine Ayez le réflexe de fermer et de mettre systématiquement en position arrêt les appareils électroménagers. Par exemple, fermez la porte du lave-vaisselle ou du four pour éviter les chocs et les chutes, débranchez les robots multifonction pour éviter les coupures Utilisez des ustensiles bien aiguisés, dont la manipulation est en fait plus sure qu un ustensile peu coupant qui oblige à s y reprendre à plusieurs fois et risque de déraper. 10

11 Ayez le réflexe de fermer et de mettre systématiquement en position arrêt les appareils électroménagers. Par exemple, fermez la porte du lave-vaisselle ou du four pour éviter les chocs et les chutes, débranchez les robots multifonction pour éviter les coupures 11

12 Rangez les ustensiles tranchants avec le manche vers vous. 12

13 Prenez soin de bien positionner les queues de casserole à l intérieur de la table de cuisson. 13

14 Rangez les ustensiles tranchants avec le manche vers vous. Évitez de surcharger les étagères, et notamment d empiler les verres ou la vaisselle. Optez pour des boîtes de conserve à ouverture facile, qui évitent l utilisation parfois délicate d un ouvre boîtes. Utilisez les pastilles de lave-vaisselle en sachets hydrosolubles qui évitent les contacts avec les produits lessiviers souvent très corrosifs. Prenez soin de bien positionner les queues de casserole à l intérieur de la table de cuisson. Lorsque vous versez de l eau dans une cafetière ou tout autre récipient, soyez vigilant qu une prise ou une rallonge électrique ne soit pas à proximité. Mieux encore, supprimez les rallonges électriques sur le plan de travail! Couvrez les casseroles pendant la cuisson pour éviter les brûlures par éclaboussure. Rebouchez systématiquement les bouteilles après utilisation. La cuisson au gaz n est pas plus dangereuse que la cuisson sur des plaques électriques. Dans les deux cas, il faut être très vigilant. Si vous partagez votre quotidien avec d autres personnes, demandez leur de respecter ces consignes d autant plus qu elles sont profitables à tous. 3 Vous sortez quelques astuces sécurité en dehors de la maison Vous allez vous promener Pour marcher, privilégiez de bonnes chaussures, plates de préférence, qui garantissent de bonnes sensations et un meilleur équilibre. Portez une visière ou des lunettes adaptées, qui vous éviteront d être ébloui. Munissez-vous de lingettes désinfectantes qui pourront vous être utiles dans les toilettes publiques par exemple. 14

15 Si vous êtes accompagné d un chien-guide, n hésitez pas à rappeler aux personnes que vous rencontrez certaines règles à respecter. Expliquez leur que tant qu il porte son harnais, votre chien est au travail. Il ne doit être ni caressé, ni distrait d aucune manière. Vous vous déplacez en milieu urbain Si votre commune est équipée d un système de sonorisation des feux, prenez contact avec votre mairie pour pouvoir l utiliser. Si vous êtes amené à effectuer régulièrement certains trajets, faites-vous accompagner la ou les premières fois, pour repérer et mémoriser l emplacement du mobilier urbain, des plots de stationnement, des marches isolées Pour traverser par exemple, n hésitez pas à demander de l aide. Les personnes ne se rendent pas nécessairement compte de vos difficultés, mais n en sont pas moins prêtes à vous aider. Sur vos parcours habituels, ne relâchez pas votre attention. Restez très concentré pour détecter les obstacles imprévus tels que les motos et les poubelles sur les trottoirs, ou les zones de travaux mal signalées. Sensibilisez les personnes qui vous entourent à la nécessité de vous avertir dès qu elles constatent un changement dans l aménagement urbain, des travaux sur vos parcours habituels Soyez particulièrement vigilant si vous empruntez des zones partagées, aussi appelées zones 30. La frontière entre trottoir et chaussée n y est pas forcément bien signalée et les bornes basses placées à l entrée et la sortie de ces zones sont difficilement détectables, y compris pour les personnes circulant avec une canne blanche. Vous prenez les transports en commun Soyez très attentif, car les escaliers et les quais ne sont pas systématiquement équipés de bandes podotactiles. 15

16 Si vous prenez le tramway, faites-vous accompagner les premières fois. Les voies étant au même niveau que les quais, il est possible de se trouver sur les voies sans s en rendre compte. Dans les trains grandes lignes, les quais n étant pas tous à la même hauteur, il se peut que vous ayez monté deux marches pour entrer dans le train et que vous deviez en descendre trois pour en sortir. Ne vous fiez pas seulement à votre mémoire, restez attentif à votre environnement en permanence! Vous allez faire des courses Faites vous assister d une personne de confiance pour retirer de l argent. Ne confiez jamais vos papiers ou vos moyens de paiement à un inconnu. Dans les commerces, ne montrez pas des billets de manière trop ostentatoire et annoncez le montant du billet que vous donnez au vendeur pour éviter tout quiproquo. Vous partez en vacances, vous voulez pratiquer certaines activités sportives Pour choisir l hôtel ou le club dans lequel vous souhaitez vous rendre, contactez les responsables sur place et questionnez les sur la configuration des lieux et les aménagements disponibles. Prévenus de votre arrivée, ils pourront en outre vous réserver un accueil spécifique, vous faciliter certaines démarches, vous choisir une chambre à un emplacement adapté Beaucoup d activités vous sont accessibles, moyennant un bon accompagnement. C est à vous de prévenir les personnes qui encadrent les activités que vous êtes déficient visuel, de vérifier avec elles qu elles se sentent en mesure de vous accompagner dans de bonnes conditions de sécurité. Soyez très vigilant si vous allez vous baigner en mer. Les zones de baignade ne sont pas toujours bien balisées et un nageur, même expérimenté, peut très vite dériver. Prévenez les surveillants de baignade pour qu ils soient particulièrement attentifs. 16

17 Dans les commerces, ne montrez pas des billets de manière trop ostentatoire et annoncez le montant du billet que vous donnez au vendeur pour éviter tout quiproquo. 17

18 4 Quelques objets pour faciliter la et limiter les risques Certains appareils ou objets ont été spécifiquement pensés pour vous faciliter la vie et vous aider à sécuriser les gestes de la vie quotidienne. Au-delà de ceux qui vous sont présentés ici, il en existe beaucoup d autres, que vous pouvez par exemple découvrir sur le catalogue de l AVH ( Le détecteur de couleurs et de lumière parlant C est un appareil électronique équipé d une synthèse vocale, capable de reconnaître les couleurs (par exemple le repérage de la couleur d un vêtement, la détection de la lumière allumée dans une pièce ou du voyant sur un appareil électroménager). Les butées adhésives en relief Ce sont des pastilles bombées, transparentes, autocollantes, qui servent de repères tactiles, et permettent d adapter facilement certains appareils (claviers, appareils ménagers ) Le détecteur de couleurs et de lumière parlant Le détecteur autonome avertisseur de fumées (DAAF) Pour limiter les incendies, il faut prévenir et agir vite. Avertir vite, c est précisément le rôle du DAAF. Installé dans toute habitation, il émet un signal sonore puissant pour prévenir les occupants dès qu il détecte la présence de fumée. Les DAAF, soumis à la norme NF EN 14604, sont en vente dans les magasins de bricolage ou à tarif préférentiel sur le site rubrique Avantages & Services pour les sociétaires Macif. 18

19 r la vie de tous les jours Beaucoup d appareils sont destinés à la cuisine. Certains, comme le four microondes ou le pèse-aliments parlants sont très connus, d autres le sont moins, comme : Le détecteur sonore de niveau de liquide Il s agit de trois tiges de longueurs différentes munies de capteurs, reliées à un petit socle, que l on positionne à cheval sur le bord des récipients. Lorsque la tige la plus longue rencontre un liquide, elle émet un signal sonore, qui s amplifie à mesure que le niveau monte, jusqu à prévenir que le niveau limite est atteint. L antidérapant transparent Il s agit d une feuille de plastique souple résistante à la chaleur, qui peut être placée sur n importe quelle surface plane, comme un plateau, un fond de tiroir, et qui évite que des récipients ou ustensiles ne glissent. Le détecteur sonore de niveau de liquide Les papillotes en silicone Ce sont des petits plats individuels en silicone, munis d un couvercle, qui résistent à la chaleur jusqu à 300 C et qui limitent le risque de brûlure. Sachez qu il existe également de nombreux appareils médicaux dotés de système de synthèse vocale : thermomètres, lecteurs de glycémie, pèse-personne 19

20 Les risques de la vie courante nous concernent tous, même s ils varient en fonction du mode de vie de chacun. Dans le cadre de sa politique de prévention des accidents de la vie courante, Macif Prévention cherche à sensibiliser un public aussi large que possible. Ceci suppose de prendre en compte la diversité des individus, les spécificités de chaque mode de vie, parmi lesquelles celles propres aux personnes handicapées. Le Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes (CNPSAA) fondé en 1948 pour coordonner les actions des principales associations françaises venant en aide aux personnes déficientes visuelles (aujourd hui il en compte 25) a pour mission de favoriser l intégration des personnes aveugles ou malvoyantes, de faire reconnaître leurs droits et donc d améliorer leurs conditions de vie. Les chemins de Macif Prévention et du CNPSAA se sont tout naturellement croisés une première fois, dans le cadre de la réalisation du Livre Blanc de la Prévention des Accidents de la Vie Courante (initiative conjointe de la Macif Prévention, l INC et de la CSC), qui avait pour objectif d interpeller les pouvoirs publics sur cette problématique majeure, avec un chapitre consacré aux risques de la vie courante auxquels sont exposées les personnes déficientes visuelles et/ou auditives. Forts de leurs expertises complémentaires et de leurs objectifs communs, Macif Prévention et le CNPSAA ont décidé de poursuivre leur partenariat, et de réaliser cette brochure destinée aux personnes déficientes visuelles elles-mêmes, dans le but de les aider à améliorer leur sécurité au quotidien. Les numéros d urgence : En cas d accident, composez l un des 4 numéros suivants. Ces numéros étant reliés entre eux, un seul appel suffit. Cet appel est gratuit. Les Sapeurs Pompiers 18 Le SAMU 15 La Police 17 Le n unique d urgence européen 112 Réf : AcVcDF - Crédits : Mourad Chefaï, Jeanlouis Packard - - Mars 2009 Pour nous contacter : CNPSAA - 5 rue Duroc Paris - MACIF PREVENTION , place Etienne Pernet PARIS cedex 15 rubrique Prévention

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains

Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains Présentation des équipements d accessibilité dans les gares et les trains Octobre 2010 Accessibilité : une démarche «associée» 3 Les solutions d accessibilités mises en place dans les gares et les trains

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

Les critères du label «Tourisme et Handicap»

Les critères du label «Tourisme et Handicap» Les critères du label «Tourisme et Handicap» Aide à la lecture du document En gras et rouge apparaissent les critères obligatoires. En non gras apparaissent les critères de confort qui ne sont pas obligatoires

Plus en détail

questions à vous poser pour rendre votre logement

questions à vous poser pour rendre votre logement 30 questions à vous poser pour rendre votre logement plus sûr «Jambe cassée! Je me suis pris les pieds dans le tapis en allant répondre au téléphone - Oh, c est bête!» Oui, c est toujours bête, un accident

Plus en détail

TOURISME ET HANDICAP CAHIER DES CHARGES SITES NATURELS

TOURISME ET HANDICAP CAHIER DES CHARGES SITES NATURELS TOURISME ET HANDICAP CAHIER DES CHARGES SITES NATURELS 1.1 - La sensibilisation du personnel Le personnel doit être sensibilisé à l accueil et à l accompagnement des clients susceptibles de se trouver

Plus en détail

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007

Commune X. Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Commune X Quelles nouvelles exigences pour l accessibilité de la voirie? Les prescriptions techniques de l arrêté du 15 janvier 2007 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée Les cheminements

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf 2 e seuil de bonification page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel neuf Adresse de l opération Référence du/des logement(s) concerné(s)

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places.

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places. Handicap : Les normes d'accessibilité La loi du 11 février 2005 est l'une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975. Elle réaffirme que les locaux d habitation,

Plus en détail

Le stationnement Le cheminement extérieur L entrée du bâtiment Le cheminement intérieur Les sanitaires. à faire. à ne pas faire

Le stationnement Le cheminement extérieur L entrée du bâtiment Le cheminement intérieur Les sanitaires. à faire. à ne pas faire É D I T O «En juin 00, dans le cadre de sa Charte de Développement Durable, le Pays Yon et Vie s est donné pour ambition d offrir à ses habitants des services adaptés et accessibles à tous. Certains publics

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

HUMAIN SIMPLE LYON. ACCeSSIBLE FACILE. aménager A TOUS ACCUEILLANT. www.lyon.fr. Janvier 2009. Les clés de la réglementation

HUMAIN SIMPLE LYON. ACCeSSIBLE FACILE. aménager A TOUS ACCUEILLANT. www.lyon.fr. Janvier 2009. Les clés de la réglementation Janvier 2009 SIMPLE HUMAIN aménager ACCUEILLANT LYON FACILE A TOUS ACCeSSIBLE DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL ACCESSIBILITE LOGEMENT COLLECTIF Les clés de la réglementation www.lyon.fr Nos enjeux

Plus en détail

Normes techniques d'accessibilité

Normes techniques d'accessibilité Normes techniques d'accessibilité Informations tirées du site de la CRIPH (Cellule de Recrutement et d Insertion des Personnes Handicapées) La notion d accessibilité intègre plusieurs composantes : l accès

Plus en détail

Parking. Les places accessibles devront être les plus proches de l entrée.

Parking. Les places accessibles devront être les plus proches de l entrée. Parking Si vous avez un parking privé, 2% des places devront être accessibles : largeur minimum 3,30 m, place et devers de pente maxi 2%, signalétique horizontale et verticale. Les places accessibles devront

Plus en détail

L escalier extérieur, le jardin et le balcon

L escalier extérieur, le jardin et le balcon L escalier extérieur, le jardin et le balcon Les marches Glissantes, irrégulières ou en pierres disjointes, les marches de l escalier extérieur représentent un risque important de chute. Entretenez l escalier

Plus en détail

accessibilité des maisons individuelles neuves

accessibilité des maisons individuelles neuves accessibilité des maisons individuelles neuves Conseil d Architecture, d urbanisme et de l environnement du Gard 2012 Depuis la loi de Février 2005, toutes les constructions neuves de type logement individuel

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

Guide. Prévention Habitat. libea.fr

Guide. Prévention Habitat. libea.fr libea.fr Guide Prévention Habitat libea.fr LIBEA - Société anonyme au capital de 0 000 000 - Entreprise régie par le code des assurances - Siège social : Cours du Triangle - 0 rue de Valmy - 9800 Puteaux

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

CRITERES INCONTOURNABLES A LA LABELLISATION

CRITERES INCONTOURNABLES A LA LABELLISATION CRITERES INCONTOURNABLES A LA LABELLISATION L ACCUEIL DU PUBLIC Zone ou point d accueil Le cheminement entre l entrée accessible et le comptoir d accueil doit être de plainpied. En cas d impossibilité,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 Plan Rappels règlementaires Cheminements et trottoirs Escaliers Équipements et mobilier urbains Traversée de chaussée Feux de circulation permanents Emplacements

Plus en détail

Guide Technique de Conception

Guide Technique de Conception Guide Technique de Conception SOMMAIRE L ACCESSIBILITÉ HORS CADRE BATI p.03 L accessibilité de la voirie et des espaces publics p.03 1 - Circulations extérieures horizontales p.03 Largueur du cheminement

Plus en détail

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Guide pratique d accessibilité des événements Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Accessibilité extérieure Transport Service de transport collectif régulier, fréquent et à proximité.

Plus en détail

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DES COMMERCES Édition Février 2015 FICHE N 2A RENDRE MON HÔTEL ACCESSIBLE

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DES COMMERCES Édition Février 2015 FICHE N 2A RENDRE MON HÔTEL ACCESSIBLE KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DES COMMERCES Édition Février 2015 FICHE N 2A RENDRE MON HÔTEL ACCESSIBLE RAPPEL : Pour les ERP classés 1, 2, 3, 4e catégorie : Ces

Plus en détail

Plateaux de bureau, bureaux

Plateaux de bureau, bureaux LOT 1 Siège central de Fedasil Plateaux de bureau, bureaux SOLS 2x par an Dépoussiérer tous les sols à l aide d un balai muni de voiles imprégnés Enlever les taches éventuelles sur les sols Aspirer à fond

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Prévention des chutes

Prévention des chutes Notre mission Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer la santé et le bien-être de la population de son territoire

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

La prévention des incendies domestiques

La prévention des incendies domestiques La prévention des incendies domestiques Comment éviter les risques d incendie : vigilance et gestes simples pour tous > Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit. > Une

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

LES CIRCULATIONS VERTICALES

LES CIRCULATIONS VERTICALES 5 5.1 LES ESCALIERS FOCUS 1 : LA SIGNALÉTIQUE PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ Les escaliers constituent un obstacle pour certains usagers ne pouvant pas ou ayant du mal à se déplacer en marchant.

Plus en détail

Votre logement est-il adapté à vos besoins?

Votre logement est-il adapté à vos besoins? Version française Votre logement est-il adapté à vos besoins? Vivez chez vous le plus longtemps possible de manière confortable et sûre Introduction : adaptez maintenant votre logement pour plus tard Conseils

Plus en détail

Appareils de transport mécanique 07 (ascenseur, escalier ou trottoir roulants)

Appareils de transport mécanique 07 (ascenseur, escalier ou trottoir roulants) transport mécanique 07 - Respecte les normes du Code de construction du Québec- Chapitre 1, Bâtiment et Code national du bâtiment-canada 1995 (modifié) - Résulte du vécu des personnes ayant une déficience

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE DE L ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE DE L ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE DE L ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Code de la Construction de l Habitation : articles L 111-7-1 à L 111-26, L 125-2-4, L 151-1, R 111-19, R 111-19-1 à

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial guide de la sécurité assistant maternel assistant familial Guide de la sécurité - 2 Ce guide est fait pour vous aider. Il répertorie les points de danger les plus fréquents et les mesures à prendre pour

Plus en détail

Manuel d utilisation. Mini Market éducatif. 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001

Manuel d utilisation. Mini Market éducatif. 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001 Manuel d utilisation Mini Market éducatif 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001 Chers parents, Chez VTech, nous sommes conscients que les enfants sont notre avenir. C est pourquoi tous nos jeux sont

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2B RENDRE MON RESTAURANT ACCESSIBLE

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2B RENDRE MON RESTAURANT ACCESSIBLE KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2B RENDRE MON RESTAURANT ACCESSIBLE RAPPEL : Pour les ERP classés 1, 2, 3, 4e catégorie

Plus en détail

EXTRAIT CAHIER DES CHARGES CARACTERISTIQUES GENERALES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES RESTAURATION MEUBLÉS - NON ERP CHAMBRES D HOTES

EXTRAIT CAHIER DES CHARGES CARACTERISTIQUES GENERALES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES RESTAURATION MEUBLÉS - NON ERP CHAMBRES D HOTES EXTRAIT CAHIER DES CHARGES CARACTERISTIQUES GENERALES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES RESTAURATION MEUBLÉS - NON ERP CHAMBRES D HOTES Octobre 2014 CAHIER DES CHARGES CARACTERISTIQUES GENERALES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX. Place Georges Clémenceau 34490 MURVIEL-LES-BEZIERS

DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX. Place Georges Clémenceau 34490 MURVIEL-LES-BEZIERS Dossier n 1409 Phase DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAU D.C.E. NOTICE D ACCESSIBILITE HANDICAPES PHASE PC N : 9 Echelle : Date : 29.05.2015. MAITRE

Plus en détail

CONFORT POUR TOUS. logement

CONFORT POUR TOUS. logement CONFORT POUR TOUS logement CONFORT POUR TOUS logement S O M M A I R E Concevoir pour tous 1 Le diagnostic de votre logement 2 Circuler Entrer et sortir de toutes les pièces Se déplacer dans les pièces

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

Manuel d utilisation. Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique. Réf. : AL-800. En cas de problèmes

Manuel d utilisation. Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique. Réf. : AL-800. En cas de problèmes En cas de problèmes PHENIX apporte tous les soins nécessaires à l élaboration de ses produits. Si toutefois vous rencontriez un problème avec ce modèle, ne le retournez pas au magasin où vous l avez acheté

Plus en détail

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous.

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous. SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Marches et contremarches 2. Mains-courantes 3. Dégagement sous une volée d escaliers 4. Surfaces repères et sécurité fonctionnelle Les escaliers nécessitent quelques particularités

Plus en détail

GUIDE DE PRECONISATIONS TECHNIQUES

GUIDE DE PRECONISATIONS TECHNIQUES GUIDE DE PRECONISATIONS TECHNIQUES Concernant l accessibilité et l aménagement de logements pour personnes en situation de handicap REALISE PAR : Eric FORESTIER Sophie LANNOY Bénédicte LEGENDRE Samuel

Plus en détail

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques Vivre avec une prothèse du genou Conseils pratiques Introduction Pourquoi cette brochure? Avant la pose de votre prothèse de genou, vous avez bénéficié d un cours. L objectif de ce document est de résumer

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Informations 2. Isonivelage 3. Portes 4. Marquage d étage 5. Caractéristiques de la cabine 6. Boutons au palier 7. Sécurité fonctionnelle 8. Appareils élévateurs 9. Types

Plus en détail

Comment l éviter? Que faire s il survient?

Comment l éviter? Que faire s il survient? Prévention L incendie chez vous Comment l éviter? Que faire s il survient? P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine p. 10 La salle de bains

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS OBJECTIFS a. Permettre d accéder facilement à tous les niveaux en toute sécurité et sans se heurter à un obstacle. b. Prévoir un accès direct à tous les niveaux d un bâtiment dès sa conception. c. Assurer

Plus en détail

Les aires de stationnement mises à disposition du public par les ERP et IOP

Les aires de stationnement mises à disposition du public par les ERP et IOP FICHE TECHNIQUE N 1 Le Stationnement Les aires de stationnement mises à disposition du public par les ERP et IOP Doivent comporter une ou plusieurs places de stationnement adaptées aux personnes en situation

Plus en détail

- Grille d'autodiagnostic Restaurant

- Grille d'autodiagnostic Restaurant - Grille d'autodiagnostic Restaurant L objectif de ce document est de permettre aux exploitants de se forger un aperçu du niveau d accessibilité de leur établissement face aux obligations de mise en conformité

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

Accidents de la vie courante. Comment aménager sa maison pour éviter les chutes?

Accidents de la vie courante. Comment aménager sa maison pour éviter les chutes? Accidents de la vie courante Comment aménager sa maison pour éviter les chutes? À chaque âge ses problèmes et les moyens de les prévenir. Chaque année, environ une personne de plus de 65 ans sur trois

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

L accessibilité. Qui sommes-nous?

L accessibilité. Qui sommes-nous? Accessibilité Qui sommes-nous? Fondée en 1966, GRADUS est aujourd hui reconnu comme le leader dans la fabrication d accessoires et de produits de finition pour les revêtements de sols et murs. Grâce à

Plus en détail

Le Contrôle du respect des Règles de Construction

Le Contrôle du respect des Règles de Construction Le Contrôle du respect des Règles de Construction Bonnes pratiques en matière d accessibilité aux personnes handicapées Observations issues des campagnes de contrôle de 00 à 0 en Franche-Comté PRÉFET DE

Plus en détail

Vie Autonome Péninsule Acadienne inc. Voir au-delà du handicap. L accessibilité Une responsabilité sociale

Vie Autonome Péninsule Acadienne inc. Voir au-delà du handicap. L accessibilité Une responsabilité sociale Vie Autonome Péninsule Acadienne inc. Voir au-delà du handicap L accessibilité Une responsabilité sociale Présentation aux familles du CMA 2009 Table des matières 1. Introduction...1 2. CRVA-PA...1 3.

Plus en détail

P.M.R. PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE EXIGENCES REGLEMENTAIRES

P.M.R. PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE EXIGENCES REGLEMENTAIRES COMPOSITIONS DE DOSSIER P.M.R. PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE EXIGENCES REGLEMENTAIRES I. Bases légales Les exigences réglementaires en termes d accessibilité des personnes à mobilité réduite sont reprises

Plus en détail

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients

Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi. Information destinée aux patients Information destinée aux patients Vivre avec une prothèse de hanche: mode d emploi Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Sommaire Introduction... 3 Préparation musculaire...

Plus en détail

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs

L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs L'accessibilité des bâtiments d'habitations collectifs neufs (Arrêté du 1 août 2006 modifié par l'arrêté du 30 novembre 2007) Direction Départementale de l'équipement des Hautes-Alpes - SAUL/HG - 05/11/09

Plus en détail

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP Dossier à l intention des professionnels souhaitant s améliorer dans l accueil des personnes handicapées. Réaliser les aménagements fondamentaux pour l accueil des personnes

Plus en détail

Ajustement. Titre l environnement normatif

Ajustement. Titre l environnement normatif Ajustement de Titre l environnement normatif Rencontres techniques de l AMF 5 février 2015 Antoine Cretin-Maitenaz DHUP Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Le décret du 5

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES CONDITIONS D'ACCESSIBILITE

DIAGNOSTIC DES CONDITIONS D'ACCESSIBILITE DIAGNOSTIC DES CONDITIONS D'ACCESSIBILITE Référence : Piscine de Vic en Bigorre 10 10.04.12 Le 13/04/2012 Date de visite : 13/04/2012 Technicien : Métais Loïc Piscine de Vic en Bigorre 1/23 SOMMAIRE NOTE

Plus en détail

Résultats des 3 focus groups réalisés en 2007 avec 38 personnes âgées de 65 ans et + vivant à domicile dans la région de Charleroi Educa - Santé

Résultats des 3 focus groups réalisés en 2007 avec 38 personnes âgées de 65 ans et + vivant à domicile dans la région de Charleroi Educa - Santé Résultats des 3 focus groups réalisés en 2007 avec 38 personnes âgées de 65 ans et + vivant à domicile dans la région de Charleroi Educa - Santé PARTIE 1 : GRILLES D ENTRETIEN POUR LE RECUEIL DE DONNEES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 8 décembre 2014 fixant les dispositions prises pour l application des articles

Plus en détail

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies

Sécurité des machines CE neuves è Grille de détection d anomalies Sécurité des machines CE neuves Grille de détection d anomalies ED 4450 Document uniquement téléchargeable sur www.inrs.fr Afin de ne pas exposer les opérateurs à des risques d accident ou de maladie professionnelle,

Plus en détail

Accès pour tous. Dans le cadre de son ouverture, susceptible de fortes affluences, la Fondation propose des dispositifs adaptés à chacun.

Accès pour tous. Dans le cadre de son ouverture, susceptible de fortes affluences, la Fondation propose des dispositifs adaptés à chacun. Accès pour tous La Fondation est accessible à tous. L entrée est gratuite et prioritaire pour les personnes en situation de handicap et un de leur accompagnateur. La priorité d accès à la billetterie et

Plus en détail

LES BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES ACCÈS AUX TRANSPORTS

LES BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES ACCÈS AUX TRANSPORTS Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes LES BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES ACCÈS AUX TRANSPORTS Octobre 2010 2 LES BESOINS DES PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

Le handicap. Sommaire. Mise en page par Pascal Pujades Année scolaire 2009-2010

Le handicap. Sommaire. Mise en page par Pascal Pujades Année scolaire 2009-2010 Mise en page par Pascal Pujades Année scolaire 2009-2010 Le handicap Sommaire Page 2 : Qu est ce que le handicap? Page 3 : Savez vous que... Page 4 : Il est temps d agir! Page 5 : A la maison Page 9 :

Plus en détail

GUIDE. des BONNES EN COULEUR. accessibilité. En partenariat :

GUIDE. des BONNES EN COULEUR. accessibilité. En partenariat : GUIDE des BONNES PRATIQUES de MISE EN COULEUR accessibilité En partenariat : L UPPF 1, partant du principe que ce qui est bien pour une minorité le devient pour la majorité restante, a pris l initiative

Plus en détail

ERP Cadre bâti existant

ERP Cadre bâti existant ERP Cadre bâti existant Arrêté du 8 décembre 2014 remplaçant l arrêté du 21 mars 2007. «Arrêté fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19-7 à R. 111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

Description. Consignes de sécurité

Description. Consignes de sécurité 2 3 Description a Couvercle b Réservoir à eau c Verseuse verre ou pot isotherme (selon modèle) d Niveau d eau e Volet pivotant f Porte-filtre g Bouton d ouverture du volet h Sélecteur d arôme Modèles programmables

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

Manuel d instruction Cafetière filtre. art.n 7174.101 19. 90

Manuel d instruction Cafetière filtre. art.n 7174.101 19. 90 Manuel d instruction Cafetière filtre art.n 7174.101 19. 90 Félicitations En achetant cet appareil vous venez d acquérir un appareil de qualité, fabriqué avec soin. Bien entre-tenu, cet appareil vous rendra

Plus en détail

Votre séjour à Paris en toute sécurité

Votre séjour à Paris en toute sécurité Votre séjour à Paris en toute sécurité Cité internationale universitaire de Paris 17, boulevard Jourdan 75014 Paris FONDATION NATIONALE RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE PAR DÉCRET DU 6 JUIN 1925 www.ciup.fr

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT MEMENTO SECURITE INCENDIE La commission de sécurité vous a prescrit la réalisation d un mémento sécurité Ce document est un modèle pour tout type d établissements en dehors des U et J Il

Plus en détail

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses CONSERVER LE PRÉSENT GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN. Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses? Au DES QUESTIONS? Prière de nous téléphoner SANS FRAIS! Aux É.-U. : 1 800 231-9786 Canada : 1 800 465-6070

Plus en détail

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS 3 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L accueil doit pouvoir être identifié et atteint dès le franchissement de la porte d accès du bâtiment. Pour les personnes déficientes

Plus en détail

ERP accessible? Synthèse de l arrêté du 1er Aout 2006

ERP accessible? Synthèse de l arrêté du 1er Aout 2006 ERP accessible? Synthèse de l arrêté du 1er Aout 2006 Avertissement Ce document est une synthèse de l arrêté du 1 er Aout 2006. Aucune modification n a été apportée à la tournure des phrases et à leur

Plus en détail

Le diagnostic électrique obligatoire

Le diagnostic électrique obligatoire Tout ce qu il faut savoir sur le nouveau dispositif Le diagnostic électrique obligatoire e quoi s agit-il? À quoi sert-il? Que faire en cas d anomalie? Explications Vous envisagez de vendre ou d acquérir

Plus en détail