Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs. Commerçants. Gouvernements. Transformateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs. Commerçants. Gouvernements. Transformateurs"

Transcription

1 Mauvaise informa.on agricole = Cycle de pauvreté Producteurs Ne savent pas : Que planter? Où bien vendre? Comment vendre? Transformateurs Ne peuvent pas bien : Prévoir leurs appro. (stocks?) Planifier leur produc=on Commerçants Ne savent pas : Où acheter? Disponibilité? Spécula=ons Gouvernements Ne peuvent pas bien planifier la sécurité alimentaire Quels appuis?

2 Alterna.ve: Améliorer la collecte et le partage de l informa.on Réduire l asymétrie informa.onnelle Renforcer les capacités de résilience

3 Esoko ouvre la voie des SIM de 2 nde Généra.on La plateforme Esoko est leader en Afrique des solu.ons dédiées à tous les acteurs des filières agricoles et au monde rural grâce aux TIC.

4 Esoko aujourd hui.... Améliorer les revenues des producteurs Améliorer l efficacité globale du marché agricole Aider à bâ.r la résilience des popula.ons rurales Contribuer au développement de l agriculture et des acteurs du monde rural grace à l informa.on agricole et commerciale instantanée. Enraciné au Ghana Bâ. une exper.se Africaine.

5 Une plateforme flexible et personnalisable Prix des produits Opportunités d affaires Suivi de stocks Infos & Alertes Vulgarisa=on Sensibilisa=on Sondages Enquêtes

6 Au service de différents types de partenaires Par=culiers Projets & Organisa=ons Entreprises contenu Prix des produits Données météo Bonnes pra=ques agricoles Mise en rela=on d offres Informa=ons Répertoire Membres Ciblage de popula=ons Conseils techniques Disposi=f d Alertes Suivi & Evalua=on Etudes, Sondages Ges=on de programmes Ges=on de chaines d approvisionnement Recherches de marchés Suivi de stocks Publicité ou(ls

7 Disponible sur tous terminaux et supports... Simple SMS Applications Smartphones Tablettes ou Appel vocal (Java) (Android) (Android)

8 Applica.ons et U.lisa.ons

9 Comment cela marche- t il??? Les enquêteurs sur les marchés ou dans les structures d enquêtes collectent les données et les transme4ent sur la plate forme via SMS, android smartphone app, ou via internet 1 2 Esoko Services virtuel (Pas de besoin en hardware) Les managers de SIM valident les données avant leur publica(on 3 4 Les u(lisateurs les reçoivent par des alertes automa(ques Ou ils peuvent accéder aux infos par des requêtes SMS

10 Prix et offres d achat ou vente de produits agricoles Les énumérateurs ou les A match- making producteurs service mettent en ligne les Prix et Offres Les Prix et Offres sont reçus par les demandeurs

11 PUSH: L envoi massif de SMS pour des conseils, de la vulgarisa.on, du renforcements de capacité, etc. Ecrivez votre message Sélectionnez ou écrivez les numéros des destinataires Envoyez instantanément et suivez le rapport de réception

12 SCOUT : Sondages, études, enquêtes, collecte d informations Me[ez en place votre sondage Envoyez les ques=ons Recevez et Suivez les réponses Analysez les données

13 Esoko assiste en con.nu: Démarrage, formations terrain, consultations en SIM Centre d Appel Trousse Partenaires Documentation Conseillé dédié

14 Un SIM de plus? Certainement pas. Mais plus!

15 Esoko au Burkina Faso devient Un système d Alerte et d informa.on agricole pour la résilience des opérateurs du monde rurale Un partenariat entre Esoko Networks & EcoData West Africa

16 Déploiement sur 45 provinces du Burkina Faso Think ahead, Move forward!!!

17 Plusieurs produits agricoles couverts simultanément Céréales Maïs jaune Maïs blanc Pe=t mil Sorgho blanc Sorgho rouge Riz local Protéagineux Niébé blanc Niébé rouge Oléagineux Amandes de karité Beurre de karité Noix d anacarde Soja Sésame blanc Tubercules Patate Jaune Igname Pomme de terre Fruits & Légumes Tomate Oignon local Autres Pois sucré PFNL Animaux Taureau Vache Veau Bélier Brebis Bouc Chèvre Coq Poule Pintade Autres domaines - Météo agricole - Précipitations - Prévisions - Alertes et Infos - Conseils techniques - Bonnes pratiques - Traitements - Conservation - Commercialisation - Etc. Think ahead, Move forward!!!

18 1. Mise en service d un Club des Agriculteurs du Burkina par SMS via le 3007 Pour obtenir par SMS - Les prix de 30 produits ; - - Les offres d achat et vente des produits ; La météo; - Les infos agricoles. Ouvert à tous Tout réseau téléphonique 24h/24 et 7 jours/7 Inscrip.on: 100 FCFA/an Requêtes: 100 FCFA/sms Alertes périodiques Think ahead, Move forward!!!

19 Think ahead, move forward!!!

20 2. Créer votre propre Système d Alerte et d Informa.on selon les besoins et les ac.vités de votre organisa.on Accessible à TOUS selon votre spécificité et votre budget Souscrip=on (+ forma=on) Assistance pour les études de base Fonds SMS variable Mécanisme de pérennisa=on inclus Appui à la recherche de bailleurs de fonds Think ahead, move forward!!!

21 3. Call Centre: Centre d appel dédié au monde agricole Assistance technique agriculturale Informa=ons commerciales Informa=ons diverses et Alertes Météo et Conseils : Recherche de partenaires Mobilisa=on de ressources Appel au langues : Français, Dioula, Mooré, Fulfuldé 7h00 à 17h00 Du lundi au Samedi Think ahead, Move forward!!!

22 4. Agri- Infos: le Bulle.n d informa.on agricole Version papier & électronique (site web, facebook, twimer) Think ahead, move forward!!!

23 Quelle assurance?

24 Mise en oeuvre réussie dans 12 pays Africains Expérience unique en déploiement de SIM Esoko travaillent depuis 7 ans avec les producteurs africains, les formant à l u=lisa=on efficace du GSM et des infos fournies. En travaillant avec les ONG et les PTF, ESOKO permet aux paysans de s intégrer aux marchés à travers par exemple les club dédiés Ghana Burkina Faso Mozambique Zimbabwe Malawi Kenya Benin 2014 Cote D Ivoire Ethiopia Tanzania Zambia Rwanda Uganda

25 Succes stories... Malawi: - Conseils météo pour la résilience et la lutte contre la désertification - Suivi de la distribution d intrants agricoles par le gouvernement / SFFRRM Ghana: - Mise en place d un centre d appel téléphonique pour l assistance aux paysans (1900) - Répertoire des producteurs agricoles de produits de bases à travers le Farmers Club - Commercialisation et lutte contre la contrefaction des foyers améliorés GIAPPA/GIZ Bénin & RCI - Collecte et diffusion des prix de produits vivriers Burkina Faso - Suivi des prix et des opportunités d affaires des filières oignon et tomate par le PDA/MCA-BF - Suivi et coordination de la campagne de lutte contre la mouche des fruits par l UNPMB en 2013

26 SMS PUSH ET SONDAGE AYANT PERMIS De mieux coordonner la lume contre la mouche des fruits Et une prolonga.on de la campagne 2013 de 2 mois 300 T de mangues séchées en plus en 2013 UNPMB: . Tel :

27 J ai embauché plus de manœuvres Je reçois maintenant de meilleurs prix pour mes produits du karité J ai agrandi ma ferme. J ai plus d animaux Je vendais mes arachides en tas sur le marche local, maintenant je les vend en sac à Ouaga Ils ont gagné plus

28 AGRI- DATA : BâPr la résilience et une agriculture compéppve! Think ahead, move forward!!! Siège Bobo: Tel , Villa 01 - Résidence Tiekoura, Belle- ville Bureau Ouaga : Tél / Porte 72, Rue Cité An IV/B, Pa[e- d Oie .

les services d Orange pour l agriculture en Afrique

les services d Orange pour l agriculture en Afrique les services d Orange pour l agriculture en Afrique avril 2015 1 ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les services développés par Orange pour améliorer la productivité agricole, accroître le revenu

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA. Plan

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA. Plan LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA Plan Le Projet MISTOWA Activités et Outils Quelques résultats Leçons et recommandations MISTOWA En Bref

Plus en détail

Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges

Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges Réalisé conjointement avec le PROMISAM MSU - USAID Bulletin d analyse prospective du marché agricole et des échanges Septembre 2012 Importations nettes de céréales au Mali malgré les excédents annoncés

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

%# *$" (# #$" %' %" # $( $ & " & $ " # " & %# #% # $# %" # - " % $ %"# %" %&" " $ %# %"# $ " # %" " $$" " % " #% # %"" $%"

%# *$ (# #$ %' % # $( $ &  & $  #  & %# #% # $# % # -  % $ %# % %&  $ %# %# $  # %  $$  %  #% # % $% Le coton biologique peut-il nourrirl Afrique? Petit guide sur le sujet 1 Pouvons-nous avoir le beurre et l'argent du beurre? Depuis que Band Aid, Bob et Bono ont amené en 1984 la crise alimentaire Ethiopienne

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

Consultants, trouvez de nouveaux marchés grâce aux médias sociaux animé par Valérie March au Salon des micro- entreprises 2012

Consultants, trouvez de nouveaux marchés grâce aux médias sociaux animé par Valérie March au Salon des micro- entreprises 2012 Consultants, trouvez de nouveaux marchés grâce aux médias sociaux animé par Valérie March au Salon des micro- entreprises 2012 Conseils pra,ques et ou,ls pour Prospecter plus efficacement Faire connaître

Plus en détail

PRESENTATION DE L AMAB ET DE SES PRODUITS

PRESENTATION DE L AMAB ET DE SES PRODUITS PRESENTATION DE L ET DE SES PRODUITS PRESENTATION L Assurance Mutuelle Agricole du Bénin en abrégé est une société d assurance mutuelle (SAM) à cotisations fixes avec conseil d administration, régie par

Plus en détail

Cadre de Coopération du G8 Pour L appui à La «Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition» au Burkina Faso

Cadre de Coopération du G8 Pour L appui à La «Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition» au Burkina Faso Cadre de Coopération du G8 Pour L appui à La «Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition» au Burkina Faso Cadre de coopération du G8 à l appui de la «Nouvelle Alliance pour la sécurité

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire DES VALEURS CHARGÉES D HISTOIRE Les premières organisa.ons de l économie sociale sont en effet nées au XIX ème siècle, en réponse à la brutalité de la révolu.on industrielle.

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PARTENAIRE RESSOURCES HUMAINES SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PROGRAMME Il est primordial pour une organisation de savoir

Plus en détail

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger

Revue des expériences Nigériennes. Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Revue des expériences Nigériennes Présentée par Mr SANI Mahamadou Economiste Consultant Indépendant en Microfinance au Niger Plan de présentation Définition du warrantage Pourquoi le warrantage? Le cercle

Plus en détail

SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde.

SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde. SNTL Groupe, un intégrateur des métiers de la Supply chain au service de la logistique africaine depuis et vers le monde Septembre 2015 SNTL Groupe Positionnement stratégique sur le marché Supply Chain

Plus en détail

Les besoins d investissement dans l irrigation en Afrique subsaharienne

Les besoins d investissement dans l irrigation en Afrique subsaharienne RÉSUMÉ DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 9 DIAGNOSTICS DES INFRASTRUCTURES NATIONALES EN AFRIQUE Les besoins d investissement dans l irrigation en Afrique subsaharienne Liang Zhi You Juin 28 Ce rapport a été produit

Plus en détail

Jeremy Foltz, PhD University of Wisconsin-Madison jdfoltz@wisc.edu. Pour. Le Groupe AEG de l USAID-Mali. Cette Version le 16 juin 2010

Jeremy Foltz, PhD University of Wisconsin-Madison jdfoltz@wisc.edu. Pour. Le Groupe AEG de l USAID-Mali. Cette Version le 16 juin 2010 Opportunités et Stratégies d Investissement pour Améliorer la Sécurité Alimentaire et Réduire la Pauvreté au Mali à travers la Diffusion de Technologies Agricoles Améliorées Jeremy Foltz, PhD University

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L O P P O R T U N I T É S D I N V E S T I S S E M E N T D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L 1. Contexte Sommaire 2. Présentation du secteur agricole sénégalais 3. Potentiel naturel

Plus en détail

Catalogue de FORMATIONS 2015

Catalogue de FORMATIONS 2015 Catalogue de FORMATIONS 2015 Qui sommes nous? î SmartView est un cabinet de conseil et de forma1on, basé à Montpellier et Paris, qui accompagne ses clients professionnels, grands comptes ou PME innovantes,

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural. N 229 12 décembre 2013 Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural. N hésitez pas à réagir par retour de mail à l une ou l autre de ces références, ce bulletin

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

POUR LES BUSINESSMEN QUI VEULENT S'ENRICHIR OU FAIRE FRUCTIFIER LEUR ARGENT MAL GAGNÉ (OU BIEN GAGNÉ, ÇA MARCHE AUSSI, MOI J'MEN FOUS, HEIN)

POUR LES BUSINESSMEN QUI VEULENT S'ENRICHIR OU FAIRE FRUCTIFIER LEUR ARGENT MAL GAGNÉ (OU BIEN GAGNÉ, ÇA MARCHE AUSSI, MOI J'MEN FOUS, HEIN) POUR LES BUSINESSMEN QUI VEULENT S'ENRICHIR OU FAIRE FRUCTIFIER LEUR ARGENT MAL GAGNÉ (OU BIEN GAGNÉ, ÇA MARCHE AUSSI, MOI J'MEN FOUS, HEIN) Les prix indiqués sont les prix moyens sur le marché, ils peuvent

Plus en détail

Pour une meilleure adéquation emploi / formation dans le secteur agroalimentaire au Burkina Faso

Pour une meilleure adéquation emploi / formation dans le secteur agroalimentaire au Burkina Faso MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR BURKINA FASO -------------------------- Unité - Progrès - Justice Pour une meilleure adéquation emploi / formation dans le secteur agroalimentaire au

Plus en détail

BURKINA FASO MINISTERE DE L'AGRICULTURE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION

BURKINA FASO MINISTERE DE L'AGRICULTURE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION BURKINA FASO MINISTERE DE L'AGRICULTURE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION Carte 22 : Production céréalière (en tonne) TOTAL : 3 109 093 tonnes limites des provinces 0 50 KOSSI

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

N 200. 31 août 2012. Chers lecteurs des Bulletins de veille d Inter-réseaux,

N 200. 31 août 2012. Chers lecteurs des Bulletins de veille d Inter-réseaux, N 200. 31 août 2012 Chers lecteurs des Bulletins de veille d Inter-réseaux, Avant la publication de ce 200 ème numéro, nous vous avions proposé de vous exprimer sur ce produit phare d Inter-réseaux : est-ce

Plus en détail

Les organisations de producteurs en Afrique. de l Ouest et du Centre : attentes fortes, dures réalités. Le cas du Burkina Faso.

Les organisations de producteurs en Afrique. de l Ouest et du Centre : attentes fortes, dures réalités. Le cas du Burkina Faso. RAPPORT PAYS Les organisations de producteurs en Afrique de l Ouest et du Centre : attentes fortes, dures réalités. Le cas du Burkina Faso Salifou ONATE Octobre 2012 Sommaire SOMMAIRE 2 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Impact de la variabilité des prix des produits agricoles et des intrants sur les exploitations en France Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Colloque

Plus en détail

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Guide pour les entreprises de Home Staging 1 L auteur : Adrian Measures Adrian Measures est responsable du marke@ng sur internet et fondateur de

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF)

FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF) FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF) 1. MISSION DE FEFISOL Appui financier et technique aux structures en développement ou en consolidation, en Afrique, et qui

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L3611à 21 et D3611 à R36137 du Code rural) DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES PERTES DE RECOLTE

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

Présentation Level5. Editeur de Logiciels. «If it s not monitored, it s not in production» Theo Schlossnagle #velocityconf

Présentation Level5. Editeur de Logiciels. «If it s not monitored, it s not in production» Theo Schlossnagle #velocityconf Editeur de Logiciels Présentation Level5 «If it s not monitored, it s not in production» Theo Schlossnagle #velocityconf «If you can not measure it, you can not improve it» Lord Kelvin vous accompagne

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

document de travail Décembre 2014 141

document de travail Décembre 2014 141 Agence Française de Développement document de travail Décembre 2014 141 L information sur les prix agricoles par la téléphonie mobile : le cas du Ghana Julie Subervie, Inra Franck Galtier, Cirad Coordination

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

services de visioconférence professionnelle

services de visioconférence professionnelle services de visioconférence professionnelle Votre cloud de visioconférence pro INTRODUCTION w w w. w i s i o. f r www.wisio.fr Les solu3ons de visioconférence se basant sur des infrastructures réseau (

Plus en détail

14 Octobre 2008 TICPME2010 Sage et TICPME2010

14 Octobre 2008 TICPME2010 Sage et TICPME2010 Sage et TICPME2010 Une forte implica:on dans certains projets TICPME de par un posi:onnement dédié aux PME Base installée en France de 500 000 entreprises), 5 000 d'appels clients traités par jour Des

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

Évaluation des activités de la Banque dans l énergie, l environnement et le changement climatique

Évaluation des activités de la Banque dans l énergie, l environnement et le changement climatique Évaluation des activités de la Banque dans l énergie, l environnement et le changement climatique Août 2012 Table de matiéres Introduc)on 2 Innova)on 5!!!!!Fonds!d Inves+ssement!Clima+que! 7!!!!!Fond!pour!l

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

Fonds de Certification pour les Producteurs

Fonds de Certification pour les Producteurs Fonds de Certification pour les Producteurs Directives 1. Votre participation est importante Nous voulons nous assurer que les petits producteurs défavorisés participent au commerce équitable. 2. Nous

Plus en détail

TU VAS VISITER : Pour toi, qu est ce qu une ferme? - 1 -

TU VAS VISITER : Pour toi, qu est ce qu une ferme? - 1 - TU VAS VISITER : Pour toi, qu est ce qu une ferme? - 1 - LA FERME Qui travaille sur la ferme? le facteur l agriculteur le crémier Nommes les 4 saisons, et dessine un arbre pour chacune d elle. Qu est-ce

Plus en détail

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS CTA: OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS 01 CTA : Ouvrir de nouveaux horizons Le CTA a identifié trois domaines clés dans lesquels il croit pouvoir apporter une contribution significative et unique, et pour lesquels

Plus en détail

Principes fondamentaux du Leadership

Principes fondamentaux du Leadership Principes fondamentaux du Leadership 1 L Etoffe des Leaders 2 La Vision Botswana Ethiopia Ghana Kenya Malawi Mauritius Nigeria Sierra Leone South Africa Sudan Tanzania Uganda Zambia Bénin Burkina Faso

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 I - STRATÉGIE & OBJECTIFS THINK BIG, START SMALL, MOVE FAST : COMMENT OPTIMISER L'AGILITÉ ET LA PERFORMANCE DE VOS CAMPAGNES GRÂCE AU TAG MANAGEMENT? > Quels sont les retours

Plus en détail

La veille commerciale à la portée des acteurs des chaînes de valeurs agricoles pour accéder aux informations du marché

La veille commerciale à la portée des acteurs des chaînes de valeurs agricoles pour accéder aux informations du marché La veille commerciale à la portée des acteurs des chaînes de valeurs agricoles pour accéder aux informations du marché Sigles et Abréviations APCAM CCIM CPS CPVA CRA-K DEBPEA DERK DIVC IFDC MSDAP OER OMA

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Le réseau social des professionnels de la presse pro. Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro

Le réseau social des professionnels de la presse pro. Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro Le réseau social des professionnels de la presse pro Publiez vos articles auprès des professionnels de la presse pro QUI SOMMES NOUS? Presse-Connect est le réseau social destiné aux acteurs de la presse

Plus en détail

EXECUTIVE DOCTORATE IN BUSINESS ADMINISTRATION : LA NÉCESSITÉ DE L'INTÉGRATION DES TIC POUR MANAGER LA DISTANCE

EXECUTIVE DOCTORATE IN BUSINESS ADMINISTRATION : LA NÉCESSITÉ DE L'INTÉGRATION DES TIC POUR MANAGER LA DISTANCE COLLOQUE INTERNATIONAL «LE NUMÉRIQUE POUR ENSEIGNER AUTREMENT» 27 ET 28 JUIN 2014 UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE EXECUTIVE DOCTORATE IN BUSINESS ADMINISTRATION : LA NÉCESSITÉ DE L'INTÉGRATION DES TIC POUR MANAGER

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

Rapport sommaire des résultats, leçons apprises et recommandations

Rapport sommaire des résultats, leçons apprises et recommandations PHOTO CREDIT: SAVE THE CHILDREN Rapport sommaire des résultats, leçons apprises et recommandations ÉVALUATION MULTI-PAYS DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES OPPORTUNITÉS D ENTREPRENEURIAT EN AGRICULTURE BURKINA

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIERE!

COMMUNICATION FINANCIERE! COMMUNICATION FINANCIERE! PRESENTATION DES RESULTATS SEMESTRIELS 2014! 1 -! MOT DU PRÉSIDENT! 2 -! PRINCIPALES RÉALISATIONS S1 2014! PRINCIPALES RÉALISATIONS! PRINCIPALES RÉALISATIONS S1 2014! Contrat

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

BÉNIN. Caractéristiques géographiques et humaines. Économie (2010) Indicateurs de développement. Accords internationaux

BÉNIN. Caractéristiques géographiques et humaines. Économie (2010) Indicateurs de développement. Accords internationaux BÉNIN Caractéristiques géographiques et humaines Superficie : 115 762 km 2 Population : 8,9 millions d habitants. Densité : 81 habitants/km 2. Part de la population urbaine : 41,6 %. Taux de croissance

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

Speed up your business

Speed up your business Speed up your business 1 Sommaire 1. Un concept innovant de communica3on cross media 2. Les Ou3ls UpMyCom a. Plateforme de Blog b. Plateforme de Quiz - Communica3on externe - Communica3on interne c. Jeux

Plus en détail

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 Contexte et Objectifs de l évaluation rapide Le cercle de Douentza, se situe dans la région de Mopti et a été depuis

Plus en détail

Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3. Année universitaire 2014-2015

Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3. Année universitaire 2014-2015 Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3 Année universitaire 2014-2015 Intervenants de la présenta3on Responsables de la forma/on Bogdan Cau/s, bogdan.cau/s@u- psud.fr Jean-

Plus en détail

10 ans de télécoms en Afrique

10 ans de télécoms en Afrique Conférence African Business Club 10 ans de télécoms en Afrique J-Ch SAUNIERE Associé PwC 28 Janvier 2013 Introduction PwC 1 Section 1 Introduction Notre présence en Afrique (anglophone + francophone) C

Plus en détail

LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ

LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PARTENAIRES MOBILITE LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PROGRAMME Le mobile B2B est un sujet extrêmement large qui recouvre de nombreux thèmes. Nous aborderons les probléma(ques liées aux offres

Plus en détail

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire

Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Investment Climate l World Bank Group Title Dialogue HerePublic-Privé pour des Secteurs Spécifiques: L Industrie Agroalimentaire Nuts & Bolts Technical Guidance for Reform Implementation World Bank Group

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

d Assurance Agricole du

d Assurance Agricole du Compagnie Nationale d Assurance Agricole du Sénégalé www.cnaas.sn cnaas@cnaas.sn NOTRE STATUT Fruit d un Partenariat Public Privé, la CNAAS est une société anonyme avec Conseil d Administration dadministration

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Zoom microfinance. Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales. Sommaire.

Zoom microfinance. Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales. Sommaire. Numéro 23 Octobre 2007 Les crédits d équipement de Kafo Jiginew (Mali) : investir au sein des exploitations familiales Sommaire Le contexte Les crédits d équipement Les bénéficiaires Ce a été réalisé sur

Plus en détail

AFRIQUE SUB-SAHARIENNE

AFRIQUE SUB-SAHARIENNE AFRIQUE SUB-SAHARIENNE Annexe du Rapport sur la Mobilité d Ericsson Juin 2014 VUE D ENSEMBLE DU MARCHE Les infrastructures de télécommunications en Afrique sub-saharienne continuent d évoluer et de se

Plus en détail

Formulaire de demande d une phytolicence

Formulaire de demande d une phytolicence Formulaire de demande d une phytolicence Veuillez compléter toutes les données en MAJUSCULES et joindre à ce formulaire tous les documents demandés avant de l envoyer. Les demandes reçues électroniquement

Plus en détail

Notions de base en marketing Cours sur l agroentreprise et le développement des marchés pour les agents de terrain.

Notions de base en marketing Cours sur l agroentreprise et le développement des marchés pour les agents de terrain. Notions de base en marketing Cours sur l agroentreprise et le développement des marchés pour les agents de terrain. Version provisoire 10.5 NE DOIT PAS ÊTRE DIFFUSEE Cette publication a été cofinancée

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

PRESENTATION DE LA PLATEFORME NUMERIQUE AGORASSAS Préparation en ligne au concours d accès à l ENM. IEJ «Pierre RAYNAUD» Université Panthéon-Assas

PRESENTATION DE LA PLATEFORME NUMERIQUE AGORASSAS Préparation en ligne au concours d accès à l ENM. IEJ «Pierre RAYNAUD» Université Panthéon-Assas PRESENTATION DE LA PLATEFORME NUMERIQUE AGORASSAS Préparation en ligne au concours d accès à l ENM IEJ «Pierre RAYNAUD» Université Panthéon-Assas L accueil fait office de portail unique pour l ensemble

Plus en détail

Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI

Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI Workshop HPC - AMIES / CEMRACS h4p://www.ini:a:ve- hpc- pme.org/ Stéphane Requena - GENCI Le calcul intensif Un ou&l stratégique pour la compé&&vité q Aux Etats- Unis (1er top500 juin 2012), au Japon (1er

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE. 1ère par(e : percep(on & usages du courrier

FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE. 1ère par(e : percep(on & usages du courrier FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE 1ère par(e : percep(on & usages du courrier 1 CATÉGORIE : ETUDE CIBLE FAMILLE : PERCEPTION & USAGES DU COURRIER ETUDE DIGITAL INFLUENCERS

Plus en détail

E unique), le général Eyadéma, président de la République,

E unique), le général Eyadéma, président de la République, Rkvolution verte et autssuffisance alimentaire au Togo E 7 mars 1977, dans un discours prononcé à l occasion d un séminaire du RPT (Rassemblement du peuple togolais, parti E unique), le général Eyadéma,

Plus en détail

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents

PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents PME/TPE : Comment lancer une démarche environnementale de façon simple et efficace et vous démarquer de vos concurrents Christine SORLI Déléguée régionale Groupe AFNOR Le groupe Afnor Opérateur central

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l UMOA : orientations et actions stratégiques pour le développement Conférence de presse Abidjan, le 30 novembre 2012 Plan 1 - Présentation de la Bourse Régionale

Plus en détail

Les formations. calipia. novembre 2014 à mai 2015

Les formations. calipia. novembre 2014 à mai 2015 calipia Les formations novembre 2014 à mai 2015 nov. déc. janv. fév. mars avril mai Briefing Calipia (p. 3) FC1501 : Smartphones et Tablettes (p. 5) 15 17 10 FC1502 : Licences Microsoft (p. 7) 29 19 21

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION MS -sms Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. vous offre la possibilité de : Communiquer en temps réal avec vos clients Promouvoir une offre Diffuser des informations

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR LA PORTABILITE SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE DU CONGO

Plus en détail

Etude sur le financement de la commercialisation des produits agricoles au Bénin

Etude sur le financement de la commercialisation des produits agricoles au Bénin ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE (FAO) Groupe de Commercialisation des produits agricoles, AGSF de l organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture

Plus en détail

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé CSI- Afrique Renforcement des interventions dans le domaine de la politique économique et sociale Atelier de développement des compétences des chercheurs des syndicaux Session 6 Les méthodes et procédures

Plus en détail

Compte rendu de créa/on : Hupareel, un projet géolocalisé en réalités alternées?

Compte rendu de créa/on : Hupareel, un projet géolocalisé en réalités alternées? Compte rendu de créa/on : Hupareel, un projet géolocalisé en réalités alternées? Défini'on ini'ale du projet Extrait du scénario de mai 2013 : «Hupareel est le projet d'un jeu en réalités alternées entre

Plus en détail

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Stéphane Gasch Directeur des études informa:ques du CSOEC

Plus en détail

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS Dans ce travail, nous avons évalué les possibilités d une intensification de l agriculture dans le Plateau Central à partir des nouvelles technologies (techniques traditionnelles

Plus en détail

Score de Diversité alimentaire des Ménages (SDAM) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages : Guide d indicateurs VERSION 2

Score de Diversité alimentaire des Ménages (SDAM) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages : Guide d indicateurs VERSION 2 Score de Diversité alimentaire des Ménages (SDAM) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages : Guide d indicateurs VERSION 2 Anne Swindale Paula Bilinsky Septembre 2006 Cette publication a été possible

Plus en détail

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING BENCHMARKING TRAINING CONSULTING Basé en Bretagne, à Rennes, DataMaster dédie son ac4vité aux mé4ers de la Bureau4que depuis plus de quatre ans. Véritable partenaire des distributeurs en solu4ons d impression,

Plus en détail