Ahmed Ouazzani Adresse électronique: Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer"

Transcription

1 Ahmed Ouazzani Adresse électronique: Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer un courriel expliquant le motif ou les points que vous voulez traiter. Faculté Polydisciplinaire de Larache Année académique

2 I. L offre de la monnaie : La création monétaire 1.Le processus de création monétaire 2.Les systèmes de création de la monnaie II. Le système financier 1.Le secteur bancaire 2.Le marché de capitaux

3 La création monétaire, la transformation de créances sans pouvoir libératoire en de véritables moyens de paiement. La quantité de monnaie en circulation n est pas stable. La mise en circulation d une nouvelle quantité de monnaie et non la substitution d une forme de monnaie à une autre. La responsabilité et l initiative de la création monétaire reposent à la fois sur les institutions financières et sur les agents non financiers.

4 Le processus de création monétaire Le processus s articule sur deux axes qui intègrent les ressources et les emplois : Des ressources vers les emplois : les dépôts font les crédits. Des emplois vers les ressources : ce sont les crédits qui font les dépôts.

5 Le processus de création monétaire Une entreprise veut acheter des biens mais elle n a pas les moyens financiers pour les acquérir. Elle demande un crédit à la banque. La banque lui accorde ce crédit = création. Une fois le crédit est remboursé = destruction.

6 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus théorique de la création monétaire La détention préalable de la monnaie centrale : Distribution une certaine quantité de crédits (création de la monnaie)= possession d une quantité déterminée de monnaie centrale excédentaire et de manière préalable à la distribution des crédits. Possession de la monnaie excédentaire de deux manières : soit par augmentation de la monnaie centrale détenue (apports en billets, entrées en devises, compensation positive) soit par diminution du montant de monnaie centrale nécessaire ou désirée (remboursement de prêts par exemple).

7 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus théorique de la création monétaire Le taux de réserve : La manipulation du taux de réserves obligatoires constitue un des éléments privilégiés de la politique monétaire. En effet, si la banque centrale diminue le taux minimum, alors les réserves excédentaires augmentent mathématiquement d autant, ce qui autorise les banques à disposer de plus de monnaie centrale. De même, si la banque centrale décide d augmenter les réserves obligatoires, alors les banques vont être obligées de faire moins de crédits. On définit la masse monétaire, au sens stricte, comme étant la somme des dépôts des agents non financiers auprès des banques (D), et des billets en circulation dans l économie (B) : M = D + B. De même, on définit la base monétaire (H) comme étant l ensemble des éléments présents au passif du bilan de la banque centrale, c est-à-dire les réserves des banques (R) et les billets de banque émis (B) : H = R + B. Ainsi, la politique monétaire consiste pour la banque centrale à manipuler la base monétaire (H) pour orienter les évolutions de la masse monétaire (M).

8 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus théorique de la création monétaire Le multiplicateur de crédit On fait l hypothèse que les agents désirent détenir une part de leur monnaie sous forme de billets : B = b M (0 < b < 1). De plus, les banques doivent obligatoirement détenir une part de leurs dépôts sous forme de réserves à la banque centrale. Si on note r le coefficient de réserves obligatoires, le montant total des réserves obligatoires des banques est R = r D (0 < r < 1). Ainsi, on va déterminer quel est le lien qui existe entre la masse monétaire, dont la banque centrale chercher à contrôler l évolution, et la base bancaire, constituée de son passif. On sait que : H = B + R B = b M R = r D M = D + B Donc, H = B + R H = b M + r D Or, M = D + B D = M B D = M b M D = (1 b)m D où il vient : H = b M + r (1 b)m Û H = [b + r (1 b)]m M =H/b + r (1 b)

9 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus théorique de la création monétaire Le multiplicateur de crédit (ou de monnaie) : Le principe de la détention a priori de la monnaie centrale, Le multiplicateur mesure l ampleur de la création monétaire par un système bancaire à partir d une variation de la monnaie centrale (monnaie de base ou base monétaire). Il exprime l inverse du coefficient d encaisse des banques en monnaie centrale. On note k =1/b + r (1 b) le multiplicateur monétaire qui, appliqué à la base monétaire de la banque centrale, va donner le niveau de la masse monétaire correspondant qui devra circuler dans l économie. Le multiplicateur monétaire montre de combien on peut augmenter la masse monétaire étant donnée la base monétaire. Or, b < 1 et r < 1 ; d où : b + r (1 b) < 1 Donc : k > 1 si la banque centrale décide d une diminution du coefficient de réserves obligatoires, alors les banques peuvent accorder plus de crédits en maintenant le même niveau de réserves. Cette théorie suppose donc un contrôle total de l évolution de la masse monétaire par la banque centrale.

10 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus réel de la création monétaire La banque n a pas besoin de posséder préalablement de la monnaie centrale pour distribuer des crédits : Accorder des crédits, ensuite se procurer la monnaie centrale nécessaire pour faire face aux fuites éventuelles. Comment est-ce possible? La vente de leurs actifs financiers pour acheter a posteriori la monnaie centrale désirée. La banque centrale détermine une liste de titres monétisables qu elle accepte d acheter auprès des banques commerciales en contrepartie de sa monnaie (exemple de titres : effets de commerce, bons de trésor, )

11 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus réel de la création monétaire Le diviseur de crédit : Comme les banques peuvent distribuer des crédits ensuite vendre leurs titres monétisables à la banque centrale pour se procurer la monnaie centrale nécessaire. La banque centrale se trouve dans une situation où les crédits sont déjà accordés. Ce sont les banques qui choisissent le niveau de la masse monétaire en accordant le montant de crédits qu elles estiment acceptable (elles répondent à la demande de leurs clients). La banque centrale ne fait que suivre leur directive : elle est contrainte par les banques de créer la base monétaire, H, correspondante à l offre de monnaie, qui reste à l initiative des banques. La banque centrale n a plus la maîtrise directe de la quantité en circulation de sa propre monnaie. Sauf (le taux d intérêt). Quels sont les mécanismes qui permettent d expliquer que les banques font les bons choix? Les banques sont à l origine de la création monétaire par l intermédiaire des crédits qu elles accordent. Ces crédits forment les dépôts qu elles reçoivent sur des comptes à vue, sachant qu une part du montant initial du crédit est transformée en monnaie fiduciaire (billets).

12 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus réel de la création monétaire Le diviseur de crédit : Si on note C le montant total des crédits accordés par les banques, D le montant total des dépôts sur des comptes à vue et b le coefficient de conversion des crédits en billets de banque on obtient : D = C b C D = (1 b)c. Cependant, on suppose également que, pour accepter de refinancer leurs créances, la banque centrale demande aux banques de mettre en réserves une partie des dépôts qu elles collectent. Soit R le montant total des réserves et r le coefficient de réserves : R = r D R = r (1 b)c. Ainsi, la monnaie issue des crédits accordés par les banques se retrouve, pour une majeure partie en dépôts sur des comptes à vue, et pour une autre partie en réserves. Le solde, c est-à-dire la part des crédits qui se retrouve directement convertie en billets, est refinancé par la banque centrale. Or, la banque centrale est contrainte d accepter de refinancer les banques, contre le paiement d un intérêt fonction d un taux d intérêt de refinancement (ir).

13 Les systèmes de création de la monnaie Le processus de création monétaire Le processus réel de la création monétaire LA PERTINENCE DE LA THEORIE DU DIVISEUR la banque centrale n a aucun moyen de connaître à l avance le comportement des banques. Elle peut seulement agir sur le niveau du taux d intérêt de refinancement et, au niveau qu elle fixe, elle laisse les banques choisir le niveau de crédits qu elles accordent. Ainsi, par l intermédiaire du taux d intérêt de refinancement (également appelé taux refi), la banque centrale peut orienter l évolution de la masse monétaire, mais pas la contrôler complètement. L'offre de monnaie est endogénéisée. La création de monnaie est dépendante de l'activité économique qui incite ou non les agents non financiers à emprunter auprès des banques. L'offre de monnaie des banques ou de la banque centrale s'adapte à la demande de monnaie des ANF La rentabilité des activités, accord des prêts qu'aux agents solvables.

14 Les systèmes de création de la monnaie Création monétaire dans un système simplifié Dans le système simplifié, la monnaie n est créée que par une seule banque. Tous les règlements entre les agents économiques s effectuent en monnaie scripturale. Cette banque crée de la monnaie à travers trois opérations : Entrée de devise ; Règlement du trésor public ; Octroi des crédits à travers l opération de l escompte.

15 Les systèmes de création de la monnaie Création monétaire dans un système hiérarchisé Dans ce système, la monnaie est créée par trois catégories d institutions financières : La banque centrale ; Les banques commerciales ; Le trésor public.

16 Les systèmes de création de la monnaie La création de monnaie par la banque centrale La banque centrale est la banque des banques. Elle émet les billets de banque et les pièces de monnaie ayant cours légal sur le territoire du Royaume. Cette banque ne crée qu une faible quantité de monnaie Son rôle paraît déterminant au niveau de la création et de la gestion de la monnaie centrale. L intervention de la banque centrale en matière de création de monnaie se manifeste à travers : les créances sur le trésor public, les créances sur l étranger les créances sur l économie.

17 Les systèmes de création de la monnaie Les créances sur le trésor public La cause principale de la création de la monnaie par la banque centrale. Faire face aux décalages conjoncturels entre les recettes et les dépenses publiques Couvrir au moins en partie le déficit budgétaire. Deux moyens : En lui accordant des avances pour qu il puisse faire face à ses problèmes de trésorerie ; En achetant les bons que le trésor émet pour combler son déficit.

18 Les systèmes de création de la monnaie Les créances sur l étranger Achat de devises auprès des banques commerciales. Cette opération se traduit par une création de la monnaie par la banque centrale. La création de monnaie qui en résulte entraîne une augmentation de la quantité de dirhams en circulation sans qu il y ait une diminution des autres composantes de la masse.

19 Les systèmes de création de la monnaie Les créances sur l économie Des crédits accordés aux banques commerciales. Le rôle de la banque centrale étant de refinancer ces banques à travers l acquisition des effets de commerce.

20 Les systèmes de création de la monnaie La création de la monnaie par le trésor public Le trésor public est la personnification financière de l Etat. Sa mission principale est d assurer la couverture quotidienne des dépenses publiques, de collecter les ressources et d exécuter les lois de finances. Le trésor public peut rencontrer deux types de difficultés : Des difficultés conjoncturelles dues à un décalage entre les recettes et les dépenses publiques ; Des difficultés structurelles lorsqu il s agit d un déficit budgétaire. Ce déficit s explique par le fait que les recettes de l Etat sont inférieures aux dépenses de l Etat. En général, face aux difficultés rencontrées, le trésor public est considéré comme un agent non financier, Le trésor peut crée directement de la monnaie (un règlement au profit d un agent non financier sur un compte ouvert dans son réseau des «Centres Chèques Postaux»).

21 Les systèmes de création de la monnaie La création de monnaie par les banques commerciales Les crédits sont la principale source de création de monnaie. Ces banques présentent des caractéristiques à savoir : elles ne peuvent pas émettre des billets, elles doivent constituer des réserves obligatoires elles sont confrontées à des fuites.

22 Les systèmes de création de la monnaie La création de monnaie par les banques commerciales Les crédits sont la principale source de création de monnaie. C est la demande des emprunteurs qui est à l origine de la création de la monnaie par le crédit, et seule la banque a le monopole de la monétisation de la «richesse réelle» ; je me contente de trois citations: «L octroi de crédit par les banques étant à la source même du mécanisme de création monétaire» (Banque de France). «La monnaie est créée par les banques lors d une demande satisfaite de crédit bancaire par des agents non bancaires» (André Chaîneau) «la monnaie est essentiellement scripturale, c est-à-dire constituée d avoirs matérialisés par une inscription sur des comptes bancaires ou postaux ( ) Les banques ont le monopole de la création de monnaie scripturale tandis que la monnaie fiduciaire est émise par la banque centrale.» (Dominique Plihon) L émission de crédits nouveaux augmente la masse monétaire, alors que le remboursement des crédits la diminue. C est la différence qui détermine l augmentation (ou la diminution) de la masse monétaire.

23 Les systèmes de création de la monnaie La création de monnaie par les banques commerciales Les crédits sont la principale source de création de monnaie. Pour créer la monnaie, une banque se contente d inscrire au crédit du client bénéficiaire la somme demandée et d inscrire dans sa comptabilité la même somme à son passif. La contrepartie est inscrite à l actif à un poste «créance sur le client» L examen de ce processus montre qu elle le fait, sinon à partir de rien (ex nihilo) du moins à partir du seul engagement de l emprunteur à rembourser le capital et à payer des intérêts. Le fait est que le crédit, créateur de monnaie, crée le capital qui sera plus tard remboursé par le bénéficiaire mais ne crée pas sur le moment les intérêts exigés. Au niveau économique global, ceci oblige inévitablement à d autres crédits.

24 L offre de la monnaie Banque Entreprise Actif Passif Actif Passif Créance sur Entreprise Entreprise Dépôt Banque Dette Banque

25 Les systèmes de création de la monnaie La création de monnaie par les banques commerciales Les crédits sont la principale source de création de monnaie Il y a bien création de monnaie par un acte de comptabilité et l entreprise pourra se servir, comme elle le souhaite, de la monnaie créée. Bien évidemment la banque est tenue à un certain nombre d obligations, d une part légales, d autre part en ce qui concerne sa relation avec la Banque Centrale Elle va devoir se procurer auprès de celle-ci de la «monnaie centrale («refinancement») ou auprès de ses concurrentes sur le marché interbancaire afin d assurer ce qu on appelle «les fuites». c est-à-dire les besoins en monnaie fiduciaire de la population et les éventuels soldes négatifs dans la compensation des échanges entre banques.

26 Les systèmes de création de la monnaie La création de la monnaie par les banques Il s agit ici de la monnaie scripturale uniquement. Elle peut-être créée de manière spontanée ou provoquée. La création monétaire spontanée La banque joue un rôle de simple intermédiaire (rôle passif) en recevant, par exemple, des devises étrangères pour le compte de ses clients. La création monétaire provoquée La banque joue un rôle actif en accordant des crédits. Cette opération génère de la monnaie dans le circuit économique (création). Différentes situations: ( monétisation d un titre existant ou non). - Cas de l escompte d un effet de commerce (monétisation de titre existant) - Cas d une ouverture de crédit à la consommation ou d un crédit immobilier (sans monétisation de titre existant avec contrat) - Cas d une banque qui accorde des facilités de caisse compte courant débiteur (sans monétisation de titre existant)

27 Les systèmes de création de la monnaie Relation entre monnaie centrale et création monétaire Les banques ont-elles un pouvoir de création illimité? Elles ont besoin de détenir une monnaie «surpuissante» pour pouvoir être capable d octroyer des crédits : la monnaie centrale. Pourquoi? Pour pouvoir faire face aux éventuelles fuites de cette monnaie (Fuites «naturelles» ou «artificielles»).

28 Les systèmes de création de la monnaie Relation entre monnaie centrale et création monétaire Faire face aux fuites. Les fuites naturelles : - Les fuites en billets : Evalués globalement par le rapport : Billets en circulation / Total des dépôts à vue x 100 (en %) Elles sont également évaluées selon des variables spécifiques : Situation géographique, type de clientèle, mode de gestion des retraits de billets, - Les fuites vers les banques : Ces fuites dépendent des parts de marché de chaque banque. L importance de l implantation (chance d avoir une circulation au sein de son propre réseau). Les fuites artificielles : Obligation de déposer auprès la BAM une quantité déterminée de monnaie centrale, Calculée selon un certain pourcentage de leurs dépôts à vue. On parle des «réserves obligatoires» Importance de ces réserves obligatoires dans les possibilités de créer de la monnaie

29 Les systèmes de création de la monnaie Quels sont les déterminants des principales causes de la variation de l offre de monnaie? - le niveau des réserves obligatoires ; - le niveau de la base monétaire ; - le comportement des agents (part de la conversion des dépôts en billets) ; - le niveau des taux d intérêt.

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE

CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE CREATION MONETAIRE ET SON CONTROLE PAR LES AUTORITES MONETAIRES SECTION 1 : LA CREATION MONETAIRE A Acteurs et modalités de création monétaire : La création monétaire consiste à accroître la quantité de

Plus en détail

Partie II. Economie monétaire

Partie II. Economie monétaire Partie II Economie monétaire Partie II - Chapitre 3 L offre de monnaie II-3.a) Introduction Structure d économie monétaire hiérarchisée II-3.a) Introduction Modes de création monétaire Modes de création

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES. Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN

SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES. Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN Université d Auvergne, Clermont I Faculté de Sciences économiques et de gestion 2 ème année de DEUG Cours de Mr Diemer Arnaud SYSTEMES FINANCIERS ET MONETAIRES Chapitre II : LE MARCHE DE LA MONNAIE PLAN

Plus en détail

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie :

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : -Une fonction d unité de compte, elle permet de comparer la valeur des différents biens, -Une fonction de

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE Chapitre 4 MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE SECTION 1 : Qu'est ce que la monnaie? I Definition Deux definitions sont communement admises : - La monnaie est définie comme l ensemble

Plus en détail

Support de cours Economie monétaire et financière

Support de cours Economie monétaire et financière UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Tanger Filière des sciences économiques Semestre 3 Support de cours Economie monétaire et financière Professeur

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Les institutions financières : Première partie : La monnaie

Les institutions financières : Première partie : La monnaie Les institutions financières : Première partie : La monnaie 1. La monnaie : Définition. La monnaie (ou la masse monétaire) est l ensemble des moyens de payements dont disposent les agents économiques pour

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Le financement de l'économie

Le financement de l'économie Le financement de l'économie I - La Banque de France La Banque de France est la Banque centrale, ou Banque des banques. Elle émet de billets : c'est une banque d'émission. Elle effectue toutes les opérations

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie.

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Cours Page 1 Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. mardi 14 septembre 2010 13:02 Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Chapitre 2 : La création monétaire. Chapitre 3 :

Plus en détail

TD N 11 LA CREATION MONETAIRE

TD N 11 LA CREATION MONETAIRE TD N 11 LA CREATION MONETAIRE Objectifs : à partir des exercices proposés, comprendre comment les banques de second rang créent de la monnaie, les risques qu'elles prennent dans cette création et le rôle

Plus en détail

Chapitre 3 : L offre de monnaie

Chapitre 3 : L offre de monnaie Cours de Macroéconomie monétaire Licence 3 Economie-Gestion Licence 3 Mathématiques-Economie Chapitre 3 : L offre de monnaie Amélie BARBIER-GAUCHARD e-mail : abarbier@unistra.fr Chapitre 3 L offre de monnaie

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Comment une banque centrale gère la liquidité bancaire?

Comment une banque centrale gère la liquidité bancaire? Comment une banque centrale gère la liquidité bancaire? La banque centrale surveille la liquidité bancaire, puisque le système bancaire dans sa globalité peut manquer de liquidité. En fin de journée, les

Plus en détail

UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS

UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS UNIVERSITE CENTRALE DE TUNIS Examen final de la session principale en Economie Monétaire Enseignants responsables: Mr. Mustapha Benhareth & Mr. Kaies SAMET Année universitaire : 2009-2010 Durée : 2 heures

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Chapitre 3 : Les mécanismes de la création monétaire

Chapitre 3 : Les mécanismes de la création monétaire Chapitre 3 : Les mécanismes de la création monétaire Comment la politique monétaire est-elle définie? La création monétaire, l offre de monnaie émane du système bancaire qui comprend deux acteurs principaux

Plus en détail

Chapitre 2 : l économie monétaire

Chapitre 2 : l économie monétaire Chapitre 2 : l économie monétaire Controverse sur la monnaie entre courants de pensée : neutre ou active Peut-on se servir de la monnaie pour absorber les déséquilibres de l économie réelle? Dématérialisation

Plus en détail

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE Une économie nationale est confrontée en permanence au problème du financement de l activité de tous les agents qui la composent. Son fonctionnement

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Les instruments de la politique monétaire

Les instruments de la politique monétaire Chapitre 4 Les instruments de la politique monétaire Introduction (1/3) Distinguer aspects stratégiques et aspects tactiques de la politique monétaire Aspects stratégiques : la BC détermine le niveau des

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES 230 CLASSE 1 : COMPTES DE TRESORERIE ET D OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES 1 - CONTENU DE LA CLASSE 1 La classe 1 enregistre, outre les espèces,

Plus en détail

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques

SO00BM24 Introduction aux politiques économiques SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

1. On considère une économie constituée d une seule banque B.

1. On considère une économie constituée d une seule banque B. ECONOMIE MONETAIRE Olivier Cardi 2 ième année de DEUG de Sciences Economiques Cours du Pr. C. Ottavj Université Panthéon-Assas TD 3 CONTROLE CONTINU 1 07/11/05 Durée : 1h 00 Note : Justifier pour chaque

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE 65 TABLEAU COMPARATIF Texte du projet de loi Texte adopté par l Assemblée nationale Propositions de la Commission PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ÉQUILIBRE FINANCIER

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Mai 2001. Chapitre 4. L offre de monnaie. Première partie

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Mai 2001. Chapitre 4. L offre de monnaie. Première partie Chapitre 4 L offre de monnaie Première partie Lorsque la monnaie est métallique et qu elle n est pas frappée, la circulation monétaire prend sa source dans les mines d où le métal dont elle est faite est

Plus en détail

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux Module 6 : Comprendre comment l'activité économique est financée et analyser les conséquences de la globalisation financière 6.1 : Identifier les modes de financement de l'activité économique et analyser

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS BACCALAURÉAT STG ÉCONOMIE-DROIT PROPOSITION D ÉVALUATION TYPE SUJET BAC AVRIL 2006 Période d évaluation : premier trimestre année de terminale STG. Points du programme testés :

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions La monnaie, les banques et les taux Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires financiers

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

Comparaison du Règlement de dépôt ancien et nouvel de Credit Suisse AG

Comparaison du Règlement de dépôt ancien et nouvel de Credit Suisse AG Comparaison du Règlement de dépôt ancien et nouvel de Credit Suisse AG Règlement de dépôt ancien (12.2011) Règlement de dépôt nouveau (12.2013) Règlement de dépôt Dispositions générales Art. 1 Champ d

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques 1 PRÉSENTATION DE LA CRH La CRH est un établissement

Plus en détail

Le découvert : le montant est déterminé en fonction des besoins mais n excède pas, en principe, 1 mois de chiffre d affaires

Le découvert : le montant est déterminé en fonction des besoins mais n excède pas, en principe, 1 mois de chiffre d affaires INTRODUCTION : LES TYPES DE CREDITS DE TRESORERIE : Les facilités de trésorerie sont accordées aux entreprises pour satisfaire leurs besoins temporaires en capitaux dus au décalage entre les dépenses et

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

La monnaie et le financement

La monnaie et le financement La monnaie et le financement Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 16 et 17 octobre 2008 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. relations bancaires

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 16 et 17 octobre 2008 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. relations bancaires Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 16 et 17 octobre 2008 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Gestion de la trésorerie et relations bancaires Animé par : Yvon SAINTILAN, Expert-Comptable

Plus en détail

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché.

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES OBJET : Marché monétaire en devises, placements et emplois des devises non-cessibles et refinancement en devises auprès de la Banque Centrale de Tunisie. L'Avis de

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE

SÉNAT PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE N 22 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 octobre 2008 PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE pour le financement de l économie, ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE,

Plus en détail

Plan LA BANQUE CONCLUSION INTRODUCTION. 1. Définition de la Banque ; 2. Types de banques ; 3. Les produits bancaires ; 4. La Clientèle de la banque ;

Plan LA BANQUE CONCLUSION INTRODUCTION. 1. Définition de la Banque ; 2. Types de banques ; 3. Les produits bancaires ; 4. La Clientèle de la banque ; LA BANQUE Plan INTRODUCTION 1. Définition de la Banque ; 2. Types de banques ; 3. Les produits bancaires ; 4. La Clientèle de la banque ; 5. Opérations de banque. CONCLUSION INTRODUCTION La banque est

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 15 et 16 octobre 2009 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. relations bancaires

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 15 et 16 octobre 2009 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. relations bancaires Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 15 et 16 octobre 2009 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Gestion de la trésorerie et relations bancaires Animé par : Yvon SAINTILAN, Expert-Comptable

Plus en détail

Pourquoi ne pas rendre la création monétaire à la société civile?

Pourquoi ne pas rendre la création monétaire à la société civile? Pourquoi ne pas rendre la création monétaire à la société civile? 1. Quelques informations générales 2. Par qui et comment est émise la monnaie 3. Les effets néfastes des lois qui empêchent l État d emprunter

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises)

Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) JANVIER 2015 ENTREPRENEURS N 16 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le financement court terme des TPE (Très Petites Entreprises) Ce

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT»

POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT» POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT» Bernard Vallageas Faculté Jean Monnet Université Paris-Sud 54 boul.

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DES MARCHES D ASSURANCE

CONFERENCE INTERAFRICAINE DES MARCHES D ASSURANCE CONFERENCE INTERAFRICAINE DES MARCHES D ASSURANCE LES PLACEMENTS DES COMPAGNIES D ASSURANCES EN ZONE CIMA Fangman Alain Ouattara Commissaire Contrôleur en Chef à la CIMA ofangman@yahoo.fr SOMMAIRE 1. GENERALITES

Plus en détail

L organisation industrielle des banques

L organisation industrielle des banques L organisation industrielle des banques Ce chapitre s intéresse à un secteur de la microéconomie bancaire qui est l organisation industrielle des banques, pour simplifier l étude certaines spécifications

Plus en détail

COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ALAIN MATHIEU

COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ALAIN MATHIEU COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ALAIN MATHIEU MACROECONOMIE 2 PRISE DE NOTE PAR : PLASMAN SYLVAIN SERIE 7 ANNEE 2010 2011 Sommaire et accès aux chapitres/sous-chapitres Cliquez sur le sous

Plus en détail

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan.

Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse du bilan. CHAPITRE 13 L ANALYSE DU BILAN : STRUCTURE ET EQUILIBRE FINANCIER Après l analyse du compte de résultat à l aide du tableau des soldes intermédiaires de gestion, nous nous intéressons maintenant à l analyse

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 LISTE DES ABREVIATIONS BAM FHADES FMI CCP CEN D.T.S M OPCVM PL : Bank Al-Maghrib : Fonds Hassan II pour le développement économique

Plus en détail

La monnaie Numéraire (base monétaire) 1 = Pièces de monnaie + Billets

La monnaie Numéraire (base monétaire) 1 = Pièces de monnaie + Billets La monnaie Numéraire (base monétaire) 1 = Pièces de monnaie + Billets La monnaie scripturale (deposit money) est la monnaie qui a une existence totalement immatérielle, c est-à-dire qu elle n a pas de

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

MASTER MGT FINANCE MK

MASTER MGT FINANCE MK MASTER MGT FINANCE MK Le marche monétaire peut être défini comme le marché des capitaux à court et à moyen terme par opposition au marché financier sur le quel s effectuent les emprunts et placements

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise.

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. COMPTABILITE La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. Toutes les entreprises dont l activité

Plus en détail

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales Monnaie et Création monétaire (Mai 2009) Définition Fonctions Formes Quoi? : Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers Pourquoi? : Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré, en juin 2015, une hausse de 2,% pour atteindre 1 7,8 MMDH. Cette évolution est attribuable principalement

Plus en détail

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins

Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Plan de trésorerie : savoir évaluer, gérer et financer ses besoins Animé par : Valérie

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014

Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014 Indicateurs clés des statistiques monétaires Mai 2014 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré en mai une hausse de 1,4% pour s établir à 1 026MMDH. Cette évolution résulte principalement de l

Plus en détail

EPREUVE DU TEST DE PRE-REQUIS

EPREUVE DU TEST DE PRE-REQUIS Direction de la Formation Centre Ouest Africain de Formation et d'etudes Bancaires (COFEB) EPREUVE DU TEST DE PRE-REQUIS 30 ème PROMOTION DU COFEB Durée : 4 heures Aucun document n est autorisé Avenue

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail