GROUPE SPELEOLOGIQUE OLORONAIS 32, Place Gambetta Oloron Sainte Marie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROUPE SPELEOLOGIQUE OLORONAIS 32, Place Gambetta 64400 Oloron Sainte Marie"

Transcription

1 GROUPE SPELEOLOGIQUE OLORONAIS 32, Place Gambetta Oloron Sainte Marie Juin 2014 ISSN: Rédaction: Laborde Henri. Publication et mise en page : Groupe Spéléologique Oloronais SOMMAIRE Exploration Errekaltiako Lezea.P1 Massif D Ambielle...P6 Trou de la barre à mine.p8 Bois de Pen...P9 Trou de déviation.p10 Découverte /Formation Artekateko Kutxia P11 Azaleguiko Karbea..P11 Le Renard..P13 Plongée Pont de l Enfer..P13 Lac de Pombie P15 Géologie Le trou de la déviation P15 Vie associative C.R de réunions P18 Drin de tot..p20 Hommage P20 Agenda. P21 Progression dans Azaleguiko Karbéa (Photo Robert Cazetien) ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 1

2 ACTIVITE DE TERRAIN EXPLORATION Grotte aux Lacs sup. Errekaltiako Lezea. Commune et massif de Sainte Engrâce. Lundi 21 avril Participants : Paul Gauthier, Vincent Quatrepoint. Je profite d'un court créneau de libre professionnellement et d'une météo clémente pour aller contrôler l'équipement en place conduisant à la grotte au lac Sup. La dernière visite date du 30 décembre 2013 et cela commence à dater. Arrivé au parking, je discute avec deux personnes dont une se trouve être le propriétaire de la grange située en contrebas du champ conduisant à notre chantier. J'explique le but de notre visite et lui parle des découvertes du moment. Il connaît bien le coin mais ne peut m'orienter sur d'autres trous qui pourraient faciliter notre accès dans le karst On retrouve les premières cordes en place après le petit passage dans les buis. On rejoint le canyon sans difficulté, en contrôlant les cordes et amarrages qui n'ont pas souffert de l'hiver. Arrivé au trou, le courant d'air est très faible voire inexistant. Avec le doute, je m'autorise à vérifier le courant d'air à l'étroiture au niveau de la barre métallique. Première surprise, l amas de bois qui obstrue traditionnellement l'entrée n'est plus là. Ni le gros tronc à Mathieu d'ailleurs. Deuxième surprise; en bas du premier puits avec la déviation, l'eau a cascadé et à raclé le sol. Des brindilles et écorces de dépôt sont visibles sur les parois en face. Troisième surprise: Au niveau de la barre acier, le torrent d'eau a été tellement fort que la barre qui était au préalable bien fixée dans des blocs se trouve déstabilisée du fait du travail de l'eau. Et dernière surprise: Il n'y a pas de courant d'air. Même pas un petit souffle. Rien. Nada. M...E En regardant mes archives, je constate que jour pour jour, il y a 1 an, j'étais là, devant cette étroiture qui ventilait terriblement. Christine tapait avec la massette et le burin. Le fameux burin que l'on a entendu descendre et descendre encore. Aujourd'hui, l'étroiture est bien plus large, mais il n'y a plus un courant d'air. Les différentes séances de désobstruction ont probablement rebouché le trou d'où provenait le courant d'air. Il semble exister un troisième puits, parallèle aux deux que nous connaissons déjà, et qui communique avec le réseau du dessous. La température du jour devait être de 15 à 18 degrés. La même qu'il y a un an environ. La suite va se résumer à un chantier de désobstruction des gravats à l'aplomb du premier puits après la barre. A vos pelles U.S! En ressortant, j'escalade la paroi d'en face pour vérifier ce qui se trouve une dizaine de mètres plus haut caché derrière des petits arbres. Une fracture avec de la gélifraction forme un petit porche. Aucune suite n'est visible et aucun courant d'air n'est décelé. Lors de la remontée, je repositionne la corde de main courante intermédiaire de façon plus confortable. La pluie nous accompagne à la voiture. Que c'est beau sous la pluie! Quelques photos sont réalisées, mais ne sont pas intéressantes pour le compte-rendu. Le téléphone SFR et ORANGE passe au niveau du trou d'entrée dans le canyon et au pied de la verticale en remontant. Vincent Quatrepoint Errekaltiako Lezea Lundi 12 Mai Participants : Jean François Godart, Marco Van Der Kraan. Hier Jef & soussigné ont fait un petit tour dans Errekaltia. Vu la météo (pluie l après-midi) nous ne voulions pas sortir de la cavité plus tard que 15 h ; c était donc forcément un raid léger, rapide. Le tronc dans la vasque a disparu. Pour éviter de me mouiller les chaussures il n y avait donc pas d autres solutions que de passer la vasque pieds-nus. Pendant que je me rechaussais à l entrée du trou, Jef commençait à mettre en place la corde de la barre. Je l ai rejoint dans le passage vers le puits de Christine. Notre corde de 50 m était juste assez longue pour aller voir dans la partie la plus ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 2

3 haute du 3 ème puits parallèle, pas exploré en décembre. Une corniche donnait accès à une petite lucarne au-dessus de nos têtes. Après le placement de quelques plaquettes d assurance psychologique, j ai grimpé à travers la lucarne. Derrière, pas de puits donnant accès à la grotte aux Lacs, hélas, mais juste un petit espace terminant dans une fissure étroite. La fissure prometteuse observée par Vincent & Mathieu en décembre y arrive, aussi. Reste à retourner avec une autre corde pour faire la descente du puits, dans l espoir de trouver la suite. Au retour, Jef a placé une déviation supplémentaire dans le puits à désobstruer pour arrêter le frottement de la corde contre une partie bombée de la paroi. La corde de l entrée a été planquée pour ne pas inviter les canyonnistes. Marco Van Der Kraan Lundi 19 Mai 2014, Jef & Marco. «Il faut quoi, comme clé, pour démonter les multi-montis de Vincent?» «Du 10, ça tombe bien, j en ai une dans la voiture» Il est 9h30 du matin, la journée s annonce belle, avec risque de pluie l après-midi. Nous nous préparons pour retourner à Errekaltia. Les objectifs : - descendre dans le dernier puits pas encore exploré. - faire le topo. - déséquiper. Le vent du sud amène de la chaleur et la marche à pied en combinaison néoprène est désagréable. Arrivé au premier portail, Jef réalise qu il a laissé les clés sur le bonnet du Land rover. Moi, j ai oublié la clé de 10. Ça commence bien Jef m a prêté des bottes de spéléo ; quel luxe, de traverser la vasque dans le canyon, sans déchausser! L entrée souffle fort ; c est que cet air doit venir de loin ; de l Espagne, peut-être. Je pars devant, jusqu au passage vers le puits de Christine ; là, on s organise. J y laisse mes sandwiches. Ce serait un excellent refuge, en cas de crue. Dans l étroiture de l entrée du puits, il souffle nettement moins fort qu à la barre. Ça laisse quand même songeur Jef se laisse glisser dans le puits. Bientôt, nous sommes arrivés à la tête du troisième puits parallèle. Jef équipe. Il descend vers une vire, une dizaine de mètres plus bas. Un pavé jeté dans le trou à ses pieds atterrit avec un joli boum résonnant, comme dans un tambour géant. Jef reste encordé. Je me prépare à le rejoindre sur la vire. La corde sous tension frotte le long de mon baudrier et j entends un bruit métallique de chute. Ma poignée & pantin sont partis vers le fond! Je me vois déjà remonter avec des prussiks, mais mon ange gardien fait encore des heures sup. La ferraille atterrit aux pieds de Jef, sans le toucher, heureusement. Ça me vaut, bien sûr, une engueulade bien méritée. Grave erreur technique! La leçon : plus jamais je ne rangerai mes jumars à mon baudrier sans tourner la vis du mousqueton. Tant pis si ça prend un peu plus de temps. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 3

4 Dans notre puits, il y a quelques belles lucarnes vers le puits de Vincent, à côté. Jef plante un spit pour faire une déviation, et c est reparti. Il m appelle, pour le rejoindre. Le puits devient bien arrosé. Il y a un nœud à passer, sous la flotte. Je reconnais, nous avons rejoint le puits de Vincent. Je distingue le marécage du fond. Une étroiture dans la paroi donne sur un petit puits. Notre corde est juste assez longue pour descendre. Au fond, d un côté, une lucarne vers Vincent, de l autre, un méandre pour couleuvres ou l eau disparait et l air ressort. C est la fin. Jef remonte et commence à prendre les relevés topographiques. Je le suis, en déséquipant, tranquillement. Je l entends râler. La bulle d air c est divisée en trois et le constructeur de l appareil n a pas pris en compte l impossibilité d amener des lunettes de lecture dans un puits arrosé. De temps en temps, il me demande de ne pas bouger, ou de retenir des chiffres. La tache rouge du laser danse de partout. En pleine contemplation du beau paysage calcaire d Errekaltia, Jef me sort de ma rêverie : «Qu est-ce que tu fous? Je suis en plein courant d air!!» Apparemment, le travail intellectuel réchauffe beaucoup moins que le déséquipement. Une sangle est coincée. Je ne vais quand même pas l abandonner! D en haut vient le staccato des dents qui claquent, alterné par des questions rendues inaudibles par l écho. Ca y est! La sangle cède, vaincue. Jusque-là, j ai sagement rangé les cordes dans le kit, en remontant. D en haut, Jef émet des ondes d impatience croissante. Je décide de tricher un peu en laissant la corde sans nœuds filer, je la récupérerai dans la lucarne vers le puits Christine. Ça fera gagner des secondes précieuses ; Jef m attend, pour prendre la prochaine relève. Erreur! La corde reste coincée! M de m de m!!!! Je redescends, deux déviations à remettre. Petit Jésus m a puni pour avoir oublié la clé de 10 : la corde est coincée dans un des multi-montis de Vincent Jef balance des parpaings vers le fond du puits de la barre. Dans la lucarne, je les entends atterrir juste au-dessus. C est qu il essaie de se venger en délogeant une trémie? En tout cas, ça prouve que le puits Vincent est le prolongement du puits de la barre. D où vient donc ce fort courant d air ressenti dans les deux premières étroitures? La réponse est peut-être dans le puits de la barre, en face du passage vers Christine. Jef y a entrevu une autre ouverture. Au retour, j essaie d aller voir. Impossible de faire le pendule, avec le kit chargé de trois cordes. Le soir, réchauffés, nous rêvons d une continuation du puits d entrée vers la terre promise. Ce puits se serait bouché à la hauteur du boyau vers la barre. L ouverture dans le puits de la barre sera une lucarne qui donne sur ce puits, après le bouchon, et laisse passer le courant d air venu des hautes arres! Errekaltia n est pas encore fini Marco van der Kraan.Photo JFGodart ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 4

5 Canyon D Errekaltia Puits remontant P25m Puits de la barre Puits Christine Non Topographié Errekaltiako lezea Commune et massif de Sainte Engrâce Topographie : JF Godart, Marco Van Der Kraan G.S.Oloron Ste Marie. 19 mai 2014 Etroiture Marco Puits Vincent Puits Marco NM m ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 5

6 Massif d Ambielle/Scrapés. Commune d Arette Dimanche Mai Participants : Claire et Yvon Hénaff, Roger Laborde. Je profite de cette promenade pour montrer à Claire et Yvon quelques cavités connues et explorées par les spéléos Oloronais sur ce site depuis l époque de Léo Lagrange (il y a maintenant plus de 40 ans). Le premier (un P15 environ) serait par acquis de conscience à revoir et topographier. Nous nous attardons aussi sur une entrée près de l ancienne carrière dont la remise en exploitation a été refusée, pour l instant. La suite est vraiment très étroite., Nous trouvons sur notre passage, la mine de plomb confirméee par Yvon et son GPS ainsi que les anciennes carrières à ciel ouvert. C est au tour de Claire et Yvon de me montrer la petite grotte explorée par Kerdevez et qui mériterait d être revue. En revenant aux voitures, nous faisons un crochet pour visiter l abri de Scrapés. Ce site a fait l objet de fouilles archéologiques. On voit sur les parois les témoins (peinture) des différentes époques et la méthode de travail. On aperçoit aussi les outils de travail qui sont restés là attendant de nouvelles fouilles. Roger Laborde Cavités du massif du Soum deths Scrapes. Jeudi 15 mai Participants : Richard Bauer, Daniel Kircher, Henri Laborde. Retour au-dessus de la grotte d Ambielle afin de voir ou revoir des cavités.nous voulons en vérifier deux, voire trois Projet ambitieux pour l après-midi. Descente dans le gouffre de la tôle pour voir au fond de celui-ci. Tout se passe bien jusqu au dernier fractionnement. Perché haut sur paroi évidée et glissante, il s avère vite comme un piège pour les «petits». Michel, lorsqu il avait placé ce spit, il y a quelques semaines avait été généreux sur la taille de ses collègues. Nous contrôlons le fond, formé de remplissages argileux comblant d éventuels départs. Un squelette de taille moyenne occupe un soutirage. A la base du dernier puits c est un animal bien plus gros qui repose là. A priori une jument, mais avec de petits membres(?). A coté, en paroi, il y a quelques griffades dans l argile qui peuvent être celles d un ours. Remontée en reprenant l équipement du dernier puits. Nous finissons cette sortie en allant revoir la méga doline un peu plus haute. Equipement et descente rapide jusqu à la petite galerie. Nous voyons deux nyphargus dans ce qui reste d une flaque d eau. Pour finir, grâce à une torche, nous voyons qu une ouverture en haut de la paroi donner sur un départ qui serait à contrôler. Par contre pour y accéder (hauteur de 5m), ce ne sera pas commode (roche friable). Henri Laborde. Photo: Claire Hénaff Grotte d Ambielle. Participants : Claire et Yvon Hénaff, Henri et Roger Laborde. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 6

7 Encore une petite sortie décidée au dernier moment. Nous nous retrouvons au col de Giroune, à peu de distance de la cavité. Le temps très beau le matin, se couvre régulièrement par des nuages sombres. Nous allons à la doline faisant office d entrée supérieure du réseau souterrain. Pour gagner du temps, nous ne l équipons pas et plantons un bâton qui fera office de point de repère pour la topo une fois à l intérieur. Parcours dans la grande galerie depuis l entrée classique et comptage des grands rhinolophes présents, parfois par petits groupes. Ils sont tous éveillés et si notre présence les gène, ils ne sont pas en péril puisque la période d hibernation est terminée (total : 22 grands rhinolophes). Arrivés au pied de l escalade de 4m, mes compagnons se mettent à quatre pattes pour dégager un petit départ vertical comblé par des cailloux plus ou moins gros. Faute de courant d air et de volume adéquat, cette opération n ira pas plus loin. Nous attaquons la topo du bas de ce ressaut et gagnons le départ du P30, puis le bas de la doline supérieure. Dehors, le temps s est franchement gâté puisque il fait un bel orage Heureusement que nous sommes à l abri! Retour dans la grande galerie ou nous nous regroupons. Claire et Yvon ont remarqué des inscriptions sur les parois, dont certaines datent des années 1930/50* Revenus à la surface, nous nous empressons de faire une dernière visée topo de la doline supérieure avant de nous mettre à l abri dans le véhicule. *Les noms locaux se mélangent aux noms des scientifiques Henri Laborde. Photo Claire Hénaff Dimanche 18 mai Participants: Henri Laborde, Charles Piault. Un programme de dépollution, remise en état de l équipement permettant une découverte du milieu souterrain est en cours dans cette cavité. La topographie datant de nombreuses années doit être refaite. La partie terminale déjà effectuée, reste à faire le puits d entrée et tout le développement qui aboutit à la salle possédant un reste de plancher stalagmitique, soutirage, ressaut et galerie menant au puits terminal de 45m. Un bloc incliné avec une stalagmite est le point topo de jonction. Avec Henri, nous allons progresser dans le travail de réalisation de cette topographie. Après un mini repas, nous rentrons sous terre. Henri équipe le puits, et nous commençons les relevés. Je suis «devant» et choisis les points à partir desquels les mesures seront effectuées. Nous progressons assez vite quand un problème nous arrête. Valeurs étranges affichées par l appareil de mesure. Après des contre-mesures, nous continuons les relevés. Passage de l étroiture qui me coince un peu nous avançons bien.et nouveau problème de valeurs «farfelues»! Après essais et contrôles, nous constatons que l appareil est passé en unités de mesures anglo-saxonnes! Ah la la!! La technologie! Après contrôle de ma taille! Nous terminons les mesures dans la salle où se trouve le point de jonction topo. Objectif atteint. Il reste la boucle qui permet d éviter l étroiture. Comme l heure est bien avancée, nous prenons le chemin de la sortie. Henri déséquipe Roger nous accueille à notre sortie. 19h 30! Retour à la voiture. Une autre sortie pour terminer la topo est envisagée. Charles Piault ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 7

8 Ambielle. En complément de l article de Charles, je rajouterai quelques informations. - Décidée le matin même, nous avons manqué de temps pour aller plus loin dans la topo (départ d Oloron 12h). - Chiroptères : Dans la partie traversée, nous avons observé 2 grands rhinolophes dans la salle d entrée, 2 autres dans la galerie qui fait suite,2 dans le P30, 3 à sa base.il y avait 2 petits rhinos dont un en léthargie ( ) en haut de l escalade après le P30. Grâce à une bonne torche, nous avons remarqué un essaim de 30 rhinos sur un plafond du P30 (mi-hauteur). Faute de jumelles, on ne sait pas si c était des grands ou des euryales. Tout ce «monde» nous indique que la cavité est encore bien utilisée par ces petits mammifères et qu il faut rester discret, même si l hivernage est terminé. - Dans le P30, les témoins de plâtre (décollement de parois) n ont pas bougé. C est une très bonne nouvelle. A suivre pour plus tard. Par contre, des bouts de lames rocheuses tiennent parce qu on ne les touche pas - Le rouleau de rubalise étant resté en haut du P30 (kit inutile à faire suivre pour mon collègue!), je n ai pu entourer et protéger les griffades d ours du bas du R5 et de la chatière. Attention donc à ne pas les abimer. C est extrêmement fragile. - Après la chatière (Charles l a découverte et appréciée ), il y a deux tiges de fer au sol, complétement rouillées. En fait, c est un reste de mat d escalade de l époque glorieuse. Il faudra un jour les remonter et les nettoyer. Henri Laborde Trou de la Barre à Mine. Jeudi 18 mai Participants: Claire et Yvon Hénaff, Roger Laborde, Charles Piault. Étant disponible ce jour, je réponds favorablement à la proposition de Claire et Yvon. Accompagné de Roger, nous allons continuer la désobstruction de la cavité de la Barre. Arrivés sur site, nous mettons les tenues et allons au trou. Roger s engage le premier, gratte gratte. Terre, cailloux sont sortis, puis je le remplace. J agrandis le lieu afin de pouvoir être à l aise pour s engager en faisant demi-tour, aller voir plus loin, revenir et refaire demi-tour pour sortir aisément. Quelques seaux de terre, cailloux sont extraits, une bauge à ours existe maintenant! Je fais demi-tour et vais voir la suite de la cavité. Une mini salle, disons une bulle est sur la gauche, passage très réduit, avec continuité descendante sur la droite! (pas très visible, mais.). En face on voit «loin» 6-8m maxi avec une lampe puissante, par un petit trou.qui communiquerait avec le passage descendant à droite? Décrit 3 lignes avant. Il est impossible d y passer, trop bas pas assez large. Un blaireau ne s y aventurerait pas! Claire vient voir, Roger aussi. Conclusion: nous ne sommes pas dans un cul de sac. Agrandir le passage nous permettra d arriver dans cette mini salle, et de là, nous pourrons faire d autres projets. Sortie, retour à la voiture, boisson, petits gâteaux à la maison de Claire et Yvon. Nous regardons les photos sur l ordinateur, des projets sérieux sont à concrétiser pour. Bientôt? Charles Piault. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 8

9 Samedi Mai Participants : Claire et Yvon Hénaff, Eric Jamet, Roger Laborde. Rendez-vous est pris avec Claire, Yvon, Roger et Éric pour aller faire un tour au trou de la «Barre» à la Mouline (Arette). Après une visite rapide du fond de la cavité (plutôt étroite) Roger s adonne à une partie de désob manuelle à la pelle et au seau, la partie qui part à droite s en va en se rétrécissant, hum pas trop engageant; je prends le relais et après une partie «mano à mano» entre la roche et la massette c est la massette qui gagne, j arrive à me glisser dans ce micro passage et j arrive dans une fracture dans laquelle c est cool, on tient debout. Elle remonte sur la gauche, recouverte d argile calcifiée. Sur la droite, un départ également en contre bas, plutôt resserré avec de l eau au fond. Claire me rejoint et on tient debout à deux. Du coup, on veut voir ce qu il y a au-dessus, mais je suis trop petit et cela patine pas mal, j aperçois tout de même un départ et du coup Claire me propose ses épaules et là je peux me rendre compte qu il pourrait y avoir une suite, mais quel rustre je fais c est moi qui aurais dû proposer mes épaules à Claire!! Une fois dehors, on décide de s attaquer au conduit situé au-dessus de l entrée à l aide de «Mac Do». Pif paf on sort les morceaux à l aide d une sangle et de gros efforts et là.. Rien c est bouché. Il faut revenir pour passer dans cette galerie au-dessus de la bulle et creuser un peu le fond pour aller voir cette eau. Retour chez Claire et Yvon, bilan apéro (sans Roger qui devait rentrer) merci à eux. Éric Jamet. Photo de Claire Hénaff qui est bien à l endroit. Massif d Ourdinse. Commune de Bedous Mercredi 07 mai Participants : Michel Raby, Thierry Genin. Montée dans le secteur du relais de Biscarcé puis sur la colline au-dessus. Le petit gouffre est remarqué, mais, plus haut, c est la brume. Poursuivre la prospection dans ces conditions devient impossible. La suite sera pour une autre fois. Thierry Genin Massif des Arres de Lées. Commune de Lées-athas Bois de Pètustech (Marqué Pen sur la carte I.G.N). Vendredi Mai Participants : Claire et Yvon Hénaff, Roger Laborde. C est une magnifique journée avec un ciel bleu, bleu, bleu. Dommage, ce petit air frais. Nous cassons la croute au départ de la piste de Pètustech avec la formidable vue sur le vallon d Accous que connait bien Yvon pour l avoir survolé plus d une fois. Restons les pieds sur terre aujourd hui, nous allons tout simplement poursuivre l élargissement de l entrée d un puits prometteur commencée en 2012 avec Henri. Nous avons la boite à outils pour ce travail et surtout les muscles et la motivation. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 9

10 Avec la perceuse et un gros foret, j arrive à faire des départs que je termine avec marteau et burin. La roche schisteuse est assez friable. Au bout de plus de deux heures d efforts, nous sommes arrivés à faire un conduit aussi large que le puits. Problème: ce puits d entré est bien étroit sur toute sa longueur (une bonne dizaine de mètres) Le bruit des cailloux nous indique une profondeur d une quarantaine de mètres. Ils touchent souvent, preuve de certains paliers et de son étroitesse. En revenant à la voiture, je contrôle un départ de trou terreux en bordure de la piste avec arrêt sur colmatage. Nous avons également remarqué un puits dans le bois dont je n ai pas souvenance de son exploration.au retour, nous faisons une halte à l Ueilh d Issaux que Frédéric envisage de plonger ce samedi.il n est pas trés actif et son eau est légèrement laiteuse, due à la fonte des neiges. D après Yvon c est plongeable. Roger Laborde Massif et Commune d Izeste Trou de la déviation. Samedi 24 mai Participants: Henri Laborde, Frédéric Verlaguet, Charles Piault. Cette cavité est en cours d exploration, la topographie n'a pas été commencée,,,, Henri me propose de débuter, J'appelle Frédéric, il est disponible, Nous sommes donc trois pour commencer ce travail, A 12h30, après un mini repas, nous entrons sous terre, Henri fait les mesures, Frédéric cherche les points, j'inscris les valeurs sur le cahier, Nous avançons vite, Arrivés au palier, au pied de la grande diaclase, Frédéric grimpe pour chercher une continuation, Retour,,,, avec un petit passage trouvé un peu plus haut avec un peu de courant d'air,,, à revoir,,,, descente à la base de la diaclase. Henri suit,,,,mesures de la salle. Je vais avec Frédéric voir la partie terminale où nous avons enlevé du sable, Nous avions peur que l'eau de pluie tombée en bonne quantité ait ramené le sable dans le trou. Pas de dégât, Frédéric a amené une sonde en fibre. Nous enlevons du sable,,, puis retournons voir Henri qui fait ses croquis. Frédéric doit rentrer, je continue la topo avec Henri, jusqu'au terminus où nous dégageons le sable et espérons trouver une suite. Ayant des impératifs pour cette fin de journée, je dois ressortir. Une bonne partie de la cavité a été topographiée, le reste attendra! Charles Piault Jeudi 29 mai Commune d Arudy ou Izeste. Lieu-dit le Zoum. Participants: Claire et Yvon Hénaff, Samuel Maysonnave, Mathieu Dumontier, Frédéric Verlaguet, Charles Piault. Sur le site du Zoum, sur les hauteurs d Arudy, un trou, proche du Pilorgue a été découvert je ne sais quand Aujourd hui, il est décidé d aller voir si une suite existe. Je sais que des spéléos sont descendus, ils ont constaté qu il fallait élargir le fond. Arrivés au terminus du chemin, aux environs de 11h00, nous mettons les tenues et partons voir un effondrement tout proche, avec désobstruction à faire. Nous allons ensuite, à flanc de montagne à ce fameux trou. Nous passons devant le Pilorgue, et 3mn plus tard nous y sommes. Inspection des lieux, il est décidé d agrandir l entrée. Ceci est fait rapidement avec 3 actions efficaces. Mathieu descend le premier, suivi de Samuel. Arrivés au fond, tout proche, ils remontent après 5 mn. Frédéric descend à son tour, je le suis. Nous observons le site et décidons de commencer à gratter, creuser Un écho très net se fait entendre sous nos pieds, accompagné d un tremblement du «sol» lorsqu on le frappe. Nous décidons de commencer à dégager pierres et terre à l endroit où l écho est le plus important et en étudiant la morphologie du ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 10

11 site. Par sécurité, nous nous longeons à la corde de descente. Pendant une bonne heure, nous dégageons terre et pierres, nos collègues nous ramènent une pelle pioche continuation en vue bingo! Vue sur la suite. Pan incliné suivant la faille, palier à 2.5 m. continuation sur la gauche avec pierres jetées qui roulent et tombent sur de la roche dure 3 secondes plus tard. Cela continue. Problème : le passage de ce plan incliné de 2.5 m. est impossible : trop étroit. Terre, pierres, roche en place Comme nous ne pouvons rien faire de plus ce jour, nous sortons. Il faut réfléchir à la méthode pour franchir ce pan incliné; comment l élargir La prochaine venue à ce trou permettra - t - elle de franchir ce passage? A suivre. Salamandres et petits crapauds vivent au fond du trou. Charles Piault. DECOUVERTE /FORMATION Artekateko Kutxia (Le gouffre de la Croix d Oxibar ou du Hibou). Commune de Camou-Cihigue. Samedi 12 avril Participants : Michel Raby, Samuel Maysonnave, Claire Hénaff, Nathan Garbe, Thierry et Titouan Genin, Dorian Boucherie, Valentin et Robert Cazetien. Yvon en convalescence de son opération, nous a attendus à l entrée du trou, avec un bouquin et du soleil. La cavité avait été équipée la veille par Mathieu Dumontier et Samuel Maisonnave. Comme nous avions un débutant avec nous (Dorian Boucherie, 15 ans, copain de Nathan, Valentin et Titouan), le groupe s est scindé en deux Thierry, Michel et Claire accompagnaient Dorian pour l accès le plus facile, succession de petits ressauts et pentes à 45. Titouan, Nathan et Valentin partaient pour le puits de 30m, accompagnés par Samuel et Robert. Cette descente a permis de réviser les techniques de progression verticale, avec les conseils et recommandations de Samuel. Rapidement, les 2 équipes se retrouvaient au fond, faisaient le tour des lieux, avant de tous remonter par l accès facile (avec essai de la progression avec un pantin, pas très judicieux sur une pente à 45 ). Repas à l air libre, avant de redescendre au fond Pendant que Titouan, Val et Nathan s entrainaient au passage croll + jumar à descendeur et vice versa sous la supervision de Samuel, Dorian visitait le fond du gouffre avec Thierry, Michel et Robert; Séance Photos. Remontée au jour et déséquipement. Ce fut une jolie balade d entrainement. Dorian était ravi ; il va probablement s inscrire au GSO. Robert Cazetien Azaleguiko Karbéa (Ou des milles vaches). Commune d Alcay- Alçabéhety- Sunharette. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 11

12 Dimanche 04 mai Participants: Christine Gastéréguy, Henri Laborde, Didier Marion, Daniel Kircher, Nathan Garbe Valentin et Robert Cazetien. Après 1h de route depuis Oloron, et en suivant la petite route qui traverse le village d Alçay pour filer vers l ouest sur bien 10km, puis prendre la piste vers le Cayolar Eltzegania, nous arrivons au col qui surplombe la zone de la grotte. 20mn de descente vers l ouest en recoupant les courbes de niveaux et nous voilà sous l immense porche de calcaire, pourtant bien caché dans un écrin de végétation. Sur les parois, des croix ressemblant à la croix des templiers, dont la couleur rouge est presque effacée par le temps. Il est temps de manger ; Mais Robert et Valentin ont oublié leur repas dans la voiture ; et comme Valentin veut son sandwich au fromage de chèvre, il retourne les chercher : 30mn aller-retour; quand on voit la pente à remonter, belle prestation. Enfin, nous pénétrons dans la grotte; grands volumes et plafond haut, parfois de plus de 30m, souvent plat, comme une limite de stratification ou de grands diaclases. Pendant un moment, nous ne cessons de monter, sur de fortes pentes souvent couvertes d éboulis. Montée d une paroi 70 de 8m sur corde déjà là; Pose d une main courante sur zone un peu chaude. Très peu de stalagmites, stalactites et draperies ; les parois sont en bonne partie recouvertes de dépôts de remplissage quaternaire ; graviers mêlés d argiles, brèches qui remontent haut, entaillées par des crues ultérieures. Puis, après une très grande salle, la descente commence, dans un étroit couloir entre 2 diaclases, que Christine et Henri équipent ; main courante et puits de +/- 10m, suivis d une succession de petites descentes avant une zone de ressauts qu il faut en partie équiper Et on arrive au cul de sac. A l altimètre, +/- 950m, alors qu on est parti de +/-760m. Le retour avec déséquipement par Nathan et Valentin, sous la supervision, les très bons conseils et la patience de Christine. Ils se débrouillent bien. Didier trouve des ossements d animaux, assez gros, mélangés et pris dans la gangue de graviers quaternaires ; manifestement, ils sont anciens et remaniés. Au sortir de la grotte, il fait beau et chaud ; Heureusement, un petit vent nous rafraichit pendant la remonté jusqu au col ou sont garées les voitures. Au col, altitude 905m ; donc, au fond e la grotte, nous étions plus haut que les voitures, certainement très proches de la surface Ce fut une jolie balade avec de plus, entrainement et formation pour nos jeunes spéléos Robert Cazetien Compte rendu de la même sortie par Henri Laborde. C est sur place au club que l on définit la destination de la journée. Nous irons dans cette grande grotte, quitte à changer d objectif si le secteur est sous la brume. Il ne faut pas oublier que l accès est difficile à trouver dans ce genre de conditions. Finalement si ce n est pas le grand beau temps comme l avait annoncée la météo, le ciel est de la partie. Mieux, nous trouverons l entrée au premier coup! Par contre, face à l appétit gargantuesque de nos jeunes, Aurélien fera un aller-retour record (28 mn!) pour aller récupérer deux casses croutes. Il est prêt pour les courses à la montagne de la saison mais la prochaine fois, il vaudra quand même mieux qu il s entraine sur des pentes moins accidentées. Lorsque l on arrive sur cette grotte, on est toujours impressionné par les dimensions du porche. Plus grand que Napia. Une ancienne murette de pierres nous indique qu autrefois l abri servait à parquer du bétail. On peut penser que les premiers hommes ont dû l utiliser pour leurs besoins vitaux. En plus, elle est située plein sud. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 12

13 Il doit être midi lorsque nous nous engageons dans la cavité. Remontée longue et fastidieuse de la galerie très large par endroits. Nous ripons sur le cailloutis du sol ; rien à voir avec du calcaire. Quelques grands rhinolophes sont accrochés au plafond.première difficulté avec le puits qui occupe le fond de la galerie. Montée par le coté, grâce à une corde en place. (Christine teste l équipement ) Il serait à renouveler). En suivant, la galerie en diaclase nous oblige à placer une main courante (puits en dessous).succession ensuite de montées argileuses et de pentes. Nouvel équipement pour descendre une longue pente argileuse. Nous ferons un équipement extra ; même si la corde touche et Un dernier ressaut à escalader puis un autre à descendre et nous arrivons au terminus. Les jeunes s essayent dans une escalade compliquée et il ne nous reste plus qu à retourner d où nous venons. En raison de la haute taille de la galerie, j utilise une torche pour scruter le plafond.il est régulier, plat, avec parfois des hauteurs de 20m env. Ce sera ainsi jusqu à la sortie. Juste avant la main courante, on observe un essaim de chauves-souris (rhinolophes surement) ; une vingtaine au moins au plafond. Nathan et Valentin déséquiperont les parties techniques sous l œil avisé de Christine. Retour à l entrée à 18h.Nettoyage des affaires à Alcay et retour au bercail. P.S: Avant le départ à 9h; Mise en trois longueurs (20, 30,40) de la corde de 92m pour les besoins de la sortie. Henri Laborde. Photo Robert Cazetien Grotte du Renard ou La Séquette. Commune de Lées- Athas. Mardi 27 mai Participants(es) : Christine Gastéreguy, Denise, Gisèle et René Gurmençon, Michel Raby. Cette petite cavité pleine de charme est vraiment intéressante pour faire découvrir le milieu souterrain sans risque. Denise, Gisèle et René découvrent les plaisirs de la glaise, du ramping, du passage d'une étroiture, de la découverte d'une cascade et de multiples concrétions, du passage humide avec sous-vêtements mouillés, du noir absolu. Première réussie grâce à l'aide de Christine que je remercie Hasta luego. de Michel Raby PLONGEE Pont de l'enfer. Commune de Laruns, quartier des Eaux Chaudes. Mardi 06 mai Participants : Mathieu Dumontier, Vincent Quatrepoint. Dans le cadre de l'exploration souterraine, le spéléo doit maîtriser sa progression sous terre. Cela implique tout un panel d'accessoires et de technique. Le bipède qui a besoin d'évoluer sur une corde pour descendre puis remonter apprend les techniques adaptées en fonction des différentes configurations qui se présentent à lui. Quand la progression sous terre se trouve remplie d'eau, le bipède doit s'équiper d'un matériel spécifique et apprendre de nouvelles techniques. Avec Mathieu, on se retrouve à la résurgence du Pont d'enfer un soir de semaine pour poursuivre l'apprentissage de la progression en milieu noyé. En gros; on plonge. L'apprentissage n'est pas pour Mathieu, puisque lui, il a un passé de plongeur mer, mais pour moi, qui en suis au stade de débutant. Bon, ce n'est pas la première fois que je respire dans un détendeur, mais, c'est la première fois que je me retrouve un peu tout seul. Mathieu connaît bien le siphon, mais je le sens un peu plus stressé que moi : On inverse les rôles, et c'est lui qui se retrouve dans la position d'encadrant ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 13

14 Nous avons tout préparé et la station de gonflage à Cardesse «FREDOATOUT» a prêté gracieusement le matériel manquant. Le but de la plongée est de tester mon matériel et une configuration que j'adopterai à la grotte aux Lacs: soit: 2 bouteilles de 4 litres sur le dos. Depuis le début j'ai toujours plongé en destructuré (à l'anglaise, les bouteilles sous les bras) avec mes deux 9 litres. J'ai également modifié mon habillement suite à mes dernières plongées dans Kakueta et Font Estramar (66): Aux pieds: 1 paire de chaussons néo en 2 mm + 1 paire de chaussons néo en 5 mm, le tout dans des godasses en 47. Ainsi, je ne serai pas trop serré. Pour le haut, je rajoute un petit top de 4 mm sous la combi de 5 mm. J'ai également fait un support de lampe de poignet dans une ancienne botte. Mathieu plonge avec mes 9 litres et des détendeurs de chez «FREDOATOUT» La sonnette est assurée par le père de Mathieu via SMS. A la mise à l'eau, on constate que mon détendeur gauche «poséidon» est un peu dur à déclencher. Après bidouille et test et retest, rien à faire, il est un peu dur. On conserve le montage. L'échelle de niveau est à 28: Cela veut dire qu'il y a du courant et Mathieu passe devant. Une fois le code lampe émis, je pars. Je m'accroche au fond à tous les cailloux que je peux et je passe la chatière pour gros poisson sans être essoufflé. La visibilité est de plus de 10 mètres. La lampe de poignet à 9 euros fabriquée par un petit chinois s'avère très performante. La scurion fabriquée par un suisse et pas à 9 euros fait aussi craquer les lumens. Je pars devant suivi par Mathieu. On descend, on monte, on avance, je me retourne, il est où Mathieu? Il suit tranquillement et met des appels de phares? Il y a sûrement un gendarme par-là!!!. Bon, ben, je continue tranquille en suivant la corde. Le siphon est très beau, on aperçoit la roche toute polie par l'ancien torrent qui circulait jadis. Je ne ressens pas le froid malgré une eau à 5 C annoncée par l'ordi. 60 mètres plus loin et un point bas à 9 mètres, on sort la tête de l'eau. On est de l'autre côté. On décide de faire une petite balade dans la rivière et d'aller voir la cascade: Séance de déshabillage des blocs et de tout le bazard obligé. Avec le débit, le bruit, c'est vivant. Il y a de l'écume un peu sur les parois signe que le niveau baisse. On passe en apnée un petit siphon qui d'habitude est une voûte mouillante. On rejoint la cascade qui est impraticable tellement le débit est fort. En revenant, Mathieu trouve un autre siphon pour shunter le passage de l'étrier. La barre en métal présente juste avant la mise à l'eau du S1 m'interpelle : Que fait cette barre ici? C'est un profilé en U qui est inséré dans la roche. A son extrémité, on dirait que la roche a été taillée? Je pense aux mineurs qui ont débuté l élargissent de l'entrée. Peut-être qu à une époque, ils ont pu pénétrer dans la cavité totalement à sec pour une raison indéterminée. Après discussion avec Jf, il pense qu'il s'agit d'une barre provenant des galeries de la Shem qui pourrait être à proximité post siphon. La présente galerie de la Shem aurait été étanchéifiée et ainsi justifierait la barre comme outil de coffrage ou oublié? Pour combler ma curiosité, je suis preneur de la réelle raison de la présence de cette barre. Retour à notre matériel, on se ré équipe et une fois dans l'eau, on redevient sérieux en se contrôlant notre matériel mutuellement. On fait une petite photo pour immortaliser l'instant. Sauf que la qualité n'est pas au top. A signaler que le petit Nikon COOLPIX même pas dans un caisson étanche ne rechigne pas à fonctionner. Le retour dans le sens du courant fait qu on ne palme pas trop. On prend le petit shunt et la sensation de voler dans la galerie est super. On se sent léger malgré tout notre équipement. On profite pour remettre un caillou sur la corde à un endroit pour éviter qu'elle batte trop et un caouetch (morceau de chambre à air) sur la corde à un autre endroit. On prend même le temps de faire des photos sous l'eau. Bon, sans flash et avec un peu de turbidité, ce n est pas le top. On remet la tête dehors dans la vasque d'entrée, 1 heure 10 après notre immersion. Retour à la voiture, on prévient de notre sortie. En conclusion : Mathieu sort encore enchanté malgré sa 9ème plongée au Pont de l'enfer. Pour moi, bonne sensation et bonne amélioration de mon matériel. Cependant, je dois veiller à être plus lent de façon à moins consommer. La config BI4 + 4 kilo de plombs sur le haut du kit me donne un bon équilibre. Apprentissage progressif avec prudence à poursuivre. Merci à Fredo pour le matos et le gonflage. Vincent Quatrepoint. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 14

15 Lac de Pombie. Samedi 10 mai Participant : Charles Piault. Tout le monde a déjà vu un lac de montagne qui au printemps commence à dégeler. Aller au bord, voir la glace, c est un spectacle mais la voir autrement, comme les poissons, cela doit être fabuleux. Je me décide donc d aller voir. Comme une truite A 12h, je suis au bord du lac, les pieds dans la neige qui est encore abondante. Pris en glace à 80 /100 %, une zone est dégagée Je mets ma tenue néoprène le tuba l appareil photo et plouff f!!! Je nage tranquillement dans cette eau limpide, le long de la «falaise» de glace. Un front de glace d un bon mètre de haut et de 25m de long superbe, du bleu clair au foncé, prenant des teintes vertes, les strates de glace et neige qui alternent la lumière du soleil qui diffuse, éclate et illumine tout de bleu Puis la glace devient une immense lame inclinée, enlevant mon tuba, je vais voir un peu dessous Une merveille ce monde lacustre! Deux truites se promènent contentes de me montrer leur habitat. Bien que ce ne soit pas une activité spéléologique, je voulais malgré tout vous montrer avec une photo ce monde féérique où je me suis «enivré» de la vraie vie! PS : si quelqu un veut venir avec moi pour aller dans d autres lacs gelés Charles Piault. GEOLOGIE Le Trou de la Déviation à Izeste: Questions cherchant réponses Selon les mesures topo les plus récentes et les plus précises (Claire et Yvon Hénaff en savent quelque chose!), le fond (actuellement reconnu) du Trou de la Déviation se situe nettement en dessous du niveau du Gave qui coule à 300 m de là En effet, si les cotes de l entrée du trou et du niveau du Gave sont respectivement 427 m et 413 m, compte tenu de la profondeur mesurée du puits qui est de 45 m, le fond de celui-ci se situerait environ 30 m sous le niveau du Gave Pour celles et ceux qui se souviennent du tragique accident survenu en 1988 au gouffre Achama Lezia à la Pierre-Saint-Martin (voir ARSIP bulletin 16, pages 191 à 194), on comprend que cette situation puisse être cause d inquiétude. Il n y a pourtant aucune comparaison possible entre les deux contextes géologiques impliqués. Pour mieux suivre le raisonnement développé dans cette note, il est utile d avoir en mémoire quelques principes de karsto physique (Cherchez sur Google : <Le karst en 12 leçons : spéléo-club de Baudreix> - vous pourrez imprimer l ouvrage). Ensuite, essayez de retrouver dans la bibliothèque du G.S.O. le numéro 19 de la revue Karstologia avec, pages 19 à 22 l article sur les «Pertes du Gave d Ossau et naissance du Neez». (Pour ceux qui le souhaiteraient, je puis vous envoyer copie de l article par mail). Mais pour commencer, entendons-nous sur une notion essentielle : celle de «niveau de base». D une façon générale, le niveau de base d un système de drainage (fleuve, rivière, écoulement souterrain ) est la cote altimétrique du point le plus bas à l extrémité aval dudit système. Exemples : ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 15

16 pour les fleuves aboutissant à la mer, c est la mer elle-même. Pour un affluent d un cours d eau, c est le point de confluence. En montagne, cela peut être un lac, pour les torrents qui s y jettent Pour un système karstique, c est le point de son émergence. On parle alors de niveau de base karstique, notion illustrée dans le «Karst en 12 leçons» (entre autres ). Les pertes du Gave d Ossau entre Louvie-Juzon et Arudy (voir l article mentionné ci-dessus) : Entre Castet et Arudy, le Gave coule pratiquement tout du long sur un lit de calcaires : calcaires de l Aptien, à Toucasia, au franchissement de la «gorge» du Rey, puis calcaires de l Albien à partir de Louvie-Juzon. En plusieurs endroits, ce lit calcaire est «percé», occasionnant des pertes dans le cours d eau. La première perte (c est mon interprétation laquelle demande vérification!) est responsable de la naissance du Lestarrezou dont la source puissante jaillit deux kilomètres à l est de Louvie, en contrebas de la route de Nay. Dans ce cas, l émergence du Lestarrezou s inscrit comme niveau de base karstique pour ce «filet» d eau souterrain qui s est enfui du Gave. Ensuite, juste en aval de Louvie, et jusqu au trou de la Cubète, au nord d Arudy, plusieurs pertes dans le lit du Gave vont confluer souterrainement pour aboutir en fin de parcours aux émergences de l Oeil du Neez et de la pisciculture de Rébénacq. Ces émergences, qui sont plus exactement des résurgences, ont, pour le système de drainage souterrain échappé du Gave, statut de niveau de base karstique. Notons, pour illustrer ce qui a été dit plus haut, que le niveau de base proprement dit du Gave lui-même se situe du côté d Oloron, au point de confluence avec le Gave d Aspe. Maintenant, en quoi toute cette approche concerne-t-elle le Trou de la Déviation? Eh bien, lorsque j ai appris que le Trou de la Déviation évacuait ses excès accidentels d eau vers le bas (ce qui, à première vue, n a rien de surprenant!), je me suis demandé où diable pouvait bien partir cette eau, puisque le fond du trou est sous le niveau du Gave!!! Elémentaire, mon cher Watson! Je Trou de la Déviation relèverait de la même logique hydrodynamique que les pertes dans le lit du Gave. C est-à-dire que si vous faites pipi au fond du trou, ça se retrouvera au robinet des Palois (l Oeil du Neez alimentant la ville de Pau en eau potable) Tout ça conflue (sinon convole) vers un même niveau de base karstique que matérialise l œil du Neez Ce qui laisse à penser, finalement, qu une bonne partie de l eau qui tombe sur les calcaires de la région d Iseste peut finir également au robinet des Palois CQFD (avec «faudrait» pour le «F»). Maintenant, concernant la dangerosité du Trou de la Déviation en relation avec la proximité du Gave, je serais plutôt confiant. Je ne pense pas, en effet, que le Gave soit dangereux dans ce cas de figure : il a à faire ailleurs Mais tout de même, principe de précaution oblige, assurez vos arrières! Les géologues n ont pas réponse à tout. Pour en savoir plus, il serait intéressant d observer la réaction de la cavité durant les crues prolongées de printemps. Jacobus Agricola, ce jeudi de l Ascension, 29 mai N.B. : Jacobus Agricola n est pas un surnom que j aurais décidé de me donner : c est tout simplement mon nom latinisé, à la fois pour m amuser, et pour imiter un illustre prédécesseur des géologues et minéralogistes : Il s agit de Georg Bauer (prononcer Guéorg Baouer), illustre minéralogiste et métallurgiste allemand de la Renaissance ( ). Cherchez <Georgius Agricola> et vous saurez tout. Il a entre autres écrit et illustré un magnifique ouvrage parlant de mines et de métallurgie : «De Re Metallica». Les illustrations sont d extraordinaires gravures d époque. J ai pu me procurer une réimpression de l ouvrage D ailleurs, si vous cherchez <De Re Metallica> vous saurez tout sur cet ouvrage et pourrez consulter un grand choix de ces gravures (Tout ça, c était pour la petite histoire ça n a rien à voir avec la spéléo encore que! Du côté des mines de Banca, ça pourrait se justifier.) ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 16

17 ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 17

18 VIE ASSOCIATIVE Réunion du 06 mai MAIRIE D OLORON-Ste MARIE / G.S.O. Participants : Ville d Oloron Ste Marie : Valérie Sartolou. G.S.O : Christine Gastéréguy, Claire et Yvon Hénaff, Eric Jamet et Henri Laborde. Sur proposition du nouvel Adjoint aux Sports de la ville d Oloron, nous répondons à une invitation qui nous est faite de nous rencontrer. En préambule, Valérie Sartolou (en remplacement de Mr Séréna, Adjoint, occupé), trace le projet de la municipalité de regrouper les compétences des associations qui sont proches. Mutualiser les moyens, c est améliorer les capacités des clubs. De plus, en regroupant sur le plan local les deux structures que sont le Service des Sports de la ville et l Office des Sports, on gagnerait en facilité dans les démarches et en lisibilité. Ainsi, on pourrait concevoir à Oloron ce qui existe à Pau avec le Centre Nelson Paillou. Cela aurait pour intérêt de ne pas devoir aller à Pau pour des formations et autres réunions. Des moyens mis en place pourraient aider les associations. A la demande de Valérie Sartolou, nous présentons le club : Adhérents, finances, activités (spéléo, canyon et plongée souterraine), investigations sur le terrain et recherches scientifiques, brevetés, encadrements, participation à des opérations sur la ville. Nous devons préciser notre présence puisque sur Oloron, trois groupements se réclament de la spéléologie et du canyon (le C.A.F, une structure constituée par deux personnes, et le G.S.O). Nos activités de découverte sont énumérée avec les sorties du Sport Eté, le Centre Social, les Virades et les demandes de petits groupes et autres individuels. Nos souhaits et besoins sur l avenir: Sur la proposition de Valérie Sartolou, nous énumérons un catalogue de mesures qui permettraient au club et également aux autres structures associatives locales de développer leurs activités. Cependant, nous sommes bien conscients des difficultés de réalisation de certaines d entre elles et ce qui suit, c est avant tout des idées et pistes. -Un moyen de locomotion pour le transport des groupes lors des encadrements que nous effectuons, en association avec les autres clubs, l Office des Sports et la ville. -Une photocopieuse «associative»permettant aux clubs de réaliser des tirages des documents à moindre frais. -Un ordinateur. Il semble y avoir des possibilités avec le Conseil Général. -Un vidéo projecteur «associatif» utilisable pour certaines réunions (Assemblée Générale par exemple). -Un lieu adapté pour l initiation technique. La Salle Béatex n est guère adaptée pour ce genre d apprentissage. Il faudrait un site couvert, avec éclairage et avec un minimum de hauteur. A nous déjà au départ de chercher un tel site. Fin de la réunion à 21h 30 ; Henri Laborde ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 18

19 Réunion du Conseil d Administration du Vendredi 23 mai 2014 Participants: Henri Laborde, Michel Raby, Thierry Genin, Claire et Yvon Hénaff, Robert Cazetien, Mathieu Dumontier, Hervé Camy, Daniel Kircher, Charles Piault. Excusés : Christine Gastéréguy, Marco Van Der Krann, Frédéric Verlaguet, Samuel Maysonnave. Au cours de cette réunion, les sujets suivants ont été traités : Sorties d été avec l Office des Sports: La convention a été signée et La F.F.S a reçu une copie pour avis (à ce jour, 5 juin, toujours pas de réponse ). Sorties prévues : 8 et 22 juillet, 5 et 19 août. Deux sorties pour la journée entière sont en préparation (22 juillet et 19 août). Des enfants connaissent les cavités du secteur et une sortie à la journée aux Eaux Chaudes par exemple permettrait de pratiquer sur corde en particulier. Problème de la distance, on songe à l idée lancée lors de notre réunion avec la représentante de la municipalité d avoir un mini bus pour ce type de journée. Sorties Centre Social: Un diplômé d état est nécessaire. Les dates sont à déterminer avec le Centre Social mais pour l instant cela ne bouge pas beaucoup. C.N.D.S : les activités telles que les J.N.S.C. Virades de l espoir, les encadrements de jeunes peuvent être subventionnés. Elles ont été présentées sur un dossier Une rencontre avec la nouvelle municipalité a eu lieu dernièrement. Notre club a été présenté avec ses activités, ses adhérents, ses ressources, nos besoins, demandes. Ambielle : une subvention est disponible de la Région (C.N.D.S). Au programme, un panneau documentaire, les marches dans la galerie à finir, les chauves-souris, la topographie. On avance sur ce projet complémentaire. Besanka : cette cavité est le plus grand site d hivernage du rhinolophe euryale de France. Un projet de convention est dans l air. Possibilité de périodes durant lesquelles la visite ne se ferait pas. Appareil de mesure topo : matériel un peu périmé! du nouveau matériel existe un peu couteux parait-il et peu fiable pas d urgence pour acheter. Dorénavant, l information de la Région devrait parvenir directement aux membres des clubs par l intermédiaire de deux correspondants : Michel Raby et Eric Jamet. Exploration: 4000 euros pour la Région. Pour postuler à cette aide, il faut présenter un dossier avec un projet. Matériel : mise en service de cordes il est inutile d acheter du matériel pour le stocker et voir la date limite d emploi avancer. D un commun avis, il est convenu d acheter burin, kit de marquage de cordes, de la corde, des plaquettes zicral, un sac sherpa. Gouffre L.C 2 : un camp d exploration (proposé par Hervé Camy) peut avoir lieu du 21 au 24 juin (voire plus). Une demande auprès de la mairie de Lées - Athas pour monter le matériel en quad sur le chemin d accès va être formulée. Qui est volontaire? Clé du local: Henri met sa clé, à disponibilité. Elle sera cachée chez lui, dans un lieu connu de ceux qui pourront en avoir besoin. D autres personnes mettent leur clé à disponibilité selon les demandes. Ordinateur club. Daniel Kircher envisage de faire don d un ordinateur qui ne lui sert plus. Merci de sa générosité. Après préparation de ce matériel, il s avère que l appareil ne puisse recevoir de clefs U.S.B Problème. Michel invite tout le monde à une soirée conviviale, au club, le vendredi 27 juin. Cela se fera sur le modèle des années passées. Qu on se le dise et que l on amène une bonne dose de bonne humeur! Charles Piault. ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 19

20 Drin de tot Camp du L.C 2 : Il aura lieu du 21 au 24 juin. Une sortie a permis de l équiper partiellement. La demande d utiliser la piste pour acheminer le matériel a été faite. Toutes les personnes intéressées sont bien sur les bienvenues même sur une journée. Sorties O.S Eté 2014 : Il manque du monde pour l encadrement de ces sorties et principalement celle du 19 Aout. Les personnes disponibles sont priées de se manifester auprès d Eric. Bulletin : Ah, si tous les spéléos, canyonistes, plongeurs du G.SO voulaient bien prendre un stylo et faire un petit compte rendu de leurs sorties C est bien dommage que nous ne puissions pas vous en faire l écho. Mais il n est jamais trop tard, allez un petit effort. Ambielle : Le projet de réhabilitation avance petit à petit. Encore une sortie topo et ce sera terminé. Le panneau sur la protection des chauves-souris a été enfin installé à l entrée de la cavité. Prochain objectif : le renforcement de la rampe de l escalier d accès et les marches à remplacer. Vol de cordes au Behia :(De Philippe Puyo représentant le collectif du Béhia): «Nous venons de nous apercevoir que les cordes et amarrages laissées en place dans la cavité ont été volés dans la semaine du 27 Avril au 3 Mai.» Cette cavité située sur le massif d Urkulu dans les Pyrénées Atlantiques au-dessus de St Jean Pied de Port fait l objet d une reprise d exploration depuis bientôt 3 ans, aussi de tels actes sont inadmissibles et vu la configuration verticale du gouffre n ont pu être effectués que par des spéléos. Si quelqu un est au courant d une équipe ayant fait de la spéléo au Pays Basque cette semaine-là, qu il n hésite pas à nous renseigner afin que nous puissions trouver les coupables et que le monde de la spéléo ne soit pas vérolé par de tels individus. Merci d avance. Un nouveau réseau découvert. Il est à l actif des spéléos du G.A.S: Non pas dans les Arbailles, ni dans le massif de la Pierre mais tout simplement chez eux dans le Gers. La résurgence du Buguet devient ainsi la plus grande grotte et la plus grande salle du département avec ses 1009m topographiés (au 22 mai 2014), La salle (Léo Barbé) fait 62m x20m (dans sa plus grande largeur) et 6,50m de haut. L exploration continue. Roger Laborde Gérard TRAILLE nous a quittés lundi 02 juin 2014 en mettant fin à ses jours. Gendarme secouriste passionné, il exerçait son métier dans le département depuis 7 ans. Le G.S.O s était rapproché de lui lors de l ouverture d une voie en face sud d Ansabère où il avait découvert une cavité en pleine paroi : La cathédrale de Pyrène. Il laissera derrière lui plus de 5000 mètres de voies d escalade en falaise et en montagne qu il a ouvertes. Nous nous associons à la douleur de son épouse, de ses deux enfants, de sa famille et de tous ses amis. Vincent Quatrepoint ETHS UEILHS DETH GAVE - N JUIN 2014 Page 20

Puits des Cartusiens

Puits des Cartusiens Puits des Cartusiens Réseau de la Dent de Crolles Chartreuse - Isère Le Puits des Cartusiens s ouvre au pied de cette barre Bertrand Houdeau Mai 2008 Jean Philippe Grandcolas Clan des Tritons Juin 2008

Plus en détail

L histoire dont vous êtes le héros

L histoire dont vous êtes le héros L histoire dont vous êtes le héros Ce jeu peut être fait en intérieur ou en extérieur par des enfants sachant impérativement lire. Principe du jeu : A la manière des livres «L histoire dont vous êtes le

Plus en détail

Réseau de la Dent de Crolles

Réseau de la Dent de Crolles Réseau de la Dent de Crolles Descriptif détaillé de la Traversée Glaz-Chevalier par le puits de l Ogive version automne 2014 (pour une version actualisée : http://www.sssi.fr rubrique «topos») Spéléo SecourS

Plus en détail

Exploration. http://www.youtube.com/watch?v=3inbbili6te&feature=youtu.be

Exploration. http://www.youtube.com/watch?v=3inbbili6te&feature=youtu.be SGCAF - SCG Date de la sortie : 5 Aout 2013 Cavité / zone de prospection : Massif Commune Personnes présentes Temps Passé sous Terre : Type de la sortie : Prospection, Classique, Exploration, Scientifique,

Plus en détail

Compte-rendu CO Stage CMO 2014 Un Week-end de stage, de plaisir, d anecdotes, de convivialité, d azimuts,

Compte-rendu CO Stage CMO 2014 Un Week-end de stage, de plaisir, d anecdotes, de convivialité, d azimuts, Compte-rendu CO Stage CMO 2014 Un Week-end de stage, de plaisir, d anecdotes, de convivialité, d azimuts, de kms Premier week-end de Mars, on y est enfin à ce stage que j avais déjà fait l an passé. Cette

Plus en détail

Cime Du Mercantour le 19 Août 2004 - Mercantour Gérard Lecuona http://gerard.lecuona.pagesperso-orange.fr/

Cime Du Mercantour le 19 Août 2004 - Mercantour Gérard Lecuona http://gerard.lecuona.pagesperso-orange.fr/ Cime Du Mercantour le 19 Août 2004 - Mercantour Gérard Lecuona http://gerard.lecuona.pagesperso-orange.fr/ Dénivelé: +1300 m - Distance: 14 km - Durée: 9h30 Randonnée vers le col de Cerise et la Cime du

Plus en détail

REPERAGE PARCOURS VELO IRONMAN NICE 2015

REPERAGE PARCOURS VELO IRONMAN NICE 2015 REPERAGE PARCOURS VELO IRONMAN NICE 2015 Le lundi 4 mai 2015 : Une semaine après le duathlon longue distance de Douai, je pars reconnaître le parcours vélo de l Ironman de Nice, 11h de voiture. Arrivé

Plus en détail

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves CP CE1 Du 23 au 25 mars 2015 Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves Le voyage scolaire Le trajet en bus était long et la balade en raquettes très très très fatigante. Mais dans tout

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE DU KIT I-CAG ROYAL PMR

NOTICE DE MONTAGE DU KIT I-CAG ROYAL PMR NOTICE DE MONTAGE DU KIT I-CAG ROYAL PMR A LIRE AVANT LE MONTAGE REGARDER AUSSI LA NOTICE DE MONTAGE ROYAL PMR EN IMAGES http://toilettes-seches.i-cag.net/index.php/informations/notice-de-montage-des-toilettesseches/notice-de-montage-des-toilettes-seches-pmr

Plus en détail

R Orientation : Toutes orientations R Site de Vol Libre R Site FFVL R Accessible en 4x4 R Niveau requis : 1

R Orientation : Toutes orientations R Site de Vol Libre R Site FFVL R Accessible en 4x4 R Niveau requis : 1 R Orientation : Toutes orientations R Site de Vol Libre R Site FFVL R Accessible en 4x4 R Niveau requis : 1 R Accessible à pied (25 à R 4 écoles à proximité 45 mn de marche) R Dénivelé : 650 à 1300m Vue

Plus en détail

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages La photo de paysage est sans doute avec la photo de famille, la photo la plus pratiquée. En effet, en vacances ou en balade, dès que l on rencontre un beau

Plus en détail

Compte-rendu du marathon des Causses 2013 (Laurence Gaudin & Sébastien Renoton).

Compte-rendu du marathon des Causses 2013 (Laurence Gaudin & Sébastien Renoton). Compte-rendu du marathon des Causses 2013 (Laurence Gaudin & Sébastien Renoton). Nous sommes partis de Tours le vendredi 25 Octobre vers 10h30 avec la team ST «bonbons roses», nous sommes 14 au départ

Plus en détail

Mboté na bino (Bonjour à vous)

Mboté na bino (Bonjour à vous) Mboté na bino (Bonjour à vous) Enfin je vous écris, après mes deux premiers mois dans mon nouveau Pays qu est la République Démocratique du Congo. Tout d abord je voudrais vous remercier pour votre soutien

Plus en détail

Islande. Description et informations pratiques :

Islande. Description et informations pratiques : Description et informations pratiques : Islande Le massif de Kerlingarfjöll est un endroit somptueux, situé au centre du pays, au sud de l'immense glacier du Hofsjökull, le long de la piste de la Kjölur

Plus en détail

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières Le départ se fait sur la place du village. Prendre la direction de la source (rue commerçante). Prendre à gauche, le chemin des Beaumes rouges, entre 2 magasins souvenirs (route balisée rouge et blanc)

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE Motivé par le développement durable je voulais absolument trouver la méthode pour me fabriquer un chauffe eau solaire. J ai donc décidé moi aussi de m investir dans

Plus en détail

Expédition ZhenZhu 2016

Expédition ZhenZhu 2016 Expédition ZhenZhu 2016 Cette année nous sommes repartis pour une nouvelle expédition spéléo en Chine, elle marque le trentième anniversaire des expéditions spéléo franco-chinoise, une conférence de presse

Plus en détail

ORPIERRE MAI 2013 Dimanche Lundi

ORPIERRE MAI 2013 Dimanche Lundi ORPIERRE MAI 2013 Corinne, Ben, Mathias et moi sommes arrivés le samedi à Orpierre vers 16 h après un voyage de 8h sans histoire. Nous retrouvons Karine, Chrystel et Cédric arrivés 10mn avant et prenons

Plus en détail

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds

LA SIGNALISATION. Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds LA SIGNALISATION Dossier à l intention des enseignants Les déménageurs... Dans la voiture, le bus ou à pieds QUELQUES CONSEILS... Atelier : LA SIGNALISATION En utilisant un espace d environ 40x20 (par

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

::: Découverte::: c est sur une petite route nationale en pleins champs que nous

::: Découverte::: c est sur une petite route nationale en pleins champs que nous ::: Découverte::: A près avoir visionné un documentaire sur le bâtiment récent de Santiago Calatrava, la gare TGV Lyon St-Exupéry, il était clair que je devais m y rendre afin de découvrir et photographier

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Projet d auto-construction d un chauffe-eau solaire au pays des Cigales

Projet d auto-construction d un chauffe-eau solaire au pays des Cigales Projet d auto-construction d un chauffe-eau solaire au pays des Cigales Par Joseph 13 Aix en Provence Bonjour et bienvenue sur mon blog. après plusieurs mois de réflexion et de recherches sur Internet

Plus en détail

Ancienne cabane d Orny, 2700 m Face S, Petite Fleur

Ancienne cabane d Orny, 2700 m Face S, Petite Fleur Ancienne cabane d Orny, 2700 m Face S, Petite Fleur Aux abords du sentier de montée à la cabane d Orny qui emprunte la combe d Orny (c est le cas de celui venant du haut du télésiège de La Breya), quelques

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

C est un spécial-photos!!

C est un spécial-photos!! L Aventure en Anciennes www.laventureenanciennes.com Le petit journal du raid C est un spécial-photos!! Numéro 10 22 décembre 2008 1- LE TRACTEUR EST ARRIVE A DESTINATION Vous avez suivi nos aventures

Plus en détail

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité Escalade sur structure artificielle et site sportif Règles de sécurité Adopté en comité directeur le : 14 février 2004 Sommaire 1 GENERALITES...2 1.1 OBJET DE CES REGLES...2 1.2 REFERENCES REGLEMENTAIRES...2

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA)

GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) GUIDE D UTILISATION DU PORTAIL FAMILLE DE LA MAIRIE DE PELUSSIN (Société AIGA) ACCES AUX SERVICES DU RESTAURANT SCOLAIRE DES SERVICES PERISCOLAIRES (Les TAP et La GARDERIE DU MATIN ET DU SOIR) Juillet

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION 2014 2015

FICHE D INSCRIPTION 2014 2015 1 / Adhérent NOM et Prénom : FICHE D INSCRIPTION 2014 2015 LICENCE FFME : CHEQUE N CHEQUE N CHEQUE N 80 encaissé en sept encaissé en nov encaissé en janvier Date de naissance : Nouvelle adhésion : [ ]

Plus en détail

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1*

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* 1) Pourquoi la plongée est un sport dangereux nécessitant une formation spécifique? Citez 3 dangers principaux 2) Quelles sont les 3 conditions

Plus en détail

MON LIVRET ESCALADE. Cycle 3

MON LIVRET ESCALADE. Cycle 3 MON LIVRET ESCALADE Cycle 3 1 Bonjour Bonjour je suis Spider l araignée, championne d escalade. Je vais t expliquer comment pratiquer cette activité. C est facile, tu vas voir. Allez on commence? NOM :...

Plus en détail

Mission de Développement économique Juillet 2013

Mission de Développement économique Juillet 2013 Mission de Développement économique Juillet 2013 Notre objectif ce mois ci était le développement de la coopérative agricole qui se compose de la coopérative de café/cacao, du groupement d avocat et du

Plus en détail

TECHNIQUE. gratuit! C est. Triangulaid Détendez-vous, Stéphane Bachoz TECHNIQUE I TRIANGULAID

TECHNIQUE. gratuit! C est. Triangulaid Détendez-vous, Stéphane Bachoz TECHNIQUE I TRIANGULAID TECHNIQUE Triangulaid Détendez-vous, C est gratuit! Après avoir défini et intégré les concepts du Jeu (du fer 5 au Pw) et du Sport (longs fers et bois), nous allons à présent sur le parcours pour mettre

Plus en détail

Balades au fil de l eau

Balades au fil de l eau Balades au fil de l eau Les quatre balades proposées ici sont pensées comme des invitations à la (re)découverte de lieux insolites tout près de chez soi. Ces itinéraires au fil de l eau (en boucle ou en

Plus en détail

VIDANGE MOTEUR SUR UN 2.2 Hdi.

VIDANGE MOTEUR SUR UN 2.2 Hdi. VIDANGE MOTEUR SUR UN 2.2 Hdi. Par Phil Traere Document réalisé par Alyann3 le 29 juillet 2008. Nécessaire pour un entretien complet : Filtre à huile Purflux LS923. 5 litres d'huile Total Activa 9000 5W40

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Test GPS. FRWD F300 v.s. Garmin 305. Lieu : Indre-et-Loire & Fontainebleau Date : 10 au 25 avril 2006 Réalisation : Mickaël Blanchard

Test GPS. FRWD F300 v.s. Garmin 305. Lieu : Indre-et-Loire & Fontainebleau Date : 10 au 25 avril 2006 Réalisation : Mickaël Blanchard Test GPS FRWD F300 v.s. Garmin 305 Lieu : Indre-et-Loire & Fontainebleau Date : 10 au 25 avril 2006 Réalisation : Mickaël Blanchard mickael.blanchard@laposte.net 2 Objectif : Tester la précision des deux

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R GRÉER UN SCAPHANDRE. Description du geste technique

P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R GRÉER UN SCAPHANDRE. Description du geste technique F I C H E P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R FICHE N GRÉER UN SCAPHANDRE Description du geste technique Gréer un scaphandre consiste à : Fixer le gilet sur la bouteille

Plus en détail

Réaliser un buste en argile

Réaliser un buste en argile Réaliser un buste en argile Introductions et outils Bonjour je m appelle Suzanne Valois. Je travaille au Musée des beaux-arts du Canada. Aujourd hui, nous allons faire un buste en argile. Je vais vous

Plus en détail

64. Le Mont Aiguille 2087 m Voie Normale

64. Le Mont Aiguille 2087 m Voie Normale 64. Le Mont Aiguille 2087 m Voie Normale SITUATION Massif : Vercors. Accès routier : Depuis Grenoble, prendre la direction de Vif par la N 75. Traverser Monestier-de- Clermont et juste avant d arriver

Plus en détail

INSCRIPTION ENFANT (S) AU MORDIBUS

INSCRIPTION ENFANT (S) AU MORDIBUS INSCRIPTION ENFANT (S) AU MORDIBUS Je soussigné( e) M. Mme :... souhaite inscrire (mon ou mes) enfant (s) au Pédibus : Nom, Prénom (du ou des) enfant (s) et Classe - - - École : Adresse : Téléphone fixe:

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

Utilisation de la baguette en tant que telle :

Utilisation de la baguette en tant que telle : Utilisation de la baguette en tant que telle : Comme nous l avons vu précédemment, la baguette servira de témoin, dans le cas où elle sera réglée sur le chiffre concernant l objet de la recherche. Elle

Plus en détail

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard Point de la situation des travaux engagés pour la construction d un robot sous-marin pour le concours SAUC E (fourniture 3 associée au contrat MRIS 2006-2009) Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Plus en détail

La peinture moto. De quoi est fait un pistolet: et de l'envie

La peinture moto. De quoi est fait un pistolet: et de l'envie La peinture moto Liste du matériel à avoir : -papier a poncer -dégraissant -diluant -tampon d essuyage (option) -pistolet d apprêt (buse 1,7 pour 2,5 bars de pression) -pistolet HVLP pour base a l eau

Plus en détail

REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO

REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO Prix : env. 19,50 ( chacun!) Poids vérifié : 84 g / 57 g Diamètre d'utilisation : Reverso : - à simple : de 10 à 11 mm - à double : de 8 à 9 mm Reversino : - à double : 7,5

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Comment faire un moule pour des boutons

Comment faire un moule pour des boutons Comment faire un moule pour des boutons La première chose est évidemment de disposer de boutons originaux. On peut s en faire prêter sans crainte, le moulage silicone n abime absolument pas les pièces.

Plus en détail

Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Vous allez créer avec cette leçon un album de photo avec le logiciel «Albelli livre photo». 2 La préparation Le travail le plus important pour

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme

CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme 4, 5, 6 juin 2012 à Nohèdes 66 Formateur : Bart Raymaekers Avertissement : Ce document est un compte-rendu et non un manuel technique. Prudence quand vous

Plus en détail

RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS

RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS Toutes les balades proposées sont faites pour offrir un panorama varié, sans trop de difficultés, pour découvrir la faune et la flore des Pyrénées, découvrir les espaces

Plus en détail

Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA Conclusions de fin de chantier

Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA Conclusions de fin de chantier Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 1 sur 5 Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA de fin de chantier Objectifs : Il s agit d introduire sur la zone de Dembella la technique de construction de l association «Voûte

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

Minéralités. par Daniel Pasquier

Minéralités. par Daniel Pasquier Minéralités par Daniel Pasquier Série d études consacrée à des compositions aperceptives réalisées à partir de photos de différents minéraux captés à l occasion de différents voyages. Le livret de cette

Plus en détail

Commodo d essuie glace intermittent

Commodo d essuie glace intermittent Commodo d essuie glace intermittent Ce tutorial s'applique à toutes les personnes qui ont la malchance de ne pas pouvoir installer le commodo d'essuie glace intermittent directement car il possède seulement

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ERASMUS a/ Vie pratique Au cours de mon année Erasmus à Almeria, j ai habité dans deux logements. Tout d abord au début de l année, j ai cherché mon premier logement grâce au service

Plus en détail

RANDONNEES ET BALADES AU DEPART DE BUERBA ET DANS LA VALLEE DE VIO

RANDONNEES ET BALADES AU DEPART DE BUERBA ET DANS LA VALLEE DE VIO RANDONNEES ET BALADES AU DEPART DE BUERBA ET DANS LA VALLEE DE VIO Ce document est une sélection de randonnées et balades que l on peut faire au départ de Buerba et de ses environs. Ces itinéraires sont

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas

Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas Défi sciences, ville de SORGUES Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas «Fabriquer un vase pouvant contenir des fleurs et de l eau» Démarche de l enseignante, point de départ pour annoncer

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES AVANT LE DEPART POUR LE VOYAGE SUR L'ILE D'OLERON A : Les horaires et le programme : Mardi 08/04/2014

INFORMATIONS IMPORTANTES AVANT LE DEPART POUR LE VOYAGE SUR L'ILE D'OLERON A : Les horaires et le programme : Mardi 08/04/2014 N INFORMATIONS IMPORTANTES AVANT LE DEPART POUR LE VOYAGE SUR L'ILE D'OLERON A : Les horaires et le programme : - Le départ a lieu le lundi 7 avril matin à 8h00 devant l entrée des élèves du collège -

Plus en détail

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Champ Compétence Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Séance 0 : Entretien individuel avec l élève Séance 1 : Se repérer dans l établissement Objectifs : - Mettre en confiance l'élève. - Mise

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS Club : Nom : Prénom : Adresse : Téléphone fixe : Portable : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en

Plus en détail

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà.

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà. I C était son habitude de compter trop large ses trajets. Il finissait toujours par être en avance à ses rendez-vous. Telle était la marque d Henri Trappénil. Celui-ci n avait pas failli à la coutume.

Plus en détail

Règlement intérieur du club

Règlement intérieur du club Règlement intérieur du club Règlement modifié et entériné lors de la réunion du Conseil d administration du jeudi 26 janvier 2012 Organisation des sorties-club Préambule : La responsabilité des sorties

Plus en détail

Créée le 30/10/2005 par Bilbo54000

Créée le 30/10/2005 par Bilbo54000 Créée le 30/10/2005 par Bilbo54000 www.coupe406.com Il est préférable de changer les amortisseurs au bout de 80000 kilomètres sur le coupé 406. On ne se rend pas vraiment compte à l usage mais les amortisseurs

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Encordement avec la tête d alouette

Encordement avec la tête d alouette Encordement avec la tête d alouette Difficile à défaire seul, ce noeud est presque uniquement utilisé dans un contexte d'encadrement de public difficile. Encordement en milieu de corde (l'encordement en

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket*

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* COMMENCER LE SPORT PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* La sédentarité liée à nos modes de vie participe à une augmentation de risques pour la santé

Plus en détail

J ai aimé la course d école 2007. On est allé en bus au Valais au glacier du Trient. On a vu de l eau et on a pique-niqué. L après-midi, on a mangé

J ai aimé la course d école 2007. On est allé en bus au Valais au glacier du Trient. On a vu de l eau et on a pique-niqué. L après-midi, on a mangé On est parti en car pour faire la course d école. On est allé voir un glacier et on a marché 3h00 de temps. On a fait des pauses, heureusement! Nous avons trouvé un rocher plat au milieu de l eau et on

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

LES MURMURES DU CLUB

LES MURMURES DU CLUB LES MURMURES DU CLUB 1 Saison 2014-2015-n 15 Mercredi 8 avril 2015 INFORMATIONS GENERALES ACCIDENTS DU MONT-DOL Accidents avec un «S» car il y a eu 2 accidents le lundi 6 avril 2015 : - un retour au sol

Plus en détail

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale 1. S entrainer à recevoir un maximum de sensations par les différents canaux Eveiller la conscience, dans l

Plus en détail

Comité départemental de Tennis de Table - 1 -

Comité départemental de Tennis de Table - 1 - Comité départemental de Tennis de Table - 1 - La séance de tennis de table de 1heure est constituée de : UN ECHAUFFEMENT (Il doit durer une dizaine de minutes) Les situations sont préparatoires aux situations

Plus en détail

VOYAGE PHOTO Islande pays mystérieux

VOYAGE PHOTO Islande pays mystérieux Mieux qu un stage... plus que des photos! Voyage Passion Photo VOYAGE PHOTO Islande pays mystérieux EDITION LIMITéE 1 seul départ A LA POURSUITE DES AURORES BORÉALES 9 nuits et 10 jours Parcours inédit

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts

Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts Cet autorail se trouve très facilement sur le marché de l occasion aussi bien dans des brocantes, vide-greniers que sur les enchères Internet

Plus en détail

Les aventures du Petit Prudent

Les aventures du Petit Prudent Les aventures du Petit Prudent Action Sécurité Routière le cadeau d'anniversaire Demain, c'est un grand jour. C'est l'anniversaire de la maman de Petit Prudent. Suivons-le dans ses aventures à vélo et

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Animations optionnelles

Animations optionnelles Animations optionnelles Le premier objectif des sciences expérimentales est de donner à l élève des éléments de culture scientifique indispensables à la compréhension du monde qui l entoure. Les élèves

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Aider les enfants aux prises avec leurs

Aider les enfants aux prises avec leurs Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments accueille respecte leurs sentiments. 1. Vous pouvez écouter en silence et avec attention. 2. Vous pouvez accueillir leurs sentiments Eh! Oh! Hum! Je vois.

Plus en détail

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

Résumé - Trail 57 kms - 28 juin 2014

Résumé - Trail 57 kms - 28 juin 2014 Résumé - Trail 57 kms - 28 juin 2014 En vue de ma préparation du GRP au mois d'aout, et surtout pour totalisé une grande sortie et cumulé un peu de km au compteur, je m'étais inscrit début mars au Trail

Plus en détail