Travailler ensemble pour garder nos élèves en sécurité et en bonne santé Un guide sur le programme Éducation physique et santé (EPS) révisé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travailler ensemble pour garder nos élèves en sécurité et en bonne santé Un guide sur le programme Éducation physique et santé 2015-16 (EPS) révisé"

Transcription

1 Travailler ensemble pour garder nos élèves en sécurité et en bonne santé Un guide sur le programme Éducation physique et santé (EPS) révisé destiné aux parents

2 Au conseil scolaire du district de Peel, nous nous engageons au bien-être, à la sécurité et à la réussite de tous les élèves. Nous savons que vous partagez également cette priorité. Le programme Éducation physique et santé (EPS) révisé ne remplace pas ni ne change le rôle vital des parents dans l éducation de leurs enfants. Les écoles du district de Peel garantissent un enseignement précis et factuel. Les parents, quant à eux, sont responsables de la transmission de leurs valeurs, de leurs valeurs morales, de leur culture et de leurs croyances religieuses à leurs enfants. Nous savons que certains parents ont des préoccupations, spécialement au sujet du développement humain et à la composante portant sur la santé sexuelle du programme EPS révisé. C est pourquoi nous avons créé ce guide qui vous fournira les informations nécessaires pour comprendre comment ce programme révisé sera enseigné dans les écoles du district de Peel et la manière dont les familles seront impliquées.

3 Le ministère de l Éducation a publié le programme EPS révisé en février Toutes les écoles de l Ontario doivent le mettre en place pour l année scolaire Il comporte quatre éléments qui fonctionnent ensemble et permettent de soutenir le bien-être physique, émotionnel et social des élèves : La vie active : comme la santé physique, la sécurité et la participation active. Les aptitudes motrices : comprend les compétences et les stratégies s articulant autour de l activité physique et des sports. Les aptitudes à la vie quotidienne : les élèves développent une compréhension d eux-mêmes, des capacités d adaptation et des compétences sociales, de communication et de réflexion. La vie saine : cet élément comprend l alimentation/la nutrition, la sécurité personnelle et la prévention des blessures, la consommation de drogue, les dépendances ainsi que le développement humain et la santé sexuelle.

4 Ce que vous devez savoir à propos du programme EPS révisé Le programme EPS : les faits et la fiction Dans nos communautés, des informations inexactes concernant le programme EPS révisé circulent et parfois dans le but de tromper les parents. Voici les faits : Nous ENCOURAGERONS les élèves à s abstenir d avoir des activités sexuelles pour être en toute sécurité. Repoussé au printemps 2016 Pour donner du temps aux parents de bien comprendre le programme EPS révisé, les membres du personnel du district de Peel enseigneront le module du développement humain et de la santé sexuelle aux élèves au printemps D ici là, les enseignants auront développé de solides relations avec leurs élèves et auront une bonne compréhension de leur niveau de maturité. Cela contribue à garantir que nous enseignons le programme d une manière qui est adaptée à leur âge. Nous N ENCOURAGERONS PAS les élèves à être sexuellement actifs. Nous ENSEIGNERONS aux élèves l importance de se défendre par eux même et nous les aiderons à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour éviter ou délaisser une situation inconfortable. Nous leur enseignerons de respecter les autres quand ils veulent faire de même. Nous ne leur ENSEIGNERONS PAS de consentir à des activités sexuelles. Pour plus de renseignements concernant les informations inexactes, vous pouvez télécharger le document Les mythes et la réalité disponible sur notre site Web à

5 Un avertissement préalable des cours Nous savons que quelques parents souhaitent savoir quand les matières du développement humain et de la santé sexuelle seront abordées en classe. Toutes les écoles du district de Peel sont maintenant tenues d envoyer une lettre aux parents d élèves de chaque niveau au moins deux semaines avant d enseigner ces matières. Les écoles n enverront cependant pas d avertissement préalable concernant les discussions et les activités scolaires qui permettent de développer un climat d inclusion et de sécurité, y compris les discussions portant sur les différents types de familles ou tout autre droit de la personne protégé en vertu du Code des droits de la personne de l Ontario pendant l année scolaire. Un programme enseigné avec sensibilité par des professionnels Les enseignants du district de Peel sont des professionnels bien formés qui ne font pas la promotion de leurs opinions personnelles en classe. Ils continueront, comme à leur habitude, de donner des cours sur le développement humain et la santé sexuelle en faisant preuve de sensibilité à l égard du sujet et des élèves. Le conseil met à disposition des enseignants tout ce dont ils ont besoin pour qu ils continuent à enseigner le programme EPS avec professionnalisme, sensibilité et attention, tout en incluant des plans de cours pour chaque année, ressource et formation. De deux à cinq cours par année scolaire seulement Le module du développement humain et de la santé sexuelle ne représente que 10 pour cent de la totalité du programme EPS, et sa présentation demandera le même temps qu auparavant. Cela signifie qu il n y aura que de deux à cinq cours chaque année scolaire pour les élèves, selon leur année. Ils se dérouleront au printemps.

6 Un programme enseigné depuis 1998 Enseigner le développement humain et la santé sexuelle aux élèves n est pas quelque chose de nouveau. La majorité du programme EPS est enseigné depuis 1998 dans toutes les écoles financées par les deniers publics de l Ontario, y compris les écoles catholiques. Les mises à jour permettent d enseigner aux élèves comment faire face aux enjeux actuels qui n existaient pas en 1998, comme la technologie et les comportements en ligne. Les messages-guides des enseignants ne sont pas obligatoires : ils ne font que guider Les élèves posent souvent des questions sur des sujets qui ne sont pas nécessairement couverts en détail dans le programme EPS. Pour guider les enseignants sur la manière de répondre à beaucoup de ces questions, le ministère de l Éducation a inclus des «messages-guides» dans les documents relatifs au programme. Ces messages ne constituent pas une attente d apprentissage obligatoire ou un script à suivre obligatoirement : ils ne font qu aider les enseignants à parler d un sujet d une manière factuelle et consistante. Les enseignants utiliseront toujours leur meilleur jugement adapté aux besoins et au développement de leurs élèves. Demandes d exemption pour l année scolaire Comme toute partie du programme, les parents peuvent choisir de demander une exemption en vertu de la procédure opérationnelle de longue date portant sur l accommodement religieux. Avant de prendre cette décision, nous encourageons les parents à en apprendre davantage sur le programme EPS en lisant ce guide et en parlant aux représentants de l école sur le contenu et la manière dont ce dernier sera enseigné. L accommodement religieux se fera sur une base individuelle, comme cela est défini dans notre procédure opérationnelle. Puisque le module du développement humain et de la santé sexuelle sera enseigné au printemps 2016, nous demandons aux parents d en faire la demande en janvier Les demandes reçues avant cette date seront acceptées et nous y répondrons après janvier 2016.

7 Un engagement à préserver la sécurité de tous les élèves Bien que des parents puissent choisir de garder leur enfant à la maison pendant le déroulement de certaines parties du programme, le conseil scolaire du district de Peel espère fortement que cela ne sera pas le cas. Nous souhaitons que tous les élèves fassent partie des discussions qui permettent de développer le respect et la compréhension, et qui aident les étudiants à se sentir respectés et en sécurité. Être bienveillant, coopératif, honnête, inclusif, respectueux et responsable fait partie des valeurs principales du conseil. Elles sont enseignées au quotidien dans les salles de classe du district de Peel. Nous ne proposerons pas d accommodement religieux ou tout autre type d accommodement à l égard des cours qui permettent de développer un climat d inclusion et de sécurité, y compris des discussions sur les différents types de familles ou n importe lequel des droits humains protégés en vertu du Code des droits de la personne de l Ontario. Cela s applique à toutes les discussions se déroulant en salle de classe et aux activités scolaires portant sur l inclusion pendant l année scolaire. Nous nous engageons à assurer l équité et l inclusion sous toutes leurs formes, et les écoles soutiennent activement ce travail tout au long de l année. Les parents jouent un rôle vital dans la santé et l éducation sexuelle de leur enfant Notre système éducatif dépend du travail commun des parents et des écoles pour ce qui est de l amélioration des élèves. Nous jouons des rôles complémentaires. Assurezvous que votre enfant assiste aux cours pour qu il développe ses connaissances de manière à se comprendre lui-même et les autres, qu il prenne des décisions intelligentes et qu il soit en sécurité. Écoutez ses questions, donnez votre point de vue d une manière directe et pensez à votre influence en tant que modèle. Aidez votre enfant à reconnaitre, partager et gérer ses sentiments.

8 Travailler ensemble pour garder nos élèves en sécurité et en bonne santé Un guide sur le programme Éducation physique et santé révisé (EPS) destiné aux parents. Ce que les élèves apprendront chaque année sur le développement humain et la santé sexuelle Le développement humain et la santé sexuelle, comme tous les aspects d une vie saine décrits le programme EPS, se concentre sur l aide aux étudiants pour qu ils apprennent à faire des choix sains (et potentiellement, éviter de faire des choix nuisibles) dans leur vie de tous les jours. Les cours de chaque année se renforcent et se complètent. Ils sont adaptés à l âge et au développement de l enfant. À l école secondaire, les élèves doivent suivre un crédit EPS, mais peuvent choisir de suivre des cours EPS supplémentaires. Voici ce à quoi ressemble l apprentissage année par année. ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 1re année Objectif : Lorsque les enfants connaissent le nom des différentes parties de leur corps, ils peuvent communiquer clairement et demander de l aide en cas de maladie, blessure ou de mauvais traitement. Identifier les parties du corps en utilisant le nom approprié. Les sens et leur mode de fonctionnement. L hygiène de base (p.ex. se laver les mains, utiliser des mouchoirs). 2re année Objectif : Avant la puberté, aider les enfants à comprendre que leur corps va changer (p.ex. perte des dents de lait) peut les aider à communiquer des changements potentiellement difficiles (p.ex. souffrance) à un adulte de confiance. Les phases fondamentales du développement humain (p.ex. nouveau-né, enfant, adolescent) et les changements corporels qui y sont associés.

9 Une bonne hygiène pour la santé buccale (p.ex. se brosser les dents, utiliser du fil dentaire, se rendre régulièrement chez le dentiste). 3re année Objectif : Base pour des relations saines plus tard dans la vie, les élèves apprennent ce qui les rend uniques et les différencie des autres, et comment leur témoigner du respect. Des relations saines avec leurs pairs et leur famille (p.ex. accepter les différences, écouter, le respect mutuel, l honnêteté et la communication ouverte). Surmonter les mauvais aspects des relations avec les autres (p.ex. l intimidation, la pression venant des pairs, l exclusion). Les facteurs et les habitudes qui affectent le développement physique et émotionnel (p.ex. un environnement sécuritaire, des adultes bienveillants, sentiment d appartenance, sommeil, nourriture, activité physique). Comment nos différences nous rendent uniques. Cela inclut les différences visibles, comme la peau, les cheveux et la couleur des yeux, l habillement et les habiletés physiques. Cela inclut également un éventail de différences invisibles, comme les capacités d apprentissage, les valeurs culturelles et les croyances, l identité des genres et les types de familles (p.ex. monoparentale; deux parents; deux mères ou deux pères; grands-parents, aidants). Manières de montrer du respect à l égard des différences des autres. 4re année Objectif : Connaître les effets de la puberté avant que la plupart des élèves en fassent pleinement l expérience les aide à se préparer aux changements survenant dans leur corps, aux émotions et aux relations sociales. Les changements physiques qui surviennent pendant la puberté et les impacts sociaux et émotionnels que ces changements peuvent avoir sur un enfant en plein développement. Comment les besoins en matière d hygiène personnelle peuvent changer durant la puberté (p.ex. la plus grande importance donnée à la baignade régulière).

10 5re année Objectif : La puberté peut être stressante. Comprendre les changements survenant dans son corps peut aider les élèves à y faire face. Ils continueront d apprendre l importance de montrer du respect envers tous, y compris envers les personnes qui commencent leur puberté un peu plus tôt ou plus tard. Identifier des parties de l appareil génital, et comment le corps change pendant la puberté. Le processus des règles et de l a production de sperme. Comment décrire les stress émotionnel et interpersonnel liés à la puberté. Stratégies pour gérer le stress et renforcer son bien-être émotionnel et sa santé mentale. 6re année Objectif : En faisant leur entrée dans l adolescence, les enfants peuvent développer un bon sens de qui ils sont en comprenant comment les changements qui surviennent dans leur vie peuvent les affecter ainsi que leurs pairs. À ce stade, les élèves sont conscients et ont les compétences nécessaires (capacité d adaptation, pensée critique, réflexion) pour résoudre des problèmes et examiner les enjeux. Ils les appliqueront pour en apprendre davantage sur les stéréotypes et les suppositions et les combattre. Cela les aidera à continuer de développer du respect envers les autres et de la confiance en soi face à leur propre identité. Les facteurs qui peuvent affecter le développement du concept de soi ou de l identité personnelle (p.ex. l image corporelle, les stéréotypes, la conscience de soi, l identité culturelle et de genre). Les changements physiques, sociaux et émotionnels qui peuvent survenir à l adolescence après l amorce de la puberté (p.ex. la croissance du corps, les changements de la peau, l accroissement de l influence des pairs, l intensité des sentiments) et comment cela affecte des relations saines. Dans le cadre de relations personnelles, comment prendre des décisions qui démontrent du respect envers soi et les autres, y compris l importance du consentement et d une communication claire. Comment les stéréotypes comme l homophobie et les suppositions concernant le sexe, la race l orientation sexuelle, l ethnicité, la culture et les capacités peuvent affecter ce qu une personne ressent face à elle-même, son sentiment d appartenance et ses relations avec les autres. Des manières appropriées de répondre et de changer les suppositions et les stéréotypes.

11 7re année Objectif : Les élèves ont besoin des connaissances et des compétences pour prendre de bonnes décisions sur leur santé et leur bien-être avant de faire face à une situation où ils pourraient avoir besoin de ces informations. Cela peut aider à prévenir des activités risquées. L importance d avoir une compréhension mutuelle avec un partenaire concernant : retarder les activités sexuelles jusqu à être un peu plus âgé; les raisons pour ne pas devenir sexuellement actif; le concept du consentement et comment le communiquer; le besoin de communiquer clairement et de comprendre les décisions à propos de l activité sexuelle dans une relation saine. Comment identifier les maladies sexuellement transmissibles communes (MST) et décrire leurs symptômes. Comment prévenir les MST (y compris le VIH) et les grossesses non désirées, y compris la manière de retarder les premières relations et les autres activités sexuelles jusqu à être plus âgé, et utiliser constamment des préservatifs, lorsqu on devient sexuellement actif. Les facteurs physiques, émotionnels, sociaux et psychologiques à considérer en prenant des décisions relatives à la santé sexuelle (p.ex. les MST, la grossesse, les effets secondaires de la contraception, l étiquette sociale, les enseignements culturels, l identité de genre et l impact sur les autres relations). Comment les relations avec les autres et la santé sexuelle peuvent être affectées par les changements physiques et émotionnels survenant à la puberté et à l adolescence. 8re année Objectif : Apprendre le respect à l égard de ses pairs aide les jeunes à développer des concepts de soi sains et positifs. Les facteurs qui peuvent affecter la capacité d une personne à prendre des décisions saines et sûres concernant l activité sexuelle. Les sources de soutien concernant la santé sexuelle (p.ex. parents, professionnels de la santé, ressources à l école, groupes communautaires locaux, leaders religieux et ainés). L identité, l expression et l orientation sexuelle.

12 ÉCOLE SECONDAIRE 9re année Objectif : Les collégiens sont encouragés à réfléchir de manière critique aux informations qu ils ont apprises sur la santé sexuelle, tout comme ils sont encouragés à appliquer cette même pensée critique aux décisions portant sur les choix alimentaires, de sécurité personnelle et de santé physique. Prévenir les infections transmises sexuellement et les grossesses non souhaitées, ainsi que les sources d informations et de soutien (p.ex. docteur, unité de santé publique). L identité de genre et l orientation sexuelle et comment des choses, comme l acceptation, la stigmatisation, les stéréotypes, la conscience de soi, la culture, la religion et les médias peuvent influencer la compréhension qu une personne a d elle-même. Développer des relations saines avec les pairs, les membres de la famille et les partenaires potentiels (p.ex. honnêteté, communication ouverte et respect). Penser à l avance et mettre en application ses connaissances sur la santé et la sécurité sexuelle, y compris le consentement et les limites en matière sexuelle. 10re année Objectif : Fournir des informations aux étudiants qui les aident à comprendre et à exprimer leur identité pendant leur développement. Des facteurs (p.ex. leurs valeurs/croyances, ce qu ils voient dans les médias, la fixation et la communication de limites) qui peuvent influencer les décisions d une personne concernant son activité sexuelle. Les idées fausses répandues sur la sexualité dans notre culture, comment celles-ci peuvent causer du tort aux autres et comment on peut y répondre de manière juste et critique. Comment le fait d être engagé dans une relation amoureuse exclusive peut vous affecter et affecter votre relation avec les autres. 11re année Objectif : À la fin du cursus du secondaire, ces étudiants développent des compétences en matière de conscience de soi et d autocontrôle leur permettant de : 1) comprendre leurs forces et besoins; 2) endosser la responsabilité de leurs actions; 3) contrôler leurs progrès en matière de santé, ainsi que leurs objectifs en matière de santé physique; et 4) acquérir des connaissances en

13 matière de santé et les appliquer tout au long de leur vie. La santé mentale/les maladies et les dépendances, leurs causes et symptômes, ainsi que leurs effets sur la santé personnelle et le bien-être. Des mesures de santé proactives et des soutiens (p.ex. des examens médicaux réguliers, comme les tests de PAP) qui peuvent minimiser le risque de problèmes liés à la reproduction ou à la santé sexuelle. Comment utiliser les compétences personnelles et interpersonnelles pour faire face au stress et aider les autres dans des situations stressantes (p.ex. relations abusives, maladies, séparation/divorce). La stigmatisation négative parfois associée à la maladie mentale et les manières de l atténuer dans leur communauté. satisfaisante, tout en évoluant (p.ex. résolution de conflits). Les compétences et les ressources pour maintenir santé et bien-être, tout en devenant plus indépendant. Comment ils peuvent appliquer leurs forces et leurs intérêts au développement de plans et d objectifs pour la vie. Comment analyser la manière dont les relations différentes sont présentées dans les médias et comment passer à l action pour encourager des messages plus réalistes et inclusifs. 12re année Objectif : La dernière année du secondaire souligne comment les étudiants peuvent maintenir des habitudes de vie saines et actives tout au long de leur vie. Comment les relations peuvent se développer par phase. Les compétences et les stratégies nécessaires pour maintenir une relation

14 Pour en apprendre davantage Pour trouver les réponses à plus de questions concernant la manière dont le programme EPS sera enseigné, rendez-vous sur notre site Web à Vous y trouverez des liens menant aux guides de ressources pour les parents du ministère de l Éducation. Vous y trouverez également l intégralité des documents sur le programme EPS. Nous inspirons le succès, la confiance et l espoir dans chaque étudiant. Aimez-nous à peelschools sur Twitter

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies.

Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies. Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies. TM Colombie- Britannique/ Yukon Résultats d apprentissage Décrire les choix que peut faire un individu pour atteindre et maintenir un

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Table des matières. o o o o

Table des matières. o o o o Table des matières o o o o oeuvre de ce joue un pour NOUS CROYONS On doit s occuper de tous les enfants, car, ensemble, ils forment la prochaine génération d adultes. Limiter l accès à ces choses

Plus en détail

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels Code de déontologie des entraîneurs professionnels En vigueur : octobre 2007 CODE DE DÉONTOLOGIE DES 1 1.0 ÉNONCÉ DE MISSION DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat de

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

POLITIQUE : ÉDUCATION SEXUELLE CODE : PS-1

POLITIQUE : ÉDUCATION SEXUELLE CODE : PS-1 POLITIQUE : ÉDUCATION SEXUELLE CODE : PS-1 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 82-06-22-11.2 Référence(s) : ÉNONCÉ DE POLITIQUE La Commission endosse le module d éducation sexuelle figurant

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC Préambule L intention de ce contrat est de favoriser une compréhension mutuelle sur les différentes possibilités d interactions entre le Centre pour la Communication

Plus en détail

Attachment H. 31 Août 2009. Cher Parent/Tuteur:

Attachment H. 31 Août 2009. Cher Parent/Tuteur: Attachment H 31 Août 2009 Cher Parent/Tuteur: Il est prévu que votre élève prenne le Grade 8 des unités complètes du cours d éducation sanitaire sur la Vie de Famille et la Sexualité Humaine (FLHS) et

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Ce que les parents devraient savoir

Ce que les parents devraient savoir Renvoi : Ce que les parents devraient savoir Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves. Un climat positif

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Enjeux des parents d aujourd hui... Maman travaille Papa s implique Internet et accès à l information Conciliation

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS RÉVISÉ ET APPROUVÉ en octobre 2002 1 CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS 1.0 ÉNONCÉ DU MANDAT DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Principes fondamentaux de la communication. Atelier sur les compétences en communication orale

Principes fondamentaux de la communication. Atelier sur les compétences en communication orale Principes fondamentaux de la communication Atelier sur les compétences en communication orale Qu est est-ce que la communication? Passage ou échange de messages entre un sujet émetteur et un sujet récepteur

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Parrainer un nouveau membre Tâches

Parrainer un nouveau membre Tâches Parrainer un nouveau membre Tâches Le district 61 croit à l approche du mentorat basé sur une personne expérimentée (le mentor) qui travaille avec une personne moins expérimentée (le mentoré) comme des

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Code déontologique du CII pour la profession infirmière

Code déontologique du CII pour la profession infirmière Code déontologique du CII pour la profession infirmière Tous droits réservés, y compris la traduction en d'autres langues. Il est interdit de polycopier ou de photocopier cette publication, de l'enregistrer

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1

ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 ORIENTATIONS POUR L ANIMATION FRATERNELLE 1 1. INTRODUCTION L OFS, en vertu de sa propre vocation, doit veiller à partager sa propre expérience de vie évangélique avec les jeunes qui se sentent attirés

Plus en détail

Programme du séminaire:

Programme du séminaire: Organisation de séminaires à thèmes Estime de soi confiance en soi... 1 La communication dans le couple... 2 Gestion du Stress... 3 Ces 9 mois là, préparation à la maternité... 4 Estime de soi pour jeunes

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Assistant(e) Administratif et Financier G4 Mbuji Mayi 4 Administration et Finances OIM Kinshasa, RDC SVN 2015-14-RDC Oui Non

Assistant(e) Administratif et Financier G4 Mbuji Mayi 4 Administration et Finances OIM Kinshasa, RDC SVN 2015-14-RDC Oui Non TERMES DE REFERNCES CANDIDATURES INTERNES&EXTERNES I. RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE Titre Grade Lieu d affectation Tranche d ancienneté Famille d emplois Unité administrative Numéro du poste Position Classifié

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne

Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne Jeune, vulnérabilité, société et communication avec l adulte Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne PLAN DE L EXPOSE Concepts: de l

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF HISTORIQUE Fondée en 1983 notre École entreprendra en septembre 2013 sa trentième (30 e ) année académique. Bien que nous ayons acquis beaucoup de connaissances et d expériences au

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE APERÇU Pour avoir

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

Le Brain Gym. Le mouvement au service de l'apprentissage. Aline Besonhé - L'Elixir de l Être : +32(0)478 83 02 59

Le Brain Gym. Le mouvement au service de l'apprentissage. Aline Besonhé - L'Elixir de l Être : +32(0)478 83 02 59 Le Brain Gym Le mouvement au service de l'apprentissage A la fois thérapeute et éducatrice en milieu scolaire, mon métier me met en contact avec des jeunes en difficulté d apprentissage, des adolescents

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE DE CALGARY Avis et Exemption du Cours -Préparation à la Vie Professionnelle et Personnelle (Programme CALM)

CONSEIL SCOLAIRE DE CALGARY Avis et Exemption du Cours -Préparation à la Vie Professionnelle et Personnelle (Programme CALM) CONSEIL SCOLAIRE DE CALGARY Avis et Exemption du Cours -Préparation à la Vie Professionnelle et Personnelle (Programme CALM) AVIS EN VERTU DE L ARTICLE 11.1 DE LA LOI SUR LES DROITS DE L HOMME D ALBERTA

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition

OCSWSSW Code de déontologie et manuel des normes d exercice deuxième édition PRINCIPE II : COMPÉTENCE ET INTÉGRITÉ Les membres de l Ordre maintiennent leur compétence et intégrité dans l exercice de leur profession et se conforment aux normes de l Ordre énoncées dans le «Code de

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Roselyne TABORISKY, chargée de formation au Centre académique d Aide aux Écoles et aux Établissements (C.A.A.E.E.) de l académie de Versailles

Plus en détail

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation Jeunes : activités d apprentissage Soutien aux familles Écoles et milieux fréquentés par les jeunes : environnements physique et social Communauté CE QUE L ON SAIT Les préférences alimentaires, les connaissances

Plus en détail

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Frédéric Guay Titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la motivation et la réussite scolaires Université Laval Véronique

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE RELATIONS ET APPARTENANCE Aperçu de l année L élève de la première année explorera les liens et les relations qui existent au sein des groupes et des communautés.

Plus en détail

PARCOURS EFB - AVOCATS

PARCOURS EFB - AVOCATS PARCOURS EFB - AVOCATS Le dispositif de formation a distance Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5 Entretien téléphonique individuel de cadrage avec un tuteur Autodiagnostic Amont Formation en ligne

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE

ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE 1. Mise en vigueur de ce règlement a) Ce règlement s applique pour tous les membres d Athlétisme Canada, soit : les entraîneurs, les directeurs

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE... Faculté de médecine Bureau de l éthique clinique CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...6 JUSTICE

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411)

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 10 e et 12 e année Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) Titre de la leçon : Prendre position

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes :

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le «vivre ensemble» allait de soi. Et pourtant, les

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Ne vous découragez pas, le temps allège la tristesse.

Ne vous découragez pas, le temps allège la tristesse. La fin d'une relation amoureuse entraîne toute une gamme d'émotions chez les deux personnes concernées, et ce, indépendamment de qui a pris la décision d'y mettre fin. Cependant, le types d'émotions ressenties

Plus en détail

OBJECTIF DE L ATELIER

OBJECTIF DE L ATELIER HISTORIQUE Cet atelier a été mis en place aux Etats Unis par Adèle FABER et Elaine MAZLISH, suite à leur expérience de 10 ans de participation au groupe de guidance parentale animé par le Dr Haim Ginott,

Plus en détail