Club des Responsables d Infrastructures et de la Production

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Club des Responsables d Infrastructures et de la Production"

Transcription

1 Club des Responsables d Infrastructures et de la Production LA BRIGADE D ENQUÊTES SUR LES FRAUDES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Intervention du Commissaire Divisionnaire Anne SOUVIRA Le 19 mars 2014 au pavillon Dauphine

2 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les enjeux de la lutte contre la cybercriminalité: La protection des données personnelles et patrimoniales pour la confiance dans l économie numérique, pour préserver l emploi, les bénéfices à condition de former les dirigeants et leur personnel à une réelle hygiène informatique dans une approche globale comportementale de la cyber-sécurité au- delà de la défense technique des systèmes d information

3 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Selon le tout récent rapport de McAfee sur les cybermenaces les plus notables de la fin 2013 sont relatives à des appropriations de données massives. Ces données ont une valeur marchande ; elles permettent de s enrichir. Des organisations constituent des botnets pour les récupérer via des maliciels ou s introduisent de façon ciblée pour s approprier une base de données pour une campagne de phishing, de la concurrence déloyale ou des secrets de fabrique ou d affaires Ex: opérateur historique et Target en millions d identifiants/mots de passe et numéros de comptes

4 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE En 2013, McAfee a relevé 2,47 millions de malwares sur mobile à progression constante provenant à la fois d applications, de publicités ou de spams notamment. Les ransomwares programmes qui subtilisent les données et les restituent contre une somme d argent, ont augmenté d un million en 2013 avec une forte progression: +50 % au 4 ème trimestre 2013 par rapport à la même période sur Le virus gendarmerie/police/hadopi FBI et aujourd hui cryptolocker sont des maliciels permettant l extorsion de fonds.

5 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les fraudes dites informatiques réalisées contre les systèmes d information et leurs données 1- L appropriation de données personnelles clients par virus ou maliciel Mots de passe retenus et récupérés via le navigateur internet MoneyGram Enregistrement des frappes claviers Orientation vers un faux site bancaire récupérateur d identifiants/mdp Interception des codes de sécurité SMS (TAN, Transaction Authentification Numbers / OTP, One-Time Password) Remplacement de TPE par un TPE piégé, intercepteur de données CB 2 - Le skimming - le carding, le phishing Récupération des données de la piste et du code par un dispositif sur DAB Achat de N de CB sur des black-markets du Deep Web (Dark Net) La pièce jointe ou le lien infectés dans un courriel malveillant

6 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les attaques dites du «point d eau» : cette technique consiste à déposer du code malveillant sur un site web en attendant les visites des personnes inconnues ciblées par centre intérêt pour infecter leurs postes et se retrouver dans le réseau de l organisation recherchée opérant dans des secteurs stratégiques ; un seul piège permet de multiples compromissions. L augmentation d année en année des APT (Advanced Persistent Threats), attaques ciblées, sournoises et persistantes Les DDOS hacktivisme, sabotage et espionnage (Spamhaus)

7 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les attaques «métiers» connaissent une croissance inquiétante. Elle visent plus les processus métiers que les postes de travail. Des pirates se sont introduits sur les systèmes métiers pour changer le plafond de paiement de cartes bancaires retirant 45 millions de dollars. Des terminaux portuaires à Anvers ont été hackés pour faire disparaître des conteneurs contenant de la drogue. Des systèmes de comptabilité et gestion sont modifiés pour faux ordres de virement..

8 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les sites internet de vente en ligne français imprudents (70%) sur : la protection des données personnelles des consommateurs la mise à jour et la maintenance des systèmes la politique de gestion de mot de passe ( des triviaux) Les cybercriminels ont compris que les TPE-PME étaient les meilleures cibles car mal informées donc mal protégées (cf. la presse, les associations) Les usurpations d identités de données à caractère personnel pour troubler la tranquillité des personnes ou porter atteintes à leur honneur ou à leur considération.

9 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les attaques social engineering Faux virement SEPA: faux service télématique d une banque et prétexter des tests de compatibilité avec l entreprise cliente pour demander à la victime d effectuer un virement bancaire. Faux Président : Usurper l identité d un donneur d ordres pour exiger d un collaborateur qu il effectue un virement frauduleux, en prétextant l urgence et la confidentialité. Phishing : Le scénario type Envoi massif d' s, Message anxiogène, Saisie de données confidentielles, Utilisation des données soutirées

10 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Le vol de Bitcoin dans le portefeuille électronique, monnaie virtuelle composée d un système de transaction reposant sur un algorithme Son cours varie et il n est normalement pas échangeable en espèce Le hack de compte Paypal qui est relié au véritable compte bancaire mais a souvent la même adresse mail Le hack du compte courriel qui profite d échange de mail avec son banquier pour se faire passer pour lui et procéder à des opérations

11 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Banques et téléphones mobiles Mode opératoire de l attaque : L ordinateur du client est infecté par maliciel ciblant les DF Lors de la connexion à la banque en ligne, le maliciel via le navigateur demande le numéro de téléphone et son OS. Ces données sont transmises au serveur de commande hébergeur du code qui renvoie la page web de la banque modifiée avec des ajouts Incitation à scanner un QR code avec son téléphone au prétexte de mise à jour de sécurité Le maliciel est alors téléchargé et installé dans le mobile Les sms peuvent alors être interceptés et la fausse transaction financière réalisée grâce à l interception du code TAN/OTP

12 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Les craintes à venir - Le 8 avril 2014, fin du support de Windows XP par Microsoft : c est une réelle menace pour les entreprises qui ne sont pas passées à autre chose - Les malwares sur mobiles, tablettes - La faiblesse des moyens consacrés à la lutte contre la CYBERCRIMINALITE et à la FORMATION indispensable.

13 CRYPTOLOCKER Vs BITCOINS and co

14 POINT SUR LA CYBERCRIMINALITE EN FRANCE Se prémunir des cyber-menaces par des moyens de cyber-sécurité avec prise de conscience des enjeux Tenir à jour les systèmes d exploitation personnels, de serveurs, de téléphone, Faire des sauvegardes et des journaux de logs, Tenir à jour les anti-virus, Connaître les bases de la sécurité informatique et les respecter, Former son personnel à la cyber-sécurité, l hygiène informatique, Ne pas cliquer sur les liens, ne pas ouvrir de pièces jointes, Respecter les procédures internes sécurisées, Résister à la pression et faire preuve d'esprit critique face à une demande urgente et confidentielle inhabituelle, Limitez la diffusion d informations pour limiter le sabotage et l espionnage.

15 La lutte contre les spams et scams courriel ou sms et phishing-initiative.com la plate-forme gouvernementale PHAROS Info-escroquerie Conseil et orientation pour Paris et la petite couronne helpdesk BEFTI de 9h19h

16 DES QUESTIONS? Merci de votre attention

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Menaces du Cyber Espace

Menaces du Cyber Espace Menaces du Cyber Espace Conférence 02-04-2014 David WARNENT Police Judiciaire Fédérale Namur Regional Computer Crime Unit Faits Divers Tendances Social Engineering Hacktivisme Anonymous et assimilés Extorsions

Plus en détail

Septembre 2015. sans le consentement de l'utilisateur dont l'ordinateur est infecté.

Septembre 2015. sans le consentement de l'utilisateur dont l'ordinateur est infecté. Septembre 2015 Depuis quelques mois, les entreprises françaises sont la cible d attaques informatiques utilisant des logiciels malveillants 1 (ou malwares), dont le but est de réaliser des opérations bancaires

Plus en détail

FRAUDE BANCAIRE COMMENT LA DETECTER ET S'EN PROTEGER

FRAUDE BANCAIRE COMMENT LA DETECTER ET S'EN PROTEGER FRAUDE BANCAIRE COMMENT LA DETECTER ET S'EN PROTEGER Chaque année, de nombreuses entreprises sont victimes de fraudes. Vous trouverez ci-dessous les techniques de fraude les plus répandues ainsi que nos

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

Présenté par : Mlle A.DIB

Présenté par : Mlle A.DIB Présenté par : Mlle A.DIB 2 3 Demeure populaire Prend plus d ampleur Combinée avec le phishing 4 Extirper des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte Technique rencontrée dans

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

La sensibilisation à la sécurité sur Internet. vendredi 27 février 15

La sensibilisation à la sécurité sur Internet. vendredi 27 février 15 La sensibilisation à la sécurité sur Internet twitter #benb5prod Consultant Digital Innovation Stratégies nouvelles technologies Start up Facilitoo Pourquoi on m attaque? Argent Données personnelles Gêne

Plus en détail

La révolution des paiements par cartes bancaires. Présenté par. Gilles Sartre et Thierry Saxod

La révolution des paiements par cartes bancaires. Présenté par. Gilles Sartre et Thierry Saxod La révolution des paiements par cartes bancaires Présenté par Gilles Sartre et Thierry Saxod Environnement et grandes tendances Un monde «physique» Un client «sédentaire» Un monde «numérique» Un client

Plus en détail

Comment protéger ses données? Xavier Debayle, Consultant Sécurité ( CISSP & ISO27001 Lead Implementor )

Comment protéger ses données? Xavier Debayle, Consultant Sécurité ( CISSP & ISO27001 Lead Implementor ) Comment protéger ses données? Xavier Debayle, Consultant Sécurité ( CISSP & ISO27001 Lead Implementor ) 1 27 Septembre 2013 OpenSphere // Sommaire La protection des données 1. De quoi parlons-nous? 2.

Plus en détail

les prévisions securité 2015

les prévisions securité 2015 les prévisions securité 2015 Panda Security Les prévisions sécurité 2015 du PandaLabs Selon les estimations du Pandalabs, les chiffres concernant la création de malware vont encore une fois battre des

Plus en détail

BULLETIN D ALERTE DU CERT-FR

BULLETIN D ALERTE DU CERT-FR S. G. D. S. N Agence nationale de la sécurité des systèmes d information CERT-FR PREMIER MINISTRE Paris, le 07 avril 2016 N o CERTFR-2016-ALE-001-001 Affaire suivie par : CERT-FR BULLETIN D ALERTE DU CERT-FR

Plus en détail

Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp!

Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Protégez votre univers L aveugle ne craint pas le serpent Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Voici un exemple de contamination

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 1 SOMMAIRE 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 2 LES MISES À JOUR 1/2 Windows étant une des cible des hackers, il est indispensable d effectuer les mises à jour

Plus en détail

Pourquoi un pack multi-device?

Pourquoi un pack multi-device? Pourquoi un pack multi-device? Evolution des appareils connectés 70% 68% 66% 67% 65% 63% -2% +2% WAVE Q3/2011 6 - Q3/2011 WAVE 8 -Q1/2013 Q1/2013 WAVE 9 -Q1/2014 Q1/2014 49% 60% +10% 22% 32% +10% 36% 12%

Plus en détail

La sécurité des accès grand public

La sécurité des accès grand public La sécurité des accès grand public Cédric Blancher blancher@cartel-securite.fr Cartel Sécurité Salon Vitré On Line 25-27 octobre 2002 Plan 1. Introduction 2. Les risques spécifiques 3. Les bonnes habitudes

Plus en détail

Informations Sécurité

Informations Sécurité Bonnes pratiques Informations Sécurité La sécurité informatique désigne un ensemble de techniques et de bonnes pratiques pour protéger vos ordinateurs et vos intérêts dans l usage des moyens informatiques,

Plus en détail

Criminalité numérique Etat des menaces et tendances

Criminalité numérique Etat des menaces et tendances Etat des menaces et tendances Laurence Ifrah 1 er au 2 avril 2008 Cyberconflits 2007 Les deux premières attaques massives ciblées L Estonie - La Chine Les attaquants et commanditaires ne sont pas formellement

Plus en détail

MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES

MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES INTERVENTION DU 22 OCTOBRE 2014 14 AVENUE DUQUESNE PARIS 7 ÈME Anne SOUVIRA, Commissaire Divisionnaire Chef de la BEFTI de la Direction de la Police Judiciaire

Plus en détail

Protégez votre entreprise contre la fraude.

Protégez votre entreprise contre la fraude. Protégez votre entreprise contre la fraude. 1 La fraude aux entreprises Qu est-ce qu il y a dans ce document? 1 La fraude aux entreprises 3 Qu est-ce qu il y a dans ce document? Comment utiliser ce document?

Plus en détail

Banque a distance - 10 re flexes se curite

Banque a distance - 10 re flexes se curite Banque a distance - 10 re flexes se curite En tant que client de la banque, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l utilisation sécurisée des services de banque à distance. 1. Je consulte régulièrement

Plus en détail

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche?

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche? Présentation du problème La banque Boursorama propose un logiciel de protection supplémentaire pour les transactions sur Internet. Ce logiciel est téléchargeable à l adresse suivante : http://www.trusteer.com/webform/download-rapport

Plus en détail

Sécurité de la Carte Corporate. juin 2013

Sécurité de la Carte Corporate. juin 2013 Sécurité de la Carte Corporate juin 2013 On a utilisé frauduleusement ma carte Corporate : que faire? 1)Mettez immédiatement votre carte en opposition en contactant : le Service Corporate porteur disponible

Plus en détail

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir 04 Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir Les banques ont recours à des systèmes de sécurité très perfectionnés et à des équipes de spécialistes des fraudes en vue d

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 24 et 29 avril 2015 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 24 et 29 avril 2015 Présentateur : Michel Gagné Club informatique Mont-Bruno Séances du 24 et 29 avril 2015 Présentateur : Michel Gagné La gestion de la sécurité dans Outlook Choses à comprendre avant de commencer o L hameçonnage de comptes Outlook

Plus en détail

Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013

Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013 Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013 Introduction Ces logiciels qui vous veulent du mal ou à votre ordinateur... Objectifs : Identifier les différents types de logiciels malveillants, connaître

Plus en détail

La monétique. Les transactions bancaires. Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008

La monétique. Les transactions bancaires. Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008 La monétique Les transactions bancaires Christophe VANTET- IR3 Le Mardi 25 Novembre 2008 1 Introduction Lamonétique Transactionsbancaires Aspects Plan 1. Présentation générale de la monétique 1. Définition

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

Banque Directe. Guide utilisateur. Votre Banque en ligne «Mon nouveau banquier c est moi!» Sécurité. Vision 360. Temps réel. Messagerie sécurisée

Banque Directe. Guide utilisateur. Votre Banque en ligne «Mon nouveau banquier c est moi!» Sécurité. Vision 360. Temps réel. Messagerie sécurisée Banque Directe Votre Banque en ligne «Mon nouveau banquier c est moi!» Sécurité Temps réel Vision 360 Messagerie sécurisée Transactionnel Gestion utilisateurs Guide utilisateur Page 1 Banque Directe est

Plus en détail

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Yaoundé, Palais des Congrès, du 22 au 26 Avril 2013 PRESENTATION INTRODUCTION À l heure de la mondialisation,

Plus en détail

Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet.

Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet. Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet. Il y a quelques mois, un voisin était en train de chater avec moi au sujet d un nouveau antivirus miracle qu il a

Plus en détail

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints www.kaspersky.fr KASPERSKY FRAUD PREVENTION 1. Techniques d attaque du système bancaire en ligne L'appât du gain constitue la principale motivation de la cyber-criminalité.

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique NOTE TECHNIQUE Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique OBJETIF DE SECURITE Réduire les risques d usurpation d identité et de vols de données (exemple : keylogger, cheval de Troie

Plus en détail

La Fevad : l organisation professionnelle des acteurs du e-commerce. Le commerce à distance et le paiement sur internet

La Fevad : l organisation professionnelle des acteurs du e-commerce. Le commerce à distance et le paiement sur internet Paiement sur Internet à l'heure de 3DSecure Le commerce à distance et le paiement sur internet Marc Lolivier Délégué Général de la FEVAD Conférence Publi-News 16 février 2010, Paris La Fevad : l organisation

Plus en détail

Internet sans risque surfez tranquillement

Internet sans risque surfez tranquillement Pare-Feu Scam Hameçonnage Pourriel Spam Spywares Firewall Ver Phishing Virus Internet quelques chiffres : Les derniers chiffres de l'arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques des Postes)

Plus en détail

CONVENTION 2014 HEITZ SYSTEM. Compte rendu de la convention HEITZ Décembre 2014. Voici les différents thèmes abordés lors de cette convention

CONVENTION 2014 HEITZ SYSTEM. Compte rendu de la convention HEITZ Décembre 2014. Voici les différents thèmes abordés lors de cette convention Compte rendu de la convention HEITZ Décembre 2014 Voici les différents thèmes abordés lors de cette convention Nouveau produit financier (Disponible immédiatement): Automatisation totale de la gestion

Plus en détail

Réaction face à une atteinte cyber Preuves numériques & Forces de police

Réaction face à une atteinte cyber Preuves numériques & Forces de police 3ème rencontres parlementaires 21/10/15 Réaction face à une atteinte cyber Preuves numériques & Forces de police Colonel Philippe BAUDOIN Coordinateur Cybermenaces Cabinet DGGN 1 Cybercriminalité et Cyber-malveillance

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

Harry Potter et le Prince de sang-mêlé disponible gratuitement sur Internet?

Harry Potter et le Prince de sang-mêlé disponible gratuitement sur Internet? Le vendredi 24 juillet 2009 Harry Potter et le Prince de sang-mêlé disponible gratuitement sur Internet? Pas vraiment, à moins que vous ne vouliez abîmer votre ordinateur Si vous souhaitez voir les dernières

Plus en détail

Activité Commerçante : Le CA du MORBIHAN dans le top 3 des caisses régionales depuis 5 ans

Activité Commerçante : Le CA du MORBIHAN dans le top 3 des caisses régionales depuis 5 ans LA FRAUDE SUR INTERNET Assemblée générale Caisse Locale de Sarzeau 18 février 2010 LA FRAUDE SUR INTERNET Un paiement sur internet : Comment ça marche? Quels sont les risques? Quelle information sensible?

Plus en détail

UTILISATION DU SERVEUR DE RESULTATS

UTILISATION DU SERVEUR DE RESULTATS UTILISATION DU SERVEUR DE RESULTATS 1. Vous voulez vous inscrire sur le serveur de résultats d analyses : Cliquez sur le bouton de droite indiqué ci-dessous «VOUS VOULEZ VOUS INSCRIRE» Sur l écran suivant,

Plus en détail

Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques

Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques Prévenez et gérez les risques numériques L utilisation d Internet, l évolution des technologies numériques et l effervescence provoquée par

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL Cette page doit fournir aux clients toutes les informations concernant la sécurité du site d internet banking transactionnel, en particulier les

Plus en détail

Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco

Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco Avant de commencer, nettoyez la mémoire cache de votre navigateur internet: Exemple pour les versions à partir d Internet Explorer 6.x:

Plus en détail

BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.lesclesdelabanque.com N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE MAI 2015

BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.lesclesdelabanque.com N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE MAI 2015 MAI 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE VIRUS SPAM PHISH NG INTERNET WIFI Les risques informatiques aujourd hui L environnement de la cybercriminalité est toujours en forte progression

Plus en détail

Fraude de masse Sophie Olieslagers 14 mars 2014

Fraude de masse Sophie Olieslagers 14 mars 2014 Fraude de masse Sophie Olieslagers 14 mars 2014 Que-est-ce que la «Fraude de masse» Toutes les formes de fraude faisant usage des techniques de communication de masse telles que le télémarketing, internet

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Août 2012. Page 1 de 5

MODE D EMPLOI. Août 2012. Page 1 de 5 MODE D EMPLOI Août 2012 Page 1 de 5 1. Introduction Ce mode d emploi vous explique de quelle manière vous pouvez très facilement composer et placer une publicité dans le Guide de Campings. Vous recevez

Plus en détail

IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES

IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES CYBERCRIMINALITE : LE CI-CERT, UN OUTIL DE LUTTE Présenté par : KIGNAMAN-SORO Kitifolo 1 SOMMAIRE APERCU GENERAL CYBERCRIMINALITE EN ENTREPRISE

Plus en détail

Gestion du risque de fraude liée aux paiements :

Gestion du risque de fraude liée aux paiements : Solutions de trésorerie et de paiement Rapports et gestion du risque Gestion du risque de fraude liée aux paiements : Toute entreprise s expose à des risques de fraude. Nous nous engageons à vous fournir

Plus en détail

Cyberguerre et cyberdéfense

Cyberguerre et cyberdéfense Cyberguerre et cyberdéfense 23.03.2015 LTC Réserve Citoyenne de Cyberdéfense DGGN gerard.peliks@noos.fr Expert Sécurité 1/ 47 Cyberguerre et cyberdéfense Les dangers du cyberespace Des attaques sur les

Plus en détail

Passé l'injection, Ajax entre en action

Passé l'injection, Ajax entre en action L Expertise Sécurité Passé l'injection, Ajax entre en action Par Philippe Humeau Contexte Les utilisateurs sont désormais "éduqués" et le Web est à la fois devenu un outil de travail, une source d'information,

Plus en détail

IT Days 2014. Hery ANDRIANJAFY. 20 novembre 2014 Luxembourg

IT Days 2014. Hery ANDRIANJAFY. 20 novembre 2014 Luxembourg IT Days 2014 Hery ANDRIANJAFY 20 novembre 2014 Luxembourg Agenda 1. Introduction 2. Vol d identité et fraude 3. Q & A 2 Bio Hery ANDRIANJAFY RSSI / CISO Pictet & Cie (Europe) SA 20 ans d expérience dans

Plus en détail

Le «Dark Web» : enjeux et mesures. Comment réagir, quelles mesures appliquer?

Le «Dark Web» : enjeux et mesures. Comment réagir, quelles mesures appliquer? Le «Dark Web» : enjeux et mesures Comment réagir, quelles mesures appliquer? Intervenants Pôle Management des Risques de CEIS Benoit Mercier Manager Adrien Petit Consultant en cybercriminalité Retour d

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking Payement électronique Sommaire 1. Les systèmes de paiement électroniques... 1 1.1 E-banking... 1 1.2 Porte-monnaie électronique et porte-monnaie virtuel... 2 1.2.1 Le porte monnaie électronique (e-cash)...

Plus en détail

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat Projet Sécurité Date : 09/02/09 Version : V 1.0 Etat : travail / vérifié / validé Rédacteur : JBO Réf. : CNRS/DSI/Expertise/ sécuriser la carte achat-v1.doc Annexes : Sécuriser les achats en ligne par

Plus en détail

Quels problèmes, quelles solutions?

Quels problèmes, quelles solutions? WISG 2015 : 3 Février Cybercriminalité, Cyber-menace et entreprise numérique Quels problèmes, quelles solutions? Sommaire Le contexte Global Le Système d Information : dépendance, complexité La menace

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Découvrez Kaspersky Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Sommaire Pourquoi est-il important pour une TPE/PME d acquérir une protection efficace? Pages 04-05 10 idées reçues à

Plus en détail

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL En dépit du succès grandissant des outils de communication en

Plus en détail

L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque. Présenté par Mays MOUISSI

L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque. Présenté par Mays MOUISSI L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque Présenté par Mays MOUISSI Sommaire La fraude : Définition Portrait robot du fraudeur Les différents types de fraude Exemple de fraude :

Plus en détail

* * * Accès «Internet sécurisé» par clé OTP *

* * * Accès «Internet sécurisé» par clé OTP * * * * * * One Time Password (mot de passe à usage unique) SOMMAIRE 1. Quelques règles de sécurité... 2 1.1 Clé personnelle et nominative... 2 1.2 Mots de passe... 2 1.3 Fermeture de l application... 2

Plus en détail

Déjouer la fraude aux «faux» virements. MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015

Déjouer la fraude aux «faux» virements. MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015 Déjouer la fraude aux «faux» virements MEDEF Lyon Rhône Mardi 28 avril 2015 Typologie de la fraude sur les moyens de paiements Source BDF Données fraude sur les moyens de paiements en France Source BDF

Plus en détail

Protégez votre entreprise contre la fraude.

Protégez votre entreprise contre la fraude. Protégez votre entreprise contre la fraude. 1 La fraude aux entreprises 1 La fraude aux entreprises 3 Qu est-ce qu il y a dans ce document? Comment utiliser ce document? 2 Social Engineering ou fraude

Plus en détail

le paradoxe de l Opérateur mondial

le paradoxe de l Opérateur mondial HCFDC Internet, cyberdéfense et cybersécurité Enjeux et réponses le paradoxe de l Opérateur mondial Francis BRUCKMANN Directeur adjoint de la Sécurité Groupe ORANGE Diffusion libre Haut Comité Français

Plus en détail

B2i Adultes. Questionnaire d évaluation. Formateur / Evaluateur: Olivier Hoenig Candidat : Guillaume Neboit-Guilhot

B2i Adultes. Questionnaire d évaluation. Formateur / Evaluateur: Olivier Hoenig Candidat : Guillaume Neboit-Guilhot B2i Adultes Questionnaire d évaluation TREMPLIN SPORT FORMATION 1 D1.1.1 Reconnaître, nommer et décrire la fonction des éléments de base d un poste informatique 1. Quel sont les différents éléments d un

Plus en détail

Nettoyer un ordinateur infecté

Nettoyer un ordinateur infecté Nettoyer un ordinateur infecté Introduction Désactiver la restauration système Télécharger et installer SUPERAntiSpyware Mettre SUPERAntiSpyware sur sa clé USB Redémarrer en mode sans échec Lancer l'analyse

Plus en détail

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares Un virus informatique est un programme malveillant (en anglais Malware) qui a pour but de se dupliquer afin d infecter un maximum d ordinateurs. Les effets du virus dépendront de la catégorie à laquelle

Plus en détail

Pourquoi choisir ESET Business Solutions?

Pourquoi choisir ESET Business Solutions? ESET Business Solutions 1/6 Que votre entreprise soit tout juste créée ou déjà bien établie, vous avez des attentes vis-à-vis de votre sécurité. ESET pense qu une solution de sécurité doit avant tout être

Plus en détail

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET 1. Les arnaques les plus fréquentes 2. Les arnaques les plus courantes dans l hôtellerie 3. Comment déceler une arnaque? 4. Comment se protéger? 5. Comment réagir si

Plus en détail

Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense,

Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense, Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense, Par Jean-Paul Pinte, Dr en Information scientifique et Technique, cybercriminologue Publié par : pintejp mai 26, 2011 Création d un centre belge pour lutter

Plus en détail

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION Introduction cprotect : protégez l irremplaçable! L application cprotect peut être installée facilement sur

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité INTERNET SANS CRAINTE Bon réflexes de sécurité 1. Conseils pour conserver un ordinateur sain. Les conséquences possibles d'un ordinateur infecté sont multiples: - Ralentissement de la machine. - Dysfonctionnements

Plus en détail

SHOPPING EN LIGNE. POURQUOI?

SHOPPING EN LIGNE. POURQUOI? LE SAVIEZ-VOUS? 84,3% des utilisateurs Web français ont acheté en ligne. Un chiffre qui ressort à 89,3% au Royaume-Uni et 81,7% selon une étude (octobre 2011). Ce phénomène est d ailleurs mondial: Javelin

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité Bien comprendre Objectifs Le contexte technique d une transaction

Plus en détail

Aide pour l installation (Français) Premier démarrage

Aide pour l installation (Français) Premier démarrage Premier démarrage Aide pour l installation (Français) Nous vous remercions d avoir opté pour notre produit et nous espérons que votre nouveau logiciel G DATA vous apportera entière satisfaction. Si vous

Plus en détail

1. Le m-paiement. 2. Le régime juridique du m- paiement. 3. Le m-paiement et les failles de sécurité

1. Le m-paiement. 2. Le régime juridique du m- paiement. 3. Le m-paiement et les failles de sécurité 1. Le m-paiement 2. Le régime juridique du m- paiement 3. Le m-paiement et les failles de sécurité 1. Le m-paiement, c est? Définition: ensemble des paiements pour lesquels les données de paiement et les

Plus en détail

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Formation des professeurs stagiaires Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie 29 août 2013 Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie

Plus en détail

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

Panorama sur les nouveaux modes de paiement

Panorama sur les nouveaux modes de paiement Panorama sur les nouveaux modes de paiement Présence sur 4 continents Europe Amériques Asie Afrique E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions

Plus en détail

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr.

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr. Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr Alain Cocconi FAI et Data Center: des réseaux différents, problématiques identiques.

Plus en détail

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour «Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour Table des matières I. Le sujet de l article... 2 II. Réflexion sur les nouvelles menaces technologiques d aujourd hui... 2 A. Android, victime

Plus en détail

Développeur de Logiciel cybersecurity

Développeur de Logiciel cybersecurity Développeur de Logiciel cybersecurity Entreprise Européenne en Cyber-sécurité depuis 2007 Fondateurs et Conseil Activités Leadership PDG fondateur Jean-Nicolas Piotrowski Ancien RSSI à la BNP Paribas Banque

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Sommaire 1. Protection de votre matériel contre le vol 2. Sécurisation de l accès à votre ordinateur et à vos documents 3. Sauvegarde des documents 4. Protection contre les virus

Plus en détail

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015 LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS 2 juin 2015 Les paiements en France 18 milliards d opérations de paiement traitées en 2013 Montant global des paiements en France

Plus en détail

Modules Express ICV. Le e-commerce

Modules Express ICV. Le e-commerce Modules Express ICV Le e-commerce ou comment acheter et vendre sur Internet 15 et 22 octobre 2013 Réalisation : Serge PEAULT Sommaire Acheter sur Internet Processus d'achat Les comparateurs Modes de paiement

Plus en détail

pour Mac Guide de démarrage rapide

pour Mac Guide de démarrage rapide pour Mac Guide de démarrage rapide ESET Cybersecurity assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur d'analyse ThreatSense utilisé pour la première

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

Guide Utilisateur Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie

Guide Utilisateur Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie Guide Utilisateur Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie www.bnc.nc Aide en ligne Pour plus d informations, écrivez à contact@bnc.nc 1 TABLE DES MAT IERES COMMENT ACCEDER A MES COMPTES?... 3 SYNTHESE

Plus en détail

RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE

RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE 12/02/2013 RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE LE 12 FEVRIER 2013 SOMMAIRE PREAMBULE_VOTRE VISION DE LA SECURITE INTRODUCTION_QU EST-CE QUE LA SECURITE LA SECURITE FAIT PENSER

Plus en détail