M1 DFCGA et BF Cours de M. Didier KLODAWSKI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M1 DFCGA et BF Cours de M. Didier KLODAWSKI"

Transcription

1 M1 DFCGA et BF Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ FINANCIÈRE APPROFONDIE Applications 1 : amortissements, dépréciations et provisions I - Amortissements Cas n 1 : une entreprise fait l acquisition d un matériel HT le 2 mars N, il est mis en service le 15 mars N. Amortissement linéaire sur 5 ans. Valeur résiduelle : HT. Tableau d amortissement comptable et fiscal. Cas n 2 : une entreprise achète et met en service le 15 novembre N une scie automatique d une valeur totale de Durée d utilisation 8 ans. Valeur résiduelle 0. Le ruban d une valeur initiale de 1500 doit être remplacé au bout de 4 ans. Le nouveau ruban acheté est mis en service le. Cas n 3 : un matériel informatique de TTC a une durée d utilisation de 5 ans. Sa valeur résiduelle est nulle. Il est acquis et mis en service le 2 janvier N. L entreprise choisit l amortissement dégressif sur 5 ans. Écritures. Cas n 4 : un logiciel est acquis et mis en service le 25 mai N. Son coût d acquisition est de 600 HT. La durée d utilisation est de 3 ans. L entreprise opte pour l amortissement exceptionnel sur 12 mois. II - Dépréciations Cas n 1 : dépréciations des immobilisations non amortissables Un terrain est acquis 0,1 M le 30 mars N-1. Deux hypothèses sont envisagées : Valeur actuelle Hyp 1 Hyp 2 31/12/N /12/N /12/N Comptabiliser au 31/12/N-1, N et N+1. 1

2 Cas n 2 : dépréciations des stocks Une entreprise extrait les données suivantes : 31/12/N-1 31/12/N Valeur brute Valeur actuelle Valeur brute Valeur actuelle Stock de matières premières Stocks de produits finis Comptabiliser au 31/12/N. Cas n 3 : dépréciations des comptes clients Clients douteux 2 392, 00 Dépréciations 400,00 Créances Perte TTC Probable Échéance LEBRUN 2 392,00 30% octobre N-1 MARCHET 956,80 25% Mai N PICART 1 554,80 40% Juillet N REUST ,00 certaine Février N Le liquidateur judicaire de REUST envoie un chèque de 2 k en juin N+1 pour solde de tout compte. Cas n 4 : Dépréciations des titres Prix Valeur Valeur N Titre Quantité d'achat 31/12/N 31/12/N Titres A Titres B Obligations C Comptabiliser au 31/12/N et N+1. III - Provisions Cas n 1 : en novembre N, naissance d un litige avec un client à propos d une livraison défectueuse ; l entreprise estime à l indemnité qu elle devra verser. Le procès a lieu en juillet N+1 et l entreprise est condamnée à verser au client la somme de L avocat demande HT d honoraires. Cas n 2 : un garagiste garantit pendant 6 mois les révisions et réparations des véhicules vendus. Frais occasionnés probables concernant les véhicules vendus au deuxième semestre : HT. 2

3 Cas n 3 : une société veut calculer la provision pour garantie et vous remet les informations suivantes : Informations Montant Probabilité Produits retournés nécessitant une réparation % Produits retournés nécessitant un remplacement % Produits retournés nécessitant l'échange % Cas n 4 : un commerçant subit un contrôle fiscal au mois de septembre N. Il estime le montant de l amende à Le 7 avril N+1, l administration fiscale lui demande à titre de pénalités fiscales. Cas n 5 : une entreprise doit procéder à la réfection de la façade de son garage dans 4 ans pour un coût estimé à L entreprise décide d étaler ce coût sur 4 ans. Début N+4, le coût réel se monte à Applications 2 : acquisitions, financements et cessions d immobilisations I - Acquisitions Cas n 1 : une entreprise achète une fraiseuse. Prix d achat HT : Escompte : 2 %. Frais de démontage : 700. Frais de transport : 900. Frais de remontage : Frais de mise en service : 300. Cas n 2 : le 15/10/N, une entreprise décide de faire construire sur un terrain lui appartenant un garage pour ses camions. Les travaux de terrassement et le gros œuvre sont confiés à une première entreprise. Facture du 20/12/N : terrassement et fondations : HT. La facture est réglée par chèque le 02/03/N+1. La finition est confiée à une seconde entreprise. Facture du 20/05/N+1 : travaux de finition du garage : HT. Facture payée à 30 jours par chèque. Cas n 3 : le 15/09/N, une entreprise verse un acompte de à un concessionnaire sur la commande d un véhicule utilitaire. Le 03/01/N+1, le concessionnaire livre et facture le véhicule HT. Paiement du solde le 31/01/N+1. Cas n 4 : une entreprise de travaux publics construit un entrepôt pour stocker ses matières premières. Matières consommées : et M.O.D. : Date de mise en service : 02/10/N. Cette entreprise construit un hangar pour elle-même. Date de mise en service 05/02/N+1. Coût total : Le coût des travaux engagés au 31/12/N : Cas n 5 : une société désire acquérir une machine automatique d une valeur de HT. Cette entreprise ne dispose pas suffisamment de trésorerie et opte pour le financement par crédit-bail. Elle fait acheter le bien par une société de crédit-bail. Le contrat stipule que les loyers de HT sont à verser d avance le 20 mai de chaque année, pendant 5 ans. Versement d un dépôt de garantie : 5 % de la valeur du bien. À la fin du contrat, la société utilisatrice acquiert le bien au prix de HT. Cas n 6 : une entreprise décide de créer son propre progiciel de gestion intégré. Au cours du 4 ème trimestre N-1 : étude préalable : et analyse organique : Au cours du 1 er trimestre N : programmation : , tests et jeux d essais : 2 500, documentation : et formation des utilisateurs : Les frais de maintenance pour l année N sont évalués à

4 Annexe : Étapes du développement Coûts inclus dans le coût de production Phase conceptuelle 1/ étude préalable non 2/ Analyse fonctionnelle (conception générale) non 3/ Analyse organique (conception détaillée) OUI Phase de production 4/ Programmation (codification) OUI 5/ Tests et jeux d'essais OUI Phase de mise à disposition 6/ Documentation technique OUI et de suivi 7/ Formation de l'utilisateur non 8/ Suivi (maintenance) non II - Financement par subvention Cas n 1 : une société acquiert une machine le 1 er juin N pour un prix de HT (amortissement linéaire sur 10 ans). La société reçoit une subvention de Date de mise en service : 1 er juin. Cas n 2 : une machine est acquise le 3 octobre N pour un prix de HT (amortissement linéaire sur 5 ans). Elle est en mise service le 15 octobre. L entreprise reçoit la notification de subvention de 25 % le 15 septembre. La subvention est encaissée un mois après le paiement de la machine (date de paiement : 20 octobre). III - Cessions Cas n 1 : un terrain acquis en N-12 pour F est revendu le 2 janvier N Une machineoutil achetée le 20 octobre N au prix de HT est mise en service le 15 novembre N. Amortissement linéaire sur une durée de 5 ans. Cette machine est revendue HT le 1 er avril N+3. Cas n 2 : une entreprise fait les acquisitions et cessions suivantes : En N : Acquisition de 400 titres de participation Alpha : 41 le 12 mai. Acquisition de 300 titres Alpha : 39 le 18 décembre. Valeur d inventaire : 40 au 31 décembre. En N+1 : Acquisition de 200 titres Alpha : 43 le 9 mai. Valeur d inventaire : 40,70 au 31 décembre. En N+2 : Cession de 500 titres Alpha : 40 le 18 juin. Cession de 300 titres Alpha : 41 le 30 novembre. Valeur d inventaire : 44 au 31 décembre. 4

5 Applications 3 : ajustement de comptes en fin d exercice Cas n 1 : le 15 mars N, une entreprise reçoit une quittance de la compagnie d assurance couvrant la période du 1 er avril N au 30 mars N+1 : 700. Le 16 mars N+1, cette entreprise reçoit une nouvelle quittance d un montant de 710. Une entreprise a acheté durant l exercice N des fournitures administratives pour Au 31 décembre N, le stock de fournitures administratives s élève à 130. Cette entreprise ne tient pas de compte de stock de fournitures dans sa comptabilité. Cas n 2 : le locataire d une société a réglé le 1 er concernant la période de novembre à avril. novembre N, le loyer semestriel d un montant de Cas n 3 : des marchandises sont réceptionnées par une entreprise le 24 décembre N. D après le bon de commande montant HT 960 et port 78. Mais la facture est reçue le 5 janvier N+1. Consommations probables depuis la dernière facturation : 85 pour l électricité et pour les communications téléphoniques. Cas n 4 : une entreprise constate qu entre le 26 et 31 décembre, des produits finis aux prix de HT ont été expédiés aux clients. Les factures seront envoyées en janvier N+1. 5

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

Exercices en comptabilité générale

Exercices en comptabilité générale Exercices en comptabilité générale Exercice 1 : Cas Eval : immobilisation acquise par voie d échange Au mois de mars, le président d Eval a déjeuné avec le dirigeant de la société Moineau, entreprise voisine

Plus en détail

LES OPERATIONS D INVENTAIRE

LES OPERATIONS D INVENTAIRE LES OPERATIONS D INVENTAIRE Pour toutes les applications la date de fin d exercice est le 30 septembre 2009 1. Evaluation des stocks En fin d exercice, il convient d établir un état des stocks existant

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008. Exercices

Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008. Exercices Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 2 ème partie : les opérations courantes Exercices La TVA Exercice 1 : fait générateur et exigibilité 1) Le 10 avril N, l entreprise

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

Exercice 2.27. La société Jus Frais inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.27. La société Jus Frais inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.27 La société Jus Frais inc. La société Jus Frais inc. (JFI), constituée le 1 er novembre 1990 par Monsieur Léon Kerr, est spécialisée dans l embouteillage, la distribution

Plus en détail

SESSION 2009 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2009 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 910009 DCG SESSION 2009 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 1010009 DCG SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

Règles et Méthodes Comptables

Règles et Méthodes Comptables Page : 1 ANNEXE - Elément 1 Règles et Méthodes Comptables Les comptes annuels de l'exercice ont été élaborés et présentés conformément aux règles générales applicables en la matière et dans le respect

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.3 Conception J.A. inc Le 2 janvier 2001, Jérôme Anderson démarre sa propre entreprise Conception J.A. inc. Jérôme est un informaticien ayant accumulé plus de dix années d expérience

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Session de mai 2015.

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Session de mai 2015. Page 1/6 Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Année d études : L1 EG et L1 AES Épreuve de : comptabilité financière Session de mai 2015 Documents

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE SOMMAIRE... 5 Première partie : LES FONDEMENTS DU SYSTEME COMPTABLE Chapitre 1 : LE BILAN DE L'ENTREPRISE 9 I. L'ENTREPRISE... 9 II. LE PATRIMOINE... 10 1. Définition...

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

Comptabilité. 4- Les provisions

Comptabilité. 4- Les provisions 4- Les provisions 4-1 Définition : En vertu du principe de prudence : - Les produits ne sont pris en compte que s ils sont définitivement acquis à l entreprise ; - Les charges sont comptabilisées dès lors

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE 1. Indiquer la signification de ce sigle. ANC : Autorité des normes comptables

Plus en détail

Comptabilité. 4- Les provisions. Rappels

Comptabilité. 4- Les provisions. Rappels UP BY AssiM www.fb.com/assim.lamrabti 4- Les provisions Rappels En vertu du principe de prudence : - Les produits ne sont pris en compte que s ils sont définitivement acquis à l entreprise ; - Les charges

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Partie I : Etudes de cas Cas n 1 «AMAL» est une S.A. dont le siège social

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE09 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ - session 2014 Proposition de corrigé 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION

Plus en détail

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.23 J ai mon voyage inc. La société J'ai mon voyage inc., une agence de voyages, a été fondée le 1 er juillet 20-0 par Madame Dodo Michel. Le 20 juin 20-3, le comptable de l'entreprise

Plus en détail

THÈME. Imposition des produits. Exercice 1. Produits d exploitation

THÈME. Imposition des produits. Exercice 1. Produits d exploitation Imposition des produits THÈME 1 Exercice 1 Produits d exploitation L entreprise Pan est spécialisée dans la vente de panneaux solaires. Elle a vendu des panneaux courant novembre N à divers clients. Les

Plus en détail

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Introduction La mise en situation comprend 5 parties : I Les dépréciations d actif Dépréciation de l actif Dépréciations des terrains

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

DOSSIER I : OPERATION COURANTES

DOSSIER I : OPERATION COURANTES INSTITUT MATAMFEN Examen Blanc 3 e session Mai 2006 Classe : PREMIERE Série : G2 Année scolaire : 2005/2006 Epreuve : T.Q.G Coef : 4 Durée : 4 h 15min Vous êtes stagiaire dans un cabinet comptable à yaoundé.

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 7 ET 8 MARS 2011

CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 7 ET 8 MARS 2011 CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 7 ET 8 MARS 2011 Concours externe à dominante juridique et économique ÉPREUVE N 2 : options (durée 3 heures

Plus en détail

Questionnaire examen intra SSH5201. Sigle du cours. Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe :

Questionnaire examen intra SSH5201. Sigle du cours. Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Questionnaire examen intra SSH5201 Sigle du cours Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre SSH5201 Économique de l ingénieur

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Session de mai 2015. Sujet d entraînement

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Session de mai 2015. Sujet d entraînement Page 1/5 Université de Reims Champagne Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Année d études : L1 EG et L1 AES Épreuve de : comptabilité financière Session de mai 2015 Documents

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS RÈGLES COMPTABLES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS 1. Une fois ses investissements réalisés et le cadre de son activité créé, l entreprise débute son exploitation.

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ SESSION 2013 UE9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

SESSION 2011 UE 9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2011 UE 9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 1110009 DCG SESSION 2011 UE 9 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1 DCG 2011 UE9 Introduction à la comptabilité 1110009 DCG SESSION 2011 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES IMMOBILISATIONS = biens acquis par l'entreprise et qu'elle utilise de façon durable (pour une durée supérieure à un exercice comptable). EXTRAIT

Plus en détail

Chapitre 5. Les frais accessoires et la consignation

Chapitre 5. Les frais accessoires et la consignation Chapitre 5 d emballages Les frais accessoires La consignation d emballages Les frais accessoires sont des compléments de prix facturés au client qui font l objet d une vente ; ils sont soumis à TVA. L

Plus en détail

1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations

1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations 1 L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS 1. Entreprise Léger : distinction entre charges et immobilisations Opération 1 : Achat d un fonds de commerce Eléments incorporels 207 Matériel d exploitation 215 Agencements

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

La Société «A» Entreprise Générale de Travaux Publics ", est. une SARL au capital de 150.000 dinars divisé en 1.500 parts de 100

La Société «A» Entreprise Générale de Travaux Publics , est. une SARL au capital de 150.000 dinars divisé en 1.500 parts de 100 EXERCICE 1 : La Société «A» Entreprise Générale de Travaux Publics ", est une SARL au capital de 150.000 dinars divisé en 1.500 parts de 100 dinars. La gérance est assurée par deux associés qui détiennent

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté de Droit et de Science Politique et Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté de Droit et de Science Politique et Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Année d études : L1 EG Université de Reims Champagne Ardenne Faculté de Droit et de Science Politique et Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Session de mai 2013 Épreuve de : système

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

Partie III Le PCG (FR GAAP) Comptabilité Financière B. GRAND

Partie III Le PCG (FR GAAP) Comptabilité Financière B. GRAND Partie III Le PCG (FR GAAP) 1 Plan comptable et Système d enregistrement des transactions. 2 LE PLAN COMPTABLE 3 PCG Téléchargeable sur : www.lacompta.org/doc/plancomptable-francais.pdf PCG sur Iphone

Plus en détail

CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition

Plus en détail

www.tifawt.com www.tifawt.com ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI

www.tifawt.com www.tifawt.com ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI UNIVERSITÉ IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES - AGADIR ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI Filière Module Elément du module : : : Économie et gestion

Plus en détail

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité...

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité... 3 SOMMAIRE Introduction: Des origines de la comptabilité...17 Partie I Les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011 Relatif au modèle abrégé d annexe des comptes annuels Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

L amortissement fiscal. Biens amortissables. Coût en capital d un bien. L allocation du coût en capital (ACC) ou Déduction pour amortissement (DPA)

L amortissement fiscal. Biens amortissables. Coût en capital d un bien. L allocation du coût en capital (ACC) ou Déduction pour amortissement (DPA) L amortissement fiscal L allocation du coût en capital (ACC) ou Déduction pour amortissement (DPA) Biens amortissables Biens acquis par un contribuable et pour lequel il obtient une déduction au titre

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

COMPTABILITÉ APPROFONDIE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif

COMPTABILITÉ APPROFONDIE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif COMPTABILITÉ APPROFONDIE DECF Session 2007 - Corrigé indicatif DOSSIER 1 CONSTITUTION 1. Calcul des apports en numéraire des autres actionnaires Apports de Serge : 5 000 + 4 000 + 6 000 + 2 000 + 4 000

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro)

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Société Beausoleil (Bac Pro) APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Société Malgorn (Professeur)

Plus en détail

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45 3 SOMMAIRE Introduction : Des origines de la comptabilité...17 Partie I les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION Elles constatent les moins-values potentielles des immobilisations, des stocks, des créances ou des titres : pertes de valeurs réversibles,

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté de Droit et de Science Politique et Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion

Université de Reims Champagne Ardenne Faculté de Droit et de Science Politique et Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Année d études : L1 EG Université de Reims Champagne Ardenne Faculté de Droit et de Science Politique et Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Session de mai 2013 Épreuve de : système

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites).

L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE. Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). L ENTREE DES IMMOBILISATIONS DANS L ENTREPRISE Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Evaluer les immobilisations (acquises ou produites). Etre capable de distinguer : charges, immobilisations

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES

DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES DCG session 2013 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 NORMALISATION ET PRINCIPES COMPTABLES 1. Rappeler les objectifs de la normalisation comptable et citer le principal acteur

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

SESSION 2008 UE 9 - INTRODUCTION A LA COMPTABILITE. Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1

SESSION 2008 UE 9 - INTRODUCTION A LA COMPTABILITE. Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1 810009 DCG SESSION 2008 UE 9 - INTRODUCTION A LA COMPTABILITE Durée de l épreuve : 3 heures - Coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du Plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014

RENSEIGNEMENTS DOSSIER 2014 1 ASSOCIATION DE GESTION AGREEE SUD EST FRANCILIEN 3 avenue du Général de Gaulle CS 70328 Lisses 91021 EVRY Cedex Tél : 01 84 18 00 10 - Télécopie : 01 64 97 23 27 Site internet : http://www.agasef.com

Plus en détail

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Cours et exercices Note : Ce chapitre étudie la dépréciation des immobilisations corporelles

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS SOMMAIRE NOTES ET COMMENTAIRES Notes et commentaires ------------------------------------------------------------------ 1 à 2 LE BILAN

Plus en détail

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks. LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS Objectif(s) : être capable de : o Pré-requis : o o Modalités : o o o Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

Plus en détail

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions

Exercice 1 2.10. Le Bon Vieux Temps inc 2. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 1 2.10 Le Bon Vieux Temps inc 2 Fondée par M. Honoré Tremblay le 1 er octobre 20-2, la société Le Bon Vieux Temps inc. est une entreprise qui se spécialise dans la vente de meubles

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT 5/ SOLDE CUMULE 0 22 773 25 694 31 054. Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année

PLAN DE FINANCEMENT 5/ SOLDE CUMULE 0 22 773 25 694 31 054. Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année PLAN DE FINANCEMENT Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année Immobilisations incorporelles (HT) Frais d'établissement (enregistrement société, R et D ) 75 Frais d'actes

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF

IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF 2 ème comptabilité MAI 2009 IMPOT DES SOCIETES - EXERCICE RECAPITULATIF Données Exercice d imposition 2008 La SA SAITOUT (60% des actions détenues par l administrateur) dont le siège social est situé à

Plus en détail

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité 0202 Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité I PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE ص 0 من 00 PROGRAMME RECOMMANDATIONS & PRÉCISIONS 1. INTRODUCTION AUX TRAVAUX DE FIN D

Plus en détail

Chapitre 8 : Les provisions

Chapitre 8 : Les provisions Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 8 : Les provisions Cours Les provisions correspondent à des pertes ou des charges simplement prévisibles : la constitution

Plus en détail

COMPTABILITE FINANCIERE TD 4

COMPTABILITE FINANCIERE TD 4 COMPTABILITE FINANCIERE TD 4 LES INVESTISSEMENTS, AMORTISSEMENTS ET CESSIONS Enseignant : Mr LAURENT CONTENU DU TD 4 Rappels sur l amphi 4 Exercice corrigé en cours Rappels Les amortissements Les cessions

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

Comptes de charges (Classe 6)

Comptes de charges (Classe 6) Comptes de charges (Classe 6) Les charges d exploitation normale et courante sont enregistrées sous les comptes 60 «Achats», 61/62 «Autres charges externes», 63 «Impôts, taxes et versements assimilés»,

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail