Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Processeurs et Architectures Numériques. Introduction et logique combinatoire"

Transcription

1 Processeurs et Architectures Numériques Introduction et logique combinatoire

2 Objectifs du cours Connaitre les fonctions de base de l électronique numérique Comprendre la logique combinatoire et synchrone Apprendre à concevoir des unités de traitement Etude de cas d un nanoprocesseur Page 2 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

3 Informations utiles Site pédagogique : Slides : 9 séances de 3 heures Chaque séances : leçons et exercices pratiques (pas de séparation cours/td/tp) Travail à la maison qui peut être rendu et qui peut être pris en compte dans la notation finale Dernière séance : contrôle individuel comportant une partie pratique et une partie théorique Page 3 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

4 Plan Traitement numérique de l information Logique Booléenne Représentation des nombres Opérateurs Arithmétiques Notion de temps de propagation Exercices Page 4 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

5 Electronique Traitement matériel de l information représentée par des signaux : Analogiques : valeurs continues Numériques : valeurs discrètes Page 5 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

6 Codage numérique de l information V 2 1 Page 6 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger 0 2 x 1 x 0 x Echantillonnage : Discrétiser le signal dans le temps Pas de pertes si la frequence d échantillonage > 2 bande passante du signal Quantification : Représenter le signal par un nombre fini de valeurs Le pas entre 2 valeurs dépend du bruit et de la sensibilité t

7 Codage numérique de l information V 2 1 Page 6 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger 0 2 x 1 x 0 x Echantillonnage : Discrétiser le signal dans le temps Pas de pertes si la frequence d échantillonage > 2 bande passante du signal Quantification : Représenter le signal par un nombre fini de valeurs Le pas entre 2 valeurs dépend du bruit et de la sensibilité t

8 Codage numérique de l information : intérêts Possibilité de reproduire sans perte et de façon illimitée Indépendance du support utilisé Canaux de communication Câble électrique Canal radio Fibre optique Mémorisation CDROM Disque dur Semi-conducteurs Page 7 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

9 Codage binaire : travailler en base 2 V 1 x 0 1 t Interprétations logiques multiples 0/1, vrai/faux Support électrique très simple Codage utilisant deux valeurs 0 Page 8 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

10 Codage binaire : travailler en base 2 V (10) 2 (01) 1 (00) 0 A 1 A 0 2 x 1 x 0 x t Comment représenter plus de deux niveaux en binaire? Utiliser plusieurs fils : BUS Les transmettre à tour de rôle : lien série Chaque élément est un bit binary digit Possibilité de représenter tous les nombres en base 2 Page 9 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

11 Réalisation physique d un bit Etat d un signal électrique 2 niveaux de tension (0V /V dd V : 0/5V ou 12/12V ou... ) tension niveau logique 2 niveaux de courant 0V 0 V dd 1 Etat de lumière sur une fibre optique Etat du signal électromagnétique sur un canal radio Pression : pneumatique, hydraulique, boue (forages), Page 10 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

12 Plan Traitement numérique de l information Logique Booléenne Représentation des nombres Opérateurs Arithmétiques Notion de temps de propagation Exercices Page 11 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

13 Variables et fonctions logiques Variables logiques Une variable logique est un élément qui appartient à l ensemble E = {0, 1} Ne possède que deux états possibles : 0 ou 1 Fonctions logiques Fonction d une ou plusieurs variables logiques. { E E... E E e 0, e 1,..., e n s = F(e 0, e 1,..., e n ) Page 12 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

14 Fonctions logiques Deux catégories Fonctions combinatoires La sortie ne dépend que de l état actuel des entrées t, s(t) = F(e 0 (t), e 1 (t),..., e n (t)) Fonctions séquentielles La sortie dépend de l état actuel des entrées et de leur passé s(t) = F(e 0 (t), e 1 (t),..., e n (t), e 0 (t t 1 ), e 1 (t t 1 )... ) Page 13 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

15 Fonctions logiques Représentations Plusieurs représentations possibles : Table de vérité : En donnant toutes les valeurs possibles pour toutes les entrées possibles. Ceci n est possible qu avec des fonctions avec un nombre réduit d entrées Analytique : En donnant l équation analytique Graphique : En utilisant les symboles des fonctions de bases Comportementale : A l aide d un langage de description (HDL) exemple : La sortie vaut 1 si les entrées A et B sont égales, sinon 0 Page 14 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

16 Fonctions élémentaires L inverseur ou le NON (NOT) La sortie est le complément de l entrée La sortie vaut 1 si et seulement si l entrée vaut 0 Symbole Équation Table de vérité e s s = e e s Page 15 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

17 Exemple d implantation d un inverseur V dd Définitions : transistor : interrupteur commandé porte : structure réalisant une fonction logique élémentaire, à base de transistors porte NOT : entrée sortie entrée 0V V dd sortie V dd 0V Page 16 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

18 Fonctions élémentaires Le ET (AND) La sortie vaut 1 si et seulement si les deux entrées valent 1 Si l une des entrées vaut 0 alors la sortie vaut 0 Symbole Équation Table de vérité a b s s = a b a b s Page 17 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

19 Fonctions élémentaires Le OU (OR) Si l une des entrées vaut 1 alors la sortie vaut 1 La sortie vaut 0 si et seulement si les deux entrées valent 0 Symbole Équation Table de vérité a b s s = a + b a b s Page 18 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

20 Fonctions de base Le NON ET (NAND) La fonction complémentaire du AND Symbole Équation Table de vérité s = a b a b s Page 19 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

21 Fonctions de base Le NON ET (NAND) La fonction complémentaire du AND Symbole Équation Table de vérité a b s s = a b a b s Page 19 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

22 Exemple d implantation d une porte NAND V dd porte NAND : entrée1 entrée2 sortie entrée1 sortie 0V 0v V dd 0V V dd V dd V dd 0v V dd V dd V dd 0V entrée2 Page 20 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

23 Fonctions de base Le NON OU (NOR) La fonction complémentaire du OR Symbole Équation Table de vérité s = a + b a b s Page 21 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

24 Fonctions de base Le NON OU (NOR) La fonction complémentaire du OR Symbole Équation Table de vérité a b s s = a + b a b s Page 21 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

25 Exemple d implantation d une porte NOR V dd porte NOR : entrée1 entrée2 sortie entrée1 entrée2 sortie 0V 0v V dd 0V V dd 0V V dd 0v 0V V dd V dd 0V Page 22 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

26 Équivalence AND/OR Théorème de De Morgan a + b = a b a b = a + b Page 23 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

27 Fonctions de base Le OU exclusif (XOR) La sortie vaut 1 si une et seulement une des entrées est à 1 La sortie vaut 1 si les deux entrées sont différentes Symbole Équation Table de vérité a b s s = a b s = a b + a b a b s Page 24 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

28 Fonctions de base Le NON OU exclusif (XNOR) La sortie vaut 1 si les deux entrées sont identiques C est la fonction complémentaire du XOR Symbole Équation Table de vérité a b s s = a b s = a b + a b a b s Page 25 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

29 Le multiplexeur La fonction d aiguillage symbole : E 0 E 1 Sel Comportemental : Si Sel==1, S = E 1, sinon S = E S Table de vérité Sel E 1 E 0 S Equation : S = Sel E 0 + Sel E 1 Page 26 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

30 Le multiplexeur Fonction d aiguillage à quatre entrées Sel 0 E 0 E 1 E 2 E 3 Sel 0 Sel 1 4 entrées 2 entrées de sélection S E 0 E 1 E 2 E 3 Sel 0 Sel 1 Peut être réalisé à partir de 3 mux 2 vers 1 S S = Sel 1 Sel 0 E 0 + Sel 1 Sel 0 E 1 + Sel 1 Sel 0 E 2 + Sel 0 Sel 1 E 3 ; Page 27 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

31 Le multiplexeur Généralisation Pour un multiplexeur à n entrées (n = 2 p étant une puissance de 2) : Il faut p = log 2 (n) entrées de sélection Il peut être réalisé avec n 1 multiplexeurs à 2 entrées organisés en p couches Page 28 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

32 Plan Traitement numérique de l information Logique Booléenne Représentation des nombres Opérateurs Arithmétiques Notion de temps de propagation Exercices Page 29 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

33 Représentation des nombres Les nombres entiers Un entier positif N dans une base b se représente par un vecteur (a n 1, a n 2,..., a 1, a 0 ) tel que : N = a n 1 b n 1 + a n 2 b n a 1 b 1 + a 0 b 0 Où : a i = digit si b=10, bit si b =2, appartient à un ensemble de b symboles valant de 0 à b 1 b i est le poids d indice i a n 1 est le chiffre le plus significatif a 0 est le chiffre le moins significatif La représentation est faite modulo b n Page 30 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

34 Bases rencontrées couramment b = 10 Représentation Décimale a i {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9} b = 16 Représentation Hexadécimale a i {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, A, B, C, D, E, F} b = 8 Représentation Octale a i {0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7} b = 2 Représentation Binaire a i {0, 1} est un bit (binary digit) Page 31 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

35 Représentation binaire des nombres En binaire Un entier positif N en base 2 se représente par un vecteur (a n 1, a n 2,..., a 1, a 0 ) tel que : N = a n 1 2 n 1 + a n 2 2 n a a Où : a i est un bit a i appartient à un ensemble de 2 symboles valant 0 ou 1 La représentation est faite modulo 2 n Page 32 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

36 Exemples Représentez 54 en binaire et en hexadécimal Page 33 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

37 Représentation binaire des nombres Les nombres entiers signés : exemple sur 4 bits Avec 4 bits on peut représenter les nombres allant de 0 à 15 = Les autres sont représentés modulo 2 4 = 16 Par exemple : = = 15 Décimal Binaire Page 34 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

38 Représentation binaire des nombres Les nombres entiers signés : exemple sur 4 bits Avec 4 bits on peut représenter les nombres allant de 0 à 15 = Les autres sont représentés modulo 2 4 = 16 Par exemple : = = 15 Comment conserver le même comportement avec des nombres signés? Décimal Binaire Page 34 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

39 Représentation binaire des nombres Les nombres entiers signés : exemple sur 4 bits Page 35 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

40 5 3 Représentation binaire des nombres Les nombres entiers signés : exemple sur 4 bits Page 35 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

41 Représentation binaire des nombres Les nombres entiers signés Représentation en complément à 2 C est une interprétation du mot binaire Le bit de poids fort représente le signe (0 = nombre positif, 1 = nombre négatif) Calcul modulo 2 n, c est-à-dire 0 2 n 1 2 n 1 Permet de représenter sur n bits les nombres signés de 2 n 1 à 2 n 1 1 Un nombre A = a n 1 a n 2... a 0 en CA2 sur n bits n 2 A = a n 1 2 n 1 + a i 2 i Page 36 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger i=0

42 Autre méthode pour obtenir le CA2 { 2 A + A = n 1 en non signe 1 en CA2. Or le CA2 est tel que A + CA2(A) = 0 : CA2(A) = A + 1 Page 37 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

43 Les nombres entiers signés Exemples Représentez en CA2 : sur 5 bits et 7 bits 12 sur 5 bits et 7 bits Page 38 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

44 Représentation binaire des nombres Les nombres décimaux en virgule fixe Un nombre décimal D en base 2 peut être approximé un par vecteur (a n 1, a n 2,..., a 1, a 0, a m... a m ) tel que : D = a n 1 2 n 1 +a n 2 2 n a a a a m 2 m Où : (a n 1,... a 0 ) est la partie entière (a 1,... a m ) est la partie fractionnaire 2 m représente la précision de cette approximation Les mêmes opérateurs arithmétiques que ceux des nombres entiers Page 39 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

45 Plan Traitement numérique de l information Logique Booléenne Représentation des nombres Opérateurs Arithmétiques Notion de temps de propagation Exercices Page 40 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

46 Addition Exemple Faire une addition en binaire sur n bits... Page 41 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

47 Addition Exemple Faire une addition en binaire sur n bits... Décomposition de l addition L addition peut être décomposée en plusieurs additions élémentaires sur 1 bit Page 41 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

48 Additionneur à propagation de retenue a 3 b 3 a 2 b 2 a 1 b 1 a 0 b 0 r 0 a i b i a i b i a i b i a i b i r i+1 + r i r 3 r i+1 + r i r 2 r i+1 + r i r 1 r i+1 + r i s i s i s i s i r 4 s 3 s 2 s 1 s 0 Page 42 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

49 Additionneur complet sur 1 bit Arithmétiquement a i + b i + r i = 2 r i+1 + s i Table de vérité a i b i r i r i+1 s i Décimal Page 43 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

50 Additionneur complet sur 1 bit s i = a i b i r i r i+1 = a i b i + a i r i + b i r i r i a i s i b i r i+1 Page 44 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

51 Addition en CA2 Réalisez en CA2 les additions suivantes : ( 8) ( 30) + 8 ( 30) + ( 8) Page 45 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

52 Soustracteur complet sur 1 bit Table de vérité a i b i r i r i+1 s i Décimal Page 46 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

53 Soustracteur complet sur 1 bit Arithmétiquement a i b i r i = 2 r i+1 + s i Table de vérité a i b i r i r i+1 s i Décimal Page 46 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

54 Soustracteur complet sur 1 bit s i = a i b i r i r i+1 = a i b i + a i r i + b i r i r i a i s i b i r i+1 Page 47 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

55 Plan Traitement numérique de l information Logique Booléenne Représentation des nombres Opérateurs Arithmétiques Notion de temps de propagation Exercices Page 48 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

56 Temps de propagation d une porte Les composants logiques respectent les lois de la physique. Les changement d état ne peuvent pas être instantanés. Le temps de propagation est le temps entre le changement des entrées d une porte et la stabilisation de la valeur de sa sortie. La valeur de la sortie ne doit pas être prise en compte durant cette période. Page 49 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

57 Temps de propagation d une porte Exemple : Un inverseur t p e e s s t t Page 50 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

58 Temps de propagation d une porte Exemple : Full adder r i a i b i s i r i+1 Considérons les temps de propagation : t p = 1ns pour les portes AND et OR t p = 2ns pour les portes XOR Quel est le temps de propagation des entrées vers les 2 sorties? Page 51 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

59 Temps de propagation d une porte Exemple : Carry adder a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0 r0 ai bi ai bi ai bi ai bi ri+1 + ri r3 ri+1 + ri r2 ri+1 + ri r1 ri+1 + ri si si si si r4 s3 s2 s1 s0 Quel est le temps de propagation vers les sorties de l additionneur à propagation de retenue? Quand le résultat de l addition est-il valide? Page 52 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

60 Plan Traitement numérique de l information Logique Booléenne Représentation des nombres Opérateurs Arithmétiques Notion de temps de propagation Exercices Page 53 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

61 Préparation de la prochaine séance Décodeur 7 segments À partir d un nombre codé sur 4 bits (i3, i2, i1, i0) non signé, donnez l équation de chaque segment de l afficheur (a à g) a f e g d b c Page 54 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

62 Travail à la maison Opérateur maximum 1/2 Entrées : Deux nombres codés sur n bits en CA2 (A = a n 1... a 0 et B = b n 1... b 0 ) Sortie : Nombre S = s n 1... s 0 codé sur n bits en CA2 tel que : S = A si A B S = B si B > A 1. Dessinez le schéma d un tel opérateur à l aide des fonctions élémentaires vues dans le cours 2. Quel est le temps de propagation en fonction de n? sachant que t p = 2ns pour les portes XOR, XNOR et MUX (multiplexeur) t p = 1ns pour les autres 3. Concevez une structure pour comparer 4 mots. 4. Quel est le temps de propagation en fonction de n? Page 55 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

63 Travail à la maison Opérateur maximum 2/2 Un algorithme appelé "comparateur MSB en tête", consiste à comparer bit à bit les nombres A et B en commençant par les bits de poids forts. Sa description est la suivante avec n=4 bits : S = B si (a 3 < b 3 ) sinon S = A OU ((a 3 = b 3 ) ET (a 2 < b 2 )) OU ((a 3 = b 3 ) ET (a 2 = b 2 ) ET (a 1 < b 1 )) OU ((a 3 = b 3 ) ET (a 2 = b 2 ) ET (a 1 = b 1 ) ET (a 0 < b 0 )) 1. Concevez un opérateur élémentaire à 2 entrées a i et b i avec les sorties I i (vrai si a i < b i ) et E i (vrai si a i = b i ) qui permet d être mis en cascade pour réaliser le comparateur sur n bits. 2. Dessiner la structure complète à base de cet opérateur. 3. Quel est le temps de propagation en fonction de n? 4. Concevez une structure pour comparer 4 mots. 5. Quel est le temps de propagation en fonction de n? Page 56 COMELEC / SEN Jean-Luc Danger

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques De la logique combinatoire à l arithmétique

ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques De la logique combinatoire à l arithmétique ELECINF 102 : Processeurs et Architectures Numériques De la logique combinatoire à l arithmétique Tarik Graba tarik.graba@telecom-paristech.fr Objectifs du cours Appréhender les concepts suivants : les

Plus en détail

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs

Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Conception de circuits numériques et architecture des ordinateurs Frédéric Pétrot Année universitaire 2014-2015 Structure du cours C1 C2 C3 C4 C5 C6 C7 C8 C9 C10 C11 Codage des nombres en base 2, logique

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture

Plus en détail

Introduction au codage de l information:

Introduction au codage de l information: Introduction au codage de l information: Quelques éléments d architecture de l ordinateur Comparaison de la carte perforée au DVD Pourquoi est-il nécessaire de coder l information? Numérisation Formats

Plus en détail

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits

Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits UNIVERSITE Joseph FOURIER, Grenoble U.F.R. d Informatique et Maths. Appliquées Architectures Logicielles et Matérielles Travaux Dirigés Circuits Rappel : dessins des portes logiques. Déroulement envisagé

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les opérations arithmétiques sur les nombres binaires Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Système binaire. Algèbre booléenne

Système binaire. Algèbre booléenne Algèbre booléenne Système binaire Système digital qui emploie des signaux à deux valeurs uniques En général, les digits employés sont 0 et 1, qu'on appelle bits (binary digits) Avantages: on peut utiliser

Plus en détail

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid Systèmes de numérations et codages Présenté par A.Khalid 2 Plan de la présentation 1. Introduction 2. Nombres binaires Conversion Binaire Décimal Conversion Entier Décimal Binaire Arithmétique Binaire

Plus en détail

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire

ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 UFR IMAG - Université Joseph Fourier Polytech Grenoble RICM 3 ALM (Hard) : Travail pratique N 1 Réalisation d un circuit combinatoire simple : l additionneur binaire 1 Introduction 1.1 But d ensemble

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

Codage des informations le système binaire

Codage des informations le système binaire Module ASR - Architecture Codage des informations le système binaire Associer à toute information une représentation par une succession de et de : Exemples d information à coder Entiers naturels : 5, 54,

Plus en détail

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be

Techniques digitales. V. Pierret. vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be Techniques digitales V. Pierret vpierret@iset-liege.be vpierret@scarlet.be PREMIERE PARTIE RAPPELS L ALGEBRE DE BOOLE Les fonctions logiques de base: NON, ET, OU Les fonctions logiques de base La fonction

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

L'algèbre de Boole (1)

L'algèbre de Boole (1) L'algèbre de Boole (1) (1) Georges BOOLE Né le 2 novembre 1815 à Lincoln, dans le Lincolnshire (Angletere), décédé le 8 décembre 1864 à Ballintemple (Ireland). Mathématicien et logicien qui créa une algèbre

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

tique Contenu de la présentation

tique Contenu de la présentation Unité d enseignement : Systèmes séquentiels s avancés s (SSA) Numération et arithmétique tique Etienne Messerli Institut REDS, HEIG-VD Le 2 février 23 Numération & arithmétique, p Contenu de la présentation

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération

Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération Lycée Maximilien Sorre Année 2015-2016 BTS SIO 1 Module 1 - Arithmétique Chapitre 1 - Numération 1 Introduction : que signifie 2014? Dans de nombreuses situations, il est nécessaire de pouvoir exprimer

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Travaux Dirigés de Logique Combinatoire

Travaux Dirigés de Logique Combinatoire Travaux Dirigés de Logique Combinatoire 1 TD n 1 Algébre de BOOLE Propriétés et formes canoniques 1. Méthode algébrique. a) Les 3 opérateurs de base de l algèbre de Boole sont les opérateurs «non», «et»,

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Cours sur la numération La numération Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Le système décimal Les nombres que nous utilisons

Plus en détail

Le système binaire. Comment comptons nous en décimal? Le binaire. Présentation

Le système binaire. Comment comptons nous en décimal? Le binaire. Présentation Le système binaire Comment comptons nous en décimal? Depuis la fin du moyen-age, nous comptons en base 10. Certains diront que cette pratique est venue du fait que nous avons 10 doigts. Il en découle principalement

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures :

Plan. Codage d information d Codage de l informationl. Les informations traitées par les ordinateurs sont de différentes natures : Plan Introduction Systèmes de numération et représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimaled Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Circuits logiques et électronique numérique

Circuits logiques et électronique numérique Circuits logiques et électronique numérique -Support de cours - COURS ING3 Année 2007-2008 Benoît ecoux Sommaire Introduction générale... 4 Partie I) Fonctions logiques de base et circuits associés...

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS

Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS Ecole Centrale Marseille 2006-2007 Electronique Numérique 1 ère année TDS I. Conversions 1. Convertir de la base décimale en binaire :(27) 10 ; (12,3) 10 ; 2. On souhaite faire une mesure de distance entre

Plus en détail

Plan du module. Objectif du module. Architecture des Ordinateurs. Objectif: de la mécanique au fonctionnel. Intervenants. Acquérir un...

Plan du module. Objectif du module. Architecture des Ordinateurs. Objectif: de la mécanique au fonctionnel. Intervenants. Acquérir un... Mise à jour: Janvier 2012 Architecture des Ordinateurs [Archi/Lycée] 2 Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Ressources bibliographiques utilisées pour ce cours :

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Université de Metz. Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI

Université de Metz. Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI Université de Metz Cours de Logique et d APIs D.E.U.G. STPI Année Universitaire 2002/2003 Y. Morère Cette page est laissée blanche intentionnellement Table des matières 1 Représentation des nombres 11

Plus en détail

Algèbre de BOOLE. Système binaire:

Algèbre de BOOLE. Système binaire: Algèbre de BOOLE 5V Sstème binaire: Un sstème binaire (signal, circuit, etc ) est un sstème qui ne peut eister que dans deu états autorisés. fermé : v 0 = 0v ouvert: v 0 = 5v R Notations: numérique : et

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Cours "Systèmes numériques : de l'algorithme aux circuits"

Cours Systèmes numériques : de l'algorithme aux circuits Cours "Systèmes numériques : de l'algorithme aux circuits" Leçon du mardi 27 septembre 2016 Sylvain GUILLEY Program How to design and use an electronic circuit Emphasis

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Chapitre. Calculs binaires, octaux, décimaux ou hexadécimaux

Chapitre. Calculs binaires, octaux, décimaux ou hexadécimaux Chapitre 5 Calculs binaires, octaux, décimaux ou hexadécimaux La calculatrice peut effectuer les opérations suivantes qui impliquent différents systèmes numériques. Conversion de systèmes numériques Opérations

Plus en détail

Les nombres en binaire ( )

Les nombres en binaire ( ) Les nombres en binaire Forme générale d un nombre : (système de numération pondérée) ELE1300 Circuits logiques Arithmétique binaire a a a a, a a a n1 n2 1 0 1 2 m b partie entière partie fractionnaire

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008)

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008) Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Filière : SMI Algèbre binaire et Circuits logiques (27-28) Prof. Abdelhakim El Imrani Plan. Algèbre de Boole 2. Circuits

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

Fonctions logiques élémentaires

Fonctions logiques élémentaires Fonctions logiques élémentaires II. Systèmes binaires et algèbre de oole ctuellement, alors que les ordinateurs analogiques sont encore du domaine de la recherche, les informations traitées par les systèmes

Plus en détail

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ cliquer

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

IFT-1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT-1215 Introduction aux systèmes informatiques Systèmes de nombres Rappel Dans un système en base X, il faut X symboles différents pour représenter les chiffres de 0 à X-1 Base 2: 0, 1 Base 5: 0, 1, 2, 3, 4 Base 8: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 Base 10: 0,

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Circuits et architecture des ordinateurs

Circuits et architecture des ordinateurs Circuits et architecture des ordinateurs Année 2015/2016 Université Paris Diderot Olivier Carton Version du 22 juil 2015 Licence Creative Commons Circuits et architecture des ordinateurs 1 Circuits et

Plus en détail

Calcul Booléen et Circuits Logiques

Calcul Booléen et Circuits Logiques Chapitre 7 Calcul Booléen et Circuits Logiques 7.1 Traitement Logique et Machine 7.1.1 Exemple Nos raisonnement sont usuellement simples : si ma voiture ne marche pas et il pleut alors je prends le metro

Plus en détail

Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine

Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine Introduction à l informatique, à Python, et représentation des nombres en machine Table des matières Qu est-ce-que l informatique? Qu est-ce-qu un ordinateur? 2 Principaux composants...............................................

Plus en détail

QUESTION 1 {2 points}

QUESTION 1 {2 points} ELE4301 Systèmes logiques II Page 1 de 8 QUESTION 1 {2 points} En se servant de paramètres électriques donnés dans le Tableau 1 ci-dessous, on désire déterminer la fréquence d opération du compteur présenté

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY

TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance TP Automatisme (1 GIM 2013_14) MR KHATORY DEC Université Sidi Mohammed Ben Abdellah

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets.

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Conclusion La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Les nombres réels représentables en machine sont en nombre fini,

Plus en détail

Opérations Arithmétiques

Opérations Arithmétiques 1 Addition en Binaire 1.1 Principe Opérations Arithmétiques L addition de deux nombres binaires est réalisée de la même façon que l addition décimale. L addition est l opération qui consiste à effectuer

Plus en détail

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Exercice 1 : ( 5points ) On dispose d'une machine ou les valeurs numériques réelles sont représentées

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45

Cours Info - 12. Représentation des nombres en machine. D.Malka MPSI 2014-2015. D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Cours Info - 12 Représentation des nombres en machine D.Malka MPSI 2014-2015 D.Malka Cours Info - 12 MPSI 2014-2015 1 / 45 Sommaire Sommaire 1 Bases de numération par position 2 Représentation des entiers

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Cours d Architecture des ordinateurs

Cours d Architecture des ordinateurs Cours d Architecture des ordinateurs L2 Informatique 214/215 version du 23 septembre 214 Séverine Fratani Peter Niebert 2 Table des matières 1 Codage 9 1.1 Systèmes de numération.................................

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Polycopié de cours Electronique A4 Version provisoire du lundi 19 janvier 2004 Circuits numériques : 1 ère partie C.ALEXANDRE Conservatoire National des Arts

Plus en détail

TP 5: Electronique numérique

TP 5: Electronique numérique Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 5: Electronique numérique Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et Corpusculaire (DPNC) Université

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation Aperçu du fonctionnement de l ordinateur Fonctionnement de l ordinateur Codage de l information Bus d échange d information CPU Exécution d un programme par la CPU Gestion des

Plus en détail

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A 1. Effectuez les calculs suivants sur des nombres binaires en complément à avec une représentation de 8 bits. Est-ce qu il y a débordement en complément

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire. Binaire et logique combinatoire

AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire. Binaire et logique combinatoire STI2D Option SIN Première AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire Binaire et logique combinatoire Centre d intérêt : découverte du numérique et de la logique binaire Durée prévue

Plus en détail

Numération Page 1 sur 5

Numération Page 1 sur 5 Numération Page sur 5 Sommaire : I- Introduction II- III- IV- Différentes bases Base Base Base 6 Correspondance Conversion décimal -> binaire binaire -> décimal hexadécimal -> binaire hexadécimal -> décimal

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

Chapitre 10 Arithmétique réelle

Chapitre 10 Arithmétique réelle Chapitre 10 Arithmétique réelle Jean Privat Université du Québec à Montréal INF2170 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 2013 Jean Privat (UQAM) 10 Arithmétique réelle INF2170 Automne 2013

Plus en détail

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Codage des nombres Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Représentation de l'information Un ordinateur manipule des données Besoin de coder

Plus en détail

VII- Circuits combinatoires élémentaires

VII- Circuits combinatoires élémentaires 1 VII- Circuits combinatoires élémentaires Par circuit combinatoire, on entend que ses sorties sont des fonctions de ses entrées. Cela par opposition aux circuits séquentiels, que nous verrons plus loin,

Plus en détail

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques)

Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) 1 Exercices corrigés (architecture ordinateurs et circuits logiques) A- Questions de culture générale (non corrigées ici) 1) Comment fonctionne le «tactile» d une tablette tactile? 2) Qu est-ce qu un ripper

Plus en détail

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1.

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1. Cours de Numération A). Introduction : I ). Généralités : Le système binaire (Base 2) a été conçu au 17 ème siècle par le mathématicien LEIBNITZ. Il présente l'avantage de ne comporter que deux symboles

Plus en détail

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2

Guénael Launay. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Guénael Launay Différences entre signaux analogiques et signaux numériques 2 Convertisseur analogique numérique analogique. 3 Convertisseur analogique numérique 3 Convertisseur numérique analogique 3 Théorie

Plus en détail

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques I. Introduction De nombreux domaines font appel aux circuits logiques de commutation : non seulement l'informatique, mais aussi les technologies de l'asservissement

Plus en détail

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale.

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale. GM Sciences et Techniques Industrielles Page sur 5 Automatique et Informatique Industrielle Génie Mécanique Cours Première & - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et la mécanique étudient

Plus en détail

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases

Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Rappel du cours 1 Numérotation dans différentes bases Changements de bases Représentation binaire i des nombres Représentation des entiers positifs (rappel) Nombres entiers négatifs Nombres réels Représentation

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Circuits logiques. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Circuits logiques Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Circuit logique Circuit électronique réalisant une ou plusieurs fonctions logiques

Plus en détail