Examen du nouveau-né (23) Professeur Pierre RAMBAUD Août 2003 (Mise à jour mai 2005)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Examen du nouveau-né (23) Professeur Pierre RAMBAUD Août 2003 (Mise à jour mai 2005)"

Transcription

1 Examen du nouveau-né (23) Professeur Pierre RAMBAUD Août 2003 (Mise à jour mai 2005) Pré-Requis : Grossesse et accouchement normal Age gestionnel Croissance fœtale Vitalité fœtale et Adaptation à la vie aérienne Allaitement maternel Protection infantile Résumé : Tristesse quand il s agit d un enfant à l évidence pathologique dès (voire avant) la naissance : (très) petit poids, asphyxie, malformation..etc. L examen initial se limite alors souvent aux gestes directement utiles à la prise en charge, souvent urgente, de la pathologie, ce qui est bien différent de....l examen systématique d un nouveau-né supposé sain et apparemment normal dont il est question ici et où l acte se colore de joyeuse humanité. Encore faut-il confirmer cette normalité, en cela cet examen est aussi un acte technique avec ses exigences... : explorer toutes les hypothèses d anomalies «cachées», il y faut de la méthode, rendre à chaque étape un verdict clair, il y faut un minimum d habileté. Méthode, habileté, humanité..voilà bien les clés de l examen du nouveau-né! Mots-clés : Maturité, trophicité, vitalité, inspection du nouveau-né, examen de la cavité buccale, examen des hanches, cathétérisme naso-œso-gastrique, examen de la région périnéogénitale, examen neurologique, évaluation des fonctions de relation avec l environnement, mesures de pédiatrie préventive et de santé publique. Glossaire : Vernix caseosa : enduit cutané gras et blanchâtre contenant des cellules et du sébum qui sert de lubrifiant pendant la naissance. Lanugo : fine pilosité fœtale persistant de façon plus ou moins étendue (facteur racial) à la naissance. Livedo : marbrures cutanées en réseau intermittent. Trémulations : mouvements rythmiques diffusant en salves (au cours du cri) aux extrémités et au menton, caractérisés par leur fréquence et leur amplitude élevées. Dolichocéphalie : déformation transitoire en «pain de sucre» du crâne du nouveau-né. Metatarsus adductus : déformation en adduction de l avant-pied avec saillie de l interligne tarso-métatarsien au bord externe du pied. Tache «mongoloïde» : tâche pigmentaire gris-ardoisé de la région dorsale basse et inter-fessière (facteur racial). Miliaire sébacée : éruption de grains jaunâtres (sébum) au niveau du visage de la période post-néonatale immédiate. Erythème toxique : éruption maculo (-pustuleuse) plus ou moins diffuse de la période post-néonatale immédiate. Références : 1/11

2 La motricité libérée du nouveau-né. Ses prolongements au quotidien pour le confort et la surveillance neurologique. A. Grenier, Médecine & hygiène/médecine & Enfance édit. Paris-Genève 2000 (avec CD-ROM). Liens : Examen du nouveau-né, Exercices : 1. Introduction Par hypothèse, il s agit de l'examen du nouveau-né supposé et apparemment normal ; l objectif est donc ici de décrire comment on peut vérifier cette hypothèse à chaque temps de l examen. Réglementairement en France, tout nouveau-né doit bénéficier de 2 examens dont les objectifs et la technique diffèrent et qu il convient de présenter séparément : L'examen «en salle de naissance» dont les objectifs sont de confirmer : la bonne qualité de l'adaptation immédiate à la vie aérienne; l'absence d'anomalie morphogénétique appelant une prise en charge urgente; L'examen «avant retour à domicile», qui doit donner suite au «1 certificat de santé» et s'attache à : vérifier la normalité de l'adaptation secondaire à la vie extra-utérine; contrôler un éventuel item antérieurement suspect; tester les capacités de développement ultérieur et encourager la prise en responsabilité de l enfant par ses parents. 2. L'examen «en salle de naissance» 2.1. Pré-requis à l'examen «en salle de naissance» Les 3 paramètres - maturité-trophicité-vitalité- qui le composent permettent de qualifier l enfant à examiner et c est ce qui donne tout son sens aux informations tirées de cet examen proprement dit. La validation de ce pré-requis auprès du personnel soignant responsable de l accouchement, selon la règle(«des 3 té») à respecter rigoureusement, consiste en l occurrence à vérifier que : l enfant est à terme (maturité) : son âge gestationnel, calculé soit à partir de la date des dernières règles (référence OMS), soit à partir des données de l'échographie obstétricale précoce, est dans la fourchette semaines (ou jours) ; 2/11

3 Schéma : âge gestationnel : La notion de maturité à la naissance est fondée sur la durée d'aménorrhée, donc sur la connaissance de la date des dernières règles. Par ailleurs, les mois ayant des longueurs inégales, le calcul de la durée d'aménorrhée doit passer par l'échelle des jours. Les 2 tableaux de cette figure permettent, sur ces bases, de faire facilement ce calcul. Le tableau de gauche indique le nombre de jours séparant 2 mêmes quantièmes de 2 mois quelconques : - par exemple, si le 1er jour des dernières règles est le 17/07 et le jour de naissance le 17/04, la durée d'aménorrhée est de 274 jours. Si les quantièmes des mois des dernières règles et de naissance ne sont pas les mêmes, il faut faire une correction: - par exemple, si le 1er jour des dernières règles est le 17/07 et le jour de naissance le 23/04, la durée d'aménorrhée est de soit 280 jours; - si le 1er jour des dernières règles est le 17/07 et le jour de naissance le 08/04, la durée d'aménorrhée est de soit 265 jours. Le tableau de droite permet la conversion des jours en semaines d'aménorrhée. Attention: les semaines d'aménorrhée, comme les années de vie, ne sont comptées que. finies. Par exemple : jours valent 37 semaines: jours valent 39 semaines; jours valent 40 semaines. Le terme normal, indiqué en blanc sur fond noir, va de 37 semaines à 41 semaines, soit de 259 à 293 jours. l enfant est eutrophique (trophicité) : son poids, sa taille et son périmètre crânien, rapportés à des valeurs néonatales de référence, pointent dans la surface délimitée par les courbes +/- 2 DS de la moyenne (ou 97 /3 percentiles) du paramètre considéré (et les verticales passant par les durées d'aménorrhée 37 et 41 semaines) ; la difficulté venant sur ce point de l absence de consensus sur les valeurs de référence ; 3/11

4 Schéma : courbes de croissance pondérale intra-utérine de référence Le poids de naissance est le paramètre anthropométrique le plus utilisé en pratique néonatologique et c'est sur lui qu'est fondée prioritairement la notion de trophicité à la naissance. Les valeurs normales ont été établies par de très nombreuses études dont la majorité présentent les résultats en moyennes +/- déviations standard ou en percentiles. Cette figure reproduit les résultats de 2 de ces études à titre d'exemples; elle indique pour les nouveau-nés à terme, soit entre 37 et 41 semaines: - les valeurs du poids de naissance moyen selon l'étude faite en Rhône-Alpes en 1972, soit # à g.; - les valeurs limite inférieure de la normale, comparables sur la courbe 3 percentile pour l'étude faite en région Parisienne par Leroy et Lefort en 1971 et sur la courbe - 2 déviations standards de la moyenne pour l'étude faite en Rhône-Alpes en 1972, soit # à g. Ces considérations s'appliquent à d'autres paramètres anthropométriques comme la taille ou le périmètre crânien. l enfant a eu une adaptation immédiate à la vie aérienne satisfaisante (vitalité) : le score d'apgar, qui renseigne essentiellement sur la qualité l'adaptation respiratoire et circulatoire, a été chiffré 7 dès la 1 ou en tout cas la 5 minute de vie. Selon les circonstances, d autres éléments d anamnèse concernant le suivi de la grossesse et de l'accouchement sont enregistrés à ce moment. Tableau : score d Apgar 4/11

5 Schéma : adaptation respiratoire à la vie aérienne A la naissance, il doit y avoir transfert du site des échanges gazeux avec l'environnement, du placenta entre le fœtus et l'organisme maternel vers le poumon entre le nouveau-né et l'air ambiant. In utero, comme indiqué sur la partie gauche de la figure, du liquide occupe l'espace alvéolaire en communication avec le liquide amniotique. Au cours de l'expulsion par voie basse, une partie de ce liquide alvéolaire est mécaniquement expulsé dans les voies aériennes supérieures et les 1 respirations ex utero lui substituent de l'air. La finalité d'importance majeure de ces événements est l'établissement de la capacité résiduelle fonctionnelle; la partie droite de la figure montre les phases initiales de ce phénomène dépendant du surfactant pulmonaire qui agit en abaissant les forces rétractiles de tension superficielle établies à l'interface air/ liquide. Ultérieurement la résorption du liquide alvéolaire résiduel est progressivement complétée par drainage lymphatique. Schéma : adaptation cardio-vasculaire à la vie aérienne La mise en fonctionnement de l'échangeur gazeux pulmonaire à la naissance ne peut se faire qu'à la condition d'une adaptation simultanée de l'appareil cardio-vasculaire. La circulation fœtale schématisée sur la partie gauche de la figure est caractérisée par: - une circulation placentaire, à basse pression et fort débit, 40% du débit cardiaque combiné; - une circulation pulmonaire, au contraire à haute pression et faible débit, 5-10% du débit du cœur droit; - des shunts droit-gauche, en amont(foramen ovale) et en aval(canal artériel) du cœur droit, qui permettent cette prédominance de la circulation systémique sur la circulation pulmonaire; - un shunt hépatique qui court-circuite les retours veineux Porte et ombilical par le canal d'arantius dans la veine cave inférieure. L'adaptation à la vie aérienne comporte essentiellement 2 phénomènes: 5/11

6 - la suppression de la circulation placentaire à basse pression et l'instauration d'un régime circulatoire de retour cave à plus haute pression; - l'augmentation du débit pulmonaire avec baisse simultanée de la pression pulmonaire; - ces 2 phénomènes aboutissant à une inversion des niveaux de pressions auriculaires avec fermeture fonctionnelle du Foramen ovale par la valve de Vieussens. A l'état final normal, schématisé sur la partie droite de la figure, les circulations systémique et pulmonaire se sont mises "en série" et la fermeture anatomique des shunts se complète en quelques heures ou jours Examen général L enfant est en incubateur ou berceau chauffant, nu, séché de toute trace de liquide amniotique ou vernix caseosa, le température (rectale) et éventuellement le dextrostix sont contrôlés. L examinateur doit se conformer aux règles habituelles d hygiène des mains et vestimentaire. Etant hors urgence, il faut d abord : Se donner le temps de regarder l enfant Se donner le temps de regarder l enfant, en s attachant à relever, à 3 niveaux, quelques critères simples de normalité : la peau, fine, recouverte d un fin lanugo, est rose en air ambiant, mais une érythrocyanose des extrémités et/ou un livedo, surtout si l'enfant s'agite ou crie, restent physiologiques ; selon la présentation, on peut observer une ecchymose du siège ou un masque ecchymotique avec taches purpuriques localisées (circulaire du cordon) ; l'attitude de repos, la gesticulation sont caractéristiques, en principe sans asymétrie, parfois avec des trémulations (après présentation du siège, les jambes sont au contraire étendues sur les cuisses, elles-mêmes souvent en abduction et rotation externe permanente, amenant les pieds sur les côtés de la tête); le cri est clair et vigoureux ; Vidéo : attitude de repos du nouveau-né la respiration est nasale et silencieuse, les voies aériennes supérieures sont libres (ou désobstruées) sans signe de lutte (score de Silverman 2), l'abdomen est plat, parfois déjà un peu météorisé, en tout cas jamais déprimé ; la fréquence respiratoire (chronomètre) est entre 20 et 40/mn, le rythme régulier (ou discrètement irrégulier), l'ampliation thoracique symétrique. Tableau : score de Silverman 6/11

7 Un temps de manipulation douce Vient ensuite pour compléter cet examen général, allant, par exemple, du pôle céphalique au pôle caudal ; quelques étapes dont les 2 étapes-clé de l examen de la cavité buccale et des hanches méritant une attention particulière : la morphologie crânienne, habituellement de type dolichocéphale (mais chez l'enfant né par le siège, le vertex est plat avec occiput proéminent, alors qu'après une césarienne, le crâne est rond et symétrique), avec des sutures et une fontanelle antérieure bien individualisables sauf la présence d une bosse séro-sanguine (après présentation du sommet) ; l esthétique faciale, traduite dans l écart inter-orbitaire, l orientation des fentes palpébrales, l ensellure nasale, la hauteur du philtrum, l aspect des lèvres, le développement mentonnier, l implantation et la forme des pavillons auriculaires ; la cavité buccale, plus précisément le palais, la hauteur de son arche, et qui ne doit présenter aucune solution de continuité ; Vidéo : examen de la cavité buccale du nouveau-né la région cervico-scapulaire postérieure, sans élargissement ni plamure ; l abdomen, le cordon ombilical, sa base d implantation et sa tranche de section où on doit dénombrer 3 orifices vasculaires, 2 artériels et 1 veineux ; la région lombo-sacrée jusqu au pli inter-fessier, où on peut observer une tâche pigmentée «mongoloïde», mais ni orifice ni appendice ; les pieds, leur orientation dans les plans frontal et sagittal par rapport à l axe jambier, avec assez fréquemment un metatarsus adductus ; pour terminer, facteurs de risque présents ou non par l examen des hanches. Tableau : facteurs de risque de dysplasie de hanche Vidéo : examen des hanches du nouveau-né 2.3. Examen «appareil par appareil» Examen de l'appareil cardio-respiratoire A l'auscultation, le murmure vésiculaire est perçu symétriquement, sans adventice. Hors pleurs, les bruits du cœur, aux différents foyers, sont bien individualisés, à fréquence comprise entre 120 et 150/mn; on peut percevoir le souffle systolique isolé d un canal artériel encore perméable. 7/11

8 On cherche à palper le choc de pointe dans la région latéro-sternale gauche et surtout les artères du cou et des membres, un échec ou un doute sur les pouls fémoraux peut être facilement levé par un examen Doppler. Il convient d'apprécier systématiquement, parce que c'est facile, la qualité de la circulation périphérique par l'étude du temps de recoloration cutanée (TRC). Pour la mesure de la pression artérielle, si nécessaire, on utilise la méthode ultra-sonique (appareil Doppler) ou pléthysmographique Examen de l appareil digestif C'est d'abord s'assurer de la perméabilité oesophagienne (cathétérisme oeso-gastrique, test de la seringue) pour anticiper tout risque d accident respiratoire à la 1ère tétée en cas d atrésie. Vidéo : examen de la perméabilité oesophagienne du nouveau-né Le 2ème geste essentiel est l'examen minutieux de la région périnéale, pour vérifier l'absence de toute anomalie du bas appareil (uro)-digestif. Un anus normal doit avoir tous les caractères suivants : o situé sur la ligne médiane, o à environ 2 cm. de la fourchette vulvaire ou de l'extrémité du raphé scrotal, o être pigmenté et présenter des plis radiaires, o être contractile (stimulation douce à l'aiguille), o être perméable sur plusieurs centimètres (au doigt ou à la sonde), o seul orifice dans la région. Pour le reste, l'examen des quatre quadrants de l'abdomen, de la région sus-pubienne et des régions inguinales ainsi que le palper bimanuel des fosses lombaires permet parfois de palper le foie(< 3 cm du rebord costal), le pôle inférieur de la rate et du rein gauche Examen de l'appareil génito-urinaire A ce stade d'examen précoce, l objectif est de vérifier qu'il n'y a pas d'ambiguïté des organes génitaux externes. La confirmation, par ce premier examen «en salle de naissance», que l'enfant est le produit d'une grossesse et d'un accouchement sans risque grave, qu'il est mature et eutrophique, que son adaptation immédiate à la vie aérienne a été satisfaisante et qu'il n'est porteur d'aucune anomalie immédiatement menaçante permet d envisager son retour en chambre avec sa mère, avec : la mise en route de l'alimentation dès la 3ème heure de vie (si possible, la mise au sein), et de la prophylaxie vitaminique dès J1 par vitamine K1 (voie orale, 2 mg à J1 ; renouvelé à J2 et J3 ; à poursuivre ultérieurement, 2mg/semaine en cas d'allaitement au sein) et vitamine D2 ou D3 (voie orale, unités/jour). 3. Examen «avant retour à domicile» 8/11

9 L enfant est examiné pendant l éveil (stade 3/4 d'éveil de Prechtl, en pratique 2 à 3 heures après le dernier biberon), dans la chambre de la mère et en présence des 2 parents chaque fois que c'est possible. Pour bien répondre aux objectifs annoncés, on peut l organiser en 5 étapes Recueil d informations concernant la qualité de la succion et de la déglutition, l existence de régurgitations, surtout l âge à l'évacuation (avant la 36ème heure) du 1er méconium, son aspect, les caractéristiques des selles actuelles (selles de lait maternel), l évolution de la courbe de poids et l'âge à l'émission (avant la 48ème heure) des 1ères urines, leur aspect (elles peuvent être foncées, voire troubles) et la qualité du jet urinaire(chez le garçon) ; 3.2. Examen général L examen général peut révéler : des particularités tégumentaires sans caractère pathologique mais susceptibles d'inquiéter les mères : o fine desquamation cutanée aux extrémités, o miliaire sébacée, o érythème toxique, o télangiectasies (naevi materni) o à partir de J6, chez le nouveau-né à terme, on ne doit plus trouver d'ictère "physiologique" ; une tuméfaction péricrânienne qui, au-delà de J6, est plus vraisemblablement un céphalhématome ; Schéma : épanchements sanguins péricrâniens A l'inverse de la bosse sero-sanguine, le céphalhématome a plutôt valeur de "traumatisme" après une extraction difficile; sa résorption est lente, il peut mettre des semaines voire des mois à disparaître. Comme l'illustre la figure, il se présente bien différemment de la bosse sero-sanguine à l'examen clinique: il ne chevauche jamais la ligne sagittale, du fait qu'il est en situation sous-périostée, et réalise une masse ferme parfois dure bien circonscrite, pouvant donner au doigt sur sa limite le signe de la "marche d'escalier". 9/11

10 une tuméfaction du cou (hématome du sterno-cléido-mastoïdien) ; un suintement ombilical après chute du cordon, dont il faut se méfier ou une banale hernie ; une «crise génitale» du nouveau-né : chez la fille, clitoris un peu proéminent et un peu de leucorrhée; chez le garçon, testicules souvent relativement volumineux, lame d'hydrocèle; dans les 2 sexes, petite intumescence mammaire, rarement petite émission pseudo-lactée. Tout doit rentrer dans l'ordre en quelques jours. La présence d adhérences préputiales chez le garçon ne doit jamais justifier de manœuvres de décalottage à force du gland à cet âge Examen cardio-respiratoire L'examen cardio-respiratoire à ce stade, est repris en fonction des informations recueillies ou manquantes à l'issue de l'examen initial ou des examens intermédiaires Examen neurologique La motilité spontanée - dégagement de la tête et du bras dans le décubitus ventral - est devenue plus riche et moins stéréotypée. On dispose d un large éventail de manœuvres qu il suffit d illustrer ici par un exemple dans chacun des 3 champs classiquement explorés: les réflexes primaires par la recherche du Réflexe d extension croisée ; Vidéo : recherche du Réflexe d extension croisée le tonus passif par l évaluation de l Angle poplité; Vidéo : évaluation de l Angle poplité le tonus actif par la manœuvre du Tiré-Assis. Vidéo : manœuvre du Tiré-Assis 3.5. Evaluation des fonctions de relation avec l environnement Elle a pour objet de tester l aptitude des organes sensoriels (vue, ouie) et du SNC à capter et intégrer les premières afférences extra-utérines. En France, A Grenier a montré qu en «libérant la motricité» des réactions automatiques (pendant la succion par exemple), on parvient à créer chez l enfant un état vigile, où les stimulations sensorielles peuvent modifier son comportement : il fixe l'objet que l'on place dans son champ de vision, le suit, si on le déplace, par un mouvement conjugué de la tête et des yeux, il s'arrête de sucer, sa respiration et l'expression de son visage changent. On peut obtenir des réactions identiques par une stimulation auditive (clochette ou de jouets sonores, en veillant à ce que la stimulation 10/11

11 visuelle n'intervienne pas). Ces tests permettent aussi d'établir que le nouveau-né voit et entend et, le cas échéant, identifie la voix maternelle. 4. Mise en œuvre des mesures de Pédiatrie préventive et de Santé publique Autant que possible en présence de la mère, dans un but d'éducation sanitaire. Elles concernent : l alimentation : encouragement à poursuivre la mise au sein, formation, si nécessaire, à la pratique d un allaitement artificiel sur la base de 6 à 8 tétées/jour, assurant une prise de poids moyenne d'environ 20-30g./jour ; l hygiène : démonstration de la technique de soins de l ombilic après chute du cordon, de bain (après cicatrisation de l ombilic) et change ; Le dépistage des erreurs innées du métabolisme puisque cette mesure a démontré son efficacité en terme de Santé publique : l'hyperphénylalaninémie (phénylcétonurie), l'hypothyroidie et plus récement l hyperplasie congénitale des surrénales et la Mucoviscidose Le récapitulatif des données périnatales à travers le 1er certificat de santé, document obligatoire à produire dans un délai de 8 jours après la naissance, destiné au Médecin responsable de la P.M.I. du Département et le carnet de santé, document destiné à la famille (code de santé publique). 11/11

EXAMEN DU NOUVEAU-NE NORMAL

EXAMEN DU NOUVEAU-NE NORMAL EXAMEN DU NOUVEAU-NE NORMAL L. EL HARIM - EL MDOUAR (Mise à jour : Septembre 2004) A INTRODUCTION : Au cours de la 1 ère semaine de vie, 2 examens différents dans leurs objectifs et leur technique sont

Plus en détail

Le nouveau-né Nouveau-né : Prématuré : Post-mature :

Le nouveau-né Nouveau-né : Prématuré : Post-mature : Le nouveau-né Le nouveau-né : période entre 0 et fin du premier mois : période néonatale. Le nourrisson : de 1 mois à deux ans. Entre deux ans et cinq ans, on parle de petite enfance. Entre cinq ans et

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

1 Les caractéristiques du nouveau- né,

1 Les caractéristiques du nouveau- né, 1 Les caractéristiques du nouveau- né, les premiers examens, les soins d hygiène et de confort L enfant tant désiré est enfin arrivé! Peu à peu, il va faire connaissance avec son environnement, et, jour

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Évaluation et soins du nouveau-né à terme Item 23 - Module 2

Évaluation et soins du nouveau-né à terme Item 23 - Module 2 Objectifs : Évaluation et soins du nouveau-né à terme Item 23 - Module 2 Réaliser un examen complet du nouveau-né à terme. Reconnaître les situations nécessitants une prise en charge spécialisée. Promouvoir

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Neurofibromatose de Von Recklinghausen chez un nouveau-né exposé avec hémorragie intracrânienne

Neurofibromatose de Von Recklinghausen chez un nouveau-né exposé avec hémorragie intracrânienne Neurofibromatose de Von Recklinghausen chez un nouveau-né exposé avec hémorragie intracrânienne Severe D. ; Vilcin L.D. ; Antoine J. ; Méridien E. ; BB C.N. de sexe masculin, pesant 2900 g à l admission,

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

Module Soins Intensifs

Module Soins Intensifs Module Soins Intensifs Prise en charge du bds en soins intensifs De la surveillance clinique à l examen clinique. Ferron Fred SURVEILLANCE DU BDS EN SOINS INTENSIF:... comprend et explique en détail les

Plus en détail

Soins infirmiers aux nouveaux-nés et aux prématurés

Soins infirmiers aux nouveaux-nés et aux prématurés Soins infirmiers aux nouveaux-nés et aux prématurés IFSI étudiantes de 2ème année BRAGANTI Marie-jeanne PDE Néonat-Soins intensifs CHU NICE 1 Soins infirmiers aux nouveaux-nés et aux prématurés Le nouveau-né

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

La Neurofibromatose en 20 questions

La Neurofibromatose en 20 questions CNN la NF en 20 questions Responsable : Pr Jean-Francois Stalder Clinique Dermatologique CHU Nantes Contact : Blandine Legeay Tel :02-40-08-31-23 blandine.legeay@chu-nantes.fr La Neurofibromatose en 20

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison Sortie de maternité préparez votre retour à la maison Sommaire 1 Préparez votre retour à la maison avant l accouchement 3 2 Qui solliciter pour assurer mon suivi et celui de mon bébé? 3 3 Combien de jours

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Concept de formation post-graduée en Radiologie

Concept de formation post-graduée en Radiologie Date de la dernière modification : juin 2012 Concept de formation post-graduée en Radiologie Le Service de radiodiagnostic et radiologie interventionnelle assure la formation des médecins assistants désirant

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN QUE SIGNIFIE "ÊTRE CENTRÉ"? Etre centré signifie être aligné entre Ciel et Terre. C'est-à-dire connecté à l'énergie du Ciel et ancré dans l énergie de la Terre;

Plus en détail

EVALUATION DES SIGNES VITAUX REANIMATION DU NOUVEAU-NE EN SALLE DE NAISSANCE

EVALUATION DES SIGNES VITAUX REANIMATION DU NOUVEAU-NE EN SALLE DE NAISSANCE MINI-MODULE D AUTO-ENSEIGNEMENT TECHNICIENS SUPERIEURS EN OBSTETRIQUE 2 EME ANNEE EVALUATION DES SIGNES VITAUX REANIMATION DU NOUVEAU-NE EN SALLE DE NAISSANCE Introduction et intérêt du sujet Dr EMIRA

Plus en détail

Accueil du nouveau-né en cas d accouchement extra-hospitalier

Accueil du nouveau-né en cas d accouchement extra-hospitalier 1 Accueil du nouveau-né en cas d accouchement extra-hospitalier Chabernaud JL. SMUR pédiatrique (SAMU 92), CHU Antoine-Béclère (AP-HP) 157, rue de la Porte de Trivaux 92141 Clamart. Tél : 01-45-37-46-14

Plus en détail

J ai choisi d allaiter...

J ai choisi d allaiter... Nous vous souhaitons un bon allaitement. J ai choisi d allaiter... Mes numéros : Pédiatre. Sage-femme. Médecin traitant... PMI Pharmacie... Brochure réalisée par les bénévoles de l AREAM. Juin 2009 L allaitement

Plus en détail

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43

LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE. Comité pédagogique SAP SDIS 43 LES ACCIDENTS DUS A L ELECTRICITE Comité pédagogique SAP SDIS 43 DEFINITIONS Electrisation: manifestations physiopathologiques liées au passage du courant dans l organisme Electrocution: décès par électrisation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French)

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) L acné, dont le nom scientifique est l acné vulgaire, est la maladie de la peau la plus répandue. Elle survient chez 85 % des adolescents, parfois dès

Plus en détail

L ÉVALUATION POSTNATALE DE LA MÈRE

L ÉVALUATION POSTNATALE DE LA MÈRE AIDE-MÉMOIRE L ÉVALUATION POSTNATALE DE LA MÈRE À DOMICILE OU EN CLINIQUE CE GUIDE A POUR BUT D AIDER TOUTE INFIRMIÈRE À MIEUX COMPLÉTER LE QUESTIONNAIRE D ÉVALUATION POSTNATALE DU NOUVEAU-NÉ. La démarche

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Le nouveau-né. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document. - Support de Cours (Version PDF) -

Le nouveau-né. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document. - Support de Cours (Version PDF) - Le nouveau-né Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 Université Médicale Virtuelle Francophone 1/53 Table des matières SPECIFIQUES :... 5 I Gestes systématiques

Plus en détail

ANOMALIES DE LA MARCHE

ANOMALIES DE LA MARCHE ANOMALIES DE LA MARCHE JOURNEE D ETUDE PEDIATRIE ATELIER D ORTHOPEDIE TROUBLES de la DEMARCHE autant d étapes«physiologiques» PIEDS DEFORMES Docteur, Jean a 10 jours, ses pieds sont déformés qu en pensez

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINÉ PLAN

L ACCOUCHEMENT INOPINÉ PLAN L ACCOUCHEMENT INOPINÉ PLAN A. PRINCIPES DE BASE EN OBSTETRIQUE Cf. schéma «Différentes étapes de la grossesse» 1. DYNAMIQUE DU TRAVAIL, JUSQU'À L ACCOUCHEMENT a. LE MOTEUR UTÉRIN b. DILATATION DU COL

Plus en détail

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE PREMIÈRE PARTIE Le syndrome cérébelleux: Définition Fréquence Étiologies

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une mucoviscidose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a révélé que votre bébé pouvait être atteint de mucoviscidose. Le test de la sueur vient de confirmer

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

GUIDE À L USAGE DES PARENTS

GUIDE À L USAGE DES PARENTS GUIDE À L USAGE DES PARENTS Comprendre et mieux connaître le bébé prématuré Hôpital Arnaud de Villeneuve 191, avenue Doyen Gaston Giraud 34295 Montpellier cedex 5 ENFANT Table des matières Introduction...4

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Petits conseils bien utiles pour bébé. Ce livret a été élaboré par les sages-femmes, les puéricultrices et les pédiatres de l établissement.

Petits conseils bien utiles pour bébé. Ce livret a été élaboré par les sages-femmes, les puéricultrices et les pédiatres de l établissement. Petits conseils bien utiles pour bébé Ce livret a été élaboré par les sages-femmes, les puéricultrices et les pédiatres de l établissement. Dernière mise à jour = 2014 04 Petits conseils bien utiles pour

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors?

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? elle va pour cela créer des éléments chargées de transmettre un message à son corps (les hormones) : la «relaxine»

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX

NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX NEZ, FOSSES NASALES ET SINUS PARANASAUX Anatomie de la pyramide nasale Types morphologique du nez I/- INTRODUCTION : Les fosses nasales ou nez représentent le segment initial des voies respiratoires. Il

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ

LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ Photo 1. MÉTHODE BUSQUET LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ Il peut être intéressant de pratiquer un traitement des chaînes physiologiques dès le plus jeune âge, pour libérer le nourrisson de ses tensions

Plus en détail

Tests de dépistage chez le nouveau-né. Informations générales pour les parents. Test de Guthrie Test de dépistage néonatal de la surdité

Tests de dépistage chez le nouveau-né. Informations générales pour les parents. Test de Guthrie Test de dépistage néonatal de la surdité Tests de dépistage chez le nouveau-né Informations générales pour les parents Test de Guthrie Test de dépistage néonatal de la surdité La brochure vous fournit des informations sur le test de Guthrie (hielprik

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Docteur Olivier PALOMBI

Docteur Olivier PALOMBI Anatomie de la tête osseuse Chapitre 10 : La tête osseuse Docteur Olivier PALOMBI P1 Médecine Multimédia - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Tête osseuse = squelette

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Conduite à tenir devant une morsure de chien (213b) Professeur Jacques LEBEAU Novembre 2003 (Mise à jour mars 2005)

Conduite à tenir devant une morsure de chien (213b) Professeur Jacques LEBEAU Novembre 2003 (Mise à jour mars 2005) Conduite à tenir devant une morsure de chien (213b) Professeur Jacques LEBEAU Novembre 2003 (Mise à jour mars 2005) Pré-Requis : Anatomie faciale Principes de traitement des plaies Principes d'antibiothérapie

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE

JORF n 0013 du 16 janvier 2014 page 748 texte n 11 ARRETE Les premières versions de la loi Bioéthique ne plaçaient pas l'échographie obstétricale et fœtale parmi les examens de diagnostic prénatal. De ce fait, la réalisation de ces examens n'était pas soumise

Plus en détail

Informations du Patient. Entourage (personnes référentes) Médecin traitant. Consultation demandée par. Motif de la consultation. Situation familiale

Informations du Patient. Entourage (personnes référentes) Médecin traitant. Consultation demandée par. Motif de la consultation. Situation familiale Date du jour de l inclusion : N Informations du Patient Nom Date de naissance Sexe Commune de naissance CP Prénom Age Adresse actuelle Ville Téléphone CP Portable Entourage (personnes référentes) Nom Lien

Plus en détail

EN HARMONIE. L Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec regroupe les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique

EN HARMONIE. L Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec regroupe les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique EN HARMONIE L Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec regroupe les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique Le développement moteur de l enfant Dans les deux premières années

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés Pour étudier méthodiquement les animaux, on étudie leur construction dans l espace : leur plan

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail