TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS"

Transcription

1 TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS SOMMAIRE 1. Méthode de détermnaton de l énerge transférée lors du transfert d une cargason de. Calcul de l énerge transférée.1 Calcul de l énerge brute transférée.1.1 Calcul du volume de transféré V.1. Calcul de la masse volumque du transféré ρ.1.3 Calcul du pouvor calorfque massque du transféré H. Calcul de l énerge du gaz retour..1 Calcul du volume du gaz retour V GN.. Calcul du pouvor calorfque supéreur du gaz retour H GN.3 Calcul de l énerge utlsée par les machnes du méthaner.3.1 Détermnaton du pouvor calorfque supéreur du gaz brûlé aux machnes H GM.3. Détermnaton du volume du gaz d'évaporaton ou gaz retour brûlé aux machnes, ramené aux condtons de référence, V GM.4 Calcul de l énerge nette transférée 3. Certfcat de déchargement (ou de rechargement) et blan de déchargement (ou de rechargement) Annexe 1 Données ssues de NBS - Techncal note 1030, December 1980 Annexe Données ssues de la norme ISO Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 1/14 Verson d avrl 015

2 1. Méthode de détermnaton de l énerge transférée lors du transfert d une cargason de Une représentaton schématque (Schéma n 1) du transfert d une cargason de d un navre méthaner vers le termnal (déchargement) ou du termnal vers un navre (rechargement) permet d apprécer vsuellement la quantté d énerge transférée. Avant DÉCHARGEMENT Avant RECHARGEMENT Après DÉCHARGEMENT Après RECHARGEMENT Schéma n 1 : Phases de transfert d une cargason de Pendant ces opératons de transfert : pour un déchargement : le volume du déchargé est remplacé par du gaz d évaporaton de renvoyé par le termnal ; pour un rechargement : le volume du rechargé remplace la phase gaz contenue dans les cuves du navre à son arrvée, laquelle est renvoyée au termnal. Par commodté, dans la sute de ce document, ce gaz (renvoyé par ou au termnal) est appelé gaz retour (noté GN). De façon générale, un talon de : reste dans les cuves du navre en fn de déchargement ; est présent en fond de cuves du navre en début de rechargement. L'énerge nette transférée notée E est égale : pour un déchargement : à l énerge du déchargé éventuellement dmnuée de l énerge du gaz retourné au navre (gaz retour, GN) et de l énerge du gaz utlsé par les machnes du méthaner (GM) : E = E - E GN - E GM pour un rechargement : à l énerge du rechargé éventuellement dmnuée de l énerge du gaz retourné au termnal (gaz retour, GN) et augmentée de l énerge du gaz utlsé par les machnes du méthaner (GM) : E = E - E GN + E GM Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds /14 Verson d avrl 015

3 L'évaluaton de ces énerges se fat par la détermnaton des volumes et/ou masses transférés, de la masse volumque du et du pouvor calorfque volumque et/ou massque moyen pendant la durée du transfert, sot : Pour le : E = V.. H V : volume de mesuré dans les cuves du navre ; : masse volumque moyenne du calculée à partr de l'analyse chromatographque du ; H : pouvor calorfque supéreur (PCS) massque moyen du calculé à partr de la moyenne des analyses chromatographques du. Pour le gaz retour (GN) : E GN = V GN. H GN V GN : volume de gaz ayant prs dans les cuves du navre la place du déchargé (s déchargement) ou renvoyé au termnal et remplacé par du rechargé (s rechargement). Ce volume, ramené aux condtons normales (0 C et 1,0135 bar), est calculé à partr du volume de transféré et des condtons de presson et de température de la phase gaz dans les cuves du navre à la fn (s déchargement) ou au début (s rechargement) du transfert de la cargason ; H GN : pouvor calorfque supéreur volumque moyen du gaz calculé à partr de l'analyse chromatographque du gaz retour. Le Schéma n llustre le prncpe de détermnaton de l énerge transférée à partr du transféré et du gaz retour. Nota : les évaporatons naturelles de la cargason durant le transfert de la cargason ne sont pas comptablsées. En effet, la quantté manquante de est compensée par la quantté mondre de gaz retour. Pour le gaz d évaporaton (bol-off gas ou BOG) ou le gaz retour consommé aux machnes du méthaner (GM) : Pluseurs cas se présentent : E GM = 0 (pas de consommaton), E GM = 0,04 % du transféré (forfat en cas d absence de compteur de gaz aux machnes à bord du navre), E GM : calculée à partr du volume (ou de la masse) de gaz d évaporaton ou de gaz retour consommé et mesuré sur le méthaner, et du pouvor calorfque volumque (ou massque). Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 3/14 Verson d avrl 015

4 Schéma n : Prncpe de détermnaton de l énerge transférée (à partr de la reconnassance de cargason) Source : LNG Custody Transfer Handbook, 3 rd edton, GII, 011. Calcul de l énerge transférée.1 Calcul de l énerge brute transférée Le calcul de l énerge transférée brute E est foncton de : V : volume de transféré : masse volumque du transféré H : pouvor calorfque supéreur massque du transféré E = V.. H.1.1 Calcul du volume de transféré V Méthode de calcul Le volume de transféré est calculé par dfférence entre les volumes de contenus dans les cuves du navre avant et après transfert. Le calcul du volume de contenu dans une cuve, à un nstant donné, est détermné par lecture sur une table de jauge en foncton du nveau de corrgé. Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 4/14 Verson d avrl 015

5 Ce nveau de corrgé est obtenu à partr du nveau mesuré dans une cuve (au moyen des jauges de nveau), auquel sont applquées, le cas échéant, les correctons. Le volume de à bord du navre à un nstant donné est la somme des volumes contenus dans les dfférentes cuves du navre. Untés et arronds Le volume est exprmé en m 3. Le volume de, avant et après reconnassance de la cargason, est détermné avec tros chffres après la vrgule ; le volume net de transféré est calculé par dfférence et est prs avec tros chffres après la vrgule pour le calcul de l énerge..1. Calcul de la masse volumque du transféré La masse volumque est calculée à partr de dfférents modèles basés sur les équatons d état, les équatons d états correspondants, etc. avec comme données d entrée : la composton du ssue de l analyse chromatographque après échantllonnage et vaporsaton de celu-c ; les valeurs de composton molare sont prses avec 5 chffres après la vrgule ; la température moyenne du mesurée dans les cuves du navre méthaner ; la température du est ensute arronde avec 1 chffre après la vrgule et exprmée en C. Elengy utlse la méthode de Klosek-McKnley révsée 1 (dte méthode KMK) pour la détermnaton de la masse volumque du. Domanes d applcaton de la méthode de calcul Les lmtes de la méthode de Klosek-McKnley sur la composton et la température du sont les suvantes : Méthane (CH 4 ) Iso et normal butanes (C 4 + nc 4 ) Iso et normal pentanes (C 5 + nc 5 ) Azote (N ) Température (T) > 60 % mol. < 4 % mol. < % mol. < 4 % mol. < 115 K (équvalent à < -158,15 C) Formule de la méthode Klosek-McKnley La méthode de calcul de la masse volumque du est basée sur une évaluaton emprque des volumes molares du mélange dans l état thermodynamque consdéré. La masse volumque est calculée comme sut : ρ M V : masse volumque du en kg.m -3 M x M : masse molare du en g.mol -1 1 Méthode de Klosek-McKnley : Four mathematcal models for the predcton of LNG denstes NBS Techncal Note 1030 December Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 5/14 Verson d avrl 015

6 où : M : masse molare du consttuant selon la table 1 de l ISO (cf. annexe de la présente note) x : fracton molare du consttuant V : volume molare du exprmé en L.mol -1, défn par : où : V x. V K 1 x 0,045 N K K1 x CH4 V : volume molare du consttuant à la température du K 1, K : facteurs de correcton et l on note V mol x. V Les valeurs de K 1 et K, exprmées en L.mol -1, sont détermnées par des tables en foncton de la masse molare et de la température du, cette dernère étant comprse entre 105 K et 135 K. Des tables ndquant les volumes molares en L.mol -1 pour les hydrocarbures de C 1 à C 5, en foncton de températures varant de 106 K à 118 K sont utlsées par la méthode (cf. valeurs en annexe 1 de cette note). Aucun arrond n est effectué durant ces calculs de K 1, K et V mol. Untés et arronds de calculs La masse volumque est exprmée en kg.m -3. Les calculs de masse volumque sont réalsés sans aucun arrond à partr des codes de calculs KMK (note NBS 1030, December 1980)..1.3 Calcul du pouvor calorfque massque du transféré H Méthode de calcul Le calcul du pouvor calorfque massque supéreur du est réalsé à partr de la composton molare, de la masse molare et du pouvor calorfque molare des dfférents consttuants. Ces dernères valeurs sont ssues de la norme ISO «Gaz naturel Calcul du pouvor calorfque, de la masse volumque, de la densté relatve et de l Indce de Wobbe à partr de la composton». La relaton utlsée s établt ans : H N x H (t1) 1 M H : pouvor calorfque massque du mélange x : fracton molare du consttuant M : masse molare du consttuant M M N x 1 M : masse molare du Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 6/14 Verson d avrl 015

7 o H (t 1 ) : pouvor calorfque supéreur massque du consttuant calculé sans arrond à partr des «table 3 - pouvor calorfque sur une base molare» (kj.mol -1 ) et «table 1 - masse molare des consttuants» (kg.kmol -1 ) de la norme ISO selon la relaton : o H (t ) 1 o (t1 H M ) (cf. données en annexe de la présente note) Untés et arronds Le pouvor calorfque supéreur massque est exprmé en MJ.kg -1 ou dans d autre untés telles que kwh.kg -1 dans les condtons de référence de combuston à 0 C à la presson atmosphérque de 1,0135 bar. Les constantes physques de pouvor calorfque supéreur massque et les masses molares des dfférents composés sont ssues de la norme ISO Aucun arrond de H n est fat pour calculer l énerge brute transférée.. Calcul de l énerge du gaz retour Le calcul de l énerge retournée (gaz retour, GN) E GN porte sur les termes suvants : le volume de gaz retour V GN, le pouvor calorfque supéreur volumque du gaz retour H GN. E GN = V GN. H GN..1 Calcul du volume du gaz retour V GN Le volume de GN est calculé par dfférence à partr du volume de transféré corrgé en foncton : de la température de la phase gaz, de la presson dans cette même phase gaz. Entre deux reconnassances de la cargason, les évaporatons naturelles sont prses en compte dans le volume transféré pusque la dmnuton du nveau correspondant est mesurée. En dehors des reconnassances de la cargason (avant et après transfert), ces évaporatons ne sont pas prses en compte ben qu éventuellement réncorporées par le termnal. Méthode de calcul Le volume de gaz retour entre deux reconnassances de la cargason correspond au volume géométrque de transféré ; l dot être ramené dans les condtons normales de température et de presson (0 C et 1,0135 bar) et être corrgé en foncton des condtons de température et de presson de retour de la phase gaz au navre méthaner (déchargement) ou des condtons de température et de presson de la phase gaz ntale du méthaner (rechargement). A noter que la correcton du facteur de compressblté du gaz retour n est pas prse en compte dans ce calcul du fat d un mpact néglgeable sur la mesure du volume du gaz retour. V GN V 73,15 73,15 t P 1,0135 V GN : volume de gaz exprmé en m 3 ramené dans les condtons normales de presson et de température ; aucun arrond n est effectué pour le calcul du gaz retour ; Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 7/14 Verson d avrl 015

8 P : presson absolue exprmée en bar, régnant dans les réservors du navre méthaner ; la mesure est prse au mbar (10-3 bar) près pour les calculs ; t : température de la phase gaz exprmée en C. La valeur de cette température est égale à la moyenne des moyennes de température de chaque cuve ssue de la moyenne des valeurs ndquées par les sondes de température non mmergées dans le restant dans les cuves du navre méthaner ; la température est arronde à 0,1 C près pour les calculs. Untés et arronds Le volume du gaz retour V GN est exprmé en m 3 dans les condtons normales de température et de presson (0 C ; 1,0135 bar), sans fare d arrond pour le calcul de l énerge du gaz retour... Calcul du pouvor calorfque supéreur du gaz retour H GN Le calcul du pouvor calorfque supéreur volumque du GN est réalsé à partr de la composton molare (détermnée par analyse chromatographque) et du pouvor calorfque molare des dfférents consttuants. Ces dernères valeurs sont ssues de la norme ISO «Gaz naturel Calcul du pouvor calorfque, de la masse volumque, de la densté relatve et de l Indce de Wobbe à partr de la composton». Dans tous les cas, l opérateur du termnal prend en compte le pouvor calorfque supéreur du gaz retour et l utlse dans le calcul de l énerge transférée. Méthode de calcul Le pouvor calorfque supéreur d un gaz parfat sur une base volumque pour une température de combuston t 1 d un consttuant mesuré à une température t et sous une presson P est calculée à partr de l équaton suvante : 1 H ~ t,v t, P H t 1 H ~ t,vt,p H t 1 1 P R T : pouvor calorfque supéreur parfat (sur une base volumque) du consttuant : pouvor calorfque supéreur parfat (sur une base molare) du consttuant R : constante molare des gaz égale à 8, J.mol -1.K -1 T = (t + 73,15) : température absolue en K, avec t en C Pour un mélange de composton connue, le pouvor calorfque supéreur parfat (sur une base volumque) s exprme : mel N x H ~ t 1,Vt, P 1 où x est la fracton molare du consttuant du mélange. H ~ Le pouvor calorfque supéreur réel sur une base volumque, applqué au cas du gaz retour, s exprme alors : Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 8/14 Verson d avrl 015

9 H GN H ~ Z mel mel N 1 x H ~ 1 N 1 t 1,V t x b H GN : pouvor calorfque supéreur volumque réel du gaz retour N Z mel : facteur de compressblté du gaz retour égal à,p 1 x b 1 où b : facteur dt de sommaton du consttuant Untés et arronds Le pouvor calorfque supéreur réel sur une base volumque est exprmé en MJ.m -3 ou dans d autres untés telles que kwh.m -3 dans les condtons de référence de combuston à 0 C à la presson atmosphérque de 1,0135 bar et les condtons de référence du volume à 0 C à la presson atmosphérque de 1,0135 bar. Les constantes physques de pouvor calorfque supéreur sur une base molare et les masses molares des dfférents composés sont ssues de la norme ISO Aucun arrond n est fat pour le calcul de l énerge du gaz retour..3 Calcul de l énerge utlsée par les machnes du méthaner Cas n 1 : pas de consommaton de gaz aux machnes par le méthaner durant le transfert de cargason ; E GM = 0 Cas n : consommaton de gaz aux machnes par le méthaner durant le transfert de cargason : Le gaz brûlé aux machnes est du gaz d évaporaton ou du gaz retour. Son pouvor calorfque est donc celu du gaz d évaporaton ou du gaz retour. On a systématquement : H GM = H GN où H GM est le pouvor calorfque supéreur du gaz brûlé aux machnes et H GN le pouvor calorfque supéreur du gaz d évaporaton ou du gaz retour. A) pas de compteur gaz aux machnes ou compteur défallant ; un forfat de 0,04 % de l énerge transférée brute est applqué : E GM = 0,0004 E B) compteur massque aux machnes ; l énerge du gaz d'évaporaton ou du gaz retour consommé aux machnes (GM) est calculée à partr de la masse mesurée en kg comme sut : E GM = H GM. m GM H GM = H GN : pouvor calorfque supéreur massque du GN (gaz d'évaporaton ou gaz retour) brûlé aux machnes en MJ.kg -1, Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 9/14 Verson d avrl 015

10 m GM : masse de GN brûlé aux machnes en kg. Le pouvor calorfque supéreur (sur une base massque) du GN est calculé selon la norme ISO , d'après la formule : H H GN : pouvor calorfque supéreur massque du GN calculé en MJ.kg -1 à T référence combuston = 0 C, H : pouvor calorfque supéreur massque de chaque consttuant en MJ.kg -1 à T référence combuston = 0 C, égal au PCS molare GN H t 1 molare M (cf. données en Annexe de la présente note), x : fracton molare du consttuant du GN, (H x (x du consttuant dvsé par sa masse M : masse molare du consttuant (cf. données en Annexe de la présente note). M ) M ) C) compteur volumque aux machnes ; l énerge du gaz d'évaporaton ou du gaz retour consommé aux machnes est calculée à partr du volume mesuré en m 3 comme sut : E GM = H GM. V GM H GM = H GN : pouvor calorfque supéreur volumque du GN (gaz d'évaporaton ou gaz retour) brûlé aux machnes en MJ/m 3 (n), V GM : volume de GN brûlé aux machnes ramené aux condtons de référence en m 3 (n)..3.1 Détermnaton du pouvor calorfque supéreur du gaz brûlé aux machnes H GM Comme ndqué précédemment, H GM est confondu avec H GN. On se reportera donc au.. de la présente note pour la détermnaton du pouvor calorfque..3. Détermnaton du volume du gaz d'évaporaton ou gaz retour brûlé aux machnes, ramené aux condtons de référence, V GM Le volume réel de gaz naturel (gaz d'évaporaton ou gaz retour) V GMréel brûlé aux machnes est ramené aux condtons de référence, par correcton P, T, Z, par l'équaton suvante : V GM Z Z ref GN T T ref GN P P Z ref, Z GN : facteur de compressblté du gaz d'évaporaton ou du gaz retour respectvement dans les condtons de référence et dans les condtons réelles ; T ref, T GN : respectvement température de référence (0 C) et température du gaz d'évaporaton ou du gaz retour au nveau du compteur volumque ; P ref, P GN : respectvement presson de référence (1,0135 bar) et température du gaz d'évaporaton ou du gaz retour au nveau du compteur volumque. GN ref V GMréel Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 10/14 Verson d avrl 015

11 En général, lorsque le compteur est volumque, l'nformaton transmse au PC gaz du navre méthaner est exprmée dans les condtons de référence et aucune correcton n'est à fare à l'excepton de la vérfcaton de l'homogénété des condtons de référence du volume de gaz mesuré avec l'expresson volumque du pouvor calorfque du gaz..4 Calcul de l énerge nette transférée Méthode de calcul En résumé, l énerge nette transférée E s exprme selon la formule : pour un déchargement : pour un rechargement : Untés et arronds 73,15 P ρ H HGN E V - E GM 73,15 t 1, ,15 P ρ H HGN E V + E GM 73,15 t 1,0135 Tous les calculs qu condusent à l énerge nette transférée se font sans arronds va le calculateur et ont comme données d entrée celles ctées entre autres dans ce qu sut : V : volume de transféré, exprmé en m 3 avec 3 chffres après la vrgule, : masse volumque du, exprmée en kg.m -3 sans arronds pour le calcul ; pas d arronds pour les calculs de K 1, K et V mol ; la composton molare du est donnée avec 5 chffres après la vrgule ou ben s %molare tros chffres après la vrgule ; la température du en C est donnée avec un chffre après la vrgule, H : pouvor calorfque massque du exprmé en MJ.kg -1 ou en kwh.kg -1 sans arronds pour le calcul ; la composton molare du est donnée avec 5 chffres après la vrgule ou ben s %molare tros chffres après la vrgule, t : température du gaz d évaporaton ou du gaz retour exprmée en C, donnée avec un chffre après la vrgule, P : presson du gaz d évaporaton ou du gaz retour exprmée en bar avec tros chffres après la vrgule, ou ben en mbar au mbar près, H GN : pouvor calorfque du gaz retour exprmé en MJ/m 3 (n) ou en kwh/m 3 (n) sans arronds pour le calcul ; la composton molare du est donnée avec 5 chffres après la vrgule ou ben s %molare tros chffres après la vrgule, E GM : énerge calculée sans arronds avec un pouvor calorfque sur une base massque ou volumque calculé sans arrond à partr du pouvor calorfque sur une base molare ; les volumes et les masses sont arronds respectvement au m 3 et au kg. En l absence de compteur, on applque le forfat de 0,04 % de E. S pas de consommaton de gaz aux machnes du méthaner, alors E GM = 0. E : énerge nette transférée exprmée en MJ ou en kwh sans aucun arrond. N.B. En cas de présence de traces de CO dans le, la teneur molare en CO est comptablsée avec la teneur molare en N pour l ensemble des calculs d énerge. Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 11/14 Verson d avrl 015

12 Conversons de MJ vers kwh : 1 Wh (T référence combuston ) = J (T référence combuston ) de MJ vers MMBtu (ASTM E380-7) : 1 MMBtu (T référence combuston ) = 1 055,056 MJ (T référence combuston ) avec T référence combuston = 0 C ou 15 C ou 0 C ou 5 C ou 60 F (15,556 C) Pour des T référence combuston dfférentes, les coeffcents de converson ne sont pas les mêmes. Par exemple : 1 MMBtu (T référence combuston = 15 C) = 1 055,119 MJ (T référence combuston = 60 F) 3. Certfcat de déchargement (ou de rechargement) et blan de déchargement (ou de rechargement) Pour les certfcats de déchargement (ou de rechargement) et blan de déchargement (ou de rechargement), les caractérstques de la cargason sont données comme sut : Volume de avant transfert Volume de après transfert Volume de transféré : en m 3 avec (3) tros chffres après la vrgule : en m 3 avec (3) tros chffres après la vrgule : en m 3 avec (1) un chffre après la vrgule Masse de (avant/après transfert, transférée) : en kg avec (1) un chffre après la vrgule Température avant ou après transfert Presson des cuves avant ou après transfert Température du GN avant ou après transfert Composton du Composton du gaz retour Indce de Wobbe Pouvor Calorfque Supéreur volumque Pouvor Calorfque Supéreur massque Masse volumque du Masse volumque du gazeux Densté du gazeux Quantté d énerge brute transférée Quantté d énerge gaz retour Quantté d énerge consommée aux machnes Quantté d énerge nette transférée : en C avec (1) un chffre après la vrgule : en mbar à (1) un mbar près : en C avec (1) un chffre après la vrgule : en % molare avec (3) tros chffres après la vrgule : en % molare avec (3) tros chffres après la vrgule : en kwh.m -3 avec () deux chffres après la vrgule : en kwh.m -3 avec () deux chffres après la vrgule : en kwh.kg -1 avec () deux chffres après la vrgule : en kg.m -3 avec (1) un chffre après la vrgule : en kg.m -3 avec (3) tros chffres après la vrgule : sans unté avec (3) tros chffres après la vrgule : en kwh au kwh près (sans chffre après la vrgule) : en kwh au kwh près (sans chffre après la vrgule) : en kwh au kwh près (sans chffre après la vrgule) : en kwh au kwh près (sans chffre après la vrgule) Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 1/14 Verson d avrl 015

13 ANNEXE 1 Données ssues de NBS - Techncal note 1030, December 1980 COMPONENT MOLAR VOLUMES (V ) Component Molar volume*, L.mol K 116 K 114 K 11 K 110 K 108 K 106 K Molar mass**, kg.kmol -1 CH 4 0, , ,0386 0, , , , ,043 C H 6 0, , , , , , , ,070 C 3 H 8 0, , , ,0639 0,061 0, , ,097 C 4 H 10 0, , , , , , , ,13 nc 4 H 10 0, , , , , , , ,13 so + néo-c 5 H 1 0,0951 0,0903 0, , , , , ,150 C6 + + n-c 5 H 1 0, , , , ,0915 0, , ,150 N (+ CO ) 0, , , , , , , ,0135 *Source : NBS - Techncal note 1030, December 1980 **Source : ISO Table 1 VOLUME CORRECTION FACTOR - K 1 x 10-3 Molecular weght of mxture g.mol -1 Volume reducton, L.mol K 110 K 115 K 10 K 15 K 130 K 135 K 16-0,007-0,008-0,009-0,010-0,013-0,015-0, ,165 0,180 0,0 0,50 0,95 0,345 0, ,340 0,375 0,440 0,500 0,590 0,700 0, ,475 0,535 0,610 0,695 0,795 0,90 1, ,635 0,75 0,810 0,90 1,035 1,00 1, ,735 0,835 0,945 1,055 1,10 1,370 1,590 0,840 0,950 1,065 1,05 1,385 1,555 1, ,90 1,055 1,180 1,330 1,55 1,715 1, ,045 1,155 1,80 1,450 1,640 1,860, ,10 1,45 1,380 1,550 1,750 1,990,7 Source : NBS - Techncal note 1030, December 1980 Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 13/14 Verson d avrl 015

14 VOLUME CORRECTION FACTOR - K x 10-3 Molecular weght of mxture Volume reducton, L.mol K 110 K 115 K 10 K 15 K 130 K 135 K 16-0,010-0,015-0,04-0,03-0,043-0,058-0, ,40 0,30 0,410 0,600 0,710 0,950 1, ,40 0,590 0,70 0,910 1,130 1,460, ,610 0,770 0,950 1,30 1,480 1,90, ,750 0,90 1,150 1,430 1,730,00, ,910 1,070 1,0 1,630 1,980,40 3,000 1,050 1,0 1,300 1,850,30,680 3, ,190 1,370 1,450,080,480 3,000 3, ,330 1,50 1,650,300,750 3,30 3, ,450 1,710,000,450,900 3,50 4,30 Source : NBS - Techncal note 1030, December 1980 ANNEXE Données ssues de la norme ISO Component Molar mass (kg.kmol -1 ) M Gross heatng value on a molar bass (kj.mol -1 ) H t 1 Methane 16,043 89,97 Ethane 30, ,34 Propane 44,097 4,01 n-butane 58,13 883,8 -Methyl propane 58,13 874,0 n-pentane 7, ,89 -Methyl butane 7, ,98,-Methylpropane 7, ,7 C 6+ 86, ,3 Ntrogen 8, Elengy Fosmax LNG Transfert de cargason Calculs et arronds 14/14 Verson d avrl 015

Annexe 4 MESURE, COMPTAGE, QUALITE

Annexe 4 MESURE, COMPTAGE, QUALITE Annexe 4 MESURE, COMPTAGE, QUALITE La présente Annexe est une annexe opérationnelle qui s applique sans préjudice des dispositions des Conditions Générales. Les termes commençant par une majuscule dans

Plus en détail

Document non contractuel ANNEXE 4 PROCEDURES DE MESURE, COMPTAGE ET QUALITE

Document non contractuel ANNEXE 4 PROCEDURES DE MESURE, COMPTAGE ET QUALITE ANNEXE 4 PROCEDURES DE MESURE, COMPTAGE ET QUALITE Contrat d accès au Terminal Méthanier de Fos-Cavaou FCXXXMMAA Annexe 4 page 1/11 1 Méthodologie des mesures effectuées au Port de Chargement A la demande

Plus en détail

Grandeurs de réaction et de formation

Grandeurs de réaction et de formation PSI Brzeux Ch. hermochme 1 : grandeurs de réacton et de formaton 1 C H A P I R E 1 r a p p e l s e t c o m p l é m e n t s ) Grandeurs de réacton et de formaton 1. RAPPELS 1.1. Phases et consttuants Donnons

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

MECANISMES MODELISES

MECANISMES MODELISES MEANISMES MODELISES Les évaluatons de sûreté relatves aux nstallatons de stockage de déchets radoactfs en couche géologque profonde nécesstent la compréhenson et la modélsaton d une part des systèmes hydrogéologques

Plus en détail

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique.

Dans un mélange, tous les constituants ont le même statut thermodynamique. Mélanges et solutons I_ Défntons et composton. Défntons Dans un mélange, tous les consttuants ont le même statut thermodynamque. Lorsque dans un mélange solde ou lqude, un des consttuants, appelé solvant,

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines).

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines). Chaptre II : Introducton hermodynamque des machnes de compresson (compresseurs) et de détente (turbnes). II. : Introducton. On s'ntéresse dans ce chaptre à l'ntroducton thermodynamque des compresseurs

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

Le Potentiel chimique

Le Potentiel chimique 44 Le Potentel chmque PIERRE DUHEM (1861 1916) 44.1 Grandeurs molares partelles 44.1.1 Varables de Gbbs Système polyphasé Nous étuderons dans la sute un système thermodynamque formé de pluseurs phases

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente Termnale S Spécalté Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente bectfs : - Constructon graphque de l mage d un obet plan perpendculare

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Chapitre 3: Stockage et distribution

Chapitre 3: Stockage et distribution I- Défntons Chaptre 3: Stockage et dstrbuton Réseau de desserte = Ensemble des équpements (canalsatons et ouvrages annexes) achemnant de manère gravtare ou sous presson l eau potable ssue des untés de

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce nternatonale en stuaton de concurrence mparfate: ros problèmes essentels des modèles théorques Rcardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence - pas d

Plus en détail

RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz

RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz 1S Thème : AGIR RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins Méthodologe questlemonscher de comparason de prx entre magasns Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaCE Consel, socété d études et d analyses statstques ndépendante. Le cabnet FaCE

Plus en détail

Mémoire. Présentée pour l obtention du diplôme de Magister en Physique Option: Physique énergétique. Par: SALHI Khelifa. Thème

Mémoire. Présentée pour l obtention du diplôme de Magister en Physique Option: Physique énergétique. Par: SALHI Khelifa. Thème UNIVERSITE KASDI MEREBAH DE OUARGLA FACULTE DES SCIENCES ET SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE PHYSIQUE N d ordre :.. N Sére : Mémore Présentée pour l obtenton du dplôme de Magster en Physque Opton:

Plus en détail

Chapitre III : Premier principe de la Thermodynamique. Système

Chapitre III : Premier principe de la Thermodynamique. Système Chaptre III : Premer prncpe de la Thermodynamque III.1. Langage thermodynamque Système : C est un corps ou un ensemble de corps de masse détermnée et délmtée dans l espace. Mleu extéreur : On consdère

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase

Optimisation du conditionnement d'air des locaux de télécommunication par utilisation de produits à changement de phase Optmsaton du condtonnement d'ar des locaux de télécommuncaton par utlsaton de produts à changement de phase Davd NÖRTERSHÄUSER, Stéphane LE MASSON France Telecom R&D, 2 Avenue Perre Marzn, 2 LANNION Résumé

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET

Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015. Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Le GNL Journées techniques incendie SDIS13 19 mai 2015 Marie-Véronique DEYDIER Antoine SECHET Agenda Le Gaz Naturel Liquide Où trouve-t-on du GNL? Les phénomènes dangereux du GNL Moyens d extinction film

Plus en détail

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles La fournture de bens et facteurs publcs en présence de ménages et d entreprses mobles Pascale Duran-Vgneron évrer 007 Le modèle On suppose un pays drgé par un gouvernement central ayant compétence sur

Plus en détail

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE

SIMULATION D UN JET TURBULENT POUR LE REFROIDISSEMENT DES AUBES DE TURBINE 10 ème Sémnare Internatonal sur la Physque Energétque 10 th Internatonal Meetng on Energetcal Physcs SIMULAION D UN JE URBULEN POUR LE REFROIDISSEMEN DES AUBES DE URBINE Bounegta Bachr 1, Abdelarm Maamar

Plus en détail

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution.

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution. Républque Tunsenne Présdence du Gouvernement Ecole Natonale d Admnstraton 4, Avenue du Dr Calmette Mutuelle-vlle 08 Tuns Tél. (+6) 848 00 Fa (+6) 794 88 www.ena.nat.tn STATISTIQUE ET CALCUL DE PROBABILITE

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

THESE présentée par. Assane THIAM

THESE présentée par. Assane THIAM N d ordre : 472GP THESE présentée par Assane THIAM Pour obtenr le grade de Docteur de l Ecole Natonale Supéreure des Mnes de Sant-Etenne Spécalté : Géne des Procédés ETUDE DES CONDITIONS THERMODYNAMIQUES

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU

ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU ASCENSEUR FLUVIAL FUNICULAIRE DE STREPY-THIEU Le canddat est nvté à formuler toute hypothèse cohérente qu lu semblerat nécessare pour pouvor répondre aux questons posées. Page 1 sur 21 1. PRESENTATION

Plus en détail

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous.

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous. Concours Centralesupélec TSI 2011 corrge sous reserves I L'élément soufre et les sources naturelles de soufre I.A.1. Les règles pour obtenr la confguraton électronque d un atome dans son état fondamental

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE. Résumé de cours. Jacques Delaire ENS de Cachan

THERMODYNAMIQUE. Résumé de cours. Jacques Delaire ENS de Cachan Lcence ϕτεμ 26 27 THERMODYNAMIQUE Résumé de cours Jacques Delare ENS de Cachan 1 I INTRODUCTION I.1. Défntons Généraltés Système : ensemble de corps ou de substances qu appartennent à un domane de l espace.

Plus en détail

V2- Montage de chimie n 3 : Définition et mesure de ph. Titrages

V2- Montage de chimie n 3 : Définition et mesure de ph. Titrages V2- Montage de chme n 3 : Défnton et mesure de ph. Ttrages Nveau concerné : Term S oblgatore (ensegn. spé. auss mas non présenté dans cet eposé) Prérequs : noton d acde et de base au sens de Brönsted,

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Chapitre 5. Menu de SUPPORT

Chapitre 5. Menu de SUPPORT 155 Chaptre 5. Menu de SUPPORT Ce que vous apprendrez dans ce chaptre Ce chaptre vous présentera des routnes supplémentares susceptbles de vous ader dans les analyses de données présentées dans le chaptre

Plus en détail

I. Fonctionnalités du tableur

I. Fonctionnalités du tableur Olver Coma Macro MRP pour Excel Decembre 1999 I. Fonctonnaltés du tableur I.1. Feulle «Nomenclature «Le tableur propose pluseurs optons à l ouverture du fcher. Cnq boutons apparassent à drote de la feulle

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRAIQUE E POPULAIRE MINISERE DE L'ENSEIGNEMEN SUPERIEUR E DE LA RECHERCHE SCIENIFIQUE UNIVERSIE MENOURI CONSANINE FACULE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPAREMEN DE GENIE-CLIMAIQUE

Plus en détail

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L.

À partir de la demi-période comprise entre les points C et D de la figure 2, mesurer u L, de la bobine. calculer et en déduire la valeur de L. se 2004 ÉTUD XPÉIMNTL D'UN BOBIN (6 ponts) 1.5. On néglge dans la sute le terme fasant ntervenr r dans l'expresson de u L ans que les arronds des crêtes de l'ntensté. 1 - Détermnaton expérmentale de l'nductance

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

1 ère S. «Thème 3 / L énergie et ses transferts» Livret 1 / Les TP

1 ère S. «Thème 3 / L énergie et ses transferts» Livret 1 / Les TP 1 ère S «Thème 3 / L énerge et ses transferts» Lvret 1 / Les TP Sommare Page 3 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Page 8 : Page 9 : TP/ Chaleur latente de fuson de la glace TP/ Détermnaton d une énerge de combuston

Plus en détail

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S.

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S. Méthodes en Scences-Physques. Programme de Premère S. Comment réalser et utlser les tableaux d avancement en Premère S Équaton de la réacton 3Ag + aq + AsO 3 4 aq Ag 3 AsO 4 s quanttés de matère en mol

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Cours CH4. Transformation d un système physico-chimique

Cours CH4. Transformation d un système physico-chimique Cours CH4 Transformaton d un système physco-chmque Davd Malka MPSI 2016-2017 Lycée Sant-Exupéry http://www.mps-lycee-sant-exupery.fr Table des matères 1 Descrpton d un système physco-chmque 1 1.1 Système

Plus en détail

I Hydrocarbures simplifiés

I Hydrocarbures simplifiés Gaz et fioul 1/5 Données communes : Composition volumique de l air est de 21 % de O2 et 79 % de N2. Chaleur latente de vaporisation de l eau : L f = 2 250 kj/kg. Eléments Carbone Hydrogène Oxygène Azote

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

SPE PSI DEVOIR LIBRE N 9 pour le 04/01/12. Phénomènes d induction et conversion électromécanique:

SPE PSI DEVOIR LIBRE N 9 pour le 04/01/12. Phénomènes d induction et conversion électromécanique: SPE PSI DEVOIR LIBRE N 9 pour le 04/01/12 Phénomènes d nducton et converson électromécanque: 1/ Inductance propre et nductance mutuelle. 11/ Défntons et proprétés : 11a/ Défnr l'nductance propre L d un

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) Chme Termnale S Chaptre Travaux Pratques n a Correcton SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) 1 PRINCIPE On dose une espèce chmque (réact ou produt du système chmque) à ntervalle de temps réguler

Plus en détail

Chapitre 2. Distillation flash Points de bulle et de rosée de systèmes multicomposants

Chapitre 2. Distillation flash Points de bulle et de rosée de systèmes multicomposants haptre 2 Dstllaton flash Ponts de bulle et de rosée de systèmes multcomposants 2. Vaporsaton flash et condensaton partelle La dstllaton flash est l'opératon de dstllaton la plus smple qu consste à amener

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7 Premère parte Proportonnalté 1 Reconnaître des stuatons de proportonnalté....... 7 2 Trater des stuatons de proportonnalté en utlsant un rapport de lnéarté........................ 8 3 Trater des stuatons

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Anas Archane. To cite this version: HAL Id: pastel-00584954 https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00584954

Anas Archane. To cite this version: HAL Id: pastel-00584954 https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00584954 Étude de l absorpton des gaz acdes dans des solvants mxtes : développement d une approche expérmentale orgnale et modélsaton des données par une équaton d état d électrolytes Anas Archane To cte ths verson:

Plus en détail

CHAPITRE 2. La prévision des ventes

CHAPITRE 2. La prévision des ventes CHAPITRE La prévson des ventes C est en foncton des prévsons de ventes que l entreprse détermne la producton, les achats et les nvestssements nécessares. La prévson des ventes condtonne l ensemble de la

Plus en détail

État et évolution d un système chimique

État et évolution d un système chimique Chaptre 1 État et évoluton d un système chmque Les travaux de recherche des deux mathématcens et chmstes norvégens Cato Guldberg et Peter Waage ont perms de concler les approches cnétque et thermodynamque

Plus en détail

Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs

Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs RÉFÉRENCE : Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs Ce document a pour objet de décrire la méthode de détermination

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Réduction des fuites dans les réseaux d alimentation en eau potable

Réduction des fuites dans les réseaux d alimentation en eau potable PARTENARIAT 11 Domane Ecotechnologes et pollutons Acton 3 - «Améloraton de la geston des nfrastructures - Réducton des futes dans les réseaux d almentaton en eau potable» Réducton des futes dans les réseaux

Plus en détail

Dipôle RC : Exercices

Dipôle RC : Exercices Dpôle : xercces xercces 1 : QM Un condensateur est placé dans un crcut. Le schéma ndque les conventons adoptées. hosr dans chacune des phrases suvantes, la proposton exacte. On donne q A = q 1. la tenson

Plus en détail

Evaluation des actions

Evaluation des actions Akrem ISCAE archés nancers : Evaluaton des actons Evaluaton des actons Secton I : Dénton hypothèses et notatons I-- La noton d un act nancer -a- Dénton Un act nancer est tout ben qu un nvestsseur désre

Plus en détail

XXX.XX Ordonnance sur le marquage des voitures de tourisme neuves au moyen de l étiquette-environnement

XXX.XX Ordonnance sur le marquage des voitures de tourisme neuves au moyen de l étiquette-environnement XXX.XX Ordonnance sur le marquage des votures de toursme neuves au moyen de l étquette-envronnement (Ordonnance sur l étquette-envronnement, OéEnv) du xx.xx.2009 Le Consel fédéral susse, vu les art. 8,

Plus en détail

Grandeur physique, chiffres significatifs

Grandeur physique, chiffres significatifs Grandeur physque, chffres sgnfcatfs I) Donner le résultat d une mesure en correspondance avec l nstrument utlsé : S avec un nstrument, ren n est ndqué sur l ncerttude absolue X d une mesure X, on consdère

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

3- Réseau Neurologique (NN) 3-1- Réseau classique

3- Réseau Neurologique (NN) 3-1- Réseau classique OUTILS DE PREVISION DE LA VITESSE DE VENT : APPLICATION A LA CARACTERISATION ET A L OPTIMISATION DES CENTRALES EOLIENNES POUR L'INTEGRATION DANS LES RESEAUX ELECTRIQUES A MADAGASCAR. Andramahtasoa Bernard

Plus en détail

C Notice technique K-Réa v3 C. NOTICE TECHNIQUE

C Notice technique K-Réa v3 C. NOTICE TECHNIQUE C. NOTICE TECHNIQUE C.1. Introducton et grands prncpes... 5 C.1.1. Objet du calcul et champ d applcaton... 5 C.1.2. Introducton aux méthodes de calcul et vérfcatons proposées... 6 C.1.2.1. Présentaton

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

Guide du logiciel CFAST

Guide du logiciel CFAST Laboratore Central de la Préfecture de Polce de Pars 39 bs, rue de Dantzg 75015 Pars http://www.lcpp.fr/ Laboratore natonal de métrologe et d essas 29 avenue Roger Hennequn F-78197 TRAPPES Cedex http://www.lne.fr/

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Electricité II : Régimes sinusoïdaux et transitoires AC and transient circuit analysis Fascicule d'exercices de Travaux Dirigés

Electricité II : Régimes sinusoïdaux et transitoires AC and transient circuit analysis Fascicule d'exercices de Travaux Dirigés Electrcté II : égmes snusoïdaux et transtores and transent crcut analyss Fasccule d'exercces de Travaux Drgés 5 cours / Séances de TD / 5 séances de TP égmes snusoïdaux Nombre de séances de TD prévues

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

Analyse de la production du NO thermique dans une flamme de diffusion de type Kerosène-Air

Analyse de la production du NO thermique dans une flamme de diffusion de type Kerosène-Air Analyse de la producton du NO thermque dans une flamme de dffuson de type Kerosène-Ar A. Benarous,, M.F.Feaoun, A. Lazd, D. Karmed 3 Département de Mécanque, UHB Chlef, BP 5, Chlef, abenarous@yahoo.fr

Plus en détail

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE

LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE LA RENOVATION DE LA MESURE DU PRIX DES TERRES ET PRES AGRICOLES : UNE OPERATION QUALITE MENEE EN PARTENARIAT AVEC LA STATISTIQUE PUBLIQUE De 2007 à 200, a été menée une rénovaton méthodologque de la méthode

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actfs non préemptfs Françose Baude Dens Caromel Chrstan Delbé Ludovc Henro Equpe Oass, INRIA - CNRS - I3S 2004, route des Lucoles F-06902 Sopha Antpols

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines).

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines). Chaptre II Introducton thermodynamque des machnes de compresson et de détente Chaptre II : Introducton hermodynamque des machnes de compresson (compresseurs) et de détente (turbnes) II : Introducton On

Plus en détail

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus :

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus : 1. Une dode est utlsée dans le montage c-dessous : 3,3 générateur + 2,5 =4,5 V V Fgure 43 Des relevés effectués sur cette dode branchée en drect sont donnés dans le tableau c-dessus : v (V) 0 0,6 0,7 0,8

Plus en détail