Nouvelles modalités d'application de la LDTR, loyers après travaux. Georges Monticelli, Juriste Office des autorisation de construire DCTI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouvelles modalités d'application de la LDTR, loyers après travaux. Georges Monticelli, Juriste Office des autorisation de construire DCTI"

Transcription

1 Nouvelles modalités d'application de la LDTR, loyers après Georges Monticelli, Juriste Office des autorisation de construire DCTI

2 Contexte Modifications légales en relation avec la loi sur l'énergie du 18 septembre 1986 (L 2 30 LEn)

3 Avec l'entrée en vigueur, notamment, des "nouveaux" articles 14 et 15 LEn, un certain nombre de prescriptions en matière d'amélioration énergétique peut aujourd'hui être imposé à tout propriétaire de bâtiment. Le législateur a ainsi considéré qu'au vu de cette obligation nouvelle, il se justifiait de permettre au propriétaire concerné de reporter une partie de ces charges sur le loyer admissible au sens de la LDTR. Ceci a notamment été formalisé aux articles 15, alinéas 11 et ss, LEn, lequel texte a été repris aux articles 6, alinéa 3, et 9, alinéa 6, LDTR.

4 Leur teneur est la suivante : "Pour les loyers, correspondant, avant, aux besoins prépondérants de la population, le loyer après n'excédera pas le montant maximum de la fourchette des loyers (aujourd'hui fixé à fr. 3'363.-) correspondant aux besoins prépondérants de la population, majoré : a)d'un montant correspondant à la baisse prévisible des charges énergétiques du locataire, auquel peut être rajouté, si nécessaire; b)un montant correspondant à la contribution énergétique du locataire, qui ne pourra pas dépasser fr par pièce et par mois (ce qui correspond à fr par pièce et par année). Pour les loyers situés, avant, au-delà des besoins prépondérants de la population, la hausse mentionnée ci-dessus n'excédera pas la baisse prévisible des charges énergétiques du locataire, à laquelle peut être rajouté, si nécessaire, un montant correspondant à la contribution énergétique du locataire qui ne pourra pas dépasser fr par pièce et par mois (ce qui correspond à fr par pièce et par année)."

5 Méthode de calcul basée sur la loi sur les démolitions, transformations et rénovations de maisons d'habitation du 25 janvier 1996 (L 5 20 LDTR)

6 Bien que paraissant compliquée la méthode de calcul est, en soi, assez simple. Contrairement à ce qui se faisait jusqu'à présent pour le contrôle des loyers, lequel était défini en fonction de la fourchette établie aux articles 6, alinéa 3, 9, alinéa 3, et 11, alinéas 1 et 2, LDTR ou sur les loyers existants avant (article 11, alinéa 3 LDTR), il faudra dorénavant aussi tenir compte de la baisse prévisible des charges telle que définie par la méthode de calcul présentée par Monsieur Reto Camponovo ainsi que, éventuellement, de la contribution du locataire, laquelle reste toutefois limitée à un maximum de fr par pièce et par année.

7 Il y a donc trois étapes à respecter : 1. Calcul du loyer en fonction de la rentabilisation des seuls coûts de rénovation. 2. Détermination de la baisse prévisible des charges telle que définie par la feuille de calcul mise à la disposition des propriétaires par le SCANE et validée par lui. 3. Comparaison entre cette baisse prévisible des charges et la rentabilisation cette fois-ci des coûts liés à la seule amélioration énergétique, afin de déterminer la contribution du locataire, limitée à un maximum de fr par pièce et par année.

8 Le calcul de la rentabilisation des coûts qu'ils soient de pures rénovations ou d'amélioration énergétique est toujours le même. Il est défini à l'article 11, alinéa 1, LDTR : "Prenant en considération l'ensemble des à effectuer, sous déduction des subventions éventuellement octroyées, le département fixe le montant des loyers ou des prix de vente maximaux, en tenant compte : a) d'un rendement équitable des capitaux investis pour les, renté à un taux de 0,5 point au-dessus de l'intérêt hypothécaire de premier rang pratiqué par la Banque cantonale de Genève; le taux de rendement est fonction de l'incidence dégressive des amortissements; b) de l'amortissement calculé en fonction de la durée de vie des installations, en règle générale dans une fourchette de 18 à 20 ans, soit de 5,55% à 5%; c) des frais d'entretien rentés en règle générale à 1,5% des pris en considération; d) des autres facteurs de hausse et de baisse à prendre en considération selon les articles 269 et ss CO.

9 En chiffre, cela peut se définir de la manière suivante : a) taux hypothécaire tenant compte de l'amortissement dégressif 1,75% b) amortissement du coût des sur vingt ans 5% c) frais d'entretien 1,5% soit un taux d'intérêts utilisé pour le calcul de la rentabilisation 8,25%

10 Ce qui, en définitive, sera le plus compliqué à définir, c'est de savoir à quelle hauteur le coût des pourra être pris en considération (quel pourcentage) et dans quelle catégorie il devra être intégré ( de rénovation à proprement parler ou d'amélioration énergétique au sens propre du terme).

11 S'agissant des coûts de rénovation, hors amélioration énergétique, l'article 11, alinéa 1, lettre a, LDTR nous dit qu'il ne faut prendre en considération que leur 70% au maximum. Alors que l'article 5, alinéa 2, RDTR, en ce qui concerne les coûts liés à l'amélioration énergétique, dispose que seul 50% du coût total de ces pourra être considéré comme étant des prestations supplémentaires au sens des articles 15, alinéas 11 et ss, LEn, 6, alinéa 3, et 9, alinéa 6, LDTR, le solde constituant d'importantes réparations correspondant, à raison de 50% à 70%, à des investissements créant des plus-values.

12 Ainsi, une partie de ces coûts devra être prise en considération dans le calcul de la rentabilisation des coûts de rénovations (1 ère étape susmentionnée). Il s'agit de ceux considéré comme étant des de maintien ou de rénovation. L'autre partie sera, en ce qui la concerne, intégrée dans le calcul de la rentabilisation des coûts liés à l'amélioration énergétique (3 ème étape susmentionnée), lequel permettra de définir la contribution du locataire.

13 Dans les grandes lignes, le loyer après contrôle pourra s'échelonner de la manière suivante : Loyer < fr. 3' baisse prévisible des charges + éventuelle contribution partielle ou totale - du locataire Loyer = fr. 3' baisse prévisible des charges + éventuellement contribution partielle ou totale - du locataire Loyer "plafonné" > fr. 3' baisse prévisible des charges + éventuellement contribution - partielle ou totale - du locataire

14 Comme cela se fait jusqu'à présent, les calculs qu'il s'agissent de ceux liés à la rentabilisation des coûts, à la baisse prévisible des charges ou à la contribution des locataires seront effectués par le propriétaire, charge étant donnée au service LDTR ainsi qu'au SCANE de vérifier que ceux-ci sont conformes aux prescriptions de la loi. La liste des documents devant être fournies au moment du dépôt de la requête en autorisation de construire est définie à l'article 5, alinéa 1, LDTR.

15 Bonus conjoncturel à l'énergie au sens de la loi sur l'énergie du 18 septembre 1986 (L 2 30 LEn)

16 Avec l'entrée en vigueur de ces nouvelles dispositions légales, le législateur, en plus de prévoir la possibilité pour le propriétaire de reporter une partie de ses coûts sur le loyer, a également prévu une participation de l'etat, laquelle se fait sous la forme de l'octroi d'un bonus conjoncturel à l'énergie, au sens des articles 15A LEn et 13L REn : "Un crédit de 10 millions de francs par an, au plus, est ouvert au Conseil d'etat au titre de subvention cantonale d'investissement,, pour couvrir la partie du coût des énergétiques qui ne pourront pas être répercutés, en vertu des articles 15, alinéas 11 et ss LEn et 6,alinéa 3, et 9, alinéa 6, LDTR."

17 Bénéficiaires Aux termes des articles 15A, alinéa 2, LEn et 13L, alinéa 1, REn, seuls les propriétaires de maisons d'habitation qui ont déposé une demande d'autorisation de construire pour des de rénovation fondée sur la LDTR peuvent demander l'octroi d'une telle subvention.

18 Compétences C'est la commission d'attribution instituée par la LDTR qui est compétente pour préaviser les demandes de subvention (art. 15A, al. 3, LEn). Les requêtes sont déposées auprès du DCTI simultanément au dépôt de la demande d'autorisation de construire (art. 13L, al. 2, LEn). C'est le DCTI qui statue sur la base du préavis de la commission d'attribution (art. 13L, al. 4, LEn).

19 Montant Le montant de ce bonus conjoncturel à l'énergie équivaut, en règle générale, au montant capitalisé en fonction de la durée d'amortissement du coût des prévus - correspondant à la différence entre le montant que le propriétaire pourrait répercuter sur les loyers en raison de d'amélioration énergétique au sens de l'article 15, alinéa 11, LEn et celui qu'il peut effectivement répercuter sur le loyer en raison des limitations imposées par les articles 15, alinéas 12 et 13, LEn et 6, alinéa 3, et 9, alinéa 6, LDTR

20 Conditions Aucun bonus ne peut être octroyé, si le propriétaire n'a pas auparavant fait toutes les demandes de subvention, tant sur le plan fédéral que cantonal (art. 13L, al. 5, REn). Le montant du bonus n'est payé qu'après l'exécution des énergétiques et pour autant qu'ils aient été réalisés conformément à l'autorisation de construire (art. 13L, al. 6, REn).

21 Dispositions transitoires Ces nouvelles dispositions légales ne sont pas applicables aux projets de construction ou de rénovation de bâtiments pour lesquels une requête en autorisation de construire a déjà été déposée avant leur entrée en vigueur (art. 26, al. 2, LEn). Le crédit relatif au bonus conjoncturel à la rénovation ne sera ouvert qu'à compter de l'année 2011 (art. 15A, al. 1, LEn)

22 Merci de votre attention

LOYERS LDTR : CAS PRATIQUES

LOYERS LDTR : CAS PRATIQUES Séminaire Juridique du 12 avril 2011 LOYERS LDTR : CAS PRATIQUES Daniel KINZER Etude ZPG Rue Bovy Lysberg 2 Case postale 5824 1211 GENEVE 11 Tél: 022 311 00 10 Fax: 022 311 00 20 daniel.kinzer@praetor.ch

Plus en détail

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) du 7 janvier 007 (état: 0.0.007) 840...5 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi sur le logement du 9 septembre 975

Plus en détail

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Séminaire de formation professionnelle CEI La LDTR genevoise Christophe Aumeunier Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Plan de l'exposé 1 Bref historique 2 Champ d application

Plus en détail

Loyer basé sur les coûts: mode d emploi

Loyer basé sur les coûts: mode d emploi Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral du logement OFL Loyer basé sur les coûts: mode d emploi 5 e Forum des coopératives suisses d habitation 27 septembre

Plus en détail

Code des obligations. (Bail à loyer) Modification du 13 décembre 2002. Délai référendaire: 3 avril 2003

Code des obligations. (Bail à loyer) Modification du 13 décembre 2002. Délai référendaire: 3 avril 2003 Délai référendaire: 3 avril 2003 Code des obligations (Bail à loyer) Modification du 13 décembre 2002 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999

Plus en détail

DIRECTIVE DEPARTEMENTALE (interne et/ou pour les entités tierces) FIXATION DES LOYERS DANS LES ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX (EMS)

DIRECTIVE DEPARTEMENTALE (interne et/ou pour les entités tierces) FIXATION DES LOYERS DANS LES ÉTABLISSEMENTS MÉDICO-SOCIAUX (EMS) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Direction générale de l'action sociale DIRECTIVE DEPARTEMENTALE (interne et/ou pour les entités tierces) FIXATION DES LOYERS DANS

Plus en détail

Loi sur l'aide au logement (LAL2) 1)

Loi sur l'aide au logement (LAL2) 1) 30 janvier 2008 Loi sur l'aide au logement (LAL2) 1) Etat au 1 er janvier 2015 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, vu l'initiative législative populaire cantonale "Pour la construction

Plus en détail

1 er janvier 2015 CAISSE DE PENSION BERNOISE. Règlement sur les hypothèques

1 er janvier 2015 CAISSE DE PENSION BERNOISE. Règlement sur les hypothèques 1 er janvier 2015 CAISSE DE PENSION BERNOISE Règlement sur les hypothèques Table des matières Table des matières 2 Définitions et abréviations 3 Préambule 4 Art. 1 Champ d'application et but 4 Art. 2 Ressources

Plus en détail

En relation avec l'objet mentionné ci-dessus, nous avons l'avantage de vous exposer ce qui suit :

En relation avec l'objet mentionné ci-dessus, nous avons l'avantage de vous exposer ce qui suit : MESSAGE DU GOUVERNEMENT AU PARLEMENT RELATIF A UN CREDIT SUPPLEMENTAIRE EN VUE DU SUBVENTIONNEMENT DES PRESTATIONS DE L'ADMINISTRATION COMMUNALE DANS LE PROJET DE PROTECTION ET DE REVITALISATION DE LA

Plus en détail

Préavis municipal no 01-2013

Préavis municipal no 01-2013 Municipalité de Servion Servion, le 11 mars 2013 Au Conseil communal 1077 Servion Préavis municipal no 01-2013 concernant : 1. La fixation de plafond d'endettement de l'asij pour la législature en cours

Plus en détail

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête:

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête: Code des obligations (Bail à loyer) Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du..., arrête: I. Le titre huitième (Du bail à loyer) du code des

Plus en détail

ouvrant en 2007 un crédit programme de 360 000 F destiné à divers investissements liés du département de l'économie et de la santé

ouvrant en 2007 un crédit programme de 360 000 F destiné à divers investissements liés du département de l'économie et de la santé Secrétariat du Grand Conseil PL 10056 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 13 juin 2007 Projet de loi ouvrant en 2007 un crédit programme de 360 000 F destiné à divers investissements liés

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT LA PROCEDURE AUPRES DU DEPARTEMENT DE L'AMENAGEMENT, DU LOGEMENT ET DE L'ENERGIE

NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT LA PROCEDURE AUPRES DU DEPARTEMENT DE L'AMENAGEMENT, DU LOGEMENT ET DE L'ENERGIE NOTICE EXPLICATIVE CONCERNANT LA PROCEDURE AUPRES DU DEPARTEMENT DE L'AMENAGEMENT, DU LOGEMENT ET DE L'ENERGIE OFFICE CANTONAL DU LOGEMENT ET DE LA PLANIFICATION FONCIERE RELATIVE AUX TRAVAUX DANS LES

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Z Service de l économie, du logement et du tourisme (SELT) Logement Rue Caroline 11 1014 Lausanne Tél. 021 316 64 00 www.vd.ch/logement Aide linéaire NOTICE 1.0 Avril 2008 AIDE CANTONALE A LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Règlement d'exécution de la loi sur l'aide au logement

Règlement d'exécution de la loi sur l'aide au logement 22 décembre 2008 Règlement d'exécution de la loi sur l'aide au logement Le Conseil d'etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi sur l'aide au logement, du 30 janvier 2008 1), arrête : CHAPITRE

Plus en détail

DÉCEMBRE 2010 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET

DÉCEMBRE 2010 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET DÉCEMBRE 200 357 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET modifiant le décret du 2 septembre 994 pour la création d'un compte spécial intitulé "Crédit d'inventaire" pour les investissements des Hospices cantonaux

Plus en détail

Fixation des plafonds d'endettement et de risques pour cautionnements (et autres formes de garanties) pour la législature 2011-2016

Fixation des plafonds d'endettement et de risques pour cautionnements (et autres formes de garanties) pour la législature 2011-2016 Direction des finances et du patrimoine vert Fixation des plafonds d'endettement et de risques pour cautionnements (et autres formes de garanties) pour la législature 2011-2016 Préavis N 20011/44 Lausanne,

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES RELATIVES A LA FACILITE DE CAISSE I - En vigueur à partir du 23 mars 2015

CONDITIONS PARTICULIERES RELATIVES A LA FACILITE DE CAISSE I - En vigueur à partir du 23 mars 2015 Article 1. Terminologie CONDITIONS PARTICULIERES RELATIVES A LA FACILITE DE CAISSE I - La Banque : bpost banque S.A. Rue du Marquis 1 bte 2-1000 Bruxelles, TVA BE 0456.038.471, RPM Bruxelles qui agit en

Plus en détail

Loi (10008) pour la construction de logements d'utilité publique

Loi (10008) pour la construction de logements d'utilité publique Loi (10008) pour la construction de logements d'utilité publique Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 But et définitions 1 Dans un délai de 10 ans dès l'entrée

Plus en détail

modifiant la loi d'application de la loi fédérale sur l'assurance maladie (J 3 05)

modifiant la loi d'application de la loi fédérale sur l'assurance maladie (J 3 05) Secrétariat du Grand Conseil PL 10469 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 14 avril 2009 Projet de loi modifiant la loi d'application de la loi fédérale sur l'assurance maladie (J 3 05)

Plus en détail

Projet de loi modifiant la loi sur la Banque cantonale de Genève (D 2 05)

Projet de loi modifiant la loi sur la Banque cantonale de Genève (D 2 05) Secrétariat du Grand Conseil PL 10032 Projet présenté par les députés: M me et MM. Fabienne Gautier, Pierre Weiss, Christian Luscher, Olivier Jornot, Marcel Borloz, Mario Cavaleri et Pascal Pétroz Date

Plus en détail

Loi régissant les institutions étatiques de prévoyance

Loi régissant les institutions étatiques de prévoyance Loi régissant les institutions étatiques de prévoyance Modification du Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 31 alinéa 1 chiffre 1 et 42 alinéa 1 de la Constitution cantonale; sur la proposition

Plus en détail

relatif au nouveau règlement communal sur les finances (RCF)

relatif au nouveau règlement communal sur les finances (RCF) Rapport du Conseil communal relatif au nouveau règlement communal sur les finances (RCF) (du 5 novembre 2015) au Conseil général de la Ville de La Chaux-de-Fonds Madame la présidente, Mesdames les conseillères

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5 Bureau du surintendant des institutions financières Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2

Plus en détail

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120 Tableau 41.70 - COMPOSITION DES FONDS PROPRES SUR BASE SOCIALE (Art. 14 et 15 du règlement) 1. Fonds propres sensu stricto (art. 14, 1er, 1 ) Valeur comptable Code 05 11. Capital libéré et primes d'émission

Plus en détail

Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065

Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065 Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065 Décret n 2002-634 du 29 avril 2002, modifié, version du 6 novembre 2008 Art. 1 Il est institué dans la fonction

Plus en détail

Projet de loi modifiant la loi d'application de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire (L 1 30)

Projet de loi modifiant la loi d'application de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire (L 1 30) Secrétariat du Grand Conseil PL 9115 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 13 novembre 2003 Messagerie Projet de loi modifiant la loi d'application de la loi fédérale sur l'aménagement du

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil IN 133-I

Secrétariat du Grand Conseil IN 133-I Nouvelle teneur de l initiative 133 suite à l arrêt du Tribunal fédéral du 22 mai 2007 Secrétariat du Grand Conseil IN 133-I Lancement d'une initiative L ASLOCA (Association genevoise de défense des locataires)

Plus en détail

Fondation de prévoyance en faveur du personnel. d'electro-matériel SA. Règlement. pour prestations complémentaires

Fondation de prévoyance en faveur du personnel. d'electro-matériel SA. Règlement. pour prestations complémentaires Fondation de prévoyance en faveur du personnel d'electro-matériel SA Règlement pour prestations complémentaires Janvier 2015 TALBE DES MATIERES Art. 1 But 3 Art. 2 Assurés 3 A ACHAT DE PRESTATIONS DE PREVOYANCE

Plus en détail

Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement

Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement Département des institutions et de la sécurité Cuarnens, le

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération

Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération Ordonnance du DEFR sur les coopératives d habitation du personnel de la Confédération 842.18 du 19 mai 2004 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A. Rapport. Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie

Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A. Rapport. Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie Rapport de la Commission des finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi ratifiant les nouveaux

Plus en détail

RÈGLEMENT 840.11.2 sur les conditions d'occupation des logements construits ou rénovés avec l'appui financier des pouvoirs publics (RCOL)

RÈGLEMENT 840.11.2 sur les conditions d'occupation des logements construits ou rénovés avec l'appui financier des pouvoirs publics (RCOL) Adopté le 24.07.1991, entrée en vigueur le 24.07.1991 - Etat au 01.01.2013 (en vigueur) RÈGLEMENT 840.11.2 sur les conditions d'occupation des logements construits ou rénovés avec l'appui financier des

Plus en détail

1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment :

1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment : Directives de la Direction Directive de la Direction 2.1. Fonds de réserve et d innovation (FRI) A. Généralités 1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment : Art.

Plus en détail

Assainissement énergétique

Assainissement énergétique Assainissement énergétique Opportunités énergétiques et économiques Pierre Renaud, Directeur, Planair SA Conseiller en matière d énergie pour le Jura bernois Apéritif-énergie 1 2 Plan de la présentation

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Généralités

CHAPITRE PREMIER Généralités Règlement d'introduction de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal),

Plus en détail

sont assujettis à l'assurance en cas de maternité et d'adoption que pour les personnes exerçant une activité salariée dans le canton.

sont assujettis à l'assurance en cas de maternité et d'adoption que pour les personnes exerçant une activité salariée dans le canton. Règlement d'application de la loi instituant une assurance en cas de maternité et d'adoption J 5 07.01 du 11 mai 2005 Le CONSEIL D ETAT de la République et canton de Genève, vu l article 16h de la loi

Plus en détail

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public Le Conseil de la concurrence (commission

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 03.X.2007 C(2007)4604 Objet: Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles Monsieur le Ministre, 1. PROCEDURE (1) Le 4 juillet

Plus en détail

(CGI, article 1586 A extrait) (CGI, article 1384)

(CGI, article 1586 A extrait) (CGI, article 1384) TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES Prolongation par les départements de la durée d exonération des logements à usage locatif appartenant aux organismes HLM et SEM. (CGI, article 1586 A extrait) "Pour

Plus en détail

PROJET DE LOI surlacaissedepensionsdel ÉtatdeVaud

PROJET DE LOI surlacaissedepensionsdel ÉtatdeVaud PROJET DE LOI surlacaissedepensionsdel ÉtatdeVaud LEGRANDCONSEILDUCANTONDEVAUD vu la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité(lpp) vuleprojetdeloiprésentéparleconseild'etatdevaud

Plus en détail

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, Arrêté concernant les dispositifs d'alarme contre les agressions, l'effraction et le vol Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi sur la police cantonale, du 23 mars 1988 1)

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

PROJET DE FINANCEMENT HYPOTHECAIRE

PROJET DE FINANCEMENT HYPOTHECAIRE 22 janvier 2008 PROJET DE FINANCEMENT HYPOTHECAIRE Dossier personnel à l'intention de Jean EXEMPLE Anne EXEMPLE Rue de l'exercice 32 1200 GENEVE Calculs basés sur le régime des personnes soumises à l'impôt

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU CONSEIL

Proposition de RÈGLEMENT DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 16.9.2015 COM(2015) 463 final 2015/0213 (NLE) Proposition de RÈGLEMENT DU CONSEIL modifiant le règlement (UE) 2015/323 du 2 mars 2015 portant règlement financier applicable

Plus en détail

PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT

PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT PROGRAMME DE PROTECTION CONTRE LA HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT Version du 18 septembre 2015 NOTE AU LECTEUR Le Programme de protection contre est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113).

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 3

CIRCULAIRE D INFORMATION No 3 27 mai 1998 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 3 Le rapport IDA-FiSo2 et les thèmes principaux du Conseil fédéral concernant la 1ère révision de la LPP 1. Le Conseil fédéral est en train de

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI. relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.)

SENAT PROJET DE LOI. relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.) PROJET DE LOI adopté le 21 décembre 1977 N 88 SENAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978 PROJET DE LOI relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté, dans

Plus en détail

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE Feuille officielle numéro 41, du 19 octobre 2012 Référendum facultatif: délai d'annonce préalable: 8 novembre 2012 délai de dépôt des signatures: 17 janvier

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

R A M B. Fondation pour la Retraite Anticipée de la Métallurgie du Bâtiment à Genève

R A M B. Fondation pour la Retraite Anticipée de la Métallurgie du Bâtiment à Genève R A M B Fondation pour la Retraite Anticipée de la Métallurgie du Bâtiment à Genève 2004 1 FONDATION POUR LA RETRAITE ANTICIPEE DE LA METALLURGIE DU BATIMENT (FONDATION RAMB) REGLEMENT En application des

Plus en détail

COMMUNE DE SAVIGNY. Association scolaire intercommunale du Jorat (ASIJ) : 1) Plafond d'endettement (législature 2013-2016) 2) Modification des statuts

COMMUNE DE SAVIGNY. Association scolaire intercommunale du Jorat (ASIJ) : 1) Plafond d'endettement (législature 2013-2016) 2) Modification des statuts COMMUNE DE SAVIGNY Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 03/2013 Réf. : IPC 1968 I:\5-instruction_publique_et_cultes\classement\1968\Préavis_03-2013.docx Savigny, le 14 mars 2013 Rte

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle et totale

Règlement de liquidation partielle et totale page /9 Règlement de liquidation partielle et totale de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance commune des organisations affiliées du 7. avril 008 (Etat le er juillet

Plus en détail

Selon le cahier des surfaces brutes SIA de l architecte, le projet serait réparti comme suit :

Selon le cahier des surfaces brutes SIA de l architecte, le projet serait réparti comme suit : Le plan financier Vous projetez une opération immobilière, soit la construction de 3 petits immeubles sur une parcelle de la commune d Essert-les-Bains qui vous est concédée en droit de superficie pour

Plus en détail

RAPPORT. Rapport n : CG-400.185-1 Date : 17 février 2014 Dicastère : Santé publique

RAPPORT. Rapport n : CG-400.185-1 Date : 17 février 2014 Dicastère : Santé publique RAPPORT du Conseil communal au Conseil général de la Ville de Boudry concernant l adoption du règlement fixant la contribution communale aux frais de traitements dentaires Rapport n : CG-400.185-1 Date

Plus en détail

AVENANT À LA DIRECTIVE

AVENANT À LA DIRECTIVE AVENANT À LA DIRECTIVE RÉGLEMENTANT L INFORMATION FINANCIÈRE, SOCIALE ET DES ACTIVITÉS AINSI QUE LES PRINCIPES COMPTABLES ET LES QUALIFICATIONS ET L INDÉPENDANCE DU CONTRÔLEUR DES COMPTES RELATIFS À LA

Plus en détail

Transfert des compétences : Note explicative

Transfert des compétences : Note explicative Transfert des compétences : Note explicative I. Contexte : Dans le cadre de la 6 ème réforme de l Etat, et plus particulièrement dans le cadre du transfert des compétences en matière de santé, le secteur

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux (OBLF) 221.213.11 du 9 mai 1990 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 253a, al. 3, du

Plus en détail

Règlement relatif aux frais (RFrais)

Règlement relatif aux frais (RFrais) Etat au 28 juin 2012 Règlement relatif aux frais (RFrais) Adopté par le Conseil d'administration le 28 juin 2012. CHAPITRE PREMIER Introduction But Article premier Le présent règlement a pour but de définir

Plus en détail

SUBVENTIONS D INTéRêT

SUBVENTIONS D INTéRêT DISPOSITIONS COMPLÉMENTAIRES - SUBVENTIONS D INTÉRÊT 1 SUBVENTIONS D INTéRêT Sommaire Loi modifiée du 22 juin 1963 fixant le régime des traitements des fonctionnaires de l Etat (Extrait: Art. 29sexties)

Plus en détail

Règlement du service dentaire scolaire et barème des contributions

Règlement du service dentaire scolaire et barème des contributions Règlement du service dentaire scolaire et barème des contributions de la commune municipale de ROMONT Règlement du service dentaire scolaire (SDS) 2 Règlement du service dentaire scolaire (SDS) Article

Plus en détail

Le Dispositif Duflot 2013

Le Dispositif Duflot 2013 TRANSACTION & CONSEIL Le Dispositif Duflot 2013 Investir pour construire son patrimoine IMMOBILIER RÉSIDENTIEL NEUF LE DISPOSITIF DUFLOT LA REDUCTION D IMPOT EST LIMITEE ChAQUE ANNEE A L AChAT DE DEUx

Plus en détail

Art. 1 But. Art. 2 Définition de la pénurie - Champ d'application territorial

Art. 1 But. Art. 2 Définition de la pénurie - Champ d'application territorial TITRE I PRINCIPES GENERAUX Art. 1 But 1 La présente loi a pour but de lutter contre la pénurie de logements en conservant sur le marché des logements loués qui correspondent aux besoins de la population.

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE NOTE AU LECTEUR Le Programme de financement de l agriculture est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113). La présente version du programme intègre

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

C O N V E N T I O N (a) ******************

C O N V E N T I O N (a) ****************** C O N V E N T I O N (a) ****************** ENTRE LES SOUSSIGNES : - Monsieur le Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, agissant au nom et pour le compte du Département en vertu de la délibération

Plus en détail

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Question 1 : Il s agit de la réalisation simultanée de deux projets, l un de renouvellement et l autre

Plus en détail

Ordonnance relative à la création et à la gestion des hautes écoles spécialisées

Ordonnance relative à la création et à la gestion des hautes écoles spécialisées Ordonnance relative à la création et à la gestion des hautes écoles spécialisées (Ordonnance sur les hautes écoles spécialisées, OHES) Modification du 24 avril 2002 Le Conseil fédéral suisse arrête: I

Plus en détail

(15-2065) Page: 1/7 SUBVENTIONS

(15-2065) Page: 1/7 SUBVENTIONS 17 avril 2015 (15-2065) Page: 1/7 Comité des subventions et des mesures compensatoires Original: anglais SUBVENTIONS RÉPONSES AUX QUESTIONS 1 ET AUX QUESTIONS COMPLÉMENTAIRES 2 DES ÉTATS-UNIS CONCERNANT

Plus en détail

Préavis n 6/ 10 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2011

Préavis n 6/ 10 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2011 COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 6/ 10 au Conseil communal Arrêté d'imposition 2011 Délégué municipal : M. Luc-Etienne Rossier Aubonne, le 14 septembre 2010 Pl. du Marché 12 Lundi - vendredi Téléphone

Plus en détail

REFLEXIONS SUR ******

REFLEXIONS SUR ****** REFLEXIONS SUR QUEL INTERET LEGAL POUR L ADJUDICATAIRE RETARDATAIRE? Par Alain Provansal, Avocat honoraire au barreau de Marseille, Ancien Président de l'aappe Selon le décret du 27 juillet 2006 pris pour

Plus en détail

Loi sur la protection de la population et la protection civile (LPCi) RSJU 521.1. Tableau comparatif (Projet du 29.05.2012)

Loi sur la protection de la population et la protection civile (LPCi) RSJU 521.1. Tableau comparatif (Projet du 29.05.2012) Loi sur la protection de la population et la protection civile (LPCi) RSJU 51.1 Tableau comparatif (Projet du 9.05.01) Législation actuelle Projet de loi Commentaires Organes de la protection civile Art.

Plus en détail

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

Directives concernant l octroi de contributions financières en faveur du secteur de l hébergement

Directives concernant l octroi de contributions financières en faveur du secteur de l hébergement Directives concernant l octroi de contributions financières en faveur du secteur de l hébergement du 9 juin 2015 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu la loi du 18 mars 1998 sur l'hôtellerie,

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL Préavis no 10-2011 Fixation de plafonds en matière d endettement et de risques pour cautionnements pour la législature 2011-2016 Monsieur le Président, Mesdames,

Plus en détail

LDTR et LAAL. Principes et application pratique

LDTR et LAAL. Principes et application pratique Service Service des communes des communes et du logement et du logement LDTR et LAAL Principes et application pratique Plan LDTR/LAAL Principes communs d application (immeubles assujettis - notion de pénurie)

Plus en détail

Règlement relatif aux conditions générales d'octroi des garanties d'emprunts par MPM

Règlement relatif aux conditions générales d'octroi des garanties d'emprunts par MPM Règlement relatif aux conditions générales d'octroi des garanties d'emprunts par MPM Pour être éligibles à une garantie de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, les emprunts proposés et les

Plus en détail

PREAVIS N 27/2006 AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS N 27/2006 AU CONSEIL COMMUNAL MUNICIPALITE PREAVIS N 27/2006 AU CONSEIL COMMUNAL Fixation de plafonds en matière d'endettement et de risques pour cautionnements pour la législature 2006-2011 Séance de la commission des finances : mercredi

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE AUX ENTREPRISES DE GRANDS GIBIERS

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE AUX ENTREPRISES DE GRANDS GIBIERS PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE AUX ENTREPRISES DE GRANDS GIBIERS NOTE AU LECTEUR Le Programme d aide financière est entré en vigueur le 1 er septembre 2006 (2006, G.O. 1, X ). Version du 1 er septembre 2006

Plus en détail

CRÉDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT HALLE VOLTA 10.072

CRÉDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT HALLE VOLTA 10.072 CRÉDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT HALLE VOLTA 10.072 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d'un crédit supplémentaire urgent de 1.249.000 francs destiné à

Plus en détail

Directives CIIS sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique 1

Directives CIIS sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique 1 Directives CIIS sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique 1 Validité et domaines d'application Les directives suivantes sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique sont

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2011 ORTHOPHONIE AMBULATOIRE 11.041

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2011 ORTHOPHONIE AMBULATOIRE 11.041 CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2011 ORTHOPHONIE AMBULATOIRE 11.041 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d un crédit supplémentaire urgent de 1.595.000

Plus en détail

Ordonnance 221.213.11 sur le bail à loyer et le bail à ferme d'habitations et de locaux commerciaux

Ordonnance 221.213.11 sur le bail à loyer et le bail à ferme d'habitations et de locaux commerciaux Ordonnance 221.213.11 sur le bail à loyer et le bail à ferme d'habitations et de locaux commerciaux (OBLF) du 9 mai 1990 (Etat le 1 er octobre 1996) Le Conseil fédéral suisse, vu l'article 253a, 3 e alinéa,

Plus en détail

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison Règlement fixant les conditions de location des logements à caractère social de la Ville de Genève LC Adopté par le Conseil municipal le 8 février 009 Entrée en vigueur le 8 avril 009 Le Conseil municipal

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement Valable dès le 1 er mars 2014 Page 1 de 7 A. Table des matières A. Table des matières 2 B. But et contenu 3 Art. 1 But 3 Art. 2 Objectifs et principes du placement de la fortune

Plus en détail

1. Définition des fonds propres : rapport résultant de l affectation du bénéfice (article 14, 1, 1 a), ii) du règlement relatif aux fonds propres)

1. Définition des fonds propres : rapport résultant de l affectation du bénéfice (article 14, 1, 1 a), ii) du règlement relatif aux fonds propres) ANNEXE A LA LETTRE DU 11 JUIN 2002 : COMMENTAIRE DE L ARRETE DE LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE DU 5 DECEMBRE 1995 CONCERNANT LE REGLEMENT RELATIF AUX FONDS PROPRES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT. 1.

Plus en détail

Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011

Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011 Contrat de bail à loyer Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011 Bases légales Art. 269 CO Les loyers sont abusifs lorsqu ils permettent au bailleur

Plus en détail

MODALITÉS DE TRANSFERT

MODALITÉS DE TRANSFERT 14 novembre 2003. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires et au régime fiscal de celles-ci et de certains avantages complémentaires en matière de

Plus en détail

Règlement. relatif à l'octroi de. prêts hypothécaires. aux collaborateurs actifs et retraités en Suisse

Règlement. relatif à l'octroi de. prêts hypothécaires. aux collaborateurs actifs et retraités en Suisse CAISSE DE PENSIONS NOVARTIS 1 Règlement relatif à l'octroi de prêts hypothécaires aux collaborateurs actifs et retraités en Suisse Etat au 1er janvier 1998 2 Au 1.1.1998, la Caisse de Pensions Ciba-Geigy

Plus en détail

la hiérarchisation des prestations catégorielles (art. 4) le revenu déterminant unifié (articles 6 à 8)

la hiérarchisation des prestations catégorielles (art. 4) le revenu déterminant unifié (articles 6 à 8) LOI 000 de loi sur l harmonisation et la coordination de l octroi des prestations sociales et d aide à la formation et au logement cantonales vaudoises (LHPS) du 9 novembre 00 LE GRAND CONSEIL DU CANTON

Plus en détail

Le présent règlement est fourni à titre indicatif. Seul le règlement officiel signé à force de loi. Celui-ci peut être obtenu auprès de

Le présent règlement est fourni à titre indicatif. Seul le règlement officiel signé à force de loi. Celui-ci peut être obtenu auprès de Règlement d'application pour le calcul des prêts d'études, d'apprentissage et du perfectionnement professionnel Le présent règlement établit les bases d'application relatives au règlement communal sur

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

CONTRAT D ENTREPRISE GENERALE A PRIX FORFAITAIRE

CONTRAT D ENTREPRISE GENERALE A PRIX FORFAITAIRE CONTRAT D ENTREPRISE GENERALE A PRIX FORFAITAIRE Entre Monsieur et Madame Ci-après dénommé «LE MAITRE DE L OUVRAGE» et Soleil Habitat Ruelle des Anges 1 1040 Echallens Tél. 021/883.00.88 Mobile : 079/212.63.08

Plus en détail