CARNET DE VOYAGES EN BELLEDONNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CARNET DE VOYAGES EN BELLEDONNE"

Transcription

1 CARNET DE VOYAGES EN BELLEDONNE VOYAGES EN ALPAGE, AU FIL DE L ALPE INVITATION À LA RENCONTRE FÉDÉRATION DES ALPAGES DE L ISÈRE LA GRANGE LES ADRETS TÉL. +33 (0) FAX +33 (0) AQUARELLES, DESSINS, PHOTOGRAPHIES, ÉCRITS ET POÈMES ACTION COFINANCÉE PAR LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE, LEADER + ET LE CONSEIL GÉNÉRAL DE L'ISÈRE GAL ESPACE BELLEDONNE AVEC L INSPIRATION PRÉCIEUSE ET FERTILE DE SCÈNES OBLIQUES 3

2 TOUT L ÉTÉ, LES ALPAGISTES VOUS ACCUEILLENT SUR LES CHEMINS DE L ALPE... AVANT-PROPOS : INVITATION À L'ALPAGE, INVITATION AU VOYAGE ELEVEURS, BERGERS, TROUPEAUX, ALPAGES, SONNAILLES C'EST AUTOUR D IMAGES PROFONDÉMENT ANCRÉES DANS NOTRE IMAGINAIRE ET NOTRE PATRIMOINE COMMUN QUE S'INSCRIVENT CES JOURNÉES DE "VOYAGES EN ALPAGE". DEPUIS TROIS ANS DÉJÀ, DANS LE MASSIF DE BELLEDONNE, ACCOMPAGNÉS DE PERSONNES RESSOURCES (TECHNICIEN DE LA FÉDÉRATION DES ALPAGES DE L'ISÈRE, ACCOMPAGNATEURS EN MONTAGNE ET ARTISTES CONFIRMÉS), DES RANDONNEURS PASSIONNÉS, OU TOUT SIMPLEMENT TENTÉS PAR L EXPÉRIENCE DE L ÉCRITURE, DE L AQUARELLE ET DE LA PHOTOGRAPHIE, SONT PARTIS À LA RENCONTRE DE CES HOMMES ET DE CES FEMMES QUI CONDUISENT LEURS TROUPEAUX DANS L ALPE, LES DÉCOUVRANT DANS LES MOMENTS FORTS DE LEUR VIE QUOTIDIENNE. AU FIL DES CHEMINEMENTS QUI LES ONT CONDUIT SUR CES PÂTURAGES D ALTITUDE, DES TEMPS D ÉCRITURE, DE PEINTURE OU DE PHOTOGRAPHIE ONT ÉTÉ ORGANISÉS, LAISSANT CHACUN S IMPRÉGNER DE CES AMBIANCES, ET LAISSER LIBRE COURS À LA CRÉATIVITÉ. VENAIT ENSUITE LE TEMPS DE LA RENCONTRE AVEC LES BERGERS, TEINTÉ DE CURIOSITÉ ET D ENVIE DE MIEUX SE CONNAÎTRE. ET TOUJOURS, MAGIE DES ALPAGES AIDANT, SE SONT CONSTRUITS DES ÉCHANGES SIMPLES, SINCÈRES ET CONVIVIAUX. NOTRE SOUHAIT EST QUE CE MODESTE OUVRAGE, RECUEIL D'ŒUVRES NÉES DE CES RENCONTRES, S INSCRIVE DANS CETTE CONTINUITÉ, ET PERMETTE DE MIEUX FAIRE CONNAÎTRE L'ACTIVITÉ PASTORALE, ÉLÉMENT FORT DU PATRIMOINE NATUREL ET CULTUREL DU MASSIF DE BELLEDONNE. ET PUIS, À PLUS LONG TERME, LE BUT EST DE SE RETROUVER ENTRE ACTEURS PASTORAUX, HABITANTS DES VILLAGES ET VACANCIERS, AUTOUR D'UN PROJET TOURISTIQUE NOVATEUR ET DURABLE, À BÂTIR EN COMMUN. POUR PLUS D INFORMATIONS, CONTACTEZ-NOUS : FÉDÉRATION DES ALPAGES DE L ISÈRE LA GRANGE LES ADRETS TÉL. +33 (0) FAX +33 (0) ALORS, QUE CE CARNET DE VOYAGES SOIT AVANT TOUT UNE INVITATION À PARTAGER LE PLAISIR DE CETTE DÉCOUVERTE, ET À ALLER À LA RECHERCHE D UNE FACETTE DE LA CULTURE MONTAGNARDE, SANS CESSE RENOUVELÉE ET TOUJOURS FASCINANTE. PIERRE OSTIAN VICE PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DES ALPAGES DE L ISÈRE PRÉSIDENT DE LA COMMISSION TOURISME, PATRIMOINE ET CULTURE 2 3

3 PRAPOUTEL LES 7 LAUX ICI ET MAINTENANT DEUX CHARMANTES GUIDES, CLAIRE ET DOROTHÉE, NOUS FONT CHEMINER LE LONG DES PISTES QUI L'HIVER VOIENT S'ÉLANCER UNE MULTITUDE DE SKIEURS ÉMÉRITES OU DÉBUTANTS. LA MARCHE EST ENTRAVÉE PAR LA PLUIE DE LA VEILLE MAIS NOUS PARVENONS TANT BIEN QUE MAL VERS LES VERSANTS DE L'ALPAGE OÙ UN "TINTINNABULIS" DE CLARINES NOUS ACCUEILLE. LES CHAROLAISES D'UNE BLANCHEUR ÉCRUE DE LAIT - POUR LEQUEL ELLES NE SONT PAS PRÉDESTINÉES - PAISSENT PAISIBLE- MENT, SANS SE SOUCIER NI DE LA PENTE VERTIGINEUSE SUR LAQUELLE ELLES SONT DISPERSÉES NI DE NOTRE PRÉSENCE IMPORTUNE. EN CONTRE BAS, UN BEAU ET FIER CHEVAL DE TRAIT COULEUR CHOCOLAT NOIR, TRAPU ET CHARNU HENNIT ET S'ÉBROUE À INTERVALLES RÉGULIERS. IL EST AUSSI DOUX AU REGARD QU'À LA CARESSE. D'UNE DOUCEUR PROCHE DU VELOURS. DES TÉLÉSIÈGES EN VACANCES D'ÉTÉ, EN PERPÉTUEL GLISSEMENT, MONTENT ET DESCENDENT LE LONG DES PISTES EMBRUMÉES PAR ENDROIT. ON RESPIRE À PLEIN POUMONS L'AIR VIF DU MATIN HABITÉ PAR UNE SONORE FANFARE AUX RYTHMES ENTRAÎNANTS. LE SOLEIL DE MIDI, HEUREUSEMENT, NOUS FORCE À NOUS DÉBARRASSER DE NOS VESTES ET À LUI OFFRIR NOS BRAS. FRÉDÉRIQUE-ANDRÉE PASTOR-GARABEDIAN ANNE-MARIE DECLERIEUX ALPAGE DE COMBE MADAME, JUILLET

4 DANS LES PAS DU BERGER DANS LES PAS DU BERGER ELLE ARRIVE, CURIEUSE LA VOIX QUI LUI RÉPOND NE PEUT PAS L ÉCARTER DANS LES PAS DU BERGER TU MONTES. ELLE HÉSITE. TON ASSURANCE VIENDRA-T-ELLE À BOUT DE SA PATIENCE? DANS LES PAS DU BERGER AUCUNE PLACE AU HASARD. LA MARCHE SE POURSUIT. LE BERGER EST EN TÊTE. ELLE SE COUCHE. LE BERGER SE RETOURNE. ELLE DÉTOURNE LA TÊTE. TU NE SAIS PAS QUOI DIRE. LA MISE À BAS EST PROCHE. BARBARA RIEUSSEC ALPAGE DE L'OULE, JUILLET 2007 DANS LES PAS DU BERGER TU REPARS, PLUS CHARGÉ. ELLE FRISSONNE. LES AUTRES L APPELLENT. LE DANGER SE RAPPROCHE. LE CRI DEVIENT PRESSANT. DANS LES PAS DU BERGER J AVANCE FRANÇOISE CHEILLAN MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN

5 MADELAINE ROYER MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN 2006 HOMME TRANQUILLE UN GESTE IMPERCEPTIBLE ELÈVE LA VOIE. AVANCENT ENSEMBLE REVIENNENT TINO! ELÈVE LA VOIX. HARNACHÉS DE CUIR ET DE FER ONDOIENT. DOROTHÉE HATEM DOMINIQUE GUILLON ALPAGE DU PRÉ DU MOLLARD, SEPTEMBRE

6 JULIEN PIERRE ANNE-MARIE DECLERIEUX ALPAGE DE COMBE MADAME, JUILLET 2007 ANNE-MARIE DECLERIEUX ALPAGE DE COMBE MADAME, JUILLET

7 LE LAC AU COL DE LA PRA, LE PROMENEUR BIFURQUE AU NORD, DÉLAISSANT LA VUE GÉNÉREUSE, D'UN CÔTÉ SUR LE LAC DU CROZET ET AU-DELÀ SUR LES FALAISES DE LA CHARTREUSE, ET DE L'AUTRE SUR LE VALLON DE LA PRA OÙ NICHENT LE LAC LONGUET ET LE CLARET QU'IL A DÉCOUVERTS LA VEILLE. C'EST L'UNE DES DERNIÈRES JOURNÉES D'AOÛT ET LA LUMIÈRE ANNONCE L'AUTOMNE. LA VÉGÉTATION A CHANGÉ AUSSI, MAIS LUI, C'EST LA LUMIÈRE QUI LUI SERT DE MONTRE ET DE CALENDRIER. A FORCE DE MARCHER DANS LES MONTAGNES TOUJOURS SEUL, IL A APPRIS À EN RECONNAÎTRE LE GRAIN ET SES MOINDRES VARIATIONS. IL LONGE MAINTENANT UN PETIT RUISSEAU QUI SERPENTE ENTRE LES LINAI- GRETTES DONT LE PLUMET ARGENTÉ OSCILLE AU MOINDRE SOUFFLE ET LES MOUSSES SPONGIEUSES QUI JOUENT TOUTES LES NUANCES DU VERT ANIS AU VERT SAPIN. A CETTE HEURE MATINALE, IL EST SEUL ; LE SOLEIL VIENT À PEINE DE L'ATTEINDRE ET LA CASCADE AU LOIN EST ENCORE DANS L'OMBRE. VOILÀ DES ANNÉES QU'IL EXPLORE MÉTHODIQUEMENT TOUS LES ÉTÉS, D'ABORD LES PYRÉNÉES PUIS LES ALPES, À LA RECHERCHE DE "SON" LAC. BIEN SÛR, POUR LES AUTRES, IL N'EST QU'UN MARCHEUR SOLITAIRE, QUASI OBSESSIONNEL ET IL N'ESSAIE MÊME PAS DE LEUR EXPLIQUER SA QUÊTE. MAIS CE LAC QU'IL CHERCHE DEPUIS SI LONGTEMPS, IL L'A VU EN RÊVE. SI CLAIREMENT QUE L'IMAGE EST RESTÉE GRAVÉE EN LUI. ET IL AVAIT RESSENTI UN TEL BONHEUR, UNE TELLE PAIX EN SE RÉVEILLANT UN MATIN DE SES DIX- SEPT ANS TOURMENTÉS QU'IL N'AVAIT PLUS EU D'AUTRE IDÉE QUE DE LE RE- TROUVER. IL N'ÉTAIT PAS MONTAGNARD, LUI QUI ÉTAIT NÉ DANS UNE BANLIEUE SANS NOM D'UNE GRANDE VILLE PLATE. MAIS CETTE RECHERCHE AVAIT ORIENTÉ TOUTE SA VIE ET IL AVAIT APPRIS À CONNAÎTRE ET À AIMER CES LIEUX. LE SENTIER S'ÉLÈVE MAINTENANT DANS UN AMONCELLEMENT DE ROCHES ET N'EST PLUS INDIQUÉ QUE PAR DES CAIRNS. IL LES PRÉFÈRE DE BEAUCOUP AUX PETITES BALISES COLORÉES. PENSER QUE LES PREMIERS HOMMES EN CONSTRUISAIENT DÉJÀ L'ÉMEUT PROFONDÉMENT. ET PUIS IMAGINER TOUTES CES MAINS D'HOMMES, DE FEMMES, D'ENFANTS QUI DÉPOSENT LEUR OFFRANDE POUR GUIDER LEURS PAREILS, LE FAIT RÊVER À UNE IMMENSE CHAÎNE DE SOLIDARITÉ. TOUS ONT LA MÊME FONCTION ET CHACUN EST UNIQUE. CERTAINS MÊME SONT DES MERVEILLES D'ÉQUILIBRE ET D'HARMO- NIE. MAIS IL S'APERÇOIT QU'IL N'EN VOIT PLUS DEPUIS UN MOMENT : IL S'EST ÉLOIGNÉ AU MILIEU DU CHAOS DE PIERRES. LA MONTAGNE AIME JOUER DES TOURS À CELUI QUI SE PERD DANS SES PENSÉES, QUI OUBLIE D'ÊTRE PRÉ- SENT À SES SENSATIONS. MAIS, BONNE MÈRE, ELLE LUI OFFRE LE LOINTAIN ROULEMENT D'UN ÉCOULEMENT D'EAU QUI RÉSONNE SOUS L'ÉPAISSEUR DES ROCHES. UNE ARAIGNÉE LUI BARRE LA ROUTE DE SA TOILE IMMENSE TENDUE ENTRE DEUX BLOCS, ET IL L'ÉPARGNE, LA CONTOURNE. LA TOILE IL AURAIT SANS DOUTE PU TROUVER RAPIDEMENT L'IMAGE QU'IL CHERCHE ET LOCALISER SON LAC GRÂCE À CETTE TOILE NUMÉRIQUE QUI PORTE BIEN SON NOM ET Y ENGLUE SES PROIES. MAIS IL A PRÉFÉRÉ CONTINUER SA QUÊTE À PAS D'HOMME. IL RETROUVE LE SENTIER QUI S'APLANIT À NOUVEAU, ÉVITANT LES CAREX ET LES LINAIGRETTES. CE QUI LE TOUCHE LE PLUS DANS LA MONTAGNE, C'EST SON IMAGE DE PUISSANCE, DE PERMANENCE, D'ÉTERNITÉ PRESQUE, MAIS EN MÊME TEMPS, DE SAVOIR QU'ELLE CONTINUE À GRANDIR ; DE VOIR AUSSI COMMENT ELLE S'APPLIQUE À INSCRIRE LE PASSAGE DU TEMPS DANS SES PAYSAGES, PAR EXEMPLE QUAND ELLE MONTRE TOUTES LES ÉTAPES DU COM- BLEMENT DES LACS. LE CHEMIN S'ÉLÈVE RAPIDEMENT DANS UN DEUXIÈME AMAS DE ROCHES ET DÉBOUCHE SOUDAIN SUR LE LAC DU PETIT DOMÉNON. SON CŒUR BAT À TOUT ROMPRE. MAIS CE N'EST PAS À CAUSE DE LA LONGUE MONTÉE, C'EST COMME SI DES DIGUES AVAIENT LÂCHÉ, LIBÉRANT UNE ONDE D'EXCITATION EX- TRÊME PÉTRIE DE DÉSIR, DE JOIE ET DE SOULAGEMENT : C'EST LÀ! IL LE RE- CONNAÎT BIEN, AVEC SON ÎLE ROCHEUSE, AVEC CE PAN DE MONTAGNE ABRUPT QUI PLONGE DANS LE MIROIR DU LAC, QUELQUES NÉVÉS S'ACCROCHANT À LA RIVE. EMERVEILLÉ, IL S'APPROCHE DE L'EAU TRANSPARENTE OÙ SE REFLÈTENT DES ANÉMONES ÉCHEVELÉES, Y PLONGE LES BRAS, LAVE LONGUEMENT SON VISAGE ET SOUDAIN, IL SE REDRESSE, COMME DÉGRISÉ : IL N'Y AVAIT JAMAIS PENSÉ. IL S'ÉTAIT TELLEMENT HABITUÉ À CETTE EXISTENCE QU'IL N'AVAIT JAMAIS RÉEL- LEMENT IMAGINÉ QUE SA QUÊTE PUISSE PRENDRE FIN. CE N'ÉTAIT QU'UN RÊVE, APRÈS TOUT IL REVOIT TOUT CE TEMPS DONNÉ À TROUVER UN LAC QUI N'EST PAS VRAIMENT PLUS BEAU QUE DES DIZAINES D'AUTRES ET IL SE SENT SI COMPLÈTEMENT VIDE QU'IL S'ALLONGE ET RESTE LÀ, LES YEUX FERMÉS. ALORS, LE SON D'UNE FLÛTE LUI PARVIENT, MAIS IL LUI FAUT UN LONG MOMENT POUR Y CROIRE, POUR OUVRIR LES YEUX : PERSONNE. ET POURTANT, CETTE MÉLODIE N'EST PAS UN RÊVE. LES NOTES S'ÉLÈVENT, LOINTAINES, MAIS AUSSI PURES QUE L'AIR QU'ELLES TRAVERSENT. NON : ELLES DESCENDENT! LÀ-HAUT, PLUS DE TROIS CENTS MÈTRES À L'APLOMB DU LAC, UNE MINUS- CULE SILHOUETTE SE DRESSE SUR LA CRÊTE DE LA GRANDE LAUZIÈRE. IL SE RELÈVE POUR MIEUX RECEVOIR CETTE OFFRANDE MATINALE ET S'EN LAISSE NOURRIR. UNE GRANDE SÉRÉNITÉ L'ENVAHIT. LA SILHOUETTE A DISPARU. UN BERGER? UNE BERGÈRE, PEUT-ÊTRE, IL EN A CROISÉ SOUVENT. SI HAUT? DANS CE MONDE SI MINÉRAL? PEU IMPORTE. IL SAIT MAINTENANT QU'IL EST TEMPS D'ALLER VERS L'AUTRE, VERS CES HOMMES ET CES FEMMES QUI FONT VIVRE LA MONTAGNE, VERS CES PASTEURS IMMÉMORIAUX QUI SONT LES INDISPENSABLES PASSEURS ENTRE ELLE ET NOUS. DOMINIQUE RICHEZ ALPAGE DE JEAN COLLET, AOÛT

8 CHÈVRE : FRÉDÉRIC CALICHON MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN 2007 ACCORDÉON : NICOLE SIBILLE-PALIARD LA VIE EST-ELLE POSSIBLE SUR BELLEDONNE? LE COMPTE RENDU DU COLLOQUE DES ÉLEVEURS DE L ÎLE PRINCIPALE DE CHARTREUSE INTITULÉ : LA VIE EST-ELLE POSSIBLE SUR BELLEDONNE?, FUT RICHE EN ENSEIGNE- MENT. EN EFFET, UNE ÉTUDE RÉCENTE TANT À PROUVER QUE MALGRÉ D ANCIENNES CROYANCES, LES ROCHES NOIRES DE BELLEDONNE NE SONT PAS TOXIQUES, ET QUE, LES TACHES VERTES QUE L ON PEUT OBSERVER PAR TEMPS CLAIR SERAIENT BIEN PROPICES À LA VIE D ALPAGE. DEPUIS, L IMAGINATION VA BON TRAIN. UNE POSSIBILITÉ D ÉLEVAGE SUR L AUTRE RIVE RELANCERAIT LES PROJETS DE PONT TRANSMUANT GÉANT. EN ATTENDANT LE GOU- VERNEMENT ENVISAGE L ENVOI D EXPLOS-BERGERS POUR METTRE UN PIED SUR CETTE TERRE DE FANTASMES. UN GROUPE DE BREBIS VOLONTAIRES DEVRAIT LES ACCOMPA- GNER COMME EXPERTS. CELA RÉGLERA T-IL LE PROBLÈME CHRONIQUE D EAU SUR L ÎLE CHARTREUSE? LES HURLE- MENTS QUE L ON ENTEND PARFOIS S ÉLEVER DE L ÎLE D EN FACE SONT ILS COMPATIBLES AVEC NOTRE PROJET? LES QUESTIONS RESTENT NOMBREUSES. ALAIN DOUCE ALPAGE DU COL DU COQ, AOÛT

9 RÉPONSE DU BERGER AUX MOUTONS EN COLÈRE C'EST AVEC UN GRAND ÉTONNEMENT QUE J'AI APPRIS CETTE AFFLIGEANTE NOUVELLE. LES HOBBITS, APRÈS DEUX DÉCENNIES DE QUIÉTUDE, SONT REVENUS ATTAQUER NOTRE REPOSANTE PRAIRIE, TROUBLANT VOTRE SIESTE ET LA MIENNE, ET PIÉTINANT LES JOLIES FLEURS DE CET ESPACE NATUREL SENSIBLE, OÙ MÊME LES CHIENS SONT INTERDITS. POUR ASSURER VOTRE SÉCURITÉ, JE VOUS PROPOSE DE METTRE EN PLACE IMMÉDIATEMENT LES MESURES SUIVANTES : - INSTALLATION DE CAMÉRAS DE VIDÉOSURVEILLANCE SUR CHAQUE POINT HAUT DOMINANT L'ALPAGE - COUVRE-FEU DÈS 18 H AVEC INTERDICTION DE S'ÉLOIGNER DE PLUS DE 30 MÈTRES DE LA CABANE DU BERGER - TRANSFERT DE LA PÉRIODE DE PÂTURAGE ESTIVALE DE NOVEMBRE À FÉVRIER. LES TRACES DES HOBBITS SERAIENT AINSI FACILEMENT REPÉRABLES DANS LA NEIGE - ORGANISATION DE TOURS DE GARDE TOUTES LES DEMIES-HEURES - COMPTAGE TROIS FOIS PAR JOUR BIEN, CHERS MOUTONS, J'ESPÈRE QUE CES MESURES VOUS APPORTERONT UNE TOTALE SATISFACTION ET QU'ENFIN JE POURRAIS FINIR MA SIESTE TRANQUILLE. LE BERGER FANNY BRUN, ANAÏS CAILLAULT, ARTHUR AUTIN ALPAGE DU COL DU COQ, AOÛT 2007 GENEVIÈVE GERBERT ALPAGE DE L'OULE, JUILLET

10 NI L'HOMME, NI L'ANIMAL NE CILLENT IMMOBILES ET TRANQUILLES. ATTACHÉS L'UN ÀL'AUTRE ET LIBRES ENSEMBLE. DOROTHÉE HATEM JEAN-LUC ROTA-BULO ALPAGE DE L'OULE, JUILLET 2007 AYMERIC ANTHONY 18 19

11 LA VÉRITABLE LÉGENDE DU CRÊT DU BŒUF IL ÉTAIT UNE FOIS DANS UNE VALLÉE PROFONDE D UNE MONTAGNE DÉNOMMÉE BELLEDONNE, UNE MAGNIFIQUE ARÊTE APPELÉE LE CRÊT DU BŒUF. CETTE MONTAGNE CURIEUSEMENT NOMMÉE POURRAIT AVOIR COMME ORIGINE LA MONTÉE DES VACHES EN ESTIVE (LA REMUE). MAIS IL N EN EST RIEN! DANS LES TEMPS TRÈS ANCIENS, AVANT QUE LE MONDE SOIT AINSI, VIVAIT UN ANIMAL MYTHIQUE ANCÊTRE DE LA VACHE SURNOMMÉ MONK. CET ANIMAL PARTAGEAIT L ESPACE MONTAGNARD AVEC GAYA LE TÉTRAS LYRE (PETIT COQ DE BRUYÈRE) DANS CES FORÊTS D ALTITUDE. LES DEUX ESPÈCES S IGNORAIENT, TELLEMENT LEUR DIFFÉRENCE DE TAILLE ÉTAIT GRANDE. UN JOUR DE BROUILLARD, AU DÉTOUR D UN SENTIER, MONK RENCONTRE GAYA OCCUPÉ À MANGER DES MYRTILLES. C EST LE COUP DE FOUDRE, ILS TOMBENT ÉPERDUMENT AMOUREUX L UN DE L AUTRE! ILS DÉCIDENT DE FONDER UN FOYER ET D HABITER AU SOMMET DE LA MON- TAGNE JUSTE AU-DESSUS DU LAC DE DERRIÈRE (MERDARET). QUELQUES MOIS PLUS TARD, ILS METTENT AU MONDE UN BÉBÉ QU ILS APPELLENT BEUF. CELUI-CI ARBORE UNE MAGNIFIQUE CRÊTE DE COQ ENTRE SES 2 CORNES, COMME SON PÈRE GAYA. LA VIE S ÉCOULE ALORS PAISIBLEMENT SUR CETTE PARTIE DE LA MONTAGNE OÙ BEUF SE PROMÈNE EN COMPAGNIE DE SES PARENTS, JOUANT ET RIANT TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE. MAIS, ÀL AUBE DES SES 10 ANS, DES BÊTES FÉROCES PASSENT PAR- DESSUS LES MONTAGNES, ILS ATTAQUENT L HABITATION DE NOTRE PETITE FAMILLE ET DÉVORENT LES PARENTS DE BEUF QUI S ENFUIT EN HURLANT. DEPUIS CE JOUR-LÀ, BEUF INONDÉ DE CHAGRIN, ÈRE DANS LA MONTAGNE À LA RECHERCHE DE SES PARENTS DISPARUS. IL ESCALADE INLASSABLEMENT CETTE CRÊTE DE MONTAGNE. LES HABITANTS DU HAUT BREDA LE RENCONTRE DE TEMPS EN TEMPS SUR CE SOMMET. EN PARLANT DE LUI, ILS DISENT : JE L AI ENCORE VU, LE CRÊT DU BEUF EN SOULIGNANT SA CURIOSITÉ MORPHOLOGIQUE! CETTE RENCONTRE AVEC LE CURIEUX ANIMAL EST DEVENUE TRÈS POPULAIRE, LES GENS AFFLUENT DE TOUTE PART POUR L OBSERVER. EN PARLANT DE LUI, TOUT LE MONDE DIT LE CRÊT DU BEUF! CETTE EXPRESSION A DONNÉ DEPUIS CES TEMPS ANCIENS LE NOM DE CRÊT DU BŒUF À CE SOMMET DOMINANT LE HAUT BREDA. CERTAINS L APERÇOIVENT TOUJOURS AUTOUR DE CE PETIT SOMMET LES JOURS DE BROUILLARD! AUREZ-VOUS LA CHANCE DE LE RENCONTRER AU COURS D UNE RANDONNÉE AU DÉTOUR D UN CHEMIN? DIEU SEUL LE SAIT! LE MYSTÈRE RESTE ENTIER! JEAN-LOUIS ALVAREZ ALPAGE DU PLEYNET, AOÛT 2006 LA BRUME DANS LE LOINTAIN, CIEL DE PLOMB, TEMPS DE M.! VROMBISSEMENT DE LA TRONÇONNEUSE, LA TROMPETTE QUI SE GARGARISE ET LA FANFARE DÉMARRE. ET PENDANT CE TEMPS-LÀ, LES CHAROLAISES, INAPTES POUR LA MONTAGNE - PAUVRES BÊTES - SE REMPLISSENT LA PANSE. ELLES COMPENSENT ET PENSENT LES NARINES DE TINO QUI ME SOUFFLENT DANS LES MAINS. RECUL PUIS CARESSES SUR SON MUSEAU. DOUCEUR. C'EST MOELLEUX COMME LE TORSE D'UN JEUNE HOMME. ÇA FAIT DU BIEN QUAND ÇA S'ARRÊTE LA MUSIQUE AH! NON ÇA REPART, ET POUR DE BON CETTE FOIS-CI AVEC : LA MEILLEURE FAÇON DE MARCHER, C'EST LE LANGOUREUX SAXOPHONE JAZZ SES NOTES. MARIE-JOSÉ DUPUIS JEAN-LUC ROTA-BULO ALPAGE DE L'OULE, JUILLET

12 DIMANCHE 22 JUILLET 2007 PAR UNE BELLE MATINÉE DE JUILLET, NOUS NOUS RETROU- VONS À MÈTRES D'ALTITUDE, À PRAPOUTEL, AU MILIEU DE LA VERDURE ET DES VACHES BLANCHES. NOUS SOMMES ATTABLÉS, DOROTHÉE, BALASKO, FRÉDÉ- RIQUE, DÉDÉ, CLAIRE ET MOI POUR LIVRER NOS IMPRES- SIONS DE MANIÈRE MANUSCRITE. LA FANFARE NOUS ACCOMPAGNE POUR ACCOMPLIR CET EXERCICE ET LE BON AIR NOUS INSPIRE DENISE DELL'OVA NICOLE SIBILLE-PALIARD ALPAGE DE L'OULE, JUILLET 2007 PASCALE CHEHIKIAN MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN

13 DANS LES PAS DU BERGER DANS LES PAS DU BERGER, J AI MIS MES PAS AU RYTHME DES BREBIS. DANS LES PAS DU BERGER, J AI ACCÉLÉRÉ POUR DÉPASSER LES GAZ D ÉCHAPPEMENTS DES VOITURES BLOQUÉES PAR LE TROUPEAU, POUR MIEUX SENTIR LA VALLÉE. DANS LES PAS DU BERGER, J AI RALENTI POUR LAISSER UN ESPACE ENTRE LES BREBIS ET LES HUMAINS ET EMPÊCHER LA FUITE EN AVANT DU TROUPEAU. DANS LES PAS DU BERGER, J AI REGARDÉ LES SOMMETS ENVIRONNANTS : LE PIC DE LA BELLE ETOILE QUI FAIT RÊVER ET CROIRE EN SA BONNE ÉTOILE. DANS LES PAS DU BERGER, JE ME SUIS ASSISE TOUT PRÈS DU TROUPEAU AU REPOS, DANS LES TINTEMENTS DE SONNAILLES ET LES BÊLEMENTS ENTRE DEUX BOUCHÉES D HERBE. DANS LES PAS DU BERGER, J AI OBSERVÉ LES ATTITUDES DIFFÉRENTES DE CHAQUE BREBIS : LES INQUIÈTES QUI BÊLENT ; LES GOURMANDES QUI SE GAVENT ; LES TRANQUILLES QUI RUMINENT ; LES PRESSÉES QUI VEULENT REPARTIR ; LES FATIGUÉES QUI VEULENT RESTER COUCHÉES ; ET AUTOUR DU TROUPEAU, DES GENS QUI ÉCRIVENT, DES ENFANTS QUI ESCALADENT, DES BERGERS QUI S AFFAIRENT ET SURVEILLENT, DES VÊTEMENTS QUI SÈCHENT, DES PHOTOGRAPHES QUI MITRAILLENT CHRISTIANE NARP MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN 2005 AYMERIC ANTHONY 24 25

14 UNE JOURNÉE DANS LES ALPAGES DISCRÈTEMENT, J OBSERVAIS LA MONTAGNE EN ÉVEIL. UN RAYON DE SOLEIL CARESSAIT TIMIDEMENT LA REINE DES LIEUX, UNE ÉNORME ROCHE DOMINANT TOUT LE PLATEAU. LE LAC RENVOYAIT À LA MONTAGNE SON REFLET SOMBRE ET IMPOSANT. QUELQUES OISEAUX, QUELQUES INSECTES PARCOURAIENT LE CIEL DE LEURS CHANTS, MAIS LE MAÎTRE DU PLATEAU RESTAIT LE SILENCE. CE SILENCE QUI APAISE, REMPLIT L ESPACE ET L ÊTRE, RALENTISSANT LE RYTHME DE LA RESPIRATION DE CEUX QUI ABANDONNENT ALORS SOUCIS ET TRACAS QUOTIDIENS. CE SILENCE QUI INONDE ET INQUIÈTE PARFOIS AUSSI, EN PRÉCI- PITANT D AUTRES DANS L ANGOISSE. SUCCÉDAIENT DES SOMMETS BIEN ARRONDIS. LA DOULEUR DE MA CHEVILLE M A RAMENÉ LES PIEDS SUR LE PLATEAU. IL N ÉTAIT PAS QUESTION POUR MOI D APPROCHER CES BELLES FORMES GÉNÉREUSES! BLONDES! DEVANT MON ÉTONNEMENT, MA PETITE BERGÈRE A RÉPONDU À MES QUESTIONS D UN AIR À LA FOIS FIER ET AMUSÉ. À PRÈS DE DEUX MILLE MÈTRES D ALTITUDE - MAIS JE SUIS LOIN D ÊTRE SEULE! REGARDEZ UN PEU, ME DIT CAPUCINE MA BERGÈRE ÉTAIT CHARMANTE. ELLE NE RESSEMBLAIT PAS À UNE BERGÈRE, OU DU MOINS ÀL IDÉE QUE JE M EN FAISAIS. ELLE NE SE SAVAIT PAS ENCORE OBSERVÉE. APRÈS AVOIR GOULUMENT VIDÉ LA MOITIÉ DE SA GOURDE, ELLE L A REFERMÉE, ET A REPRIS CE REFRAIN QUI M AVAIT GUIDÉ VERS ELLE. IL Y ÉTAIT QUESTION DE RÊVE, D AMOUR, DE RENCONTRES. - NON, JE N EN ÉGARE JAMAIS! MES BREBIS APPARTIENNENT À LA RACE DES MÉRINOS : CE SONT DES BÊTES QUI ONT L INSTINCT TROUPEAU. ET PUIS, SI TU REGARDES BIEN, IL YASIX BREBIS NOIRES. EN PRINCIPE, SI ELLES SONT LÀ, LE TROUPEAU EST COMPLET! EN FAISANT UN TOUR SUR ELLE-MÊME, LES BRAS ÉTENDUS, AU MILIEU DES SES CINQ CENTS MÉRINOS. ET PUIS, IL YALE PRINCE DU PLATEAU! IL M ÉCRIT SOUVENT, ET ME REND VISITE PARFOIS, LE SOIR. DES PANS ENTROUVERTS DE MA TENTE CLANDESTINE, J OBSERVAIS LA MON- TAGNE EN ÉVEIL. TOUT À COUP, J AI APERÇU AU LOIN UNE MULTITUDE DE PETITES TÂCHES CLAIRES QUI GAMBADAIENT. J AI DEVINÉ UNE SILHOUETTE ÉQUIPÉE D UN BÂTON, CELLE SANS DOUTE DU BERGER DU TROUPEAU. ABAN- DONNANT MON LOGIS DE FORTUNE, JE ME SUIS MIS EN ROUTE DANS LEUR DIRECTION, INTRIGUÉ. - BONJOUR, L AMI, M A-T-ELLE LANCÉ DÈS QU ELLE M A APERÇU. - BONJOUR, AI-JE SEULEMENT RÉPONDU. - LA NUIT SUR LE PLATEAU FUT-ELLE AGRÉABLE? A-T-ELLE ENCHAÎNÉ À MON ATTENTION, TOUT EN RATTRAPANT UNE BREBIS REBELLE AVEC LA CROSSE DE SA HOULETTE. LA VOIX DE MA BERGÈRE SCINTILLAIT, PROMETTANT RIRES ET CONTES. POUR- TANT, C ÉTAIT CURIEUX, JE NE M ATTENDAIS PAS À ENTENDRE CETTE BERGÈRE PARLER, ME PARLER. JE L OBSERVAIS COMME FAISANT PARTIE DU PAYSAGE, OU D UN TABLEAU QUI AURAIT REPRÉSENTÉ UNE SCÈNE PASTORALE. JE ME SUIS CONTENTÉ DE HOCHER LA TÊTE, EN SOURIANT, ENCORE SURPRIS DE CETTE RENCONTRE QUE JE TROUVAIS AUSSI AGRÉABLE QU INSOLITE. LE SPECTACLE GRANDIOSE QUE L ON DÉCOUVRE DANS L EMBRASURE D UNE TENTE, À L AUBE, APRÈS UNE NUIT EN MONTAGNE, ME LAISSAIT TOUJOURS DANS UN ÉMERVEILLEMENT MUET. S AJOUTAIT À CELA LA FASCINATION DE VOIR CE PETIT BOUT DE BONNE FEMME, MAÎTRE DE CINQ CENTS TÊTES, COMME ELLE SE PLAISAIT À DIRE. QUAND JE PENSAIS AU MAL QUE J AVAIS CERTAINS JOURS À IMPOSER UN PEU DE DISCIPLINE DANS MA CLASSE DE VINGT-CINQ TÊTES QUESTION DE PROBABILITÉ, ME SUIS-JE DIT, COMPLÉTANT LE RAISONNE- MENT DE MON INTERLOCUTRICE. AU FIL DE CETTE CONVERSATION BUCO- LIQUE, J AI APPRIS QUE MA BERGÈRE RÉPONDAIT AU DOUX PRÉNOM DE CAPUCINE, QU ELLE VIVAIT EN-BAS, DANS LA VALLÉE, QUAND ELLE NE PARCOURAIT PAS LA MONTAGNE AVEC SON TROUPEAU. C EST EN ACCOMPAGNANT SON GRAND-PÈRE, QUAND ELLE ÉTAIT ENFANT, QU ELLE AVAIT ATTRAPÉ LE VIRUS DES ALPAGES ET APPRIS CE MÉTIER- LÀ. CELA FAISAIT DEUX ÉTÉS QUE, SEULE, ELLE SILLONNAIT CETTE MONTAGNE, MONTANT DE PLUS EN PLUS HAUT AU FIL DE LA SAISON. BIEN SÛR SON PÉRIPLE NE RÉPONDAIT JAMAIS À UN CALENDRIER BIEN ÉTABLI. LA BELLE AVAIT DONC UN AMI QUI VENAIT LUI FAIRE BRILLER LES YEUX ET PASSER LE TEMPS. JE ME DEMANDAIS CEPENDANT COMMENT IL POUVAIT LUI ÉCRIRE. J AVAIS DU MAL ÀM IMAGINER QU UN FACTEUR INCLUAIT LES ALPAGES DE MA BERGÈRE DANS SA TOURNÉE QUOTIDIENNE! A MOINS QUE SON AMI NE LUI APPORTE SES DOUCES MISSIVES JUSQUE LÀ-HAUT DANS CE CAS, IL AVAIT BIEN DU MÉRITE! - C EST VRAI, IL EST EXCEPTIONNEL, DIT CAPUCINE, SONGEUSE. SES MES- SAGES, JE LES DÉCOUVRE AU FIL DE MES PÉRÉGRINATIONS SUR LE PLATEAU. JE NE PENSE PAS EN AVOIR MANQUÉ UN SEUL, ET LUI ME TROUVE TOUJOURS! REGARDE, VOICI CELUI D AUJOURD HUI! APRÈS QUELQUE TEMPS, JE ME SUIS RENDU COMPTE QUE MON BERGER ÉTAIT EN RÉALITÉ UNE CHARMANTE BERGÈRE. IL ME RESTAIT ENCORE UN BON BOUT DE CHEMIN À PARCOURIR AVANT DE LES ATTEINDRE. LE SILENCE AVAIT ALORS TROUVÉ UN CONCURRENT DE TAILLE. UN TORRENT GRONDAIT, DE SA VOIX GRAVE ET ROCAILLEUSE. ON L ENTENDAIT AVANT DE LE VOIR. ON L APERCE- VAIT DE LOIN, QUI SILLONNAIT ENTRE LES ROCHES, SE FRAYANT DEPUIS BELLE LURETTE SON CHEMIN MON REGARD A GLISSÉ UN PEU PLUS LOIN VERS L OUEST, OÙ DES SOMMETS M INSPIRAIENT À LA FOIS RESPECT ET ADMIRA- TION. A DES CRÊTES DENTELÉES, AUSSI RAFFINÉES QUE DANGEREUSES, JE ME SUIS APPROCHÉ, ME SUIS PENCHÉ, MAIS N AI POINT VU DE PAPIER À LETTRE OU DE CARTE POSTALE. SEULEMENT DES GRAINES, ET DES FRUITS SECS, DISPOSÉS D UNE MANIÈRE QUI, MOI, ME LAISSAIENT INDIFFÉRENT. LES DEUX TOURTEREAUX COMMUNIQUAIENT DONC AVEC UN LANGAGE CODÉ - JE MONTE FIN JUIN, ET PUIS JE LES MÈNE D ALPAGE EN ALPAGE. ON MONTE. EN FAIT, JE PASSE OÙ SONT PASSÉES LES VACHES. MES BREBIS MANGENT LE REFUS DES VACHES. LE PLUS SOUVENT, ON REDESCEND APRÈS FIRMIN, EN OCTOBRE. MAIS BON, ÇÀ DÉPEND DES ANNÉES. C EST L HERBE QUI ME COMMANDE. LE LANGAGE SAVOUREUX DE MA BERGÈRE M ENCHANTAIT. JE M INQUIÉTAIS DE SA SOLITUDE. POUR UNE JEUNE FILLE, VIVRE, PLUSIEURS MOIS, SEULE, - AUJOURD HUI, IL A BIEN REMARQUÉ QUE J AVAIS DE LA VISITE, DIT-ELLE EN RIANT. AH, MAIS NE SOIS PAS JALOUX, ŒIL DE NOISETTE! 26 27

15 DÉCIDÉMENT, MA PETITE BERGÈRE N AVAIT PAS FINI DE M ÉTONNER! J AU- RAIS BIEN VOULU FAIRE LA CONNAISSANCE D ŒIL DE NOISETTE. - MON AMI EST TIMIDE, ME RÉPONDIT-ELLE. JE NE SAIS JAMAIS MOI-MÊME QUAND IL VA ME RENDRE VISITE. C EST TOUJOURS UNE SURPRISE DE L APER- CEVOIR À QUELQUES MÈTRES DE MOI, M OBSERVANT, EN SILENCE IL NE ME L A JAMAIS DIT, MAIS JE PENSE QUE MES BREBIS L IMPRESSIONNENT UN PEU! EN GÉNÉRAL, IL VIENT EN FIN DE JOURNÉE LE SOLEIL ARRIVAIT AU SOMMET DE SON ASCENSION. CAPUCINE ME PRO- POSA QUE NOUS PARTAGIONS NOTRE DÉJEUNER. ASSIS SUR DEUX ROCHERS, QUI SEMBLAIENT N ATTENDRE QUE NOUS, NOUS AVONS SORTI DE NOS BESACES PAIN, FROMAGE ET SAUCISSON. CAPUCINE S AMUSAIT À NOMMER SES BREBIS FAVORITES EN LES DÉSIGNANT : LA GRINCHEUSE, LA COQUETTE, LA FRILEUSE, LA GOURMANDE, LA PARESSEUSE LA DESCENTE M ATTENDAIT, ET J AI QUITTÉ NON SANS REGRET MA BERGÈRE, LUI DISANT QUE J ESPÉRAIS LA RENCONTRER À NOUVEAU LORS D UNE PRO- CHAINE RANDONNÉE. JE M ÉTAIS À PEINE ÉLOIGNÉ QUE CAPUCINE AVAIT REPRIS CE REFRAIN QUI M AVAIT GUIDÉ JUSQU À ELLE. J AI REPRIS MON PAS DE RANDONNEUR, ET J AI POURSUIVI MON EXPLORATION DU PLATEAU. A L EXTRÉMITÉ OPPOSÉE À CELLE OÙ JE ME TROUVAIS, S ÉTENDAIT UN LAC, VÉRITABLE JOYAU DU PLATEAU. TANDIS QUE JE MARCHAIS, LE SOLEIL A ENTREPRIS AVEC DES NUAGES, SOMBRES ET MENAÇANTS, UN JOLI COMBAT. IL EN A RÉSULTÉ DE CES JEUX DE LUMIÈRES SUBLIMES. VIOLENTS ET TRÈS CONTRASTÉS, ILS METTAIENT TERRIBLEMENT EN VALEUR LES SOMMETS ROCHEUX. C EST DANS CETTE ATMOSPHÈRE THÉÂTRALE QUE J AI ATTEINT LE LAC. QUEL SPECTACLE GRANDIOSE! EN FIN D APRÈS-MIDI, J AVAIS RETRAVERSÉ LE PLATEAU, ET JE SUIS REPASSÉ, AMUSÉ, PRÈS DES DEUX ROCHERS, OÙ QUELQUES HEURES PLUS TÔT J AVAIS CASSÉ LA CROÛTE AVEC MA BERGÈRE CAPUCINE. CETTE SCÈNE ME LAISSAIT LE SOUVENIR D UN MOMENT PRESQUE IRRÉEL, SURRÉALISTE. J AVAIS À PEINE ENTAMÉ LE SENTIER DE DESCENTE QUE J ENTENDIS UN BRUIT, TIMIDE, À PEINE PERCEPTIBLE. UN PETIT ANIMAL AU PELAGE ROUX ET À LA LONGUE QUEUE EN PANACHE M OBSERVAIT, TENANT ENTRE SES PATTES QUELQUES GRAINES. J ÉTAIS CERTAIN EN LE REGARDANT QU IL S APPELAIT ŒIL DE NOISETTE! MARIE-ISABELLE PIEL ALPAGE DE JEAN COLLET, AOÛT 2007 EVELYN DEBOVE MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN

16 PAS TOUCHE... GENEVIÈVE GERBERT ALPAGE DU PRÉ DU MOLLARD, SEPTEMBRE 2006 EST-CE NORMAL SI LA BOUSSOLE A FINI DANS LE GRILLE-PAIN? C ÉTAIT CE MATIN, COMME UN APPEL AU CALME, MALGRÉ LES CIRCONSTANCES TRAGIQUES. JE REPRENDS. HIER, CONSTAT EFFARANT : POUR RETROUVER LE NORD, UNE BOUSSOLE DOIT ÊTRE BIEN À PLAT. OR, DANS CETTE BARAQUE GONDOLÉE DE TANT D ILLUSIONS, OÙ TROUVER UN ENDROIT PAS DE GUINGOIS? ABSORBÉE, JE LÂCHE LE LYNX QUI EST EN MOI. ET JE PASSE EN REVUE LES SURFACES PLANES DE MON EXISTENCE : MACHINE À LAVER LA VAISSELLE ; MACHINE À LAVER LE LINGE ; MACHINE À REPASSER. OUPS, C EST MOI. NON, C EST PAS VRAI! LECTEUR DE DVD, TÉLÉ. C EST PAS POSSIBLE TOUT ÇA : ÇA BOUGE QUAND C EST ALLUMÉ. C EST À CE MOMENT PRÉCIS, ENTRE LE POT D AMANDES ET LE NUTELLA QUE JE TOMBE SUR LA TABLE BASSE DU GRILLE-PAIN. C EST QUE MÔSSIEUR A TOUS LES ÉGARDS DE LA MAISON. C EST PAS N IMPORTE QUI : RÉSISTANCES INCANDESCENTES ET RÉCUPÉPÈRE-MIETTES. SON ACTIVITÉ EST COMME QUI DIRAIT SAISONNIÈRE : JUSTE UN COUP LE MATIN ET TRANQUILLE POUR LA JOURNÉE. QUEL JOB QUAND MÊME DE FAIRE SAUTER MES TARTINES! IL EST UN PEU FANTASQUE MAIS STABLE, DE PAR SON ASSISE SUR LA TABLE BASSE, FAUT-IL LE RÉPÉTER? ALORS J AI FAIT UN ESSAI. OSÉ. J AI POSÉ LA BOUSSOLE À CÔTÉ DE LUI. C EST BIZARRE, IL N A PAS BRONCHÉ. MAIS ELLE, ELLE, ELLE A INSTAMMENT POINTÉ LE NORD VERS LE POUSSOIR. SI ON M AVAIT DIT IL LUI SUFFISAIT DONC D ÊTRE BIEN À PLAT POUR RETROUVER SES ESPRITS. MAIS J Y PENSE : BIEN À PLAT OU PRÈS DE LUI? CE MATIN, COMME TOUS LES MATINS, J AI ABAISSÉ LE POUSSOIR ET J AI COMMENCÉ À MANGER : DANS L ORDRE, BIEN ÉQUILIBRÉ, FRUITS, LAITAGES ET MA TARTINE! QU EST-CE QUE JE VOIS PAS? MA TARTINE EXPULSÉE DU GRILLE-PAIN, COIFFÉE DE MA BOUSSOLE MOLLE, L AIGUILLE DU NORD M ACCUSANT À TORT. EST-CE MA FAUTE À MOI SI UNE BOUSSOLE, POUR RETROUVER LE NORD, DOIT ÊTRE BIEN À PLAT? YOLAINE VUILLON ALPAGE DU PRÉ DU MOLLARD, JUIN

17 DANS LES PAS DU BERGER DANS LES PAS DU BERGER, JE SUIS UNE BREBIS, INCONTESTABLEMENT JE TE SUIS DANS LES PAS DU BERGER, JE SUIS UN SIFFLEMENT, LE CHIEN OBÉIT AVEUGLÉMENT JEAN-LOUIS ALVAREZ ALPAGE DU PRÉ DU MOLLARD, SEPTEMBRE 2006 ANNICK DUBILLOT-WIT MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN 2006 DANS LES PAS DU BERGER, JE SUIS LA TERRE, ET LE CHEMIN T'ES OUVERT DANS LES PAS DU BERGER, JE SUIS UN ENFANT, JE REGARDE CE SPECTACLE ÉPOUSTOUFLANT DANS LES PAS DU BERGER, JE SUIS UN ÉTRANGER, ET JE SUIS ÉMERVEILLÉ MÉLANIE GOUNON MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN

18 THOMAS CUGNOD ANNE-MARIE DECLERIEUX ALPAGE DE COMBE MADAME, JUILLET 2007 VINCENT COSTARELLA ALPAGE DE COMBE MADAME, JUILLET

19 DANS LES PAS DES BERGERS DANS LE PAS DES BERGERS ON ATROUVÉ UNE AFFICHE FROIDE ET RUGUEUSE, ANNONÇANT QUE LE CHAPERON ROUGE N EST PLUS QUE RELIQUE, DANS LE PAS DES BERGERS ALLEVARD A VU LE LOUP, C EST SÛR, PART DE RÊVE PARTIE OU RUPTURE AVEC LA RÉALITÉ, DANS LE PAS DES BERGERS PASSER DES CONTES À LA RÉALITÉ BRUTALE - OU L INVERSE, AGNEAUX EN MASSE, SYMBOLES DOUÉS DE RAISON EMPORTANT LES HOMMES, DANS LE PAS DES BERGERS PRENDRE UN DÉPART PRÉCIPITÉ, DÉCIDÉ PAR LE BÉTAIL ET LES HOMMES EN UN INSTANT, DANS LE PAS DES BERGERS ENCORE UNE FOIS ON TOURNE LES TALONS SUR CE TROUPEAU QU ON LUI LAISSE, AU BERGER QUI LUI RESTE. BRUNO CARAGUEL A CHLOÉ, EMILIE, LUCILLE MONTÉE EN ALPAGE COMBE MADAME, LA FERRIÈRE, JUIN 2005 DANS LE PAS DES BERGERS ON EST PASSÉ DE LA PLUIE AU SOLEIL, C ÉTAIT PROMIS, ON A RETROUVÉ L ALLIANCE AU TROUPEAU QUI S EN VA, DANS LE PAS DES BERGERS ON APARTAGÉ CETTE HOSPITALITÉ, CES SAVOIRS ET CES QUESTIONS, ON EST ENTRÉ DANS LES MAISONS ET LES CONVERSATIONS, AVEC LE SOURIRE, EDITH PLAUT 36 37

20 LETTRE AU BERGER DU COL DU COQ, RETROUVÉE CHIFFONNÉE DANS LE TALUS PAR UN PROMENEUR. CELUI-CI, FIDÈLE LECTEUR DE NOTRE JOURNAL LOCAL "ALPES EN FOLIE" ET AMI PERSONNEL, NOUS A RÉSERVÉ LA PRIMEUR D'UNE INFORMATION PEU ORDINAIRE POUR LE MOINS. QUE SE TRAME-T-IL CETTE FIN AOÛT 2007 ENTRE LA BÊTE ET L'HOMME? JUGEZ-EN PAR VOUS-MÊME, C'EST À NE PAS LE CROIRE! AFFAIRE À SUIVRE ET BONNE LECTURE. NICOLE SIBILLE-PALIARD CHER PATRON, MOI, ALBERT DE ROMAYER, SOUHAITE VOUS EXPRIMER MA PROFONDE DÉSILLUSION ACTUELLE. BÉLIER EN CHEF DE CE TROUPEAU, JE ME SENS DÉLAISSÉ DE VOUS ET INCOMPRIS DE MES OUAILLES. AINSI, MÊME LA SEULE ET UNIQUE BREBIS QUE JE PRÉFÈRE, LA SEULE QUI ME RESTAIT UN TANT SOIT PEU FIDÈLE, HÉ BIEN ELLE SEMBLE À PRÉSENT ME BOUDER ; DE CE FAIT, LA NUIT DERNIÈRE, J'AI DORMI TOUT SEUL AU FOND DE L'ÉTABLE GLACÉE, MALHEUREUX COMME UNE PIERRE DU CHEMIN. LA MARMOTTE DU ROCHER ME DIT TOUT LE TEMPS QUE JE DÉPRIME CES DERNIÈRES SEMAINES, QUE JE SUIS PÂLE ET SANS ENTRAIN. ELLE M'A DIT AUSSI QUE ÇA SE SOIGNE. PLUTÔT PARTIR ÀL'ABATTOIR QU'ENDURER CELA. DONC PRIMO : POUR POUVOIR CONTINUER D'ASSURER MA FONCTION, IL VOUS FAUDRAIT ME FOURNIR UN TÉLÉPHONE PORTABLE POUR JOINDRE UN DE MES COUSINS DE GERMANIE SPÉCIALISTE DES THÉRAPIES ADAPTÉES À MON CAS. EN PLUS, C'EST FACILE ET PAS CHER : ÇA SE FAIT TOUT PAR TÉLÉPHONE, LA PSY- CHOMACHIN ET MÊME LE RÈGLEMENT PAR CARTE (SÉCURISÉE ÉVIDEMMENT). GÉNIAL, HEIN? DEUXIO : FAÎTES MOI DISPARAÎTRE CE CHIEN RIDICULE : IL ABOIE À TOUT VENT ET M'EMPÊCHE DE FAIRE CORRECTEMENT MA SÉANCE QUOTIDIENNE DE YOGA- ZEN DIGESTIF. TERTIO, ET SUR CE POINT, JE SERAIT IN-TRAI-TA-BLE : RENDEZ-MOI MA COPINE JADE DONT ON A PLUS DE NOUVELLES DEPUIS PEU AVANT PÂQUES. SINON, PLUS DE PETITS COUPS DE REINS À DROITE OU À GAUCHE C'EST QU'IL YADU MONDE À SATISFAIRE ET PAS QUE DES JEUNES ET BELLE EN PLUS. IL FAUT TOUTES SE LES FARCIR MON COCO, SI TU VOIS C'QUE J'VEUX DIRE. BREF, ON COPULE PAS, PAS D'AGNEAUX ET C'EST LA FAILLITE. MAIS LE PIRE (MÊME DOU- BLEMENT PIRE, SI JE PUIS ME PERMETTRE), LE VOILI LE VOILÀ : PLUS D'ALBERT DANS LE COIN ET NOS 300 BREBIS INSATISFAITES SE DÉCHAÎNERONT SUR TOUT CE QUI BOUGE GARE À VOS MICHES : J'LES CONNAIS MES PETITES LOULOUTES! Z'ONT PAS TRÈS FROID AUX YEUX ESPÉRANT VOTRE RÉPONSE, À BON ENTENDEUR, SALUTATIONS, VOTRE DÉVOUÉ ALBERT NB : NE VOUS AVISEZ SURTONTES D'ESSAYER DE ME VIRER ; J'AI PRIS LA LISTE DES "DISPARUES DE PÂQUES": JE L'AI MISE EN LIEU SÛR AVEC ORDRE DE LA REMETTRE AU JOURNAL LOCAL EN CAS DE PÉPIN JOËLLE UBAUD ALPAGE DU COL DU COQ, AOÛT

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse.

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. L'école buissonnière Hors les murs Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. Nous avons passé la semaine à découvrir

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

PROJET ATELIER MARIONNETTES Fiche descriptive récapitulative

PROJET ATELIER MARIONNETTES Fiche descriptive récapitulative Koloaina avril 09 PROJET ATELIER MARIONNETTES Fiche descriptive récapitulative Partenariat Koloaïna Inter Aide Antananarivo, Madagascar Présentation de l atelier : Suite à la formation «atelier marionnettes»

Plus en détail

PROGRAMME des Accompagnateurs en Montagne ETE 2015

PROGRAMME des Accompagnateurs en Montagne ETE 2015 PROGRAMME des Accompagnateurs en Montagne ETE 2015 La Familiale : Pars à la rencontre de la montagne - Marmottes et Glaciers sur le sentier de glaciologie du vallon de Champagny le haut. Rando douce en

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

L histoire du petit indien

L histoire du petit indien Compréhension de lecture Andrée Otte L histoire du petit indien CH.Zolotow, Le petit indien, Ed. des deux coqs d or Voici l histoire de toute une famille d Indiens : le père, la mère, le grand frère, la

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer Corpus n 2 : Sujet : Dans une classe de première, vous étudierez le groupement de textes suivant dans le cadre de l objet d étude Ecriture poétique et quête du sens». Vous présenterez votre projet d ensemble

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

PASS ARAN. Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m

PASS ARAN. Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m PASS ARAN Maison du Valier - Gite Eylie 9 h 25 mn Dénivelée +1642m -1582 m Maison du Valier 950m 0h Tél 05 61 01 01 01 Suivre vers le Nord le GR 10 (balisage rouge et blanc) qui remonte au parking pour

Plus en détail

Islande. Description et informations pratiques :

Islande. Description et informations pratiques : Description et informations pratiques : Islande Le massif de Kerlingarfjöll est un endroit somptueux, situé au centre du pays, au sud de l'immense glacier du Hofsjökull, le long de la piste de la Kjölur

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

Projet «Création littéraire»

Projet «Création littéraire» Projet «Création littéraire» Ce projet vise principalement à développer les compétences écrites des élèves et à stimuler chez eux la création littéraire. Il est destiné à un public adolescent francophone

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning OTTO entend tout ou presque Par Linda Hutsell-Manning A propos de l auteur : Linda Hutsell-Manning est l auteur de ce livre d image, de jeux et séries de voyages dans le temps. www.lindahutsellmanning.ca

Plus en détail

UNE ÉTOILE DANS LA NUIT. mélodies que sa voix fredonnait doucement glissent dans ma tête comme une vieille

UNE ÉTOILE DANS LA NUIT. mélodies que sa voix fredonnait doucement glissent dans ma tête comme une vieille UNE ÉTOILE DANS LA NUIT Je marche sans but précis, j erre comme un renard dans la nuit. Les sentiments refoulés à l intérieur de moi se libèrent et coulent sur mes joues. Mes yeux sont flous. Les mélodies

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Venise, troisième chant - Regard sur Venise -

Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Ce qui retenait le plus, dans ces petites rues que les touristes ne fréquentaient que peu, c étaient les enfants et les chats. Ils faisaient bon voisinage.

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014

Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014 Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014 Béziers Villa Antonine - Y a trois filles qui font des trucs bizarres devant les Arènes. Et sur les Allées. A la Villa Antonine aussi C est

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

LE SEUL CIRQUE TZIGANE AU MONDE!

LE SEUL CIRQUE TZIGANE AU MONDE! ROMANES LE SEUL CIRQUE TZIGANE AU MONDE! Le Cirque Romanès est de retour à Paris avec son nouveau spectacle : LA LUNE TZIGANE BRILLE PLUS QUE LE SOLEIL! A partir du Samedi 17 Octobre 2015 Sous le chapiteau

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder La Longévité réussie En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder le 03.10.2007. L ami Milan L ami Milan, L ami béni, L ami de mille ans.

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant!

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Convention de la bientraitance des enfants fréquentant les installations du centre de la petite enfance Vire-Crêpe 1 Tous droits de traduction, d

Plus en détail

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2

Couleur Mékong. Recueil de poèmes, de chansons et de partitions. Volume 2 Couleur Mékong Recueil de poèmes, de chansons et de partitions Volume 2 1 INDEX CHANSONS & PARTITIONS Chanson Partition Aime-moi sans mentir...................................... 75....... 218 Amours cosmiques........................................

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes? Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes? Texte : Leona Frommelt Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie 1. scène : Jenny et Jack se rencontrent

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Enseignement intégré des humanités Octobre 2012 Épreuve n 2 Compréhension et expression écrites Les Mille et une nuits ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Nom : Prénom : Classe de sixième :.. COMPRÉHENSION

Plus en détail

INTRODUCTION. L importance d un toucher conscient et intentionné. Pourquoi l automassage? Pourquoi le massage?

INTRODUCTION. L importance d un toucher conscient et intentionné. Pourquoi l automassage? Pourquoi le massage? INTRODUCTION L importance d un toucher conscient et intentionné Pourquoi le massage? Tout notre être a besoin de ressentir le toucher pour bien se développer. C est une nourriture vitale au même titre

Plus en détail

A TOI, AMOUR DE PATRIMOINE,

A TOI, AMOUR DE PATRIMOINE, A TOI, AMOUR DE PATRIMOINE, SUR LA TERRE DES PARFUMS L AIR NOUS FAIT DES CÂLINS MERCI PATRIMOINE POUR LA CONSERVATION DE TOUTES CES COMPOSITIONS QUI VIENNENT DE LA CULTURE DES FLEURS QUI DÉGAGENT DE BONNES

Plus en détail

Qu est ce qu une proposition?

Qu est ce qu une proposition? 1. J ai faim, donc je mange.. propositions 2. Il possède une villa qu'il a héritée de son père... propositions 3. Mon ami m'a dit qu'il avait été surpris quand il a appris la nouvelle... propositions 4.

Plus en détail

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR Une grille de mots En lisant l introduction du livre, complète les mots croisés. 1 Prénom de l enfant handicapé de cette histoire. 2 Autre nom donné aux Indiens appelés

Plus en détail

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée.

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. 26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. L Océane est immobilisée 5, car le commandant ne veut pas risquer de heurter 6 les récifs 7. Nous ne savons plus quoi faire. Lucas et Maxime

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

Le Sort d un papillon

Le Sort d un papillon Emma Adèle Lacerte Le Sort d un papillon Les Revenants Le sort d un papillon Sur le toit d une véranda, deux chenilles avaient élu domicile. Toutes deux, enveloppées d un tissu blanc et ouaté, attendaient

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Situations de retour au calme pour les séances d E.P.S

Situations de retour au calme pour les séances d E.P.S Situations de retour au calme pour les séances d E.P.S Thibaut Le Bolloch (Personne Ressource en EPS DDEC/UGSEL 22) Février 2013 Introduction : Déroulement d une séance : Mise en train (prise en main +

Plus en détail

Ensemble pour des jeunes et des familles en santé!

Ensemble pour des jeunes et des familles en santé! Ensemble pour des jeunes et des familles en santé! Du plaisir au parc municipal, un jeu d enfant! Les parcs municipaux sont de merveilleux endroits pour s amuser en famille en profitant du beau temps;

Plus en détail

Carnet de voyage. 6 à 10 ans

Carnet de voyage. 6 à 10 ans Carnet de voyage 6 à 10 ans Nom : Prénom : Age : Taille : Profession : reporter Signes particuliers : Matériel emporté : explorateur Photo Salle 1 Bienvenue à Halocity! Pour visiter la ville, il te faut

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Thomas Impressions du mois de Novembre. Musset est dans la place, Cirque et Attentat.

Thomas Impressions du mois de Novembre. Musset est dans la place, Cirque et Attentat. Thomas Impressions du mois de Novembre. Musset est dans la place, Cirque et Attentat. Tu cours derrière une scène Permettez-moi de vous suivre Ça est frénétique, ça est énorme plus que jamais et ça prend

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

LES ARAVIS - La vie en montagne d hier à aujourd hui

LES ARAVIS - La vie en montagne d hier à aujourd hui Office de Tourisme de Thônes-Val Sulens / photo : Gilles Piel Le Massif des Aravis offre une nature verdoyante et un cadre montagnard préservé. Fabuleux terrain d aventure, ce territoire tire sa spécificité

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Au secours! La voiture est cassée

Au secours! La voiture est cassée Sara Au secours! La voiture est cassée! 1 Au secours! La voiture est cassée Personnages : Le chien, la voiture, le marin, l'ours. Décors : La forêt Scène 1 Le chien, la voiture Le chien marche dans la

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Arnaud Rykner Nur Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Éditions du Rouergue, 2007 Parc Saint-Joseph BP 3522 12035 Rodez cedex 9 Tél. : 0565777370 Fax : 0565777371 info@lerouergue.com

Plus en détail

Bascule, texte de Yuichi Kimura, illustrations de Koshiro Hata,

Bascule, texte de Yuichi Kimura, illustrations de Koshiro Hata, Bascule, texte de Yuichi Kimura, illustrations de Koshiro Hata, Traduction de Nicole Coulom, adaptation de Claire Lanaspre. Texte de 2003, Didier Jeunesse, Paris, 2005. Biographie de KIMURA YUICHI Yuichi

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

crédits photo de fond: Emoi et moi

crédits photo de fond: Emoi et moi crédits photo de fond: Emoi et moi Intro / 8h00, ouverture des paupières. Ce sont les rayons du soleil au travers des volets entrouverts qui me réveillent. Mes premiers pas hésitants vers la salle de bain

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail