IAM MONTPELLIER. Université de Montpellier University of Montpellier RAPPORT D ACTIVITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IAM MONTPELLIER. Université de Montpellier University of Montpellier RAPPORT D ACTIVITE"

Transcription

1 IAM MONTPELLIER Laboratoire de Droit Privé Université de Montpellier University of Montpellier RAPPORT D ACTIVITE 2014

2

3

4 RAPPORT D ACTIVITE 2014 Université de Montpellier RAPPORT D ACTIVITE 2014 Le Labex Entreprendre bénéficie d une aide de l Etat gérée par l Agence Nationale de la Recherche au titre du programme Investissements d Avenir portant la référence ANR-10-LABX

5

6 Sommaire RAPPORT D ACTIVITE 2014 LE MOT DU DIRECTEUR p. 7 PARTIE 1 - PRÉSENTATION DU LABEX ENTREPRENDRE p. 9 PARTIE 2 - LES PROGRAMMES DE RECHERCHE p. 23 Axe 1 Programme 1 : Entrepreneuriat et Innovation Technologiques p. 25 Axe 1 Programme 2 : Management et évaluation de l accompagnement p. 35 Axe 1 Programme 3 : Stratégies inter-organisationnelles et innovation p. 49 Axe 2 Programme 1 : Enjeux de la normalisation et de la contractualisation p. 59 Axe 2 Programme 2 : Observatoire du développement durable en PME p. 69 Axe 2 Programme 3 : Gouvernance, stratégies de marché et performance durable p. 83 PARTIE 3 - LES CHAIRES p. 95 Chaire Prévention et traitement des difficultés des entreprises p. 97 Chaire Jacques Coeur pour l accompagnement entrepreneurial p. 103 Chaire Entrepreneuriat et Innovation p. 115 Chaire Responsabilité sociale des entreprises et monde du travail p. 129 Chaire Santé des dirigeants de PME et des entrepreneurs p. 139 Chaire Management et entrepreneuriat responsables p. 147 PARTIE 4 - ANNEXE DES PUBLICATIONS p. 157 PARTIE 5 - TABLES DES MATIÈRES p. 201

7

8 1 1 RAPPORT D ACTIVITE 2014 LE MOT DU DIRECTEUR LE MOT DU DIRECTEUR 2014 : Le Labex Entreprendre au cœur de l écosystème 2014 : Le Labex Entreprendre au cœur de l écosystème entrepreneurial et d innovation entrepreneurial et d innovation C ette troisième année d activité du Labex ette troisième année d activité du Labex Entreprendre a été l occasion de renforcer Entreprendre a été l occasion de renforcer les liens avec l écosystème entrepreneurial les liens avec l écosystème entrepreneurial et d innovation. Le Labex apparaît à la fois comme et d innovation. Le Labex apparaît à la fois comme une équipe de référence pour les décideurs politiques une équipe de référence pour les décideurs politiques et économiques nationaux et régionaux, un thinktank force de propositions, et comme un acteur de et économiques nationaux et régionaux, un thinktank force de propositions, et comme un acteur de l accompagnement en favorisant les dynamiques l accompagnement en favorisant les dynamiques entrepreneuriales et d innovation. entrepreneuriales et d innovation. La production de connaissance dans le domaine de l entrepreneuriat et de l innovation au La production de connaissance dans le domaine de l entrepreneuriat et de l innovation au croisement du droit, de l économie et de la gestion est une préoccupation majeure. Elle s est croisement du droit, de l économie et de la gestion est une préoccupation majeure. Elle s est traduite par l intensification des actions de recherche, notamment sous la forme traduite par l intensification des actions de recherche, notamment sous la forme d observatoires nationaux ou internationaux. Des bases de données ont été constituées sur des d observatoires nationaux ou internationaux. Des bases de données ont été constituées sur des problématiques comme la santé des dirigeants de PME, l engagement des PME en termes de problématiques comme la santé des dirigeants de PME, l engagement des PME en termes de développement durable, la coopétition ou encore les trajectoires de croissance des jeunes développement durable, la coopétition ou encore les trajectoires de croissance des jeunes entreprises innovantes. entreprises innovantes. Cette connaissance originale donne lieu à des publications dans des revues majeures mais Cette connaissance originale donne lieu à des publications dans des revues majeures mais également à une diffusion auprès des entreprises et des pouvoirs publics. Quatre numéros de également à une diffusion auprès des entreprises et des pouvoirs publics. Quatre numéros de Labex Entreprendre Publications ont été publiés et diffusés en ligne. Des événements Labex Entreprendre Publications ont été publiés et diffusés en ligne. Des événements associant académiciens et praticiens ont été organisés. Le 10 avril 2014, une journée sur la associant académiciens et praticiens ont été organisés. Le 10 avril 2014, une journée sur la croissance des entreprises a permis d esquisser de nouvelles approches. Le 10 juillet 2014, la croissance des entreprises a permis d esquisser de nouvelles approches. Le 10 juillet 2014, la chaire sur la Santé des dirigeants a organisé une journée porte-ouverte permettant à une chaire sur la Santé des dirigeants a organisé une journée porte-ouverte permettant à une centaine de dirigeants d entreprises de découvrir et d échanger sur les résultats des différents centaine de dirigeants d entreprises de découvrir et d échanger sur les résultats des différents programmes de recherche engagés autour de cette thématique. programmes de recherche engagés autour de cette thématique. 7

9 RAPPORT 1 D ACTIVITE 2014 La valorisation et la formation constituent une priorité pour le Labex Entreprendre, en phase avec les exigences définies dans le cadre des Programmes d Investissement d Avenir, et en partenariat avec la SATT AxLR. Des dirigeants de PME ont été formés dans le cadre de programme Executive, en particulier sur la thématique de la croissance. L accompagnement de la création d entreprise n est plus seulement un objet de recherche mais devient une activité du Labex Entreprendre. Trois projets de spin-off académiques sont en phase d émergence et devraient donner naissance dans les prochains mois à de jeunes entreprises innovantes. Le Labex Entreprendre s impose ainsi de plus en plus comme un acteur majeur de la dynamique entrepreneuriale et d innovation au sein du territoire. Karim Messeghem Professeur des Universités Directeur du Labex Entreprendre 8

10 RAPPORT D ACTIVITE 2014 PARTIE 1 PRÉSENTATION DU LABEX ENTREPRENDRE Université de Montpellier University of Montpellier 9

11

12 3 RAPPORT D ACTIVITE 2014 LABEX ENTREPRENDRE 1. LES MISSIONS ET LES OBJECTIFS Le Labex Entreprendre s inscrit dans les investissements d Avenir. Evalué A par le jury international en 2011 (1 er appel à projet), ce projet collaboratif associe cinq équipes de recherche dans le domaine Doit Economie Gestion (Laboratoire de Droit Social, Laboratoire de Droit Privé, Montpellier Recherche en Management, UMR LAMETA et UMR MOISA). Il est centré sur une longue tradition de recherche à Montpellier sur l entrepreneuriat et l innovation, reconnue au plan national et international. La mission principale du Labex Entreprendre est de créer et diffuser de la connaissance sur l acte d entreprendre au croisement des sciences juridiques, économiques et de gestion. La dynamique entrepreneuriale est très forte en Région Languedoc-Roussillon. Une politique volontariste est conduite depuis les années 1980 pour accompagner les nouvelles entreprises et les projets innovants. Le taux d échec reste pourtant élevé, les perspectives de croissance de ces nouvelles entreprises sont relativement faibles et l innovation est encore à développer. Comment contribuer à améliorer la pérennité des entreprises? Comment aider les entreprises et en particulier les PME à s engager dans une stratégie de croissance? Comment favoriser l émergence d entreprises de taille intermédiaire? Comment favoriser l innovation dans les petites et grandes entreprises? Comment aider les entreprises à se saisir du développement durable comme vecteur de croissance? Le LABEX a pour objectif de devenir une équipe de recherche de référence au niveau international, en apportant des réponses originales à ces questions. Ces questions s inscrivent pleinement dans la stratégie nationale et régionale de recherche et d innovation (SNRI et SRRI). En privilégiant des regards croisés entre Droit, Economie et Gestion, il s agit d approfondir les connaissances sur la jeune entreprise, sur l innovation, sur l accompagnement des créateurs, des dirigeants et des managers engagés dans une stratégie de croissance. En lien avec les autres LABEX et la SATT AxLR, il vise également à jouer un rôle de support, en favorisant la valorisation des projets sous forme notamment de spin-off universitaires. 11

13 RAPPORT 4 D ACTIVITE 2014 Objectifs du Labex Entreprendre Devenir une équipe de recherche en entrepreneuriat de référence au niveau international Participer à la dynamique de l écosystème entrepreneurial et d innovation, en accompagnant : les entreprises dans leur stratégie de croissance durable les acteurs publics dans leur politique publique entrepreneuriale (Assises de l entrepreneuriat, 3S, ) La thématique Entreprendre est intiment liée à la question de l innovation, de la croissance et de la performance durable. Comment accompagner les entreprises en phase d émergence et de développement? Comment aider les entreprises à développer des projets innovants? Comment les aider à construire une stratégie de développement durable? Pour répondre à ces questions, deux grands axes de recherche sont privilégiés, l un orienté vers l émergence et l innovation et l autre vers l entrepreneuriat durable. Le premier axe porte sur l émergence de nouvelles activités et sur les dynamiques d innovation. L'entrepreneuriat peut être vu comme la création d'une organisation indépendante mais également comme une attitude, un état d'esprit, qui tend à remettre en cause les dynamiques concurrentielles. Cette attitude entrepreneuriale peut se retrouver autant dans les PME que dans les Grandes Entreprises. L'entrepreneuriat est alors associé à l'innovation. Les travaux conduits dans cet axe se centrent sur les conditions, le processus et les résultats. Figure 1 Présentation de l axe Emergence et innovation Conditions : - Juridiques - Economiques et concurrentielles - Cognitives Processus : - Protection de l idée - Management de l accompagnement - Management de l innovation Résultats : - Impact économique - Performance de l accompagnement - Performance de l innovation Le second axe porte sur l entrepreneuriat durable, entendu à la fois comme la création et le développement d activités favorisant un développement durable, et comme la mise en place d innovations dans l organisation et les stratégies des firmes, dans une logique 12

14 5 RAPPORT D ACTIVITE 2014 de performance globale (économique, sociale et environnementale). Comme pour le premier axe, les travaux sont articulés autour des conditions, du processus et des résultats. Figure 2 Présentation de l axe Entreprendre durablement Conditions : - Enjeux normatifs et contractualisation - Régulation / réglementation des marchés - Facteurs cognitifs Processus : - Formes (innovation sociale et environnementale, santé du dirigeant) - Management de l accompagnement - Finance et gouvernance Résultats : - Performance durable - Performance de l accompagnement Les travaux du Labex Entreprendre se déclinent sous forme de programmes de recherche, de formation et de valorisation. Ces actions ont à la fois une portée locale et internationale. Les six chaires du Labex contribuent à l impulsion et à la coordination de ces actions. Elles facilitent la mise en relation avec les acteurs régionaux, à travers l organisation de rencontres ou de formations. Les chaires concourent également à donner un rayonnement international aux actions menées au sein du Labex. Figure 3- Les actions du Labex Entreprendre Axe 1 : Émergence et innovation Axe 2 : Entreprendre durablement AXE 1 PROGRAMME 1 Entrepreneuriat et Innovation Technologiques AXE 2 PROGRAMME 1 Enjeux de la normalisation et de la contractualisation AXE 1 PROGRAMME 2 Management et évaluation de l'accompagnement Chaire Prévention et traitement des difficultés des entreprises Chaire responsabilité sociale de l entreprise et Monde du travail AXE 2 PROGRAMME 2 Observatoire du développement durable en PME Chaire Jacques Cœur Accompagnement Entrepreneurial Recherche Formation Valorisation Chaire Santé des dirigeants de PME et Entrepreneurs Chaire Entrepreneuriat et Innovation Chaire Management et Entrepreneuriat Responsables (MER) AXE 1 PROGRAMME 3 Stratégies inter-organisationnelles et innovation AXE 2 PROGRAMME 3 Gouvernance, stratégies de marché et performance durable Université de Montpellier 13

15 RAPPORT 66 D ACTIVITE GOUVERNANCE Le Le Labex Labex Entreprendre Entreprendre a adopté a adopté un mode un mode gouvernance de gouvernance qui s appuie qui s appuie sur trois instances sur trois : instances : - Le comité de pilotage stratégique comprend - - Le comité Le comité de pilotage de pilotage stratégique stratégique comprend comprend les représentants des établissements partenaires du les les représentants des des établissements partenaires partenaires du Labex (Universités de Montpellier, SupAgro, Labex du Labex (Universités (Universités de Montpellier, Montpellier, Sup- SupAgro, Montpellier Business School et le Centre Agro, Montpellier Business School et le Centre Montpellier Business School et le Centre International des Hautes Études Agronomiques International des Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes International des - Institut Hautes Études Agronomique Agronomiques Méditerranéennes - Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier). Méditerranéen Méditerranéennes de Montpellier). - Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier). Ce comité, présidé par le Président de l établissement coordinateur (UM), se réunit au moins une Ce fois comité, par présidé an pour par échanger le Président sur les de orientations l établissement stratégiques coordinateur du Labex (UM), et se prendre réunit au moins connaissance une fois par de l avancée an pour des échanger différents sur programmes les orientations de recherche. stratégiques Ses avis du contribuent Labex à et prendre influencer les décisions stratégiques prises par le comité de direction. En fonction de besoins connaissance de l avancée des différents programmes de recherche. Ses avis contribuent à relatifs à leurs compétences, sont consultés ou associés au comité de pilotage stratégique des influencer les décisions stratégiques prises par le comité de direction. En fonction de besoins représentants institutionnels et économiques (DIRECCTE, Région Languedoc-Roussillon, relatifs à leurs compétences, sont consultés ou associés au comité de pilotage stratégique des Montpellier Méditerranée Métropole, Délégation Régionale à la Recherche et à la représentants institutionnels et économiques (DIRECCTE, Région Languedoc-Roussillon, Technologie du Languedoc-Roussillon, APCE, BPI, Caisse des Dépôts et Consignations, Chambre Montpellier de Commerce Méditerranée et d Industrie Métropole, de Région Délégation du Languedoc-Roussillon, Régionale à la Recherche Synersud, et à la Transfert Technologie Languedoc-Roussillon, du Languedoc-Roussillon, Alter Incub, Fondation APCE, BPI, Entreprendre, Caisse ). des Dépôts et Consignations, - Chambre Le comité de Commerce scientifique et est d Industrie composé de de 15 académiques, Région du Languedoc-Roussillon, spécialistes internationaux Synersud, dans Transfert le champ Languedoc-Roussillon, de l entrepreneuriat. L animation Alter Incub, est Fondation assurée par Entreprendre, un coordinateur ). chargé de piloter - les Le évaluations. comité scientifique Le comité est scientifique composé se de réunit 15 académiques, une fois par spécialistes an. Il évalue internationaux les programmes de recherche et l activité des chaires tous les 18 mois. Les évaluations servent dans le champ de l entrepreneuriat. L animation est assurée par un coordinateur chargé de notamment à orienter le comité de direction dans l allocation des ressources. Chaque piloter les évaluations. Le comité scientifique se réunit une fois par an. Il évalue les programme est évalué par deux rapporteurs. Les avis du comité scientifique sont pris à la programmes de recherche et l activité des chaires tous les 18 mois. Les évaluations servent majorité. Depuis le lancement du projet, le comité a procédé à deux évaluations de l ensemble notamment à orienter le comité de direction dans l allocation des ressources. Chaque des actions (février 2013 et octobre 2014). - programme Le comité est de évalué direction par deux du Labex rapporteurs. définit la Les stratégie avis en du s appuyant comité scientifique sur les avis sont du pris à la comité majorité. de pilotage Depuis stratégique. le lancement Il du est projet, composé le comité des directeurs a procédé des à 5 deux équipes évaluations de Recherche de l ensemble (LDS, des actions LDP, MRM, (février UMR 2013 MOISA, et octobre UMR, 2014). LAMETA), des responsables des 6 Chaires du Labex, - du Le coordinateur comité de du direction comité scientifique du Labex et définit du directeur la stratégie du Labex. en Ce s appuyant comité se réunit sur les avis du au comité moins 3 de fois pilotage par an. Il stratégique. s assure de l avancée Il est composé des programmes des directeurs de recherche des 5 et équipes des chaires de et Recherche 14 (LDS, LDP, MRM, UMR MOISA, UMR, LAMETA), des responsables des 6 Chaires du Labex, du coordinateur du comité scientifique et du directeur du Labex. Ce comité se réunit au moins 3 fois par an. Il s assure de l avancée des programmes de recherche et des chaires et

16 1 RAPPORT D ACTIVITE 2014 procède à l allocation des ressources. La direction du Labex est assurée par un directeur élu par les membres du comité de direction pour une période de 3 ans renouvelable. Le directeur ainsi que le coordinateur du comité scientifique ont été réélus en octobre Figure 4 Le modèle de gouvernance du Labex Entreprendre Comité de pilotage stratégique Comité de pilotage stratégique Représentants des Représentants établissements des établissements Directeurs des équipes Directeurs des équipes et du Labex et du Labex Région, Agglo, CCIR, Région, Agglo, CCIR, BPI, OSEO, APCE, DIRECCTE, DRRT, APCE, DIRECCTE, DRRT, CDC, CDC, Transferts Transferts LR, Synersud, LR, Synersud, Alter Alter Incub, Incub, Fondation Fondation Entreprendre Entreprendre Orientations scientifiques Comité scientifique : Comité scientifique Experts Experts externes externes : 15 : 15 Coordinateur interne Coordinateur interne Définition des orientations stratégiques Définition des orientations stratégiques Orientations scientifiques Evaluation des projets Evaluation des projets Comité de direction Directeur du LABEX Directeur du LABEX Directeurs des équipes Directeurs des équipes Coordinateur CS Coordinateur Directeurs CS de chaires Directeurs de chaires Sélection des projets Sélection des projets Programmes Programmes de Recherche Allocation des ressources de Recherche : Porteurs de projet Porteurs de projet Allocation des ressources 3. LES REALISATIONS DU LABEX ENTREPRENDRE EN 2014 En 2014, l activité du Labex Entreprendre a contribué à renforcer les liens avec l écosystème entrepreneurial et d innovation. Le Labex s est imposé à la fois comme un centre d expertise, force de propositions, qui vient en appui des décideurs politiques et économiques nationaux et régionaux, et comme un acteur de l accompagnement en favorisant les dynamiques entrepreneuriales et d innovation Le développement des programmes de recherche Le Labex Entreprendre s appuie sur des unités et des équipes de recherche qui bénéficient d une excellente reconnaissance. Plusieurs projets collaboratifs ont été élaborés. Situés à la frontière entre Droit, Economie et Management, ils s articulent autour de deux axes : Axe 1- Emergence et Innovation Programme 1 : Entrepreneuriat et Innovation Technologiques 15

17 RAPPORT 2 D ACTIVITE 2014 Programme 2 : Management et évaluation de l accompagnement Programme 3 : Stratégies inter-organisationnelles et innovation Axe 2 : Entreprendre durablement Programme 1 : Enjeux de la normalisation et de la contractualisation Programme 2 : Observatoire du développement durable en PME Programme 3 : Gouvernance Stratégies de marché et performance durable La mise en œuvre de ces programmes a pu se faire notamment par le recrutement d ingénieurs de recherche et d étude et de doctorants. Ces derniers ont été recrutés, en coordination avec l école doctorale de Droit et celle d Economie et Gestion (EDEG). En 2014, le Labex Entreprendre a financé 14 contrats doctoraux dont 5 nouveaux contrats. Tableau 1 Contrats doctoraux financés par le Labex Entreprendre Programme ou chaire A1PG1 Entrepreneuriat et Innovation Technologiques Sujets et doctorants Directeurs Année Marie-Angela AUTIER : Garanties et création d entreprise Maria Claudia ANGEL : Création d entreprise innovante et excès de confiance du créateur d entreprise : étude du lien entre degré d innovation, degré de confiance et performance de la start-up. Pr. C. Albigès et Pr. MP. Dumont Lefranc Pr. V. Bessière 2 ème 2 ème A1PG2 - Management et évaluation de l'accompagnement A1PG3 - Stratégie Relationnelle d'innovation A2PG1 - Enjeux de la Normalisation Christina THEODORAKI : Ecosystème entrepreneurial et stratégies des incubateurs. Sophie CASANOVA : Opportunité d affaires et dynamique territoriale Leila KHEFIFI : Stratégies interorganisationnelles et innovation Maria CHYSTIAKOVA : L information sur la qualité environnementale Pr. K. Messeghem Pr. K. Messeghem et S. Sammut Pr. E. Montaigne Pr. P. Mahenc et Pr. J.C. Poudou 2 ème 3 ème 3 ème 3 ème 16

18 3 RAPPORT D ACTIVITE 2014 Nicolas HECKMANN : Investissement, innovation et relations verticales Pr. E. Baranes 1 ère et Contractualisation Christophe MARIANO : Le développement de la négociation collective dans les entreprises dépourvues de délégué syndical Pr. P.-H. Antonmattei 3 ème Ioana PINTEA : Les accords collectifs et l emploi Pr. P.-H. Antonmattei 1 ère A2PG3 - Stratégies de marché et gouvernance durable des entreprises Mélissa BENBELGACEM : Stratégies et performance marketing dans les structures alternatives (coopératives, scops, mutuelles ) Sandra CHALITTA : Impact des structures de propriété alternatives sur les modes de gouvernance Justine VALETTE : Capacité de résistance aux crises et aux difficultés financières selon les structures proposées Pr. P. Aurier Pr. P. Aurier et Pr. P. Sentis 1 ère 3 ème Pr. P. Sentis et P. Amadieu 1 ère Chaire - Prévention et traitement des entreprises en difficulté Axelle FERAY : La cession d entreprise dans les procédures collectives Pr. F. Pérochon 2 ème Chaire RSE et Monde du travail Louisa RENNARD : Responsabilité sociale des entreprises et les relations de travail : effets juridiques Pr. C. Neau- Leduc 1 ère La mise en œuvre de ces six programmes de recherche s est accompagnée par la création d observatoires, de réseaux de chercheurs et par des échanges universitaires internationaux : La création d observatoires - Observatoire du développement durable en PME - Observatoire Nationale du chercheur créateur (Convention avec le MESR) - Observatoire des alliances et des partenariats - Observatoire des performances financières et marketing des structures de gouvernances alternatives européennes La création de réseaux de chercheurs - Global coopetition network - Groupe thématique de l AEI sur l accompagnement entrepreneurial 17

19 RAPPORT 4 D ACTIVITE Réseau international sur la santé des dirigeants Les programmes de recherche ont donné lieu à des flux importants de publication dans des revues scientifiques, sous forme d ouvrages et de communications dans des conférences majeures. Tableau synthétique 2 - Les publications en 2014 Articles répertoriés Nombre de Ouvrages Chapitres CNRS FNEGE - Communications Autres publications AERES La mise en œuvre d actions de formation Les actions de formation sont réalisées en lien avec les six chaires du Labex Entreprendre. Ces chaires ont pour mission de : venir en appui aux programmes de recherche développer des actions de formation valoriser la recherche et renforcer les liens avec les milieux économiques Les six chaires du Labex Entreprendre Chaire Prévention et traitement des difficultés des entreprises Chaire Jacques Cœur pour l accompagnement entrepreneurial Chaire Entrepreneuriat et Innovation Chaire Responsabilité sociale de l entreprise et Monde du travail Chaire Santé des dirigeants de PME et Entrepreneurs Chaire Management et Entrepreneuriat Responsables (MER) Le Labex Entreprendre a adopté le principe de chaires partenariales. Ces chaires sont portées et financées par d autres entités et ne font pas partie du périmètre d activité du Labex au sens strict. Elles développent des relations de partenariat avec certaines actions du Labex. En 2013, la première chaire partenariale a été retenue. Portée par l IAE de Montpellier, cette chaire «Management & Technologies» a pour objectif de développer et soutenir le maillage entre enseignement et recherche dans le domaine du management des technologies et de l entrepreneuriat étudiant. 18

20 Economique & Sociale Université de Montpellier 5 RAPPORT D ACTIVITE 2014 L ensemble des chaires du Labex viennent en appui à différents Masters dans le domaine «Droit Economie Gestion». Des conventions ont été passées pour renforcer la professionnalisation de ces formations. Des formations de type «Executive» sont proposées : Séminaires de formation à destination des professionnels du monde judiciaire ; DU Stratégie de croissance des PME en lien avec Montpellier Agglomération ; Modules de formation sur la santé des dirigeants en lien avec le réseau APM. Le Labex Entreprendre est associé au Pôle Étudiant Pour l'innovation, le Transfert et l'entrepreneuriat en Languedoc-Roussillon (PEPITE-LR) pour mener des actions de sensibilisation à l entrepreneuriat. Une table ronde a par exemple été organisée en novembre 2014, en partenariat avec PEPITE-LR, sur les nouveaux enjeux de la création d entreprise L organisation d évènements Le Labex Entreprendre a organisé en 2014 de nombreux événements scientifiques en privilégiant les rencontres entre chercheurs et praticiens. La journée du 10 avril sur la croissance des entreprises a constitué un moment privilégié d échange entre chercheurs en management, droit et économie. Ont été associés à cette journée des dirigeants d entreprises, décideurs politiques et financeurs. Colloque La La croissance croissance des des entreprises entreprises Nouvel enjeu La pour croissance le management? Nouvel enjeu pour La le croissance des management des entreprises Nouvel enjeu pour le management entreprises?? Nouvel enjeu pour le management? Montpellier Montpellier Montpellier 10 Avril Avril Avril Montpellier jeudi 10 avril 2014 Université Montpellier 1 - EspaceContacts & informations Richter & informations : - Faculté : d AES Université Montpellier 1 - Espace Richter - Faculté d AES / Tel. /: 04 Tel. 34 : / /12 Contacts & informations : AES Faculté d Administration / Tel. : /12 Contacts & informations : - - Tel. : /12 UNIVERSITE MONTPELLIER I Université Université Montpellier Montpellier 1 - Espace 1 - Espace Richter Richter - Faculté - Faculté d AES d AES / Le Labex Entreprendre a organisé plusieurs événements scientifiques comme : Colloque sur «L essentiel sur la réforme du droit des entreprises en difficulté», (octobre 2014) Colloque sur les «Normes internationales du travail et RSE» (décembre 2014) ; Séminaire international «Innovation sociale et transformation sociale», en partenariat avec la MSH de Montpellier et le LEST d Aix en Provence (novembre 2014). Dans le cadre de conférences nationales ou internationales, les membres du Labex ont également organisé des tables rondes ou des tracks : 19

21 9,5 IAM MONTPELLIER Laboratoire de Droit Privé Privé de Droit RAPPORT 1 D ACTIVITE ères rencontres de l Observatoire international du développement durable en PME - International observatory on sustainable development in SMEs, Dublin, (juin 2014). Atelier «PME et développement durable», 9 ème Congrès du RIODD, Bordeaux, (octobre 2014). Special topic sur «Entrepreneurship and societal changes», EURAM, Valencia, (juin 2014) Le Labex Entreprendre a également parrainé plusieurs événements académiques et professionnels comme : Le 30 ème congrès de l AFM (Association Française de Marketing) (mai 2014). Start-up week-end Montpellier Le congrès de l ARIMHE (Association pour la Recherche Interdisciplinaire sur le Management des Entreprises) : Territoire(s), Entrepreneuriat et Management (novembre 2014) 3.4. Des actions de valorisation Le Labex est devenu un acteur central de l écosystème de l entrepreneuriat et de l innovation. Il participe aux réflexions engagées sur ces questions au niveau national et régional. Un premier Livre blanc a été publié sur les structures d accompagnement à la création d entreprises en France. Cette étude propose un panorama des structures d accompagnement en termes de management et de performance. Université de Montpellier University of Montpellier Labex Entreprendre Université Montpellier 1 - Faculté d Administration Économique et Sociale Espace Richter - Avenue Raymond Dugrand - CS Montpellier cedex 2 marketing incubateur conférence Croissance Durable projet Réseau business table ronde conseil internationnal business internationnal Innovation juridique conseil lacus finance PME prévision vocation Recherche finance business cible vocation Stratégie Incubateurcréation création innovation conseil PME table ronde Responsabilité Mars 2014 master finance financevalorisation Dirigeant Au niveau régional, le Labex Entreprendre a été associé à la réflexion sur la Politique de Cohésion (Commission Européenne) en Languedoc-Roussillon (Stratégies de Recherche et d Innovation pour une Spécialisation Intelligente, 3S) menée par le Conseil Régional. Il a été associé au groupe de travail sur l axe «Entrepreneuriat et Innovation» et a travaillé à un projet destiné à renforcer l émergence de projets innovants à fort potentiel en LIVRE BLANC SUR LES STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT À LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE Mars 2014 master cible Montpellier table ronde prévision cible juridique master vocation business juridique recherchedurable métier Formation Laboratoire Université de Montpellier University of Montpellier LIVRE BLANC SUR LES STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT À LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE Synthèse du Livre blanc des structures d accompagnement PANORAMA à la création DES d entreprises STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT EN TERMES DE MANAGEMENT ET DE PERFORMANCE PME barcamp internationnal prévision 20

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

numéro 242 juin-juillet 2014

numéro 242 juin-juillet 2014 numéro 242 juin-juillet 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Les voies d une refondation du capitalisme. Une responsabilité élargie et une rémunération spécifique de la fonction de contrôle actionnarial

Plus en détail

Management des compétences et des Ressources Humaines

Management des compétences et des Ressources Humaines Mastère Spécialisé Management des compétences et des Ressources Humaines www.audencia.com Chiffres-clés d Audencia Nantes 112 ans 2 476 étudiants 13 programmes 400 experts associés 13 228 diplômés 90 professeurs

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Le management du travail

Le management du travail Le management du travail Un modèle de compréhension et d action!! Eléments de cadrage! Actions engagées par le réseau! Et du côtés de la formation des managers (FI et FC)? qui concerne l ensemble de la

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Pilotage du Capital Humain et de la performance globale

Pilotage du Capital Humain et de la performance globale Pilotage du Capital Humain et de la performance globale Démarche de la Chaire Capital Humain De la Fondation Bordeaux Université Version novembre 2013 2013 / Fondation Bordeaux Université / Stéphane Trébucq

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

LIVRE BLANC SUR LES STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT À LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE

LIVRE BLANC SUR LES STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT À LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE Université Montpellier University of Montpellier LIVRE BLANC SUR LES STRUCTURES D ACCOMPAGNEMENT À LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE Synthèse du Livre blanc s structures à la création d entreprises PANORAMA

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable.

Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable. !!!!!!!!!!!! Kilimandjaro University : Université Africaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et de l économie durable Première session Une formation certifiante des cadres et dirigeants sur

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Pragmatiques et efficaces, nous procédons à une analyse fine de vos besoins et créons nos interventions sur mesure en étroite relation avec vous.

Pragmatiques et efficaces, nous procédons à une analyse fine de vos besoins et créons nos interventions sur mesure en étroite relation avec vous. CO EVOLIS accompagne les organisations, dirigeants, équipes et managers pour créer de nouveaux leviers de performance individuelle et collective, dans la perspective de résultats durables. Le coaching,

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Le cas AIF : une illustration des pratiques de GTEC

Le cas AIF : une illustration des pratiques de GTEC Le cas AIF : une illustration des pratiques de GTEC Isabelle BORIES-AZEAU Docteur en Sciences de Gestion Maître de Conférences associé UFR AES Université Montpellier 1 MRM - ERFI Université Montpellier

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable La chaire de Finance et Développement Durable Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable 1 Vers des mécanismes de gestion collective du Développement Durable par une approche

Plus en détail

Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public

Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public 14/ 12 / 2012 Travaux de recherche Joël Gayet Chercheur

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers 3 principes fondamentaux pour un management efficace : A chaque objectif opérationnel un objectif managérial La motivation des collaborateurs : préoccupation centrale La relation Manager / collaborateur

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

Marketing opérationnel

Marketing opérationnel Programme MASTER Les MAJEURES du Spring Semester 2011 Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte 210 heures de cours. Pôle

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales»

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Franck MOREL Chargé d affaires

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Présentation du Master 2 Management des Ressources Humaines Créé en 1991, le Master

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Notions et définitions utiles

Notions et définitions utiles Notions et définitions utiles 1 Notions et définitions utiles I. Notions d usage 1. La notion de compétitivité. La notion de «compétitivité» est la symbolique de l enjeu de développement des entreprises.

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

5 formations indispensables pour une relation managériale efficace!

5 formations indispensables pour une relation managériale efficace! 5 formations indispensables pour une relation managériale efficace! Edition 2010 Des formations -s & -s Nouveauté rentrée 2010 : Réduction de l offre : Le socle + 4 déclinaisons spécifiques www.management-progression.fr

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat

ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE. Ecole reconnue par l Etat Ecole Supérieure de Commerce et de Marketing ENTREPRISES, REJOIGNEZ L INTELLIGENCE PROFESSIONNELLE Ecole reconnue par l Etat Choisissez l ISTEC L ISTEC en chiffres 930 étudiants 50 ans d expérience 3 000

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

L alliance pour l innovation ouverte. L alliance pour l innovation ouverte. www.alliance-innovation-ouverte.fr

L alliance pour l innovation ouverte. L alliance pour l innovation ouverte. www.alliance-innovation-ouverte.fr L a l in L alliance pour l innovation ouverte L alliance pour l innovation ouverte www.alliance-innovation-ouverte.fr L innovation ouverte et ses enjeux L innovation ouverte est une manière globale de

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model Table des encadrés Préface Les auteurs L entrepreneuriat à EMLYON Business School Remerciements Introduction Enjeux de l entrepreneuriat Définition et dimensions de l entrepreneuriat Présentation de l

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

OBJECTIFS GENERAUX. Encourager les rencontres entre institutions locales et institutions culturelles nationales.

OBJECTIFS GENERAUX. Encourager les rencontres entre institutions locales et institutions culturelles nationales. PRÉAMBULE On assiste aujourd hui à une prise de conscience toujours plus étendue de l importance du patrimoine culturel, des sites d intérêt historique et naturel, ainsi que des événements culturels. Reconnaissant

Plus en détail

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier. utrement expertises formation innovants L Executive MBA entrepren AUX STANDARDS INTERNATIONAUX atouts actioncx LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.com ment NOS VALEURS, NOTRE

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants?

L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? L Education à la Santé : quelle intégration au sein de la formation initiale des enseignants? Colloque UNIRèS «Education à la santé et complexité : Recherche, formation, pratiques» Atelier 3 : Pistes pour

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up»

Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Cahier des Charges / formation «Stratégie de la start-up» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Catherine MERLET Responsable Incubateur Catherine.merlet@carinna.fr

Plus en détail