Prévention du risque sismique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention du risque sismique"

Transcription

1 Prévention du risque sismique Zone de défense et de sécurité Sud-Ouest Samuel AUCLAIR Ingénieur - Sismologue Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012

2 Introduction > Face au phénomène sismique, la seule stratégie est la prévention, puisque la prédiction sismique n est pas opérationnelle : réglementation en matière de construction parasismique, organisation des moyens de secours en cas de dommages importants et aspects d éducation de la population Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 2

3 SismicitéHistorique du Sud-Ouest de la France Base de données SISFrance Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 3

4 Sismicité historique > France : contexte de sismicité modérée Séismes destructeurs possibles mais peu fréquents - Faible conscience collective et individuelle du risque sismique - Pas ou peu d enregistrements de forts séismes en Métropole Rôle déterminant de la sismicité historique pour - Définition des normes parasismiques - Evaluation de l aléa - Sensibilisation de la société au risque sismique - Préparation à la gestion de crise sur la base des séismes majeurs connus dans une zone donnée -... Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 4

5 > Base de données SISFrance Base de données nationale des séismes historiques Base de données coproduite par le BRGM, EDF et l IRSN Sismicité historique SISFrance Mise à disposition de la BD sur internet avec le soutien du Ministère en charge du développement durable A ce jour pour la Métropole séismes observations références bibliographiques Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 5

6 Sismicité historique Zone Sud-Ouest > Sismicité historique de zone Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 Effets les plus forts observés dans les Pyrénées + Séisme de l Entredeux-Mers de Poitou-Charentes (notamment île d Oléron) >6

7 Sismicité historique Zone Sud-Ouest Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 7

8 Sismicité historique Principaux séismes survenus dans la zone Sud-Ouest > Intensité VIII et VIII-IX : 5 séismes (dont 2 côté espagnol) Séisme de Las Bordas du 3 mars 1373 Séisme de Bigorre du 21 juin 1660 Séisme de Juncalas du 24 mai 1750 Séisme de Viella du 19 novembre 1923 Séisme d Arette du 13 août 1967 v vv v Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 8

9 > Intensité VII et VII-VIII : 22 séismes dont: Séisme de l Entre-Deux-Mers du 10 Août 1759 Séisme de Loudun du 6 octobre 1711 Séisme d Oléron du 7 septembre 1972 Séisme d Arudy du 29 février 1980 > Intensité VI et VI-VII : environ 40 séismes Sismicité historique Principaux séismes survenus dans la zone Sud-Ouest v v v v Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 9

10 Déclinaison régionale du Plan Séisme Plan Séisme «Grand-Ouest» et «Massif-Pyrénéen» Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 10

11 Plans Séisme régionaux Motivations > Plan Séisme = Plan National de Prévention du Risque Sismique Plan interministériel piloté par le Ministère en charge de l Ecologie Déclinaison en 80 actions autour de la prévention du risque sismique Actions menées à l échelle nationale et locale (régionale, départementale, communale voire infra communale) > Parution en novembre 2005 de la nouvelle carte de l aléa sismique, faisant apparaître une augmentation relative de l aléa sur de nombreuses régions Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 11

12 Plans Séisme régionaux Motivations > Territoires fortement affectés par la révision du zonage d aléa sismique (transcrit depuis oct en zonage réglementaire) > Risque sismique contrôlé par la notion de «massif» Massif Pyrénéen : Plan Séisme «Pyrénées» Massif armoricain : Plan Séisme «Grand-Ouest» Le préfet de massif a confiéàla DREAL Midi-Pyrénées de massif l animation du plan séisme Pyrénées dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon assistédu BRGM (sur les départements en zone de sismicitémodérée àmoyenne 40, 64, 32, 65, 31, 09, 11 et en zone de sismicitéfaible en Midi-Pyrénées) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 12

13 Plans Séisme régionaux Motivations Plan Séisme Grand-Ouest pilotépar les DREAL, animation «tournante» (BRE, PDL, POC) et un appui conjoint par le CETE et le BRGM Le préfet de massif a confiéàla DREAL Midi-Pyrénées de massif l animation du plan séisme Pyrénées dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc- Roussillon assistédu BRGM (sur les départements en zone de sismicitémodérée àmoyenne 40, 64, 32, 65, 31, 09, 11 et en zone de sismicitéfaible en Midi-Pyrénées) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 13

14 > 4 axes de prévention : connaître, informer, aménager et sauvegarder Plans Séisme régionaux Déclinaison et construire parasismique Se préparer à d'éventuelles répliques Issu du poster Plan Séisme Pyrénées Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 14

15 Plans Séisme régionaux Plan Séisme Pyrénées > Exemples de réalisations Scénarii de crise sur les départements les plus exposés : Pyrénées-Orientales (SISPyr), Hautes- Pyrénées (Richter 65) Microzonage de Lourdes (BRGM/OMP) : aléa sismique régional et local PPR-Sismiques (PPRS) de Lourdes prescrit le 08/06/2007 Classeur de communication sur le risque sismique pour les Préfets et formation pour services de l état à la nouvelle réglementation sismique réalisée (mars 2009, CIFP de Toulouse) Deux forums à Tarbes «Construire en zone de risque sismique» (déc. 2006) et «Renforcer les bâtiments existants» en (oct. 2008) à l attention des professionnels de la construction et des élus et de la recherche appliquée Deux films «La construction parasismique de maisons individuelles» en 2007 et «Renforcer le bâti existant» en 2010 à destination des constructeurs particuliers et des artisans. Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012

16 Plans Séisme régionaux Plan Séisme Pyrénées > Exemples de réalisations Plaquette à l'attention des maitres d'ouvrage et des maitres d'œuvre sur le respect des règles parasismiques diffusée à l'ensemble des acteurs de la construction Test des règles simplifiées issues de l Eurocode 8 appelées à remplacer les PSMI lors de la construction de maisons individuelles Instrumentation d un bâtiment à Lourdes intégré dans le Réseau Accélérométrique Permanent RAP et thèse sur l identification de la vulnérabilité sismique de constructions existantes lancée en 2008 Pré-diagnostic de vulnérabilité sur les bâtiments de classe C, D et établissements scolaires de Lourdes Sismotour à Lourdes Projet en cours de la Maison de la connaissance sur le Pic du Jer sur le risque sismique Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 16

17 > Exemples de réalisations Documents de communication «Atlas Grand Ouest» pour les DREAL Documents pour mallette de communication,. Formation, information à l attention des services de l Etat. Objectifs Fournir un référentiel commun sur l'aléa régional et la construction parasismique Donner les éléments essentiels nécessaires à l accompagnement de la sortie des textes réglementaires Donner à chacun les éléments nécessaires à l accomplissement des actions à conduire dans son domaine de compétences (prévention, information, contrôles) Exemples en Poitou Charentes La Rochelle, 2008 : session interrégionale (3 sessions, 127 participants : DRE, DRIRE, DIREN, Rectorat, DDE, préfectures, ) Poitier 2011 : journée régionale de formation Préparation de supports de présentation et réalisation de sessions d information à l attention des professionnels de la construction Plans Séisme régionaux Plan Séisme Grand-Ouest Un aléa modéré à très faible => actions principalement axées sur communication, information et formation Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 17

18 Plans Séisme régionaux Nouvelle réglementation Circulaire du 2 mars 2011 aux Préfets de région et de département pour la mise à jour de l Information préventive des populations et de l Information des acquéreurs et locataires Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 18

19 Plans Séisme régionaux Nouvelle réglementation > Réunions d information MEDDTL- AQC sur le risque sismique dans la construction en mars 2011 à Niort et à Pau Objectif : sensibiliser les différents acteurs de la construction aux nouvelles dispositions réglementaires parasismiques et aux principales conséquences constructives Plaquettes : construire parasismique Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 19

20 L après Plan Séisme > Poursuite des efforts entamés dans le cadre du Plan Séisme Organisation des 1 ères Assises Nationales des Risques Naturels Atelier transfrontalier France-Italie-Suisse sur la «Gestion post-sismique opérationnelle» - Objectif : Gestion à J+8 après séisme avec des retours d'expérience (Aquila, Lorca, Haïti) et les pratiques européennes en particulier l'évaluation de l'endommagement du bâti et de la gestion de la population pour créer des réseaux d'acteurs compétents et identifier les prochaines voies de collaboration transfrontalières. - Public visé : Responsables de la gestion de crise (maires, préfectures), services techniques (DDT), responsables de la sécurité civile et experts susceptibles d'évaluer la vulnérabilité des bâtiments Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 20

21 Outils d aide àla gestion de crise Projets ISARD-SISPYR Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 21

22 Outils d aide à la gestion de crise > Contexte Pyrénéen Pyrénées = une des régions de France métropolitaine et d Espagne où l aléa sismique est le plus fort Problème du manque d'harmonie des moyens mis en œuvre au niveau de chaque pays en zone frontalière Inspiration des programmes européens Interreg IIIA et IVA -ISARD (Information Sismique Automatique Régionale de Dommages) -SISPyr (Système d Information Sismique des Pyrénées) Objectif commun : préparation de la gestion de crise sismique dans l espace pyrénéen ISARD-SISPyr : projets démonstratifs régionaux transposables Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 22

23 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD > Objectifs L objectif principal du projet ISARD est d obtenir des informations préventives et opérationnelles sur le risque sismique : - sans distorsion liée à la frontière, - avec une transmission efficace aux services de secours et de gestion de crise locaux Développement méthodologique de scénarios automatiques de dommages transfrontaliers en temps réel Système basé sur l acquisition de données sismiques d un réseau dédié avec transmission «temps-réel» des données par satellite Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 23

24 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD > Partenaires Interreg du projet Institut Cartogràfic de Catalunya (ICC) : coordonnateur général du projet BRGM Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) Protection Civile de la Generalitat de Catalunya Mairie de Puigcerdà Centre de Recerca en Ciències de la Terra (CRECIT) > Partenaires complémentaires Ministère en charge du développement durable (instrumentation) GEOTER International (aléa sismique, vulnérabilité) GEOCAT (soft) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 24

25 M1 > Contenu Outils d aide à la gestion de crise Aspects préventifs, proposition d un nouveau zonage sismique transfrontalier et unifié de tous les Pyrénées Projet ISARD M2 M3 M4 Aspects gestion opérationnelle, la proposition de scénarios de dommages sismiques sur 2 zones pilote Andorre et Cerdagne Aspects prévention opérationnelle, démonstration de faisabilité d'un système automatique rapide d estimation de dommages après un tremblement de terre Aspects éducatif et informatif, avec site web (http://www.isardproject.eu) et réunions de restitution sur les travaux (AIES, AFPS, PC Fr., EWCC) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 25

26 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD ISARD : projet démonstrateur de déploiement en temps réel de notes renseignées sur une région transfrontalière en cas de séisme Le démonstrateur ISARD comprend : développement et partage d un logiciel de détection et de détermination automatique des paramètres du séisme à partir d acquisition sismique en temps réel développement et partage d'un système d'estimation automatique des dommages (SAED) en temps réel par scénarios sismiques réalisation de procédures d envoi automatique des scénarios aux services concernés à partir d'un système émetteur d'alerte (fax, ftp, , SMS) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 26

27 > Architecture Outils d aide à la gestion de crise 1 Projet ISARD Transmission satellite via Barcelone 2 Transmission aux 2 CRDS «temps réel» Seismic Data Reception Center BRGM Orléans 3 DAS & scenario de dommages Système de Réponse Rapide des 2 cotés Seismic Data Reception Center ICC Barcelone FAX SMS http 4 Envoi automatique des mêmes notes informatives à terme pour les services de gestion de crise FAX SMS http Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 27 > 27

28 > Réseau Cartographie des stations VSAT du réseau ISARD Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD Station de Nébias (11) Détail de l antenne de réception à l IGC Station de Bruguera (CBRU) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 28 > 28

29 Outils d aide à la gestion de crise > Centre de Réception de Données Sismiques (CRDS) Réalisé et fonctionnel Projet ISARD Réception des signaux en temps réel DAS : Detection Automatic Sytem CRDS TeleAvis : envoi de notes Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 29 > 29

30 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD > Rapport automatique de dommages basé sur : Module de détection automatique : - Détection de l évènement + localisation et estimation magnitude 2 méthodes valorisées pour la vulnérabilité du bâti courant - Niveau 0 = simplifiée - Niveau 1 = détaillée Niveau 0 Niveau 1 Unité travail commune polygone urbain homogène Typologie du bâti âge / hauteur des constructions typologie spécifique (critères structuraux) Méthodes Prise en compte d effets de site dommages suivant matrice vulnérabilité (Chavez 1998) Non > Envoi possible par Fax / SMS / dommages suivant index de vulnérabilité (RISK-UE 2004) Oui Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 30

31 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD > Contenu des rapport automatique de dommages Carte localisation épicentre PGA, PGV enregistrés Cartes de dommages Tables de dommages par communes > Emprise du système Catalogne / Pyrénées-Orientales / 2 communes d Andorre = niveau 0 Cerdagne (Fr & Esp.) / 2 communes d Andorre (pilot zone) = niveau 1 > Destinataires : acteurs de la gestion des risques appui à la gestion de crise (PC, pompiers, etc.) et l organisation des secours = DIMENSIONNEMENT DE LA RÉPONSE mais pas de substitution aux autres actions Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 31

32 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD > Exemple de rapport automatique Transmission 15/11/2007 : 6 mn après le séisme «Information non vérifiée par un spécialiste» Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 32

33 > Exemple de rapport automatique : niveau 0 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD Séisme simulé M 5.0 scénario automatique N0 Localisation à partir du réseau Intensités Dommages bâti Dommages aux populations en quelques minutes Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 33

34 > Exemple de rapport automatique : niveau 1 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD Séisme simulé M 5.5 scénario automatique N1 > Simulations Logements inhabitables Sans-abris Nombre de blessés Nombre de victimes Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 34

35 Outils d aide à la gestion de crise Projet ISARD > Utilisateurs finaux et perspectives En Catalogne - Plan d urgence sismique «SISMICAT» est basé sur le système ISARD - ISARD = outil opérationnel pour la Protection Civile En France. - ISARD = démonstrateur - réflexion sur la déclinaison opérationnelle du système ISARD achevée à l intention d une préfecture test : appropriation, limites et développements (cadre du Plan Séisme avec la Préfecture 66) Dans les Pyrénées : programme SISPYR (Interreg IVA) Réalisation d un exercice de crise sismique transfrontalier (état major et manœuvres) avec possible notification ISARD Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 35

36 Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr > Objectifs Mise en commun et d interopérabilité des systèmes d acquisition de données sur les phénomènes naturels - Permettre le partage des données sismologiques pyrénéennes - Améliorer la couverture du massif par les réseaux de surveillance en favorisant le passage progressif vers une transmission en tempsréel des données Meilleure adéquation des moyens pour la préparation de la gestion de crise sismique dans les Pyrénées - Améliorer la connaissance de l aléa sismique des Pyrénées - Développer de nouveaux outils de gestion de crise - Etudier la faisabilité d un système d alerte sismique précoce (Early Warning System - EWS) pyrénéen Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 36

37 Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr > Partenaires Interreg du projet Institut Geològic de Catalunya (IGC) : coordonnateur général du projet BRGM Observatoire Midi-Pyrénées (OMP) Instituto Geográfico Nacional (IGN) Universitat Politecnica de Catalunya (UPC) > Partenaire associé Région Languedoc-Roussillon Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 37

38 M1 M2 M3 Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr > Contenu Observation sismique et partage des données par les opérateurs des réseaux pyrénéens - Réseaux sismiques - Partage de données Connaissance des aléas : études des sources sismiques M4 M5 M6 Gestion du risque sismique : information, prévention, préparation à la crise et évaluation du risque - Gestion du risque sismique : «shake-map» et scénario de risque - Faisabilité d un système d alerte précoce Diffusion des connaissances sur le risque sismique en Pyrénées (www.sispyr.eu) Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 38

39 Outils d aide à la gestion de crise > Réseau D'ici mi-2012 : ~ 50 stations sismologiques en temps réel Projet SISPyr Module 1: - Déploiement de nouvelles stations - Migration de stations existantes vers le TR - Groupe pyrénéen d intervention «postsismique» Module 2: - Echanges bilatéraux en temps réel - Mise en commun rapide (temps quasi-réel) des enregistrements sur un serveur unique => interrogation et posttraitement - Archivage-stockage de données sur de longues séries temporelles Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 39

40 Outils d aide à la gestion de crise > Risque sismique : 2 axes de travail Développement de cartes de mouvement du sol (shake-map) automatiques - Aide à la gestion de crise (cf. ISARD) - Information rapide sur mouvements du sol en tout point du territoire - Donnée d entrée pour Systèmes de Réponse Rapide Projet SISPyr Evaluation du risque sismique - Scénarios de dommages (vulnérabilité, effets de site ) (cf. ISARD) - Retours d expériences de séismes passés Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 40

41 > Plusieurs échelles de travail Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr Zone «Pyrénées» => shake map Zone pilote scénario «Val d Aran» Rétro-analyse Séisme «St Paul» Zones pilotes => risque sismique Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 41

42 > Réalisation automatique de ShakeMaps Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr Données permanentes: Relations empiriques d atténuation Carte d amplification des sols Caractéristiques du réseau Témoignage en ligne : IGC IGN BCSF Réseau de stations temps-réel Serveur NRT Calcul des paramètres du séisme Données macrosismiques interprétées Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 42

43 > Evaluation du risque sismique Scénarios de dommages Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr Vulnérabilité du bâti stratégique (en concertation avec la Préfecture 31 + communes) Vulnérabilité des lycées des Pyrénées-Orientales - 14 établissements représentant 130 bâtiments - 2 méthodologies de diagnostic utilisées Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 43

44 Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr > Alerte sismique précoce : principe général Analyse des premières secondes des ondes P enregistrées par les P stations sismologiques en champ proche pour localisation du séisme et Alerte sismique précoce : principe estimation de sa magnitude Evaluation S du pouvoir destructeur du séisme et émission de l alerte : il est 1 à 4 possible s d informer en quelques secondes des zones non encore atteintes par les ondes S, avec un délai d autant plus grand que la distance épicentrale est importante > Utilisation de l alerte précoce Mesures de sauvegarde (le plus souvent automatisées) : coupures de systèmes dangereux et de systèmes critiques, arrêt de l alimentation de trains, fermeture de réseaux énergétiques, etc. M estimée Estimation pouvoir destructeur (PGA, I, etc.) Alerte Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 44

45 Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr > Alerte sismique précoce : étude de faisabilité Techniquement faisable? - Réseau existant adapté? - Réseau existant suffisant? - Méthodologie d estimation en temps-réel de la magnitude adaptée aux Pyrénées? Outil potentiellement utile? - Analyse des performances théoriques - Enquête auprès d utilisateurs potentiels Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 45

46 Outils d aide à la gestion de crise > Réseau temps-réel SISPyr Seule une partie des stations associées au projet SISPyr pourrait aujourd hui servir de base à un EWS 3 critères d exclusion : 1. station située en dehors de la zone du projet et relativement éloignée 2. station située en zone urbanisée (risque important de fort niveau de bruit) 3. station ne disposant pas d une transmission en temps-réel des données. 29 stations restantes = «réseau temps-réel SISPyr» Projet SISPyr Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 46

47 Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr > Alerte sismique précoce : faisabilité technique Réseau temps-réel SISPyr peut servir de base à un EWS - Sécurisation des liaisons de communications souhaitable (redondance) - Amélioration de la couverture des stations temps-réel (couverture hétérogène) Alerte précoce pertinente dans les Pyrénées pour séismes M>5.5, mais le contexte de sismicité modérée présente des barrières Principales méthodologies d évaluation de la magnitude en temps-réel mises au point pour l alerte sismique précoce sont adaptées au contexte pyrénéen Fautes de données suffisantes, les relations établies dans le cadre du projet SISPyr ne sont validées que pour des magnitudes modérées Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 47

48 Outils d aide à la gestion de crise > Alerte sismique précoce : utilité pour les Pyrénées Projet SISPyr Principale question en suspend concernant la faisabilité d un EWS pyrénéen concerne la question des utilisateurs : Un EWS pyrénéen répondrait-il à un besoin existant? Réalisation d une enquête auprès de potentiels utilisateurs industriels - Sites SEVESO, gestionnaires barrages / LGV / réseaux électricité et gaz Résultats enquête - Accueil favorable et enthousiaste des industriels pyrénéens du principe d EWS - EWS utile si alerte véritablement précoce et fiable Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 48

49 Merci pour votre attention... Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012 > 49

50 ZONA 1 ZONA 2 ZONA 3 ZONA 4 ZONA 5 > Protocole opérationnel SISMICAT Après un séisme en Catalogne, IGC envoit au CECAT (Centre d Emergences de la Generalitat de Catalogne) : - Envoi rapport automatique = < 10 mn - Validation du sismologue d astreinte = < 15 mn - Envoi rapport révisé manuel = < 1 h Pre-alerta Alerta Emergencia 1 Emergencia 2 Outils d aide à la gestion de crise Exemple Catalan GRADATION DES NIVEAUX D ALERTE VI VII VIII IX 3.0 Réunion ORSEC-séismes 4.0 / Bordeaux : 5 avril > 50 MAGNITUD

51 > Scénarios d alerte précoce Séisme 1428 (Catalogne) : M=6.2, z=10 km Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr Intensité = VI Délais ~ s Zone d ombre stations Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012

52 > Scénarios d alerte précoce Séisme 1923 (Val d Aran) : M=5.5, z=5 km Outils d aide à la gestion de crise Projet SISPyr Intensité = VI Délais =0 s Zone d ombre 23/4 1 stations Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012

53 Du besoin d un système d alerte sismique précoce > Résultats préliminaires enquête Public sensibilisé au risque sismique Perception notable de l exposition des installations au risque sismique Alerte précoce utile même pour dommages faibles à modérés Enquête potentiels utilisateurs Fausses alertes Pour minimiser quel(s) Secteur d activité type(s) Utilité de conséquence(s) d une alerte précoce Possibilité de réduire le risque de suraccidents Temps nécessaires pour mesures automatiques > 20s Forte exigence de fiabilité du système Temps minimal pour mise en œuvre de Alertes mesures manquées automatiques Le cas échéant, Perception de sauvegarde à partir de l aléa de quel niveau de sismique dommages régional attendus Réunion ORSEC-séismes / Bordeaux : 5 avril 2012

54 Scénario Cerdagne Séisme de Ripollès 1428 I = IX, M = avril 2008 Perpignan > 54 Outil

55 2 avril 2008 Perpignan > 55 Scénario Cerdagne

56 2 avril 2008 Perpignan > 56 Scénario Cerdagne

57 2 avril 2008 Perpignan > 57 Scénario Cerdagne

58 2 avril 2008 Perpignan > 58 Scénario Cerdagne

Anticiper la gestion d'un séisme dommageable Anticipare la gestione dei danni di un terremoto

Anticiper la gestion d'un séisme dommageable Anticipare la gestione dei danni di un terremoto Atelier 1 groupe de travail sismique franco-italo-suisse du projet Interreg Alcotra RiskNET Atelier 1 gruppo di lavoro sismico franco-italo-svizzero del progetto Interreg Alcotra RiskNET Anticiper la gestion

Plus en détail

Le risque sismique : ce qui change

Le risque sismique : ce qui change Le risque sismique : ce qui change Conséquences de la publication des décrets Intervenant Service Date Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments dont le permis de construire est déposé à partir du 1 er mai 2011 Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Du diagnostic local à l action locale

Du diagnostic local à l action locale Du diagnostic local à l action locale Jean François Gauche directeur départemental de l Equipement des Hautes-Pyrénées Bruno Rouch chef du service Déplacements Environnement Contrôles chef de projet risque

Plus en détail

Mise à disposition automatique des données sismiques des stations du RAP à partir de détection du réseau ISARD

Mise à disposition automatique des données sismiques des stations du RAP à partir de détection du réseau ISARD Mise à disposition automatique des données sismiques des stations du RAP à partir de détection du réseau ISARD Rapport final BRGM/RP-56555-FR Convention BRGM-MEDAD n 0000802 Juillet 2008 Mise à disposition

Plus en détail

Compte rendu d activité Convention MEDD N CV05000177

Compte rendu d activité Convention MEDD N CV05000177 Centre Sismologique Euro Méditerranéen Compte rendu d activité Convention MEDD N CV05000177 Edition Rédacteur Approbateur Emetteur Nom Gilles Mazet-Roux Stéphanie Godey Rémy Bossu Unité CSEM CSEM CSEM

Plus en détail

Inspection des bâtiments suite à tremblement de terre. Exemple italien. Journée technique du 28 mai 2013

Inspection des bâtiments suite à tremblement de terre. Exemple italien. Journée technique du 28 mai 2013 Journée technique du 28 mai 2013 La gestion post-catastrophe, un chantier complexe à anticiper Inspection des bâtiments suite à tremblement de terre Exemple italien Lucie Chever Service bâtiment construction

Plus en détail

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr L information des acquéreurs et des Locataires sur Les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration de sinistre Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 13/ABCD/145 Réalisé par SARL ABCD Diagnostics Date de réalisation

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. REFERENCES N dossier : 00001072 N client : 00043 Date : 08/12/2010 (Valable 6 mois)

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 15/IMO/0204 Date de réalisation : 16 avril 2015 (Valable 6 mois)

Plus en détail

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs DIRECTION GÉNÉRALE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration

Plus en détail

1. Introduction 2. Localiser un séisme 3. Déterminer la force d un séisme 4. Caractériser le mécanisme de rupture d un séisme

1. Introduction 2. Localiser un séisme 3. Déterminer la force d un séisme 4. Caractériser le mécanisme de rupture d un séisme Partie II Les paramètres des séismes Séisme: libération d énergie destructrice à partir de la magnitude 5 Prévision sismique: déterminer l aléa sismique Étude du mécanisme de rupture de la faille 1. Introduction

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 3505 Date de réalisation : 23 septembre 2011 (Valable 6 mois) Mode COMMANDE

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES SUR LES ENSEIGNEMENTS DES INONDATIONS DE 2010 SUR LE LITTORAL ATLANTIQUE (XYNTHIA) ET DANS LE VAR La Cour des comptes et les trois chambres régionales

Plus en détail

Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire

Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire Généralités A quoi sert cette nouvelle obligation? L objectif est d assurer une transparence totale lors de transactions immobilières

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

Audit Grenelle des bâtiments de l Etat en région PACA

Audit Grenelle des bâtiments de l Etat en région PACA Journée technique Réhabilitation énergétique exemplaire des bâtiments publics 17 novembre 2009 Audit Grenelle des bâtiments de l Etat en région PACA CETE Méditerranée Hervé DESCOINS Chargé de mission Immobilier

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES FORMATION A LA REALISATION DES DOSSIERS D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES FORMATION A LA REALISATION DES DOSSIERS D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES FORMATION A LA REALISATION DES DOSSIERS D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE MODALITES DES FORMATIONS...3 Modalités pratiques...3 Modalités

Plus en détail

Fermettes + tuiles terre cuite = totale fiabilité en cas de séisme

Fermettes + tuiles terre cuite = totale fiabilité en cas de séisme * Fermettes + tuiles terre cuite = totale fiabilité en cas de séisme Le programme, lancé en 2009** et coordonné par FCBA, a pour objet d affiner les connaissances sur le comportement au séisme des habitats

Plus en détail

Corrélation indicateur de mouvement du sol / intensité Vers l acquisition conjointe de données instrumentales et macrosismiques.

Corrélation indicateur de mouvement du sol / intensité Vers l acquisition conjointe de données instrumentales et macrosismiques. Corrélation indicateur de mouvement du sol / intensité Vers l acquisition conjointe de données instrumentales et macrosismiques Rapport final BRGM/RP-57785-FR Décembre 2009 Corrélation indicateur de mouvement

Plus en détail

PLAN SEISME ANTILLES

PLAN SEISME ANTILLES Direction générale de la prévention des risques PLAN SEISME ANTILLES Note de synthèse Bilan 2008 et perspectives 2009-2010 Présent pour l avenir Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement (P.P.B.E) des infrastructures de transports terrestres nationales

Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement (P.P.B.E) des infrastructures de transports terrestres nationales PREFET DE LA LOZERE Direction Départementale des Territoires de la Lozère DEPARTEMENT DE LA LOZERE Projet de Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement (P.P.B.E) des infrastructures de transports

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

Anticiper la gestion d'un séisme dommageable

Anticiper la gestion d'un séisme dommageable Atelier 1 groupe de travail sismique franco italo suisse du projet Interreg Alcotra RiskNET Anticiper la gestion d'un séisme dommageable 12 décembre 2013 9h30 / 16h30 NICE Centre Européen des Entreprises

Plus en détail

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO Gestion de trafic, gestion des crises hivernales : le suivi et l alerte météo M. Guy LEGOFF Directeur Régional Météo Sud-Est 2, bd du château double 13908 Aix-en-Provence Cedex 2 Tél.: 33 (0)4 42 95 90

Plus en détail

Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI

Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI Aux origines de l analyse : un double constat La prise en compte du risque d inondation dans l aménagement

Plus en détail

Etat des Risques Naturels et Technologiques

Etat des Risques Naturels et Technologiques Etat des Risques Naturels et Technologiques Articles L 125-5 et R 125-26 du code de l environnement 1. Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition par arrêté préfectoral

Plus en détail

Schéma Régional des Infrastructures et des Transports en Aquitaine Conférence territoriale de DORDOGNE 14 novembre 2007

Schéma Régional des Infrastructures et des Transports en Aquitaine Conférence territoriale de DORDOGNE 14 novembre 2007 Schéma Régional des Infrastructures et des Transports en Aquitaine Conférence territoriale de DORDOGNE 14 novembre 2007 Conférence territoriale du SRIT 14 novembre 2007 1 Conférence territoriale de Dordogne!

Plus en détail

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Thèmes de Formation 2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Tél. / Fax direct J.P. André. 02.51.83.19.50 Portable 06.98.15.98.22 E MAIL : futuris@wanadoo.fr Sarl au capital de 15 245 euros

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

ANNEXE 4-5 Réponses aux questions fréquemment posées sur la réglementation nationale

ANNEXE 4-5 Réponses aux questions fréquemment posées sur la réglementation nationale ANNEXE 4-5 Réponses aux questions fréquemment posées sur la réglementation nationale Réponses aux questions sur la nouvelle réglementation parasismique applicable aux bâtiments CLASSIFICATION DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Responsabilités et assurances des architectes et de leurs partenaires modules d application

Responsabilités et assurances des architectes et de leurs partenaires modules d application Responsabilités et assurances des architectes et de leurs partenaires modules d application Conception : Mis à jour le 15 décembre 2010 module d application Assurance et développement durable Cadre légal

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

Services et immeubles d'etat Justice, Police, Administration...

Services et immeubles d'etat Justice, Police, Administration... Services et immeubles d'etat Justice, Police, Administration... Hôtel de Police La Rochelle (17) Construction d un hôtel de police Maître d Ouvrage: SGAP Sud Ouest Mission: Programmation (2013) Sous préfecture

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

SYSTEMES D ALERTE SISMIQUE

SYSTEMES D ALERTE SISMIQUE SYSTEMES D ALERTE SISMIQUE Fusce vitae purus sed lectus egestas dignissim. Morbi in pede a justo posuere ornare. Préparons nous d autres séismes arrivent! Page 5 Mots Clés : Alerte Spécifique : Système

Plus en détail

Base de données de la sismicité historique de la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et site internet associé

Base de données de la sismicité historique de la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et site internet associé Base de données de la sismicité historique de la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et site internet associé Rapport final BRGM/RP-54376-FR décembre 2005 Base de données de la sismicité historique de

Plus en détail

État des RISQUES Naturels et Technologiques

État des RISQUES Naturels et Technologiques État des RISQUES Naturels et Technologiques Pays Basque : Résidence PHAROS 7 Bis, Rue du Pont de l Aveugle 64600 ANGLET Tél : 05.59.52.20.93 Fax : 05.59.42.05.65 Page 1 / 10 Art. L. 125-5 I du Code de

Plus en détail

Le point de vue du contrôleur technique

Le point de vue du contrôleur technique Le point de vue du contrôleur technique mars 2010 P-E Thévenin Contrôle technique en zone sismique le contrôle technique missions et finalité contrôle technique obligatoire les attestations PS de contrôle

Plus en détail

dossier départemental les risques majeurs du calvados

dossier départemental les risques majeurs du calvados dossier départemental les risques majeurs du calvados Éditorial introduction La loi de modernisation de la sécurité civile de 2004 a posé un principe fondamental fort : placer le citoyen au cœur des prescriptions

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Conférence SIG 2012 - ESRIFRANCE La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Serge MANG-JOUBERT GAIAGO Eric VIDALENC - ADEME 1 Auteurs : Rodrigo MARIONI, Serge

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels WWW.mrn-gpsa.org Une association créée en 2000 entre : Mission

Plus en détail

Sommaire MISSION OPÉRATIONNELLE TRANSFRONTALIÈRE

Sommaire MISSION OPÉRATIONNELLE TRANSFRONTALIÈRE Séminaire sur la coopération transfrontalière France-Espagne-Andorre Articuler la politique de cohésion, les dispositifs de gouvernance et les logiques territoriales transfrontalières 28 octobre 2011 Toulouse

Plus en détail

Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM. Rapport final

Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM. Rapport final Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM Rapport final BRGM/RP-60476-FR novembre 2011 Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM Rapport final BRGM/RP- 60476-FR

Plus en détail

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr Catherine Péquegnat Univ. Grenoble Alpes, ISTerre, F-38041 Grenoble, France CNRS, ISTerre,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

Compte-rendu Réunion générale. Grenoble, le 29 juin 2011 URBASIS

Compte-rendu Réunion générale. Grenoble, le 29 juin 2011 URBASIS URBASIS Sismologie urbaine : évaluation de la vulnérabilité et des dommages sismiques par méthodes innovantes ANR09RISK009 URBASIS Compterendu Réunion générale Grenoble, le 29 juin 2011 Participants: J.

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21

Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21 Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21 Phase diagnostic Par : P. Mordelet, Université Toulouse 3 C. Aschan-Leygonie, Université Lyon 2 F. Boussama, Université Montpellier 1 C. Mathieu,

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. NOR : DEVP1401911J (Texte non paru au Journal officiel)

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. NOR : DEVP1401911J (Texte non paru au Journal officiel) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, et de l Energie Direction Générale de la Prévention des Risques Service de la Prévention des Nuisances et de la Qualité de l Environnement

Plus en détail

Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive

Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive I - QU EST-CE QU UN RISQUE MAJEUR? Le risque majeur est la possibilité d'un événement d'origine naturelle dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives.

A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives. A I La problématique d érosion à Lacanau B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU C Conclusion & perspectives Sommaire A La problématique d érosion à Lacanau / A / 1 Constat 1976 100

Plus en détail

Protecn@ Protection des biens et des personnes

Protecn@ Protection des biens et des personnes Protection des biens et des personnes Ensemble construisons votre solution de Sécurité Protecn@ est un Bureau d Etudes Sécurité / Sûreté spécialisé dans la lutte contre la Malveillance et l Insécurité.

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

GT Urbanisme GEOPAL - N 2

GT Urbanisme GEOPAL - N 2 Direct ion t errit oriale Ouest GT Urbanisme GEOPAL - N 2 18 décembre 2014 GT URBA GEOPAL GT Urbanisme GEOPAL - N 2 Présentations - Tour de table Validation CR GTUG précédent... Retour sur l'enquête «Plateformes

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information

RFI REF : RFI20100007. Demande d Information Organisation et Informatique Document Demande d Information Modélisation Architecture & Urbanisme Réf. : RFI_MATUR.doc Page 1/12 RFI REF : RFI20100007 Demande d Information SOMMAIRE 1 OBJET DE LA DEMANDE

Plus en détail

Guide pratique pour la mobilisation interdépartementale et interrégionale des ressources «métiers» de l administration territoriale de l Etat

Guide pratique pour la mobilisation interdépartementale et interrégionale des ressources «métiers» de l administration territoriale de l Etat Guide pratique pour la mobilisation interdépartementale et interrégionale des ressources «métiers» de l administration territoriale de l Etat Dans certains domaines de politiques publiques, qui exigent

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

Gestion de la relation client

Gestion de la relation client Gestion de la relation client La relation client étant précise, un client n étant jamais acquis, nous proposons des solutions visant à optimiser la relation client. I-Reflet est une technologie naturellement

Plus en détail

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions Réunion préfectorale du 7 décembre 2011 DREAL Languedoc Roussillon Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages et ses évolutions Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Présentation Résultats de l Exercice Transnational de Gestion de Crise AMICE

Présentation Résultats de l Exercice Transnational de Gestion de Crise AMICE CRC-W Présentation Résultats de l Exercice Transnational de Gestion de Crise AMICE Ir Paul Dewil Directeur Coordinateur du Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W) 1 PLAN DE L EXPOSÉ 1. Rappel de l

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

Élaboration d un atlas départemental des risques majeurs

Élaboration d un atlas départemental des risques majeurs FORUM ESRI SEPTEMBRE 2009 Élaboration d un atlas départemental des risques majeurs Méthode et automatisation des traitements géomatiques (model builder) Renaud Vanden Bogaerde François Tresse 2/26 Situation

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Kal-Haiti : une base de donnée recherche pour la gestion des risques et la reconstruction durable en Haïti.

Kal-Haiti : une base de donnée recherche pour la gestion des risques et la reconstruction durable en Haïti. Direction du centre spatial de Toulouse Sous direction Charges utiles scientifiques & Imagerie Mmes et MM les Participants AFFAIRE SUIVIE PAR : ALAIN.GIROS@CNES.FR Objet : Avancement de Kal-Haïti à fin

Plus en détail

Continuité. Management de la. d activité. Assurer la pérennité de l, entreprise : planification, choix techniques et mise en œuvre 2 e édition

Continuité. Management de la. d activité. Assurer la pérennité de l, entreprise : planification, choix techniques et mise en œuvre 2 e édition E M M A N U E L Préface de Dominique Guinet B E S L U A U Management de la Continuité d activité Assurer la pérennité de l, entreprise : planification, choix techniques et mise en œuvre 2 e édition Groupe

Plus en détail

Plan de communication SIG 2009 30 septembre et 1 er octobre. L intégration de la 3D dans l alerte des populations en cas de risques

Plan de communication SIG 2009 30 septembre et 1 er octobre. L intégration de la 3D dans l alerte des populations en cas de risques Plan de communication SIG 2009 30 septembre et 1 er octobre L intégration de la 3D dans l alerte des populations en cas de risques Session Prévention / Sécurité Philippe JAUNEAU Courriel : contact@cii-industrielle.fr

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières pour le département de entre L'État, représenté par M.., Préfet d., et La Direction

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

Le dispositif de crise du du Loiret

Le dispositif de crise du du Loiret ANCCLI Groupe permanent post-accident 15 mai 2014 - Paris Le dispositif de crise du Conseil général g du Loiret Sous l angle l NRBC Roland Lerouxel, chargés de mission risques majeurs Conseil Général du

Plus en détail

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P )

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) 1 1 1 I. DEFINITION D UN E R P Article R123-2 du C.C.H (décret 2007-1327 du11.09.2007) Constitue un établissement recevant du public tout bâtiment,

Plus en détail

SOLUTIONS ET OUTILS DE VEILLE PERMANENTE

SOLUTIONS ET OUTILS DE VEILLE PERMANENTE SOLUTIONS ET OUTILS DE VEILLE PERMANENTE géographique. Parce que l'information est un élément primordial et stratégique dans le processus de gestion des risques, Ubyrisk consultants a développé plusieurs

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS Organisateur INSET DE MONTPELLIER Animateur Serge MASSIS, Directeur des Études urbaines, Ville de Cannes, AITF (Association des ingénieurs territoriaux de France)

Plus en détail

Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF

Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF Véronique BONNE EDF/Direction Informatique et Télécommunications Le Groupe EDF, un leader européen de l énergie Chiffres clés du Groupe EDF*

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique Cabinet du Préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 12 juin 2013 Dossier de presse Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent

Plus en détail