Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants"

Transcription

1 Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Présentation du cadre réglementaire Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable 1

2 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 2

3 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 3

4 Le contexte La Directive européenne PEB 2002/91/CE Exigences : Méthode de calcul de la PEB Certification de la PE de tous les bâtiments: Nouvelles constructions (horizon 2006) Ventes (horizon 2006) Locations (horizon 2006) Affichage dans les bâtiments publics (horizon 2009) 4

5 Méthode de calcul un principe similaire pour tous les bâtiments 5

6 Certificat PEB - définition Document qui décrit la situation réelle du bâtiment en indiquant le résultat du calcul de la performance énergétique, exprimé par un ou plusieurs indicateurs numériques ou alphabétiques Articles 237/1, 13 du CWATUPE 6

7 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 7

8 Depuis juin la Procédure d Avis Energétique 8

9 La Procédure d Avis Énergétique Il s agit d une procédure permettant d'émettre un avis relatif à la qualité énergétique d une habitation unifamiliale existante Procédure appliquée sur base volontaire S adresse aux particuliers Locataire ou propriétaire Les immeubles à appartements ne sont pas encore traités dans le cadre de cette procédure 9

10 Qui réalise la PAE? La PAE est réalisée par des professionnels du bâtiment qui ont suivi une formation et réussis les examens Les auditeurs agréés PAE sont repris dans la liste officielle Voir site portail 10

11 La Procédure d Avis Énergétique La procédure PAE présente deux aspects : Aspect évaluation Comportement énergétique du bâtiment dans des conditions standards indépendantes du comportement des occupants Attribution de labels Premier pas vers la certification Aspect avis énergétique Recommandations personnalisées (proposition d une liste d améliorations) + estimation des économies d énergie réalisables 11

12 12 Avis énergétique Quantification des économies

13 La PAE en pratique L auditeur visite le bâtiment et relève les informations pertinentes Informations relatives à l enveloppe du bâtiment Caractéristiques du (des) système(s) de chauffage et du (des) système(s) de production d eau chaude sanitaire Informations relatives à la ventilation du bâtiment Éventuellement relevé des informations relatives à la surchauffe Introduction des données dans un logiciel Proposition de recommandations (sur base de la visite, des possibilités techniques et de sa discussion avec le demandeur) Présentation personnalisée de l avis au demandeur Durée d un audit : de 6h à 8h en fonction de la complexité du bâtiment 13

14 La Procédure d Avis Énergétique AGW daté du 1 er juin 2006: fixe les modalités d agrément des auditeurs Prime du fond Energie: 60% du coût de l audit, max 360 euros Réduction fiscale : 40% Statistiques : 659 auditeurs agréés en avril audits (soit environ 0,9% du parc) 14

15 Pourquoi avoir développé la certification en plus de la PAE? Nécessité de simplifications / reproductibilité / coût précision / valorisation des choix technologiques obligation de disposer d un certificat incombe au propriétaire qui doit en disposer au moment de la vente / location de son immeuble probablement pas le meilleur moment pour proposer des améliorations personnalisées cohérence avec la PEB intégration des appartements et des logements collectifs Difficile à concilier 15

16 La PAE va-t-elle disparaître? Non, les approches sont complémentaires Le certificat permet d établir une image de la performance énergétique d un logement dans des conditions standardisées d utilisation et de climat L audit vise à proposer une liste d améliorations accompagnée d une estimation des économies d énergie réalisables en tenant compte de l occupation du bâtiment 16

17 Un audit énergétique PAE peut-il avoir valeur de certificat? OUI, une disposition est prévue dans l AGW du 3 décembre 2009 relatif à la certification des bâtiments résidentiels existants à l article 7 telle que modifiée par l AGW du 27 mai 2010 CEPENDANT, ils doivent avoir été terminés (càd exportés sur la BDD centrale) avant le 31 décembre Ils valent certificat pendant 5 ans à partir de la date mentionnée sur le rapport d audit. Art. 7 A condition qu ils aient été terminés avant la date du 1 er juin 2010, les audits établis en exécution de l AGW du 1 er juin 2006 fixant les modalités d agrément des auditeurs pour la réalisation d audits énergétiques dans le secteur du logement valent certificat PEB d un bâtiment existant pendant cinq années à partir de la date du rapport d audit 17

18 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 18

19 Bases légales pour la certification des bâtiments résidentiels existants Décret-cadre PEB du 19 avril 2007, Titre V du CWATUPE «Dispositions relatives à la Performance Énergétique des Bâtiments» AGW «exigences» du 17 avril 2008 (pour les définitions et les sanctions) AGW «certification des bâtiments résidentiels existants» du 3 décembre 2009 modifié par l AGW du 27 mai 2010 Les textes sont intégrés dans le CWATUPE Voir site portail 19

20 Quand doit-on disposer d un certificat? Un certificat attestant la PE des bâtiments: aux moments-clés de la vie du bâtiment lors de sa construction : communiqué au propriétaire lors de sa «vente» : propriétaire vers acheteur lors de sa «location» : propriétaire vers locataire validité maximale du certificat = 10 ans bâtiments publics : certificat affiché 20

21 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 21

22 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Qu est-ce qu un bâtiment? soit toute construction dotée d un toit, d un plancher et de murs ou parois séparant le volume intérieur de l air et du sol extérieur, dans laquelle de l énergie est utilisée pour réguler le climat et qui est équipée d un système indépendant de chauffage ou de climatisation soit, lorsqu il s agit d un immeuble à appartements ou composé de plusieurs unités avec des destinations différentes, toute construction dotée d un toit, d un plancher et de murs ou parois séparant le volume intérieur de l air et du sol extérieur, dans laquelle de l énergie est utilisée pour réguler le climat et qui est équipée d au moins un système indépendant de chauffage ou de climatisation Art. 237/1,2 du CWATUPE 22

23 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Qu est-ce qu un bâtiment résidentiel? Habitation individuelle Logement collectif Immeuble à appartements Unités d habitation Définition : bâtiment ou partie de bâtiment destiné au logement individuel ou collectif avec occupation permanente ou temporaire (Art. 530, 7 du CWATUPE) 23

24 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Qu est-ce qu un logement individuel? = habitation individuelle = maison unifamiliale habitation individuelle : bâtiment résidentiel comprenant une seule unité d habitation et dont toutes les pièces et espaces intérieurs sont réservés à l usage individuel d un seul ménage Art. 530, 8 du CWATUPE Quid si profession libérale dans l habitation? Règle des 60/40 % - 800m³ : voir FAQ 24

25 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Qu est-ce qu un logement collectif? = hébergement collectif bâtiment résidentiel dont les locaux et espaces sont en partie communs ou affectés à la fourniture de prestations collectives dans le domaine de la restauration ou des soins, tels que les internats, les maisons de repos et autres structures abritant un logement collectif, à l exception des logements faisant partie d un hôpital ou d un établissement du secteur HORECA Art. 530, 10 du CWATUPE 25

26 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Hôpitaux, HORECA (hôtels, auberges) Le secteur HORECA et les hôpitaux sont exclus du champ d application des bâtiments résidentiels Le certificat n est pas établi selon la méthode résidentielle : pas de certificat dans le cadre de l AGW des bâtiments résidentiels existants Gîtes, chambres d hôtes Ces types de bâtiment sont assimilés à des bâtiments résidentiels Un certificat est nécessaire pour ces bâtiments 26

27 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Qu est-ce qu un immeuble à appartements? immeuble à appartements : bâtiment résidentiel comprenant plusieurs unités d habitation et dont les locaux et espaces communs ne sont pas destinés à la fourniture de prestation au bénéfice des occupants ( logement collectif) Art. 530, 9 du CWATUPE 27

28 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Qu est-ce qu une unité d habitation? Partie de bâtiment affectée ou destinée au logement d une ou plusieurs personnes Art. 530, 6 du CWATUPE Le protocole donne une interprétation pratique à cette définition : partie du bâtiment qui dispose des équipements (résidentiels) nécessaires pour fonctionner de manière autonome Cela implique que chaque unité d'habitation, doit disposer des équipements suivants qui lui sont propres: un séjour, un W.-C., une douche ou une baignoire, une cuisine ou une kitchenette. 28

29 Champ d application de la certification des bâtiments résidentiels existants Bâtiments existants = bâtiment dont l accusé de réception de la première demande de permis est antérieure au 1 er mai 2010 (art. 577 du CWATUPE) 29

30 Bâtiment résidentiel existant dépourvu de système de chauffage Normalement en dehors de la définition de bâtiment «...toute construction... dans laquelle de l énergie est utilisée pour réguler le climat et qui est équipée d un système indépendant de chauffage ou de climatisation» Pour la certification, on considère qu une fonction résidentielle nécessite l utilisation d énergie pour réguler le climat. La présence d un système de chauffage pour y maintenir une température pour les besoins de l homme y est implicite. Un certificat est nécessaire pour ces bâtiments 30

31 Champ d application - Cas spécifiques Quid des maisons de vacances? Aucune exception n est prévue au niveau réglementaire Un certificat est nécessaire Quid des bâtiments résidentiels repris à l inventaire du patrimoine, classés ou inscrits sur la liste de sauvegarde? Ces bâtiments sont effectivement listés dans les exceptions visées par le Décret PEB dans son article 237/2 Le Décret précise toutefois que ces bâtiments sortent du champ d application lorsque «les exigences PEB sont de nature à modifier leur caractère ou leur apparence de manière incompatible avec les objectifs poursuivis par les mesures de protection visées» L établissement d un certificat ne modifie pas le caractère ou l apparence de ces bâtiments Un certificat est nécessaire 31

32 Champ d application - Cas spécifiques Quid des bâtiments de moins de 50 m 2? Ces bâtiments sont effectivement listés dans les exceptions visées par le Décret PEB dans son article 237/2 Le Décret précise toutefois que ces bâtiments sortent du champ d application lorsqu il s agit de bâtiments neufs Cette exception ne s applique donc pas dans le cadre de la certification des bâtiments résidentiels existants Un certificat est nécessaire 32

33 Application de la certification aux différentes fonctions résidentielles Logement individuel Immeuble d appartements Logement collectif 1 certificat pour l ensemble 1 certificat par appartement* 1 certificat pour l ensemble *Dès qu il y a présence d un système collectif, un rapport partiel portant sur les parties collectives doit être préalablement effectué 1 e juin 2010 (vente) 1 e juin

34 Phasage Art. 4 de l AGW certification du 3 décembre 2009 modifié par l AGW du 27 mai 2010 A partir du 1 e juin 2010 pour les seules ventes de maisons unifamiliales dont l accusé de réception de la première demande de permis est comprise entre le 1er décembre 1996 et le 30 avril 2010 A partir du 31 décembre 2010 pour toutes les ventes de maisons unifamiliales, y compris les ventes publiques volontaires A partir du 1 e juin 2011 pour tout autre acte que la vente (autres droits réels, et droits personnels) en ce qu il concerne les maisons unifamiliales tout acte (tous droits réels et personnels) en ce qu il concerne les autres bâtiments résidentiels 34

35 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 35

36 Le contenu du Certificat AGW certification du 3 décembre 2009 les valeurs de référence qui permettent l évaluation de la performance et les recommandations les coordonnées du bâtiment, une photo extérieure les références du certificateur et du certificat la date d émission et le prix la version du logiciel et du protocole utilisé la présence éventuelle d un système de comptage individuel de la consommation en cas d installations communes de chauffage ou d ECS 36

37 Le contenu du Certificat AGW certification du 3 décembre 2009 Cas des immeubles à appartements avec système(s) collectif(s)* : certificat de chaque appartement sur base: d un rapport partiel de collecte des données relatives au(x) système(s) commun(s), réalisé par un certificateur pour l association des copropriétaires et disponible via la BDD, valable 10 ans des données propres à l appartement *chauffage et/ou ECS et/ou ventilation et/ou PV 37

38 Layout et contenu du certificat Document de 4 faces minimum Taille du document fonction des recommandations Nombre de pages total est indiqué au bas de chaque page pour permettre de vérifier que le document est complet 1 e page = page visuelle 38

39 Layout et contenu du certificat un logo permettant au grand public d identifier clairement et rapidement qu il s agit d un certificat PEB 39

40 Layout et contenu du certificat Entête données que l on retrouve sur toutes les pages du certificat Ces données sont essentielles pour l authentification retrouver le fichier contenant les données sur le serveur central (nouveau certificat, contrôles) Le numéro du certificat (N ) La date d établissement du certificat La date de fin de validité du certificat (=10 ans plus tard) le numéro du certificateur agréé 40

41 Layout et contenu du certificat Type de bâtiment : Maison unifamiliale / Appartement / Logement collectif Date et référence du permis de bâtir originel (lorsqu elle est disponible) Année de construction : si pas connue exactement, indiquer si le bâtiment a été construit avant 1971, entre 1971 et 1984 ou après 1984 Prix du certificat (TVAC) : permet à l Administration d obtenir l information statistiques, communication, contrôles 41

42 Layout et contenu du certificat Informations importantes sur le certificat Document officiel informant sur la performance énergétique du bâtiment Mesures générales d améliorations Établi par un certificateur agréé Se base sur des informations récoltées lors de la visite du bâtiment De plus amples informations sur 42

43 Layout et contenu du certificat Deux indicateurs principaux Consommation totale d énergie primaire du bâtiment (kwh/an) Consommation spécifique d énergie primaire du bâtiment (kwh/m 2.an) Principe repris aux appareils électroménagers 43

44 Méthode de calcul le principe Prend en compte consommation pour le chauffage consommation pour l eau chaude sanitaire consommation pour les auxiliaires (circulateur, ventilateur, ) éventuellement, la consommation pour le refroidissement Energie primaire 44

45 Méthode de calcul le principe Prend en compte la production d énergie thermique issue de panneaux solaires thermiques la production d énergie électrique produite par des panneaux solaires photovoltaïques une installation de cogénération Energie primaire 45

46 Méthode de calcul le principe NE prend PAS en compte les consommations électriques pour l équipement électroménager l éclairage Energie primaire 46

47 Layout et contenu du certificat Consommation totale d énergie primaire du bâtiment Cette donnée permet d estimer la consommation théorique calculée totale du bâtiment de comparer les consommations totales des bâtiments Cette consommation diffère de la consommation réelle du bâtiment car il s agit d énergie primaire facteur 2.5 affecté aux consommations électriques càd 1 kwh consommé affiché sur le compteur électrique est comptabilisé ici comme 2.5 kwh pour prendre en compte les pertes de transformation et d acheminement établie sur base d une occupation, d un climat intérieur et de conditions climatiques standardisés Elle ne doit donc pas être comparée aux consommations affichées sur les factures énergétiques 47

48 Layout et contenu du certificat Consommation spécifique d énergie primaire du bâtiment C est l indicateur de performance énergétique global du bâtiment Caractérise la consommation énergétique du bâtiment par surface de plancher chauffée Il est représenté sous forme de labels (A++ à G) Il permet de comparer les consommations théoriques calculées des bâtiments entre eux 48

49 Layout et contenu du certificat Consommation spécifique d énergie primaire du bâtiment La limite entre la classe : A++ et A+ correspond à une consommation théorique calculée nulle, ce qui signifie que les consommations sont entièrement compensées une production locale d énergie renouvelable B et C correspond à l exigence réglementaire fixée au 1 e mai 2010 pour les logements neufs (170 kwh/m 2.an), ce qui signifie que tous les logements construits à partir du 1e mai auront un label B ou meilleur D et E correspond à la valeur moyenne d un échantillon de logements unifamiliaux existants issu de la base de données PAE 49

50 Layout et contenu du certificat Surface de plancher chauffée de manière simplifiée, somme des surfaces de planchers de chaque niveau du bâtiment en réalité, un peu plus complexe... > 2.20 m 2.20 m Zones où hauteur sous plafond < 1,5 m A ch 50

51 Layout et contenu du certificat Pourquoi deux indicateurs? Ces deux indicateurs sont complémentaires un bâtiment performant au niveau énergétique (càd présentant un bon label) mais de grande taille pourrait très bien consommer plus qu un bâtiment moins performant (càd présentant un moins bon label) mais de petite taille... ou? 51

52 Layout et contenu du certificat Les indicateurs spécifiques Enveloppe Système de chauffage Système de production d eau chaude sanitaire Ventilation Système de production d énergie renouvelable 52

53 Layout et contenu du certificat Indicateur spécifique «Enveloppe» exprimé en besoins nets en énergie pour le chauffage par surface de plancher chauffée 53

54 Méthode de calcul le principe Besoins nets en énergie Energie primaire 54

55 Layout et contenu du certificat Indicateur spécifique «Système de chauffage» exprimé en terme de rendement global sur énergie primaire expression de la performance du système de chauffage Indicateur spécifique «Système de production d eau chaude sanitaire» exprimé en terme de rendement global sur énergie primaire expression de la performance du système de production d eau chaude sanitaire 55

56 Méthode de calcul le principe Energie primaire 56

57 Layout et contenu du certificat Indicateur spécifique «Ventilation» indique si un système de ventilation est présent, incomplet ou absent Indicateur spécifique «Système de production d énergie renouvelable» un indicateur par technologie présente technologies valorisables panneaux solaires thermiques panneaux solaires photovoltaïques cogénération (production combinée de chaleur et d électricité) pompe à chaleur (dans certaines conditions) 57

58 Layout et contenu du certificat 2 e page Impact sur l environnement - émissions de CO 2 Description du bâtiment et des installations Remarques du certificateur sur la description du bâtiment et des installations 58

59 Layout et contenu du certificat Valeurs absolues des émissions de CO 2 du bâtiment Volonté de ne pas ajouter une représentation supplémentaire sous forme de label pour ne pas diluer les messages et diminuer la lisibilité du certificat Volonté de favoriser l indicateur basé sur l énergie primaire par rapport à un indicateur qui serait basé sur les émissions de CO 2 pour garder la cohérence avec les exigences en vigueur pour la réglementation liées aux bâtiments résidentiels neufs pour éviter de favoriser le recours aux énergies renouvelables sans porter d attention à l enveloppe du bâtiment 59

60 Layout et contenu du certificat Données chiffrées complémentaires (volume protégé, surface de plancher chauffée) Liste des générateurs de chaleur présents Chiffres correspondant aux résultats obtenus au niveau des trois premiers indicateurs spécifiques 60

61 Layout du Certificat 3 e page Propositions d amélioration de la performance énergétique du bâtiment Propositions sur l enveloppe Propositions sur l installation de chauffage Propositions d amélioration portant sur le système de production d eau chaude sanitaire Autres recommandations du certificateur 61

62 Layout et contenu du certificat Recommandations automatisées certificateur n a pas de prise dessus certaines recommandations peuvent se révéler difficilement applicables en pratique renvoi vers un audit énergétique PAE pour des conseils personnalisés 35 recommandations différentes Textes faciles d accès renvoyant à des notes qui donnent des informations sur certaines grandeurs physiques 62

63 Layout du Certificat Dernière page - Glossaire Bâtiment résidentiel existant Energie primaire Consommation d énergie primaire du bâtiment Consommation spécifique d énergie primaire Surface de plancher chauffée Volume protégé Enveloppe du bâtiment Protocole Energie renouvelable 63

64 Prix du certificat Le prix TVAC doit être précisé sur le certificat Le coût estimé d un certificat doit être inférieur au prix de l audit PAE pour un même bâtiment, en effet : Le certificateur ne doit pas élaborer de recommandation, Le certificateur ne doit pas se déplacer pour expliquer les résultats du certificat Le certificateur doit prendre le temps de compulser les preuves acceptables si le propriétaire en dispose et les met à disposition du certificateur lors de son passage Le certificateur doit mesurer la surface de plancher chauffée 64

65 Sommaire Contexte Certification et PAE Bases légales en RW Champ d application et phasage Certificat Certificateurs - Où en est-on? 65

66 Certificateurs - Où en est-on? Actuellement, 10 centres de formation sont agréés Plus de 500 demandes sont parvenues à l administration depuis janvier 2010 sur base des seuls auditeurs PAE 6 formations sont finalisées (72 certificateurs) et 25 autres formations seront organisées d ici le 1 e juin 2010 Les premiers certificateurs seront agréés à la mi-mai site portail 66

67 Certificateurs - Où en est-on? 150 à 200 certificateurs devraient être agréés pour le 1 e juin 400 certificateurs devraient être agréés d ici fin juin Le formulaire à destination des autres profils sera mis en ligne début du mois de mai et les formations débuteront en septembre prochain 67

68 Merci pour votre attention 68

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il droit? Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Sommaire Contexte général Contexte réglementaire Méthodologie

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Nouvelles obligations en matière de certificat PEB pour les bâtiments résidentiels existants. 1 er juin 2011. Énergie

Nouvelles obligations en matière de certificat PEB pour les bâtiments résidentiels existants. 1 er juin 2011. Énergie 1 er juin 2011 Nouvelles obligations en matière de certificat PEB pour les bâtiments résidentiels existants MARIANNE DUQUESNE CONSEILLER À partir de ce 1 er juin 2011 en Wallonie, tous les propriétaires

Plus en détail

Performance Energétique des Bâtiments (PEB) en Région wallonne

Performance Energétique des Bâtiments (PEB) en Région wallonne Performance Energétique des Bâtiments (PEB) en Région wallonne Monique GLINEUR DGO4 - Département de l Énergie et du Bâtiment durable 1 Sommaire Le cadre législatif Les exigences Le responsable PEB La

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Les acteurs & la réglementation

Les acteurs & la réglementation Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Les acteurs & la réglementation Liège, 29 avril 2010 Frédéric DOZOT Attaché Juriste Département de l Énergie et du Bâtiment durable Sommaire

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS Présentation générale du cadre juridique européen et régional Thomas HAUZEUR 15 septembre 2011 PEB en UE: Directive 2002/91/CE Premier cadre harmonisé en matière

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : 1970 Version du protocole: 22/10/2012

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de la Vouée Juetta N : 19 Boîte : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : CP : 4600 Localité : Richelle Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction :

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

L audit énergétique pour des économies financières. Plan de la présentation. 1. Contexte général

L audit énergétique pour des économies financières. Plan de la présentation. 1. Contexte général L audit énergétique pour des économies financières Conférence Woluwé-Saint-Pierre, 5 décembre 28 Plan de la présentation 2. Contexte 2. Les différents types d audits énergétiques. l audit énergétique agréé

Plus en détail

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne Programme 1. Contexte 2. Bilan énergétique 3. Indicateurs du logiciel PEB 4. Champs d application et exigence PEB 5.

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue des Combattants N : 70 Boîte : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue des Combattants N : 70 Boîte : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment : CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB KN0WENERGY Présentation des services proposés Pompes à chaleur Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB Guillaume Fallon Février 2014 Présentation de KN0WENERGY Services proposés Certificats

Plus en détail

www.ef4.be 1 Assises de l Energie 2007 Liège, 10-11/10/2007 La directive Performance Energétique des Bâtiments Engagements énergie

www.ef4.be 1 Assises de l Energie 2007 Liège, 10-11/10/2007 La directive Performance Energétique des Bâtiments Engagements énergie La directive Performance Energétique des Bâtiments Quelles spécificités de la transposition dans chacune des Régions Engagements énergie Dir 93/76/CEE SAVE Dir 2002/91/CE Paquet énergie : 20% de CO 2 en

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de la Station N : 42 Boîte : CP : 6850 Localité : Paliseul Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de la Station N : 42 Boîte : CP : 6850 Localité : Paliseul Type de bâtiment : CP : 6850 Localité : Paliseul Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006 relatif au

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) Nouvelle ordonnance adoptée le 07 juin 2007,publiée au Moniteur belge le 11 juillet 2007 entrée en vigueur prévue juillet 2008 1. POURQUOI

Plus en détail

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Focus sur l attribution des labels 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Le label principal du certificat porte sur la consommation d énergie primaire estimée pour le bâtiment et ses installations

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Calvaire n : 282 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Non 0<Espec conforme 45 A+ : En attente de paiement

Non 0<Espec conforme 45 A+ : En attente de paiement Logement certifié Rue : Rue Sainte-Catherine n : 11 CP : 7160 Localité : Chapelle-lez-Herlaimont Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE

56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE 56172 BELGISCH STAATSBLAD 30.07.2014 MONITEUR BELGE SERVICE PUBLIC DE WALLONIE [C 2014/27210] 15 MAI 2014. Arrêté du Gouvernement wallon portant exécution du décret du 28 novembre 2013 relatif à la performance

Plus en détail

Copie non signée en attente de paiement : non valable pour l acte authentique

Copie non signée en attente de paiement : non valable pour l acte authentique Rue : Rue du Neufmoustier n : 1 CP : 4500 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Huy Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'omezée N : 2 Boîte : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'omezée N : 2 Boîte : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment : CP : 5600 Localité : Omezée Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt Auditeur PAE : Alain Xhonneux Demandeur : Téléphone : 081/85.69.52 Sommaire Généralités 2 1) L audit énergétique

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent

Logement certifié. médiocre. absent Logement certifié Rue : Rue Lalou n : 18 CP : 1495 Localité : Marbais Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

Logement certifié. Date : 06/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 06/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Dechamps n : 19 CP : 7170 Localité : Manage Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.1 Systèmes : Introduction Piotr Wierusz-Kowalski PRINTEMPS 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be 2 OBJECTIF(S) DE LA

Plus en détail

Le certificat PEB. - La classe énergétique. - Emissions de CO2. - Recommandations. - Informations administratives. David Deweer

Le certificat PEB. - La classe énergétique. - Emissions de CO2. - Recommandations. - Informations administratives. David Deweer Le certificat PEB David Deweer Session d information 16 juin 2011 DEPARTEMENT PEB Certificats PEB: Caractéristiques - La classe énergétique - Emissions de CO2 - Recommandations - Informations administratives

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 14/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Waldring n : 31 A CP : 4730 Localité : Hauset Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Collège n : 30 boîte : C4 CP : 6830 Localité : Bouillon Certifié comme : Appartement Date de construction : En ou après 1990 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Grands-Prés n : 62 CP : 4032 Localité : Chênée Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Léonard Jehotte n : 29 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1946 et 1960 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Sainry n : 26 CP : 4870 Localité : Forêt Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 001 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 001 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de l'industrie n : 1 boîte : 022 CP : 6000 Localité : Charleroi Certifié comme : Appartement Date de construction : Entre 1971 et 1980 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Calabosse n : 42 CP : 4831 Localité : Bilstain Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Marie-Christine ROGER

Marie-Christine ROGER Réglementation thermique des bâtiments anciens : État actuel et perspectives Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation technique de la Construction Direction

Plus en détail

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 26/10/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue Bois l'evêque n : 128 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Boulevard Frère-Orban n : 17 boîte : 1 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 19/10/2015

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 19/10/2015 Logement certifié Rue : Rue des Bourgeois n : 24 CP : 1495 Localité : Villers-la-Ville Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne.

Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne. Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne. Stéphanie NOURRICIER 1, Véronique FELDHEIM 1, Frédéric RENARD 1 Pôle Energie Université

Plus en détail

La réglementation PEB. L Ordonnance PEB. Stephan Plettinck Responsable du département autorisations-peb 7 mai 2008

La réglementation PEB. L Ordonnance PEB. Stephan Plettinck Responsable du département autorisations-peb 7 mai 2008 La réglementation PEB 1 L Ordonnance PEB contexte législatif entrant en vigueur en juillet 2008 Stephan Plettinck Responsable du département autorisations-peb 7 mai 2008 2 1. INTRODUCTION: contexte législatif

Plus en détail

Version de test - sans valeur

Version de test - sans valeur Logement certifié Rue : Drève des Marguerites n : 55 CP : 7850 Localité : Petit-Enghien Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : 2000 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 10/03/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 10/03/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tombeek n : 2 boîte : 22 CP : 1331 Localité : Rosières Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : 2010 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Route de Alle n : 16 boîte : / CP : 6830 Localité : Rochehaut Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Permis d'urbanisme et Énergie. Liens et informations utiles

Permis d'urbanisme et Énergie. Liens et informations utiles Permis d'urbanisme et Énergie Liens et informations utiles Table des matières Site portail de l Energie en Wallonie...1 Les textes officiels...1 La législation PEB en Région wallonne...1 Procédures et

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

L audit énergétique Pourquoi? Comment? Namur, le 16 octobre 2015 G. Fallon KN0WENERGY

L audit énergétique Pourquoi? Comment? Namur, le 16 octobre 2015 G. Fallon KN0WENERGY Pourquoi? Comment? Namur, le 16 octobre 2015 G. Fallon KN0WENERGY Un audit énergétique = analyse d un bâtiment du point de vue énergétique. - Isolation - Ventilation & étanchéité - Chauffage et eau chaude

Plus en détail

Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne

Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne Madame, Monsieur, Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne Depuis plusieurs années, les trois Régions et l'etat fédéral ont travaillé au développement d'une procédure commune visant

Plus en détail

Logement certifié. Date : 06/11/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 06/11/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Clairs Chênes n : 15 CP : 5650 Localité : Walcourt Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Approche PEB (RBC/RW)

Approche PEB (RBC/RW) «Gestion durable de l énergie dans les bâtiments» Approche PEB (RBC/RW) Gestion d un projet PEB: procédures et formulaires Véronique FELDHEIM, Stéphanie NOURRICIER UMONS Bruxelles, 29/11/2010 Formation

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

Rapport d audit énergétique

Rapport d audit énergétique Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : 26.07.2013 Date de modification : 29.07.2013 Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

Logement certifié. Date : 25/03/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 25/03/2015. Signature : Logement certifié Rue : Chaussée de Bruxelles n : 199 CP : 6042 Localité : Lodelinsart Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention

Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Diagnostic de Performance Énergétique sans mention Formation Permettre l'accès à la certification et/ou la recertification du DPE sans mention pour réaliser des : DPE d'habitations individuelles et de

Plus en détail

LE CERTIFICAT ENÈRGÉTIQUE

LE CERTIFICAT ENÈRGÉTIQUE LE CERTIFICAT ENÈRGÉTIQUE pour bâtiment existant 16 septembre 2010 Eric Rummel Arch. Christelle Defaut Ir. Arch. Rummel Defaut Architecture Rue a. de Mot, 135 7301 Hornu Directive EPBD Directive 2002/91/EG

Plus en détail

Copropriété : Décryptage du volet réglementaire. Hicham LAHMIDI

Copropriété : Décryptage du volet réglementaire. Hicham LAHMIDI Copropriété : Décryptage du volet réglementaire Hicham LAHMIDI Audit énergétique d un immeuble ou d un groupe d immeubles en copropriété Décryptage du décret du 27 janvier 2012 et de l arrêté du 28 février

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de l'eglise n : 31 CP : 1410 Localité : Waterloo Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 25/03/2015

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 25/03/2015 Logement certifié Rue : Chemin Saint-Pierre n : 64 CP : 1400 Localité : Nivelles Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Date : 13/05/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 13/05/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de la Cense n : 47 boîte : 2 CP : 6830 Localité : Rochehaut Certifié comme : Appartement Date de construction : En ou après 2011 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Qui peut en bénéficier? Les primes énergie sont ouvertes au bénéfice de toute personne physique ou morale possédant un droit réel ou de location ou de gestion

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations G / Bail forma tab DPE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d'habitation proposés à

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Champs-Simon n : 1 boîte : B CP : 6887 Localité : Herbeumont Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Manuel Bauer Estia SA Thèmes abordés Objectif du diagnostic énergétique Revue de quelques méthodes d analyse énergétique des bâtiments

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 07/08/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Tilleur n : 116 CP : 4420 Localité : Saint-Nicolas Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail