Espaces numériques de travail et mobilité. Novembre 2013 V1.0. Projet ENT Libre 2.0 Intégration entre Apps mob. Livraison des travaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Espaces numériques de travail et mobilité. Novembre 2013 V1.0. Projet ENT Libre 2.0 Intégration entre Apps mob. Livraison des travaux"

Transcription

1 Espaces numériques de travail et mobilité Novembre 2013 V1.0 Projet ENT Libre 2.0 Intégration entre Apps mob Livraison des travaux

2 Introduction Espaces numériques de travail et mobilité Faire l appel en classe, communiquer les devoirs, partager un document pédagogique : ces activités quotidiennes dans les établissements scolaires sont peu à peu soutenues par les outils numériques. Les recommandations ministérielles stipulent que l ensemble des services numériques mis à la disposition de la communauté éducative (élèves, enseignants, parents, personnels d établissements) doivent être intégrés dans une plateforme portant le nom d ENT : environnement numérique de travail. Une des fonctions essentielles de cet ENT, selon l inspecteur Alain Marie Bassy, est «d étendre le lieu et le temps scolaire». Et l on observe en effet en étudiant les usages de ces ENT, que de nombreuses utilisations sont faites depuis le domicile des enseignants, parents et élèves, depuis des ordinateurs personnels. L apparition brusque et hégémonique de nouveaux terminaux mobiles, d abord les smartphones et plus récemment les tablettes, modifie en profondeur l équipement et les pratiques numériques des familles. Le numérique s utilise à présent partout, tout le temps, avec l aide de ces terminaux nomades quasiment toujours connectés. Dans cette étude, nous emploierons le terme «mobilité» pour désigner l usage d appareils de type smartphones et tablettes, à l exclusion par exemple d ordinateurs portables ou de netbooks. L usage de l ENT en mobilité existe déjà, car l ENT est accessible sur Internet, y compris via des terminaux mobiles. Cependant, l usage de l ENT en mobilité est loin d être optimisé, car des développements spécifiques sont nécessaires pour construire une réelle expérience numérique en mobilité. Ce présent document étudie le contexte existant en termes d ENT et de mobilité, et les implications de l utilisation de terminaux mobiles en milieu éducatif. Il propose également une stratégie de déploiement des services ENT en mobilité. Novembre / 42

3 A propos d ENT Libre 2.0 : Cette étude a été réalisée par BeTomorrow dans le cadre du projet «ENT Libre 2.0» sélectionné lors du premier appel à projets "Services numériques innovants pour l'eéducation". Projet ENT Libre 2.0 IA Les partenaires du projet sont : Atos (chef de file), Institut de la communication - ICOM (laboratoire de recherche), Val EISTI (Association), Livraison Armadillo des travaux (PME), Pentila (PME), Fylab (PME), Belin (PME), et edupad (PME). Intégration entre Apps mobiles l ENT A propos de BeTomorrow Sommaire : 1. Rappel du contexte : déferlante des usages mobiles BeTomorrow (www.betomorrow.com) est une société autofinancée crée en 2002 qui compte 35 salariés basés à Bordeaux. 2. Depuis Périmètre sa création des travaux BeTomorrow est spécialisée dans le développement mobile et web (Facebook). BeTomorrow intervient dans les domaines du sport, du jeu vidéo, du service à 3. l innovation Travaux réalisés et depuis 2012 sur l eeducation. BeTomorrow a pour ambition de devenir un des leaders français du développement de contenus interactifs sur tablettes à destination de l education. 4. Présentation des livrables Pour joindre BeTomorrow et les rédacteurs du présent document : Jean-Dominique 5. Lauwereins Synthèse et perspectives Marie Mérouze: 2 Novembre / 42

4 Table des matières 1. Etat des lieux Historique des usages mobiles Arrivée des ENT dans les établissements scolaires L arrivée des tablettes dans les établissements scolaires 7 2. Le «mobile learning» en débat 10 Les appareils mobiles comme cristallisation du numérique à l école. 10 «One to one» en question 10 Solomo : Social, Local, Mobile 11 Gérer la perte de contrôle 12 Changement des pratiques pédagogiques 12 Appareils mobiles : création ou consommation? 13 Possibilités et contraintes techniques 13 Sécurité des personnes et des appareils 14 Compatibilité et obsolescence 14 Synthèse Services proposés par les ENT ENT en mobilité : définir une stratégie Qualité de service Contraintes liées au développement de services pour mobile Stratégie de développement mobile Un déploiement à trois dimensions Propositions pour le portage des services en mobilité Services de communication et de gestion du temps en mobilité Services de vie scolaire en mobilité Cahier de textes Ressources pédagogiques Questionnements technologiques Un vaste choix de terminaux mobiles Gestion de parc de tablettes Stockage et de partage de documents Ressources pédagogiques : le cas des applications pour tablettes 36 Synthèse et Conclusion 39 Annexe : le cas particulier LP2I 41 Novembre / 42

5 1. Etat des lieux Espaces numériques de travail et mobilité 1.1 Historique des usages mobiles L usage des technologies numériques en mobilité connaît un essor mondial remarquable. Pour une population mondiale de 7 milliards d habitants, on compte plus de 4 milliards de téléphones mobiles, dont plus d un milliard de smartphones. Voici un historique synthétique du développement des technologies mobiles : 1983 : commercialisation du premier téléphone mobile par Motorola 1999 : débuts de l internet mobile (i-mode) 2007 : lancement de l iphone. Début de la démocratisation des smartphones 2008 : ouverture de l Appstore, qui change le mode de consommation de contenus numériques en mobilité. Apparition du mode 3G, de forfaits illimités. Google lance son OS Android : lancement de l ipad 2011 : Google lance sa gamme de téléphones : Google Nexus, en sous-traitance auprès de fabricants hardware (HTC d abord, viendront ensuite Samsung, Asus et LG) 2012 : 600 millions de Smartphones et 120 millions de tablettes ont été vendus dans le monde au cours de l année. Source: Benedict Evans, BEA Les courbes d adoption des terminaux par la population montrent une croissance très soutenue. Il est d ailleurs intéressant d observer que 2011 a été marquée par le croisement des courbes d adoption des ordinateurs et des appareils mobiles. Le nombre d unités vendues d ordinateurs connaît d ailleurs son premier déclin après une décennie de croissance continue. Novembre / 42

6 1.2 Arrivée des ENT dans les établissements scolaires 2003 : lancement du l appel à projets ENT lancé par le Ministère de l éducation nationale et la Caisse des Dépôts : premiers déploiements d ENT dans des établissements scolaires (par exemple en Alsace) 2005 : mise en place du dispositif de mesure d audience des ENT piloté par la Caisse des Dépôts : vague de généralisation importante des déploiements : on passe de 250 établissements équipés début 2008, à 1200 établissements équipés fin : toutes la académies sont engagées dans un projet d ENT. 75% des départements et 87% des régions sont en phase de généralisation. 18 académies et 45 collectivités utilisent le dispositif de mesure d audience des ENT piloté par la Caisse des Dépôts. Ce dispositif concerne près de 2700 établissements scolaires représentant à ce stade 3,6 millions d utilisateurs potentiels. Un des indicateurs clés suivis par le dispositif est le nombre de visites enregistrées sur les ENT. Le seuil des 10M de visites a été franchi en novembre Ce chiffre continue de croître à mesure des implantations d ENT : en janvier 2013, 13M de visites ont ainsi été enregistrées. Source : Caisse des dépôts, Mesure d audience ENT Novembre / 42

7 1.3 L arrivée des tablettes dans les établissements scolaires Dès leur apparition dans le paysage numérique, les tablettes ont été identifiées comme des terminaux très prometteurs pour un usage en temps scolaire. On peut ici brosser un état des lieux des différentes expérimentations et déploiements à l échelle nationale, et donner quelques éléments sur la tendance internationale. En France Des expérimentations impliquant des tablettes sont effectuées depuis 2010 au sein d établissements scolaires. Source : Eduscol, données 2013 De source ministérielle, environ tablettes sont actuellement expérimentées en milieu scolaire sur le territoire français, dans 119 écoles, 174 collèges, et 42 lycées. Différents types de projets d équipement sont en cours, allant de l expérimentation ponctuelle à l essai de généralisation. Un dossier très complet sur le site Eduscol traite en détail de l usage de tablettes tactiles dans l enseignement, avec l analyse de nombreux retours d expérimentations. Novembre / 42

8 On peut citer ici plusieurs déploiements notables mettant en jeu plus de 250 tablettes : Date lancement Nombre de tablettes Etablissements Type de matériel Corrèze Collèges ipad Académie de Grenoble environ 50 établissements : écoles, collège, lycée ipad(?), bornes Wifi, cartes achat applis Hauts de seine collèges ipad Projet TEN - Val d Oise, Yvelines, Somme collèges Galaxy Tab 10 Ville d Angers 2012 env écoles primaires ipad LP2I 2012 env. 250, 600 sont prévues 1 lycée Acer Lycée privé Charles Péguy à Clissons lycée Archos (d autres marques prévues ensuite) Indre et Loire collèges ipad et Android On relève également de nombreuses expérimentations portant sur des volumes allant d une dizaine de tablettes à 250 tablettes. Parmi celles-ci, on peut citer les projets des académies de Bordeaux, Créteil, Paris, Toulouse, Besançon, Dijon, Nantes. Des projets ont également lieu dans le Rhône ou encore dans le Jura. Ces expérimentations devraient déboucher sur des extensions, dès la rentrée Afin d aider au recensement de ces dizaines de projets, une carte interactive a été proposée fin juin 2013 par le blog «La Souris Grise», qui propose aux enseignants, directeurs d établissements, ou collectivités de signaler et de quantifier leur projet, pour en permettre une vision globale. Novembre / 42

9 A l étranger Des expérimentations à petite et moyenne échelles ont lieu dans de nombreux pays d Europe (Angleterre, Ecosse, Suisse, Allemagne). Il est à noter cependant que l opération Ordicollège de Corrèze, qui a déployé ipads à ce jour et s apprête à en déployer 3000 de plus à la rentrée 2013, est la plus grosse opération d équipement local à l échelle européenne. En Angleterre, selon un rapport du BESA (British Educational Suppliers Association), environ tablettes étaient en usage en 2012, et les prévisions pour 2013 seraient de tablettes. En Amérique du Nord, les usages de tablettes à l école ont été un peu plus précoces qu en Europe, avec une nette prédominance de matériel Apple. Aux USA, selon une étude de l organisme IDC (International Data Corporation), 2,8 millions de tablettes ont été achetées en 2012 pour équiper des établissements scolaires, sachant que nombre d achat en 2011 était de près de 1,3 millions. On estime au total que près de 5 millions de tablettes seraient utilisées en cadre scolaire. Au Québec, selon une étude publiée par Thierry Karsenti en mai 2013 concernant l usage des tablettes au Québec, 5000 élèves utilisent une tablette en classe, chiffre qui pourrait être porté à à la rentrée prochaine. L'iPad représenterait 75% du marché des tablettes dans les écoles. Pour parler maintenant de projets d équipement à l échelle de pays, citons quelques exemples notables : En Thaïlande, l accès aux technologies numériques dans l éducation a été un thème de campagne des dernières élections, avec le programme «One Tablet per Child». Le gouvernement actuel a déjà distribué environ tablettes de marque chinoise. L appel d offres pour l acquisition de 1,7 millions de tablettes supplémentaires est en cours pour 2013, et 7 millions sont prévues pour En Turquie, le projet FATIH a pour but d équiper écoles avec tableaux interactifs et 16 millions de tablettes tactiles. Le coût total de l opération est estimé à 3 à 4 milliards de dollars. Un premier volet est en cours avec l acquisition de 10,6 millions de tablettes, les premiers appels d offres ayant été annoncés fin mai En Australie, un programme d équipement national piloté par le NSSCF (National Secondary School Computer Fund) a déjà permis l acquisition de près d un million d ordinateurs. Ce programme s ouvre aux tablettes, avec un déploiement de tablettes Acer Windows 8. On peut également citer d autres pays engagés dans des projets de déploiements massifs, comme la Corée du Sud, le Brésil ( estimation de tablettes), l Inde (avec la fabrication de tablettes «low cost» à moins de 50$). Novembre / 42

10 2. Le «mobile learning» en débat L essor mondial de l équipement en terminaux mobiles d une part, et la généralisation progressive de l implantation du numérique en cadre scolaire d autre part amènent inévitablement la question de l usage des terminaux mobiles pour un usage scolaire. Désigné par les anglo-saxons sous le terme «mobile learning», cet usage fait aujourd hui débat au sein des communautés éducatives. On peut exposer ici l essentiel des points de vue parfois contradictoires sur ce sujet. Les appareils mobiles comme cristallisation du numérique à l école. L usage d appareils mobiles cristallise le sujet du numérique à l école. En effet, l usage de ces appareils est souvent fait dans une optique «one to one», c est à dire un appareil par élève. Dans cette configuration, les possibilités d usage du numérique sont poussées à l extrême. Dans certains modèles, l appareil n est pas seulement mis à disposition de l élève pendant la classe, il lui est affecté à titre personnel, rendant l accès illimité et nomade à son appareil. Cette présence intensive du numérique dans la scolarité est logiquement à même d exacerber les prises de position pour et contre le numérique à l école. Au niveau des arguments pour l usage de la mobilité pour la scolarité, on trouve d abord les arguments classiques pour l usage du numérique et d Internet en classe (en effet, un appareil mobile est souvent considéré par défaut comme connecté à internet). Ces arguments sont entre autres les suivants: -Accès à la recherche d informations via Internet, -Accès facilité à des outils-ressource type calculatrice, dictionnaire, atlas, etc. -Puissance pédagogique du multimédia (simulations scientifiques, accès à documents d archives, etc.) -Adaptation à certains types de handicap. Enfin, on notera un dernier argument mais non des moindres : familiariser les élèves au numérique dans une démarche de travail (tri d information, construction de documents, etc.). Cet aspect est d ailleurs partie intégrante des programmes, avec le B2I (Brevet Informatique et Internet). «One to one» en question Espaces numériques de travail et mobilité D autres arguments pro-numériques prennent également tout leur sens avec la démarche «one to one», comme celui de la personnalisation de l apprentissage permise par le numérique. Le fait que chaque élève dispose de son appareil permet en effet une traçabilité plus importante des activités pédagogiques individuelles. Le professeur peut avoir accès à des informations transférées par l ensemble des appareils d élèves, ce qui peut faciliter la mise en place d une pédagogie différenciée. Novembre / 42

11 Il est cependant à noter que l équipement en «one to one», pratiqué dans de nombreuses expérimentations, n est pas forcément un idéal à atteindre. Des travaux de recherche menés par Paul Kim, chercheur et professeur à Stanford, apportent un éclairage intéressant sur ce sujet. Paul Kim et son équipe ont observé l usage de téléphones mobiles pour la résolution d énigmes mathématiques présentées sous forme de jeux, à des populations de jeunes indiens, ruraux ou urbains. L étude publiée sur ces expériences explique qu une meilleure performance est mesurée quand les enfants sont à plusieurs autour d un appareil, plutôt que quand chaque enfant dispose d un appareil. L étude précise également que la performance dépend de la taille du groupe: ainsi les groupes de 3 élèves pour un mobile étaient plus performants que les groupes de 7. Précisons que dans cette étude, l usage des mobiles se faisait sans aucune intervention d adulte. Ces résultats sont corroborés par l expérimentation de tablettes en classe de collège en Aquitaine : des valises de 6 tablettes étaient mises à disposition de professeurs, pour des classes d une trentaine d élèves, soit une tablette pour 5 ou 6 élèves. Les professeurs ont indiqué que le nombre minimum de tablettes par classe pour travailler de manière confortable pourrait être 10 ou 12 tablettes, soit une tablette pour 3 élèves. Solomo : Social, Local, Mobile Ensuite, on notera des avantages spécifiquement liés à la mobilité. La dimension «mobile» est souvent indissociable de la dimension «locale» et «sociale», si bien que les anglo-saxons utilisent le terme «solomo» pour désigner le concept «social-local-mobile». Comme dit précédemment, les appareils mobiles sont en effet généralement connectés. Cette connectivité ajoutée au fait que l appareil est en permanence avec l utilisateur favorisent grandement la dimension sociale. L appareil mobile étant souvent personnel, l utilisateur est par défaut connecté en permanence sur les réseaux sociaux, sans avoir à se ré-authentifier. Cette caractéristique ainsi que la présence de fonctions de notifications «push» favorisent des usages intensifs des réseaux sociaux. Au delà de l usage massif des réseaux sociaux pratiqué par les jeunes à des fins de loisir, l usage pédagogique des réseaux sociaux existe déjà. Pour ne citer que deux exemples, on peut mentionner l existence de nombreuses pages Facebook dédiées à des groupesclasse, et aussi la pratique de Twitter en classe, souvent dans le primaire (classes connues sous le nom de twittclasses, un site leur est même dédié). L usage d appareils mobiles dans les salles de classe pourra être de nature à développer ces pratiques, avec tout l aspect stimulant qu elles contiennent. La dimension locale est également inhérente au mobile: ses usages sont intrinsèquement nomades. Ceci favorise naturellement la continuité de la pratique éducative, et peut également présenter des avantages pédagogiques particuliers (apprentissage sur le terrain, en situation). On peut citer par exemple cette université de médecine à Leeds, qui a équipé ses étudiants de smartphones. Les smartphones sont utilisés dans la consultation de patients, pour cadrer l examen, rechercher une information en temps réel, ou même pour l évaluation par un médecin enseignant. Un docteur enseignant interviewé sur ce sujet témoigne que l usage des téléphones favorise un lien étroit entre la théorie et la pratique clinique. Novembre / 42

12 Gérer la perte de contrôle Plusieurs utilisateurs et experts le soulignent : l utilisation du numérique et plus particulièrement des appareils mobiles en classe, dans une situation «one to one», sont de nature à modifier en profondeur les pratiques pédagogiques. L usage simultané d appareils par une trentaine d élèves, en considérant la nature intrinsèquement multifonction de ces appareils, crée nécessairement une situation de perte de contrôle par l enseignant. C est une situation inconfortable et qui doit être anticipée. Cet argument est d ailleurs, en creux, l une des critiques les plus virulentes contre l usage des smartphones en classe. Quand bien même une grande partie des élèves du second degré sont équipés de ce type d appareil à titre personnel, leur usage est strictement réglementé dans plupart des établissements. D un point de vue réaliste, il est clair que l usage principal des téléphones en classe est vu d abord comme une nuisance. L envoi de textos entre élèves, la consultation clandestine de contenus sans lien avec le cours est un élément perturbateur en puissance. De pénibles vidéos circulent d ailleurs sur Internet, qui montrent des chahuts filmés en classe, et des infractions au règlement (élèves fumant en cours par exemple). Ce type de comportement est logiquement de nature à effrayer quant on évoque l usage de mobiles en classe. Quand on met entre les mains des élèves des appareils conçus pour le divertissement, il est irréaliste d espérer en retirer immédiatement un effet 100% pédagogique. Cette question doit être traitée par un travail spécifique. La canalisation de l usage des appareils mobiles en classe peut être facilitée. Plusieurs solutions peuvent être envisagées, elles seront abordées dans la partie «Questionnements technologiques» de cette étude. Changement des pratiques pédagogiques Le caractère nomade et social liés à la mobilité permettent de faire émerger d autres pratiques pédagogiques. Même si les outils numériques servent prioritairement à assister les pratiques pédagogiques existantes, par exemple la diffusion de documents créés par l enseignant, on observe bien souvent que les possibilités offertes par le numérique sont un ferment d innovation et de modification des usages. Ceci est particulièrement vrai pour le cas des mobiles, en raison de leur caractère nomade et personnel. Un rapport de l Unesco traitant du mobile Learning résume ainsi la situation : les frontières entre apprentissage formel et informel sont en train de se brouiller. L apprentissage mobile crée un espace grandissant à l apprentissage informel, ce qui défie l apprentissage formel. Ce point est à prendre en compte pour accompagner les enseignants dans un projet d équipement mobile. Il faut garder en mémoire que tout projet d équipement numérique implique une conduite du changement à plusieurs niveaux : logistique mais aussi pédagogique. Novembre / 42

13 Appareils mobiles : création ou consommation? Un autre point fait débat, il concerne la posture de l utilisateur face aux contenus : utilisateur-créateur ou utilisateur-consommateur? Observant le modèle verrouillé d Apple, certaines voix s élèvent pour dénoncer les contraintes liées à l utilisation des appareils mobiles. Pour ce qui concerne Apple, la personnalisation des appareils est en effet étroitement contrôlée, et toute la diffusion de contenus obéit à une contraignante logique de DRM (digital rights management). Les défenseurs du logiciel libre se sont par exemple exprimés suite à la décision du conseil général de la Corrèze d équiper les collégiens d ipads. Une lettre ouverte publiée par les promoteurs du libre en Corrèze souligne que «le libre favorise la relocalisation du développement du logiciel au plus près des utilisateurs finaux», l expérience utilisateur proposée par les tablettes du fabricant américain étant vécue comme un enfermement. En ce qui concerne la position de consommateur ou de créateur, les avis divergent pourtant. Certains enseignants et experts dénoncent l impossibilité de créer des contenus sur tablettes, en raison par exemple de l absence de clavier physique, et la puissance réduite de la plupart des logiciels bureautiques pour tablettes. Pourtant, d autres enseignants voient au contraire les possibilités de création offertes par les appareils mobiles comme un argument en faveur de leur utilisation. Les outils de captation audio, photo et vidéo de ces appareils, et la capacité de transférer rapidement les créations via le réseau peuvent en effet être exploitées dans de nombreuses situations pédagogiques. Dans les écoles primaires et maternelles, des enseignants ont déjà illustré l usage d outils de création de contenu, accessibles par les enfants eux mêmes. Les enfants sont amenés à créer des livres électroniques, des bandes dessinées, de petits reportages. Plusieurs blogs comme par exemple celui de François Lamoureux ou de Véronique Favre relatent au quotidien de tels usages en classe. Possibilités et contraintes techniques Pour continuer cet exposé du débat concernant l utilisation d appareils mobiles en classe, on peut évoquer les arguments liés aux caractéristiques techniques de ces appareils. Pour certains, la logistique est facilitée par l usage de tablettes en classe, par opposition aux ordinateurs. Un enseignant explique ainsi: "On ne perd pas un temps infini pour démarrer les machines, on ne tombe pas en panne de batterie au bout d une heure et demie. On peut se permettre d oublier les aspects techniques pour aller à l essentiel : les apprentissages." Pour d autres, il existe au contraire des contraintes techniques pénibles : la faible capacité de stockage des terminaux, l absence de ports usb sur certains modèles, la fragilité des écrans. Novembre / 42

14 L absence de clavier physique est décrit par les uns comme un frein important à l usage des tablettes en classe, mais ce point est également controversé, d autres enseignants avançant que les enfants semblent s adapter rapidement à cette interface. Sécurité des personnes et des appareils Un autre frein à l usage des appareils mobiles en classe concerne des craintes pour la sécurité. Pour la sécurité du matériel tout d abord, à deux niveaux. L attractivité des appareils mobiles peut faire craindre le vol des appareils eux mêmes, et ensuite le déploiement d une flotte d appareils mobiles multiplie les points d entrée au réseau interne des établissements, ce qui peut diminuer la sécurité du système d information global. Mais quand on parle de sécurité, c est aussi la sécurité des personnes qui est évoquée. Trois points de vigilance sont soulevés: Tout d abord, la présence corollaire de réseaux WIFI, dont l innocuité fait encore débat, surtout en France. Ensuite, la crainte pour les données personnelles des élèves, car l utilisation de mobiles va de pair avec la création d un compte utilisateur auprès de l exploitant (généralement Google ou Apple). Enfin, la crainte d un risque accru d exposition des élèves à des contenus inappropriés (pornographie, etc.), et ce au sein même des établissements scolaires. Des risques d addiction au «toujours connecté» sont également pointés. Concernant ce dernier aspect, on peut s interroger sur le rôle de l éducation nationale quant aux risques liés aux comportements et contenus numériques. Quant on sait que le contrôle parental est extrêmement disparate selon les familles, cette question doit nécessairement se poser. Dans le cas où l on confie à des élèves des appareils à titre personnel, il semble cohérent d éduquer les élèves sur les bonnes pratiques d utilisation. Dans une expérimentation en Suisse, où des smartphones et des forfaits illimités avaient été fournis à des élèves (tout ceci aux frais d un opérateur téléphonique!), un enseignant avait la charge de surveiller les volumes de consommation des élèves, et intervenait quand il observait des dérives. Sans être un modèle, cet exemple illustre un pas en avant vers une éducation à la consommation numérique. Compatibilité et obsolescence Un dernier point à évoquer pour conclure ces débats autour du mobile en classe concerne la problématique de la compatibilité et de l obsolescence. Concernant la compatibilité, le choix d Apple d écarter la technologie Flash est une contrainte à prendre en compte. D autres technologies comme Java ne sont également pas encore compatibles avec les appareils mobiles, ce qui est pénalisant pour certains outils pédagogiques, par exemple de géométrie dynamique. L obsolescence est également un frein à considérer. Vu que les constructeurs sortent environ tous les ans un modèle aux performances supérieures, un appareil de 3 ans d âge est considéré par les fabricants comme obsolète (on parle même d obsolescence programmée). Les éditeurs d applications sont amenés à développer des applications destinées aux appareils derniers-nés de la gamme, la rétro-compatibilité sur les appareils Novembre / 42

15 les plus anciens n étant pas nécessairement assurée, ni même encouragée par les éditeurs d OS. Ceci peut poser des problématiques importantes pour les établissements scolaires. En effet, si l on considère le délai nécessaire à la prise en main généralisée de nouveaux matériels et au changement des pratiques pédagogiques, on est rapidement confronté à des échelles de temps où l obsolescence des matériels deviendra un problème. Ce point peut légitimement faire hésiter à équiper un établissement de tablettes dernier cri : si les usages numériques dans l établissement sont encore peu matures, il est à craindre que seule une fraction des possibilités des appareils seront exploités, et que le temps que les usages se développent, le matériel soit alors devenu obsolète. Novembre / 42

16 Synthèse Voici un schéma synoptique résumant les arguments du débat sur la présence d appareils mobiles dans les classes: Novembre / 42

17 3. Services proposés par les ENT Les ENT sont des plateformes multi-usages, qui assemblent généralement des briques logicielles répondant à des services spécifiques. Le Ministère de l Education publie depuis 2004 un Schéma Directeur des ENT (SDET), qui explicite les préconisations officielles en termes de services attendus. Cet ensemble de caractéristiques fonctionnelles et techniques a été mis à jour plusieurs fois. La dernière version du SDET porte le numéro 4.1 et a été publiée en décembre Elle est accessible sur le site Eduscol. Voici la nomenclature des services établie dans le cadre du SDET : Novembre / 42

18 Pour les besoins de cette étude, qui concerne spécifiquement la mobilité, on proposera un schéma synthétique avec un regroupement des services légèrement différent : Novembre / 42

19 On identifie d abord les outils de communication et de gestion du temps. Schématiquement, il s agit de la transposition en contexte scolaire d outils généralistes comme le mail ou l agenda. On distingue ensuite les outils de vie scolaire, comme la gestion des absences, les notes, etc. Le cahier de textes est également un outil de vie scolaire, mais il est pertinent de le voir comme un sous-ensemble à part entière, pour plusieurs raisons. Il faut d abord noter que depuis la rentrée 2011, l usage d un cahier de texte numérique a été rendu obligatoire. La circulaire qui y est consacrée précise que le cahier de texte doit mentionner à la fois le récapitulatif du travail fait en classe et les devoirs à effectuer. En tant qu outil pivot de l organisation du travail scolaire, il est en lien avec l emploi du temps, mais aussi les différents outils de ressources pédagogiques. Les services regroupés sous le terme ressources pédagogiques ont trait à l activité pédagogique en tant que telle. On y trouve à la fois les outils de création de documents, que ce soit à l aide d outils bureautiques ou multimédia, mais également les outils de consultation. La consultation de ressources fait appel à des outils très divers selon la provenance de la ressource. On demandera par exemple à l ENT d être aussi bien capable de pouvoir afficher en ligne un document déposé par un enseignant, que d assurer la passerelle vers des services d éditeurs tiers, par exemple une encyclopédie en ligne. Le stockage et le partage de documents, thématiques corollaires, sont également un point épineux dans l usage des ENT. Dans ce schéma, les outils collaboratifs comme les blogs, forums et wiki, au lieu d être positionnés avec les outils de communication, ont été placés dans les ressources pédagogiques, pour refléter la finalité de l utilisation de ces outils. Les différents services concernant la création, la consultation, le stockage, le partage et l indexation de ressources sont des points délicats, car ils font traditionnellement appel à des outils propres au terminal numérique. Par exemple, la création de contenus se fait généralement sur des outils logiciels installés par ailleurs sur l ordinateur, et pas nécessairement implémentés dans l ENT. De même, le stockage de documents est assuré dans un grand nombre d établissements par un serveurs de fichiers, qui n est pas intégré à l ENT, même si des passerelles existent parfois. Enfin, on a regroupé sous le terme Administration les services «backoffice», de gestion et d inscription d usagers, de statistiques, etc. Novembre / 42

20 4. ENT en mobilité : définir une stratégie Au regard de l explosion de la diffusion de terminaux mobiles, il est indispensable de se poser la question de l accès à l ENT depuis ces terminaux. 4.1 Qualité de service Espaces numériques de travail et mobilité Il est à noter que le SDET ne livre pas de recommandations précises sur ce point, si ce n est des considérations générales sur la qualité de service, qui stipulent que l ENT doit être accessible tous azimuts, selon 4 points essentiels suivants : " -accès illimité dans l espace (établissement / domiciles) " -accès illimité au niveau horaire " -dimensionnement suffisant du réseau pour éviter les saturations liées aux horaires cadencés " -accès depuis tout types de terminaux. Ce tout dernier point mérite à lui seul un développement. 4.2 Contraintes liées au développement de services pour mobile Les terminaux mobiles induisent en effet des contraintes de développement tout particulières que l on peut lister ci dessous. -Tailles d écran : c est l une des principales difficultés pour le développement pour mobiles. Les dimensions écrans s étendent de 3 pouces pour les plus petits smartphones (sans compter les téléphones non «smartphones), à plus de 10 pouces pour les tablettes. Ce schéma qui date de 2011 (source : TheLathe) illustre ce point. Il est à noter qu alors que sur ce schéma on arrive à distinguer les smartphones des tablettes, le même schéma actualisé pour 2013 serait encore plus dense, la tendance étant aux «grands» smartphones de 5 pouces, parfois appelés «phablets». Novembre / 42

Projet Bring your own device

Projet Bring your own device Projet Bring your own device Apportez votre appareil numérique" Mai 2015 Jean-Jacques GOINEAU Professeur - COTIC Introduction : Que signifie Bring your own device? Il s agit de permettre aux usagers, en

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE Il est commun, pour un salarié, d utiliser son véhicule personnel pour ses déplacements professionnels. Et s il en était ainsi pour le matériel informatique? De nombreuses entreprises ont adopté ce concept

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

ENT en chiffres. L ENT, école étendue, école augmentée?

ENT en chiffres. L ENT, école étendue, école augmentée? ENT en chiffres Régulièrement, nous vous proposons des éclairages sur les utilisations de l ENT, telles qu elles apparaissent dans le dispositif national de mesure d audience : principaux chiffres d un

Plus en détail

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on?

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Définitions Une application mobile est un programme téléchargeable conçu pour fonctionner sur un système d exploitation mobile donné. Adaptée aux téléphones

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 5 13. Configurer sa messagerie à l aide de l application Courrier Windows 8 et Windows RT offrent un outil dédié à la messagerie. Cette application, appelée simplement Courrier, vous propose

Plus en détail

Le baromètre fête cette année ses 10 ans :

Le baromètre fête cette année ses 10 ans : Ce baromètre créé en 2004 et produit par l Assemblée des Communautés de France (AdCF) et Ocalia, présente chaque année l évolution et les usages du numérique dans les communautés, qu elles soient de communes,

Plus en détail

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise mieux structurée et connectée Tous les contenus d entreprise à portée de main Aujourd hui, au sein de toutes les organisations, l information

Plus en détail

Classe numérique pour les écoles

Classe numérique pour les écoles Classe numérique pour les écoles Classe numérique pour les écoles Une offre tout-inclus Orange a conçu une offre tout-inclus intégrant l ensemble des composants nécessaires aux usages pédagogiques sur

Plus en détail

FORMATION «TABLETTES/SMARTPHONES» BÉNÉVOLES - RÉSEAU SOLID R NET 09 ET 18 DECEMBRE 2014

FORMATION «TABLETTES/SMARTPHONES» BÉNÉVOLES - RÉSEAU SOLID R NET 09 ET 18 DECEMBRE 2014 FORMATION «TABLETTES/SMARTPHONES» BÉNÉVOLES - RÉSEAU SOLID R NET 09 ET 18 DECEMBRE 2014 PROGRAMME DE LA JOURNEE Matinée : Rapide tour de table Présentation des différents OS + notion d anti-virus Guide

Plus en détail

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous Montrer ce qui existe ce qui n existe plus ce qui existera La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous la-visite-virtuelle.immersivelab.fr Avec la

Plus en détail

classe numérique Orange

classe numérique Orange classe numérique Orange Le numérique fournit des outils efficaces pour les apprentissages et la lutte contre l échec scolaire. Il donne en effet accès à un nombre considérable de ressources variées, permettant

Plus en détail

PARC ET RESSOURCES INFORMATIQUES POLITIQUE DE GESTION

PARC ET RESSOURCES INFORMATIQUES POLITIQUE DE GESTION Le 27/08/2014 Gestion du parc informatique de l école Jean Moulin Page 1 sur 5 PARC ET RESSOURCES INFORMATIQUES DE L ÉCOLE PRIMAIRE JEAN-MOULIN : POLITIQUE DE GESTION Synthèse : Pour garder des outils

Plus en détail

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i.

Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil. Projet numérique. Leçon du jour: Le t.n.i. Collège Jean-Jacques Rousseau Argenteuil Projet numérique Leçon du jour: Le t.n.i. Année scolaire 2013-2014 Le collège Jean-Jacques Rousseau en quelques chiffres Le collège est classé en éducation prioritaire

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes Le 13 mars 2008 Introduction 2 Le développement de la pratique collaborative dans les entreprises et les

Plus en détail

Comment télécharger et

Comment télécharger et Dispositifs de lecture numérique Comment télécharger et lire un livre numérique sur tablette et liseuse? Par souci de synthèse nous retiendrons ici les modèles de tablettes et liseuses les plus utilisés

Plus en détail

Concevoir son premier espace de cours sur la plateforme pédagogique Moodle

Concevoir son premier espace de cours sur la plateforme pédagogique Moodle Concevoir son premier espace de cours sur la plateforme pédagogique Moodle Formation URFIST 19 mars 2013 Formatrice : Florie Brangé Description de la formation Nom : Concevoir son premier espace de cours

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution de la téléphonie mobile Mobilité Appareils Technologies Smartphones et «feature» phones Connexions

Plus en détail

Veille technologique - BYOD

Veille technologique - BYOD Veille technologique - BYOD Présentation : L acronyme BYOD signifie Bring Your Own Device. En fait, ce principe récent est de partager vie privée et professionnelle sur un même appareil mobile (Smartphone,

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour débuter» La gestion des photos avec Windows 10 1 Généralités sur le jargon de l image numérique Les différents formats d image : une image enregistrée

Plus en détail

Catalogue général 2013. Catalogue général- version 2.0 - Avril 2013

Catalogue général 2013. Catalogue général- version 2.0 - Avril 2013 Catalogue général 2013 Catalogue général- version 2.0 - Avril 2013 Sommaire Catalogue classe numérique & collectivités naocart Gamme de meubles de stockage pour ordinateurs portables et tablettes naocase

Plus en détail

Catalogue général 2013. Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités

Catalogue général 2013. Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités Catalogue général 2013 Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités Sommaire Catalogue classe numérique & collectivités naocart Gamme de mobiliers de stockage

Plus en détail

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus Bien choisir son smartphone avec Les prix bas, la confiance en plus BIEN CHOISIR SON SMARTPHONE Comment bien choisir un Smartphone? Les systèmes d exploitation et les critères techniques à la loupe pour

Plus en détail

Chapitre 3 : Les technologies de la communication. I- Les TIC de la PME

Chapitre 3 : Les technologies de la communication. I- Les TIC de la PME Chapitre 3 : Les technologies de la communication I- Les TIC de la PME La PME est soumise a deux grandes évolutions du domaine des TIC. D une part la nomadisation des outils et d autres part le développement

Plus en détail

ODOTRACK pour iphone version 1.0 GUIDE DE L UTILISATEUR

ODOTRACK pour iphone version 1.0 GUIDE DE L UTILISATEUR ODOTRACK pour iphone version 1.0 GUIDE DE L UTILISATEUR TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Spécificités par rapport au système d exploitation Apple... 3 3. Exigences matérielles... 3 4. Avant d

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec Objectif L ÉTUDE Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

dossier de presse Lancement de la version pour mobiles du site web municipal

dossier de presse Lancement de la version pour mobiles du site web municipal dossier de presse Rencontre du vendredi 20 janvier 2012 à 10h, salle des adjoints, hôtel de ville de Rezé. Lancement de la version pour mobiles du site web municipal Contact presse Maxime Malette 02 40

Plus en détail

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet Informatique Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet réalisé avec Filemaker Pro 12 Projet informatique présenté en vue d obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Bilan de l expérimentation «Cahier de Texte Electronique» Juin 2005

Bilan de l expérimentation «Cahier de Texte Electronique» Juin 2005 Espace Numérique de Travail Collège des Hautes Ourmes à Rennes http://phares.ac-rennes.fr/hautesourmes Bilan de l expérimentation «Cahier de Texte Electronique» Juin 2005 Contacts : Philippe BERNIER Philippe.Bernier@ac-rennes.fr

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

Mise à jour Apsynet DataCenter

Mise à jour Apsynet DataCenter Mise à jour Apsynet DataCenter Dans le cadre de sa stratégie d évolution produit, Apsynet propose à ses clients sous contrat de maintenance une mise à jour majeure annuelle. Celle-ci peut être complétée

Plus en détail

Messagerie académique

Messagerie académique académie Créteil Convergence 2.0 Messagerie académique Copyright : Direction des systèmes d information Convergence 2.0 : la nouvelle messagerie académique La messagerie académique évolue et devient Convergence

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013)

«Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) 1 «Twitter : un outil éducatif dans le cadre scolaire?» (Enquête 2013) ANALYSE DES RESULTATS : DOCUMENT DE TRAVAIL Enquête INJEP, réalisée en 2013 1 : questionnaire en ligne auprès de 130 répondants (dont

Plus en détail

Procédure en cas de vol ou de perte de matériel IT

Procédure en cas de vol ou de perte de matériel IT Procédure en cas de vol ou de perte de matériel IT Directive DIT-13 Champ d application : Université 1 Introduction Le développement constant d appareils informatiques mobiles et performants (ultrabooks,

Plus en détail

Iphone vs. Android. Mardi 17 Novembre 2009 Paris, la Défense. Xavier PARADON, Directeur Technique Valtech Training xavier.paradon@valtech-training.

Iphone vs. Android. Mardi 17 Novembre 2009 Paris, la Défense. Xavier PARADON, Directeur Technique Valtech Training xavier.paradon@valtech-training. Mardi 17 Novembre 2009 Paris, la Défense Iphone vs. Android Xavier PARADON, Directeur Technique Valtech Training xavier.paradon@valtech-training.fr Anthony DAHANNE, Consultant Valtech Technology Consulting

Plus en détail

L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015.

L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015. 1 L ORDINATEUR DE BUREAU L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015. DEBUTER AVEC WINDOWS 10 / Partie-1 (en 12 points) L unité centrale, (boîtier) contient tous les composants électroniques permettant à l

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM

UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM Outil pour la gestion des dossiers médicaux des étudiants dans les services universitaires de médecine préventive Table des matières CALCIUM... 0 I. L INFORMATION GÉRÉE PAR

Plus en détail

Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites

Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites Présentation des outils de collaboration GoogleApps permet une collaboration sécurisée et en temps

Plus en détail

La version conviviale de l E.N.T. Les informations des responsables et des eleves

La version conviviale de l E.N.T. Les informations des responsables et des eleves La version conviviale de l E.N.T Les informations des responsables et des eleves Charlemagne et le portail EcoleDirecte Secrétariat-Direction Vie Scolaire Gestion Sites distants Préinscriptions, dossiers

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions

Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions INTRODUCTION Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell permet aux spécialistes techniques d offrir de l aide à distance aux utilisateurs

Plus en détail

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE ETUDE D USAGE D ALPHALIRE Festival du premier roman de Chambéry-Savoie Festival du premier roman de Chambéry, 237 carré Curial, 73 000 Chambéry Directrice : Véronique Bourlon (veroniquebourlon@festivalpremierroman.com)

Plus en détail

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID Note : Cet article est la version SITE de la diversité des supports d Android. Les utilisateurs se rendant sur ce site ont donc une légère expérience d Android. Pour les

Plus en détail

ECONTROLE LOGICIEL D INSPECTIONS TECHNIQUES. Gestion des contrôles. Appareils de levage Engins de chantier. Version 16.02a

ECONTROLE LOGICIEL D INSPECTIONS TECHNIQUES. Gestion des contrôles. Appareils de levage Engins de chantier. Version 16.02a ECONTROLE LOGICIEL D INSPECTIONS TECHNIQUES Gestion des contrôles Appareils de levage Engins de chantier Version 16.02a Page 2 sur 30 Présentation Assist Développement Informatique, éditeur de logiciel,

Plus en détail

CONFÉRENCE PRISE DE NOTES. UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014

CONFÉRENCE PRISE DE NOTES. UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014 CONFÉRENCE PRISE DE NOTES UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution des prises de notes Mobilité Différentes méthodes Prise de note dactylographiée Prise de note manuscrite

Plus en détail

CANOPE de l Académie de MARTINIQUE PROGRAMME DE FORMATION. Programme1 : Domaines Numérique et Documentation Mars-Avril 2015

CANOPE de l Académie de MARTINIQUE PROGRAMME DE FORMATION. Programme1 : Domaines Numérique et Documentation Mars-Avril 2015 CANOPE de l Académie de MARTINIQUE PROGRAMME DE FORMATION Programme1 : Domaines Numérique et Documentation Mars-Avril 2015 Le mot du directeur Suite au récent décret procédant à une refonte statutaire,

Plus en détail

Présentation du site internet EcoleDirecte

Présentation du site internet EcoleDirecte Présentation du site internet EcoleDirecte La vie scolaire de votre enfant sur https://www.ecoledirecte.com Janvier 2013 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DU SITE INTERNET ECOLEDIRECTE DEDIE AUX FAMILLES ET AUX

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

Catalogue 2013-2014 Formations informatiques

Catalogue 2013-2014 Formations informatiques Catalogue 2013-2014 Formations informatiques «L ordinateur parfait a été inventé : on entre un problème et il n en ressort jamais!» Benjamin ARNAUDET Responsable du secteur informatique 02 41 61 05 30

Plus en détail

Mode operatoire Reseau pedagogique

Mode operatoire Reseau pedagogique Mode operatoire Reseau pedagogique Les fonctionnalités du réseau pédagogique ont évolué cette année. Vous reprenez la main et vous avez la possibilité de réaliser un certain nombre d actions personnelles

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

SOMMAIRE. 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications

SOMMAIRE. 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications 1 SOMMAIRE 1.Qu est ce qu une tablette 2.Caractéristiques techniques 3.Manipulations de base 4.Les principales applications 2 QU EST CE QU UNE TABLETTE? Une tablette : un ordinateur portable ultraplat

Plus en détail

La puissance. du cloud. Les Aspire One Cloudbook pour l enseignement. Windows 10. Faites les choses en grand. *

La puissance. du cloud. Les Aspire One Cloudbook pour l enseignement. Windows 10. Faites les choses en grand. * Les Aspire One Cloudbook pour l enseignement La puissance du cloud Windows 10. Faites les choses en grand. * *La disponibilité des fonctionnalités varie selon les appareils. Applis disponibles sur le Windows

Plus en détail

Messagerie Étudiante

Messagerie Étudiante Messagerie Étudiante Accès Web... 3 Présentation de Outlook Web... 4 Envoi de message... 6 Transfert... 7 Configurer Outlook sur ses périphériques... 9 Android... 9 Smartphone Android... 9 Tablette Android...

Plus en détail

Les outils collaboratifs : bonnes pratiques, bons réflexes. Christine LOURDELET et Hélène TELLITOCCI

Les outils collaboratifs : bonnes pratiques, bons réflexes. Christine LOURDELET et Hélène TELLITOCCI Les outils collaboratifs : bonnes pratiques, bons réflexes Christine LOURDELET et Hélène TELLITOCCI Carrefour des assistantes 2012 Les outils collaboratifs De quoi parle-t-on? L évolution technologique

Plus en détail

CONSEILS D UTILISATION DE L APPLICATION SOUS IOS

CONSEILS D UTILISATION DE L APPLICATION SOUS IOS CONSEILS D UTILISATION DE L APPLICATION SOUS IOS Photo Expert est une application pour Smartphone (IOS 6.0 et plus / Android 4.0 et plus) qui permet à son utilisateur de prendre des photos, de renommer

Plus en détail

Groupe de Travail. Différents statuts des participants d un groupe - Créateur/administrateur - Simple membre

Groupe de Travail. Différents statuts des participants d un groupe - Créateur/administrateur - Simple membre Groupe de Travail Icône d accès Accès à tous les groupes publics Accès pour la création d un groupe Liste de tous mes groupes Exemples d usages pédagogiques:!reportage en direct lors d une classe découverte!diaporama

Plus en détail

Guide de l étudiant Mon cours en ligne. 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid

Guide de l étudiant Mon cours en ligne. 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid Guide de l étudiant Mon cours en ligne 27 juin 2015 Institut Français d Espagne Innovation pédagogique et multimédia Institut français de Madrid Ce guide vous accompagnera tout au long de votre formation.

Plus en détail

Un outil d automatisation de publication de contenu pour les gestionnaires et les enseignants

Un outil d automatisation de publication de contenu pour les gestionnaires et les enseignants Podcast Producer Un outil d automatisation de publication de contenu pour les gestionnaires et les enseignants Analyse des avantages et du fonctionnement de la technologie et des outils Préparé par Renaud

Plus en détail

Manuel d utilisation de l outil collaboratif

Manuel d utilisation de l outil collaboratif Manuel d utilisation de l outil collaboratif Réf OCPD-V2 Page 1 / 24 a mis en œuvre un outil collaboratif qui permet de partager des informations entre collaborateurs. Il permet à des utilisateurs travaillant

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation

Collaboration interactive totale. La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Collaboration interactive totale La plate-forme de collaboration interactive de Barco pour les salles de réunion et de formation Le terrain est à vous...sans limites! Le sujet de la réunion est ouvert

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject)

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Objectifs et Enjeux Contexte et objectifs du projet Objectifs Mettre à disposition

Plus en détail

Guide de conseil en équipement. Édition 2014

Guide de conseil en équipement. Édition 2014 Guide de conseil en équipement Édition 2014 LE NUMÉRIQUE À L ÉCOLE Pourquoi? Pour faire entrer l école à l ère du numérique «Elément clé de la refondation de l'école, la diffusion des usages du numérique

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Sage Business Mobile Nouveautés 2013. Copyright 2013 1

Sage Business Mobile Nouveautés 2013. Copyright 2013 1 Sage Business Mobile Nouveautés 2013 Copyright 2013 1 Le saviez-vous? Depuis sa sortie en 2010, Sage Business Mobile a été téléchargé par Plus de 17,000 clients! Copyright 2013 2 Fonctionnalités majeures

Plus en détail

UTILISER LE CLOUD COMPUTING : EDITION EN LIGNE ET TRAVAIL COLLABORATIF AVEC GOOGLE DRIVE

UTILISER LE CLOUD COMPUTING : EDITION EN LIGNE ET TRAVAIL COLLABORATIF AVEC GOOGLE DRIVE UTILISER LE CLOUD COMPUTING : EDITION EN LIGNE ET TRAVAIL COLLABORATIF AVEC GOOGLE DRIVE Atelier TICE du 12 juin 2013 Daniel CLERO CDDP du Gers SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS STOCKAGE EN LIGNE PARTAGE EN LIGNE EDITION

Plus en détail

Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation

Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation Votre école s apprête à lancer un programme sur Mac, mais vous ne savez pas par où commencer? Les experts de la gestion Apple sont là pour vous aider. Depuis

Plus en détail

Interaction entre la séance et la recherche de la ressource en ligne

Interaction entre la séance et la recherche de la ressource en ligne Activité support Toutes (exemple ici en acrosport) Niveau de Classe Tous niveaux lycée Description de l'usage Utilisation de la caméra des outils nomades (tablettes et smartphones) pour capturer des images

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez http5000 Mag Et si vous passiez à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile! Tapez http5000

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Mais pourquoi avez-vous réussi à imprimer sur la même imprimante et même récupérer 2 images identiques dans un dossier, sachant que vous n'est pas

Mais pourquoi avez-vous réussi à imprimer sur la même imprimante et même récupérer 2 images identiques dans un dossier, sachant que vous n'est pas Mais pourquoi avez-vous réussi à imprimer sur la même imprimante et même récupérer 2 images identiques dans un dossier, sachant que vous n'est pas sur le même ordinateur.? L environnement informatique

Plus en détail

OPTIONS : JOUEZ SELON VOS PROPRES RÈGLES.

OPTIONS : JOUEZ SELON VOS PROPRES RÈGLES. OPTIONS : JOUEZ SELON VOS PROPRES RÈGLES. Votre configuration, vos accessoires, vos options : chaque Quadrige est une pièce unique. NetServer : internet en multi-joueur. L option NetServer vous permet,

Plus en détail

service à la personne

service à la personne swingassist Application pour les métiers du service à la personne 1 Quelques chiffres Le service à la personne, un domaine d activités en pleine expansion 2 millions de salariés pour 3 millions 400 000

Plus en détail

Application Web le Web Mobile

Application Web le Web Mobile Application Web le Web Mobile Hubert Segond Orange Labs ENSI 2015-16 Plan du cours Introduction Web mobile OS mobile Application native WebApp Développement applications mobiles Application mobile hybride

Plus en détail

Partenaires de votre soirée

Partenaires de votre soirée Partenaires de votre soirée www.4nmedia.com www.universalis-edu.com www.maskott.com www.biolab.fr www.education. immanens.com www.microsoft.com/france/education www.bic-education.com www.intel.fr/content/www/fr/fr/

Plus en détail

Le touristonaute en mobilité

Le touristonaute en mobilité COMPÉTENCES TOURISME 2011-2012 Les Rencontres Le touristonaute en mobilité Pierre Croizet Objet de l intervention Contexte de la mobilité en tourisme Benchmark des bonnes pratiques Recommandations stratégiques

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Aide à l utilisation de

Aide à l utilisation de A C T I C E accompagnement à l usage des TICE année 2009-2010 Guide d usage Aide à l utilisation de livret 5b : les annuaires-catalogues Sommaire (version du 6 décembre 2010) Introduction... 3 1. Création

Plus en détail

Insight Revendeur exclusif des solutions Masternaut a Maurice.

Insight Revendeur exclusif des solutions Masternaut a Maurice. Insight Revendeur exclusif des solutions Masternaut a Maurice. 1. Un pionnier sur un marché à fort potentiel Depuis sa création en 1996, Masternaut fait figure de pionnier. À ses débuts, le marché balbutiant

Plus en détail

Présentation du site internet EcoleDirecte

Présentation du site internet EcoleDirecte Présentation du site internet EcoleDirecte Mise à jour : Octobre 2013 La vie scolaire de votre enfant sur https://www.ecoledirecte.com SOMMAIRE 1 PRESENTATION DU SITE INTERNET ECOLEDIRECTE DEDIE AUX FAMILLES

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

«écosystème» TIC en EPLE

«écosystème» TIC en EPLE «écosystème» TIC en EPLE Séminaire DUNE «Numérique responsable» Académie de Créteil Février 2013 Document publié sous licence D un point de vue C2i2e Domaine A1 «Maîtrise de l'environnement numérique professionnel»

Plus en détail

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement... 1 OBJECTIFS :... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

INFONUAGIQUE : EXPLORATIONS

INFONUAGIQUE : EXPLORATIONS REPTIC - Avril 2015 Cégep Montmorency INFONUAGIQUE : EXPLORATIONS C h r i s t o p h e R e v e r d, c o n s e i l l e r t e c h n o p é d a g o g i q u e À PROPOS DE LA VTÉ Organisme sans but lucratif financé

Plus en détail

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles.

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles. 4 ème Trophée des Actions Éducatives La tablette tactile au service du handicap Depuis plus d un an, le programme Tice des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa veille technologique, s est emparé des nouveaux

Plus en détail

Plaquette de présentation de la Plateforme ACOLAD

Plaquette de présentation de la Plateforme ACOLAD FACULTE DE THEOLOGIE CATHOLIQUE Plaquette de présentation de la Plateforme ACOLAD (http:://theocatho-ead..u-strasbg..fr) Formation à distance de la Faculté de Théologie Catholique et de l Institut de Droit

Plus en détail