Observatoire des projets de villes NFC et des services mobiles sans contact

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire des projets de villes NFC et des services mobiles sans contact"

Transcription

1 Observatoire des projets de villes NFC et des services mobiles sans contact Retour d expériences sur les projets menés entre 2007 et 2009 Avec le soutien de Forum des services mobiles sans contact 66 rue des Archives Paris France Tél. : Mars

2 Le Forum des services mobiles sans contact remercie la Caisse des Dépôts pour son soutien à la réalisation de l Observatoire des projets de villes NFC. Ce document est protégé par les droits de propriétés intellectuelles. 2

3 TABLE DES MATIERES Table des matières... 3 Synthese... 5 Chapitre 1 : Présentation des services mobiles sans contact et de l observatoire La dématérialisation sur mobile nouvel enjeu pour les collectivités Le sans contact mobile peut créer de la valeur pour tous les acteurs Le sans contact, qui existe sous plusieurs formes, est déjà bien implanté en France Présentation du NFC mobile Les apports potentiels du Mobile NFC sont nombreux En Europe, le Mobile NFC n a pas encore été déployé massivement Afin de garantir le décollage du NFC, certains pré-requis apparaissent essentiels L offre NFC doit être attractive et largement diffusée L implication des collectivités territoriales est essentielle Les retours d expériences nécessitent d être partagés La création de l observatoire des projets réalisés La mission du Forum des services mobiles sans contact La mission de la Caisse des Dépôts (CDC) Les objectifs de l observatoire Mode opératoire de la création de l observatoire La mise en place d un groupe de travail La sélection des dix collectivités territoriales Le recueil des informations sur les expérimentations...22 Chapitre 2 : Le bilan des expérimentations La cartographie des 15 expérimentations sans contact mobiles retenues Nombre d acteurs impliqués Planning des 15 expérimentations sans contact mobiles Nombre de testeurs impliqués Les modalités des outils des expérimentations Population choisie Equipement des testeurs Les objectifs des acteurs avant l initialisation des expérimentations Le mode de gouvernance mis en place entre acteurs a été relativement simple Les impressions des utilisateurs sont très positives Les clients finaux Les commerçants Une complexité technique maitrisée Un investissement en local Le financement et l organisation du lancement restent complexes Chapitre 3 : Les enseignements des expérimentations menées Le citoyen au cœur de la définition des usages NFC A court terme, la diffusion des cartes sans contact est un pré-requis Les mobiles NFC doivent apporter une vraie plus value par rapport à la carte Centraliser l accès à un large bouquet de services Stratégie multi-canal renforcée pour les entreprises ou les collectivités Le transport public est le service cible à privilégier

4 4.1. Le transport public est mur pour la billettique sur NFC La billettique transport permet de faciliter le déploiement du NFC Les services de transport adaptés ne sont toujours pas déployés L implication des collectivités est fondamentale pour faciliter l essor du NFC Pré-requis des services pour impliquer les collectivités Coexistence des services avec ceux des acteurs privés Deux types d acteurs sont décisifs au niveau de la collectivité Les élus Les responsables des services Une collaboration mutuelle entre collectivités, avec une perspective nationale Le développement du NFC mobile peut d ores et déjà être anticipé Chapitre 4 : Les perspectives de déploiement des services NFC Un enjeu national : le déploiement de Mobiles NFC en France dès Certains points restent encore à régler avant une généralisation du NFC L observatoire va prolonger ses travaux Annexe 1 : Glossaire Annexe 2 : Les fiches signaletiques des principales experimentations mobiles sans contact. 54 Annexe 3 : Contributions des acteurs auditionnés hors experimentations Annexe 4 : Remerciements

5 SYNTHESE Les téléphones mobiles utilisés quotidiennement par une grande partie de la population ouvrent de nouvelles perspectives de dématérialisation et modifient la relation entre les entreprises, les collectivités et les citoyens. Au sein des différentes technologies permises par le mobile, la technologie NFC (Near Field Communication ou communication en champ proche) permet une interaction rapide et novatrice entre le téléphone mobile du citoyen et les services proposés par les collectivités et les acteurs privés. Largement déployée dans le monde, principalement à travers les cartes sans contact compatibles avec la technologie NFC, de nombreux usages sont déjà possibles pour la billettique du transport public, le paiement, les cartes de vie quotidienne ou la gestion d accès sécurisés (notamment dans les immeubles ou les espaces universitaires). L arrivée des nouveaux modèles de téléphones mobiles intégrant la technologie NFC (ci-après dénommés «Mobiles NFC») permettra de consolider ces applications dans un bouquet de services personnalisés, et de proposer de nouvelles applications interactives pour fournir des informations contextuelles, à la demande de l utilisateur. Le NFC représente ainsi une opportunité pour les collectivités territoriales de gérer plus facilement la multiplicité de leurs services mais aussi de mieux communiquer avec les citoyens en situation de mobilité Malgré l intérêt des acteurs privés et publics pour le Mobile NFC, l adoption de ces appareils tarde à se développer. Les aspects techniques sont, pour l essentiel, résolus. Il reste des difficultés à surmonter pour un déploiement massif en France de cette nouvelle technologie, comme par exemple la clarification des modèles d affaires, les besoins d implication conjointe de plusieurs acteurs et les questions liées au partage d informations relatives à l utilisateur du Mobile. Le Forum des services mobiles sans contact a pour objectif de contribuer à rendre possible la commercialisation de Mobiles NFC au niveau national, en mobilisant les acteurs privés et publics autour d objectifs communs, pour offrir à tous des perspectives claires, tant économiquement que socialement. Le Forum a notamment publié fin 2009 un livre blanc pédagogique «Liberté, Mobilité, Citoyenneté : le téléphone Mobile NFC au service des territoires» disponible sur son site web. La Caisse des Dépôts, ainsi que le Ministère de l Industrie, soutiennent cette initiative, dans la mesure où ces nouveaux usages sont fortement porteurs de valeur ajoutée pour nos entreprises et nos territoires, et à terme gages de croissance, de compétitivité et d emploi pour notre pays. C est pourquoi, à la veille de la pré-commercialisation des Mobiles NFC sur la région Nice Cote d Azur, le Forum des services mobiles sans contact avec le soutien de la Caisse des Dépôts - conduit une étude des différents projets NFC menés en France afin d en dégager les principaux enseignements, et offrir des éléments concrets pour guider les décisions des décideurs de collectivités territoriales. Les retours d expérience analysés dans cette étude doivent permettre aux collectivités territoriales de mieux capitaliser sur les projets déjà menés et appréhender les enjeux et prérequis des écosystèmes du sans contact, et notamment les usages prochains de Mobiles NFC. Basé sur l étude de 15 expérimentations sur des territoires français et l audition de 23 acteurs impliqués, un bilan des expérimentations a pu être mené : Les expérimentations ont permis de valider l intérêt des utilisateurs finaux pour cette technologie et de surmonter les difficultés techniques de la mise en place de la NFC ; Le montage financier et juridique d une expérimentation est relativement simple, à l inverse des déploiements à grande échelle, nettement plus complexes à gérer 5

6 En parallèle du bilan, l analyse des expérimentations complétées par l audition des parties prenantes et les réflexions du groupe de travail a permis de dégager dix constats pour guider les réflexions des décideurs pour la réussite de projets NFC sur un territoire : 1. Le citoyen doit être au cœur de la définition des offres NFC. Les services NFC proposés doivent répondre clairement à ses besoins en tenant compte de sa capacité d appropriation et d acceptation de ces nouveaux usages. 2. A court terme, la diffusion des cartes sans contact est un pré requis. Compte tenu de l impossibilité de déployer massivement en un temps court des téléphones mobiles compatibles à l ensemble des Français, les services sans contact ne seront intéressants pour les collectivités et les entreprises que s ils proposent des services à une population large. Les cartes sans contact, déjà fortement déployées permettront ainsi un usage démocratique du sans contact pendant la phase de décollage du NFC. 3. Les mobiles NFC devront apporter une vraie plus value par rapport aux cartes sans contact pour être plébiscités par les clients. Le service proposé sur mobile pourrait par exemple apporter une meilleure interactivité avec un accès direct à plus d information dans les situations de mobilité. 4. Le transport est un service clé pour initier le multi services et adresser une large population. Avec des centaines de milliers d usagers quotidiens et occasionnels des transports publics au sein d un territoire, les applications de NFC dans les transports sont des usages qui permettent à la fois de toucher une base large d individus tout en apportant une vraie promesse par rapport aux tickets ou cartes. 5. L implication des collectivités est essentielle pour faciliter l essor du NFC à plusieurs titres. Ces dernières peuvent avoir un rôle de clients directs, de prescripteurs mais aussi de facilitateurs dans le cadre du développement du NFC. 6. Pour impliquer les collectivités, les services NFC devront être interopérables, facilement accessibles, garantir le respect de la confidentialité et permettre une valorisation du territoire. 7. Les collectivités ont intérêt à faire coexister leurs bouquets de services avec ceux des acteurs privés pour deux raisons : garantir un réel décollage auprès des utilisateurs en leur permettant d accéder à plusieurs services avec leur téléphone, mais aussi permettre une meilleure répartition de l investissement entre acteurs pour que la collectivité ne soit pas la seule à supporter les coûts de lancement. 8. L implication des élus et des responsables des services est essentielle pour garantir le succès d un lancement. Les premiers sont clés pour enclencher et soutenir la dynamique nécessaire à ce projet complexe. Les seconds sont les mieux placés pour coordonner les lancements de services multi-usages intégrés aux différents SI de la collectivité. 9. La mutualisation de ressources entre différentes collectivités permettrait de faciliter les échanges et atteindre la bonne échelle dans le cadre de lancement sur un territoire. Les services proposés peuvent en effet être larges et concerner les domaines d intervention de plusieurs collectivités. 10. Les collectivités peuvent dès à présent faciliter les conditions de développement futur du NFC en intégrant dans leurs appels d offres et dans la définition de leur schéma directeur les potentialités du sans contact et du NFC. L échéance du déploiement à grande échelle de Mobiles NFC en France se rapproche... L analyse des expériences menées sur le terrain devrait permettre aux responsables des collectivités de bien appréhender le potentiel du NFC pour leur territoire, en s inspirant de fils conducteurs issus d expériences réussies. Au cours de l année 2010, des projets innovants de mettent en place pour concilier la satisfaction des citoyens, les intérêts pour la collectivité et la viabilité économique, en répondant aux besoins de confiance dans l économie numérique. S il parait logique pour la majorité des collectivités de n envisager le déploiement massif de services NFC qu une fois que ces derniers seront largement accessibles, c est maintenant que les collectivités doivent intégrer le potentiel du NFC dans leur schéma directeur et ouvrir leurs appels d offres aux potentiels de cette technologie. 6

7 CHAPITRE 1 : PRESENTATION DES SERVICES MOBILES SANS CONTACT ET DE L OBSERVATOIRE 1. La dématérialisation sur mobile nouvel enjeu pour les collectivités Les collectivités territoriales accordent une attention particulière au développement numérique de leur territoire, développement qui doit permettre aux collectivités d améliorer la qualité, l attractivité et l accessibilité de leurs offres de services, tout en optimisant leur fonctionnement interne. Internet, au début des années 2000, a déjà permis de dématérialiser et ainsi d améliorer de nombreuses interactions entre les collectivités et les citoyens. Les téléphones mobiles ouvrent de nouvelles perspectives de dématérialisation en adressant les situations en mobilité dans des contextes d usage variés (transport, accès, paiement,..). Ils pourraient permettre de répondre aux besoins de flexibilité, d interopérabilité et de commodité dans les usages. Illustration 1 Le mobile, outil pour tous et pour tout Avec 55,7 millions d utilisateurs en France, le mobile est un équipement personnel très fortement pénétré. 85% des français retournent chercher leur mobile chez eux lorsqu ils l ont oublié. Ses usages ne se limitent aujourd hui plus à la voix, il est aussi devenu un outil de gestion, d information, de divertissement, de stockage, de paiement En moins de 20 ans, le mobile a connu un développement extrêmement rapide L ère du mobile communiquant L ère du mobile multimedia L ère du mobile 3G MMM 4 L'ère du mobile Multi-usages GSM voix Personnalisatio n Internet Mobile Télécharge ment de musique TV MMS WAP: 1 ère version de l internet mobile Jeux Videophon e Videos M-Payment Paiement par mobile Premier échange de Données textes (SMS) Gestion client : Proposition de RDV par SMS par Vedior Bis Relance confirmation de commande par SMS par France Loisirs Géolocalisatio n M-Tag Lecture de code barre sur mobile M-Ticketing Billet de transport sur mobile Source: Greenwich Consulting, ARCEP

8 2. Le sans contact mobile peut créer de la valeur pour tous les acteurs 2.1. Le sans contact, qui existe sous plusieurs formes, est déjà bien implanté en France Apparues depuis une dizaine d années dans les transports publics, les solutions sans contact ont connu un bel essor à travers, notamment, le succès des cartes sans contact comme Navigo en région parisienne, KorriGo à Rennes ou encore OùRA! en région Rhône-Alpes. Aujourd hui en France, il existe plus de 60 réseaux de transport public compatibles sans contact (ISO type A ou B) et plus de 5 millions de cartes sans contact sont en circulation. Au sein des soixante projets sans contact recensés par le Forum des services mobiles sans contact, une dizaine d expérimentations ont été menées avec un Mobile NFC. Le transport est le cas d usage qui a été le plus utilisé lors des projets sans contact 1 le cas d usage transport a été utilisé à travers 37 projets ; le cas d usage paiement a été utilisé à travers 22 projets ; le cas d usage information a été utilisé à travers 8 projets. Illustration 2 Plus de soixante projets sans contact ont été menés en France Source: Site Forum des services mobiles sans contact 2.2. Présentation du NFC mobile A l'instar de la technologie RFID qui utilise principalement des marqueurs passifs, les communications NFC s'appuient sur le lecteur pour transmettre la puissance à la puce NFC par radiofréquence. Le NFC - Near Field Communication, technologie sans contact mobile, permet d'échanger des données entre un lecteur et n'importe quel terminal mobile équipé ou entre les terminaux mobiles eux-mêmes. Cette technologie nécessite toujours une démarche volontaire (dites «opt-in», selon la terminologie de la CNIL) de la part de l utilisateur qui prend l initiative d approcher son terminal mobile d une borne émettrice. 1 Certaines expérimentations ont été multi services 8

9 Au sein des différentes technologies permises par le mobile, le Mobile NFC offre aux citoyens une réelle interactivité et plus de souplesse. Le Mobile NFC représente notamment une opportunité pour les collectivités territoriales de gérer plus facilement la multiplicité des services et de communiquer avec les citoyens en situation de mobilité pour au final améliorer l attractivité de leur territoire. Illustration 3 Présentation des différentes solutions technologiques «sans contact» Il existe différents supports sans contact avec différentes fonctionnalités et niveaux d interactivité fonctionnant à la même fréquence. Les cartes sans contact fonctionnent par radiofréquence à courte ou moyenne portée, via une antenne interne dont les spires sont moulées dans l épaisseur du support. Elles peuvent prendre des formes diverses et devenir des objets tendance à accrocher au mobile ou à utiliser en porte-clés. Elles sont utilisées entre un particulier possédant cette carte et une machine capable d interagir avec cette carte. Certaines cartes sont «duales» avec une puce intégrée, permettant un fonctionnement en mode «avec contact», notamment les cartes de paiement bancaire sans contact. Les étiquettes sans contact ou «cibles», ou «tags» - comprennent une antenne associée à une puce électronique, qui contient des informations normalisées, et reçoivent les requêtes radio émises depuis un téléphone Mobile NFC (ou tout lecteur d étiquette NFC compatible) et sont capables d y répondre. Ces puces électroniques contiennent un identifiant unique, ce qui permet de les localiser précisément et d y associer des services interactifs contextuels, à la demande. Les téléphones mobiles NFC (ou Mobiles NFC) combinent les fonctionnalités du téléphone mobile et celles du sans contact. Ce type d usage, permettant une interaction entre un particulier équipé d un téléphone compatible NFC et une machine capable d interagir avec ce téléphone est le périmètre premier de cette étude. Le NFC est une évolution des technologies sans contact préexistantes et est compatible avec les cartes à puce ou étiquettes sans contact déjà déployées. Le Mobile NFC possède quatre types d usages fonctionnels : 1. Agir comme une carte sans contact Le NFC permet de faire fonctionner un terminal mobile comme une carte à puce sans contact. Les éléments de sécurité sont stockés dans la carte SIM du Mobile NFC (cas du Mobile NFC dit «SIM Based», proposé par les opérateurs de télécommunications mobiles), dans le téléphone lui-même («embedded» c'est-à-dire hors SIM, cas des téléphones Mobiles NFC proposés au Japon), ou dans un élément externe (carte SD ajoutée dans le Mobile, par exemple). Le niveau de sécurité de ces différents modèles varie et, en Europe, les opérateurs mobiles mettent en avant les avantages de la sécurisation des transactions «sans contact» à travers la carte SIM, qui est un élément maîtrisé du réseau de télécommunication, permettant des engagements contractuels de services, y compris pour le service après-vente à l utilisateur (anomalies de fonctionnement, perte ou vol du Mobile NFC).. 2. Agir comme un lecteur sans contact Le Mobile NFC peut lire le contenu d une étiquette sans contact et déclencher des actions : charger un contenu stocké dans l étiquette, visualiser un site internet distant, susciter l envoi d un SMS, MMS ou , ou un appel téléphonique, etc. 3. Agir comme une étiquette sans contact 9

10 Différents usages peuvent être envisagés pour reconnaitre le porteur d un mobile, avec un lecteur NFC, et réaliser des traitements (exemple : le Mobile NFC d un étudiant à la bibliothèque est reconnu grâce à son identifiant NFC, ce qui permet au bibliothécaire de visualiser les livres empruntés). Ce dernier usage se compare avec la lecture du code barre d une carte de fidélité. 4. Permettre des échanges entre personne «Peer-to-peer» Ce mode permet à deux usagers équipés de terminaux mobiles de s échanger directement des informations et des fichiers (photos, vidéos, etc.) sans passer par le réseau mobile. Ce mode, qui constitue un des éléments différentiateurs du NFC par rapport aux autres technologies sans-contact,cette fonctionnalité peut notamment être utilisée pour initialiser de manière sécurisée des connexions entre objets communiquant (appairage Bluetooth, connexion wifi, wifi. Le mode Peer-to-peer ), même s il offre de nombreuses perspectives à terme il n est pas développé dans ce présent rapport centré sur les expérimentations réalisées Les apports potentiels du Mobile NFC sont nombreux Le déploiement des téléphones mobiles NFC pourrait, dans les prochaines années, enrichir considérablement l offre proposée aujourd hui avec les cartes sans contact en couplant la richesse des fonctionnalités du mobile et de la technologie sans contact NFC : En utilisant la capacité de stockage du téléphone mobile pour conserver de manière sécurisée des informations sur l utilisateur et ses usages En utilisant l interactivité du téléphone connecté En permettant aux citoyens / clients de s authentifier de manière sécurisée via le mobile En permettant aux citoyens / clients d échanger de l information de manière contrôlée avec des tiers En permettant d accéder, grâce aux fonctionnalités de connectivité réseau à plus d informations multimédia Le NFC est une évolution des technologies sans-contact préexistantes et déjà largement déployées à travers le monde pour les transports et les applications de sécurité. Cela assure une interopérabilité avec les infrastructures en place. Plus souple, plus pratique, plus complet grâce à ses multiples fonctionnalités et à sa connectivité réseau quasi permanente, le téléphone Mobile NFC offre de vrais avantages dans plusieurs situations d usages : Pour des usages transports, le NFC apporte une réelle interactivité aux voyageurs, leur permettant d acheter leurs titres de transport en situation de mobilité sans faire la queue à un guichet, de consulter avant et pendant leurs déplacements des informations sur l état du trafic ou de bénéficier de tarification personnalisée. Dans le paiement de proximité, le NFC permet une gestion de son compte plus facile (rechargement et consultation du compte, ). Pour François Gandon, directeur des produits et services Mastercard, «le sans contact apporte déjà un vrai plus : il permet de fluidifier le passage des clients en caisse, augmente le panier moyen des utilisateurs et limite les erreurs de caisse. En passant le sans contact sur mobile, on apporte une nouvelle plus-value aux utilisateurs : ils peuvent consulter leurs opérations sur mobile et gardent ainsi plus facilement des traces de leurs opérations». 10

11 Pour les accès à des infrastructures publiques comme des équipements sportifs, le NFC offre l opportunité de proposer des accès conditionnels en temps réel (exemple : donner l accès à une salle de sport à un responsable de club sur un créneau horaire donné dans la semaine et être capable de le modifier en temps réel). Au-delà des cas d usages sectoriels, la vraie force du NFC est sa capacité à coupler un bouquet de services sur un même terminal de manière universelle. Pour favoriser le développement des commerces de proximité, une collectivité pourra par exemple proposer grâce à la technologie NFC un accès conditionnel aux aires de stationnement du centre-ville sous réserve d achats chez les petits commerçants de la zone. Pour faciliter le séjour de touristes sur son territoire, une autre collectivité pourra par exemple coupler de l information (lecture d informations contextuelles, accessibles en approchant le mobile des tags NFC) avec de l accès libre à ses musées et un abonnement de courte durée à tarif préférentiel pour l usage des transports publics, le tout grâce à la technologie NFC. Illustration 4 La technologie NFC permet d accéder à de nombreux services Contrôle d accès Billettique Fidélité Paiement Gestion des interventions en mobilité Information Autres La technologie NFC, couplée à l usage de Mobiles NFC connectés à Internet, apporte ainsi de la valeur à tous les acteurs, des collectivités aux entreprises en passant par les citoyens. Cette richesse - dont on ignore encore tout le potentiel - a amené de nombreux acteurs de la sphère publique et privée à participer au développement de l écosystème et à lancer de nombreuses expérimentations. 11

12 2.4. En Europe, le Mobile NFC n a pas encore été déployé massivement Si la plupart des pays européens ont lancé des projets NFC, cela reste la plupart du temps des expérimentations, limitées dans le temps, sur un nombre de testeurs limités et avec un nombre d acteurs impliqués réduits. Ainsi, en dépit de nombreuses expérimentations menées en France et en Europe, et malgré le déploiement effectif de nombreuses infrastructures NFC (notamment dans le Transport) et le décollage des services internet en haut débit mobile, le Mobile NFC tarde à être commercialisé La France est un des pays les plus matures, avec des expérimentations menées à grande échelle et notamment un premier lancement commercial prévu au printemps 2010 sur un marché test : l agglomération de Nice Cote d Azur. Illustration 5 Exemples d expérimentations NFC conduites en Europe Source : Livre blanc du Forum des services mobiles sans contact «Liberté, Mobilité, Citoyenneté, le téléphone mobile NFC au service des territoires». 12

13 Le développement du NFC en France est freiné par 3 facteurs principaux : Démocratisation et pénétration La pénétration ne peut se faire qu avec des applications permettant de toucher rapidement le plus grande nombre, de type transport public. En effet, le transport possède d une part déjà un système de billettique compatible NFC et est d autre part un usage NFC légitime (optimisation du processus d achat, simplification des tarifs ). D autres types d usage, prescrit par un acteur unique, nécessitant une forte récurrence d usage et touchant un large public pourraient aussi contribuer au développement de l usage au-delà du transport : des cartes villes, prescrites par la collectivité et regroupant sur une même application plusieurs services comme le stationnement, l accès aux infrastructures ou aux services municipaux, notamment dans les villes de taille moyenne où le transport public est moins développé. Les constructeurs de terminaux mobiles peuvent honorer dès à présent les commandes de mobiles NFC mais n ont cependant pas encore reçu de commandes à grande échelle des opérateurs mobiles en terminaux NFC. Pour passer des commandes à grande échelle de terminaux mobiles NFC, les opérateurs doivent préalablement valider leur modèle économique, notamment la capacité des fournisseurs de services à supporter une part des coûts de lancement et d opérations avec des Mobiles NFC. Les fournisseurs de services sont pour leurs parts tributaires de la commercialisation de téléphones mobiles avant de lancer les applications compatibles. Le besoin de renouveler à la fois la carte SIM et le téléphone mobile du client freine la rapidité de déploiement car il implique une subvention importante de la part des opérateurs mobiles. Le remplacement du parc existant de mobiles sans attendre le renouvellement naturel lié à la fidélisation et à l acquisition de nouveaux clients estimé à deux ou trois ans - par des mobiles NFC n est pas envisageable en raison des coûts très élevés que cela induirait. Clarté du modèle économique global A terme, dans un marché pénétré et multi usages, la rentabilité pourrait être atteinte pour l ensemble des acteurs impliqués dans la chaine de valeur, chacun retirant des bénéfices tangibles sans etre forcément financiers (qualité de service, par exemple). La problématique principale réside dans le financement d un lancement massif (notamment au niveau des ressources financières immobilisées) avec des retours sur investissement qui peuvent différer selon les acteurs. Ainsi, les opérateurs mobiles, qui doivent investir massivement au lancement en équipant leur base client s attendent à ce que les fournisseurs de services s engagent clairement dans un modèle de facturation du service proposé sur mobile ; à l opposé, les fournisseurs de services peuvent avoir des réticences à s engager pour fixer un modèle économique d une solution dont ils ne peuvent encore percevoir tous les bénéfices et qui en parallèle leur demandera des investissements internes importants (notamment l équipement en lecteurs compatibles NFC). La coordination entre acteurs est complexe alors que le multi-services est critique L écosystème du Mobile NFC n est économiquement pas viable s il est limité à une seule application ou à un seul opérateur. En effet, seul le cumul des revenus de plusieurs services mobiles sans contact devrait permettre aux acteurs d en amortir les 13

14 coûts, de générer plus de revenus et de répartir la valeur entre les différents intervenants (avantages mutuels). De la même façon, seul un grand nombre d applications disponibles pourrait inciter le client final / le citoyen à s équiper d un téléphone Mobile NFC et à l utiliser. Afin de lancer une offre sans contact multi-services, les acteurs ont la nécessité de s entendre et donc de communiquer pour adopter un discours lisible et unifié sur les bénéfices du NFC. Il n y a eu que peu d échanges entre les acteurs sur les expérimentations sans contact menées entre 2006 et Le partage d information peut en effet s avérer délicat. Les acteurs peuvent être dans une relation commerciale client-fournisseur ou en concurrence horizontale. Aussi, les acteurs qui investissent ne souhaitent pas forcement partager tous les retours d expérience avec les acteurs qui ne supportent pas les mêmes coûts. Pour lever les freins du développement du NFC mobile en France, plusieurs groupes de travail ont été constitués afin d aider à initier prochainement un lancement commercial en France : Le Forum des services mobiles sans contact a été créé par le gouvernement fin 2008, pour favoriser l émergence des services mobiles sans contact (NFC) en France. Il fédère les principaux acteurs concernés par les Mobiles NFC et anime les réflexions sur les conditions du déploiement des services NFC. ADCET, Alliance pour le développement des transactions électroniques est une alliance d'acteurs privés et publics, créée en 2005, pour favoriser le développement des transactions électroniques dans les collectivités territoriales afin d'améliorer la vie des citoyens et la gestion des collectivités.. AEPM, Association Européenne Payez Mobile composée des principales banques et opérateurs mobiles français a pour mission de finaliser et de maintenir les spécifications du paiement sans contact sur mobile. ERGOSUM : «ERGOnomie des Services sur Mobile», placé sous l égide du Pôle de Compétitivité «Industries du Commerce» (PICOM), implique les grands acteurs de la distribution, les services financiers et les opérateurs mobiles. Son objectif est de définir le fonctionnement des services mobiles «sans contact» dans le point de vente. L'utilisation du mobile sera similaire dans l ensemble des enseignes. AFSCM, Association Française pour le Sans Contact Mobile a pour objectif de faciliter le développement technique et de promouvoir l interopérabilité des services sans contact mobile, sécurisés via la carte SIM (eg. SIM Based). L AFSCM a été fondée initialement par les trois opérateurs de réseau mobile français et accueille les fournisseurs de service sans contact, les industriels et les prestataires techniques.www.afscm.org DoFoCo du Gart : Avec le soutien du GART (Groupement des Autorités Régulatrices de Transport), un groupe de travail billettique sur téléphone portable NFC a été constitué pour élaborer un Document Fonctionnel Commun (DoFoCo) relatif à la billettique sur Mobile NFC, fin Son objectif est de déployer ces applications auprès des usagers, notamment lors de leurs parcours multimodaux.www.gart.org Pôles de compétitivité : Les pôles de compétitivités TES (Transactions Electroniques Sécurisées), SCS (Solutions Communicantes Sécurisées), PICOM (Pôle de Compétitivité Industries du Commerce), Cap Digital ou encore Systematic favorisent l émergence d expérimentations NFC en accompagnant les acteurs et leur projet jusqu à la phase de labellisation et contribuent également à la construction d un écosystème structuré

15 DGCIS : Direction Générale de la Compétitivité de Industrie et des Services placée sous l autorité du ministre de l Économie, a pour mission de développer la compétitivité et la croissance des entreprises de l industrie et des services. Elle analyse les meilleures pratiques internationales et écoute les acteurs. La volonté conjointe de plusieurs acteurs associée aux travaux menés par les groupements et associations transverses débloquent progressivement les freins et des projets Mobiles NFC d envergure commencent à éclore. 15

16 3. Afin de garantir le décollage du NFC, certains pré-requis apparaissent essentiels 3.1. L offre NFC doit être attractive et largement diffusée La technologie NFC crée de la valeur pour tous : Pour les citoyens, c est la promesse d un usage facilité et interactif des services utilisés, mais aussi la capacité d avoir toujours sur soi dans un terminal unique l ensemble de ces applications Pour les fournisseurs de service (banques, transporteurs, distributeurs, collectivités ), la valeur est dans la dématérialisation et la fluidification de la relation client mais aussi dans la création de nouveaux services Pour les opérateurs mobiles, la valeur est dans la facturation du service NFC aux fournisseurs de services (téléchargement et hébergement de l application sur la SIM, data, SMS, équipement de la base, ) mais aussi augmentation de l importance du mobile pour les usagers. Pour l état et les collectivités, le développement du NFC sera par ailleurs une réelle opportunité de stimuler le tissu économique et ainsi de créer de la compétitivité et de la croissance. Il est important de souligner que les grands groupes français tout comme les startups hexagonales ont des positions de leader sur cette technologie et qu un développement à l étranger, initié par le succès de lancements français pourrait renforcer les positions de ces entreprises créatrices d emploi. Si cette technologie génère de la valeur pour tous, l émergence du NFC dépend de l attractivité de l offre de service NFC et de la diffusion d une gamme de terminaux compatibles au sein du public. D une part les opérateurs mobiles pourraient avoir à augmenter la subvention de certains téléphones mobiles compatibles NFC pour les rendre accessibles au plus grand nombre et développer les infrastructures idoines pour héberger les services au sein des cartes SIM. D autre part, les fournisseurs de services NFC doivent faire évoluer leurs infrastructures et leurs processus pour les rendre compatibles avec le support NFC. Ces investissements ne seront consentis que si les acteurs sont assurés de percevoir une juste part de la valeur créée par l écosystème NFC. Mars

17 Illustration 6 Les opérateurs mobiles dépendent du multi-services pour rentabiliser leurs investissements NFC Seul le cumul des revenus de plusieurs services mobiles sans contact devrait permettre aux opérateurs d en amortir les coûts Illustratif Coûts fixes : - Développement de plates-formes pour gérer les applications à distance Coûts variables par client : Revenus Point Mort? Autres services Marketing Client Paiement - Sur-subvention des terminaux pour intégrer le surcoût de la fonctionnalité NFC - Augmentation du coût de fabrication des cartes SIM (dans le cas d une architecture SIM-centrique)... et de répartir la valeur entre les différents intervenants Billetique Fournisseurs de puces Distributeurs de Services Fournisseurs de services Fournisseurs de service Fournisseurs de Secure element Fournisseurs d applications Opérateurs mobiles Trusted Service Manager Secure Element Manager 3.2. L implication des collectivités territoriales est essentielle Afin d accélérer le déploiement des services mobiles sans contact, les collectivités peuvent s impliquer sur trois aspects : En tant que prescripteur pour les services de transport (en tant qu AOT ou Autorité Organisatrice de Transport) et pour les services à la personne, ; En tant que client direct pour les services gérés par la collectivité (piscine, stade, bibliothèque, paiement, ) ; En tant que territoire d expérimentation. Son rôle sera de définir le territoire pour mener l expérimentation, de vérifier la cohérence des actions déployées sur le territoire ou encore de soutenir les projets et les initiatives privées Les retours d expériences nécessitent d être partagés Pour convaincre l ensemble des acteurs de cet écosystème et en particulier les collectivités territoriales, il est nécessaire de fournir une vision claire et partagée des bénéfices du NFC et de ses pré-requis basée sur les retours d expérience des expérimentations. Une analyse de ces retours permet d identifier les principaux cas d usage du NFC mais aussi de mettre en exergue les bénéfices attendus notamment en termes d augmentation d usage des transports publics, de réduction de coûts ou encore d amélioration de la communication directe avec les concitoyens. 17

18 4. La création de l observatoire des projets réalisés Le Forum des services mobiles sans contact, avec le soutien de la Caisse des Dépôts, a créée un observatoire des projets «sans contact» mobiles menés en France, afin d apporter des analyses approfondies et argumentées, consolidées pour permettre aux collectivités territoriales de se positionner sur le NFC La mission du Forum des services mobiles sans contact Créé le 10 octobre 2008 à l initiative du Ministère de l Industrie, le Forum des services mobiles sans contact est une association à but non lucratif, qui compte parmi ses membres sociétaires des opérateurs mobiles, banques, enseignes de distribution, médias, transports publics et industries technologiques ; ainsi que de nombreux partenaires contributeurs : associations, syndicats professionnels, pôles de compétitivité, autorités régulatrices, associations de consommateurs, etc. Le rôle du Forum est de favoriser les synergies entre acteurs, publics ou privés, pour faciliter le développement des services mobiles sans contact en France. L objectif est de contribuer à rendre possible la commercialisation nationale de Mobiles NFC, dès La mission de la Caisse des Dépôts (CDC) La Caisse des Dépôts est un acteur neutre intervenant auprès des collectivités territoriales. Elle inscrit son action dans une perspective de développement et d aménagement du territoire. La modernisation des outils et du pilotage de l action locale constitue l un des axes majeurs de la politique de partenariat du Groupe Caisse des dépôts et Consignations avec les collectivités territoriales. Elle poursuit ainsi des objectifs volontaristes pour contribuer à la réduction du fossé numérique sur l ensemble du territoire et propose aux collectivités une démarche globale d accompagnement, intégrant les infrastructures, les services et les usages, pour l ensemble des cibles concernées par les technologies de l information et de la communication (TIC) : acteurs économiques, citoyens, et communautés d intérêt public. 18

19 5. Les objectifs de l observatoire L observatoire a quatre objectifs principaux : Synthétiser et consolider les retours d expérience des principales expérimentations françaises sans contact mobiles en cours et celles terminées récemment ; Apporter des analyses approfondies et argumentées afin de permettre aux collectivités territoriales de se positionner ; Inciter à l action en présentant les bonnes pratiques optimisant les coûts et maximisant les bénéfices pour les collectivités ; Aider les collectivités à anticiper l évolution des cas d usage en analysant les différentes expérimentations NFC menées en France récemment. Mars

20 6. Mode opératoire de la création de l observatoire 6.1. La mise en place d un groupe de travail Le groupe de travail, chargé de valider le cadrage de l étude, d analyser les retours d expérience et d arbitrer les points clés est composé des représentants des cinq collèges du Forum des services mobiles sans contact : Opérateurs de téléphonie mobile ; Banque & Etablissements Financiers ; Commerce, Distribution, Médias, Loisirs ; Transport, Vie Citoyenne et Collectivités ; Industries et Prestataires technologiques. La présence des représentants de chaque collège a été enrichie par l implication de collectivités territoriales : Caen ; Nice Côte d Azur ; Paris Ile de France La sélection des dix collectivités territoriales Cinq critères de sélection ont été définis pour sélectionner les expérimentations les plus pertinentes parmi les soixante expérimentations sans contact recensées en France depuis deux ans : Privilégier les expérimentations multi-usages ; Pouvoir analyser un large périmètre des cas d usages : transport, paiement, informations de la vie locale, ; Avoir accès à un grand nombre d entreprises impliquées ; Pouvoir analyser les expérimentations regroupant un volume d utilisateurs significatif. Mars

Les Services Mobiles NFC et les territoires

Les Services Mobiles NFC et les territoires Les Services Mobiles NFC et les territoires Atelier «Services Mobiles Territoriaux» 29 Avril 2010 Vaison La Romaine C Tournier-Lasserve - Resp. TIC et Services Mobiles Une nouvelle étape pour le développement

Plus en détail

«SANS-CONTACT-NFC» Billettique et informations voyageurs

«SANS-CONTACT-NFC» Billettique et informations voyageurs «SANS-CONTACT-NFC» Billettique et informations voyageurs Gadget technologique ou un outil de la mobilité durable? www.gart.org Plaq_GART.indd 1 18/11/09 11:20:42 Logica, partenaire du GART dans la conduite

Plus en détail

Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée. Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE

Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée. Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE Sommaire La billettique : généralités La billettique interopérable

Plus en détail

PROJET PAIEMENT EXPRESS

PROJET PAIEMENT EXPRESS PROJET PAIEMENT EXPRESS CONTEXTE DU PROJET POUR LE CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE : - La suite de Projets Collaboratifs (Payer Mobile) - Donner l impulsion sur le Territoire - Volonté d associer le NLL Philippe

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune

Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune www.payezmobile.com Dossier de presse paiement sans contact par téléphone mobile Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune (Paris, 9 novembre 2007) -

Plus en détail

MARSEILLE MÉTROPOLE N.F.C* Near Field Communication

MARSEILLE MÉTROPOLE N.F.C* Near Field Communication MARSEILLE MÉTROPOLE N.F.C* Near Field Communication Le sans contact C est quoi? C'est une technologie permettant une communication en champ proche, sans contact, avec un mobile ou une carte bancaire. Plus

Plus en détail

Nouveaux supports et nouveaux canaux de distribution au sein de SNCF ProximitéS

Nouveaux supports et nouveaux canaux de distribution au sein de SNCF ProximitéS Nouveaux supports et nouveaux canaux de distribution au sein de SNCF ProximitéS Département DSI - PIT 209/211 rue de Bercy 75585 Paris Cedex 12 Journée technique «Coordination des réseaux de transport

Plus en détail

Le projet d application billettique commune «ABC»

Le projet d application billettique commune «ABC» Le projet d application billettique commune «ABC» Présentation du 29 mai 2013 Grande Arche de la Défense Auditorium de la Paroi Nord Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Energie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET ENGAGEMENTS DÉVELOPPEMENT DURABLE Janvier 2015 ACCÉDER AU SOMMAIRE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET ENGAGEMENTS DÉVELOPPEMENT DURABLE Janvier 2015 ACCÉDER AU SOMMAIRE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET ENGAGEMENTS DÉVELOPPEMENT DURABLE Janvier 2015 ACCÉDER AU SOMMAIRE SOMMAIRE Nos engagements Qualité 3 L ambition du Groupe Numericable-SFR 4 Notre gouvernance Qualité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

PAYBILL : faire de la carte bancaire un sésame pour la Mobilité

PAYBILL : faire de la carte bancaire un sésame pour la Mobilité PAYBILL : faire de la carte bancaire un sésame pour la Mobilité 1 Table des matières CONTEXTE... 3 Le parcours client en question, freins rencontrés par le voyageur... 3 La vague du paiement sans contact...

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN

ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN ACCORD SIGNE LE 12/09/2005 PAR LES SYNDICATS CFDT, CFTCAM CFTC, SNECA CGC, FNSF CGT, FO. ACCORD SUR LA DEMARCHE D EVOLUTION DES SITES D ARLES AIX AVIGNON VERS UN SITE COMMUN Entre les soussignés : La CAISSE

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

AchatVille. Dossier de presse

AchatVille. Dossier de presse AchatVille Dossier de presse 2010 Contacts presse : Laurence Dussert, 04 76 28 25 18, laurence.dussert@grenoble.cci.fr Laure Hochereau, 04 76 28 28 65, laure.hochereau@grenoble.cci.fr Sommaire Pages Le

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS!

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! Le Crédit Agricole Toulouse,ère banque de Haute-Garonne à déployer la signature électronique dans toutes ses agences. LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Le Crédit

Plus en détail

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Innovation : Achat et validation des titres de transport avec un téléphone NFC

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Innovation : Achat et validation des titres de transport avec un téléphone NFC Compagnie des Transports Strasbourgeois Innovation : Achat et validation des titres de transport avec un téléphone NFC 5 avril 2013 Contact presse : Camille JANTON 03.88.77.70.24 / 06.03.78.12.59 STRASBOURG

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities Logo de l entreprise Adresse de l organisme 48 rue René Clair 75018 PARIS SIRET 52228673100024 Date création 14/05/2010 Code APE Site internet Personne Contact

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. L expertise Clever Age dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin. Sommaire 1. POURQUOI? La transformation digitale des entreprises et des administrations est devenue une nécessité que nul ne peut

Plus en détail

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011 DATE HORAIRE LIEU THEME 27 JANVIER 2011 9h 10h30 Show Room Exploitez les logiciels libres dans votre entreprise Découvrez les opportunités offertes par les logiciels libres pour gérer votre entreprise

Plus en détail

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Innovation à Strasbourg : le ticket de transport devient numérique

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Innovation à Strasbourg : le ticket de transport devient numérique Compagnie des Transports Strasbourgeois Innovation à Strasbourg : le ticket de transport devient numérique Mardi 11 juin 2013 Sénat La CTS (Compagnie des Transports Strasbourgeois) lance U GO, son application

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014

ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2011>2014 pourquoi? Ce document présente le résultat de deux années de travail sur la stratégie de notre coopérative. Il indique : la raison d être, la vocation, les valeurs d

Plus en détail

NOVEMBRE 2009 DOCUMENT FONCTIONNEL COMMUN (DOFOCO) DES APPLICATIONS BILLETTIQUES SUR MOBILE NFC

NOVEMBRE 2009 DOCUMENT FONCTIONNEL COMMUN (DOFOCO) DES APPLICATIONS BILLETTIQUES SUR MOBILE NFC NOVEMBRE 2009 DOCUMENT FONCTIONNEL COMMUN (DOFOCO) DES APPLICATIONS BILLETTIQUES SUR MOBILE NFC Introduction Les problématiques relatives aux applications billettiques sans contact (dites NFC : Near Field

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Informatique Mobile Offre technologique

Informatique Mobile Offre technologique Offre technologique Sommaire Introduction Informatique Mobile Définition Marché Tendance Présentation de l offre L offre Les avantages Valeur ajoutée Références Conclusion Annexe: Groupe GFI Informatique

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2013

// Enquête de satisfaction. Résultats 2013 // Enquête de satisfaction Résultats 2013 Niveau de recommandation La moitié de nos clients «actifs» ont été interrogés fin 2013 et tout début 2014. Nous tenons à remercier ceux qui nous ont accordé du

Plus en détail

SERVICE PUBLIC & ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX

SERVICE PUBLIC & ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX LES SECTEURS Leader Européen sur le marché des contrôleurs d accès haute performance, Communications sécurise les réseaux IP à destination des utilisateurs nomades, visiteurs ou employés (BYOD). Les solutions

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

Présentation des nouveaux adhérents

Présentation des nouveaux adhérents Présentation des nouveaux adhérents Athic Antonio Pouyer Orone Group Services IT. Edition de logiciels spécialisés dans la dématérialisation et la gestion des flux. Echanges avec des personnes de qualité

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Transformation cœur de métier de Pôle emploi Programme Offre de Service Digitale

Transformation cœur de métier de Pôle emploi Programme Offre de Service Digitale Transformation cœur de métier de Pôle emploi Programme Offre de Service Digitale CCE du 12 février 2015 La révolution numérique bouleverse les usages sur le marché du travail Principaux constats Chiffres-clé

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY par Andrew Acland Résumé version longue L auteur estime que les imperfections de la démocratie citées le plus fréquemment sont entre autres le faible taux de

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

Baromètre Internet+ 18 février 2010. Baromètre Internet+ (18 février 2010) 1

Baromètre Internet+ 18 février 2010. Baromètre Internet+ (18 février 2010) 1 Baromètre Internet+ 18 février 2010 1 Sommaire Accueil Hélène Viot-Poirier, Présidente de l association Internet+ Baromètre Internet+ 2009 Remi Provendier, DG Innovation Marketing, SFR Bilan & perspectives

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Charte de Partenariat Cigale

Charte de Partenariat Cigale Charte de Partenariat Cigale Entre : L association Pôle Numérique Le Rhovalparc Alixan 1, avenue de la Gare Allée B B.P. 15155 26958 VALENCE CEDEX 9 (Ci-après appelée «PÔLE NUMÉRIQUE») Et : (Ci-après appelé

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

La Qualité de SFR Business Team

La Qualité de SFR Business Team La Qualité de SFR Business Team au service de ses clients Faire équipe avec vous est la promesse de SFR Business Team faite à son marché. Présent et performant sur l ensemble des segments, de la TPE au

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur,

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur, Lyon, le 1er juillet 2010 Nos réf. : bb/6124/22062010 Madame, Monsieur, Suite au succès du Programme Leonardo Mobilité organisé en Belgique, Espagne et Danemark entre 2007 et 2009 et auquel ont participé

Plus en détail

Fiche administrative Inscription au lycée, Deux nouveaux services en ligne pour les parents. Février 2014

Fiche administrative Inscription au lycée, Deux nouveaux services en ligne pour les parents. Février 2014 Fiche administrative Inscription au lycée, Deux nouveaux services en ligne pour les parents Février 2014 Deux nouveaux services en ligne Principes (1/2) Deux services en ligne innovants sont proposés cette

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

SFR Business Global Access

SFR Business Global Access SFR Business Global Access Travaillez partout comme si vous étiez au bureau! sfrbusinessteam.fr En déplacement, restez connecté à votre entreprise en toute circonstance Avec, accédez partout et en toute

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN I / LE PORTAIL PROXIMA MOBILE DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1

PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN I / LE PORTAIL PROXIMA MOBILE DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1 PROXIMA MOBILE ENJEUX ET PERSPECTIVES DU PREMIER PORTAIL EUROPEEN DE SERVICES D INTERET GENERAL SUR TERMINAUX MOBILES 1 La montée en puissance de l Internet mobile s accompagne de la prise en compte des

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

LE HAUT DEBIT A CHAMPS SUR TARENTAINE

LE HAUT DEBIT A CHAMPS SUR TARENTAINE DOSSIER DE PRESSE LE HAUT DEBIT A CHAMPS SUR TARENTAINE PRESENTATION DE LA BORNE CYBERCANTAL TERRITOIRES Jeudi 8 décembre 2005 à 16 heures 1 Le haut débit dans le Cantal Le Conseil Général du Cantal et

Plus en détail

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale Introduction à la notion d Intelligence Territoriale Copyright: La reproduction totale ou partielle de ce document est autorisée sous réserve qu il soit fait référence à l auteur. Aurélien Gaucherand Consultant

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

LE TRAVAIL COLLABORATIF

LE TRAVAIL COLLABORATIF LE TRAVAIL COLLABORATIF I. Le développement du travail collaboratif Le travail collaboratif, entendu comme situation de travail et de communication de groupe impliquant coopération et coordination, est

Plus en détail

CAEN TERRITOIRE NFC BUSINESS FRIENDLY

CAEN TERRITOIRE NFC BUSINESS FRIENDLY CAEN TERRITOIRE NFC BUSINESS FRIENDLY P e t i t d é j e u n e r S Y N E R G I A d u 1 0 / 1 0 / 2 0 1 3 R e l a t i o n c l i e n t : t e c h n o l o g i e s e t t e n d a n c e s d e d e m a i n. N F

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail