Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps"

Transcription

1 Les Nanofitines, substituts d anticorps Journée Anticorps, Nantes, décembre 2012 Contact : Mathieu CINIER,

2 AFFILOGIC: start up sur le site de la faculté des sciences faculté des sciences de Nantes Créée en salariés dont 6,5 en R&D Activité : - 40% de recherche pour des clients - 40% de recherche en collaboration - 20% de recherche interne Valorisation de brevets CNRS/Institut Pasteur Découverte et développement de nouvelles protéines d affinité: les Nanofitines

3 Nanofitines : Dérivées de Sac7d Les Nanofitines dérivent de la protéine Sac7d Sac7d sauvage est extraite de Sulfulobus acidocaldarius Sac7d : fixe naturellement l ADN pour protéger le génome de la fusion Organisme acidophile et thermophile (vie à 85 C, ph = 2) Robinson et al., Nature (1998) Mono-chaine, petite protéine (7kDa) Pas de pont disulfure 7 kda, 66 AA

4 Nanofitines : Molécule de capture customisable Avec des propriétés compétitives Simple Mono-chaine Stabilité extrême Tm moy = 80 C Gamme de ph: Forte affinité subnanomolaire en monomère Industrialisable à faible coût Production simple par fermentation bactérienne (E. coli) Petit 20 fois plus petit qu un anticoprs: potentiel de pénétration tissulaire supérieur Spécificité dirigée Sélection in vitro Adaptable Multimère pour multispécificité, greffage sur support et couplage avec des rapporteurs

5 Stabilité Exemples de stabilité Peut être aussi stable que Sac7d sauvage (90 C) Clone T m [ C] c Sac7* Sac7* Sac7* Sac7* Sac7* Sac7d (WT) 89.6 Mouratou et al., PNAS 2007, 104:

6 Exemples d affinité Cible PulD (Protéine bactérienne, 28 kda) PulG (Protéine bactérienne, 13 kda) Lysozyme (Protéine animale, 14 kda) IgG (Protéine humaine, 150 kda) Protéine 1 (Protéine humaine, 34 kda) Protéine 2 (Protéine humaine, 60 kda) Protéine 3 (Protéine animale, 11,6 kda) Protéine 4 (Protéine humaine, 38 kda) Affinité 0.15 nm 3 nm 5 nm 34 nm 0.3 nm 0.9 nm 19.5 nm 35 nm Affinités Jusqu au subnanomolaire Mesure sur Octet RED96 System Kd ~ 35 nm Mouratou et al., PNAS 2007, 104: Cinier et al., Bioconjugate Chem. 2009, 20: Patent EP A1 500 nm 250 nm 125 nm 62,5 nm

7 Multimères Discovering Nanofitins Multimères de Nanofitines Multispécificité/avidité Large choix de linker Nanofitine 1 Nanofitine 2 Linker Flexible Affinité significativement augmentée

8 Immobilisation orientée: Détection/Diagnostic Fusion d une étiquette Ingénierie des Nanofitines Cluster de phosphate Ajout d une cystéine Nanofitine Nanofitine Nanofitine (His) 6 P P S Forte densité d ancrage Rapport signal sur bruit élevé Fixation par auto-assemblage Puce à protéines Sensor SPR Cinier et al., Bioconjugate Chem. 2009, 20: Cinier et al., J. Biol. Inorg. Chem , 17:

9 Nanofitines : Champs d application Immunolocalisation ELISA Chromatographie d affinité Western Blot Placez votre système ici!! Puces à protéines

10 Comportement in vivo des Nanofitines Immunogénicité Potentiel d immunogénicité cellulaire compris entre un mab complètement humain et une protéine recombinante commercialisée Charpente conservée avec un faible potentiel immunogénique Toxicité Toxicité cellulaire : Aucune observée sur 4 Nanofitines différentes Aucun effet secondaire observé au niveau macroscopique après une injection systémique (Aucune toxicité ou inflammation induites par les Nanofitines )

11 Plus d affinité avec Affilogic? Nanofitine : Plate-forme de génération Génération à façon de ligand d affinité pour des applications en diagnostic, bioprocessing et découverte de médicaments Taux de succès : 100% sur 16 cibles différentes allant des peptides aux virus Nanofitine : Thérapeutique Développement de lead in vivo à visée thérapeutique ou pour des applications en imagerie (collaboration disponible)

12 Nadège Prel Olivier Kitten, CEO Mathieu Cinier

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets Mabsolys-2015-FR:Mise en page 1 03/07/15 14:02 Page1 le département prestataire de services de MABSolys de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

Une offre commerciale unique et différenciée. pour accélérer le développement des produits à base de protéines recombinantes

Une offre commerciale unique et différenciée. pour accélérer le développement des produits à base de protéines recombinantes Une offre commerciale unique et différenciée pour accélérer le développement des produits à base de protéines recombinantes Engicare est une plateforme intégrée innovante née de la collaboration entre

Plus en détail

Société. Domaine d excellence : Développement d Anticorps. Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche

Société. Domaine d excellence : Développement d Anticorps. Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche Société Domaine d excellence : Développement d Anticorps d à façon Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche Collaborations de long terme avec acteurs de classe mondiale

Plus en détail

Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques

Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques Les Services de Recherche et de Production de Protéines Recombinantes Chaque programme

Plus en détail

l innovation à la mesure de vos recherches www.labtech.fr

l innovation à la mesure de vos recherches www.labtech.fr l innovation à la mesure de vos recherches www.labtech.fr GAMME PRODUITS Une ligne complète de réactifs de transfection dédiés aux chercheurs. BioCellChallenge est une société innovante qui créé, développe

Plus en détail

Laurent DUHAU Sanofi R&D

Laurent DUHAU Sanofi R&D Laurent DUHAU Sanofi R&D 2 avril 2014 Immunoconjugués Une nouvelle classe de médicaments en pleine expansion dans le domaine de l oncologie Etudes cliniques en cours en 2011/2013 Immunoconjugué: structure

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Croissance bactérienne et expression des protéines

Croissance bactérienne et expression des protéines Croissance bactérienne et expression des protéines Stéphane Delbecq Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire EA 4558 «vaccination antiparasitaire» Faculté de Pharmacie sdelbecq@univ-montp1.fr

Plus en détail

Chapitre 4 Les Protéines : définitions et Structures. Professeur Michel SEVE

Chapitre 4 Les Protéines : définitions et Structures. Professeur Michel SEVE UE1: Biomolécules (1) : Acides aminés et protéines Chapitre 4 Les Protéines : définitions et Structures Professeur Michel SEVE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous

Plus en détail

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Contrôle des Connaissances. 2 ème session) (Durée : 1h30, tous documents autorisés, ordinateur interdit) Important

Plus en détail

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux Leem Direction des Affaires scientifiques pharmaceutiques et médicales 11 décembre 2008 Le plan d études du Leem Les segments

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Signature de 7 contrats de licences dans le domaine du vaccin. Perspectives prometteuses dans la production d anticorps anti-cancers sur EBx

Signature de 7 contrats de licences dans le domaine du vaccin. Perspectives prometteuses dans la production d anticorps anti-cancers sur EBx Communiqué de Presse Résultats du 1 er semestre conformes aux objectifs et à la stratégie de VIVALIS Signature de 7 contrats de licences dans le domaine du vaccin Perspectives prometteuses dans la production

Plus en détail

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T Frédéric VELY frederic.vely@ap-hm.fr MCU-PH Laboratoire d Immunologie - Hôpital de la Conception Lab of NK cells and Innate Immunity - Centre d Immunologie de Marseille-Luminy Les bases de la transduction

Plus en détail

Des réseaux d'interactions à la modélisation : intérêt pour l'étude du mécanisme d'action de l'endostatine Prof. Sylvie Ricard Blum

Des réseaux d'interactions à la modélisation : intérêt pour l'étude du mécanisme d'action de l'endostatine Prof. Sylvie Ricard Blum Des réseaux d'interactions à la modélisation : intérêt pour l'étude du mécanisme d'action de l'endostatine Prof. Sylvie Ricard Blum Institut de Biologie et Chimie des Protéines UMR 5086 BMSSI CNRS Université

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Le programme Anticorps Thérapeutiques. Nicolas GROUX

Le programme Anticorps Thérapeutiques. Nicolas GROUX Le programme Anticorps Thérapeutiques Nicolas GROUX Emergence du projet Historique : Journées collaboratives 2009 Constat : les Anticorps monoclonaux (mabs) représentent une partie de plus en plus importante

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE. 06 Janvier 2014, Lyon

PRESENTATION GENERALE. 06 Janvier 2014, Lyon PRESENTATION GENERALE 06 Janvier 2014, Lyon CONTEXTE GENERAL DES ANTICORPS EN FRANCE MABDESIGN CONCLUSION PRÉSENTATION GÉNÉRALE CONTEXTE GENERAL DES ANTICORPS EN FRANCE Un écosystème de l anticorps riche

Plus en détail

Ingénierie des anticorps

Ingénierie des anticorps Ingénierie des anticorps Introduction: le marché des anticorps monoclonaux I. Anticorps monoclonaux utilisés en thérapeutique 1. Structure et fonction des anticorps 2. Anticorps monoclonaux de souris 3.

Plus en détail

Les protéines recombinantes

Les protéines recombinantes Les protéines recombinantes Produire des protéines de manière contrôlée et en grande quantité 1 Les cellules hôtes 2 Les vecteurs recombinants 3 Purification des protéines recombinantes 1 1 Les cellules

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Aurélie GUYOUX. Directrice scientifique Scientific Business Manager

Aurélie GUYOUX. Directrice scientifique Scientific Business Manager Aurélie GUYOUX Directrice scientifique Scientific Business Manager Interface R&D et marketing + Communication scientifique Industries pharmaceutique & cosmétique Mon parcours Fac d Orsay BIOCHIMIE Institut

Plus en détail

Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005

Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005 Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005 (D après Carpino, N., et al. (2004) Immunity 20:37) Exercice I (noté sur 14 points) Les lymphocytes T jouent un rôle central dans la reconnaissance

Plus en détail

Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8 5, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F.

Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8 5, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F. Annuaire Genopole Mars 2007 G opole Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F. +33 1 60 87 83 01 prénom.nom@genopole.fr 2 Réussir

Plus en détail

TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka

TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka 1 Anticorps monoclonaux Population homogène d anticorps issus d un «seul et unique» clone de cellules B Les anticorps monoclonaux sont des anticorps ne reconnaissant

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Approches pour l'étude des interactions protéine-protéine

Approches pour l'étude des interactions protéine-protéine Approches pour l'étude des interactions protéine-protéine L importance des interactions protéine-protéine? 1-Le nombre de gènes dans les génomes ne suit pas la complexité des organismes : -E. coli ~ 4

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr

La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr Trouver des moyens de régénérer des tissus ou des organes lésés Biologie du développement & cellules souches Les recherches de ce programme poursuivent

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00)

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00) Pour jeudi 12/02/2014 DEVOIR A LA MAISON BMGG (temps recommandé : 2H00) Calculatrice non autorisée Dictionnaire anglais/français autorisé. Clonage et PCR En 1983, Kary Mullis conçut l'idée de la réaction

Plus en détail

DÉFINITION ET CONCEPT DE LA BIOTHÉRAPIE. Hamzaoui A, Mahjoub S CHU Fattouma Bourguiba- Monastir

DÉFINITION ET CONCEPT DE LA BIOTHÉRAPIE. Hamzaoui A, Mahjoub S CHU Fattouma Bourguiba- Monastir DÉFINITION ET CONCEPT DE LA BIOTHÉRAPIE Hamzaoui A, Mahjoub S CHU Fattouma Bourguiba- Monastir Ballow M. J Allergy Clin Immunol 2006; 118: 1209-15. Définition de la biothérapie BIOTHERAPIE Des médicaments

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8

Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine.... 8 A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité

Plus en détail

LCA: toxicité de l oxygène

LCA: toxicité de l oxygène B. Maitre LCA: toxicité de l oxygène Services de Pneumologie, hôpitaux intercommunal et H. Mondor, Créteil, Université Paris EST CRETEIL, PRES EST Lésions induites par l oxygène Toxicité pulmonaire chez

Plus en détail

FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer )

FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer ) FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer ) I - Théorie II - Méthodes de mesure III - Applications à des études biologiques IV - Un exemple de l utilisation du FRET : étude de l interaction

Plus en détail

Le monde des bio-puces

Le monde des bio-puces Le monde des bio-puces D1 Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription Epissage Traduction ADN ARNpm ARNm Protéines Génome Transcriptome Protéome D2 Puces à ADN Techniques de génomique fonctionnelle

Plus en détail

PNV 2009. Travaux dirigés n 1

PNV 2009. Travaux dirigés n 1 PNV 2009 Travaux dirigés n 1 Le maintien du statut hydrique est une contrainte majeure pour la croissance et le développement des plantes terrestres. Ces organismes peuvent en particulier être soumis à

Plus en détail

Séquençage haut débit (Next Generation Sequencing) 12/03/2012 Pascal Le Bourgeois, M1BBT, EM8BTGM 1

Séquençage haut débit (Next Generation Sequencing) 12/03/2012 Pascal Le Bourgeois, M1BBT, EM8BTGM 1 Séquençage haut débit (Next Generation Sequencing) 1 Pyroséquençage (454) Margulies M. et al. (2005). Genome sequencing in microfabricated high-density picolitre reactors. Nature 437:376-80 Pas de banques

Plus en détail

Qualité Sécurité Efficacité Evaluation des produits Biothérapeutiques Innovants. Séverine Pouillot, PhD

Qualité Sécurité Efficacité Evaluation des produits Biothérapeutiques Innovants. Séverine Pouillot, PhD Qualité Sécurité Efficacité Evaluation des produits Biothérapeutiques Innovants Séverine Pouillot, PhD Biogenouest 21 Novembre 2014 Société de services et de consulting Opérationnelle depuis 2004 Actionnaires

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE CAPET BIOTECHNOLOGIES option biochimie - génie biologique concours interne Session 2002 EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE ETUDE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE Durée : 6 heures Calculatrice interdite Aucun

Plus en détail

Plate-forme technique Interactions moléculaires

Plate-forme technique Interactions moléculaires Plate-forme technique Interactions moléculaires Consommables Biacore 3000 les plus utilisés Supports d'immobilisation Il existe différents supports d'interaction selon la chimie d'immobilisation : Nom

Plus en détail

Comment en finir avec l idée que les techniques BiaCore peuvent aborder les interactions intramembranaires!

Comment en finir avec l idée que les techniques BiaCore peuvent aborder les interactions intramembranaires! QUE PEUVENT APPORTER LES TECHNIQUES DE BIACORE DANS LA COMPREHENSION DES INTERACTIONS ENTRE PROTEINES/PEPTIDES MEMBRANAIRES? ou Comment en finir avec l idée que les techniques BiaCore peuvent aborder les

Plus en détail

G. Pauli Professeur Honoraire Faculté de Médecine, Strasbourg

G. Pauli Professeur Honoraire Faculté de Médecine, Strasbourg Les vaccins aux allergènes des mammifères: approches avec les allergènes recombinants G. Pauli Professeur Honoraire Faculté de Médecine, Strasbourg 2 èmes rencontres francophones d allergologie moléculaire,

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE 1. Introduction Les génomes de différentes espèces ayant été séquencés ces dernières années, la majorité des efforts de la communauté scientifique se porte aujourd hui

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Patrick Balaguer - IRCM - Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier INSERM U896

Patrick Balaguer - IRCM - Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier INSERM U896 Lignées cellulaires bioluminescentes et récepteur nucléaire recombinant : deux outils complémentaires pour la compréhension des interactions entre perturbateurs endocriniens et récepteurs nucléaires Patrick

Plus en détail

TD1 : Epissage alternatif

TD1 : Epissage alternatif TD1 : Epissage alternatif Le gène de la tropomyosine α de xénope possède trois exons 3' terminaux, appelés exon 9A9', 9B et 9D, dont la sélection différentielle en fonction du contexte tissulaire produit

Plus en détail

Les défis de la Bioinformatique:

Les défis de la Bioinformatique: Les défis de la Bioinformatique: Une introduction à la Journée du 19 octobre Marie-Paule LEFRANC Journées du CINES 19-21 octobre 2004 organisées par Laetitia Regnier Importance des facteurs génétiques

Plus en détail

Diagnostic Virologique du VIH

Diagnostic Virologique du VIH Diagnostic Virologique du VIH Pr S. Fafi-Kremer Institut de Virologie, CHU de Strasbourg Séminaire de Formation Jeudi 14 Novembre 2013 1 Objectifs Comprendre la cinétique des marqueurs de l infection par

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

Guide technique. pour l élaboration des monographies de peptides synthétiques et protéines ADN. Pharmacopée Européenne

Guide technique. pour l élaboration des monographies de peptides synthétiques et protéines ADN. Pharmacopée Européenne Guide technique pour l élaboration des monographies de peptides synthétiques et protéines ADN recombinants Pharmacopée Européenne Direction Européenne de la Qualité du Médicament & Soins de Santé Edition

Plus en détail

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003 SRAS: Aspects virologiques et prévention Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis Introduction ti SRAS = Syndrome Respiratoire Aigu Sévère = Pneumonie atypique sévère 1

Plus en détail

L hétérogénéité des populations microbiennes affecte l efficience des bioprocédés

L hétérogénéité des populations microbiennes affecte l efficience des bioprocédés L hétérogénéité des populations microbiennes affecte l efficience des bioprocédés Mise en ligne de la cytométrie en flux pour l optimisation des bioprocédés Frank Delvigne Université de Liège, Gembloux

Plus en détail

Production de plantes transgéniques de pomme de terre exprimant un fragment d anticorps recombinant dirigé contre une protéine du PVY

Production de plantes transgéniques de pomme de terre exprimant un fragment d anticorps recombinant dirigé contre une protéine du PVY Laboratoire des Biotechnologies Végétales Appliquées à l Amélioration des Cultures Production de de pomme de terre exprimant un fragment d anticorps recombinant dirigé contre une protéine du PVY Radhia

Plus en détail

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la fabrication des produits de thérapie génique, en termes de sécurité

Plus en détail

Biotechnologie et médicaments biologiques

Biotechnologie et médicaments biologiques Biotechnologie et médicaments biologiques I. Les médicaments biologiques 1. Marché biopharmaceutique 2. Différents types de médicaments biologiques 2.1. Les protéines 2.2. Les anticorps monoclonaux 2.1.1.

Plus en détail

Avancées des connaissances sur les allergènes d arachide Sandrine Jacquenet 23 avril 2015

Avancées des connaissances sur les allergènes d arachide Sandrine Jacquenet 23 avril 2015 Avancées des connaissances sur les allergènes d arachide Sandrine Jacquenet 23 avril 2015 Conflits d intérêt : employée de GENCLIS SA, Vandoeuvre-lès-Nancy membre du groupe de travail sur les allergènes

Plus en détail

Les anticorps : un outil pour la biologie moléculaire

Les anticorps : un outil pour la biologie moléculaire Master 2-Biotechnologies Parcours Cytologie Moléculaire Appliquée UE Immunoinformatique-Immunotechnologies Les anticorps : un outil pour la biologie moléculaire Ounissa AÏT AHMED Institut de Génétique

Plus en détail

5. Essais immunologiques

5. Essais immunologiques 5. Essais immunologiques Les essais immunologiques sont basés sur la réaction spécifique entre un antigène et un anticorps, les biomolécules impliquées dans le système immunitaire, pour la détection et

Plus en détail

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines CELLINE Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines Une technologie à double compartiment Nutriments Déchets Glucose Glutamine Lactate Ammonium Compartiment du milieu de culture

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation? La découverte de médicaments en biotechnologie La découverte de médicaments en biotechnologie Initiation du projet Quel type de médicament? Processus complet Quelques exemples 2 1 février 2007 Initiation

Plus en détail

Modèle Cellulaire pour les Cancers de l Oropharynx VPH Induits

Modèle Cellulaire pour les Cancers de l Oropharynx VPH Induits Congrès de l AORLQ - Octobre 2012 Modèle Cellulaire pour les Cancers de l Oropharynx VPH Induits Monika Knapik MD Guillaume Cardin M.Sc Francis Rodier Ph.D Apostolos Christopoulos MD, FRCSC Division d

Plus en détail

Support d échange ionique HyperCel STAR AX

Support d échange ionique HyperCel STAR AX Life Sciences USD 2831(2) Support d échange ionique Support de chromatographie d échange d anions «tolérant aux conditions salines» Support de chromatographie d échange d anions utilisable à l échelle

Plus en détail

Les impuretés dans les principes actifs biologiques et biotechnologiques

Les impuretés dans les principes actifs biologiques et biotechnologiques 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expd expériences Les impuretés dans les principes

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

ED 1. Jacques Elion. M1 Biologie Santé UE Maladies Génétiques et Cancer. Remerciements Anne Dumay Grégory Gautier. jacques.elion@inserm.

ED 1. Jacques Elion. M1 Biologie Santé UE Maladies Génétiques et Cancer. Remerciements Anne Dumay Grégory Gautier. jacques.elion@inserm. M1 Biologie Santé UE Maladies Génétiques et Cancer Année universitaire 2013-2014 ED 1 Jacques Elion jacques.elion@inserm.fr Remerciements Anne Dumay Grégory Gautier CONTEXTE Facteur de transcription Nucléaire

Plus en détail

Chapitre II L immunité adaptative

Chapitre II L immunité adaptative Chapitre II L immunité adaptative 1 -I -La réponse adaptative humorale 1) Exemple du virus de la grippe 2 2) Les caractéristiques de cette réponse 3 Conclusion L immunité adaptative n est pas immédiate

Plus en détail

2012>2020. Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche. Vendredi 24 mai 2013

2012>2020. Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche. Vendredi 24 mai 2013 2012>2020 Un continuum du lycée à l université Présentation des projets de recherche Vendredi 24 mai 2013 2 Laboratoire CBM Doctorante : Wissem DERAREDJ Lycée : Pothier Le récepteur 5-HT 6 de la sérotonine

Plus en détail

Protéines à usage thérapeutique

Protéines à usage thérapeutique DFG-SP-3 / Biotechnologies et Biopharmacie Biopharmacie Protéines à usage thérapeutique Les protéines PEGylées Les protéines PEGylées DFG-SP-3 / UE Biopharmacie 1. Introduction 2. PEG et modalités de greffage

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Biochimie Mme Botti et Mme tchillian Le 22/10/07 Defresne Diane TD N 3 DE BIOCHIMIE LES ANTICORPS 2

Biochimie Mme Botti et Mme tchillian Le 22/10/07 Defresne Diane TD N 3 DE BIOCHIMIE LES ANTICORPS 2 Biochimie Mme Botti et Mme tchillian Le 22/10/07 Defresne Diane TD N 3 DE BIOCHIMIE LES ANTICORPS 2 1 DOMAINE D UTILISATION DES ANTICORPS IN VITRO ET IN VIVO B)Utilisation des Anticorps in vitro - dosages

Plus en détail

Microbiologie Biologie des micro-organismes

Microbiologie Biologie des micro-organismes Microbiologie Biologie des micro-organismes 7bactéries procaryotes "avant le noyau" 2 groupes taxonomiques de procaryotes eubactries archobactries 7levures, moisissures, champignons (mycètes) 7algues 7protozoaires

Plus en détail

REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES.

REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES. REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES. Modification épigénétiques : viennent s ajouter à la séquence nucléotidique. La séquence nucléotidique est transmise intacte de la cellule mère à la cellule fille.

Plus en détail

Plateforme IMPACT PROTOCOLE D'ACCÈS

Plateforme IMPACT PROTOCOLE D'ACCÈS PROTOCOLE D'ACCÈS 1. Gestion du matériel Le matériel de la plate-forme est utilisable par ou sous contrôle de l ingénieur responsable. Les équipements sont situés dans les locaux de la plate-forme Site

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ

MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Le Master Biologie Santé est une formation qui s adresse

Plus en détail

Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire

Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire S'il vous plaît lisez l'ensemble du sujet avant de commencer. Les questions 1-8 et 12-14 sont des questions de biologie générale. Dans les questions

Plus en détail

Virus: Virus: Diversité génétique. Diversité génétique et variation antigénique. Virus: Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques

Virus: Virus: Diversité génétique. Diversité génétique et variation antigénique. Virus: Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques Virus: Diversité génétique et variation antigénique Conséquences épidémiologiques et thérapeutiques M. Segondy Virus: Diversité génétique Virus: Génome + Capside ± Enveloppe 1 Virus: Diversité génétique

Plus en détail

Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire?

Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire? Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire? Sophie GIBAUD Pole de biologie - chu de Nantes - Laboratoire de Bactériologie et Hygiène Outils du diagnostic biologique Culture PCR temps

Plus en détail

MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE

MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE MASTER BIOLOGIE-SANTE PARCOURS MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : Biologie

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 11 Remerciements 13 Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 I. Les glucides 15 1. Les oses ou monosaccarides 15 2. Les diholosides ou disaccharides 15 3. Les polyholosides

Plus en détail

Techniques d étude des interactions protéine-protéines à grande échelle. Hervé PHILIPPE BIN1001 hiver 2006

Techniques d étude des interactions protéine-protéines à grande échelle. Hervé PHILIPPE BIN1001 hiver 2006 Techniques d étude des interactions protéine-protéines à grande échelle Hervé PHILIPPE BIN1001 hiver 2006 Pourquoi étudier les interactions protéineprotéine? beaucoup de matériel à disposition focus sur

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

Biofilm bactérien. Gérard LINA gerard.lina@chu-lyon.fr. CNR des Staphylocoques, Inserm U851, Faculté de Médecine Lyon Est

Biofilm bactérien. Gérard LINA gerard.lina@chu-lyon.fr. CNR des Staphylocoques, Inserm U851, Faculté de Médecine Lyon Est Biofilm bactérien Gérard LINA gerard.lina@chu-lyon.fr CNR des Staphylocoques, Inserm U851, Faculté de Médecine Lyon Est Deux modes de vie bactérienne Bactéries isolées Bactéries qui se développent en communauté

Plus en détail

Etude du rôle de l inactivation d HNF1α dans la tumorigenèse hépatique

Etude du rôle de l inactivation d HNF1α dans la tumorigenèse hépatique Etude du rôle de l inactivation d HNF1α dans la tumorigenèse hépatique Laura Pelletier, Sandra Rebouissou, Jessica Zucman-Rossi Inserm U674 «Génétique fonctionnelle des tumeurs solides» Hepatocyte Nuclear

Plus en détail

Les méthodes de diagnostic en virologie

Les méthodes de diagnostic en virologie Les méthodes de diagnostic en virologie Pourquoi faire du diagnostic en virologie? Dons de sang, d organes et de tissus (dépistage obligatoire) Suivi biologique des infections (VIH, VHB, VHC) Mesures prophylactiques

Plus en détail

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage 2 HTS 3 Immunologie / Immunologie Informations Techniques 3 I 2 ELISA 96 Puits 3 I 4 ELISA 96 Puits en Barrettes 3 I 6 en Barrettes de 8 Puits 3 I 7 en Barrettes de 12 Puits 3 I 8 en Barrettes de 16 Puits

Plus en détail

Techniques d études des réponses immunitaires

Techniques d études des réponses immunitaires Techniques d études des réponses immunitaires I. Principes (d après Hernandes-Fuentes M. P. et al. (2003) J. Immunol. Methods 196:247 ; éléments du polycopié de TP : The 2 nd PSU International Teaching

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Lundi 22 juin 2015 Coefficient de la sous-épreuve

Plus en détail

Notre Mission. Notre vision. Nos valeurs

Notre Mission. Notre vision. Nos valeurs Notre Mission Pour répondre aux besoins de la communauté scientifique d analyser des échantillons par le contenu moléculaire ou par l image, Excilone propose une gamme complète de services en micro et

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail