REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 NOVEMBRE ème REUNION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 NOVEMBRE 2012. 41 ème REUNION"

Transcription

1 1 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 NOVEMBRE ème REUNION L'an deux mil douze, le quinze Novembre, le Conseil Municipal de la Commune de Châtel-Guyon s'est réuni en session ordinaire au lieu habituel de ses séances, après convocation légale, sous la présidence de Monsieur Frédéric BONNICHON. Le Conseil Municipal, sur proposition de Monsieur le Maire, désigne Madame Mathilde MORGE-CHANUDET, secrétaire de séance, qui va procéder à l'appel : Etaient présents : M. Frédéric BONNICHON - Mme Danielle FAURE-IMBERT - M. Lionel CHAUVIN - Mme Marie CACERES - M. Louis LEVADOUX-GILLET - Mme Nathalie ABELARD - M. Jean-Louis FOURNET-FAYARD - M. Ramon GARCIA - Mme Françoise AUCLAIR - M. Serge BRIOT - M. Dominique RAVEL - M. Gilles DOLAT - M. Jacques CREGUT - Mme Brigitte GUILLOT - Mme Catherine MAUPIED - Mme Mathilde MORGE-CHANUDET - M. Franck POMMIER - Mme Claudine BELOT - M. Jacques MARCEL - M. Thierry VIDAL - Mme Anna MIGNOT - M. François CHEVILLE - M. Guy VEILLET. Pouvoirs : Mme Marilys LALLEMENT à Mme Marie CACERES Yves COGNET à M. Frédéric BONNICHON Mme Brigitte LICHERON à Mme Claudine BELOT Absents excusés : Mme Chantal CRETIN - Mme Arminda FARTARIA - M. Jean-Jérôme DANTON Formant la majorité des Membres en exercice. Monsieur LE MAIRE informe le Conseil Municipal que les petits pots de miel, qui ont été distribués aux Conseillers Municipaux, proviennent des 4 ruches que la Commune a achetées l'an dernier, dans le cadre de l'agenda 21. Ces 4 ruches ont d'ailleurs été baptisées par les écoles de Châtel-Guyon. Ces petits pots de miel, résultat de la récolte de miel des ruches de Châtel-Guyon, ont été distribués également aux 600 enfants scolarisés dans les écoles primaires de la Ville pour les sensibiliser à la diversité et à l'environnement. Madame Nathalie ABELARD tient à remercier Monsieur BARRET, qui est apiculteur, et qui s'occupe des ruches de la Commune. Le compte-rendu de la réunion du 25 Septembre 2012 est soumis à votre approbation. Nous intégrerons l'observation faite par Monsieur VIDAL sur un "copier-coller" de la conclusion du rapport 13 sur le rapport 12. Monsieur François CHEVILLE précise que sur le rapport N 10 concernant la remise gracieuse de pénalité IMMO CENTER, Madame Anne MIGNOT et lui-même s'étaient abstenus de voter alors qu'il a été noté que le Conseil Municipal avait voté à l'unanimité. Ce point va être rectifié. A l'unanimité, le Conseil Municipal approuve le compte-rendu de la réunion du 25 Septembre 2012.

2 2 Monsieur LE MAIRE rappelle l'ordre du jour de la présente réunion qui est le suivant : FINANCES 1 Débat d'orientation Budgétaire Demande de subvention dans le cadre du FIC 2013 JEUNESSE, SPORTS, ENSEIGNEMENT 3 Tarifs séjours de ski Demande de subvention exceptionnelle pour le Trail "Roc du Diable" 5 Représentant de la Commune au Conseil d Administration du Collège ANIMATION 6 Demande de subvention exceptionnelle pour le C.L.C. section "Aéromodélisme" URBANISME, TRAVAUX 7 Cession gratuite, au profit de la Commune, de la parcelle cadastrée ZA 1211, dans le cadre du plan d alignement SOCIAL 8 Convention INSERFAC PERSONNEL COMMUNAL 9 Tableau des effectifs INTERCOMMUNALITE 10 Avis sur le projet de Programme Local de l Habitat approuvé par la Communauté de Communes. BILAN D'ACTIVITÉ DE SERVICE PUBLIC 11 SIARR : Rapport annuel INFORMATIONS - Point sur le dossier théâtre - Point sur la reprise des concessions dans les cimetières - Point sur les biens sans maître - Présentation du bilan social 2011 Il propose l'adjonction de la question suivante, les informations correspondantes étant parvenues postérieurement à l'envoi de la convocation : - Demande de subventions dans le cadre de l organisation du Paris-Nice Monsieur Thierry VIDAL demande à Monsieur le Maire, compte-tenu des informations dont il dispose à ce jour, s'il peut apporter des précisions sur le futur projet immobilier en lieu et place de l'hôtel de la Paix et sur un éventuel projet de supermarché Route de Riom. Monsieur le Maire lui répond qu'il avait prévu de faire un point d'information sur ces questions en fin de conseil. RAPPORT N 1 : DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2013 Monsieur Frédéric BONNICHON est le rapporteur. La loi "Administration Territoriale de la République" (ATR) impose aux collectivités territoriales, depuis 1992, la tenue d'un débat d'orientation budgétaire (DOB) dans un délai de

3 deux mois maximum avant l'examen du budget primitif. Il s'agit de la première étape du cycle budgétaire annuel des collectivités territoriales et d'un moment important de la vie d une collectivité. A cette occasion, sont notamment définies ses orientations d investissement et sa stratégie financière. Le DOB n'a pas, en lui-même, de caractère décisionnel puisqu il n est pas sanctionné par un vote. Sa teneur fait néanmoins l objet d une délibération. Ce débat offre aux élus du Conseil Municipal l occasion de débattre sur les grandes orientations budgétaires annuelles qui se retrouveront dans le budget primitif. Il permet, également, d indiquer les investissements pluriannuels les plus conséquents que le budget de la Ville aura à supporter dans les années à venir. Le DOB est, également, une occasion d'informer les conseillers municipaux sur l'évolution financière de la collectivité. C'est pourquoi, il intègre, à la fois, une analyse rétrospective de la situation financière de la Commune et une analyse prospective tenant compte des projets communaux et des évolutions conjoncturelles et structurelles. Cette année, au vu d une gestion analytique précise, d une consolidation des budgets annexes réalisée en 2011 et effective en 2012 et d un suivi de la Loi de finances pour 2013, il est possible d envisager la présentation d un DOB, en Novembre, afin de procéder au vote du budget général en fin d année. Cela permettra ainsi un démarrage budgétaire au plus tôt dans l année et une programmation des réalisations sur 12 mois. 3 Monsieur LE MAIRE informe le Conseil Municipal d'un évènement d'actualité, qui aurait pu impacter fortement non seulement le débat d'orientation budgétaire mais surtout le budget de la Commune. En effet, la semaine dernière à l'assemblée, le Président de la Commission de la loi, a présenté de nuit un amendement transférant la taxe sur les Casinos, recettes de la Commune, aux Intercommunalités. Pour la Ville de Châtel-Guyon cela représente plus de uros, l'équivalent de la capacité d'autofinancement de la Commune. Dans la première version de l'amendement, il est indiqué que l'état devait assurer la compensation des pertes pour la Commune. Toutefois, dans la deuxième version, présentée cet après-midi à l'assemblée, cette compensation par l'état avait disparu. C'est un dossier sur lequel l'ensemble des stations thermales françaises s'est mobilisé mais également toutes les villes touristiques. En effet, il existe environ 200/240 Casinos en France. La bonne nouvelle est que la mobilisation des différents Députés, de toute appartenance politique, a été forte et l'amendement a été rejeté, cet après-midi, avec l'accord du Gouvernement. Monsieur LE MAIRE tient à remercier tous ceux qui se sont mobilisés et notamment la Député du Puy-de-Dôme, Madame Christine PIRES-BEAUNE, qui a été en contact avec la Commune régulièrement sur ce dossier. Il est à noter que si cet amendement avait été adopté, la Commune aurait du reporter le Débat d'orientation Budgétaire afin d'analyser les conséquences d'une baisse de uros des recettes de la Commune, soit 5% du budget. Cela aurait surement engendré pour la Commune une baisse de 5% sur les dépenses sur le prochain budget ou une hausse de 20 points sur les impôts. Monsieur Franck POMMIER propose à l'assemblée d'analyser la note reprenant les différentes analyses, jointe à la présente. Monsieur Franck POMMIER précise au Conseil Municipal que chaque année l'assemblée est amenée à débattre sur les orientations budgétaires. Il précise que c'est l'occasion de prendre à la fois du recul sur ce qu'il s'est passé mais aussi anticiper le devenir. Il tient à commencer par positionner le débat dans l'environnement économique. L'Europe est en récession et pour la seconde fois en 3 ans, les activités sont proches de 0, tous pays confondus. Tout cela signifie qu'il faut, plus que jamais, être attentif sur le plan des dépenses. Concernant les recettes, la Commune n'a pas forcément la main puisque la moitié d'entre elles sont des

4 recettes provenant de l'état. Il faut donc, pour la Commune, continuer d'assurer ses investissements et les services rendus à la population tout en maintenant un budget constant. Dans cette conjoncture, le projet de Loi de Finances de l Etat, pour 2013, s inscrit dans le cadre de la stratégie de redressement inscrite dans la loi de programmation des finances publiques (LPFP) Elle prévoit une nouvelle réduction du déficit de l État en 2013, de près de 18 milliards d euros par rapport à Les collectivités territoriales partageront l effort : - L ensemble des concours financiers de l État aux collectivités territoriales, hors fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA) et hors dotations issues de la réforme de la fiscalité directe locale, sera stabilisé en valeur en 2013, comme en par : Cet effort partagé de maîtrise des finances publiques se traduit plus particulièrement - Un gel de la DGF à périmètre constant - une reconduction en valeur des crédits d engagement consacrés aux dotations de fonctionnement, d investissement et de compensation des charges transférées. De plus, afin de garantir le principe de neutralité financière, pour les collectivités territoriales et leurs groupements, de la réforme de la fiscalité directe locale, les prélèvements sur recettes de compensation de la réforme (dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle), ont été stabilisés pour Enfin, la Loi de finances 2013 réaménage le fond national de péréquation des ressources intercommunales en : introduisant dans les modalités de la détermination des prélèvements une notion de revenu par habitant à hauteur de 20%, relevant le plafond desdits prélèvements de 10 à 11% des ressources fiscales prises en compte pour le potentiel financier agrégé modifiant les règles de répartition entre l EPCI et les Communes membres, par l introduction d une majorité qualifiée avec minorité de blocage Cette modification aura des conséquences normales et limitées pour notre Commune. Comme chaque année, le Parlement a adopté une revalorisation générale forfaitaire des valeurs locatives. Celle-ci est fixée à 1,8% en L'objectif du futur budget de la Commune est, comme l'a déjà précisé Monsieur Le Maire : - la maîtrise des dépenses de fonctionnement, - le désendettement de la Commune en poursuivant les efforts déjà entrepris, à savoir en empruntant moins chaque année que ce qui est remboursé en capital, - la mise en place d'un plan pluriannuel d'investissements, - tout cela en stabilisant les taux d'imposition communaux. Concernant le budget principal 2013, en fonctionnement, la différence entre les recettes et les dépenses de fonctionnement a plutôt tendance, depuis 2007, à augmenter pour atteindre 6,4 millions, sur Il sera proposé au Conseil Municipal d'atteindre, sur le budget 2013, un montant de 6,5 millions. Concernant les dépenses de personnel, représentant aujourd'hui 55% environ du budget de la Commune, après un pic en 2010 à plus de 60%, il est nécessaire de continuer à maintenir ce taux entre 53 et 55% pour éviter que la Commune ne se retrouve en difficulté. Concernant les frais financiers, conséquence du désendettement de la Commune, après une baisse dès 2009, où un contrôle sur les charges financières de la Commune permet de les maintenir sous la barre des uros.

5 5 Concernant l'évolution du niveau d'endettement, cela représentait, en 2007, 8 millions d' uros, la valeur d'un budget communal. Monsieur Franck POMMIER rappelle au Conseil Municipal que le budget de la Commune est d'environ 7,5 millions d' uros. Aujourd'hui, en 2012, la dette se stabilise à 6,5 millions. Il précise que la diminution de la dette n'est pas un frein pour les investissements courants. Monsieur Franck POMMIER conclut donc que tant sur les dépenses, sur les recettes, sur le désendettement, sur la capacité à investir ce million d' uros chaque année, tous les efforts fournis par les services, par les élus ont été relevés dans les différents audits réalisés. Il y a deux ans, le rapport de la Chambre Régionale des Comptes, pour lequel le Conseil Municipal a eu l'information lors d'une séance du Conseil Municipal au Printemps 2010, et avait mis en avant les efforts de la Commune. Aujourd'hui, cela est confirmé par le Trésorier Payeur Général. Le rapport de ce dernier a souligné que "les charges de personnel semblaient être maîtrisées, mais également que les efforts de désendettement sont nettement visibles puisque le niveau d'endettement, par habitant, est identique à la moyenne de la strate". Au vu de cela, il note qu'il est "possible, aujourd'hui, de dégager de l'épargne pouvant servir à d'autres projets de la Commune". Les conclusions du Trésorier sont, à ce sujet, que "la maîtrise des charges et des recettes de fonctionnement a permis à la Commune de retrouver une capacité d'autofinancement permettant de financer une partie des investissements sans recours excessif à l'emprunt". Monsieur Franck POMMIER rajoute que le budget 2013 sera construit en respectant l'un des objectifs évoqué précédemment, à savoir le maintien des taux d'imposition de la Commune, au même titre que pour les 4 années précédentes. Il poursuit sur les investissements et notamment avec le projet Théâtre, qui se concrétise et va se réaliser sur les 3 prochaines années, pour le budget, même si le chantier ne dure que 18 mois. Celui-ci va se décomposer, en terme de budget, avec 1,5 million d' uros de subvention, uros de récupération de FCTVA, et une provision de mécénat à hauteur de uros, pour le reste, la Commune financera une partie sur ses fonds propres à hauteur de uros environ complétés par un emprunt à hauteur de 1 million d' uros. Il est à noter que grâce aux marges de manœuvre de la Commune, le projet Théâtre ne remet pas en cause les investissements annuels que souhaite faire la Commune, chaque année. Ils seront même supérieurs largement au rythme d'1 million d' uros. En 2014, en incluant l'ensemble de ces investissements et notamment le projet Théâtre, le niveau d'endettement, par habitant, serait stable à uros, soit au niveau de la moyenne de la strate. Pour mémoire, il était de uros en Monsieur LE MAIRE rappelle donc à l'assemblée que le Débat d'orientation Budgétaire est un exercice qui se fait entre un et deux mois avant le budget, et qui permet d'analyser les informations et de fixer les orientations. A présent, il y a suffisamment d'information sur les recettes et les dépenses pour pouvoir dire que le budget sera établi évidemment en équilibre avec un endettement stabilisé et sans hausse d'impôt. Il souligne au Conseil Municipal que ce débat a lieu plus tôt que les autres années, l'objectif étant de pouvoir voter le budget en fin d'année, ce qui permettra de pouvoir démarrer les investissements dès le début de l'année. Monsieur LE MAIRE rappelle au Conseil Municipal que ce DOB n'est pas soumis à un vote. Monsieur François CHEVILLE informe Monsieur LE MAIRE qu'il lui semblait que lors des derniers Débats d'orientations Budgétaires, le Conseil Municipal parlait des projets éventuels d'investissements sur les projections de l'année suivante. Monsieur LE MAIRE lui répond que dans le cadre du Débat d'orientation Budgétaire, il est indiqué que la Commune va poursuivre ses investissements annuels, indépendamment du Théâtre. Il précise que son niveau va sûrement atteindre 1,5 million d' uros, avec des investissements dans les différents domaines de compétence de la Municipalité. Il n'est pas question aujourd'hui d'arrêter ces investissements et ce sera au Conseil Municipal, lors du vote du budget, de les arrêter dans le détail. Aujourd'hui, les élus et les services travaillent sur le

6 chiffrage des différentes possibilités en matière de voirie, de travaux, d'environnement, de jeunesse, de sports, d'informatique, etc Monsieur François CHEVILLE rappelle que, l'an passé, il avait été évoqué en Conseil Municipal le projet du Théâtre et deux ou trois investissements. Il est conscient que le DOB et le Budget laissent toujours une trace de la volonté d'accentuer, dans différents domaines, les investissements. Monsieur Franck POMMIER précise que l'année dernière comme cette année, lors du DOB, un point a été fait sur le Théâtre puisqu'il s'agit d'un projet qui impacterait les investissements à venir de la Commune. Aujourd'hui, le but est vraiment d'analyser les capacités d'investissement afin de regarder si la Ville prend une bonne direction par rapport à sa capacité d'épargne, à son niveau d'endettement, et de voir si ce qui sera proposé au budget est en adéquation avec les moyens de la Municipalité. Aujourd'hui, ce sont les moyens qui sont vérifiés plutôt que la destination des fonds, tant sur le fonctionnement que sur l'investissement. Il précise que l'analyse du détail d'investissement sera présentée dans les commissions. Monsieur Thierry VIDAL trouve que de voter le budget avant la fin d'année est très bien mais demande des précisions sur l'objectif à court terme à savoir si la Commune veut continuer à maintenir la non évolution du taux d'imposition sur plusieurs années et souhaite également avoir des précisions sur le taux d'épargne. Monsieur LE MAIRE lui répond que concernant la stabilité du taux d'imposition, il ne peut s'engager que jusqu'au prochain budget. Il précise que la tendance est de continuer à les contenir. En effet, il s'agit d'un principe presque politique de dire finalement qu'il y a deux façons de gérer les Collectivités, soit la Municipalité bâtit des projets et fait payer les habitants, soit le train de vie de la Municipalité est contrôlé dans les frais de fonctionnement ainsi que sur sa capacité d'investissement. La Municipalité souhaite maintenir cette dernière logique, tout en envisageant de ne pas augmenter les taux d'imposition le plus longtemps possible. Il rajoute également qu'il n'est pas certain qu'il sera toujours possible d'être dans cette logique. En effet, il y a toujours des éléments externes légaux ou de réforme qui pourraient venir perturber cette analyse. Il informe également le Conseil Municipal des éventuelles conséquences financières, pour les Communes, de la modification du temps scolaire. Cette réforme dont les contours ne sont pas précis, pour le moment, une heure de plus à la charge moitié Commune/moitié État, va sûrement avoir des conséquences en termes de masse salariale que ce soit sur les petites Communes que sur les grandes Communes, comme RIOM ou CLERMONT. Enfin, la question du désengagement de l'etat reste posée comme l'avenir et le niveau de la DGF. Madame Anne MIGNOT souhaite revenir sur l'aspect général du Débat d'orientation Budgétaire qui relève éminemment d'un aspect politique de la Ville de Châtel-Guyon. Elle rappelle que tout le monde connait le déficit national du budget et elle comprend pourquoi il est nécessaire d'être attentif à la maîtrise des dépenses. Elle trouve que c'est important que la Commune poursuive cette démarche avec mesure pour ne pas impacter fortement la vie des habitants. Elle souhaite qu'il y ait des seuils à garantir et être attentif à la façon dont la Commune pilote et les priorités qu'elle se donne. Elle trouve que le fait que le taux d'imposition n'augmente pas est un résultat très important et tenait à le souligner. Monsieur Thierry VIDAL demande si en synthèse d'investissement cela veut dire un million d' uros. Monsieur LE MAIRE lui répond que c'est en fait, 1,5 million d' uros sur le budget, courant 2013, hors Théâtre. Monsieur LE MAIRE remercie l'assemblée pour ce débat. Le Conseil Municipal, prend acte de la tenue du débat. 6

7 7 RAPPORT N 2 : DEMANDE DE SUBVENTION DANS LE CADRE DU FIC 2013 Monsieur Frédéric BONNICHON est le rapporteur. Lors de sa session des 25 et 26 juin dernier, le Conseil général a adopté le nouveau dispositif du fonds d intervention communal (FIC) qui s appliquera pour les 3 prochaines années, à savoir 2013, 2014 et Le FIC a pour objectif de simplifier les aides aux Communes tout en permettant un financement de leurs dépenses d équipements, selon une enveloppe définie sur 3 ans, cette enveloppe étant différente selon les strates de population. En ce qui concerne la Commune de Châtel-Guyon, elle peut bénéficier, dans le cadre d un plan d action triennal, de subventions à hauteur de 18% sur un montant d investissement de 1 Million d uros. Dans ce cadre, il est proposé, à l assemblée, de solliciter auprès du Conseil général, ce type de subventions pour le programme d investissement suivant, pour 2013 : Aménagement Parc Clémentel 1 ère phase Montant estimatif HT Subvention attendue , ,00 Informatique mairie , ,00 Les actions pour les années futures seront présentées, chaque année, à la validation du Conseil Municipal. Monsieur LE MAIRE rappelle au Conseil Municipal que le FIC signifie le Fonds d'intervention Communal versé par le Conseil général. Il informe l'assemblée qu'il s'agit du nouveau dispositif mis en place, il y a quelques années. Le paradoxe c'est qu'il faut que la Commune fasse ses demandes de subventions avant le 30 Novembre pour des investissements de l'année La Commune doit leur proposer deux projets, charge au Conseil général de les financer. Le premier projet, déjà évoqué et qui a fait l'objet d'une démarche de concertation de la population, c'est l'aménagement de l'ensemble Parc Clémentel et les abords des écoles, l'augmentation de la capacité du parc de jeux et l'embellissement de l'entrée de Ville, qui est un dossier au global de uros, qui seront étalés sur deux ou trois ans. Et enfin, il y a l'évolution du parc informatique de la Mairie dont beaucoup d'appareils arrivent en fin d'exploitation. Le taux de subvention si les dossiers sont retenus sera de 18%. A ce stade, sans avoir définitivement voté les investissements, la Commune fait la demande de subvention auprès du Conseil général pour respecter la procédure. Madame Anne MIGNOT demande si la Municipalité a les résultats de l'enquête concernant le Parc Clémentel. Monsieur LE MAIRE lui dit que les services sont en train de synthétiser les résultats et qu'ils seront communiqués au Conseil Municipal ultérieurement. Le Conseil Municipal, à l unanimité, SOLLICITE auprès du Conseil général, ce type de subventions pour le programme d investissement suivant, pour 2013 :

8 Montant estimatif HT Subvention attendue Aménagement Parc Clémentel , ,00 Informatique mairie , ,00 AUTORISE Monsieur le Maire à signer tous les actes qui en découlent, DIT que le Maire est autorisé à prendre toute mesure d exécution de la présente délibération. RAPPORT N 3 : TARIFS SEJOURS DE SKI 2013 Monsieur Lionel CHAUVIN est le rapporteur. Il est proposé, à l assemblée, d organiser un séjour ski, en Février 2013, à la TOUSSUIRE (73) pour 60 enfants. Le séjour se déroulerait du 23 Février au 2 Mars Il comprend 24 places s adressant aux jeunes de 9 à 12 ans (année de naissance ) et 36 places s adressant aux jeunes de 13 à 17 ans (année de naissance ) Il est proposé, au Conseil Municipal, d approuver l application des tarifs suivants au quotient familial : PROPOSITION TARIFS FAMILLE SEJOUR SKI 2013 Q1 Q2 Q3 Q4 EXT SEJOUR LA TOUSSUIRE Monsieur Lionel CHAUVIN rappelle à l'assemblée que l'an dernier il y avait eu deux séjours ski, un à SUPER BESSE pour les plus jeunes, un dans Les ALPES, pour les grands. Cette année, malheureusement, il n'est pas possible de proposer le séjour à SUPER BESSE car le site d'accueil n'aura pas terminé ses travaux de mise aux normes, c'est pourquoi ils ont proposé de s'orienter vers Les ALPES, au centre d'hébergement de LA TOUSSUIRE "LES SYBELLES". Il poursuit en informant que le séjour se déroulera du 23 Février au 2 Mars 2013 avec 24 places pour les plus petits (9-12 ans), et 36 places pour les grands (13-17 ans), les tarifs sont proposés au Conseil Municipal selon les quotients familiaux 1, 2, 3 et 4 mais également un tarif extérieur, qui correspond au prix coûtant. Monsieur Thierry VIDAL demande combien d'enfants ont participé aux séjours l'an dernier. Monsieur Lionel CHAUVIN lui répond que 68 enfants ont pu bénéficier des séjours. Il précise que pour la Commune cela correspondait à la capacité des moyens de transport. Monsieur LE MAIRE précise que les séjours, proposés en 2013, ont 8 places en moins par rapport à l'an dernier. Habituellement, il y a entre 50 et 60 enfants inscrits. Toutefois, l'an dernier, en faisant deux séjours, la Commune a bénéficié d'une demande plus importante par rapport à la tendance pluriannuelle des années précédentes.

9 Monsieur Thierry VIDAL rappelle que son intervention l'an dernier en Conseil Municipal était pour signaler que les deux séjours ne bénéficiaient pas des mêmes offres. Madame Anne MIGNOT souhaite savoir si les tarifs des séjours, si ce sont les mêmes que l'an passé. Monsieur LE MAIRE l'informe que pour les deux tranches les plus hautes, la Commune a répercuté la hausse de la prestation et a maintenu les tarifs sur les deux autres quotients. Il précise qu'il y a de moins en moins de centres et qu'ils sont de plus en plus demandés. La Municipalité sera sans doute contrainte, dans l'avenir, à réserver des centres pour deux ou trois années afin d'assurer la prestation. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à la majorité, 1 abstention (M. Franck POMMIER), APPROUVE l organisation du séjour, FIXE les tarifs suivants au quotient familial : 9 PROPOSITION TARIFS FAMILLE SEJOUR SKI 2013 Q1 Q2 Q3 Q4 EXT SEJOUR LA TOUSSUIRE DIT que Le Maire est autorisé à prendre toute mesure d exécution de la présente délibération. RAPPORT N 4 - DEMANDE DE SUBVENTION EXCEPTIONNELLE POUR LE TRAIL "ROC DU DIABLE" Monsieur Lionel CHAUVIN est le rapporteur. L association ARVERNE OUTDOOR, qui a organisé le Trail "Roc du Diable", les samedi 10 et dimanche 11 Novembre 2012, avec une nocturne samedi et un cross le dimanche qui regroupera plus de 600 participants, sollicite la Commune de Châtel-Guyon afin d obtenir une subvention exceptionnelle liée à cette manifestation. Il est à noter que la Commune a pu obtenir de la part du Conseil Général une subvention de 500 uros pour ladite manifestation. Au vu de l importance de cette manifestation sur la Commune, en termes d animation sportive et ses conséquences économiques, il est proposé au Conseil Municipal d octroyer, à l association ARVERNE OUTDOOR, pour cette troisième édition à l envergure renforcée, une subvention exceptionnelle de 650 uros, le personnel municipal n intervenant pas sur la manifestation. Monsieur Lionel CHAUVIN informe le Conseil Municipal qu'il y a eu plus de 800 participants. Il précise que cette association souhaite, l'an prochain, étendre la manifestation sur Charbonnières afin de se conforter sur le territoire de Volvic Sources et Volcans. Monsieur Thierry VIDAL souhaite connaître le budget global de l'association. Monsieur Lionel CHAUVIN lui répond qu'il est de uros, pour cet évènement.

10 Monsieur Dominique RAVEL demande pourquoi des demandes de subvention arrivent si tard par rapport à l'organisation de l'évènement. Il estime que l'association aurait pu en faire la demande bien plus tôt. Monsieur LE MAIRE lui répond que l'association était à peu près dans les délais puisqu'il avait été question de le présenter au précédent Conseil Municipal en information complémentaire. Toutefois, l'association n'a pu nous fournir le dossier complet et nous avons préféré reporter ce point. Monsieur Dominique RAVEL rajoute que l'association sait bien qu'elle va reconduire une telle manifestation alors elle aurait dû en faire la demande avant. Monsieur LE MAIRE lui dit qu'un travail avait été fait avec l'association. Lionel CHAUVIN et lui-même les ont rencontré avant l'été, puisque la Municipalité souhaitait que soit organisée une épreuve enfant, ce qui aurait beaucoup impacté leur budget. Finalement, cela a été trop compliqué pour l'association, en effet, elle avait besoin de nombreux bénévoles pour les courses adultes, tant celle de nuit que celle de jour, donc ce projet a été reporté. L'association a donc rebâti un projet de budget afin de nous le présenter. Il complète en disant que c'est une très belle opération avec un peu plus de 200 coureurs la nuit, et environ 500 coureurs le jour. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l unanimité, ACCORDE à l association ARVERNE OUTDOOR, pour cette troisième édition Trail «Roc du Diable» des Samedi 10 et Dimanche 11 Novembre, à l envergure renforcée, une subvention exceptionnelle de 650 uros. DIT que les crédits seront inscrits par une décision modificative en prélevant 650 uros du compte 022 «dépenses imprévues de fonctionnement» et en les inscrivant au compte 6574 «subventions aux organismes de droits privés». DIT QUE Le Maire est autorisé à prendre toute mesure d exécution de la présente délibération. 10 RAPPORT N 5 : REPRESENTANT DE LA COMMUNE AU CONSEIL D ADMINISTRATION DU COLLEGE Monsieur Frédéric BONNICHON est le rapporteur. Par courrier en date du 08 octobre 2012, le principal du collège a informé la municipalité qu en application de l Article L421-2 du code de l éducation, il appartient au Conseil Municipal de désigner deux représentants de la Commune au sein du conseil d Administration du Collège, ainsi que deux suppléants. Il convient donc de compléter la désignation de Monsieur Lionel CHAUVIN, par un titulaire additionnel et deux suppléants. Monsieur LE MAIRE propose sa candidature en tant que délégué titulaire et les candidatures de Monsieur Guy VEILLET et Madame Catherine MAUPIED en tant que délégués suppléants. Monsieur François CHEVILLE signale qu'il aurait aimé un vote plus ouvert. Monsieur LE MAIRE lui répond que la preuve en est que le vote est ouvert, puisqu'il a proposé la candidature de Monsieur Guy VEILLET.

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

CONVENTIONS DE GROUPEMENTS DE COMMANDES

CONVENTIONS DE GROUPEMENTS DE COMMANDES DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES Délibération n 2010.01 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l'article L. 2312-1 faisant obligation aux communes de 3.500 habitants et plus de

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

COMPTE- RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE- RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL REPUBLIQUE FRANCAISE HAUTE-SAVOIE COMPTE- RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL 2015 / De la commune de CREMPIGNY BONNEGUETE Nombre de membres : En exercice : 11 Présents : 11 Votants : 11 Procuration : 0 L an deux

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 MARS 2010

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 MARS 2010 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 9 MARS 2010 L'an deux mil dix, le NEUF MARS à 20 heures 30, Le conseil municipal de la Commune de Dolmayrac, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire à la Mairie,

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 L'an deux mille quatorze et le dix-huit mars à 20h30, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Séance de Conseil Municipal du 26 février 2015 DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Le contexte De beaux équipements (médiathèque, CLSH, espace culturel Armorica, espace loisirs sportifs) MAIS

Plus en détail

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS N d'ordre Objet 1 Travaux appartement au 1 er étage de la Mairie Remplacement chauffe eau salle de bain 2 Conseil Général des Yvelines Programme triennal

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 19 MAI 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 19 MAI 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 19 MAI 2015 Le 19 mai deux mille quinze, à 20 H 30, le Conseil Municipal de la commune de VILLECONIN, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses séances

Plus en détail

SÉANCE DU 10 AOÛT 2011

SÉANCE DU 10 AOÛT 2011 DGS/CR- 8 Les Mathes, le 11 août 2011 SÉANCE DU 10 AOÛT 2011 COMPTE-RENDU DES DÉBATS Pour tout renseignement complémentaire sur le contenu des délibérations, prière de bien vouloir s adresser en mairie

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015 L an deux mille quinze et le vingt-quatre novembre à 20 h 30, le Conseil Municipal de Beaumont (Haute- Savoie), régulièrement convoqué,

Plus en détail

AVIS. COMMUNE D ARGENTEUIL (95) Compte administratif 2013. Budget Ville Budget annexe GPU bâtiment Alembert Budget annexe GPU bâtiment K43

AVIS. COMMUNE D ARGENTEUIL (95) Compte administratif 2013. Budget Ville Budget annexe GPU bâtiment Alembert Budget annexe GPU bâtiment K43 (095003.018) 6 ème section N /G/106/A-20 Séance du 15 juillet 2014 RECOMMANDE AVEC A.R AVIS COMMUNE D ARGENTEUIL (95) Compte administratif 2013 Budget Ville Budget annexe GPU bâtiment Alembert Budget annexe

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL Préavis no 10-2011 Fixation de plafonds en matière d endettement et de risques pour cautionnements pour la législature 2011-2016 Monsieur le Président, Mesdames,

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL Direction de l aménagement et du développement 1ère commission RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 13 novembre 2014 OBJET : SITE CGR (STAINS/PIERREFITTE) APPROBATION DU COMPTE- RENDU ANNUEL D'ACTIVITÉ

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 14 avril 2015 REPUBLIQUE FRANCAISE --------------------- DEPARTEMENT DU TARN 2015-007 COMMUNE DE RIVIERES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 14 avril 2015 L'an deux mille quinze, le quatorze avril à 18h30,

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

*************** Recettes d investissement

*************** Recettes d investissement Mairie de Cauffry 123 Route de Mouy 60290 CAUFFRY DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL du 26 Novembre 2012 N 2012 4 L an deux mil douze, le vingt-six novembre, à dix-huit heures trente, les membres du Conseil

Plus en détail

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 L'an deux mil quinze, le 14 avril, à 18 h 30, le Conseil municipal de la Commune de Ste Céronne-lès- Mortagne s'est réuni en séance publique à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Extrait du registre des délibérations Séance du 17 Mars 2014

Extrait du registre des délibérations Séance du 17 Mars 2014 République Française Département Ille et Vilaine Commune de Commune de Saint Jean Sur Vilaine Extrait du registre des délibérations Séance du 17 Mars 2014 L an 2014 et le 17 Mars à 20 heures, le Conseil

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION

PROJET DE DELIBERATION PROJET DE DELIBERATION OBJET : GESTION MUNICIPALE - DELEGATION AU MAIRE Secrétariat général RAPPORTEUR : Madame Patricia BORDAS, Premier adjoint Le conseil municipal a la possibilité de déléguer directement

Plus en détail

COMMUNE DE CHEFFES PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 4 Juillet 2012

COMMUNE DE CHEFFES PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 4 Juillet 2012 COMMUNE DE PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 4 Juillet 2012 Sont présents : Est absent et excusé : Pouvoir : ANCELLE Christian, BLONDET Jacques, LE BERRE Jean, LE SOLLIEC Stéphane, CHOISY

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DECEMBRE 2014 L an deux mille quatorze, le jeudi 18 décembre à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de Messigny-et-Vantoux, s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sous la

Plus en détail

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Département : Indre-et-Loire Arrondissement : CHINON Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Lignières de Touraine CONSEIL MUNICIPAL DU 19 AVRIL 2013 Par suite d'une convocation en date du 15

Plus en détail

N 2005-94 15/ AMENAGEMENT DE LA ZAC ESPACE RIVE GAUCHE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT DE LA S.E.M. CHA

N 2005-94 15/ AMENAGEMENT DE LA ZAC ESPACE RIVE GAUCHE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT DE LA S.E.M. CHA GARANTIE D'EMPRUNT CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 25 AVRIL 2005 N 2005-94 15/ AMENAGEMENT DE LA ZAC ESPACE RIVE GAUCHE DEMANDE DE GARANTIE D'EMPRUNT DE LA S.E.M.

Plus en détail

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2)

Le marché de l entreprise PREVOSTO passera donc de 91 093,95 HT soit 108 948.36 TTC à 98 672,13 HT soit 118 011.87 TTC (avenant n 2) 2013-01-9/1 (1) AVENANT N 2 LOT 1 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE PREVOSTO DEMOLITION MUR ELARGISSEMENT BAIE-PORTE LOCAL ARCHIVES MASSIF PORTE-DRAPEAU Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 18 FÉVRIER 2013

COMPTE RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 18 FÉVRIER 2013 COMPTE RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 18 FÉVRIER 2013 Délibérations adoptées lors du Conseil de Communauté 18 février 2013 13/02/3 13/02/1 13/02/2 13/02/5 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Après délibération, le conseil municipal, à l unanimité, adopte les taux ci-dessus pour l année 2012.

Après délibération, le conseil municipal, à l unanimité, adopte les taux ci-dessus pour l année 2012. Département du MORBIHAN Arrondissement de VANNES Commune de LOCQUELTAS Nombre de Conseillers en exercice 18 Nombre de Conseillers présents Procurations : Date convocation : 8/03/2012 12 3 DELIBERATION

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL République Française Département de l'isère Commune de Saint-Jean-Le-Vieux COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL L'an deux mil treize, le 15 mai, le Conseil Municipal de la commune de Saint-Jean-le-Vieux dûment

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Séance du 4 avril 2013 Sous la présidence de Madame KOCHERT Stéphanie, Maire

Séance du 4 avril 2013 Sous la présidence de Madame KOCHERT Stéphanie, Maire Département du Bas-Rhin Arrondissement de Wissembourg Commune de CLIMBACH PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers : 15 Convocation envoyée le : 25 mars 2013 Conseillers

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Ce compte rendu sommaire vous permet de connaître l'ensemble des décisions prises par le Conseil Municipal d Assieu. Approbation du procès-verbal de

Plus en détail

COMMUNE DE SAVIGNY. Association scolaire intercommunale du Jorat (ASIJ) : 1) Plafond d'endettement (législature 2013-2016) 2) Modification des statuts

COMMUNE DE SAVIGNY. Association scolaire intercommunale du Jorat (ASIJ) : 1) Plafond d'endettement (législature 2013-2016) 2) Modification des statuts COMMUNE DE SAVIGNY Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 03/2013 Réf. : IPC 1968 I:\5-instruction_publique_et_cultes\classement\1968\Préavis_03-2013.docx Savigny, le 14 mars 2013 Rte

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

A Clermont-Ferrand, le 3 juillet 2002. La Présidente. Monsieur le Maire. Hôtel de ville 43800 VOREY-SUR-ARZON. Monsieur le Maire,

A Clermont-Ferrand, le 3 juillet 2002. La Présidente. Monsieur le Maire. Hôtel de ville 43800 VOREY-SUR-ARZON. Monsieur le Maire, A Clermont-Ferrand, le 3 juillet 2002 La Présidente à Monsieur le Maire Hôtel de ville 43800 VOREY-SUR-ARZON Monsieur le Maire, Le rapport d'observations arrêté par la Chambre régionale des comptes sur

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Du Mardi 7 avril 2015 à 20 Heures

CONSEIL MUNICIPAL Du Mardi 7 avril 2015 à 20 Heures CONSEIL MUNICIPAL Du Mardi 7 avril 2015 à 20 Heures L'an deux mil quinze et le 7 avril le conseil municipal de cette commune régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2011

COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2011 COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 JUILLET 2011 Le Conseil Municipal s est réuni sous la présidence de Monsieur le Maire J.F. RAVOT. Présent(e)s : Mmes, M. KOHL, C. MARTIN, M. MOUCHEREL Mrs F. BORGALLI,

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du12 mars 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du12 mars 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du12 mars 2015 L an deux mil quinze, le douze mars 2015 à 20h00, le Conseil Municipal de BESSINES, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la Mairie,

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012. Sommaire

RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012. Sommaire RAPPORT FINAL DE LA COMMISSION D EVALUATION DES CHARGES POUR L ANNEE 2012 Sommaire Rappel des transferts de charges effectués en 2012 (p.2) Rappel du rôle de la commission d évaluation des charges et méthode

Plus en détail

DELIBERATIONS 31 MARS 2015

DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DELIBERATIONS 31 MARS 2015 DCM N 2015/28 * Vote des taxes communales pour 2015 : Pour l élaboration du budget primitif, le Maire indique qu il y a lieu de fixer les taux des taxes communales et propose

Plus en détail

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble

Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble Secteur des Bayonnes Programme d aménagement d ensemble 2. Programme et coût des équipements publics CONSEIL MUNICIPAL du 12 mai 2011 Ville d Herblay Services Techniques Subdivision Aménagement et Développement

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 17 mars 2014

Réunion du Conseil Municipal du 17 mars 2014 Réunion du Conseil Municipal du 17 mars 2014 Compte rendu de séance Le dix sept mars deux mil quatorze, salle de la Mairie à 20 heures 30, s'est réuni le Conseil Municipal de la Commune sous la présidence

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

PROJET DE LOI. relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social

PROJET DE LOI. relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires et du logement PROJET DE LOI relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014

COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 COMPTE RENDU du Conseil Municipal d ABZAC du 13 octobre 2014 Présents : M. d ANGLADE / M. RABANIER / M. DION / M. BARATTINI / Mme PEREZ- ZIJLMANS /M. OUDENOT / Mme DUVAL / Mme DORET / M. ROUSSEAU / M.

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 MAI 2010

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 MAI 2010 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 MAI 2010 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 3 MAI 2010 a été transmis aux conseillers municipaux le 26 avril 2010, publié et affiché

Plus en détail

REGLEMENT SOUTIEN AUX RENOVATIONS DE FAÇADE

REGLEMENT SOUTIEN AUX RENOVATIONS DE FAÇADE REGLEMENT PREAMBULE La rénovation de l habitat et l attractivité d une commune sont interdépendants. La commune de Mathay exprime donc par cette démarche de soutien aux rénovations de façades, sa volonté

Plus en détail

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT :

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT : CONVENTION POUR PORTAGE FONCIER ENTRE : L Etablissement Public Foncier du Bas-Rhin (SIRET 507 679 033 00013), Représenté par son Directeur, M. Benoît GAUGLER, dûment habilité à cet effet par délibération

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D URBEIS

CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D URBEIS Département Du Bas-Rhin Arrondissement De Sélestat-Erstein Nombre de Conseillers Elus : 11 -------- Conseillers en fonction : 11 -------- Conseillers présents : 09 CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D URBEIS

Plus en détail

BUDGET LOTISSEMENT «LE CLOS DU ROY»

BUDGET LOTISSEMENT «LE CLOS DU ROY» Date de la convocation : 3 avril 2015 Date d affichage : 3avril 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LINGREVILLE SÉANCE DU 14 AVRIL 2015 Présents : Jean-Benoît RAULT (maire), Daniel MARIE, Charlyne

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

Préavis n 6/ 10 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2011

Préavis n 6/ 10 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2011 COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 6/ 10 au Conseil communal Arrêté d'imposition 2011 Délégué municipal : M. Luc-Etienne Rossier Aubonne, le 14 septembre 2010 Pl. du Marché 12 Lundi - vendredi Téléphone

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION

OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION DCM n 88/2014 Nombre de Conseillers présents : 20 Nombre de Conseillers votants : 27 OBJET : BUDGET PRINCIPAL AFFECTATION DEFINITIVE DES RESULTATS DE L ANNEE 2013 AU BUDGET DE L ANNEE 2014 REGULARISATION

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Compte rendu de la séance du vendredi 10 avril 2015

Compte rendu de la séance du vendredi 10 avril 2015 Compte rendu de la séance du vendredi 10 avril 2015 Secrétaire de la séance : Jean-Luc POUSSIER Ordre du jour: - Compte administratif 2014 - Commune et Assainissement - Délibérations - Compte de gestion

Plus en détail

SEANCE DU 10 avril 2015

SEANCE DU 10 avril 2015 SEANCE DU 10 avril 2015 Le Conseil Municipal de Berneuil en Bray dûment convoqué le 03 avril 2015 s est réuni en séance ordinaire le vendredi 10 avril 2015 à vingt heures trente sous la Présidence de Monsieur

Plus en détail

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma?

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? 1 EXFILO cabinet de conseil en finances publiques locales Ce document a été réalisé par les consultants du cabinet EXFILO, conseil en finances

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 L an deux mille cinq, le jeudi 15 décembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 9 décembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise 2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise La loi a expressément prévu l utilisation de la subvention pour couvrir certaines dépenses. Le budget de fonctionnement doit permettre

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

1/ RENOVATION DU TERRAIN DE FOOTBALL

1/ RENOVATION DU TERRAIN DE FOOTBALL 1 L an deux mille dix, le dix mai à dix neuf heures, les membres du Conseil Municipal se sont assemblés au lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence de Monsieur VELAY Robert, Maire. Présents

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 juillet 2014 L'an deux mil quatorze, le vingt-neuf juillet à 20 heures 30 minutes, Le conseil municipal de la Commune de Dolmayrac, dûment convoqué, s'est réuni

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 septembre 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 septembre 2015 Corbère Les Cabanes, le 24 septembre 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 septembre 2015 Etaient Présents : Monsieur PUJOL Henri, Monsieur SOLER Gérard, Madame BLIC Charlotte, Monsieur

Plus en détail

REUNION DU 15 AVRIL 2009

REUNION DU 15 AVRIL 2009 REUNION DU 15 AVRIL 2009 L an deux mille neuf le quinze avril à 20 h 30, le Conseil Municipal dûment convoqué s est réuni en séance ordinaire à la mairie, sous la présidence de Monsieur Lionel CHOLLON,

Plus en détail

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire Réunions publiques janvier 2013 Présentation du Débat d Orientation Budgétaire 7 février 2011 LE CONTEXTE Une économie mondiale très ralentie En zone Euro : des incertitudes autour de la crise de la dette

Plus en détail

SEANCE DU 22 DECEMBRE 2011

SEANCE DU 22 DECEMBRE 2011 SEANCE DU 22 DECEMBRE 2011 RENOUVELLEMENT DU COMPTE A TERME Monsieur le Maire informe les membres du conseil municipal que le compte à terme de la commune est arrivé à échéance le 11 novembre 2011. Il

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS Annexe 2 Entre : Le Département de la Vienne, dont le siège social est situé : place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers cedex, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail